AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What a wonderful world... |Aï' |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: What a wonderful world... |Aï' |   Dim 28 Fév 2010 - 19:47




Étrange ce que tout avait pu changer ici. Arrivé, il lui semblait être dans un monde qu’il n’avait jamais connu et dans lequel il était parfaitement perdu. En même temps, il avait déjà dû découvrir bien des lieux qu’il ne connaissait pas et s’y adapter, c’était qu’il devenait un maître à ce jeu là. La preuve, à peine arrivé, tous savaient qu’il allait donner du fil à retordre à tous ceux qui voudraient le forcer à faire ce qu’ils voulaient. Et ce fut une bonne prédiction. À peine arrivé, il avait fait rire et s’était démarqué comme celui qui ferait pire encore que le précédent trouble faits. Rivers. Ils n’avaient pas à ce plaindre, il risquait certes d’être pire, car bien plus gamin, mais au moins, il était arrivé pour sa neuvième année, et ne resterait donc pas autant de temps. Et puis lui ne comptait pas vraiment devenir professeur ici. Quoi qu’il doutait que l’autre l’ai voulu, vu son âge et ce qu’il avait pu le voir faire durant ses cours. Un autre nippon. Un rapport avec l’envie de faire chier les autres ? Peut être, qu’est-ce qu’il en savait. Mais étrangement, c’était le cour durant lequel il était le plus calme. Peut être dû au fait qu’il avait fini avec une crête façon canari rose et qu’il n’avait pas pu se relever de sa chaise et que sa baguette était brûlante. S’il avait fait les conneries avant lui, il savait aussi comment éviter de se retrouver avec un énergumène pendant son cour. Et puis, surtout, même si le jeune homme avait apprit beaucoup de choses, il était très loin du niveau de neuvième année, et encore bien plus loin de celui du professeur en question. D’ailleurs, son niveau, personne n’en avait connaissance, mais puisqu’il n’apprenait que ce qu’il voulait, ça n’avait pas vraiment d’importance. De toute manière, il savait très bien que d’ici ses examens, il saurait tout. Et puis, il y avait surtout le bordel qui se trouvait tout autour de lui. Les Supérieurs, les cachots. Bref, il n’avait pas tout vu, mais étant donné qu’il s’était perdu dans les catacombes plus d’une semaine, il avait quand même pu observer deux ou trois disfonctionnement du système. Par exemple : depuis quand, on torturait les gens comme ça ? OO il était certes allé en camp de redressement et on ne pouvait pas franchement dire que c’était du gâteau là bas vu les blessures qu’il y avait écopé, mais ça n’avait rien à voir avec ici.

Cela dit, il ne changeait pas. Il ne comptait pas de toute manière. Alors que tous se taisaient de peur de se faire tuer, il semblait faire de plus en plus de conneries, en particulier envers justement ceux qui pouvaient se révélés dangereux. Mais au final, on ne l’avait jamais attrapé. Ou du moins, jamais par les mauvaises personnes. Résultat, il continuait à jouer comme il le faisait depuis un bon moment. Sa guitare trainant pas loin de lui dans la salle commune de sa maison alors que quelques grognements se faisaient alors que des élèves passaient à côté de lui. Il exaspérait par son côté gamin et le fait qu’il semblait ne pas avoir conscience de la merde qui régnait autour d’eux tous. Assis sur le dos du fauteuil, un pied sur un des accoudoirs, l’autre posé dessus de sorte à ce qu’il puisse se reposé les bras en les posant sur sa cuisse pour lire le manuel de deuxième année sur lequel il se renseignait. En réalité il apprenait avec une exactitude parfaite ce qu’il s’y racontait tout en semblant extérieurement se foutre parfaitement de ce qu’il était en train de lire. Un œil sur l’instrument de musique pour que personne n’y touche, ce qu’il n’appréciait pas particulièrement tant que la personne ne montrait pas un soin minimal à ce qu’elle faisait. Ça restait un vieil instrument sans réelle valeur mais c’était la seule qu’il avait jamais eu, celle de l’Américaine.

Absorbé dans ses lectures, le jeune homme se trouvait sur le fauteuil à moitié cassé de la salle, soit celui qui se révélait d’une dangereuse instabilité, particulièrement au vu du fait qu’il était en équilibre sur la moitié du pied de la table. Pied en trompette (c’était comme ça qu’il le qualifiait le mieux) qui d’ailleurs faisait extrêmement mal quand on se le prenait sur le petit doigt de pied gauche. Cela dit, à droite, cela faisait tout aussi mal…

Sur le seul fauteuil dangereux de la pièce, en parfait équilibre, le jeune homme se trouvait complètement absorbé quand la pièce se vida au fur et à mesure que l’heure du diné approchait. Finalement l’entré bascula sans que le garçon n’y prête aucune attention. Il ne s’était lié d’amitié avec personne ici malgré les semaines qui avaient passées. Bon, à part Rivers qu’il amusait manifestement vu le fou rire en plein diné quand Cudrow s’était retrouvé avec sa fourchette colée sur le pantalon et vu qu’il l’avait couvert deux fois déjà. Ainsi, quand l’entrée bascula pour faire rentrer une jeune fille, il ne s’aperçu pas du petit chat qui avait suivit l’élève en question jusque là et qui, en le voyant à peine, se mit à courir à une de ces vitesse hallucinante propres aux chatons pour sauter sur la table et bondir directement sur son torse, brisant ainsi magnifiquement l’équilibre précaire du jeune homme (qui avait pourtant tenu ainsi deux heures et demi environ). Le fauteuil bascula en un grand bruit sourd tendis que les yeux du nippon jouaient à se rapprocher au maximum de l’apparence ronde parfaite des soucoupes peintes sur tableau en face de lui.

Un bruit sourd s’était alors fait quand le bouquin que le garçon tenait vola dans la chute, que le chat s’affola, cherchant à sauter de là, atterrissant contre sa cuisse et la griffant profondément dans son élan, et que l’entré fini de coulisser pour se fermer tout aussi bruyamment.

Résultat ? De là où se trouvait Aileen : un fauteuil renversé d’où dépassaient des deux côtés une jambe tendue appartenant à un propriétaire à moitié assommé.

Pas un bruit…

« … »

Pas un bruit…

« … »

Toujours rien

« … »

Pas plus

« … »

Encore moins

« Ca va, j’vais bien ! »

Et bien, voilà, le gamin s’était réveillé ! Une voix claire et plaine d’énergie.. Qui le resta pas trop longtemps..

« … C’est pas vrai j’ai mal … »

Une ombre se fit au dessus du dossier du fauteuil qui était la seule vision possible du jeune homme sur le front duquel un minuscule chat noir régnait, comme fier de sa connerie.

« … aiille… »

La tête en angle à cause du sac qui se trouvait posé là, les jambes en mode étoile de mer aérienne, un bras sur le côté; l’autre dont on se demandait où il était passé et le chat qui trônait sur sa tête, lui mettant par le même coup sa queue dans le creux de l’oreille, sensation très désagréable, pas de problèmes, il n’y avait que Takuma pour se retrouver dans un tel état !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Mar 2 Mar 2010 - 20:52



What...
" A Wonderful World... "
-
Icons By A[-]P


Étrange comme la jeune femme avait pu se faire le même genre de réflexion… Elle avait grandi ici, ça avait été sa seconde maison et sa seconde famille pendant près de 10ans, alors voir débarquer toutes ces personnes, y a pas, la jeune femme avait été perturbée durant les premiers jours. Et puis, elle avait trouvé un moyen de faire abstraction, et pour cause, elle avait beaucoup mieux à faire que de se soucier de Cudrow et des autres, Marek était de retour pour cette année. Lui, prof… Y a pas, cette nouvelle l’avait bien plus bouleversée que la venue des Supérieurs, d’autant quand on prenait en compte les évènements qui s’étaient déroulés par la suite. Un enchaînement qu’elle n’avait pas désiré et qui avait bouleversé un bon nombre de chose en elle, même si elle détestait se l’avouer. Depuis que cet idiot l’avait embrassée et qu‘ils avaient commis l‘irréparable, c’était comme si une chose s’était réveillé en elle. Un sentiment refoulé et dont elle ne connaissait pas exactement la provenance. Après tout, ils s’étaient toujours tiré dans les pattes. Pour elle Marek avait toujours été le type exaspérant que ses frères lui avaient décrit. Le type qu’il fallait surtout éviter et à qui il fallait de toute évidence pourrir la vie, sauf qu’elle avait du mal à le voir de cette manière aujourd’hui. Mais il n’y avait pas qu’elle qui avait changé, lui aussi et ce quoiqu’il en dise. Bref le cas Marek… Toute une histoire !

L’heure du dîner semblait approcher à grand pas, suffisait de regarder l’ensemble des foules se diriger vers la Grande Salle pour le comprendre. La jeune femme avait de son coté entrepris de rejoindre la salle commune n’ayant pas spécialement envie de côtoyer du monde et quelque part, elle ne souhaitait pas prendre le risque de croiser Marek, ou alors Jade, le premier… C’était une évidence, quant à Jade ? Elle n’avait pas du tout envie de se justifier sur ses actes, et elle avait une certaine tendance à être un poil agaçante à avoir raison au sujet du Nippon alors elle s’était dit que dans la salle commune de sa maison, elle serait à l’abris. Une fois la porte franchie, la jeune femme avait pu constater avec une certaine satisfaction que la salle était quasiment vide. Aux premiers abords, il n’y avait même personne si ce n’est… Un chat, à son grand étonnement il s’était jeté sur un nippon assis en équilibre sur le seul et unique fauteuil branlant. Nul besoin d’être devin pour comprendre de qui il s’agissait. La jeune femme n’avait jamais vraiment pris la peine de parler avec lui, il était assez spécial dans son genre et tapait sur les nerfs de pas mal de personne ici. Quoi de plus compréhensible, ce type était un gamin sous tous les sens du terme. Pas une seule journée sans qu’il ne les enchaîne avec une aisance tout particulière. La jeune Serdaigle s’était même demandé quelque fois le pourquoi du comment il s’était retrouvé dans cette maison. Après tout, il ne laissait rien transparaître sur une quelconque envie d’apprendre bien au contraire. Mais malgré cela, elle devait admettre qu’il avait un petit côté plus qu’amusant sur pas mal de point. Déjà… Il avait essayé de tailler Marek dans l’un de ses cours, bien qu’au final ce soit lui qui avait eu les cheveux rose. Il avait visiblement des progrès à faire de ce coté là, mais il avait essayé de s’en prendre en lui, ce qui, dans l’esprit de la jeune femme était un bon point.

Il y avait eu un bruit sourd dans la direction du nippon et puis plus rien. Le fauteuil sur lequel il était n’avait pas manqué de basculer. En même temps, c’était pas pour rien si tout le monde l’évitait hein ! Un sourire était alors apparu sur le visage de la jeune Serdaigle. Non pas qu’elle se moquait de lui mais fallait admettre que la situation était assez hilarante sans compter la position de celui-ci, les jambes dépassants de chaque coté, le silence s’était fait entendre… Peut-être un peu trop longtemps au goût de la jeune femme qui s’était approché du nippon pour constater l’étendue des dégâts. À mi-chemin, l’Asiatique avait semblé se réveiller, claironnant limite que tout aller bien ce qui avait une fois de plus fait sourire la demoiselle.

- T’en rate pas une toi en fait…

Un regard sarcastique alors qu’elle arrivait à sa hauteur et qu’elle pouvait enfin voir son visage sur lequel trônait la petite boule de poil noire adorable qu’elle connaissait pour ainsi dire.

- J’vois que tu t’es fait un ami finalement.

Elle avait ramassé le livre, - Oui c’est précieux un livre, on le balance pas comme ça à tout va c’est pas sérieux - avant de se poser sur l’accoudoir d’un des fauteuils juste à côté, jouant avec l’une des sucettes de chez Honeyducks qui lui restaient. Dingue ce qu’elle appréciait ce genre de sucrerie. Le regardant toujours la jeune femme avait souri une nouvelle fois.

- Hum… Tu veux peut-être un peu d’aide ?

Elle avait fini par lui tendre une main amicale, après tout la position ne devait vraisemblablement pas être des plus agréables… Et puis, y a pas, il avait beau être agaçant pour certain, la jeune femme était du genre masochiste c’était bien connu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Mer 3 Mar 2010 - 19:36



What...
" A Wonderful World... "
-


C’était vrai que l’attitude de ces gens avait de quoi surprendre. Mais bon, après être passé par un centre de rééducation pour jeunes délinquants fait pour vos briser histoire de vous reprendre ensuite du début en le moins de temps possible puisque la majorité dépassé, plus question de vous garder, sauf si bien sûr, on vous déclare fou, ce qui, il était vrai, ne devait pas être très compliqué dans son cas. Pas pour rien qu’il n’avait pas attendu la fin de son enfermement pour sortir. Un petit coup de magie, ça ne faisait pas de mal à qui que ce soit si ? En vérité, il aurait pu se faire enfermer dans le second monde pour cela, mais étant donné qu’il n’avait aucune connaissance des règles, les choses en avaient étés autrement et il n’avait appris ça qu’une fois dehors en côtoyant d’anciens élèves de l’école. Alors, étrangement le connaissant, il n’avait pas trop joué avec le feu, les possibilités d’un moldu pour s’amuser lui suffisaient largement en vérité. Et puis, il avait de quoi faire à présent. Bien sûr, n’ayant pas suivit les huit premières années, il était bien loin du niveau requis, mais , contrairement aux apparences, il remontait à une vitesse impressionnante. Mais personne ne serait au courant avant qu’il ne passe son examen et que, comme toujours, on recherche comment il avait fait pour tricher malgré toute la sécurité. Ça avait fait qu’il n’avait pas eu l’un de ses examens d’ailleurs et qu’il avait passé un bon moment en détention le temps maximal possible le temps de prouver les faits … ce dont-ils avaient étés incapables. C’était vrai qu’il avait tapé un peu fort… bon et puis sauter sur la voiture du directeur de l’établissement juste avant de rentrer dans la salle d’examen y était peut être un peu dans sa détention préventive. Mais bon, il ne pouvait pas savoir que ce model là de voiture était particulièrement peu solide, il les avait pas apprit par cœur non plus OO bon, et puis l’automobile comme tout ce qui concernait la mécanique sous toutes ses formes ne lui plaisait juste pas. Mais faire démarrer une voiture sans la clé, pourtant, il avait vite comprit. La conduire… oui bon, disons juste qu’il avait fini à pied ! Nan mais faut prévenir aussi quand les choses changent comme ça, il avait utilisé qu’un vieux taco étant presque enfant… il ne devait plus très bien se souvenir aussi. Et puis la course à pied c’est bon pour la santé et plus pratique lorsque l’on veut fuir. Ça, c’était en fait le seul argument qu’il avait trouvé pour se justifier. Oui, bon ben il pouvait pas être doué en tout même si pour les autres son seul atout était celui de foutre le bordel. Et c’était très bien comme ça. Personne ne savait ici. Ça finirait par se savoir, peut être plus tôt qu’il le pensait, oui, il était fou de réagir comme ça, mais étrangement, il préférait se faire haïr parce qu’il n’était pas foutu de se comporter sérieusement que parce qu’il était au dessus de tout le monde sur des trucs à la con. Ne jamais être au dessus des autres, il s’était trop senti ainsi plus jeune. Et non, au contraire de ce que quelques crétins pensent, l’argent et l’intelligence, ça n’était pas franchement la meilleur partie de sa vie.

Faire un clip et pirater une émission pour le mettre avec des amis, c’était nettement plus enrichissant :ga:

Tomber d’un fauteuil aussi… mais un, chouya plus douloureux en revanche.

« Rarement »

Petit sourire de gamin affiché sur son visage aux traits finement dessinés alors qu’il amenait sa main non disparue vers le haut de son crane histoire de le masser un peu. Avant même de penser à se relever, oui. Ben quoi ? Ça pouvait être douloureux de se relever tout de suite, ça se trouvait il s’était cassé quelque chose. Quoi que ça aurait été étonnant sachant qu’il ne se brisait étrangement jamais rien.

« Pourquoi finalement =D J’en ai très souvent ! »



« J’vois pas pourquoi ça t’étonnes… »

Faisant la moue, le garçon la regarda s’approcher de lui, lui offrit un grand sourire… qui se désagrégea quand elle ramassa le bouquin et s’éloigna sans l’aider à se relever. La fusillant d’un regard ironique et faussement blessé, il l’observa s’assoir et sortir une sucette sous lui jeter un seul coup d’œil. Jusqu’au moment où, grand soulagement, il réapparu dans son champ de vision.

« Wow, finement observé. Très généreux de ta part, vraiment, j’en attendais pas moins.. »

Une main tendue qu’il attrapa avant de faire un magnifique bond le faisant sortir de sa position royalement inconfortable pour, de un, attrapé sa sucette au vol, de deux, apprendre qu’il allait en effet toujours aussi bien … physiquement et finalement : se jeter sur le chat, semblant bien près à lui foutre la raclé de sa vie. En effet, comme un gosse de deux ans, il l’avait suivit en rond dans la pièce, passant sur les tables, sous les chaises… jusqu’au se rétamer en bousculant Aileen pour finir sur elle… avec le chat, assez moqueur de nature qui sauta sur le haut du crane du jeune homme pour s’y allonger, posa ses deux pattes sur son front et fixa la jeune femme sous le garçon d’un air amusé.

« Dozo… >< »

En soit, je t’en pris dans sa langue natale, ou plutôt je vous en pris, bref, un ton ironique un chouya agacé envoyé un petit chat qui s’était mit à ronronner pour ajouter au comble de la situation. La sucette toujours en bouche, le garçon adressa un grand sourire à la jeune femme, se relevant tendis que le chat glissait en avant, cherchant à se rattraper sans encore le griffer, ce qui l’arrangeait cela dit.

« Ce truc poilu se fout de moi.. »

Aileen devait se dire la même chose de lui… au détail près des poils. S’éloignant d’elle, il sourit de plus belle, s’inclinant ironiquement, faisant apparaitre son bras gauche qui se trouvait derrière son dos à l’instant précédent, et dans la main duquel se trouvait… le reste de ses sucettes et… l’agenda de ses cours, ses devoirs, et les examens semestriels qui arrivaient. Bref, autant qu’elle ne s’en sépare pas en soit.

Attrapant un espèce de bonnet… chapeau… truc fun innommable mais esthétique qui trainait sur une table proche de la sortie il lui lança un grand sourire provocateur avant de s’approcher de la sortie, parfaitement à l’aise dans ses conneries.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Ven 5 Mar 2010 - 11:53



What...
" A Wonderful World... "
-
Icons By A[-]P


Surprenant surtout quand on savait dans quelle ambiance la jeune femme avait grandi. Un univers bien loin de tout ce cirque. Quelque part, on pouvait dire qu’elle avait eu une enfance bien calme et bien entourée, elle n’avait jamais cherché à le cacher après tout, il n’y avait pas de honte à avoir. Sa famille n’était pas la plus riche mais pas la plus pauvre, elle avait eu une enfance des plus normales si on mettait de coté, le petit don qu’elle avait développé assez tôt et qui lui avait valu un bon nombre de moquerie de la part de ses frères. Mais elle ne s’en plaignait pas, elle avait adoré son enfance, et quelque part, la jeune femme n’avait pas réellement grandi, suffisait de voir comment elle se comportait avec son professeur préféré. Bon ok, elle avait peut-être un tantinet grandie étant donné qu’elle ne le voyait plus du tout de la même façon mais ça ne changeait rien au fait qu’elle adorait par-dessus tout lui pourrir la vie, si tant est qu’elle le puisse toujours. Parfois elle se demandait ce qui lui passait par la tête, à lui comme à elle, il n’était pas quelqu’un pour elle. Trop compliqué, trop différent et tellement agaçant… Et puis c’était Marek ! C’était pour éviter ce genre de réflexions stupides que la demoiselle avait fui la Grande Salle en quatrième vitesse. Et puis, elle avait un tas de trucs super importants à faire, du genre réviser ou… Ou tomber nez à nez avec un nippon pour le moins original.

La jeune femme avait souri en le voyant et puis la catastrophe avait eu lieu dans un bruit sourd. En même temps, avec lui dans les parages, c’était forcé que ça arrive. Pas une seule journée sans qu’on ne parle de lui dans le Château, à croire qu’il le faisait exprès. Détesté par un bon nombre de personne, son attitude dérangeait et curieusement c’était cette même attitude qui avait attiré la jeune Serdaigle. Après tout, elle n’avait jamais été attirée par les bonnes personnes ça allait se savoir, entre un vampire - dont elle gardait un petit souvenir au niveau du cou - et son prof… Oui elle pouvait bien tenter une approche auprès d’un des types les plus agaçants de Poudlard. Alors la jeune femme s’était approchée pour constater l’étendue des dégâts non sans un certain sourire affiché, faut dire que la situation et surtout la position dans laquelle il se trouvait, était pour le moins hilarante. À moitié étalé sur le sol, un chat sur le front qui semblait aussi timbré que lui. Y a pas, ce type était particulier.

- Le contraire m’aurait étonnée faut dire.

Un peu plus proche de lui, elle n’avait pas pu s’empêcher d’étouffer un léger rire sarcastique lorsqu’il avait évoqué sa sociabilité.

- Ah oui, c’est vrai, j’vois vraiment pas en quoi ça m’étonne, j’veux dire t’es certainement le type le plus sociable de cette école… C’est bien connu.

Elle avait alors fait mine de l’aider, sauf qu’au lieu de le ramasser lui, c’était le bouquin qu’elle avait pris soin de prendre, non sans un regard au nippon dont le sourire s’était finement désagrégé au fur et à mesure que la demoiselle avait pris place dans le fauteuil avant de finalement lui proposer son aide.

- Désolée, j’étais un peu… Hey !

Il s’était empressé de prendre sa main avant de faire un bond de 3mètres… Au passage il avait pris soin de lui voler son bien avant de se dresser fièrement non loin d’elle. Bon ok il n’était pas resté trois secondes en place puisqu’il s’était mis à courir dans tous les sens. Son but… Attraper la boule de poils, responsable de sa chute. Au final, c’était elle qu’il avait choppée s’étalant sur elle alors que son chat venait de grimper sur le sommet de son crâne pour la fixer.

- T’es un cas désespérant… Tu l’sais ça au moins Rolling Eyes

Il avait fini par se relever, le chat ronronnant avait atterrit non loin d’elle. Le sourire qu’il avait eu aurait dû lui mettre la puce à l’oreille en sachant qu’elle avait grandi avec quatre frères plus âgés et quelque part… Elle avait senti le coup arriver, la jeune femme s’était redressée en le fixant.

- Oh nan… Nan, nan nan, rend-moi ça…

Bon à la limite il pouvait garder les sucettes, mais pas ses cours. Surtout avec les examens qui approchaient et le retard qu’elle avait accumulé ces derniers jours. Il avait reculé, direction la sortie, ce sourire provocateur ne le quittant pas.

- J’suis très sérieuse, m’oblige pas à être méchante.

La jeune femme était debout un sourire amusé sur les lèvres, prête à lui sauter dessus pour qu’il lui rende ses affaires. Bien qu’au fond d’elle, la jeune Serdaigle savait qu’elle ne les récupérerait pas avant qu’il ne le veuille. Mais quelque part, la demoiselle avait besoin de retomber dans ces jeux enfantins. Un moyen comme un autre de se changer les idées. Quelques pas la rapprochant de lui.

- S’il te plaiiiiiiit.

Un grand sourire suivi d’une petite moue limite suppliante, avant de se jeter littéralement à sa poursuite. Elle allait le tuer :ga:


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Sam 13 Mar 2010 - 22:57



What...
" A Wonderful World... "
-


Une enfance bien calme et entourée, c’était sûr que ça n’avait pas été son cas. Mais qui en savait quelque chose, et puis, qui ça pouvait bien intéresser ? Tous pensaient qu’il avait vécu bien protégé de tout, et que c’était pour ça qu’il ne semblait avoir aucune notion du danger. Ne pas sembler reconnaitre la réalité. Entre gamin et skyzo, il n’y avait qu’un pas, et il savait bien que bon nombre de gens ici, voir, tous en fait, pensaient qu’il était juste complètement fou. Pas capable de distinguer la réalité et le rêve, ils pensaient tous qu’il souffrait d’un graver syndrome de Peter pan ou qu’il était juste simple d’esprit. Chose qu’il savait parfaitement fausse. Quoi qu’en fat, pour le Peter Pan… ok, il devait l’avoir développer à force. Mais qu’est-ce que ça pouvait faire s’il était heureux comme ça, à se foutre de tout, à foncer dans le tas. Jouer plutôt que de se’ prendre la tête, il l’avait bien trop fait jusqu’à présent. Et puis, si on le pensait avoir vécus une bonne enfance mais être juste un crétin, ça lui allait parfaitement. Peut être juste car, comme ça, personne ne le connaissait et qu’il en était par conséquent protégé, peut être parce qu’il ne voulait juste pas que quiconque découvre de quelle famille il était issu, ni même qu’il était en réalité un surdoué assez loin du geek en costar qu’il était prévu pour son avenir. Mais après tout, il ne voulait plus donner l’image du crétin désespéré qu’il avait été. Souriant, c’était comme ça qu’il voulait à présent évoluer. Pas pour les autres, pas pour celle qui l’avait sorti de là, mais juste parce qu’il y avait un intérêt à vivre comme ça, comme un con. Qu’est-ce qu’il se foutait de la bonne figure, de l’image et de la réputation, qu’est-ce qu’il en avait franchement à foutre de ce qu’ils pouvaient tous penser ? Il n’avait jamais été capable que de s’attacher à des gens qui allaient chercher bien plus loin que les apparences, qui se foutaient de ce que d’autres pouvaient penser pour peu que ce qu’ils fassent ai un sens et il s’était bien retrouvé en faisant ce genre de choses.

Sourire de gosse sur un visage angélique comme le sien : au final, paradoxalement, ça lui donnait un petit air de gamin sur le point de faire une connerie. De ceux qu’on appelle les petits démons, et ça n’aurait sûrement pas été ses parents qui auraient dit le contraire. Après tout, il n’avait fait que ça depuis sa plus jeune enfance, même si ça n’était que pour attirer l’attention à l’époque pour que ses parents le voient enfin, ça avait dû s’implanter parfaitement en lui et dans son comportement. Et puis, c’était comme ça qu’il avait enfin vu sourire autour de lui, c’était resté voilà tout, le seul truc important pour son esprit d’enfant qui n’attendait que ça. Un peu de bonne humeur autour de lui, marre d’entendre toujours râler et hurler contre lui. Marre de cette vie, il était autrement qu’on aurait voulu, ça resterait comme ça, voilà tout. Tatouages, piercings et attitude tellement loin de celle qui aurait dû lui être convenable.

Une taule, une autre. Un fou rire, un autre.

« Mais oui… exactement ! »

De par terre à la position debout, il avait bien sûr penser à laisser sa petite marque toute personnelle : voler les affaires de la jeune Serdaigle. Elle voulait s’approcher de lui et il la faisait rire, sauf qu’elle en avait bien besoin. Elle était arrivé jusque là à ses risques et périls et une fois qu’il lui eu tombé dessus, elle aurait dû savoir qu’elle ne s’en sortirait pas. Une vrai boule de nerfs ce gosse, toujours à sauter dans tous les coins, à faire des conneries à n’en plus finir et à jouer avec tout ce qui lui passait par la main, que ça soit le chat ou la jeune fille elle-même à vrai dire.

« Oh si si si. »

Petit rire ironique, il avait fait quelques pas en arrière, analysant l’instant ou elle allait lui sauter dessus pour récupérer ce qu’elle voulait. Quoi qu’elle pouvait tout aussi bien utiliser la magie, ce qui voudrait dire qu’il se ferait sûrement bien mal. Mais ça n’était pas dans ses intentions. Elle n’avait donc pas tant que ça envie que le petit jeu se termine. Envie d’oublier, et les conneries de gosses, il n’y avait pas mieux pour ça. Elle avait des frères, elle le savait donc mieux que personne.

« Méchante… toi ? La blague Rolling Eyes »

Petit air provocateur, il fit mine d’observer un peu ce qu’il avait gagné dans sa chasse aux affaires compromettantes. Une supplication. Il n’eu pas plus de temps pour observer ce qu’il avait récupéré qu’il la senti se précipiter vers lui. Un petit mouvement, quelqu’un qui entra à cet instant là, faisant basculer l’entrée à la salle commune, de sorte à ce qu’elle finisse royalement sur lui, le percutant de plein fouet alors que le jeune homme se trouvait sur le dossier d’un fauteuil un peu plus stable celui là, fixant la scène en riant doucement. Pas le temps pour les deux jeunes gens de se relever, il était passé au dessus d’eux, passant un poids furtif car trop rapide sur le dos de la jeune femme avant de se trouver dans le couloir, la regardant se relever sans la quitter du regard rieur qui ne le quittait plus. Quelques pas en arrière, il détala, la sentant sur ses talons. Une toile déchirée à leur passage, il lustre qui avait faillis s’effondrer et les deux jeunes gens firent le tour du château en courant. Bonne détente le gamin, étonné même qu’elle n’ai pas renoncé à l’arrêter par la magie.

Dans ses pensées, il ne comprit pas tout de suite où il était : en haut d’un étage, pas loin de la rambarde qui surplombait les escaliers mouvants et le reste du château et des étages inférieurs en contrebas.

OO"

« Freiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine ! »

Il s’arrêta juste avant. … mais… elle ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Ven 19 Mar 2010 - 22:39



What...
" A Wonderful World... "
-
Icons By A[-]P


Un besoin de s’évader, de rire et de l’oublier. Il devait avoir raison et étrangement c’était le seul qui avait réussi à dérider le visage de la jeune Serdaigle. Un gamin qui exaspérait au plus haut point la quasi-totalité du château et qui pourtant l’attirait. Une attirance particulière qui se voulait presque fraternelle. Finalement elle était presque heureuse d’être tombée sur lui en rentrant dans la salle commune. Lui ne chercherait certainement pas à la faire parler, lui chercherait juste à s’amuser comme toujours et elle n’en demandait pas plus. Juste oublier même si ça n’était que dix minutes. Elle avait vu en son petit jeu, un retour dans le passé. Le genre de jeu d’enfant dont elle raffolait. Des gamineries qui lui rappelaient fortement les jumeaux. Combien de fois lui avaient-ils piqué ses affaires juste parce qu’elle était encore plongée dans l’un de ses bouquins de cours dont elle raffolait ? Combien de fois leurs petits jeux avaient fini en bataille en tout genre. Au final, elles avaient été rare les fois où elle avait remporté la bataille mais dans le fond, elle s’en fichait royalement… Tout ce qu’elle avait toujours voulu c’était s’amusait et profiter de ces moments privilégiés. Tout ça lui manquait à un point. Elle avait compensé pendant un moment avec Marek, d’autres sortes de jeux plus basés sur les coups bas mais la base restait la même: s’amuser et prendre du bon temps malgré tout ce qui se passait autour.

Le jeu était lancé, le nippon avait embarqué ses affaires et prenait visiblement un malin plaisir à la provoquer de par son sourire de gamin à qui on peut tout passer. Un gamin qui semblait se foutre de tout ce qui se tramait dans le coin. Une seule envie: sourire et se lancer dans une course poursuite visiblement. Ça tombe bien ça faisait si longtemps que ça lui était pas arrivé ce genre de chose. Un sourire lorsqu’il avait regardé de plus près ce qu’il venait de lui voler délibérément. S’il cherchait des trucs croustillants c’était pas dans ses affaires qu’il allait les trouver. Élevée comme étant la fille unique entourée de frères en tout genre, elle avait appris à cacher ses petits secrets ailleurs que sur des bouquins ou des petits papiers. Nan et puis elle aurait écrit quoi: « Marek est un crétin » ou alors « Je déteste ce type ». Nan il s’attendait quand même pas à trouver des p’tits cœurs partout ??!

- Détrompe-toi, je peux vraiment être méchante.

Mais oui que c’est crédible, bien sûr qu’elle pouvait être méchante lorsqu’elle le voulait vraiment. Elle pouvait très bien le… le… Ouais ben là elle avait pas encore d’idée mais ça allait venir, suffisait juste qu’elle se concentre et qu’elle… Se lance à sa poursuite. Manque de bol, sa course s’arrêta brutalement lorsqu’elle s’était emplafonnée dans la personne qui était entrée juste à ce moment-là. Une chance, la personne en question, une fille de 5ème année avait amorti sa chute un tant soit peu. Derrière elle, la jeune Serdaigle avait pu entendre le petite rire du Nippon et quelque part elle n’avait pas pu s’empêcher de faire de même quant au ridicule de la situation. Il lui avait « marché » dessus - le bougre o.o - avant de filer dans le couloir.

- J’vais t’tuer Rolling Eyes

Le temps qu’elle se relève, le bougre avait déjà détallé dans les dédales de couloirs qu’offrait Poudlard. Un immense terrain de jeu qui leur tendait les bras. Bon ok, elle s’était mangé deux personnes manquant de s’étaler comme une loque de très près mais au final malgré les petites frayeurs, la jeune femme était toujours en course. On pouvait pas en dire autant de tous les objets qu’ils avaient croisés dans leur course mais ça… C’était pas du tout important. Ce qui comptait c’était le fait que pendant ce temps-là, elle ne songeait ni au regard de Marek ni à ses mots et encore moins en son attitude. Un virage et puis un nouvel escalier. Bordel mais il était increvable ce type. Elle avait songé à tricher, utiliser la magie mais ça n’aurait pas été si drôle (et crevant faut l’admettre). Un nouveau couloir devant elle, le nippon devant elle, il s’était arrêté un peu trop brutalement lui intimant de freiner d’une manière tout à fait délicate. Il lui fallu quelques secondes pour décoder, quelques secondes encore pour faire le lien… Le temps qu’elle tente l‘arrêt d‘urgence… Ben c’était un tantinet trop tard. Se prenant Takuma de plein fouet, ils étaient passés par-dessus la rambarde du quatrième étage. Le sol s’était bien vite rapproché annonçant un atterrissage douloureux en perspective. Elle avait eu le temps de sortir sa baguette. Sauf que dans l’urgence, la jeune femme n’avait jamais été des plus efficaces, et lorsqu’elle avait voulu lancer son sortilège… Ils s’étaient retrouvés projetés à l’opposé de l’endroit qu’elle avait désigné mais ils étaient toujours en vie. Et l’atterrissage s’était avéré beaucoup moins douloureux que prévu, un truc non identifié pour le moment ayant amorti leur chute.

- Bon c’est pas exactement c’que j’voulais mais… C’était pas si mal. Et puis on est toujours vivants. Nan mais qu’est-ce qui t’as pris de freiner comme ça aussi Oo

Un sourire amusé alors qu’elle avait tenté de se redresser un minimum. Il y avait eu un léger craquement.

- J’crois que j’me suis cassé un truc…

Elle avait analysé la chose comme étant anciennement une baguette - pas la sienne of course OO, sûrement celle de l'amortisseur =D - ainsi qu’un ensemble de fioles brisées dont le contenu était visiblement irrécupérable et dégageait un fumé horrible.

- N'empêche que... T'aurais au moins pu prévenir plus tôt !!!



[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Jeu 24 Juin 2010 - 14:07



What...
" A Wonderful World... "
-
Icons By A[-]P


Bien sûr qu’elle avait envie de rire, besoin de se projeter loin de tout ce qui la tracassait, loin de tout ce qui trainait dans son crane et qui la déprimait joliment. Elle avait un air qu’il avait déjà vu dans la glace il y avait quelques années de cela. Quelques années qu’il était très loin de regretter, avoir comprit que s’amuser ne coutait pas tant d’énergie que ça ne lui avait réellement pas fait de mal, bien au contraire. Comme quoi, passer pour un abruti avait ses bons côtés. De toute manière, il n’avait pas l’intention de se prendre la tête pour ses crétins. Jouer avec cet adorable tout mimi petit chaton était largement plus intéressant <3 en quelques minutes, il avait risque de renverser toute la pièce en courant avec la bébête à poils qui passait largement plus facilement entre les barreaux de chaises qu’un gamin qui était presque adulte et même si plutôt maigrelet d’apparence (mais sans la chemise, ça va mieux, bien mieuuuux IIII ) et puis… ben il avait encore au sol eeeeeet puis il avait joliment chopé les affaires de la jeune femme qui avait apparemment décidé de discuter avec lui, chose que personne n’essayait réellement de faire, persuadé qu’il n’était qu’un abruti qu’il valait mieux laisser loin de soit. Ne pas avoir peur de ce qu’il se passait, ne pas sembler avoir conscience de tout ça et être un sorcier qui ne sortait jamais sa baguette et un homme qui ne jouait pas des coudes, c’était clair que ça ne marchait pas pour tous ceux qui se trouvaient à proximité. Un grand sourire qui s’affrontait aux mines de dépressifs apeurés et rageurs qui l’entouraient.

Alors c’était comme ça qu’ils avaient fini par traverser tout le château. Deux abrutis qui cherchaient à s’abrutir de rires, dépassant des gosses planqués derrière les plus gros murs, des profs qui ne prononçaient plus un mot sans être sûr de la personne qui les accompagnaient et des Supérieurs pas assez rapides pour les arrêter. Comme quoi, les reflexes de gosses en fuite, c’était mieux que ceux de gros balourds complètement abrutis de pouvoir qui s’attendaient à ce que tout se passe comme ils l’avaient prévus. En fait, c’était le cas avec la violence qu’ils avaient insufflés dans l’établissement, mais eux non plus n’arrivaient pas à arracher l’esprit joueur du garçon. Des militaires n’y étaient pas arrivés, pourquoi ils seraient plus efficaces ?

Alors les deux gamins s’étaient royalement courus après dans les couloirs aux murs tapissés de tableaux, grimpant les escaliers quatre à quatre avec de grandes enjambées. Se fut donc à bout de souffle qu’il s’arrêta brutalement, comprenant le danger de la chute envisagée par-dessus la rambarde de bois. Stop. Ben oui stop, c’était mieux en fait. On freeeeeeeeeeeine et on s’arrête !

… ok, c’est pas grave, elle avait juste pas comprit le message, rien de très important en soit… mis à part… le fait qu’ils avaient tout deux basculer dans le vide, évitant le premier escalier qui se déplaçait pile à ce moment là. Deux cris avaient alors ébranlé la lourde pesanteur de l’ambiance dominante dans le coin. Et puis… deux énormes « cracks » simultanés. Lui d’abord et elle ensuite s’étaient écrasés sur un truc moelleux non identifié… qui d’ailleurs dans le cas de la jeune femme n’était autre que lui-même. Une réflexion de la belle avant qu’il ne se relève, endolori pour la regarder avec un regard faussement réprobateur.

  • « ben t’étais pas forcée de te servir de moi comme d’un trampoline hein.. »


Ses affaires à elle avaient atterris il ne savait pas trop où, après tout, ils avaient fait une belle chute, pas tant dangereuse que ça au finale, mais qui avait suffit à ce qu’il lâche ce qu’il avait dans les mains. Du coup, ça avait bien pu tomber dans un autre étage ou sur un escalier en mouvement.

  • « Comment ça j’aurais dû prévenir plus tôt, j’avais pas vu moi ! J’peux pas deviner qu’il y a un trou juste après la… ça shlingue ce truc oO… et.. T’as des feuilles qui poussent, tu le savais ? »

Le fumet malodorant semblait s’accrocher sur sa peau et y laissait un filme verdâtre qui se transformait doucement en petites feuilles. Très mignon dans ses cheveux.

  • « Et t’as cassé quoi au ju… c’est pas la voix de Cudrow ça ? »


Un grognement s’était fait entendre derrière lui, et… de toute évidence, c’était une voix qu’ils connaissaient tout les deux et qui ne signifiait absolument rien de bon. De belles emmerdes en vu en fait. Ça devait être lui qui avait ammorti leur chute à tous les deux. Et pendant quelques minutes, il avait dû rester un peu dans les vappes sous l’effet du choc… mais… ça n’était plus le cas maintenant. Quelques bruits de mouvement dans son dos…

  • « Il est derrière moi c’est ça ? »





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   Lun 28 Fév 2011 - 21:37



What...
" A Wonderful World... "
-
Icons By A[-]P

C’est ça qu’elle aimait chez lui. Il lui rappelait ses frères, lui rappelait tout ce dont elle avait besoin pour retrouver le sourire. Ça devait être pour ça qu’elle appréciait sa compagnie malgré son côté exaspérant ! Et c’était forcément pour ça qu’elle lui avait couru après au lieu de le stupéfixer ! Car ça aurait été beaucoup plus simple, elle aurait récupéré ses affaires en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et elle aurait pu jouer les filles dépressives dans les fins fonds des dortoirs. Sauf que la perspective de lui courir après lui plaisait. Elle avait besoin de ça pour se sentir mieux.

Ainsi, c’était dans les hauteurs du château que la jeune Métamorphomage avait cru perdre ses poumons, car ce bougre avait la pêche et ça personne n’oserait la contredire c’était certain. Des escaliers, et la chute avait été pour le moins inattendue ! Y a pas une chute de quelques étages en quelques secondes ça a le don de vous retourner l’estomac, une chance dans un réflexe la jeune femme avait eu l’intelligence de sortir sa baguette pour les projeter sur le côté leur évitant ainsi la paralysie à vie ce qui aurait été triste dans son cas ! En plus ils avaient eu de la chance, ils avaient même eu le droit à un bon amortisseur en la personne de Cudrow, mais ça ni l’un ni l’autre n’avait eu le temps de le comprendre, bien trop occupée par le fait qu’ils étaient en vie, la jeune femme avait vite réalisé que dans leur chute, ils avaient brisé plusieurs choses dont une paire de fiole dont le contenu s’était répandu sur elle laissant échapper une odeur plus que nauséabonde.

- Excuse moi mais t’avais l’air tellement confortable que j’ai pas pu résister.

Elle s’était redressée après avoir constaté que la baguette de leur amortisseur était brisée, du moment que c’était pas la sienne ni celle de Takuma, faut dire que ça lui importait peu. Là ce qui lui importait c’était le truc vert horrible qui se répandait sur elle et semblait s’incruster dans sa peau de façon indélébile !

- Le vert ne me va pas du tout au teint.

Rageant contre ce truc puant, la jeune femme avait pu constater l’étendue des dégâts jusqu’à dans ses cheveux. Quelque chose lui disait qu’elle allait galérer pour retirer ce truc et qu’elle devrait peut être passer par l’infirmerie pour voir s’il n’existait pas un contre sort ou elle ne savait trop quoi pour arranger cette horreur.

- Je crois que c’était une baguette.

Son sang s’était glacé lorsqu’elle avait cru reconnaitre la voix de leur directeur de maison… Pitié dîtes moi que la baguette qui s’est brisé n’est pas la sienne, pitié…

- Cours !

Clair, concis et précis. Pas besoin d’en faire des tonnes ! Embarquant le nippon en le tirant par la manche, la demoiselle avait balancé les restes de baguettes sur Cudrow sans se retourner. Y a pas, sa priorité s’était fuir et elle ne comptait pas du tout s’éterniser dans les parages. . D’un pas plus que rapide, elle avait pu voir le nippon la rattraper sans difficulté, plus habitué à courir qu’elle, elle l’avait pourtant attrapé au niveau d’une bifurcation, car si lui était plus à l’aise à la course, elle connaissait beaucoup mieux le terrain, alors pour se donner toutes les chances la jeune femme avait préféré prendre l’un des petits passages menant vers le bas, oui vers le haut elle avait pensé que c’était le meilleur moyen pour se faire piéger tandis qu’en se fondant dans la masse qu’il devait y avoir en bas, ils avaient toutes les chances de fuir et de s’en sortir sans trop de grabuge… Après tout, il avait été à moitié sonné, ils avaient toutes les chances de leur coté =D. En deux temps trois mouvements, ils s’étaient retrouvés en bas se mêlant à la foule rapidement tandis que les petites feuilles prenaient de l’envergure pour envahir toute sa chevelure malgré le fait qu’elle soit Métamorphomage.

- J’crois que le mieux c’est qu’on se sépare, on éveillera moins les soupçons et puis… Faut vraiment que je vire ce truc, je sens que ça m’démange et pas qu’un peu.

Après tout ce truc venait de Cudrow, ça ne pouvait être une bonne chose et elle doutait qu’il veuille faire pousser des p’tites plantes dans sa chambre ! Aussi la jeune femme lui avait souri, le remerciant au passage, il comprendrait pourquoi sans qu’elle ne lui explique elle en était certaine.

Aller... A charge de revanche !


Topic Terminé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: What a wonderful world... |Aï' |   

Revenir en haut Aller en bas
 
What a wonderful world... |Aï' |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» what a wonderful world ▶ annalynne
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour Ouest : Salle Commune des Serdaigles-
Sauter vers: