AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Jeu 25 Sep 2014 - 21:24

Mardi 2 Décembre 2014 – Après le diner
Boom Clap ! The sound of my heart



Matthew & Riley

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas, si le loup y était il nous mangerait, mais comme il n’y est pas, il ne nous mangera pas ♪

Ne me demandez pas pourquoi j’ai ça dans la tête, je n’en ai strictement pas la moindre idée. Ça tient peut être simplement du fait que mes yeux sont posé sur l’immensité de végétation que forme la Forêt Interdite alors que je rentre de mon dernier cours de la journée aka Botanique. Il fait encore à peu près jour, ça n’est pas la pleine lune, donc en théorie le loup ne viendra pas me manger – et puis il est gentil le loup – mais de toute façon je n’ai absolument pas l’intention d’entrer là dedans. Rien que d’y penser me colle un frisson glacial, ou peut être que c’est simplement le vent …

Écossaise pure souche, j’ai l’habitude de ce climat mais je n’en suis pas immunisée pour autant ou simplement insensible. Je sais qu’on n’est pas non plus au plus bas question température mais même si effectivement j’ai froid, et même si j’adore le soleil, j’apprécie aussi ce temps là. Tout marche au ralentit, moi y compris, et quelque part c’est reposant. Mon sac sur l’épaule, les bras autour de moi bien enveloppée dans mon manteau, l’écharpe remontée au maximum, les mains protégées par mes gants et un bonnet sur la tête, j’avance tranquillement en me disant que la neige tombera peut être bientôt. J’ai hâte. Le Parc recouvert de neige c’est tellement beau ! Mais en attendant je rentre me mettre au chaud et probablement faire un peu la marmotte avant d’aller rejoindre tout le monde dans la grande salle, dans une petite heure. Pour les devoirs on verra ça après, je pense que j’irai travailler à la bibliothèque. Demain matin, 7h, entrainement de Quidditch : Autant dire que je ne vais pas faire de vieux os ce soir mais j’ai mon mercredi après midi de libre pour bosser de toute façon. En réalité, je n’ai qu’un seul cours demain, ce qui est assez étonnant quand on voit nos plannings mais je ne vais très certainement pas m’en plaindre.

En dessous de tout cet air serein, je ne le suis pourtant pas autant que je le laisse paraitre. Cet espèce de coup de pression auquel on a eu le droit mercredi dernier à Pré-Au-Lard a malmené tout le monde et le stress, l’angoisse, restent bien présent. Tout le monde y pense je crois : Est-ce qu’ils ont essayé de tenter quelque chose ? Est-ce qu’on est en sécurité ? Est-ce qu’ils vont revenir ?

Bien sur on n’en parle très peu entre nous, on profite comme on peut des bons moments, et le déjeuner de ce midi avec Kezabel et Lukas en était un exemple plus que parfait. La vie ne s’arrête pas, loin de là, on est simplement un peu plus sur le qui-vive. Enfin sauf Keza qui a perdu la moitié de ses neurones depuis qu’elle est avec Harry … :ga: Blague à part, je suis vraiment heureuse pour elle. Ça me fait énormément plaisir de la voir comme ça, et d'autant plus quand ça me permet de me moquer d'elle – gentiment – quand elle devient un peu trop guimauve. Je ne peux pas dire que je comprends puisque je ne l'ai jamais réellement vécu. Avec Rafael, sans doute un peu mais ça remonte maintenant et puis je ne crois pas m'être attaché à lui de cette façon, nous étions finalement amis plus que tout le reste et on s'en est rendu compte assez rapidement. Je ne regrette rien, tous les moments passés avec lui était géniaux. Donc non, je ne peux pas prétendre comprendre mais je le conçois parfaitement. Je ne peux pas nier être rassurée par le fait que ça n'a rien changé entre nous, entre elle et moi je veux dire, parce que oui j'ai eu peur de la voir s'éloigner mais ça n'est absolument pas le cas. Elle gère son temps comme une pro, je crois qu'aucun de nous deux ne se sent lésé, en tout cas pas de mon côté. J'imagine que si ça dérangeait Harry il se serait manifesté. Jamais je ne me mettrais entre eux deux en tout cas, ça c'est une certitude.

21h00 passé. Le diner est terminé et comme décidé en brainstorming avec moi même je monte au premier étage et m'installe à la bibliothèque histoire d'y passer une petit heure à relire quelques notes pour le cours de Potion de demain. Une plume dans les cheveux pour les retenir, les mains rentrées presque totalement dans mes manches et posée sur mon livre là devant moi, concentrée sur ma lecture, je ne m'aperçois pas que quelqu'un s'approche …

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Sam 27 Sep 2014 - 13:49

Mardi, petite journée de cours bien tranquille. Enfin, disons que quatre heures ce n'était pas grand chose ! Si le cours de self défense se passait plutôt bien, la médecine simplifiée c'était autre chose. D'ailleurs, la médecine ne pouvait pas être simple, il connaissait vaguement quelques gestes de secours, il avait déjà fait des garrots mais ça s'arrêtait-là. Non, vraiment ce genre de cours ce n'était pas fait pour lui. Il essayait tant bien que mal de les suivre mais galérait franchement, ce qui était rassurant c'est qu'il n'avait pas l'air d'être le seul. Pourquoi est-ce que personne n'était foutu de comprendre qu'il n'était pas fait pour les cours et qu'il valait mieux qu'ils l'envoient en cuisine ? Pourquoi ? Bon d'accord travailler avec les elfes de maison, ça serait trop bizarre mais quand même ! A seize heures il avait donc la paix, tandis que sa sœur avait encore cours jusqu'à vingt-deux heures, cela signifiait qu'il avait à peu près la paix pour la fin d'après midi et de la journée. Pas de sœur pour lui dire de l'accompagner à la bibliothèque et de travailler. Pas de Cassie pour le surveiller comme du petit feu ! Bref la belle vie ! Il adorait sa sœur, il n'y avait aucun doute là-dessus, mais dés qu'il s'agissait d'études elle était vraiment fatigante et il n'en pouvait plus ! Il avait beau essayer de lui expliquer qu'elle devait le laisser gérer elle ne l'écoutait pas. Il glanda donc le reste de l'après-midi, on était en décembre donc il ne pouvait plus aller se balader sans se geler les miches et il préférait donc rester au château, bien au chaud (et en plus ça rime)! Pendant un long moment il s'était installé dans l'aile des moldus et avait joué un peu de guitare, avant de lire un bouquin et après ce fut l'heure de manger ! Autrement dit, il n'avait rien foutu de l'après-midi !

Après le dîner cependant une sorte de remords, ou de prise de conscience le pris brusquement. Il alla donc prendre ses cours et parti pour s'installer à la bibliothèque. Il n'avait tellement pas envie de s'engueuler avec Cassie le lendemain, qu'il avait préféré prendre les devants et aller travailler un peu. C'était parti d'une bonne attention, mais une fois à la bibliothèque, il n'avait plus qu'une envie trouver quelqu'un à côté de qui s'asseoir et..... bavarder doucement histoire de ne pas déranger les autres. Et c'est qu'il l’aperçut, toujours aussi belle et parfaite. Jenkins. Il eut un petit soupir et resta planté non loin d'elle pendant trois bonnes minutes, il hésitait à aller la voir, aller lui parler, qu'ils s'expliquent... Enfin, qu'elle lui dise ce qu'il clochait. Maintenant, il avait assez attendu non ? Peut-être qu'elle ne voulait plus entendre parler de lui tout simplement. Il ne savait pas, il s'en savait rien et ça le bouffait. Il lui avait pourtant dit, qu'il savait que pour elle il était juste son ami, ce n'était pas simple mais il arriverait à s'y faire. Où est-ce qu'il avait merdé à ce point pour qu'ils en arrivent là ? Elle travaillait mais il n'avait pas envie de la déranger, seulement là elle était seule c'était l'occasion ou jamais ! Ils pourraient parler "rapidement" et si elle ne voulait plus le voir il irait s'installer ailleurs et aurait compris le message, il ne l'embêterait plus.

B'soir Riley...

Il attendit qu'elle réagisse, qu'elle sorte de ses pensées et le regarde pour lui faire ce qui était censé être un sourire mais qui se révéla être en fait plus sur bouille de chien penaud qu'autre chose.

Heuu... Tu vas bien ? Je peux... m'installer avec toi … enfin à côté de toi ?

Il se mordilla la lèvre avant de se passer une main dans les cheveux, toujours avec un air penaud et mal à l'aise. Au bout de quelques instants, il reprit enfin la parole, se décidant à lui dire ce qu'il avait sur le cœur... enfin en quelques sortes.

On peut parler deux minutes ? Enfin... je... je voulais m’excuser si j'avais pu dire quelque chose qui t'ai blessé le soir du bal.. et heu... je sais pas trop comment tourner ça autrement, alors.. je crois que ça va faire bizarre. Mais tu me manques Riley, enfin qu'on ne soit plus plus, et qu'on ne déconne plus ensemble, tout ça quoi.

Il ne pouvait rien dire de plus. Maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre la réaction de la jeune femme, et Lorence ne savait pas du tout ce qu'elle allait pouvoir dire. Certainement qu'il avait été maladroit quand il lui avait dit qu'elle lui manquait , mais ce qu'il avait voulu lui faire comprendre c'est qu'il avait besoin de son amitié pour se sentir bien... Il se racla la gorge et attendit donc planté comme un piquet. Il ne voulait pas s'asseoir si il la dérangeait, il ne voulait aucunement imposer sa présence. Il avait fait le premier pas, maintenant elle avait toutes les cartes en main, elle était le maître du "jeu" en quelques sortes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Mar 30 Sep 2014 - 17:48

Jean-Charles. Il est là, assis sur la table devant moi et depuis hier il ne me quitte plus. Jean-Charles c’est le petit ours en pierre que Dimitri m’a offert quand on s’est croisé et il avait raison, il a réussi à me faire rire. Je le trouve trop mignon, du coup je le traine partout avec moi mais ne t’en fais pas Monkey, il ne prendra pas ta place ! C’est donc Jean-Charles – quelle drôle d’idée ce nom – que j’étais entrain de regarder quand …

« B'soir Riley... »

… j’ai décollé de ma chaise. Voilà ce que c’est que de ne pas faire attention à ce qui se passe autour de soi, mon cœur est actuellement entrain de bondir dans ma poitrine. La main à cet emplacement je me suis légèrement retourné et quand bien même j’avais reconnu cette voix familière, je crois que l’information n’était pas montée jusqu’à mon cerveau si bien que je n’ai réalisé qui c’était que lorsque mes yeux se sont posés sur lui. Matthew. Avec une mine de chien battu et un faible sourire.
Je me rends compte qu’on n’a plus vraiment passé de temps ensemble ni échangé quoi que ce soit depuis le bal, je me rends compte aussi que je me suis légèrement renfermée sur moi-même et sur un petit groupe de personnes dont il n’a pas nécessairement fait parti. Volontairement ? C’est un peu plus complexe que ça je pense. Je ne l’ai pas évité, pas à proprement parlé, mais les occasions pour se croiser n’ont pas non plus été provoquées.

« Salut Matt. »

Sourire de ma part, sans doute pas aussi large que ceux dont il doit avoir l’habitude avec moi mais ça n’a rien de personnel, ou presque. Je ne me sens pas exubérante ce soir, c’est tout. Ça ne m’empêche pas d’être contente de le voir quand même, bien que sa présence me rappelle un certain contexte.

« Heuu... Tu vas bien ? Je peux... m'installer avec toi … enfin à côté de toi ? »
« Ça va oui, et toi ? »

Si je ne me sens pas spécialement mal à l’aise, clairement, ça n’est pas son cas et je n’ai pas le temps de lui dire qu’il peut s’installer à côté de moi sans problème qu’il reprend déjà la parole.

« On peut parler deux minutes ? Enfin... je... je voulais m’excuser si j'avais pu dire quelque chose qui t'ai blessé le soir du bal.. et heu... je sais pas trop comment tourner ça autrement, alors.. je crois que ça va faire bizarre. Mais tu me manques Riley, enfin qu'on ne soit plus plus, et qu'on ne déconne plus ensemble, tout ça quoi. »

Soupir. C’est plus fort que moi. Pas un soupir qui signifie : Tu m’ennuies, fiche moi la paix. Plutôt un soupir qui veut dire … A vrai dire je n’en sais trop rien, il y a sans doute une petite part de lassitude là dedans mais c’est surtout que je n’avais pas très envie de revenir sur le sujet. D’un autre côté je le comprends, on était très proche et … c’est comme s’il n’y avait plus rien. Ça n’est pas le cas, en tout cas pas dans le fond, mais les apparences nous montrent le contraire. Je ne peux pas nier que je me suis éloignée, je n’en ai pas le droit. Je lui manque, il me manque aussi mais est ce qu’on peut réellement réparer tout ce qui s’est passé et faire comme si rien n’avait d’importance ?

« Matthew, assis toi. »

D’un geste calme je tapote la chaise à côté de moi et me tourne légèrement pour lui faire face en lui offrant un sourire un peu plus avenant cette fois. Maintenant, le plus difficile : poser des mots sur tout ça, et les bons. Inspiration … Expiration.

« Excuse-moi si je t’ai donné l’impression que je ne voulais plus te voir ou quoi que ce soit dans ce genre là. C’était … C’est vrai qu’au départ j’ai eu besoin de prendre un peu de recul mais après les choses se sont faites comme ça et voilà. »

Vérité.
Pure et simple vérité.

« J’ai … On va dire que ce soir là je me suis beaucoup remise en question et le constat que j’en ai fait ne m’a pas vraiment plu. »

Une grimace pour la route.

« Ça m’a fait mal d’entendre ce que tu m’as dit, et plus encore de devoir admettre que c’était la vérité. Plus ou moins. Alors oui au départ je t’en ai voulu, mais je sais bien que tu n’as pas cherché à me blesser, j’en ai parfaitement conscience. C’est pas à toi que j’en veux, même si bien sur ça ne m’a pas fait super plaisir d’entendre tout ça mais je sais bien que ça n’était pas du tout un reproche venant de ta part. C’est juste … Oui c’est moi, ça me va pas d’être comme ça, j’veux pas. »

Cette fois c’est à mon tour de me passer la main dans les cheveux. Est-ce que c’est compliqué, ou bien est ce qu’on rend ça compliqué ?

« Je sais pas trop où on en est tous les deux. Je sais que c’est sensé être clair mais … est ce qu’on peut vraiment rester amis comme avant si … Enfin, tu sais … Parce que j’ai pas envie de te perdre Matthew, je t’adore et tu es un de mes meilleurs amis mais si je te fais souffrir malgré moi, à quoi ça rime ? »

C’est pas ça l’amitié, si ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Dim 5 Oct 2014 - 22:53

Pourquoi est-ce qu'il avait comme la vague impression d'aller vers l’abattoir ? Ce n'était "que" Riley, elle ne pouvait pas lui faire du mal et il allait enfin avoir les réponses aux questions qu'il se pose depuis pas mal de temps ! Tout cela était quand même censé être une bonne chose non ? Il était plus franchement certain, mais trop, il l'avait salué et elle avait répondu avec un petit sourire. Le genre de petite mimique qui le faisait fondre quand c'était la belle brune... Pfiout, c'est fou comme "l'amour" peut rendre niais et pathétique, il ne se reconnaissait pas vraiment là ! Après quelques instants de silence, il avait finalement reprit la parole lui demandant des nouvelles et surtout s'il pouvait s'asseoir à côté d'elle ! Très rapidement, trop peut-être, il lui avait dit qu'ils devaient parler... Si elle ne se souciait pas trop de ce qui avait pu se passer entre eux pour le petit bouclé c'était une toute autre histoire, il ne s'en rendait peut-être pas malade, mais presque. Il ne comprenait pas ce qu'il avait fait de mal pour qu'elle l'évite à ce point. Le petit soupir qu'elle poussa suite à sa tirade le fit légèrement grimacer. Mauvais signe, ou pas ? Il n'en savait rien... Avec elle il se disait qu'il pouvait au final s'attendre à tout !

Matthew, assis toi.

Il s'exécuta sans trop réfléchir, il tentait de toujours bien la regarder dans les yeux plutôt que de fixer le sol, mais son assurance légendaire s'était envolée plus ou moins quand elle avait soupiré. Et même le sourire qu'elle arborait maintenant était loin de le rassurer. Il ne savait pas pourquoi, mais il le sentait mal et même très mal.

Excuse-moi si je t’ai donné l’impression que je ne voulais plus te voir ou quoi que ce soit dans ce genre là. C’était … C’est vrai qu’au départ j’ai eu besoin de prendre un peu de recul mais après les choses se sont faites comme ça et voilà.

Et voilà ? C'était tout ce qu'elle avait à dire ? Lui, lui avait avoué ses sentiments et disait qu'elle avait juste besoin de prendre du recul et voilà. Matthew trouvait un peu foireux comme explications et heureusement qu'elle reprit rapidement la parole

J’ai … On va dire que ce soir là je me suis beaucoup remise en question et le constat que j’en ai fait ne m’a pas vraiment plu.

Ah? Mais pourquoi est-ce qu'elle s'était remise en question au juste ? Est-ce qu'elle n'avait pas compris qu'elle était déjà parfaite comme elle était ? Pourquoi se remettre en question dans ce cas-là ? Ce n'est pas comme s'il lui avait dit des choses méchantes... Peut-être qu'il y avait quelque chose qu'il avait raté, peut-être qu'au final, il y avait d'autres éléments de lui à prendre en compte ? Peut-être qu'il n'était pas le seul mec qu'elle évitait.... peut-être que c'était un peu plus général ? Et no, promis, il n'était pas devenu muet, il sentait juste qu'elle n'avait pas fini de parler et il ne voulait pas l'interrompre dans sa lancée !

Ça m’a fait mal d’entendre ce que tu m’as dit, et plus encore de devoir admettre que c’était la vérité. Plus ou moins. Alors oui au départ je t’en ai voulu, mais je sais bien que tu n’as pas cherché à me blesser, j’en ai parfaitement conscience. C’est pas à toi que j’en veux, même si bien sur ça ne m’a pas fait super plaisir d’entendre tout ça mais je sais bien que ça n’était pas du tout un reproche venant de ta part. C’est juste … Oui c’est moi, ça me va pas d’être comme ça, j’veux pas.

Cette fois ce fut à lui de grimacer et pas qu'un peu. Il se sentait franchement con et encore plus penaud -et débile-. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu qu'il lui dise ça... Bien sûr il le pensait, mais dans sa bouche ce n'était pas forcément quelque chose de négatif. Il se fichait bien qu'elle l'allume ou pas, ce n'est pas ça qui allait changer quelque chose pour lui. Matthew se passa une main dans les cheveux visiblement gêné de la situation. Il fallait qu'il dise quelque chose mais quoi ? Qu'est-ce qu'il pourrait bien dire qui réparerait son erreur du bal ? Il n'en savait rien...

Je suppose que si je te dis d'oublier cette phrase comme par magie, ça ne sera pas vraiment possible ? dit-il un peu confus, avant de rajouter je... Je suis peut-être un peu mal exprimé sur le coup Riley... Je ne voulais pas te blesser, tu sais très bien que je t'a...t'adore comme tu es. Je n'aurais peut-être pas du employer ce terme, ce n'est pas forcément péjoratif pour moi... Je ne suis pas rendu compte que cela pouvait porter à confusion.

Est-ce que ça sentait un peu les excuses foireuses ? Oui. Même s'il était sincère... c'était trop étrange dit comme ça, elle ne le croirait pas, ou plutôt elle ne pourrait pas changer d'avis. Il n'avait pas une assez bonne argumentation pour ça... Dommage pour lui, pour elle, pour eux. Eux n'étant la symbolique du couple, mais juste disons pour leur amitié... Vu leur discussion, vu comme ils se comportaient l'un envers l'autre, il y avait quelque chose qui clochait. Ce n'était pas la Riley à laquelle il était habitué et cela le rendait un peu plus confus, un peu plus nerveux. Qu'est-ce qu'il avait bien pu merder !

Je sais pas trop où on en est tous les deux. Je sais que c’est sensé être clair mais … est ce qu’on peut vraiment rester amis comme avant si … Enfin, tu sais … Parce que j’ai pas envie de te perdre Matthew, je t’adore et tu es un de mes meilleurs amis mais si je te fais souffrir malgré moi, à quoi ça rime ?

Douche froide. Il aurait pu se prendre un seau d'eau glacé en pleine face que ça aurait eu le même effet sur lui. Il la regarda sans savoir quoi répondre. Les propos qu'elle venait d'avoir le blessait tout particulièrement bien qu'elle ne l'ait certainement pas fait exprès. Est-ce qu'elle n'avait pas un peu raison dans le fond... A quoi ça rimait s'il souffrait à chaque fois qu'il la voyait ? Trop de choses s'embrouillaient dans sa tête. Il n'était pas fait pour ressentir ce genre de choses, il n'était pas fait pour l'Amour avec un grand A et ces conneries. Voyez à quoi ça le menait ! C'était tout bonnement ridicule et pathétique ! Laisser parler son cœur, c'est la seule chose qui lui venait à l'esprit à ce moment-là et bien qu'il trouvait que c'était niais au possible "dit" comme ça, il pouvait toujours essayer cette méthode, de toute façon vu le merdier dans lequel il était ça ne pourrait certainement pas être pire.

Et si je te dis que ça fait encore plus de savoir que l'on est brouillés ?!

Oh mon dieu... qu'est-ce qu'il était en train de raconter là …. Il n'en croyait pas ses oreilles, mais il décida de continuer quand même.

Ne t'inquiètes pas pour moi Riley, ça va je t'assure. J'ai toujours très bien compris que l'on ne serait que des amis, et je le vis plutôt bien... Il n'y a aucun soucis là-dessus.

Bon c'est sûr que si ça avait pu être réciproque les choses auraient pu être franchement cool, mais ce n'était pas le cas, alors pas la peine qu'il s'en rende malade, n'est-ce pas ? Il eut un faible petit rire avant de reprendre

Tu ne me perdras ! Riley, tu l'as dit... on est un peu comme des meilleurs amis... Alors c'est une idée stupide que tu as là, désolé de dire ça comme ça, mais là c'est la vérité ! Je ne suis pas le genre de mec à t'en vouloir à mort parce qu'il s'est pris un gros vent. C'est comme ça c'est tout.

Il haussa les épaules. Bon, comme ça les choses étaient certainement un peu plus claires... Peut-être que... qu'il pouvait oser quelque chose ? Petit d’œil à droite, à gauche... Toutes les personnes à côté d'eux étaient plongées dans les bouquins alors il s'approcha de Riley et la prit tendrement dans ses bras avant de déposer un petit baiser sur sa joue.

Bon.... et sinon, il ne s'est rien passé de spécial ? Genre à la sortie au Près-Au-Lard...

Ouais, parce que-là, il n'avait pas franchement trop d'autres idées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Mer 8 Oct 2014 - 13:13

A quel moment est ce que les relations fille/garçon sont devenues aussi compliquées ? Avec le recul et si je tiens compte de tout ce qui a pu se passer ces dernières années j'ai l'impression que tout a pris des proportions assez importantes, tout s'est … embrouillé d'une manière ou d'une autre. C'est vrai que j'ai tendance à vouloir redevenir assez régulièrement la petite fille que j'ai toujours au fond de moi mais je dois bien avouer que cette forme d'innocence me manque parfois, et notamment quand il s'agit de ça, des relations avec les autres et principalement avec la gente masculine. Heureusement j'extrapole, et je le sais, parce que ça ne se passe pas comme ça avec tous et loin de là même mais c'est simplement parce que ça prend sans doute trop de place, plus que ça ne devrait en prendre ne tout cas si je ne me prenais pas autant la tête comme je le fais. Oui, ça pourrait surement être simple. Pourtant je n'arrive pas à me dire que tout ça n'a pas la moindre importance, que d'un claquement de doigt tout peut s'arranger et s'oublier …Que ça concerne Matthew ou pas d'ailleurs mais puisqu'on parle de lui et qu'il est là, je crois qu'au fond de moi j'ai fini par chasser de ma tête les mots qui sont sortis de sa bouche le soir du bal. Comme je lui dis ça n'est pas vraiment à lui que j'en veux mais plus à moi, à cette fille que je suis devenue, que j'ai apprécié pendant un temps avant de finalement ne plus assumer du tout. Je pensais être vraiment moins prise de tête que la plus part des nanas de mon âge, et bien je m'étais fourré le doigt dans l'œil et jusqu'à l'os en prime ! Je suis une grosse relou qui perd son temps avec des questions existentielles à la con, voilà tout.

Dans tout ça, c'est vrai que ce … cette … chose … ce truc entre lui et moi m'angoisse un peu dans le sens où je n'ai vraiment pas envie qu'il souffre à cause de moi mais ...

« Et si je te dis que ça fait encore plus de savoir que l'on est brouillés ?! »

Boom ! Cri du cœur. Dans ta face Riley Sarah Jenkins ! Je l'admets, j'ai sursauté et eu un semblant de mouvement de recul. Je ne m'attendais pas à ce qu'il réagisse aussi vivement, même si ça n'est pas non plus comme s'il était monté sur ses grands chevaux ou quoi que ce soit. Je pense juste qu'il m'a un peu réveillée de cette espèce de torpeur dans laquelle j'étais coincée. Une chose est sure, il m'amène à réfléchir, et probablement à voir un peu plus loin que le bout de mon nez ...

« Ne t'inquiètes pas pour moi Riley, ça va je t'assure. J'ai toujours très bien compris que l'on ne serait que des amis, et je le vis plutôt bien... Il n'y a aucun soucis là-dessus. »

Il lâche une sorte de rire et moi je me sens très conne, sans trop savoir pourquoi. Parfois je me demande ce qui me retient, honnêtement. Après tout Matthew est un garçon adorable, drôle, gentil, très craquant, sexy, etc … Alors pourquoi est ce que ça ne pourrait pas fonctionner entre nous deux ? La réponse est assez simple en fait, et je crois qu'il y en a plus ou moins deux. La première c'est que je n'arrive simplement pas à le voir autrement que comme un ami, mais surtout je ne suis absolument pas prête dans ma tête à me lancer dans une histoire avec quelqu'un. Voilà ce qui me retient. Dans le fond peut être que j'ai peur, j'en sais trop rien, et que par conséquent je rate des choses supers mais … Tant pis, c'est comme ça. Kezabel a l'air totalement sur un nuage depuis qu'elle est avec Harry et je sais ce que ça fait – plus ou moins – d'être en couple mais … Oui, je pense que je dois régler deux ou trois trucs avec moi même avant de savoir si j'ai vraiment envie de ça ou pas.

« Tu ne me perdras ! Riley, tu l'as dit... on est un peu comme des meilleurs amis... Alors c'est une idée stupide que tu as là, désolé de dire ça comme ça, mais là c'est la vérité ! Je ne suis pas le genre de mec à t'en vouloir à mort parce qu'il s'est pris un gros vent. C'est comme ça c'est tout. »
« D’accord, d’accord ! J’arrête de t’emmerder avec ça alors, et de me comporter comme une fille qui donne dans le mélodrame. Ben … comme une fille tout court en fait. »

Et je me détends, je le sens bien. A quoi ça rime cette connerie après tout ? S'il m'assure que tout va bien de son côté alors … Wow ! Ok. Câlin. Un peu crispé au départ, je dois bien l'admettre, mais finalement je me détends et me laisse aller en me rendant compte que … tout est normal, et que je me sens bien là, à l'aise, dans ses bras. Comme des amis. On peut être ce qu'on veut si on se laisse le droit de l'être alors c'est ce qu'on va continuer à être : Des amis. Et tout ira bien, pas vrai ? Oui, tout ira bien. Ma tête posée sur son épaule, un soupir d'aise m'échappe et mes yeux se ferment un instant. Je ne les ouvre que lorsque l'étreinte se brise d'elle même et ceux ci s'ancrent dans ceux de mon vis à vis. Un bisou de sa part sur ma joue plus tard ...

« Bon.... et sinon, il ne s'est rien passé de spécial ? Genre à la sortie au Près-Au-Lard... »

Instinctivement je me fige à la simple évocation de Pré-Au-Lard, mon sourire se fane et mes sourcils se froncent laissant ainsi apparaître sur mon front cette fameuse ride, celle du lion, puis je me ressaisie avant de m'installer à nouveau confortablement sur ma chaise.

« Je dois dire que ce rapatriement en urgence vers le château m’a foutu la trouille, mon cœur n’avait pas battu aussi fort depuis longtemps. Et je crois que comme tout le monde je suis un peu sur le qui-vive depuis mais … ça va. »

Vraiment ? Oui, vraiment. Je ne m'empêcherai pas de vivre pour ça, c'est ce qui a fait ma force ces deux dernières années et je ne veux pas perdre ça, cet instinct qui me préserve de tout un tas de chose. S’ils tentent de revenir pour prendre possession des lieux je suis prête à en découdre ! Ou presque. Plus sérieusement, je sais que en partie grâce aux entrainements que je fais avec Derek je me suis nettement améliorée mais qui peut dire comment je pourrais réagir lors d’un véritable affrontement, si ma vie et celle de mes proches, celle de tout le monde, en dépend réellement ? Personne. Ce genre d'information ne se révèle que le moment venu et j'espère sincèrement ne pas avoir l'opportunité de le vérifier de si tôt. Restons léger !

« J’ai rien fait de spécial là bas, juste trainé avec ma sœur et Lukas, un peu avec Keza qui nous a rejoint sur place un peu plus tard aussi, on a juste déambulé par ci, par là. Rien de bien folichon quoi, mais c’était sympa. Froid mais sympa. »

Haussement d’épaules, sourire, Riley aime le froid.

« J’espère qu’on aura bientôt de la neige d’ailleurs. »



« Comme ça je pourrais te mettre la tête dedans ! »

Et je t’entends déjà hurler au scandale parce que tes bouclettes vont être mises à mal, pas vrai ? C’est que je te connais, Monsieur j’ai un truc avec mes cheveux.

« Et toi ? D’ailleurs t’en pense quoi de ce village ? »

Il ne faut pas se leurrer, toute cette merde que j’ai retourné reste toujours dans un recoin de ma tête parce que ça ne peut pas s’échapper en une seconde, mais mon comportement est tout ce qu’il y a de plus naturel. Et ça fait du bien. C’est quand même plus agréable de passer une partie de la soirée à discuter avec un ami plutôt que de se convaincre soi même que le bouquin de potion est un régal d’intérêt. Même si un peu quand même, enfin pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Ven 10 Oct 2014 - 15:36

Il essayait vraiment d'être le plus franc possible, il ne voulait pas lui cacher quelque chose, des informations, même la petite qui soit. Alors oui, ce n'était peut-être pas la meilleure solution d'avouer que pour lui c'était pire qu'ils soient brouillés qu'autre chose, il se demandait même si cela ne faisait pas un peu peur. Elle avait quand même eu un mouvement de recul assez suspect. Il ne savait franchement pas quoi en penser mais la seule chose dont il était certain c'est qu'il ne pouvait pas s'arrêter dans ces explications à ce moment-là, même si ce n'était pas agréable à entendre, il voulait finir son petit speech. Au moins, si elle ne voulait plus lui parler alors, elle saurait exactement pourquoi elle aurait son entier point de vue ! Le jeune moldu avait donc rajouté qu'il avait très bien compris qu'ils ne seraient que des amis et que ce n'était pas un problème pour lui, qu'il ne fallait pas qu'elle s'inquiète de ça parce qu'il le gérait plutôt bien de son côté. Il ne pouvait pas qu'elle utilise ses aveux du bal contre lui, ça serait presque insoutenable ! Bon tout cela étant dit, il fallait certainement qu'il rajoute encore autre chose histoire de rassurer définitivement la jeune femme. Il rajouta donc qu'elle n'allait pas le perdre qu'il n'était pas aussi susceptible et débile que ça de prendre la mouche pour si peu. Il était en effet bien placé pour savoir que les sentiments ce n'était pas quelque chose que l'on pouvait contrôler, il ne pouvait donc pas lui en vouloir pour si peu. Les arguments commençaient sérieusement à lui manquer, alors il préféra se taire avant de dire des cghoses trop stupides comme ça arrivait trop souvent.

D’accord, d’accord ! J’arrête de t’emmerder avec ça alors, et de me comporter comme une fille qui donne dans le mélodrame. Ben … comme une fille tout court en fait.
Tant que tu te comportes comme un être humain et pas comme un animal, ça ne me gêne pas plus que ça que tu te comportes comme une fille, parce qu'aux dernières nouvelles t'en es une non ? Sinon, je veux absolument savoir ce que tu as mis dans mon verre comme drogue en juillet.

Ce qu'il voulait dire par-là c'est qu'il se souvenait de leur nuit passée ensemble et qu'elle n'avait rien d'un mec.... donc si elle en était un c'est qu'il devait être sacrément drogué. Allez on se détend, il n'y avait pas mort d"hommes ! Ils pouvaient redevenir amis comme avant et ça serait parfait comme ça. Comme le bouclé ne savait plus quoi dire, il s'était mis à lui faire un câlin, ce n'était pas forcément la plus intelligente qu'il ait faite, mais elle ne le repoussa pas, elle le laissa faire. Parfait. Cela voulait certainement dire que le "problème" était réglé qu'il n'y avait plus trop d’ambiguïté entre eux et donc qu'ils pouvaient se remettre à parler de tout et de rien non ? Il lui déposa un bisou sur la joue avant de se décider à vraiment la lâcher et à reprendre une discussion qui se voulait plus "normale". Mettre les pieds dans le plat était une chose qu'il savait bien faire, il avait évoqué la sortie eu Pré-Au-Lard et visiblement, vu la façon dont elle s'était figée c'était une grande erreur. Il voyait bien à son air qu'elle ne semblait pas franchement heureuse d'en parler, mais elle se ressaisit finalement

Je dois dire que ce rapatriement en urgence vers le château m’a foutu la trouille, mon cœur n’avait pas battu aussi fort depuis longtemps. Et je crois que comme tout le monde je suis un peu sur le qui-vive depuis mais … ça va.

Lui aussi ça lui avait foutu un peu la trouille. Il n'avait rien pour se défendre et vu sa carrure ses petits poings ne feraient pas forcément peurs aux supérieurs, il ne se rappelait que trop bien ce qui s'était passé pendant le jeu d'Halloween, la raclée qu'il s'était prise sans pouvoir rien y faire. S'ils revenaient, il serait à leur merci la plus complète. Alors oui, ce genre d’événement était quelque chose qui lui faisait particulièrement peur.

Si ça va bien, je crois que c'est le principal non... C'était... c'était sûrement qu'une fausse alerte. Je suis certain qu'on est en sécurité ici. Il se tut quelques instants avant de lui faire un petit sourire et de rajouter en rigolant Je t'aurais bien dit que je te protégerais corps et âme mais en vrai je servirai à rien.

Parce qu'à part les assommer avec des chandeliers il ne pouvait pas faire grand chose. Riley devait ben être d'accord là-dessus de toute manière. Non, il ne faut pas penser à un certain jeu de société, il ne s'appelait pas monsieur Moutarde.

J’ai rien fait de spécial là bas, juste trainé avec ma sœur et Lukas, un peu avec Keza qui nous a rejoint sur place un peu plus tard aussi, on a juste déambulé par ci, par là. Rien de bien folichon quoi, mais c’était sympa. Froid mais sympa.

Lui, il avait bu avec Cody, il l'avait arrosé comme un gros débile pour le froid mais au final c'était plutôt un bon souvenir. Il s'était assez bien amusé avec l'autre serpentard.... il regrettait juste que sa sœur ait fait sa mauvaise tête et qu'elle avait préféré rester travailler que sortir un peu là-bas avec lui.

Au moins ta sœur sait s'amuser. souffla t-il sans pouvoir se retenir. mais oui, il faisait froid, je préfère l'été ou le printemps quand il fait juste bon...
J’espère qu’on aura bientôt de la neige d’ailleurs. Vu son petit sourire espiègle il était certain qu'elle n'avait pas fini sa phrase. « Comme ça je pourrais te mettre la tête dedans !

Pardon? PARDON. Il la regarda avec de grands yeux choqués, ouvrant même un peu la bouche tellement il semblait interloqué. Pourtant elle savait pertinemment qu'il détestait qu'on tocuhe à ses précieuses bouclettes.

Alors là Jenkins ! Tu n'as pas intérêt à faire ça... La neige ça me fait friser trop bizarrement apparemment et après je ressemble à rien, ou à un caniche, c'est pas glorieux. J''ai déjà mordu pour moins que ça...

Oui bah hein... ils se battaient des fois les jumeaux et Mattie aimait utiliser ses dents, c'était une arme infaillible, ou presque.

Et toi ? D’ailleurs t’en pense quoi de ce village ?
heu... il est cool ? On peut acheter plein de bonbons avec des goûts bizarres et la bierreaubeurre ça a vraiment un goût trop space.... Le reste bah... c'est un peu trop "magie-magie" pour moi je crois. Il se tut quelques instants avant de reprendre Enfin tu vois, je m'y connais pas trop, donc j'me sens un peu débile...

Il haussa les épaules avant de reprendre

Riley, je te jure que t'as pas intérêt de m'enfoncer la tronche dans la neige, ça se passera très mal entre nous dans ce cas-là ! Bon, il n'était certainement pas très crédible car il souriait bien trop. De toute façon généralement j'ai un bonnet pour pas attraper froid.

Ouais, un bonnet ! Tu vas voir c'est sexy.... ou pas.

Dis-moi à ton avis on va pouvoir rentrer pendant les vacances ? Tu vas faire quoi dans ce cas-là ?

Noël, la famille blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Mar 14 Oct 2014 - 21:19

Moi, me comporter comme un animal ? Quelle drôle d'idée. A part imiter la mouette de temps en temps avec Keza quand on part dans nos délires et pour se rappeler cette super après midi qu'on a passé toutes les deux au septième il y a quelques temps je ne crois pas que ça m'arrive. Donc oui, certes, je suis une fille et ne t'en fais pas tu n'étais pas drogué le jour où …. Enfin ce jour là, ou plutôt cette nuit là. Une fille, un garçon, deux jeunes gens parfaitement conscient de ce qu'ils faisaient. Point barre. Et arrête de te dévaloriser comme ça tête de mule, t'as probablement des ressources que tu ne soupçonnes même pas d'exister et tout ne passe pas par la force, avec ou sans Magie. Ah mais je vous jure les mecs, c'est quoi ce besoin presque omniprésent de forcément devoir être le plus fort ou de considérer être nul quand c'est soit disant pas le cas ? Fierté mal placée, arrêtez un peu vos conneries cinq minutes, bande de mâles. Comment ça on n'est pas mieux ? Peu importe.
Ma sœur s'est s'amuser ? Ça sent le reproche à plein nez pour la sienne ça mais là dessus non plus je ne ferais aucun commentaire. Je ne connais pas Cassie, je ne me permettrais pas de la juger même si je ne peux pas nier avoir pensé certaines choses à son sujet parfois. Personne n'est parfait. Quant à Charleen, je la découvre chaque jour un peu plus, on se détend chaque jour un peu plus, donc on s'amuse chaque jour un peu plus c'est vrai. Elle est très timide mais pas ennuyeuse pour autant et plus le temps passe, plus j'ai de l'affection pour cette petite Poufsouffle. Je la sais fragile, ce qui renforce ce côté protecteur qui sommeillait un peu en moi non sans s'être jamais déclaré pour autant que ce soit avec Lukas ou Jamie mais si on remonte quelques mois en arrière jamais je n'aurai pensé en arriver là concernant celle que je considère aujourd'hui réellement, et enfin, comme ma petite sœur.
Et tu n'es pas un grand fan du froid, je note, mais ça n'est pas pour autant que ta tête ne va pas atterrir dans la neige ! Même pas tes menaces, surtout pas tes menaces. Héhé !

Enfin bref, ton point de vue sur Pré-Au-Lard ?

« Heu... il est cool ? On peut acheter plein de bonbons avec des goûts bizarres et la bierreaubeurre ça a vraiment un goût trop space.... Le reste bah... c'est un peu trop "magie-magie" pour moi je crois. »

Hochement de tête super sérieux de ma part, je suis totalement concentrée sur ce qu'il me répond. Est ce que je comprends ? Oui et non, parce que même si je connais très bien le monde Moldu j'ai toujours eu conscience et connaissance de la Magie donc ça n'a pas été une surprise à part entière de découvrir ce village à mon entrée à l'école. Ça ne m'a pas empêchée d'être comme une gamine – à 11 ans c'est un peu normal en même temps – devant le sapin à Noël.

« Enfin tu vois, je m'y connais pas trop, donc j'me sens un peu débile... »
« T'aurais vu ma tête la première fois que j'ai utilisé une baguette magie ... »

Parce qu'on a beau côtoyer la Magie depuis toujours pour certains d'entre nous, on a tous l'air parfaitement con quand on commence à apprendre à la maitriser et oui ceci est une tentative pour le rassurer. Pas de quoi se sentir débile, dans le fond ça n'est simplement pas son monde même si cette barrière est … Disons qu'elle est à mon sens franchissable bien plus facilement dans un sens que dans l'autre. En l'occurrence pas celui dans lequel il se trouve malgré lui, même si sa sœur est une sorcière.

« Riley, je te jure que t'as pas intérêt de m'enfoncer la tronche dans la neige, ça se passera très mal entre nous dans ce cas-là ! »
« Oh vraiment ? Tu serais que tu serais un peu plus crédible si tu ne souriais pas jusqu'aux oreilles ? »
« De toute façon généralement j'ai un bonnet pour pas attraper froid. »
« C'est vrai qu'un bonnet protège de ce genre de désagréments ... »

Imparable ! Et oui je me moque, bien sur que je me moque.

« Enfin tu sais bien que ça n’est pas mon genre Matthew … »

Tu la vois ma bouille angélique là ? Hum ? Je suis une gentille petite créature, jamais Ô grand jamais je ne ferais ça … Note à moi même : A mettre en pratique dès que possible.

« Dis-moi à ton avis on va pouvoir rentrer pendant les vacances ? Tu vas faire quoi dans ce cas-là ? »
« J’espère ! »

Oh la jeune fille, trop d'enthousiasme tue l'enthousiasme.
Hum, pardon.

« C’est pas que j’en ai marre de voir les murs de ce château ou que les cours me soulent mais … J’ai envie de voir un peu autre chose, de changer d’air, et surtout de revoir mes parents. »

Est ce que je dois me sentir mal pour lui étant donné sa situation familiale ? Oui mais je ne crois pas qu'il m'en veuille si je parle de la mienne avec autant d'optimisme. Ça n'est pas son genre, en tout cas je crois. Ça n'est pour autant que je vais en faire des caisses évidemment mais … Les choses sont ce qu'elles sont, et je réponds simplement à une question qu'il m'a posé.

« Et puis c’est pas n’importe quelle période de l’année, c’est quand même Noël et même si je sais que ça n’est pas le délire de tout le monde, et que tout le monde n’en a pas la possibilité ou même l’envie, pour moi c’est important d’être avec ma famille à ce moment là. »

Premier Noël ensemble depuis deux ans c'est … Oui c'est plus qu'important à ce stade là, surtout quand on ne sait pas de quoi demain sera fait.

« Je crois d’ailleurs que cette année on sera tous ensemble, ma mère, son mari, Charleen, et même mon père. Comme quoi tout est possible ! »

Mes parents dans la même pièce … Je n'aurai pas cru ça possible non plus il y a encore quelques mois.

« Faut que j’en parle à Lukas aussi d’ailleurs, pour voir ce qu’il a prévu de faire et s’il veut venir. »

Je trouve que ça serait bien qu'il revoit son père mais la décision lui appartient.

« Donc voilà en partie ce que je vais faire pendant les vacances si on peut partir et que tout se passe comme prévu : Passer du temps avec ma famille et profiter un peu de ma ville natale que j’adore. »

Et renverser de la glace sur Dimitri !

« Et sinon Kezabel m’a invité à aller skier avec elle, son frère et son père dans les Alpes, en France. Je dois t’avouer que j’ai trop hâte ! »

D'ailleurs j'en dandine sur ma chaise tellement la simple idée de partir en vacances avec eux, et surtout avec elle, m'enchante au possible. Juste … une vie normale. Mais assez parlé de moi.

« Et vous, avec Cassie ? »

Sujet délicat ?
C'est possible.

« Tu sais si jamais vous avez envie de passer à la maison tous les deux – même si je sais qu’elle ne me porte pas spécialement dans son cœur mais elle ne me connait pas finalement, et moi non plus je ne la connais pas, alors qui sait peut être que ça pourrait très bien se passer – bref si vous voulez passer vous êtes les bienvenues. Faudra que j’en touche un mot à mes parents bien sur mais je pense que au moins du côté de mon père y aura aucun soucis. »

Et non ça n'est pas de la pitié, juste de l'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Jeu 16 Oct 2014 - 12:58

Qu'est-ce qu'il pouvait bien dire sur le Pré-Au-Lard ? Il avait juste vu deux-trois sympas et après le reste ne l'intéressait pas vu qu'il ne pouvait rien en faire. Tout ce qui touchait la magie, il ne pouvait rien en tirer... mais bon ça elle devait quand même s'en douter... Et puis comment profiter de la sortie alors qu'il avait un peu les nerfs à cause de sa sœur ? Rien qu'en y pensant d'ailleurs ça le foutait en rogne.

T'aurais vu ma tête la première fois que j'ai utilisé une baguette magie ...
Ohhh. J'imagine, bien... enfin je crois. Je suppose que tout le monde a plus ou moins le même émerveillement et t'inquiètes pas, je me rappelle exactement comment Cassie a réagi.

Il fit une petite grimace, parce que si elle était heureuse, pour lui cette lettre, le fait qu'elle soit une super-sorcière avait une autre signification et même après tout ce temps, il était toujours assez sensible sur ce sujet, comme si la pilule avait toujours du mal à passer. Riley connaissant son passé, elle savait combien il adorait sa sœur et donc elle devait comprendre quel crève cœur ça avait dû être pour lui. Il n'y avait rien à ajouter sur le sujet, et il ne voulait pas ennuyer son amie avec ça. Ils venaient à peine de se réconcilier ce n'était franchement pas le moment de commencer à jouer le caliméro ! Il tenta de plaisanter donc sur le fait qu'elle ne devait pas lui mettre la tête dans la neige parce que ça irait très mal pour elle.

 Oh vraiment ? Tu serais que tu serais un peu plus crédible si tu ne souriais pas jusqu'aux oreilles ?
Faut pas te fier à mon sourire, je crois que j'me suis coincé la mâchoire !!

Est-ce que c'était l'excuse et l’argumentation la plus débile qu'il ait pu trouver ? Oui. Très certainement, mais c'était justement ça qui était drôle. Il lui expliqua que de toute manière il portait un bonnet (comme si elle ne pouvait pas lui enlever...) et d'ailleurs la réplique de Riley...

 C'est vrai qu'un bonnet protège de ce genre de désagréments ...
Bah ouais ! Qu'est-ce que tu crois ?! Je suis un petit malin. Le bonnet protège de tout, même des pierres qui pourraient tomber de je ne sais pas ou. Super bonnet quoi !
Enfin tu sais bien que ça n’est pas mon genre Matthew …
Oui, je sais tu as une auréole sur la tête, ma petite Jenkins !

Il lui pinça tendrement la joue. Il savait pertinemment qu'elle ne se gênerait pas pour l'emmerder dés qu'elle en aurait l'occasion. Maintenant, il préférait changer de sujet et parla des vacances. On était en décembre, et beaucoup voudraient passer des vacances en famille. Même si ce n'était pas forcément simple pour lui cette période, il ne devait pas être égoïste, Riley avait peut-être envie d'en parler alors c'était tout à fait normal de l'évoquer.

J’espère ! C’est pas que j’en ai marre de voir les murs de ce château ou que les cours me soulent mais … J’ai envie de voir un peu autre chose, de changer d’air, et surtout de revoir mes parents.
Tu m'étonnes, c'est tout à fait normal, et puis tout tout t'avouer, moi aussi jen ai marre des cours ! J'en peux plus, je déteste ça !

Bon par contre même s'il en avait marre de voir les murs de château, il ne rentrerait certainement pas à Liverpool pendant les vacances. Ils seraient mieux ici que chez leur père. Il secoua un peu la tête en cherchant ce qu'il pouvait dire en plus.

Et puis c’est pas n’importe quelle période de l’année, c’est quand même Noël et même si je sais que ça n’est pas le délire de tout le monde, et que tout le monde n’en a pas la possibilité ou même l’envie, pour moi c’est important d’être avec ma famille à ce moment là.
Il me tarde de pouvoir le fêter avec Cassie, j'espère juste qu'elle ne sera pas la tête dans les bouquins tout le temps, sinon je crois que je vais finir par lui faire bouffer... Un bon bouquin d’histoire de la magie arrosé d'une petite sauce chocolat pour dessert, t'en penses quoi ?

Bah quoi ? C'est vrai... C'est.... comment dire.... débile ce qu'il disait là, mais il connaissait sa jumelle il était certain qu'elle était capable de lui faire le coup alors que lui n'aurait qu'une envie passer du temps avec elle. Il savait qu'elle était en dernière année, qu'elle avait besoin de beaucoup travailler mais quand même ! Pas à ça ce point-là !!

Je crois d’ailleurs que cette année on sera tous ensemble, ma mère, son mari, Charleen, et même mon père. Comme quoi tout est possible !
Ça a l'air vraiment cool, j'espère que tu t'amuseras bien ! Que tu pourras passer de bonnes vacances et tout ça, et puis ça te permettra sûrement encore de te rapprocher de ta sœur ! Enfin je pense... j'en sais trop rien à vrai dire.
Faut que j’en parle à Lukas aussi d’ailleurs, pour voir ce qu’il a prévu de faire et s’il veut venir.
Il devrait pas mieux passer du temps en famille ? dit-il en fronçant légèrement les sourcils.

Certes, il ne connaissait pas très bien Lukas, il lui donnait juste des cours de guitare de temps en temps et ça s'arrêtait-là, néanmoins il savait que la famille était importante et qu'il y retourne même si ce n'était pas forcément simple serait le mieux. Enfin, il disait ça, mais lui pensait rester ici, il n'était pas le mieux placer pour donner des conseils.

Donc voilà en partie ce que je vais faire pendant les vacances si on peut partir et que tout se passe comme prévu : Passer du temps avec ma famille et profiter un peu de ma ville natale que j’adore. Oui c'est vrai qu'il fallait mieux attendre maintenant de savoir ce qu'ils allaient pouvoir faire... Et sinon Kezabel m’a invité à aller skier avec elle, son frère et son père dans les Alpes, en France. Je dois t’avouer que j’ai trop hâte !

Il siffla un peu. Ah oui du skye en France, on ne rigole plus là ! Ça promettait d'être génial !

Et vous, avec Cassie ?
Boh, je pense qu'on va rester ici, de toute manière c'est pas comme si on avait énormément de choix.

C'était soit ça, soit ils retournaient chez leur père, pour lui le choix était vite fait. Et puis ils n'avaient pas les même amis en commun, ils ne pouvaient donc pas vraiment partir en "bande". Cassie n'aurait jamais l'idée de partir avec une de ses amies en le laissant seul ici....

Tu sais si jamais vous avez envie de passer à la maison tous les deux – même si je sais qu’elle ne me porte pas spécialement dans son cœur mais elle ne me connait pas finalement, et moi non plus je ne la connais pas, alors qui sait peut être que ça pourrait très bien se passer – bref si vous voulez passer vous êtes les bienvenues. Faudra que j’en touche un mot à mes parents bien sur mais je pense que au moins du côté de mon père y aura aucun soucis.
C'est.... gentil, mais je ne vais pas t'imposer ça. Enfin, je veux dire, tu connais pas ma sœur plus que ça, alors ça serait assez bizarre. T'as pas à te coltiner ma frangine et tout ça... Il haussa les épaules et soupira doucement Mais ta proposition me touche beaucoup ! C'est très gentil, mais, je me vois pas accepter pour ce que je viens d'expliquer. Enfin je sais que je serais hyper mal à l'aise parmi les amies de ma sœur... en plus elles sont bizarres certaines. Il y en a une si elle pouvait me coller toute la journée j'suis certaine qu'elle le ferait.

Ah Matthew et son succès, est-ce que ce n'est pas mignon ?

Par contre je veux que tu me fasses un résumé détaillé de tes vacances quand tu rentres ! Avec des photos et tout ça... et faut que tu fasses attention au skie, à ne pas te casser une gambette... Et ne provoque pas d'avalanche non plus, j'te connais t'es une petite tornade !

Il lui fit un petit sourire et un clin d’œil.

Humm.... Il me tarde quand même de savoir ce qu'on pourra faire. J'espère que ça ne sera pas dit au dernier moment qu'on puisse s'organiser avec Cass' si jamais on veut faire un tour quelque part, mais j'ai un gros doute là-dessus... ça serait certainement trop dangereux, ou je ne sais pas quoi. Enfin bon vu que c'est s'est passé au Prè-Au-Lard.... je ne sais pas si leur méthode est la bonne, j'en ai aucune idée.

Il fit une petite grimace avant de soupirer

Enfin qui vivra verra n'est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Mar 21 Oct 2014 - 19:08

Je ne me sens pas très à l’aise de parler de tout ça : Noël, la famille, les projets de vacances. Je connais l’histoire de Matthew, au moins en partie, et je sais que lui et sa sœur n’ont pas la chance que j’ai mais le prendre en pitié ou ne pas être moi-même, ne pas me sentir libre de pouvoir raconter un peu tout ce qui me passe par la tête et surtout aborder ce sujet ci qui me tient à cœur serait – je crois – sans doute encore plus blessant, ou vexant, pour lui. Je ne force rien en les invitants à la maison lui et Cassie et c’est vrai que ça n’est pas forcément le grand amour entre et moi mais aucune importance, il est mon ami et elle est sa sœur, la personne à qui il tient le plus sur cette terre, donc pour moi c’était simplement logique de l’inclure elle aussi dans la proposition mais je comprends son refus et ne m’en offusque pas. Qui sait, peut être qu’ils seront tout aussi bien ici puisque de toute façon je doute que le château sera désert. Encore une fois, tout le monde n’a pas la chance que j’ai d’avoir encore sa famille dans sa totalité et j’en ai bien conscience. Ce genre de contexte fait réfléchir, voilà pourquoi j’ai arrêté mes gamineries de petite fille pourrie gâtée et égoïste.

Quant à Lukas, je ne ferai pas de commentaire. Il a 17 ans, je veille sur lui depuis qu’on s’est rencontrée et je n’arrêterai pas maintenant. Il est assez grand pour prendre ses décisions même s’il m’arrive de les discuter parfois mais s’il ne souhaite pas retourner voir son père, quand bien même je vais quand même lui soumettre mon point de vue sur la question, il sera la bienvenue à la maison parce qu’il fait partie de la famille. C’est aussi simple que ça.

Et donc voilà, nul besoin de mot pour savoir ce que Matthew s’apprête à me répondre, son regard et son langage corporel parlent suffisamment bien pour lui.

« C'est.... gentil, mais je ne vais pas t'imposer ça. Enfin, je veux dire, tu connais pas ma sœur plus que ça, alors ça serait assez bizarre. T'as pas à te coltiner ma frangine et tout ça... »

Ne te sers pas de ta sœur comme excuse, vile personne ! Je plaisante. Et face à ce soupir qui veut dire plein de chose je me sens impuissante alors à part t'offrir un sourire, je ne vois pas quoi faire de plus.

« Mais ta proposition me touche beaucoup ! C'est très gentil, mais, je me vois pas accepter pour ce que je viens d'expliquer. Enfin je sais que je serais hyper mal à l'aise parmi les amies de ma sœur... en plus elles sont bizarres certaines. Il y en a une si elle pouvait me coller toute la journée j'suis certaine qu'elle le ferait. »

Fais pas genre ça te dérange Casanova … Voilà ce que signifie le rire cristallin que je lâche sans trop faire attention.

« Par contre je veux que tu me fasses un résumé détaillé de tes vacances quand tu rentres ! Avec des photos et tout ça... et faut que tu fasses attention au skie, à ne pas te casser une gambette... Et ne provoque pas d'avalanche non plus, j'te connais t'es une petite tornade ! »
« T'inquiète pas, je ferais attention ! Ou presque. »

Une petite tornade … Pardonnez mon coeur de guimauve, ou de gamine, mais je trouve ça absolument trop mignon ! J'aime ce qualificatif ! En réalité je trouve qu'il me va plutôt bien, en toute objectivité, et ça prouve que Matthew me connait plutôt bien. Pas que j'en doutais, attention, mais … oui j'aime bien c'est tout.

« Et puis j'ai jamais fait de ski donc si ça se trouve je vais passer les vacances le derrière dans la neige donc aucun risque pour les jambes. »

...

« J'te ramènerai un p'tit souvenir. Je sais pas trop quoi encore mais je trouverai bien. »

Une belle boite à Meuh tiens !

« Humm.... Il me tarde quand même de savoir ce qu'on pourra faire. J'espère que ça ne sera pas dit au dernier moment qu'on puisse s'organiser avec Cass' si jamais on veut faire un tour quelque part, mais j'ai un gros doute là-dessus... ça serait certainement trop dangereux, ou je ne sais pas quoi. Enfin bon vu que c'est s'est passé au Prè-Au-Lard.... je ne sais pas si leur méthode est la bonne, j'en ai aucune idée. »

...

« Enfin qui vivra verra n'est-ce pas ? »
« C'est ça ! »

Trop d'enthousiasme jeune fille, taper sur la table n'était pas l'idée du siècle ...

« Arrête un peu d'être rabat-joie comme ça, tu vas nous plomber le moral à tous les deux. »

Petite tornade tu dis ?
Tu vas pas être déçu du voyage.

« T'étais venu là pour bosser à la base ? »

Hum ?

« A voir ta tête je doute que tu sois très productif ce soir, et … je commence à avoir des fourmis dans les pattes … même si en fait je viens juste d'arriver … Peu importe ! Ça te dit d'aller faire un tour dans le château ? Il y a une salle où les saisons changent sans arrêt, on peut aller voir quel temps y fait là bas. »

Le Patio des 4 Saisons, j'adore cet endroit. On peut bronzer, faire des bonhommes de neige, courir sous la pluie, regarder les feuilles tomber ou au contraire les fleurs éclore, et tout ça hors du temps.

« Avec un peu de chance je pourrais te mettre la tête dans la neige en avance ! »

Ah ah !

« Chuuuuuuuuuuuut ! »

Aaaaaah !

« Désolée Madame. »

Sursaut, air désolé, et la vieille bique qui garde les lieux en dehors de Mc Ewen s'en va comme elle est venue. Riley Sarah Jenkins, tu es une vilaine fille … Et encore, t'as rien vu !

« Celle là elle ferait bien de se faire prendre entre deux étagères ça la détendrait un peu. »

Dis donc jeune fille ! T'es pas obligée de piquer les répliques de Mini-Ryans, surtout celles là :gla:

« Alors ? »

Regard insistant et franc vers mon camarade, comme si je n'avais jamais sorti un truc aussi cash. Normal quoi Rolling Eyes

« Non j'te propose pas de te sacrifier pour elle hein, mais d'aller voir cette fameuse salle : Le Patio des 4 Saisons. »

Après si t'as envie de faire dans la Cougar – à ce stade je sais même pas si on peut appeler ça comme ça, elle se rapproche plus de la momie que de la Cougar mais bon – tu fais comme tu veux hein, je ne juge pas :ga:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Sam 25 Oct 2014 - 19:20

C'est vrai que le sujet de la famille avait toujours été un point un peu sensible pour Matthew, mais après tout depuis toutes ces années il avait pris l'habitude de ne pas se sentir blesser par de tels propos à l'évocation de Noël, de la famille et compagnie vu comme la sienne était composée. Il s'était fait une raison. La proposition que lui fit Riley de venir un peu chez elle pendant les vacances lui alla droit au cœur, mais il ne se voyait pas accepter. Il y avait Cassie, et il ne pouvait pas imposer la présence de sa sœur aux Jenkins, même si la Serdaigle passerait certainement tout son temps à réviser !  Non, il valait mieux qu'il reste ici  avec elle, ils trouveraient toujours de quoi s'occuper, et puis il était sûr qu'un ou plusieurs de ses amis seraient également là ! Il glissa par la même occasion qu'une des amies de sa sœur le collait trop à son goût, et pas la peine de faire cette tête Jenkins, il n'exagérait rien ! Et oui, ça le gênait vraiment vu que la demoiselle en question ne l'intéressait absolument pas. Pour finir dans son petit monologue, il lui glissa qu'il voulait un résumé détaillé de ces vacances et surtout qu'elle fasse attention à elle. Jenkins n'était pas spécialement maladroite, mais Lorence savait qu'elle aimait beaucoup bouger, et qu'elle ne faisait pas tout le forcément très attention au danger, un peu comme une casse-coup. Une chute grave était si vite arrivée.... dans le monde moldu, ça serait peut-être plus grave que si elle s'était retrouver entre les mains de sorciers à l'hôpital des sorciers -le nom de ce dernier lui échappait totalement-.

T'inquiète pas, je ferais attention ! Ou presque.
Non, non, non tu feras attention tout court ! Tu fais ta casse coup mais en faisant attention à pas abîmer ta petite gueule d'ange.

Et tes belles fesses, et ta poitrine parfaite et... STOP. On arrête de penser à ça de suite Mattie ! Heureusement que la jeune femme avait déjà reprit la parole, cela lui évita de penser trop longtemps à tous les élèvements physiques parfaits chez la Verte.

Et puis j'ai jamais fait de ski donc si ça se trouve je vais passer les vacances le derrière dans la neige donc aucun risque pour les jambes.
La luge c'est bien aussi, mais tout aussi dangereux.
J'te ramènerai un p'tit souvenir. Je sais pas trop quoi encore mais je trouverai bien.
Oh ?

A bouffer ça serait bien... mais la connaissant ça serait un truc drôle et débile, du genre.... un truc pour ses cheveux (un serre tête en forme de cornes de rennes, ou des couettes....), ou une boite à meuh. Si c'était ça , il lui beuglerait dans l'oreille jusqu'à la fin de l'année histoire de bien de synchroniser à la boite. Mouahah, ça c'était du bien diaboliquement débile. Le sujet changea finalement pour parler du prè-au-lard, des gardiens et de leur boulot. Bref des sujets dont ils pouvaient discuter tous les deux, émettre des avis différents vu que qui s'était passé un peu plus tôt le mois précédent. Seulement Riley n'était franchement pas très loquace sur le sujet et il compris qu'il valait mieux passer de nouveau à autre chose parce qu'elle ne voulait pas y penser (ou en parler, ou les deux).

Arrête un peu d'être rabat-joie comme ça, tu vas nous plomber le moral à tous les deux.

Meuh non ! Il n'était pas un rabat-joie il cherchait juste un sujet.... elle ne voulait pas en parler, pas de soucis, ils allaient bien trouver autre chose à se dire non ?

T'étais venu là pour bosser à la base ?
heu, ouais, juste à la base. Pour pas entendre la sœur brailler dans mes pauvres oreilles innocentes que je ne suis qu'un branleur qui ne fout rien.
A voir ta tête je doute que tu sois très productif ce soir, et … je commence à avoir des fourmis dans les pattes … même si en fait je viens juste d'arriver … Peu importe ! Ça te dit d'aller faire un tour dans le château ? Il y a une salle où les saisons changent sans arrêt, on peut aller voir quel temps y fait là bas.
Parfait pour le tour, je suis tout à fait partant !! Et la salle, je ne crois pas la connaître. C'est bizarre non ? S'il peut par contre, je ne resterais pas, après je frise moche, c'est immonde.

Bah quoi ? Il n'aimait pas la plui, il n'aimait pas la pluie ! Il n'y avait pas à tortiller ! Avec un peu de chance, ils pourraient se griller un peu le corps au soleil, ou alors danser dans un tas de feuilles mortes !

Avec un peu de chance je pourrais te mettre la tête dans la neige en avance !

Tu vois Jenkins, le regard super aimable et doux qu'il te lace là ? Il est plié en deux de rire ! Ahaha. Très drôle ! On ne rigole pas avec ça ! Bon d'accord, en vrai cela l'amuserait certainement beaucoup mais il ne pouvait pas l'avouer à voix haute sinon ça ne serait pas drôle du tout ! Et la vieille chouette leur fit comprendre de se taire.

Désolée Madame.
Vieille chouette mal lunée ça lui irait mieux je crois... souffla t-il à l'oreille de sa comparse.

Non, il ne s'excuserait pas. C'est bon, ils parlaient juste, il n'y avait pas mort d'homme non plus, ce c'était pas comme s'ils étaient les seuls à faire ça ! Enfin... après avoir jeté un petit coup d'oeil aux alentours, ils étaient finalement les seuls à blagasser  ! Mais ils ne parlaient pas si fort que ça n'est-ce pas ? Ils ne dérangeaient personne !

Celle là elle ferait bien de se faire prendre entre deux étagères ça la détendrait un peu.
J'ai failli dire mal baisée au lieu de mal lunée.... Tu lis dans mes pensées Jenkins.

Boh, de toute façon la jeune femme savait déjà que Matthew disait ce qui lui traversait l'esprit quitte à choquer ou à être vulgaire. Alors bon cette phrase-là ne la surprendrait pas, ce n'était pas comme si c'était Fletch-Balais-coicné-dans-le-cul qui  avait sorti ça.

Alors ?
Non, merci, ça me tente pas du tout de l'aider à se détendre.

Sourire bien idiot ancré sur la face

Non j'te propose pas de te sacrifier pour elle hein, mais d'aller voir cette fameuse salle : Le Patio des 4 Saisons.
En voiture Simone ! Enfin on peut y aller quoi, par contre il faut que tu m'y emmènes, parce que je ne sais pas du tout ou c'est. Et si on doit tester les vingt mille salles qu'ils doit y avoir dans le château, je suis pas certain que tu sois sortie à temps pour Noël. Il se tut quelques instants avant de continuer Après Kezabel et Charleen m'en voudraient, et me détesteraient, ça serait fort dommage pour moi.

Il s'était déjà levé et attendait la jeune femme pour pouvoir la suivre. Après quelques instants de silence, il reprit la parole:

Il y a d'autres salles à visiter qui sont drôles comme ça ? Bon tu me connais, je suis pas spécialement peureux, bien que le courage ne soit pas non plus mon fort... mais... j'ose pas trop visiter ces salles tout seul. On sait jamais ce qu'il peut il y avoir dedans et en tant que moldu, c'est la mouise si je tombe sur un truc ou il faut la magie pour sortir, j'ai pas envie qu'on retrouve mon cadavre à moitié pourri d'ici quelques mois.

Oui, oui au moins....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Ven 31 Oct 2014 - 9:58

Est ce que c'est aussi simple de résoudre des problèmes ? Est ce qu'on peut simplement se dire quelques choses comme : Ok, c'est pas grave, on repart comme en 40 ? Honnêtement, j'en sais rien, mais qu'est ce que ça coûte d'essayer au juste ? Qu'est ce qu'on a à perdre ? Beaucoup, en l'occurrence, mais d'une manière ou d'une autre … Ça passe ou ça casse comme on dit et pour le peu que ça passe alors autant tenter le coup, surtout pour des personnes à qui on tient beaucoup. J'ai la sale habitude de laisser les gens s'éloigner, de ne rien faire pour les empêcher de le faire pour peu que ça vienne d'eux, et si ça n'a pas dérangé certaines visiblement ça n'est pas le cas de Matthew. C'est peut être égocentrique de ma part mais par ce geste, le fait qu'il ait brisé la glace entre nous deux, je comprends qu'il tient suffisamment à moi pour ne pas qu'on foute tout en l'air, qu'on laisse cette amitié disparaître parce que je réagis parfois comme une conne et parce qu'il … Enfin bref, deux amis, voilà ce qu'on est, et il m'a suffisamment fait comprendre qu'il gérait la situation alors tout va bien. J'enregistre.

Direction le Patio des 4 Saisons donc ? Hum ?

« En voiture Simone ! Enfin on peut y aller quoi, par contre il faut que tu m'y emmènes, parce que je ne sais pas du tout ou c'est. Et si on doit tester les vingt mille salles qu'ils doit y avoir dans le château, je suis pas certain que tu sois sortie à temps pour Noël. »

Si je continue de rire comme une débile on va se faire foutre à la porte sans ménagement mais je ne peux juste pas m'en empêcher. En voiture Simone, non mais il est sérieux là ? Personne de moins de 50 ans n'utilise cette expression, si ? Aller j'arrête, désolée, je ne me moque pas, ça me fait juste réellement rire. Elle est marrante cette expression, de même que l'image de Matthew complètement perdu dans le château tout en sachant que je ne suis moi même plus trop sure d'où se trouve cet endroit … Mais passons !

« Après Kezabel et Charleen m'en voudraient, et me détesteraient, ça serait fort dommage pour moi. »
« Ouaip, et crois moi t'as pas envie de voir Kezabel énervée. »

Charleen je ne sais pas trop ce que ça donnerait et j'aime autant qu'elle n'en arrive pas là parce que si ça se produit c'est qu'elle aura été poussé très loin dans ses retranchements. Je sais Kezabel parfaitement capable de gérer une situation dans laquelle elle s'énerverait, et ça n'a rien de péjoratif pour la plus jeune des deux Poufsouffles, au contraire.

Nous voilà donc, Matthew et moi, debout et en chemin pour l'aventure.

« Il y a d'autres salles à visiter qui sont drôles comme ça ? Bon tu me connais, je suis pas spécialement peureux, bien que le courage ne soit pas non plus mon fort... mais... j'ose pas trop visiter ces salles tout seul. On sait jamais ce qu'il peut il y avoir dedans et en tant que moldu, c'est la mouise si je tombe sur un truc ou il faut la magie pour sortir, j'ai pas envie qu'on retrouve mon cadavre à moitié pourri d'ici quelques mois. »
« Rongé par les vers, miam. »

Mais je le comprends tout à fait et d'ailleurs même moi en tant que sorcière je ne m'aventurerais pas n'importe où. C'est pas le tout d'avoir une baguette magique et des pouvoirs, mais ça n'est pas une garantie de survie ou d'absence de dommages pour autant.

« Il y a une salle qu'on a baptisé Salle des Illusions, où tu te retrouves face à ce que tu veux vraiment au plus profond de toi. Je ne l'ai jamais testé personnellement mais j'y suis déjà rentré avec quelqu'un d'autre et c'est … un peu dérangeant. J'aime pas trop cette pièce. »

D'autant plus qu'il y faisait très noir le jour où j'y ai suivi Lukas et … Non, je n'en garde pas un bon souvenir.

« Sinon je crois qu'il y en a d'autres, y a des rumeurs qui circulent mais j'en sais pas beaucoup plus. Certaines sont assez difficile à cerner. Il me semble que dans l'une d'elle tu perds la notion du temps, ou le temps à l'extérieur et l'intérieur ne défile pas aussi rapidement alors du coup tu peux te retrouver absent genre une semaine alors que tu pensais y avoir passé seulement quelques heures, tu vois le genre. »

Très peu pour moi en ce qui concerne celle là aussi.

« Enfin bref ! Ma préférée c'est le Patio personnellement. »

Parce que c'est joliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! C'est une belle forme de Magie, et maintenant qu'on est dans les couloirs je peux laisser libre cours à mon exubérance sans avoir peur de me faire foudroyer par l'autre vieille pie de la bibliothèque. Heureusement que ça n'était Mc Ewen soit dit en passant parce que lui pour le coup il me colle sérieusement les jetons.

« En voiture Simone, c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne ! »

Ah ah ! Tu vois que je ne suis pas sans culture mon cher.

« J'avais l'option baisse ta culotte c'est moi qui pilote aussi en stock mais j'crois pas que ça soit super approprié donc on va s'en tenir au klaxon hein ? Ouais. »

J'aurai probablement du me taire, je sais … Mais tant pis ! A noter que l'on continue de déambuler en même temps qu'on discute, jusqu'à ce que je nous arrête devant une porte.

« Hum, je crois que c'est celle là ... »

De toute façon il n'y a qu'un seul moyen de le savoir et c'est de l'ouvrir alors ...

« TADAAAAAAM !!! »

Un vent frais nous saisi immédiatement et au premier coup d'œil je constate que tout est blanc à l'intérieur et mes yeux de petites filles s'illuminent devant cette neige qui tombe … du ciel ? C'est magique, inutile de chercher un sens à tout ça, ni même une explication. Néanmoins je redescends sur terre et me tourne vers mon comparse avec un sourire et un regard de prédateur sur le visage ...

« Pas d'bol ... »

Haussement frénétique de sourcils et sourire narquois.

« T'as emmené ton bonnet super protecteur de bouclettes ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Lun 3 Nov 2014 - 18:56

D'accord d'accord, il aurait pu se passer du « en voiture Simone », mais il trouvait cette phrase vraiment trop drôle et elle avait toujours son petit effet comique.... enfin généralement du moins. Certaines personnes le regardaient juste bêtement quand il disait ça comme s'ils ne comprenaient pas la référence ou s'ils le trouvaient juste stupide. Ces personnes là manquaient franchement d'humour alors il tâchait de ne pas y faire trop attention . Au moins son amie semblait amusée par la situation, si bien qu'il continua son petit jeu en lui disant qu'elle devait le mener jusqu'à ce fameux patio sinon ils seraient toujours là dans 100 ans le temps qu'il trouve la salle dans ce château immense.

Ouaip, et crois moi t'as pas envie de voir Kezabel énervée
Tu sais que là tu m'intrigues plus qu'autre chose en disant cela ? Et ça me donne envie de la voir énervée juste pour me rendre compte par moi-même Petite Tornade.

Voilà, ça c'est ton nouveau surnom très chère ! Et il était plus ou moins sérieux en parlant de la Jaune. Oui, cela le rendait curieux mais il ne ferait jamais rien pour l'énerver, parce que ça n se faisait pas. La seule personne à qui il aimait foutre les nerfs c'était sa jumelle, c'était normal, il avait tous les droits sur elle et de toute façon elle lui rendait bien la pareille et même souvent en pire ! Le jeune moldu avait ensuite demandé s'il y avait d'autres drôles comme ça à visiter des salles où il ne risquait pas sa vie, surtout sans baguette ! Il avait un peu le sens de l'aventure mais il n'était pas non plus fou, il avait bien vu ce que la magie pouvait provoquer et il savait donc qu'il fallait faire attention un minimum !

 Rongé par les vers, miam. 
Bon en même temps il faut bien mourir de quelque chose et faut bien que ces bestioles mangent aussi... malgré tout, si je pouvais vivre encore quelques années !
 Il y a une salle qu'on a baptisé Salle des Illusions, où tu te retrouves face à ce que tu veux vraiment au plus profond de toi. Je ne l'ai jamais testé personnellement mais j'y suis déjà rentré avec quelqu'un d'autre et c'est … un peu dérangeant. J'aime pas trop cette pièce.
Hm... ça doit être bizarre. Peut-être que seul je tenterai le coup mais... je ne suis pas certain de vouloir mon désir le plus profond et certainement inconscient, ça pourrait me faire peur. Après, si la salle reste « ouverte » c'est qu'elle n'est pas dangereuse et que certains y trouvent un certain plaisir non ? Elle aurait été fermée sinon je pense...

Enfin il n'y connaissait rien. Il disait peut-être n'importe quoi. Peut-être que c'était impossible de fermer cette salle, ou interdit. Après tout le monde magique restait encore un énorme mystère pour lui !

 Sinon je crois qu'il y en a d'autres, y a des rumeurs qui circulent mais j'en sais pas beaucoup plus. Certaines sont assez difficile à cerner. Il me semble que dans l'une d'elle tu perds la notion du temps, ou le temps à l'extérieur et l'intérieur ne défile pas aussi rapidement alors du coup tu peux te retrouver absent genre une semaine alors que tu pensais y avoir passé seulement quelques heures, tu vois le genre
Oh putain c'est dangereux ça, j'espère ne jamais rentrer dedans...
 Enfin bref ! Ma préférée c'est le Patio personnellement. 
Je te dirai sur une échelle de 1 à 10 à quel point je la trouve awesome !

Il lui dédia un autre sourire, mais il se demandait si cette salle n'était pas aussi dangereuse.... Il pouvait y avoir des tornades, cyclones, des éclairs te foudroyant non ? Peut-être même des sortes de raz-de-marrées … Il faudrait quand même qu'ils fassent un minimum attention... et d'autres venaient à son esprit, est-ce que la saison pouvait changer d'un coup ? Etrangement il n'osait pas poser la question à son amie comme s'il avait peur de la réponse, ou s'il ne voulait pas la déranger avec sa curiosité !

 En voiture Simone, c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne !  Le jeune homme explosa de rire J'avais l'option baisse ta culotte c'est moi qui pilote aussi en stock mais j'crois pas que ça soit super approprié donc on va s'en tenir au klaxon hein ? Ouais.

Nouveau rire pas forcément très bien contrôlé ! Il imaginait la scène dans un sens, puis dans l'autre et elle état toujours aussi comique. Faisant un petit clin d’œil à la verte, il ne tarda pas à reprendre sur le ton de la confidence.

Je porte pas de culotte, j'aurais eu mal à la baisser.

Et il explosa de rire comme s'il avait une blague vraiment trop drôle alors qu'au final elle était plutôt nulle ! Il secoua la tête avant de lui faire un grand sourire en espérant qu'elle ne le prendrait pas trop mal et surtout qu'elle ne s'imaginerait pas des choses fausses !!
Ils avaient marché un petit moment lorsque finalement son amie annonça

Hum, je crois que c'est celle là ...  Elle croyait juste ? Outch.  TADAAAAAAM

vent frais. Neige. Malheur... et désolation. NON. Pas de neige. Il voyait bien l'oeil ravi et certainement amusé de la Verte. Saleté. Foutu temps... Tout pour l'emmerder ! La sadique qui sommeillait en elle semblait ravie, la vilaine. Elle allait voir ce qu'elle voir !

Pas d'bol ... T'as emmené ton bonnet super protecteur de bouclettes ? 
Riley... attention à tes fesses.

Il lui fit un sourire sourire, avant de soudain la prendre dans ses bras un peu façon sac à patates. Et là, il la laissa tomber dans la neige, avant de se laisser tomber à côté d'elle, il fit même une petite roulade se mouillant bien les cheveux avec la neige par la même occasion.

AHAHAH !!!! Tu t'y attendais pas à celle-là hein !!!!!

Oui il atteignait un niveau de débilité sans borgne . Il lui fit un nouveau petit sourire en coin avant de confectionner rapidement une boule de neige et de l'envoyer sur son amie.

P'tain par contre il fait super froid et j'ai déjà les mains gelées. Quelques secondes de silence avant qu'il continue Je sens que je vais avoir une extrémité gelée moi...

Mais non, il e dirait pas laquelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Mar 4 Nov 2014 - 21:48

Petite Tornade … Désolée, mais je trouve ça absolument trop mignon et j’adore mon nouveau surnom, voilà. Du coup j’ai l’impression d’être une gamin de 5 ans, ou 10 peut être éventuellement – si on ne tient pas compte des échanges verbaux relativement orientés dans une certaine direction qu’on peut avoir évidemment. Genre Matthew qui ne porte pas de culotte … Ahum, sans commentaire – mais c’est encore pire quand je me rends compte qu’il y a de la neige dans le Patio. Iiiiiiiiiiiiiih ! Sauf que je n’avais pas prévu ça …

« Riley... attention à tes fesses. »
« Hey ! »

Mais naturellement c’est trop tard. Je suis vive, plutôt agile et rapide, mais je ne l’ai pas été suffisamment pour esquiver l’attaque de ce traitre ! Résultat c’est l’arroseur arrosé, je me retrouve le derrière dans la neige. C’est froid, c’est humide, mais je me marre comme une gosse et l’endroit résonne de mes éclats de rire mêlés à ceux de mon ami.

« AHAHAH !!!! Tu t'y attendais pas à celle-là hein !!!!! »
« Tu vas bouffer d’la poudreuse Lorence ! »

Sauf qu’en fait c’est moi qui en bouffe quand il m’envoie une boule en pleine face avec son sourire en coin. Fourbe ! Mais jamais mon propre sourire ne s’estompe et puis de la neige c’est rien que de l’eau congelé, plus ou moins, alors ça ne va pas m’empoisonner et ça n’a de toute façon aucune espèce d’importance. Tout ce qui compte c’est que d’une manière ou d’une autre j’ai atteint mon objectif : Qu'il se retrouve avec la tête dans la neige ! Et dans tout ça il ne fait aucun commentaire sur ses bouclettes alors que les pauvres sont proprement maltraitées alors qu'il se roule là dedans comme un gamin. C'est un bon moment, et ça fait plaisir de le partager avec lui, surtout après … certaines choses. On efface tout et on recommence.

« P'tain par contre il fait super froid et j'ai déjà les mains gelées. »
« Anh pauvre petit bichon ... »
« Je sens que je vais avoir une extrémité gelée moi... »

Pervers. Ou alors je suis celle qui ne pense qu’à ça s’il ne fait pas référence à … ça, justement. Peu importe.

« Je crois savoir laquelle … »

Ah oui, vraiment ? Oui, oui … Et ça n'est ni ton p'tit doigt, ni tes orteils, ni … autre chose mais ...

« Celle là ! »

Vengeance ! Je lui saute littéralement dessus et appuie de toute mes formes et de tout mon poids pour l'étaler complétement dans la neige tout en le chatouillant jusqu'à ce qu'il n'est plus d'autre choix que de faire retrouver la neige à ses cheveux, tout ça dans de grands éclats de rire, jusqu'à ce qu'au bout d'une minute ou deux, à bout de souffle je finisse par arrêter le massacre. Assise sur lui pour avoir une meilleure emprise sur lui pendant la séance de torture je pointe ses cheveux du doigts, avec un grand sourire innocent sur le visage.

« T’as une bouclette qui dépasse, la pauvre, on dirait une stalactite. »

La voilà ton extrémité gelée, Monsieur Lorence ! Et une demi seconde plus tard je me laisse tomber sur le côté et commence à faire un ange dans la neige en bougeant les bras et les jambes dans la neige tout en fixant le plafond qu'on ne voit finalement pas. Je me sens légère, enveloppée par la magie de cet endroit. Et un peu rafraichis, oui, aussi, certes.

« Maintenant qu’on a joué dans la neige comme des gamins, la suite logique c’est de boire un truc chaud pour se réchauffer ! Et oui je sais, je ne tiens pas en place. »

Je me dis que parfois je dois être insupportable à gigoter sans arrêt comme je le fais, à courir partout, à être à cent à l'heure en quasi-permanence. Il n'y a que quand je bosse et que j'arrive à me concentrer totalement, et éventuellement quand je dors – et encore – que je suis capable de rester immobile ou presque, tranquille en tout cas, mais c'est vrai que sinon il y a toujours un truc en mouvement chez moi. Je ne suis pas d'un naturel stressé, ça n'est pas ça qui ressort, non je crois que c'est simplement une énergie que j'ai en moi depuis toujours, un besoin d'être active comme si j'avais peur de gâcher la moindre seconde en ne faisant rien, en restant juste posée dans un coin. Je sais le faire aussi, bien sur, mais ça n'est pas ce qui est le plus flagrant chez moi.

« C’est d’ailleurs étonnant que personne n’ai essayé de m’attacher jusqu’ici … Ou alors j’ai juste pas fait attention, c’est possible. »

Haussement d'épaules distrait. Est ce que je fais au moins réellement attention à ce que je raconte ? Moi je ne sais pas trop. J'ai la tête complètement ailleurs et ça me va très bien.

« Tu veux faire quoi de ta vie quand tu seras grand, Matthew Lorence ? »

Changement radical de conversation, je sais. Je vous l'ai dit, j'aime quand ça bouge et ce dans tous les sens du terme. C'est comme ça, c'est moi, et actuellement la neige m'a visiblement fait perdre quelques neurones. Qu'est ce que ça va être pendant les vacances ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Jeu 6 Nov 2014 - 22:09

Il n'y avait pas de mais qui tienne, il allait faire attention à ses fesses ! Et d'ailleurs il l'avait déjà pris tel un super sac de patates et l'avait balancé dans la neige avant de s'y foutre aussi, et se se tremper les cheveux dans la neige par la même occasion de façon à ce que son amie n'est pas ce privilège ! Oui il était un peu sadique ou maso, à voir suivant les points de vues ! Il rigolait, il se marrait et ça faisait un bien fou ! Une chose était sûre, sa complicité avec Riley était revenue toute naturellement !

« Tu vas bouffer d’la poudreuse Lorence ! »
Oh oui, vas-y essaye toujours Jenkins, que je vois de quoi tu es capable.

Pour l'instant, c'était lui qui menait la "danse" si on pouvait appeler ça de cette manière, en effet, il lui avait envoyé une boule de neige dans la face et il avait bien réussi son tir. Il gérait, pour une fois et il s'amusait comme un petit fou, il espérait que c'était également le cas pour son amie et surtout qu'elle essayerait de l'attaquer histoire qu'ils rigolent un peu, qu'ils se confrontent, qu'ils s'éclatent. Ils n'auraient pas dû avoir besoin de trop parler, mais se taire c'était un peu mission impossible pour Lorence qui racontait alors qu'il avait les mains gelées et qu'une de ses extrémités n'allait pas tarder à suivre. Tendancieux ? Ambigu ? Très certainement et c'était absolument voulu. Il voulait voir comment elle réagissait à de telles paroles, si elle allait rire ou faire sa moue un peu exaspéré qu'il ne pense qu'au sexe.

« Je crois savoir laquelle … »
Ah oui ?

Il aurait bien voulu rajouter quelque chose mais il n'eut pas le temps, la Verte lui avait sauté dessus de sous ses forces et il se cassa la gueule par terre bien sûr ! Et les cheveux déjà pas en très bon état baignèrent allègrement dans la neige. Ça aurait pu en rester là mais elle se fit à le chatouiller et le voilà qui se tortillait bêtement dans la neige en rigolant bêtement.

STTTOOOOPPPPPPPP !!!! Arrête !!! Pittiiiiéééééééééééééé !!!!

Il allait mourir de rire – et de froid- à ce train là et le pire c'est qu'il ne savait pas comment la faire arrêter. Heureusement elle sembla avoir pitié de lui et arrêta finalement le massacre ! Il put enfin reprendre correctement sa respiration. Elle en avait profité pour s’asseoir sur lui tout en pointant ses cheveux du doigts.

ça me donne envie de te mordre le doigt ce que tu fais-là.

Oui... C'était tout naturel comme phrase, on entendait ça très souvent !

Riley, tu m'écrases quand même un peu là tu sais ?

Il mentait, il la charriait et tout en faisant son plus beau sourire.

« T’as une bouclette qui dépasse, la pauvre, on dirait une stalactite. »
Tu vois je t'avais pas menti sur mes bouclettes et la neige, ça les TUE. Les pauvres, je vais en chier pendant des heures voire des jours !

Elle avait enfin décider d'arrêter de considérer son ventre comme une chaise et elle avait glissé au sol. Elle fit l'ange dans la neige et lui la regarda simplement faire. Il commençait vraiment à avoir froid, et il était que la neige s'était introduit jusque dans son caleçon.

« Maintenant qu’on a joué dans la neige comme des gamins, la suite logique c’est de boire un truc chaud pour se réchauffer ! Et oui je sais, je ne tiens pas en place. »
Si tu peux me sécher les fringues aussi, je crois que je t'en serais fortement reconnaissant !

Oui, il ne précisait pas quoi parce qu'au final tout devait être plus ou moins mouillé !

Parfait pour le truc chaud ! J'opte pour un chocolat viennois avec des chamallows dedans mais j'ai un petit doute sur le fait qu'on en trouve en cuisine. Tu penses que les elfes de maison connaissent ça ?
C’est d’ailleurs étonnant que personne n’ai essayé de m’attacher jusqu’ici … Ou alors j’ai juste pas fait attention, c’est possible.
HUH ?

Hum, pardon, il avait raté un truc là... Et pourquoi elle lui parler d'être attachée ? Non parce que-là il la voyait menottée au lit maintenant et c'était... vraiment une chouette idée/vision. Hum. Douche froide. Dpuche froide. Elle ne voulait certainement pas parler de ça.

Si tu veux on pourra jouer au cowboy et à l'indien un jour et je t'attacherais en te tournant autour en faisant une danse et un chant indien ?

Le pire c'est qu'il en serait capable ! Fais gaffe à ta réponse Jenkins, tu pourrais bien avoir des surprises un jour où l'autre !

Tu veux faire quoi de ta vie quand tu seras grand, Matthew Lorence ?
Quand je serai grand, je voudrais... Il réfléchissait à un truc bien débile à dire pour la faire rire. Ouais, plus tard je voudrais être chevalier à la table ronde, parce qu'ils ont trop la classe... enfin généralement. Bref ou être un chevalier tout court, me balader à cheval et avec une épée affûtée, savoir me battre et me défendre et voler au secours des gentes dames !

Il arriva à garder son sérieux sans trop savoir comment vu l'énorme connerie qu'il avait débité. Il lui avait déjà dit qu'il était quelqu'un de plutôt lâche, jamais il ne voudrait ou pourrait être un vrai chevalier ! Il se racla ensuite la gorge et reprit la parole

Bon ce truc chaud on va se le boire ou on attend de finir geler ici ? Et puis sur le chemin de la cuisine tu vas m'expliquer en détails ce que toi aussi tu veux faire plus tard !

Ouais, parce que là ses cheveux étaient en mauvaise posture, il allait finir par même grelotter se retrouver au chaud lui tentait franchement beaucoup plus maintenant qu'ils avaient bien rigolé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   Dim 9 Nov 2014 - 11:09

Mais qui a dit que tu serais l'Indien de l'histoire ? En plus de ça ... T'as déjà vu un indien avec des bouclettes toi ? Héhé ! JE ferai l'indien et toi tu seras le pauvre cowboy attaché à ce poteau autour duquel je tournerai en faisant la danse de la pluie pour te faire friser encore plus. LE SUPPLICE EXTRÊME !!! Pourquoi je n'ai pas répondu ça ? Parce que j'étais déjà partie dans un autre délire, inarrêtable, in-suivable parfois aussi sans doute ... Oops, désolée. En fait non, pas désolée. Mais donc vas-y, dis moi, qu'est ce que tu seras quand tu seras grand ?

« Quand je serai grand, je voudrais... »

Est ce qu'il va me répondre sérieusement ou ... ?

« Ouais, plus tard je voudrais être chevalier à la table ronde, parce qu'ils ont trop la classe... enfin généralement. Bref ou être un chevalier tout court, me balader à cheval et avec une épée affûtée, savoir me battre et me défendre et voler au secours des gentes dames ! »

La bouche ouverte je reste statique comme une conne quand je me rends compte qu'il garde tout son sérieux malgré la connerie qu'il vient de sortir et je n'ai même pas le temps de laisser libre court à l'envie d'éclater de rire qui se fraie gentiment un chemin dans ma tête qu'il reprend la parole. J'ai de la concurrence en la matière !

« Bon ce truc chaud on va se le boire ou on attend de finir geler ici ? Et puis sur le chemin de la cuisine tu vas m'expliquer en détails ce que toi aussi tu veux faire plus tard ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. En un clin d’œil je suis debout sur mes jambes et me rends compte à quel point ... je suis trempée. Oui parce que la neige, ça mouille ... Et c'est super froid ! Bref, à peine levé j'attrape son bras et le tire avec moi vers la sortie.

« Aller roule ! »

Lorsqu'on arrive dans le couloir on a l'air de deux ... En fait j'en sais rien mais on en tient une sacré touche vu la dégaine qu'on se paye. Encore une fois aucune importance et je suis déjà en mouvement vers les escaliers. Je commence ma phrase en marchant à côté de lui puis la termine en étant trois pas devant, un regard malicieux dans les yeux, tournée vers lui.

« Plus tard, moi je serais … UN DRAGON ! »

Les bras écartés et levés vers le haut, je me tape un gros complexe de supériorité et ça m'éclate parce que clairement ...

« Et tu pourras toujours me pourchasser et essayer de me tuer avec ta super épée affutée, je mangerai ton cheval après l'avoir fait griller et j'irai terroriser les villageois ! Tous les jours ! »

Rire sadique et sans prévenir je me mets à courir comme une gamine, en laissant mes éclats de rire sortir cette fois.

« Alors Monsieur le Chevalier, faut être plus rapide que ça pour attraper un dragon ! J'vais arriver avant toi aux cuisines et y aura plus rien parce que je vais tout brûler ! »

Trois ans et demi d'âge mental, bonsoir. Mais c'est trop tard, je suis partie dans mon délire et cavale comme ... une petite tornade dans les escaliers et les couloirs.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boom Clap ! The sound of my heart ▬ Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (sloan) » sound of your heart
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Tic Tac Boom
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage. :: ─ Bibliothèque-
Sauter vers: