AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Mer 12 Fév 2014 - 16:42




Vendredi 10 octobre 2014:

Et voilà, la journée de cours était enfin terminée ! Bientôt le week-end ce  qui faisait plaisir à Elias qui avait qu'une envie: dormir encore et encore. Il venait d’enchaîner sur plusieurs nuits d'insomnie et il commençait vraiment à être totalement hors-service. Tout ce dont il rêvait c'était un vrai bon lit, mais avant, il fallait quand même se nourrir un peu ! Et puis, de toute manière se coucher à 18h00 et quelques ce n'était pas possible , non, il allait falloir qu'il s'occupe un peu et il avait déjà sa petite idée sur la question. Il allait rendre visite à miss Twain ! Lui faire une sorte de surprise, en espérant que la demoiselle se trouve dans la salle commune ! Ouais, cela lui semblait une très bonne idée !

Le jeune homme avait donc monté les étages assez rapidement, mais en arrivant au niveau des tours de Ravenclaw, quelqu'un attira son attention ou plutôt une voix. Quelqu'un qui râlait contre un autre élève parce qu'ils s’étaient visiblement bousculés. La voix du râleur, lui disait quelque chose, Fletch' s'était donc approché pour voir si tout allait bien, s'il ne devait pas intervenir histoire de resemer la paix dans les esprits. Tveit, avec un autre garçon qui semblait un peu plus jeune que le Gardien des Bleus.  Elias leva les yeux au ciel. Il n'était pas croyable ce garçon... Comment est-ce qu'on pouvait être aussi méchant avec les autres, et pourquoi surtout ?! Il ne connaissait pas bien Connor et ne pouvait donc pas le juger, mais il avait eu quelques retours négatifs sauf par Doryan.... Et si Mckiddle appréciait un minimum ce type, c'est qu'il ne devait pas il y avoir que du mauvais en lui, mais ça c'était une autre histoire. Connor, était en train d'insulter (comme à son habitude),  un de ses camarades Bleus, en le traitant de tous les noms, et en disant des choses pas très sympa sur son côté moldu. Tveit arrête, et dégage ! Huh ?! Est-ce que c'était bien lui qui venait de dire ça. Oui, et d'un ton plus qu'agacé en plus. Le pire dans tout cela c'est qu'il n'était même pas bourré, comme quoi les efforts qu'il faisait depuis quelques mois pour tenter de prendre confiance en lui commençait à porter ses fruits. Connor se retourna brutalement, et le fixa d'un air totalement perplexe et dubitatif. Pour le coup, il semblait qu'il ait totalement oublié l'autre garçon.... Tveit s'était avancé deux pas vers Fletch, tandis que ce dernier avait reculé d'un bon pas. Oups.  Son courage venait de s'envoler...Qu'est-ce que tu veux viens de dire Fletcher ?! Le Jaune se sentit blêmir. heu... Ce à quoi le Raven, profita pour souffler un petit Et puis quand tu ne rases plus les mur et t'arrives à parler sans bégayer ?! Et maintenant, voilà que c'était le rouge qui lui monter aux joues. Pendant quelques secondes, Elias baissa les yeux au sol, avant d'inspirer un bon coup et de répliquer Laisse... laisse le.. tra-tranquille... ou.. ou.. ou.. j'vais... j'vais... te... co-coller. Enfin plutôt mettre une retenue. Ce n'était pas quelque chose de vraiment très persuasif, mais  il espérait que Connor laisserait tomber et qu'il irait voir ailleurs. Le Bleu, avait eu un léger rire sarcastique, les laissa en les traitant d'abrutis ou quelque chose qui s'approchait de cela.

Bientôt, il se retrouva simplement avec le pauvre garçon qui s'était à fait agresser verbalement par Tveit. Elias ne connaissait pas son prénom, ni son année d'ailleurs.  La seule chose dont il était certain c'est qu'il n'était pas en neuvième avec lui ! Même si la fin de la discussion était un échec cuisant vu la façon dont il s'était mis à bafouiller, il était quand même plutôt fier de sa première phrase ! Maintenant, il fallait vérifier que l'autre Raven allait bien... Hey ! Tu t'appelles comment ?! Il t'a pas fait mal, tout va bien ?! Il lui fit un petit sourire avant de lui tendre la main Moi c'est Elias !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Sam 15 Fév 2014 - 12:36

Et une semaine de plus qui venait de s’écouler. Ethan ne pouvait pas vraiment dire qu’il comptait les jours puisqu’à vrai dire il n’avait pas d’objectif, ce n’était pas comme s’il attendait un jour en particulier, un moment de l’année. Il se contentait donc simplement de faire le compte dans sa tête de ce qui venait de s’écouler, de ce qui était fait et donc n’était plus à faire. Dans sa tête il rayait les semaines sans pour autant ressentir la moindre joie en faisant cela. Comme toujours, il était détaché de tout ça. Il voyait ses camarades s’extasiait à chaque week-end, s’échanger de grandes accolades et se préparer pour aller faire la fête. Pas lui. Il se contentait de ranger ses affaires de cours et de se dire qu’il allait enfin pouvoir continuer ses lectures sans que qui que ce soit ne lui prenne la tête. Oui, s’il appréciait la fin de la semaine c’était simplement parce qu’il était sûr que cela lui apporterait un peu de tranquillité, qu’il pourrait organiser ses journées comme bon lui semblait sans qu’on ne vienne l’embêter avec ça. Il allait pouvoir passer deux jours complètement seul, sans avoir à parler ne serait-ce que pour répondre à des professeurs, il n’aurait pas à se mêler à la foule dans les couloirs lors des heures de cours. Il aurait la paix, tout simplement, et rien que cette idée lui faisait, en un sens très plaisir. C’était donc dans cette optique qu’Ethan avait pris la direction de son dortoir afin de pouvoir poser certaines affaires mais surtout, avec l’idée de s’étaler sur son lit et de bouquiner en paix. Mais comme toujours dans ce maudit Château, rien ne se passait comme prévu. Il fallait toujours qu’il y ait quelque chose pour venir troubler sa tranquillité même lorsqu’il faisait tout son possible pour être oublié. Alors que le jeune homme approchait de la tour de sa maison et qu’il était comme à son occasion légèrement dans la lune il percuta quelqu’un. Un peu secoué sur le coup, l’adolescent se contenta de faire un signe de main à son camarade pour signifier qu’il s’excusait et s’apprêta ensuite à reprendre sa route. Mais apparemment ce n’était pas du goût de ce dernier. En effet, Ethan fut dans l’obligation de lever la tête et de poser son regard sur lui lorsqu’il entendit la première insulte fuser. Sur le coup, il fut plus surprit qu’outré, se demandant bien pourquoi ce type pétait un scandale pour ça. Cependant, il le reconnu assez rapidement. Connor. Ce type était dans sa maison, s’il ne le connaissait pas personnellement, il en avait vu assez à son goût pour le considérer comme un sale con. Le jeune homme se mit donc à réfléchir à une solution pour se sortir de cette situation un peu pourrie. L’autre en effet ne se gênait pas pour l’insulter et surtout, parler de sa mixité de sang. Cette référence à son père lui fit serrer les poings. Mais le Serdaigle avait appris pendant l’occupation à garder son calme, à ne pas hurler face à l’outrage pour ne surtout pas s’attirer d’ennuis. Respirer et attendre que l’orage passe…

Ethan était donc en train une fois de plus d’expérimenter sa technique de silence et de contrôle de soi. Seulement voilà, une nouvelle donnée vint s’ajouter à l’équation. En effet, le jeune homme fut surpris lorsqu’il entendit une voix s’élever, quelqu’un demandant clairement à Connor de lui foutre la paix. Il tourna alors la tête et aperçu un jeune homme qu’il ne connaissait pas et qui n’était clairement pas dans sa maison. Mais ce dernier aurait apparemment mieux fait de ne pas intervenir puisque l’autre imbécile se mit à lui répondre de manière sèche, virulente ce qui lui fit perdre tous ses moyens. Ethan poussa alors un long soupir. Cela ne servait à rien de faire le héros pour ensuite se montrer faible, lui-même le savait très bien et ne cherchait pas à se montrer pour ce qu’il n’était pas… Enfin, il suivit la scène avec un minimum d’intérêt et fut tout de même content de constater que Connor avait finalement lâché l’affaire et s’éloignait. Bien, il allait enfin pouvoir retourner à ce qu’il avait prévu de faire. Enfin, c’était ce qu’il croyait. Voilà que le nouvel arrivant le questionnait sur son état et lui demandait son nom, lui tendant la main. Le Serdaigle marqua un temps d’arrêt, regardant alternativement le visage du type et cette main tendue. Il finit par la serrer sans grande conviction.

« Ethan. Et je vais bien c’est bon, tu n’avais pas à intervenir, il aurait fini par lâcher l’affaire. »

Et dire merci ? Non apparemment cela semblait être clairement au-dessus des forces d’Ethan. Il n’aimait pas qu’on se mêle de ses affaires notamment parce qu’il n’aimait pas devoir quoi que ce soit à qui que ce soit. C’était son côté solitaire qui revenait, son envie de rester dans son coin avec ses doutes et ses troubles, son envie que personne ne se mêle de ses affaires. Le type en face de lui semblait bien différent. Vu comme il s’était mis à bafouiller, ce n’était pas une grande gueule, une forte tête et pourtant il était venu à sa rescousse alors qu’il ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Surement l’une de ses bonnes âmes qui ne supporte pas de voir la souffrance autour d’elles et qui se transforment en chevalier servant à la première occasion même si cela est plus nocif pour eux qu’autre chose. Le Serdaigle ne comprenait définitivement pas cette façon de penser, pour lui c’était complètement débile de se comporter ainsi, personne n’avait rien à prouver alors ils pouvaient tous se contenter de se mêler de leurs affaires. Enfin, le jour où les gens penseraient comme lui n’était pas encore venu, ça il en était certain, il suffisait de voir comment les gens avaient pris l’habitude de parler de lui. Le gosse discret, sans ami, à qui personne n’osait plus parler maintenant tant il était bizarre et tant surtout il avait tendance à envoyer chier qui osait s’aventurer dans son périmètre de sécurité.


« Tu ferais mieux de ne pas te mêler des affaires des autres, c’est parfois dangereux. »


Pourquoi lui dire cela ? Ethan lui-même ne savait pas vraiment, c’était sorti tout seul, à vrai dire il avait plus pensé à voix haute qu’autre chose. Mais bref, ce n’était pas important puisque de toute façon il avait toujours la même idée en tête, poursuivre sa route vers son dortoir et trouver enfin sa putain de tranquillité !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Dim 16 Fév 2014 - 18:34

C'était étrange, normalement les gens qui se faisait "chambrer" de la sorte trouvaient toujours quelque chose à répliquer... Mais le type en face de lui avait tout simplement garder le silence. Pourquoi ?! Elias avait du mal à comprendre cela. Certes, essayer de discuter avec Tveit ce n'était franchement pas la plus intelligente du monde, mais c'était quand même mieux que de rester là comme un comme con à attendre que ça passe.... Ou alors peut-être que c'était ce garçon qui avait raison, la parole est d'argent et le silence est d'or. Peut-être que Tveit se serait lassé des non-réponses de son camarade Bleu. Ca, Elias n'était franchement pas prêt à le parier, mais abandonner aussi facilement ne ressembler guère à ce qu'il savait du sang-pur. Bref, quoiqu'il en soit, le problème était résolu ! Connor était parti et maintenant il ne restait plus que l'adolescent inconnu et Fletch. Le Jaune voulait vérifier que l'autre garçon allait bien et il en profita pour pour se présenter. Ethan. Et je vais bien c’est bon, tu n’avais pas à intervenir, il aurait fini par lâcher l’affaire. Ledit Ethan qui venait de lui serrer la main un peu mollement. Ouais... ok. Sympathique réponse qui fit légèrement hausser un sourcil à Elias qui ne comprenait absolument pas pourquoi ce type lui répondait comme cela. Il avait juste voulu l'aider, c'était normal d'intervenir quand on trouvait que les choses risquaient de mal tourner n'est-ce pas ?! Pour une fois qu'il avait tenter de bien faire, on lui reprochait encore. Légèrement agacé il leva les yeux au ciel avant de soupirer doucement. Bon, bah maintenant, il allait falloir qu'il trouve quelque chose à répliquer à cela et ce n'était franchement pas évident. C'est en intervenant pas, qu'il s'est passé certaines ici durant les deux dernières années, si tu vois ce que je veux dire. Fletch' n'était quasiment jamais intervenu, ou du moins il ne l'avait jamais ouvert, il avait juste tenté d'aider les gens à son échelle, de sa façon de son mieux. Intervenir quand des gens comme Connor agressaient quelqu'un éviteraient peut-être que Tveit fasse une connerie un jour; ou alors peut-être que cela finirait par le remettre à sa place qui sait ?! Elias ne pouvait pas le dire, mais il était certain qu'il fallait qu'il intervienne. Et ce n'est pas le genre de type à lâcher l'affaire... Au final, il n'en savait trop rien, mais vu comme il était parti, sans son intervention Tveit aurait pu en avoir pour des heures. Il avait beau être petit le bouclé, il avait l'insulte et la parlotte facile. Et, je n'ai jamais dit qu'il fallait entrer dans son jeu, mais tenter de le calmer; ou une intervention extérieur étaient les meilleures choses à faire ! Et il disait cela sans aucun orgueil. Il le pensait vraiment. Est-ce qu'il aurait aimé que l'autre garçon le remercie ?! Certainement que oui... ça faisait toujours plaisir, chaud au cœur, mais il pouvait tout aussi bien s'en passer. Il n'était pas-là pour récolter des fleurs, ou devenir populaire, non, en tant que préfet il se devait juste de rétablir l'ordre en quelque sorte.... même si au final la réussite n'avait été qu'assez partielle.

« Tu ferais mieux de ne pas te mêler des affaires des autres, c’est parfois dangereux. » Elias eut un léger sourire. Ouais, il paraissait... mais il avait toujours été trop gentil et aider les autres il adorait ça.. alors oui, c'était peut-être dangereux, mais il s'en fichait. Le plus important c'est qu'Ethan aille bien. Tu voulais qu'il me fasse quoi ? Il aboie plus qu'il ne mord, comme les chihuahuas... Il n'aurait certainement pas pris le risque d'être collé... ou de se risquer de plus gros ennuis. Parce que oui, si Tveit s'était attaqué à lui, ça risquait d'énerver quelques bleus, du genre Paley, ou Twain... et il ne devait pas avoir besoin de cela. Se taisant quelques secondes, il avait finalement reprit De toute manière, quoique l'on fasse c'est plus ou moins dangereux non ?! Il faut arrêter de voir le mal partout... Il haussa doucement les épaules. Peut-être est-ce qu'il était trop naïf pour dire quelque chose comme cela, mais il s'en fichait bien. C'est vrai à force de voir tout en mauvais, ça n'allait pas arranger les choses. Essayer d’apaiser les tensions, de se faire confiance les uns aux autres c'était certainement une meilleure conduite à adopter. L'espoir que tout aille mieux.... que tout est derrière eux. Avoir une attitude positive, pourrait faire progresser les choses, c'était fatiguant à la longue toutes ces personnes sans cesses négatives pour tout !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Dim 23 Fév 2014 - 18:35

L’ignorer. C’était tout ce que demandait Ethan, qu’on l’ignore. C’était sans doute pour cela qu’il essayait en général de parler le moins possible, de ne pas trop donner de grain à moudre à ceux qui pouvaient croiser sa route. Malheureusement ce n’était pas toujours aussi facile et les mots finissaient toujours par sortir, même brefs et dénués de conviction. Cette fois encore, le Serdaigle eut envie de se mettre une baffe. Il aurait vraiment préféré ne rien laisser filtrer dans ses propos, se contenter de faire comme les gens normaux c'est-à-dire remercier ce type et s’en aller. Mais non, c’était plus fort que lui, il avait fallu qu’il lui dise qu’il aurait mieux fait de pas intervenir ce qui ne plu apparemment pas tant que ça à Elias. En effet, ce dernier haussa un sourcil, apparemment intrigué face à ce curieux personnage. C’était quelque part tout à fait compréhensible, l’adolescent était clairement un cas à part, un mec bizarre qui ne réagissait pas comme les trois quarts des gens mais bon… Il aurait du passer son chemin comme beaucoup le font, ignorer son manque de politesse certain et passer à autre chose. D’autant que ce qu’il finit par lâcher provoqua une réaction certaine chez Ethan. Ce dernier grimaça légèrement. Si ce n’était pas très visible, pourtant en lui, ça bouillonnait. C’était en ne faisant rien que tout s’était passé ? Et qu’est ce qu’il fallait faire, hein ? Le Serdaigle n’aimait pas les donneurs de leçons, d’autant que les trois quarts des gens n’avaient rien fait, la plupart s’étaient contentés d’attendre, comme lui. Alors, certes, il n’en était pas particulièrement fier, mais il ne supportait pas que les gens fassent ainsi référence au comportement que chacun aurait dû avoir. Il ne fit cependant pas le moindre commentaire par rapport à cela, laissant le jeune homme poursuivre son petit laïus. Que Connor ne soit pas le genre à lâcher l’affaire tout de suite, c’était certain, mais Ethan savait comment se sortir des emmerdes tout seul, il le faisait depuis des années maintenant et il n’avait pas besoin que ce Elias lui théorise la nécessité d’une aide extérieure. Non vraiment pas, ça l’énervait plus qu’autre chose et plus les secondes s’écoulaient plus la recherche d’une échappatoire se faisait pressante.

C’était sans doute pour toutes ces raisons que le jeune homme avait laissé échapper quelques paroles, qu’il avait oublié de ne garder ses pensées que pour lui, les partageant par erreur avec ce joyeux trouble fête. Et la réaction ne se fit pas attendre. Elias commença à se justifier en expliquant qu’il savait très bien que Connor n’aurait de toute façon rien fait puis il reprocha de manière plus ou moins voilé au Serdaigle de voir le mal partout. Inspirer, Expirer. Ce type avait décidé de l’énerver encore plus que la grosse brute de sa maison ou quoi ? Mais merde à la fin, qu’est ce que ça pouvait bien lui faire. Bon ok, Ethan avait été un peu con, il avait parlé à voix haute et s’était retrouvé dans une situation qui l’énervait profondément mais à ses yeux ce n’était pas une raison pour que l’autre en rajoute une couche, non vraiment pas… Le jeune homme commençait donc à bouillir, d’autant qu’avec son tempérament pourri, il n’en fallait pas tant que ça pour l’agacer. Partir sans rien dire était la chose la plus maline à faire mais apparemment ce jour-là il avait oublié ces neurones quelque part dans le Château.

« A quoi ça sert de prendre des risques pour des gens qui n’en ont strictement rien à foutre ? Et puis, si tu es si certain que ça que Connor n’aurait rien fait, ça te fait une raison de plus pour rester dans ton coin et ne pas te mêler de mes affaires. »

C’était sorti. Le Serdaigle n’arrivait pas à se retenir plus longtemps. Il ne demandait qu’une seule chose ici bas, qu’on lui fiche la paix. Il ne voulait pas qu’on soit gentil avec lui, il ne voulait pas qu’on l’aide, non juste qu’on le laisse tranquille. Et de fait, il était clairement allergique aux justiciers. Il ne pouvait pas voir ces gens qui croyaient rendre service au monde entier en imposant leur vision, leur façon de voir les choses avec leurs pseudos élans de solidarité. Ethan était haineux, c’était assez triste à son âge mais c’était indéniable et Elias était clairement mal tombé. N’importe qui aurait apprécié être tiré d’un mauvais sauf cet espèce de tête de cochon. D’ailleurs, maintenant qu’il était parti, comme pour être sur que son camarade ait bien saisi le message, il ne pu s’empêcher d’en rajouter une petite couche.


« Mais excuse moi, je n’avais pas vu tes magnifiques collants et ta cape de super-héros. »


Ethan la ferme. Non mais franchement, ce gosse n’était pas sortable. Il était aussi aimable qu’une porte de prison et absolument incapable de créer des liens avec les gens pour la simple et bonne raison qu’il refusait de se montrer sous un jour positif. Comme si à ses yeux la vie était bien plus simple lorsqu’il était haït, lorsqu’il passait pour un con ou juste pour inexistant. Il méritait vraiment une bonne paire de baffes…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Lun 24 Fév 2014 - 19:18

Elias avait bien du mal à comprendre ce type devant lui. Bien que le plus jeune ne disait rien, le Jaune voyait bien que quelque chose clochait. Il avait l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, alors que... qu'au final, la seule chose qu'il avait vraiment voulu, c'était aider le Bleu. Rien de plus, rien de moins... Il aimait juste aider les autres, en quoi est-ce que cela était mal ?! Vraiment, il avait l'impression d'être totalement perdu. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait, mais il était tout aussi surpris, pris au dépourvu voire même désemparé. Cela lui faisait un petit pincement au cœur de voir que l'on acceptait pas son aide. A croire qu'il était méchant, ou incompétent. Elias était déçu, et même un peu triste ! Soupirant doucement, il se passa une main dans ses cheveux, espérant que l'autre garçon n'allait pas devenir trop agressif. Oui, monsieur le préfet de 19 ans avait peur de l'autre qui devait avoir 16 ou 17 ans et qui était plus petit et oins baraqué que lui. Logique... Logique ! Enfin, disons qu'avoir peur était un bien grand mot, il n'aimait juste pas quand les gens criaient, ou se mettaient en colère. Pire encore, quand ils le menaçaient avec leur baguette... cela lui rappelait trop les cachots et parfois il se bloquait totalement ! Bref, autant dire qu'il avait encore pas mal de progrès à faire. Il y travaillerait, jusqu'à ce qu'il maitrise son rôle le mieux possible, pour lui, c'était vraiment une chance de faire ses preuves, de montrer de quoi il était capable et il ne voulait décevoir personne ! C'était peut-être même une manière de montrer sa famille qu'il changeait, qu'il progressait, qu'il n'était pas aussi nul que ses sœurs pouvaient le croire.

Les mots du jeune homme furent pour le Jaune comme une grosse douche froide doublé d'une énorme gifle. Il regardait Ethan bouché bée, ne sachant absolument pas quoi répondre. Dans un sens, le plus jeune n'avait pas tord, mais Fletch' ne pouvait pas s'en empêcher. Haussant doucement les épaules, et après avoir une petite grimace qui montrait qu'il était à présent assez mal à l'aise, il ne tarda pas à reprendre Parce que j'aime aider les gens, même si tu n'as pas l'air de le comprendre. Tu sais que des fois être un peu gentil, ça ne mange pas de pain, ça ne tue personne. Il se tue quelques secondes avant de reprendre Et je ne peux pas deviner par avance s'ils s'en foutent ou pas, je n'ai pas encore de pouvoir de divination. Une personne ayant besoin d'aide et la voulant aurait très bien réagir comme toi, non ?! Petit sourire. Il espérait lui faire comprendre, que l'autre se détende un peu et devienne plus aimable. Oui, il y croyait réellement. Il y avait du bon dans chaque personne, et ce garçon semblait plutôt gentil bien qu'un peu sur ses gardes.... Certaines personnes supportent mal ses réflexions.... mais visiblement que tu gères la situation, la prochaine fois, j'te laisserai te démerder comme un grand ! Oui, Fletch' commençait à être sérieusement agacé de ce comportement négatif et presque néfaste... haineux. C'était triste. Le Jaune était certain que ce garçon avait besoin d'aide, mais en l'état actuel des choses, il ne voyait pas comment il pouvait lui apporter son aide.

Mais excuse moi, je n’avais pas vu tes magnifiques collants et ta cape de super-héros. Il haussa un sourcil. Pardon ? Il n'avait pas de suite compris l'allusion. Il ne connaissait pas trop, trop le monde moldu, mais une fois qu'il eut bien mis sa cervelle en marche... Pendant quelques secondes il n'eut qu'une envie de partir, de baisser les bras, de laisser tomber, mais il se ravisa. C'était peut-être le moment où jamais d'essayer de … disons d'être un peu plus méchant, un peu moins coulant. Un vague sourire était né sur les lèvres du plus âgé, qui finit par souffler Désolé, la cape ne me servirait à rien, je suis spiderman... Une remarque franchement pas très fine, et il espérait qu'il ne disait pas de connerie. Sérieusement, tu sais, être aimable ne te ferait pas de mal. C'est pas bon pour toi d'être comme ça.... ça ne te va pas du tout. Quelques secondes de silence, avant qu'il reprenne La vie est belle, il faut en profiter non ?! Si tu arrêtais de tout voir de manière négatives, tu verrais que j'ai raison. Ouais bon au final ça ressemblait juste à du Elias tout craché.... son discours n'avait guère changé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Ven 21 Mar 2014 - 16:33

Plus les secondes s’écoulaient et plus Ethan avait l’impression d’avoir un parfait utopiste devant lui. Parce que bon, il trouvait qu’il avait été assez clair sur tout ça et qu’il n’avait pas besoin de répéter une énième fois qu’il voulait qu’on le laisse tranquille. Mais apparemment Elias avait l’intention de creuser sa propre tombe en continuant à lui exposer sa façon de penser. Le Serdaigle nageait en plein désespoir. Être gentil ça ne tue personne ? Alors ça tu vois mon garçon, j’en suis pas si sûr que toi ! Il eut alors une horrible envie de lui rappeler ce qu’il s’était passé dans l’école quelques mois auparavant, ce qui avait fait qu’une grande partie de leurs camarades avaient été massacrés, que pour un simple regard de soutien, un simple sourire on pouvait finir aux cachots et se faire torturer pendant des heures. Non être gentil c’était absurde, se mêler des histoires des autres au risque de s’attirer des ennuis, cela n’avait aucun intérêt et c’était quelque chose auquel Ethan tenait. Il était persuadé de devoir sa survie à cette façon de pensée. Il avait beau se haïr, se trouvant abjecte et lâche, il devait bien avouer que s’il n’avait pas passé toute l’occupation à baisser la tête et attendre des jours meilleurs, il ne serait sans doute pas encore là. M’enfin, apparemment le jeune homme commençait à comprendre qu’il était en train d’argumenter face à un mur puisqu’il émit l’hypothèse de ne pas intervenir la prochaine fois. C’était déjà pas mal. Seulement voilà, les choses s’étaient enchaînées et Ethan n’avait pas pu s’empêcher de faire une remarque sarcastique. Quel imbécile ! Il avait eu une porte de sortie et pour une fois, il n’avait pas su se taire… Il s’en mordait déjà les doigts. Heureusement, Elias ne comprit pas tout de suite la petite allusion du Serdaigle qui cru pouvoir en profiter pour s’élancer vers son dortoir et mettre cette histoire définitivement derrière lui. Cruelle utopie. Le jeune homme se décida alors à faire une petite blague. Ethan resta profondément impassible, le sens de l’humour n’étant clairement pas sa première qualité. Puis, lorsqu’il eut droit à la leçon de moral il se sentit littéralement exploser. Toute cette colère qui bouillait en lui depuis le début n’attendait plus qu’une chose, sortir. Lui qui avait appris à se taire pour survivre était désormais incapable de ravaler sa rage et se mit à hurler au beau milieu du couloir.

« La ferme !!! »

La voix du jeune homme n’avait pas résonné aussi fort depuis longtemps. Cela aurait pu suffire à le calmer. Il aurait pu se contenter de demander à l’autre de se taire et ensuite s’en aller. Mais non. Elias avait voulu faire la bonne âme et le conseiller sur la façon dont il devait aborder la vie ? Il allait comprendre son erreur… Ethan était un cas désespéré et qui plus est, un cas désespéré plein de violence. Il aurait très certainement pu mettre une droite à l’autre type. Pour le moment ce n’était pas dans son intention. Non, là il n’avait qu’une envie, lui hurler dessus pour qu’il comprenne qu’il le faisait vraiment chier et qu’il n’avait nullement envie d’écouter son petit discours moralisateur qui lui filait plus la gerbe qu’autre chose.

« Qu’est-ce que tu sais de moi, hein ? Rien alors n’essaye pas de dire ce qui me convient ou non. Quant au fait que la vie soit belle, laisse-moi rire. On a tous faillit crever, on a été des esclaves, notre vie est foutue et rien ne prouve que ça ne va pas recommencer alors me bassine pas avec ta morale de bisounours à la con ! »

Non Ethan n’avait plus aucun espoir pour l’avenir. Il n’était ni un grand méchant, ni un héro, il faisait partie de cette masse informe de gens tout juste capables de s’écraser face au régime de la peur. Il faisait partie de ces gens qui avaient perdu toute croyance en eux et en le monde. Il n’avait plus d’espoir, il voulait juste continuer à vivre à sa façon, dans son coin, sans se mêler de l’ordre du monde car cela ne pourrait de toute façon que lui faire du mal. Alors non il ne pensait pas que la vie était belle, il ne voyait aucune raison d’être agréable ou positif. Il était persuadé de voir le monde tel qu’il était et d’avoir tout à fait conscience des réalités contrairement à son camarade qu’il trouvait bien naïf. C’était donc pour ça qu’Ethan lui avait dit cela en criant à moitié. Maintenant que ça c’était sorti, il voulait juste fuir, il voulait juste s’isoler ; Sa colère n’était pas partie mais il n’avait plus de mots.

« Maintenant fiche moi la paix ! »

Sur ces mots, Ethan se dirigea vers son dortoir, bousculant volontairement Elias en passant. Ce dernier était bien plus grand que lui et il ne pensait pas forcément l’impressionner particulièrement en faisant ça mais il était passé en mode tête de con et à partir de là, il n’était même pas envisageable de trouver une quelconque logique dans son comportement. Le jaune venait de tomber sur la mauvaise personne, lui qui aurait pu être remercié par n’importe qui venait de se faire engueuler par l’une des plus grosses têtes de mule que comptaient ce château. Pas de bol. Ethan quant à lui ne décolérait pas et priait pour que plus personne ne lui adresse la parole de la journée et surtout, surtout qu’Elias lui fiche la paix à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   Sam 22 Mar 2014 - 20:00

La ferme !!!

Huh, quoi ? Elias avait sursauté et regardait l'autre garçon avec de grands yeux ronds. Alors celle-là il ne s'y attendait pas, mais alors pas du tout ! Pourquoi est-ce qu'il s'excitait comme ça l'autre ? Le Jaune n'arrivait pas à comprendre ce qu'il avait bien pu faire e mal ou autre. Est-ce qu'il avait dit quelque chose de blessant ? Non, il ne croyait pas, il ne voyait pas... Il resta juste perplexe le Fletch à fixer le Ravenclaw. Il n'en revenait pas, il voulait juste être gentil, l'aider... Ca partait d'une bonne attention ce n'était pas la peine de lui parler de cette manière-là ! C'est vrai quoi, ça ne se faisait pas ! Il aurait juste pu lui dire qu'il n'avait pas envie d'entendre ce genre de discours, qu'il n'y croyait pas ou ce genre de chose. Il aurait pu lui dire de manière délicate? Pourquoi utiliser toujours cette "violence" verbale, ou physique ? C'était épuisant à la fin et incompréhensible pour Elias. Le soucis, c'est qu'il était encore loin, très loin d'être au bout de ses surprises, en effet, le plus jeune avait eu tôt fait de reprendre la parole, d'enfoncer le couteau dans la plaie.

Qu’est-ce que tu sais de moi, hein ? Rien alors n’essaye pas de dire ce qui me convient ou non. Quant au fait que la vie soit belle, laisse-moi rire. On a tous faillit crever, on a été des esclaves, notre vie est foutue et rien ne prouve que ça ne va pas recommencer alors me bassine pas avec ta morale de bisounours à la con !

Livide. Fletch s'était senti devenir livide et encore une fois il ne savait plus comment agir. Pourquoi toujours prendre tout au quart de tour ?! Pourquoi est-ce que les gens étaient aussi méchants avec lui alors qu'il voulait juste les aider. C'était juste injuste. Comment est-ce qu'il allait pouvoir évoluer, s'affirmer dans le bon sens du terme si on le coupait sur sa lancée à chaque fois, si au lieu d'encouragement on le cassait. C'était dur, et le garçon le vivait un peu comme un échec personnel. Soupirant doucement, il finit par passer une main dans ses cheveux avant de baisser les yeux, mais il rajouta quand même.

Si tu étais un peu plus positif ça irait mieux, et notre vie n'est pas foutue, on est toujours vivant. Tu peux marcher et penser normalement non ?! Alors il faut juste que l'on arrive à surmonter cela, même si pour l'instant ça paraît juste impossible, que c'est juste très difficile. Ceux qui sont mort, qui sont devenus fous, peut-être que leur vie à eux est foutue, mais la notre non. On a encore le temps d'en profiter.

Il avait essayé de parler calmement, mais la vérité et qu'il s'était pris à trembler légèrement, nerveusement. Ils avaient tous vécu la même chose au final, et il savait que beaucoup avaient beaucoup perdus dans cette "guerre". Caitlyn ses parents, sa famille; Keane sa santé mentale, et pendant la bataille du 20 juillet combien avait perdu un proche ?! Quant aux moldus, leur vie à eux avait vraiment changé. Est-ce que type se rendait compte de ce qu'il disait ? Est-ce qu'il se rendait compte de la chance qu'il avait d'être aujourd'hui en bonne santé ?! Elias avait en tout cas l'impression que non, et il aurait voulu lui faire comprendre, mais c'était en vain. D'ailleurs, le Jaune n'avait pas eu le temps d'ajouter quelque chose qu'Ethan avait reprit la parole

Maintenant fiche moi la paix !
Ok. Ok... Désolé...

Il avait soupiré. Voilà, encore une fois il s'était excusé alors qu'il n'aurait pas du. Il n'avait rien fait de mal au contraire... Mais là, il n'avait pas vraiment envie de se battre avec type, l'autre ne voulait pas discuter et bien tant pis. Il aurait cas se débrouiller seul, puisqu'il ne voulait pas de son aide... Il ne lui restait plus qu'à aller voir Caitlyn, et à lui raconter un peu tout ce qui s'était passé, parce qu'au final ce jeune garçon l'intriguait... Et il aurait bien voulu avoir un peu plus de renseignements sur lui , ainsi que l'avis de sa petite amie. C'est ainsi qu'il repartir vers la salle commune des Bleus.


- Fin pour Moi-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut de tout pour faire un monde... •• Ethan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» cherche personne pour faire évoluer mon machopeur
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Les Tours.-
Sauter vers: