AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2164
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   Ven 30 Mai 2014 - 20:18


Tomorow is a another day, but for now, it's time to run.
Riley & Kezabel
Mercredi 5 Novembre – En début d'après midi


Ma mère est si belle dans cette robe de printemps que mon père lui a acheté lors d’un weekend en France. Ses cheveux sont lâchés, ses yeux pétillent d’un bonheur communicatif. Elle est debout au milieu d’un champ de blé, celui que je pouvais voir depuis la fenêtre de ma chambre. J’aimais y jouer avec Adam lorsque l’été prônait sa chaleur. Ici, ma mère s’y trouve, me tendant les bras. J’ai la sensation que tout autour de moi est devenu doux, sans douleur. Le ciel est d’un bleu clair à vous donner l’envie d'y voler pour y toucher sa couleur si parfaite. Je n’ai plus mal, je n’ai plus peur. Maman est là et je sais qu’Adam et papa ne sont pas loin. La brise est chaude mais agréable. Oui, tout est décidément parfait et calme. Je pourrais rester ainsi des heures durant, à m’abreuver de ce silence apaisant et de cette plénitude. Ses mains sont tendus vers moi, je souris et je m’y approche, impatiente de sentir la douceur et la chaleur de sa peau sous la mienne, pour combler l'absence maternelle depuis déjà 4 ans.
 
Mais subitement, quelque chose ne va pas, ne vas plus. L’air se rafraîchit et le regard de ma mère change. Il devient hagard, terrifié. J’entends des cris de souffrance insupportables au loin. La chaleur grimpe et au moment où je tente de fuir, un cercle de feu nous entoure toute les deux. Je suffoque, l’air me manque et ma mère ne bouge pas. Je lui hurle de partir, qu’il faut que l’on s’échappe avant de brûler vive.
 
« Il est trop tard, Kezabel. Je suis déjà morte, tu m’as abandonnée. »
 
La douleur est sans appel et violente. Je sens les larmes montées et au fur et à mesure que le feu progresse, le corps de ma mère devient décharné, calcinée. Ses beaux cheveux blond/châtains sont rares sur son crâne à vif, ses yeux perdent toute leur douceur. L’odeur est insupportables et me donne la nausée, j’ai le cœur prêt à exploser… L’étau se resserre.
 
« Non maman, je te jure que j’ai essayé. Je te jure que j’ai fait tout ce que j’ai pu. »
 
J’implore et je pleure en silence. Elle me hurle sa honte et jje voudrais crier avec elle mais ma voix reste bloquée au creux de ma gorge et je ne ressens qu’une intense douleur aux cordes vocales. Je vais mourir ici, sous les regards accusateurs de ma mère. Je vais mourir brûlée vive avec comme dernier ressentis, l’angoisse. A la seconde où la chaleur devient insupportables et que les flammes me lèchent la peau, je sursaute violemment, les yeux grands ouverts. Je suis désorienté, j’ai chaud, je transpire comme jamais et l’air me manque. Mais je ne suis plus au milieu des flammes avec comme Juge, ma mère, mais dans le lit de … Riley je crois. Je me redresse et repousse la couette, le corps tremblant, me passant une main sur le visage. J’ai l’impression que mon corps est endolori et je meurs de soif.
 
« Hey, ça va ? »
 
Je sursaute. Riley à les yeux grands ouverts et se tiens sur un coude. Elle m’apaise d’une main sur l’avant-bras, je me détends presque aussitôt. J’ai dû faire face à l’un de mes pires cauchemars hier soir pour ensuite enchaîner avec une prise de tête avec Connor. Je ne me suis pas reconnu lorsque je lui ai adressé la parole : ce ton froid, les paroles cassantes voir blessantes. Peut-être qu’il le méritait mais je n’étais pas de ce genre-là, à passer mes nerf sur d’autre. Seulement, la pression a été telle que tout m’a échappé et le contrôle de moi avec.
 
« Oui, j’ai juste fais un cauchemar. Désolée de t’avoir réveillé. »
 
Je lui accorde un sourire presque convainquant. Après avoir affronté tout ça, je ne voyais pas d’autre solution que de me diriger vers le dortoir de Riley. A aucun moment je ne me sentais capable de dormir seule après le cauchemar vécue. Sa présence me rassurait et elle est la seule sur qui j’ai basé une confiance complète et sans doute dans ce château. Je sais que si je le lui demande, elle ne me posera pas de question et que je peux compter sur sa présence, quoi qu’il arrive. Je me penche vers le sol afin d’attraper ma baguette pour me faire apparaître un verre d’eau que je bois d’une traite avant de me recoucher. J’échange quelques mots avec mon amie avant de replonger dans un sommeil agité, tout en tenant inconsciemment le bout du tee-shirt de Riley. Comme une attache pouvant me ramener à bon port en cas de nouveaux cauchemars. 
 
~0~
 
J’ai affreusement du mal à me lever et je devine sans peine que Riley aussi. Je sais que c’est de ma faute. Je n’ai pas cessé de la malmener toute la nuit entre les gémissements plaintif et douloureux, les coups, les sursauts… Je culpabilise de lui avoir fait passer une sale nuit par ma faute alors qu’elle avait entraînement de Quidditch dès 7 heures du matin. C'était pas humain de programmer un entraînement aussi tôt un mercredi... Je l’ai entendu se lever et je n’ai pas trouvé le sommeil, je savais d’avance qu’à partir du moment où elle quitterait le lit je serais là, à paniquer pour rien. Pourtant à aucun moment je ne laisse percevoir l’angoisse, mettant mon réveil matinale sur le compte d’un devoir que je dois terminer pour ce matin et que j’avais complètement oublié. Je ne sais pas si elle me croit mais elle n’insiste pas.
 
Arrivé dans la salle du petit déjeuner, je lui fais prendre un repas de champion :
 
« Bacon, œuf, jus d’orange. Et t’es obligé de tout avaler…. Et t’en fais pas, tu seras pas trop lourde sur ton balai ! Au pire, t'es une mouette ! Mets les ailes que je t'ai fabriqué au cas où !»
 
Elle discute mais je ne veux rien entendre. Elle a mal dormi à cause de moi, c’est pas pour qu’en plus elle fasse un malaise sur le terrain par ma faute. Comment ça j’ai l’air d’une maman ? Je ne vois pas de quoi vous parlez. Je discute un peu avec elle avant de l’accompagne jusqu’à la porte du Hall. J’ai des courbatures, des cernes qui doivent peser 1 kg chacune et mal au ventre, mais je ne me défais pas de mon sourire habituelle. Mais il s’affaisse légèrement lorsque je m’adresse à Riley avant qu’elle ne tourne les talons pour l’entraînement.
 
« J’suis désolée pour cette nuit… j’voulais pas t’empêcher de dormir. »
 
C’est une des choses à ne pas dire avec Riley, surtout lorsque vous étiez son ami… Je l’écoute sans rien dire et ne fait qu’acquiescer. J’ai la sensation d’avoir une nouvelle fois 10 ans et je me sens ridicule pour ça. Le pire était passé, il y avait très peu de chance pour que je me retrouve de nouveau face à l’horreur vécue hier mais j’avais du mal à repousser les images incessantes de ma mère en lambeaux de chair brûlée.
 
« On se retrouve au repas ? »
 
Riley acquiesce et m’affuble d’un gros bisou sur la joue en guise de courage pour la journée… Je vais sacrément en avoir besoin, tout autant qu'elle.
 
~0~
 
Sortilèges et Métamorphose. Deux cours où je suis sûre de ne pas m’endormir puisque nous sommes constamment en activité d’apprentissage avec nos baguettes. Même si je ne suis pas au meilleur de ma forme, les cours ont au moins le mérite de ne pas trop me faire penser à ce qu’il s’est passé hier et c’est tout ce dont j’avais besoin. Et puis avec Mlle Hoswell en sortilèges, difficile de piquer du nez. Elle était presque aussi terrifiante que Mlle Hunt… Aussi froide, au regard perçant et prenant qui vous coupe toute envie de faire le malin.
 
Je suis en train de gribouiller sur mon parchemin ce que le professeur nous dicte quant au méthode de métamorphose pour un meilleur résultat, quand je repense au jeune Gryffondor. Enzo est venu me parlé de sa mère Samedi et je ne peux m’empêcher de lier mes Ombres aux siennes car il est pratiquement certains qu’il verra sûrement lui aussi ses parents. Rien que l’idée me retourne l’estomac… J’espère sincèrement que ça ne lui arrivera pas et qu’il réussira et échapper à ça le temps que tout ce jeu stupide ne se termine. Lorsque la sonnerie s’entame je ne peux m’empêcher de ressentir une peur presque soudaine. Encore des couloirs à parcourir, encore des risques à prendre. Non décidément, tout ça était profondément stupide. Je n’osais imaginer l’état des plus jeunes et des plus fragiles d’entre nous… Comme si nous n’en n’avions pas assez bavé. Malgré tout, j’essaie de faire comme si c’était une journée normale et même si j’ai le cerveau gorgé de question, je n’ai pas envie de me pourrir l’après-midi avec ça.
 
Je retrouve Riley déjà attablé face à son assiette. Je souris en la voyant si affamé.
 
« On dirait qu’il y en a une qui a les crocs à s’être dépensé ce matin ! A croire que tu n’as pas fait QUE du Quidditch ! »
 
Ce n’est pas parce que cette semaine est profondément mauvaise que je perdrais mon sens de l’humour. Et puis avec mon amie il était quasiment impossible pour que nous passions plus de quelques minutes sans dire des âneries. Certes nous savions être sérieuses quand il le fallait, mais nous étions déjà suffisamment adultes lorsqu’il s’agissait de gérer nos vies, nos cours et celle de notre famille pour en plus s’en rajouter une couche lors de nos moments entre copines ! J’ai peut-être le cœur lourd mais je sens un soulagement profond à être avec Riley. J’essaie de manger un petit quelque chose avant que le Capitaine des Serpentards ne viennent me donner un coup de balai sur le crâne jusqu’à ce que mon regard bifurque sur la table des professeurs et que j’y trouve un visage familié. J’esquisse un léger sourire envers Riley, taquine :
 
« Tu sais que ta cible numéro 2 des plus belles paires de fesses de Poudlard m’a quand même sauvée la mise hier ? »
 
Oui parce que la cible n° 1, reste envers et contre tout son cher et tendre Mr Andrews et ce, même si il est partie.
Il n’en faut pas beaucoup pour qu’elle devine aisément de qui je parle. J’ai mis un petit temps avant de me souvenir hier soir du prénom de celui qui m’avait sortie de cette vision d’horreur. James Holt. Un Gardien –ça je m’en souvenais- qui est présent au sein du château depuis le début de l’année dans l’unique but de nous protéger. Et pour être honnête… J’en connais plus d’une – voir plus d’un – qui aimerait être gardé et protéger par lui avec ce regard clair et cette timidité qui fait craquer bon nombre de cœur.
 
« Il faudrait que je trouve un moyen de le remercier… Tu ne veux pas t’en charger à ma place ? »
 
Je ris avec légèreté. Tout devenait simple et naturel avec elle alors pourquoi s’en priver ? Elle me raconte comment s'est passé son entraînement et ses cours, et j'en fais de même, comme à notre habitude. Je finis mon assiette, dépose les couverts et la regarder s'étirer de tout son long, comme un chat qui a bien mangé.

« Ça te dis que l'on fasse nos devoirs dans le Patio des 4 saisons ? Avec un peu de chance on tombera sur un jolie printemps ou été ! »

Je me garde bien de dire que je veux surtout aller là bas pour éviter une autre confrontation avec je ne sais quelles de mes peurs mais aussi pour éviter à Riley de se retrouver pour la énième fois plonger dans le noir. Avec ce que j'ai subis hier, je ne doute pas sur leur capacité à nous mettre à l'épreuve et loin de moi l'idée à ce qu'elle affronte son père blessé ou une Charleen dans les bras d'un Supérieur. Je deviens sûrement paranoïaque … mais comment ne pas le devenir lorsque nous savons qu'à chaque détour d'un couloir, nous risquions de tomber sur les peurs qui vous terrifie et qui vous fait regarder le soir sous votre lit avant de vous coucher ?
Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7984
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   Ven 6 Juin 2014 - 8:34

Mercredi 5 Novembre 2014 – Dans l'après midi
Tomorow is a another day, but for now, it's time to run


Kezabel & Riley

Je déteste la gente masculine … A ce rythme là et avec ce genre de pensées je vais finir none ou lesbienne mais ça n’a pas la moindre importance, je suis simplement à cran comme la moitié des personnes présentes dans le château pour ne pas dire la totalité. Rivers va nous avoir à l’usure, je crois qu’on va tous finir par s’entretuer et ça règlera le problème : Les Supérieurs pourront bien revenir, il n’y aura plus personne à éliminer, asservir ou que sais-je encore puisqu’on sera déjà tous mort. Joyeuses pensées avant de s’endormir, n’est ce pas ? C’est juste que deux d’entre eux m’ont mise tellement en colère ces derniers jours … Entre Connor et Cameron, je ne sais pas lequel j’ai le plus eu envie de frapper. Bon, j’exagère, comparer ces deux là n’est pas très flatteur pour l’un d’entre eux et non je ne parle pas du Bleu mais quand il s’est ramené comme ça la bouche en cœur … Tu te fous de moi ou quoi Cassidy ? Sérieusement, y a un truc qui débloque chez vous les mecs et d’une manière ou d’une autre y en a pas un pour rattraper le niveau. Vous êtes complètement à côté de la plaque ! Je sais très bien qu’on n’est certainement pas mieux côté féminin de la barrière ceci dit mais … Il faut bien choisir son camp et j’ai choisi le mien.

C’est d’ailleurs pour ça que je passe toutes mes nuits ou presque avec Kezabel ces derniers temps ! On va se marier l’année prochaine et vivre heureuses sans hommes toutes les deux ! Je déconne, c’est ma meilleure amie et même si j’avais un quelconque penchant pour les demoiselles avec elle ça serait clairement impossible et je sais que c’est la même chose de son côté. Je ne m’étonnerai même pas que certaines rumeurs commencent à courir sur nous deux mais ça n’a pas la moindre importance, ça me passe carrément au dessus de la tête parce que cette fille est actuellement ce qui se rapproche le plus de mon âme sœur et qu’on a une belle relation sans aucune ambigüité. J’ai totalement confiance en elle, je sais que je peux tout lui dire, qu’elle ne me jugera jamais et on est clairement sur la même longueur d’onde concernant beaucoup de choses. En plus de ça, on se marre comme des dindes et par les temps qui courent ça n’est pas du luxe.

Pourtant ce matin l’ambiance n’est pas à la rigolade parce que si mon sommeil est encore a peu près stable, ça n’est pas du tout le cas du sien. Elle a encore fait un cauchemar et certes elle m’a réveillé mais ça n’a pas la moindre importance.

« Hey, ça va ? »

Je ne peux pas faire autre chose que lui apporter mon soutien mais c’est déjà pas si mal, non ? Ma main caresse tranquillement son avant bras, je l’observe les yeux froncés, presque maternelle.

« Oui, j’ai juste fais un cauchemar. Désolée de t’avoir réveillé. »
« Hey, qu’est ce que je t’ai déjà dit ? C’est pas grave. »

~*~

La tête affreusement dans le coltard j’ai énormément de mal à émerger et à sortir du lit. Je suis déjà en retard sur mon timing, je le sais, mais ça va le faire. Même avec ça je n’ai pas envie d’abandonner le Quidditch, pas une seule seconde. Je me prépare, Kezabel ne dort pas et décide de m’accompagner pour le petit dej. Elle me raconte un bobard aussi gros qu’elle et moi réunies et je crois qu’on en a toutes les deux parfaitement conscience mais peu importe. Etant donné nos états respectifs, aucune nous deux n’a envie de se lancer dans un débat maintenant.

Arrivée dans la Grande Salle, je pose mon sac contenant mon équipement sur le sol mais a peine ai-je le temps de m’assoir que …

« Bacon, œuf, jus d’orange. Et t’es obligé de tout avaler…. Et t’en fais pas, tu seras pas trop lourde sur ton balai ! Au pire, t'es une mouette ! Mets les ailes que je t'ai fabriqué au cas où !»

Je souris, discute pour la forme, mais je suis du genre à avoir un bon appétit alors je ne me fais pas prier et puis elle a raison, j’ai besoin d’énergie pour tenir le coup. Le repas se termine tranquillement, je quitte la Salle avant tout le monde, enfin avant les autres joueurs qui sont là aussi, pour pouvoir arriver en premier sur le terrain histoire de tout mettre en place avant l’entrainement. Mon rôle de Capitaine me tient très à cœur. Une fois devant la porte je me retourne vers elle et fait face à une mine dépitée que je connais bien.

« J’suis désolée pour cette nuit… j’voulais pas t’empêcher de dormir. »
« Hey, tu t'excuses pas d'accord ? Faut qu'on s'accroche ma belle, dans deux jours cette connerie est terminée mais en attendant on se serre les coudes. »

Non mais oh !

« On se retrouve au repas ? »

J’acquiesce d’un signe de tête et lui claque un bisou sur la joue avant de quitter les lieux.

« A tout à l'heure. »

~*~

L’entrainement s’est bien passé, le cour de Potion aussi, et comme je n’ai pas pris Runes Anciennes en option j’ai ma fin de matinée de libre. J’en profite pour me poser un peu dans mon dortoir et faire une sorte de sieste mais quand l’heure du repas se fait sentir je dévale les escaliers, traverse la Salle Commune et sors dans le couloir qui … devient soudainement tout noir. Premier réflexe : Je me plaque contre le mur et sens cette boule d’angoisse qui me prend la gorge. Deuxième réflexe ? Je hurle et frappe ce truc qui vient de m’attraper le bras.

« Aaaaaaaaaaaah ! »
« Wow ! »

Une voix, donc un être humain. Une illusion ? J’en sais trop rien, elle me semble familière … Rayon de lumière, un lumos, pas le mien. Je reconnais cette grande carcasse.

« Enzo ? »
« Non c’est le grand méch … Ouais, c’est moi. Ça va ? »
« Désolée … »
« Pas grave, j’avais perdu l’habitude de me faire cogner par la gente féminine, tu viens de me rappeler à mon statut de mâle. »
« T’es con. »

J’écrase un rire nerveux et me sens soudainement complètement stupide mais la lumière se rallume et je reprends mes esprits et ma consistance. Saloperie de jeu à la con.

« Oui, oui ça va, merci. Et toi ? »
« Rien de cassé, je devrais survivre. »

On échange encore quelques mots puis nos chemins se séparent quand il rejoint je ne sais trop qui dans la Grande Salle pour le déjeuner. Ce qu’il faisait là ? Aucune idée, peut être qu’il venait voir son frère, ça ne me regarde de toute façon pas du tout. Je suis déjà attablée depuis quelques minutes quand mon amie débarque dans mon champ de vision.

« On dirait qu’il y en a une qui a les crocs à s’être dépensé ce matin ! A croire que tu n’as pas fait QUE du Quidditch ! »
« T'as raison, le sexe ça file les crocs ! En plus ils y sont tous passé ce matin, j'en peux plus ! »

Matthew, Derek, Dimitri, et je ne sais trop qui encore ! Evidement que c’est faux, non mais oh, vous me prenez pour qui ?!

« Tu sais que ta cible numéro 2 des plus belles paires de fesses de Poudlard m’a quand même sauvée la mise hier ? »
« Hum … Et sauveur de demoiselles en détresse en prime le garçon ? Ça donnerait presque envie d'être en galère. »
« Il faudrait que je trouve un moyen de le remercier… Tu ne veux pas t’en charger à ma place ? »
« Ben voyons ! Tu veux me prostituer maintenant ! Bravo l'amitié ! »

Air offusqué, naturellement, avant de reprendre mon sérieux et surtout un air complètement détaché.

« Nan tu vois, j'le verrais plus en déco dans mon salon. Un peu comme une statue d'Apollon, un truc dans le genre. Un porte-manteau quoi ! »

:ga:

« Il embelli le paysage mais j'ai pas spécialement envie d'y toucher pour autant. »

Et le pire dans tout ça c’est que c’est vrai. Oui il est canon mais non il ne m’intéresse pas plus que ça.

« T'as déjà remarqué que si on enlève une lettre à son nom de famille ça fait Hot ? J'crois pas que ça soit une coïncidence. »

Sérieuse pendant deux secondes je fini bien évidemment par éclater de rire à cause de ma connerie et Kezabel en fait autant. Bravo les filles ! C'est du joli tout ça ! Je termine mon assiette entre deux rires, entre deux conneries, puis m’étire de tout mon long, repue.

« Ça te dis que l'on fasse nos devoirs dans le Patio des 4 saisons ? Avec un peu de chance on tombera sur un jolie printemps ou été ! »
« Yep ! Mais tu dois pas bosser avec Enzo aujourd'hui ? »

On est mercredi, c’est leur jour. Elle m'explique alors que non, en partie à cause de ce truc d'Halloween qui met tout le monde sur les nerfs et aussi parce que demain c'est la Pleine Lune et que donc elle est toute à moi. Je ne me sens naturellement pas en compétition avec le « petit » Rouge mais ça me fait quand même plaisir de passer une partie de l'après midi avec ma copine.
Direction donc le 1er étage après que chacune d’entre nous ait récupéré ses affaires respectives et c’est d’un pas décidé et avec un grand sourire que j’ouvre la porte de la pièce en question, impatiente de voir quel temps il fera à l’intérieur. S’il pleut, peut être qu’on peut passer notre tour non ? Malheureusement …

« Oh … oh ... »

Première réaction : Une sorte de stupeur étrange qui me bloque complètement.

« Putain, pas encore ... »

Deuxième réaction : Lassitude.

« Cours ! »

Troisième réaction : Je tente de fermer la porte mais c’est déjà trop tard, un énorme monstre à 8 pattes se précipite droit sur nous et mes réflexes font le boulot tout seul. J’attrape Kezabel par le bras et me mets à courir comme une dératée dans le couloir – vide parce que la plus part des gens sont en cours ou ailleurs – mais au bout d’un moment je fini par m’arrêter, légèrement essoufflée et surtout agacée. Il est vraiment temps que cette semaine se termine, vraiment.

« Ok, stop. On a l'air de deux courges là ! C'est une illusion bordel de merde ! »



« Enfin … je crois ? »

En tout cas on n’aura pas Super Louloup pour nous venir en aide cette fois.

« De toute façon même si c'est pas le cas j'suis sure qu'on peut en venir à bout quand même, toutes les deux. T'en dis quoi ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2164
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   Dim 15 Juin 2014 - 17:46


Tomorow is a another day, but for now, it's time to run.
Riley & Kezabel
Mercredi 5 Novembre – En début d'après midi

Je ris comme une dinde aux âneries de Riley et ne peut m'empêcher d'être presque admirative devant sa trouvaille de Mr Hot... Ca sera un nom de code entre nous. Je suis exténuée par la soirée d'hier et par cette nuit mais rien que de retrouver ma meilleure amie pour raconter tout et n'importe quoi me fait le plus grand bien. Je n'arrête pas de le dire mais je suis contente de l'avoir dans ma vie et j'espère ne pas subir les aléas de l'existence et de la voir partir un jour.

Je lui propose le patio des 4 saisons en guise de territoire de guerre pour nos devoirs. Je n'ai pas l'envie, ni le cœur de rester enfermée dans une pièce pour ça. J'ai l'impression d'étouffer un peu plus chaque jour sous la pression du jeux et ce qu'il s'est passé hier a été le coup de grâce et je ne serais pas contre un environnement plus … sain et reposant. Je sais déjà pertinemment que les cauchemars afflueront en masse durant plusieurs jours, voir semaine. C'était comme revivre la période où nous avions dû accepter la mort de maman et digérer le traumatisme du massacre dans notre village où nous avons vu nos proches se faire assassiner sous nos yeux. Il y avait ça mais aussi cette violente dispute avec Connor. La gifle que je lui ai collé m'a aussi bien soulagée que culpabilisé. Certes, sur le moment il ne le méritait pas plus que ça … Je suis arrivée en pleine confrontation avec ses illusions, ses craintes, je m'y suite immiscer et en plus de ça, je lui ai balancé un tas de chose à la figure. La réalité, certes, mais quand même. Je me dis que c'est pour tout ce qu'il a fait et qu'il fera encore. Je me remémore sans cesse son petit discours que non, lui n'est pas un assassin... Mais je crois qu'il ne comprends pas encore qu'un vice en entraîne un autre.

BREF. Ca n'est pas le moment de penser à ça, je suis avec Riley et je me focalise sur ce qui nous attends au lieu de ruminer des idées qui me filent déjà la migraine.

« Yep ! Mais tu dois pas bosser avec Enzo aujourd'hui ?
Non pas aujourd'hui. On a décidé de repousser ça à plus tard à cause des jeux et de la Pleine Lune … On subit déjà une grosse pression, je me suis dis que ça n'était pas le moment de lui bourrer le crâne en plus de ça. »

Chaque moment de repose est bon à prendre avec l’événement d'Halloween. Nous avons tous une seule hâte, c'est que tout cela se termine une bonne fois pour toute et je rêve d'une après midi dans les couloirs sans avoir peur de me faire courser par quelque chose ou de voir une vision horrible d'Adam ou de mon père.

« En gros, je suis toute à vous très chère amie ! Et cette fois, on innove ! Adieu la danse de la mouette, bonjour le chant des sirène ! »

Oui parce que Riley et moi sommes deux magnifiques Sirènes, les plus belles de Poudlard et lorsque nous serons mortes, nous viendront hanter la salle de bains des préfets pour ensorceler les occupants.

...Désolée, je suis fatiguée.

Je lui pique un morceau de saucisse dans son assiette avant de filer avec elle vers le premier étage pour que nous allions récupérer nos affaires. Arrivé dans la salle commune, je stock mes bouquins dans mon sac et repense à Enzo et cette histoire de Pleine Lune. Après la discussions que nous avions vu où j'y ai finalement trouvé un Enzo adorablement démonstratif, je me demande si tout va bien pour lui avec ces illusions et le reste. J'espère juste qu'il ne verra pas ses parents même si au fond de lui, il aimerait revoir leur visage au moins une fois … mais quitte à ce que cela arrive, autant que cela se passe dans d'autres circonstances.

Je rejoins Riley et c'est en racontant tout et n'importe quoi que nous nous trouvons devant le Patio, elle ouvre la porte et là, je bloque complètement.

Je sursaute, mon cœur s'arrête durant une fraction de seconde mais je ne bouge pas, trop … scotchée parce que je vois.

« Oh … oh....
Dis moi que j'rêve. 
Putain, pas encore... »

C'est comme si le temps s'était suspendu. Un frisson d'effroi me parcoure l'échine et je sens que le sang quitte littéralement mon visage. Si je me sens incapable de bouger, lassée et épuisée, ça n'est pas le cas de Riley qui, grâce au quidditch, a du former des réflexes hors pairs puisqu'elle me hurler de courir en tentant vainement de claquer la porte sur l'énorme accromentule qui jaillit aussitôt et se lance à notre poursuite. Elle m'attrape par le bras et je me réveille enfin. Merde. Merde. J'ai pensé à tout sauf à ça, ne me demandant pas une seule seconde que ces foutus illusions pouvait combiner nos peurs communes ! Quoi qu'il en soit je suis entrain de courir comme une malade aux côtés de Riley comme ce fameux soir de notre rencontre où nous avons été poursuivit par cette... chose immonde qui se trouve être de nouveau là. Les couloirs amplifient le bruit que ses pattes font en claquant le sol et ça rend la chose encore bien plus réelle et flippante que dans mes souvenirs. Enzo, est-ce que tu passerais par là à tout hasard... ?

Je pousse sur mes jambes et je bouscule accessoirement certains élèves qui hurlent devant la bestiole qui nous poursuit, bestiole qui est tellement grosse qu'elle se prend parfois les pattes dans des armures. J'en ai marre, bordel. Le souffle court et le cœur affolé, je m'apprête à fuir dans le couloir opposé lorsque Riley nous arrête subitement. J'crois pas que ça soit le moment chérie !

« Ok, stop. On a l'air de deux courges là ! C'est une illusion bordel de merde ! »

L'accromentule s'arrête pile devant nous et fait claquer ses deux pinces, agitant ses pattes avec frénésie. Je recule d'un pas en poussant une exclamation de surprise, m'accrochant au bras de mon amie.

« … t'es sûre de toi ?
Enfin... je crois ?
T'es hyper rassurante là, dis moi ! »

Oui, ça n'était qu'une illusion, je sais qu'elle a raison mais … Bordel, c'est hyper ressemblant et hyper vivant … Et en plus, ça pue !

« De toute façon même si c'est pas le cas j'suis sure qu'on peut en venir à bout quand même, toutes les deux. T'en dis quoi ? 
- J'en dis que nous sommes sûrement plus futée qu'une illusion - Oui parce que ça ne peut être que ça non ? - et que de toute manière on a pas tellement le choix... si ?

Elle claque de nouveau ses pinces, avançant brusquement de quelques pas qui nous font reculer avec une plainte craintive. Je sors brusquement ma baguette, complètement agacée à mon tour. Ras le bol de cette situation, ras le bol de ses illusions à la noix ! Riley avait raison, à nous deux on pouvait s'en débarrasser. Nous étions relativement bonne en cours et puis nous avions déjà affronter cette chose une fois et sans baguette de surcroît. Alors aucune raison pour que nous n'y arrivions pas.

« Tu as ta bombe d’insecticide cette fois ? Parce que j'ai oublié la mienne sous mon lit quand je me suis débarrasser de ses petites sœurs la dernière fois hier soir. »

Elle menace encore, n'appréciant visiblement pas ma petite blague.

« Oh mais excusez-moi, c'est que Madame est susceptible en plus d'être chiante ! Qu'est-ce qu'il y a, tu as mal digérer le dernier centaure que tu t'es ingurgité ou quoi ! »

Oui tout à fait, je me tape la discussion avec une Accromentule. Je regarde Riley en pointant la bestiole du doigts.

"Non mais t'as vu ça ? Y a plus aucun respect !"

Plus sérieusement, je crois que je suis simplement entrain de frôler la crise de nerfs, la fatigue, l'inquiétude et la douleur d'hier s'accumule à merveille pour me rendre folle. Je regarde Riley, un grand sourire aux lèvres.

« Bon, on a qu'à jouer aux trois mousquetaires revisiter ! Prête partenaire? »

Oui, parce que là maintenant, on va en découdre. A me regarder comme ça, on aurait presque pu croire que j'étais sereine et que je m'amusais de la situation alors que c'était complètement l'inverse. Illusion ou pas, cette araignée géante était plus vraie que nature et même si ce jeu avait ses limites, nous savions que nous étions face au risque d'être blessée. Ok le risque de mourir n'était pas présent mais je crois que ni elle, ni moi avions envie de perdre un membre ou de se vider de notre sang en plein couloir.

Au moment où je détourne mon regard de Riley pour me concentrer sur notre cible, je vois l'accromentule nous foncer droit dessus, toutes pinces en avant.

« ATTENTION ! »

J'ai juste le temps de pousser mon amie sur le côté avant de me sentir projeter de quelques mètres. Mon corps chute lourdement sur le sol et une douleur lancinante me traverse le dos. Mon souffle se coupe et je cherche l'air, affolée, les yeux grands ouverts mais ne voyant face à moi qu'une palette de couleur d'un artiste drogué. Les secondes me paraissent une éternité, j'ai l'impression d'être un poisson hors de l'eau et lorsque mes poumons en flammes laissent finalement passer l'oxygène, j'aspire l'air autour de moi a grande goulée. J'ai chaud et froid en même temps, je tremble et je suis complètement désorientée, sonnée. Les sons ne sont que des bruits étouffés et ma vue me renvoi sensiblement les formes du plafond. Mon corps lourd est endoloris... Qu'est-ce qu'il s'est passé bon sang …

La dernière image qui me revient est celle de Riley que je pousse pour éviter à ce qu'elle ne se fasse embrocher par la patte noire, velue et géante, mais aussi celle de son bras dont j'ai vu le vêtement se déchirer. Mon cerveau prend un temps fou à remettre toutes les pièces en places. Poudlard, l'accromentule, Riley et moi prêtes au combat. Puis la patte de l'araignée dans mon champs de vision et une autre qui m'a probablement éjectée un peu plus loin. Cette fois, je n'ai plus tellement envie de sortir des plaisanteries puisque visiblement, Mr Rivers ne blaguait pas lorsqu'il disait que c'était un bon moyen de faire nos preuves...

Stupide. Ce jeu est encore plus idiot que je ne le croyais. Je me lève avec difficulté, parcouru d'un spasmes douloureux le long du dos. Je crois que je vais m'en sortir avec de jolies bleus demain... l'adrénaline revient s'injecter droit dans mon cœur et mon cerveau. Pas le moment de râler contre X ou Y. Je secoue la tête, tentant de redonner un netteté à ma vue, cherchant Riley du regard et par la même occasion ma baguette qui se trouve à quelques mètres de moi. Je me sens tituber et porte une main à mon crâne, trottant jusqu'à ma baguette. Un coup d'oeil sur ma gauche et je vois que Riley est dotée de très bon réflexe... mais ce que je vois aussi, c'est un bras en sang. Mon estomac se tord et mon cœur se serre. C'est un vrai combat qu'elle livre face à ce géant, seule de surcroît. Kezabel, niveau vaillant soldat, t'as quand même fait vachement mieux.

« Ça commence à bien faire cette connerie ! »

Encore sonnée, je lève ma baguette et jette un sort entre les deux yeux de l'accromentule qui lâche un cri plaintif... mais aussi de rage je crois. Oui, elle a l'air vraiment ravis de voir qu'elle se fait malmener par son repas. J'ai pas envie qu'elle se fasse amocher parce que le Monsieur le Directeur a décider qu'il serait beaucoup plus marrant si on nous mettait un peu à l'épreuve après avoir passer deux ans à raser les murs, craignant pour nos vies à chaque coins de couloirs. La colère grimpe à grande vitesse et l'agacement aussi et à en croire le regard de mon amie que je croise furtivement, je ne suis pas la seule. Un râle enragé nous fait savoir qu'il serait temps qu'on en finisse avec cette illusion avant que l'une de nous ne perde réellement un membre.

Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7984
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   Lun 16 Juin 2014 - 19:10

La grosse blague, la blague du siècle même, et elle n’est absolument pas drôle. Ok ça apporte son petit lot d’adrénaline, tout ça, tout ça, mais … Bordel y en a ras le pompon ! Je me suis levée super tôt, j’en ai plein les bottes et j’avais juste envie de me poser avec ma copine mais non, il faut que ce super jeu à la con vienne tout gâcher encore une fois. D’un autre côté, je ne peux pas le nier, je suis plutôt « contente » de tomber là-dessus plutôt que sur une horreur comme on pu le vivre certains du genre la famille en danger, etc … Je dois admettre que là-dessus encore une fois je suis passée entre les mailles du filet mais ne crions pas victoire tout de suite, il reste encore un peu plus de 24h …
Détermination ou ras le bol, je ne saurai trop le dire mais ça suffit les conneries, après tout ce qu’on a vécu ici on est loin d’être en sucre et surtout cette fois on a nos baguettes à disposition contrairement à l’autre fois dans la Forêt. J’en frissonne encore mais il est ressorti du positif de cette histoire donc je tente de me focaliser là-dessus et pas sur le reste. Et cette espèce de folle qui coure à côté de moi en est la preuve vivante ! Enfin qui courrait parce qu’on s’est arrêté pour faire face à l’Accromentule.

« J'en dis que nous sommes sûrement plus futée qu'une illusion - Oui parce que ça ne peut être que ça non ? - et que de toute manière on a pas tellement le choix... si ? »
« Je pense pas non. »

Et madame – ou monsieur, à vrai dire on n’en sait rien et c’est surtout une putain d’illusion de merde – à l’air de très mauvaise humeur.

« Tu as ta bombe d’insecticide cette fois ? Parce que j'ai oublié la mienne sous mon lit quand je me suis débarrasser de ses petites sœurs la dernière fois hier soir. »

Claquement de pince, je sursaute et lâche un cri … de fille. On a l’air de deux hystériques là comme ça et je crois que ça n’est pas près de se calmer. Trop d’accumulation d’un côté comme de l’autre à mon avis.

« Oh mais excusez-moi, c'est que Madame est susceptible en plus d'être chiante ! Qu'est-ce qu'il y a, tu as mal digérer le dernier centaure que tu t'es ingurgité ou quoi ! »

J’éclate de rire, probablement les nerfs mais admettez que c’est drôle comme répartie ! Sauf qu’évidemment la grosse à huit pattes n’a pas l’air de cet avis …

« Non mais t'as vu ça ? Y a plus aucun respect ! »
« Tout se perd ma brave dame ! »

Faut pas se laisser aller ma Brenda !

« Bon, on a qu'à jouer aux trois mousquetaires revisiter ! Prête partenaire? »
« Prête ! »

Et je nous imagine déjà en costume de mousquetaire, à fond dans le truc avec nos épées, bataillant comme des sauvages ! La réalité est bien sur tout autre mais il n’empêche qu’on a la classe, ça j’en suis persuadée, mais quand notre attention à toutes les deux se concentre à nouveau sur la grosse bestiole …

« ATTENTION ! »

Je me sens projeter sur le côté et manquant d’équilibre je me rétame sur le sol alors que mon amie elle se fait envoyer dans les airs par la créature. Deux cris : Un premier pour ma chute, et parce que l’atterrissage m’a fait mal. Le second parce que j’ai soudainement très peur pour Kezabel qui ne semble pas avoir la moindre réaction. L’araignée étant entre nous deux à présent c’est difficile de juger mais tous mes instincts sont d’accord pour dire que ça n’est pas le moment de lambiner alors je me relève et lance un sort sur cette incrustée. Impact probant mais pas assez efficace, elle me dégage d’un coup de patte, créant ainsi sur mon bras une belle estafilade et une douleur palpable en plus de ce sentiment de brûlure, plus interne. Comment une illusion peut être palpable ?  Peu importe. J’appelle mon amie mais elle ne réagit pas alors j’essaie de la rejoindre mais cette saloperie d’insecte me barre la route. Je continue de lui lancer des sorts tout en sautant comme je peux pour éviter ses attaques et au bout d’un moment j’aperçois la Jaune enfin debout : Soupir de soulagement. D’autant plus quand elle lui lance un sort entre les yeux. Je n’ai pas le temps de faire ou dire quoi que ce soit néanmoins puisque l’agresseur revient à la charge, hors d’elle, faisant se développer en moi une sorte de rage nouvelle. Je la regarde droit dans les yeux tout en me tenant le bras, ne laissant aucune place à la panique sinon c’est foutu.

« J’te jure que si tu m’as pété le bras et que ça me ruine ma saison de Quidditch je démonte toute ta famille espèce de … »

Je l’admets, j’allais être très grossière.

« Hum, pardon. »

Regard vers Kezabel qui m’a enfin rejoint, chose qui me redonne un semblant de force et le sort que j’envoie atterri en pleine tête de cette grosse bête écœurante.

« Prends-toi ça dans la gueule espèce de monstre en carton patte ! »

Et une sorte de frénésie nous envahie toutes les deux, les sorts fusent de sa baguette comme de la mienne, laissant quelques traces sur l’architecture du château … Mais tout ce qui compte c’est qu’au bout d’un moment l’illusion s’évapore alors que l’araignée géante semble se recroqueviller sur elle-même. Pouf. Plus rien. Juste un couloir vide et quelques curieux qui doivent nous prendre pour deux cinglés avec nos dégaines débraillées et nos cheveux dans tous les sens. Quant à moi, je bloque totalement.

« Oh putain … »

Riley Sarah Jenkins ! T’as pas fini d’être grossière comme ça enfin ?! Mile pardon, c’est l’émotion.

« On a réussi … ON A RÉUSSI !!! On est trop les meilleures ! »

Hystérique collective, on saute sur place, puis dans les bras l’une de l’autre, pendant plusieurs secondes. S’en suit une sorte de danse de la victoire totalement ridicule mais bordel ce qu’on s’en tape et ce que ça fait du bien.

« Tape m’en cinq partenaire ! »

Le bras en l’air, la paume tendue vers elle à plat de façon à ce qu’elle tape dedans, je me demande pourquoi elle me regarde comme elle le fait et quand la lumière grimpe jusqu’à mon cerveau …

« Euh … ah non … l’autre main ça serait mieux. »

C’est peut être pas la peine d’aller aggraver les dégâts. Ça n’a pas l’air méchant mais dans le doute …

« J’imagine que j’suis bonne pour l’infirmerie hein ? Tsss ! Ca va toi, t’as rien ? »

Vu la chute que t’as fait. Et je suis déjà là, laissant ma main attachée à mon bras encore totalement valide parcourir son crane pour m’assurer qu’elle ne saigne pas, qu’elle n’a pas de bosse, etc …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2164
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   Lun 23 Juin 2014 - 22:49


Tomorow is a another day, but for now, it's time to run.
Riley & Kezabel
Mercredi 5 Novembre – En début d'après midi

Je suis encore un peu sonnée et je crois que l'adrénaline qui active mes sens m'épargne pour le moment la douleur que je ne devrais pas tarder à ressentir entre mes omoplates et tout le long du dos en vu de la chute que je viens de faire. Cette garce nous malmenait plus qu'il ne le devrait. Raison de plus pour râler de plus belle face à ce jeu d'une stupidité sans nom. Non mais sans rire, à quel moment Mr Rivers c'est dit « TIENS ! Pourquoi pas malmener un peu plus nos élèves ? J'pense qu'ils se sont suffisamment reposer après ces deux années passées à être torturer et malmené ! ».

Brillante idée. Vraiment.

Je suis désormais aux côtés de Riley dont le bras saigne de manière assez … inquiétante je crois. Baguettes en mains, je crois que nous avons cumuler en quelques minutes un tel taux de rage que nous sommes plus déterminées que jamais. Entre la semaine éprouvante que nous vivons – et qui n'est pas terminée – et cette … immonde chose devant nous, le seuil de tolérance est déjà franchie. Riley est la plus réactive puisqu'elle jette aussitôt un sort en pleine tête de l'accromentule.

« Prends-toi ça dans la gueule espèce de monstre en carton patte !
- BANZAIIIIIIII !! »

La haine entraîne la haine ? Non, là j'ai plutôt tendance à dire que ça nous encourage. Nous sommes à deux doigts de hurler un cris de guerre et je m'active moi aussi à agiter ma baguette dans tous les sens. A nous deux, nous créons un véritable feu d'artifice dans les couloirs. Je m'en contre fou de savoir si nous faisons des dégâts, la seule chose qui compte c'est de réduire en bouillit cette saloperie de bestiole à la noix qui vient de nous pourrir l'après midi. J'y mets tout mon cœur et ma rage, repensant furtivement à l'image incandescente de ma mère. Cela suffit pour faire redoubler d'intensité les sorts que j'envoie à la pelle. Riley est aussi en forme que moi. Nous avons l'air de deux malades ayant perdu la raison … mais je m'en fou, ça fait du bien !

L'immondice finit par se recroqueviller et par s'évaporer. Le silence tombe subitement puis...

« Oh putain … »

Nos respirations sont courtes, nos cheveux ne ressemblent à rien et nous sommes complètement débrailler mais … On se regarde, abassourdie. Un sourire commun s'étale sur nos visages.

« On a réussi … ON A RÉUSSI !!! On est trop les meilleures !
OUAIIIIIIS ! On l'a démontééééééé »

S'en suit une véritable danse de la victoire, des sauts dans tous les sens, des cris hystériques. Nous secuons nos popotins avant de se prendre dans les bras tout en continuant de sauter sur place. Je m'en fou de savoir qui nous regarde ou pas, nous venions à nous deux de prendre notre revanche sur ce qui a fait notre cauchemar il y a plusieurs mois maintenant même si en soit, ce moment avait jouer un tournant dans nos vies puisque nous étions désormais inséparables.

« Tape m’en cinq partenaire ! »

Dans l'ivresse de cette victoire, je m'apprête à mettre tout mon élan dans sa main levée quand je me stoppe net...

« J'suis pas sûre que ça soit … une bonne idée. Sauf si tu veux que je finisse le travail et que je t'arrache la main !
Euh … ah non … l’autre main ça serait mieux. »

Je ne voudrais pas qu'elle se retrouve sans main avec son talent d'attrapeur et de capitaine qu'elle avait aux bouts des doigts ! Et ça me ferait de la peine de la narguer avec des chocogrenouilles en chantant à tue-têtes « Pas de bras PAS DE CHOCOLAAAAT ». Ahem, c'est pas cool désolée... Mais c'était pour rire !
N'empêche que son bras continue de saigner et qu'il ne faudrait pas que cela s'aggrave.

« J’imagine que j’suis bonne pour l’infirmerie hein ? Tsss ! Ca va toi, t’as rien ? »

Je n'ai pas le temps de répondre qu'elle m'ausculte furtivement de la tête au pieds avec sa main valide et c'est lorsqu'elle passe sa main dans mon dos que je sursaute dans un élan de douleur.

« AOUCH ! »

Je me crispe et me mord la lèvre...

« Bon... Je crois que je vais devoir te tenir compagnie là bas ! Montre ton bras. T'as rien de cassé à part ça ?»

Je l'ausculte à mon tour rapidement – on prends soin de nous entre copines ! - et constate que sa plaie n'est peut-être pas extrêmement profonde mais suffisamment pour saigner abondamment.

« Allez viens, on va montrer tout ça à Maxence... A moins que ça ne soit Rina qui s'occupe de nous ! »

Grand le sourire, très grand ! Non, je ne fais aucune allusion !

« Tu verras, elle fait des miraaaacles ! »

La non plus, aucune allusion ! Pas de ma faute si Katherine était effectivement douée aux premiers secours. D'ailleurs, je devrais peut-être en profiter pour lui demander REELLEMENT son aide pour quelques cours ? Je fais ma maline mais je sais déjà d'avance que je vais piquer un phare lorsque je vais la voir... Surtout si elle s'amuse à me balancer son grand sourire qui provoque de léger crépitement dans mon ventre à chaque fois. Rien de sentimentale non ! Juste que je crois qu'elle me fera toujours un petit quelque chose. Et puis... C'était Katherine.

Je l'entraine par sa main valide, d'un bon pas vers l'infirmerie, non sans un grimace douloureuse.

« Arf... j'me fais vielle ça y est ! J'suis foutue. »

Riley se moque de moi et j'en rajoute une tonne, histoire de continuer dans notre bonne humeur et lorsque nous nous présentons à l'infirmerie, nous n'avons pas le temps d'expliquer quoi que ce soit qu'elle vient aussitôt avec ses grands gestes ensoleillés.

« Ooooh ! Madré Dios ! Tou t'assoie et tou bouge plus ! Kezabel, tou fait pareil ! »

Je croise le regard de Riley qui se retient de rire aussi bien que moi. En aucun cas ça n'était de la moquerie, bien au contraire. Je crois même que c'était surtout les nerfs et la pression qui redescendait subitement. Katherine nous pose des questions et elle ne cache pas son effarement et peste à foison sur ce maudit jeu avec ses mots bien à elle, faisant comprendre à qui le voulait qu'elle cautionnait autant que nous cette pratique … barbare.

Une pommade et un bandage plus tard pour Riley, Katherine lui assure que la blessure sera parfaitement refermée sous 48 à 72 heures. Quant à moi, une gorgée d'un breuvage mauve suffit à estomper les douleurs au niveau du dos, Rina me laissant comprendre que seulement quelques ecchymoses resteraient quelques jours en guise de blessure de guerre.

Nous sortons de l'infirmerie, un sourire fatiguée aux lèvres. Je passe mon bras autour du cou de Riley avant de lui claquer un bisous sur la joue.

« Toi et moi, nous sommes de vraies guerrières, on devrait intégrer l'équipe de Monsieur Hot ! Parole de Kezibal ! »

Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7984
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   Sam 28 Juin 2014 - 23:35

Kezabel et Riley vont au Brésileuh pour danser la samba ! Elles vont de ville en villeuh pour apprendre le pas ! Kezabel et Riley vont au Brésileuh !!!!!!!!!!! Hum. Paye ta victoire écrasante sur l'illusion à huit pattes ! Ça mérite bien un craquage de slaïpe ça, non ? Si, complètement. Sauf que c'est bien de craquer son slaïpe et de partir en live à faire les folles mais heureusement qu'il y a quand même là dedans un dernier sursaute de lucidité sinon j'en perdais ma main, ce qui aurait pu être extrêmement fâcheux étant donné mon poste dans l'équipe de Quidditch. Comment tu veux attraper un truc si t'as plus de main valide ? Pas pratique, vous en conviendrez, donc on peut dire un grand merci à Mlle Hastings ici présente ! Mlle Hastings, vous venez de me sauver la vie ! Si, si, rien que ça, parfaitement !
Le plus important dans tout ça c'est que avoir quelqu'un qui prend soin de vous de cette manière et réciproquement ça n'est pas quelque chose d'anodin, loin de là. Peut être qu'on ne se connait pas depuis des années mais j'ai trouvé en Kezabel une chose que je n'ai jamais trouvé chez personne d'autre quand bien même j'ai des amis formidables sur qui je peux compter en cas de besoin. Une amitié sans faille, une confiance aveugle, de l'attention, des petites choses toutes bêtes qui rendent le quotidien plus supportable quand ça ne va pas et je le crie haut et fort – dans ma tête – même si je ne l'admettrais sans doute jamais à voix haute : J'espère ne jamais la perdre ni même avoir à la partager. C'est ma Kezabel à moi ! Et je prends soin d'elle tout autant qu'elle prend soin de moi, c'est comme ça que ça fonctionne entre nous. L'une comme l'autre avons l'instinct accordé pour capter instantanément ou presque quand quelque chose cloche chez l'autre et sincèrement j'ai rarement rencontré quelqu'un comme elle, avec qui c'est aussi simple et naturel. Il y a bien eu Elwynn mais je crois que la personne qui s'en rapproche le plus c'est Rafael, parce que lui aussi c'est dans sa nature d'être avenant et là pour les autres, attentifs, etc … Quand je pense à des personnes comme ces deux là, entre autres évidemment, je me dis que j'ai vraiment de la chance que ma route est ait croisé la leur.

Mais pour en revenir à nos moutons ! Inspection générale !

« AOUCH ! »
« Ça je crois que ça veut dire que tu n'as pas rien ... »

C'est très perspicace ça Mlle Jenkins. Je sais, merci. Je ferais un super bon médecin n'est ce pas ?

« Bon... Je crois que je vais devoir te tenir compagnie là bas ! Montre ton bras. T'as rien de cassé à part ça ?»

Et je la laisse faire alors qu'elle regarde ma blessure, me moque légèrement d'elle et de son air concentré avant de grimacer quand elle me lâche et que la douleur se pointe de manière fugace mais agressive. Je ne suis pas en sucre, il m'en faut plus que ça, je suis une fille, une vraie ! Même pas mal ! En tout cas ça saigne pas mal et ça n'est pas que ça m'inquiète mais un peu quand même. Autant ne pas prendre de risque inutile en voulant jouer les femmes fortes qui n'ont besoin de personne.

« Allez viens, on va montrer tout ça à Maxence... A moins que ça ne soit Rina qui s'occupe de nous ! »

Ben voyons ! T'aimerai bien hein !

« Tu verras, elle fait des miraaaacles ! »
« Alors là ! Je t'en laisse le privilège ma grande ! »

Et on se marre comme des dindes, normal, puis elle attrape ma main et on se met en route. Parfois je me dis qu'on se comporte comme un vrai petit couple : On se tient la main dans les couloirs, on se fait des câlins, on dort même ensemble, … Pourtant il n'y a jamais eu ne serait-ce qu'une once d'ambiguïté entre elle et moi. Elle aime autant les filles que les garçons, je ne me pose pas vraiment la question mais penche du côté chromosome Y quand bien même ils me sortent par les yeux ces derniers temps, mais ça n'a pas la moindre espèce d'importance. Kezabel c'est ma copine à moi.

« Arf... j'me fais vielle ça y est ! J'suis foutue. »
« Ouaip, t'es bonne pour la casse. Moi j'crois que tu t'es jamais remise de ta nuit avec la Senorrrrra. »

Nouveaux éclats de rire, un coup de coude et je simule la douleur de manière ultra exagérée ce qui nous fait nous marrer encore plus mais quand on arrive enfin à l'infirmerie ...

« Ooooh ! Madré Dios ! Tou t'assoie et tou bouge plus ! Kezabel, tou fait pareil ! »

La tornade a parlé et ni l'une ni l'autre ne moufte. On se contente de répondre aux questions, l'écouter pester contre cette superbe connerie euh je veux dire jeu d'Halloween, de se marrer en doute en se balançant des regards très éloquent – traduction je me paie la tête de mon amie en présence de son amante d'un soir – et puis une pommade et un bandage pour moi et une mixture étrange pour Keza plus tard, nous revoilà en dehors de l'infirmerie. Ce petit passage par le septième a eu le don de faire retomber l'adrénaline chez elle comme chez moi et je crois qu'on se sent toutes les deux épuisées tout à coup. Quand son bras s'enroule autour de mes épaules je la laisse me claquer un bisou sur la joue et pose finalement ma tête contre la sienne alors qu'on se traine pour avancer dans le couloir, direction les escaliers.

« Toi et moi, nous sommes de vraies guerrières, on devrait intégrer l'équipe de Monsieur Hot ! Parole de Kezibal ! »
« Moi j'crois qu'on devrait carrément monter notre propre team ouais ! On n'a pas besoin de lui ni de n'importe qui d'autre parce qu'on est les meilleures, Chica ! »

Et là je me retourne vivement, la main sur la bouche, pour vérifier que Rina n'est pas dans le coin parce que c'est sorti tout seul et que je ne voudrais pas qu'elle pense que je me moque d'elle parce que ça n'est pas du tout le cas. Rien à déclarer, j'éclate de rire à nouveau.

« Bon ! Je pense que ça mérite bien au moins 3kg de chocolat dans chaque fesse ça ! Viens chez moi ! »

Et c'est le pas trainant qu'on a redescendu les escaliers, récupéré nos affaires qu'on avait laissé en vrac sans trop y penser pour filer directement chez les Verts. Tant pis pour les devoirs, pour une fois on fera l'impasse.

▬ Topic Terminé ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event Halloween] Tomorow is a another day, but for now, it's time to run. - Ft Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVENT: Halloween Wedding [public]
» Event Halloween • Trick or Treat
» Event Halloween : 1ère Etape
» Event Halloween : 3ème Etape
» [Event Halloween] La fée des glaces et l'aiglon peureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage.-
Sauter vers: