AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We Remain - Rosalyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 844
Date d'inscription : 30/10/2013
Crédits : me
Double Compte : Kezabel & Mateo & James & Leiv & Will & Margo & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2425-charleen-s-thomson-the-world-i
MessageSujet: We Remain - Rosalyn.    Lun 13 Avr 2015 - 12:30

► We remain. ◄
Rosalyn & Charleen



Mardi 13 Janvier – 18h30

Je suis sur mon lit, mon livre d’Arithmancie ouvert sur mes genoux, alors que je tente de déchiffrer la série de chiffres devant moi mais surtout, d’en comprendre le sens. J’avais le choix entre la Divination et cette matière, en option. En soit, elles sont basées sur la même chose : l’art divinatoire. A la différence que la matière enseignée par Mlle Hunt se base sur les cartes, les positions des planètes, les feuilles de thés et autres mystères qui, je dois l’admettre me fascinent tout autant que l’Arithmancie qui, elle, se base sur les chiffres, les nombres. Leur suite, leur concordance avec une personnalité, un prénom. Ce sont deux arts anciens que je respecte de la même manière, seulement l’Arithmancie provoque chez moi une curiosité plus accrue même si j’aime parfois jeter un œil aux cours de Kezabel, lui posant des questions sur la signification des sens, des interprétations.

Je termine de retranscrire ce que je déchiffre sur mon parchemin pour le rendu de demain avant de m’étirer de tout mon long et de claquer dans mes mains, un grand sourire aux lèvres.

- Une bonne chose de faite !

J’ai l’impression que quelque chose se modifie chez moi depuis quelques temps. Après l’épisode des vacances, lorsque j’ai appris pour l’attaque de Poudlard, je pensais arpenter les couloirs avec la boule au ventre, me demandant chaque jour à quel moment nous allions être de nouveau attaqués. Je sais ce que je suis et je me souviens parfaitement de mes réactions lors de la précédente occupation. Mes peurs restent les mêmes mais j’ai la sensation que je prends une assurance que je ne pensais pas détenir. Je reste toujours la Charleen timide, introvertie, facilement déstabilisée mais je me sens surtout plus sereine et chaque jours un peu plus confiante. J’ai Riley à mes côtés, Kezabel est là également et je crois que leur courage est communicatif. Alors pour vaincre ce qui me tétanisera si jamais ils reviennent, je continue mes entrainements hors des cours en DFCM et en sortilèges. Parfois avec Rosalyn, parfois avec Ethan. J’esquisse un léger sourire en pensant à ce dernier. Je ne lui avais jamais réellement parlé mais depuis le premier de l’an, il s’avère être une réelle surprise pour moi.

Je ne regrette pas lui avoir parlé ce jour-là, lorsque je l’ai vu assit tranquillement sur les escaliers, le nez dans un livre. Je pensais qu’il me renverrait balader, qu’il me ferait comprendre qu’il avait besoin de paix… au lieu de cela, une discussion s’était installé et tout s’est fait naturellement. De ma proposition à l’aider à trouver son propre courage, à celle de se voir plus souvent, pour qu’il se familiarise avec un contact humain, lui qui disait avoir tant de problème avec les relations sociales. Il était d’une douceur qui me touchait et j’aimais l’entendre parler de ses livres et des aventures qu’il dévorait tout au long de ses heures libres. Je crois qu’il a été comme un coup de cœur et j’apprécie passer du temps avec lui. Je crois que c’est pour ça que je me suis retrouvé à sortir de ma salle commune, vêtue d’un gilet vert pomme et d’un jean, pour aller le rejoindre chez les Serdaigles où je le trouve sans surprise, assit dans le coin de la pièce, dévorant son livre.

Je m’approche en douceur, un sourire aux lèvres, m’annonçant pour ne pas le surprendre outre-mesure.

- Ethan ?

Il lève ses yeux bleus vers moi et je le salue d’un geste de la main.

- Tu vas bien ?

La discussion s’installe paisiblement et je ressens une petite pointe au cœur de voir qu’il…a  l’air content de me voir ici. Mon sourire s’élargit et je lève les mains devant moi, en signe d’excuse.

- Je ne vais pas te déranger trop longtemps. C’est juste pour savoir si tu voulais manger avec moi ce soir ? Comme ça on pourrait passer une partie de la soirée ensemble et tu pourras me parler de ton nouveau livre !

Instant de pause après cette proposition balancée sans aucune gêne, mais avec une petite pointe de timidité qui me fait tout de même rosir les pommettes. On ne change pas une équipe qui gagne, il parait …

- Et moi je ramène quelques chocolats.

Parce que je n’ai jamais grand-chose de très intéressant à raconter et qu'il me reste quelques chocolats de Noël. Il me sourit, me dit que c’est d’accord et j’hausse les épaules dans un geste de joie, demi-sourire aux lèvres, avant de lever la main en guise de salut et de me retourner.

- A tout à l’heure alors ! On se rejoint devant la grande salle.

Je rebrousse chemin, le cœur en fête. Passer du temps avec Ethan était toujours une partie de plaisir, un bon moment partager même si celui-ci s’avérait être silencieux. Parfois nous nous retrouvions pour faire nos devoirs ensemble et c’était d’un calme agréable. Je crois que Rosalyn pourrait bien l’aimer… En parlant de Rosa, je la trouve… distante dernièrement. Depuis Halloween pour tout dire. J’ai la sensation qu’elle s’éloigne, qu’elle change et qu’elle m’échappe. Ce n’est peut-être qu’une mauvaise impression et je dois avouer ne pas avoir pris le temps d’avoir une réelle discussion avec elle, pour de multiples raisons. Nous passons moins de temps ensemble mais je l’aime toujours autant. Elle est ma meilleure amie et je ne la laisserais pas tomber. Demain, j’irai la voir et j’essaierais de prendre la température de son humeur. J’aviserais à ce moment-là…

¥


Mercredi 14 Janvier – 15h

Comme prévu, j’ai passé la soirée avec Ethan hier soir, à parler de son bouquin, de ce qu’il contait puis de pleins d’autres choses. Ses sourires se faisaient plus nombreux et il semblait un peu plus à l’aise que les premières fois. Bref, une soirée tranquille, sans prise de tête et qui faisait du bien. Maintenant, je dois aller voir Rosalyn. Pour passer du temps avec elle mais aussi pour essayer de lui parler. Le Mercredi est une journée des plus tranquilles mais aussi une grosse coupure dans la semaine qui nous fait un bien fou. Après deux heures d’Arithmancie et d’Histoire de la Magie, un bon repas en compagnie de Riley et un tour dans ma salle commune pour terminer un rapide devoir sous forme de questions, je me dirige d’un pas guilleret vers la salle commune des Serdaigles. Je prononce le mot de passe et entre dans leur salle qui se trouve être bien peuplé pour un Mercredi après-midi… Un coup d’œil vers la fenêtre me fait comprendre que par un temps pareil, peu de monde doit avoir l’envie d’aller se dégourdir les jambes dehors.

Je jette un œil à l’ensemble de la salle pour apercevoir Rosalyn assise à la même place qu’Ethan la veille, à la différence qu’elle était entrain de faire ses devoirs. Je m’arme de mon sourire avant de me diriger vers elle et de m’installer juste en face, bras croisés sur la table, tête posée sur mes mains.

- Ne fais pas comme si tu étais studieuse, ça ne te rendra pas plus sexy auprès de Monsieur Helland.

Je lui lance une petite taquinerie en guise de bonjour après avoir remarqué que Rosalyn se trouvait être charmé par les airs de glace de son nouveau Directeur de Maison. Personnellement, il me fait plus peur qu’autre chose même si d’après ma meilleure amie, il s’avère être très gentil. Je la crois mais il m’impressionnera toujours je pense. Un regard bleu glace me suffirait à me confondre en excuse même pour quelque chose que je n’ai pas faite.

- Tu t’en sors avec le devoir de Botanique ?

Je ne me faisais jamais de soucis pour Rosalyn, elle mettait tous les moyens possibles pour maintenir un bon niveau en cours et elle y arrivait. Je jette un œil à sa copie en me relevant légèrement avant de reposer ma tête sur mes mains, un sourire aux lèvres. Elle me semble ailleurs, un peu froide peut-être. Je ne sais pas trop comment juger son comportement. Je l’observe en silence, détaillant son visage soucieux et ses grands yeux bleus concentrés sur sa fiche. Elle me manque. Ses sourires me manquent.
Nouveau regard vers la salle et j’aperçois William au loin, plongé dans une conversation paisible avec une amie à lui. Macy, je crois. Je ne la connais pas personnellement mais du peu que je la vois, elle se trouve toujours aux côtés de William, comme une ombre suit un corps. Il suffit de les regarder pour saisir une alchimie entre eux et je trouve cela … reposant.

- Hey Rose… tourne discrètement ta tête vers ta gauche et regarde le brun, un peu bouclé au loin. T’as vu ses yeux ? J’suis sûre qu’il est dans ta top liste.

Nouveau sourire de ma part en désignant William... Rosalyn était plus libre que moi sur le sujet de mater ou non les jeunes hommes que nous trouvions mignons et elle était surtout la première à s’exclamer que oui, il était sacrément beau gosse ou s’il ne l’était pas. Après ça, je verrais bien si oui ou non, elle se trouve enthousiasme, afin de jauger si je me faisais de sales mauvaises idées… Ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 304
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: We Remain - Rosalyn.    Mar 19 Mai 2015 - 0:57

~ We remain ~
Mercredi 14 janvier 2015
Charleen S. Thomson && Rosalyn W. Dawson
Je suis un boulet, je suis un boulet, je suis un boulet, je suis un boulet. Deux fois que l'équipe perd à cause de moi. Deux fois que je suis pas assez rapide, que je bifurque pas de façon assez fluide et que l'autre attrape le vif à ma place. Deux fois qu'il me manque peut-être pas grand chose, mais que ça n'est quand même pas assez. Et je sais bien que je commence juste, je vois bien que tout le monde essaie de me rassurer, mais ça ne marche pas du tout. J'ai échoué, point. Deux fois. Et mon ego en prend un sacré coup.

Déjà qu'avec tout ce qu'il s'est passé l'an dernier, il avait pas mal été malmené, si en plus j'arrive même plus à être efficace dans ce que j'entreprends volontairement et par plaisir... Je commençais à retrouver le goût du dessin et des histoires pour enfant, mais... bizarrement y a une nouvelle panne d'inspiration depuis le dernier match, et à vrai dire, je passe tellement de temps sur mon balai que de toute façon, entre les cours, les devoirs, et les entraînements, ordinaires ou supplémentaires, j'ai plus vraiment le temps. Ils ont beau dire, je suis pas à la hauteur, c'est tout. Raf et Lyn et tous les autres, c'est très gentil à eux tous de vouloir minimiser mes échecs, mais ça en reste, malgré tout. Et ça m'a fait trop bizarre que le professeur Helland s'y mette aussi. Je sais bien que c'est notre directeur de maison, mais tout de même...

Ce matin, j'ai hésité à aller sur le terrain, encore, mais j'ai eu un peu peur de croiser les verts, ou de pas avoir le temps de trop bosser mes virages si j'arrivais plus tard au stade, avant de devoir repartir pour le cours d'histoire. Je me suis rabattue sur la bibliothèque, partie pour avancer mes devoirs histoire d'avoir plus de temps cet après-midi dans les airs. Et en soi, ça aurait été plutôt efficace s'il avait pas fait un temps dégueulasse après le déjeuner - assez frugal pour ma part, mais j'essaie de pas repartir comme cet été, et c'est pas toujours très évident, il faut avouer - et je me suis fait une raison assez vite : si je sors maintenant, on va me poser des tas de questions auxquelles j'ai pas envie de répondre, et me donner des tas de conseils ou me faire la morale, ce que je n'ai pas du tout envie d'entendre. Je me suis donc réfugiée comme pas mal de mes petits camarades dans ma salle commune, et dans mes parchemins surtout.

Et si j'ai vu Chacha arriver vers quinze heure du coin de l'oeil alors que je suis en train de terminer un bout de rédaction pour l'étude des moldus, je me suis retrouvée à relever subitement le regard pour la dévisager en sentant mes pommettes rosir quand elle a pris la parole.

« Ne fais pas comme si tu étais studieuse, ça ne te rendra pas plus sexy auprès de Monsieur Helland.
- Han mais dis pas ça ! » chuchoté-je de peur qu'on nous entende un peu trop. « Enfin pas au milieu de tout le monde, après ça va jaser... »

Un petit sourire sur ces mots prononcés à voix basse, donc, penchée en avant sur la table pour me rapprocher d'elle. A vrai dire, je suis pas sûre qu'on nous écoute vraiment, et même si bon, c'est pas faux, je me fais aucune illusion quant au ridicule de la chose...

« Enfin pour une fois que les ragots seraient pas complètement faux... »

Je fais genre et je garde pour moi les pensées particulièrement négatives qui me traversent l'esprit. Je suis toujours qu'une gamine, même pas capable de vraiment se défendre - à moins de faire cramer des trucs - qu'arrive même pas au bout des objectifs qu'elle se fixe. Mouais, non, on va éviter de laisser sortir ça...

« Tu t’en sors avec le devoir de Botanique ?
- Fini hier, je voulais rajouter quelques petites choses pour le devoir d'EdM, mais je crois que je suis partie hors sujet. Va peut-être falloir que j'en recommence une partie... »

Le regard de nouveau plongé sur ma copie, je sens bien que mes joues ont pas trop changé de couleur, mais je sauve la mise en continuant sur le sujet des devoirs. Ca au moins, j'arrive encore à me débrouiller pas trop mal... Et pendant ce temps-là, ma blondinette de meilleure amie a fait de nouveau le tour de la pièce des yeux.

Est-ce que je me rends compte que c'est plus comme avant ? Bien sûr, et je vais pas être tellement de mauvaise foi que je prétendrais ne pas avoir ma part de responsabilité. Ces derniers mois, plus ça a été difficile, et plus je me suis fermée, même à elle. C'est dire à quel point je me suis recroquevillée sur moi-même, parce que c'est sans doute la dernière personne que j'ai réellement envie de repousser. Et je peux pas m'empêcher de me demander si on peut encore se retrouver comme avant ou non. A discuter de toute et n'importe quoi, à échanger nos idées sur les prochains devoirs ou se donner des astuces pour retenir tel ou tel point d'un cours, à rire de bêtises ou regarder les beaux gosses en douce...

« Hey Rose… tourne discrètement ta tête vers ta gauche et regarde le brun, un peu bouclé au loin. T’as vu ses yeux ? J’suis sûre qu’il est dans ta top liste. »

Ce genre de choses-là, donc, et un sourire fleurit sur mes lèvres. D'habitude, c'est plutôt moi qui lance ce genre de trucs, mais là, je suis ravie qu'elle me tire de mon devoir, que je suis presque sûre de recommencer à zéro un peu plus tard - pour la troisième fois en réalité - et je jette un petit coup d'oeil dans la direction indiquée.

« Ah les grands yeux bleus... »

Un soupir de midinette évaporée... Hum, oui bon bah voilà, hein...

« Je crois que j'ai un truc avec les yeux clairs... Quoi que la top liste ait aussi quelques prunelles brunes mais bon... »

Et oui, donc, cette conversation est tellement capitale que j'en laisse de côté mon devoir. Enfin... C'est surtout que c'est plus très souvent qu'on passe du temps comme ça ensemble avec Chacha, pendant un moment, on s'est vues que pour s'entraîner à se défendre, et je crois que ça nous a un peu plombées, et j'ai pas envie que ça soit plus que ça, et qu'on soit plus rien l'une pour l'autre. Je vois sans doute encore tout en noir, mais il n'empêche que ça me fiche la trouille d'imaginer que je pourrais un jour la perdre. Et je reprends le ton de la confidence, un peu plus bas encore...

« Mais je trouve qu'on s'en tire pas mal chez les bleus... Regarde, Helland, déjà, William, puis Raf et Ethan... L'ancien capitaine de l'équipe, Billy. Et même Tveit il a des yeux assez clairs, même s'ils sont pas bleus... »

Et je ne répéterai jamais devant mon gardien que je trouve qu'il a de beaux yeux - bon et un sourire craquant aussi quand il veut bien s'y mettre, chut - faut pas déconner.


Dernière édition par Rosalyn W. Dawson le Dim 30 Aoû 2015 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 844
Date d'inscription : 30/10/2013
Crédits : me
Double Compte : Kezabel & Mateo & James & Leiv & Will & Margo & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2425-charleen-s-thomson-the-world-i
MessageSujet: Re: We Remain - Rosalyn.    Lun 25 Mai 2015 - 16:52

Reprendre de vieilles habitudes n’a jamais eu l’air aussi simple, même si je sens encore cette petite ambiance différente autour de nous, sur nous. J’ai vu Rosalyn prendre ses distances avec moi, se plonger à fond dans ses entrainements de quidditch, dans ses devoirs, ne nous laissant que très peu de temps pour nous mais surtout, ne se laissant que trop peu de temps pour elle-même. Je sais que la défaite des Serdaigles deux fois de suite lui en fiche un coup au moral. Je connais Rose depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’en étant attrapeuse, elle se sent investie d’une mission concernant les probables victoires des matchs qu’elle fait avec son équipe. Pour ma part, je la trouve douée même si elle a sûrement un tas de choses à apprendre. Elle est toute nouvelle et vient de commencer, ne dit-on pas que c’est avec les échecs que nous nous construisons ? Quelques semaines en arrière et je n’aurai jamais réussi à suivre cet adage, loin de là. J’aurai plutôt été du genre à m’écrouler et à perdre aussitôt pieds. Mais le temps fait que désormais, j’encaisse bien mieux les échecs qu’auparavant… seulement, est-ce que j’aurai été capable de ne pas me laisser submergée par la culpabilité et par ce poids écrasant si j’étais à la place de Rosalyn ? Je ne suis sûre de rien… Sauf du fait que si ma meilleure amie a besoin de moi, je serais là. Elle peut compter sur moi, nous en avons vu ensemble, vécue et surmontés. Je ne veux pas la perdre, pas après tant d’années d’amitiés à nous entendre comme les deux doigts de la main. Nous sommes inséparables en temps normal et là c’est comme si un vide s’était créer. Je l’avoue, je n’ai pas cherché à le comblé tout simplement parce que je sentais que ça n’était peut-être pas le bon moment pour intervenir. Il y a des choses que nous ne pouvons régler que par nous-même. Je l’ai appris à mes dépends ces derniers temps…

Pour le moment, j’entame son sujet préféré : Les garçons. Et visiblement… il a son petit effet, puisqu’un sourire nait sur son visage. Je préfère tellement te voir comme ça, si tu savais.

- Ah les grands yeux bleus...

Elle soupire, comme si elle était à la fois ébahit et décontenancée… Et mon sourire s’élargit.

- Je crois que j'ai un truc avec les yeux clairs... Quoi que la top liste ait aussi quelques prunelles brunes mais bon...
- Sans blague… Il suffit qu’il ait un sourire craquant, une jolie manière de te regarder et une manière de faire et tu tombes droit dans le panneau Rose.

Je lâche un rire amusé et surtout taquin. Peut-être que finalement, je me faisais de mauvaise idée sur son état ? Elle semble un peu plus enthousiaste à la conversation et peut-être un peu plus sereine que tout à l’heure. Pourtant cette mauvaise impression ne me quitte pas et je sais déjà que le seul moyen de m’en défaire sera de lui poser la question. Mais pour le moment je profite de ce petit instant de légèreté où tout semble plus simple.
Je me redresse un peu, bras croisés sur la table alors que Rosalyn se penche un peu plus vers moi, sur le ton de la confidence… Je tends une oreille vers elle et l’écoute.

- Mais je trouve qu'on s'en tire pas mal chez les bleus... Regarde, Helland, déjà, William, puis Raf et Ethan... L'ancien capitaine de l'équipe, Billy. Et même Tveit il a des yeux assez clairs, même s'ils sont pas bleus...

Deux choses ne me laissent pas indifférente dans sa phrase. La première c’est lorsqu’elle parle d’Ethan. C’est vrai qu’il est plutôt mignon dans son genre et que ce petit côté introverti lui donne une aura particulière. Je ne sais pas comment il me considère de son côté mais ses nombreux efforts à venir me voir et me parler me persuade qu’il me voit comme une potentielle amie, comme moi je le vois comme un garçon auprès de qui je me rapproche et surtout, avec qui j’aime à passer du temps. Les choses se sont faites simplement avec lui et je ne me demande si ça continuera en ce sens ou non tant tout cela me semble naturel.
Ensuite, Connor… Je tique clairement face à ce prénom, retroussant mon nez et fronçant les sourcils.

- Helland m’impressionne plus qu’autre chose… Il me donne l’impression qu’il est
capable de te faire avouer une chose que tu n’as pas faite, juste avec un regard.


Certes, il a un très joli regard mais je suis bien incapable de me dire ça alors que j’ai la sensation qu’il refroidi la pièce dès qu’il y passe.

- Après c’est vrai que Will a de très beaux yeux. Et en plus il est adorable. J’lui ai déjà parlé un peu, ça lui arrive de venir me voir de temps en temps. Puis Ethan aussi est mignon et idem, on dirait pas comme ça mais il est vraiment gentil même s’il parait un peu introverti. Il est un peu maladroit mais c’est ce qui fait son charme !

Depuis combien de temps n’avais-je pas eu ce genre de conversation ? Une éternité et ça change de toute la brutalité que nous avons pu entendre et voir depuis les évènements de Noël. Il est bon de pouvoir souffler avec sa meilleure amie, sans se soucier de rien. Je m’approche un peu plus d’elle et lui dit sur le ton de la confidence :

- Par contre pour Tveit… j’arrive pas à avoir un avis objectif sur lui. Il est… trop foncièrement méchant pour ça. Enfin, j’ai déjà eu à faire à lui et honnêtement, plus il reste loin de moi, mieux je me porte. Il est désobligeant, insultant et intolérant… Bref. Je… je l’aime pas.

Et toute personne me connaissant un minimum savent qu’il est rare de m’entendre dire ce genre de chose. Généralement, je possède un avis plus réservé sur ce genre de chose mais j’ai un passé tumultueux avec Connor et il m’arrive parfois d’entendre encore cette phrase qu’il m’a gentiment lancée sur le fait que si jamais il arrivait quoi que ce soit à Riley, je serais bien incapable de l’aider. Le pire était qu’il visait juste. Mais désormais, je luttais avec cette part de moi pour ne pas me laisser marcher sur les pieds et surtout, avoir plus d’assurance et de confiance en moi.

Je pousse un soupir avant de me tourner vers Rose, la pointant d’un doigt faussement menaçant.

- Donc je t’interdis de fricoter avec lui. De toute façon, il ne te mériterait pas…

Léger sourire. Si je le pensais ? Oui, aussi surprenant que cela puisse être et même si souvent je me demande si même les hommes mauvais possèdent une part de gentillesse en eux, je ne veux pas que Connor blesse Rosalyn. Pas elle, ni Riley, ni qui que ce soit d’autre. Je n’ai pas à juger ses choix de toute manière et ça n’est pas la question du jour mais si vraiment cela devait arrivé il était clair que je veillerais de prêt à ce que cet idiot ne lui fasse pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 304
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: We Remain - Rosalyn.    Dim 30 Aoû 2015 - 17:01

~ We remain ~
Mercredi 14 janvier 2015
Charleen S. Thomson && Rosalyn W. Dawson
C'est terrible comme ça a l'air tellement simple de revenir à nos discussions de midinettes de façon naturelle et comme j'ai l'impression que ça ne sera plus jamais pareil. Pourtant, tout ça, ça ressemble terriblement à des dizaines de conversations qu'on a pu avoir. Alors qu'est-ce qui change ? Qu'est-ce qui fait que ça n'est plus comme avant ? Je peux pas m'empêcher de me poser la question, même si je garde mes interrogations pour moi.

« Sans blague… Il suffit qu’il ait un sourire craquant, une jolie manière de te regarder et une manière de faire et tu tombes droit dans le panneau Rose. »

Je lui tire la langue de façon terriblement mature Rolling Eyes comme elle rit à sa taquinerie. Je souris allègrement aussi, rentre dans son jeu. Rien de tel que ce genre de choses anodines, finalement... Et voilà que je liste les Raven capables de me faire craquer - ok la liste est assez longue, et ça vaut pour toutes les maisons, chut - ayant manifestement capté toute son attention. Et elle a la mienne aussi, et je remarque ses réactions, même minimes, à l'évocation d'Ethan et Connor. Autant le gardien de l'équipe, je comprends tout à fait sa grimace, autant notre camarade de promo, j'avoue que j'ai un peu plus de mal à comprendre, mais puisqu'on enchaîne sur le sujet de notre directeur de maison, je laisse courir. Je me fais peut-être des idées après tout.

« Helland m’impressionne plus qu’autre chose… Il me donne l’impression qu’il est capable de te faire avouer une chose que tu n’as pas faite, juste avec un regard.
- C'est pas complètement faux... Et en même temps, je sais pas, je sens un truc presque... bienveillant, non ? Mouais, cherche pas, c'est sans doute parce que je le trouve beau gosse... »

C'est pas comme s'il en fallait beaucoup plus pour que je me forge certains a priori... Et parfois, c'est difficile de m'en dépêtrer, même quand il est clair que je suis à côté de la plaque...

« Après c’est vrai que Will a de très beaux yeux. Et en plus il est adorable. J’lui ai déjà parlé un peu, ça lui arrive de venir me voir de temps en temps. Puis Ethan aussi est mignon et idem, on dirait pas comme ça mais il est vraiment gentil même s’il parait un peu introverti. Il est un peu maladroit mais c’est ce qui fait son charme ! »

Je plisse les yeux, la dévisage un instant. Mmmmh... C'est moi ou... ?

« Dis... Tu serais pas un peu en train de craquer pour lui, toi, des fois ? »

Je dis ça sur un ton taquin mais... Je crois que je me suis - là aussi - déjà fait mon idée, même si elle nie les choses. Et comme elle esquive en reprenant un autre nom de ma liste, je laisse - une fois de plus - courir.

« Par contre pour Tveit… j’arrive pas à avoir un avis objectif sur lui. Il est… trop foncièrement méchant pour ça. Enfin, j’ai déjà eu à faire à lui et honnêtement, plus il reste loin de moi, mieux je me porte. Il est désobligeant, insultant et intolérant… Bref. Je… je l’aime pas. »

C'est pas vraiment dans ses habitudes d'avoir ce genre de discours, et puis y a un truc qui me chiffonne particulièrement dans ses propos, ça reste ce "j'ai déjà eu affaire à lui". Par réflexe, ma poigne s'est raffermie sur ma plume, et je suis prête à râler quand elle pointe un doigt accusateur vers moi, me coupant dans mon élan sans le vouloir.

« Donc je t’interdis de fricoter avec lui. De toute façon, il ne te mériterait pas…
- Oh bah je te rassure, je l'aime pas non plus. A vrai dire, je crois que personne peut l'encadrer dans l'équipe, mais c'est un super bon gardien alors on le garde. Ca n'empêche que physiquement, il est pas mal. Même si c'est une enflure... »

J'esquisse un sourire, avant de reposer ma plume définitivement, et de commencer à ranger mes affaires.

« De toute façon, ça m'étonnerait qu'il me voie autrement que comme la gamine qui fait perdre l'équipe, alors même si je voulais, ce qui est loin d'être le cas, y aurait aucun risque. »

Et mes parchemins, bouquins, plumes et encriers rangés, je relève la tête vers ma blondinette de meilleure amie, en souriant - comme si ça pouvait faire oublier ce que je viens de dire.

« On va faire un tour ? J'ai envie de prendre l'air un peu... »

Il y a trop de monde dans la salle commune, et on a encore un peu de temps après tout. Puis je sais pas si on aura d'autres moments ensemble comme ça avant longtemps, alors j'ai bien envie d'en profiter tant que je peux... Il y a toujours cette impression bizarre, comme si quelque chose s'était cassé, mais ça n'empêche que ça me fait du bien de passer du temps avec elle, alors je savoure ces instants-là tant que je peux le faire. Qui sait de quoi demain sera fait, après tout ?

¤ Terminé ¤
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We Remain - Rosalyn.    

Revenir en haut Aller en bas
 
We Remain - Rosalyn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby Doc departure details remain murky
» Rosalyn Dempsen - Sweet return
» We must remain perfect strangers » Paradoxal Obsession
» TO ENSURE AFRICANS REMAIN POOR ON ABOLITIONIST ISLAND OF HAITI
» LEXIE & DYLAN ❥ Two past lovers can remain friends ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour Ouest : Salle Commune des Serdaigles-
Sauter vers: