AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 299
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Dim 8 Juin 2014 - 0:51

~ When the wolves die young ~
Dimanche 2 novembre 2014
Charleen S. Thomson && Rosalyn W. Dawson
Quand on a reçu l'information concernant ce qui allait se passer à Halloween, je suis passée par douze mille réactions en trente secondes. « C'est une blague... » je crois que c'est la première chose qui a passé mes lèvres. Je voulais pas y croire. Incrédule, j'avais bien envie de ne plus y penser, mais... Mais et si c'était pas une blague justement ? J'ai frissonné, terrorisée à l'idée de ce que ça pouvait donner. Jusqu'où ça irait, hein ? On avait pas assez souffert comme ça ? Terreur, colère aussi. Et une forme de dénégation et de rejet parce que je voulais pas y croire. Moi je sais bien ce que je vais voir, ce à quoi je vais devoir faire face et j'en ai absolument pas envie. On s'entraîne autant qu'on peut, avec Chacha, mais je suis sûre que ça suffira pas face à une telle créature. Je sais pas mal de théorie, mais... Mais c'est différent quand il faut la mettre en pratique avec le coeur qui bat à cent à l'heure...

Je m'en suis pas encore trop trop mal sortie pour l'instant. Bizarrement, les premières choses que j'ai faites, ça a été de fouiller dans ma mémoire - et un peu dans les bouquins aussi - quel type de sortilèges avaient pu être mis en place. Bon évidemment, je me suis pas fait d'illusions, y a sans doute des mix complexes de sorte que les petits malins dans mon genre ne s'amusent pas à tout défaire le beau stratagème de la direction, mais ça n'empêche que lors de ma première rencontre, mes premières idées, ça a été de tester des trucs non pas pour faire disparaître ce gros chien grondant - tant qu'il était encore au bout du couloir - mais pour trouver quels mécanismes le faisait vivre entre guillemets. Bon évidemment, je suis arrivée à rien, et outre la frustration, j'ai un peu paniqué quand il m'a foncé dessus. Il s'est d'abord pris une vague d'eau sur la tronche, ça l'a repoussé un instant, mais il est revenu à la charge et m'a sauté dessus, et j'ai pas pu m'empêcher de hurler quand j'ai basculé sous le poids de la bête. Il allait me mordre quand un repulso l'a encore envoyé plus loin avant que je le fasse cramer. Cramer ouais. Je suis pas très fière mais c'est les premières choses qui me sont venues à l'esprit, et à la baguette en fait. Y a longtemps que je sais qu'elle aime bien ça, le feu et l'eau, et que son coeur n'y est sans doute pas étranger, mais je pensais pas que ça m'aurait autant marqué, que ça serait devenu un réflexe comme ça, mais manifestement si. C'est pas si mal, y a pas mal de cas de figures, de créatures pour lesquelles ça peut fonctionner.

Bon, je me suis quand même retrouvée avec des marques de griffes sur les épaules et une fois qu'il a disparu, je suis tombée à genoux, vidée. La pression était retombée d'un coup, et je suis pas sûre que j'aurais tenu le coup face à une deuxième illusion direct. D'ailleurs illusion, c'est pas un mot très juste parce que si ces rencontres s'évanouissent d'elles-mêmes lorsqu'elles ont fait ce qu'elles avaient à faire, le résultat de leurs attaques est bel et bien réel. J'ai de jolies croûtes sur la peau pour en attester.

Cette attaque-là, j'en avais brièvement parlé à Chacha, surtout pour lui confirmer que c'était pas juste une illusion, donc, et qu'il fallait vraiment être prudentes et sur ses gardes. Mais je lui ai pas dit que ma hantise, maintenant, c'est que ce soit plus un chien la prochaine fois... Et évidemment, là aussi, je me fais aucune illusion : à un moment ou à un autre, je vais faire face à un Loup. Et j'ai pas envie de devoir en parler en fait. Déjà que je sais pas si j'arriverais à m'en sortir...

J'allais être fixée très vite à ce sujet, parce que c'est justement cette créature qui m'attendait juste avant les tonneaux menant chez les jaunes. Je voulais aller voir Chacha, je sortais de la Grande Salle après le déjeuner, et je me disais qu'on pourrait aller s'entraîner, encore, comme on s'est promis de continuer à le faire. J'avais juste pas trop prévu que l'entraînement prenne cette tournure-là. Parce que pour le coup, je m'y attendais pas vraiment, enfin je savais que ça arriverait, mais maintenant, c'était pas le moment, j'avais pas du tout l'esprit à ça, et pour la peine, je me suis retrouvée tétanisée, paralysée face à la créature sombre, presque hypnotisée par ces deux yeux jaunes qui me fixaient. J'ai sorti ma baguette par réflexe, mais c'était comme si mon cerveau s'était vidé d'un coup et je sais absolument pas quoi faire.

Et dans quelques secondes, sûr, il sera sur moi...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 820
Date d'inscription : 30/10/2013
Crédits : me
Double Compte : Kezabel & Mateo & James & Leiv & Will & Margo & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2425-charleen-s-thomson-the-world-i
MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Jeu 12 Juin 2014 - 16:51


Dimanche 2 Novembre
Rose & Charleen

Chaque fois que je le croise dans les couloirs, je me dis que je n'aurai jamais dû lâcher le morceau face à Riley. La seule personne qui était au courant pour Connor était Lukas... Il était donc le seul à l'avoir mit au parfum. Je ne lui en voulais pas, simplement j'aurai préféré que Riley ne soit pas informée de cette altercation, surtout pas avec la semaine qui nous attends. Je ne voulais pas qu'elle s'inquiète ni qu'elle risque quoi que ce soit. Elle avait sûrement un million de chose à penser, à gérer alors il n'était pas utile de lui rajouter ce genre de détail sur les épaules.. Pourtant, quand elle est venue me voir pour en parler, je n'ai pu retenir mes larmes. De honte, d'excuse mais aussi d'inquiétude. Je sais qu'au fond Connor à raison. Si les Supérieurs revenaient parmi nous, je serais incapable de quoi que ce soit. Même si les cours avec Rose s'avérait efficace, ils ne suffiraient pas pour me défendre ou défendre Riley si elle avait besoin de moi. Cette idée me perturbe et m'angoisse. Elle a tentée de me rassurer et de me faire promettre de ne pas croire ce « genre de stupidité ». J'ai promis, j'ai menti.

Comment pouvais-je ne pas le croire lorsque les faits sont là ? J'ai beau tenter de me persuader que non, je n'y arrive pas. J'imagine sans cesse Riley face à un Supérieur et je sais d'avance que je serais incapable de quoi que ce soit. Et j'angoisse à l'idée que ce jeu stupide ne me mette devant le fait accompli, illusion ou non. Je n'ai pas compris le sens de cette décision même s'il était évident qu'elle consistait à nous forger. Mais pourquoi maintenant ? Pourquoi si peu de temps après le départ des Supérieurs ? A l'instant où j'ai lu les quelques mots expliquant que nous risquions de croiser des illusions prenant la forme de nos peurs les plus profondes, mon cerveau s'est mit à lister toutes les possibilités. Une boule s'est formée au creux de ma gorge au fur et à mesure que je prenais conscience de ce que je risquais de voir d'ici les prochains jours. Ca ne pouvait pas être vrai, si ? Non, ils ne pouvaient pas nous mettre face à des cauchemars vivant, pas de manière aussi terrible. C'est quand j'ai croisé Circé étalée sur le sol, sans vie que j'ai compris qu'ils n'auraient pas de limite. Encore plus lorsque Rose est venu me voir, terrorisée, avec une petite blessure déjà presque cicatrisé sur la peau. L'illusion d'un chien noir lui avait sautée dessus et par la même occasion, blessée. Je me suis sentis blêmir. Tout d'abord parce qu'elle aurait pu prendre pire mais parce que j'imaginais désormais une horde de Supérieur s'en prendre à moi, à Riley ou je ne sais qui d'autre. A peine 48 heures que les jeux ont débutés que j'en fais déjà des cauchemars. Je suis parfaitement consciente de ce qu'il risque de me tomber dessus à part un danger imminent impliquant Riley.

Maman

Non, n'y pense pas. N'y pense SURTOUT PAS. Je suis dans ma salle commune, les yeux fermés avec force, Circé blotti dans mes bras. Comme si tout cela pouvait m'aider à ne jamais avoir à faire face à cette image. L'angoisse multiplie les possibilités d'illusions et plus j'en trouve, moins j'ai envie de sortir de cette salle, seul endroit où je me sens plus ou moins en sécurité. Je tremble, j'ai froid malgré mon gros gilet à capuche sur les épaules et le feu qui réchauffe la pièce. La peur accentue la fraîcheur et à l'idée que je dois sortir d'ici pour rejoindre Rose au repas me tétanise. Je sens Circé lever la tête et me lécher tendrement le dos de la main, comme si elle pouvait sentir mon inquiétude et ma lutte intérieur. Je la serre un peu plus contre moi et lorsque j’aperçois Lukas qui entre chez les Poufsouffle, j'ai presque envie de lui demander de m'accompagner jusqu'à la grande salle, mais je me retiens. Je ne pouvais pas le forcer à affronter ce qu'ils nous attendaient dans les couloirs, je ne savais pas ce qu'il venait de croiser ou ce qu'il lui était déjà arrivé et puis même si nous nous étions un peu rapproché depuis ce fameux soir où il m'a trouvé entrain de pleurer, je ne... pouvais pas demander ça.

Non, il fallait y aller seule, comme une grande. Tu n'as plus dix ans, il est temps de prendre un peu ton courage à deux mains Charleen. Ca n'est pas en restant planter là que tu apprendra quoi que ce soit... De toute manière, je ne pourrais pas y échapper longtemps. Le jeu était là pour soit disant nous forger, alors autant s'en servir, non ? Je me lève et Circé se trouve à descendre de mes genoux contre son gré, me lançant un miaulement réprobateur. Je serre les mâchoires et essaie de ne pas prêter attention à cette boule d'angoisse qui se forme petit à petit, à chaque pas effectués vers la sortie. Je ne vais tout de même pas rester ici à mourir de faim jusqu'à la fin du jeu...

Je prends une grosse inspiration lorsque ma main pousse le battant de la porte et que je pénètre dans le couloir désert. Ca ne m'étonne pas... même pour un wee-kend, peu de monde on envie de prendre le risque de s'aventurer hors de nos salles après ce qu'il peut nous courir après.  Je déglutis, saisis ma baguette en main et marche d'un pas rapide pour aller à la grande salle, les dents serrées. J'ai les jambes comme du coton, tremblante et les larmes d'angoisse commence déjà à pointer le bout de leur nez. J'ai peur... Tellement peur bon sang. Je me déteste d'être si faible. Allez, fais toi violence !

Je tourne à un angle de couloir lorsque j'entends un grognement sourd se répercuter contre les murs. Je m'arrête net. Mon cœur semble s'arrêter brusquement et le sang quitte mon visage. Une vague de froid s'abat sur mes épaules lorsque mes yeux vont du gros Loup-Garou à Rose qui se tient face à lui, baguette levée, mais blanche comme la mort. Qu'est-ce qu'elle fait là ? Elle était probablement venu me voir, inquiète de ne pas m'avoir vu au déjeuner... Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés ainsi sans bouger, nos regards allant de l'une à l'autre, jusqu'au gros Loup-Garou, prêt à sauter sur Rose à tout instant, tout crocs dehors. Je réfléchis rapidement sous l'emprise de l'angoisse : LA pleine Lune n'était pas pour aujourd'hui et puis même ! Nous étions en pleine journée, non ? Illusion. Encore une saleté d'illusion. Mais pourquoi un Loup-Garou pour Rose ?

Les pièces s’emboîtent rapidement dans mon esprit et ses dessins me reviennent violemment en mémoire. Je déglutis, plus tremblante que jamais, levant tout doucement ma baguette. Qu'est-ce que je dois faire maintenant ? Sauver Rose. Oui, mais comment ? Réfléchis vite et bien, bon sang ! Le Loup géant se rapproche et je regarde mon amie blanchir encore plus si cela était possible. Je la vois commencer à trembler plus fort, larmes yeux. La panique la gagne et …

« Rose. Ce n'est qu'une illusion, jette lui un sort et c'est terminée. »

Elle ne me regarde pas, ses yeux sont obnubiler par l'illusion qui elle, a stoppé sa course pour tourner son museau vers moi. Je laisse échapper un gémissement plaintif et angoissé. Alerté par ma voix, l'illusion semble presque esquisser un sourire avec ses babines, un sourire de satisfaction. Deux proies pour le prix d'une. J'aurai dû me taire et balancer moi même un sort et en cette seconde je me maudis de ne pas avoir réfléchis. C'était son illusion, certes, mais j'aurai pu AU MOINS l'aider ! Je serres les poings, des larmes de rage venant brouiller ma vue. Je suis paumée alors que c'est Rose qui devait être au plus mal.. Et je crois que de toute manière s'est le cas.

Sauf qu'à trop m'embrouiller, je n'ai pas vu l'illusion me sauter à la gorge. J'ai hurlé, tout ce que je pouvais, me roulant en boule comme une enfant, ne cherchant même pas à me défendre. Instinct de survie. Ridicule et misérable. Un couinement me fait sortir de ma torpeur et lorsque je lève la tête, j'ai juste le temps de voir Rosalyn accourir vers moi, me saisir par le bras et me tirer avec elle pour fuir. Oui, fuir. La chose que nous savons le mieux faire elle et moi. Je suppose que c'est elle qui a expédié le Loup contre le mur avec un sort avant qu'il ne referme ses crocs sur ma gorge et à cette pensée je me sens plus honteuse que jamais. J'ai été incapable de lui porter secours, comme une enfant de 3 ans. Ma main glisse dans la sienne et nous sommes toujours entrain de courir comme deux folles, un Loup en colère à nos trousses.

La panique au creux du ventre, je crois que nous n'avons jamais couru aussi vite. Fuir. Loin. Et vite. S'enfermer dans une salle. Mon cœur bat à une vitesse vertigineuse, les muscles de mes cuisses sur laquelle je pousse au mieux pour aller plus vite commencent sérieusement à me faire souffrir. Il ne faut pas qu'il nous rattrape, surtout pas. L'idée d'avoir sa mâchoire autour de ma gorge ne fait qu'affluer la panique avec un jet d'adrénaline droit dans mes veines... Jusqu'à ce que je prenne conscience de toutes ces âneries. Nous étions entrain de nous faire poursuivre par une illusion... nous ne risquions rien. En tout cas, pas de mourir. Et puis, stop, ça suffit les conneries. Il faut que je grandisse, que nous grandissions elle et moi. Elle n'a plus sa grande sœur pour la défendre mais moi je le ferais, parce que je lui dois bien ça. Elle est ma meilleure amie et je ne peux pas la laisser tomber. L'inciter à fuir : C'est la laisser tomber. Malgré l'angoisse au creux du ventre, je tourne la tête et balance un sort de rejet au Loup qui se trouve expulser un peu plus loin.

J'arrête net la course de Rose, une main accrocher à son bras. Le souffle court, j'essaie d'articuler le mieux possible.

« Écoute, on a toujours voulu s’entraîner pour arrêter de jouer nos bébés. Là, c'est le moment de montrer tout ce qu'on a apprit. »

Je lui faire faire volte face et le Loup est déjà en marche jusqu'à nous. Je prends Rose par les épaules, pousser par un élan de courage sortie de je ne sais où. C'était maintenant ou jamais. Je fais face à mon amie, bien camper sur mes jambes malgré que je les sente trembler, fragile.

« Allez Rose, on peut le faire, c'est comme en cours. J'suis sûre qu'à deux on peut se débrouiller pour se débarrasser de ça. »

J'essaie de me convaincre du mieux que je peux pour persuader mon amie. Finit la fuite. Finit les pleures. Nous sommes deux contre une illusion... Il est temps d'affronter nos angoisses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 299
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Dim 29 Juin 2014 - 14:22

~ When the wolves die young ~
Dimanche 2 novembre 2014
Charleen S. Thomson && Rosalyn W. Dawson
J'aimais pas beaucoup l'idée de ce petit jeu, je confirme que plus ça va, moins je l'apprécie. Et plus je déteste la direction. Et cette grosse créature face à moi, là-bas, au bout du couloir. Je déglutis péniblement, obnubilée par son regard et tétanisée en même temps. Bordel Rose, t'as ta baguette, sers-t'en ! J'ai l'impression de me parler à moi-même mais de pas pouvoir faire réagir mon corps, c'est... assez terrifiant. Pas autant que le Loup qui approche, certes, mais tout de même. Et pas autant que... ça. L'arrivée de Chacha. Merde ! C'était à peu près la dernière chose que je voulais, là. Je vois bien son regard interloqué qui passe de la bête à moi alternativement, mais j'ai pas vraiment le temps d'expliquer quoi que ce soit... Ni l'envie d'ailleurs.

« Rose. Ce n'est qu'une illusion, jette lui un sort et c'est terminé. »

Je sais bien qu'elle a raison. Je sais bien qu'il faut que je me défende, et même, techniquement, je suis censée savoir ce que les Loups apprécient pas. Sauf que je suis pourrie en métamorphose et que j'ai rien en argent sous la main, et que de toute façon, même mon cerveau semble être paralysé. Et l'illusion se tourne vers Chacha. Non... Non ! Non ! Non ! La bête lui a sauté dessus et on a crié toutes les deux comme elle se roule en boule sous sa masse. Je peux pas la laisser comme ça, et c'est peut-être bien la seule chose qui arrive à me faire réagir. Je me suis élancée vers elle, sans réfléchir à vrai dire, j'ai dû lancer un repulso à nouveau, comme avec le chien l'autre jour, à vrai dire j'en sais rien, je m'en souviens pas vraiment, je sais juste que j'ai attrapé son bras et je l'ai embarquée au pas de course. Loin de cette créature. Mettre le plus de distance entre nous. Sur l'instant, c'est la seule chose à laquelle je pense. Et une porte aussi, histoire de mettre un obstacle de plus. Je sais pas trop bien où on est, je sais pas dans quelle salle on serait le plus à l'abri, mais à cet instant, c'est tout ce que je cherche à trouver.

Et Chacha envoie valdinguer le Loup un peu plus loin, et stoppe notre course. On est hors d'haleine toutes les deux, mais je vais pas continuer à fuir sans elle, je peux pas la laisser là, derrière.

« Écoute, on a toujours voulu s’entraîner pour arrêter de jouer nos bébés. Là, c'est le moment de montrer tout ce qu'on a appris. »

Les mots me parviennent de façon hachurée, et je sais pas ce que je dois lui répondre. Quelque part, je sais qu'elle a raison. Mais on fait quoi face à un gros Loup comme ça sans arme en argent ?

« Allez Rose, on peut le faire, c'est comme en cours. J'suis sûre qu'à deux on peut se débrouiller pour se débarrasser de ça.
- T'as une flèche ou une lame en argent ? »

Moi pas. Mais on va bien trouver autre chose. Réfléchis, Rose, réfléchis... En fait j'ai pas quarante mille solutions. Après tout, un Loup-Garou, c'est comme un chien... En plus gros. Plus imposant. Plus dangereux. Et pardon Enzo, je devrais même pas penser ce genre de choses. Je me suis retournée vers la bête, j'ai serré ma baguette.

« T'es prête à faire un barbecue ? »

J'ai pas vraiment attendu la réponse de ma blondinette de meilleure amie, et j'ai mis toutes mes forces dans un nouveau sort de feu. C'est tout ce que j'arrive à penser. Jusqu'au moment où mon esprit soulève un autre léger souci...

Et si c'était Enzo, justement, ou quelqu'un d'autre que je connais ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 820
Date d'inscription : 30/10/2013
Crédits : me
Double Compte : Kezabel & Mateo & James & Leiv & Will & Margo & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2425-charleen-s-thomson-the-world-i
MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Dim 6 Juil 2014 - 13:24

Adrénaline, angoisse, agissements. Je suis complètement chamboulée, essoufflée et surtout, inquiète. Ce gros Loup noir est plus menaçant que jamais et si réaliste que j'ai encore du mal à me dire moi même que ça n'est qu'une illusion. Il matérialisait une majorité des cauchemars ici... Qui n'avait pas déjà été réveillé en.sursaut par un rêve où vous vous faisiez courir après par une bestiole poilue?

Je prends sur moi à chaque secondes pour ne pas lâcher prise, pour ne pas craquer et surtout pour faire face comme... Une adulte. Oui, c'est ça. Arriver à affronter tout ça sans pleurer, sans me rouler en boule et je dois dire que L'adrénaline m'aide énormément.
Notre course s'achève et je tente de motiver Rose, de lui faire entendre raison que la.fuite ne sera pas une solution mais j'ai moi-même la boule au ventre. Ce jeu était une décision égoïste et immonde de la part de Monsieur Rivers, malgré tout le respect que j'ai pour lui. Mais puisque nous y étions, autant faire ce qu'il faut... Et puis, quoi qu'il arrive je ne la lâcherai pas, je serais là, même si je dois prendre part au combat. Même si ça n'est pas ma peur. Il est temps que je me réveille ... je crois.

- T'as une flèche ou une lame en argent ?

Je secoue la tête, négative. Effectivement, ça n’est pas tellement la première matière avec laquelle je me balade tous les jours.

« J’ai bien une bague mais j’suis pas sûre que ça ne lui fasse grande chose à part lui faire fronde un œil. »

Oui, je viens bien de faire de l’humour alors qu’il y a 3 mois j’aurai déjà été en larmes en me demandant comment faire. Je ne dois ça qu’à la présence de Rose qui m’aide à ne pas perdre pieds avec la réalité. Tout ceci n’est qu’une illusion, quelque chose qui ne nous fera pas de mal, pas vrai ? Nous ne risquons RIEN. J’en suis certaine… ou presque. Je sens mon corps trembler sous la pression et l’angoisse. Ne pas céder à la panique, tu l’as dit toi-même, ce n’est rien qu’une illusion.

« T'es prête à faire un barbecue ? »

Je lui jette un regard du coin de l’œil et je contemple une Rosalyn prête à en découdre, baguette bien en main. Si elle peut le faire, alors je le ferais avec elle. Je brandis ma baguette, mes nerfs à blocs et sur le qui-vive. Je la regarde mettre toute sa rage dans un sort qui projette de grands jets de flammes qui fait reculer l’animal dans un couinement puis dans un grognement effrayant.

« Je prends la cuisse ! Et à point s’il te plait ! »

Je laisse échapper un rire nerveux tout en propulsant le loup contre le mur d’un coup de baguette. Nous ne nous laisserons pas faire, Rose ne DOIT PAS se laisser faire. C’était sa peur et elle y faisait face avec bien plus de courage que je n’en aurai eu. Le cœur battant comme un fou, il me donne l’impression qu’il s’apprête à me déchirer la peau pour battre encore plus fort et plus loin. J’ai le souffle court et je suis même un peu désarçonnée par toute cette adrénaline qui prend possession de mes veines et de mes nerfs. Un autre coup d’œil vers mon amie et je constate qu’elle hésite une fraction de seconde.

« ROSE ! Ne réfléchis pas ! Fonce ! »

Décidément, à croire que je me suis transformée en coach aujourd’hui. Je balance un énième sort et me place toute proche de mon amie, me trouvant épaule contre épaule tandis que d’un geste du poignet de lui envoie un éclair entre les deux yeux qui n’a seulement pour effet que de le chatouiller. Il s’ébroue et nous sonde de son regard sombre.

« Allez, t’y es presque. Tu peux la faire disparaître, moi je crois en toi."

Comme je l'ai toujours fait et le ferait toujours.

" Il faut que tu affrontes cette peur une bonne fois pour toute, que tu passe à autres choses Rose. Prouve toi que tu peux y faire face."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 299
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Dim 24 Aoû 2014 - 11:00

~ When the wolves die young ~
Dimanche 2 novembre 2014
Charleen S. Thomson && Rosalyn W. Dawson
On se balade pas tous les jours avec des objets en argent sur nous, donc, et je suis pas assez douée en métamorphose, loin de là. C'est même clairement ma bête noire - sans mauvais jeu de mots face au Loup qui nous fait face - alors c'est même pas la peine d'y penser.

« J’ai bien une bague mais j’suis pas sûre que ça ne lui fasse grande chose à part lui faire fronde un œil. »

Je secoue la tête. Non, ça, ça ferait que l'énerver davantage. La douleur, ça rend agressif tout le monde ou presque, les humains déjà, alors les créatures sauvages encore plus. J'ai pas trop envie qu'il mette davantage de hargne à nous sauter dessus, c'est déjà bien suffisant là comme ça. Et surtout, je suis pas prête à ce que Chacha soit en danger parce que je bouge pas. Alors je fais ce que je sais faire. Le feu, ça a toujours été un truc qui marchait bien avec ma baguette, pourvu que ça dure...

« Je prends la cuisse ! Et à point s’il te plait ! »

Elle a un petit rire nerveux, je souris seulement, pas assez confiante encore pour trouver ça aussi drôle que je devrais. Pourtant c'est notable, n'est-ce pas ? On est là, face à un truc terrifiant, et on dit des bêtises... Ca aurait pas été le cas quelques semaines, quelques mois auparavant. Est-ce que c'est vraiment qu'on grandit ? J'en sais rien, tout ce que je sais, c'est que là, je suis quand même pas très rassurée. D'autant moins, donc, qu'une autre angoisse me traverse et que mes flammes s'amenuisent.

« ROSE ! Ne réfléchis pas ! Fonce ! »

Je voudrais bien, mais je peux pas. Je peux pas m'ôter de l'idée que c'est peut-être Enzo. Ou en tout cas, me poser la question de ce que je ferais si c'était le cas. Si c'était lui, je pourrais pas juste le faire crâmer, c'est pas possible. Déjà que j'aime pas l'idée de juste tuer une bestiole, je me fais violence pour pas moi y rester, alors si en plus ça doit être quelqu'un que je connais et que - étrangement - j'aime bien. Non, impossible. Mais alors je fais quoi ? Je vais pas le laisser me bouffer... Encore moins le laisser faire du mal à ma meilleure amie.

« Allez, t’y es presque. Tu peux la faire disparaître, moi je crois en toi. Il faut que tu affrontes cette peur une bonne fois pour toute, que tu passes à autres choses Rose. Prouve-toi que tu peux y faire face.
- Mais si c'était Enzo ? Ou quelqu'un d'autre qu'on connaît ? Je peux pas en faire un méchouis juste comme ça... »

Un éclair entre les deux yeux et il nous regarde l'air sombre. Ou plus exactement, il regarde Chacha. Non... Non non non... C'est moi qu'ai lancé les flammes, tu te souviens ? L'éclair, c'était rien qu'une pichenette... T'es bête ou quoi ? Sauf que ça n'empêche pas que le Loup la regarde, elle, et quand il s'apprête à nous sauter dessus - parce qu'on est épaule contre épaule, donc forcément, l'une irait pas vraiment sans l'autre - c'est même pas vraiment pour moi que j'ai peur.

« Touche pas à ma copine ! »

Je me suis pas vraiment rendue compte de ce qui se passait, de ce que je faisais, et sans doute que j'ai toujours pas vraiment mieux à faire que de lancer à nouveau des flammes, quand la bête a bondi dans les airs, prête à retomber sur nous. Sur Chacha. C'est ça qui tourne en boucle dans ma tête. Et je peux pas laisser faire ça. J'ai fait un pas en avant, comme si je voulais être sûre qu'elle lui tomberait plus jamais dessus, même si en réalité, y a plus trop de risque à cet instant. La gerbe de feu a repoussé la créature et un couinement horrible retentit comme elle brûle sous nos yeux. Et moi je pleure en regardant les flammes, même si je cesse à aucun moment de lancer mon sort, qui au contraire prend plus d'ampleur, jusqu'à ce que tout disparaisse. Et pendant quelques instants, je suis là comme une statue à regarder l'endroit où la créature a crâmé, puis disparu. Je regarde pas Chacha, je regarde le vide, et c'est aussi contre le vide que je crie, ensuite, comme si ça pouvait vraiment servir à quelque chose.

« C'est ça que vous voulez, hein ? Qu'on soit capable de tuer pour se défendre ? Bah voilà, vous êtes content ?! »

Ce petit jeu me dégoûte. J'ai pas l'intention de me laisser tuer, encore moins de laisser quelqu'un ou quelque chose faire du mal à Chacha. Mais mettre ça en place exprès pour nous faire réagir, c'est juste dégueulasse, j'en démords pas. Je me doute bien qu'ils en ont rien à foutre, là-haut, de ce que pense une pauvre petite midinette de Ravenclaw. N'empêche que leurs conneries, elles mettent les gens en danger alors qu'ils sont censés veiller sur nous. Alors peut-être, oui, que ça m'a fait réagir et que c'est pas une si mauvaise chose. Mais pour l'instant, je suis surtout en colère, et c'est d'un geste rageur que j'essuie mes larmes.

« Si ça avait vraiment été lui, je l'aurais tué. Si ça avait pas été une illusion, qu'il avait perdu le contrôle ou quoi, je l'aurais tué. »

Comment on vit avec ça, quand c'est vrai ? Je trouve déjà ça dégoûtant en simulation, comment on fait quand on a vraiment tué quelqu'un pour se protéger ou protéger un proche ? Est-ce qu'il a tué, lui, déjà, comme ça ? Pour son Kyle, pour son frère ou n'importe qui, qui lui était cher ? Juste pour protéger sa peau, même ? J'ai pas suivi tout ce qu'il s'est passé, moi... Mais je suis pas sûre de vouloir savoir, au fond. Et même si mes yeux restent brillants, quand je me tourne à nouveau vers Chacha, j'ai surtout l'air très en colère.

« Ils ont pas intérêt à toucher à un seul de tes cheveux. »

Et c'est tout, c'est tout ce que j'ai à dire, c'est tout ce qui me traverse l'esprit. Personne touchera à ma Chacha, c'est juste hors de question. Et je suis venue la prendre dans mes bras et la serrer contre moi, parce que je suis aussi tout à fait consciente que j'y serais sans doute pas arrivée sans elle.

« Merci d'être là, Chacha. »

Je la serre fort contre moi et je même si je m'en veux un peu de penser comme ça, je peux pas m'empêcher de songer que c'est pas le cas de ma soeur. Ca me servira à rien de ressasser son départ, cela dit, et je fais mon possible pour pas bloquer dessus. Je serais jamais la fille la plus courageuse du monde, ni la plus forte. Je pleurerai encore pour des conneries, et je suis sûre que je vais continuer à mater les beaux garçons de l'école et à faire des commentaires à ce sujet - puis je vois pas bien pourquoi je m'en priverai, d'ailleurs. Mais je me laisserai plus abattre comme ces derniers temps, je te le promets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 820
Date d'inscription : 30/10/2013
Crédits : me
Double Compte : Kezabel & Mateo & James & Leiv & Will & Margo & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2425-charleen-s-thomson-the-world-i
MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Dim 7 Sep 2014 - 12:48

Je n’ai jamais été d’accord pour ce jeu et je ne le serais probablement jamais. L’idée est juste…absurde. Malgré tout le respect que j’ai pour Mr Rivers, je me demande encore à quel moment cette idée à pu lui traverser l’esprit. Nous mettre face à nos peurs les plus terrifiantes… est-ce qu’il se rend seulement compte ? De ce que nous pouvons avoir en face de nous ? Revivre la mort d’un proche, un traumatisme passé… C’est pas comme ça qu’on guérit, non. C’est pas comme que nous nous sortons de notre propre Enfer. Et pourtant, Rose doit affronter sa peur de ce grand Loup Noir. Nous étions en plein jour et la Pleine Lune n’était pas pour maintenant alors ma déduction a fait son chemin toute seule mais je doute que sous l’emprise de l’angoisse Rose ait pu en faire de même.

Nous ne sommes pas de cette trempe-là, nous ne sommes pas des jeunes femmes de combat qui iront sur le front… Pourtant on nous oblige à l’être. A savoir s’armer et se battre. Même si ça me donne la nausée, nous y sommes contraintes, Elle et moi, de devoir lever nos baguettes et faire exploser tous les sorts que nous avons appris. On devrait pas en être là, on devrait pas faire tout ça … Pourtant je pousse moi-même Rose à affronter cette peur qui l’anime parce qu’il faut que nous prenions courage, un minimum. Pour nous, pour nos proches et parce qu’on doit pas se laisser abattre.

- Mais si c'était Enzo ? Ou quelqu'un d'autre qu'on connaît ? Je peux pas en faire un méchouis juste comme ça..

Je m’arrête un court instant avant de reprendre d’une voix douce et rassurante, toujours baguette bien en main.

« Rose, nous sommes en plein jour et la pleine Lune n’est pas pour ce soir. Je t’assure que c’est pas lui c’est… »

Je n’ai pas vu le coup venir et j’ai l’impression que la scène se déroule au ralenti. Je tourne la tête vers ce grand loup noir qui s’apprête visiblement à me sauter dessus pour me trancher la tête avec ses crocs… Mon cœur s’emballe et je sais déjà que je n’aurai pas le temps de lever ma baguette pour le contrer, l’animal étant le plus rapide.

« Touche pas à ma copine ! »

Rose s’interpose et surtout, lève sa baguette. Une fois, puis deux. Puis une troisième et ainsi de suite, projetant des jets de flammes de plus en plus grandes et de plus en plus violente. Elle ne s’arrête plus et la bête hurle de douleur. Une crampe me saisit violemment l’estomac et sans m’en rendre compte, je sens une larme glisser sur ma joue… par pitié et par horreur. Rosalyn devient un vrai dément et à l’instant où je m’apprête à la saisir par le bras pour l’arrêter, je la vois baisser sa baguette, face à un vide. L’illusion a disparu après nous avoir laissé l’image d’une bête prenant feu, hurlant de douleur.

« C'est ça que vous voulez, hein ? Qu'on soit capable de tuer pour se défendre ? Bah voilà, vous êtes content ?!
- Rose ! Calme toi… »

Ses mots me touchent pour la simple et bonne raison qu’elle a raison. Est-ce que c’est ça que Mr Rivers veut de nous ? Ce sont ces résultats qu’il attend de nous aujourd’hui ? Je sais que si… s’Ils reviennent, ils ne nous épargneront pas mais je n’arrive pas à m’imaginer tuer l’un d’entre eux. Comme je n’arrive pas à imaginer qu’ils puissent faire du mal à Rose. Elle est ma meilleure amie depuis des années et je tiens à elle, je ne me pardonnerais jamais de n’avoir rien fait si quelqu’un venait à la toucher. Alors la voir dans cet état me bouleverse. Je n’aime pas la voir pleurer, ni la voir hurler comme ça. Ça n’est pas ma Rose.

Je ne sais pas où voir le bon côté des choses. D’une part j’ai vu ma meilleure amie faire preuve d’un courage qu’elle-même ne se connaissait pas en s’interposant directement entre l’illusion et moi… Si ça avait été un vrai Loup ? Elle aurait risqué sa vie pour moi et je prends encore plus conscience à quel point je peux compter sur elle … mais aussi à quel point je tiens à elle.

« Si ça avait vraiment été lui, je l'aurais tué. Si ça avait pas été une illusion, qu'il avait perdu le contrôle ou quoi, je l'aurais tué.
- Mais c’est pas le cas Rose… Ça n’était qu’une Illusion. Même sous forme de Loup, je suis certaine qu’Enzo ne t’aurait rien fait. »

Enfin… je crois ? Je ne sais pas s’il prenait du tue-loup ou non, mais si c’était le cas je sais que jamais il n’aurait fait du mal ni à elle, ni à moi. Et puis même si lui et moi étions en froid, ça m’étonnerait qu’il en soit jusqu’à vouloir me manger toute crue au détour d’un couloir …

Rosalyne se tourne vers moi, le visage tiré par la colère. Je l’ai rarement vu dans un état pareil et moi-même, je me sens nerveuse, agacée par ce jeu, surtout en vue de l’état de mon amie en ce moment même.

« Ils ont pas intérêt à toucher à un seul de tes cheveux. »

J’ouvre grand les yeux et la laisse me prendre dans ses bras. Je la serre aussitôt contre moi, aussi fort que je le peux. Parce que Rose c’est ma petite lueur d’espoir qui me dit qu’un jour j’arriverais à atteindre ce que je veux. Et crois-moi que s’ils te touchent, si un jour il t’arrive quelque chose je… Oui, je me donnerais le courage d’affronter ça, de te défendre. D’être là pour toi, comme je l’ai toujours fais. Cette illusion a été une réelle claque pour elle je crois, quant à moi… l’effet fait son petit bonhomme de chemin.

« Merci d'être là, Chacha. »

J’esquisse un doux sourire en m’agrippant un peu plus à elle. Même si Riley était désormais dans ma vie, j’aimais avoir Rose à mes côtés. Pour tout ou rien, rire de n’importe quoi et se prendre encore pour des petites filles de 10 ans en imaginant un monde moins brutal. Mais il faut croire que la réalité de Juillet et celle de l’instant nous a chamboulées et remuées.

Je m’écarte et plante mon regard dans le sien.

« Je serais toujours là pour toi Rose, j’te le promets ! »

Quoi qu’il arrive, tu pourras toujours compter sur moi, pour n’importe quoi.

« Et je suis fière de toi, de ce que tu viens de faire même si tu trouves horrible… t’as vaincue une de tes peurs profondes et ça, c’est un grand pas ! Tu vois, nos entraînements n’auront pas servi à rien ! »

Même si j’aurais préféré que nous mettions tout ça en pratique dans d’autres circonstances et que nous terminions dans un meilleur état moral, Rose avait clairement démontrée ses gros progrès en magie et surtout en courage. Je devrais peut-être en prendre exemple d’ailleurs. Avec ce qu’il s’était passé avec Connor j’étais désormais motivée plus que jamais à prendre les choses en main et avec Rose en acolyte, tout devenait bien moins compliqué.

« Maintenant tu as bien mérité un bon repas ! Après tu n’as qu’à venir dormir dans mon dortoir ce soir … Riley m’a donné plein de friandises. Ça sera toujours mieux que … »

Je regarde le vide dans le couloir, là où se trouvait 5 minutes plus tôt ce grand loup noir.

« Mieux que de chasser du loup… »

Nous qui étions complètement pacifiste, inutile de dire que même tuer une mouche relevait du surhumain. On ne sait jamais qui s'est réincarné dans ce corps qu’il n’a pas choisi ! J’ai pas tellement envie de tuer n’importe qui… j’ai envie de tuer personne d’ailleurs.

Je prends la main de Rose m’apprêtant à faire un pas avant de m’arrêter. Car si l’illusion de Rose avait disparu, rien ne nous garantissait qu’une autre n’allait pas nous tomber dessus sans prévenir. Je lui lance un regard, elle m’a comprise et m’esquisse un faible sourire… Faut croire qu’on a pas le choix. L’idée me tétanise d’avance et me donne une boule au ventre, mais après la démonstration de Rose, je ne peux pas me permettre de jouer les froussardes comme ça.

« A trois, on se met à courir le plus vite possible jusqu’à la grande salle…. »


Grande inspiration. Dernier regard...

Un, deux, trois… SPRINT !



- FIN POUR MOI -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 299
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   Mar 7 Oct 2014 - 7:57

~ When the wolves die young ~
Dimanche 2 novembre 2014
Charleen S. Thomson && Rosalyn W. Dawson
Non, je suis pas ça. Je suis pas une Marianne qui va aller se battre pour son pays en brandissant son drapeau. Je suis pas faite pour ça, ça sera jamais mon rôle. J'ai pas envie de me laisser tuer là sans rien faire, mais c'est pas ma place. Moi je veux bien aller soigner les blessés dans les camps retranchés, vous voyez. Réconforter les orphelins ou les enfants touchés avec des histoires. Ce genre de truc, ouais, c'est pour moi. Brandir les armes, c'est le rôle de quelqu'un d'autre, et c'est pas davantage celui de Charleen. Aujourd'hui, pourtant, on n'a pas trop le choix. Pas là, face à ces illusions gentiment orchestrées par la Direction. Est-ce que ça veut dire qu'on aurait aussi dû le faire, nous, avant, pendant qu'Ils étaient là ? Peut-être... Sauf que je suis pas assez courageuse pour ça, et que j'ai eu la chance de pas trop être touchée directement. Dommage que j'aie un caractère un peu empathique des fois... Enfin non, je voudrais pas ne rien ressentir, mais voilà, Lukas et Enzo, je les connaissais pourtant pas plus que ça, je les aimais pas plus que ça à la base, mais je peux pas m'ôter de l'esprit ce qu'ils m'ont fait voir. Et y a des moments où je m'en passerais bien. Oui, je fermais les yeux et je me bouchais les oreilles très fort pour pas voir l'horreur autour de moi. Mais c'était plus facile à gérer pour moi comme ça. C'est lâche, je sais. Mais on est pas tous des symboles de courage.

« Rose, nous sommes en plein jour et la pleine Lune n’est pas pour ce soir. Je t’assure que c’est pas lui c’est… »

C'était de la logique pure, et une partie de moi en était parfaitement consciente. N'empêche que l'autre avait vraiment du mal à s'y faire... Jusqu'à ce qu'il s'attaque à Chacha. Y a pas que pour elle que cette scène semble se dérouler au ralenti, je peux juste pas supporter l'idée qu'on lui fasse du mal à elle. Pas sous mon nez. Pas sans que je fasse rien, les bras ballants, à la regarder souffrir. Alors oui, j'ai attaqué, encore, et encore, ce grand Loup noir qu'ils nous ont foutu aux trousses. Mais j'en suis pas fière et quand il disparaît dans mes flammes, je me sens plus nauséeuse que jamais, les larmes aux yeux, fixant le vide qu'il a laissé.

« Rose ! Calme toi… »

J'ai l'impression qu'elle est tellement loin pendant un instant. Et quand je reprends la parole, j'ai l'impression que je suis moi-même très loin de moi. Ma voix me parvient comme de l'extérieur, et je fixe toujours le vide.

« Mais c’est pas le cas Rose… Ça n’était qu’une Illusion. Même sous forme de Loup, je suis certaine qu’Enzo ne t’aurait rien fait. »

Peut-être. Avec la potion, je crois que non, en effet. Mais qui sait ce qu'il peut se passer ? Un instant, je me retrouve à extrapoler des scénarii catastrophe, à me demander ce qu'il se passerait, s'ils le mettaient sous impero... Un frisson me parcourt l'échine, et je me raccroche à ma blondinette de meilleure amie. Ce sont ses bras autour de moi, qui me serrent fort contre elle qui m'apaisent un peu. Et ses mots aussi, particulièrement.

« Je serais toujours là pour toi Rose, j’te le promets ! »

C'est manifestement pas le cas de ma soeur, je peux pas m'empêcher de le penser. Je sais que je suis injuste, je sais qu'elle a souffert et souffre sans doute encore de ce qu'il s'est passé avec ce bleu, là, mais je peux pas m'empêcher d'avoir le sentiment qu'elle m'a abandonnée. Alors certes, j'ai rien fait pour la laisser me soutenir cet été, j'ai même plutôt passé mon temps à la repousser, mais... N'empêche qu'elle est partie. Et que moi j'avais besoin de son soutien... et de ça, aussi : ce regard fier que ma meilleure amie pose sur moi.

« Et je suis fière de toi, de ce que tu viens de faire même si tu trouves horrible… t’as vaincue une de tes peurs profondes et ça, c’est un grand pas ! Tu vois, nos entraînements n’auront pas servi à rien ! »

Je lui souris, parce que j'aime cette façon de dire les choses. Dédramatiser, c'était un peu dans mes petites habitudes avant. Tu crois que je vais réussir à le faire à nouveau ?

« Maintenant tu as bien mérité un bon repas ! Après tu n’as qu’à venir dormir dans mon dortoir ce soir … Riley m’a donné plein de friandises. Ça sera toujours mieux que … »

Je sais pas si j'ai trop envie de manger - à vrai dire, j'aurais plutôt envie de vomir, mais c'est pas comme si je pouvais vraiment encore me permettre de perdre davantage de poids - et je suis son regard machinalement quand elle regarde la zone vide que je fixais un instant plus tôt.

« Mieux que de chasser du loup…
- Ah ça ! »

Je veux pas blesser ou tuer qui que ce soit, mais je laisserai personne lui faire du mal à elle sous mon nez. M'enfin si on peut s'en passer, je veux bien retourner à mes histoires et à mes dessins moi. Elle a pris ma main, on s'est regardées un instant et j'ai esquissé un sourire pâle, hoché doucement la tête. Ouais... C'est quand la prochaine, hein ?

« A trois, on se met à courir le plus vite possible jusqu’à la grande salle… »

J'acquiesce à nouveau, de façon plus vive cette fois. Courir. Je file plus vite sur mon balai, d'ordinaire, mais on va jouer les hirondelles sur la terre ferme aussi. Et je t'emmène avec moi, Chacha, toujours. Je t'abandonnerai jamais, moi, je te le promets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event Haunted Manor] When the wolves die young ♣ Chasalyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Space wolves VS tyranides
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» 06. Let's be young folks together - PV Santana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Rez-de-Chaussée.-
Sauter vers: