AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 619
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   Mar 19 Nov 2013 - 15:18

~ Swallowing one's pride... ~
Samedi 13 septembre 2014
Riley S. Jenkins && Ricardo Queiros Lopes
Drôle de rentrée, définitivement. Il n'était pas vraiment superstitutieux et ne cherchait pas des signes partout, mais il fallait bien avouer que si une chose était sûre, c'était que ça ne ressemblait pas vraiment à ce qu'ils avaient connu jusque-là, période Sup ou ante- d'ailleurs. Que donc, l'année semblait propice à des changements dans tous les domaines, et pour tout le monde. Pour sa part, il avait fait une croix sur Enola. D'aucuns diraient sans doute que s'il était autant en colère quand on parlait d'elle, c'était peut-être que ça n'était pas aussi définitif qu'il le pensait, mais il avait tendance à envoyer bouler quiconque avancerait ce genre de choses. Oui, il en voulait à la rouge, mais après tout, il avait des raisons de le faire, non ? Si. A ses yeux en tous les cas. Il n'avait clairement pas envie à l'heure actuelle de tenter quoi que ce soit pour recoller les morceaux et s'était plutôt attendu à ce que sa lionne d'amie lui en foute à nouveau plein la gueule. Etonnamment, ça n'avait pas été le cas. Ils n'étaient toujours pas les meilleurs amis du monde, ils ne l'avaient jamais été, et le rapprochement qui s'était opéré entre Killian et lui avait surtout été dû à la disparition de la métisse, mais étrangement, elle restait relativement neutre dans l'histoire et quand elle avait compris qu'il recommençait à voler, elle lui avait même proposé un coup de main s'il le souhaitait... « pour se racheter du cognard qu'elle lui avait foutu dans la tronche ». Il se serait bien passé de ce rappel, mais comme ça partait plutôt d'un bon sentiment, il avait passé ça sous silence. De là à ce qu'il accepte son aide, fallait pas déconner non plus, mais c'était plutôt sympa de sa part. Et elle avait clairement affirmé que leurs histoires, ça ne la regardait pas, et qu'elle ne prendrait pas parti, mais il supposait quand même que si elle avait été parfaitement en phase avec sa meilleure amie, elle serait redevenue l'emmerdeuse qu'il avait connue et qu'il ne supportait purement et simplement pas. Autant pour le conforter dans l'idée qu'il était dans son bon droit dans tout ça.

Il avait repris les cours avec un naturel et une neutralité peut-être un peu déconcertants quand on savait qu'il avait été à l'origine du groupe avec Emily, mais... et après ? Il ne se résumait pas à ça, et s'il avait bien l'intention de continuer à jouer - il fallait d'ailleurs qu'il croise la route de la cracmolle un de ces quatre plus qu'en coup de vent entre deux cours pour en parler sérieusement - il ne comptait ni délaisser ses cours - au moins ceux qui l'intéressaient - ni abandonner Sean et Julian à leur sort. Anciens Pro-Supérieurs, il ne se faisait aucune illusion sur la façon dont ils allaient être perçus et traités par leurs ennemis... Et il se promettait, clairement, de faire le tampon, autant que possible. Il n'avait jamais partagé les idées de ses meilleurs amis, ça n'empêchait pas qu'ils étaient, justement, ses meilleurs amis. Personne n'avait le droit de leur faire le moindre mal, pour la peine. Pour l'instant, c'était plutôt tranquille, mais il doutait fort que ça reste indéfiniment calme entre les Résistants et l'irlandais et la rouquine un peu trop grandes gueules. Alors il veillerait au grain, clairement.

Et puis surtout, il tentait de renouer avec le Quidditch, encore et toujours. Depuis l'an dernier et sa tentative de voler à nouveau - aidé des conseils de Jeroen - il n'en démordait pas. Il lui restait quelques années, jusqu'à la fin de son cursus, pour retrouver le top niveau. Et à vrai dire, sa rupture avec Enola ne faisait que renforcer sa détermination : rien que pour l'affronter sur le terrain et lui montrer qui était le meilleur, ça valait le coup de flipper sa race dans les airs et de se rétamer comme une merde au sol une fois que ça serait terminé. Mais pour ça, il y avait une étape à franchir, et non des moindres : être à nouveau accepté dans l'équipe. Et il n'espérait pas le moins du monde une faveur de Riley, nouvelle capitaine des vert et argent, pour le réintégrer. Avec elle non plus, il n'avait jamais vraiment été en phase, et comme elle était assez proche d'Enola, il se faisait une petite idée de ce qu'elle pouvait bien penser de lui à présent. Leur discussion au printemps dernier avait donné le ton, les événements de cet été ne le poussait pas vraiment à espérer la moindre clémence, bien loin de là. Non, il fallait qu'il soit irréprochables aux sélections. Un grand cap à passer compte tenu de sa sympathique phobie. Et de la sympathie de la batteuse de l'équipe à son égard, aussi, d'ailleurs. Si Jenkins misait sur la cohésion de l'équipe, il pouvait faire une croix sur les sélections... Ca promettait d'être... Sportif.

Il imaginait déjà quand il arriverait sur le terrain pour faire ses preuves. Il saluerait tout le monde de la tête, mais prendrait le parti de serrer quand même la main de Jeroen, tant pis pour le traitement différent : ils avaient plusieurs points communs qu'il était bien incapable d'occulter, le vertige et Julian pour ne citer que les plus évidents. Et même s'ils ne se connaissaient pas plus que ça - ça n'était pas comme s'ils étaient particulièrement extravertis et sociaux l'un comme l'autre - ça créait quand même un lien particulier - à ses yeux du moins. Un contre tout le reste de l'équipe ou presque - il n'avait pas souvenir de s'être si mal entendu avec Sullivan jusque-là - ça n'augurait pas grand chose de bon pour lui. Et vu sa dernière conversation avec Riley... Hum... Ok, il avait été assez con ce jour-là aussi, mais elle n'était vraiment pas tombée quand il fallait. Cela étant, il devait bien admettre qu'elle avait raison sur certains points - il faut croire qu'il se soignait un peu s'il se mettait à admettre au moins pour lui-même qu'il pouvait avoir tort, parfois. Et s'il voulait avoir des chances de revenir au poste de gardien, ça serait une bonne idée de l'admettre devant elle - et ça, c'était déjà bien plus compliqué. Mais pas devant tous ses potentiels coéquipiers, il ne fallait pas pousser non plus. Il avait donc décidé de la trouver un peu avant l'heure des sélections, et s'était pointé au stade passablement en avance, des fois que d'autres membres de l'équipe aient la même idée. L'air nonchalant - faussement - il avait traversé une partie du terrain pour rejoindre la nouvelle capitaine et la saluer de façon plutôt formelle.

« Salut Riley... »

Riley, pas Jenkins. En général, il avait eu tendance à utiliser les noms de famille de façon péjorative alors mieux valait éviter là, n'est-ce pas ?... A la base, en plus, il n'avait rien contre la brunette, alors autant éviter de tout foirer parce qu'il aura encore montré ses mauvais côtés, plus par réflexe que par réelle initiative personnelle.

« Prête à trancher parmi ta foule de prétendants ? »

Double sens à la con, bonjour. Ouais ouais c'était pourri, mais bon, ça permettait de donner le ton, non ? Il était là pour ça, comme ceux qui arriveraient par la suite, inscrits comme lui sur la liste des candidats, pas pour se prendre la tête avec elle, ni avec n'importe qui d'autre d'ailleurs. Même s'il n'était vraiment pas certain que ce genre de bonne résolution fonctionne avec tous les membres de l'équipe, mais passons...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8154
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   Lun 25 Nov 2013 - 9:35

Samedi 13 Septembre 2014 - Début d'après midi
Swallowing one's pride...



Ricardo & Riley

La pressioooooooon ! Oui, la pression. Telle que vous me voyez je suis entrain de courir dans tous les sens et je suis totalement incapable de me calmer. Il faut que tout soit prêt, il faut que je sois prête, il faut … il faut … Ok, je me détends. Me voilà enfin posée sur mon lit, dans mon dortoir, et Kezabel ne dit rien, elle se contente de sourire mais sa présence me fait du bien. De là à dire qu’elle me détend … c’est peut être beaucoup dire mais elle m’apaise, un peu. Allongée sur le ventre elle joue avec Monkey – mon Boursoufflet – qui gazouille à plein régime et moi je … fixe, scotch, ainsi soit-il. Les cheveux détachés et dans tous les sens je dois avoir l’air d’une folle. Pieds nus, pantacourt et T-shirt, et … oui, le regard dans le vide. Avec moi c’est souvent tout ou rien. Soit le calme olympien et l’immobilité, soit la version pile électrique. Il faut croire que les batteries sont soudainement à plat. Un soupir, une moue boudeuse, je me relève et me dirige vers le premier miroir que je trouve. La tête tête penchée sur la gauche, puis sur la droite, une grimace, je plisse la bouche, je plisse le nez, je plisse les yeux, et tout ça n'a pas le moindre sens alors finalement je retrouve mon lit et m'écroule dessus. Perpendiculaire donc la tête et les jambes dans le vides, les bras écartés dont un qui atterri sur le dos de mon amie et je fixe le bois de mes yeux vert. Qu'est ce qui m'a pris d'accepter ce poste de Capitaine ? Certains sont bien plus ancien que moi dans l'équipe en plus de ça, alors pourquoi moi ? C'est simple : Je suis la meilleure. Prétentieuse ! Surtout que c'est totalement faux. Je ne me sens pas meilleure que les autres - d'un point de vue sportif je veux dire, enfin pour le reste non plus ceci dit - mais je me dis que je pars peut être avec un avantage qu'ils n'ont pas forcément : La sociabilité. Je ne dis pas ça pour être méchante mais on ne peut pas dire que Jeroen ou Abby, pour ne citer qu'eux, soient les personnes les plus populaires de l'école et surtout pas après le départ des Supérieur. En ce qui me concerne je ne juge pas ou en tout cas je mets ce genre de choses de côté parce que ce qui compte ici c'est leur niveau en Quidditch et pas le reste. Je n'aime pas Abby, c'est réciproque, et alors ? On a toujours réussi à se tenir sur nos balais respectifs et je doute que ça change. Elle est douée à son poste de batteuse, c'est tout ce qui importe. Idem pour Jeroen. Quand on sait ce qu'on veut - à savoir être les meilleurs - il faut être capable de mettre tout le reste de côté et je pense que ça fait parti de mes compétences. La diplomatie, dans les échanges avec les autres équipes même si je ne me ferais pas prier pour descendre Billy parce que c'est comme ça qu'on fonctionne et que ça nous amuse tous les deux. Je ne serais d'ailleurs pas surprise de le voir dans les gradins aujourd'hui. Je m'entends très bien avec Enola, quant à Kevin, si on fait abstraction qu'il n'ose même plus croiser mon regard depuis qu'il sait que je sais, tout va bien. Détends toi grand con - à prendre dans le sens affectif du terme - ton secret est bien gardé avec moi et dans le fond je suis sure que tu le sais. Bref ! En dehors de ça je sais que je suis capable de relever le défis et si c'est à moi qu'on a confié cette tache c'est qu'il y a une raison et je serais à la hauteur. Ça n'est pas négociable ! Riley Sarah Jenkins a parlé. Amen. Sinon ça va tes chevilles ma vieilles ? Oui, merci :ga:

Est ce que la crise d'hystérie est fini ?

« J'ai faim ! On va manger ? »

On dirait bien, et comme pour accompagner mes dires mon estomac est parti dans un concerto en ré majeur qui nous a fait éclater de rire toutes les deux. J'ai juste enfilé une veste à capuche, des chaussettes et mes converses et on est descendu dans la Grande Salle pour le déjeuner. Prendre des forces, c'est la clé !

Je suis arrivée sur le terrain avant tout le monde, j'avais déjà tout préparé la veille mais il reste toujours des petits détails à régler au dernier moment ou des vérifications. Les gradins ont commencé à se parsemer de quelques spectateurs et puis les postulants sont arrivés. Je n'ai pas été surprise de revoir les joueurs actuels se présenter, mais il y avait quelques nouveaux aussi. Suffisamment pour former une bonne équipe, trouver des remplaçant, et malheureusement en refuser certains mais c'est le jeu. On ne peut pas accepter tout le monde, c'est comme ça. Avant de lancer les festivités je m'isole un peu, histoire de me barricader parce qu'on n'a beau dire, ça ne me parait plus aussi simple maintenant que j'y suis. Il faut faire le meilleur choix, trouver les bons mots pour ne pas blesser les gens mais rester ferme tout de même. Je compte sur Jeroen, et les anciens dans leur globalité en fait, pour me donner leur avis sur les hypothétiques nouveaux mais la décisions finale me reviendra alors oui, j'ai besoin de faire le vide et de passer en mode hermétique.

Un que je ne m'attendais pas à voir en revanche, c'est ...

« Salut Riley... »

Lui.

« Ricardo. »

Ricardo que je n'ai pas vu arriver, qui a débarqué d'un air nonchalant dans mon champ de vision, qui m'a appelé par mon prénom - chose qu'il fait très rarement - et je pense que la surprise a du se voir sur mon visage mais je me suis rapidement ressaisie. Ça n'est pas le moment de se laisser déstabiliser, et certainement pas par lui.

« Prête à trancher parmi ta foule de prétendants ? »

Tu t’es acheté un sens de l’humour pendant l’été ou … ? Ok, celle la je la garder pour moi, ça ne sert à rien de démarrer des hostilités maintenant. D'une parce que je n'ai pas le temps pour ça, et de deux parce qu'il n'a pas l'air de venir ici pour chercher la merde. De toute façon ce gars là est du genre assez solitaire alors je doute que ce soit le but de sa présence ici.

« J’espère faire le meilleur choix en tout cas. Le but c’est d’avoir la meilleure équipe possible. »

Oui, équipe, et pas un regroupement de joueurs qui se la jouent perso tout en étant incapables de mettre leur propre ressentis de côtés. C’est plutôt de notoriété commune qu’entre Abby et moi ça n’est pas le grand amour, idem pour d'autres, et au moindre pas de travers ça va barder mais j'espère que nous sommes tous suffisamment matures pour passer au dessus de ça, et je ne le crois.

« Le poste de Gardien s’est libéré depuis que Diego est parti, j’ai déjà deux postulants mais les sélections sont encore ouvertes. »

Message subliminal ? Peut être. Après tout, pourquoi est ce qu'il viendrait ici si ça n'est pas pour ça ? On ne va pas se mentir, avant son accident Ricardo était le meilleur à ce poste ci, et s'il veut retenter le coup, la porte lui est grande ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 619
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   Mer 4 Déc 2013 - 17:09

~ Swallowing one's pride... ~
Samedi 13 septembre 2014
Riley S. Jenkins && Ricardo Queiros Lopes
Je vois bien la surprise sur son visage quand elle pose les yeux sur moi, et je ne sais pas trop ce que je dois en penser. C'est genre « Lui, j'aurais préféré qu'il débarque jamais... » ou c'est plutôt une bonne chose si on s'en tient à mon ancien niveau ? J'en sais rien, et pour être franc, je crois qu'il faut être réaliste, je ne l'ai plus, ce niveau. Ca m'empêche pas de faire un maximum d'efforts pour le retrouver, mais clairement, devoir lutter contre la peur qui me tenaille le ventre d'encore me retrouver en bas, ça n'aide pas vraiment à me concentrer sur le souaffle.

« Ricardo. »

Voilà, voilà, les salutations de base sont faites, on passe à la suite... Ou peut-être pas, finalement, si je faisais juste demi-tour histoire de pas me prendre une putain de veste dans la tronche ? J'ai l'air nonchalant, et calme, mais intérieurement, c'est plutôt un beau bordel. Je suis clairement pas connu pour avoir un sens de l'humour débridé, mais il a bien fallu que je trouve un truc pour briser la glace alors... C'est un peu sorti tout seul, et je sais absolument pas comment elle va répondre à ça, si bien que je reste immobile, relativement stoïque, dans l'attente. Nos entrevues n'ont jamais été particulièrement sympathiques, à partir du moment où on s'est adressé la parole pour autre chose que pour les matchs et entraînements à venir, alors je suis tout à fait conscient que je ne pars pas gagnant, mais je prends sur moi pour l'instant, histoire de pas foutre en l'air le peu de chance que j'ai de pouvoir réintégrer mon ancien poste.

« J’espère faire le meilleur choix en tout cas. Le but c’est d’avoir la meilleure équipe possible.
- Et de botter les fesses des trois couleurs primaires, ouais... »

Léger sourire. C'est peut-être un des rares trucs qu'on a en commun : l'esprit de compétition. Clairement, il y a plein de situations où j'en ai à peu près rien à branler, mais à partir du moment où on est sur le terrain, ça a toujours été un impératif : donner le meilleur, tous ensemble même si on peut pas se piffer, pour décrocher la victoire. Est-ce que j'ai réussi à faire en sorte que ça soit le cas de toute l'équipe quand j'étais à sa place ? Je crois que j'ai pas vraiment envie de faire la comparaison, je ravale déjà bien suffisamment ma fierté en étant simplement ici alors, ça va suffire.

« Le poste de Gardien s’est libéré depuis que Diego est parti, j’ai déjà deux postulants mais les sélections sont encore ouvertes.
- T'imagines bien que je suis pas tout à fait là par hasard, précisément aujourd'hui, à cette heure-ci... T'as une idée de ce qu'ils valent, déjà ? »

Et donc oui, ton message pas très subliminal est passé, et à vrai dire, j'ai pas l'air de sauter de joie, mais n'empêche que ça me fait du bien de le recevoir. Bon j'ignore parfaitement qui est ce Diego, mais c'est un détail, tout comme j'ai aucune idée de ce que valent tes deux postulants. Et oui, je doute de mes capacités et même si j'essaie de pas trop le crier sur les toits, je crois que ça doit se voir un peu. Je ne suis pas devenu archi-mauvais, faut pas déconner, mais je sais que je ne suis plus aussi bon qu'avant, tout simplement parce que je ne suis plus aussi serein qu'avant. Alors me faire recaler est envisageable, mais justement, je n'ai pas vraiment envie de l'envisager. Raison pour laquelle je ne me suis pas inscrit dès l'ouverture de la sélection, à l'évidence, je crois que clairement, je préférerais regretter de n'avoir pas tenter le coup que de me retrouver en bas de l'échelle face à des gars dont, au final, j'ignore absolument tout. Est-ce que je suis prêt à l'admettre devant ma peut-être future-capitaine ? Euh...

« On dirait que j'ai plus qu'à faire mes preuves, hein ? J'avoue que c'est... bizarre de revenir à ce stade-là aujourd'hui... »

Mes sélections d'origine, c'était tellement loin. Et à l'époque, j'étais à la fois plus confiant et plus insouciant que je ne le suis aujourd'hui. Est-ce que j'aimerais un traitement de faveur ? Oui et non. Ca me ferait suer de ne réintégrer l'équipe que par la pitié de son nouveau capitaine. Mais ça me ferait tout autant chier de ne pas la réintégrer du tout.

« Et à l'époque, j'avais pas failli y passer grâce à la stratégie de mon ex... »

Hum, cette phrase-là, j'aurais mieux fait de la garder pour moi. Riley et Enola sont potes à la base. Et quand bien même, ça ne sert pas à grand chose de ressasser ça. Même si au fond, ça a beau faire plus d'un an, je n'arrive pas à en faire abstraction, malheureusement...

« Mouais, fais comme si j'avais rien dit. Je suis sûr que tu feras les bons choix, puis si y a bien une personne qui peut mener l'équipe à la victoire, je crois qu'elle se trouve en face de moi. Je sais pas pour le reste, mais pour le Quidditch, t'as toujours eu un putain d'instinct. Continue à le suivre, ça peut que marcher. Et non, j'essaie pas de t'amadouer. Si je suis pourri là-haut, je te fais confiance pour me descendre, hein ? »

Ce que je n'espère pas, cela dit. Je lui ai tendu la main, sans trop savoir ce que j'attendais, finalement de cette entrevue. Peut-être juste d'être sûr qu'elle me descendrait pas juste parce que c'était moi et qu'on s'était jamais vraiment particulièrement bien entendu, mais au fond, je crois que je le savais. J'ai rejoint les autres candidats, échangé un regard avec Jeroen, ignoré superbement Abby, surtout parce qu'il valait mieux que j'évite une situation conflictuelle juste avant de prendre mon envol. J'ai donné mon maximum, comme je l'ai toujours fait, mais il s'est partagé entre l'affrontement de ma peur du vide et l'arrêt des souaffles. Je me suis rétamé au sol, et je suis resté assis, pas vraiment capable de me relever à regarder les autres candidats. Je suis pas trop sûr de moi, mais je suis assez critique sur leur façon de jouer. N'empêche que je sais que je vaux plus autant que par le passé, et je suis pas serein. Si bien que quand ils prennent le temps des délibérations, je m'isole plus loin pour en griller une. Faudra que j'arrête si je reprends ma place. Mais on verra à ce moment-là. Pour l'heure, j'attends le verdict, et j'ai besoin de quelque chose pour déstresser, ça vaut bien n'importe quoi d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8154
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   Ven 6 Déc 2013 - 23:21

A vrai dire, je ne sais pas trop comment réagir face à lui, dans ces circonstances. J'occupe le poste qu'il a occupé pendant un moment et je crois qu'aucun de nous deux n'aurait imaginé voir les rôles s'inverser un jour. J'ai toujours su rester à ma place et bien sur que c'est étrange de prendre les commandes de l'équipe aujourd'hui mais je crois que ça le sera encore plus s'il la rejoint. Certes, c'est déjà assez bizarre avec Abby mais avec lui je crois que c'est un cran au dessus ou en tout cas quelque chose de différent. Ce mec m'est sorti par les yeux tellement de fois … Et je sais que c'est réciproque. On n'est pas compatibles et ça n'a rien à voir avec Enola. C'est juste une divergence de caractère même si dans le fond – en cherchant bien – je sais qu'il est un mec bien. Disons que la sociabilité c'est pas son truc, c'est tout, et pour être tout à fait honnête on s'ignore la plus part du temps. Pas volontairement en plus, on ne se calcule juste pas je crois. C'est finalement totalement simple, on ne surfe pas sur les mêmes vagues et Enzo tu sors de ma tête s'il te plait avec tes références à la Point Break de surfer débiles. Merci.

Une chose est sure, je sais à quel point – ou en tout cas je le suppose voir le devine – qu'il doit faire un effort relativement important pour être là. Tout comme je note les efforts qu'il fait pour avoir l'air détendu et surtout pour être agréable. Ricardo en temps normal – je ne sais pas comment il est avec ses proches mais je me doute qu'il doit être un peu moins glacial – c'est un bloc de pierre ou de glace, voir un mur. Je n'ai pas l'intention d'analyser son comportement ou son caractère, il est comme il est, point barre. C'est simplement que ça m'étonne de le voir aussi … comment dire … communicatif ? Expressif ? Quelque chose comme ça en tout cas. Je n'en fais pas de cas, je me contente de faire ce que je suis venue faire : Faire passer des test à ceux qui le veulent pour avoir la meilleure équipe possible et clairement, il est un élément intéressant malgré … certains détails. Enfin reste à savoir si je ne fais pas totalement fausse route ceci dit ...

« T'imagines bien que je suis pas tout à fait là par hasard, précisément aujourd'hui, à cette heure-ci... T'as une idée de ce qu'ils valent, déjà ? »

Visiblement non, il n'est pas venu jusqu'ici en simple touriste.

« Plus ou moins. »

Si je reste évasive et assez peu éloquente c'est en partie un choix mais surtout parce que je veux rester concentrée et ne pas me disperser. Est ce que je sais vraiment ce que valent les deux autres ? Pour l'un oui, un peu, je l'ai déjà vu voler mais jamais au centre d'un cercle. Pour l'autre, c'est un nouveau alors non, je n'en ai pas la moindre idée. Le but n'est pas de lui coller la pression, juste que chacun reste réellement focus sur l'objectif et j'attends vraiment qu'ils donnent tous le meilleur d'eux même sans laisser quoi que ce soit les atteindre. Ça pourrait être un test après tout, pour voir qu'elles sont leur résistance à la pression, mais concernant Ric j'en ai potentiellement déjà une petite idée même si depuis une certaines chute il n'est probablement plus exactement le même. Enfin c'est comme le vélo non ? Ça ne s'oublie pas.

« On dirait que j'ai plus qu'à faire mes preuves, hein ? J'avoue que c'est... bizarre de revenir à ce stade-là aujourd'hui... »
« J'imagine oui. »
« Et à l'époque, j'avais pas failli y passer grâce à la stratégie de mon ex... »

Je fronce les sourcils, c'est plus fort que moi. Je peux comprendre qu'il soit amer, sincèrement, mais … ça ne me regarde pas j'ai envie de dire. Clairement ça sent la rancœur vis à vis de son ex, d'un point de vue personnel, et je ne veux pas être mêlée à ça. Je suis plus proche d'Enola que de lui, c'est un fait, mais tout ça n'a pas sa place ici. Pour le reste … moi non plus je n'ai pas totalement digéré cet épisode et ce match foireux, ni même la façon dont ce sont comporté les Rouges ce jour là, mais le passé c'est le passé. C'est arrivé, on ne peut pas l'effacer, et la meilleure chose à faire c'est de les battre de manière régulière et fairplay. A mon sens en tout cas. Un match gagné de manière non réglo ça n'a pas le moindre intérêt.

« Mouais, fais comme si j'avais rien dit. Je suis sûr que tu feras les bons choix, puis si y a bien une personne qui peut mener l'équipe à la victoire, je crois qu'elle se trouve en face de moi. Je sais pas pour le reste, mais pour le Quidditch, t'as toujours eu un putain d'instinct. Continue à le suivre, ça peut que marcher. Et non, j'essaie pas de t'amadouer. Si je suis pourri là-haut, je te fais confiance pour me descendre, hein ? »
« Tu peux. »

Réponse du tac au tac alors que je garde la face malgré le fait que ses paroles me touchent. Est ce qu'elles sont sincères ? Étrangement je n'en doute pas une seule seconde mais fierté ou pas, je n'ai pas l'intention de le montre. Il n'empêche que ...

« Et merci ... »

Être polie et reconnaissante n'est pas interdit, j'ai été bien élevée a priori.

Là dessus il a pris le chemin du terrain et les sélections ont commencé. Je savais qu'être Capitaine serait du boulot, et encore je ne suis pas dupe quant au fait que je ne suis pas au bout de mes surprises, mais faire un choix entre différents bons éléments, trouver les bons mots pour annoncer à certains d'entre eux qu'ils ne sont pas retenus, etc … Ça n'est vraiment pas chose facile. Pourtant j'ai fait mon job, sans ciller, et après avoir fait le tour des autres postes, après avoir parlé avec les deux autres prétendants, j'ai cherché Ricardo des yeux pour finalement me diriger vers lui. Aucune expression particulière sur le visage. Je me suis plantée devant lui et j'ai enchainé direct.

« Bon écoute, j'ai jamais été douée pour les discours et ça ne m'intéresse pas d'en faire. Tu connais l'équipe en majeure partie, tu connais notre fonctionnement, tu sais rester à ta place d'un point de vue personnel – a priori, en tout cas jusqu'à la saison passée – et en plus de ça t'es le meilleur au poste de gardien. Les deux autres ont du potentiel mais quand bien même t'as arrêté pendant un an, et quand bien même je sais – et toi aussi – que t'aurais pu faire mieux aujourd'hui, quand bien même on sait très bien aussi tous les deux que ça ne sera pas simple tous les jours vu nos caractères respectifs, c'est toi que je veux. Et j'suis persuadée, en fait je sais, que les autres aussi. »

...

« T'en dis quoi ? »

Je dois avoir l'air un peu froid, j'en conviens, mais c'est comme ça que ça marche entre nous de toute façon. Je dis ce que j'ai à dire et basta, on réchauffera les chaumières un autre jour.

« Juste une chose, j'veux plus entendre parler de ce qu'il s'est passé avec les Rouges la saison où t'es tombé ni même de ta rancœur envers ton ex. Nouvelle base, point barre. On parle Quidditch, on vit Quidditch, et les sentiments personnels n'ont rien à faire sur le terrain, que ce soit pour les entrainements ou les match. »

Et ne me sors pas avec un ton condescendant que tu sais déjà tout ça, que c'est une évidence, parce que tu as été Capitaine toi aussi. Cette place tu l'avais et tu l'as perdu. Ne compte pas sur moi pour m'écraser. Je tiendrais compte de tes remarques mais tu sais aussi bien que moi que je n'hésiterai pas à te tenir tête s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 619
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   Sam 4 Jan 2014 - 15:58

~ Swallowing one's pride... ~
Samedi 13 septembre 2014
Riley S. Jenkins && Ricardo Queiros Lopes
J'imagine que c'est assez bizarre, pour elle comme pour moi. Je veux dire, on n'a jamais été vraiment en phase, tous les deux, bien loin de là, et voilà qu'on se retrouve non seulement à devoir se côtoyer à nouveau, mais plus bizarrement encore, à devoir inverser les rôles. Y a deux ans, j'aurais jamais envisagé que ça pourrait seulement hypothétiquement arriver. Mais c'est le cas, et j'ai plus qu'à faire avec. Et elle aussi dans un sens, même si clairement, je préfère sa place à la mienne. Je dois ravaler ma fierté et accepter d'être à présent sous ses ordres, si toutefois elle m'accepte dans l'équipe. Ca n'a rien de bien glorieux, ni d'agréable mais... C'est ça ou j'oublie l'idée de rejouer un jour et, ça, c'est hors de question. Je sais que je vais me heurter à beaucoup d'obstacles, mais je crois que d'un côté, c'est aussi ce qui me motive : ça ne sera que plus valorisant quand j'arriverai à m'en sortir correctement. Parce que soyons francs, je sais que j'ai perdu la main, que je ne suis plus au niveau que j'avais avant l'accident. Ca, ça me bouffe, mais j'ai pas l'intention d'en rester là. N'empêche que c'est pas vraiment sécurisant et comme je sais pas qui sont les autres candidats et leur niveau, j'ai clairement la pression. La première fois que j'ai postulé, je suis venu un peu les mains dans les poches en me disant qu'Eno et Sean étaient un peu... ouais un peu tarés de croire que je valais mieux que les autres. Je me suis donné à fond parce qu'au fond, j'aime ça, et c'est pas vraiment comme si je supportais bien l'échec, et résultat, j'ai eu le poste haut la main. Cette fois c'est différent, et la pression, je me la mets clairement tout seul, mais c'est plus fort que moi. Je refuse l'idée de me foirer, alors même que je sais que c'est tout à fait envisageable. Il suffirait que la trouille me gagne un peu trop et ç'en serait fini de mes beaux espoirs de faire à nouveau partie de l'équipe.

« Plus ou moins. »

J'ai hoché la tête. Au fond, je crois que je m'attendais à ce genre de réponse et à vrai dire, à sa place, j'aurais sans doute été aussi évasif. Pas de favoritisme, pas d'indication, surtout pas d'a priori, ni d'un côté ni de l'autre. Chacun vient là avec ses qualités et ses défauts, et on attend qu'ils donnent le meilleur sur le terrain. C'est ça, et uniquement ça qui doit être jugé. Quelque part, ça a le don de me rassurer un tout petit peu : si elle fonctionne comme ça, ce qui ne semble pas complètement aberrant du peu que je la connais, j'ai moins à craindre de me faire envoyer bouler juste parce que j'ai effectivement pu être un sale con en sa présence...

« J'imagine oui. »

Je sais pas si elle imagine vraiment, mais ça me fait quand même bizarre, définitivement, qu'elle manifeste quelque chose qui pourrait ressembler à de l'empathie. Je conçois étrangement beaucoup mieux sa tête quand l'accident m'échappe, et je crois que j'ai pas besoin qu'elle mette de mots là-dessus, j'ai perdu une occasion de me taire, une fois n'est pas coutume. Effacer ce que je viens dire n'étant pas vraiment du domaine du possible, j'ai enchaîné, histoire de passer à autre chose, et surtout, à ce qui nous intéresse réellement, là. J'imagine que je dois donner l'impression de lui lancer des fleurs dans un but complètement intéressé, et je dis pas que dans l'absolu j'en serais pas capable, juste que là, bah non c'est pas le cas. Elle a l'air un peu  nerveuse aussi, à vrai dire, détendre l'atmosphère, surtout en tendant le bâton pour me faire battre ça me ressemble pas tant que ça, mais je suis un peu à court d'idée. Au moins sur ce point, je savais à quoi m'attendre.

« Tu peux. »

A ça, donc, et c'est très bien comme ça. Encore une fois, je crois que l'un comme l'autre, on a l'esprit de compétition et une certaine propension à avoir des avis... assez tranchés. C'est clairement pas sur le terrain qu'on va faire des simagrées pour des convenances qui n'existent de toute façon même pas.

« Et merci...
- Pas de quoi. »

Et à vrai dire, je sais pas trop bien ce pourquoi elle me remercie, c'est moi que je suis venu rassurer à la base, après tout, non ?

L'épreuve en elle-même passée, je finis ma clope à l'écart. J'aurais pu tenter de me rapproche de Jeroen, mais... pour lui dire quoi au fond ? Pour l'instant, à vrai dire, rien. On verra si je reprends mon ancien poste... Je l'ai vue approcher, et j'ai écrasé la fin de ma clope dont j'ai rangé le mégot dans mon paquet - réflexe bizarre, je pourrais juste le faire disparaître, mais passons, je laisse rien traîner, question de respect et d'éducation sans doute - avant de lui faire face. Droit comme un i, tout comme elle. Je crois que n'importe quel témoin aurait le sentiment de voir deux icebergs s'approcher l'un de l'autre, mais à vrai dire, je m'en fous. Ca a toujours été comme ça, pourquoi ça changerait maintenant ? Je l'écoute, c'est mon rôle à présent, et j'ai pas l'intention d'intervenir avant qu'elle ait fini.

« Bon écoute, j'ai jamais été douée pour les discours et ça ne m'intéresse pas d'en faire. »

Même si ça m'empêche pas de pas en penser moins parce que... bah ouais, définitivement, les capitaines verts sont pas des grands orateurs, hein ?

« Tu connais l'équipe en majeure partie, tu connais notre fonctionnement, tu sais rester à ta place d'un point de vue personnel – a priori, en tout cas jusqu'à la saison passée – et en plus de ça t'es le meilleur au poste de gardien. »

Je garde mon calme, je reste stoïque pourtant ces mots me touchent profondément. J'ai jamais été particulièrement démonstratif, je crois que ça sera jamais dans mes cordes, n'empêche que j'enregistre. Aussi bien le message que ses implications. Oui, je sais rester à ma place sur le terrain. For the greater good. Je peux pas saquer certains membres de l'équipe, mais on s'en fout, tant que tout le monde fait son boulot à fond. J'ai toujours fonctionné comme ça, et elle le sait.

Les deux autres ont du potentiel mais quand bien même t'as arrêté pendant un an, et quand bien même je sais – et toi aussi – que t'aurais pu faire mieux aujourd'hui, quand bien même on sait très bien aussi tous les deux que ça ne sera pas simple tous les jours vu nos caractères respectifs, c'est toi que je veux. »

Du potentiel, oui, je l'ai constaté aussi. Mais le manque d'expérience pêche pour eux, et quelque part, ça m'arrange bien. J'encaisse le fait que j'aurais pu faire mieux, on le sait tous les deux, au fond, mais l'entendre ne fait clairement pas plaisir. J'ai du boulot avant de pouvoir à nouveau être serein là-haut, je le sais bien. Mais je te jure que je ferai ce qu'il faut pour que ça soit rapidement le cas. Je suis resté au sol pendant près d'un an, c'est déjà beaucoup trop, hors de question de perdre davantage de temps à ramer. Je sais pas si le fait d'être repris après seulement quelques mois de reprise on va dire doit me sembler positif, mais j'ai au moins franchi cette étape, si j'entends bien, et ça, c'est déjà une belle victoire.

« Et j'suis persuadée, en fait je sais, que les autres aussi. »

Un regard derrière elle vers le batteur, j'évite soigneusement sa collègue parce que je pense qu'elle est beaucoup ravie de ma réintégration dans l'équipe, mais... Soit.

« T'en dis quoi ?
- A ton avis ? »

J'aurais pu me détendre un peu, à cet instant, sauf qu'elle a repris la parole et qu'évidemment, ça n'a pas très bien été reçu.

« Juste une chose, j'veux plus entendre parler de ce qu'il s'est passé avec les Rouges la saison où t'es tombé ni même de ta rancœur envers ton ex. Nouvelle base, point barre. On parle Quidditch, on vit Quidditch, et les sentiments personnels n'ont rien à faire sur le terrain, que ce soit pour les entrainements ou les matchs. »

Mâchoire à nouveau crispée, je l'ai une nouvelle fois écoutée, sans ciller. Je sais pertinemment qu'elle a raison, et à sa place, face à n'importe qui, j'aurais eu la même réflexion. Je m'en prends une si je réponds « Chef, oui, chef ! » ? Mouais, j'ai jamais vraiment eu le sens de l'humour, je crois que j'ai déjà grillé mon quota pour la journée tout à l'heure, on va éviter.

« Message reçu. »

Y a pas vraiment grand chose de plus à dire, au fond, enfin je crois. Je lui tends une nouvelle fois la main, prêt à mettre fin à cette discussion pas forcément super plaisante alors même que, finalement, j'obtiens ce que je suis venu chercher. Pourtant je finis quand même par ajouter, au risque de me faire envoyer bouler...

« Comme tu l'as souligné, je sais rester à ma place sur le terrain. J'ai pas l'intention que ça change et je viendrai jamais te dire comment faire ton job. Mais si jamais t'as besoin d'un coup de main, d'un conseil... Disons que je suis déjà passé par là... »

Et que donc, que je suis à ta disposition, même si soyons honnêtes, je suis pas sûr du tout que ça soit jamais une proposition qu'elle utilise. Je sais que gérer les têtes de con qu'on peut tous être, ça va pas être simple, mais je pense qu'elle a suffisamment de caractère pour que ça fonctionne. N'empêche, bon courage Jenkins, tu vas en avoir besoin. Mais je peux au moins te promettre une chose : je ferai ce qu'il faut pour pas que tu regrettes de m'avoir fait confiance, et pas juste pour tes beaux yeux - à vrai dire, c'est même juste absolument pas pour ça en fait, pas que t'aies pas de beaux yeux, juste que ça m'a jamais plus marqué que ça et... oui tiens, je remarque que maintenant ? Y a une logique à vrai dire, mais c'est pas le sujet, passons - mais bel et bien parce que j'en ai moi-même particulièrement besoin, je supporterai clairement pas le fait de me foirer. Bref, les choses sont claires : on se donne à fond, professionnels jusqu'au bout sur le terrain, quels que soient nos sentiments les uns vis à vis des autres, pour ça au moins, on est sur la même longueur d'ondes. Et ça passera aussi par assurer tes arrières si jamais le besoin s'en fait sentir un jour... ce qui vu notre magnifique équipe de meilleurs ennemis risque de finir par arriver, faut bien avouer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8154
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   Lun 6 Jan 2014 - 19:21

Ricardo et Riley, amis pour la vie ! Ou pas. Lui et moi c'est bien loin d'être une grande d'histoire d'amour et pourtant, regardez nous, on se tient plutôt bien non ? On pourrait être entrain de se crêper le chignon comme des hystériques sauf que … je ne crois pas que ça soit son genre. Le mien ? Je ne me prononcerais pas sur la question, c'est préférable. Il se trouve que des fois, peut être, je me surprends à être un peu violente mais ça n'est pas le sujet. On n'est pas à pour faire ma psychanalyse ni la sienne. On est là parce que par un hasard un peu curieux je me retrouve Capitaine de l'équipe de Quidditch de Serpentard, poste qu'il occupait il y a pas si longtemps que ça, et parce qu'il veut renouer avec l'altitude, l'enjeu, etc … Soit, ce que j'ai dit je le pensais et je sais – en tout cas j'espère – qu'il en a bien conscience. Dans le fond ça ne changera pas grand chose, ce qu'il peut bien penser de moi je m'en moque, mais le but ici c'est quand même que les relations soient un minimum cordiales si on veut pouvoir s'en sortir de manière acceptable. Je n'ai pas l'habitude de faire les choses à moitié, je n'aime pas perde même si je reste fair play, tout ce que je veux c'est qu'on mette tous toutes les chances de notre côté. Est ce que je ferais un bon Capitaine ? Ça seul l'avenir nous le dira. Est ce que ça me fait flipper ? Oui, naturellement, mais je n'ai jamais été du genre à me laisser bouffer par le stress et les angoisses, pour peu que ça ne se passe pas dans le noir total et dans un endroit que je ne connais pas, où je n'ai pas mes repères. Certains évènements m'ont fragilisé mais je me suis remise sur les rails, avec ou sans aide. J'ai rencontré des gens supers dernièrement, je me suis éloigné de certains mais rapprochée d'autres, … la vie, finalement. Les gens ça va et ça vient, j'ai arrêté de me formaliser pour ceux qui s'éloignent. On ne peut pas retenir les gens de force, c'est comme ça. Et je m'égare, désolée.

Ricardo de retour dans l'équipe je pense sincèrement que c'est une bonne chose. Comme je l'ai souligné – et il n'a pas bronché – il n'a pas donné son meilleur aujourd'hui mais après des mois voir des années cloué sur le sol il est normal de ne pas avoir conservé son niveau et je lui fais confiance pour le retrouver assez rapidement. Quand je dis que les ressentis personnels n'ont pas leur place sur le terrain je le pense et je m'inclue dedans. Lui et moi ça n'est pas le grand amour, soit, mais ça ne l'est pas non plus avec Abby et pourtant jusqu'ici on a toujours tous réussi à mettre tout ça de côté pour être efficace. Il n'y a absolument aucune raison que ça change aujourd'hui. Les conditions sont posées, il les connais de toute façon déjà m'est avis, mais la décision à présent lui appartient. Si ça ne lui plait pas, s'il pense qu'il ne supportera pas de me voir à sa place alors soit, je ne le retiendrais pas. Les deux autres étaient bons aussi, personne n'est irremplaçable. Encore une chose dont on a tous conscience je pense, en tout cas je l'espère parce qu'être humble être une qualité à mon sens obligatoire pour jouer en équipe mais ça regarde chacun. Ou pas. Peu importe. Je crois que tout ça se fera au fur et à mesure de toute façon parce qu'on ne s'improvise pas leader en un claquement de doigts. Je ne doute pas de moi, disons que je me laisse le temps de faire les choses bien et surtout de prendre mes marques.

Alors dis moi tout mon cher camarade Vert, qu'est ce que tu penses de tout ça ?

« Message reçu. »

Et ce que je m'attendais à autre chose de sa part ? Non. Je crois que même sans le connaître réellement tout le monde se rend compte qu'il n'est pas le mec le plus causant du château et vu les liens qu'il y a entre nous ça n'est vraiment pas quelque chose qui me pose problème. Peut être qu'il est différent avec ses proches, peut être pas, mais j'ai envie de dire … ça le regarde. Et voilà, mains serrés, comme deux pro.

« Comme tu l'as souligné, je sais rester à ma place sur le terrain. J'ai pas l'intention que ça change et je viendrai jamais te dire comment faire ton job. Mais si jamais t'as besoin d'un coup de main, d'un conseil... Disons que je suis déjà passé par là... »

Et ça, je m'y attendais ? Pas vraiment, même pas du tout en réalité. Si j'ai eu l'air étonné ça n'a duré que l'espace d'une seconde ou deux avant de retrouver une stature droite et une expression neutre. Mes yeux ne quittent pas les siens, je soutiens sont regard en acquiesçant d'un signe de tête.

« Je prends note. »

Imperturbable, au moins en apparences. A l'intérieur je lui suis reconnaissante d'une telle … attention ? Proposition. Je n'exclue pas le fait de faire appel à lui, à son expérience, en cas de besoin même si j'aimerai autant ne pas avoir à le faire. Ça n'est pas une question de fierté contrairement à ce qu'on pourrait penser et ça n'a même rien à voir avec lui, mais montrer la moindre marque de faiblesse … En temps normal ça ne me dérange pas mais avec cette nouvelle responsabilité, ce nouveau poste, j'aimerai autant éviter.

« Bienvenue à nouveau dans l'équipe. »

Nouveau signe de tête. Ce qu'il s'est passé ensuite c'est que j'ai réuni l'équipe, on a discuté entrainement, etc … et une fois tout le monde parti je suis resté un peu sur le terrain, pour faire le tri dans ma tête, ranger deux ou trois trucs et puis Victoria est venu me voir. On a discuté un brièvement. Elle a repris sa route et moi la mienne. Voilà une bonne chose de faite, maintenant les choses sérieuses – même si celle ci l'était tout autant – peuvent et vont commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Swallowing one's pride... ♫ Ricky&&Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pride Of nation
» Soirée 2 ♣ Gay Pride
» soirée quatre ∞ gay pride
» Banderole Thiercelieux
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Outside :: Le Stade de Quidditch.-
Sauter vers: