AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm Not The Only One - Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: I'm Not The Only One - Julian    Dim 24 Mai 2015 - 22:37

I'm not the Only One

Julian & Mackensie
&

Vendredi 23 janvier 2015
La jolie blonde avait tenu quinze jours à peine avant de se faire griller. Quinze jours durant lesquels, elle s’était imposé un rythme effréné pour se mettre à niveau et ne plus risquer de se retrouver un genou à terre. Sa réaction était sûrement extrême mais elle avait eu besoin de se dépasser et de tout maitriser. S’il n’y avait plus d’inconnue dans l’équation, elle ne pourrait plus être prise au dépourvu, c’était un plan parfait sur le papier mais bien plus épuisant sur un plan physique et moral. Trop demandeuse avec elle-même, elle allait trop loin mais s’en souciait peu, il lui avait fallu l’intervention d’une certaine rousse pour qu’Alec la remette sur les rails. Une bonne discussion pour tenter d’enterrer une culpabilité à fleur de peau, ils avaient remis les choses à plat pour le bien de tous, du moins de son côté en tout cas et la belle avait fini par lever le pied sur le rythme infernal qu’elle s’imposait. La jeune femme s’entrainait toujours mais de façon plus raisonnée, Alec devait y veiller de toute façon.

Les choses avaient repris leur cours, le château pansait doucement ses blessures. Certains restaient visiblement plus marqués que d’autres par les évènements qui avaient eu lieu durant ces vacances. Elle n’était pas présente et n’avait perdu personne durant l’attaque, aussi elle avait rapidement su rebondir, bien sûr… elle restait affectée par tout ça, elle était loin d’être inhumaine, mais disons qu’elle n’avait pas à pleurer la mort ou la disparition d’un proche.

Quittant son petit groupe de proches après les cours, la jeune femme avait pris la direction de la Grande Salle le temps de la pause-déjeuner, retrouvant Jayden affairée avec un Gryffondor.

- Tu as une idée d’où est Alec ? J’aurai besoin de lui demandé un service et…  

Aucune réaction, visiblement les deux lurons avaient mieux à faire que de l’écouter.

- Mouais, pas très concluant ! Dites-le si j’vous dérange.
- Pas vu depuis la fin du cours de potions.

Un petit air sarcastique alors que la belle rousse daignait lui porter un minimum d’attention. De toute évidence elle n’en avait pas la moindre idée, dommage pour elle, elle se débrouillerait seule, ou s’arrangerait avec quelqu’un d’autre.

- Hum Mack ! J’crois qu’on te cherchait tout à l’heure… Une rousse dont j’ai oublié le prénom…
- Ok, j'verrais ça plus tard.

Pas plus de discussion, de toute façon, elle doutait que la Serpentard lui en dirait plus. Cette fille était adorable quand elle voulait, mais lorsqu’il s’agissait d’être à l’écoute, elle n’était pas la plus douée, loin de là, même si elle cachait son jeu Mack en restait persuadée. Un peu comme son fiancé en sommes… Une belle bande d’imbéciles si vous voulez mon avis, mais elle les appréciait. Ne s’éternisant pas, la jolie blonde avait embarqué deux ou trois trucs à grignoter avant de s’échapper et d’aller se poser dans la cour pavée. Les températures étaient toujours fraiches, mais aujourd’hui un beau soleil laissait passer quelques rayons, réchauffant un tant soit peu chaque parcelle de peau exposée. Profitant nettement de sa pause, la belle avait fini par sortir un livre dans lequel elle s’était rapidement plongée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Mer 27 Mai 2015 - 14:39

~ Vendredi 23 janvier - Pause déjeuner ~

Allez Julian, au boulot! Voilà ce que la rousse se répétait depuis le début de la semaine. Après ce qu’il s’était passé avec ses parents, la chute des Supérieurs, la jeune femme avait un peu perdu pied. Pourtant, elle avait toujours été une bonne élève et appréciait ce statut. Alors elle avait décidé de se reprendre en main. Oh cela ne voulait pas dire qu’elle s’était transformée en petite élève modèle du jour au lendemain. Loin de là. Mais elle avait décidé de refaire attention aux études et d’essayer d’avoir à nouveau de bons résultats. Il ne lui avait pas fallut longtemps d’ailleurs pour constater que si la situation n’était pas dramatique, elle avait quand même pris du retard. Alors en cours elle essayait d’être aussi concentrée possible et profitait des soirées où Jeroen était occupé pour travailler. EN soit, elle aurait aimé être tous les soirs avec lui même sans qu’ils fassent quoi que ce soit, même s’ils bossaient chacun de leur côté. Mais parfois il ne pouvait pas alors elle essayer de ne se concentrer que sur les cours. Bon et après elle enchaînait souvent avec des soirées parce qu’elle avait beau vouloir de bonnes notes, elle n’allait pas non plus se transformer en ermite. Bien travailler mais bien vivre aussi, telle était la devise de la jeune femme. En parallèle, l’idée d’écrire à ses parents venaient parfois s’immiscer dans son cerveau. Elle avait reçu plusieurs lettres inquiètes de leur part. Elle n’avait répondu que la première fois, juste pour dire qu’elle était vivante et en bonne santé. Ils avaient bien senti que quelque chose clochait mais elle n’avait rien ajouté. Cela ne servait à rien. Elle n’avait pas envie de leur parler. Depuis, Ju’ jouait sur le silence radio. Mais elle voyait sa mère s’inquiéter de plus en plus à chaque lettre. Et chaque fois, elle hésitait entre jeter le parchemin dans le feu ou prendre la plume pour répondre. Alors elle se cachait derrière son travail et sa vie sociale, en venant à se convaincre elle-même qu’elle n’avait pas le temps pour ça. Absurde oui, trop facile. Mais c’était tout ce qu’elle arrivait à faire pour le moment.

Ce vendredi là, Julian avait donc suivi ses cours avec attention. Cependant, vers la fin de son cours de sortilèges, elle commençait un peu à avoir la bougeotte. En parallèle de son envie de redevenir une bonne élève, il y avait une mission toujours inscrite dans sa tête qu’elle n’avait pas oubliée: celle d’en savoir plus sur cette fille qui avait un rôle si particulier dans la vie d’Alec. Non, non, elle n’avait pas oubliée. Ce serait mal la connaître que de croire qu’elle aurait pu abandonner une telle idée. Elle voulait savoir. Aussi, à sa pause déjeuner, en ayant plein la tête et sachant qu’elle aurait besoin de force pour l’après-midi, elle décida de partir à la recherche de la jeune femme. Elle demanda renseignement à une fille qu’elle avait déjà vue en sa compagnie mais cette dernière savait pas où elle était. Ju’ avait fini par aller prendre l’air, profiter du soleil du moment gardant l’espoir de la croiser. Et elle eut raison. Elle avait fini par repérer Mackensie, assise au soleil en train de bouquiner. Julian s’était alors approchée doucement pour finalement venir s’asseoir à côté d’elle.

“Salut Mackensie! Je me présente, Julian.”

La jeune femme affichait un grand sourire. Elle ne voulait pas effrayer sa camarade ou qu’elle croit qu’elle était une psychopathe qui la stalkait et qui attendait le bon moment pour lui sauter dessus. Non elle était juste une fille qui était en train de tisser un lien d’amitié avec Alec, trop curieuse, qui voulait en savoir plus sur quelqu’un qui avait un rôle important dans sa vie. Bon ok, si elle présentait les choses comme ça à Mackensie ça pouvait paraître assez effrayant… Aussi la rousse essayait de trouver un moyen d’aborder le sujet sans paraître complètement tarée. il faut dire que sa démarche de base n’était pas non plus tout à fait anodine, il fallait bien avoir un cerveau comme le sien trop curieux et trop calculateur pour vouloir aller à la rencontre des amis d’un ami sans attendre que l'occasion se présente.

“Ça va sans doute te paraître étrange mais s’il te plaît prend pas la fuite… En fait, je sais pas si tu le sais mais je m’entends très bien avec Alec. Et la dernière fois, au fil d’une discussion il a fini par me parler de toi. Alors j’avais envie de faire ta connaissance.”

Julian se rendait compte, au fur et à mesure qu’elle parlait, que dit comme ça on pouvait avoir l’impression qu’elle avait des vues sur le jeune homme et qu’elle cherchait à baliser le terrain. Cette idée la faisait beaucoup rire. Non pas que ce soit impossible, mais juste, avec la relation qu’ils avaient maintenant, oui ça lui semblait carrément improbable. Alec c’était son ami, le type qui s’était avéré surprenant et avec qui elle pouvait discuter toute une soirée, se laisser bercer et bien déconner. Mais vu de l’extérieur ça ne donnait peut être pas le même effet.

“Et je te rassure tout de suite, Alec et moi c’est juste de l’amitié, je suis pas une furie qui veut fouiller dans sa vie pour mieux lui sauter dessus après!”

Petit rire. Même à l’époque où elle avait des relations avec n’importe qui elle restait plus subtile que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Dim 7 Juin 2015 - 18:30

Une journée classique, ennuyeuse dirons certains et pourtant la jeune femme profitait enfin des rayons de soleil pour se poser. Elle avait promis à Alec de faire plus attention, de ne plus se surmener comme elle l’avait fait et si elle mourrait d’envie de reprendre sa baguette à chaque moment qui le lui permettait, une sensation étrangement angoissante que celle de vouloir tout contrôler. La jeune femme se sentait soulagée, libérée d’un poids mais savait aussi que cet équilibre était bien trop fragile pour qu’elle s’y repose sans sourciller.

“Salut Mackensie! Je me présente, Julian.”

Sortant le nez de son livre, la belle anglaise était tombée nez à nez avec une belle rousse de sa maison. Elle l’avait déjà croisée plusieurs fois dans sa salle commune et au bras de Jeroen aussi il lui semblait, mais ça elle n’aurait pu l’affirmer avec certitude. Grand sourire sur le visage, la belle s’interrogeait sur la raison de sa venue.

- Salut, j’peux faire quelque chose pour toi ?!

Faisant rapidement le lien avec le message de Jayden, la Serpentard avait fait le lien entre la rousse qui la cherchait un peu plus tôt et l’intervention de la rousse ici présente. En prime, quelque chose lui brûlait les lèvres, c’était évident.

“Ça va sans doute te paraître étrange mais s’il te plaît prend pas la fuite… En fait, je sais pas si tu le sais mais je m’entends très bien avec Alec. Et la dernière fois, au fil d’une discussion il a fini par me parler de toi. Alors j’avais envie de faire ta connaissance.”

Précise le fond de ta pensée jeune fille… Car j’suis pas certaine de comprendre ce que tu veux réellement de moi. C’était donc un tantinet perplexe que la jeune femme avait refermé son livre pour concentrer son attention de façon entière sur la verte. Elle avait dû percevoir son questionnement car déjà elle enchainait.

“Et je te rassure tout de suite, Alec et moi c’est juste de l’amitié, je suis pas une furie qui veut fouiller dans sa vie pour mieux lui sauter dessus après!”

A son tour, la jeune femme avait laissé passer un rire, amusée par la belle rousse.

- Ouf, j’pensais être tombée sur l’une de ses trop nombreuses admiratrices. J’aurai été forcée de te supprimer… J’supporte très mal la concurrence.

Ben quoi, c’est vrai, j’peux être jalouse quand on s’intéresse de trop près à mon fiancé ! Blague à part, la jeune Anglaise lui avait souri, se redressant un peu, histoire de se mettre en condition.

- J’espère qu’il ne t’a pas dit trop de mal de moi… J’suis curieuse de savoir ce qu’il a bien pu te dire à mon sujet pour que tu ais envie de faire ma connaissance.

Sérieusement, qu’est ce qu’il a pu te dire pour que tu veuilles me rencontrer ?! Oui la jeune femme avait piqué sa curiosité.

- Tu dis que… Tu es une très bonne amie d’Alec, tu le connais depuis longtemps ?

Quoi j’ai le droit de douter, par les temps qui courent on n’est quand même jamais trop prudent, imagine je balance des choses et au final tu t’en sers contre lui ou moi ?! Oui prudence est mère de sureté, on ne le dira jamais assez !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Lun 8 Juin 2015 - 12:23

Il n’y avait rien à dire, Mackensie était vraiment jolie. Julian n’avait pas pu s’empêcher de se faire la remarque alors qu’elle l’observait là comme ça, assise sur ce banc avec un peu de soleil sur le visage. Quelque chose se dégageait d’elle, d’agréable et en même temps de fort. La rousse espérait vraiment qu’elle soit aussi bien que la décrivait Alec, aussi bien qu’elle semblait l’être. Car si c’était le cas, elle n’aurait qu’une envie, tout faire pour réunir ces deux là. Sauf qu’elle ne ferait rien. Parce qu’Alec la tuerait. Elle en mourrait d’envie, elle voulait lui faire entendre raison mais elle savait très bien qu’il n’en avait pas envie. Et le vert était différent des autres, avait une importance particulière à ses yeux. Alors elle ne pouvait pas se contenter de jouer avec lui et avec son histoire sans la moindre once de respect. Julian devait se contenter du rôle de spectatrice. Elle n’était pas habituée à ça et aurait sans doute du mal à s’y faire mais elle n’avait pas vraiment le choix. Observer et essayer d’en apprendre plus sur la jolie blonde, tel était le seul rôle qu’elle pouvait s'octroyer.

Julian avait donc décidé d’entrer directement dans le vif du sujet. Elle n’était pas sûre que si elle faisait quarante mille détours Mackensie accepte de lui parler et surtout, cela pourrait paraître suspect. Alors qu’en soit, les intentions de Ju’ n’étaient nullement mauvaises. Pas de problème de concurrence ni rien. Elle voulait en savoir plus sur cette fille, tout simplement. Bien sûr elle était du genre possessif mais on ne parlait pas de Jeroen. Avec Alec ce n’était que de l’amitié, elle devait donc envisager qu’il s’intéresse aux autres filles. Bref, elle voulait juste connaître la demoiselle en tout bien tout honneur. Mais la réponse de la demoiselle la fit beaucoup rire. C’était comme si elles pensaient à peu près la même chose. Finalement, elles avaient peut être plus de points en commun qu’elle ne pensait.

“Je comprends tout à fait mais t’inquiète pas, on est chacune dans une catégorie différente!”

Ju’ adressa alors un sourire entendu à Mackensie, comme pour lui montrer qu’elle comprenait tout à fait ce qu’elle voulait dire et que, derrière le trait d’humour, demeurait malgré tout un semblant de sérieux. D’après ce qu’avait pu comprendre la rousse de sa discussion avec Alec, cette fille avait dévoué une partie de sa vie à prendre soin de l’existence de ce sale gosse alors forcément, elle ne devait pas avoir envie que n’importe qu’elle minette vienne prendre sa place. Mais elle risquait rien parce que leur ami commun ne semblait pas décidé à céder à qui que ce soit… La rousse fut en tout cas de nouveau amusée quand sa camarade s’enquit de ce qu’Alec avait bien pu dire sur elle. Ne t’inquiète pas, rien de mal bien au contraire. Mais avant qu’elle ne puisse en dire plus, la blonde semblait vouloir s’assurer une fois de plus que Julian n’était pas une simple groupie. La rousse aurait pu être un peu vexée mais elle était de trop bonne humeur pour ça et décida de répondre sans se poser de questions.

“En somme depuis son arrivée ici. Mais on est pas amis depuis le début. Disons que ça va faire presque deux mois qu’on a compris qu’on était un peu plus que de simples potes.”

Avant déjà ils s’entendaient bien, aimaient discuter ensemble et avaient de l’importance aux yeux de l’autre. Mais depuis cette discussion à cœur ouvert c’était différent. Ils n’allaient pas se remettre à parler comme ça tout le temps, Julian en était sûre et cela lui allait très bien. Mais elle n’avait pas besoin de ça pour savoir qu’Alec et elle étaient maintenant réellement amis. Ils se ressemblaient et se comprenaient. Et préféraient aussi s’éclater et dire des conneries que se morfondre. Rien que de repenser à cette fameuse soirée, Julian avait le sourire aux lèvres. A la base, se devait être un jour horrible, celui où elle décidait de révéler au monde sa véritable identité. Et finalement, elle avait passé un super moment en compagnie d’un ami. Elle n’oublierait jamais. La rousse tira alors une cigarette de sa poche. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas fumé mais là, l’envie se faisait sentir.

“Au début je venais lui parler de quelque chose d’important me concernant puis la discussion a dérivé. On a fini par parler d’amour. Alec a un vrai problème avec ça. Mais il a parlé de toi, et vraiment en bien. Alors je voulais savoir qui tu étais, te connaître. Parce que tenir auprès de lui toutes ses années, lui rester fidèle malgré son incapacité chronique à accepter les sentiments humains, c’est quand même super fort!”

Oui Mackensie forçait l’admiration. Et en même temps, Julian se sentait un peu mal à l’aise en parlant de ça. Parce qu’elle se doutait que ce ne devait pas être simple non plus pour la jolie blonde. Si elle aimait sincèrement Alec, comment faisait elle pour supporter ses frasques, pour supporter qu’il l’aime d’une certaine manière sans jamais envisager qu’ils puissent être ensemble… Situation vraiment pourrie aux yeux de la rousse. Elle tira alors une longue latte sur sa cigarette avant de poser son regard dans celui de sa camarade.

“Je veux pas me mêler de ce qui me regarde pas, désolée si je suis un peu abrupte. Mais quand il m’a parlé de ça ça m’a vraiment intrigué…”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Sam 20 Juin 2015 - 21:38

“Je comprends tout à fait mais t’inquiète pas, on est chacune dans une catégorie différente!”

Partageant le sourire de la belle rousse, la jeune anglaise s’interrogeait toujours sur cette curiosité soudaine. Après tout, elle ne connaissait rien de cette demoiselle, si ce n’est qu’elle l’avait déjà vue auprès de Jeroen une fois ou deux… Bon ok, plus, mais n’étant pas une stalkeuse sur ce point, elle préférait de loin ne pas se mêler des histoires des autres. Alors comme à son habitude, la jeune femme jouait la carte de l’amoureuse transit pour son fiancé, ce jeu finirait par la lasser un jour, mais pour l’instant il l’amusait toujours. Ca n’était pas à proprement de la jalousie qu’elle nourrissait face au harem d’Alec, juste qu’elle veillait aux personnes qui l’entourait au quotidien, comme lui faisait pour elle, histoire d’éviter toute personne un peu trop toxique ! Simple question de survie quand on a pour nom de famille Rivers !

“En somme depuis son arrivée ici. Mais on n’est pas amis depuis le début. Disons que ça va faire presque deux mois qu’on a compris qu’on était un peu plus que de simples potes.”

Acquiesçant, la jeune femme s’était contentée de l’écouter, cherchant sûrement la moindre faille chez son interlocutrice pouvant lui mettre la puce à l’oreille, mais elle semblait sincère alors peu à peu, elle finirait par se radoucir.

“Au début je venais lui parler de quelque chose d’important me concernant puis la discussion a dérivé. On a fini par parler d’amour. Alec a un vrai problème avec ça. Mais il a parlé de toi, et vraiment en bien. Alors je voulais savoir qui tu étais, te connaître. Parce que tenir auprès de lui toutes ses années, lui rester fidèle malgré son incapacité chronique à accepter les sentiments humains, c’est quand même super fort!”

Au cours de son discours, la belle blonde avait souri, Alec… Un problème avec l’amour ?! Si ça n’était que ça, mais c’était tellement compliqué qu’il lui faudrait des années pour expliquer la complexité de sa façon d’être, et même après tout ce temps, elle doutait de pouvoir exprimer clairement le pourquoi du comment !

- J’vais finir par croire qu’on me doit la médaille du mérite pour avoir supporter les déboires de la famille Rivers durant près de quinze ans.

Un faible mot cachant une réalité bien plus crue, mais ne sachant pas exactement ce qu’elle savait, elle n’en dirait pas plus. Au lieu de ça, la jeune femme avait souri, piquée au vif dans sa curiosité.

“Je veux pas me mêler de ce qui me regarde pas, désolée si je suis un peu abrupte. Mais quand il m’a parlé de ça ça m’a vraiment intrigué…”
- Pas de souci, ça me dérange pas, j’ai pas grand-chose à cacher sur ma relation avec Alec tu sais. Et… j’ai aucun mérite pour être restée près de lui aussi longtemps. Alec n’est pas le pire phénomène asocial de sa famille, crois-moi…

Son cousin est pire, bien pire… Sérieusement, Alec à côté est un individu normal !

- Bon alors, raconte-moi un peu ce qu’il t’a raconté sur moi… Que je comprenne un peu le pourquoi du comment on me doit une telle admiration ?

Pour aimer un mec que beaucoup déteste ? Pour accepter sans broncher ses frasques et lui trouver des excuses ?

- J’suis certaine qu’il en a fait des tonnes !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Lun 22 Juin 2015 - 17:16

Parfois, Julian devait paraître complètement folle. Non parce que, qu’elle soit intéressée par Mackensie et que sa curiosité ait été éveillée par le discours d’Alec de la dernière fois c’était une chose, mais de là à ce qu’elle vienne parler à la demoiselle d’un coup, le plus naturellement du monde comme si de rien n’était et en lui posant des questions étranges… Oui vraiment cette fille avait un sacré culot et n’avait peur de rien. Cela ne l’empêchait pas pour autant parfois de comprendre qu’elle devait se calmer un peu ou de se sentir mal à l’aise par rapports à certaines choses qu’elle pouvait faire. Mais là, la rousse s’était tout simplement dit que si cette fille était une amie d’Alec alors elle accepterait de parler à une quasi inconnue. Cette déduction était complètement foireuse, elle l’admettait en un sens mais c’était tout ce qu’elle avait trouvé pour essayer de donner l’impression que son action n’était pas totalement foireuse. Du grand Julian en somme. Pour autant, la discussion ne semblait pas trop mal lancée puisque la jolie blonde fit même un trait d’humour en parlant de la médaille du mérite. Ju’ afficha alors un large sourire, riant légèrement. Oui elle n’avait pas tord, après tout, les deux seuls membres de cette famille présents dans le Château suffisaient déjà à prouver qu’être avec eux en permanence devait être une tâche des plus délicates… Julian tira alors une nouvelle bouffée sur sa cigarette et fut complètement rassurée par Mackensie qui lui révélait que cela ne la dérangeait pas spécialement qu’elle vienne lui parler. C’était un bon point ça, comme la petite réflexion qu’elle glissa à la fin de sa phrase qui amusa une fois de plus beaucoup la jeune Serpentard.

« Alors là… J’ose même pas imaginer le niveau qu’atteignent les autres alors ! A force, je vais finir par croire que tu la mérites vraiment cette médaille ! »

Bah quoi ? La conversation était lancée, Julian était de bonne humeur alors oui elle ne se prenait plus la tête et parlait à la demoiselle le plus naturellement du monde comme si elles s’étaient déjà croisées des centaines de fois. La rousse avait un ton assez incroyable pour se mettre à l’aise avec n’importe qui. Elle avait dû mal avec les notions de stress, de gêne etc. Bien sûr elle avait conscience des règles sociales mais quand elle était lancée et de bonne humeur elle se transformait en tornade ayant tendance à faire fi de pas mal de conventions. Et puis, c’était un bon moyen aussi de détendre l’atmosphère alors qu’elle abordait quand même des sujets assez personnels, pour montrer qu’elle n’était pas une simple fouineuse…

« Il m’a parlé d’à quel point tu pouvais être tenace, comment tu avais tenu le choc auprès de lui et puis… Dans ce qu’il disait, ça se voyait qu’il te voyait comme quelqu’un d’à part, quelqu’un avec qui il partage une relation qu’il ne partagera jamais avec quelqu’un d’autre. »

Julian regardait maintenant le ciel, tirant toujours sur sa cigarette. Alec avait clairement laissé sous-entendre qu’on pouvait appeler ce qu’il ressentait de l’amour mais que lui refusait ce qualificatif en raison des attentes qui y étaient associés. Elle comprenait en un sens et voilà pourquoi elle ne voulait pas non plus rapporter les choses comme ça à Mackensie. Mais en tout cas, elle était sincère tant tout ce qu’elle disait. Quand son ami avait parlé de la demoiselle, elle avait bien compris que celle-ci aurait toujours une place essentielle dans sa vie quand bien même il serait capable d’agir comme le pire des connards avec elle. Du Alec dans toute sa splendeur en somme.

« Alec est vraiment quelqu’un de génial. Et je me dis que tu dois l’être aussi par extension. Et puis maintenant que mes anciens amis me détestent autant que mes ennemis, j’essaye de gratter un peu de sympathie là où je peux. »

Julian avait alors adressé un immense sourire avant de rire à Mackensie. C’était sa façon à elle de lui montrer qu’il ne fallait clairement pas prendre tout ce qu’elle disait au sérieux et que dans ce qu’elle venait de lâcher, les trois quarts étaient faux. Elle pensait vraiment que la blonde était quelqu’un de bien mais elle ne viendrait jamais s’imposer auprès d’elle. Oui elle voulait la connaître parce que son amitié avec Alec la poussait à la plus vilaine des curiosités mais elle ne se permettrait jamais de l’emmerder par sa présence. De toute façon elle restait trop fière pour ça. Après si elles s’entendaient bien oui bien sûr mais bref. De toute façon elles n’en étaient pas là. Ce qui était sûr par contre c’était que la rousse devait faire un peu peur. Elle était vraiment dans un grand jour et pouvait très facilement passer pour une taré hystérique. Ce qu’elle était presque en un certain sens mais bon…

« Je vais poser une question à laquelle tu n’es pas obligée de répondre, tu as même le droit de m’envoyer promener. Mais… Tu l’aimes Alec ? »

Oui c’était facile de comprendre que leur relation était particulière et dans le discours de son ami, Julian avait bien compris que Mackensie devait avoir certaines attentes par rapport à tout et donc que ses sentiments ne devaient pas être neutres. Mais elle avait envie de savoir ce que ressentait vraiment la jeune femme. Sauf que c’était super indiscret comme question de la part de quelqu’un qu’elle connaissait à peine. Alors Julian avait bien insisté sur le fait qu’elle pouvait l’envoyer chier si elle ne voulait pas répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Dim 5 Juil 2015 - 18:57

« Alors là… J’ose même pas imaginer le niveau qu’atteignent les autres alors ! A force, je vais finir par croire que tu la mérites vraiment cette médaille ! »

Un léger rire passant ses lèvres, la jeune Anglaise se disait qu’à force de se l’entendre dire, elle finirait par croire qu’elle avait fait une chose exceptionnelle. Pourtant, faire l’effort d’entrer dans la véritable vie d’Alec ne lui semblait pas si insurmontable. Bon c’est vrai qu’il ne lui avait pas facilité la tâche, mais elle ne regrettait pas le moins du monde de s’être accrochée.

« Il m’a parlé d’à quel point tu pouvais être tenace, comment tu avais tenu le choc auprès de lui et puis… Dans ce qu’il disait, ça se voyait qu’il te voyait comme quelqu’un d’à part, quelqu’un avec qui il partage une relation qu’il ne partagera jamais avec quelqu’un d’autre. »

Un peu plus et elle allait rougir. Bien sûr, elle savait compter pour Alec, savait qu’elle avait une place importante dans sa vie, mais se l’entendre dire faisait toujours du bien. Il le lui montrait souvent, mais à force de le côtoyer, elle avait fini par trouver son attitude normale.

« Alec est vraiment quelqu’un de génial. Et je me dis que tu dois l’être aussi par extension. Et puis maintenant que mes anciens amis me détestent autant que mes ennemis, j’essaye de gratter un peu de sympathie là où je peux. »

Vu le grand sourire, la belle n’avait pu que rire aux paroles de la rouquine.

- Ca devrait pouvoir s’arranger, si tu trouves Alec génial… y a pas de raison qu’on ne s’entende pas !

A son tour, c’était un beau sourire qui parait ses lèvres. Quoiqu’en fait, elle n’était pas vraiment très éloignée de la vérité en évoquant la chose.  

- Quelqu’un de génial je n’sais pas… Mais quelqu’un de bien en tout cas c’est sûr, il faudrait juste qu’il laisse les gens s’approcher de lui sans chercher à les mordre.

Si ce n’est Janie… Elle ne connaissait aucun Rivers qui soit très doué avec les relations humaines… A croire que le mal était familial, sûrement un point de vue Education ! On ne pouvait pas vraiment dire que les parents d’Alec ou son entourage était d’une grande gentillesse, ni d’une grande bienveillance à l’égard de leur progéniture, surtout si la progéniture en question ne rentrait pas dans le moule conventionnel familial ! Se redressant à peine, la jeune femme jouait la carte de la modestie, même si entendre ce genre de compliment était toujours plaisant à entendre.

« Je vais poser une question à laquelle tu n’es pas obligée de répondre, tu as même le droit de m’envoyer promener. Mais… Tu l’aimes Alec ? »

La question qui vous tue ! Est-ce qu’elle aimait Alec… Indéniablement, et c’était une évidence même ! Tu sais jeune fille que tu franchis les limites des barrières sociales ?! Parce qu’autant avant ça n’me dérangeait pas du tout autant cette dernière question me fait limite « flipper ».

- Si j’te dis que oui… Tu vas chercher à m’éliminer ?

En fait, tu es vraiment une groupie d’Alec et ton but est d’éliminer toutes tes potentielles rivales ?! Parce que si c’est le cas, tu n’es pas à la hauteur !

- Plus sérieusement… Je tiens beaucoup à Alec… Lui et moi avons une relation assez complexe et peu de gens arrive à la comprendre.

Non elle n’entrerait pas dans les détails du style : lui et moi on est fiancés, j’suis tombée amoureuse de lui et une part de moi l’est toujours certainement, mais j’ai fait une croix sur cette vie possible car Alec m’a bien fait comprendre que tout ça n’était pas pour lui. Alors à sa question, elle dirait oui sans hésiter le moins du monde. Elle serait prête à tout pour lui, même au pire !

- A mon tour de poser la question gênante : tu as couché avec lui ?! Ou alors envisagé la possibilité que ça puisse arriver ?

Quoi j’ai le droit d’être cash moi aussi après tout on parle de mon fiancé là, grand sourire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Mar 7 Juil 2015 - 11:38

Au final, Julian était plutôt contente de ne pas s’être posée de questions et d’être venue parler à Mackensie le plus simplement du monde. La plupart des gens hésitaient, pesaient le pour et le contre et mettaient leur impulsivité au placard. Ce n’était pas le genre de la rousse. Cela pouvait parfois lui jouer de sacrés mauvais tours mais dans le cas présent elle était plutôt très contente de cet aspect de sa personnalité. Parce que ne pas oser aurait été idiot même si bien sûr rien n’était gagné et qu’elle gardait tout de même une capacité assez impressionnante à faire mal tourner les situations qui pourtant étaient parfaitement bien parties. D’ailleurs, la jeune femme avait une nouvelle fois l’occasion de constater qu’elle avait beau être une folle hystérique, parfois ça pouvait bien passer. Mack avait finalement fini par rire face à sa connerie. Ju’ lui adressa un nouveau sourire lorsqu’elle s’amusa de ce qu’elle venait de dire en affirmant qu’elles pourraient peut être être amies. Tiens, ça serait pas mal en soit. Mais Julian était loin de penser à ça comme ça. Ce n’était pas son genre de calculer. Et puis, ce n’était pas le genre de chose qu’on décidait à l’avance. Bref, il était temps de revenir au sujet de conversation premier, Alec et ses déboires. D’ailleurs, la rousse s’amusa de la réflexion de Mackensie, émettant un petit rire.

« Ah ça c’est encore autre chose… On devrait peut être l’entraîner avec une muselière. »

C’était une blague bien évidemment. Quoi qu’Alec avec une muselière ça pouvait être vraiment très drôle. Julian arrête de te faire des films et t’imaginer n’importe quoi et concentre toi. Ou plutôt évite de passer définitivement pour une tarée. Enfin c’était peut être pas gagné. Parce qu’avec ses questions à la con elle allait vraiment finir par faire peur. A peine avait-elle demandé à Mack si elle aimait Alec que la rousse était en train de se dire que le résultat pouvait peut être être dangereux. Elle attendit donc la réaction de la jeune femme avec impatience, autant parce qu’elle voulait vraiment savoir la réponse que parce qu’elle se demandait ce que ça allait bien pouvoir donner. La réponse ne se fit pas trop attendre. Mackensie commença par une petite touche d’humour qui la fit sourire. Elle secoua alors la tête, comme pour confirmer que non, comme si ça avait besoin d’être confirmé. Elle l’écouta ensuite avec un peu plus de sérieux. Oui ça paraissait indéniable que leur relation était à part. Cette fois, Julian hocha la tête, quelle mobilité du cou !

« Oui je comprends. En plus, les gens cherchent toujours à mettre des mots sur les sentiments humains mais parfois c’est juste unique et inexplicable. »

Julian qui parlait de sentiments. Cela pouvait paraître bizarre de l’entendre faire un petit discours sur les relations humaines mais malgré les apparences, elle commençait à s’y connaître un peu en la matière. Et justement, elle faisait partie de ces gens qui n’aimaient pas qu’on colle des étiquettes, qu’on donne nécessairement un nom à ses relations. Parfois, elle préférait simplement vivre les choses sans plus se poser de questions. Et c’était peut être ce que se disait Mackensie. Bon par contre cette dernière ne semblait pas du genre à mâcher ses mots et surtout, à se laisser questionner sans répliquer. Alors, aussi soudainement que la rousse avait demandé à en savoir plus sur les sentiments de la jolie blonde, celle-ci se décida à son tour de poser une question gênante. Julian écrasa alors sa cigarette et poussa un long soupir. Elle allait passer pour une groupie…

« A vrai dire… Oui j’ai couché avec lui. Le jour de son arrivée. Je vais pas dire que j’ai pas apprécié mais si ça peut te rassurer ça se reproduira pas. Disons qu’on est plutôt du genre à faire les trucs à l’envers, on couche ensemble et après on apprend à se connaître. »

C’est vrai qu’en y réfléchissant ils n’avaient pas trop fait les choses dans l’ordre. Et en même temps, pour quoi faire ? Ils étaient plutôt pareils quand ils s’étaient rencontrés, du genre à coucher avec les gens comme ça, sans réfléchir, juste pour se faire plaisir. Du genre à ne jamais se préoccuper de sentiments. Alors ils s’étaient amusés. Sauf qu’elle avait changé après ça et que de toute façon, leur relation aussi. Au-delà de Jeroen, Julian n’envisageait plus du tout de coucher avec lui. Parce qu’ils n’en étaient plus là. Surtout après leur petite discussion de la dernière fois.

« Si tu veux tout savoir, j’avais exactement le même genre de réputation que lui avant, la nana qui couche avec tout le monde. »

Julian n’en était pas forcément fière mais elle ne regrettait pas non plus. Elle s’était bien amusée à ce moment là et avait une belle vie. Alors pourquoi regretter ? Elle était juste passée à autre chose maintenant et profitait de la vie différemment, la découvrait sous un autre jour. Peut être qu’Alec serait comme ça lui aussi un jour. Elle ne prendrait pas les paris là-dessus et ne jugeait pas qu’il devait changer mais elle se demandait ce que ça pourrait donner, s’il avait un soudain revirement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Dim 2 Aoû 2015 - 17:01

« Ah ça c’est encore autre chose… On devrait peut être l’entraîner avec une muselière. »

Un joli sourire alors qu’elle imaginait la scène et puis la belle blonde avait levé les mains d’un air : « je ne cautionnerai pas ça ! ».

- Pas sûre qu’il apprécie, mais si tu arrives à la lui passer… fait moi signe ! Je pourrais toujours tenter de te sauver la mise ! J’peux me montrer convaincante quand je veux !

Sans blague, il la tuerait pour avoir même songé à ce genre de chose et quelque part, elle aurait certainement la même réaction s’il envisageait de la museler ! Plus sérieusement, la jeune femme avait fini par revenir aux choses sérieuses, ne sachant pas réellement poser les mots sur sa relation si particulière avec Alec. C’était trop complexe à expliquer alors trouver des mots qui reflètent à la perfection lui était presque impossible.

« Oui je comprends. En plus, les gens cherchent toujours à mettre des mots sur les sentiments humains mais parfois c’est juste unique et inexplicable. »
- Bien résumé. Je sais que ça peut paraitre dingue… Je sais qu’Alec m’aime, à sa façon et ça me va. J’ai appris à vivre avec !

Oui au début ça avait été blessant, rageant même car elle jalousait ces filles, mais au fond, elle avait vite compris que tout ça ne servait à rien. Elle ne serait jamais la seule, Alec resterait toujours Alec et elle vivait très bien avec ça. Il faudrait juste que l’homme qu’elle trouve accepte cette relation. Ce qui… N’était pas gagné, autant se l’avouer !

« A vrai dire… Oui j’ai couché avec lui. Le jour de son arrivée. Je vais pas dire que j’ai pas apprécié mais si ça peut te rassurer ça se reproduira pas. Disons qu’on est plutôt du genre à faire les trucs à l’envers, on couche ensemble et après on apprend à se connaître. »
- J’le savais… Alec a toujours eu un faible évident pour les belles rousses. J’crois que c’est le côté sulfureux, il résiste pas !

Ça devait être pour ça qu’elle n’avait aucune chance avec lui ! Mais non elle exagérait à peine, tout le monde savait qu’Alec était un homme à femmes, qu’elles soient blondes, brunes, rousses ou multicolores.

« Si tu veux tout savoir, j’avais exactement le même genre de réputation que lui avant, la nana qui couche avec tout le monde. »
- C’est pas vraiment mon mode de vie, mais je ne vais pas te jeter la pierre. J’estime que chacun est assez grand pour décider de ce qui est mieux pour lui.

La jeune anglaise avait fixé sa comparse avant de sortir un paquet de cookies qu’elle gardait dans un coin de son sac.

- Hum… tu sais, Alec fait ce qu’il veut… Il n’a aucun compte à me rendre et… Enfin lui et moi on n’est pas ensemble.

Même si… Fut un temps, elle n’appréciait pas des masses, elle ne chercherait jamais à le faire changer. La jeune femme n’en avait pas le pouvoir et surtout aucun droit.

- C’est Jeroen qui t’a fait changer ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Jeu 20 Aoû 2015 - 22:20

Julian laissa échapper un léger rire lorsque Mackensie lui déclara qu’elle était prête à couvrir ses arrières et à se montrer convaincante si elle voulait tester la muselière sur Alec. Elle imaginait la scène d’ici tiens… En fait ça avait quelque chose de glauque, il valait mieux qu’elle se sorte ces images de la tête ! Toujours était-il que plus la conversation avançait et plus elle avait l’impression que sa camarade s’ouvrait à elle et accepter la conversation. La rousse ne savait vraiment pas à quoi s’attendre en venant la voir de la sorte et elle était donc plutôt contente de voir que ça se passait bien. Après tout, Mack n’aurait pas été la seule à avoir une dent contre elle. Chez la gente féminine c’était assez commun à vrai dire… Elles en revinrent finalement aux choses sérieuses et Ju’ hocha doucement la tête quand la blonde lui expliqua que tant qu’elle savait qu’Alec l’aimait à sa façon, ça lui allait. Elle comprenait en un sens mais savait très bien qu’elle-même n’aurait jamais supporté une telle chose. Alors oui en un sens elle l’admirait. Cette capacité d’abnégation liée à ses sentiments… Il fallait être drôlement forte pour accepter une telle chose. Surtout que le jeune homme en question ne cachait pas ses aventures. D’ailleurs, le sujet revint indéniablement sur la table et Julian se remit à rire lorsque Mackensie évoqua le penchant de leur camarade pour les rousses.

« Arrête dis pas ça ! Il a été attiré par mon charme naturel, voilà tout ! »

C’était une blague bien sûr mais il y avait un fond de sincérité là-dessous. Julian n’aimait pas être une fille parmi tant d’autres. Certes maintenant elle était avec Jeroen et cela lui suffisait en un sens d’être unique à ses yeux. Mais elle n’en restait pas moins fière et elle appréciait de savoir qu’elle pouvait plaire aux autres. Même si Alec tout était différent désormais. Elle espérait que ce n’était ni sa couleur de cheveux ni son charme qui lui plaisaient mais bel et bien sa personnalité. Parce qu’elle n’était plus cette fille qui couchait à droite à gauche même si Mack eut la bonté de cœur de lui dire que cela ne la dérangeait pas. Cette fille avait vraiment l’air chouette et compréhensive, ce n’était pas le cas de tout le monde. Et quand elle appuya la chose en disant qu’Alec pouvait bien faire ce qu’il voulait, Julian afficha un doux sourire. Oui sans doute, mais elle n’en restait pas moins admirable.

« Il est libre c’est sûr mais en tout cas, je t’admire de savoir l’aimer aussi sainement… »

La jeune femme était sincère et cela se voyait dans son regard. Elle n’était pas vraiment du genre à distribuer ce genre de compliments pour faire plaisir à la personne en face d’elle. Quand elle disait quelque chose du genre, c’était vraiment qu’elle le pensait, du plus profond de son être. Mais la conversation ne pouvait rester centrée sur sa camarade et cette dernière lui demanda si c’était Jeroen qui l’avait fait changée. Si elle savait ! Ce type avait été là, à un tournant de sa vie et avait indéniablement fait d’elle quelqu’un de différent. Et ça lui plaisait. Certes elle avait changé mais pour le mieux, elle en était maintenant sûre.

« Oui on peut dire ça. Mais c’est surtout qu’avant lui, je n’avais eu que très peu de relations sincères et liés à autre chose qu’au physique. J’ai été trompée une fois et ça m’a pas vraiment fait plaisir. Alors oui en m’engageant avec lui j’ai décidé de mettre une partie de ma vie entre parenthèses. »

Julian avait dit ça avec le sourire car il n’y avait rien de triste dans tout ça. Oui elle avait abandonné ses multiples conquêtes pour Jeroen mais ce n’était pas comme si ça lui manquait. Il lui suffisait amplement en tant qu’amant et surtout, il lui apportait bien plus qu’un simple contact physique… Mais bon elle n’allait pas non plus s’appesantir sur le sujet parce que sinon elle allait passer pour une guimauve et ça, c’était hors de question !

« Mais il faut avouer un truc, certains s’acharnent à faire croire que je n’ai pas changé d’un pouce et c’est pas drôle tous les jours.

Et en parlant de ça, Julian n’évoquait pas seulement son caractère volage. Elle avait appris à ses dépends comme la société avait du mal avec le droit à l’erreur. La rousse se rendait compte que les gens avaient beau changer, le plus souvent, c’était les autres qui refusaient de voir les changements en eux et c’était plutôt fatiguant. La demoiselle ne pu s’empêcher d’ailleurs de pousser un long soupir. Rien que de penser à ça, ça l’agaçait. C’était comme lorsque Ricardo refusait de voir le bon en Alec et se contentait d’une image néfaste qu’il avait de lui. Les mecs franchement…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Dim 6 Sep 2015 - 18:12

L’Anglaise avait souri, amusée par la remarque de la belle rousse. A l’entendre parler, la jeune femme se disait qu’elle devrait rencontrer l’acolyte d’Alec. Jayden lui ressemblait assez finalement, fière et pourtant plus humaine qu’elle n’y laisse paraitre. Elle s’était construit une réputation, forgée une carapace… Un peu comme Alec finalement.

« Il est libre c’est sûr mais en tout cas, je t’admire de savoir l’aimer aussi sainement… »

Une relation bien difficile à comprendre, pourtant tout était clair dans son esprit. Il n’y avait aucun malentendu, aucunes attentes de son côté. Plus maintenant en tout cas, Alec et elle, n’étaient pas ensemble, il ne formait aucunement un couple même libre. Leur relation était unique d’une certaine manière, elle tenait à lui, plus que de raison et ne cesserait jamais de l’aimer, mais voilà ils n’iraient pas plus loin. Des âmes sœurs, ni plus ni moins. Et il méritait qu’on l’aime, même s’il s’évertuait à clamer le contraire.

- C’est pas si compliqué que ça en a l’air, j’ai aucun mérite…

La jeune femme avait l’impression de se répéter mais, elle se sentait presque gênée d’avoir à se justifier sur ce sujet. Elle n’avait pas l’impression d’avoir relevé un mur infranchissable, ni même d’avoir pactisé avec le diable en personne. Oui elle était amie avec Alec, une amitié sincère voire un peu plus. Elle savait l’écouter, savait lui parler, savait aborder des choses que d’autre n’oserait même pas aborder. Il comptait plus pour elle que n’importe qui, mais elle n’avait aucun mérite non. La belle blonde s’était juste accrochée un peu plus que d’autre et c’était tant mieux !

Changeant de sujet, la jeune femme s’était intéressée d’un peu plus près à la jeune femme.

« Oui on peut dire ça. Mais c’est surtout qu’avant lui, je n’avais eu que très peu de relations sincères et liés à autre chose qu’au physique. J’ai été trompée une fois et ça m’a pas vraiment fait plaisir. Alors oui en m’engageant avec lui j’ai décidé de mettre une partie de ma vie entre parenthèses. »
- J’imagine qu’il en vaut la peine. Jeroen a l’air d’être quelqu’un de bien.

Après, elle ne le connaissait pas assez pour l’affirmer, mais elle le côtoyait quotidiennement mine de rien et il n’avait pas l’air d’être un dangereux psychopathe !

« Mais il faut avouer un truc, certains s’acharnent à faire croire que je n’ai pas changé d’un pouce et c’est pas drôle tous les jours.
- C’est souvent plus facile de dénigrer les autres que de s’y intéresser. Et je crois que juger une personne coupable à vie est plus simple que de lui donner une nouvelle chance.

La belle avait souri, les gens sont stupides parfois… Et méchants !

- Laisse-les dire, leur vie est certainement plus triste que la tienne.  Tu te fiches de ce qu’on peut bien raconter sur toi. Ce qui compte vraiment c’est que tu saches qui tu es.

Oh elle n’avait aucun mal à comprendre son agacement, passer pour la pire des trainées ou autre lorsqu’on essaie de tout faire pour changer devait être insupportable. Faire des efforts pour s’en prendre plein les dents en retour ne donne pas vraiment envie de continuer.

- Tu devrais parler avec Jayden… J’suis sûre que vous vous entendriez à merveille.

Elle aussi passait souvent pour une personne qu’elle n’était pas, mais avait appris à vivre avec et se fichait pas mal des « on dit » !

- Je reviens sur ce que j’ai dit… J’pense que c’est pour ton charme qu’il a craqué !

Et ton charisme, mais ça c’est évident… Alec ne se tape pas les nunuches ! Finalement, la jeune femme avait fini par se relever, rangeant son livre et autre dans son sac.

- Hum, ça te dit qu’on bouge un peu ?! Je m’ankylose à rester assise trop longtemps. Ca ne te manque pas ta vie d'avant ?! Le côté volage et la vie à cent à l'heure ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Mer 9 Sep 2015 - 11:50

Il était temps pour Julian de l’admettre : son état devenait catastrophique. Elle n’arrivait pas à s’empêcher d’avoir ce petit sourire en coin à chaque fois qu’on évoquait Jeroen. Elle avait beau essayer de se retenir en disant que ça ne lui ressemblait pas, que c’était un peu ridicule quand même. Sauf que voilà, c’était comme ça. Lorsque Mackensie évoqua le fait que cela devait valoir la peine d’avoir accepté de changer de mode de vie pour quelqu’un comme lui, la rousse avait vu son sourire s’élargir. Oui il était quelqu’un de bien elle n’en doutait pas. Même si parfois ils ne s’étaient pas compris, même s’ils avaient vécu des moments difficiles, il y avait une chose qui était certaine : c’était qu’il avait toujours été là pour elle. Il l’avait acceptée malgré ses défauts, malgré son passé assez lourd. Oui, il avait décidé de l’aider envers et contre tout. Sans lui, Ju’ n’aurait sans doute jamais réussi à avancer. Elle ne se tiendrait sans doute pas là devant la jolie blonde. Alors oui, c’était un homme bien à qui elle devait beaucoup.

Heureusement pour la rousse, elle parvint à changer légèrement de sujet et à ne plus avoir cet air niais sur le visage. Non parce que si elle l’avait gardé ne serait-ce que quelques secondes de plus elle serait sans doute devenue totalement dingue. Oui vraiment, elle ne pouvait pas se permettre d’être comme ça ! Le sujet suivant était de toute façon un peu moins joyeux. Si Julian n’était pas du genre à se laisser abattre par les avis des autres et ce qu’ils pouvaient véhiculer sur sa personne, il fallait bien avouer qu’au bout d’un moment cela finissait par l’emmerder. Elle sourit donc aux paroles de Mackensie. Oui elle avait raison. Les gens étaient idiots. Le principe de deuxième chance était bien flou pour eux. Ju’ le payait chaque jour, il devenait presque impossible pour elle d’oublier ce qu’elle avait fait. Oui elle avait suivi les Supérieurs il fut un temps mais maintenant, elle n’avait pas le droit d’avoir changé apparemment… Mais la jolie blonde avait raison encore une fois, l’important c’était que Ju’ sache qui elle était… La demoiselle lâcha alors un léger rire.

« Oui tu as raison. Même si j’avoue que ce n’est pas toujours facile de savoir qui on est. »

Julian avait dit ça avec le sourire mais sa remarque était plus que fondée. Oui pendant longtemps elle avait cherché désespérément son identité. Et maintenant ? Maintenant elle ne savait plus trop, évitait de se poser la question mais elle savait bien qu’un jour ou l’autre tout finirait par lui revenir dessus. Elle devrait alors affronter les choses. Mais pas tout de suite. Pour l’instant, elle essayait déjà de revivre à peu près normalement. Et ce jour là, c’était assez simple car Ju’ devait bien avouer que le caractère solaire de Mackensie l’aidait beaucoup. Lorsqu’elle évoqua Jayden, elle ne pu s’empêcher de rire.

« Celle qui est rousse aussi c’est ça ? »

C’était une blague bien sûr. Mais en même temps, c’était assez drôle aussi la coïncidence. Bref, Julian se calma et finit par afficher un joli sourire et remercier sa camarade pour le compliment qu’elle lui adressait. Elle avait du charme ? Oui elle le savait mais c’était toujours appréciable d’entendre un tel compliment. De plus, cette fois il ne venait pas d’un mec qui voulait la mettre dans son lit mais d’une fille avec qui elle était en train de sympathiser, la valeur était donc toute différente.

Julian observa alors Mackensie qui était en train de se lever et finit par faire pareil, hochant la tête lorsqu’elle lui proposa de bouger un peu. Aucune opposition du côté de la jeune femme qui était plutôt du genre à s’agiter qu’à rester en place.

« A vrai dire pas vraiment… Certes c’est excitant de se sentir désirée par plusieurs personnes, de ne pas se prendre la tête, de suivre ses envies tout simplement. Mais savoir qu’il y a Jer’ qui est toujours là pour me soutenir c’est plus important. »

Encore une fois, Julian avait envie de se baffer. Merde alors, elle devenait vraiment trop fleur bleue ! Et en même temps, tout ce qu’elle disait était vrai. Même si c’était difficile à admettre pour quelqu’un comme elle, elle préférait largement savoir qu’il serait toujours là pour elle plutôt que de multiplier les conquêtes.

« Et puis, quand tu trouves quelqu’un avec qui tu t’entends bien ET mentalement ET sexuellement, c’est le combo parfait ! »

Petit rire. Oui bon ça jouait aussi indéniablement. Julian ne pouvait pas dire que les relations physiques n’avait aucune importance et elle avait su trouver avec Jeroen quelqu’un avec qui le tout collait. Un coup de chance peut être mais c’était en tout cas ce qui l’aidait à ne plus avoir envie d’être volage.

« Et toi alors ? De quoi tu rêves ? De liberté totale ou d’une relation stable ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Sam 17 Oct 2015 - 17:21

« Oui tu as raison. Même si j’avoue que ce n’est pas toujours facile de savoir qui on est. »
- Ca viendra, tu m’as l’air d’être une personne intéressante… Tu as quoi 18 – 19 ans ? On a tout le temps de comprendre qui l’on est vraiment…

La sagesse incarnée je vous dis. Blague à part, la jeune femme ne se targuait pas d’être une professionnelle… Loin de là et si elle paraissait sûre d’elle, la jolie blonde n’en restait pas moins emplie de doute dès que les choses se compliquaient un peu ! Après tout, qui pouvait se vanter de savoir qui il était vraiment ?! A leur âge c’était impossible, ou alors très peu probable. En évoquant Jayden, la belle avait souri à son tour, accompagnant sa comparse.

« Celle qui est rousse aussi c’est ça ? »
- Exact. Quand je te dis qu’il a un faible pour les rousses ! Pour ça que j’ai aucune chance.

Notez l’ironie, car elle était fortement présente, la jeune femme jouait sur les mots, s’amusait de la situation car à ce jour, elle n’en souffrait plus. Elle avait été attristée pendant un temps, mais aujourd’hui elle avait accepté la situation, accepté sa relation parce qu’elle tenait à lui plus que de raison, qu’elle veillait sur lui pour l’empêcher de faire trop d’erreur et pour en réparer d’autre. De fil en aiguille, la jolie blonde avait repris ses petites questions, essayant d’en savoir un peu plus sur la jeune femme.

« A vrai dire pas vraiment… Certes c’est excitant de se sentir désirée par plusieurs personnes, de ne pas se prendre la tête, de suivre ses envies tout simplement. Mais savoir qu’il y a Jer’ qui est toujours là pour me soutenir c’est plus important. »

D’un signe de tête, elle avait acquiescé. La belle n’avait pas vraiment de mal à comprendre, ce genre de raisonnement était le sien. Elle n’était pas du genre volage, préférait de loin se fixer… Tomber amoureuse et avoir tout ce qui suit. Une vie mortellement ennuyeuse pour certain donc.

« Et puis, quand tu trouves quelqu’un avec qui tu t’entends bien ET mentalement ET sexuellement, c’est le combo parfait ! »
- J’avoue que l’un ne peut aller sans l’autre ! Sous peine d’ennui ou de frustration !!

La belle Anglaise n’avait pu s’empêcher de lâcher un rire amusé avant de retrouver son sérieux tout en continuant de marcher.

« Et toi alors ? De quoi tu rêves ? De liberté totale ou d’une relation stable ? »
- Tu vas me trouver niaise ou totalement fleur bleue, mais j’ai toujours rêvé d’une vie de famille bien posée. Quand j’étais gamine, je me gavais d’histoire de prince charmant et je me disais qu’un jour moi aussi je rencontrerai un homme bien qui saurait me rendre heureuse.

Je te l’avais dit, j’suis le genre de fille un peu clichée, niaise et parfois naïve en amour.

- Alec m’a un peu vaccinée du genre, mais on change jamais vraiment dans le fond. J’rêve toujours de rencontrer mon « prince charmant »… Façon de parler bien sûr ! Jusqu’ici, on peut pas vraiment dire que j’ai eu beaucoup de chance de ce côté-là, mais je ne désespère pas…

Laissant paraître un joli sourire, la jeune Anglaise savait que pour beaucoup, tout ça était ridicule, mais si tout le monde vivait avec le même rêve… Le monde serait d’un ennui mortel !

- Je sais que l’homme parfait n’existe pas, et c’est pas ce que je recherche… Loin de là en fait. J’veux juste quelqu’un qui saura veiller sur moi, être là quand j’aurai besoin de lui… Un ami, un amant… Bref, je sais j’en attends beaucoup… peut-être trop, mais ça arrive à d’autre alors pourquoi pas moi !

L’espoir fait vivre comme on dit ! En attendant, j’ai des amis et ça me tombera dessus quand ça me tombera dessus !

- Tu dois m’prendre pour une grande rêveuse ! Dit j’ai cours de sport dans 10 minutes… J’sais pas ce que tu as comme cours cette après-midi mais… Si ça te dit de trainer un peu, j’suis pas très motivée pour aller courir. Je t’en voudrais pas si tu préfères aller en cours, j’irai bosser ma métamorphose.

Sous entendu l’animagus qui sommeillait en elle et qui avait bien progressée au cours des dernières semaines.

Hj:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    Jeu 22 Oct 2015 - 14:44

Julian n’avait pas pu s’empêcher d’afficher un étrange sourire quand Mackensie lui déclara qu’elle avait tout le temps de savoir qui elle était. Quelque part, cela lui faisait du bien t’entendre ça. Après tout ce qu’il s’était passé dans sa vie, la jeune femme avait remis bien des choses en question. Son identité ? Elle était désormais bien incapable de la définir et ne cessait de se demander si elle allait réussir à se reconstruire complètement, à redéfinir ce qu’elle était. La rousse s’était toujours définie par ses origines mais maintenant… ? Elle ne savait pas. Elle préférait mettre un peu le sujet entre parenthèses pour le moment, pour continuer à avancer. Mais oui, elle savait que la question lui sauterait bientôt de nouveau au visage. Alors l’optimiste de sa camarade lui faisait du bien. Après tout, si les autres aussi pouvaient être paumés à son âge ce n’était pas si dramatique que ça ? Tout ce qu’elle espérait c’était que cette zone de floue ne dure pas trop. La chute avait été si rude pour elle qui avait toujours pensé pouvoir affirmer sa différence avec fierté. Ju’ regarda donc la blonde avec un air plein de gratitude. Elle avait besoin parfois d’entendre ce genre de paroles douces et rassurantes et ce n’était pas comme si toutes ses anciennes amies étaient encore là pour ça. Enfin bref…

La conversation entre les deux jeunes femmes reprit finalement de plus belle alors qu’elles évoquaient les mecs. A noter que Julian ne pu s’empêcher de rire lorsque Mack souligna le petit penchant d’Alec pour les rousses. Cela expliquait peut être pourquoi leur première rencontre avait été aussi… Torride on va dire. Mais là n’était pas le sujet. Alors que Ju’ venait d’expliquer ce qui lui avait fait tant de bien dans sa relation avec Jeroen, elle avait finalement retourné la question à la jolie blonde, cherchant à savoir ce dont elle pouvait rêver. De nouveau, sa camarade la fit sourire. La rousse aussi avait rêvé du prince charmant avant de se mettre à passer de garçon en garçon. Est-ce qu’elle trouvait cela ridicule pour une fille de leur âge de rêver à ça ? Non pas vraiment. Ce n’était pas son cas mais en un sens, elle trouvait cela beau que d’autres puissent continuer à y croire. Et puis, après tout, Jeroen n’était-il pas en un sens son prince charmant ?

« Non t’inquiète pas, je trouve ça beau que tu ais envie de ça ! »

Parce que de son côté, Julian n’avait envisagé la vie de famille qu’en déconnant avec Jeroen. Sinon, jusque là c’était comme si son esprit avait soigneusement évité le sujet… Enfin, elle se laissa tout de même bercer par les rêves de Mackensie. Certes Alec semblait ne pas l’avoir aidé dans tout ça mais heureusement qu’elle n’avait pas abandonné toutes ces idylles à cause de lui ! Julian avait beau l’adorer elle avait conscience qu’amoureusement parlant ça ne devait pas être l’extase quand même… Enfin bref, l’image d’Alec fut balayée dans son esprit par celle de Jer’ lorsque sa camarade se mit à faire la description de l’homme qui serait parfait à ses yeux. Pourquoi était-il venu si vite dans son esprit ? Ju’ secoua alors vivement la tête, n’ayant clairement pas envie de se poser ce genre de questions maintenant.

« Je suis sûre que tu trouveras. Une fille comme toi mérite un mec comme ça donc à mon avis, tu n’as pas de souci à te faire ! »

Grand sourire. Julian le pensait sincèrement. Pour le coup, elle n’était vraiment pas du genre à distribuer des compliments à la pelle sans les penser, bien au contraire. C’était peut être pour ça aussi que certaines de ses anciennes amies étaient maintenant un peu distantes depuis que son avis ne semblait plus être celui de grands de la société. Soupir. Ce n’était pas si important que ça après tout. Julian tourna alors la tête vers le Château lorsque Mack lui expliqua qu’elle n’avait pas très envie d’aller en cours. La jolie rousse non plus à vrai dire, elle commençait à perdre sa motivation même si elle voulait demeurer bonne élève… Et puis merde ! Elle aimait bien le cours d’Histoire de la Magie mais là elle n’avait vraiment pas envie et elle se sentait bien avec Mack. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie si détendue avec quelqu’un… Certes certaines de ses amis ne l’avaient pas lâchée mais ce n’était plus pareil.

« Ma conscience me dit d’aller en cours mais j’ai vraiment pas envie de l’écouter aujourd’hui alors, je vais la laisser ruminer dans son coin pour cette après-midi ! »

Julian afficha alors un sourire et se leva. Elle avait envie de traîner certes mais il commençait à faire frais dehors et puis mieux valait s’éloigner un petit peu pour éviter le risque de se faire attraper par des profs, on ne savait jamais.

]« Je te propose qu’on se réchauffe un peu en allant se promener plus loin, on évite les profs et les préfets comme ça ! »

Julian se mit alors à frotter ses mains et à souffler dessus. Oui vraiment l’hiver était bien là… Vivement que le printemps reviennent et qu’elles puissent passer des heures dehors sans se demander si leurs doigts allient résister.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm Not The Only One - Julian    

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm Not The Only One - Julian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALASKA C-R FREEMAN► JULIAN SCHRATTER.
» FINNICK A. J. TATE ► Julian Morris
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» MARSHALL ELLIOT REILLY ► Julian Schratter
» (m) julian schratter ⊹ my head is a jungle with you inside

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole. :: ─ Les allées le long du château :: ─ Les cours pavées-
Sauter vers: