AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What does it seems ? - Kate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2375
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: What does it seems ? - Kate   Lun 15 Sep 2014 - 23:08

Mardi 2 Décembre en soirée

Il est des matins plus durs que d’autres. Ceux qui suivent les cuites chez les Serpentards font souvent partis des plus rudes. Les pieds sur la pierre froide du parquet, la jeune femme frissonna. Hiver, tu es dont là. Chouette. Lâchant un grognement typique de l’homo sapiens qui décuve, la jeune femme fini par se lever pour aller foncer la tête droit devant sous une douche brûlante qui eu au moins le mérite de la sortir un peu de ses brumes.

Non, sérieusement, cette matinée-là, ça n’avait pas réellement été la fritte. Heureusement, la jeune femme avait réussi à sortir un peu de ses limbes lors de la journée et, dès la fin de celle-ci, elle s’était octroyée une petite sieste (comprendre : elle s’était étalée sur le canapé des jaunes et dormait avant même de toucher les coussins) avant de se relever un peu plus fraiche. Bon, d’accord, les soirées comme ça, elle n’en ferait probablement pas tous les soirs et, clairement, cette idée débile qu’avait eu Alec de l’organiser un lundi soir était parfaitement et totalement crétine. Deux insultes dans une même phrase, c’est qu’elle y croit ! Parce qu’en fait, oui, elle y croit. Elle déteste cette sensation stupide, cette petite pointe de rage à moitié jalouse qui a percé sa poitrine une fois de plus. Qu’il est agaçant ce type. Lui et son grand sourire, ses manières de connard mais ce regard affreusement… rah ! Saleté. Non, vraiment, c’était totalement stupide et ça n’avait surtout aucun sens. Elle n’était même pas pour une relation de quelque type que ce soit autre que celle qu’elle entretenait avec lui à présent. En fait, il aurait plutôt été préférable qu’elle s’éloigne sauf que, voilà… il fallait bien croire que le plus jeunes des Rivers exerçait sur elle une attraction claire. Elle s’était détachée pendant un temps, mais ça avait été plus fort, elle n’avait pu s’empêcher de voir qu’il était dans une mauvaise passe, et, oui, elle l’avait suivit pour voir ce qu’il en était. Ce qui l’avait d’ailleurs conduite à passer un savon à celui qui était à présent leur directeur. Instant de cran total. Bref. Tout ça, c’était vieux. Réellement vieux. Affreusement vieux. Et pourtant, étrangement, il semblait à la belle blonde qu’elle restait bloquée dans ces moments-là. Ces instants d’angoisse totale dans les cachots à suivre un Alec accompagnant un Supérieur, sans mots dire. Ces moments où il lui semblait que tout ce qu’elle faisait, elle le faisait exploser, elle ressentait tout d’une puissance décuplée, le désir, l’envie, la joie, la peine. Et puis il y avait eu ces derniers cris, ces derniers combats, ces derniers morts. Et puis le vide. Le calme.

Poussée par un besoin soudain de se bouger, Sovahnn avait attrapé son balai pour se précipiter à l’extérieur d’où elle décolla sans même songer à ralentir. Besoin de vitesse, besoin de grimper, de chuter, de piquer, de violenter chacune des sensations engourdies qui alourdissaient son être. Besoin de s’échapper de là.
C’était ce qu’elle avait cherché à faire la veille. Avec son verre d’alcool, ses danses frénétiques au cœur de la foule, les yeux fermés. Ne plus être ici, dans ce calme hypocrite. Ne plus rester immobile. En fait c’était ça qu’elle ne supportait pas. Au fur et à mesure, après la chute des Supérieurs, la belle blonde était tombée dans un état de phase. Elle était là, bien sûr, mais sans savoir pourquoi, attendant toujours un évènement inconnu qui ne viendrait jamais. Sans savoir pourquoi elle agissait. Sans savoir l’intérêt de ses jours. Un état qui la rendait finalement totalement folle. Elle qui pétillait pourtant tellement, qui aurait voulu vivre plus fort que quiconque se trouvait enfermée dans une espèce de stase qui n’en finissait pas. S’éloignant au fur et à mesure de chacun de ses proches, elle se rendait compte qu’il fallait réellement qu’elle change cette tendance absurde. Qu’elle reprenne le contrôle. Et quoi de mieux donc que de boire ? Ok, logique irrationnelle, débile et pourtant tellement universelle. Non, pour le coup, elle voulait juste lâcher prise, oublier son présent tant inquiétant que barbant et retrouver son peps.
C’était donc ainsi qu’elle s’était retrouvée à rire et déconner avec des personnes qu’elle ne côtoyait pas habituellement et… d’autres qu’elle retrouvait. Les mains d’Alec sur ses hanches en début de soirée, ses lèvres dans son cou en faisaient partit. Et puis au fil du temps, il était partit à déconner avec quelqu’un d’autre. Elle aussi cela dit. Et, finalement, quand elle s’était retournée, il devait discuter avec une jolie blonde depuis au moins une heure. Enfin, discuter. Tout est relatif à minuit passé et plusieurs verres dans le nez. Et avec quelqu’un comme Alec.

- Ya tellement mieux ailleurs… -

Jordane aussi avait trop bu. Et, en fait, Sovahnn qui se souvenait subitement de cette scène ne se souvenait pas depuis combien de temps la belle rousse avait son corps si près du sien. Ses doigts effleurant ses cuisses, ses lèvres jouant un instant avec son oreille… damned…

Son esprit ayant dérivé vers les évènements de la veille, la jeune femme en avait perdu son attention et, soudainement, elle comprit qu’elle était surtout le point de se prendre l’un des murs du château. S’en était suivie une série de pirouettes hautement esthétiques et pas tout à fait maîtrisées pour se redresser et retrouver une stabilité toute relative. En fait, la jeune femme avait fini par atterrir, soutenue par son balai, elle s’était arrêtée nette non loin d’une blondinette posée sur les marches du château. Wow. C’était just. Il lui semblait avoir contrôlé les choses mais, à vrai dire, elle ne pariait pas qu’il y avait pas encore une bonne dose de chance dans ce qu’elle venait de réaliser. Bref. Elle était entière, au sol, le balai sur l’épaule puisqu’il n’avait pas continué sa course sans elle – heureusement, elle y tenait trop – et à peu près stable sur ses deux jambes.

« Tient, j’suis pas la seule à avoir eu un réveil difficile, non ? »

Toute jolie qu’elle était, elle n’en avait pas les traits moins fatigués. Oui, elle. La fille avec qui était Alec. Forcément. Comme quoi le hasard se jouait un peu d’elle parfois. Et, à vrai dire, elle trouvait ça tant agaçant que rafraichissant.

« Sovahnn ? »

Attention attirée par une voix d’homme qui… la seconde d’après, elle décollait du sol pour aller s’écraser dans un amas de neige qui… n’avait rien à faire là. Le balai lui avait échappé et, trempée jusqu’aux os par la matière froide, la jeune femme s’était enfoncée mollement dans un tas de neige que Logan avait probablement créé à son attention quelques secondes plus tôt. Car c’était bien lui qui venait de l’envoyer au tapis. Une fois encore.

« Demain 17h. »
« Pour bosser mes réflexes, c’est ça ? »
« Par exemple. »

D’un naturel parfait. C’était ça le plus irritant. Le directeur l’avait envoyé valser, probablement sans prononcer un son, puis lui avait donné un ordre et s’était éloigné, le tout sans nulle modification de son parcours, avançant posément, sans se retourner vers elle.
Et elle… elle, elle avait le cul dans la neige et les jambes qui dépassaient du tas. Tas avec lequel elle se confondait aisément d’ailleurs.

PS : le balai va bien, merci.

Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Mar 16 Sep 2014 - 17:24





What does it seems ?


 


Réveil difficile. Elle commençait à avoir l'habitude cela dit. Par contre, le mal de tête, ça s'était nouveau et elle se sentait complètement en vrac. S'asseyant dans le lit pour retrouver ses esprits, Kate se rendit soudainement compte de deux choses : elle n'était pas dans son dortoir – et par conséquent pas dans son lit – et elle n'était pas seule dans le lit. Quelque chose clochait dans ce scénario. Depuis combien de temps ne s'était elle pas réveillée aux côtés d'un homme ? Un peu plus de deux ans, alors pourquoi était elle là tout à coup ? Peu à peu les souvenirs de la veille lui revinrent en mémoire alors que son mal de crâne s'accentuer. Misère...

Une fête, elle avait été à une fête la veille. D'ailleurs c'était stupide de faire la fête un lundi soir mais passons, elle se flagellerait plus tard, là elle n'en avait pas la force. Qui dit fête dit par conséquent alcool, ce qui expliquait son mal de tête, ou plutôt sa gueule de bois en l'occurrence. La blonde se souvenait distinctement d'avoir bu plusieurs verres d'alcool tandis qu'elle dansait au milieu d'une piste de danse improvisée. Bon d'accord, elle voulait bien admettre qu'elle avait tout nouvellement décidé de profiter de sa vie dépourvue de supérieurs mais se saouler un soir de semaine c'était peut être un peu excessif. Quoique, elle s'était quand même bien amusé, du moins, d'après ses souvenirs. Restait à déterminer – et à se souvenir – ce qu'elle faisait dans le lit d'un type – parce qu'elle avait vérifier en plus – qui s'appelait Alec si ses souvenirs étaient bon. Alec...bah son nom de famille importait peu au final. Elle finit par sortir du lit, en titubant et en frissonnant, et partit à la recherche de ses vêtements – puisqu'elle était nue, ce qui ne laissait aucun doute possible quant à ses activités nocturnes – qu'elle finit par retrouver et enfiler en vitesse. Enfin aussi vite qu'elle le put parce qu'elle dût s'y reprendre à trois fois pour fermer sa chemise correctement, et encore, elle n'avait pas pris la peine de remettre son soutient gorge. C'était décidé, elle ne boirait plus jamais une goutte d'alcool. N'était ce pas ce qu'elle s'était dit la dernière fois déjà ? Bah, quelle importance au final ! Le plus important présentement était de regagné son dortoir et son lit.

Chose rendue difficile par le fait qu'elle ne se souvenait plus du tout de où se trouvait son dortoir. Génial, ça l'avançait bien ça ! Foutu mal de crâne qui faussait grandement son sens de l'orientation. Un bon quart d'heure plus tard donc, elle finit par trouver le Saint-Graal : son lit ! Lit sur lequel elle se laissa tomber pas du tout gracieusement et sur lequel elle se rendormit presque aussitôt. Tant pis pour les cours, ça ne serait pas la première fois qu'elle s'accordait un jour de repos après tout.

Dormir ! Merlin que ça faisait un bien fou ! Kate n'avait pas dormi aussi longtemps depuis ce qui lui semblait être une éternité. Il fallait dire qu'avec les cauchemars affreux qu'elle se traînait depuis son détour par les cachots, ce n'était pas vraiment évident d'avoir une nuit complète. Finalement, l'alcool n'était pas totalement à jeter si ça lui permettait de bien dormir. Quoique, vu l'heure qu'il était – à savoir une heure avancée de l'après midi – elle ferait mieux de s'abstenir d'utiliser cette méthode pour mieux dormir. Décidément, elle commençait bien la semaine, fête le lundi soir, gueule de bois le mardi, école buissonnière toujours le mardi et en prime, elle était à présent totalement décalée. Génial, vraiment. Vivement le week end qu'elle puisse se remettre de tout ça. Pour le moment, elle avait bien besoin d'une douche, ce qu'elle ne tarda pas à s'offrir. Une bonne grosse demi heure plus tard – elle s'était peut être un peu laisser aller sous le  jet d'eau chaude – elle ressortit de la salle de bain tout habillée et se rendit aux cuisines du château. Pas question d'attendre le dîner pour avaler quelque chose, elle avait faim et elle comptait bien manger maintenant.

Finalement, un jour de repos, c'était pas mal. Du moins, c'était ce qu'avait pensé Kate jusqu'à ce qu'elle ne croise Eliott au détour d'un couloir alors qu'elle sortait de la cuisine après un repas bien mérité. Ce fut pour cette raison précise qu'elle décida de se rendre, après avoir été chercher sa cape, dans le parc de l'école et qu'elle manqua de se faire tuer par une fille en balais. Une jeune fille blonde qui lui disait vaguement quelque chose. Ce ne fut qu'en entendant le commentaire amusé que lui fit la demoiselle en question que Kate se souvint de l'avoir vu à la fête la veille. Danser avec Alec d'ailleurs. Pourquoi était ce donc elle qui avait fini dans son lit alors ? Enfin bon, elle y réfléchirait plus tard.

- Euh..difficile oui c'est le mot.... Tout va bien ? On dirait que tu as un petit problème de balais...

Instinctivement, les demoiselles tournèrent la tête quand une voix se fit entendre et Kate eut la surprise de constater qu'il s'agissait de Rivers, le directeur, qui interpeller celle qui semblait répondre au nom de Sovahnn. Qu'on se le dise, elle n'avait absolument rien contre l'actuel directeur de Poudlard, elle lui était même plutôt reconnaissante d'avoir mis les supérieurs dehors, mais ce type lui faisait froid dans le dos et elle n'aurait su dire pourquoi. Alors autant dire que durant les cours de défense contre les forces du mal, elle s'appliquait du mieux qu'elle pouvait pour ne pas avoir affaire à lui. Une légère satisfaction quant à ce comportement naquit en elle quand elle vit la demoiselle blonde qui, jusque là, lui faisait place s'envoler pour atterrir dans un tas de neige. Sentiment qui fut vite remplacée par de l'inquiétude vis à vis de la demoiselle et de son état. À peine le directeur eut il tourné les talons qu'elle se précipitait vers elle pour l'aider à sortir du tas de neige.

- Tu vas bien ? Rien de casser ? Tiens, mets ça sinon tu vas attraper froid.

Sans plus attendre, elle décrocha sa cape et la posa sur les épaules de la demoiselle. Bizarre, la gentillesse spontanée comme ça, ça ne lui ressemblait pas vraiment et pourtant, elle n'avait pas réfléchit avant d'agir. Et force fut de constater que c'était plus plaisant que la méchanceté en fin de compte. Elle devrait peut être réessayer pour voir si ça entraînait toujours le sentiment d'avoir bien fait.

- Sovahnn c'est ça ? Tu sais ce qui t'a valu ce vol plané ou il est toujours comme ça ?

Ou comment essayer de savoir de manière détournée si le directeur était un illuminé qui s'amusait à faire voler ses élèves selon son bon vouloir ou non. Sincèrement, elle espérait que ce n'était pas le cas, sinon ça voudrait dire qu'elle recommencerait à surveiller par dessus son épaule que personne de menaçant ne se trouvait derrière elle. Et ça, c'était un comportement bien plus fatiguant que d'assister à une fête un lundi soir et de se réveiller dans le lit d'un mec le lendemain.



© Aelyne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2375
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Jeu 18 Sep 2014 - 11:27

Sovahnn, la catastrophe ambulante. Sovahnn, toujours tête en l’air qui fini par penser à une relation totalement absurde, infructueuse voire même douloureuse et oublie que lorsque l’on conduit un balai, regarder dans la direction vers laquelle on vole, c’est potentiellement une bonne idée. Ça doit être de famille.
Ok, c’était limite insultant et déplacé ça. Mais son père étant en vie et elle aussi malgré quelques menus désagréments, disons qu’elle pouvait au moins le penser sans que ça ne pose problème. Enfin, toujours était-il qu’elle avait en effet perdu le fil de son vol pour finalement se rendre compte qu’elle n’était pas loin de s’encastrer dans un mur. Ça aurait été dommage. Un si joli minois. Particulièrement trop pointu à son goût cela dit enfin bon. Trouvez-moi une femme non complexée et je reverrais ma notion du monde.
Dans tous les cas, la jeune femme avait réussi à se reprendre, effectuant une nouvelle fois des figures toutes aussi dangereuse qu’improbables pour finir les deux pieds sur la terre ferme et le balai sur l’épaule. La classe. Enfin presque. Non, sérieusement, elle s’en était plutôt bien sortie, encore une fois. C’était d’ailleurs pour cette aptitude étrange que la jeune femme avait été prise dans l’équipe des jaunes, de quoi la rendre fière, pour une fois qu’elle maîtrisait à peu près quelque chose ou du moins qu’elle était bonne dans une discipline ! En effet, la jeune femme s’étant réveillée d’un coma de cinq ans il y avait maintenant deux ans, elle se trouvait face à une difficulté que la plupart des sorciers ne vivaient pas : sa magie s’était développée en elle sans contrôle et, ainsi, à son réveil, elle était primaire et non maîtrisée. A chaque émotion trop forte, la jeune femme avait manqué de faire sauter le château, au début. Enfin, là, elle s’améliorait, et notamment grâce à l’aide un peu spéciale de Logan, leur directeur.

« Tient, j’suis pas la seule à avoir eu un réveil difficile, non ? »
- Euh..difficile oui c'est le mot.... Tout va bien ? On dirait que tu as un petit problème de balais...

« Ah bon, ça c’est vu ? »

C’est ça, fait ta maligne.

La jeune femme avait voulu reprendre la parole mais à l’instant où elle avait entre-ouvert les lèvres, son nom avait sonné dans le froid de... décembre. Anastasia. Nan, pardon, ça n’est pas ça. Sovahnn.

Ainsi, en une fraction de seconde et avant de comprendre de quoi il retournait, la jeune femme avait valdingué à quelques mètres de là, atterrissant dans un gros tas de neige. Sachant que le temps n’en était pas encore à former de telles congères, il y avait fort à penser qu’il s’agissait d’un coussin formé là à sa destination toute particulière. Comme quoi, Mr.Rivers ne cherchait pas forcément à la tuer non plus hein ! Lui qui n’appréciait pas les loups-garous faisait d’ailleurs probablement mieux.
Tentant de se redresser de son… trou glacé, la jeune femme donna la réplique à leur directeur, lui adressant un genre de sourire grimaçant. Il ne s’était même pas donné la peine de se retourner de toute façon. Et, contrairement aux apparences, ça l’amusait plus qu’autre chose.
Logan s’éloignant, la jeune femme que Sovahnn avait vu aux côtés d’Alec la veille s’était précipitée à ses côtés.

- Tu vas bien ? Rien de casser ? Tiens, mets ça sinon tu vas attraper froid.
« Nan. Nan nan, ça va merci. »

Rien de brisé, juste son cœur qui avait fait un bon de fou suivi d’un coup de froid évident. Se redressant finalement pour réussir à s’extirper du trou dans lequel elle avait atterrit et d’où, quelques minutes plus tôt, ne devaient sortir que ses jambes, la jeune femme s’était de nouveau retrouver en sécurité debout sur terre. Ouf. Et avec une cape fourrée sur le dos. Ouh que c’est bon ça.

« Merci beaucoup. »

Si quelques secondes plus tôt, elle ne sentait pas tant que ça la sensation de froid – ou du moins, pas de manière particulièrement désagréable – déjà, l’eau s’insinuait à travers ses vêtements, humidifiant sa peau qui frissonnait déjà.

- Sovahnn c'est ça ? Tu sais ce qui t'a valu ce vol plané ou il est toujours comme ça ?
« Il est toujours comme ça. »

Pas faux.

« Mais il y a quand même une raison. Il me donne des cours particuliers depuis un moment. »

Bon, c’était quoi déjà ?
Sortant sa baguette, la jeune femme avait froncé des sourcils, moulinant son poignet comme on lui avait apprit, répétant la formule qu’elle avait entendu tant de fois dans la bouche d’Enzo alors qu’il sortant de l’eau après son surf ou… leurs aventures dans la salle de bain des préfets. Il n’y avait pas de raisons hein, s’il y arrivait, elle pouvait le faire aussi.

… bah non.

Ses vêtements ne furent pas secs instantanément, en revanche, le tas de neige derrière elle ne fut bientôt qu’une flaque d’eau et, sur l’arbre, derrière, une inquiétant trace sombre était apparue.

« Mouais. Nan, bah c’est pas grave, j’vais rester mouillée, c’est mieux. »

Va pas te transformer en torche humaine, le temps où on brulait les sorcières est révolu tu sais.

« J’ai un léger souci de contrôle de magie primaire dû à un autre léger souci de … coma pendant quelques années. Bref ! »

Elle avait bizarrement accéléré ses paroles au moment d’évoquer son coma.

« Il m’apprend à garder le contrôle et manifestement, il est plus efficace que tous les autres qui ont tenté de m’aider. Et ce, même si je finis rouée de coups, trempée ou roussie. Ça marche. C’est déjà pas mal. »

Et puis, maintenant, elle savait lancer quelques sorts basiques qui fonctionnaient à peu près toujours.

« Je disais : je ne rêve pas, t’étais à la soirée hier non ? Celle qu’Alec a organisé… en plein début de semaine. »

Chose parfaitement idiote. Et pourtant, idiots qu’ils étaient, ils y avaient été nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Dim 12 Oct 2014 - 11:02





What does it seems ?


 


Surprise par le vol plané plus qu'inattendu de la jeune fille qui lui faisait face quelques secondes plus tôt, Kate mit un moment avant de réagir et d'aller l'aider. En fait, elle attendit surtout le départ du directeur de Poudlard pour aller l'aider. Après tout, il était l'auteur de ce vol, il pourrait tout à fait mal réagir si elle allait aider la demoiselle et la serpentarde devait bien reconnaître qu'elle n'était pas à l'aise avec le directeur Rivers. En fait, elle avait un peu peur de lui, mais ça, elle ne l'admettrait pour rien au monde, et surtout pas au directeur lui même ! S'il y avait bien une chose qu'elle avait apprise avec les supérieurs, c'était que montrer sa peur aux concernés n'apportaient jamais rien de bon. Certes avec les supérieurs, elle n'avait pas su caché ses craintes et elle l'avait payé au prix fort mais depuis qu'ils étaient partis, ça allaient mieux – du moins globalement – alors elle ne voulait pas retomber dans le même genre de cercle vicieux. C'était peut être cette peur qui avait réveillée en elle ses lointains instincts de gentillesse, toujours était il qu'elle avait aidé la poufsouffle à se remettre sur pied et qu'elle avait, en plus, posé sa cape sur ses épaules. Une première, ça ne lui ressemblait pas vraiment de faire ça mais au fond, elle trouvait ça plaisant de venir en aide aux autres. Même si elle ne l'admettrait jamais.

Un léger sursaut lui échappa quand Sovahnn confirma que le directeur était toujours comme ça. Il n'allait quand même pas s'amuser à faire voler tous ses élèves de cette manière hein ?! Heureusement, elle fut bien vite rassurée quand la demoiselle ajouta qu'il lui donnait des cours particuliers. C'était sans doute pour ça qu'il la faisait voler, Kate n'avait donc rien à craindre. Enfin une bonne nouvelle ! De bonne humeur, elle décida même de l'aider à sécher ses vêtements puisque, visiblement, elle avait du mal à y parvenir elle-même. Et à en juger par l'énorme flaque dû à la neige fondue et à l'inquiétante trace noire qui était apparue sur l'arbre derrière l'autre blonde, mieux valait ne pas la laisser réessayer. D'un simple geste de baguette, Kate sécha donc l'étrange jeune fille qu'elle côtoyait depuis quelques minutes. C'était peu, mais suffisant pour dire qu'avec elle, on devait rarement s'ennuyer, et encore, elle doutait fortement que ça puisse arriver.

- Tu seras mieux comme ça, ça serait bête d'attraper un rhume alors que l'hiver n'est même pas encore là.

De quoi elle parlait elle ?! Depuis quand se souciait elle de la santé d'autrui ? Ou plutôt, ça lui arrivait de se soucier de la santé des autres, mais seulement quand ça la concernait. Par exemple, elle détestait que ses parents soient malades parce qu'ils infestaient le manoir de germes, ou encore, elle ne supportait pas que les garçons qu'elle fréquentait soient en mauvaise santé, hors de question d'attraper leur microbes ! Mais là, ça ne la concernait en rien et pourtant, elle semblait s'en soucier. Elle avait vraiment trop peu dormi cette nuit, il faudrait qu'elle corrige ça.

À en juger par le flux débiteur de parole de la demoiselle à l'évocation de son coma, elle n'avait pas très envie de s'attarder sur le sujet et Kate décida qu'il était plus sage de ne pas en parler. D'autant plus qu'elle détestait qu'on s’immisce dans sa vie privée de manière aussi grossière alors elle n'allait pas le faire à son tour.

- C'est gentil de sa part de t'aider... Enfin je suppose.

En fait, elle trouvait ça plutôt flippant mais elle se garda bien de le dire. Rouée de coups ? Trempée ? Roussie ? Mais quel genre de cours lui donnait il à la fin ?! Une chose était sûre néanmoins : elle avait bien raison de se tenir éloigné du directeur. Enfin bon, elle ne put qu'être soulagée quand la conversation revint vers un sujet normal, parce que parlait de Rivers senior ne faisait qu'accentuer ses angoisses alors qu'Alec... Non vraiment, elle n'avait aucun problème de parler d'Alec.

- Oui, j'y étais. D'ailleurs, il aurait pu choisir un autre jour pour sa petite fête, je doute que les participants aient été nombreux à se lever ce matin.

Elle par exemple s'était levée du lit d'Alec dans le seul but de rejoindre le sien, hors de question d'aller en cours avec une gueule de bois pareille. Après deux ans à vivre comme une nonne, elle avait décidément bien perdu sa capacité à faire la fête en étant fraîche le lendemain.

- Enfin je suppose que c'est de notre faute, quelle idée d'aller à une fête organisée un lundi soir aussi ? Mais bon, visiblement tout le monde s'est bien amusé et la soirée s'est bien passée, et bien finie.

Même si pour sa part elle avait fini dans le lit d'un garçon, plus jeune qu'elle de surcroît, mais ça, elle se garda bien de le lui dire. D'autant plus que si Sovahnn était une amie d'Alec, elle le saurait peut être de sa bouche à lui.  



© Aelyne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2375
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Dim 19 Oct 2014 - 9:06

Si le réveil s’était avéré compliqué, il fallait croire que la soirée réservait, elle, un certain nombre de surprises. C’était en effet avec un certain besoin de sortir prendre l’air, de se dépenser que la jeune femme en était arrivée à cette situation. Et non, un tel plan n’impliquait apparemment pas un entraînement de quelques heures dans le calme et l’isolement. Non, non. Ça induisait un besoin à peine réfréné de couper la tête à celle avec qui Alec avait fini la soirée la veille puis de se faire surprendre par Logan pour finalement faire un vol plané de quelques mètres et atterrir dans un superbe tas de neige. Ah ! Oui. Et tenter de se sécher et manquer de bruler vive. Heureusement, il y avait la belle blonde en face d’elle pour améliorer un peu la situation parce que là, il fallait le dire, elle avait l’impression d’enchaîner pas mal.

- Tu seras mieux comme ça, ça serait bête d'attraper un rhume alors que l'hiver n'est même pas encore là.
« Ouais, j’te le ferais pas dire. Ya des jours comme ça où on devrait rester sous la couette avec notre gueule de bois et… j’sais pas ? Un chat, une bouillotte, un livre et du chocolat. »

La jeune femme s’était emmitouflée dans la cape que la Serpentard lui tendait jusqu’à ce que celle-ci lui ait lancé ce fameux sort dont Enzo se servait très couramment et qui permettait d’éviter une pneumonie.

« Moi et mes sous-vêtements te disons merci ! »

Oui, parce qu’elle était jusqu’ici déjà trempée jusqu’aux os. Comme quoi, il ne devait pas y avoir qu’Enzo à avoir l’option chauffage intégré.
De cette situation, Kate en était arrivée à lui demander pourquoi Logan agissait ainsi et, surtout, s’il le faisait avec tous ses élèves. Non, heureusement, elle faisait partie des quelques privilégier. Et elle entendait par là qu’elle passait sérieusement des mauvais quarts d’heure mais, qu’au final, sa technique un peu brute de décoffrage semblait bien marcher. On pouvait bien gueuler autant que possible, au moins lui, obtenait des résultats et c’était probablement le plus important. Après tout, elle avait fini par avoir sa première année hein ! Unique et seule élève de son âge à se retrouver face à des mômes. Pour le coup, elle n’avait pas eu besoin de se faire prier pour ne pas se bouger et aller en cours aujourd'hui… comme pour beaucoup d’autres.

- C'est gentil de sa part de t'aider... Enfin je suppose.
« Ouais… oui oui, c’est gentil. Un peu dur à vivre dans les faits, mais utile. Et encore, tu verrais la tronche d’Alec quand il en sort, je pense que c’est largement pire que moi. Enfin bref. »

Ça, il n’aurait probablement pas aimé qu’on le dise. Eh bien merde, ça lui avait échappé. Oh allé ! Ça brosse ton côté viril dans le sens du poil, monsieur l’homme valeureux qui vis bien les coups et blessures en tout genre. Là aussi, bref. L’évocation d’Alec lui avait d’ailleurs permis de switcher vers un sujet plus positif mis à part pour leurs neurones fortement éprouvés dans la soirée : la fête.

- Oui, j'y étais. D'ailleurs, il aurait pu choisir un autre jour pour sa petite fête, je doute que les participants aient été nombreux à se lever ce matin.
« Ouais ben ça c’est clair, j’ai cru que je n’allais jamais m’extirper de mon lit… j’me suis bougée pour certains cours mais ça a été... sélectif, perso. »

D’un autre côté, elles étaient grandes et capables de décider lorsqu’il était intelligent de boire jusqu’au bout de la nuit et quand ça n’était pas très malin. Eh bien elles n’avaient pas forcément fait les choix adaptés hier soir manifestement.

- Enfin je suppose que c'est de notre faute, quelle idée d'aller à une fête organisée un lundi soir aussi ? Mais bon, visiblement tout le monde s'est bien amusé et la soirée s'est bien passée, et bien finie.
« Tout à fait d’accord. Eh puis, oui, tu m’étonnes, finir dans le lit d’Alec c’est plutôt une bonne fin de soirée. »

Petit rire. Bug.

« Euh… nan, c’était pas exactement ce que je voulais dire. Ça m’a échappé. C’était pas… j’veux dire, ni agressif, ni… inquisiteur. C’était.. à peine ironique même. J’suis juste sur son tableau de chasse, on a un passif tous les deux et… tu sais quoi ? J’vais aller voir ailleurs si j’y suis et à la limite, disparaitre dans un trou de souris si j’en trouve un. Ça me parait être un bon plan ça. C’était con. Désolée. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Sam 8 Nov 2014 - 17:42





What does it seems ?


 


Rester au lit, bien au chaud sous sa couette, avec son chat, un bon livre et du chocolat – de préférence un chocolat chaud – voilà qui était un programme bien tentant et qui ressemblait plus ou moins à celui qu'avait eu Kate en ce début de semaine. Alors qu'il aurait du en être tout à fait autrement, elle avait passé la journée à décuvée dans son lit, après être sortie de celui d'Alec, et à somnoler à intervalles plus ou moins réguliers. Enfin, ce n'était pas vraiment le moment de penser à la cuite qu'elle s'était misérablement pris la veille et heureusement, la blonde qui lui faisait face et ses sous-vêtements lui permirent de se changer les idées. Jusqu'à ce que le sujet dérive sur le – terrifiant – directeur de Poudlard. Curieusement, à ce moment là, penser à la soirée de la veille lui semblait bien plus intéressant. Néanmoins, elle écouta sagement ce que Sovahnn avait à lui dire et fut hautement soulagée d'apprendre que monsieur Rivers ne maltraitait pas tous les élèves du château, juste quelques uns triés sur le volet. Tant mieux ! Elle ne tenait pas vraiment à se retrouver face à face avec le grand manitou du château. Une petite grimace s'afficha malencontreusement sur son visage quand la blonde affirma qu'Alec était dans un bien pire état après ses séances avec le directeur. Charmant... Bizarrement, elle se serait bien passée de cette information. Raison pour laquelle elle sauta sur l'occasion pour changer définitivement de sujet quand la demoiselle lui parla de sa difficulté à sortir du lit pour aller en cours.

- Pour ma part, je n'ai pas eu le courage de sortir du lit, et encore moins pour aller en cours. J'espère que je n'aurais pas trop d'ennuis d'ailleurs, même si je pense que ça devrait aller.

Elle devrait surtout rattraper les cours qu'elle avait manqué, et pour ça, elle devrait attraper l'un de ses camarades pour lui demander ses notes. Heureusement qu'elle s'entendait plutôt bien avec certains, sinon jamais elle n'aurait pu rattraper son retard. Elle était en train de songer à qui est ce qu'elle allait emprunter ses cours lorsqu'une phrase de Sovahnn la fit totalement planter.

Pardon, quoi ?! Elle était sérieusement en train de parler du fait qu'elle avait fini dans le lit d'Alec ?! Il n'en fallut pas plus pour que Kate devienne toute pâle et qu'elle la regarde fixement sans comprendre. Peut être était-elle jalouse pour réagir ainsi ? Mais si c'était le cas, elle n'avait pas à s'en faire étant donné que Kate n'avait nullement l'intention de retourner visiter le lit de Rivers ! D'autant plus qu'elle regrettait d'avoir couché avec lui. Non pas qu'elle n'avait pas apprécier ce qui s'était passé, mais ce n'était pas vraiment ce qu'elle aurait dû faire.

- Non mais reste, y'a pas de mal tu sais...

Elle était devenue complètement masochiste ou quoi ? Enfin, non pas qu'elle n'appréciait pas la compagnie de la jeune fille hein, elle la trouvait très gentille et plutôt sympathique, mais elle n'avait pas vraiment envie de continuer de parler de sa folle nuit avec le serpentard.

- Et puis, si ça peut te rassurer...je suis pas prête de recommencer et je n'aurais pas dû passer la nuit avec lui non plus, donc ne t'inquiète pas pour ça...

C'était elle ou la situation devenait carrément gênante ? D'autant plus qu'elle s'était retenue à grand peine de parler de sa situation avec Eliott. Se confier à une parfaite inconnue n'était pas vraiment son genre, aussi préféra-t-elle se taire avant de ne faire une autre boulette de ce genre.

- On ferait mieux de rentrer, il fera meilleur à l'intérieur...

Vaine tentative de changer de sujet, mais aussi réellement besoin de rentrer. Depuis qu'elle avait passer sa cape à Sovahnn, elle ressentait beaucoup plus nettement la morsure du froid et rentrer au chaud lui ferait beaucoup de bien, ne lui rester plus qu'à espérer que la blonde accepterait de rentrer.



© Aelyne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2375
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Dim 9 Nov 2014 - 16:33

C’est le choc ça. Un tas de neige et pouf, les idées ne sont finalement pas réellement refroidies mais plutôt bouleversées au point de raconter de la merde, s’emporter à une curiosité digne de Desperate Housewives histoire de tomber dans une situation parfaitement gênante typique de la crétine qui ne tourne pas sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Dommage. Réellement dommage en fait. Parce que, oui, Sovahnn avait tendance à parler trop vite parfois, c’était relativement évident. Elle avait d’ailleurs tendance à tout faire trop vite : rire, pleurer, hurler, baiser ou s’attacher. C’est idiot et assez enfantin comme comportement, mais voilà, elle avait aussi des raisons d’être comme ça et ce côté naturel et spontané constituait également une grande part de sa personnalité. Qu’on l’aime ou non, ça faisait partis d’elle et par conséquent, ça n’était pas forcément quelque chose de simple à modifier. Surtout que, finalement, elle n’en avait aucune envie. En réalité, elle s’était assagie depuis ces quelques mois de calme au château mais il lui semblait tourner à régime réduit, être en mode avance lente sur un lecteur cassette. Référence d’un autre siècle et d’un autre monde, tout à fait. En même temps, c’était de là bas qu’elle venait alors pourquoi s’en priver ?

Si le sujet du directeur était déjà potentiellement assez compliqué puisqu’il s’agissait tout de même d’un homme important avec qui elle avait partagé des instants de vie, le sujet qui concernait le cousin de celui-ci était largement plus casse-gueule que ça. Qu’est-ce qu’elle risquait dans le premier cas au juste ? De sortir quelque chose qu’il préférait garder secret et donc de se faire liquéfier la cervelle ? Probablement. Ce qui n’arriverait pas avec Alec. Non, lorsqu’elle avait posé sa merveilleuse et totalement déplacée petite question, la jeune femme s’était simplement immédiatement mortifiée de honte. Ça n’était pas… bref, ça n’était pas quelque chose que l’on demande, tout simplement. C’était hors propos. Elle faisait ce qu’elle voulait de son cul, en gros. Et, elle… aussi. Oui, certes. Mais justement, il y avait passé un certain temps dans le lit d’Alec, son cul. Forcément, il s’en sortait un certain sentiment qu’elle peinait à associer à de la jalousie. Un putain de sentiment de merde qui la saoulait royalement à vrai dire. Que d’éloquence !

En parlant d’éloquence, c’était donc avec une grimace que la jolie blonde avait tenté de s’excuser, de passer à un autre sujet comme l’idée assez attirante d’une fuite incessamment sous peu.

- Non mais reste, y'a pas de mal tu sais...

Pas de mal ? C’était déjà pas mal en soi. A vrai dire, malgré son air ahuri à l’instant où Sovahnn avait évoqué son sujet de questionnement, la jeune femme avait plutôt tendance à prendre bien les choses. Comme quoi, elle s’inquiétait sans raisons fallait-il croire. Etrange puisqu’elle était plutôt du genre insouciante. Il fallait croire que ça n’était pas le cas lorsqu’elle risquait d’avoir blessé ou offusqué quelqu’un. Du moins, tant que ça n’était pas un Supérieur ou autre individu du genre disons. Ou Alec. Ouais, Alec, bizarrement, elle s’en battait les ovaires de l’offusquer =D. Chose relativement compliquée à réaliser d’ailleurs. Et oui, le vocabulaire de cette réponse est de l’ordre du familier. Et alors ?

- Et puis, si ça peut te rassurer...je suis pas prête de recommencer et je n'aurais pas dû passer la nuit avec lui non plus, donc ne t'inquiète pas pour ça...
« Ah mais je ne dis pas que je ne recommencerais pas ou que je n’aurais pas dû passer la nuit avec. Et… c’est probablement pas la réponse la plus adaptée. Et… enfin bref. Ok. On va passer à autre chose. »

Donc elle avait bien couché avec. Tu te tourne souvent vers les blondes plutôt que les rousses ces derniers temps mon très cher Alec, c’est normal ? Non, une interrogation comme ça au passage. Avec Mack ça va ? Oui, ok, ça, c’était de la psychologie de comptoir. Comme si elle se disait que cette attirance plus marquée était due à un quelconque évènement avec sa sœur, elle-même blonde. Aucun sens. Surtout que sur le nombre de jolies filles à Poudlard, l’algorythme de ses coucheries devait… bref.

- On ferait mieux de rentrer, il fera meilleur à l'intérieur...
« Oui ! Ouais bonne idée. »

Se réchauffer, boire un chocolat chaud sous une énorme couette avec quelques petits gâteaux, voilà ce qui l’alléchait là tout de suite.

« Et sinon, j’ai quand même passé pas mal de temps dans les soirées des Serpentards… voir même dans votre salle commune. Je ne suis au château que depuis un certain nombre de mois, c’est probablement pour ça mais j’ai pas l’impression de t’y avoir beaucoup vu. C’est moi ? … Après, il y a tellement de monde dans ces trucs là que c’est probablement normal aussi hein. »

Les deux jeunes femmes s’étaient dirigées jusque dans le hall où la chaleur bienvenue et le manque de vent permit à la jeune femme de pousser un soupire de soulagement. Incroyable comme le corps peut baisser en température soudainement parfois. Le balai sur l’épaule, elle se demandait soudain où elles iraient ? Se séparer tout de suite ? Discuter encore un peu ? Fuir cette gêne ambiante ?

Ou pire ?

Alec était apparu dans son champ de vision, l’embrassant soudainement sans qu’elle ne puisse réagir. Ça, c’était très con… surtout qu’il aurait pu se prendre un coup de balai bien mérité pour le coup. Mais voilà, elle l’aimait quand même relativement assez pour éviter de lui en foutre une quand il n’avait … pas … été pire que d’ordinaire. Disons ça comme ça. Ses proches comprendront.
Se reculant, il croisa le regard de Kate aux côtés de la jaune. Petit haussement d’épaule. Il semblait se dire « ah ouais, c’est avec elle que j’ai passé la nuit, pas Sovahnn »…. Pour finalement, l’embrasser également et disparaitre derrière elles, rattrapant Jayden qui passait par là.

« Tu vois… c’était pas la situation d’avant qui était gênante. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Mar 2 Déc 2014 - 11:41





What does it seems ?


 


Changer de sujet, trouver une diversion, une habile pirouette qui lui permettrait de ne plus avoir à parler de la nuit qu'elle avait passé en compagne d'Alec. Trouver un moyen de ne plus y penser d'ailleurs serait le bienvenu. Le mieux aurait sans doute été de laisser Sovahnn partir, mais curieusement Kate l'avait retenue. Pourquoi ? Elle n'en avait fichtrement aucune idée ! Peut être était ce parce qu'elle trouvait la compagnie de la blonde rafraîchissante, et divertissante, malgré ses questions déplacées et son manque apparemment de case « censure » dans son esprit. Oui, Sovahnn était une demoiselle étrange et c'était sans doute pour ça qu'elle était plus indulgente avec elle, ou qu'elle recherchait sa compagnie. Finalement, elle proposa de retourner dans la château et fut soulagée de voir que la blonde qui lui faisait face acceptait vivement. Au moins, elle aussi semblait vouloir changer de sujet de discussion, raison pour laquelle la serpentarde n'avait d'ailleurs pas répondu à sa remarque. Sans plus attendre, elle suivit donc l'autre blonde vers le château et accueillit avec joie la chaleur bienfaitrice du hall dans lequel ni le vent ni le froid ne s'engouffrait. Elle en profita même pour se frotter le bout du nez qui commençait à devenir un véritable glaçon avant d'être interrompue par Sovahnn.

Apparemment, la demoiselle passait pas mal de temps dans la salle commune des verts et argents, ce qui n'avait rien d'étonnant si elle était une amie d'Alec et elle s'étonnait de ne pas l'y avoir déjà croisée. Ce dernier point n'étonnait guère Kate pour sa part, surtout si Sovahnn n'était au château que depuis quelques mois. On ne pouvait pas vraiment dire que la salle commune de sa maison faisait parti des lieux qu'elle fréquentait le plus. Certes, elle s'y rendait plus souvent depuis septembre, mais du temps des supérieurs, elle préférait ne pas trop s'y attardait. Elle n'était pas sans savoir que certains de ses camarades partageaient les idéaux des bourreaux qui avaient envahis Poudlard pendant deux ans et...disons qu'elle préférait se tenir éloignée de leurs baguettes. Certains diront sans doutes qu'elle s'était comportée avec lâcheté, pour sa part elle préférait penser qu'elle avait agi selon son instinct de conservation. Même si elle reconnaissait, en son fort intérieur seulement, que c'était sa phobie des supérieurs qui avait, avant toute autre chose, motivait son instinct de conservation.

- Oh...disons que pendant un certains temps, je ne passais pas beaucoup de temps dans la salle commune, ce n'est donc pas étonnant qu'on ne se soit jamais croisée. Il me semble que je ne me suis pas présentée, excuse moi. Je m'appelle Kate, Kate Ravelston. Enchantée.

Si ses souvenirs étaient exacts, elle n'avait jamais passé autant de temps à parler avec une personne sans jamais se présenter. Signe de plus, si besoin était, qu'elle ne faisait rien comme d'habitude en compagnie de la blonde, mais d'un certain point de vue, ça lui faisait du bien. Dans ces conditions, elle avait vraiment l'impression d'être une jeune fille comme toutes les autres et non une pauvre née moldue hantée par ses propres démons qui ne savait plus trop où elle en était actuellement. C'était d'ailleurs pour ça qu'elle n'avait pas très envie de la quitter de si tôt, mais elle ne voulait pas non plus retenir la demoiselle. D'autant plus qu'elles étaient à présent dans le hall et qu'il faudrait qu'elles prennent vite une décision. Après tout, elles n'allaient pas rester plantées là indéfiniment ! Kate était toujours en plein débat avec elle même quant à l'attitude à avoir lorsqu'elle vit Alec avancer vers elles. Elle ne savait pas vraiment si elle devait se réjouir ou non, mais une pensée s'imposa clairement dans son esprit : manquait plus que lui...

Incrédule, elle l'observa s'avancer vers Sovahnn pour l'embrasser à pleine bouche avant de reculer. Et bien, il ne manquait pas d'air celui là. Était ce là sa manière de dire bonjour ou une quelconque habitude entre eux ? Enfin, dans l'absolu elle s'en moquait totalement, ils faisaient ce qu'ils voulaient. Après tout, ils étaient tous les deux majeurs et suffisamment mature, du moins l'espérait elle, pour savoir ce qu'ils faisaient, ce n'était donc pas son problème. Pourtant, un léger sentiment de malaise s'empara d'elle quand le brun posa les yeux sur elle. Alors quand il haussa les épaules pour s'approchait d'elle, elle fut complètement perdue et fut totalement incapable de bouger. Les yeux ronds comme deux boursoufs, elle se laissa embrasser sans pouvoir bouger ne serait ce que son petit doigt puis le regarda s'éloigner avec une jolie rousse. D'accord... Ce qu'il venait de se passer était pour le moins étrange ! Apparemment pour Alec, passer d'une fille à une autre était une chose tout à fait normal. Enfin bon, dans l'absolu il faisait ce qu'il voulait, mais il ne semblait pas se rendre compte de la sensation de malaise qu'il venait de créer avec ses baisers. Sensation qui fut confirmer par la remarque de Sovahnn. Sans trop savoir pourquoi, Kate éclata soudainement de rire en se tournant vers la blonde. La situation était tellement surréaliste qu'elle n'avait pu se retenir. Une fois qu'elle fut calmée, elle se contenta d'adresser un sourire à la demoiselle.

- Il a l'air totalement à côté de ses pompes ! Il est toujours comme ça ou c'est les restes de la soirée qui font ça selon toi ? Parce que bon, pour penser qu'embrasser successivement deux filles l'une après l'autre alors qu'elles sont ensembles est une bonne idée...je crois que c'est un peu inquiétant là.

Autant prendre les choses à la rigolade, sinon elle allait sûrement passer des heures à réfléchir à ce qu'il venait de se passer et ce n'était pas vraiment ce dont elle avait besoin, ni même envie, pour le moment. Et puis, le fait qu'il ait embrassé Sovahnn montrait bien que ce baiser était sans conséquence. Enfin, à son sens, ce double baiser montrait surtout qu'Alec semblait avoir d'étranges relations avec la gente féminine, mais elle s'en moquait bien à vrai dire. Elle en avait marre de se prendre la tête pour des broutilles et il était grand temps qu'elle profite de sa vie et de sa jeunesse. Merde à la fin !

- J'ai bien envie d'un chocolat chaud, je crois que je vais aller faire un tour en cuisine. Ça te tente ?

Oui parce qu'elles pouvaient rester des heures à se regarder aussi hébétée l'une que l'autre à cause du comportement du brun ou bien prendre les choses en main et se bouger. Pour sa part, Kate préférait la deuxième option. Elle commençait à en avoir assez de se prendre la tête à cause des hommes !



© Aelyne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2375
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   Mer 10 Déc 2014 - 0:01


- Oh...disons que pendant un certains temps, je ne passais pas beaucoup de temps dans la salle commune, ce n'est donc pas étonnant qu'on ne se soit jamais croisée. Il me semble que je ne me suis pas présentée, excuse moi. Je m'appelle Kate, Kate Ravelston. Enchantée.

Cela expliquait que la jeune femme ne l’avait pas souvent croisée. En effet, à l’inverse de sa comparse (oui, j’ai utilisé le mot comparse), Sovahnn n’avait pas souvent retrouvé l’ambiance échaudée de la salle commune des Serpentards lors des fêtes qu’Alec organisait ces derniers temps. Pourtant, contrairement à Kate, elle y avait passé de longues nuits lors de la domination des Supérieurs. Il fallait croire qu’elle cherchait la merde. Née et élevée dans une famille moldue, la jeune femme s’était pourtant imposée dans ce monde qui ne voulait pas d’elle et, si ça n’avait pas toujours été facile, c’était cette difficulté qui lui manquait. Elle n’avait eu de cesse que de se battre depuis son réveil : comprendre qui elle était, trouver des solutions à ses peurs et ses manques, comprendre ce qu’il s’était passé, se trouver une identité, se forger une existence, des contacts, trouver sa force dans un monde qu’elle ne comprenait pas, appréhender cet univers qui avait tout d’étranger, accepté les autres malgré leurs différences, se prouver qu’elle pouvait résister à l’adversité. BREF : pas exactement les vacances. Mais c’était ce qui lui avait donné cette impression si puissante d’exister. Et là, tout c’était arrêté. Il lui semblait qu’elle avait fait un travail de dix ans en quelques mois et qu’à présent tout semblait se calmer alors qu’elle aurait aimé continuer d’avancer avec autant d’ardeur qu’avant. Trop de changements de rythmes. Et c’était justement pour cela qu’elle avait cessé d’aller chez les Serpentards. Pourtant, son avantage était que, sans même s’ne être rendue compte au début, elle avait fraternisé (vous pouvez grincer des dents) avec la bonne personne. Il était fort probable que - même si Alec l’avait royalement lâchée dans la fosse aux lions un grand nombre de fois – on ne l’ait pas tant embêté que ça justement grâce à son lien avec le jeune homme.
Enfin, c’était une hypothèse.

« Oui c’est vrai. Enchantée aussi. Malgré des débuts tumultueux. »

Un petit rire s’était échappé de ses lèvres. En même temps, elle avait toujours tendance à tout faire d’une manière un peu étonnante. Il n’y avait pas grand monde qu’elle ait connu de manière tout à fait ordinaire ici. Entre Enzo, Jillian, Alec ou Lucas par exemple, elle frôlait les nouvelles romanesques (ou non) à chaque fois.
De toute manière, ses grandes réflexions sur ses rencontres fortuites au sein du château durent couper court puisqu’en face d’elle, la porte menant aux sous-sols venaient de s’ouvrir sur un Alec un peu à l’Ouest. Son regard s’était immédiatement posé sur elle, faisait apparaitre un petit sourire sur ces lèvres qui… virent bien vite prendre les siennes. Il n’a pas fait ça ? Si si, il l’a fait. Il avait même fait pire puisque la seconde d’après, il buguait sur Kate avant de lui réserver le même accueil. O-kay.
A vrai dire, ça n’étonnait pas particulièrement la jeune femme, mais si elle avait plutôt l’habitude de ce genre de comportement totalement déplacé face à elles et d’autres de ses… conquêtes régulières (là, c’est elle qui grince des dents..), c’était moins le cas face à des coups d’un soir. Et à ce qu’elle en savait, c’était le cas de Kate. Mais bon.
Alec c’était donc éloigné indemne, sans soucis, tel que son air insouciant le sous-entendait alors que les deux jeunes femmes se fixaient limite en chien de faïence, ne sachant pas trop comment réagir. Face à Mack ou Jordane, Sovahnn n’aurait probablement même pas relevé, mais là, la situation faisait quoi… voilà.

Et puis, finalement, Kate c’était mise à rire. Un rire franc et détaché qui détendit immédiatement Sovahnn. C’est bon, niquel, elle réagissait comme elle. Amen. Ainsi, la belle Poufsouffle s’était joint à elle pour se marrer de la situation. Tout allait bien, elle n’avait pas taclé Alec pour le castrer, c’était déjà pas mal en soit. Qu’elle prenne les choses à la rigolade, c’était simplement le must.
Cela dit, elle avait probablement un peu hésité non ?

- Il a l'air totalement à côté de ses pompes ! Il est toujours comme ça ou c'est les restes de la soirée qui font ça selon toi ? Parce que bon, pour penser qu'embrasser successivement deux filles l'une après l'autre alors qu'elles sont ensembles est une bonne idée...je crois que c'est un peu inquiétant là.

Grand sourire.

« Oh nan, c’est assez habituel comme état, c’est ça le pire. »

Une petite grimace sur le visage, la jeune femme l’avait regardé s’éloigner du coin de l’œil. Non, c’était normal comme comportement. On supporte ou pas. Bizarrement, elle passait son temps à revenir vers lui-même lorsqu’elle décidait que c’était bon, qu’elle avait assez donné. Eh bien non, pas assez, manifestement.

- J'ai bien envie d'un chocolat chaud, je crois que je vais aller faire un tour en cuisine. Ça te tente ?
« Allé, roule ! C’est parti. »

Elles s’étaient donc dirigées vers les cuisines où les elfes avaient salué Sovahnn avec joie. Dire que c’était avec Enzo qu’elle était arrivée ici la première fois. Excellent souvenir. C’était en ressortant des lieux qu’elle avait fini par l’amener sur le tapis.

« J’suis arrivée au château il y a quelques mois. Enfin un an… un peu plus/un peu moins, je sais plus trop. M’enfin dans tous les cas, un ami m’a amené là, j’te raconte pas la panique en les voyant. Du coup j’crois qu’ils se souviennent bien de moi. »

Ah oui au fait.

« Ouais, j’ai fait une découverte très tardive du monde de la magie. »

Oui, elle savait parfaitement qu’elle pouvait très bien se mettre en danger en disant un truc pareil, mais dans ses yeux brillaient l’assurance. Elle avait décidé depuis longtemps qu’elle n’irait pas se terrer parce que des cons voulaient faire tourner le monde à leur rythme. Elle avait le sien, et jamais les Supérieurs ne tiendraient la cadence. Alors elle suivait ses choix, même s’ils étaient dangereux et peu réfléchis, c’était comme ça qu’elle fonctionnait. Pas de case censure, que ce soit en sujets de discussions, questions ou actions. C’était comme ça. Il faut bien l’admettre parfois. Il fallait croire que son lobe frontal avait zappé l’option réflexion avant la prise de décision.

« ‘Faut pas s’en offusquer, il est comme ça avec tout le monde, c’est son mode de fonctionnement. Aucune relation n’a d’importance, pas sur ce plan là en tout cas. Il fait comme si c’était pas le cas, mais en vrai, il se mettrait dans la merde pour aider les autres. Simplement… la majorité des choses, il les considère comme futiles et, honnêtement, j’suis assez d’accord avec lui. On a pas tant de temps que ça pour se permettre de se prendre la tête sur des sujets qui en valent pas le coup. Et le sexe, ça vaut pas le coup. »

Navrée pour les puristes.

« Le chocolat, ça vaut le coup. »

Sovahnn, tu sors !
Posée contre un mur, la jeune femme fit un petit sourire en prenant une grande lampée de chocolat chaud.
Je trouve qu’on est très tournées vers le chocolat chaud ces derniers temps, cela dit en passant.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: What does it seems ? - Kate   

Revenir en haut Aller en bas
 
What does it seems ? - Kate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kate Weasley [Validée]
» Drago Malefoy ♣ Andrew Hurthlake ♣ Ezekiel Wayland ♣ Jace Donovan ♣ Merrick Herondale ♣ Shane Danvers ♣ Jolan Sutherland ♣ Kate Banks ♣ Jynx N. Caine (♣ Heath St John)
» Kate Hudson
» Kate Xa'Kaya
» Alyssa Davis ft. Mary-Kate Olsen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole.-
Sauter vers: