AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Two months ago.... •• Killie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1503
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Two months ago.... •• Killie   Mar 26 Nov 2013 - 12:44

Samedi 20 septembre, dans la nuit.



*Flash-back*
Je suis désolé, je n'ai pas pu la sauver... je Il ne put pas finir sa phrase qu'il se faisait secouer comme un prunier par la mère d'Elinor qui  sanglotait tellement qu'il ne comprit absolument pas ce qu'elle venait de lui dire, sûrement qu'elle lui demandait plus de précisions. A ce moment-là, il avait juste envie de lui répondre qu'il n'en savait rien, histoire d'être libéré de cette emprise, la voir dans cet état le mettait plus que mal à l'aise, et déjà qu'il se sentait coupable de ne pas avoir pu la sauver cette situation n'arrangerait rien. Il inspira profondément avant de planter son regard dans celle de l'adulte. Une élève lui a jeté un stupéfix, et quelques instants après un sort... disons perdu l'a fait cogner contre une fenêtre. Elle n'a pas souffert. le tout dit avec le timbre de voix le plus neutre possible, comme si cela  ne lui faisait rien. Mais même à elle; même à elle il n'avouerait jamais qu'il voyait encore et encore cette scène la nuit, comme si elle le hantait... avec le temps, cela se calmerait certainement. Je te promets que je la vengerai... et qu'Elle le payera le centuple. A côté, la mort  pourrait lui bien douce. Il n'avait pas de plans, ils lui viendraient peut-être dans l'été, mais Twain le payerait, il ferait de sa vie un enfer. Il l'avait promis à la mère d'Elinor, et il comptait bien ne jamais trahir cette promesse. Jamais.
*fin flash-back*




Troisième étage, installé contre la fenêtre où  Elinor avait perdu la vie, Connor était complètement  plongé dans ses pensées. Depuis combien de temps est-ce qu'il était là ? Une heure, deux heures, quelques minutes ?! Il n'aurait su le dire... la seule chose dont il était certain c'est qu'il faisait nuit noire dehors, il devait être vingt-deux ou peut-être vingt-trois heures, difficile à dire. Il se leva en se faisant craquer allègrement le cou. Peut-être qu'il était temps de retourner dans la salle commune des Bleus, mais il n'en avait pas envie, il aurait également pu passer voir ce qui se passait chez les Verts histoire de discuter avec Derek ou son cousin et quelques autres personnes.... mais au final, il n'en avait pas spécialement envie non plus. Être seul, aujourd'hui, ce soir-là c'était peut-être ce dont il avait besoin. Deux mois, deux mois jour pour jour qu'elle était morte, peut-être même heure pour heure, et... il n'arrivait toujours pas à se faire à cette idée,  il en voulait toujours à mort à Caitlyn et comptait toujours lui pourrir la vie (encore plus qu'à l'ordinaire). Il la haïssait, il la haïssait tellement. La voir tout à l'heure à l’entraînement de quidditch, lui avait donné de sérieuses envie de meurtres, mais devant témoin ce n'était pas bien malin, d'autant plus qu'il était loin, très loin même de faire l'unanimité au sein de l'équipe. Heureusement qu'il se débrouillait bien en tant que gardien, sinon il était à peu près certain qu'il se serait fait virer comme un malpropre.

Soupirant doucement, il passa une main sur le rebord de la fenêtre qui avait à présent retrouvé sa couleur d’origine, mais rien qu'en fermant les yeux, il pouvait encore le voir imbibé de rouge sang. Celui de son ex petite amie. Il savait qu'il tournait en rond et que si ça continuait ainsi il allait finir par  devenir dingue à ressasser encore et encore tout cela, mais il n'arrivait pas à passer à autre chose, même si en apparence il faisait semblant de tout gérer dans la réalité, dans son fort intérieur c'était totalement autre chose. Il s'en voulait de ne pas avoir pu la sauver, comment est-ce qu'il avait pu être aussi mauvais sur ce coup-là ?! Et puis, s'il l'avait écouté, s'il était resté dans la salle commune des verts, elle ne serait pas allée le chercher, elle serait certainement toujours en vie à l'heure actuelle... ou pas.  Il nageait totalement entre sa propre culpabilité et sa haine pour Twain (oui again)... et alors qu'il allait se remettre en route vers la Tour des Ravenclaw, un bruit qui arrivait vers lui attira son attention. Il en oublia totalement toutes ses noires pensées et saisit sa baguette prêt à attaquer, ou à se défendre si c'était nécessaire....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3675
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Sam 4 Jan 2014 - 1:38

~ Two months ago ~
Samedi 20 septembre 2014
Connor Tveit && Killian T. E. Calgarry
« Putain mais il va pas en louper une ? »

Ok, j'ai vu à sa tête qu'il valait mieux pas que je m'excite toute seule à ce sujet, parce qu'il aime toujours le rouge et n'a pas l'intention de laisser ça les séparer, d'accord. Mais sérieusement, il mérite des baffes – encore – même si... ok, je suis pas la personne la mieux placée pour faire la morale. Le grand bleu a rien dit – merci d'ailleurs – mais vu comment moi j'ai réagi quand on s'est disputés avec Caem, c'est effectivement l'hôpital qui se fout de la charité, alors je me suis mordu la langue et je me suis rassise à côté de lui. Et pour le coup, ça me trotte dans le crâne sans cesse. Alors évidemment, quand le Grand Schtroumpf a fini par ajouter un truc du genre « et si j'étais pas arrivé tout de suite, je les aurais retrouvés comment ? », j'ai pas pu garder le silence. Non, Raf, tu pars pas sur ce terrain là, tu te fais plus de mal qu'autre chose et au fond... T'en sais rien. Merci Enzo pour m'avoir fait voir les choses sous cet angle-là d'ailleurs. Mais il a raison, si ça se trouve, Doryan aurait continué, et puis il se serait repris en réalisant ce qu'il était en train de faire. Après tout, quand le Raven a débarqué, il s'est arrêté direct et a repoussé l'autre bleu, non ? Bref... Je cautionne pas, loin de là, d'autant que contrairement à moi, il venait clairement pas de se faire jeter par son petit-ami, mais n'empêche que dans un certain sens, je comprends la démarche de mon camarade gryff. Mais ça veut aussi dire plusieurs choses : que le rouge ne va pas bien, déjà, ce dont j'avais un petit aperçu sans trop savoir ce qu'il se passait exactement. Et que Tveit est aussi et définitivement véritablement une enflure. Comprenons-nous bien, je m'en contrefous qu'il craque sur un mec. Je m'en contrefous aussi qu'il craque sur un mec déjà maqué. Je suis toujours partie du principe que tant que les gens étaient consentants, chacun faisait ce qu'il voulait. Par contre, ce que je cautionne absolument pas, c'est cette façon qu'il a eu d'accueillir Raf. Parce que oui, ça aussi il m'en a parlé, et je crois bien que j'ai dû poser la question, de toute façon : comment ils ont réagi à ton arrivée ? Ca m'a rassurée, quand même, de savoir que Do' s'est senti mal. Comme quoi tout n'est pas à jeter, oui je sais, je suis au courant depuis un moment en fait, même si je me fais un malin plaisir de toujours rejeter le truc genre il est aussi pourri qu'il voulait bien le faire croire à la base. Je suis tout à fait consciente que c'est pas le cas, tout autant qu'il pourrait sans doute partir dans le même genre de considération à mon égard en fait. C'est trop bizarre de réaliser qu'on se ressemble un peu beaucoup tous les deux en fait, mais passons. Non, ce qui est absolument détestable, ça a été cette façon qu'a eu Connor d'accueillir Raf avec un sourire en coin, l'air de rien, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde qu'il soit en train de peloter, déshabiller et rouler des palots à son mec. Non mais sérieusement ? Tu vois que ça fout le bordel et... Bah ouais, évidemment, t'es jamais autant heureux que quand tu détruis le petit monde de quelqu'un d'autre, hein ? Bordel, lui, il perd clairement rien pour attendre.

Alors évidemment, je pense pas à ça H24, faut pas déconner. Seulement quand je vois l'air dépité de Raf. Ok, depuis, il l'a retrouvé son petit rouge, ou au moins ils ont fini par crever un peu l'abcès. Ils s'aiment ces deux grands dadais, c'est... à peu près aussi dingue que mon russe et moi, ouais, la ramenez pas. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure, ils sont jamais autant malheureux que quand quelque chose les sépare. Alors oui, j'ai vraiment envie d'en coller une à Doryan parce qu'il a définitivement joué au con, mais... L'erreur est humaine, hein ? Et puis le Grand Schtroumpf apprécierait pas trop que je refasse le portrait de son homme. Bon ok, pour être parfaitement sincère, je suis en rogne, un peu, mais j'ai surtout envie de comprendre et je crois que même si pour l'instant, je suis restée dans mon coin, je vais finir par l'arrêter à la sortie d'un cours et le tanner jusqu'à ce qu'on cause, pour de vrai. Je sais que c'est pas toujours facile de parler réellement à la personne qu'on aime, qu'on a peur du jugement, et qu'on se dit qu'il vaut mieux taire les choses, que ce que l'autre ignore ne peut pas le blesser. Mais c'est faux. Et va falloir qu'il le comprenne. Je doute qu'il ait envie d'entendre ça venant de moi, mais ça par contre, ça me passe carrément au-dessus. Et pour le coup, je crois que j'ai un peu saoulé Caem à ce sujet, pour qu'il finisse par me dire que je devrais peut-être aller lui parler, si ça me tenait tellement à cœur.

Evidemment, mon Hufflepuff a raison. Et du coup, je me dis que demain, sans faute, je vais aller dire deux mots à Doryan. Après l'entraînement, par contre, y a des priorités. En attendant, j'ai donc passé la soirée chez les jaunes, avec Caem, et je serai bien restée là-bas, mais c'est pas vraiment comme si la salle commune ou leur dortoir offrait beaucoup d'intimité... J'ai fini par me décider à abandonner les bras de mon homme, j'ai salué Keza et Kay qui se trouvaient encore là – et ignoré ostensiblement Lukas quand il est passé plus tôt – et après avoir juré que je ferai attention en remontant, j'ai émergé des tonneaux. Je m'inquiète quand même vachement moins de me faire prendre après le couvre-feu, faut bien avouer, mais j'ai quand même pas spécialement envie de faire perdre des points à ma maison, ou de me retrouver collée – pas comme si ça m'était jamais arrivé, mais bon, y a plus drôle comme moyen d'occuper un dimanche ou les soirées à venir. Je suis donc passée en mode furtif dans les couloirs, jusqu'à ce que je le vois lui. Juste le type qu'il ne fallait pas.

Ce mec, je l'aimais déjà pas à la base, clairement. Et en même temps, vu nos opinions respectives, ça n'a rien de bien étonnant. Bon, j'admets qu'il peut avoir du charme si on s'en tient qu'au physique, mais manifestement, je dois être plus difficile que Do', parce que... non mais sérieusement, entre Raf et lui, y a pas photo quoi. Et puis, encore une fois, ses opinions et son caractère de merde n'aident pas. Est-ce que j'aurais pu passer outre tout ça, avant Raf et Caem, quand je me tapais un peu tous ceux qui me plaisaient ? Bonne question. A vrai dire, je crois que non, quand même pas. Trop eu envie de lui en coller une pour profiter de son corps. Bref, il partait déjà mal, mais après ce qu'il avait fait, ou plus exactement, ce qu'il avait osé dire alors qu'il était surpris sur le fait, c'était juste mille fois pire encore. J'ai pu être une salope avec certaines parce que j'ai couché avec des mecs qu'étaient pas forcément célibataires, s'ils venaient vers moi, d'accord, mais jamais je me suis permis ce genre de comportement face à la nana qui ne m'avait rien fait. Connard, donc, jusqu'au bout. Alors là, alors que je viens de prendre la résolution d'aller faire le point avec Doryan, croiser sa route à lui... Bah c'est pas fait pour que je garde mon calme. Déjà que d'ordinaire, je démarre au quart de tour pour rien alors...

Je l'ai vu, j'ai serré les poings, mon sang s'est clairement mis à bouillir instantanément – ça se saurait si j'étais sanguine, voyons... – et je me suis élancée pour lui coller mes phalanges crispées sur la joue, sans préambule. Rien à battre que ça soit déloyal de le prendre par surprise comme ça c'est pas comme si la loyauté faisait vraiment partie de son vocabulaire, de toute façon...


Dernière édition par Killian T. E. Calgarry le Mar 14 Jan 2014 - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1503
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Lun 6 Jan 2014 - 12:29

Pourquoi elle ? Pourquoi est-ce qu'il avait fallu que ce foutu tombe pile sur elle ?! Il y avait tant d'espace dans ce château, un sort perdu... Il ferma les yeux. Il avait beau essayer de penser à autre chose, il n'y arrivait pas, il avait l'impression de revivre quasi continuellement le même calvaire, les même questions, la même soirée, les mêmes images. C'est vrai, qu'Elinor était loin d'être innocente, c'est vrai qu'elle avait torturé des gens, tout comme le cousin du bouclé... mais au final elle restait quand même une adolescente. Au final, ce que la plupart des anti-sup avaient oublié, c'est qu'eux aussi avaient été emprisonnés pendant deux ans au château. Pas dans les mêmes conditions, il en était certain, mais lui -ou Elinor- n'y était pour rien s'il pensait les mêmes choses que les supérieurs. Elle ne méritait pas de mourir, surtout pas de cette façon, surtout pas sans se battre. Quitte à y laisser la peau, elle aurait certainement voulu un beau duel, pas un sort ridicule suivi d'un autre. Pas un coup de sort.
Il allait devenir dingue, c'était certain. Mais un bruit attira son attention, et il se mit sur ses gardes, il ne donnait pas forcément très cher de sa peau suivant la personne qu'il aurait en face...


Connor se rendit bientôt compte qu'il s'agissait d'une Griffy qu'il se serait bien passé de rencontrer. Il la connaissait pour être une teigneuse... et pas forcément des plus pacifiques. D'ailleurs, avant qu'il ait le temps de dire "ouf", voilà que cette furie lui avait envoyé son poing sur sa joue. Surpris et un peu déséquilibré, il se cassa la tronche par terre, avant se de se relever aussi rapidement que possible tout en se massant douloureusement l'endroit où elle avait frappé. Tveit garda sa baguette en main, mais plus du tout dans l'optique d'attaquer, juste pour se défendre en cas de nécessité. T'es vraiment pas seule dans ta tête Calgarry ! Pourquoi tu m'as frappé ?! Bon qu'on lui foute un coup parce qu'il avait des choses pas très gentille, ça oui, il avait l'habitude, il le supportait plutôt bien et même mieux, il s'en amusait. Il adorait leur montrer à quel point ils ne savaient pas se contenir, à quel point ils étaient faible, il s'était bien amusé avec Marlone surtout qu'elle ne frappait pas franchement fort... ici, il avait du mal à saisir le pourquoi du comment du coup. Tu sais que ça ne se fait pas de frapper les gens, sans raison ?! Petit sourire, avant qu'il rajoute J'espère pour toi que demain je n'aurais pas marqué, ça serait dommage que j'ai à expliquer qu'une espèce de furie m'a cogné sans raison.... Nouveau sourire, un peu plus grand et finalement il rangea sa baguette. Il jugea qu'il n'en avait plus besoin, peut-être à tord mais bon....

Se rapprochant d'elle, il plongea son regard dans celui de la Rouge avant de lui demander Bon alors la furie, t'as quelque chose à dire, ou je dois deviner ?! Bon alors... Je ne me rappelle pas avoir été particulièrement désagréable avec toi, ou un des trucs qui te servent de potes... Il se tut quelques secondes, avant d'avoir une illumination Oh, oh, oh attends. Tu vas pas me dire que tu rumines ce coup, depuis que j'ai embrassé Doryan ? Et ben, t'es encore plus hystérique que je le pensais à la base... Il se passa une main dans les cheveux Sérieusement, déjà ça ne te regarde pas, et en plus oui je l'ai embrassé, je n'aurais pas du blablablabla.... mais je n'ai pas violé Doryan que je sache, il était aussi consentant que moi. Que ça te plaise ou non, que ça fasse plaisir ou non à Rafael. Il se racla doucement la gorge. Bon alors quoi, Paley ose pas me frapper, il est venu se plaindre et t'as décidé de le venger, hum ?! Il soupira avant de souffler Pathétique ! Bon maintenant quoi ?! Il ne savait plus quoi dire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3675
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Sam 18 Jan 2014 - 18:24

~ Two months ago ~
Samedi 20 septembre 2014
Connor Tveit Calgarry && Killian T. E. Calgarry
Si je pouvais lire ses pensées, je lui répliquerai sans doute vertement que pour ce qui me concernait, j'étais tout à fait consciente que tout le monde était aussi prisonnier ici, mais que c'était pas pour ça que je cautionnais leur vision rétrograde, discriminatoire et juste aberrante à mes yeux. Comment pouvait-on simplement envisager de stigmatiser des gens par rapport à leur naissance. T'es peut-être sang-pur, mais ça t'empêche pas d'être complètement con, hein... Enfin bref. A côté de ça, j'étais clairement pas ravie du nombre de personnes qui avaient laissé la vie dans cette histoire, pour ce qui me concerne, j'ai tué personne. J'ai cassé des gueules, d'accord. Pétrifié pas mal de monde, blessé aussi. Mais tué, non, jamais. Je refuse ça, je l'ai pas fait quand j'en aurais eu l'occasion avec la bibliothécaire tarée, et j'ai pas l'intention de le faire dans un autre cas de figure. Sans doute que j'ai eu pas mal de chance, parce que si c'était ça ou y laisser ma peau, peut-être bien que j'aurais fini par le faire. Plus encore si c'était tuer quelqu'un ou le laisser tuer C.C., Caem, Eno ou Raf d'ailleurs. Mais bref, c'est pas arrivé.

Par contre, mes nerfs ont été mis à rude épreuve, et la patience a jamais été ma plus grande qualité. Ni la tempérance. Lui, c'est un connard fini, je le savais déjà. Mais non content de dénigrer ceux qui n'ont pas le même sang que lui, il prend un malin plaisir à faire chier son monde et il a touché à qui il ne fallait pas. Alors non, j'ai pas eu l'intention de lui laisser l'occasion d'en placer une et je l'ai frappé sans prévenir. Et après ?

« T'es vraiment pas seule dans ta tête Calgarry ! Pourquoi tu m'as frappé ?! »

Sourire carnassier absolument pas amical, mais alors pas du tout. Mes yeux lancent toujours des éclairs.

« Tu sais que ça ne se fait pas de frapper les gens, sans raison ?!
- Qui te dit que j'ai pas mes raisons ?
- J'espère pour toi que demain je n'aurais pas marqué, ça serait dommage que j'ai à expliquer qu'une espèce de furie m'a cogné sans raison....
- Oh mais je répète, j'ai mes raisons. Et je t'en prie, explique à tout le monde que ce sont mes poings qui ont marqué ta petite gueule, ça sera un plaisir. »

Quand il s'est rapproché, je suis restée droite comme un i, immobile et fière face à lui.

« Bon alors la furie, t'as quelque chose à dire, ou je dois deviner ?! Bon alors... Je ne me rappelle pas avoir été particulièrement désagréable avec toi, ou un des trucs qui te servent de potes...
- C'est ça, fais marcher tes neurones, il paraît que t'es chez les bleus, ça doit pas être complètement pour rien...
- Oh, oh, oh attends.
- Ca percute ?
- Tu vas pas me dire que tu rumines ce coup, depuis que j'ai embrassé Doryan ? Et ben, t'es encore plus hystérique que je le pensais à la base... »

Mon poing s'est serré à nouveau. T'en veux vraiment un autre tout de suite, ou bien ?

« Sérieusement, déjà ça ne te regarde pas, et en plus oui je l'ai embrassé, je n'aurais pas dû blablablabla.... mais je n'ai pas violé Doryan que je sache, il était aussi consentant que moi. Que ça te plaise ou non, que ça fasse plaisir ou non à Rafael.
- Soyons clairs. Que t'embrasse un gars déjà maqué tant que, comme tu le soulignes, tu l'as pas violé, j'en ai rien à battre. Mais que tu prennes un malin plaisir à sciemment enfoncer le clou devant le mec trahi, ouais, ça, ça me dégoûte. Ca et tout le reste de ta petite personne habituelle. C'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase faut croire, ça faisait longtemps que ça me démangeait. »

Je l'aurais bien planté là, avec sa joue endolorie, sans doute en le bousculant volontairement au passage, mais... Evidemment, il a fallu qu'il ouvre encore sa gueule.

« Bon alors quoi, Paley ose pas me frapper, il est venu se plaindre et t'as décidé de le venger, hum ?! Pathétique ! Bon maintenant quoi ?! »

Maintenant t'en reprends un autre dans la gueule. Il a à peine eu le temps de finir sa phrase, en fait, que mon poing est à nouveau parti. Après quoi je l'ai attrapé par le col pour le plaquer contre le mur avoisinant. Pathétique, hein ? Ca, c'était juste trop. Je peux définitivement pas le laisser insulter le Grand Schtroumpf.

« Retire ce que tu as dit sur lui tout de suite ! »

J'ai prononcé ces mots un par un, avec une lenteur parfaitement étudiée trahissant tout autant que mon ton de voix la rage qu'il induisait.

« Tu n'imagines même pas à quel point tu as de la chance que Raf soit un type aussi exceptionnel. Tu crois supérieur à lui parce que ton sang est pur ? Mais pauvre type, tu ne lui arrives même pas à la cheville, ni par le corps, ni par l'esprit, et encore moins par le coeur. Tu crois qu'il n'ose pas te frapper, qu'il aurait peur de le faire ? Mon pauvre, t'es tellement loin de la vérité ! Il est beaucoup trop intègre et droit pour ça, et heureusement pour toi, parce que c'est pas juste un joli cocard que t'arborerais sinon ! »

Je reprends un instant mon souffle, et enchaîne encore, furibonde.

« Pas de bol pour toi, je suis beaucoup moins gentille et douce que lui. Tu sais qu'il refuse purement et simplement de t'en tenir rigueur, lui ? Dommage pour toi, j'ai pas le pardon aussi facile, et certainement pas pour tes remarques mesquines, et ton petit air supérieur et ravi de foutre la merde dans sa vie. »

Je l'ai relâché d'un coup, et j'ai reculé d'un pas. Sur mes gardes, aussi, parce que je m'attends à ce qu'il réagisse, qu'il cherche à se venger de mes coups et de mes mots. Mais vas-y, je t'attends... et je te jure que si tu fais encore le moindre écart concernant le Grand Bleu, je serais beaucoup moins calme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1503
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Lun 20 Jan 2014 - 15:40

Cette fille était dingue, totalement dingue ! Voilà la vérité. Elle n'avait plus toute sa tête, elle pourrait certainement aller rejoindre Crawley dans le gang des dérangés ! C'est alors qu'il lui avait demandé pourquoi elle l'avait frappé. Simple, efficace, compréhensible même par une bécasse comme elle. Le sourire qu'elle lui jeta un guise de réponse était à faire froid dans le dos, mais il n'était pas du genre à se laisser impressionner (enfin pas trop), alors il avait posé une autre question. Qui te dit que j'ai pas mes raisons ? Hum peut-être parce qu'elle n'avait pas donné d'explications... et que visiblement elle ne semblait pas tenir à lui en donner. C'était un argument assez convainquant ça ?! Oh mais je répète, j'ai mes raisons. Et je t'en prie, explique à tout le monde que ce sont mes poings qui ont marqué ta petite gueule, ça sera un plaisir. Humpft. Étrange, comme réplique. Est-ce qu'il était du genre à dire qu'une fille l'avait frappé ? Et bien oui. Il n'y avait pas spécialement de honte à avoir là-dessus... pour lui, cela montrait juste que Killian ne savait pas se tenir, qu'elle ne savait pas se contrôler... et à ses yeux c'était bien pire que de se faire cogner. Chacun son point de vue après tout !

Bientôt, il s'était approché de la demoiselle, en lui demandant s'il devait deviner... Il lui rappela qu'il n'avait pas été spécialement désagréable avec elle ou ses potes ces derniers temps. C'est ça, fais marcher tes neurones, il paraît que t'es chez les bleus, ça doit pas être complètement pour rien... Le brun leva les yeux au ciel C'est sûr que toi tu dois avoir parfois du mal à les faire fonctionner, tes neurones. Et tout en disant cela, il réussit enfin à comprendre pourquoi, elle était si fâchée que cela ! Rafael bien sûr ! Pfiout... cette histoire commençait à dater pour lui, alors c'est vrai qu'il n'avait pas songé à l'autre Bleu en premier lieu. Vu que c'était cette histoire ancienne qui semblait la chiffonner, il décida de mettre les points sur les "i" en lui rappelant qu'il n'avait pas violé Doryan et que le rouge avait même été un peu plus que consentant. Connor était fautif, il voulait bien l'avoué, mais ce n'était pas non plus le seul incriminé; Doryan avait accepté... parce que Rafael ne lui apportait pas tout ce qu'il voulait. Tout simplement... alors quoi ? Il est où le soucis ?! Ce n'était qu'un petit baiser, même s'il fallait bien l'avouer Tveit aurait préféré que ça aille plus loin ! Soyons clairs. Que t'embrasse un gars déjà maqué tant que, comme tu le soulignes, tu l'as pas violé, j'en ai rien à battre. Mais que tu prennes un malin plaisir à sciemment enfoncer le clou devant le mec trahi, ouais, ça, ça me dégoûte. Ca et tout le reste de ta petite personne habituelle. C'était la goutte d'eau qui fait déborder le vase faut croire, ça faisait longtemps que ça me démangeait. Être clair ? Avec plaisir, ça changerait d'ailleurs du début de la conversation où tout n'avait pas été franchement limpide ! Il haussa un sourcil à ce qu'elle dit ensuite. Hum ? Enfoncer Rafael ? Il ne se rappelait pas avoir enfoncé le couteau dans la plaie... il avait juste dit un "ça va" mal placé, mais rapport à tout ce qu'il aurait pu dire, non... il avait plutôt la conscience tranquille à ce sujet-là ! Quant au fait qu'il la dégoutait et bien tant pis pour elle, qu'elle aille vomir ailleurs, ça lui ferait des vacances tiens ! Humhum, je vois, je vois... C'est fou comme on a pas la même notion des choses. Peut-être que je n'aurais pas dû lui demander comment il allait, mais c'est vraiment sorti tout seul.. par contre ce que j'aurais pu faire, c'est justement enfoncer le couteau dans la plaie, mais ce qui a du filtrer de la conversation.... ça n'a pas du être le fait que j'ai assuré à Rafael que Doryan l'aimait et que ce baiser n'était rien pour lui. Pourquoi tout le monde en fait un psycho-drame ?! Sérieusement ??! C'est vrai ça toutes ces histoires pour un baiser c'était franchement ridicule. Bref, et vu que Tveit était lancé il continua en demandant à la demoiselle si Paley n'osait pas le frapper et que c'était pour cette raison qu'elle le vengeait .

Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'un coup de poing s'abatte sur sa tronche à la fin de sa phrase. Sous le choc, et la surprise, il manqua de tomber. Outch. C'est que l'air de rien, elle frappait fort la Rouge. Tveit n'eut même pas le temps de se masser la mâchoire que la furie l'avait plaqué contre un mur  Retire ce que tu as dit sur lui tout de suite !  Léger sourire ironique/sarcastique de la part du Bleu. Je ne vois pas de quoi tu veux parler.... Elle pouvait toujours courir.  Tu n'imagines même pas à quel point tu as de la chance que Raf soit un type aussi exceptionnel. Tu crois supérieur à lui parce que ton sang est pur ? Mais pauvre type, tu ne lui arrives même pas à la cheville, ni par le corps, ni par l'esprit, et encore moins par le coeur. Tu crois qu'il n'ose pas te frapper, qu'il aurait peur de le faire ? Mon pauvre, t'es tellement loin de la vérité ! Il est beaucoup trop intègre et droit pour ça, et heureusement pour toi, parce que c'est pas juste un joli cocard que t'arborerais sinon ! […] Pas de bol pour toi, je suis beaucoup moins gentille et douce que lui. Tu sais qu'il refuse purement et simplement de t'en tenir rigueur, lui ? Dommage pour toi, j'ai pas le pardon aussi facile, et certainement pas pour tes remarques mesquines, et ton petit air supérieur et ravi de foutre la merde dans sa vie.  Elle l'avait lâché... et à peine quelques secondes plus tard, il n'avait pas pu s'empêcher de lui demander Et alors ? Je dois me prosterner à ses pieds parce qu'il ne m'en tient pas rigueur ?! Il ne put s'empêcher d'avoir à nouveau un léger rire. Par contre, je suis bien d'accord sur le fait que toi t'es vraie tigresse... D'ailleurs, c'est peut-être dû à un trop plein hormonal, je suis certain que Derek sera ravi de t'aider sur ce point-là. Il saisit de nouveau sa baguette prêt à repousser Killian, si jamais elle se rapprochait trop de lui. Non, il n'était pas d'humeur à se laisser cogner ce soir.... et je sais que cette phrase fait un peu SM. Et, c'est pas comme si je cachais le fait que je pense que les sang-purs sont supérieurs aux autres. Je l'ai toujours dit, je l'assume. Tu le comprends pas, tant pis pour toi... mais un jour vous comprendrez tous à quel point j'avais raison. le tout dit en la regardant dans les yeux. Oui, il pensait sincèrement ce qu'il disait, il ne cherchait même pas à la provoquer, ou à être désagréable, pour l'instant il était surtout las. Il aurait voulu être seul pour continuer à penser à elle. C'était trop demandé peut-être ? Visiblement oui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3675
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Lun 27 Jan 2014 - 1:31

~ Two months ago ~
Samedi 20 septembre 2014
Connor Tveit Calgarry && Killian T. E. Calgarry
Ce type me sort littéralement par les yeux, c'est définitif. Il n'est pas le seul, évidemment, et une bonne partie des pro-Sups rentre dans cette case, mais n'empêche. Je pouvais déjà pas le voir en peinture, mais tant qu'il restait de son côté, je pouvais laisser courir. Il a juste touché à la personne qu'il fallait pas. A deux personnes qu'il fallait pas, d'ailleurs, parce que certes, avec Doryan, on est pas vraiment partis du bon pied à la base, mais... Même si je le dis pas ouvertement, au final, je l'aime bien. Il fait des conneries, de mauvais choix, mais là-dessus, je peux franchement pas lui jeter la pierre, et on a clairement plus de points communs qu'on a jamais voulu l'admettre. Bref. Touche pas à mon pote. Le bleu face à moi l'apprend à ses dépends, et j'ai clairement pas envie de passer l'éponge, bien au contraire. Quant à redouter ce qu'on pensera de mes poings sur sa gueule, encore un point sur lequel on ne sera jamais d'accord. Ca montre que je ne sais pas me tenir ? Non. Ca montre que je sais me battre, contrairement à lui, en particulier pour ceux qui me sont chers. J'ai perdu le contrôle ? Pas vraiment. Je dis pas que ça arrive jamais, mais je suis clairement pas passée en mode berserk, et le jour où ça arrivera, Tveit, je te jure que tu voudras pas être la cible. Ca, c'était juste une réaction... normale, pour ce qui me concerne. Peut-être pas hyper-réfléchie, j'en conviens, mais parfaitement consciente en tous les cas.

« C'est sûr que toi tu dois avoir parfois du mal à les faire fonctionner, tes neurones. »

Un reniflement méprisant. Crois ce que tu veux, connard, mais t'es tellement dans le faux... Je sais bien qu'on pense que je suis qu'une boule de nerfs qui cogne sans réfléchir, et je suis pas surprise que tu regardes pas plus loin que ça, comme pas mal de gens, d'ailleurs. Mais quoi... Je serai peut-être pas passée en huitième année si j'étais aussi débile que tu le crois. J'aurais pas foiré uniquement des matières où les profs pouvaient pas me saquer pour mon insolence et mes idées, à l'exception de l'Histoire, mais ça, c'est une autre histoire, justement. Bref. Crois ce que tu veux, tiens, j'en ai rien à battre, je sais ce que je vaux, et c'est clairement très loin de ce que tu penses. Et beaucoup mieux que toi, aussi.

« Humhum, je vois, je vois... C'est fou comme on a pas la même notion des choses. Peut-être que je n'aurais pas dû lui demander comment il allait, mais c'est vraiment sorti tout seul.. par contre ce que j'aurais pu faire, c'est justement enfoncer le couteau dans la plaie, mais ce qui a dû filtrer de la conversation.... ça n'a pas dû être le fait que j'ai assuré à Rafael que Doryan l'aimait et que ce baiser n'était rien pour lui. Pourquoi tout le monde en fait un psycho-drame ?! Sérieusement ??! »

Ah ça ! Pour ne pas avoir la même notion des choses... Ca, c'était l'évidence. Quant à sa justification... Rien de tel pour me débecter encore plus.

« On sait tous les deux que tu ne lui as pas demandé comment il allait par sympathie, bien loin de là. Je manie suffisamment souvent les sarcasmes pour reconnaître quand on se fout de la gueule du monde sous couvert de propos censément aimables. Quant au reste de ton petit discours... »

Sourire mauvais.

« Ca n'était qu'un baiser, hein ? Ca n'était rien pour lui. Et dis-moi, s'il n'avait pas débarqué là, à ce moment-là, par le plus grand des hasards, ça en serait vraiment resté à un petit baiser de rien du tout ? »

Non en fait, ne réponds pas, on connaît très certainement tous les deux la réponse te concernant. Et j'ai pas trop envie de l'entendre.

« Mieux. Inverse les rôles. Ton copain ou ta copine se retrouve dans cette position et c'est toi qui débarque au milieu. T'en penses quoi, hein ? Pas de quoi en faire un psycho-drame, comme tu dis, n'est-ce pas ? »

Ca aurait pu en rester là. Il aurait répondu à ça comme il voulait, au fond, je m'en foutais. J'aurais sans doute levé les yeux au ciel, je lui aurais peut-être lancé un truc du genre « Au fait, tu feras gaffe à pas faire perdre de points à ta maison, hein ? Ca serait con qu'un préfet te tombe dessus après le couvre-feu... oh... mais c'est qui déjà votre préfet en chef ? » avant de tourner les talons en sachant pertinemment que même si c'était Raf qui avait écopé de ce rôle et que je le prévenais, il n'aurait sans doute pas vendu Connor par vengeance, parce qu'il n'est pas comme ça... Sauf qu'évidemment, ça ne pouvait pas en rester là, il ne pouvait pas juste la fermer, non, bien sûr, il fallait qu'il en rajoute. Et qu'il dise du mal du Grand Schtroumpf, même de façon détournée, ça n'était juste pas supportable pour moi. Il a repris un coup, s'est retrouvé plaqué contre le mur, mais ça n'a pas suffi à ôter ce petit sourire narquois de son foutu visage. Et encore moins à ce qu'il revienne sur ses propos, évidemment. Mais j'en attendais pas vraiment grand chose de mieux, de cette enflure...

« Je ne vois pas de quoi tu veux parler...
- Mais bien sûr, prends-moi pour une conne... »

Pas que tu te gênes pour le faire, mais passons. J'ai lâché tout ce que j'avais à lâcher, et si un préfet passe dans le coin, clairement, il est bien parti pour être attiré par le son de ma voix. Tant pis. A cet instant, j'en ai absolument rien à battre. J'ai fini par le lâcher, pourtant, par reculer d'un pas, un profond dégoût clairement visible sur mon visage, et qui n'est pas près de s'en effacer.

« Et alors ? Je dois me prosterner à ses pieds parce qu'il ne m'en tient pas rigueur ?! »

Mais quel con putain... Je te demande pas de te transformer en petit animal soumis, juste de respecter un minimum les gens qui t'entourent, mais ça aussi, manifestement, c'est trop te demander. Y a un truc social que t'arrives à faire correctement des fois ou tu comptes finir tes jours en ermite, misanthrope grincheux cloitré chez lui parce que personne ne vaut la peine que tu lui adresses la parole autrement que pour le descendre ? Au fond, t'es pathétique... Je te plaindrais presque, si tu me donnais pas autant envie de vomir...

« Par contre, je suis bien d'accord sur le fait que toi t'es vraie tigresse... D'ailleurs, c'est peut-être dû à un trop plein hormonal, je suis certain que Derek sera ravi de t'aider sur ce point-là. »

C'est à mon tour de rire, mauvaise. Comme si j'avais besoin du roi Ryans... A choisir, j'aurais choisi son frangin, à l'époque. Et à présent, merci bien, mais j'ai tout ce qu'il faut à la maison, entre guillemets.

« Mes hormones vont très bien, merci, et quand bien même, j'ai absolument pas besoin de lui. Ni de qui que ce soit pour me guider sur ce plan-là, d'ailleurs... »

Marrant comme ma réputation d'allumeuse et de fille facile jusque-là a réussi à lui échapper. Pas qu'on s'intéresse plus que ça l'un à l'autre de toutes les manières, cela dit. Pas comme si je m'étais intéressée au fait qu'il avait perdu sa petite-amie de mon côté non plus. Est-ce que ça aurait changé quelque chose ? Sur le fond, non, pas vraiment. J'aurais peut-être axé mon discours sur le fait que même si c'était triste, ça n'excusait en rien son comportement de salopard fini, mais... c'est tout. Oui j'aurais compati, perdre un proche, quelqu'un qu'on aime aussi fort – quoi qu'à l'heure actuelle, je doute encore qu'il en soit capable – c'est une épreuve particulièrement difficile à surmonter, j'en suis consciente. Mais ça ne veut pas dire qu'on doit tout se permettre, que les autres doivent tout excuser non plus. Et tout ça, je ne l'aurais pas excusé, quand bien même j'aurais su. Que la fille en question me sorte par les yeux autant que lui pour ses idées à la con n'y changeait absolument rien.

« Et, c'est pas comme si je cachais le fait que je pense que les sang-purs sont supérieurs aux autres. Je l'ai toujours dit, je l'assume. Tu le comprends pas, tant pis pour toi... mais un jour vous comprendrez tous à quel point j'avais raison. »

Un reniflement sarcastique. Cause toujours.

« Un jour, tu comprendras à quel point tu as tort. Et ce jour-là, je serai la première à te rire au nez et à enfoncer le couteau dans la plaie. »

Ca sera pas plus fairplay et respectueux que tu l'es aujourd'hui, mais autant y a des gens qui le méritent, autant pour toi, je vois vraiment pas pourquoi je ferais le moindre effort. Je vois vraiment pas comment un jour, on pourra me faire changer d'idée te concernant : t'es un connard fini, et je comprendrai jamais pourquoi Do' t'adresse la parole. Encore moins pourquoi il a fait ça avec toi... Franchement Gueule d'Ange, t'aurais au moins pu choisir ta cible correctement quoi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1503
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Mer 29 Jan 2014 - 12:39

C'est fou comme certaines personnes peuvent vous faire perdre votre calme en quelques instants, et, étrangement Killian était de ces personnes-là pour le bouclé. Elle était tellement imprévisible, qu'il ne savait jamais à quoi s'attendre avec elle, le meilleur comme le pire, surtout le pire lorsqu'elle se retrouvait face à lui. Heureusement qu'ils ne se trouvaient pas sur un terrain de quidditch sinon, il se serait certainement déjà fait assommer par un cognard. Bref, sans même un bonsoir ni rien, ils en étaient arrivés aux amabilités, enfin aux insultes plutôt. Par exemple, il venait de lui dire qu'elle avait souvent du mal à faire fonctionner ses neurones. Ca ne volait pas très haut et il le savait bien, mais il n'avait pas trouvé quelque chose d'autres à répondre, et de là, il avait enchaîné avec le sujet "Rafael" en essayant de lui démontrer son point de vue... Il n'avait pas violé Doryan, au contraire ce dernier était plus que consentant et ce n'était quand même pas de sa faute si le Rouge était si désespéré qu'il était proche de tromper son mec. Là, il n'y était pour rien, merde !! Visiblement ses arguments n'eurent que peu d'impact car bientôt la demoiselle avait repris la parole  On sait tous les deux que tu ne lui as pas demandé comment il allait par sympathie, bien loin de là. Je manie suffisamment souvent les sarcasmes pour reconnaître quand on se fout de la gueule du monde sous couvert de propos censément aimables. Quant au reste de ton petit discours...Ca n'était qu'un baiser, hein ? Ca n'était rien pour lui. Et dis-moi, s'il n'avait pas débarqué là, à ce moment-là, par le plus grand des hasards, ça en serait vraiment resté à un petit baiser de rien du tout ?Mieux. Inverse les rôles. Ton copain ou ta copine se retrouve dans cette position et c'est toi qui débarque au milieu. T'en penses quoi, hein ? Pas de quoi en faire un psycho-drame, comme tu dis, n'est-ce pas ?  Hum... Deux minutes... Déjà penser à Elinor là, ne lui faisait pas spécialement plaisir, mais s'il y a une chose dont il était certain. Elle n'aurait jamais fait ça. On s'entendait à merveilles, et on se cachait rien... Ce n'est pas de ma faute si les deux autres ont des soucis dans leur couple et qu'ils le règlent comme ils peuvent, n'est-ce pas ?! S'il avait pu la foudroyer du regard, il l'aurait fait. Il ne savait pas si elle était au courant qu'il avait été en couple ces deux dernières années, et la petite demoiselle avait été tuée dans la bataille du 20. mais ce n'était qu'un détail. Est-ce qu'il en aurait un psycho-drame ? Non, lui se serait contenté de se venger, ou alors de faire la gueule suivant la personne... et si ça avait été Elinor, et bien, il n'en savait rien. Oui, cela l'aurait blessé, mais au final pour la demoiselle il aurait peut-être passé l’éponge, s'il avait toujours un énorme point faible c'était bien elle.... mais, il fallait peut-être mieux qu'il arrête de se poser la question vu qu'il n'aurait jamais la réponse. Elle lui manquait, elle lui manquait tellement... mais il ne voulait pas se laisser abattre, il ne voulait pas montrer à quel point cela le touchait depuis de mois. Et étant donné que je n'ai personne en ce moment, je pense qu'il sera dur d'inverser les les rôles... Tu sais Doryan je ne l'ai obligé à rien, il était consentant... Et oui, si Rafael n'était pas arrivé ça serait certainement allé plus loin. Pas besoin de mentir. A quoi cela aurait servi ?! Il n'avait rien à cacher là-dessus. Il se tut quelques secondes avant de rajouter D'accord, d'accord, ce ça va était peut-être un peu mal placé... mais c'est la première chose qui me soit venu à l'esprit, ce n'était pas fin, ni drôle, je l'avoue. Mais j'assume, c'était une connerie d'avoir dit ça. Petit blanc. Tu veux la vérité, Doryan avait l'air de tellement se sentir seul et mal.. que ça s'est passé comme ça, et crois-moi ou pas, ça n'était pas prémédité. Et s'il se sentait comme ça, ce n'était pas de ma faute, mais de la faute de ton pote, ok ?! Alors, certes, je n'aurais pas du l'embrasser, certes je n'aurais pas du dire à Paley "ça va" ou une connerie dans ce genre-là, mais sinon, là je n'ai rien à me reprocher. Moi, je n'ai trompé personne.

Et puis, il avait fini contre un mur et après quelques échanges, elle l'avait lâché. Tandis que Tveit continuait son petit manège, en lui demandant s'il devait se prosterner aux pieds de Rafael parce qu'il était toujours gentil et compagnie... Et puis, tant qu'il était dans le caractère des gens, il arriva à placer Derek dans la conversation, en lui disant qu'elle ferait mieux d'aller voir Ryans aîné. Mes hormones vont très bien, merci, et quand bien même, j'ai absolument pas besoin de lui. Ni de qui que ce soit pour me guider sur ce plan-là, d'ailleurs... Haussement de sourcil, pour montrer à quel point il était dubitatif de cela. Hum.hum. Si tu le dis. Petit sourire qui montrait bien tout le bien qu'il pensait d'elle. Il connaissait sa réputation, et, sérieusement, ça ne faisait franchement pas envie.

Et oui, il venait encore une fois de remettre sur le tapis qu'il assumait tout ce qu'il disait sur les sang-purs et qu'il ne s'en cachait pas. Si ça ne plaisait pas, tant pis, c'était son propre avis. Combien de personnes pensaient comme lui et n'osaient pas l'avouer ? Peut-être plus que l'on ne croyait... alors aussi malsain que cela soit, on ne pouvait pas forcément lui reprocher de le dire haut et fort. Si ?! Un jour, tu comprendras à quel point tu as tort. Et ce jour-là, je serai la première à te rire au nez et à enfoncer le couteau dans la plaie. Il eut un léger rire On verra bien qui de nous deux aura raison ou tord... mais tout le monde fait des erreurs un jour où l'autre. Et t'inquiètes pas, si c'est moi qui ai raison, je pense bien pouvoir te rire au nez aussi. Si c'était le contraire... Si jamais Killian avait raison, ce qui était impensable pour le garçon, il n'aurait plus qu'à se jeter de la volière. Ce n'était pas avoir tord, ou que tout le monde se foute de sa gueule... qui le dérangerait, non... mais jamais, jamais il ne voudrait être rejeté par sa famille. Il suffisait de voir ce que ça avait donné avec Crawley, même si les deux cas étaient différents. Il suffisait de voir les rumeurs qui courraient dans sa famille. Non, jamais il n'arriverait à vivre le fait de décevoir ses géniteurs, ils avaient bien trop fait pour lui.

Quelques secondes de silence, avant qu'il lui demande, en la regardant droit dans les yeux Ce que tu n'as visiblement pas encore compris, c'est que je me fiche bien d'être aimé ou détesté des autres. Tu crois, que ça ne serait pas plus simple pour moi, de me la fermer, de parler dans le dos des nés-moldus. Hein ? Alors quelques rires et enfoncer le couteau dans la plaie, si jamais j me trompais, tu crois que ça me toucherait. Tu n'y es pas du tout... Il se tut quelques secondes. J'ai juste un avis totalement différent du tiens, et je l'exprime. Ce n'est pas de ma faute si les autres ne savent pas répliquer... Répliquer, par la parole, les sorts, ça le connaissait, mais il ne les utilisait que rarement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3675
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   Lun 24 Fév 2014 - 22:43

~ Two months ago ~
Samedi 20 septembre 2014
Connor Tveit Calgarry && Killian T. E. Calgarry
Le calme... Une notion que j'ai bien du mal à mettre en pratique. Je concevais l'idée, hein, juste que ça n'est pas dans ma nature. Encore moins quand il s'agissait de mes proches qu'on avait blessé. Et dans ceux-là, C.C, Caem, Eno et Raf, c'était sans doute les intouchables... Alors forcément, Connor avait mis les pieds juste où il ne fallait pas. D'accord, il n'était pas le seul fautif dans l'histoire, sur ce point – ô exploit – j'étais d'accord avec lui. N'empêche qu'il n'était pas obligé d'en rajouter, ni de faire comme si tout ça n'avait pas d'importance, parce que je restais persuadée que si son mec ou sa nana avait fait ça, il ne serait pas resté calme non plus. Est-ce que je me rends compte qu'à mon tour, je m'aventure sur LE terrain qu'il ne faut pas ? Mmh... peut-être un peu.

« Elle n'aurait jamais fait ça. On s'entendait à merveilles, et on se cachait rien... Ce n'est pas de ma faute si les deux autres ont des soucis dans leur couple et qu'ils le règlent comme ils peuvent, n'est-ce pas ?! »

Rictus mauvais de ma part. Je vois bien que j'ai touché une corde sensible, je vois son regard furibond. Et l'espace d'un instant, je crois que je décèle une pointe de peine. Oh... T'aurais quand même vraiment un cœur là-dessous ? Intéressant... Ou pas en fait, c'est pas mon problème, mais passons.

« Et étant donné que je n'ai personne en ce moment, je pense qu'il sera dur d'inverser les les rôles... Tu sais Doryan je ne l'ai obligé à rien, il était consentant... Et oui, si Rafael n'était pas arrivé ça serait certainement allé plus loin.
- C'est bien, ça t'arrive aussi d'être honnête. J'ai jamais dit que Do' n'était pas consentant, cela dit, ni qu'il n'était pas fautif non plus dans l'histoire. »

Est-ce que ça n'aurait pas pu en rester là hein ? Ca avait l'air parti pour qu'on se calme, tous les deux... presque.

« D'accord, d'accord, ce ça va était peut-être un peu mal placé... mais c'est la première chose qui me soit venu à l'esprit, ce n'était pas fin, ni drôle, je l'avoue. Mais j'assume, c'était une connerie d'avoir dit ça... Tu veux la vérité, Doryan avait l'air de tellement se sentir seul et mal.. que ça s'est passé comme ça, et crois-moi ou pas, ça n'était pas prémédité. Et s'il se sentait comme ça, ce n'était pas de ma faute, mais de la faute de ton pote, ok ?! Alors, certes, je n'aurais pas dû l'embrasser, certes je n'aurais pas dû dire à Paley "ça va" ou une connerie dans ce genre-là, mais sinon, là je n'ai rien à me reprocher. Moi, je n'ai trompé personne. »

La faute de Rafael ? La faute de Rafael ? Non mais sérieusement, il ne vient pas de dire ça, n'est-ce pas ? Il a pris un coup de poing dans la gueule, puis un autre, s'est retrouvé plaqué contre un mur, s'en prend plein la tronche depuis un bon quart d'heure... Jamais il s'arrête d'être con ? Il peut continuer à m'en foutre dans la tronche, comme ce « Hum.hum. Si tu le dis. », il peut avoir son avis pourri sur la pureté du sang. Mais...

« Je te jure que si tu dis encore un mot de travers vis-à-vis de lui, c'est pas juste mon poing que tu vas encore prendre la tronche. »

Pour le reste, donc, nos opinions sont opposées concernant les non-sorciers, et les classifications de sang. Je le sais bien, que ni lui ni moi ne changerons jamais d'avis comme ça, juste parce que l'autre affirme qu'il a raison, et ça n'a, à mes yeux, pas le moindre intérêt de continuer un débat aussi stérile. N'empêche que j'ai pas pu m'empêcher de lui donner mon point de vue, et de le prévenir du plaisir certaine que je prendrais à lui mettre le nez dedans le jour venu.

« On verra bien qui de nous deux aura raison ou tord... mais tout le monde fait des erreurs un jour où l'autre. Et t'inquiètes pas, si c'est moi qui ai raison, je pense bien pouvoir te rire au nez aussi. »

Comme quoi des fois, on arrivait à s'entendre sur certaines choses... Sur le fait qu'on n'est pas d'accord, certes, mais bon. Sourire carnassier de ma part. T'y arriveras pas mon pote, t'auras pas l'occasion de me rire au nez, c'est une certitude, mais crois bien ce que tu veux, tiens, le temps que tu le peux encore...

« Ce que tu n'as visiblement pas encore compris, c'est que je me fiche bien d'être aimé ou détesté des autres. Tu crois, que ça ne serait pas plus simple pour moi, de me la fermer, de parler dans le dos des nés-moldus. Hein ? Alors quelques rires et enfoncer le couteau dans la plaie, si jamais je me trompais, tu crois que ça me toucherait. Tu n'y es pas du tout... J'ai juste un avis totalement différent du tien, et je l'exprime. Ce n'est pas de ma faute si les autres ne savent pas répliquer...
- Oh bah oui, la preuve... »

A ton avis, mec, je suis en train de faire quoi, là ? Non seulement t'es con et borné, mais en plus t'es d'une mauvaise foi qui dépasse l'entendement. J'ai levé les yeux au ciel. T'es pathétique et tu t'en rends même pas compte.

« Tu comprends vraiment rien... Mais c'est pas grave, on va pas trop en demander à ton cerveau étriqué. Je sais pas ce que Do te trouve, mais c'est pas mon problème. T'avises juste pas de refaire du mal à Rafael, c'est tout. »

Et la menace n'est clairement pas faite dans le vide, mais tu t'en fous, n'est-ce pas ? C'est bien, j'aurais l'occasion de te dire que je t'avais prévenu quand tu referas une connerie et que je défoncerai ta petite gueule. En attendant... C'est plus l'heure de traîner dans les couloirs, et à la base, j'allais me coucher. Donc je vais m'y tenir, et tu ferais bien aussi, ça serait dommage qu'un préfet fasse sa ronde par ici dans trente secondes...

« Je sais pas ce que tu fabriques par ici, mais ça serait con que tu fasses perdre des points à ta maison... J'ai pas l'intention d'en faire perdre à la mienne alors... Ciao. »

Un signe de la main à la con, et j'ai tourné les talons. Tu sais à quoi t'en tenir, Tveit, et je suis pas prête de changer d'avis sur ton compte. Ni toi sur le mien, mais si tu savais comme j'en ai rien à battre... J'espère juste que tu seras assez futé pour pas t'en prendre à lui à nouveau. Il le mérite pas, et il paraît que t'es censé pouvoir faire fonctionner tes neurones. Faillis pas à ta réputation de bleu, pour une fois, c'est un conseil. Pour ton propre bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Two months ago.... •• Killie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Two months ago.... •• Killie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insidious Night (part 2) ♥ Jer&&Killie
» i'm glad to see you again (jaycee)
» (+) three months (louiséa)
» Abortion after 5 months is illegal in the United States
» Haiti Prime Minister Garry Conille resigns after months in office

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Troisième Etage.-
Sauter vers: