AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Epreuve, preuve et vérité •• James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Epreuve, preuve et vérité •• James   Dim 13 Juil 2014 - 12:25



Mardi 18 novembre 2014,


Le cours de Runes avait une étrange saveur depuis que Seren n'était plus là. Pourquoi est-ce qu'il fallait toujours que se soit les meilleurs qui partent ?! Pourquoi ? C'était vraiment injuste. Heureusement le nouveau professeur n'était pas trop ennuyeux si bien que les cours arrivaient quand même à passer assez bien ! Enfin de toute manière ce n'est pas comme s'il avait ce cours aujourd'hui ou qu'il avait le choix mais l'ex professeur lui manquait énormément. Mardi, signifiait commencer par botanique et Edward et ses sautes d'humeur. C'était assez affligeant de ne pas savoir comment allait être son oncle, d'excellente humeur ou alors exécrable comme s'il ne pouvait pas il y avoir de juste milieu !  Tous les cours de la journée se passèrent sans soucis, avant d'aller à la grande salle pour le dîner, il était allé à la bibliothèque pour commencer à travailler sur les prochains cours ! L'euphorie du match était passée et maintenant, il s'était replongé à penser le plus possible aux cours. Il fallait qu'il bosse un maximum pour éviter de trop penser à Elinor et ce n'était pas franchement simple avec tout ce qui s'était passé en novembre, mais il devait certainement faire avec ! Pas le choix en quelque sortes !

Pendant le repas, il quitta lâchement la table des Bleus, pour aller s'installer à celle de Verts et précisément non loin de Melvin. Au moins lui, avait des discussions intéressantes.... ou disons plutôt qu'il ne se prendrait pas la tête avec lui. Il essayait de se faire "oublier" un petit peu, et ce n'était pas simple de mettre en pratique les conseils de Kezabel. Pour l'instant même si tout se passait plutôt bien, il savait pertinemment que d'ici quelques jours il craquerait complètement et le naturel reviendrait au galop, mais moins il aurait essayé, il aurait la preuve par A + B qu'il avait raison et avec un peu de chance Hasting lui foutrait la paix la prochaine fois qu'ils se croiseraient. Alors qu'il était en pleine discussion avec une de ses camarades vertes, il n'avait pas remarqué que Monsieur Stryker avait versé quelque chose dans son verre. D'ailleurs vu la vivacité du blond, certainement que personne ne l'avait remarqué ! Et ce verre, il le but d'un trait, tout en continuant tranquillement son repas. Melvin ayant cours de magie noire à partir de  vingt, il se dit que ça serait judicieux de continuer de s'avancer dans ses devoirs. C'est donc tout naturellement qu'après le repas  il s'était dirigé vers une salle vide pour continuer à faire ses parchemins.

Il s'était installé, avait sorti  son livre et copiait sur un brouillon quelques phrases et mots clefs afin de pouvoir tout retranscrire à sa manière le devoir. Compliqué le garçon ? Peut-être un peu, mais il préférait faire un brouillon choisir les meilleurs idées bien les expliquer, les ranger plutôt que de tout écrire d'un coup et se rendre compte au final que le rendu final n'était pas génial. Être concis, que tout soit bien rangé par ordre de pensée était essentiel ! Être totalement désordonné était stupide ! La porte grinça et laissa apparaître quelqu'un. A mi-voix, il grogna C'pas possible d'être tranquille dans cette foutue école. avant de lever le regard vers la personne. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Qu'est-ce qu'elle foutait-là ?! Est-ce que ça sentait mauvais pour lui ou est-ce qu'il était totalement parano. Remettant ses lunettes correctement, Connor se passa une main dans les cheveux avant de se décider à prendre la parole Il y a un problème ?! Discrètement, il avait saisi sa baguette, juste en cas. Il ne tenait pas spécialement à se prendre un sort dans la tronche ou quelque chose dans ce genre-là... Certainement que ça n'arriverait mais il préférait quand même être aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 767
Date d'inscription : 18/05/2014
Crédits : Nalex
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, William, Ora, Leiv, Dimitri & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2742-james-l-holt-o-you-can-run-but
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Sam 26 Juil 2014 - 21:09



Connor & James
Epreuve, preuve et vérité


Mardi 18.11 - Soirée.

« Je ne crois pas que ça soit une bonne idée jeune homme. »

Il se retourne et me regarde de la tête au pied, comme si j'étais le dernier déchets dont il s'était débarrassé. J'essaie d'emprunter l'air le plus décontracté et le moins assassin que je puisse effectuer. Mateo Vargas... Qui n'avait pas entendu parlé de lui dans cette école empreinte de médiocrité ? Toujours prompts à se mettre dans des ennuis, à répondre à toutes personnes faisant partie du personnel, à mépriser tout ceux qu'il peut croiser.

« Et porqué ? Vous êtes pas baby-sitter à ce que je sache. »

J'esquisse un sourire crispé. Ce petit branleur mériterait deux paires de phalanges dans son jolie petit faciès d'étranger. Je reste cependant droit comme un « i », stoïque, bras le long du corps.

« Justement, ne me force pas à le devenir... J'ai autre chose à faire que de venir te réprimander pour un acte aussi enfantin. »

Mateo était tout simplement entrain de positionner un seau remplit de je ne sais quelle substance, sur la porte de la salle de classe de Gabrieli, espérant sûrement à ce que ce dernier soit celui qui ouvrirait cette porte pour se retrouver ensevelit d'une chose dont je ne veux pas savoir la consistance.

« Dans ce cas, passez votre chemin, j'vous force pas à rester ici. Ravis de vous avoir rencontré. »

J'ai envie de laisser échapper ce doux rire qui me chatouille le creux de la gorge mais je ne dis rien. Apprendre à contrôler cette pulsion qui grimpe le long des veines pour venir battre au creux de votre cœur, le gorgeant de sang, ce liquide que vous aimeriez voir couler comme un ultime acte de soulagement pour vous, pour cette planète trop salit par des personnages comme Vargas. Matthew et même Ryans. Si l'un est né pour être la tare et la honte de la famille, l'autre était peut-être encore récupérable... De nouveau, un rire délicieux me chatouille les cordes vocales. Il paiera de ses fautes. Chaque chose en son temps.

Pour le moment, je me concentre sur Vargas qui est entrain de me faire perdre mon temps. La patience est une vertu. J'inspire silencieusement avant de m'approcher de quelques pas.

« Tu es si seul que ça pour avoir ce besoin frénétique de rechercher l'attention de l'autre ? »

Il se stoppe dans son geste avant de se retourner lentement, m'assassinant du regard.

« En plus d'être la plante verte du coin vous êtes psy ?
Va savoir. Il ne faut pas être diplômer d'Harvard pour comprendre que tu t'ennuie tellement que tu ne trouve aucun autre moyen de t'occuper que de faire ce genre d’ânerie... J'ai entendu dire que tu n'étais pas du Pays, ça ne doit pas être évident de s'intégrer à un nouvel environnement.
Qu'est-ce que ça peut vous foutre ?
C'est peut-être pour ça que tu te sens aussi seul. Continuais-je en ignorant son mépris.

Je sors ma baguette de ma poche, effectue un moulinet du poignet et expédie le seau remplit d'une substance verdâtre et graisseuse au loin. Mateo ne me quitte pas du regard, baguette baissée, les mâchoires crispées. Est-ce que j’aurai tapé là où ça fait mal ? Il semblerait. Mais comme souligné, ce petit con est le genre de gamin qui aime faire parler de lui, qui aime à ce qu'on le regarde. A moins qu'il ne soit narcissique ou tout simplement un être dénué de tout sens disciplinaire et appréciant l'autorité comme il doit apprécié à ce que l'on vienne l'ennuyer.

Peut-être ferait-il un bon trophée ? Non, il n'était qu'une perte de temps. Un de ces petits merdeux qui se croient tout permis ici, au dessus des lois. Je peux me permettre de penser comme ça, de me penser au dessus d'eux puisque c'est le cas. Ils ne sont rien qu'un petit troupeau de mouton destiné à l'abattoir. Et Mateo n'en fait pas exception, au delà de son caractère sanguin.

Il s'approche de moi, d'un pas rapide, collant son visage à quelques centimètres du mien. A aucun moment je n'esquisse le moindre geste de recul. Jamais je ne lui ferais paraître une crainte à son égard puisqu'il y très peu de chance à ce qu'elle ne prenne naissance au creux de moi.

« Tu cherche quoi là, hein ?
Rien. Simplement à ce que tu cesses tes actes de délinquances. Je ne suis pas là pour te faire une leçon de moral, tu n'as plus dix ans. Mais je connais ce genre de comportement... Et je pourrais t'aider, si tu le souhaite. »

J'emprunte un ton beaucoup plus doux et conciliant. Mon regard se veut chaleureux et rassurant. Je joue celui qui peut l'aider à je ne sais quoi, l'homme qui pourrait le comprendre alors que sa vie m'est aussi inconnu que possible.

« J'vois pas de quoi vous parlez, j'ai besoin de l'aide de personne. Ok ? V'nez pas m'la jouer au mec qui sait tout sur tout, qui pourrait tout comprendre parce que c'est pas l'cas. »

Le problème c'est que je ne sais rien et en réalité, sa vie et ses douleurs sont le cadet de mes soucis. J'esquisse un sourire compréhensif avant de me reculer et de faire demi-tour. Je me stop avant de me retourner de moitié :

« Je te laisse pour cette fois mais la prochaine fois, ça sera une retenue. Mais si jamais tu as besoin de parler, tu sais où me trouver. »

Et je pars sans lui adresser une parole de plus. Je n'ai pas envie de me battre avec un moins que rien pareil. Si ce jeune en valait le coup alors je me serais donné pour me le mettre dans la poche mais il n'en est rien. Et puis, un autre jeune homme beaucoup plus intéressant était déjà dans ma ligne de mire. Celui que je rencontrerais ce soir même, mais avant tout, un instant de repos s'impose. La nuit avec Owen a été longue mais calme. C'était ma première garde avec lui et je dois avouer qu'il est attentif. De là, à être efficace, je n'en sais rien et c'est pourtant bien ce point que je dois surveiller car le jour où l'Ordre reviendra, ce n'est pas des hommes comme Owen qu'il nous faudra dans les parages. Le mettre en confiance ne sera pas une mince affaire mais je me fais suffisamment confiance pour m'en sortir.

La journée passa plus vite que prévue et de loin, je scrutais Connor d'un œil discret. La famille Tveit a fait parler d'elle au sein de notre troupe pour la simple et bonne raison qu'ils ont l'air aussi bien actif que bon penseur. Car en plus d'y avoir Connor, nous avons « l'honneur » d'avoir aussi Melvin entre ses murs. Il me semble que Cody avait effectué sa part de travail en allant les sondés tous les deux et je dois saluer le talent de ce jeune homme car c'est avec une finesse et une discrétion sans faille qu'il a brillamment réussit à lui verser du véritasérum dans le verre de Connor. Avec un peu plus d'ambition il ferait un bon parti pour notre clan. Mais les personnes en qui nous pouvons avoir le moins confiance sont bien ces jeunes gens. Trop influençable aux humeurs changeantes et instable. Pourtant, certains sortaient du lot. Surtout ceux ayant reçu une éducation stricte et correct. Je finis mon repas en compagnie de StupidGabrieli et de sa grande amie – et désormais la mienne dirions-nous- Katherine a qui je continue d'apporter son petit café gentiment empoisonné par mes soins.

Suite à une énième blague de Dimitri qui fait rire certains d'entre eux, je me force à lâcher un rire enjoué avant de prendre congé.

« Vous m'excuserez mais ce soir je suis de garde. Je vais me reposer un peu dans ma chambre. Bonne soirée à vous ! »

Connor s'est levé prêt à partir et je l'ai filé, comme j'ai pu suivre un certains nombres de victimes. Au petit bonheur la chance, Connor semble être quelqu'un de réserver et de solitaire. Il est rare de le voir avec une bande d'ami à faire le fanfaron devant ces jeunes filles paradant pour combler leur draps froids, sans aucunes tenues. Je le vois se réfugier dans une salle vide et je fais de même dans la salle d'à côté, m'assurant que personne ne soit dans les parages. Je referme doucement la porte derrière moi et extirpe une petite fiole de la poche de mon jean. Elle comporte suffisamment de polynectar pour tenir une demi-heure. Temps largement suffisant pour sonder la vérité avec ce qu'il avait ingurgité.

Je laisse le breuvage glisser le long de mon œsophage et c'est toujours avec le même dégoût que je grimace sous la texture du liquide. L'effet fut presque immédiat. Crampes, courbatures, je me crispe et me plie en deux, m'appuyant sur mes genoux pour ensuite me relever tout en craquant mes cervicales. Gabrieli, tu me sers au moins à une chose ici …
Je sors d'autres vêtements de la poche de mon jean – la magie réserve tant de possibilité... - et me change rapidement avant de regarder dans le couloir. Personne, pas un fantôme ni un hibou. Je m'empresse de changer de salle, sans attendre.

C'pas possible d'être tranquille dans cette foutue école

Je prends note de son amabilité.

Il me jauge du regard. Il a en face de lui son professeur d'étude des moldus et non James Holt, l'un des gardiens de château. Tveit ou pas, il n'y aucune raison à ce qu'il voit mon vrai visage. Les risques sont trop grands, présents et je ne suis à l'abri d'aucun risque.

Il y a un problème ?!

Je glisse les mains dans les poches comme à l'habitude de le faire Dimitri tout en m'approchant d'un pas confiant. Il en faut du temps et de la patience pour calquer les gestes d'un autre.
J'esquisse un sourire satisfait de le savoir sous l'emprise du véritasérum. Je pouvais obtenir de lui toutes les réponses que je souhaitais et ce, sans aucune crainte à ce que je ne sois démasqué.

« Non, il n'y a aucun problème. Tu as quelques minutes à m'accorder ? »

Sans attendre sa réponse, je sors ma baguette, verrouille la porte et marmonne la formule me permettant de détecter le moindre intrus comme je l'ai fais la dernière fois avec Cody. Personne.

Je range mon arme en toute tranquillité avant de m'approcher de lui en lui accordant un sourire très significatif. Se mettre dans la peau de Gabrieli, continuer l'illusion que la personne qui se tient en face de lui n'est autre que son professeur.

« Connor Tveit... ta réputation et celle de ton cousin vous précède. Tes propos par la même occasion. »

Qui ne l'a pas entendu mentionné la toute puissance de nos rangs ? Je prends un air presque sévère avant d'enchainer.

« J'ai entendu dire que tu mentionnais à tout va l'adoration que tu portes à ceux qui ont anéantis bons nombres de tes camarades ici... »

Je viens m'adosser à une table qui se situe juste en face de lui et à aucun moment il ne me lâche des yeux, remontant ses lunettes sur l’arête de son nez. Je ne sais pas ce que je peux espérer de ce jeune homme mais j'allais très vite le savoir. Le risque étant que je me trompe, je préfère jouer la carte du professeur qui réprimande un élève pour propos racistes... et avec Connor, les occasions ne manquent pas.

« Tu sais Est-ce que tu as la moindre idée de ce que risque un gamin comme toi à prêcher cette parole ? Je ne suis pas sûr que Monsieur Rivers apprécie de savoir tout ce que tu peux dire... »

Je prends un air contrarié et soucieux... je reviens croiser les bras sur ma poitrine, penchant la tete sur le côté.

« Tu sais Connor.. Si quelqu'un te force à dire toute ces choses, tu peux m'en parler. Peut importe ce que tu as fait .. à l'époque, je veux dire. Il reste toujours une chance pour se racheter. »

Oui c'est ça, jouons donc le même rôle pittoresque que Dimitri, à vouloir donner une seconde chance à ces jeunes en perdition. Si Connor se révèle être lui aussi un traître, comme Derek, alors il allait avoir le droit au même châtiment et il connaîtra la réelle valeur d'une souffrance. En revanche, si sa fidélité reste toujours intact alors il se peut que j'ai un tas de projets pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Dim 27 Juil 2014 - 21:10

Beaucoup de personnes ici ne semblaient pas comprendre pourquoi il aimait être solitaire, pourquoi il était souvent seul. Déjà, parce que jusqu'à la mort d'Elinor il restait presqu'avec elle, alors forcément le vide se faisait ressentir; mais aussi il aimait avoir des moments à lui où il était juste tout seul. Des moments où il n'y avait personne pour l'emmerder, pour lui parler. Des moments où juste le silence qu'il aimait tant régnait... C'est certainement pour cela que lorsque la porte s'ouvrit il ne put s'empêcher de sortir une phrase qui montrait son mécontentement. Il fit ne put s'empêcher de faire une petite grimace en voyant qu'en plus c'était le professeur d'études des moldus qui était-là. Pas possible. Déjà qu'il détestait cette matière en plus maintenant on venait l'ennuyer quand il n'était même plus en cours. Il soupira avant de tenter de demander le plus "poliment" possible s'il y avait un problème, on pouvait quand même sentir une pointe d'agacement dans sa voix. Il n'aimait pas être déranger quand il travaillait, et prof ou pas cela ne changeait rien à ce qu'il pouvait ressentir... presque une frustration qui le tiraillait ! L'homme s'approcha de lui et Connor haussa un sourcil. Qu'est-ce qu'on lui reprochait encore ?!

 Non, il n'y a aucun problème. Tu as quelques minutes à m'accorder ? 
Non. J'étais en train de travailler, j'aime pas être dérangé.

Ohmerde. Est-ce qu'il venait vraiment de dire ça ?! Il était mal. Très mal. Pourquoi est-ce qu'il avait été aussi franc ?! D'habitude il lui aurait répliqué quelque chose dans ce genre-là mais de manière un peu plus diplomatique vu qu'il s'agissait d'un professeur. Enfin au moins il avait une bonne raison d'avoir "refusé". L'homme avait verrouillé la porte pendant qu'il parlait. Outch. Ça sentait le roussi là.

Connor Tveit... ta réputation et celle de ton cousin vous précède. Tes propos par la même occasion. 

Il aurait voulu répliquer quelque chose, mais n'eut le temps que de lever les yeux au ciel de façon significative, le professeur avait déjà enchaîné

J'ai entendu dire que tu mentionnais à tout va l'adoration que tu portes à ceux qui ont anéantis bons nombres de tes camarades ici... 
J'ai toujours dit ce que je pensais. Avant leur venu, pendant, je ne vois pas pourquoi je changerai subitement d'avis, contrairement à d'autres qui retournent leur veste selon qui est le plus fort pour ne pas avoir d'ennui.

Il s'arrêta pour respirer avant de froncer les sourcils. Il y avait quelque chose qui clochait-là. Il disait un peu trop ce qu'il pensait de manière directe. Avec un professeur la parti de ceux qui retournent leur veste, il ne l'aurait certainement pas sorti sauf en cas d’extrême nécessité. Il y avait quelque chose qui clochait, du moins il le pensait.

Je ne vois pas pourquoi je changerai aujourd'hui. J'ai encore le droit de penser ce que je veux non ?!

Mais ta gueule Tveit. Juste ta gueule. Il essayait de rester calme, mais plus les secondes passaient plus il était perturbé. Rester impassible, comme si tout était normal était pour l'instant la meilleure des choses à faire. Il ne voulait pas donner un atout supplémentaire au professeur. L'homme s'adossa par ailleurs à la table qui était en face de lui.

Tu sais Est-ce que tu as la moindre idée de ce que risque un gamin comme toi à prêcher cette parole ? Je ne suis pas sûr que Monsieur Rivers apprécie de savoir tout ce que tu peux dire... 
De me faire renvoyer, histoire de faire un exemple ?

Cette fois, il n'avait pas pu cacher l'appréhension et l'inquiétude que cette nouvelle apportait, mais ce n'est pas pour autant qu'il changerait. Ce n'est pas pour autant qu'il supplierait Rivers de le garder. Il préférait encore changer d'école, ou faire l'école à la maison. Il était bien trop orgueilleux, il détestait bien trop Marek pour lui faire ce plaisir. Il ne s'abaisserait pas à ça.

Je ne me tairai pas pour vous faire plaisir. J'en ai rien à faire d'avoir toute l'école contre moi. Personne ne pourra me faire changer d'idées, personne! Et je ne ferai comme certains faux-cul qui pour voir un tant soit peu d'amis préfèrent mentir sur ceux qu'ils pensent... alors qu'à eux aussi les sang de bourbe ça leur donne envie de vomir.

Tout va bien. Tout va bien. Foutu sort, ou foutue potion.. ou.. quoique se soit. Il déglutit avec difficulté. Il était mal barré, vraiment très mal, mais il ne détourna pas le regard pour autant. Il ne cherchait pas à fuit, il tentait de rester le plus droit possible sur sa chaise et de trouver un moyen de se sortir de se pétrin et surtout de comprendre tout ce que cette mascarade voulait dire.

 Tu sais Connor.. Si quelqu'un te force à dire toute ces choses, tu peux m'en parler. Peut importe ce que tu as fait .. à l'époque, je veux dire. Il reste toujours une chance pour se racheter. 
Je ne suis pas un putain de pantin, ou quelqu'un qu'on peut avoir quelques mots. Pourquoi est-ce que je devrais me racheter ?! De quoi ?! Je n'ai touché personne, je ne le ferai pas. Je dis juste ce que je pense, ça leur fait mal ? Et bien quoi ? ce n'est pas de ma faute s'ils ne supportent pas la vérité que toutes les personnes comme eux nés-moldus & co sont juste inférieurs. Je ne suis pas Van Saade, ni Ryans. Je ne cherche pas à me racheter de je ne sais quoi alors que j'ai torturé des gens. Je n'ai rien à me faire pardonner. Il se tut quelques secondes avant de continuer Vous savez que ce n'est pas franchement très orthodoxe de jeter un sort ou une potion à un élève pour qu'il dise ce qu'il pense sans aucun moyen de recours ?! Vous chercher à me renvoyer... ou autre chose... quelque chose qui a un rapport avec Stryker ?!

Cette fois il ne put s'empêcher de faire une grosse grimace à l'évocation de Cody. Oh putain, alors ça c'était vraiment la merde. Foutue potion. Jusque-là il avait réussi à tout garder pour lui, il n'en avait même pas parlé à Melvin qui était pourtant du même bord de lui... alors là c'était vraiment con et tout ça à cause d'une potion. Cody lui avait dit qu'il allait il y avoir quelque chose, il lui affirmait, et si jusque-là il n'avait pas trop su quoi en penser vu les questions très ciblées, vu la façon de procéder... ça lui mettait la puce à l'oreille... ou alors il s'était avoir comme un bleu par cet abruti de Rivers et il allait pouvoir faire ses bagages bientôt.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 767
Date d'inscription : 18/05/2014
Crédits : Nalex
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, William, Ora, Leiv, Dimitri & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2742-james-l-holt-o-you-can-run-but
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Lun 28 Juil 2014 - 22:20

Je possède la même liste que Stryker concernant nos potentiels alliés et cette même liste allait être mise au courant de notre retour … Chose que je trouve absolument stupide. Je reste persuadé que la moitié d'entre eux ont retourné leur veste à l'instant même où ces gamins ont réussi à renverser le pouvoir. L'homme n'a généralement rien de courageux. Plus le danger est présent, plus il est vulnérable de changer, de modifier son comportement, ses opinions. Il est bien connu que nous sommes les pires hypocrites, surtout envers nous même. Seulement, si j'en crois les bruits de couloir et les scènes à laquelle j'ai pu assister, il y avait en Tveit – les deux – un très gros potentiel, mais ça n'était pas suffisant. Derek Ryans était l'un de nos alliés les plus solides il y a plus d'un an de ça.... Maintenant, regardons le de plus près ? Il n'est devenu qu'une loque bourré aux sentiments qui s'était prit d'affection pour sa tare de frère ? Homosexuel et fricotant en plus de ça, avec un moldu. Le plus amusant dans cette petite histoire est de le savoir sûr de lui, tranquille et fier comme un coq de protéger Ryans Junior.

Il vit dans un monde qu'il croit désormais plus apaisé, plus doux. Mais dans le mien, dans le notre, tout ne se passait pas si facilement. Il devra répondre de ses actes, tôt ou tard car s'il y a bien une chose que je ne supporte pas, c'est bien la trahison. Mais chaque chose en son temps... Je m'évertuais pour le moment à organiser un vrai spectacle qui me divertira comme il se doit.

Pour le moment, je m'occupe de Connor et ses propos me donnent envie de sourire. Le véritasérum fonctionne a merveille et je suis ravis de ce que je peux entendre en cette seconde. Il sait ce qu'il veut, ce qu'il pense et il l'affirme haut et fort, sans crainte des représailles. Mais dois-je réellement baser ma confiance sur des propos ? Non, bien sûr que non...

Je ne suis pas un putain de pantin, ou quelqu'un qu'on peut avoir quelques mots. Pourquoi est-ce que je devrais me racheter ?! De quoi ?! Je n'ai touché personne, je ne le ferai pas. Je dis juste ce que je pense, ça leur fait mal ? Et bien quoi ? ce n'est pas de ma faute s'ils ne supportent pas la vérité que toutes les personnes comme eux sont juste inférieurs. Je ne suis pas Van Saade, ni Ryans. Je ne cherche pas à me racheter de je ne sais quoi alors que j'ai torturé des gens. Je n'ai rien à me faire pardonner.

Je prends note de Van Saade dont Cody m'a déjà parlé et le classe dans un coin de ma mémoire. Connor était tout simplement entrain de m'affirmer que Jeroen avait lui aussi retourné sa veste et l'espace d'un instant, un volcan furieux se réveille. J'avais raison de ne pas avoir confiance en cette idée stupide. Nous avions désormais sur les bras le risque que cet insecte n'aille révéler quoi que ce soit.

Deuxième chose : Connor n'était pas prêt. Pas prêt à nous aider. Nous avions besoin de personnes capable d'agir et pas seulement parler, aboyer. Qu'il affirme ses idées est une bonne chose mais qu'il soit incapable de faire quoi que ce soit pour maintenir un semblant d'équilibre dans ce monde, en était une autre. Je verrais ce détail plus tard, les informations m'ayant été lâchées en cet instant m'accaparant toute mon attention.

Bras croisés sur la poitrine, je le laisse poursuivre, sans un mot tâchant de taire la colère sourde qui ne demande qu'à exploser.

Vous savez que ce n'est pas franchement très orthodoxe de jeter un sort ou une potion à un élève pour qu'il dise ce qu'il pense sans aucun moyen de recours ?! Vous chercher à me renvoyer... ou autre chose... quelque chose qui a un rapport avec Stryker ?!

Stryker, mon meilleur atout dans cet école. Discret, intelligent, silencieux et prêt à tout pour semer une zizanie digne de ce nom, peut importe pour qui il agit. Mais comment un garçon comme lui a-t-il pu avoir la stupidité de raconter à chacun d'entre eux ce qui allait se produire sans s'assurer de leur confiance avant tout ?

Il répond bêtement et simplement aux ordres. Bête et discipliné.

J'allais avoir un entretient avec lui plus tôt que prévue.
Connor laisse échapper une grimace puisqu'il se rend compte que si c'est bien Gabrieli qui est devant lui, il venait de commettre une lourde faute. Inutile de continuer ce double jeu, plus maintenant que j'avais la certitude qu'il était de notre côté... Connor était cérébral, pas physique.

« Parle moi de Jeroen... Est-ce qu'il a lui aussi retourné sa veste ? N'était-il pas de notre côté ? »

Forcé de tout me raconter, contre son gré... C'était une pur partie de plaisir qu'il m'offrait là et surtout, une chance énorme d'en savoir un peu plus.

« Je vais être clair... Je veux que tu me raconte tout ce que tu sais sur Jeroen, dans les moindres détails. Ensuite, je veux également un rapport détailler sur Derek Ryans. Même topo, tout ce que tu sais de lui, je veux que tu m'en conte chaque chose, insignifiante ou non. »

Mon ton est glacial, je ne bouge pas de ma place, toujours dans la même position. Le visage fermé, le regard sombre, je sais qu'il n'aura pas d'autre choix que de tout me raconter, me dévoiler et je veille à rester attentif à chacun de ses mots car ils seront tous primordiales pour mieux connaître nos traîtres et ainsi, me donner la possibilité de les atteindre en plein cœur. Peut m'importe ce que pense Connor à mon sujet, peut m'importe ses doutes. Il apprendra la vérité bien assez tôt, pour le moment il y avait plus urgent car un de ces gamins risquaient de tout foutre en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Sam 2 Aoû 2014 - 9:55

Ce type était bizarre; il agissait comme le professeur d'études des moldus, il avait les mêmes manières, les même mimiques, la même façon de parler ou du moins les mêmes intonations... mais, pourquoi venir lui parler de la sorte en tête à tête au lieu de le faire à la fin d'un cours ?! Pourquoi venir l'emmerder ici ? Et surtout... pourquoi est-ce qu'il disait tout ce qu'il pensait, pourquoi une vérité... aussi vraie, sans tournure plus ou moins "diplomatique" comme il pouvait le faire devant les professeurs pour éviter de se faire renvoyer. Il se doutait qu'il y avait un sort ou une potion là-dessous, ce qui voulait dire que le professeur avait préparé son coup, mais dans quel but ?! Est-ce que c'était parce quelqu'un s'était plaint de lui et Dimitri voulait des preuves pour faire renvoyer le petit bleu ? Ou alors est-ce que c'était parce qu'il était de mèche avec les supérieurs ? Dans ce cas de figure, cela ne collait pas forcément avec Gabrielli, ni avec avec son sang... ce qui signifiait que soit il avait menti sur tout le long sur son histoire, sur son sang, qu'il faisait cette matière pour ne pas qu'on ne soupçonne, soit ce n'était pas le professeur lui-même. Il ne savait pas  quoi trop penser, c'était trop compliqué, il y avait trop de choses à prendre en compte. Il ne savait plus trop sur quel pied danser, mais de toute manière tant qu'il était sous l'emprise du sort/potion il était obligé de dire la vérité...  et c'était vraiment la merde ! Il en était venu à parler de Cody sans vraiment le vouloir, lui faisant remarquer que la potion ou autre était plutôt lâche.

 Parle moi de Jeroen... Est-ce qu'il a lui aussi retourné sa veste ? N'était-il pas de notre côté ? 
Je ne sais pas grand chose... Juste qu'il a l'air d'avoir changé... qu'il n'est plus avec nous. Je ne peux pas vraiment en dire plus.

C'était vrai. Il ne connaissait pas vraiment l'autre Vert, mais son comportement avait changé. Les gens le craignaient toujours, mais après tout ce qui s'était passé c'était normal... Néanmoins, malgré tout Van Saade était certainement plus populaire que lui. Les gens étaient vraiment stupides et illogiques... Enfin bon.  Autre chose intéressante, l'homme avait bien dit "notre côté"... ce qui signifiait qu'il faisait parti des supérieurs. Bien sûr, ça pouvait être un subterfuge, mais quelque chose dans la voix, les expressions avaient changé ce qui devait signifier que là il était vraiment lui, il disait la vérité. Le ton était... presque plus sûr que lui, il n'y avait pas de dégoût dans la voix, rien qui montrait que "notre côté" le répugnait.

 Je vais être clair... Je veux que tu me raconte tout ce que tu sais sur Jeroen, dans les moindres détails. Ensuite, je veux également un rapport détailler sur Derek Ryans. Même topo, tout ce que tu sais de lui, je veux que tu m'en conte chaque chose, insignifiante ou non. 
Je ne côtoie pas Jeroen... Je ne peux pas en dire plus, mais vous pouvez toujours demander à mon cousin, ils sont dans la même maison, il pourra certainement en dire plus.

Ou pas... mais ça il n'en savait rien, mais n'étant pas de la même maison, de la même année, pas amis, pas proches... Tveit bouclé ne pouvait pas "aider" ce cher professeur (ou qui que se soit).

Pour Derek... Il a choisi son frère vu que c'est la seule famille qui lui reste... mais je pense qu'il doute encore un peu, qu'on peut toujours le faire retourner de "notre" côté.. Pendant la semaine où il y avait les illusions, il doutait... beaucoup. Mais la famille c'est le plus important, pour lui, pour moi... Je comprends qu'il ait fait ce choix même si je ne l'approuve pas du tout.

Au final, il ne trahissait plus grand monde le Ryans... Au final il remettait juste en doute ce que lui avait appris son grand-père et ce, pour s'occuper de son petit frère. Et oui, on ne lui demandait pas son avis à Tveit, mais il l'avait quand même donné... sans vraiment le vouloir, la dernière phrase il se serait bien passé de le dire à voix haute... Certainement que  cet homme (ou cette femme) le savait que pour lui c'était la famille le maître mot et qu'il ferait n'importe quoi pour elle.... alors oui faire un truc débile pour sa famille ne l'étonnait pas vraiment... mais 'est-ce que ce type l'entrendrait de cette manière ?!

Vous êtes qui au juste ?! Le "vrai" professeur qui se fait passer pour quelqu'un qu'il n'est pas ?! Ou est-ce que c'est juste une fausse apparence ?! Et vous n'avez pas vraiment répondu à ma question... sur la potion ou le sort...

Pas sûr qu'on lui réponde, mais qui ne tente rien n'a rien au final ! Il savait pertinemment que cette phrase était une prise de risque pour lui, poser ce genre de question montre qu'on a compris quelque chose... et ce n'était pas forcément tout bénef pour lui. Il aurait été tenté de prendre sa baguette pour se défendre en cas de nécessité... mais si c'était un adulte -ce qui était certainement le cas, ou au moins quelqu'un de plus âgé-, il aurait forcément le dessus. Il préféra donc garder ses mains sur la table, remontant de temps en temps ses lunettes qui avaient tendances à glisser sur son nez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 767
Date d'inscription : 18/05/2014
Crédits : Nalex
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, William, Ora, Leiv, Dimitri & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2742-james-l-holt-o-you-can-run-but
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Lun 18 Aoû 2014 - 14:49

Être infiltré dans cette école est un risque majeur pour moi mais aussi pour l'Ordre, et c'est bien pour ça que je m'évertue à être le plus possible discret et patient. Si je devais faire un faux pas qui compromettrait notre opération, je ne me le pardonnerais jamais. Ainsi, je décevrais mon père qui apprendra sûrement un jour ou l'autre que son fils n'était qu'un bon à rien d'espion, incapable d'effectuer ses missions correctement. Parfois, il me manque, j'aimerai apercevoir l'ombre d'une fierté dans son regard au moins une fois mais cela n'arrivera pas. Du moins, pas pour l'instant. J'ai dû couper les ponts avec lui, avec la totalité de mon enfance et de mon passé en Nouvelle-Zélande. Et si parfois j'ai le mal du pays, le sang d'un moldu entre mes doigts estompe rapidement ce sentiment dérangeant.

Stryker a été brillant avec Tveit et ce dernier parle ouvertement de ce qu'il pense et de la vérité. Il me révèle des informations essentielles concernant Jeroen et Derek. Van Saade semble avoir changé et j'apporte aussitôt une notion de méfiance envers ce jeune homme. Je ne prononce pas un mot mais je n'en pense pas moins. Il était évident que la majorité d'entre eux allaient retourner sa veste et si Jeroen se trouvait être l'un d'entre eux, il n'en sortirait pas indemne.

Je ne côtoie pas Jeroen... Je ne peux pas en dire plus, mais vous pouvez toujours demander à mon cousin, ils sont dans la même maison, il pourra certainement en dire plus. 

Melvin Tveit. Je n'ai pas encore eu l'occasion de discuter avec lui mais le peu que je vois dans les couloirs et de ce que j'en sais de par son passé, il semble être de confiance. Violence, fidélité, obéissance, là sont les qualités qu'il semble réunir.

Est-ce qu'il en sera de même avec Connor?


Peut-être que je pourrais réserver le même sort à Melvin avec le Véritasérum et ainsi sonder à quel point nous pouvons lui faire confiance. Je garde l'idée dans un recoin de ma mémoire et me concentre de nouveau sur son cousin.

Pour Derek... Il a choisi son frère vu que c'est la seule famille qui lui reste... mais je pense qu'il doute encore un peu, qu'on peut toujours le faire retourner de "notre" côté.. Pendant la semaine où il y avait les illusions, il doutait... beaucoup. Mais la famille c'est le plus important, pour lui, pour moi... Je comprends qu'il ait fait ce choix même si je ne l'approuve pas du tout.

Je serre la mâchoire mais ne dis toujours rien. La famille, s'est important. Mais surtout, elle affaiblit et c'est bien pour ça que j'ai dû quitter la mienne pour être plus performant que jamais. Les attaches familiaux sont ce qu'il y a de plus dangereux pour nous, ils nous affaiblit, nous rend vulnérable et c'est une une énorme tare que porte Tveit ici, même chose que Ryans.

Sauf si nous retournons la situation contre eux, sauf si nous nous servons de cette faiblesse comme une force.

Si Derek choisit son frère plutôt que notre Ordre, alors je sais où frapper pour le faire plier. Je n'en sais pas assez pour me permettre de faire quoi que ce soit pour le moment. Je ne connais que quelques brides, quelques détails mais je trouverais un moyen pour en savoir plus sur lui. Sans oublier Jeroen.

Vous êtes qui au juste ?! Le "vrai" professeur qui se fait passer pour quelqu'un qu'il n'est pas ?! Ou est-ce que c'est juste une fausse apparence ?! Et vous n'avez pas vraiment répondu à ma question... sur la potion ou le sort...

Je souris dans l'ombre, toujours bras sur la poitrine. Il serait peu prudent de ma part de révéler mon identité à un gamin comme Connor qui semble passer sa famille avant tout. Je n'en savais pas assez sur lui pour me permettre quoi que ce soit.

« Ça ne te servirai à rien de savoir qui je suis pour l'instant. En revanche, j'ai besoin de savoir en qui je peux avoir confiance ici … Et surtout si toi tu en fais partie. »

Je m'avance de quelques pas et me retrouve non loin de Connor qui ne cesse de remonter ses lunettes sur son nez.

« Qu'en est-il de ta position à toi sur le sujet Connor ? Est-ce que nous pouvons te faire confiance autant qu'à Melvin ? Ou est-ce que tu es aussi faible que ce pauvre Ryans qui viendra pleurnicher aux moindres danger ? Parce que tu semble être quelqu'un de très prometteur. »

Je me relève de toute ma hauteur et tourne autour de la table où se trouve Tveit, d'un pas calme et lent, parlant toujours de cette voix froide au même timbre que celui de Gabrieli.

« Tu vois Connor, la famille c'est très important, ça c'est certain. Mais lui faire honneur, l'est encore plus. Je ne sais pas quelle est ta position concernant les moldus, leur existence et leur intégrité ici, mais une chose est sûre : Décevoir sa famille est la pire chose que les sangs-purs puissent faire. Et je ne pense pas que tu ai envie à ce que cela se produise, je me trompe ? »

Je bluffe, tâte le terrain et tente de palper le point sensible de Tveit qu'il m'a livré sur un plateau d'argent tout à l'heure. Le Véritasérum devrait m'aider à percevoir ses failles qu'il énoncera sous la vérité. Il n'était pas prêt à porter les coups mais il pouvait le devenir avec le temps.

« A moins que tu sois devenu aussi faible et froussard que Ryans ? Ou même Van Saad ? Tu me disais tout à l'heure que tu n'es pas de ceux qui retourne leur veste comme eux l'ont fait … mais une fois que tu devras agir, est-ce qu'il en sera de même ? »

Je suis devant lui, ne lâchant pas une seule fois son regard.

« Tu ne touchera à personne dis-tu ? Mais si l'honneur de ta famille en dépendait, quelle serait ta réaction, dis moi. »

Je me stoppe et le jauge du regard. Pouvons-nous te compter dans nos rangs, gamin ?

« Entre sangs-purs, nous sommes tous frères, si jamais tu avais besoin de l'un d'entre eux, ils seront là sans hésitation parce que comme je l'ai dis : La famille, c'est important. Est-ce que l'inverse est valable également Connor ? »

Connor semblait être des nôtres et bien qu'il ne soit pas prêt à porter les coups, il pouvait m'être utile pour tout autre chose
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Mar 19 Aoû 2014 - 14:41

Il aurait bien voulu pouvoir se taire un peu, faire des phrases un peu plus.... pas forcément diplomatique mais disons au moins comme il l'entendait plutôt que de dire toute la vérité sans pouvoir rien y faire. Il ne pouvait malheureusement rien y faire, il ne pouvait même pas se taire.... alors il parlait encore et encore disant tout ce que l'Homme (ou la femme ?) voulait savoir. En passant par Jero et Derek et il toucha même quelques mots de son cousin. Il avait réussi à dire que c'était la famille le plus important aussi bien pour Ryans que pour lui (et certainement pour Melvin). La seule différence c'est que celle des Tveit était plus ou moins proche des pensées des supérieurs, alors que d'après ce qu'il avait compris ce n'était pas du tout cas pour les Ryans. L'autre ne lui posant plus de question le Raven' avait réussi à lui poser une question de la plus haute importance: Qui était-il. Est-ce que c'était sa vraie apparence ou pas ? Il se doutait bien qu'il n'aurait pas de réponse mais cela ne l'empêcha pas de froncer légèrement les sourcils lors de la réponse du supérieur (?), parce que c'est bien ce qu'il avait l'air d'être ce type.

Ça ne te servirai à rien de savoir qui je suis pour l'instant. En revanche, j'ai besoin de savoir en qui je peux avoir confiance ici … Et surtout si toi tu en fais partie. 
Bien sûr que vous pouvez avoir confiance ! répliqua t-il de façon peut-être un peu virulente et du tac au tac.

Il était un peu vexé que ce type n'ait pas confiance en lui, qu'il n'ait pas l'air de le croire.... alors qu'il était de leur côté, il l'avait quand même prouvé en ne changeant pas de camps, en se mettant cette année presque tout le monde à dos non ?! Qu'est-ce qu'il voulait de lui exactement ?! Connor ne comprenait pas tout, il essayait de suivre le raisonnement de ce type mais pour l'instant lui semblait encore trop flou pour lui. Il le foudroya néanmoins du regard pour oser penser qu'il était de "l'autre côté". C'était presque dégoûtant de penser ça. S'il faisait ça sa famille le renierait qui plus est, il avait beaucoup trop à perdre... et puis, ce n'était pas une nouveauté qu'il n'aimait pas les nés-moldus. L'homme c'était avancé vers lui de quelques pas.

 Qu'en est-il de ta position à toi sur le sujet Connor ? Est-ce que nous pouvons te faire confiance autant qu'à Melvin ? Ou est-ce que tu es aussi faible que ce pauvre Ryans qui viendra pleurnicher aux moindres danger ? Parce que tu semble être quelqu'un de très prometteur.

Ah, ça c'était mieux. Le brosser dans le sens du poil en lui faisant des compliments et en le comparant à son cousin était effectivement une des méthodes qui pouvaient marcher dans de telles circonstances. Quant à sa position... c'était peut-être difficile à répondre. De nouveau, il avait froncé un peu les sourcil et n'avait pas pris la parole comme si son esprit n'était pas sûr de ce qu'il allait dire. Il y eu un silence -assez gênant d'ailleurs-, avant qu'il ne prenne la parole.

Bien sûr que vous pouvez me faire autant confiance qu'en Melvin, on a pas forcément les mêmes qualités et défauts, mais on pense la même chose, comme vous... Sinon pourquoi est-ce qu'on mettrait l'un et l'autre notre scolarité en jeu, en disant ce que l'on pense de ces sangs de bourbe, pourquoi est-ce qu'on se mettrait toute l'école à dos alors qu'on est censés être en sécurité ?! Il se tut quelques secondes avant de reprendre Ma position n'a pas changé, Ils* n'ont rien à faire ici. Je suppose que nous sommes d'accord tous les deux sur ce points, ma position est la même que la votre... mais... peut-être que les méthodes que j'emploierai ne seraient pas les mêmes, comme je l'ai dit plutôt. Il avait l'impression de se répéter et cela ne lui plaisait pas mais il n'avait pas vraiment d'autres choix, n'est-ce pas ? Je ne suis pas Ryans et encore moins un pleurnicheur. Pleurer c'est pour les faibles, et je ne le suis pas. Il se passa une main dans les cheveux, plus ou moins nerveusement avant de rajouter une petite interrogation, dans l'espoir dans savoir un peu plus Prometteur ?

Ce qu'il voulait dire par-là, pour faire quoi, dans quelle optique, quand. Il y avait trop de questions qui se posaient à lui... et il n'arrivait plus trop bien à penser correctement. Il y avait certainement une manière de contourner un peu la potion,  mais il ne la connaissait pas, et sous le stress qu'il ressentait actuellement de toute manière, il aurait certainement était bon à pas grand chose. Il n'avait pas le droit de merder. Et là, clairement, s'il disait quelque chose qui ne fallait il risquait en plus d'être une sorte de pariât/traître pour les supérieurs...  Gabrieli se mit à tourner autour de lui, chose qui agacé passablement le Bleu, il serra sa baguette un peu plus fort dans sa main prêt à se défendre si jamais c'était nécessaire. On ne sait jamais.

Tu vois Connor, la famille c'est très important, ça c'est certain. Mais lui faire honneur, l'est encore plus. Je ne sais pas quelle est ta position concernant les moldus, leur existence et leur intégrité ici, mais une chose est sûre : Décevoir sa famille est la pire chose que les sangs-purs puissent faire. Et je ne pense pas que tu ai envie à ce que cela se produise, je me trompe ? 
On est bien d'accord là-dessus.

Il ne pouvait pas se permettre de décevoir ses parents et visiblement ce type l'avait compris, en même temps ce n'était pas bien compliqué. Il suffisait de connaître un minimum les cousins pour se rendre compte qu'il voulait faire honneur à leur Nom, à leur sang si pur.

 A moins que tu sois devenu aussi faible et froussard que Ryans ? Ou même Van Saad ? Tu me disais tout à l'heure que tu n'es pas de ceux qui retourne leur veste comme eux l'ont fait … mais une fois que tu devras agir, est-ce qu'il en sera de même ? 

Cette fois il n'avait pas pu s'empêcher de se relever précipitamment.

Je ne suis ni un froussard, ni faible, Monsieur.

Il avait appuyé de manière exagérée sur le dernier mot. Il n'avait pas eu le temps de rajouter autre chose que James avait rajouté

Tu ne touchera à personne dis-tu ? Mais si l'honneur de ta famille en dépendait, quelle serait ta réaction, dis moi. 

Moment de flottement, il se sentir blêmir. Tuer, torturer des gens pour l'honneur de sa famille ?! Faire du mal, plus qu'il ne le faisait actuellement ou eux, est-ce qu'il en était vraiment capable ?! Il détestait ces sangs de bourbes, ces moldus, il les avait en horreur, ils ne les supportaient plus.. Mais il n'était pas un meurtrier, il ne voulait pas devenir comme ça... Sa famille semblait plus ou moins bien l'accepter. L'honneur de sa famille... De quelques personnes contre des dizaines et des dizaines de gamins sacrifiés. Est-ce qu'il était comme ça ? Est-ce qu'il allait entrer dans ce petit jeu ?! Il n'en savait rien, absolument rien.

Ma famille, a accepté jusqu'ici mes choix, plus ou moins facilement, mais si elle ne m'a pas renié c'est qu'il y a une bonne raison, Monsieur. Il y eut de nouveau quelques secondes de silence Je ne sais pas si je toucherai à quelqu'un qui est sans défense, sans baguette. Se battre à la loyale est certainement mieux, plus valorisant et au moins Ils cesseraient de nous prendre pour des lâches. On est plus puissants qu'eux, alors... sauf cas particulier, il n'y a aucun doute à avoir sur l'issue d'un combat du moment que l'on met deux même années ensembles. Il eut petit sourire. Au pire, il y a aura quelques pertes de  notre côté... mais seulement les plus faibles perdraient.

Il n'était pas un lâche qui lancerait un Doloris à un gamin sans défense, il ne voulait pas entrer dans ce jeu-là... néanmoins se battre à la loyale était tout autre chose. Seul le meilleur gagnerait. Il avait tenté d'orienter son discours là-dessus pour minimiser le fait qu'il ne voulait pas attaquer quelqu'un sans défense. Il fallait espérer que cet état d'esprit plairait à l'Homme. De toute manière il n'avait plus grand chose à perdre... et il espérait vraiment que ce qu'il venait de dire ne verrait jamais le jour.

Néanmoins, beaucoup de gens savent ici que si je ne me bats pas, si je ne suis pas violent comme peut-être Melvin, il y a d'autres choses dont je suis plus doué.

Pas besoin de le mentionner, s'il était chez les Bleus, c'est qu'il avait l'intellec' qui suivait. Il préférait être une tête pensante, leur servir à quelque chose comme ça que de devoir se battre ou autres... même s'il le ferait  certainement si c'était nécessaire.

Entre sangs-purs, nous sommes tous frères, si jamais tu avais besoin de l'un d'entre eux, ils seront là sans hésitation parce que comme je l'ai dis : La famille, c'est important. Est-ce que l'inverse est valable également Connor ? 

Où est-ce qu'ils étaient quand Elinor était morte ? En train de fuir, de se battre, mais ils n'étaient pas là, ce n'était pas vrai. Le seul qui avait été présent c'était son cousin. C'était vraiment le seul en qui il avait confiance ici, néanmoins cette façon de présenter les choses était plutôt plaisante. Fini d'être "le seul" à penser comme il le  faisait, avec le retour des supérieurs... il aurait de nouveaux des alliés, de vrais alliés.

Tant que c'est dans mes compétences, bien sûr que vous pouvez compter sur moi.

C'est ce qu'Ellie aurait voulu de toute manière, qu'il les suive sans trop se poser de questions.

Mais avec les gardiens, et la vigilance accrue de tout le monde ici, vous comptez vous y prendre comment ? Je ne voudrais pas paraître désobligeant mais il faut pas être trop ambitieux et sûr de soi. Ils sont bien préparés.

Curiosité mal placée et encore une fois il était certain que l'homme éluderait sa question, qu'elle n'aboutirait pas.[/color][/b][/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 767
Date d'inscription : 18/05/2014
Crédits : Nalex
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, William, Ora, Leiv, Dimitri & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2742-james-l-holt-o-you-can-run-but
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Mer 27 Aoû 2014 - 22:38

Je jubile intérieurement de voir le jeune Tveit monter sur ses grands chevaux. Il est clair et visible qu'il ne supporte pas que qui que ce soit ait l'audace de remettre en cause sa fidélité et encore moins son courage. Il s'enflamme comme une étincelle sur une flaque d'essence et ça me provoque une douceur chaleur de satisfaction. Si Connor ne semblait pas être un homme de main, il était pourtant clair qu'il était le garçon idéal pour la réflexion, l'intelligence et la précision. Le peu que je connaissais de Melvin me permettait de dire aujourd'hui qu'il était la force et Connor, l'esprit. Un tandem plus que prometteur. Le fait qu'il n'emploierais pas certaines méthodes plus barbares ne me posent aucun soucis... Le jeune est sous véritésarum et sa conviction ainsi que le désir de nous rester fidèle est lui, bien présent. Il n'était tout simplement pas prêt à porter les coups mais en attendant, il me sera utile. Autant que peut l'être Cody. Ces deux là n'ont pas froid aux yeux et je m'impatiente déjà d'élaborer deux trois choses à leur faire faire ensemble …

Je l'écoute sans un mot et j'apprécie sa manière de faire. « Se battre à la loyale est certainement mieux, plus valorisant et au moins Ils cesseraient de nous prendre pour des lâches. » Il est un homme d'honneur… et c'est plus qu'appréciable. Plus la conversation progressait, plus Tveit gagnait des points. Il ne pouvait pas dire plus la vérité que maintenant alors que je n'avais aucune raison de douter de sa parole lorsqu'il affirmait avec tout son aplomb que nous pouvions compter sur lui. Je me tiens le menton, d'un air pensif, mais tout aussi concentré sur ce qu'il m'apporte en élément sur sa personne.

Si j'avais moi même tué lâchement ? Non. Pour la simple et bonnes raisons que j'aime donner à mes victimes l'illusion d'une chance de pouvoir s'enfuir. Chacun de mes contrats étaient justifiés. Jeune étudiante, Père de famille, fils d'homme influant, toutes les classes sociales étaient concernés, toutes personnes de toutes origines. Si elles avaient succombée sous mes mains c'était à chaque fois pour de bonnes raisons : La Trahison. Je leur ai fais payé de manière lente et douloureuse, et que Connor approuve ou non mes méthodes m'importe peu. Le principal étant qu'il soit fidèle, chose qui est visiblement le cas. Est-ce qu'il est pour autant volontaire ?

Tant que c'est dans mes compétences, bien sûr que vous pouvez compter sur moi.

La réponse est sans appel. Mon sourire s'élargit et avant que je n'ai le temps de lui dire quoi que ce soit, Connor enchaîne :

Mais avec les gardiens, et la vigilance accrue de tout le monde ici, vous comptez vous y prendre comment ? Je ne voudrais pas paraître désobligeant mais il faut pas être trop ambitieux et sûr de soi. Ils sont bien préparés.

Je laisse échapper un rire clair et franc, mais surtout amusé. Ce garçon ne manque de pas de ressources, ni d'analyse et de réflexe. Cependant, il est bien arrogant de me prendre pour une buse. Du moins, c'est ce qu'il semble insinué. J'ai envie de lui répondre que les Gardiens, j'en fais mon affaire. Ma présence au sein de leur équipe n'est pas anodine, mais je ne dis rien car même si Connor était de notre côté envers et contre tout, je me dois de garder ma couverture intacte jusqu'au jour J. Je repense au nouveau, Owen, ce grand type si sérieux, si silencieux et si minutieux du détail. L'armée l'a éduquée dans sa manière de réfléchir, d'analyser, d'agir et c'est ce qui fait de lui un homme dangereux. J'ai tout intérêt à sympathiser avec lui.

« Je vois que tu es plus brillant, attentif et réfléchit que bon nombre d'entre eux. C'est plaisant. »

Cela change de tous ces déchets de né-moldus. Le caresser dans le sens du poil, le pousser dans les compliments lancés de part et d'autre de la conversation. Connor est comme nous tous, Humain au chromosome X, aimant se faire gonfler un peu notre ego de mâle.

« Et c'est bien pour ça que je suis certain que tu ne me prends pas pour un idiot qui agirait sans réfléchir, les yeux fermés. Pour le moment, il n'est pas question de faire quoi que ce soit, d'agir. S'ils sont bien préparés, nous aussi nous le sommes. Nous n'entreprendrons rien les yeux fermer. Tout viendra en temps et en heure. »

Je reste vague, l'origine de ma venue, la tenue de mon rôle ici, il le saura lorsque le moment sera venue. Nous ne sommes à l'abri de rien et encore moins à ce que Connor puisse laisser échapper une information compromettante par accident. Et puis, ça n'était pas l'ordre du jour, loin de là.

« Concernant les Gardiens, ne t'en fais pas pour ça, nous y travaillons. »

Et pas qu'un peu, crois moi jeune homme.

« Cependant... comme tu dois t'en douter, ce n'est pas avec l'esprit et l'acte d'un seul homme que nous pourrons remettre de l'ordre dans cette école ainsi que de redorer notre sang, notre monde. Je suis certain que tu seras d'accord avec moi Connor. C'est pour cette raison que je vais avoir besoin de ton aide dans cette histoire. Parce que tu es moins stupide que beaucoup d'autres ici ou ailleurs. J'ai quelques projets qui pourraient rehausser ta valeur d'homme. A tes yeux, mais aussi aux yeux de ta famille. Pour leur fierté, j'entends. »

De nouveau, je le caresse dans le sens du poil. Il avait bien appuyé à quel point la famille semblait importante pour lui alors lui donner une occasion de rendre fier ce bon cher papa serait une opportunité en or pour le jeune Tveit, si je ne me trompais pas.

Je m'avance de quelques pas, saisis une chaise et vient m’asseoir juste en face de lui. Je joints les mains face à mon visage avant d'en poser l'extrémité sur mon menton. Je plante mon regard glacé dans le sien, appuyant bien les choses afin qu'il comprenne ce qu'il l'attendait mais aussi de l'honneur qu'il avait de servir notre Ordre.

« Je vais avoir besoin de ta discrétion mais aussi de ton intelligence. Tu es quelqu'un de malin et je sais que tu peux aisément te débrouiller pour obtenir quelques informations dans cette école. Je dois savoir si nous pouvons avoir confiance ou non en Jeroen, de manière certaine. Et pour cela, je veux que tu glane plusieurs informations à son sujet. Tout sera bon à savoir, petite copine, famille etc... »

Je dois savoir si oui ou non, ce garçon mérite le châtiment qu'il lui est réservé. Ryans est dans ma ligne de mire et je ne serais pas gêné de devoir me débarrassé également de Jeroen. Leur vie n'est pas importante, elle ne l'est uniquement si elle peut nous être bénéfique.
J'apporte un regard bienveillant à Connor, pour le mettre en confiance mais aussi pour qui l'intègre le sens total de sa tâche.

« J'aurais également besoin que tu me recense tous les moldus présents dans ce château, ainsi que les né-moldus. Je sais que ça peut te paraître basique, mais il est important de savoir à qui nous avons à faire mais surtout, il faut que nous sachions qui mérite d'être dans cette école et qui ne le mérite pas. »

En gros, qui nous devrons exterminer, mais ça, inutile de l'en informer. Il faut que nous jouions la carte de la transparence, il faut que je saches quelles raclures nous avons entre ses murs. J'ai déjà eu vent des propos de Connor et je sais que ce jeune homme ne mâche pas ses mots lorsque le sujet concernés sont les moldus et les né-moldus. Même chose pour les sangs-mêlés.
Une autre tâche me brûle les lèvres mais je vais m'abstenir. Si je dois savoir qui sont les vermines de ce château, j'ai également besoin de savoir qui sont les plus dangereux, hors Rivers. Ce dernier n'est peut-être qu'une saleté de gamin mais il n'en reste pas moins méfiant et rusé. C'est le plus gros morceau a ferré dans ce château et pour l'atteindre, je dois d'abord m'attaquer à son environnement. Je n'ai pas encore eu le temps de glaner assez d'informations sur le corps enseignant même si désormais j'y étais parfaitement intégré, mais Tveit et Stryker m'y aiderai le moment venu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Ven 29 Aoû 2014 - 15:32

Est-ce qu'il était facilement manipulable ? C'est ce qu'il se demandait aux vues des questions de l'homme. Jusqu'ici Connor n'en avait pas eu l’impression mais au final peut-être qu'il s'était trompé, peut-être que pour des gens comme "Dimitri" il n'était pas difficile de le modeler comme il en avait envie en utilisant les points faible; la famille, la fidélité, le courage. Peut-être qu'il était trop parano, trop méfiant. Peut-être qu'il se posait trop de questions, mais pourtant il ne pouvait guère faire autrement ! Il ne pouvait pas s'enlever tout ça de l'esprit, il n'y arrivait pas. Des centaines de questions qui demeuraient sans réponse arrivaient depuis le début de la conversation. Le sort/la potion l'empêchait de réagir comme il l'aurait voulu ce qui l'énervait un peu plus, mais pour l'instant il n'avait guère d'autres choix que d'être en quelque sorte le pantin dans les mains de l'Homme. Tveit continuait de dire ce qu'il pensait et fort heureusement pour lui, c'était des choses plutôt en sa faveur en faveur des supérieurs... ce qui ne pouvait pas lui porter préjudice pas vrai ? Il avait plus ou moins fini sur le fait qu'il avait certaines compétences qu'il pouvait mettre à leur service, mais pour certaines choses il serait plus inutile. Il était un intellectuel, pas un manuel mais ça James avait déjà du le voir, le comprendre. S'il avait commis une erreur c'était certainement quand il avait parlé des gardiens. L'autre type avait tout simplement explosé de rire, et le Bleu n'arrivait pas à savoir si c'était pour se foutre de sa gueule ou juste parce qu'il était amusé par ce qu'il venait de dire.

 Je vois que tu es plus brillant, attentif et réfléchit que bon nombre d'entre eux. C'est plaisant.

Connor eut un franc sourire. Ce genre de remarques faisaient tellement plaisir et bien à l'égo. A force d'être traité comme un connard par tous les élèves, que quelqu'un lui fasse un compliment faisait chaud au cœur. Il aurait bien voulu répliquer quelque chose, mais qu'est-ce qu'il pouvait bien sortir ? A part un merci, ou un oui je sais, il n'avait pas d'autres idées, et il trouvait que l'une comme l'autre des réponse n'était pas la bienvenue. Il avait donc préféré se taire et écouter ce que l'autre homme avait à dire.

 Et c'est bien pour ça que je suis certain que tu ne me prends pas pour un idiot qui agirait sans réfléchir, les yeux fermés. Pour le moment, il n'est pas question de faire quoi que ce soit, d'agir. S'ils sont bien préparés, nous aussi nous le sommes. Nous n'entreprendrons rien les yeux fermer. Tout viendra en temps et en heure.

Connor acquiesça doucement. Cela signifiait que l'attaque n'était certainement pas imminente... mais quand même.

Je sais que vous... que l'on... même si le on n'était pas facile, maintenant qu'il était mouillé "involontairement" jusqu'au cou... Enfin disons plutôt qu'à l'extérieur ils sont préparés et qu'ils auront un net avantage étant donné qu'ils sauront ce qui se passe dans le château grâce à fou, parce qu'ils créeront également un effet de surprise en attaquant comme ça un jour. Bien sûr, ils sont plus doués que la plupart des élèves ici vu que l'on a pas fini notre scolarité.... Oui cela porte à notre avantage, mais, ceux qui sont contre ça sont beaucoup plus nombreux. Il y a eu une révolte, ils ne se laisseront pas faire une seconde fois... sans compter les gardiens et les professeurs...

Ce qu'il essayait de dire c'est que niveau nombre il risquait d'il y avoir un soucis... et il ne fallait pas sous-estimer ces nés-moldus et compagnie même s'ils étaient plus faibles. Ils étaient arrivés à faire partir les supérieurs une fois, ils pouvaient très bien y arriver de nouveau.

 Concernant les Gardiens, ne t'en fais pas pour ça, nous y travaillons.

Intéressant. Très intéressant même. De nouveau une multitude de questions fleurissaient dans son esprit, mais il arriva à les faire taire. Il préférait avoir information près information histoire de bien pouvoir tout analyser. Et surtout, il préféré ne plus être sous potion de vérité histoire d'éviter de faire des erreurs stupides.

Cependant... comme tu dois t'en douter, ce n'est pas avec l'esprit et l'acte d'un seul homme que nous pourrons remettre de l'ordre dans cette école ainsi que de redorer notre sang, notre monde. Je suis certain que tu seras d'accord avec moi Connor. C'est pour cette raison que je vais avoir besoin de ton aide dans cette histoire. Parce que tu es moins stupide que beaucoup d'autres ici ou ailleurs. J'ai quelques projets qui pourraient rehausser ta valeur d'homme. A tes yeux, mais aussi aux yeux de ta famille. Pour leur fierté, j'entends. 
Aux yeux de ma famille ? Qu'est-ce qu'ils viennent faire là-dedans, comment est-ce qu'ils pourront être au courant si tout doit rester secret ?

Il était intrigué, même si l'idée lui plaisait énormément. Certainement que ça se voyait dans son regard que James avait touché un point sensible, que ce qu'il avait dit lui faisait plaisir, l'intéressait. Qu'ils soient fiers de lui, réellement. Qu'il fasse autre chose que de bonnes études, qu'il fasse quelque chose qui aurait une grande envergure lui plaisait sans aucun doute... Oui, c'est ce qu'il souhaitait de plus cher que son père soit fier de lui, qu'il le trouve courageux, pas lâche. C'était si important, si inattendu... mais cela devait avoir un prix. L'homme n'avait pas dit ce qu'il faudrait faire, combien de sang allait couler et cette perspective plaisait beaucoup moins au Bleu.
Le plus âgé était venu s'asseoir en face de lui et ils se regardèrent dans les yeux, avant que James ne reprenne la parole

 Je vais avoir besoin de ta discrétion mais aussi de ton intelligence. Tu es quelqu'un de malin et je sais que tu peux aisément te débrouiller pour obtenir quelques informations dans cette école. Je dois savoir si nous pouvons avoir confiance ou non en Jeroen, de manière certaine. Et pour cela, je veux que tu glane plusieurs informations à son sujet. Tout sera bon à savoir, petite copine, famille etc... 

Le regard du garçon s'était perdu pendant quelques secondes dans le vide au mot petit copine. Elinor. Qu'est-ce qu'elle penserait de tout ça ? Qu'est-ce qu'elle ferait à sa place ? Certainement qu'elle foncerait dans le tas, qu'elle serait heureuse qu'il y ait un espion à Poudlard. Il fallait qu'il fasse la même chose pour elle. Pour son père. Pour qu'ils soient tous fiers. Il se fichait bien de Jero, il n'était pas ami avec lui, il n'aurait aucun scrupule. Il acquiesça donc avant de souffler un rapidement

Pas de soucis. Ça serait fait, il faut juste que je trouve un moyen de l'approcher dans qu'il ne se doute de rien ce qui ne sera pas simple vu les réserves que j'ai sur lui... Il pourrait penser qu'il y a anguille sous roche.
 J'aurais également besoin que tu me recense tous les moldus présents dans ce château, ainsi que les né-moldus. Je sais que ça peut te paraître basique, mais il est important de savoir à qui nous avons à faire mais surtout, il faut que nous sachions qui mérite d'être dans cette école et qui ne le mérite pas. 

Il fronça un peu les sourcils. Il n'aurait pas dû être étonné par les paroles mais pourtant il ne s'y était pas forcément attendu... Faire une liste, ça semblait si... en fait il n'y avait pas de mot. Il ne savait pas trop quoi en penser. C'était peut-être une bonne chose à faire pour savoir qui affronter, savoir comment agir... mais il y a quelque chose qui le gênait là-dedans sans qu'il ne puisse mettre réellement le doigt dessus.

D'accord. Mais vu le nombre d'élèves qu'il y a ça risque d'être un travail assez fastidieux et qui prendra du temps. Par ailleurs, personne ne viendra me dire à voir quel est son sang s'il est pur ou pas. Ils ne sont pas stupides, et feront vite le rapprochement ce qui risque de poser soucis. Je peux faire de tête quelques personnes dont je suis certain. Je peux aussi sans trop de soucis recenser les moldus, ils sont facilement repérable... mais le reste, il vaudrait mieux choisir quelqu'un qui n'éveillera pas les soupçons. Par ailleurs, admettons que je fais cette liste, je ne peux pas l'écrire quelque part, même caché. Ça serait trop risqué, je suppose que je suis surveillé un minimum... Autant dire les choses telles quelles sont, et il ne se sous-estimait pas. C'était de la logique pure et dure, de la tactique. Rien de plus rien de moins. Et pour finir.... comment je vous la donne après , une fois qu'elle est prête ? Je ne connais pas votre vraie identité, je ne peux pas me promener ou faire un document contenant une liste...

Il ne disait pas que son plan était foireux, mais il voulait souligner quelques petites choses qui pourraient poser soucis par la suite et pas des moindres. S'ils voulaient rester discrets, il fallait faire attention au moindre détail.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 767
Date d'inscription : 18/05/2014
Crédits : Nalex
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, William, Ora, Leiv, Dimitri & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2742-james-l-holt-o-you-can-run-but
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Dim 7 Sep 2014 - 14:14

Tveit se pose des questions. Beaucoup de questions. Peut-être trop pour son simple statut de complice. Pourtant, je reste patient et à l'écoute. Il est jeune, il est un élément neuf dans notre équipe que j'arrive visiblement a appâté sans aucune difficulté en vue de ses penchants prononcés pour la suppression des moldus et de toutes les autres tares dans ce château. Il porte un intérêt tout particulier pour sa famille et c'est un atout dont je ne suis pas prêt de me détacher. Si pour lui sa famille n'a rien à voir dans cette histoire, pour moi il en est tout d'autre. Pour la simple et bonnes raisons que si Connor s'avère de faire un pas hors du chemin que je suis entrain de lui tracer, les membres de sa famille se verront bizarrement … disparaître du jour au lendemain. Il prend de gros risques et je me demande s'il en a conscience.

Mon enquête concernant Connor m'a également mené à un léger détail qui risque de faire pencher la balance en la faveur. Un détail important, un tournant de sa vie, un acte qui a sûrement éveiller en lui une rage qu'il ne soupçonnait pas. Tout cela a prit des semaines, voir des mois. Nous sommes milieu-Novembre et pour le moment j'ai pu en savoir plus sur Cody, Dimitri, Connor ici présent et bien évidemment les Ryans. Ma cible principale est ce foutu directeur mais aussi les Gardiens et le reste du corps enseignant. Chaque chose en son temps, je ne suis pas un surhomme et ce genre d'information se glane avec patience et surtout prudence.

Le jeune Serdaigle accepte ce que je lui demande sur Jeroen sans broncher un seul instant mais concernant les moldus, je le vois froncer les sourcils un instant. J'attends patiemment sa réponse. Dans tous les cas, si les choses deviennent risqués avec Connor, j'appliquerais une méthode radicale que j'ai déjà manié auparavant plus d'une fois afin de protéger nos arrières.

« D'accord. Mais vu le nombre d'élèves qu'il y a ça risque d'être un travail assez fastidieux et qui prendra du temps. Par ailleurs, personne ne viendra me dire à voir quel est son sang s'il est pur ou pas. Ils ne sont pas stupides, et feront vite le rapprochement ce qui risque de poser soucis. Je peux faire de tête quelques personnes dont je suis certain. Je peux aussi sans trop de soucis recenser les moldus, ils sont facilement repérable... mais le reste, il vaudrait mieux choisir quelqu'un qui n'éveillera pas les soupçons. Par ailleurs, admettons que je fais cette liste, je ne peux pas l'écrire quelque part, même caché. Ça serait trop risqué, je suppose que je suis surveillé un minimum... Et pour finir.... comment je vous la donne après , une fois qu'elle est prête ? Je ne connais pas votre vraie identité, je ne peux pas me promener ou faire un document contenant une liste... »

Mon sourire s’élargit mais je ne bouge pas d'un pouce, toujours assis face à lui, les bras croisés sur le dossier de la chaise que j'occupe. Je finis par lever un doigts pour le bouger dans le sens de la négation.

« Les choses seront plus simple que ça. Recense moi déjà ceux que tu connais de près ou de loin. Tout ce que tu connais sur eux, des petites habitudes au plus grande. Pour le reste, nous verrons au moment venu. »

Je ne lui demande pas de me faire une liste en trois jours, je suis bien placé pour savoir que ce genre de chose est difficile à obtenir, que le travail est long et fastidieux, et surtout qu'il requiert de la prudence et de l'ingéniosité.

« Sers toi de ta tête Connor. Tu es quelqu'un d'intelligent, plus intelligent que la moyenne. J'ai entendu dire qu'ils vendaient d'excellente plume à encre invisible à Pré-au-lard... Et puis, fouille un peu dans tes bouquins de sortilèges. Je suis certains que tu trouveras quelques sorts qui te seront très utile pour dissimuler tout ça. »

Parfois ce sont les choses les plus simples qui se révèlent être les plus efficaces. Même si Tveit est sous surveillance je doute que qui que ce soit ait l'idée de fouiner dans chaque centimètre de ses parchemins.

« Ou si tu t'en sens capable, tu peux également faire ça de tête. »

Je point mon index sur ma tempe pour accentuer mes mots. Peut m'importe la manière utilisée, tout ce que je souhaite ce sont ses informations.

« Et tiens toi tranquille... La meilleure manière d'obtenir certaines choses est parfois l'hypocrisie. Je sais que tu t'es relativement calmé ses derniers temps. Peut-être qu'en continuant dans cette voie, tu pourrais obtenir la confiance des plus vulnérables. »

A lui de voir quelles méthodes il utilisera pour mener à bien cette petite quête que je lui donne et qui ne sera sûrement pas la dernière. Je finis par me lever en lui accordant un sourire bienveillant mêlé de fierté. Le mettre en confiance est toujours d'actualité, malheureusement il y a trop de gamin comme Connor, bourré de capacité mais qui ne sont pas reconnu à leur juste valeur. Ne suis-je pas un homme bon de leur donner une chance de se faire valoir à nos yeux ?

« Concernant ton compte rendu, je te donnerais rendez-vous en temps voulu, ne t'en fais pas pour ça. Que le travail soit fini ou non. Taches juste de faire ton possible pour effectuer ces premières 'missions'. »

Il est temps que je parte, pour la simple et bonne raison que le Polynectar ne tardera pas à perdre ses effets d'ici peu. Je le jauge du regard un instant avant de lâcher d'une voix plus grave.

« N'oublie pas Connor, je base beaucoup d'espoir en le jeune homme que tu es. Et même si je suis presque persuadé de ta fidélité et de ta bonne volonté, garde en tête qu'il s'agit de toi mais aussi de ta famille... Et il serait regrettable pour eux ou même pour toi, que tu échoue ou que tu décide aux derniers moments de... disons... Changer d'avis, de camp ou d'essayer de parler de cette conversation à qui que ce soit.»

Je souris de nouveau de manière plus mauvaise et plus fourbe. La menace est claire malgré mes encouragements exprimées de manière très distinctes. Je glisse mes mains dans mes poches à la manière de Gabrieli et le salut d'un geste de la tête avant de tourner les talons et de me diriger vers la porte. Mes doigts se portent sur la poignet, puis je me tourne une dernière fois vers lui.

« Ah et une dernière chose Connor... Sache juste que si tu t'avère efficace et aussi respectueux envers notre cause comme tu me le montre si bien, une chance de pouvoir te venger sans crainte pourrait peut-être t'être accordé. »

Nouveau sourire qui en dit long. Maintenant, il a toutes les cartes en main pour agir et faire en sorte que tout ce passe bien.

« A bientôt. »

Je tourne la poignet et sors de la pièce pour rejoindre celle qui se trouve non loin d'ici et de m'y enfermer à clés. J'arrive juste à temps où les effets s'estompent et que je sente mes cheveux devenir un peu plus long. J'enlève les vêtements avant d'en enfiler d'autres et de m'étirer. Au moins cet échange a été fructueux et doublement intéressant. La prochaine étape : Rivers. Et là, c'était une autre paire de manche. Le mieux serait de savoir avant en quels élèves je pouvais avoir confiance ici mais également en quels professeurs. Pour le moment j'étais épuisé et le travail m'attends. Une heure de sommeil était amplement mérité avant d'aller retrouver mon imbécile de collègue, Owen.

- FIN POUR MOI -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   Lun 8 Sep 2014 - 22:59

 Les choses seront plus simple que ça. Recense moi déjà ceux que tu connais de près ou de loin. Tout ce que tu connais sur eux, des petites habitudes au plus grande. Pour le reste, nous verrons au moment venu.

Plus simple que ça ? Est-ce qu'il plaisantait ? Peut-être que Connor était trop parano, trop prudent, mais il ne tenait pas spécialement se faire attraper avec une liste des moldus écrite sur papier. C'était trop risque, quoique ce type semble en penser. Ce n'était pas lui qui était sous les feux du projecteur, ce n'était pas lui qui risquait sa scolarité étant donné qu'il était là incognito. Connor aimait trop ses études, réussir dans la vie pour commettre une faute qui risquait de réduire tous ses efforts à néant. Néanmoins, il se tut, se contentant d'écouter ce que le plus âgé avait à dire.

 Sers toi de ta tête Connor. Tu es quelqu'un d'intelligent, plus intelligent que la moyenne. J'ai entendu dire qu'ils vendaient d'excellente plume à encre invisible à Pré-au-lard... Et puis, fouille un peu dans tes bouquins de sortilèges. Je suis certains que tu trouveras quelques sorts qui te seront très utile pour dissimuler tout ça.

Vrai. C'était vrai, mais il n'en restait pas moins que ça restait dangereux. Il avait déjà en tête quelques idées de sortilèges, mais tout garder en tête lui semblait mieux pour l'instant., en attendant de trouver THE moyen. Il acquiesça à ce que lui avait dit l'homme et fit un faible sourire lorsque l'autre lui dit qu'il pouvait aussi faire ça de tête.

C'est certainement ce que je ferais.
 Et tiens toi tranquille... La meilleure manière d'obtenir certaines choses est parfois l'hypocrisie. Je sais que tu t'es relativement calmé ses derniers temps. Peut-être qu'en continuant dans cette voie, tu pourrais obtenir la confiance des plus vulnérables. 
Ils ne sont pas totalement stupides non plus. Tout le monde me déteste, ce n'est pas en étant "plus gentil" que ça changera les choses, il y a bien des exemples qui le démontrent. Ce n'est pas la peine que je me donne cette peine ! (ouais deux fois peine dans la même phrase).
 Concernant ton compte rendu, je te donnerais rendez-vous en temps voulu, ne t'en fais pas pour ça. Que le travail soit fini ou non. Taches juste de faire ton possible pour effectuer ces premières 'missions'.
Ne vous inquiétez pas. Je ferai de mon mieux.

De toute manière il ne pouvait pas répliquer grand chose d'autres. Il ferait de son mieux pour ne pas les décevoir, il n'avait guère le choix. Il se sentait un peu piégé et il n'aimait pas ça. Il aurait voulu se tenir loin de tout ça et réfléchir à leur retour s'ils revenaient. Plus les secondes passaient, moins il avait envie d'être impliqué directement dans leur retour. Il y avait eu trop de sang, trop de douleur. Il était dans la merde, et pas qu'un peu.

 N'oublie pas Connor, je base beaucoup d'espoir en le jeune homme que tu es. Et même si je suis presque persuadé de ta fidélité et de ta bonne volonté, garde en tête qu'il s'agit de toi mais aussi de ta famille... Et il serait regrettable pour eux ou même pour toi, que tu échoue ou que tu décide aux derniers moments de... disons... Changer d'avis, de camp ou d'essayer de parler de cette conversation à qui que ce soit.

Qu'est-ce qu'il venait de dire là ? Il en était tellement abasourdi qu'il ne trouva rien à répondre il se contenta de le regarder bouche bée. Rapidement ce fut de la haine qui prit le dessus. Comment est-ce qu'il osait menacer sa famille ? Pourquoi ? Ils étaient comme lui, comme eux, des sangs-purs qui détestaient les nés-moldus. Pourquoi s'en prendre à eux.

Je ferai tout ce que vous voudrez mais ne leur faite pas de mal.

Obligé de se plier à ses désirs. Ca lui donnait l'envie de vomir. Il exultait de rage mais tentait de se contenir. Pour sa famille. Bien sûr ses parents sauraient se défendre, mais ils n'étaient pas des surhommes, une attaque en traître... aussi bon et puissants étaient-ils, ils ne pourraient rien faire.

 Ah et une dernière chose Connor... Sache juste que si tu t'avère efficace et aussi respectueux envers notre cause comme tu me le montre si bien, une chance de pouvoir te venger sans crainte pourrait peut-être t'être accordé. 

Headshot. S'il avait pris très mal la première "menace", cette phrase-là en rajoutait un peu plus. Il n'avait non pas une mais deux épées de Damoclès au dessus de la tête ! Si cela ressemblait à une récompense au premier abord, Tveit le voyait d'une totale autre façon. Déjà, par quel moyen il avait sû pour Elinor, pour sa vengeance ? Qu'est-ce qu'il en savait exactement ? Et surtout s'il en parlait comme ça, cela voulait dire que pour le punir les supérieurs pourraient l'empêcher de se venger de Caitlyn... et qu'elle était en danger possible de mort et ça il le refusait. Il ne voulait pas la tuer. Il ne voulait pas la torturer, juste la détruire psychologiquement s'il en était capable, juste qu'elle se retrouve seule sans personne sur qui compter, juste.... que tout le monde voit le monstre qu'elle était. C'était SA vengeance, c'était presque SA Caitlyn et il ne voulait pas qu'on lui prenne ça... C'était un peu sa raison de vivre en ce moment, ce qui le faisait tenir. Il n'avait pas réussi à répliquer quelque chose. A bientôt il regardait la porte sans plus oser bouger. Son cœur battait à mille à l'heure. Au bout de très longue seconde, il s'écroula sur sa chaise avec cette foutue envie de juste pleurer, craquer. Il était foutu. Totalement foutu, il avait toujours cette impression d 'avoir le cul entre deux chaises, sauf que cette fois, il obligé de s'asseoir sur une.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Epreuve, preuve et vérité •• James   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epreuve, preuve et vérité •• James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la vérité éclate... (James) [-16]
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» La ficelle ! (Épreuve sournoise)
» 2ème épreuve : Le Rituel du Sang [réservé aux Adorateurs de l’Arcane XIII]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Troisième Etage. :: ─ Salle vide-
Sauter vers: