AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Famille, famille, famille ....•• Emily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Famille, famille, famille ....•• Emily   Mer 25 Fév 2015 - 18:39

Dimanche 4 janvier 2015, dans l'après-midi.


Dans une semaine, Connor avait de nouveau rendez-vous avec James. Il avait bien avancé sur certains points – notamment avoir les ingrédients que l'homme voulait- mais sur d'autres cela avait été un peu plus compliqué ! Il n'avait pas encore trouvé de temps pour voir Doryan et pourtant il devait absolument me faire pendant la semaine histoire de lancer la partie "rumeur" de son à exécution. Il avait déjà parlé de la dite rumeur Aileen-Marek-Jordane à Melvin et June et du côté des verts peut-être que le message allait commencer à se colporter. Il ne restait plus qu'à avoir un petit entretien dans la salle des Rouge pendant que certaines de leur pipelette favorites seraient présents. Il pensait notamment à cet abruti de Whyzer qui était une fouine, n'avait pas la langue dans sa poche et un mec comme lui voudrait certainement démêler le vrai du faux et donc aider à répandre un peu plus ce tissu de mensonges ! Il avait même réussi à aller fouiller un peu dans la chambre de la petite moldue Emilie. Pas assez pour lui faire peur vu le peu de temps qu'il avait eu, mais juste assez foutre assez le bordel pour qu'elle s'inquiète. Dés que l'occasion s'en présenterait il pourrait accéder à la deuxième partie du plan: prendre plus de renseignements sur elle... ça ne serait pas une tâche facile et il n'avait toujours pas trouver comment il pourrait faire cela alors.... ça serait certainement au "talent". De toute manière en deux semaines, il ne pouvait pas faire de miracles ! L'Espion savait pertinemment qu'il devait faire attention pour ne pas se faire repérer alors il pourrait peut-être être un peu plus long que le temps imparti ! Chaque chose en son temps, et Tveit préférait bien faire les choses et lentement plutôt que cela soit juste court , prendre des risques inutiles. Il aimait la méthode, savoir où il mettait les pieds surtout lorsqu'il y avait un aussi grand enjeu !

Connor était au septième étage et n'allait pas tarder à rejoindre les Tours, lorsque son regard se posa sur Matthew et Emily qui semblaient se diriger vers la salle sur demande, à moins que cela soit lui qui se fasse des idées ! Parfait ! Le destin semblait vouloir lui être favorable et c'était une très bonne chose. Comme il n'avait rien préparé, il irait au feeling. Énerver les gens pour avoir des pistes sur leurs points faibles était quelque chose qui marchait plutôt bien généralement ! Tiens, tiens mais qui voilà ? Vous comptez faire quoi là, continuer vos stupides petits concerts ?Stupide concert. Stupide groupe qui était à l'origine de pas mal de chose ! Alors oui il avait la haine contre eux et il s'était approché de ces infamies un peu... Il préférait quand même rester à une distance assez raisonnable de ces deux créatures de peur de se faire contaminer par leur médiocrité, leur impureté. Je ne sais pas comment votre "famille" fait pour vous supporter, enfin surtout pour toi Anthon, vu que l'autre ne compte pas vraiment. Il entendit Matthew grogner un truc Viens Emily, ne l'écoute pas, on se tire avant que ça se finisse mal, il ne mérite pas notre attention. Tveit avait attendu que le moldu se taise pour reprendre tout en continuant à l'ignorer plus ou moins pour lui montrer tout le dédain qu'il avait pour lui et sa jumelle, des être si impurs. Non, vraiment j'ai beau réfléchir, je ne sais pas comment ton pauvre frère peut t'accepter. Lui qui est plutôt cool avoir "ça" dans la famille... ne sachant pas trop comment elle répliquer il préféra s'arrêter là pour le moment. Commencer en douceur, voir si elle appréciait son frère ou pas... peut-être qu'avec ces simples phrases il aurait déjà un indice. La machine était en quelque sorte en marche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2737
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Ven 27 Fév 2015 - 11:28

La rentrée pouvait presque être signe de calme. Après tout ce qu’il s’était passé pendant les vacances, Emily pensait qu’elle allait enfin pouvoir se détendre, reprendre un semblant de vie normal. Oui enfin à peu près. Il avait fallu quand même que quelqu’un vienne foutre le bordel dans sa chambre et non seulement ça l’avait énervée mais en plus, cela ne l’avait pas trop rassurée non plus. La demoiselle se refusait à la peur facile, elle savait bien les dangers de la paranoïa surtout dans un monde comme le leur mais quand même… Qui avait bien pu venir foutre le bordel dans sa chambre, et surtout pourquoi ? Le premier nom qui lui était venu à l’esprit était celui de son frère. Ces deux là ne se parlaient plus depuis la libération du Château. Alors certes il n’avait jamais été vraiment proche mais depuis qu’elle avait faillit le tuer à coups de poings, Stefen semblait être particulièrement méfiant. Il avait peur de sa petite sœur maintenant ? Peut être, enfin cela arrangeait bien la sœur en question qui ne pouvait plus supporter de le voir. Bref, au début Ems l’avait donc soupçonné. Ni une, ni deux elle était allée le voir. Ses amis étaient restés complètement cons en voyant la cracmolle débarquer et exiger des explications à son frère sans même ciller, sans montrer la moindre peur. Mais même si Stefen lui fit comprendre qu’il la détestait de manière viscérale et qu’il ne louperait pas une occasion de la faire souffrir, elle fut bien obligée de constater qu’il n’était pas responsable. Tant pis. La demoiselle dû donc oublier cette piste et se rendre à l’évidence, elle n’avait aucune idée de qui avait bien pu faire ça. Mais dans les jours qui suivirent, il n’y eut aucun autre incident du même genre. La jeune femme décida donc de mettre cette histoire de côté, tentant de se convaincre que ce n’était rien d’important, juste quelqu’un voulant faire une mauvaise blague ou lui piquer un truc. Un idiot quoi, rien de plus rien de moins. Life goes on.

Le reste de la semaine s’était plutôt bien déroulée, avec le nouvel an etc. Le week-end, Emily avait décidé de profiter comme à son habitude. Le dimanche elle avait croisé Matthew, à la base plutôt par hasard puis ils avaient décidé d’aller se faire une petite session musique. Les répétitions étaient maintenant plus espacées, il y avait un côté plus informel au groupe mais la passion de la musique et l’envie de s’amuser liait toujours les membres du groupe. Les deux non-sorciers étaient donc au septième étage, se dirigeant vers la salle sur demande lorsqu’un parasite se fit entendre. Une voix peu agréable venait de se faire entendre, questionnant les deux amis sur leurs intentions. Ems se retourna pour voir qui venait de dire ça, partagée entre la surprise et l’envie de rire au nez de cette personne. Un type se tenait là. Connor si ses souvenirs étaient bons. Elle l’avait déjà vu, avait entendu son nom mais c’était à peu près tout ce qu’elle savait sur lui. Lui par contre semblait en savoir plus puisqu’il fit une réflexion sur son famille, l’appelant même par son nom de famille. Sérieusement ? Encore quelqu’un pour la faire chier, mais ça ne s’arrêtait jamais. La jeune femme avait déjà préparé une bonne réplique cinglante mais Matthew semblait décidé à être plus sage qu’elle et lui fit signe de laisser tomber et de débarrasser le plancher. Connor de son côté décida lui d’en rajouter une couche…. Ems allait vraiment se transformer en boule de nerfs à force.

« Bon écoute toi. Ce que tu penses, je m’en fous et ce que pense mon frère alors là, si tu savais comme ça me passe au-dessus de la tête. Alors passe ton chemin parce que là tu me fatigues. »

Oui c’était le mot exact. Emily était fatiguée d’entendre toujours la même chose, les mêmes reproches sur sa personne, les mêmes attaques basses et puériles. Ça lui donnait des envies de meurtre à force. Un jour elle allait finir par traverser les punching ball de la salle de cours de combat s’ils continuaient tous à la faire chier comme ça.

« Et puis de toute façon, qu’est-ce que tu comptes faire à part ouvrir ta grande gueule ? Essaye de m’attaquer pour voir, si tu fais ça, les trois quarts du Château vont te tomber dessus et te refaire le portrait alors franchement j’ai pas trop peur. Donc si t’as juste besoin de cracher ta haine sur quelqu’un, t’as qu’à créer des petites illusions avec ta baguette donc tu es si fier et laisser les gens vivre leur vie. »

Bon hein. Ca suffit à la fin ! Emily n’avait pas l’intention de se taire et de se laisser sagement insulter par un type qui pétait plus haut que son cul. Matthew n’était sans doute pas de son avis, il avait sans doute raison lorsqu’il lui avait intimé de s’en aller sans demander son reste mais la cracmolle n’en pouvait plus de s’écraser. Elle avait dû faire cela pendant trop longtemps pour assurer sa survie, maintenant elle voulait pouvoir dire ce qu’elle pensait, quand elle le voulait et à qui elle voulait. Tout simplement. Maintenant que c’était fait elle pouvait envisager de passer son chemin. Au moins elle ne garderait pas de colère en elle toute la journée et pourrait profiter tranquillement sans avoir l’impression d’être sur le point d’exploser. La jeune femme adressa donc un sourire à Matthew, comme pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas de souci à se faire, qu’elle en tout cas n’avait pas du tout peur et qu’ils pouvaient maintenant retourner à leur activité première : la musique. Voilà un programme qui semblait bien plus alléchant que de devoir parler encore à cet abruti de Connor.

« Allons-y Matthew, notre stupide musique nous attend ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Sam 28 Fév 2015 - 21:21

Il voyait bien à la tête de la jeune femme qu'elle n'appréciait pas du tout son discours et qu'elle était en train de s'énerver et c'était tout bonnement parfait ! C'est ce qu'il fallait ! Qu'elle ait les nerfs, qu'elle ne contrôle plus vraiment ce qu'elle disait, c'est ainsi que l'on peut apprendre des choses intéressantes sur les gens et leur façon de pensées... enfin, disons que des fois cette méthode marchait et au pire si c'était un échec cela l'aurait un peu occupé pendant un moment. Il était trop "sage" et cacher trop ce qu'il pensait l'ennuyait fortement... Il allait pouvoir passer un peu de sa frustration de devoir se tenir tranquille pendant ce court laps de temps ! Il fut donc ravi d'apprendre qu'elle se fichait de ce que pouvait penser son frère. Cela pouvait certainement dire qu'ils n'étaient pas en de bons termes, sinon elle lui aurait dit d'une autre manière... comme Lorence l'avait déjà fait plusieurs fois. L'autre bouclé restait d'ailleurs à côté de son amie mais il avait plus l'air de vouloir se taire être raisonnable pour une fois et s'il avait pu se casser cela aurait été mieux afin que Tveit puisse avoir une discussion en "tête à tête" avec Emily.

Lui n'a pas l'air de se foutre que tu sois là, enfin moi je dis, j'dis rien... avait(il cru bon d rajouter histoire de tâter un peu plus le terrain.

Par ailleurs avec cette technique, il faisait style qu'il s'en fichait du frangin de la cracmolle. Histoire de ne pas trop insister sur le sujet d'ailleurs, il était passé à autre chose en les attaquant directement sur son point de vue. Comment il les voyait eux deux, les gens dans leur genre, les moldus. Connor eut un petit rire quand elle parla d'attaquer et d'avoir tout le château sur le dos. C'est fou ce qu'elle était drôle celle-là. Il en aurait presque pleuré de rire dis donc.. mais non il se contenta de lui faire un rictus bien sarcastique. Si elle croyait que cela lui faisait peur d'avoir tout le château contre lui elle se trompait... d'ailleurs c'était déjà certainement un peu le cas. On ne pouvait pas dire qu'il était franchement des plus populaires !

Mais pourquoi est-ce que diable veux-tu que je t'attaque ? Ce n'est mon genre... Je préfère juste parler... mais je vois que ça te dérange, c'est malheureux quand même. Il laissa passer quelques secondes avant de reprendre Et puis tu sais, entre nous, j'ai déjà presque tout le château contre moi donc je crois que tu peux arranger ton argument dans un coin de ta caboche et le ressortir à quelqu'un d'autre d'un peu moins impopulaire, tu seras gentille. Il se racla la gorge avant d'avoir un rire jaune de quelques secondes Les illusions ce n'est pas intéressant je peux pas discuter, échanger avec elles... Si j'avais envie de me battre crois-moi que ça ne serait pas contre toi ou contre lui. lui étant Matthew qui avait toujours l'air de ne pas trop savoir comment réagir, visiblement sa sœur avait eu tout l'intelligence de la famille et lui avait un petit pois à la place du cerveau. mais contre un adversaire de ma taille qui serait capable de se défendre autrement que par ses poings.

Le pire là-dedans c'est qu'il était sincère. Il préférait les paroles aux actes... Il était plus un homme de la réflexion qu'un homme d'action. Et merde, la grognasse voulait se tirait avec l'abruti. Ça serait pourtant dommage d'arrêter l'échange ici...

Tu pars déjà Emily ?! Tu n'as rien répondre à ça ? Certainement parce que j'ai un peu trop raison et que tu fuis devant cette réalité... Nul, mais il n'avait pas trouvé mieux. Que l'autre neuneu qui n'arrive pas à aligner deux idées correctement dans son esprit n'y arrive pas, c'est pas étonnant... mais toi..; ça m'étonne un peu plus. D'après les dires de ton frangin tu étais un peu plus vive que ça, je crois bien qu'il s'est trompé, même en ça tu es une déception.

Il soupira faussement désolé. Matthew préféra partir certainement par peur de s'énerver et pour ne plus se faire insulter par le petit Bleu. Il espérait qu'il y était allé juste assez fort pour qu'elle reste, qu'elle réplique, qu'elle montre ce qu'elle avait dans le ventre sinon... et bien ça serait un cuisant échec, néanmoins il était à peu près sûr que le sujet de la famille était un sujet sensible chez la jeune femme. Même si elle détestait son frère à priori... peut-être qu'elle était un peu comme lui et qu'elle était très famille et elle n'aimait pas qu'on touche aux siens. Ça serait un terrain à aborder si possible...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2737
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Dim 1 Mar 2015 - 11:37

Un mauvais karma… La réponse devait être là, Emily allait finir par sincèrement y croire. Elle avait l’impression que depuis le mois de décembre, le monde s’acharnait. Alors pour certaines choses elle n’était pas la seule cible, elle avait bien conscience mais à force, elle commençait vraiment à devenir paranoïaque. C’était comme si ça ne voulait jamais s’arrêter, comme s’il fallait qu’à chaque fois un autre truc de merde lui tombe sur le coin de la tête. Apparemment sa petite vie tranquille n’était pas pour tout de suite. Pourtant, avant cela elle aurait pu y croire. Les choses commençaient à aller mieux pour elle, Ricardo était entré dans la danse et la vie semblait beaucoup plus facile. Mais c’était comme si elle n’avait pas le droit d’avoir l’esprit léger et reposé sur des périodes trop longues. Il fallait forcément qu’à un moment où un autre quelque chose lui tombe dessus, que les situations deviennent compliqués, que des gens décident de venir se mêler de sa vie et lui chercher des poux. Lorsque Connor fit allusion au fait que son frère ne s’en fichait pas vraiment qu’elle soit ici, la jeune femme haussa les épaules. Elle s’en fichait mais surtout, en quoi ça le regardait, lui ? Il avait été employé pour son père pour venir l’emmerder ou quoi ? Elle ne croyait pas trop en cela, persuadée que son père était bien trop occupé avec les Supérieurs pour s’occuper d’elle. Mais par contre elle se demandait vraiment pourquoi Connor s’intéressait soudainement à elle et d’où il tenait toutes ces informations sur elle. Bon en soit il n’y avait rien de secret dans ce qu’il disait mais il fallait quand même réunir les éléments. Elle était tombée sur un malade mental voilà tout. D’ailleurs lorsqu’il reprit la parole son intuition fut confirmée. Oh le pauvre petit il était détesté déjà par tout le monde alors il n’avait pas peur… Tant mieux, comme ça elle pourrait appeler tous ses amis à la rescousse, il se battrait fièrement ce serait génial… Nan mais franchement, Emily était tout simplement affligée par la répartie primaire du type en face d’elle. Il était en train de lui peindre le tableau du méchant assumé, qui se fichait d’être haït, qui méprisait tous les autres, en était fier et compagnie. C’était écœurant. Voilà pourquoi sans doute avant de faire mine de partir, la jeune femme lui avait adressé un regard dédaigneux.

« Tu es pitoyable et épuisant… »

Oui épuisant. Ces gens qui ne pouvaient s’empêcher de lui sortir toujours les mêmes discours et de monter sur leurs grands chevaux avaient tendance à lui taper sur le système. Elle n’en pouvait plus de supporter tout ça à longueur de temps et avait juste plus envie de s’étendre là-dessus. Mais apparemment ce n’était pas de l’avis de Connor. Voilà qu’il la retenait en faisant mine de ne pas comprendre son départ etc. Ems savait bien au fond d’elle que la chose la plus intelligente à faire aurait été de suivre Matthew et de partir effectivement sans faire attention à la provocation du jeune homme. Sauf que la cracmolle avait beau avoir évolué depuis son arrivée ici, elle restait toujours une tête brûlée et avait une fâcheuse tendance à suivre ses impulsions et à répondre aux provocations même quand c’était exactement ce qu’il ne fallait pas faire…

« Mais lâche moi ! Tu veux quoi, que je te fasse comprendre par A + B que je trouve ton comportement et ta façon de penser écœurante ? Que je te rappelle que je ne suis pas du genre à m’écraser face aux gens comme toi ? Que je te dise que je suis prête à mener une autre révolution pour que ce genre de pensées disparaisse complètement ? »

Emily était fatiguée alors elle craquait. Elle avait commencé à parler plutôt fort même si elle n’en était pas encore au point de crier de faisait plus de gestes quand elle parlait. Elle commençait à en avoir vraiment marre de ce fichu karma et de fait, Connor qui venait la titiller n’arrangeait pas les choses. Alors elle réagissait sous ses impulsions, un peu n’importe comment. Elle exprimait ce ras-le-bol général qu’elle ressentait, ce besoin de demander au monde de lui foutre la paix tout simplement. Comme si à chaque fois qu’elle faisait un pas en avant, qu’elle prenait sa vie en main pour la diriger vers quelque chose de plus doux, de plus agréable, il y avait quelqu’un pour venir interroger la chose et lui faire douter de son droit à avoir la paix. Ems était donc en train de bouillir de l’intérieur, elle sentait la colère monter et s’était mauvais signe mais tant pis. La jeune femme s’approcha alors d’un pas décidé de Connor, se plantant alors juste en face de lui.

« Ce que ma famille et les gens comme toi pensent de moi je m’en fous. Et tu crois que je suis une déception au sujet de ma vivacité ? Mon frère pourra t’en parler, je crois que s’il ne m’approche plus c’est tout simplement parce qu’il a peur de moi. Alors garde ton venin et tes petites phrases pour toi. Tu ne me fais pas peur. Vous ne me faites plus peur. Vous voulez-vous débarrasser de moi ? Et bien allez-y, depuis le temps que ça me pend au nez de toute façon. Je m’en fous, venez essayer de me pourrir la vie si ça vous chante, je n’y prête plus attention. »

Certes Emily n’avait nullement envie de mourir comme elle n’avait pas envie de se faire emmerder toutes les trente secondes mais elle voulait faire comprendre à ce pourri qu’il ne contrôlerait jamais sa vie. Elle en avait marre de gens qui les dirigeaient par la peur, qui prenaient le contrôle sur eux en maintenant sans cesse une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Cela faisait un moment qu’elle avait compris qu’elle ne pouvait plus vivre comme ça. Alors oui elle était blasée, énervée et fatiguée mais elle refusait de vivre de nouveau dans la peur et l’angoisse. Elle refusait que des connards du type de Connor décident de sa vie simplement en la menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Mar 3 Mar 2015 - 12:45

Pitoyable et fatiguant ? Peut-être qu'elle n'avait pas tord, c'est souvent de cette manière que les gens le voyaient et il s'en fichait. Ils avaient tords. On lui reprochait de s'en prendre aux moldus et autres pour ceux qu'ils étaient mais ils faisaient la même chose avec lui. C'était l'hôpital qui se foutait de la charité. Tveit haussa les épaules avant de lui faire quelque chose qui ressemblait vaguement à un sourire.

Je suis censé être vexé par ce que tu viens de dire ? Parce que si c'est le cas c'est totalement raté, juste pour info.

Oui c'était un peu un malotru et il en avait totalement conscience, mais au final cela lui convenait plutôt bien ! Ce qui était fatiguant pour lui, c'était leur connerie à eux, chacun son truc ! Se jeter la balle de cette façon ne ferait franchement pas changer les choses alors... autant ne pas trop insister ! La jeune femme était quelqu'un de plus drôle avec sa capacité impressionnante de s'énerver pour un rien. Comment est-ce que cela était possible ? Est-ce qu'ils n'avaient aucun sang-froid ? Est-ce qu'ils étaient si minables qu'ils ne savaient même pas se contenir ? Vu la démonstration qu'était en train de lui faire la jeune femme pour lui la réponse était oui, et elle était très loin d'être la seule dans ce cas-là. Des petits impulsifs qu'il adorait emmerder il y en avait des tas à Poudlard et c'était assez drôle de voir comment ils réagissaient... Sinon, non, il n'avait nul besoin qu'elle lui explique par A+B pourquoi elle trouvait ça façon de penser écœurante, il pensait déjà le savoir. Elle aurait certainement les mêmes arguments risibles que les autres. Plus elle s'énervait, s'exaspérait plus ça amusait Connor. Elle n'avait pas froid aux yeux, ça ne rendait la chose que plus intéressante.

Tu es prête à mener une autre révolution... pour ce que ce genre de pensées disparaisse complètement ? Il eut un bref rire. Et tu comptes t'y prendre comment... juste par curiosité ?!

Oui cela l'intéressait, non pas parce qu'il voulait changer mais juste parce qu'il voulait savoir comment diable est-ce qu'elle comptait faire ça. Tuer ceux qui pensaient comme lui était une possibilité, mais si sa famille disait haut et fort leur position il n'en était pas de même pour tout le monde. Ils ne pourraient pas endiguer ces pensées de cette manière, jamais... Et puis les tuer pour ce qu'ils étaient ça serait faire comme eux. Lorsqu'elle s'avança vers lui il ne bougea pas d'un poil, préférant attendre de voir ce qu'elle lui réservait. Il fut plutôt heureux d'apprendre (ou plutôt se voir confirmer) que la famille de la jeune femme était du genre à penser comme lui et qu'elle était en "froid" avec son frère. Elle semblait sous-entendre qu'il avait peur d'elle. Peur ? Dans quel sens ? Qu'elle le contamine, il pouvait comprendre... juste peur d'elle et de ce qu'elle pouvait faire c'était déjà beaucoup plus ridicule.

Personnellement non. Je ne veux pas ma débarrasser de toi au sens strict du terme. Il se tut quelques secondes avant de rajouter simplement Par contre que toi, tes petits amis moldus, et les nés-moldus que vous dégagiez de Poudlard, oui ça serait fort intéressant pour moi. Pas besoin de violence.

Et ça, il l'avait toujours soutenu, ce n'était pas une lubie qui venait de le prendre pour tenter de "mieux" se faire voir. C'était juste ainsi. C'était ça qu'il n'avait jamais trop compris chez ses parents, ou les supérieurs. Pour un même résultat, il y a toujours plusieurs possibilités, pourquoi toujours user de la violence alors que parfois elle n'est pas nécessaire. Il se racla un peu la gorge avant de continuer:

Mène ta petite révolution, tue-moi, dégomme ton méchant frère... Tu crois que ça changera quoi exactement ? Tu es juste une petite utopiste... Pourquoi est-ce que je voudrais te pourrir la vie, j'ai d'autres choses bien plus intéressantes à voir, mais c'est à croire que quelques piques font de toi une victime... alors qu'il te suffit juste d'y répondre. C'est une discussion Emily, rien de plus rien de moins pour moi... mais visiblement c'est un crime à tes yeux.

Oui, il aimait jouer à ça. Il se doutait qu'en disant ce genre de choses il énerverait plus que nécessaire la jeune femme et c'était bien le but.

Et puis, ta vengeance, tu l'auras bien un jour, je ne me fais pas d'illusions... Tu devrais peut-être convaincre ton frère de changer avant qu'il ne soit trop tard. A moins que tu le détestes autant que tu sembles le dire... mais ça m'étonnerait, ça reste ta famille, ton sang.. Même si je déteste mon cousin, je ne le laisserai pas crever sans rien faire enfin si je peux le sauver bien entendu ! Mais c'est vrai que peut-être cette notion de famille n'est pas la même chez toi que chez moi vu ce que tu trimballes...

le trimballes désignait le fait qu'elle n'ait pas de pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2737
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Mer 11 Mar 2015 - 22:38

Le vexer ? Certes ça aurait sans doute beaucoup amusé Emily de voir Connor se vexer comme un gosse et se retrouvait à réagir de manière idiote à ses propos, embarqué par ses propres sentiments. Mais ce n’était pas du tout ce qu’elle avait cherché à faire. A vrai dire, la jeune femme était même à des kilomètres de ce genre de pensées. Elle voulait juste le faire taire, lui faire ravaler se propos, son venin et qu’il lui foute la paix. Alors certes, le moyen le plus simple pour avoir droit à la tranquillité aurait été de s’en aller, tout bonnement. Mais la cracmolle ne changerait jamais sur ce point, elle avait le sang chaud et avait toujours ce besoin de continuer, d’avoir le dernier mot même dans les discussions qui s’avéraient être complètement vaines. C’était plus fort qu’elle, comme si lorsqu’on la provoquait, cela appuyait sur un petit bouton et qu’après, il était presque impossible d’arrêter la jeune femme. Le problème c’était qu’en général ce comportement avait plus tendance à lui attirer des ennuis qu’autre chose. Plutôt que de se retrouver dans un moment de fierté ou de contentement, la demoiselle ressortait en général de ses moments plus énervée que jamais et avec l’envie de tout détruire sur son passage. Donc oui, il était certain qu’elle aurait eu tout intérêt à s’en aller, à laisser Connor sur place, à le laisser proférer connerie sur connerie sans y faire plus attention que ça. Elle réussit d’ailleurs à suivre ce principe momentanément. Lorsque le jeune homme se mit à lui poser des questions sur sa potentielle révolution avec une moquerie certaine, elle parvint à ne rien dire. Emily le regarda, tout simplement, haussant un sourcil comme pour faire comprendre que ce qu’il pouvait penser ne l’atteignait pas et qu’elle n’allait pas perdre son temps à déblatérer là-dessus juste pour satisfaire sa curiosité. Sauf que, malheureusement, les bonnes résolutions de la jeune femme étaient terriblement éphémère et elle ne pouvait s’empêcher ensuite de parler à nouveau. Alors qu’il parlait de sa simple volonté de les faire partir de l’école, Ems n’avait pu s’empêcher de répondre du tac au tac.

« Aucun de nous n’a choisi de venir ici. Et si on sort, on meurt alors franchement, je crois pas que la question se pose. »

Pauvre petit qui voyait son école se faire envahir par des gens indignes de tout ça… Il était à plaindre bien sûr ! Avait-il la moindre idée de ce que les gens comme elle avaient pu traverser ? Et encore, Emily savait dès le début où elle allait se retrouver. Alors que la plupart étaient arrivé là sans rien comprendre, se retrouvant dans un monde incroyable et terrifiant, soumis à d’horribles tortures et se demandant chaque jour ce qu’ils avaient pu faire pour se retrouver là. Alors non, elle ne pouvait pas supporter qu’il demande simplement qu’ils débarrassent le plancher alors que c’étaient bien ses petits copains qui les avaient tous amenés ici. Mais il en fallait plus pour que Connor se décide à se taire. Il reprit la parole, encore plus violemment que précédemment. Ses mots étaient tranchants et Emily avait la désagréable impression qu’il calculait chacun de ses propos. Comme s’il cherchait simplement à lui faire mal, à la faire sortir de ses gonds. La cracmolle sentait bien qu’elle était en train de se jeter dans la gueule du loup en continuant à parler mais elle avait tant envie de hurler… Elle en avait marre de se faire cracher dessus, d’avoir le rôle de la gentille révolutionnaire qui prône l’amour entre les peuples. Elle n’en pouvait plus d’entendre encore et encore des insanités et d’être obligée d’hocher la tête pour ne pas provoquer de conflits. Lorsqu’il évoqua le mot famille s’en fut trop. Sa vision de la famille ? Elle pouvait mourir pour sa famille, mais pas celle de sang, non celle qui avait su l’aimer telle qu’elle était.

« Mais ferme-là ! Tu crois vraiment que je suis comme vous ? Je ne pense pas que nous soyons supérieurs à vous. Je veux juste que la violence s’arrête et que chacun respecte l’existence de l’autre. Ne m’insulte pas en prétendant que je puisse avoir les mêmes méthodes que les vôtres. Vous me faites vomir et jamais je ne m’abaisserai à un tel niveau ! »

La voix d’Emily était à deux doigts de trembler à cause de la colère. Ses muscles étaient en train de se crisper et elle sentait une colère folle l’envahir. Ce type était en train de l’accuser d’être une femme violente prête à tuer pour ses idéaux et sans aucune idée de la famille. Elle avait failli tuer son frère de ses mains oui mais elle s’était arrêtée. Et même s’il avait fait de sa vie un enfer, même s’il lui avait tout pourri, elle ne le laisserait pas mourir comme ça. Parce qu’elle luttait contre elle-même et ses instincts animaux. Parce qu’elle faisait tout pour rester intègre, pour rester humaine.

« Je ne veux pas me venger. Je veux juste vivre ma vie. Je veux juste que ma famille puisse vivre. La seule différence entre ma vision et la tienne c’est que je ne m’attache pas au sang. Ma famille c’est celle qui m’a fait grandir pas celle qui a tout fait pour que je crève dans cet endroit ! »

A quoi ça servait de lui dire tout ça ? Connor n’en avait tr-s certainement rien à faire, il devait même jubiler d’avoir réussi à l’énerver aussi facilement, d’avoir trouvé la faille dans les défenses de la jeune femme. Mais Emily était trop fatiguée pour se préoccuper de tout ça. Elle était fatiguée et en colère alors elle réagissait n’importe comment. Mais il fallait que ça sorte et s’il continuait, elle n’allait pas pouvoir s’arrêter. Elle avait aussi très envie de lui mettre son poing dans la figure mais après tout ce qu’elle venait de dire il fallait au moins qu’elle se retienne pendant quelques minutes.

« Mais maintenant que je sais ce que tu penses de moi, je peux retourner à mes petites occupations de cracmolle ou tu as encore des choses à dire ? »

Ems essayait de garder le contrôle sur elle-même, de s’ouvrir des portes avant d’exploser complètement mais c’était loin d’être gagné. Elle se battait autant contre Connor que contre elle-même et son putain de caractère de chien…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Sam 14 Mar 2015 - 17:50

Ce qu'elle disait était vrai. Aucun des moldus n'avaient demandé de venir ici. Mais pour sa part il n'avait jamais voulu ça non plus. Il voyait ça plus comme une contrainte qu'autre chose même à l'époque où les Supérieurs étaient là. Il haussa un sourcil lorsqu'elle lui dit que s'ils sortaient ils mourraient. Il n'était franchement pas certain de cette hypothèse mais après tout c'était fort probable. Il haussa les épaules en réfléchissant à une réponse pertinente... enfin un minimum, mais rien ne lui vint réellement. Je n'en sais rien, mais ce n'est pas ce que je souhaite. C'était vrai. Il y avait eu assez de morts pas besoin d'en rajouter, mais c'était de plus en plus dur de supporter leur présence surtout vu comme cette foutue école était en train de tourner. Il n'était pas le seul à le penser, mais à l'ouvrir ils n'étaient pas très nombreux certainement même que les personnes pouvaient se compter sur les doigts d'une main. Il soupira doucement, cela ne servait certainement à rien de continuer à papoter sur le sujet, ils ne seraient jamais d'accord. Il avait continué à la tatillonner de façon plus ou moins adroite pour avoir les renseignements qu'il souhaitait. Le but était bien entendu de l'énerver assez pour qu'elle ne contrôle plus ses paroles -ou moins bien- et qu'il puisse avoir quelques informations. Il s'empêcha de rire lorsqu'elle lui sortit qu'elle ne pensait pas qu'ils supérieurs à eux. Heureusement, parce que ça aurait été bien drôle et totalement faux ce genre de dires. Je n'insinue rien, c'est toi et tes paroles qui sous entendaient de façon plus ou moins explicite ça. Je n'y peux rien moi ! Il lui fit un "faux" sourire avant de reprendre Quant à la violence, je suis bien d'accord avec toi, il y a d'autres méthodes, je n'y suis pour rien ! Il voulait bien endosser la responsabilité du fait qu'il haïssait les moldus vu que c'était vrai mais il n'avait jamais prôner la violence et il tentait de se dédouaner comme il le pouvait ! Il n'avait pas peur de la cracmolle, il se fichait bien de ce qu'elle pouvait pensait de lui, mais il essayait de provoquer une sorte de brèche de faiblesse dans laquelle Emily pouvait s'engouffrer.... et qu'il pourrait s'en servir contre elle ultérieurement. Seulement comme à chaque fois entre ce qu'il pensait faire et le rendu, entre la théorie et la réalité il y avait bien des mondes...

Elle était en colère, très en colère même tandis que le sorcier était toujours très calme et s'amusait plutôt de la situation. Elle avait dit quelque chose de très intéressant que sa famille n'était pas celle qui avait voulu la faire mourir dans cet endroit (donc sa famille de sang), mais celle qui l'avait fait grandir. Certainement qu'elle parlait des autres moldus et de ses sorciers avec lesquels elle était amie, des membres du groupe... Il avait eu ce qu'il voulait. Il avait l'information capitale. Elle n'était pas vraiment proche de sa famille, peut-être qu'elle la haïssait. Est-ce qu'il avait quelque chose à rajouter ? Non pas vraiment. Il ne fallait pas abuser non plus ! Pour l'instant il lui semblait détenir quelque chose d'intéressant dont il pourrait parler à James. Après il faudrait voir ce qu'en pensait l'homme. S'il y avait quelque chose à en tirer ou pas du tout. Je ne te retiens pas depuis tout à l'heure Anthon. Tu étais libre de partir depuis le début, c'est juste toi qui a voulu continuer à discuter avec moi. lui dit-il sur un ton des plus polis et avec un sourire qui se voulait bienveillant alors qu'il n'en était rien. Là, il voulait juste l'emmerder, lui rappeler que si elle était encore là face à lui c'était de sa faute, qu'elle aurait bien pu partir depuis bien longtemps. C'était un plaisir de parler avec toi, même si je crois que ce n'était pas franchement partagé. finit-il par sortir histoire d'enfoncer un peu le couteau dans la plaie et parce que oui, c'était un peu jouissif de maîtriser la situation à ce point.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2737
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   Dim 15 Mar 2015 - 18:23

Il ne souhaitait pas que les gens comme elle disparaissent ? Il fallait bien avouer que sur ce coup, Connor avait réussi à la surprendre. Emily voyait en lui le mal, l’incarnation de ces personnes qui pendant des mois et des mois avaient cherché à les détruire, à les faire souffrir pour finalement les exterminer. Mais là, le jeune homme était en train de dire que lui ne voulait pas ça. Cela revenait à dire qu’il souhaitait simplement reprendre possession de l’école, que tout redevienne plus ou moins normal. Forcément ce n’était pas la même chose que de vouloir voir des cadavres s’amasser dans les couloirs. La jeune femme ne savait pas trop quoi penser de tout cela. A vrai dire, elle ne savait pas s’il était sincère ou s’il disait simplement cela pour qu’elle baisse ses gardes et se dise qu’au final il n’était pas si dangereux que ça. D’autant qu’il fallait bien avouer qu’à cause de son niveau d’énervement, la cracmolle avait bien du mal à réfléchir posément. Le Serdaigle avait réussi à la mettre hors d’elle, à lui donner envie de crier et de frapper partout. Et maintenant il se montrait bien plus contradictoire et de fait, il était difficile d’y voir clair. Une seule chose était sûre dans l’esprit d’Ems : elle trouvait cela trop facile. Trop facile que ces gens se rangent du côté des Supérieurs alors que c’étaient eux qui les avaient amenés ici. Trop facile de leur demander de repartir alors que maintenant ils n’avaient nulle part où aller. Emily n’avait pas fait d’études, n’avait aucun moyen de s’insérer dans le monde moldu. Enfin si mais elle mènerait une petite vie. Mais ça elle s’en fichait. Le vrai problème c’était qu’il était presque impossible de créer des liens avec des gens de l’extérieur car jamais elle ne pourrait ne serait-ce qu’évoquer ce qu’elle avait vécu. Alors oui, c’était trop simple de lui demander de débarrasser le plancher maintenant que sa vie avait été détruite, maintenant qu’elle se retrouvait complètement coincée, en se demandant si un jour où l’autre elle aurait l’opportunité de mener une vie à peu près normale…

Enfin, bien que Connor semblait sur certains aspects moins extrême que ceux qu’Emily aurait pu penser, il n’en restait pas moins qu’il lui tapait réellement sur le système. Il avait un égo surdimensionné et une capacité à se placer au centre du monde qui la rendait folle. Elle en eut la preuve une fois de plus lorsqu’il osa dire qu’elle aurait pu partir et qu’elle n’était restée que parce qu’elle voulait parler avec lui ? Sérieusement ? Alors oui, certes, Ems aurait pu s’en aller et elle aurait sans doute mieux fait de le faire. Mais Connor avait absolument tout calculer et il ne pouvait pas nier que son but était très certainement de la rendre dingue.

« Ne te surestime pas. »

Le ton de voix d’Emily était sec, cassant. Il n’y avait plus la rage précédente. Cela ne voulait pas dire que cette dernière avait complètement disparue, bien au contraire. Mais la jeune femme sentait bien que si elle continuait à répondre en criant et avec autant de crispation, ce serait donner totalement raison au jeune homme, lui donner l’impression qu’il avait absolument tout gagné et ça elle ne pouvait pas l’accepter. Alors elle avait fait tout ce qu’elle avait pu pour répondre sur un ton plus maîtrisé même si ce n’était pas forcément évident. Connor lui semblait bien plus habile dans le domaine. C’était comme si pour lui tout cela n’était qu’un jeu mais surtout, comme s’il avait l’habitude de jouer à ça. Comme s’il contrôlait parfaitement tout et qu’il arrivait à garder une distance extrême avec tout ça. En un sens, la jeune femme aurait aimé être capable de faire la même chose, être capable de prendre de la distance même lorsque les conversations s’attachaient à des sujets très importants à ses yeux. Mais sa personnalité entière prenait encore et toujours le dessus et lui causait beaucoup de difficultés quand il s’agissait de garder son sang froid.

« Je ne peux pas dire que j’ai apprécié te parler. Mais tant mieux si cette discussion t’a éclaté, ça te fera un truc de fou à raconter à tes petites camarades. Tu as osé parler à une cracmolle, à ta place je serais fière d’avoir pris le risque de d’être tant approché de moi. »

En disant cela Emily faisait référence à des choses qu’elle avait pu entendre. Si bien sûr les gens savaient très bien que le fait que ses pouvoirs ne se soient pas manifesté était de naissance, certains s’amusaient à faire semblant de voir cela comme une maladie contagieuse. Ainsi, certains détournaient le regard en la voyant avec des mines dégoûtés ou s’en allait. Bon ça c’était au tout début, à son arrivée et elle n’y avait jamais vraiment fait attention parce qu’il s’agissait d’une minorité. Mais Connor devait fréquenter des gens suffisamment cons, comme les amis de son frère, pour avoir déjà vu ça. En tout cas, Emily se rendait bien compte que la situation lui avait échappé et que maintenant, elle ne pouvait que partir. Ce qui l’ennuyait c’était qu’elle avait la désagréable impression de partir sous l’injonction du jeune homme. Ce n’était pas forcément vrai mais c’était ce qu’il en ressortait dans l’esprit de la jeune femme. Et cela ne faisait que l’énerver d’avantage. Il allait vraiment falloir qu’elle aille se défouler après ça parce que ça devenait réellement dramatique là. Ems allait finir par littéralement exploser de l’intérieur.

« Sur ce, bonne journée. »

Les mots d’Emily puaient l’ironie mais c’était tout ce qu’elle avait trouvé pour résister à son envie de lui mettre son poing dans la figure. C’était toujours mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Famille, famille, famille ....•• Emily   

Revenir en haut Aller en bas
 
Famille, famille, famille ....•• Emily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Famille Sullivan (famille complète)
» Bat-Famille / Le Réseau
» Payback 2015 (carte et résultats)
» Ohana signifie famille, et famille signifie que personne ne doit être abandonnée !
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage.-
Sauter vers: