AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Ven 6 Déc 2013 - 10:37

Vendredi 12 Septembre – Fin d'après midi, après les cours
But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart



Marlone & Cameron

Sport, ça je gère même si ça ne m'empêche pas de cracher mes poumons à cause de la clope. Histoire de la magie ? Rasoir … Je me foutais bien de la gueule des autres l'année dernière quand je les entendais râler à propos de cette matière mais maintenant je comprends pourquoi. Il n'y a que Riley que j'ai croisé pour l'instant qui aime ce truc mais ça ne m'étonne pas, elle est cinglée. Enfin aux dernières nouvelles mais on ne peut pas dire que je me sois vraiment inquiété de son sort ces derniers temps et … c'est mal, vraiment mal. On se croise mais ça s'arrête là, comme avec a peu près tout le monde en réalité mais j'ai comme l'impression que le lien qui existait entre nous s'est cassé et je sais que c'est totalement de ma faute. Bref, en tant qu'élève modèle que je suis je n'ai pas encore séché un seul cours et … ça tient clairement du miracle. J'ai jamais été un gamin très assidu, enfin si au début mais ça n'a pas duré très longtemps et j'ai rapidement arrêté l'école alors reprendre le rythme et la motivation c'est un peu compliqué mais je m'accroche. Ça durera le temps que ça durera mais pour l'instant je m'y tiens et c'est pas plus mal d'avoir un rythme, un cadre, et d'autant plus que certains cours me plaisent vraiment. Qui l'eut cru ? Certainement pas moi. Il n'empêche que la pause de midi et le fait de ne pas avoir cours avant 16h c'était plutôt cool mais Hammerschmitt nous a remis dans le bain direct avec ses Potions. Ce qui me fait rire c'est de voir que de nous deux, c'est Kyle le moins … scolaire. Ça le fait chier d'être là, c'est écrit en gros sur sa face. Le petit garçon modèle est en fait un cancre si vous voulez mon avis. Je ne juge pas, attention ! Ça me fait rire même. Disons qu'il est plus souvent entrain de rêvasser que de réellement suivre mais dans le fond ça ne m'étonne pas plus que ça. C'est son côté … mec qui plane quoi. Matthew n'a pas vraimentl'air trop ravi non plus mais je crois qu'on s'adapte tous plus ou moins. Quant à Emily et Drew, même si ça n'est pas de la même manière ni pour tous les cours, je crois qu'on peut dire que ces deux là sont à fond dedans. Les autres je ne les connais pas vraiment donc je ne fais pas vraiment attention à vrai dire mais ouais, ça m'arrive parfois de décrocher un peu pour les observer.

Hier soir j'ai eu une discussion avec Emily et Kyle et même s'ils sont deux p'tits emmerdeurs de premières, ça m'a fait beaucoup de bien. Je crois que tout ça est encore entrain de tourner et retourner dans ma tête mais je crois que ça eut un réel impact sur moi. Il est temps que j'aille de l'avant, que je prenne ma vie en main même si c'est déjà un peu ce que je fais mais surtout que j'arrête de fuir les autres comme ça parce que ça n'a pas le moindre sens. Je ne veux pas tirer un trait sur le passé pour autant, mais je dois me concentrer sur le présent, et peut être même un peu sur le futur. Est ce qu'il passe par Megan ce futur ? Qui sait. Aujourd'hui je digère, je réfléchis ou au contraire je débranche et demain … demain est un autre jour. Je n'ai jamais eu pour habitude de forcer le destin, je prends les choses comme elles viennent et je suis mon instinct. Aujourd'hui il m'a dit de rester tranquille et c'est ce que j'ai fait. C'est d'ailleurs pour ça que je me balade sur les bords du Lac après être passé voir Ismaelle et ses créatures. Je ne suis pas entrain de devenir un inconditionnel des animaux mais je dois bien avouer que ceux ci spécialement m'intrigue et ça y est, j'ai enfin demandé à l'Irlandaise si je pouvais assister à certains de ces cours même si elle n'en dispense plus autant qu'avant. Je pourrais toujours voir avec son collègue au pire.

A présent je me balade tranquillement, seul, mais quand je vois cette silhouette plus ou moins familière un peu plus loin je me dirige vers elle. Mains dans les poches, une espèce de sourire en coin sur le visage, détendu. Je me sens bien, et c'est plutôt cool comme sensation.

« Salut la star. »

Marlone. Je crois que je n'oublierai jamais son petit show dans la remise il y a quelques mois. On ne se connait pas beaucoup, et d'ailleurs on ne s'est jamais vraiment reparlé depuis mais j'aime bien cette gamine – et ça n'est pas péjoratif.

« Alors, tu chantes pas pour les p'tit oiseaux ? »

Je la taquine, c'est tout, et ça n'est absolument pas méchant mais au moment où je croise son regard c'est comme si je me prenais toute sa … souffrance ? Son malêtre ? En pleine figure, un peu comme un mur en pleine vitesse. Alors je fronce les sourcils et penche la tête sur le côté.

« Ça va Marlone ? »

Je ne suis personne pour elle, juste un mec qu'elle a croisé quelques fois, et dans le fond c'est plus ou moins réciproque. Elle peut très bien m'envoyer promener, ça ne me regarde pas, mais ça n'empêche pas de s'inquiéter et s'interroger. Ne pas poser de questions peut être très dangereux, ça je commence à m'en rendre compte et de toute façon ça n'a jamais été mon genre d'abandonner les gens sur le bord de la route. Enfin pas tous en tout cas. J'ai ma propre clé de tri.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Sam 7 Déc 2013 - 21:54


If we burn, you burn with us

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Cameron & Marlone

La terre ne s'est pas arrêtée de tourner. Le soleil continue à se lever et la vie à avancer tandis que je ne pense qu'a lui, qu'a ce qu'on aurait pu vivre tous les deux s'il était encore là. Je suis sans doute pathétique, sans doute idiote de m'accrocher autant à sa vision, mais je ne peux pas faire autrement. Il est mort pour me protéger et j'ai peur de finir par ne plus me souvenir de lui, de ne plus savoir quel parfum il avait, de ne plus me souvenir du son de sa voix. Je sais pourtant que je m'en souviendrait tout le temps, mais l'idée qu'un jour je puisse l'oublier me terrorise.

Je suis allée faire un tour dehors, prendre l'air me fait du bien. Je suis souvent seule ces derniers temps, c'est sans doute mauvais, mais je ne suis pas de meilleur compagnie, même si j'essaie de garder la tête haute. J'ai souvent des moments d'absences, des moments ou je pense à lui. Le perdre c'est comme perdre une partie de moi. Je me sens vide tellement j'ai pleurée. Je commence à moins pleurer, mais parfois je n'arrive pas à m'en empêcher, quand quelque chose me fait penser à lui je ne sais pas me retenir, j'essaie de faire en sorte qu'on ne me voit pas, parce que je n'ai pas envie qu'on me pense faible, ni que des gens comme Connor en profitent pour me déstabiliser et pour me faire du mal.

Je me suis installée sur un banc de la cour, n'ayant pas cours tout de suite, je m'accorde une petite pause à l'extérieur du château. Je m'y sens moins bien que l'an dernier, mais ça reste ma deuxième maison, je ne serais partie pour rien au monde, il me faudra juste un moment avant de prendre sur moi et d'avancer. Je ne sais pas combien de temps cela mettrait pour être de nouveau la fille joyeuse et heureuse que j'étais, mais je sais que cette Marlone là est encore en moi, je n'ai pas changée, je suis la même avec un peu plus de sensibilité et de tristesse que d'habitude.

J'ai sursauté lorsque j'ai entendu la voix de Cameron. Je ne m'attendais pas du tout à le voir. On ne s'était pas parlé beaucoup depuis mon petit show dans la remise. J'ai eu l'air tellement ridicule cette fois là, j'ai même cru que je l'avais fait fuir. Il me demande si je ne chante pas pour les petits oiseaux, j'aurais pu, mais ça aurait été moins joyeux que ce que je chante habituellement, alors autant m'abstenir. Je n'ai pas répondu et il avait visiblement remarqué que ça n'allait pas puisqu'il me demanda si ça allait. Il était assez intelligent pour se douter que non, mais ne voulant pas au départ en parler je l'ai regardé avec un petit sourire et lui ai dit :

« Oui  ça va et les petits oiseaux se suicideraient s'ils entendaient la chanson que j'ai en tête. »


Oui toujours aussi franche. Mon sourire c'est effacé. J'avais menti et ce n'est pas mon genre. Je ne suis pas fan du mensonge. Je l'ai alors regardé dans les yeux, il les as toujours aussi beau entre nous, puis je lui ai dit :

« Non, c'est loin d'aller. »


Je ne sais pas si ça l’intéresse vraiment après tout qu'est-ce qu'il aurait à faire d'une fille comme moi ? Je ne suis aussi banale que les autres.



Dernière édition par Marlone P. Weston le Ven 13 Déc 2013 - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Dim 8 Déc 2013 - 23:04

Attention, Cameron Sylas Cassidy vole aux secours des demoiselles en détresse. Ou pas. J'ai toujours eu une relation un peur particulière avec la gente féminine et je crois que l'abandon de ma mère a surement un rôle à jouer là dedans, de même que le fait de l'avoir vu se faire frapper par mon père quand j'étais tout gosse, mais on n'est pas là pour faire ma psychanalyse. J'ai été distant, j'ai parfois été limite dans mes pires années de l'adolescence, j'ai découvert que je pouvais être un grand frère et que parfois les sentiments pouvaient venir m'effleurer même si jusqu'ici je les ai plus ou moins fuit, mais une chose est sure, j'ai toujours été respectueux envers elle – dans la mesure du raisonnable. Je ne les considère pas comme des petites choses fragiles, je ne pense pas être du genre macho, mais je ne supporte pas de voir un type lever la main sur une femme et jamais ô grand jamais je ne me rabaisserai à ça. Je pense que j'ai un instinct protecteur assez développé, il ne fonctionne pas avec tout le monde ça c'est sur mais quand je vois Marlone comme ça – et ce même si on ne se connait pas vraiment elle et moi – ça me fait quelque chose. J'ai été pas mal dans ma bulle ces derniers temps mais ce que je sais c'est qu'en temps normal, d'après ce que j'en sais et ce que j'en ai vu en tout cas, c'est une gamine pleine de vie et aujourd'hui … Y a plus aucune lueur dans ces rétines. C'est … presque choquant en fait, même si on a tous nos mauvaises passes évidemment.

Je ne suis pas arrivé en terrain conquis, c'est … oui bon si ça peut être mon genre mais pas tant que ça et cette phrase n'a aucun sens ni intérêt. J'me suis juste pointé comme ça, sans but précis, mais en voyant son expression j'ai pas pu m'empêcher de lui demander si ça allait. Le genre de question débile qu'on pose quand même malgré le fait qu'on connaisse déjà la réponse mais … c'est pour la forme ou un truc du genre, quand bien même je n'ai jamais vraiment apporté grande importance aux formes en règle générale. Au moins elle arrive encore à sourire, même si ça sonne faux ...

« Oui ça va et les petits oiseaux se suicideraient s'ils entendaient la chanson que j'ai en tête. »

Bienvenue au pays de la joie et de la bonne humeur. On dirait moi – a peu de choses près – il y a un mois alors que je me suis pris une magnifique claque psychologie en me rendant compte que je ne pourrais probablement jamais retrouver ma vie d'avant parce que j'en étais tout simplement pas capable. La vie est tellement belle parfois. Bref, j'ai décidé de passer à autre chose et je vais m'y tenir, et puis de toute façon ça n'est pas de moi dont il s'agit pour l'instant.

« Non, c'est loin d'aller. »

C'est un sourire tranquille qui a étiré mes lèvres cette fois, et je me suis assis près d'elle sans y être invité. Je crois que si ma présence n'était pas « souhaité » elle me l'aurait fait comprendre et ne voyant aucun geste de recul de sa part je n'ai pas vraiment hésité.

« Qu'est ce qu'il t'arrive ? »

Encore une fois on ne se connait pas vraiment mais tu sauras que je ne pose jamais de question si la réponse ne m'intéresse pas réellement. En tout cas pas dans ce genre de circonstance ni avec une personne comme toi, qui semble aller vraiment mal qui plus est.

« T'es pas obligée de me répondre, tu peux même m'envoyer chier en me disant de m'occuper de mes affaires, je ne le prendrais pas mal. Mais si t'as besoin et envie de parler, j'suis là. »

T'as surement des amis à qui te confier mais il paraît que c'est parfois plus simple de vider son sac auprès d'inconnu – ou quasi inconnu – alors c'est comme tu le sens. Je bouge pas si tu veux que je reste, si ça peut  t'aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Ven 13 Déc 2013 - 19:23


If we burn, you burn with us

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Cameron & Marlone

Les journées réservent parfois de drôles de surprises. Je ne me serais pas attendue à voir Cameron me parler, pas depuis mon petit chant improvisé dans la remise, où soit dit en passant je m'étais ridiculisée une fois de plus, mais je crois que le ridicule ne tue pas, sinon je serais déjà si pieds sous terre. Heureusement qu'il commençait à savoir comment j'étais, enfin il avait sans doute entendu parler de mes différentes phases, la tristesse en faisait peu parti et pourtant aujourd'hui c'est avec un visage dont la lumière habituelle s'était éteinte qu'il me voyait. J'ai essayer de toutes mes forces d'être forte, de ne pas jouer à la fontaine, de ne pas montrer tout ce que je peux tenir à l'intérieur, mais cette fois s'en est beaucoup trop pour moi. Je ne supporte plus de faire semblant, je ne supporte de plus en plus mal la Marlone triste et pourtant je n'arrive pas encore à accepter. Je n'arrive pas à m'enlever cette image de la tête ou il se prend le sortilège de la mort à ma place. Je me sens extrêmement coupable et je ne sais pas comment faire pour reprendre mon chemin sans lui. J'ai souris tristement lorsqu'il  m'a dit que je n'étais pas obligée de lui répondre, mais je n'en peux plus de me taire. Je l'ai regardé dans les yeux et lui ai répondu:

« Le 20 juillet dernière, j'ai perdu mon meilleur ami. Il est mort alors que ça aurait du être moi à sa place.»


C'était plus étrange de dire ces mots tout haut que dans ma tête. Des larmes perlaient au coin de mes yeux alors que j'essayais de tout faire pour ne pas pleurer encore. J'ai passer trop de ces derniers jours à pleurer et je ne suis pas certaine d'avoir encore envie de passer le reste de l'année à pleurer, mais c'est plus fort que moi, tout est bien trop présent pour le moment pour que j'arrive à redevenir la joyeuse fille que tout le monde connaissait. Je n'étais plus vraiment moi-même, tout en l'étant à la fois. C'est un peu particulier je sais bien, mais c'est ainsi. Je n'ai jamais dit que j'étais parfaite, loin de là. J'ignore s'il a déjà perdu quelqu'un ou pas, mais c'est plus difficile à encaisser qu'on le pense. Pour moi en tout cas, c'est une torture de me savoir vivante alors que lui devrait l'être.

« Je sais que pleurer ne le ramènera pas, mais j'en ai assez de faire comme si tout allait bien, j'en ai assez de me cacher pour pleurer.»


Tveit m'avait déjà fait la remarque, mais qu'il aille au diable, lui n'est qu'un pauvre insensible et je le plains sincèrement. Cameron me trouvera sans doute aussi pathétique que Connor, bien que je ne l'espère pas, mon mythe du garçon parfait tomberait à l'eau. Vous voyez il y a du progrès, je pense aux garçons, c'est un début. Je ne sais pas durant combien de temps j'aurais aussi mal, mais il m'est impossible de garder tout ça pour moi encore plus longtemps.




Dernière édition par Marlone P. Weston le Ven 20 Déc 2013 - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Mar 17 Déc 2013 - 20:05

Ça va pas, et ça se voit. C'est pas un drame, j'veux dire, ça nous arrive à tous. Si ça avait été quelqu'un d'autre je n'aurai peut être pas fait le détour, je n'aurai peut être pas pris la peine de m'attarder plus que ça, j'aurai pas posé de questions, etc … mais y a un truc chez cette fille qui la rend touchante. Je ne suis pas du genre à m'attacher comme ça à tort et à travers mais je sais l'admettre quand une personne m'interpelle. De là à dire qu'elle a de l'importance pour moi c'est peut être un peu fort mais, ouais, je la trouve attachante et la voir dans cet état … J'aime pas, c'est aussi simple que ça. Elle fait partie – à mon avis – de ces personnes qu'on ne s'attend pas à voir triste parce qu'elle dégage un truc presque solaire en temps normal, d'après ce que j'en ai vu en tout cas, mais aujourd'hui y a visiblement un gros nuage au dessus du p'tit soleil et ça l'empêche de briller. J'ai pas mon parapluie mais c'est pas grave, c'est pas tes larmes qui vont me tuer et je sais, c'était pas drôle. Aller, dis moi. J'vois bien que t'as besoin de vider ton sac et peut être que dans le fond t'attendais juste que quelqu'un te pose la question.

« Le 20 juillet dernière, j'ai perdu mon meilleur ami. Il est mort alors que ça aurait du être moi à sa place.»

Boom. Y a toujours une fraction de seconde où tu te sens très con quand ce genre de confidence tombe, c'est un fait, puis la suivante on se ressaisit. Je fronce les sourcils, penche la tête sur le côté, soupir, autant de signe tous aussi éloquent les uns que les autres. J'assimile, le processus est en cours, et elle n'a pas fini de parler. Je le sens.

« Je sais que pleurer ne le ramènera pas, mais j'en ai assez de faire comme si tout allait bien, j'en ai assez de me cacher pour pleurer.»
« Non, certes, mais ne pas le faire ne le ramènera pas non plus. »

C'est un sourire que je lui offre après avoir laisser sortir ça du tac au tac. Pas sourire super enjoué, juste un sourire compatissant sans pour autant être plein de pitié.

« Craque, vas-y. Pleure, hurle, frappe, détruis un truc. Lâche toi si tu sens que t'en as besoin. C'est certainement pas moi qui vais te juger. »

Parce que je la connais bien ta douleur, en tout cas je peux me mettre un peu à ta place même si on n'a pas tous les mêmes ressentis, la même histoire, évidemment. Moi aussi j'ai perdu quelqu'un de proche, moi aussi je l'ai vu mourir, et moi aussi ça m'a déchiré le cœur donc ouais, je pense que je peux comprendre un minimum.

« Quand mon frère est mort j'ai jamais pleuré devant qui que ce soit, parce que … c'est dans mon caractère et mon éducation, mais j'ai démolis pas mal de trucs et ça m'a fait du bien. »

Et j'ai tué des mecs pour le venger, certes, mais ça je vais m'abstenir de le dire. J'suis pas un exemple à suivre pour tout et n'importe quoi mais si un jour elle décide d'aller se venger de la personne qui a tué son meilleur ami, si elle sait qui c'est, ça n'est pas moi qui irait l'en empêcher, ça c'est une certitude. Je n'encourage pas, c'est pas la question, mais je ne lui mettrai pas de bâton dans les roues non plus. Et non je ne prône pas la violence seulement parfois c'est vraiment le truc le plus efficace et on n'est pas obligé de faire du mal à qui que ce soit pour évacuer. A part à soi même j'entends. C'est juste … un moyen comme un autre, selon moi.

« Et j'ai pleuré quand je me suis retrouvé tout seul, mais j'ai jamais essayé de faire comme si tout allait bien je crois. En fait je me suis pas mal renfermé sur moi même mais on est tous différents et c'est pas forcément la solution idéale pour tout le monde. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Ven 20 Déc 2013 - 13:56


If we burn, you burn with us

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Cameron & Marlone

J'avais lâchée ma petite bombe sans le prévenir, à vrai dire j'avais tellement besoin d'en parler que c'était sorti tout seul. Depuis le début j'avais envie d'en parler, mais je n'osais pas. Je me retenais, je me cachais et au final c'était pire que mieux. Dire les choses les rendent plus réel, c'est une cruelle façon de prendre conscience des la réalité. Ça fait mal d’atterrir, de se dire que ça fait maintenant des semaines qu'il n'est plus là et que c'est toujours aussi douloureux. Il avait un discours très différent de Connor et c'était franchement agréable de voir que je ne passais pas pour une petite fille mal dans sa peau. J'ai presque soupirer quand il a dit que ne pas le faire ne le ramènerais pas non plus, tant ça me faisait du bien d'entendre ça.

« Merci de le comprendre. D'autres n'ont pas cette intelligence.»


Je l'ai regarder admirative qu'il ne me dise pas que j'étais pathétique, qu'il semble comprendre mieux que mon camarade bleu ce que je pouvais ressentir. Frapper j'avais déjà fait et ça ne me calmait pas vraiment. J'avais en plus frapper la mauvaise personne. Kevin s'en était pris plein la figure et je l'avais même traité de lâche, je m'en  étais tellement voulue. J'aurais pu aussi tuer le coupable et j'avais faillit, mais heureusement on m'en avait empêcher et c'était beaucoup mieux ainsi, je ne me le serais jamais pardonné.

« J'ai essayée … en fait je m'en suis prise d'abord à celui qui l'a tué, je l'ai frappé de toutes mes forces jusqu'à ce qu'on m'arrête et j'ai continuée de frapper Kevin qui m'a empêcher de faire plus que frapper. Je ne sais pas jusqu’où j'aurais pu aller, mais je crois que j'étais capable des pires choses tellement ça m'a fait mal qu'on s'attaque à quelqu'un que j'aimais. Je crois que c'est mieux que je n'ai pas fait pire, je n'aurais pu été capable de me regarder dans un miroir. »


J'aurais voulu mille fois la vengeance de sa mort, mais je sais aussi qu'il n'aurait pas voulu que je me rendre coupable, qu'il n'aurait pas voulu que je finisse comme eux en quelques sorte. Je n'aurais sans doute pas eu de problème, ça aurait pu être considérer comme de la légitime défense, mais je préférais ne pas l'avoir fait. Je comprenais pourquoi il savait que je ressentais. Son frère était mort. Je ne savais pas quoi ajouter. Il n'y a pas grand chose à dire de plus en fin de compte. La mort touche tout le monde et on finira tous par y passer que ça nous plaise ou pas. Je suis désolée qu'il ai connu ça. Savoir qu'il avait pleuré me rassurait presque. Les mecs n'étaient pas tous insensibles finalement.

« Je suis désolée pour ton frère, je ne savais pas. J'essaie de continuer à etre comme avant, mais j'avoue que j'ai du mal. Je vois moins de monde et je n'ose jamais en parler parce que j'ai la sensation de passer pour la pauvre gamine qui est a plaindre et j'ai horreur de ça. Ce n'est pas moi de me plaindre, mais c'est un peu trop pour moi tout ça. Ça aurait du être moi à sa place. »


C'était surtout ça qui me trottait dans la tête. J'aurais du mourir et c'était lui qui était mort. Je me sentais responsable de sa mort.




Dernière édition par Marlone P. Weston le Sam 28 Déc 2013 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Lun 23 Déc 2013 - 20:50

Est ce que c'est si dure que ça de comprendre qu'une personne souffre de la perte d'un être cher ? Si même moi qui ai grandit dans un milieu assez dur où montrer ses faiblesses n'étaient pas une chose à faire en toutes circonstances j'y arrive, j'avoue avoir un peu de mal à me dire que ça n'est pas une évidence pour tout le monde. Peut être qu'il faut en passer par là soit même pour ressentir vraiment l'empathie, mais si c'est le cas la race humaine est vraiment une belle saloperie. Enfin c'est pas comme si on n'en avait jamais eu d'exemple flagrant, ici ou ailleurs. L'Homme est une belle ordure, mais paradoxalement il est capable du pire comme du meilleur et ça je ne crois pas qu'on puisse être certains d'y échapper mais c'est comme ça. On a tous une part d'obscurité, elle ne se réveille tout simplement pas chez tout le monde ou alors pas au même degré. La mienne a eu son quart d'heure de gloire, et pour être honnête j'espère ne pas avoir à la retrouver un jour mais qui sait ce que l'avenir nous prépare ? Personne, à part Dieu éventuellement mais celui là … Bref, passons.
Je crois que ça lui fait du bien d'en parler et c'est tout ce qui compte. Je ne me sens pas investi d'une mission, j'essaie pas de faire ma bonne action de la journée, je suis simplement moi même et j'écoute mon instinct. Je l'écoute elle, parce qu'elle en a besoin, parce que comme elle le dit je peux la comprendre et je le fais, et simplement parce que … c'est comme ça. Si je n'avais pas envie d'être là je ne le serais pas, c'est aussi simple que ça. Je la regarde, je l'écoute, je la laisse parler sans la juger une seule seconde. Pas de commentaire de ma part quand elle me raconte ce qui lui ait passé par la tête après la mort de son meilleur ami, a peu de choses près ce qui m'a traversé l'esprit à moi aussi quand Sullivan est mort sauf que je ne me suis pas arrêté et personne n'a été capable de le faire. Je crois qu'au fond ils n'ont pas vraiment essayé parce que c'est comme ça que ça marche chez nous, c'est la loi du Talion. Œil pour œil, dent pour dent. Enfin chez nous … C'est ici chez moi maintenant, il va bien falloir que je m'y fasse mais ça ne veut pas dire pour autant que j'oublie d'où je viens et ce que j'ai vécu. Est ce que je regrette ce que j'ai fait ? Est ce que je regrette d'avoir vengé mon frère de cette façon ? Non, pas une seule seconde. Ça peut paraître dur de dire ça mais c'est la vérité. Ceci dit c'est surement une bonne chose que Marlone n'en soit pas passé par là parce que qu'on le veuille ou non ça vous change. Prendre une vie n'est pas un acte bénin et personne n'a réellement le droit de faire ça mais parfois on le prend. Je l'ai fait, pas elle. Soit.

« Je suis désolée pour ton frère, je ne savais pas. J'essaie de continuer à être comme avant, mais j'avoue que j'ai du mal. Je vois moins de monde et je n'ose jamais en parler parce que j'ai la sensation de passer pour la pauvre gamine qui est a plaindre et j'ai horreur de ça. Ce n'est pas moi de me plaindre, mais c'est un peu trop pour moi tout ça. Ça aurait du être moi à sa place. »

Désolée ? Ne le sois pas. D'une ça n'est pas de ta faute et de deux tu n'avais aucun moyen de le savoir.

« C'était y a plus de sept ans, j'ai eu le temps de faire mon deuil depuis mais merci. »

C'est pas comme si on oubliait ce genre de choses, surtout pas avec la manière dont il est mort, surtout pas quand on sait qu'il a poussé son dernier souffle dans mes bras et que son dernier regard a été pour moi. Il n'a même pas pu lâcher un dernier mot, au moins je me dis qu'il n'a pas trop eu le temps de souffrir et c'est bien la seule chose qui me console mais avec le vie qu'on avait on savait bien ou en tout cas on se doutait bien que ça arriverait un jour ou l'autre. Que ça pouvait arriver en tout cas. N'importe quand, à n'importe qui. Est ce que j'aurai préféré partir à sa place ? Bien sur ! Et ça je crois que c'est une réaction assez récurrente dans ce genre de situation. Une réaction égoïste qui plus est parce que quand on perd quelqu'un on n'a simplement pas envie d'avoir à vivre sans cette personne. Égoïste mais humaine, ça je n'en démordrais pas.

« Qu'est ce qui s'est passé exactement ? »

C'est peut être pas délicat de demander ça mais je vois bien que ça la travaille et si elle pense sincèrement qu'elle aurait du mourir à sa place c'est qu'il y a une raison. Si je peux lui faire sortir sa de la tête, je vais essayer, ça c'est sur. On nait, on meurt et quelque part entre les deux il se passe des trucs mais c'est comme ça, c'est la vie. On part toujours trop vite pou certains, probablement pas assez pour d'autres. Et bien sur que si t'as le droit de te plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Sam 28 Déc 2013 - 16:19


If we burn, you burn with us

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Cameron & Marlone

Il y a plus de sept ans … ça faisait un moment. Comment faisait-il pour survivre après ça? Comment arrivait-il à avancer? Je ne sais pas où je serais dans sept ans, sans doute loin d'ici, loin de poudlard. J'aurais fini mes études, mais après? La métamorphose est un domaine qui m'intéresse particulièrement, mais avec ce qui s'était passé je crois que j'ai envie d'autre chose, je n'ai pas envie d'être professeur. Je n'en ai plus envie. Je crois qu'une nouvelle voie se trace pour moi. Je serais auror ou tireur d'élite, traquer les méchants, se sera sans doute mieux que d'enseigner à des élèves qui se fichent pas mal de ce qu'on raconte. Je serais utile au moins et ça me permettra quelque part d'avoir ma petite vengeance, c'est personnel bien sûr, mais cette nouvelle voix semble plus me convenir que la première.

« Comment tu as fait pour surmonter l'absence?»


C'était ça qui m’effrayait le plus, l'absence. Ne plus le voir tous les jours, ne plus entendre sa voix, ne plus l'entendre me crier dessus parce que j'avais été collée pour telle ou telle raison. J'avais peur de finir par l'oublier. Je sais au fond de moi que ça n'arrivera pas. Il sera toujours là auprès de moi, mais se serait différent et je n'étais pas sûre d'avoir que tout change, pourtant ça avait déjà changé et il faudrait que je m'y fasse. Des larmes coulèrent encore le long de mes joues et j'ai fermé les yeux un instant pour me souvenir de son sourire, des moments que l'on passait ensemble et ça m'a encore fait plus de mal. Mon cœur se serrait à mesure que je me rappelait tout ce qu'on avait vécu. C'était dur de ne pas y penser. J'ai séché mes larmes, puis j'ai répondu à sa question en me remémorant la scène que je n'avais elle pas oubliée. J'aurais pourtant aimé l'enlever de ma tête, mais rien n'y faisait.

« On courrait dans les couloirs parce qu'on a entendu les attaques et les sort et puis l'un d'eux est apparut devant nous. Il a lancé son sortilège et Dick m'a poussé et à reçut le sort à ma place.»


Je me souviens avoir hurler puis Kevin et Jamie étaient arrivé alors que je m'étais rué sur celui qui avait lancé le sortilège et que je le frappais de toutes mes forces. J'étais partie dans mes souvenirs et je revoyais cette scène qui ne me quittait plus, mon ami à terre ses yeux bleus levé vers le ciel et le teint si pâle qu'on aurait dit une statue de marbre. C'était horrible d'avoir du revoir ses parents à la gare quand ils étaient venus chercher son corps et ça avait été encore plus dur d'assister à l'enterrement ou du début à la fin je n'avais cessé de pleurer silencieusement. Ses parents m'avaient serrer longuement dans les bras et m'avait remercier de l'amitié que je lui avais donné, mais je n'avais pas osé leur dire que c'était moi la responsable de sa mort. Des larmes se remirent à couler, j'étais vraiment une fontaine en ce moment et je n'arrivais pas à m'arrêter quand je commençais. Cameron devait penser que j'étais trop sensible et je n'avais pas envie qu'il pense ça, je suis sensible oui, mais je ne suis pas faible.





Dernière édition par Marlone P. Weston le Ven 3 Jan 2014 - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Dim 29 Déc 2013 - 23:26

Comment j'ai fait pour surmonter l'absence ? Si je n'ai pas répondu c'est pour une bonne raison. Je me suis contenté de hausser vaguement les épaules en fixant le lac une seconde, évasif, mais je crois qu'elle n'a pas vraiment tilté. Tant mieux, je ne suis pas vraiment certains – en fait je suis même sur que je n'ai pas envie de répondre à ce genre de questions. Comment j'ai fait ? C'est simple : Pendant un an j'ai traqué sans relâche ceux qui ont fait ça, ceux qui me l'ont pris. Je ne pensais qu'à ça, je ne vivais que pour ça, et puis une fois que j'ai finalement eu ce que je voulais … Et bien rien n'a changé. Sullivan était toujours mort et je ne me sentais pas mieux. Ça m'a simplement occupé pendant des mois. Reculer pour mieux sauter, c'était plus ou moins ça, disons une sorte de fuite en avant. Est ce que je regrette ? Non parce que je sais très bien que si c'était à refaire je recommencerai mais je ne peux décemment pas encourager quelqu'un et surtout pas une gamine – sans offense – à se calquer sur ce schéma que j'ai emprunté pour venger la mort de mon frère et ne pas avoir à faire mon deuil et surtout à vivre son absence. On n'a pas tous la même existence, la même vie, la même histoire, … Et Marlone et moi ne venons clairement pas du même monde alors non, je ne l'encouragerais pas à aller dans cette voix quand bien même elle serait en mesure de retrouver celui qui a pris la vie de son ami.
Quoi qu'il en soit son absence je l'ai vécu quand même, bien évidement, et je me demande même si ça n'était pas pire après coup mais peu importe, je n'ai jamais été du genre à vivre coincé dans le passé, dans les regrets, remords et autres conneries de ce genre alors j'ai repris le cours « normal » de ma vie, sans mon frère de sang mais avec tous les autres. J'ai vécu pour lui et quelque part je crois, je sais, qu'il ne m'a jamais vraiment quitté. C'est vrai que je pense peut être un peu moins souvent à lui de cette façon là depuis quelques temps mais il sera toujours là, jamais très loin de moi, et aller sur sa tombe cet été m'a fait beaucoup de bien. Je lui ai parlé, même si ça peut paraître étrange, et j'espère bien pouvoir y retourner un jour même si c'est … compliqué. De toute façon ça n'est pas l'endroit où il est enterré qui compte le plus, c'est juste … une sorte de lieu « sacré », une place pour se recueillir en particulier.

Enfin voilà, jusqu'ici peu de gens savaient pour mon frère et ça m'allait comme ça. Je ne pense pas que ça va beaucoup changer mais si en parler à Marlone peut l'aider un peu alors soit, je ne regrette pas non plus. Quant à son histoire personnelle ...

« On courrait dans les couloirs parce qu'on a entendu les attaques et les sort et puis l'un d'eux est apparut devant nous. Il a lancé son sortilège et Dick m'a poussé et à reçut le sort à ma place.»
« Ok. Je vois. »

Oui et non, c'est vrai que c'est plus une façon de parler mais d'une certaine façon … Je crois que je m'attendais à ce qu'elle me dise quelque chose comme ça alors oui, je peux imaginer la scène, et éventuellement ce qu'elle peut ressentir. Ça ne m'est jamais arrivé de perdre quelqu'un de cette façon mais certains de mes frères ont été blessé en essayant de m'éviter de me faire tuer, et réciproquement. Quand on tient à quelqu'un c'est souvent comme ça que ça fonctionne et c'est tout. Le truc c'est qu'à sa place, je pense que c'est à lui que j'en voudrais et pas à moi. Enfin si, aussi, surement mais ...

« A sa place, t'aurais fait quoi ? »

Mes yeux bleus droit dans les siens, aucune chance qu'elle esquive. Le ton reste calme évidement, ça n'est pas une attaque.

« C'était son choix Marlone, et tu dois le respecter, l'accepter. Je me doute que ça doit être difficile pour toi, d'autant plus qu'il a décidé à ta place, mais t'es vivante et pas lui alors ne serait ce que pour ce qu'il a fait tu dois te ressaisir et vivre à fond, vivre pour lui. Je ne dis pas qu'il faut que tu le fasses tout de suite, loin de là. Prends le temps dont t'auras besoin parce que faire semblant ça rime à rien et qu'un deuil ça doit se faire de la bonne manière, mais il a suivi son instinct et ça n'est pas de ta faute. Ça n'est pas de ta faute s'il est mort, c'est simplement grâce à lui que tu es toujours en vie. »

Et ça, à mon sens, ça fait toute la différence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Ven 3 Jan 2014 - 18:07


If we burn, you burn with us

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Cameron & Marlone

Raconter comment ça c'était passé n'avait pas été simple, mais ça m'avait fait du bien au final. Le dire à voix haute était différent de l'avoir dans la tête, mais ça rendait le tout trop réel. Ça ne serait pas indéfiniment si dur à admettre la vérité, à admettre l'évidence qu'il n'était plus là, qu'il ne serait plus jamais là et que je n'entendrais plus sa voix.  Il n'avait pas tellement répondu à ma question et s'est sans doute parce qu'il devait encore avoir du mal à la supporter cette absence. Je n'ai pas essayer d'en savoir plus, c'était son choix de ne pas en dire plus, de ne pas vouloir évoquer tout ça. Moi-même je ne sais pas si plus tard j'aimerais en parler.

Ce que j'aurais fait si j'avais été à sa place? La même chose sans aucun doute. J'aurais évalué la situation et j'aurais préférer y passer plutôt que se soit lui qui meurt, même si c'était fou et que je ne savais pas ce qu'il y avait après la vie, mais personne n'est jamais revenu alors ce n'est qu'une épreuve de plus à passer et je l'aurais sans doute fait pour n'importe qui d'autres.

« J'aurais fait la même chose.»


C'était la première fois que je me rendais compte de ça. Ça ne changeait pas grand chose en soit, mais je prenais un peu conscience que ça aurait pu m'arriver, qu'il l'avait fait pour les mêmes raisons que les miennes, mais ça n'enlevait pas le fait que je me sente coupable et quoi que Cameron puisse dire, j'avais toujours ce sentiment là qui ne me quittait pas. Ça n'aurait pas du se passer comme ça, j'aurais du tenter de l'en empêcher, de lui dire de faire attention, de faire quelque chose au lieu de ne pas réagir.

« Je n'ai rien fait pour l'empêcher. J'aurais pu empêcher que ça arrive, je le sais.»


Je ne sais pas comment j'aurais fait, mais j'aurais du faire quelque chose, je n'avais pas tout de suite compris ce qui arrivait, bien sur, mais je suis à serdaigle, j'aurais trouvé une solution quand même. Je sais bien que je ne suis pas le meilleur élément des bleus, mais je sais quand même résoudre pas mal d'énigme, je suis intelligente à ma façon certes sinon je ne serais pas chez les bleues alors je m'en voulais surtout pour ça. C'était arrivé si brusquement que je n'avais tout simplement pas pu réagir.

Je suis vivante et lui ne l'est pas. Cameron avait beau essayer de ne pas me faire culpabiliser, ça ne marchait pas vraiment. Je ne retenais que les mots qui me rendait encore plus coupable. Il avait évidement raison sur certains point, mais je n'étais pas sur que Dickson avait réellement choisi de se sacrifier parce que c'était ce qu'il avait fait, ça avait été un sacrifice. Il me faudrait du temps, mais combien de temps pour l'accepter ? Pour le moment c'était encore trop frais, mais parfois je me disais qu'il ne voudrait pas que je passe ma vie à ça. C'est grâce à lui que je suis toujours en vie.

« Je le sais, mais je ne peux pas m'empêcher de me sentir coupable de l'être. »


C'était mi qui devrait être à sa place, moi qui devrait être enterrée.  





Dernière édition par Marlone P. Weston le Mar 7 Jan 2014 - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Ven 3 Jan 2014 - 20:39

Parler de la mort en elle même est une chose mais parler de celle d'un être cher en est une autre. Parler des circonstances c'est encore pire. Après la disparition de Sullivan je n'ai pas le souvenir d'avoir évoqué les faits avant un long moment mais d'un autre côté j'étais difficilement abordable et ce pendant quasiment une année. Oh bien sur mes frangins ont essayé de me secouer parfois mais ils ont rapidement compris que c'était peine perdu et qu'il n'y avait pas vraiment d'autre solution que de me laisser faire tel que je l'entendais. Et seul. Ma revanche, sa vengeance, je les voulais pour moi tout seul et je m'en cognais pas mal d'y laisser des plumes ou même carrément ma propre peau. C'est comme … comme si je n'avais plus peur de rien, comme si rien ne pouvait m'arrêter. Oui, par moment je me suis senti indestructible, pas une seule once d'hésitation dans mes pensées et gestes, j'étais devenu une machine de guerre. Je ne regrette rien de tout ça, je sais que je devais en passer par là pour … passer à autre chose mais je me répète, je ne peux pas encourager Marlone a prendre la même voie que moi à l'époque. J'étais plus jeune quelle, ça n'est pas une question d'âge ni même de sexe, mais simplement de recul quand bien même je sais pertinemment que je referais exactement la même chose si ça se produisait aujourd'hui. C'est simplement … mon bon sens, ma conscience.

La culpabilité … Oui c'est difficile de vivre avec, surtout dans des circonstances comme celles ci j'imagine. J'imagine, et pas je comprends, parce que je ne peux pas me mettre à sa place. Personne ne le peut. Est ce qu'elle part un jour ? On ne s'habitue pas à l'absence comme on dit, mais on vit avec, alors en théorie elle n'oubliera jamais, ça restera toujours là dans un recoin de sa tête et de son cœur mais …

« Je le sais, mais je ne peux pas m'empêcher de me sentir coupable de l'être. »

Un soupir s'évade d'entre mes lèvres alors que mes yeux bleus se posent un instant sur le lac. Je me sens impuissant et quand bien même je sais que rien ni personne ne pourra changer ce qu'il s'est passé, je n'aime pas cette sensation. Néanmoins je suis parfaitement conscient d'une chose et comme je ne suis pas certain que ça soit son cas, je me permets.

« Y a que toi qui pourra changer ça ou pas. »

De nouveaux mon regard cherche le sien. Il n'est pas dur, simplement sérieux. Que ça soit conscient ou pas, personne ne pourra décider à sa place, ça c'est une certitude. Ça ne se fera probablement pas du jour au lendemain, ça prendra peut être même des mois ou des années, mais si un jour elle passe à autre chose elle ne le devra qu'à elle même, quand bien même elle aura rencontré des personnes qui auront pu l'aider d'une manière ou d'une autre. C'est ma façon de voir les choses en tout cas et je ne dis pas que c'est le reflet exact de la réalité. Juste une impression, un ressenti.

« Je sais pas quoi te dire de plus, chacun fait son deuil d'une manière différente j'imagine, et comme il le peut surtout. »

Y a pas de science exacte pour ces trucs là, ça se saurait si c'était le cas, et pas de solution magique non plus. On fait ce qu'on peut et c'est tout. Point barre.

« J'espère que ça ira mieux en tout cas, et puis si un jour ça va pas, si t'as besoin de parler, tu sais où me trouver. »

Faudra que tu t'en sortes toute seule, comme une grande, mais ça veut pas dire pour autant que tu peux pas aller vers les autres et si c'est plus simple pour toi d'en parler avec quelqu'un comme moi, qui connait ça et qui surtout n'est pas dans tes amis les plus proches alors y a pas de problème, je serai là si je peux aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Mar 7 Jan 2014 - 12:55


If we burn, you burn with us

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Cameron & Marlone

«Y a que toi qui pourra changer ça ou pas.» Je tourne la tête vers lui, mes yeux rivés sur les siens. Je ne m'étais jamais dis qu'un jour il m'aiderait à aller mieux, mais c'est ce qu'il essaie de faire et je trouve ça plutôt sympathique de sa part. Je ne pourrais pourtant pas oublier cette culpabilité du jour au lendemain, il me faudrait un peu de temps. Le temps que tout ça se remette en ordre. Je commence à voir les choses d'une autre façon, mais j'ai encore peur de l'oublier et cette hantise me fait penser à lui tout le temps.

« J'ai peur de l'oublier.»


Je ne sais pas si lui a vu les choses de cette manière, s'il a eu cette peur là ou non, mais peut-être qu'il pourra me rassurer sur ce point. Je sais au fond de moi que je ne pourrais jamais l'oublier, qu'il fait parti intégrante de ma vie, mais je ne peux pas m’empêcher de me dire que penser à autre chose m’enlèvera son image de mon esprit. C'est sans doute stupide, mais je n'ai jamais connu la mort avant lui alors des tas de questions m'assaillent.

Chacun fait son deuil d'une manière différente, lui qu'avait-il fait? Il n'en parlait pas tellement, ce que je comprenais bien sûr, mais j'aurais aimé qu'il me dise quoi faire. Je crois que j'ai besoin de quelqu'un pour m’épauler et surmonter tout ça, toute seule c'est bien trop dur. Connor se foutrait encore de moi s'il entendait ça, mais je n'en ai rien à faire de lui après tout ce qu'il m'a dit je ne pourrais jamais ni lui faire confiance ni l'apprécier, quand bien même j'aurais pu lui donner une autre chance. Je n'ai rien ajouter, ne sachant pas quoi lui répondre à ça.

J'ai eu un petit sourire lorsqu'il m'a dit que si j'avais besoin de parler il serait là. C'était bon à savoir. Je ne m'étais pas trompée sur son compte, il était non seulement très mignon, mais très gentil aussi, même si ce n'est sans doute qu'une partie de lui que je vois aujourd'hui, mais tout ça me plaît assez et c'est juste dommage qu'il ai fallut ce drame pour que je le remarque, enfin je l'avais déjà remarquer avant, mais lui pas vraiment et puis pour le moment, ce n'est plus tellement aux garçons que je pense, si ce n'est à mon meilleur ami évidement. Je devrais penser à recommencer comme avant, à m'enticher du premier venu, mais je n'ai plus vraiment envie de jouer à ça. J'ai réellement envie d'une belle histoire, mais ce n'est pas maintenant que ça arrivera, pas tant que je ne me serais pas remise de la perte de mon meilleur ami.

« Merci, d'autres n'ont pas eu cette finesse d'esprit et c'est rassurant de voir que tout le monde est différent. »


J'ai incliné la tête pour le remercié, évidement il y a Adrianna qui me soutenais, mais en ce moment je la trouvais un peu ailleurs, on ne s'était pas encore réellement parler depuis la rentrée et j'aurais aimé qu'elle soit là avec moi, mais je comprenais aussi que cette rentrée était synonyme de changement, alors je ne lui en tenais pas rigeur et puis entre meilleure amie on finirait bien par se croiser d'ici là, puis je n'ai pas envie qu'elle me voit dans cet état non plus, je l'ai tellement habituée à mieux venant de moi. Tout ça allait être bien dur à surmonter, mais je sais que je ne suis pas seule.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7759
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   Mar 7 Jan 2014 - 21:58

Aide toi et le ciel t’aidera. Aide ton prochain. Qui est ce qu’on doit aider dans tout ça ? En ce qui me concerne j’y vais au feeling mais je n’ai pas vraiment l’âme d’un sauveur ou d’un preux chevalier. Je suis moi et c’est déjà pas mal. Je fais ce que je juge bon et juste au moment où je le sens et c’est ce qu’il se passe actuellement. Je ne me sens ni responsable ni obligé de faire ce que je suis entrain de faire, c'est-à-dire si ce n’est remonter le moral de Marlone au moins l’aider un peu en partageant avec elle mon expérience et en essayant de lui faire comprendre que cet état de douleur constante mélangé à d’autres émotions négatives ne restera pas éternellement. L’homme dans sa grande majorité est programmé pour vivre et agit donc en conséquence. Vivre, survivre, les notions sont larges et divergent mais même si on connait tous des moments plus difficile que d’autres, on s’accroche. Il y a des ratés, c’est un fait, et certains ne se remettent jamais totalement voir même choisissent la solution la plus extrême mais … au risque de taper dans le cliché, il faut savoir donner du temps au temps. En ce qui me concerne je ne suis pas passé à autre chose en un seul jour, loin de là, mais comme je viens de le lui dire chacun vit les choses comme il le peut.

Il n’empêche que même si ça ne changera rien au fait j’ai l’impression que ma présence et notre discussion lui fait du bien alors tant mieux, mission accomplie. Ça n’était pas un but en soit, j’ai simplement suivi mon instinct, mais ça fait plaisir c’est plutôt clair. Regardez moi cette bouille, elle est bien plus mignonne quand elle sourit non ? J’espère bien que tu te remettras à chanter ma belle, et des trucs plus gais, je suis sur que les parchemins n’attendent que ça là haut.

« Merci, d'autres n'ont pas eu cette finesse d'esprit et c'est rassurant de voir que tout le monde est différent. »
« J’suis formidable, tu peux le dire clairement tu sais. »

Vous n’alliez quand même pas croire que j’allais rester sérieux tout du long de cette conversation ? Hey, je dois vous rappeler qui je suis ou quoi ? Cameron le Magnifique n’est pas mort ! Il s’est juste un peu calmé mais il est toujours bien là, quelque part, près à ressortir quand le moment est le bon et je trouve que celui ci est parfait. Blague à part, je crois que les gens ne se rendent simplement pas compte. Est ce qu'on peut leur en vouloir ? Peut être, peut être pas, je ne me lancerai pas dans ce débat ou en tout cas pas maintenant. Chacun son histoire, j'imagine qu'on ne peut pas attendre des autres qu'ils comprennent et ça n'est pas eux de vivre les choses de toute façon.

« Aller, je vais te laisser digérer tout ça maintenant, mais t’hésite surtout pas venir me voir quand t’as envie ou besoin. »

Je me lève tout en lui offrant un sourire et contourne le banc après avoir posé ma main sur son épaule quelques secondes dans un geste se voulant réconfortant et puis au bout de quelques pas je m'arrête et me retourne.

« Au fait, tu l’oublieras pas. »

Oh bien sur au fur et à mesure les contours de son visage vont devenir flous, le son de sa voix ne sera plus qu’un lointain souvenir, mais que ce soit par son absence ou sa présence abstraite il aura toujours une petite place dans ta vie. Je ne sais pas si c’est le reflet exact de la réalité mais c’est la façon dont moi je vis les choses en tout cas. Des exemples j’en ai d’autres, je doute par exemple que Jill est oubliée sa petite sœur, ou même Enzo et Derek leurs parents, Emily et Stan, etc … La liste est bien trop longue quand on y pense mais c’est comme ça, c’est la vie et la mort en fait partie. On y passera tous un jour où l’autre. Amen !

Un dernier sourire, un clin d’œil, et j’ai repris mon chemin tranquillement sur les bords du lac dans le silence et le calme le plus total.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone   

Revenir en haut Aller en bas
 
But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» But you won't see me fall apart, cause I've got an elastic heart ▬ Marlone
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]
» « why do we fall ? » ◊ ANGEL.
» Fall Out Boy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole. :: ─ Le lac.-
Sauter vers: