AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Things we lost in the fire ▬ Megan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Things we lost in the fire ▬ Megan   Mar 12 Aoû 2014 - 21:44

Lundi 17 Novembre 2014 – Après le repas du soir
Things we lost in the fire



Megan & Enzo

« Ryans ? »

Le Lac est hyper calme ce matin. C’est assez étrange d’ailleurs parce qu’il pleut et je crois même qu’il y a un peu de vent. D’un autre côté … C’est juste un lac alors quoi de plus normal ? Planté devant la fenêtre, mon sweat dans les mains sans trop y faire gaffe, j’ai les yeux perdus sur l’extérieur et plus précisément sur le lac comme si je m’attendais à voir d’immenses vagues mettre un peu d’activité là dedans, comme si … comme je le faisais chez moi en fait, à Lakes, où la première chose que je faisais en me levant le matin c’était me précipiter vers la fenêtre pour ouvrir les volets et voir comment était l’océan. S’il était calme et plat j’étais déçu tout en relativisant quand même, me disant que c’était peut être différent un peu plus loin ou que ça allait se lever dans la journée. A contrario, si les éléments étaient sinon déchainés au moins conciliants, je sautais dans mon short et je filais dehors en quatrième vitesse parfois même avant que le reste de la maison soit réveillé et j’attrapai ma planche pour aller m’amuser un peu et retrouver mon élément.

« Enzo ! »
« Hein ?! »

Sursaut. Pendant l’espace d’un instant j’ai oublié que je n’étais pas seul, et surtout que je n’étais pas dans ma chambre à Lakes et donc pas face à l’Océan. Déception. Quand je me retourne Josh me regarde comme si j’étais un extraterrestre …

« On va être à la bourre, tu viens ? »
« Ah … oui … Ouais, ouais, j’arrive. »

Je crois que je suis bien parti pour planer une bonne partie de la journée mais ça ne m’empêche pas d’enfiler mon sweat et d’attraper mon sac avant de gratouiller la tête de Lune et de suivre mon camarade de classe, de maison et de dortoir, dans les escaliers direction la Salle Commune puis surtout la Grande Salle pour le petit déjeuner.

« T’étais loin là, hein ? »
« Un peu ouais. »

Et sachant que notre premier cours de la journée n’est autre que Histoire de la Magie, ça ne risque pas d’aller en s’arrangeant. Je ne fais pas spécialement de folie ces derniers temps, pas du tout même, mais je sens bien que je commence à fatiguer aussi bien physiquement que mentalement alors je dois le dire : J’ai hâte que les vacances arrivent. Envie d’un break, histoire de remettre mes idées en place et de débrancher de l’école pendant quelques jours. Ça ne fera de mal à personne.

HDM, SACM, Potion et Botanique, puis Astronomie de minuit à 2h du matin, je m’en réjouie d’avance. Dans le lot il n’y a pas grand-chose qui me fait envie et même si je suis très heureux du retour d’Ismaelle malgré la mauvaise nouvelle, j’ai un peu honte de le dire mais même son cours ne m’emballe pas des masses aujourd’hui. J’ai déjà vu tout ça l’année dernière, et je passe énormément de temps en contact avec les Créatures ou le nez dans un bouquin pour en apprendre encore et toujours plus par moi-même alors oui, autant dire les choses clairement, en ce moment je m’ennuie en cours et ça me fait chier d’avoir le sentiment que tout ça est interminable. Sixième année … Après les différentes discussions que j’ai pu avoir avec des élèves plus âgés ces derniers temps j’ai l’impression que je n’en verrais jamais le bout. Sérieusement, finir la première partie de ma scolarité à 23 ans ça ne m’enchante pas du tout et encore moins si j’envisage de continuer après ça. Rester le derrière vissé derrière un bureau pendant encore des années, soyons sérieux, je ne tiendrais jamais sauf si j'y trouve un minimum d'intérêt et de pratique en parallèle.

~*~

La tête toujours un peu dans le gaz, j’ai pris mon p’tit dej en compagnie de Josh et Aaron puis on a filé en HDM. Le nouveau Prof est un peu flippant mais ne rend en tout cas pas la matière plus attractive qu’elle ne l’était avant. La matinée passe lentement, le cours de SACM commence …

« Est-ce que quelqu’un prend les cours pour Lukas ? »

Spontanément je lève la main, allez savoir pourquoi.

« Merci Enzo. »

J’en sais rien, j’ai juste pas réfléchi  et je ne regrette pas du tout. Je pense pas qu’on puise dire qu’on est ami lui et moi mais on ne se déteste pas pour autant et puis si je peux rendre service … Je l’ai vu tomber hier – oui j’ai mis les pieds dans le stade et alors ? Même si on ne se parle plus vraiment, je voulais quand même voir Sovahnn jouer, elle et d’autres, mais ma répulsion pour le Quidditch est toujours bien vivace – et ça m’a fait un choc.

~*~

Aujourd’hui je passe la journée avec les gars de ma classe, pas étonnant quand on sait que c’est la journée ou plutôt une des journées la plus remplie de la semaine. Repas inclus. Je suis un peu en mode automatique mais efficace au minimum acceptable. Pendant le cours de SACM je n’ai pas pu m’empêcher de ressasser ce que m’a dit Isma hier, à propos de son fils, et même si par je ne sais quel miracle j’arrive à ne pas trop me laisser envahir par tout un tas d’émotions je ne peux pas dire que ça ne me touche pas. J'en ai parlé à Kyle hier soir, parce que tout comme moi il a été un des premiers à être au courant pour la grossesse, et aussi parce que c'est le genre d'info que je ne me vois pas lui cacher tout simplement. Je sais qu'il apprécie beaucoup Isma lui aussi, j'ai pensé qu'il aurait envie de le savoir donc je lui ai annoncé la mauvaise nouvelle, mais aussi la bonne puisque notre métisse préférée est de retour et même si les circonstances sont plutôt négatives je ne peux pas nier que je suis vraiment content qu'elle soit là à nouveau. Elle m'a vraiment manqué, et je sais que c'est une Prof et moi un élève mais … Je m'en fous, elle est bien plus que ça pour moi et ça ne regarde personne.

Fin d'après midi, j'ai les mains pleine de terre et rentre au château après le cours de Botanique. Encore une fois c'était vraiment passionnant et le Prof est trop génial … Ironie. Y a rien à faire j'aime pas ce type, ni cette matière, mais je sais qu'il y a une part de mon sale caractère là dessous. Ça ne m'empêche pas de me concentrer et de bosser, d'autant plus que même si Jill n'est plus là pour me pousser, Kezabel a pris le relais. Ce truc c'est ma bête noire mais il suffit que je le décide pour que ça fonctionne et que mes notes remontent un peu parce que dans le fond … Ok les plantes c'est pas vraiment mon délire, je suis sans aucun doute plus branché faune que flore, mais ça fait partie de la nature alors il faut que ça m'intéresse et que je m'y intéresse un minimum.
Détour par mon dortoir histoire de poser mes affaires, me laver les mains et me débarbouiller un peu le visage parce que je suis tellement doué que lui aussi a pris de la terre mais peu importe. Quelques minutes passées avec Lune, et je redescends d'un étage direction l'infirmerie cette fois. Dernière visite en date ? J'y suis passé deux fois la semaine dernière. Une fois pour y amener June après qu'elle me soit littéralement tombée dans les bras à cause de ses échasses, et la deuxième pour vérifier si je ne m'étais pas cassé le poignet en voulant éviter Kim avec mon skate. Je me répare vite mais quand même … Enfin bref, c'est clairement pas mon endroit préféré, j'y ai passé trop de temps, mais je ne me force pas à y aller, je ne me pose simplement pas vraiment de questions et quand je fais quelques pas à l'intérieur après avoir franchis la porte j'aperçois une silhouette familière dans le fond. J'ai croisé sa sœur hier, on a discuté … Peu importe.

« Salut. »

Elle a l'air concentré, je crois même que je l'ai faite sursauter et si en temps normal j'adore faire ça cette fois ça n'était pas calculé. Assise sur une chaise à côté du lit, un bouquins dans les mains, des parchemins tout autour et posé sur le lit en question, j'imagine qu'elle est entrain de faire ses devoirs tout en veillant Lukas qui m'a tout l'air encore plus grand allongé que debout … Et s'il m'entendait dire ça il ne serait pas content. Honnêtement, je m'attendais à le voir réveillé et je ne peux pas nier que ça me fait quelque chose d'étrange à l'intérieur de le voir comme ça, totalement immobile. Sans parler des « souvenirs » que ça fait remonter.

« Bonsoir Enzo, ça va ? »

Elle me sourit, sourire que je lui rends en acquiesçant d'un signe de tête tout en m'arrêtant au bord du lit, de l'autre côté par rapport à elle, les mains dans les poches.

« Comment il va ? »
« Ça va, il se remet plutôt bien. Maxence lui a donné un truc pour dormir alors en attendant qu’il émerge je lui tiens compagnie. »

Je vois. Il faut dire qu'avec la chute qu'il a fait, et même si la Magie fait des miracles ou presque, c'est peut être mieux qu'il reste totalement immobile quelques temps mais au moins il n'est pas dans le coma, tout ça est « artificiel » et tant mieux.

« C’est gentil de passer le voir. »
« Il l’a fait pour moi quand les rôles étaient inversés alors … Pas que je me sente redevable, c’est pas ça mais … J’avais envie de prendre des nouvelles. On n’est pas amis mais je l’aime bien quand même, malgré les p’tits soucis de communication qu’on peut avoir. »

C'est toujours agréable de savoir que des gens tiennent suffisamment à toi pour prendre la peine de passer même si c'est rapidement. Quand j'ai appris que certains étaient passés me voir au mois de juin ça m'a fait chaud au cœur, enfin après ma crise évidemment mais l'idée est là. Et sans parler de moi, ça m'a un peu … pas rassuré mais disons que j'ai apprécié que Kyle ne soit pas tout seul à porter ce fardeau parce que je sais qu'il est resté avec moi quasiment en non stop alors … Ok la situation n'est pas vraiment la même et j'imagine que Riley va quand même en cours mais … Enfin je me comprends.

« Tu pourras lui dire que je lui filerai mes notes pour les cours qu’il aura raté s’il veut. Et j’lui prends ses devoirs. Je les ai pas là sur moi mais … enfin il saura où me trouver ou au pire je te les amène plus tard. »

Main dans les cheveux, je me dandine d'un pied sur l'autre.

« T’es chou. »

Tu vas pas rougir Enzo, hein ? Non. Bref, je sais qu'on a repiqué tous les deux et qu'il est sensé déjà avoir les cours et tout ça mais sait-on jamais. Si je peux rendre service ça sera avec plaisir, maintenant que je suis un élève studieux. Enfin surtout un élève qui à le temps de penser à autre chose que sauver sa peau et celle de ses proches mais passons.

« Et toi, ça va ? »

Est ce que c'est un soupir de soulagement qui s'échappe d'elle ? Je crois bien que oui.

« J’ai eu … énormément peur. Mais ça va, j’te remercie. »
« Si t’as besoin de quelque chose … Enfin je sais que t’as surement 10 000 autres personnes à qui demander avant moi m’enfin si je peux rendre service n’hésite pas. »
« Merci, je prends note. »
« Aller j’vais vous laisser. Bonne soirée. »
« Merci, à toi aussi, et passe le bonjour à Kyle. »

Dernier signe de tête, dernier sourire, un salut de la main et je m'éclipse.

~*~

21h. Le repas est terminé depuis une heure et j'ai décidé de faire un truc constructif de ma soirée. Seul. Ça n'est pas que j'ai envie de voir personne mais les choses se font comme ça et c'est tout. Je ne sais pas vraiment ce que fait Kyle de son côté mais … on va dire que je lui laisse un peu d'espace. Ouais, on va dire ça comme ça. Bref, c'est au Club de Duel que je me suis réfugié, pièce qui sert accessoirement pour la Self-Defense et après avoir frappé un peu dans un mannequin, m'être échauffé – attention j'ai fait péter le short et le T-shirt, mise en condition totale – étiré, fait quelques pompes, abdos, etc … je me suis mis à bosser la DCFM. C'est une des matières où je me sens le plus à l'aise mais ça n'est pas une raison pour m'endormir sur mes acquis et même si je me pose pas mal de questions sur ma scolarité en ce moment, c'est pas pour autant que je dois baisser les bras alors je bosse, et ça m'occupe, mentalement et physiquement.

« Alors, c’est qui le meilleur hein ?! »

Pourquoi cette exaltation ? Parce que je viens d'envoyer un sort en pleine tête du mannequin qui est ensorcelé pour qu'on puisse s'entrainer. Lui aussi lance des sorts et d'ailleurs je viens d'en éviter un en sautant sur le côté.

« BOUYA ! »

Oui, je fais mon malin, et comme dirait l'autre … Qui fait le malin, tombe dans le ravin ! Je l'ai dit, quand je m'ennuie je m'autoflagelle et en prime je fais une dédicace à Tata, enfin c'est surtout Lili qui fait une dédicace à sa P'tite Caille. Donc ça n'est pas dans le ravin que je suis tombé – une fois ça suffit, ahum – mais contre le sol après avoir fait un joli vol plané dans les airs. Je me suis pris un sort en plein thorax, manque d'attention, lacune niveau réflexe, et voilà le travail. C'est bien joli de croire qu'on est le plus fort, mais un peu d'humilité ça ne fait pas de mal, c'est ça ?

« Hum, epic fail. »

Étendu sur le sol, le souffle court, les yeux rivés sur le plafond, j'ai l'air d'une étoile de mer … Mais une étoile de mer qui sourit parce que tout ça, ça fait du bien mine de rien. Pas de souffrir évidemment mais d'une ça n'est pas non plus une torture, on n'est pas là pour ça, et de deux j'ai toujours aimé me tester. Une belle grimace quand je tente de me relever mais quand j'arrive à me hisser sur mes coudes je me rends compte que ...

« Ah, salut Megan … »

… Je ne suis plus tout seul :gla:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Things we lost in the fire ▬ Megan   Sam 6 Sep 2014 - 5:13

Les deux bras appuyés contre le bureau, les yeux levés vers le professeur qui s'était enflammé dans un récit d'époque sur les premiers sorciers, j'assistais d'une manière qui avait l'air tout à fait attentive à mon cours sur l'histoire de la magie. En réalité je n'écoutais absolument pas ce que l'homme racontait puisque mon esprit était bien loin d'être dans cette classe. Je m'imaginais plutôt entrain de donner quelques coups de pied sur un sac en compagnie de Cameron ou même seule. J'avais sérieusement pris goût à nos entrainements qui me défoulait à un point tel que j'en ressortais toujours épuisée. C'était une bonne fatigue physique qui s'accumulait à celle mentale que j'accumulais durant la journée. Sauf que là, j'étais dans une forme splendide et ce dans les deux catégories. Les classes du jour s'étaient plutôt bien déroulées et jusque là j'avais bien suivi: ce n'était que ce dernier cours qui se méritait un petit relâchement de ma part bien que ça n'avait rien de justifié. Peut-être était-ce simplement parce que le professeur n'avait rien d'intéressant ou tout simplement parce que j'avais un regain d'énergie qui ne demandait qu'à être expulsé de mon corps. Je prenais mon mal en patience tandis que je m'égarais sans laisser planer le moindre doute quant à mon attention réelle. Et lorsque la classe prit fin, je fus dans les premières à sortir, chose qui était assez rare dans mon cas. Je fonçai directement dans Derek sans le vouloir à ma sortie, mais je n'y prêtais pas plus d'attention et je ne m'excusai même pas. Je senti cependant son regard dans mon dos et heureusement il ne m'interpella pas, me laissant filer comme si rien n'était arrivé.

J'aurais pu me rendre tout de suite à l'entraînement, mais je décidai d'opter pour l'infirmerie à la place histoire de prendre des nouvelles de mon camarade de maison. Je n'avais pas assisté au match de la veille (malgré le fait que c'était les Poufsouffles contre les Serdaigles), préférant prendre de l'avance dans mes prochains devoirs à remettre. Je n'avais cependant pas loupé la nouvelle à propos de l'accident et même si je n'étais pas spécialement très près de Lukas, ça m'avait affecté. J'avais entendu dire qu'il était assez mal en point, tellement qu'ils préféraient le garder à l'infirmerie en le plongeant dans un sommeil profond. Je ne savais pas si c'était la vérité ou pas, mais en tout cas, je ne l'avais pas croisé de la journée. Bref, j'étais donc partie à l'infirmerie en compagnie de tout mon bazar serré contre moi et j'y trouvai Riley qui était assise pas très loin d'un lit. J'en concluai assez rapidement qu'elle devait veiller sur lui, connaissant un peu leur amitié de longue date. J'arrivai doucement tout en l'avertissant de ma présence, histoire qu'elle ne sursaute pas avant de lui offrir un sourire d'amitié et de compassion. Mes yeux se posèrent ensuite sur Lukas et j'eus la vision d'Enzo qui s'était retrouvé dans la même position à peine quelques mois plus tôt, même si ce n'était pas du tout pour la même raison. N'empêche qu'il était tout aussi immobile que lui, sauf qu'à défaut du Gryffondor qui s'était retrouvé dans le coma, Lukas ne faisait que « dormir ». Son corps était recouvert d'un drap et il m'avait l'air très blême, mais peut-être que c'était du à cause de l'éclairage un peu tamisé. Il avait l'air si tranquille contrairement à son habitude quand il faisait ses grands sourires et ses mimiques bien à lui... Je déposai mes livres sur le coin de la petite table à côté de Riley avant de contourner le lit pour me retrouver en face d'elle. Doucement, je fis glisser mes doigts dans les cheveux de Lukas avant de me pencher vers lui et de lui murmurer quelques mots à l'oreille comme je l'avais fait pour Enzo lorsqu'il se trouvait à la même place. Après quelques secondes, je me redressai et je déposai un baiser sur sa joue avant de revenir du même côté que Riley. J'échangeai quelques mots avec elle afin de prendre de plus amples nouvelles sur Lukas, mais aussi pour la soutenir un peu dans cette épreuve, lui disant qu'il allait sûrement se remettre bien vite sur pied. Il débordait tellement de vie que ça ne pouvait être autrement. Je repris ensuite mes affaires et je l'a laissai seule avec lui.

Encore une fois j'aurais pu aller tout de suite à l'entrainement, mais il valait mieux que je mange un truc d'abord. Je passai donc par la Grande salle où je m'y attardai durant le repas, tellement que j'étais captivée par mes lectures de cours: ça n'avait rien à avoir avec ma dernière classe où j'étais rêveuse. D'ailleurs, je mangeais si lentement que mon repas eut le temps de devenir froid tandis que l'atmosphère dans la grande salle se voulait beaucoup plus calme. J'étais même pratiquement certaine d'être seule dans mon coin jusqu'à temps que l'on m'interpelle.


- Megan...? Je peux te parler?

Reconnaissant aussitôt la voix, je fis la sourde oreille en plongeant un peu plus la tête sur mon bouquin. Sauf que bien sûr, lui ne compris rien à la « subtilité » de mon geste puisqu'il persista:

- S'il te plaît...?

Je poussai un petit soupir exaspéré avant de fermer mon livre d'un coup sec. Je lui accordai un regard avant de me lever, de prendre mes affaires et de commencer à marcher en direction de la sortie.

- Tu me manques! S'il te plaît! fit-il dans mon dos, mais je ne lui prêtai aucune attention.

Parce qu'il n'en méritait pas.
Il n'en méritait plus.

C'était le moment où jamais pour m'entraîner. Parce qu'en plus de mon regain d'énergie, je sentais une légère colère monter en moi et je n'avais qu'une envie: aller me défouler. J'optai donc pour le chemin qui me conduirait au club de duel sans passer voir au quatrième étage pour savoir si Cameron avait envie de m'accompagner. Je voulais plutôt être seule, histoire qu'il ne me pose pas de question quant à ma force sur mes coups, même si je savais qu'il ne l'aurait pas fait.

Mais je n'allais pas être seule puisque dès que j'entrai, je vis Enzo qui se battait contre un mannequin animé. Curieuse, je déposai doucement mes livres sur le sol tout en restant dans la pénombre de la pièce, histoire de pouvoir suivre le combat qui semblait bien parti sans le déranger. Au bout de quelques secondes, Enzo reçu un sortilège qu'il ne pu évité et il tomba après avoir fait une jolie chute. Il resta d'ailleurs étendu sur le sol et je m'avançai vers lui, légèrement inquiète de son état. Au moment même où quelques mètres nous séparaient, il se redressa sur ses coudes pour me faire face. Je lu aussitôt la surprise sur son visage: il ne s'était jamais rendu compte que j'étais là.


- Ah, salut Megan …

Je lui offris un sourire en guise de bonsoir.

- Joli entraînement. Tu pensais à qui en lui balançant des trucs comme ça en pleine tronche?

Une question directe qui n'avait pas de but précis. Il pouvait y répondre franchement comme l'éviter: ça ne changerait pas grand chose pour moi.

- Tu n'es pas blessé sinon? J'ai vu la grimace que tu as fait en te redressant...

C'était un Ryans.
Bien sûr qu'il allait me dire que tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Things we lost in the fire ▬ Megan   Jeu 11 Sep 2014 - 20:57

Aller tiens, prends ça, et ça aussi, et puis encore ça ! On se détend jeune homme, on se calme, c'est quoi l'idée là ? T'épuiser et détruire toute la pièce ? Non, juste m'entrainer mais je l'admets vu de l'extérieur c'est peut être un peu … J'en sais rien, et je m'en fous de toute façon parce qu'il n'y a personne d'autre que moi dans cette pièce donc je fais bien ce que je veux tant que je la laisse dans l'état où je l'ai trouvé en arrivant. Ça c'est parce que je suis un garçon bien élevé, si. Ne mettez pas l'éducation de mes parents en doute ! Bref, je suis tout seul. C'est ce que je pensais dur comme fer jusqu'à ce que mes yeux se posent sur Megan …
En soit ça n'est pas un drame, il y a juste une fille qui m'a vu me prendre un sortilège en plein thorax, faire un vol plané et me ramasser comme une merde mais c'est pas grave. Non clairement ça n'est pas grave, et d'autant moins avec elle. En plus j'ai plus l'air d'un guerrier qu'autre chose là, non ? Je sais, on s'en tape. Je ne suis pas là pour impressionner qui que ce soit mais simplement pour faire quelque chose de constructif et a priori si elle est là c'est qu'elle a potentiellement eu la même idée que moi. Trop de questions dont on se fout totalement, n'est ce pas ? C'est bien ce qui me semblait. Est ce que je me sens con ? Non, pas une seule seconde et d'ailleurs malgré la grimace c'est un sourire que je lui adresse alors que je suis toujours sur le sol, en appuie sur mes coudes. Sourire qu'elle me rend d'ailleurs.

« Joli entraînement. Tu pensais à qui en lui balançant des trucs comme ça en pleine tronche? »
« Merci ! »
« Tu n'es pas blessé sinon? J'ai vu la grimace que tu as fait en te redressant... »
« Non t'inquiète pas, j'ai la peau et la tête dures. »

La preuve, je suis déjà sur mes grandes pattes, regarde. Tout va bien. Bon ok je suis un peu sonné, je l'admets, et le souffle est un peu cours mais je suis un mec, un Ryans en plus de ça, alors je n'allais pas répondre oui soyons sérieux. Même pas mal ! Aïe, mes côtes.

« Et en réalité je ne pensais à personne en particulier même si en y réfléchissant là j'ai deux ou trois noms qui me viennent en tête. »

Main droite dans les cheveux, je les ébouriffe dans un geste réflexe puis fais quelques pas pour aller m'assoir sur le banc non loin de là. Est ce que j'ai l'intention de dresser cette liste à voix haute ? Non. Je n'envisage même pas d'y penser une seconde de plus, je ne suis clairement pas là pour ça. J'écarte mes affaires d'un geste tranquille en faisant bien attention au livre que m'a offert Kezabel – sur la faune marine – et qui me suit partout ou presque depuis deux semaines et attrape une bouteille d'eau. S'hydrater, c'est la clé. Quoi ? C'est pas des conneries ! De toute façon je meurs de soif.

« Tu venais t'entrainer toi aussi ? »

L'endroit est assez grand pour nous deux, je n'avais pas l'intention de partir tout de suite et même si j'étais très bien tout seul, que je n'aurai sans doute pas supporté la présence de tout le monde, la sienne ne me dérange pas. Ça n'est peut être pas son cas, je ne m'en formaliserais pas.

« Alors quoi de neuf ? On se croise souvent mais au final ça fait longtemps qu'on n'a pas discuté. »

...

« Enfin t'as peut être pas envie de parler ceci dit. »

Et toi depuis quand t'es aussi loquace ? Depuis que je comble parfois un sentiment de solitude en ayant des conversations super intéressantes avec des gens à qui je n'avais jusqu'ici jamais adressé la parole. Voilà depuis quand. Une autre question de ce genre ? Bon.

« J'te vois plus avec mon frère, vous vous êtes frités ? »

Est ce que c'est à cause de Cameron ? Ça pourrait, peut être que je suis le seul à avoir un passe droit « Moldu » ou peut être qu'il a dit un mot de trop et qu'elle n'a pas été aussi « tolérante » que moi par rapport à lui, j'en ai strictement aucune idée. Au départ ces deux là n'ont pas franchement l'air d'avoir quoi que ce soit en commun mais pourtant je sais, en tout cas je me doute d'à quel point cette fille est importante pour mon frère et sans doute d'autant plus depuis que Jill est partie. On a tous les deux perdus une personne très importante et même si elle et moi gardons contact par courrier ça n'est pas la même chose que de se voir tous les jours. Derek a des potes mais dans le fond il a toujours été plus prompt à gérer les choses en solo alors … Je sais pas, y a une petite voix dans ma tête qui me dit qu'être loin de sa meilleure amie alors qu'elle est finalement près ça doit lui peser mais peut être que je me plante sur toute la ligne. J'ai juste pas envie qu'il … souffre, c'est aussi simple que ça en fait. A qui est ce qu'il va se raccrocher si mes soupçons sont avérés ? Je suis là moi, certes, mais c'est pas pareil. On a beau se dire qu'on devrait passer plus de temps ensemble, c'est pas pour autant que je vais devenir son confident du jour au lendemain même si j'arrête pas de lui envoyer des signaux pour lui faire comprendre que s'il a besoin je suis là. Deux de mes meilleures amies ont quitté le château, la troisième vogue de son côté et nos chemins ne sont plus vraiment parallèles depuis quelques temps, il y a des jours où je ressens vraiment un manque à ce niveau là alors je pense que je peux me mettre à sa place mais après tout on ne vit peut être pas les choses de la même manière et encore une fois peut être que je me plante sur toute la ligne.

« Tu sais comment il est, si c'est le cas tu peux être sure qu'il ne m'en a pas parlé. Ça ne me regarde pas bien sur donc tu peux me dire de me mêler de mes affaires mais tant pis, je me pose quand même la question. »

Parce que je trouve qu'on ne pose pas assez souvent des questions aux personnes à qui on tient et à leur sujet, ou alors peut être qu'on écoute pas la réponse, enfin pour ça il faudrait déjà qu'il y ait une réponse. Et je commence à saturer des gens dans mon entourage qui ne parlent pas mais j'imagine que je dois continuer de faire avec, n'est ce pas ? Après tout c'est de bonne guerre étant donné que j'ai moi même longtemps fonctionné comme ça mais ça n'est pas pour autant que ça ne me pèse pas. Je crois que l'amertume se sent, s'entend légèrement dans ma voix d'ailleurs. Peut être un peu d'agacement aussi. Est ce que j'ai soupiré ? C'est possible. C'est juste frustrant d'avoir le sentiment de ne servir à rien et d'être tenu à l'écart, surtout quand il s'agit de personnes qu'on aime.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Things we lost in the fire ▬ Megan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Things we lost in the fire ▬ Megan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Alexandra) These are the things we lost in the fire ♫
» Things We Lost In The Fire ♦ Kazahal
» shanice & julian ~ things we lost in the fire
» Falcon ◊ things we lost in the fire
» ☆ things we lost in the fire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Rez-de-Chaussée. :: ─ Salles environnantes :: ─ Club de duel-
Sauter vers: