AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   Mar 7 Avr 2015 - 18:14

Lundi 5 janvier

J'étais furieux quand je l'ai aperçue dans les gradins. Furieux qu'elle ait pris un tel risque. Et terriblement inquiet, surtout. Je peux comprendre, cela dit, j'aurais loupé un match pour rien au monde, moi non plus, et sans doute que j'aurais voulu venir au moins voir la rencontre, même si j'avais été à l'infirmerie, et incapable de jouer, mais il n'empêche qu'elle n'était pas en état et que je comprends même pas comment elle a réussi à faire accepter ça à l'infirmière. Quels arguments t'as pu mettre en avant, Lynette, pour qu'elle finisse par céder, sérieusement ? Et surtout... Dans quel état t'es, maintenant ? Quand je suis descendu de balai, j'ai un peu maudit ma position de Capitaine par intérim, et même si venir féliciter Riley était tout naturel, et si j'ai tenu mon rôle jusqu'au bout, félicitant nos joueurs pour leur prestation exemplaire – même si j'ai bien vu que les mots que je pouvais prononcer n'avaient absolument aucun effet sur notre attrapeuse, malheureusement – j'avais déjà qu'une idée en tête, monter jusqu'à l'infirmerie. Et en même temps, je me faisais aucune illusion quant au fait qu'accéder à son lit serait assez compliqué. J'aurais été le premier à empêcher quiconque de l'approcher, affirmant qu'elle avait besoin de repos, si j'avais été à la place de Calderón. Pour le coup, j'ai pas été surpris quand j'ai croisé Casey et qu'elle m'a tout de suite informé de l'état de branle-bas de combat de l'infirmerie suite au retour de la malade prodigue. La blondinette m'a présenté des excuses, m'expliquant que c'était elle qui avait soutenu Caitlyn des escaliers jusqu'au stade, et qu'elle n'aurait peut-être pas dû, mais...

« Ca aurait été pour monter sur scène, j'aurais fait pareil. Je peux pas lui reprocher ça, alors que pour ce qui me passionne, moi aussi j'aurais été prête à prendre le risque. »

Qu'est-ce que vous voulez que je réponde à ça ? J'ai lâché un soupir, et puis j'ai rebroussé chemin, continuant à discuter avec ma colocataire, jusqu'à la Grande Salle où on a rejoint Doryan pour dîner. Souvent, c'est vers les vestiaires qu'il me rejoint, et j'avoue qu'avec l'épisode Lyn, je l'ai sans doute laissé en plan. Résultat, ça a été mon tour de présenter des excuses, en lui promettant de me rattraper ce soir, ce qui a fait rire sa petite blonde de meilleure amie.

« J'espère que ça va aller pour Lyn...
- Moi aussi... Je suis responsable de son état, pour le coup, si ça empire... Mais maintenant... Je crois qu'on pourra la voir que demain... Enfin de toute façon, vous avez mieux à faire... »

Elle a souri, nous a lancé un clin d'oeil et s'est éclipsée pour aller voir Marlone, nous laissant tous les deux, et j'ai pas lâché mon rouge de la soirée. Cela dit, le lendemain matin, j'ai déjeuner avec Do, puis je suis remonté à l'infirmerie pour aller voir ma camarade, pas très certain de la conduite que j'allais tenir. Comme le soulignait Casey, lui reprocher quelque chose que j'aurais fait à sa place, c'est un peu hypocrite. Mais... N'empêche qu'elle a pris un risque considérable, et qu'on a tous flippé pour elle, je crois. Preuve en est que quand j'arrive à l'infirmerie, je suis accueilli par le sourire pâle de Rosalyn.

« Salut Raf... » chuchote-t-elle à mon approche, visiblement fatiguée. « On doit attendre qu'elle soit réveillée d'elle-même avant de pouvoir la voir... du coup j'attends, j'ai cours qu'à onze heures...
- Ah toi aussi ? »

Elle a levé un regard surpris vers moi, et je me suis installé près d'elle, prêt à attendre moi aussi. Comme le silence était de mise pour les patients, j'ai pas pu trop lui parler du match, ni trop tenter de la rassurer encore au sujet de son rôle d'attrapeuse, mais je me suis contenté de passer un bras autour de ses épaules, histoire de lui donner un contact réconfortant, qu'elle n'a pas repoussé, ce qui me laisse à penser que tout n'est pas perdu. Déçue comme elle semblait l'être hier soir, je m'attendais un peu à ce qu'elle rejette toute tentative pour la rasséréner, mais il faut croire qu'une certaine confiance a fini par s'installer entre nous. Tant mieux.

Il est déjà presque dix heures quand on nous annonce qu'on peut voir Lynette, si toutefois on la ménage, parce qu'elle a besoin de repos, toujours et encore, et qu'elle a déjà bien assez tiré sur la corde comme ça.

« On l'engueulera pas trop fort, je crois... »

La petite bleue a souri, et on a suivi l'infirmière jusqu'au lit de notre capitaine, visiblement réellement crevée.

« Ô Capitaine, mon Capitaine... »

Rosa s'est finalement pas trop approchée et je me demande si c'est parce que je suis là, ou parce que la déception concernant sa prestation d'hier lui revient. A l'instant où je me tourne vers elle et vois sa tête, le regard détourné, je comprends que c'est plutôt la seconde solution. Alors je suis revenu vers elle, passant à nouveau le bras autour de ses épaules pour qu'elle s'approche avec moi.

« Comment tu te sens ? » fis-je alors à l'attention de ma camarade batteuse.

On est pas censés la fatiguer, et on va pas hurler à réveiller les autres malades, non plus. N'empêche que si je lui demande ça sincèrement, y a toutes les chances pour que dans trente secondes, je place quand même la remarque concernant son inconscience d'hier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 6817
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   Lun 20 Avr 2015 - 15:37

Lundi 05.01.2015
Dans la matinée

Cœur battant la chamade, respiration haletante, peau recouverte de sueur. Malgré l'épuisement et le besoin de sommeil quasi-constant pour redonner à son corps la force de se battre, les nuits de Caitlyn restaient des marathons. La tête dans les coussins, elle ouvrait grand les yeux lorsque la lumière commençait à poindre, et restait plusieurs minutes sans bouger, essayant de se calmer. Elle n'avait toujours aucun souvenir de ses rêves, et il lui arrivait encore d'en ressentir une certaine frustration parfois, mais elle finissait toujours par la chasser de son esprit. À force, elle était presque habituée. Même les infirmiers commençaient à prendre l'habitude, comprenant qu'ils ne pouvaient pas y remédier. Et puis, elle n'était pas la seule dans ce cas, de toute manière. Elle dirait même qu'une grande majorité des jeunes vivant dans le château faisaient des cauchemars, et même si c'était parfois déconcertant de ne pas s'en rappeler, elle ne pouvait décemment pas s'en plaindre plus que ça au vu des effets qu'avaient sur les autres les souvenirs de leurs visions nocturnes. En temps normal, une fois réveillée, Caitlyn se levait et se douchait, avant de descendre, parmi les premières, dans la Grande Salle où était servi le petit déjeuner. Mais depuis qu'elle était à l'infirmerie, faible, fatiguée, et sans autres devoirs que celui de se reposer, elle n'avait pas trop de difficultés à se rendormir. Fermant à nouveau les yeux, se recroquevillant sous sa couette, elle se laissa emporter par les bras de Morphée.

Elle fut réveillée par l'infirmière vers neuf heures et demie, ce qui était déjà pas mal pour elle qui ne dormait d'habitude que jusqu'à l'aube. Doucement, l'Espagnole lui rappela qu'elle ne devait pas dormir trop longtemps le matin si elle voulait s'endormir à une heure raisonnable le soir, sachant qu'elle ne ferait rien de très physique pendant la journée. Elle avait eu sa dose de sport la veille, lorsqu'elle avait décidé de se rendre au match de Quidditch malgré toutes les interdictions et menaces qu'elle avait pu recevoir de ses amis et du corps soignant. Wargrave et Helland n'avaient pas été contents d'apprendre sa petite escapade, et Calderón en avait fait les frais lorsqu'elle avait eu à leur expliquer l'aggravation de l'état de la petite au lit n°8. Caitlyn s'excusa platement. Mais ne pas assister à la confrontation de son équipe avec celle des Serpentards l'aurait rendue folle, elle qui était déjà en train de péter un câble à ne rien faire. L'infirmière secoua la tête en souriant, puis la laissa avec son plateau repas.

190-200. Ils avaient perdu, à dix petits points près. Si les poursuiveurs n'avaient marqué que deux petits buts de plus, la victoire aurait été aux Ravenclaw. Ce résultat rappelait sensiblement celui du match contre les Hufflepuff, et Caitlyn trouvait ça encourageant dans le sens où il y avait une certaine continuité dans les performances de son équipe. Les Poursuiveurs étaient toujours aussi complices et efficaces, le Gardien était toujours aussi irréprochable, les Batteurs étaient toujours aussi précis, et l'Attrapeuse, bien qu'elle n'ait pas réussi à conclure le match, faisait toujours autant d'efforts. Ils avaient tous du travail à faire, le plus dur étant de maintenir leur niveau sans relâche. Elle s'imaginait déjà aux entraînements, encourageant et conseillant ses équipiers, les poussant à se dépasser toujours plus. Quand pourrait-elle sortir dans le parc sans risquer de s'y épuiser, quand pourrait-elle remonter sur un balai, quand pourrait-elle réellement reprendre le sport ? Elle n'allait pas pouvoir sortir de l'infirmerie de si tôt, et même quand ce serait le cas, elle se doutait qu'il lui serait impossible d'aller se dépenser physiquement. C'était ce qui lui manquait le plus, ici. C'était ce qui la frustrait le plus. Outre le fait de ne pas comprendre comment elle en était arrivée là.

Elle finit son porridge et son jus de fruits et laissa l'infirmière emporter son plateau repas et lui apprendre que deux amis à elle attendaient de pouvoir la voir. Elle lui fut reconnaissante de ne pas les avoir renvoyés sans préavis, la jugeant trop fatiguée pour recevoir des amis. Elle promit de se ménager et de mettre un terme à la visite si elle sentait qu'elle n'en pouvait plus, et, bientôt, Rafael et Rosalyn arrivèrent dans son champ de vision, lui soutirant un sourire éclatant. Le Batteur s'approcha de son chevet, l'Attrapeuse resta un peu en retrait avant qu'il ne revienne vers elle et ne passe un bras autour de ses épaules pour la faire venir un peu plus près à son tour.

« Ô Capitaine, mon Capitaine... Comment tu te sens ? »

En cet instant, Caitlyn avait l'impression de pouvoir prédire exactement ce qui allait se passer. Rosalyn était clairement mal à l'aise concernant sa prestation de la veille, et sans doute allait-elle vouloir revenir là dessus pour s'excuser et s'auto-flageller. Tête baissée, regard fuyant… Elle avait envie de la prendre dans ses bras et de la réconforter. Quant à Rafael, il ne l'épargnerait certainement pas et lui reprocherait d'être sortie de l'infirmerie pour assister au match. Et lui aussi, elle avait envie de le prendre dans ses bras. Ils étaient adorables, tous les deux !

« Je me sens bien. Grasse mat', p'tit dej', que demander de plus ? Et vous comment ça va ? Comment ça se fait que vous soyez là, vous avez pas cours ? »

Elle se redressa un peu sur ses coussins, serrant les dents pour ne pas grimacer ni grogner de douleur en sentant la peau de son dos s'étirer un peu plus que nécessaire, puis passa une main dans ses cheveux pour les coincer derrière son oreille droite.

« Et j'espère que vous ne voulez pas me parler d'hier, sinon je vous envoie vous coucher tout de suite vu comme vous avez l'air d'être crevés. J'veux rien entendre. »

Elle ne savait pas si Rosalyn savait qu'elle s'était rendue au stade de Quidditch, mais elle avait très bien vu les regards furieux et inquiets que lui avait lancés Rafael en la remarquant dans les gradins. La menace était bien sûr dite sur le ton de la blague, et quelque part, elle savait qu'elle n'échapperait très probablement pas à toutes leurs réactions concernant le match. D'ailleurs, ce serait tant mieux, car elle savait que se retenir de dire les choses en face se retournerait contre eux tous.

« En fait non, j'peux pas ne pas en parler. Il faut trop que je vous félicite, c'était un match magnifique, je compte sur toi Raf pour le dire aux autres. Si vous saviez comment ça me manque… »

Voilà, elle tendait la joue pour se faire battre, clairement. Mais une fois passé l'orage, ils pourraient tous bien mieux profiter les uns des autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   Mar 19 Mai 2015 - 8:18

Le sourire qui nous accueille est encourageant, c'est le moins qu'on puisse dire, et fait légèrement fondre mes belles résolutions de réprimandes. Ca, et la distance volontaire de Rosalyn. Mince... La voir s'en vouloir à ce point, alors qu'on est pourtant tous conscients qu'elle n'a pas du tout démérité lors de cette confrontation, pas plus que lors de la précédente, c'est à fendre le coeur. Je la ramène près de moi pour m'approche de Lynette, la salue de façon... plus que classique, on va dire que j'ai mes petites habitudes, et lui demande naturellement comment elle se sent, réellement concerné par la réponse, ce dont elle ne doute certainement pas une seconde. Sa réponse ironique, me laisse quelque peu perplexe cela dit.

« Je me sens bien. Grasse mat', p'tit dej', que demander de plus ? Et vous comment ça va ? Comment ça se fait que vous soyez là, vous avez pas cours ?
- Pas avant l'histoire de la magie à onze heures pour moi...
- Botanique, à onze heures aussi... »

Je vois bien sa façon de retenir une réaction de douleur quand elle se redresse, avant qu'elle ne passe une main dans ses cheveux. Je grimace, prêt à renchérir sur le fait que manifestement, elle n'était pas en état de sortir quand elle reprend la parole.

« Et j'espère que vous ne voulez pas me parler d'hier, sinon je vous envoie vous coucher tout de suite vu comme vous avez l'air d'être crevés. J'veux rien entendre. »

Je lève les yeux au ciel.

« C'est pas un peu l'hôpital qui se fout de la charité, là, dis donc ? »

C'est plus ou moins un reproche, plus ou moins un sarcasme. En réalité, je comprends. J'aurais été fou si j'avais été cloîtré ici pendant que les autres jouaient. Déjà que de base, ça m'aurait rendu dingue de rester cloîtré dans un lit, alors pendant un match...

« En fait non, j'peux pas ne pas en parler. Il faut trop que je vous félicite, c'était un match magnifique, je compte sur toi Raf pour le dire aux autres. Si vous saviez comment ça me manque…
- On a vu ça...
- Mouais fin... Je nous ai encore fait perdre... »

Mon bras s'est resserré autour des épaules de Rosa, que je compte pas lâcher pour le coup, mais j'ai reporté mon attention sur mon capitaine.

« C'était un super match, et on était franchement pas loin d'y arrive, tous... »

J'ai exercé une douce pression supplémentaire sur l'épaule de la petite brune sur ce dernier mot.

« ... Mais Lynette, t'aurais pas dû venir... »

Un soupir et je quitte un peu Rosa pour m'approcher encore de Lyn.

« Je comprends, hein, que ne pas jouer et ne même pas voir le match, ça soit difficile à encaisser, j'aurais pété un câble aussi à ta place, mais... Ta santé, ça reste le plus important. »

Je vois un hochement de tête dans mon champ de vision, mais l'attrapeuse reste silencieuse pour le moment.

« Et puis à choisir, j'aurais préféré que tu te reposes et qu'on vienne tout te raconter en détail, ça aurait été moins dangereux...
- Oui enfin... Y a des détails pas drôles, mais sur ce point, je suis d'accord avec Raf. Ca aurait pas été mieux que tu loupes ce match et que tu sois en pleine forme pour le prochain, plutôt que tu t'épuises à chaque fois et que tu passes à côté du reste de la saison ou ne sois là qu'à trente ou quarante pourcents de tes capacités ?... »

Logique implacable de Rosalyn, merci petite hirondelle... Bon, je crois qu'on lirait presque au-dessus de sa tête un truc du genre « Et que tu me voies pas encore échouer surtout... » mais elle ne prononce pas ces mots, et si on les 'entend' tous, malgré tout, à cet instant, c'est vers notre capitaine qu'on est tournés. Je suis quand même pas prêt d'oublier ce point, cela dit, et je me promets de pas la lâcher au passage.

« On reviendra pas en arrière, cela dit, mais tu vas me faire la promesse de pas recommencer jusqu'à ce que tu sois parfaitement rétablie. On joue pas le prochain match, je veux pas te voir dans les gradins si t'es pas complètement sur pieds, et je crois que ça sera pas trop difficile de convaincre Calderón et Wargrave de te séquestrer s'il faut... Enfin façon de parler, mais tu vois. »

J'ai toujours un regard plus inquiet qu'en colère, et un ton de voix assez doux, mais ça n'empêche que je suis parfaitement ferme dans mes propos. Hors de question que tu te ruines encore la santé, ça je vais m'en assurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 6817
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   Jeu 21 Mai 2015 - 17:01

Dès qu'ils étaient entrés dans l'infirmerie, elle avait su qu'elle n'allait pas y échapper. Les réprimandes de Rafael, la culpabilité de Rosalyn. C'était tellement prévisible, et tellement inévitable. Elle n'était pas franchement très enthousiaste à cette idée là. Elle détestait s'engueuler avec Rafael, car s'il était en colère contre elle, ce n'était que par inquiétude, par soucis, et elle le sentait très bien. Quant à voir Rosalyn s'en vouloir ainsi et se trouver nulle, c'était tout simplement à fendre le cœur. L'un était venu pour la gronder, l'autre pour s'excuser, génial. Pourtant, Caitlyn leur souriait et était contente de les voir. Lorsque Rafael lui demanda comment elle se sentait, elle répondit sincèrement qu'elle allait bien. C'était le matin, elle avait bien dormi et bien mangé, elle n'avait pas franchement de raison de se sentir mal. Bien sûr, il y avait une pointe d'ironie dans sa phrase, car elle aurait franchement préféré être autre part que dans un lit d'infirmerie, même si en l'occurrence, ça aurait été en cours. D'ailleurs, elle se demandait comment ça se faisait qu'ils étaient là tous les deux alors que c'était un lundi matin.

« Pas avant l'histoire de la magie à onze heures pour moi...
- Botanique, à onze heures aussi…
- Non mais j'y crois pas, regardez moi ces chanceux ! Moi là normalement je devrais être en méta je crois, et ya pas un matin où je commence pas à 8h. »

Une conversation normale entre élèves normaux, voilà ce qu'elle voulait. Oubliant ses blessures au dos, elle se redressa et dût serrer les mâchoires pour retenir un grognement et une grimace de douleur. Raté, Rafael avait bien vu que la peau de son dos l'avait lancée et semblait visiblement prêt à faire une remarque mais elle ne lui en laissa pas le temps et reprit la parole pour leur interdire de lui parler de la veille et de son caprice, les menaçant de les envoyer se coucher. Ils avaient franchement l'air crevés, eux aussi. Les vacances n'étaient passées que depuis une semaine, mais déjà, la fatigue rattrapait les jeunes sorciers et ça se sentait. Après tout, on ne pouvait pas franchement parler de vacances reposantes, et l'hiver était assez rude comme ça, sans compter le Quidditch et les journées de cours.

« C'est pas un peu l'hôpital qui se fout de la charité, là, dis donc ? »

Les-y voilà. En même temps, c'était elle qui avait parlé du match de Quidditch la première. Elle pouvait s'attendre à ce que Rafael riposte à la première occasion qui se présenterait à lui, et il avait franchement raison concernant le fait qu'elle n'était pas au meilleur de sa forme. Mais elle, c'était normal, et son état allait en s'améliorant, tandis qu'eux, s'ils ne voulaient pas flancher et se choper la crève parce que leurs corps exténués n'auraient pas eu assez de forces pour se défendre des infections, ils devraient faire gaffe. Bon, d'accord, ils n'avaient pas non plus des têtes de revenants, mais elle savait que l'un comme l'autre étaient bien du genre à ignorer les signaux que pouvait leur envoyer leur organisme, donc elle préférait les avertir. Ceci dit, elle n'allait très probablement pas échapper à ce qu'ils avaient prévu de faire. En fait, elle préférait finalement quand même qu'ils lui disent ce qu'ils avaient à lui dire. Lire leurs reproches et leurs regrets sur leurs traits, dans leurs yeux, serait encore pire. Elle écouterait ce qu'ils auraient à lui dire, leur répondrait très certainement, et ils passeraient à autre chose, à quelque chose de bien plus agréable. Elle revint donc sur son interdiction et les félicita pour le match tout en leur rappelant à quel point le Quidditch lui manquait.

« On a vu ça...
- Mouais fin... Je nous ai encore fait perdre... »

Caitlyn leva les yeux au ciel.

« Rosa, arrête, j'ai bien vu que t'as tout donné et que t'étais littéralement à deux doigts de l'avoir ! »

Si elle éloignait l'instant où Rafael prononcerait son reproche ? Inconsciemment, sans doute, oui, mais le fait était qu'elle avait surtout envie de rassurer Rosa en cet instant. Elle-même ou n'importe qui d'autre n'auraient probablement pas pu faire mieux que leur Attrapeuse, donc ils ne pouvaient pas franchement lui reprocher quoi que ce soit. Il allait falloir qu'elle continue à s'entraîner, mais si elle se mettait à désespérer, c'était perdu d'avance. Rafael y mettait du sien en la serrant contre lui, mais déjà il reprenait la parole en s'adressant à elle.

« C'était un super match, et on était franchement pas loin d'y arrive, tous... Mais Lynette, t'aurais pas dû venir... »

Et le voilà qui soupirait et qui se rapprochait de Caitlyn qui prenait un air penaud en baissant les yeux. Place aux représailles.

« Je comprends, hein, que ne pas jouer et ne même pas voir le match, ça soit difficile à encaisser, j'aurais pété un câble aussi à ta place, mais... Ta santé, ça reste le plus important. »

Rosalyn hochait la tête sans rien dire pour soutenir son ami. Que dire ? Caitlyn avait envie de se justifier, dire qu'elle se sentait devenir folle, et même si elle n'en menait pas large physiquement, son moral s'était beaucoup amélioré. Avait-il envie d'entendre ce genre d'excuses ? Elle soupira, ses épaules s'affaissèrent. Elle s'en voulait de causer ainsi du souci à ses amis et elle savait très bien que si elle avait été à leur place, elle aurait dit la même chose, réagi de la même manière.

« Et puis à choisir, j'aurais préféré que tu te reposes et qu'on vienne tout te raconter en détail, ça aurait été moins dangereux...
- Oui enfin... Y a des détails pas drôles, mais sur ce point, je suis d'accord avec Raf. Ça aurait pas été mieux que tu loupes ce match et que tu sois en pleine forme pour le prochain, plutôt que tu t'épuises à chaque fois et que tu passes à côté du reste de la saison ou ne sois là qu'à trente ou quarante pourcents de tes capacités ?... »

Oui, c'était exactement ça le problème. Elle savait qu'elle ne devait pas trop en demander à son corps, que chaque effort fait en plus puisait dans les forces nécessaires à son rétablissement et le ralentissait donc forcément. Elle avait le même genre de logique que l'Attrapeuse, mais parfois, c'était juste trop dur à respecter.

« Je sais, je sais… mais et la santé mentale, alors ? On guérit moins vite si on est déprimé, j'avais besoin de sortir un peu et de m'aérer l'esprit. Vous savez bien que je n'aurais pas fait ça si j'en avais été incapable, je suis pas inconsciente à ce point quand même. »

Bon, d'accord, elle avait douillé et devait une fière chandelle à Casey qui l'avait soutenue dans tous les sens du terme pendant toute l'après-midi, mais ça en avait valu le coup, c'était certain.

« Allez, arrêtez de vous faire tant de soucis pour moi. Je guéris vite, faites moi confiance. Bientôt, vous m'aurez à nouveau dans les pattes. »

Elle voyait bien que Rosa continuait à s'en vouloir, probablement craignait elle de réserver encore un échec à sa capitaine lors de leur prochain et dernier match, mais Rafael revenait à l'attaque.

« On reviendra pas en arrière, cela dit, mais tu vas me faire la promesse de pas recommencer jusqu'à ce que tu sois parfaitement rétablie. On joue pas le prochain match, je veux pas te voir dans les gradins si t'es pas complètement sur pieds, et je crois que ça sera pas trop difficile de convaincre Calderón et Wargrave de te séquestrer s'il faut... Enfin façon de parler, mais tu vois. »

Elle sourit, bien que terrifiée à l'idée de se faire séquestrer à l'infirmerie, et secoua la tête en levant les yeux au ciel.

« T'es flippant, tu sais ça ? J'espère bien que je serai sur pieds avant le prochain match, j'compte pas rester des mois à l'infirmerie non plus ! Mais j'y vais molo, promis. »

Elle lui adressa un regard rassurant, insistant. Fais moi confiance, voilà ce qu'essayaient de lui faire comprendre ses yeux.

« Par contre, vous aussi vous allez me faire des promesses. Déjà, vous allez arrêter de dramatiser la situation. J'pense que ça sert à rien de vous interdire de vous inquiéter, vous connaissant, mais ne vous rendez pas malades pour moi non plus, hein ! Et sinon, Rosa, arrête de faire cette tête, ok ? Tu n'as rien à te reprocher, t'as fait de ton mieux. Il va falloir que tu continues à t'entraîner, mais ça vaut pour toute l'équipe, et si ne crois pas en toi, tu ne vas pas y arriver, ok ? Raf, je compte sur toi pour la surveiller ! »

Et par surveiller, elle entendait l'empêcher de s'entraîner à mort. Ça ne servait à rien de se tuer à la tâche, parfois, il valait mieux prendre une pause, laisser à son corps le temps de respirer et à son esprit d'assimiler certaines choses. C'était pareil avec tout. Les cours, la musique, le sport. C'était surprenant, mais parfois, après avoir complètement arrêté une activité, il arrivait de constater qu'elle était mieux acquise la fois d'après, contre toute attente.

« Bref, et sinon, vous racontez qui de beau ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   Mer 8 Juil 2015 - 17:00

« Non mais j'y crois pas, regardez-moi ces chanceux ! Moi là normalement je devrais être en méta je crois, et y a pas un matin où je commence pas à 9h.
- Faut croire que j'ai choisi les bonnes options...
- Pareil... »

Petit sourire de l'un comme de l'autre. Le sujet qui fâche n'est pas encore abordé, mais je crois qu'on sait tous que ça ne va pas tarder. Pendant quelques instants, pourtant, on aurait presque pu croire que cette conversation resterait parfaitement anodine, tout en sachant que ça ne serait évidemment pas le cas. Alors voilà, le match de quidditch était abordé, et ce qui devait arriver arriva : Rosa descendit encore en flèche sa prestation.

« Rosa, arrête, j'ai bien vu que t'as tout donné et que t'étais littéralement à deux doigts de l'avoir !
- Je me tue à le lui répéter, mais cette petite a une tête de mule... »

Rosalyn a esquissé un sourire, mais elle n'a rien ajouté. Et puis, donc, je suis revenu sur la raison pour laquelle j'étais là, moi, ici, aujourd'hui. Et j'ai pas envie d'être méchant et de l'engueuler réellement, mais je peux pas m'empêcher de lui reprocher, tout de même, d'avoir mis sa santé en danger pour venir nous voir jouer. Je m'attends à ce qu'on bataille un peu, parce que je me doute que ça lui plaît pas beaucoup que je vienne jouer les moralisateurs ainsi - d'autant que dans la situation inversée, je crois que je râlerai autant qu'elle me ferait la morale... - et je suis ravi d'avoir le soutien de notre attrapeuse, pourtant quand elle reprend la parole, je suis surpris de l'entendre nous donner raison en partie.

« Je sais, je sais… mais et la santé mentale, alors ? On guérit moins vite si on est déprimé, j'avais besoin de sortir un peu et de m'aérer l'esprit. Vous savez bien que je n'aurais pas fait ça si j'en avais été incapable, je suis pas inconsciente à ce point quand même. »

Grimace sceptique de notre part à tous les deux. Certes, elle a besoin d'avoir le moral pour se rétablir parfaitement, mais tout de même.

« Allez, arrêtez de vous faire tant de soucis pour moi. Je guéris vite, faites-moi confiance. Bientôt, vous m'aurez à nouveau dans les pattes.
- On espère bien ! »

Réponse en choeur de Rosa et moi-même qui génère un sourire commun. Et puis, donc, je lui interdis de sortir au prochain match. Moui bon, c'est beaucoup dire, parce que je suis à peu près sûr que mes menaces seront pas vraiment mises à exécution, mais enfin...

« T'es flippant, tu sais ça ? J'espère bien que je serai sur pieds avant le prochain match, j'compte pas rester des mois à l'infirmerie non plus ! Mais j'y vais molo, promis. Par contre, vous aussi vous allez me faire des promesses. Déjà, vous allez arrêter de dramatiser la situation. J'pense que ça sert à rien de vous interdire de vous inquiéter, vous connaissant, mais ne vous rendez pas malades pour moi non plus, hein ! Et sinon, Rosa, arrête de faire cette tête, ok ? Tu n'as rien à te reprocher, t'as fait de ton mieux. Il va falloir que tu continues à t'entraîner, mais ça vaut pour toute l'équipe, et si tu ne crois pas en toi, tu ne vas pas y arriver, ok ? Raf, je compte sur toi pour la surveiller !
- Compte sur moi. »

La petite bleue a baissé le nez sur ses chaussures un instant, je crois que ses lèvres ont remué, mais elle a rien ajouté à voix audible en tous les cas. Ca lui fait sans doute pas plaisir de se faire réprimander ainsi, à elle non plus, mais je suis d'accord avec ma Capitaine. Et je compte bien aider ma plus ou moins petite protégée à reprendre confiance en ses capacités sans se tuer à l'entraînement. Quant à ne pas se rendre malade... Mmmh... Joker.

« Bref, et sinon, vous racontez qui de beau ?
- Ben pas grand chose, tu sais. La routine habituelle. Cours, entraînements, Doryan et... voilà... »

J'ai haussé les épaules, parfaitement sincère : j'ai franchement pas grand chose d'intéressant à raconter, je crois, maintenant que le match n'est plus d'actualité puisqu'elle s'y est rendue. Rosa a pas réagi bien différemment, d'ailleurs...

« Ben tu sais, ça prend déjà pas mal de temps tout ça. Enfin... »

Elle a jeté un petit coup d'oeil dans ma direction que je ne comprends pas tout à fait, puis repris.

« J'essaie de réécrire et redessiner un peu aussi, voilà... »

Tiens ? Je savais pas qu'elle faisait ce genre de choses... Et je me rends compte que je sais assez peu de choses, finalement, sur mon attrapeuse. Et puis je me tourne à nouveau vers ma Capitaine.

« Et toi ? Tu as de quoi t'occuper un peu ? Tu veux qu'on te ramène quelque chose ?... »

Elle est là pour un moment encore, et je compatis parce que rester alité aussi longtemps me ferait littéralement péter les plombs aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 6817
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   Lun 27 Juil 2015 - 17:16

Rafael et Rosalyn étaient venus rendre visite à Caitlyn à l'infirmerie, et tous les trois savaient très bien sur quoi allait porter une bonne partie de la conversation. Ce n'était pas un hasard qu'ils soient venus ensemble le lendemain du match de Quidditch. Et, non, ils n'étaient pas venus lui annoncer les résultats et lui raconter le déroulement du jeu. Pas besoin, puisqu'elle y avait assisté, assise dans les gradins, emmitouflée dans ses vêtements d'hiver. C'était justement pour lui reprocher tout ça qu'ils étaient là. Elle savait pertinemment que c'était un peu de la folie que d'avoir quitté son lit d'infirmerie alors qu'elle n'était pas guérie de ses blessures qui avaient failli lui coûter la vie. À la fin du match, l'infirmière avait récupéré une Caitlyn en piteux état et avait certainement regretté de l'avoir laissée l'amadouer. Oui, la belle brune savait qu'elle avait réveillé l'inquiétude de tous ceux qui avaient appris sa petite promenade de santé, et elle ne pouvait pas en vouloir à Rafael et Rosalyn de s'être fait du souci pour elle et de venir lui reprocher son inconscience. Pourtant, elle ne regrettait pas sa petite escapade et elle était persuadée qu'elle lui avait fait du bien au moral qui commençait franchement à descendre plus bas que dans ses chaussettes. Pour quelqu'un comme Caitlyn, qui avait besoin de sa dose journalière d'air frais, de nature et d'activité physique parfois très intense, l'alitement à long terme était presque comme un châtiment, et elle savait que Rafael la comprenait très bien sur ce point là. Mais il fallait dire ce qui était, et pour le coup, Caitlyn était vraiment retournée à l'infirmerie en bien pire état qu'elle ne l'était quand elle en était sortie. Et elle devait une fière chandelle à Casey qui l'avait soutenue sans broncher, qui l'avait aidée à descendre les étages et à se rendre au stade, ainsi qu'à remonter à l'infirmerie une fois le match terminé. La pauvre devait s'en vouloir maintenant, et Caitlyn se promit de lui revaloir ça dès qu'elle en aurait l'occasion.

En attendant, elle profitait de la présence de Rafael et Rosalyn pour discuter, après avoir accepté leurs reproches sans trop protester, chose qui avait semblé étonner Rafael. Tous les deux semblèrent toutefois sceptiques lorsqu'elle leur servit l'argument de sa santé mentale mais ne firent pas d'autres remarques et elle leur fit promettre de ne pas s'inquiéter inutilement pour elle, ainsi que de ne pas déprimer à cause de leur échec au match de la veille. Elle disait ça surtout pour Rosalyn, qui avait tendance à s'en vouloir énormément lorsqu'elle ne réussissait pas quelque chose, d'autant plus quand elle n'était pas la seule concernée, et elle essaya de la réconforter un tant soit peu, même si, comme le disait Rafael, c'était une vraie tête de mule. En tout cas, il fallait qu'elle comprenne que trop de remords et d'acharnement pouvait s'avérer contre-productif et que s'entraîner comme une folle ne ferait que lui mettre la pression et la rendre plus vulnérable. Elle semblait vraiment dépitée, de se faire ainsi réprimander par sa Capitaine, d'autant plus qu'elle avant très certainement entendu les mêmes reproches de la part de l'autre Batteur. Ils ne lui en voulaient pas de ne pas avoir réussi à attraper le Vif D'Or, mais de s'en vouloir pour son échec, et Caitlyn arrivait mine de rien plutôt bien à se mettre à la place de la petite bleue. Faites ce que je dis, pas ce que je fais, c'était encore et toujours la même histoire. À la place de Rosalyn, elle aurait probablement réagi de la même manière, même si elle savait que ce n'était pas la solution. Elle avait toutefois une certaine capacité à se raisonner comme si elle raisonnait quelqu'un d'autre, et probablement n'aurait elle pas eu besoin de Rafael ou de qui que ce soit pour lui interdire de trop s'en vouloir car la partie raisonnable de son cerveau s'en chargerait à leur place, cachant par la même occasion ses remords. Chose que Rosalyn semblait avoir du mal à faire – sauf si l'état dans lequel elle se mettait n'était qu'une infime partie de son véritable chagrin…

Mais la conversation ne porta pas que sur le match de Quidditch de la veille, bientôt, ils parlèrent un peu de tout et de rien. Cours, loisirs… Caitlyn hocha la tête lorsqu'ils lui avouèrent qu'ils n'avaient rien de très intéressant à raconter, mais il n'empêche qu'ils trouvèrent de quoi discuter. Principalement de l'alitement de leur Capitaine, même si ce n'était pas vraiment son sujet préféré, car elle ne pouvait pas y changer grand-chose. Elle essayait déjà de s'occuper un peu en rattrapant progressivement les cours qu'elle avait loupés. Marlone lui ramenait régulièrement ses notes et ses devoirs, et elle avait constitué dans sa table de nuit une pile de livres dans laquelle elle piochait régulièrement pour lire un chapitre que sa classe avait abordé mais dont elle n'aurait pas la version orale. Ce n'était pas pour rien qu'elle était à Ravenclaw, même si elle aurait probablement très bien pu se retrouver à Gryffindor aussi. Mais malgré la force de son caractère et la joie que lui procuraient les visites de ses amis, il fallait avouer qu'elle commençait à fatiguer, et pour une fois, elle ne protesta pas lorsque l'infirmière vint leur rappeler qu'elle devait se reposer. Avec leurs sourires habituels et leurs vœux de bon rétablissement, Rafael et Rosalyn finirent donc par partir. De toute manière, ils n'allaient pas non plus tarder à avoir cours, donc ça les arrangeait aussi. Ils remercièrent l'infirmière pour leur avoir permis cette visite et firent un dernier signe de main à Caitlyn dans l'encadrement de la porte qui se referma sur eux. L'infirmière se mit à s'affairer autour du lit n°8, et bientôt, Caitlyn s'endormit à nouveau sans même s'en apercevoir.

Fin pour moi

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
What have you done now ? - Lynette (ft. Rosa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosa
» [Guide] RU ROSA
» [Théorie] Pokémon ROSA : rumeurs et théories
» Précommander ROSA ?
» RU Threat List ROSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage. :: ─ Infirmerie-
Sauter vers: