AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need my absolution - Sovahnn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1920
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: I need my absolution - Sovahnn   Dim 18 Mai 2014 - 23:07

Soirée du 24 Octobre

« Merde, t’attends quoi là au juste ? Bouges-toi bordel ! »

Cette fois, il se redressait avec peines, chacun de ses membres lui faisait un mal de chien et ses poumons semblaient cracher de l’acide. Ses mains tremblaient sans qu’il puisse y faire quoi que ce soit et alors qu’il se prenait un nouveau sortilège et sentait sa peau se déchirer sous l’effet de la magie, il s’écroula de nouveau. Là, c’était entièrement chancelant qu’il se releva. Le prochain coup n’eut rien de magique. Un coup de poing suivi d’un venant du genou de son cousin. Il fit à peine un mouvement pour les éviter. La minute suivante, il lâchait prise, étalé au sol, il n’avait plus la force de rien et, bientôt, il sentit la douce chaleur de la magie se répandre en lui.

« On s’arrête. Faut que tu bosses Alec merde.. »

Le cœur au bord des lèvres, le Serpentard se redressa pour foudroyer son cousin du regard, esquissant un sourire sans savoir vraiment s’il avait eu la force de bouger assez les lèvres pour qu’on y voie quoi que ce soit. Logan devenait de plus en plus exigeant et, lui, ne suivait pas le rythme. Les cours tard le soir, les séances avec lui et les à côtés lui prenaient trop de temps et d’énergie.

« Sort d’ici. »

Déçu. Il avait réussi à décevoir un type qui n’attendait pourtant jamais rien de personne. Mais, lui, il avait réussi à se planter assez pour lui faire éprouver une telle émotion. Bravo, chapeau bas l’artiste.

« Tu devrais peut être lâché un peu de lest. Par rapport au château j’veux dire. »

A force d’être à cran comme ça, c’est moi que tu vas tuer.

« Reste à ta place Alec, t’es un élève, pas mon conseillé, l’oublie pas, tu s’ras sympa. »

Et avant même d’avoir eu le temps de rassembler ses affaires, il était dehors sans même plus se rappeler où il avait mit sa baguette. Inspirant à fond alors que l’escalier tournait pour le ramener au couloir du deuxième étage, le jeune homme s’adossa au mur fixe le temps de reprendre ses esprits. La journée avait été longue, trop longue et le soleil commençait déjà à décliner. La plupart des élèves avaient déjà mangé et s’apprêtaient à vaquer à leurs activités du soir tandis que quelques malheureux couraient sous la lumière de la lune montante. Oui, Logan devenait exigeant. Logan angoissait surtout, mais il ne fallait pas que ça continue dans cette pente montante sinon ils risquaient tous de finir sur les rotules et lui le premier. Tous ceux qui le côtoyaient un peu souvent finalement. Tient, Aileen devait ne pas être trop mal dans le genre également. D’ailleurs – comme quoi, penser à elle lui attirait une malchance malvenue – l’instant suivant, sans vraiment s’en rendre compte, il avait frôlé une brunette dans le couloir, en rentrant. Brunette qui s’était empressé de s’écrier, en se retourner.

« ‘Me touche pas Rivers ! »

L’épisode dans le bureau de Logan la dernière fois n’avait rien dû arranger à leurs relations. Ça aurait pu pourtant. Mais non. Lui rendant un sourire carnassier le jeune homme avait levé les mains comme si une arme le menaçait.

« Avec grand plaisir ! »

C’est l’inverse qui aurait été étonnant.

Il était finalement rentré dans son dortoir, se rendant compte que la douleur dans ses os passait doucement, grâce aux sortilèges de fin de séance, très probablement. Soupirant, il s’était rendu compte qu’il restait des simulacres de vie festive dans le coin, alors il s’était rapidement rapproché de l’alcool pour qu’on lui serve un verre.

« Alors, t’as perdu ta place de roi des Serpents ? »
« J’fais grève. »

Qui c’était ce type ? Il ne l’avait pas même vu une fois à sa connaissance. Pas plus que la jeune femme à côté de qui il s’était assis avant de lancer la conversation. Mauvaise pioche : quelques instants plus tard, froide, elle lui claquait :

« Attends ; pause ; qu’on soit clairs : j’suis pas comme ça alors rêve pas trop. »

Waw : ambiance.

« Hey, ça veut dire quoi ça au juste ? »

Une autre qui s’énerve.

« Ouais, ‘vous dérangez pas pour moi, j’vais aller voir ailleurs si j’y suis, on sait jamais. »
« Oh que nan, tu ‘bouges pas, on doit d’ailleurs s’expliquer tous les deux. »
« Ya rien à expliquer, c’est un enfoiré. »

Regard appuyé. Explication  facile.

« Ouais, ya rien à expliquer, j’suis un enfoiré. »

Quand la journée est pourrie, elle est pourrie, autant ne pas insister. Il s’était donc trainé jusqu’au dortoir vide où il avait instantanément perdu son petit air suffisant pour aller s’écrouler sur son lit sans même prendre la peine d’en défaire les draps. Tient, pourquoi continuer à les faire, justement ? Les elfes n’étaient pas au courant de sa réputation ? Bizarre. Trop pointus pour oser ne pas ranger, sûrement.
Allongé sur le dos, il resta là, de longues minutes, à fixer le plafond. A un moment, il cru apercevoir un éclair de chevelure blonde.

« J’crois que j’aurais beau faire tout ce que j’veux ; j’aurais toujours tors. »

Lorsque Sovahnn s’assit sur le lit voisin, il sursauta en se redressant d’un bloc.

« Merde, j’croyais que c’était Mack ! Tu.. ça va ? »

Il ne lui avait pas parlé depuis les vacances d’été, ce qui datait potentiellement un max. La dernière fois qu’il avait eu des nouvelles d’elle, à vrai dire, c’était quand il en avait demandé à Enzo, et on ne pouvait pas dire qu’il ait sut tout ce qu’il voulait. Il ne le lui reprochait pas, bien au contraire, il aurait d’ailleurs probablement dit la même chose pour peu qu’il ait du respect pour la personne en question. Dans tous les cas, il n’avait pas osé aller la voir et elle n’avait pas cherché à le faire en retour. Pourtant, la jeune femme était là, à lui sourire doucement. La seconde suivante, elle l’embrassait.

« Pourquoi tu fais ça ? »

En se posant sur son lit, la jeune femme eu un petit rire et fit passer ses mains dans les cheveux du Serpentard pour les écarter de son visage avant de l’embrasser de nouveau.

« Pourquoi j’te fais ça ? »

Pour l’amour de se faire du mal, probablement.
C’est ça le problème avec les enfoirés, c’est que ça continue à faire ce qu’on attend d’eux. Ça ne pense qu’à soit en se foutant des sentiments des autres, et ça lâche prise quand on les pousse ne serais-ce qu’un peu. Quitte à ne pas être raisonnable et s’en vouloir de nouveau après, autant le faire en décrochant un peu de la réalité, ne serais-ce qu’une soirée. Elle aurait tout le loisir de lui cracher dessus ensuite. Après tout, c’était une base : il avait toujours tors. Et apparemment, folle comme elle était, elle trouvait ça touchant.
Revenir en haut Aller en bas
 
I need my absolution - Sovahnn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les hormones ont leurs raisons que la raison ignore ... {Sovahnn}
» L'absolution d'éternité
» Anything But Ordinary ... Or Not {Sovahnn}
» So far away - Sovahnn et Enzo
» Shine bright like a diamond ▬ Sovahnn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Catacombes et escaliers :: Salle commune des Serpentards :: ─ Dortoirs, Salles de Bains & Toilettes-
Sauter vers: