AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm not dead | Dakota |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 601
Date d'inscription : 02/06/2010
Crédits : © Vava : Silver Lungs // Gif: SuperficialB // Sign : Wild Heart
Double Compte : Aileen & Jayden & Mackensie & Seira & Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1523-miss-watterson#85226
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Sam 9 Oct 2010 - 21:15

I'm Not Dead
-


D’un naturel angoissée, elle ne pouvait s’empêcher de craindre le pire. C’était dans son être que cette peur était ancrée et malgré tous ses efforts, la demoiselle avait toujours était comme ça aussi loin qu’elle s’en rappelle. Et puis si ça paraissait être une évidence pour lui, pour elle ça n’en était rien. Après tout, elle ne le connaissait pas tant que ça, pour ainsi dire, elle le connaissait à peine alors comment aurait-elle pu être sûre et certaine que ce moment ne serait pas unique en son genre ?! Non elle préférait se faire une raison plutôt qu’espérer pour rien avoir au final. C’était peut-être un point de vue des plus pessimistes mais elle se protégeait comme elle le pouvait sans réellement comprendre les raisons qui faisaient qu’elle était comme tel. Qui sait, avec le temps il arriverait peut-être à faire en sorte qu’elle cesse d’avoir peur en permanence d’elle ne savait quoi ou peut-être encore pourrait-il faire de la jeune femme une demoiselle comme les autres… Mais il avait raison sur un point et elle était entièrement d’accord avec lui, elle devait profiter de ce moment en espérant que d’autres comme celui-ci suivraient d’ici peu.

Des étoiles pleins les yeux, la jeune femme se perdait en sourires. Des sourires qui se voulaient sincères et joyeux parce qu’elle était réellement heureuse à ce moment précis, heureuse d’être dehors, heureuse d’avoir enfin pu rencontrer quelqu’un de son âge (du moins il lui semblait) qui ne la jugeait pas ou qui ne pensait pas qu’à lui faire comprendre qu’elle était différente, pourtant elle n’était qu’une ado, le petit côté petite fille naïve en plus mais après tout ça n’était pas un mal. Une fille unique ne peut pas avoir appris à se méfier des paroles qu’on lui profère surtout quand la jeune femme en question avait passé une bonne partie de son enfance dans un monde bien à part. Une volonté de rester en enfance très certainement mais quand elle le voyait, elle se disait qu’elle n’était visiblement pas la seule, lui aussi semblait avoir un petit côté « gamin » qui se moque de tout. Alors en quoi était-elle si bizarre ?

Il y avait eu ce nouveau sourire lorsque la demoiselle avait perdu son regard de par le ciel étoilé, et ce soir, il l’était particulièrement, immense sensation de liberté qu’il lui avait offert et qu’il promettait de lui offrir à nouveau. Du moins c’est ce qu’il lui avait dit et elle se plaisait à le croire et à lui faire confiance. Manque de chance, son sourire s’était bien vite éteint en découvrant qu’elle avait égaré la baguette du nippon. Étrangement elle ne s’était pas vraiment attendue à ce genre de réaction. Faut dire que le voir partir dans un fou rire total l’avait un tant soit peu surprise. C’était quoi, le fait de la voir complètement paniquée ou alors le fait qu’elle s’était agitée dans tous les sens avec un air limite suppliant qui disait: « pitié ne tue pas j’te jure que j’vais la retrouver ? » ben oui mais avec un père comme le sien qui prenait un malin plaisir à la rabaisser à la moindre occasion, elle avait appris à se méfier de tout et de rien. Ou alors il avait récupéré sa baguette sans qu’elle ne s’en rende compte et il voulait lui faire une petite frayeur, c’est ça ?! Dite moi que c’est ça. Ne sachant pas trop comment réagir, la demoiselle l’avait regardé fixement. Le nippon quant à lui était littéralement plié de rire, par terre à la limite de l’étouffement. Et puis il s’était calmé du moins pour un temps, faisant des mimiques qui n’avaient pu que faire sourire la miss malgré la situation. Bon ben il le prenait assez bien c’était déjà ça, au lieu de la réduire en cendre ou de la bombarder d’insultes blessantes en tout genre, il ne faisait que rire ce qui avait eu pour effet de dédramatiser la scène fallait bien l’avouer. Alors la jeune Moldue, loin d’être des plus à l’aise, avait essayé de se détendre un minimum, un soupçon de rire avait même réussi à passer ses lèvres lorsque le nippon avait recommencé à rire, seulement lorsqu’elle avait détourné le regard pour voir ce qu’il lui montrait, la demoiselle avait vite déchanté… Me dites pas que cette petite chose là-bas sous le gros arbre sadique c’était la baguette du nippon, pitié, tout sauf ça… Limite dépitée, elle n’avait même pas osé se retourner vers le nippon de peur des représailles sauf qu’une fois de plus, il était reparti dans un fou rire que lui seul pouvait comprendre.

- Takuma j’suis vraiment… Quoi ?! Ohw, euh oui je…

Le semblant de sourire qui avait pu prôner sur ses lèvres avait définitivement disparu lorsque sur le visage d’ordinaire si doux et amical du nippon était apparu cette expression qu’elle avait tant redouté voir apparaître… Un frisson d’angoisse à l’idée de s’approcher du Saule Cogneur, mais bon fallait bien qu’elle se fasse une raison, c’était de sa faute si sa baguette était là-bas, et puis elle n’était qu’une moldue sans importance alors ça ne devait pas être si important que ça si elle se faisait tuer par un arbre assassin… Logique qu’elle prenne les risques… Prenant son courage à deux mains, la jeune femme avait entrepris d’aller rechercher la baguette sous le Saule, ne pouvant s’empêcher de se dire que si le nippon avait ri de la sorte c’était sûrement en imaginant la scène qui allait se produire lorsqu’il allait l’envoyer à une mort quasi certaine. Un frisson à chaque pas qui la rapprochait de l’arbre, la jeune femme aurait beaucoup donné pour pouvoir se retrouver enfermée derrière cette porte. Certes là-bas elle n’aurait jamais vu ce merveilleux ciel étoilé, mais elle y aurait été en sécurité… En fait c’était un peu comme la dernière volonté d’un condamné ?! C’était sûrement la meilleure façon qu’il avait trouvé pour s’amuser un peu, son père lui avait dit que les Sorciers prenaient un malin plaisir à jouer avec les gens comme elle, pourtant il n’avait pas l’air de lui ressembler… Le Saule était à une distance bien plus réduite à présent et étrangement la demoiselle se sentait horriblement petite et désarmée face à cette chose. Si cette chose était à éviter au possible, elle ne donnait pas cher de sa peau… S’encourageant intérieurement, elle avait pris une grande inspiration toujours aussi morte de trouille. La baguette à quelques pas, elle avait presque pu sentir son sang se glacer dans ses veines lorsqu’elle avait cru voir l’arbre se tordre pour abattre ses branches droit sur elle. Elle était trop loin pour qu’il l’atteigne… N’est-ce pas ?!?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4427
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Mer 27 Oct 2010 - 21:34

-
I'm Not Dead


La jeune femme s’était tout de suite angoissée. Quelque part, ça devait être normal, mis à part le fait qu’elle se trouvait dans un environnement totalement inconnu pour elle et dont il était son seul guide; il lui avait confié quelque chose qu’elle savait être extrêmement importante et l’avait perdu. N’importe qui se serait inquiété. Mais il était vrai qu’elle paniquait un peu plus qu’une autre. Ce qui avait pour premier effet de faire sourire le garçon face au malaise de la belle. Pas très sympa, il fallait en convenir, mais il ne pouvait s’en empêcher, parce qu’elle était adorable de se sentir si mal pour la perte d’un objet de quelqu’un d’autre. Ici, on ne pouvait pas dire que l’on voyait tous les jours une quelconque marque de générosité. Et elle… oui, bon, elle était craquante. Autant dire les choses non ? Pas à elle, non, il lui ferait peur, la pauvre ! Surtout que ça ne lui ressemblait pas vraiment ce genre de choses. Entreprenant, certes, quand l’envie l’en prenait, à savoir, pas tout les jours, il fallait bien l’avouer. Mais pas avec une personne à peine rencontrée, déjà qu’il ne s’était jamais rapprocher de quelqu’un « ce » point. « Ce » point n’étant pas prêt d’être atteint d’ailleurs. Ce qui avait été atteint en revanche, c’était l’ascenseur émotionnel qu’avait subit la pauvre jeune femme. Elle était passée de l’émerveillement à la panique complète, cherchant tout autour d’elle le petit bout de bois si précieux du garçon. Pas de pensées perverses, merci !

« Eh mais nan ! »

Il lui avait dit l’avoir vu un peu plus haut, au niveau du saule cogneur et, à son grand étonnement, elle s’était relevée pour se diriger vers celui-ci. Sauf que ça n’était vraiment, mais alors, vraiment pas à quoi il pensait quand il avait dit ça. Peut être parce qu’il n’avait pas penser à grand-chose, c’était juste une remarque : il l’avait en effet vu à ce niveau, mais comptait y aller seul pour essayer de la récupérer… ou l’abandonner là bas le temps de trouver quelqu’un d’assez doué pour la récupérer. Aileen ou son cher prof… ouais bon, Aileen si c’était possible. Mais de toute manière, avec une autre baguette, il aurait pu retrouver la sienne, en la rappelant. Enfin, il le supposait, il n’avait jamais essayer encore. Mais c’était l’occasion non ? Plutôt que de se jeter entre les branches d’un arbre qui aimait bien vous refiler des yeux au bord noir. Certes, Aileen n’aurait sûrement pas apprécier, surtout si elle était là où il le pensait, à savoir dans les bras de leur prof. Mais bon, ça aurait toujours été mieux que…

« Naaaaaaaaann, mais arrête merde ! »

Le jeune homme s’était mis à courir après la jeune femme (se taulant deux ou trois fois au passage…) pour essayer de l’empêcher de récupérer sa baguette. Elle allait finir par s’en prendre une dont elle se souviendrait longtemps. Et lui aussi si elle ne s’arrêtait pas. Mais luiiiii… lui, c’est pas graaaave.

La baguette n’était plus bien loin d’elle, mais le saule s’était rendu compte de sa présence. C’est que ça parait tout immobile ces bêtes là, mais quand ça s’agite, ça peut faire des dégâts. De beaux dégâts même. Et la jeune femme l’avait sûrement comprit car elle s’était brutalement arrêté et le garçon, même s’il ne voyait que son dos pouvait déjà deviner l’expression d’horreur et de panique qui devait passer sur son visage. L’arbre s’affaissait brutalement, prêt à s’écrouler sur elle. Il avait pu la rejoindre, la plaquer au sol aurait été.. Suicidaire, l’attraper par l’anneau qui soutient les ceintures à l’arrière du jean, avait été sa première réaction. Rapidement, il l’avait fait pivoter pour la faire avancer devant lui et… s’était brutalement éloigné du sol, voyant la jeune femme devenir plus petite. Non, il n’avait pas but de red bull histoire de faire un tour dans les airs. Et pour une fois, il n’avait volé aucune bestiole. En revanche, il y avait une branche dans son t-shirt, et cette branche avait apparemment décidé de l’envoyer au ciel. Et pas de la manière la plus agréable qu’il soit. Oui, il avait hurler, sans même comprendre que ce cri sortait de sa gorge. Et puis… il avait fait le con. Après tout, il n’avait pas encore le crane explosé par terre, et c’était sa manière à lui de se calmer.

« Aaaaaaaaaaaaaah aaaaaaaaaaaaaaah caaaaaaaaaaaaaaaaaaaalmeuuuuuh pose moi au sol espèce de de de truuuuUUUUUUUUUUUUUUC »

Oui, la branche avait accéléré. Trois tours de manèges et puis s’en vont. Éh ben non. Par contre il avait vu la jeune femme en état en bas, apparemment hors de portée d’un arbre qui semblait concentré sur lui… pour peu qu’il puisse se concentrer bien sûr. Ainsi que, non loin, le petit bout de bois qui faisait beaucoup de lui. C’était vrai, avec ce truc dont il ne se servait qu’en étant parfaitement seul, il pouvait faire des trucs de dingue oo … enfin, si elle n’était pas brisée en deux… ou inaccessible quoi…

« Oooooooh ma bag…. Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarg »

Il avait disparu dans les feuillages dans un cris étouffé.

Cinq minutes plus tard, il était projeté dans les airs et s’écroulait sur … sur ? Dites le moi !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 601
Date d'inscription : 02/06/2010
Crédits : © Vava : Silver Lungs // Gif: SuperficialB // Sign : Wild Heart
Double Compte : Aileen & Jayden & Mackensie & Seira & Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1523-miss-watterson#85226
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Jeu 11 Nov 2010 - 14:19

I'm Not Dead
-


C’était peut-être la peur de voir les retombées qui faisait qu’elle paniquait à ce point, trop habituée à ce qu’on lui fasse comprendre qu’elle ne valait pas grand chose dans ce monde et qu’elle devait se plier aux bons vouloirs de ceux qui se disaient supérieurs à ceux de son espèce. Lorsqu’elle les avait écouté parler d’elle, la jeune femme n’avait pu que se sentir rabaissée comme une personne des plus insignifiantes. C’était peut-être aussi les gifles qu’elle avait reçues à son arrivée qui lui donnaient une impression de déjà vu sans qu’elle ne puisse comprendre d’où ce malaise venait. Elle n’était pas une des gamines maltraitées au contraire, elle avait eu une famille aimante au possible, et si son père ne s’était jamais montré sous ce jour auparavant, sa mère avait toujours été là pour lui donner l’amour dont elle avait besoin étant enfant. Seulement depuis qu’elle avait été contrainte de venir ici, la demoiselle ne pouvait s’empêcher de frissonner lorsqu’elle le voyait apparaître dans sa chambre, craindre le pire car malgré tout ce qu’elle pouvait dire, elle le savait capable de lui faire mal. S’il la protégeait jusqu’alors c’était juste pour se donner bonne conscience vis à vis de sa mère… En réalité, elle était persuadée qu’il ne rêvait que d’une chose, la voir disparaître !

Fallait pas chercher après c’était de là que venait sa paranoïa du monde extérieur et sa crainte des Sorciers. Pourtant elle avait cru bon de faire confiance au nippon, parce qu’il avait été agréable avec elle, lui avait tendu la main alors que tous les autres se seraient enfuis en riant de sa situation. Une petite moldue prisonnière dans l’une des chambres du château, avouez que cela vous fait sourire aussi, non ! Mais lui semblait différent alors la belle l’avait suivi se disant qu’au moins elle aurait pris l’air une fois durant son long séjour. C’était peut-être pas grand chose mais dans sa condition, une simple balade dans les couloirs relevaient de la liberté ultime. Aussi, il fallait comprendre ce qui s’était passé dans son esprit lorsque le regard qu’avait le nippon s’était soudainement refroidi et qu’il ne montrait plus une seule marque de sympathie à son égard. Elle n’était pas déçue car elle ne s’était pas fondé de grands espoirs pour le moment, mais une pointe de tristesse avait du marquer son regard l’espace d’un instant. De la tristesse et une certaine angoisse de devoir s’approcher du danger à ce point pour récupérer un bout de bois qui pour elle ne valait rien… Elle lui avait pourtant dit de ne pas la lui confier, elle n’était pas assez digne de confiance pour ça. Une personne de son rang ne devait pas entrer en contact avec ce genre de chose, son père le lui avait tellement répété… Alors loin de comprendre la subtilité du jeu d’acteur du jeune Sorcier et persuadée qu’il était sérieux, elle était partie récupérer ce bien qu’elle avait par mégarde perdu.

La jeune Moldue n’était qu’à deux pas de l’objet lorsqu’elle avait pu voir s’abattre l’arbre dans sa direction. Elle se voyait déjà assommée voir pire et pourtant elle avait été incapable de bouger. Restant là, elle s’était sentie comme paralysée par ce danger qui se précipitait sur elle à vitesse grand V. Et puis au moment où elle aurait du finir en mode crêpe, la jeune femme avait pu sentir qu’on l’attrapait pour la faire pivoter par derrière, ce qui l‘avait fait crier sous le coup de la surprise. Ça avait été trop soudain pour qu’elle comprenne, en revanche ce qu’elle avait parfaitement compris c’était le Nippon qui s’était envolé.

- Takuma…

Légèrement dépitée, la demoiselle l’avait regardé s’amuser d’une certaine façon, de son côté, elle avait plus tendance à paniquer et à s’inquiéter pour lui qu’autre chose. En même temps comment aurait-elle fait pour se détendre dans de telles conditions ?! Un dernier cri et puis le nippon avait disparu, emporté par l’arbre tueur sous le regard de la jeune moldue qui se sentait horriblement impuissante… Et s’il venait à ne jamais réapparaître, s’il finissait blessé ou pire encore et tout ça par sa faute ? Elle finirait sûrement brûlée vive pour avoir tué un de leurs semblables… Un frisson à la simple évocation de cette idée, le nippon quant à lui ne semblait plus donner aucun signe de là où il se trouvait, ce qui n’avait pour effet que de l’inquiéter un peu plus encore. Vous imaginez le tableau ?! Une moldue provoque la mort d’un sorcier de son âge qui lui avait proposé sa compagnie… Essayant de se persuader qu’il était toujours en vie après tout ça, la jeune femme avait porté son regard sur l’objet qui lui avait causé autant de soucis, jusqu’ici on pouvait pas dire qu’elle trouvait la Magie des plus passionnantes ! Pourtant une idée stupide lui était venu à l’esprit, l’arbre semblait plus préoccupé par sa « prise » du moment que par elle, et de toute évidence, il avait oublié sa présence, avec un peu de chance elle pourrait récupérer sa baguette sans trop de danger maintenant. Une inspiration avant de s’avancer le plus discrètement possible. Manque de bol, ce truc devait avoir des radars partout c’était pas possible autrement, car à peine avait elle avancé la main pour se saisir de la baguette qu’elle avait pu voir une branche s’abattre à quelques centimètres seulement de son visage. La branche se retirant pour frapper à nouveau, la demoiselle en avait profité pour attraper le bout de bois avant de sentir la branche en question la percuter de plein fouet pour l’envoyer valser à quelques mètres de là dans un cri de surprise. Le point positif, elle était hors d’atteinte ! Le négatif, le coup l’avait un peu secouée. Un regard à l’objet de malheur !

- Ce truc me tuera un jour…

Se redressant, la jeune femme se retourna soudainement en reconnaissant la voix du nippon qui semblait voler à son tour… dans sa direction. Rapidement, il l’avait percutée, l’assommant plus ou moins au passage par la même occasion. Faut dire qu’un corps projeté à grande vitesse qui vous tombe dessus… Ca laisse des traces ! Quelques roulé-boulé de leurs deux corps et puis tout avait pris fin. Un léger tournis venant s’ajouter au fait qu’elle semblait totalement à l’Ouest, elle n’avait même pas réalisé que le nippon se trouvait dorénavant sur elle, le visage très proche du sien.

- Je… J'ai ta baguette.

Oui c'était totalement hors-sujet, et sa voix un peu paumée laissait clairement sous-entendre qu'elle était à moitié sonnée, mais ils étaient en vie... C'était déjà pas si mal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4427
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Sam 20 Nov 2010 - 12:36

-
I'm Not Dead







Les retombées. Oui, il aurait peut être dû y penser un peu plus durant toute sa vie. Mais le jeune homme avait cessé de s’inquiéter depuis un bon moment. Même si on pouvait toujours lui faire pire, il ne s’en inquiétait pas. Peut être parce que s’il le refaisait, il avait trop peur de redevenir le gamin dépressif, faible et invisible qu’il avait été durant un trop long moment de sa vie. Il n’avait jamais eu les problèmes qu’avait eu la jeune femme, surtout que, pour la plupart, elle n’en avait pas conscience. Pourtant il avait vécus assez pour savoir que ce qu’il pouvait faire avait des conséquences, mais en tant que gamin en, puissance, il restait au naturel, avec ses conneries et ses passages de folie importante. De toute manière, ça n’était pas maintenant qu’il allait changer hein. Pire qu’un vieux gâteux la preuve, avec ses conneries, il avait fait peur à la jeune femme qui l’avait prit au sérieux. Sauf qu’il n’y avait pas grand-chose de sérieux chez lui. Surtout dans ces cas là. Franchement, il n’était pas vraiment du genre à être autoritaire ou…. Salaud. Plutôt une bonne poire, un gros nounours tout gentil (éh !!). Nan, vraiment, il était gentil, mais pas assez pour se faire tuer à sa place. Pour lui courir après et se prendre une branche de saule cogneur, si. Quoi qu’il n’avait pas vraiment prévu ça, dans sa tête, ça avait plutôt l’air d’un sauvetage en règle tout en restant toujours hors de portée des coups… sauf qu’il n’était pas doué en calcul (Barbie, grosse menteuse !). Ok, ça n’était pas vrai, il était excellent. Mais il n’y avait ni feuille, ni papier, il y avait deux cons qui courraient comme deux tarés, et l’un d’eux avait fini par décoller du sol. De toute évidence, ça ne c’était pas passé comme il l’avait voulu. Dans le meilleur des cas, il aurait récupéré sa baguette, et ne se serait pas prit une feuille dans la poire. Conclusion : et bien il ne savait pas bien où il était mais sûrement quelque part entre ciel et terre, enlacé dans les bras d’un arbre sadique. Avouons le : il n’avait jamais pensé vivre ça. Mais il n’y avait que des branches et des feuilles autour de lui, ah ! Et un tronc à sa droite. Extrêmement varié comme paysage ! Pourtant, là où il était, ça avait semblé se calmer un peu. Accroché à son arbre comme un couillon à la mer qui serre trop fort une bouée de sauvetage, il s’était redressé doucement après quelques secondes. Comme si ça ne risquait rien. La seconde suivante, ou plutôt, un fraction de seconde après, il s’envolait de nouveau, se protégeant comme il le pouvait des feuilles qui fouettaient ses bras et son visage. Allez retour, l’arbre avait dû se pencher, sûrement, le jeune homme, perché où il l’était n’avait pas tout comprit à ce qu’il se passait, il s’accrochait, c’était tout. Héroïque n‘est-il pas ? Mais après ce qui lui avait semblé être de très, très, très longues minutes, il s’était de nouveau senti voler. Sans qu’il ne comprenne quoi que ce soit, le gamin c’était fait explosé, arraché de sa branche, pour ne plus rien avoir à quoi se tenir.

Et comme généralement, quand on se trouve en l’air, et bien, on fini par atterrir. Et c’est souvent ce qui est le plus violent. Et Newton l’affirme, on fini tous par tomber. Alors le garçon avait vu le sol se rapprocher de plus en plus vite, en fait, à une vitesse hallucinante, et, ces temps ci, il avait tendance à se rapprocher toujours trop vite. Et, surtout, ça n’était pas une parcelle d’herbe, ou du bitume, la surface du lac, ou même des racines (pourquoi pas ? Ne sous-estimons pas le pouvoir massacrant des arbres ! ) [AAAAAAAAAAAARRRRBREUUUUUH] , mais une jolie jeune femme qui aurait mieux fait de se pousser. Chose qu’elle n’avait pas fait. Et lui… et bien en tant que super héro très courageux… il ferma les yeux en attendant le choc. Qui n’avait pas tardé, cette fois. (oui, cette fois, d’ici peu, il se fera la même frayeur mais Marek-Logan-très fort sera là , je replace le contexte socio-culturel, au niveau mondial, parfaitement totalitaiiiiiire +tagle+)

Etonnamment, pourtant, il ne s’était pas fait mal. Le choc avait été violent, certes, mais plus accompagné d’un vertige et d’un moment d’hébétement total que d’une véritable souffrance. Ou plus exactement, cette sensation là avait trouvé sa place une fois que les deux jeunes gens s’étaient stabilisés. En effet, ils dévalèrent tout d’abord de nouveaux la petite bute pour se retrouver une fois de plus en bas, quelques mètres plus loin de leur première chute. En rentrant dans la salle commune, il faudrait qu’il fasse le compte de tous les bleus qu’il avait pu récolté ce soir là.

Allongé sur la jeune femme, il avait mit quelques secondes avant de se redresser pour comprendre comment il avait atterrit. L’esprit dans le gaz, complètement à l’ouest, le jeune homme avait regardé la jeune femme avec de grands yeux étonnés, sans pour autant changer de position. Son visage très proches du sien, ses lèvres à quelques centimètres, sa… sa…sa baguette.

« Hein ? … ah ! »

On se réveille et on redescend sur terre. Manifestement, ses neurones avaient du mal à se reconnecter. Fermant les yeux, cherchant à rassembler à nouveaux ses esprits, il avait reposer sa tête contre l’épaule de la jeune femme.

« Merci. »

Un petit mot étouffé par sa position. Éh ! Il avait fait une belle chute, ‘fallait qu’il se remette de ses émotions ! Et rien de mieux qu’une belle fille pour ça +Out+.

… youhou ?

Oui, allez, redresse toi. Se relevant de nouveaux, le jeune homme avait fini en position assise sans pour autant oublier de laisser divaguer son regard sur la jeune femme. Trop gros coup sur le crane bien évidement … C’est criminel d’empêcher une si jolie fille de sortir… ahem. De nouveaux assis, il s’était massé les tempes doucement, avant de regarder un peu autour de lui pour se rendre compte de l’endroit où il se trouvait. Puis, seulement, il récupéra sa baguette. Au bout de quelques secondes, il fixa un caillou non loin.

« Acio Caillou. »

La roche (j’aiiiiiime les caillouuuuuuuuuuu) était arrivée dans sa main. (un énorme… gros… CAILLOUUUUU). Puis il avait posé la baguette.

« Acio baguette. »

Rien.

« Ouais… ben ya un truc à améliorer dans le principe hein… »






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 601
Date d'inscription : 02/06/2010
Crédits : © Vava : Silver Lungs // Gif: SuperficialB // Sign : Wild Heart
Double Compte : Aileen & Jayden & Mackensie & Seira & Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1523-miss-watterson#85226
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Dim 12 Déc 2010 - 22:10

I'm Not Dead
-


Qui aurait pu lui dire ce matin lorsqu’elle avait ouvert les yeux qu’en ce jour si ordinaire, la demoiselle si solitaire allait faire l’une des rencontres qui allaient marquer son quotidien d’une façon bien particulière ? Personne et c’était tant mieux, la vie n’est pas drôle lorsque tout est prévisible. L’imprévu peut se révéler parfois si angoissant mais excitant malgré tout. Après tout, elle était en manque d’action dans cette pièce si exiguë, prendre l’air ne pouvait que lui faire du bien et voir des personnes de son age ne pouvait que lui être bénéfique également. C’était comme ça que la demoiselle s’était retrouvée dans les herbes du Parc de cet immense château que les gens appelait ici, Poudlard. Du moins c’est ce qu’elle avait cru comprendre lors des conversations entre ces inconnus et son père. La plus grande école de Sorcellerie, autant vous dire que la première fois qu’elle les avait entendu parler, la demoiselle s’était cru dans un asile de fous. La magie ?! Mais elle avait été forcée de constater que les sortilèges et enchantements que l’on pouvait trouver dans les contes pour enfants étaient parfois bien réels. Bien sûr qu’elle ne connaissait rien à ce monde mais elle observait, se posait des questions au même titre qu’elle tremblait lorsque ces inconnus la regardait avec cet air de dégoût sur le visage.

Lui, au contraire s’était empressé de lui sourire, un individu bien particulier que ce nippon au sourire si doux et ravageur. Un visage que l’on n’oublie pas facilement c’était certain, surtout lorsque le visage en question se retrouve à proximité du vôtre et ce à plusieurs reprises en très peu de temps. À croire que ça aller devenir une habitude. Mais après tout, toutes les habitudes ne sont pas mauvaise à prendre, et puis elle l’appréciait alors elle n’avait pas besoin de craindre des retombées. C’était au moins ce qu’elle avait cru jusqu’à ce qu’il ne joue avec sa naïveté une fois de plus. Oui elle était trop naïve, et sa vie risquait d’en pâtir d’ici peu mais ça n’était pas tant important que ça. Un vol plané, un nippon qui se fait « avaler » par un arbre tueur… Nulle doute ce château regorgeait de choses plus étranges que les autres. Tableaux qui parlent, escaliers mouvants… Et arbre tueur, y a pas plus le temps avançait et plus elle se disait que cet endroit était bizarre !

Finalement le nippon volant était réapparu, projeté droit sur elle, la demoiselle n’avait pas eu le réflexe de se dégager. Résultat, il y avait eu un magnifique choc frontal des deux jeunes gens. Un choc violent sans trop de gravité malgré ce qu’on aurait pu croire d’un point de vue extérieur. Bien sûr, la miss avait été secouée dans cette chute mais elle était vivante, c’était certain. Lorsqu’on meurt, on ne ressent plus rien, et là les petites douleurs qu’elle ressentait de ci de là pouvait lui affirmer qu’elle était toujours dans ce monde pour son plus grand bonheur. Un regard qui se perd dans celui d’un petit asiatique des plus adorables et puis un hors sujet total. Oui elle avait sa baguette, c’était déjà pas si mal quand on y pense. Elle aurait pu la lâcher et dans ce cas, tout ce remue-méninge n’aurait strictement servi à rien si ce n’est manquer de les tuer à maintes reprises.

Connexion des quelques neurones qui n’avaient pas grillé dans leur chute. Un petit réveil en somme !

- Dit… Tous les arbres ici lui ressemblent ?!

Une interrogation comme une autre, mais la demoiselle préférait s’assurer que la flore ne tenterait pas de l’assassiner à l’avenir ! Pas qu’elle n’avait pas la main verte, mais bon si elle pouvait ne pas mourir étrangler par du lierre ou autre… Ca l’arrangerait ! Adoptant, non sans un petit vacillement, la même position que le nippon, la jeune moldue l’avait observée jouer avec ce bout de bois qu’elle considérait comme hautement dangereux ! Quelques mots avaient suffit pour qu’une pierre lui vienne dans les mains après un petit vol… Et puis sans réellement savoir pourquoi, la demoiselle s’était mise à rire en voyant l’air du nippon. Faut dire que sa seconde « formule » n’avait pas été des plus efficaces étant donné que la baguette n’avait pas bougé d’un centimètre. Pas même un petit millimètre et s’en était navrant. Oh bien sûr, elle ne se moquait pas de lui, c’était juste son attitude qui la faisait sourire.

- Et… Sinon à part pour faire voler des cailloux d‘un endroit à l‘autre, ça a vraiment une utilité ce truc, ou alors on m’a menti depuis le début ?!

Non elle ne doutait pas vraiment, mais elle ne croyait que ce qu’elle voyait. Et pour le moment on ne pouvait pas dire que ce bout de bois qui semblait si précieux aux yeux de son père avait une grande utilité. La preuve, le nippon ne l’avait pour ainsi dire pas encore utilisé et la lui avait même confiée ! On ne confie pas son bien le plus précieux à la première inconnue, impure qui plus est !

- En fait, ce bout d’bois n’a rien de magique, n’est-ce pas ?!

Intriguée et curieuse, la demoiselle avait souri en observant le nippon.

Allez, dit-moi que tout ce monde, je l’ai imaginé et que je suis en plein dans un rêve. Dit-moi qu’en me réveillant demain matin je serai loin de cette pièce close et que tout sera comme avant ! Je sais que j’ai toujours eu une imagination débordante étant gamine mais ce monde à l’air si réel que parfois j’en perds la tête…


- Faudrait être fou pour croire à un monde où la magie existe…

Ses mots, la jeune femme les avaient murmurés en perdant son regard on ne savait où. Oui elle avait vu des elfes, des tableaux étranges, des escaliers qui n’en font qu’à leur tête et l’arbre… Mais tout ça pouvait être le fruit de son imagination et plus le temps passait, plus elle voulait se raisonner. Une personne saine d’esprit ne croit pas en un monde pareil ! C’est irréel, elle avait grandi et les adultes ne pouvaient plus croire à ce monde imaginaire…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4427
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Lun 13 Déc 2010 - 20:03

-
I'm Not Dead







Non, elle n’aurait sûrement pas penser qu’il débarquerait comme ça, comme le petit boulet canon qu’il était, tout ça pour lui changer un peu la vie. Parce qu’il n’y pouvait rien, il était comme ça. Enfin, si, il y était pour quelque chose puisque c’était ses propres actes qui étaient en cause. Et il les avait bien décidé un jour ou l’autre. Alors, si, il y pouvait quelque chose, et en la voyant, il n’avait pas perdu cette occasion de faire à nouveau des siennes. Chose qu’il ne cessait jamais de faire de toute manière. Mais quoi ? Il aurait dû la laisser là la pauvre ? Franchement ? Ouais et bah nan ! Et il ne regrettait vraiment pas son choix. Elle semblait se détendre de plus en plus et profiter de l’air frais du soir. Depuis quand elle n’était pas sortie au juste ? Longtemps, ça, c’était clair. Cela dit, s’il la faisait sortir que pendant la nuit, elle ne risquait pas de reprendre des couleurs. Ou, si, à force de lui courir après, elle risquait de finir rouge tomate par asphyxie. Quoi que là, elle ne manquait pas d’air, il l’avait juste à moitié assommé. Quoi que, si, puisqu’il était à moitié allongé sur elle, elle pouvait étouffé. Oui, en effet, il n’y avait pas penser. Non, là, il était un peu trop absorbé par le bug qui s’était emparé de son cerveau en se retrouvant… comme ça. Juste : waaaahaaaaaaaaaa … pinaise ce qu’elle est jolie OO. Enfin bref, s’il restait bugué comme ça, il allait juste passer pour un grand taré, et pas grand-chose de plus. Alors, reconnectage de synapses, et il s’était éloigné, récupérant sa baguette avant de faire mumuse avec.

« Hein ? Oh nan, juste lui, il est un peu strange, j’sais pas trop pourquoi… »

C’est vrai ça ! Pourquoi lui ? Ça devait être toutes les espèces de saule cogneurs. Ou d’Erables cogneurs, de pins cogneurs… enfin bref, ça devait exister sous un bon nombre déclinaisons non ? Sûrement, en attendant, il n’avait pas répondu avec beaucoup de convictions, juste sur le ton du renseignement. Après tout, il ne connaissait pas grand-chose aux arbres qui vous foutent des baignes. à vrai dire, le jeune homme était surtout concentré sur le caillou qui n’avait pas eu de mal à venir jusque dans sa main en planant alors que sa baguette, lorsqu’il l’appellait de la même manière, ne bougeait ridiculement pas d’un pouce.

« … Ya un marcher à faire là dessus… »

Quoi ? C’est vrai hein ! Il devait y en avoir un bon nombre de crétins, comme lui, capables de perdre leur baguette ! Quoi ? C’set pas ça le problème ?? Ok, d’accord, je vois ce que vous voulez dire, il n’a pas franchement la tronche du businessman. Pas faux… remarquez, ça peut venir avec l’âge. En attendant, il avait le temps, alors les piercings, les tatouages, le style qui varis sérieusement d’un jour à l’autre, il pouvait les garder. Et puis pour le côté gamin… et bah il jouera à la wii en éloignant tout ce qui est cassant autour de lui pendant ses heures de boulot et voilà. Avec un géni, on peut s’attendre à tout. Oui, parce qu’un jour il l’assumera, sisi j’vous jure. Enfin, bref bref bref, on s’est un tout piti peu éloigné du sujet là hein !

Revenons à nos niffleurs !! … Mais c’est qu’elle se fout de lui là ? OO

Regard de biais doublé d’un petit sourire.

« … Je sens dans ton ton comme un léger arrière gout de sarcasme. »

Calme et souriant. Tout va bieeeeeeeeeeeeen… oh ! Un brin d’herbe. Les yeux fixés sur la coccinelle qui se baladait dessus, le garçon avait relevé les yeux vers sa compagne (ouais déjà +out+ Taggle élise !) d’un air dubitatif. Pas magique ? PAS MAGIQUE ?? Mais elle savait à quel point il en avait chier pour arriver à l’acheter le bout de bois en question ? Nan parce que ça coute cher ce genre de chose en fait. Et, oui, sa mère lui avait laisser de quoi l’acheter… argent qu’il avait fini par utiliser à son grand regret. Il s’était pourtant jurer de ne pas retoucher à quoi que ce soit de leur fortune. Mais bon, puisque l’année n’allait pas tarder à commencer, il n’eu pas le temps de ramasser assez d’argent, alors il avait bien fallu combler.

« Ahem… sisisisisiiiii on peut faire plein de trucs avec ! T’assommer par exemple Rolling Eyes ouuuu … Lumos MAX…NOX NOX NOX NOX NOOOOOOX »

OO ben nan, pas lumos maxima, t’es taré toi OO et la grande lumière qui sort du parc, tu crois qu’ils vont pas la voir les Suppos chéris ? Parce qu’elle est belle pourtant hein !

Mais non, il avait eu de la chance et réagis assez tôt, il n’y avait eu qu’un faible éclat au bout de sa baguette, rien de bien plus puissant qu’une luciole. Et, avec un grand sourire et un soupire rassuré, il s’était retourné vers Dakota. Comme si elle allait se marrer en comprenant qu’il avait faillis faire une grosse connerie, ou bien prête à l’engueuler parce qu’il avait faillis les faire repérer. Cela dit, ça, elle ne devait pas avoir beaucoup de moyens de le faire. Alors il avait juste eu l’air débile à attendre qu’elle comprenne alors que ça n’était pas possible…

… reprenons nous

« Immobilus ! »

Le gros nanarbe derrière s’était brutalement immobilisé.

« J’aurais pu faire ça par exemple si je l’avais eu tu vois… »

Petit roulement d’yeux moqueurs. Style : ‘hein tu vois, si tu me l’avais pas piquer, j’aurais pas faillis monter au septième ciel… et pas d’la façon dont je voudrais’. Ok, la dernière partie, elle ne pouvait pas l’interpréter rien qu’avec un roulement d’yeux.. Et quelque part, c’était mieux.

« Mais cela dit, t’as raison… faudrait être fou… »

…. Non, Takuma, ne fait pas ça !

« Aguamentis ! »

Lanh ! Dans la tronche de la jeune femme ! Ne pas se moquer d’la magie =O Ben quoi ? C’est vrai, il fallait bien qu’il le défende un peu ce monde, même s’il n’en faisait pas partie depuis longtemps. Mais pas trop non plus, dans la minute suivante, il l’avait déjà sécher et il ne restait plus de traces de l’eau qu’elle s’était pris dans la poire qu’une flaque qui ne l’atteignait plus. Lui non plus, au passage.

« Héhé =D »

Petit clin d’œil malicieux avant de se lever et de lui faire un petit signe de la main, s’inclinant en partie.

« Moi j’dis qu’il faudrait être fou pour pas y croire. »

La langue coincée entre ses dents, un air de plus en plus joueur.

« Et si jte le faisait visiter un peu plus encore, ce monde que j’connais que depuis le début de l’année hein ? »

Le garçon avait tendu la main vers elle.

Prend ma main, et laisse moi t’embarquer,
Dans ce rêve ensorcelé.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 601
Date d'inscription : 02/06/2010
Crédits : © Vava : Silver Lungs // Gif: SuperficialB // Sign : Wild Heart
Double Compte : Aileen & Jayden & Mackensie & Seira & Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1523-miss-watterson#85226
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Mer 15 Déc 2010 - 13:12

I'm Not Dead
-


A personnage exceptionnel, personnalité exceptionnelle. Un être peut changer votre vie en un regard, une toute petite attention pour vous rendre la vie plus douce à chaque instant. C’est ce genre de chose qui rend la vie des plus agréables à vivre même si elle est loin d’être facile et que tout semble terni par une vérité des plus drastique. Dans ce parc, elle avait l’impression d’être de nouveau libre, libre comme ces enfants qui se courent après en oubliant tout le reste. Oublié le fait qu’elle était prisonnière de ces murs depuis trop longtemps maintenant, du moins en partie au moins car la crainte de devoir y retourner avant la levée du jour l’angoissait un tant soit peu. Sauf que là ce qui prônait dans son esprit, c’était le vol plané qu’avait fait le nippon avant de s’écraser littéralement sur elle en prenant soin de l’assommer dans les règles de l’Art. Bien sûr, elle n’allait pas lui en vouloir pour si peu, d’autant qu’il n’y avait pas eu de casse, et puis c’était tout de même un peu de sa faute si cet arbre destructeur les avait envoyé sur les roses ! Naïve jusqu’au bout des ongles, la demoiselle ne voyait pas les bug que pouvaient se faire le nippon sur sa personne, tout comme elle n’avait pas vu d’inconvénients à ce qu’il la tienne par la taille lors de leur chute sur le toit du château.

- Pourquoi mettre un arbre pareil en plein milieu d’une école… ?

C’est vrai, une école est par définition remplie d’enfants, plus ou moins expérimentés certes, mais tout de même c’était inconscient de laisser un truc pareil ici ! Et si l’occasion se représentait, nul doute qu’elle l’éviterait par tous les moyens possibles. Hors de question qu’on l’y reprenne, naïve peut-être mais pas au point de refaire deux fois la même erreur c’était certain. Un sourire aux lèvres, la demoiselle avait observé le nippon qui semblait être parti dans une réflexion des plus intenses sur un marché possible sur elle ne savait trop quoi. Quelques paroles accompagnées d’un petit sourire.

- Disons que j’commence à douter tu comprends, depuis que j’suis ici, on me dit de ne pas m’approcher de ce truc et maintenant ben je m’aperçois qu’en fait il est peut-être pas si extraordinaire que ça.

Elle avait même été jusqu’à émettre l’hypothèse que l’objet en question n’était pas magique. Une erreur apparemment quand elle avait vu la réaction du nippon. Un regard dubitatif envers elle. Non elle n’avait aucune idée de tout ça, comment aurait-elle pu s’en douter après tout ? Elle ignorait l’existence de ce monde il y avait encore de ça des mois, alors deviner tous les uses et coutumes c’était impossible pour elle. Si encore elle avait pu avoir quelques bouquins sur le sujet en question mais là elle était dans le flou total. Alors quand le nippon s’était défendu de sa petite remarque, la demoiselle avait fait mine d’être un peu gênée de l’avoir peut-être un froissé en mettant en doute sa parole. C’est vrai, après tout elle n’avait pas voulu le blesser ou autre. En revanche ce qu’elle n’avait pas compris c’était ce qui venait de se passer lorsque le nippon s’était retourné vers elle avec un sourire du genre, j’ai failli faire une connerie oui je sais mais jl’ai pas faite t’as vu :ga: . Problème ?! Elle n’arrivait pas à voir ce qu’il avait bien pu faire qui aurait pu être dangereux pour eux ou autre. Alors elle l’avait regardé simplement attendant une explication ou autre sur cette attitude étrange. Explication qui n’était pas venue, à la place un seul mot et l’arbre s’était immobilisé d’un coup. Impressionnée par ce petit artifice, la jeune femme n’avait su quoi dire. Ça existait peut-être alors tout ça. Par contre, elle n’avait pu s’empêcher de rougir, un peu gênée une nouvelle fois devant la remarque du nippon.

- Désolée.

Un petit sourire, et un regard pour se faire pardonner dont elle avait le secret. Manque de bol pour elle, ça n’avait pas dû suffire car la minute d’après elle se retrouvait trempée par l’une de ses formules magiques qui ne sortait d’on ne sait où. Surprise la jeune moldue avait détourné la tête , une chance pour elle qu’il eut pitié d’elle en la séchant rapidement, sinon c’était la crève assurée.

- Ok j’ai compris… Je retire c’que j’ai dit ce truc est magique.

Regardant l’objet en question comme s’il allait l’inonder encore une fois, la demoiselle se montrait méfiante même si elle gardait le sourire. Après tout, c’était pas une petite douche qui allait la tuer, mais bon à l’avenir elle se garderait de mettre en doute ses paroles. Une main qui se tend, un sourire qui ne peut que vous faire sourire, la jeune femme l’avait saisie s’en aidant pour se relever.

- Ok… Mais pitié plus de douche pour ce soir… Mes cheveux vont friser sinon et j‘suis certaine que t‘as aucune envie de voir ce massacre.

Un petit sourire amusé alors qu’elle n’avait pas lâché sa main.

- Cela dit… Si on pouvait éviter les arbres tueurs et tout ce qui y ressemble de près ou de loin, j’serai pas contre. Parce que j’sais pas encore comment j’vais expliquer les bleus que j’risque d’avoir auprès de mon père.

C’est vrai, la branche de tout à l’heure avait dû laisser une belle trace - une chance peu douloureuse - sans compter les roulades dans le gazon, et aussi le nippon volant et.. BREF juste quelques traces de ci de là.

- Alors où tu m’emmènes ?!

Dans les étoiles pardi…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4427
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Mer 15 Déc 2010 - 15:52

-
I'm Not Dead







À jeune femme exceptionnelle, visite exceptionnelle.

« Parce que ça serait pas drôle si c’était au milieu de la banquise… »

… t’en a encore beaucoup comme ça ? Et ben quoi ? Elle avait eu peur, il détendait l’atmosphère. Ça, il savait faire. Très bien même, on pouvait dire que c’était devenu sa spécialité personnelle. C’est tout un art que d’inventer des blagues minables !

« Ahem… Ouais nan, j’crois qu’il a été planté en même temps que l’école a ouvert… et que c’est rare comme truc donc celui là, faut pas que jle fasse exploser… mais euh après, ce qui leur est passé par el crane, j’en sais rien. Une envie de rappeler que la magie est pas sans danger peut être, j’sais pas… »

Conclusion, il ne savait pas, oui, bon, on l’avait comprit ça. Cela dit, de toute manière, avec la magie, il y avait pas mal de débordement. Et, franchement, il fallait avoir le cœur bien accrocher pour ne pas paniquer parfois. Surtout quand on était comme lui, et qu’on cherchait à rattraper un certain nombre d’années avant la fin de celle-ci. Oui, il était pressé, et loin d’être patient, et ce, depuis toujours. Alors dans son empressement, il avait souvent faillis faire des boulettes plus grosses que lui. Quoi que ça, ça n’était pas difficile, il en faisait tous les jours. Mais il faut pas le dire hein qu’il avait faillis laisser son chat transformé en chaussure et que la forêt interdite avait manquer de partir en fumé par sa faute ? Mais nan bien sûr. Et d’ailleurs ça n’est ABsolu(mente à l’eau) pas son genre. Jamais.

« Hein heiiiiin !! »

Pas extraordinaire hein ? Et bah si ! MAIS NAN, on n’allume pas sa baguette, ça n’est pas une excellente idée, je vous assure. Sauf qu’elle n’avait pas comprit ce qui avait faillis se passer. La regardant avec une trucs de débile profond, il n’avait finalement pas expliquer la connerie à laquelle ils avaient échappés de peu. Non, c’était déjà assez stupide comme ça, pas besoin de l’expliquer =D alors, au lieu, il avait empêché l’arbre de bouger pendant quelques minutes. Enfin, du moins, pour l’instant, il était immobile, mais le temps qu’ils s’éloignent, ça ne durerait pas. Alors, la jeune femme s’était excusée, une nouvelle fois. Il fallait dire qu’il lui avait lancée une petit pique, mais ça n’était pas méchant, ni un réel reproche… alors il lui avait ébouriffé les cheveux =D.

« Raaaaaaah t’en a pas marre de t’excuser tout le temps hein ? =O … :lol: t’es mignonne comme ça tient ! xD »

Pas qu’elle ne le soit pas tout court, cela dit au passage. Oui, parce que si elle n’avait peut être pas un esprit assez mal placé pour ça, lui, si. Quoi que ça n’était pas du mal placé en fait :euh: mais ça pouvait le devenir s’il s’égarait trente secondes =D. chose qu’il ne fit pas, puisqu’il la mouilla =D…. ok, je sors moi et mes blagues perverses minables xD

« D’accord… nan mais t’es sûre, parce que j’peux aussi les teindre, jsuis bien parti dans ma lancée là ! »

Avec un grand sourire, il lui avait proposer d’aller se balader un peu plus loin. Après tout, il y avait encore beaucoup, beaucoup de choses à voir ici. Cela dit, il n’aurait pas le temps de tout lui montrer. Et puis, il y avait des bébêtes qui devaient dormir à présent. Mais d’autres non.

« Mais nan, t’en fais pas, pas d’arbres, j’emmène juste dans la forêt interdite !! »

Dit-il avait un grand sourire, totalement fier de sa connerie. Le pire, c’était qu’il allait lui faire une petite frayeur en disant ça, surtout qu’il ne s’était pas laissé le temps de s’expliqué, puisqu’il avait foncer en serrant sa petite main dans la sienne, l’entrainant le long du lac jusqu’à l’orée de la forêt. Alors, les bruits de leur petite course s’étaient tus, absorbés par les feuilles mortes du sol. Ce ne fut qu’après s’être un peu enfoncés dans les sous bois qu’il ralentis, ayant peur qu’ils finissent par se prendre une racine dissimulée. Enfin, surtout elle, parce qu’il faisait ça tellement souvent, qu’à force, ça devenait une seconde nature chez lui de courir dans ce genre de lieux.

« … et quand je dis interdite, c’est pas si interdite que ça hein… juste aux élèves ! »

De nouveau, retour du grand sourire niais. Quoi ? Il fallait lui dire que c’était parce que la forêt était considérée comme trop dangereuse pour les gens comme eux, et que, en règle générale, personne ne s’y aventurait beaucoup ? Mais fallait-il ajouter qu’il trouvait cet endroit beaucoup plus calme et reposant que le château lui-même, où il se sentait bien plus en danger ?

… Nan =D

« Enfin, sûrement pas plus interdite que de ne pas être dans nos lits en ce moment, alors bon, autant faire les choses à fond quoi. Et, pour les bleus, je devrais trouver de quoi t’arranger ça. »

Avec un petit sourire rassurant, il s’était retourné vers elle, regardant calmement autour de lui, se repérant tout de même. C’était que ça serait assez bête de se perdre à cette heure là. Mais, il avait en effet pensé à lui trouver quelque chose dans les bois pour qu’elle ne souffre pas au réveil de leur voyage nocturne. Et puis il en profiterais quand même mine de rien.

Les deux jeunes gens s’étaient enfoncés un peu plus profondément dans les bois, alors, le nippon sortis sa baguette, pour l’allumer, du château, personne ne verrait rien. La cime était bien trop épaisse pour ça. Ce qui rendais le lieu de plus en plus sombre. Ce fut à cet instant qu’une vieille amie se décida à leur rendre visite, atterrissant sur le crane de la jeune femme. Une belle chouette de Tengmalm ou Aegolius fenereus pour les intimes. Je précise, puisque le gamin l’avait surnommé Aego. Elle n’était pas à lui, mais il s’y était attacher, et, de toute évidence, elle aussi… pourtant, il n’avait aucune lettre à lui faire porter. En fait, c’était peut être pour ça qu’elle l’appréciait. Mais de là à dire que ça serait la même chose pour la jeune femme… après tout, ça peut faire drôle, un gros oiseau qui vous tombe dessus comme ça. Même si, heureusement pour elle, l’animal en question avait garder les doigts tendus et donc, n’avait pas enfoncé ses serres dans la peau de la jeune femme.

Au même instant, le garçon repéra quelque chose entre les troncs, non loin. Sa main se précipita sur les lèvres de la belle, empêchant un possible cri de surprise. À son geste, la chouette alla se poster sur l’épaule du garçon.

« Pas un bruit, vient voir. Nox. »

Plus de lumière.

De nouveaux, il prit sa main et avança doucement, avec précaution, en faisait le moins de bruit possible. Après quelques pas, un pelage argenté, caractéristique apparu à leurs yeux, faisant sourire le garçon. Une licorne. Soit il avait de la chance, soit la forêt avait décidé de l’aider, dans tous les cas, la bête était magnifique. Magique.

« Alors ? Il est pas fantastique mon monde ? »

L’animal s’était tourné vers eux, alors il ne fit plus un mouvement. C’était la première fois qu’il en voyait une, mais il savait qu’en règle générale, elles préféraient les femmes.








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 601
Date d'inscription : 02/06/2010
Crédits : © Vava : Silver Lungs // Gif: SuperficialB // Sign : Wild Heart
Double Compte : Aileen & Jayden & Mackensie & Seira & Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1523-miss-watterson#85226
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Dim 19 Déc 2010 - 18:11

I'm Not Dead
-


« Emmène-moi dans les étoiles, fait-moi partager ce rêve. Montre-moi ce monde que tu sembles trouver si beau et montre-le moi de la façon dont toi tu le vois. Avec tes yeux fait-moi découvrir que le monde auquel je crois au fond de moi depuis que je suis gamine est en fait bien réel et que je ne suis en rien complètement barrée comme le prétendent ceux qui semblent me connaître ! Montre moi que ce monde que je juge sans savoir est en fait un monde merveilleux. Rend-moi l’espace d’une nuit, actrice de cette nouvelle vie. »

- C’est pas faux, si tant est qu’on puisse faire pousser un arbre sur une banquise très cher.

Avec un joli sourire amusé, la demoiselle l’avait regardé. Cela dit, l’explication qu’il avait donné par la suite tenait la route. Le message était clair, la magie est dangereuse. Pas de soucis, ça elle l’avait bien compris. Pourtant lui semblait s’amuser de tout ça, c’est qu’elle ne devait pas être aussi horrible que ça, ou qu’elle avait un bon côté tout de même malgré ses préjugés disgracieux. Oui elle était sceptique sur ces biens fait ou même son existence mais fallait pas lui en vouloir malgré sa naïveté, elle n’était pas des plus crédules. Une nouvelle excuse de sa part, oui elle s’excusait tout le temps, un tic qu’elle avait depuis toujours semblerait-il, alors la jeune femme avait souri à sa remarque et avait un peu baissé la tête lorsqu’il s’était pris d’un trip de lui ébouriffer les cheveux. Malin à quoi elle allait ressembler maintenant ! Pourtant elle ne l’avait en rien empêché de le faire, juste un sourire amusé en grillant qu’une fois de plus elle avait manqué de s’excuser pour le fait qu’elle passait son temps à le faire.

- Un réflexe. Mais merci pour le brushing.

Un petit air légèrement sarcastique alors qu’elle remettait en place une ou deux mèches rebelles qui lui tombaient sur le visage.

- Sûre ! Mais quand tu joueras les super héros en collants moulants, alors là j’dis pas Rolling Eyes

Bien sûr, elle lui avait promis d’être sa superwoman, et tant qu’à faire autant qu’elle soit déguisée de la tête aux pieds et elle était certaine que le rose lui irait à merveille. Si si j’vous jure ! Une fois entièrement sèche et la proposition acceptée, la jeune femme avait cru qu’il plaisantait. La forêt interdite ??! Wow attend une seconde, si elle est interdite c’est… Pas le temps de réfléchir ou de même le contredire que la demoiselle s’était retrouvée emportée par le nippon qui s’était mis à courir en lui serrant la main. Y a pas, elle allait finir par tomber s’il faisait pas une pause à un moment ou un autre. Fallait pas qu’il oublie qu’elle avait perdu l’habitude de courir avec le temps passé là-haut. Et puis une fois les premiers arbres passés, il avait enfin ralenti la laissant un tant soit peu reprendre un peu d’air. Une tentative d’explication pour la rassurer. Pas sûre que ça serve à grand chose mais bon s’il disait que c’était pas dangereux, elle n’avait pas vraiment de raison d’en douter. C’était ce qu’elle espérait parce qu’elle n’était définitivement pas prête pour une nouvelle course poursuite à travers les bois dans cette pénombre loin d’être des plus rassurantes.

- T’es sûr qu’on risque rien ici ?! Si c’est interdit peut-être qu’il y a une raison, non ?!

À son petit remède miracle, la belle ne dirait sûrement pas non, parce que pour être franche mise à part dire qu’elle était tombée de son lit à plusieurs reprises, elle voyait mal comment justifier tout ça sans que son père ne se doute de quoi que ce soit ! Alors elle l’avait remercié d’un sourire qui se voulait emprunt d’une certaine reconnaissance. Quelques pas de plus, et la jeune femme avait resserré son étreinte autour de la main du nippon, non pas qu’elle n’était pas rassurée, mais l’endroit se faisait drôlement sombre et ça avait tendance à l’angoisser. Une chance, le nippon avait « allumé » sa baguette et l’endroit s’était éclairé légèrement, assez pour la détendre un minimum. Manque de pot, c’était au moment où elle avait semblé baisser la garde qu’une chose, jusqu’à présent non-identifiée, avait pris soin de se poser sur son crane. Frôlant l’attaque, la demoiselle n’avait pourtant laissé échappé aucun son, et pour cause le nippon avait entrepris de l’en empêcher sans qu’elle ne sache pourquoi. L’oiseau parti sur un autre perchoir, elle avait pu identifier la chose en question, cela n’avait pas empêché son cœur de battre à une vitesse folle à son grand dam. Quelques mots et puis l’obscurité avait repris place tout autour d’eux. Encore sous le coup de la peur, la jeune femme n’avait même pas cherché à discuter lorsque le nippon avait saisi sa main pour l’entraîner elle ne savait où, la seule chose qu’elle savait c’est qu’elle ne devait pas faire de bruit, ce qu’elle avait fait avant de l’apercevoir. Alors seulement à cet instant, la jeune moldue avait semblé se calmer, subjuguée par ce qui se trouvait devant ses yeux de gamine éblouie par ce monde magique.

- C’est…

Sans prononcer un mot de plus, la demoiselle avait pu voir la créature se tourner vers eux. N’osant pas bouger, de peur de la voir s’en aller, la jeune moldue avait été quelque peu surprise en la voyant s’approcher d’eux. Du moins c’est ce qu’elle avait cru au début, car c’était elle qui semblait l’intéresser sans qu’elle ne sache réellement pourquoi. Après tout, la seule chose qu’elle savait à propos de ces créatures, c’est qu’elles étaient le symbole d’une grande pureté et tout ce qu’on en disait dans les contes pour enfants… Ca n’était pas censé exister ce genre de chose… Et pourtant en la regardant d’aussi près, la miss ne pouvait jurer que d’une chose, elle était bien réelle et sa beauté la subjuguait littéralement. Sa main avait lâché celle du nippon pour venir s’approcher de cette créature majestueuse qui lui faisait face. Délicate et douce, la demoiselle n’avait fait aucun geste brusque de peur de la voir fuir, mais elle semblait l’inviter à la toucher alors comment refuser pareille occasion. À son contact, la douceur de son pelage l’avait étonnée, mais en y réfléchissant, ça n’était pas si étonnant que cela. Une si belle créature ne pouvait en être autrement. Remontant doucement, elle avait eu l’occasion d’effleurer sa corne, et celle-ci n’était pas tombée, c’était donc qu’elle n’était pas en train de rêver, ou alors devenue barge n’est-ce pas ?! Un moment d’égarement avait suffit pour que la licorne s’en prenne à ses cheveux gentiment, nul doute c’était le brushing made in Takuma qui avait dû la séduire, sinon quoi d’autre, alors dans un rire la jeune femme s’était un tant soit peu dégagée sans pour autant retirer sa main de l’animal dont elle adorait particulièrement le contact. Elle aurait pu rester des heures à la contempler, mais elle s’était éloignée, reprenant le cour de sa vie comme si de rien n’était en disparaissant comme elle était apparue. Elle était restée un moment à regarder l’endroit où elle avait disparu, espérant peut-être qu’elle réapparaisse et puis les yeux emplis d’étoiles et d’émerveillement, la demoiselle s’était tournée vers le nippon.

- Ton monde est …

Sans mot pour le décrire… C’est vrai il n’y avait pas de mots pour décrire ce qu’elle ressentait à ce moment précis. De retour près du nippon, la belle avait cru bon de lui déposer un baiser sur la joue pour le remercier de tout ce qu’il avait pu faire jusqu’ici. Ces moments magiques qu’elle s’empressait de graver en elle et qui lui faisait oublier l’espace d’un instant qu’elle n’était pas de ce monde.

- Tu vas dire que je me répète mais… Merci !

Un dernier regard vers l’endroit où se trouvait la licorne il y a de ça quelques instants et puis elle avait reporté son attention sur le nippon si attachant.

- C’était vraiment une licorne ?! Pas un tour de magie, hein ?!

Dit moi que je peux y croire et que tout ça est définitivement bien réel…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4427
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Lun 20 Déc 2010 - 1:25

-
I'm Not Dead







Ce monde est magnifique, et le garçon restait émerveillé à chaque fois qu’il y était confronté. Il n’en connaissait pas un centième, et pourtant, le monde moldu regorgeait également de milles mystères qu’il aurait aimé apprendre et découvrir. Mais ici, les choses prenaient une dimension qu’il ne pouvait qu’admirer. Un monde qui l’étonnait sans arrêt, à chaque recoin de cette forêt, il s’était étonné. Voilà pourquoi le garçon continuait de s’y balader alors qu’elle était dangereuse, car oui, c’était le cas. Il y avait ici des créatures qui n’appréciaient pas forcément les humains, et la nuit, le lieu devenait un véritable labyrinthe. C’était pour ça qu’il se permettait de s’y enfoncer un peu avec la jeune femme. Parce qu’il l’avait déjà arpenter de nombreuses fois. Pourtant, il ne comptait pas aller trop loin, de peur de ne plus se retrouver. Et puis, de toute façon, il allait falloir rentrer et il le savait. Pourtant, s’il pouvait faire se prolonger cette sortie, il le ferait, et le plus possible. Elle avait besoin de s’évader, et cette forêt le lui avait permis à lui de le faire de nombreuses fois. Et pour cause, s’il y avait des êtres dangereux ici, il y en avait également de magnifiques, et c’était bien ce qu’il comptait lui montrer. Que ce monde, qui était à moitié le sien était tout aussi beau qu’un autre, plus peut être, et qu’il y avait des raisons de le défendre.

« Mais de rien voyons ! »

Et il avait de grandes raisons de lui faire un brushing, nan mais c’était vrai, elle était bien trop jolie comme ça, il fallait bien qu’il améliore ça quoi ! Quoi que.. Finalement, avec ses cheveux en bordel, ses petites mèches folles et son air un peu naïf mais extrêmement gentil; elle était d’autant plus adorable. Bon et ben cette fille venait de gagner, il s’intéressait à quelqu’un, c’était officiel.

Enfin bref, en attendant, il l’avait embarqué jusque dans la forêt, pour lui montrer il ne savait trop quoi. Mais généralement, de toute manière, ce qu’il comptait voir, ça ne venait pas. C’est toujours comme ça de toute manière. Mais il avait souvent des surprises plus inattendues encore. Et c’était ce qu’il s’était passé. Bon, un chouette, ça, si elle n’en avait peut être pas rencontré beaucoup, ça restait tout de même dans le domaine du commun pour les moldus. Pourtant, à l’instant où la bête s’était posé contre le crane de la jeune femme, lui, avait repéré un mouvement à travers les arbres. Un reflet blanchâtre. Argenté peut être. Mais il n’en était pas sûr. Et puis, finalement, l’oiseau sur l’épaule, il s’était approché avec la jeune femme. Et la bête, si elle n’était pas ce qu’il avait pensé, était plus belle encore. Une licorne.

Et, avec un petit sourire, il avait vu la jeune femme ébahis assister à la scène. Non, il ne se foutait pas d’elle, bien au contraire. Il ne doutait que le lendemain, elle aurait eu l’impression de rêver. Alors il faudrait bien lui laisser un petit quelque chose pour lui prouver que lui et toutes ces merveilles existaient bien. Parce qu’en aucun cas, il ne voulait qu’elle pense que tout ça n’était pas réelle. Elle et ses grands yeux qui brillaient comme ceux d’une gosses, ses lèvres étirées en un sourire magnifique, sa crainte, et puis sa douceur face à la bête. Et puis son rire qui était venu égayé la forêt, la faisant vibrer au même rythme que son cœur, effréné de bonheur et d’étonnement.

Lui, il ne pouvait que la regarder en souriant, un peu à l’écart, appuyé contre un arbre, sans faire de bruit, sans bouger non plus tout en étant parfaitement détendu. Il ne voulait en aucun cas effrayé l’animal, et brisé le moment de magie de la jeune femme. Comme quoi, ce nouveau contact avec la magie formerait peut être un tournant dans sa vision des choses, comme il l’avait été, lui, juste avant, depuis le début de cette soirée. Il voulait lui montrer ce monde sous un autre œil que celui qu’elle avait actuellement, historie qu’elle n’associe pas forcément la magie à des gros cons qui prennent ceux qui ne peuvent se servir d’une baguette comme des moins que rien et qui cherchent à faire souffrir tout ce qui bouge. Merde, ils n’étaient pas tous des sauvages !

Incroyable ? Epoustouflant ? Etrange ? Étonnant ? Intimidant ouuuu effrayant ? (un nain !! OO mais bien sûr, c‘est plus pratique pour voyager ! +out+ Mais si j‘avais ma vraie taille.. Oui je me tais). En tout cas, ce qu’il était, elle n’arrivait pas à le décrire. Et puis, c’est vrai, à cette heure là, le vocabulaire se fait dur à trouver, il suffit de voir mon rp Mais le mot en lui-même importait peu, son regard brillait et son sourire savaient lui dire exactement ce qu’elle voulait exprimer. Alors, son sourire s’agrandit alors qu’elle revenait vers lui, ne trouvant toujours pas de terme adéquat. Alors, elle l’avait rejoint, déposant un baiser sur sa joue avant de le remercier. Non Takuma, tu ne penses pas à lui rendre ce baiser, elle ne comprendrait pas, d’ailleurs c’est complètement débile. Il faut arrêter avec les hormones et l’attirance brutale hein ! Il s’avère qu’en société, le côté frontières personnelles quand on vient de rencontrer quelqu’un, ça compte. Et puis, arrête de sourire bêtement ! Mais c’est la fatigue euuuuuh =O

… excuse bidon !

Un petit sourire amusé et attendri, le garçon l’avait regardé quelques instants avant de suivre son regard jusqu’aux ombres où la bête avait disparu.

« Oui oui, ç’en était bien une, j’y suis pour rien. Moi j’peux faire ça… mais pas plus. »


Murmurant la formule, souriant d’autant plus, un lien d’argent s’était fait le long de sa baguette pour glisser jusqu’au sol et courir à travers les arbres, se détachant finalement du bout de bois. Lorsque le filet d’argent était revenu vers eux, d’entre les arbres, s’était un tout petit chaton qu’on devinait turbulent, mais qui n’avait en réalité aucune consistance. Un patronus. Le sien. Ça aussi, il l’avait testé ici. La chouette, elle décida de reprendre son envol quelques minutes pour aller entre les troncs avec l’animal argenté. La petite boulle de poil dégageait une douce lumière qui éclairait les fourrés dès qu’il passait près d’eux, le garçon aperçu alors ce qu’il voulait et alla en cueillir quelques feuilles.

« Tient, c’était ce que je voulais. Tu les écrase et tu les frotte là où tu penses avoir des bleus, normalement ça marche bien. Pis ben après, tu balances les trucs. Ou tu les planque le temps que je re-débarque.. »


Oui, parce qu’il ne comptait bien la revoir. Dès le lendemain matin, sûrement. Doucement, il s’était remis en marche vers le château, profitant encore de la douceur de la forêt et de la présence de sa nouvelle amie. Rapidement, le petit chat les rejoint, passant devant eux, tendis que l’oiseau à qui il adressa une caresse affectueuse était revenu sur son épaule.

« Allé, vient, sinon le temps qu’on arrive à ta chambre, on va finir endormis comme deux crétins dans un couloir.. »


Ce sourire ne partait pas, il s’éclatait, d’autant plus parce qu’elle était là, et qu’il l’appréciait énormément malgré ne l’avoir connu que quelques heures auparavant. Allé, il lui avait déjà fait faire un très beau tour de propriétaire, il recommencerait demain, voilà tout.

… Mais non, Aileen n’allait pas finir par les griller, les cernes sous ses yeux à force Non non non !









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 601
Date d'inscription : 02/06/2010
Crédits : © Vava : Silver Lungs // Gif: SuperficialB // Sign : Wild Heart
Double Compte : Aileen & Jayden & Mackensie & Seira & Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1523-miss-watterson#85226
MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   Dim 26 Déc 2010 - 16:58

I'm Not Dead


Le temps passe à une allure folle lorsque l’on commence à s’amuser. Une agréable compagnie suffit pour que le temps s’arrête l’espace d’une ou deux heures… Seulement lorsque l’on revient à la réalité, tout semble s’être accéléré, sensation bizarre que de devoir revenir sur terre lorsque le rêve se fait réalité. Elle ne le remercierait jamais assez pour tout ce qu’il venait de lui faire vivre c’était une certitude, et il pouvait être sûre qu’elle ne l’oublierait pas de si tôt ! Tout comme elle ne risquait pas d’oublier ce moment magique qu’il venait de lui offrir. Voir une licorne avouez que ça n’arrive pas à tout le monde, de pouvoir la toucher non plus remarque et jamais elle n’oublierait le contact si doux de cet animal majestueux. Des images gravées en elle, et cette sensation de bien être retrouvé. Sentiment d’être en vie tout simplement. De se sentir exister et non plus prisonnière, d’avoir retrouvé un minimum de sociabilité auprès de lui.

La licorne avait disparu et pourtant son regard brillait toujours de ces milliers d’étoiles qu’ont les enfants. Elle l’avait rejoint sans réellement réaliser qu’elle pouvait le mettre mal à l’aise en l’embrassant sur la joue, pour elle s’était venu tout naturellement. Un moyen pour le remercier comme un autre parce qu’elle l’appréciait bien et qu’il n’y avait pas de mal à embrasser un ami sur la joue. Une douce naïveté dans le regard qui s’était une nouvelle fois illuminé quand le nippon avait fait apparaître ce fil argenté de sa baguette… Fil qui s’était métamorphosé en petit chat qu’elle avait trouvé des plus attendrissants.

- Moi je trouve ça déjà pas mal…

C’est vrai, finalement de belles choses pouvaient sortir de ce bout de bois, à l’avenir elle tâcherait de s’en souvenir si son père venait à la menacer, bien qu’elle doute qu’il puisse se servir de cette magie sur elle. Oui elle débarquait ici et n’y connaissait pas grand chose mais elle supposait qu’il devait exister plusieurs sorte de magie, selon la personnalité de l’individu qui l’utilisait ou quelque chose dans le genre. Après tout ça se passait toujours comme ça, lorsque quelqu’un possède le pouvoir soit il l’utilise à bon escient, soit c’est le contraire, ça devait être la même chose ici.

- Tu vas revenir ?

Un sourire qui ne voulait plus la quitter alors qu’elle avait pris les petites feuilles que lui avaient tendues le nippon pour les ranger précieusement. Ravie d’apprendre la nouvelle, la jeune femme en oublierait presque la phrase qui avait suivi et qui disait qu’ils devaient retourner au Château. Car dans le fond ce qui importait le plus pour elle à cet instant présent c’était le fait qu’il veuille la revoir après ça. S’il disait vrai, c’était qu’elle pourrait revivre ce genre de moment peut-être plus tôt qu’elle ne le pensait parce que oui dans sa tête elle n’imaginait pas une seconde que la prochaine visite soit pour le lendemain. Pas que ça ne lui plaise pas au contraire, elle était déjà toute excitée à l’idée de le retrouver un jour prochain. Alors à ses côtés, le château s’était rapproché sonnant comme un appel au retour à la réalité au goût un peu amer parce que ça signifiait qu’elle allait devoir être seule à nouveau dans cette chambre. Alors elle avait tout fait pour ralentir un tant soit peu le moment où il devrait la quitter, ralentissant un peu le pas, prétextant le mal de l’air pour remonter. Bref tous les moyens étaient bons pour grappiller des minutes en sa compagnie. Un sort et la demoiselle s’était retrouvé sur les toits non sans une certaine petite frayeur mais ils étaient remontés et ça sans le moindre effort fallait au moins admettre cela. Une fois dans le château ensommeillé, le chemin avait été beaucoup moins exaltant, il ne fallait pas faire de bruit et la crainte de se faire surprendre l’empêchait de sauter de joie. De toute façon, la jeune moldue en était incapable, elle voyait chaque pas comme un poids que l’on ajoutait sur ses épaules, un peu plus lourd à mesure qu’elle se rapprochait de sa chambre à la porte condamnée. Et puis était venu le temps de la séparation, un sourire et une promesse d’une prochaine fois et ça lui suffisait pour retrouver le sourire.

Alors une fois la porte refermée, la jeune femme s’était laissée tomber sur le lit, les bras écartés comme s’il lui prenait soudainement l’envie de contempler le ciel, un sourire qui ne voulait pas partir, inutile de dire qu’elle se remémorait tout ce qu’elle venait de vivre bien sûr, essayant de se convaincre que tout cela était bien réels et qu’elle n’avait aucunement rêvé. Quelques feuilles dans le creux de sa main, elle avait fait comme lui avait dit le nippon avant de les cacher sous ses oreillers. Et puis le sommeil l’avait prise, des rêves magiques plein la tête, inutile de vous dire que ce qui avait « hanté » sa nuit n’avait rien de dramatique bien au contraire…



Topic Terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm not dead | Dakota |   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm not dead | Dakota |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» I'm not dead | Dakota |
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Sixième Etage. :: ─ Bureaux et chambres des membres du personnel-
Sauter vers: