AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We Were Doomed From The Start ▬ Lise-Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: We Were Doomed From The Start ▬ Lise-Beth   Dim 12 Jan 2014 - 17:51

Samedi 4 octobre 2014 – dans l’après midi
We Were Doomed From The Start



Lise-Beth & Enzo

Pause. Rien de plus, rien de moins. Juste une pause. Un moment où plus rien n’a d’importance, un moment de calme, un moment de répit. Samedi après midi, j’ai décidé de faire un break question scolarité parce que jouer les élèves modèles c’est bien et je suis assez fier de moi je dois dire puisque j’arrive à m’y tenir pour l’instant alors que ça fait déjà un mois que la rentrée est passée, mais au bout d’un moment … disons qu’il n’y a pas que ça dans la vie. Aujourd’hui j’ai décidé de faire uniquement ce dont j’ai envie, au moment où j’en ai envie, et pour l’heure je m’y tiens. Ce matin j’ai profité d’une grasse mat’ selon moi bien mérité – enfin quand je dis grasse mat’ il faut tenir compte du fait que je suis de toute façon en général un lève tôt alors à 9h30 j’étais déjà dehors. La Pleine Lune étant dans 4 jours – déjà, j’ai l’impression que la dernière vient tout juste d’avoir lieu – j’ai pas mal d’énergie à évacuer alors j’ai été courir, comme tous les matins en ce moment, et après ça j’en ai profité pour prendre quelques vagues dans la tranquillité de mon petit coin secret entre la Forêt et le Lac. L’heure du déjeuner est arrivée, j’ai rejoins tout le monde dans la Grande Salle et juste après on est monté presque directement dans la Tour des Gryff. Quand je dis « on » je parle de Kyle et moi puisque ça doit faire un peu plus d’une heure qu’il est là, avec moi. On discute, on ne fait rien de spécial, on profite juste d’un moment de tranquillité alors que la vie va et vient autour de nous mais pour ma part je n’y prête pas vraiment attention. Lune est venu pointer son nez tout à l’heure puis est repartie vadrouiller de son côté, par moment des visages familiers captent mon attention mais c’est comme si je planais. Je me laisse complètement aller, je me détends, je ne pense plus à toutes ces choses qui me prennent la tête ces derniers temps. Non, aujourd’hui rien d’autre n’a d’importance que de se la couler douce.

C’est samedi, débrancher au moins un jour par semaine n’a jamais tué personne il me semble. Sentiment partagé par mon cher et tendre je crois, et s’il se plait visiblement sur mes genoux je ne suis pas décidé à le laisser partir. Affalés tous les deux dans un fauteuil de la Salle Commune on se chamaille, on discute comme je le disais – de tout, de rien – puis on reste par moment dans un silence des plus total, immobiles. Mes bras l’enlassent et j’ai l’impression de me retrouver quelques semaines en arrière quand on était encore en Australie. Là bas on se permettait souvent ce genre de choses mais après tout il n’y a aucune raison que ça s’estompe ici. Que certains grimacent, en ce qui me concerne je les ignore, mais comme je le disais à Kevin il n’y a pas si longtemps … Les gens s’en foutent. Oui il y a aura toujours des cons pour juger, faire des commentaires ou trouver ça anormal mais ça n’est vraiment pas la majorité. Deux garçons ensemble, un Sang-Pur et un Moldu, un Lycan et un Humain … Des différences entre nous deux il y en a pleins et évidemment ça ne plait pas à tout le monde mais quel importance ? Aucune. Vous en voulez d’autres ? Je suis sur que je peux en trouver. Il est Américain et moi Australien, est ce qu’il y a des racistes dans l’assemblée ? Bref, on s’en tape. Ça fait presque deux ans qu’on se connait et que cette histoire dure malgré des hauts et des bas alors ça ne sont clairement pas quelques crétins intolérants qui vont y changer quoi que ce soit.

On est que tous les deux, un peu dans notre bulle. Ça pourrait ne pas être le cas mais aujourd’hui c’est comme ça. Le mois dernier mon moral a joué quelque peu dans les montagnes russes parce que le retour au château n’a pas été si simple que j’aurai pu le croire et je me suis légèrement montré distant certains jours mais aujourd’hui ça va mieux et je ne rate absolument aucune occasion de l’avoir avec moi – que ce soit pour moi tout seul ou avec d’autres personnes. Je sais qu’on aime tous les deux être un peu dans cette fameuse bulle mais ça n’empêche pas d’avoir une vie en dehors de notre couple. Il n’empêche que chaque bonne chose a une fin et puis on finirait par se lasser d’être tout le temps coller l’un à l’autre, non ? Personnellement j’en doute et je pense qu’il partage cette pensée mais c’est toujours une bonne idée d’entretenir la flamme alors après avoir bien profité de ce moment de détente rien qu’à nous deux je me décide à le laisser partir vaquer à ses occupations quant à moi je vais probablement monter dans mon dortoir pour écrire à Grand-Mère et/ou à Jillian. Je mets un point d’honneur à le faire de manière très régulière parce que c’est une chose importante pour moi. il m’arrive de faire passer quelques messages quand mon frère a la flemme de donner de ses nouvelles à notre aïeule ou que Kyle et Cameron ont des choses à transmettre à Jill mais ils sont prévenus tous les deux, Okar est à leur disposition si besoin. Pour ce qui est de Derek … Je ne me mêle pas de sa vie en ce moment, c’est aussi simple que ça. Il me manque, c’est un fait, mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas de place pour moi dans son existence pour l’instant. Peut être que je me plante, c’est possible, mais c’est comme ça que je ressens les choses et comme je ne suis pas d’un naturel à m’imposer dans l’espace vital des autres …
Un dernier câlin, un dernier bisou, je raccompagne mon homme jusqu’à la porte et prend quinze plombes à lui dire au revoir parce qu’on a toujours un truc à se dire et qu’on n’arrive tout simplement pas à se lâcher. Dans le fond il n’y a en plus aucune obligation donc c’est ridicule mais peu importe. Le quart d’heure niaiserie est passé, je lui balance un dernier pique pour la route et le voilà disparu de mon champ de vision. En me retournant je croise le regard de Harper et mon sourire ne désempli pas. Il se fout carrément et ouvertement de ma gueule en mimant des gestes suffisamment explicite pour que je comprenne le message : J’ai la mention amoureux transis affiché en gros sur la face. Je me marre à distance, hésite à lui balancer un truc en pleine tête pour la forme et puis finalement me dis que je l’aurai par surprise à un autre moment. On ne partage plus le même dortoir, ni la même classe, mais nos relations n’ont pas vraiment changé. Ça n’est peut être pas une si mauvaise chose d’ailleurs parce que nous avoir tous les trois en cours quand Maël était encore là … Mauvaise idée. Au moins avec Jamie et Lukas ça ne risque pas de déraper puisque leur propension à la connerie n’est pas … disons qu’elle est totalement différente. Quant au reste de la classe c’est à peine si je leur adresse la parole pour être tout à fait honnête. Y a bien Malie mais elle me fait flipper avec ses regards, même si dans le fond je suis sur que c’est une fille sympa, et Carrie qui s’amuse à me faire tourner en bourrique mais ça s’arrête là et ça me va. Je ne courre pas après le contact humain de toute façon.

Enfin bref, noyé dans mes pensées entre nuage et connerie je ne regarde pas où je vais et comme bien souvent dans ces circonstances il faut que je percute quelqu’un. Il faut dire que le quelqu’un en question n’étant pas dans ma ligne de mire car relativement plus petit que moi je ne l’ai simplement … pas vu. Et oui ok je ne regardais pas, ça va. Ça ne m’empêche pas d’avoir de bon réflexe alors avant que la personne ne se retrouve catapulté par terre ou je ne sais trop quoi – on sait jamais, j’allais pas vite mais dans le doute – mon bras se tend et ma main s’enroule autour du sien pour le ou la rattraper. Ça n’est pas quelque chose que je contrôle et quand je dis que c’est un réflexe, ç’en est vraiment un parce que …

« Excuse moi, je ne t’avais pas … »

La phrase reste en suspend. Si j’avais su que c’était elle, est ce que je l’aurai sciemment rattrapé ? Je ne suis pas d’un naturel rancunier, en tout cas pas envers les gens qui ne m’ont jamais délibérément fait du mal ou bien à mes proches mais cette fille là fait partie d’un passé sur lequel j’aimerai tirer un trait définitif. Oh elle ne m’a jamais rien fait et dans le fond je ne vaux certainement pas mieux qu’elle au même titre que mon frère mais pourtant je ne peux pas m’empêcher de la fusiller du regard. Une Pro-Supérieur, voilà ce que je vois quand je la regarde, et pardonnez moi d’en vouloir à ces gens là mais je pense que j’ai quelques circonstances atténuantes à mon actif. Et pas qu’au mien d’ailleurs. Pendant quelques mois on a évolué plus ou moins dans le même « délire » même si contrairement à elle je n’ai jamais crié haut et fort que j’étais tout à fait d’accord avec eux, tout simplement parce que ça n’était pas le cas mais ça personne n’avait besoin de le savoir. Je n’étais pas moi-même à cette époque là, ou plutôt j’étais une autre facette de moi ce qui est assez différent. La frontière entre le mal et le bien est assez fragile en ce qui me concerne mais il reste certaines limites que je n’ai jamais franchies. Je ne dis pas que c’est son cas, simplement que je l’associe à certaines choses, certains souvenirs, qu’elle le veuille ou non. Alors je reste planté là, devant elle, à la dévisager tout en la surplombant de toute ma hauteur. Je ne m’en rends pas compte mais ma main reste autour de son bras. Elle pourrait néanmoins s’en dégager facilement, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
 
We Were Doomed From The Start ▬ Lise-Beth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» start again, le 26/01/2012 à 1h05
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» Lise Snore [Abeille]
» ✣ take me back to the start (meltala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour des Gryffondors : Salle Commune-
Sauter vers: