AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Still Standing - Mack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Still Standing - Mack   Sam 6 Juil 2013 - 23:52

Samedi 12 Juillet

« Ça y est, c’est fait, c’est officiellement la merde. »

La jeune femme était sortie de son dernier examen avec un regard noir. Le fait qu’elle se retrouvait coincée avec des gosses se rappelait une nouvelle fois à elle et ce, sans passer sous silence la saloperie de vérité qui voulait que ces mômes soient bien plus à l’aise dans ce monde qu’elle-même. Honnêtement, oui, ça la faisait chier, et relativement violemment cela dit. Elle ne devrait pas se formaliser de ce genre de choses, la jeune femme le savait parfaitement, mais, voilà, c’était comme ça, être différente la blessait puisque cela ne faisait que lui rappeler qu’elle avait perdu des années de sa vie et que celles-ci lui avaient été enlevées lors d’un drame qui pourrait bien la marquer à vie. Oui, elle savait qu’elle ne devrait pas associer l’un à l’autre, et pourtant le mal était fait.
Dans un autre genre, ce qui était fait également, c’était surtout ses examens. Si la jeune femme était sûre d’elle pour les soins aux créatures magiques, pour le reste, c’était simplement… la débandade dans les gorges. Elle n’avait pas fait mieux face à un Logan déguisé que ce qu’elle faisait habituellement en cours particuliers, s’était foirée en potion sans comprendre pourquoi ça n’avait pas changé de couleur quand il le fallait, n’avait eu aucun résultats en métamorphose, en botanique, elle s’était embrouillée, les sortilèges ne s’étaient pas passés si mal que ça compte tenu de son niveau, mais elle ne pourrait atteindre qu’un pauvre Troll avec l’autre con qui leur tenait lieu d’enseignant…. Qu’y avait-il eu d’autre ? Histoire de la magie… il ne lui semblait pas s’être tant plantée que ça, mais au vu des connaissances des autres, elle devait être bien en arrière, en étude des non magiciens, elle s’était pris pour Hitler et avait baragouiné toutes les conneries les plus absurdes qui pouvaient lui passer par le crâne, et, finalement, en astronomie, elle avait fait… eh bien, à peu près la même chose puisqu’elle s’était trouvée parfaitement incapable de se souvenir de ce qu’elle avait pu apprendre à la rache la veille de l’examen. Bref, heureusement qu’il y avait le vol sur balai, et, là, les gosses s’insurgeaient du fait qu’elle faisait partie de l’équipe, ce qui était normalement interdit pour une première année. Sauf qu’une première année de son âge ne pose pas les mêmes problèmes de sécurité et de résistance que si elle avait onze ans, mais, ça, pour leur faire comprendre, c’était compliqué.

Inspirant à fond, la jeune femme s’était éloignée pour déboucher à l’extérieur et prendre un peu l’air. Non, clairement, ces examens, elle ne les sentait pas, mais, d’un autre côté, c’était aussi la toute première fois qu’elle en passait, donc elle ne pouvait pas être objective… si ? Probablement pas.

« Hey ! C’est allé ? J’pense qu’Alec nous aura prévu une bonne fin d’aprem, j’passe côté Serpentard, j’sais pas pour toi… mais tu devrais éviter de te morfondre toute la soirée, ça fait trop sérieux. »
« Ouais, j’vous rejoint. »

Oui, eh bien elle se morfondait si elle voulait. Non, en fait, ça n’était pas vraiment ça, elle savait très bien qu’elle s’y était clairement mis trop tard mais sachant que la jeune femme s’était donné autant qu’elle le pouvait, qu’elle avait cherché à passer outre tout ce qui avait bien pu se passer dans sa vie ces derniers jours, disons qu’elle avait espéré réussir à ressortir plus de ses connaissances. Bref, elle était déçu et n’avait pas envie d’en parler, ni de faire la fête tout de suite, ni de grand-chose en fait. Et merde si elle se comportait en gamine ! Non mais c’était vrai quoi aussi…

- Tient donc, mauvaise journée ? -

Ok, ce n’est pas possible. C’est quoi ? Une caméra cachée ? Elle passait souvent du temps entourée bien que ces derniers temps, il fallait bien avouer que ça n’avait pas réellement été le délire le plus évident de ses interactions sociales, mais pourquoi ce jour-là précisément, fallait-il qu’on veuille absolument lui parler ? N’identifiant pas l’importun au son de sa voix, la jeune femme s’était redressée, se retournant pour découvrir avec une joie quelque peu restreinte l’homme qui l’avait coincée un jour entre deux coins de murs. Grimaçant sans chercher une seule seconde à s’en cacher, la jeune femme n’avait pas répondu, se relevant pour s’éloigner, mine de rien, et plutôt rapidement enfin de compte, pour tenter de rejoindre le monde. Finalement, les gens… ça n’était pas si mal.

- Tu me sembles bien pressée petite blondinette, ralentis, tu risquerais de te fatiguer.. -

Ok, cette fois-ci, ça y était, elle sentait l’angoisse monter de nouveau, doucement, malveillante. Augmentant le rythme de ses pas, la jeune femme gardait la sensation que l’autre, derrière, la collait toujours un peu plus alors, bientôt, sans même s’en rendre compte, elle courrait.
Grimpant les escaliers quatre à quatre, elle s’était vite mêlée de nouveau à la foule, passant entre les élèves, se glissant dans les couloirs et, alors, elle s’était fait tirée en arrière en étouffant un cri. Là, l’homme l’avait tirée un moment avant de se trouver dans un coin un peu plus reculé, la gardant imbriquée entre lui et le mur, exactement comme la première fois. Se tordant dans tous les sens, l’assommant de tous les coups qu’elle pouvait, la petite Poufsouffle cherchait à retrouver ses esprits, à se rappeler des prises et des conseils de Jordane et de l’autre-là, dont le nom lui échappait sur le moment. Sa baguette était hors de portée, bref, la merde intégrale.

« J’te promet que tu vas me payer le coup de l’autre fois. J’suis du genre rancunier moi tu vois, et j’aime pas trop qu’on se foute de ma gueule. Tu me donneras ce que je veux. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Dim 14 Juil 2013 - 22:56

❝ Still Standing ❞

Samedi 12 juillet 2014

Ft Sovahnn & Mackensie

Si on lui avait dit qu’un jour elle serait entrée à Poudlard, la jeune femme vous aurez regardé d’un air plus que sceptique ! Pourtant elle venait de passer une semaine entière à plancher sur des parchemins en tout genre, des examens de pratique parfois un peu tordu… Et si dans l’ensemble elle n’aimait pas trop se vanter, la jolie blonde n’avait pas eu trop à se plaindre du niveau demandé, avec les cours qu’elle avait pu recevoir, elle pensait sincèrement s’en être assez bien sortie dans l’ensemble des matières. Bon elle n’irait pas non plus crier sur les toits sa réussite, mais elle n’était pas à plaindre. Cela dit, elle avait toujours des doutes quant à certaines matières pour ne citer que les défenses contre les forces du mal où la belle s’était complètement retrouvée prise au dépourvu face à un Walters fictif qui lui avait foutu une frousse d’enfer en lui balançant un sortilège… Pour toute réponse réflexe, c’était le Doloris qui était sorti sans qu’elle ne comprenne le comment du pourquoi et si le sortilège n’avait pas atteint sa cible, ça n’avait été qu’à ce moment qu’elle avait compris être face à Logan Rivers. Oui elle avait utilisé un sortilège interdit, mais sincèrement dans le contexte actuel, vous pensez sincèrement que ça va lui valoir une entrée directe à Azkaban ? Avec les Supérieurs qui ont pris le contrôle des Grandes Assemblées ? Soyons réalistes, ils utilisaient ces sortilèges depuis belles lurettes alors pourquoi ne pas les utiliser contre eux ?! Non elle n’avait pas eu de scrupule sur le coup, tout comme elle n’avait pas vraiment eu de scrupules à utiliser l’Imperium sur l’infirmière à l’hôpital quand elle avait cru reconnaitre Alec en sang dans les couloirs. Son père lui avait inculqué quelques principes, les Rivers aussi, mine de rien. L’éducation déteint il faut croire, elle n’aimait pas spécialement utiliser ces sortilèges, mais savait faire la part des choses quand sa vie ou celle de ses proches étaient en jeu !

Bref, tout ça pour dire que oui, elle avait fait de son mieux, et elle espérait bien réussir, question de fierté personnelle… Et aussi parce que ses parents la tueraient sur place si elle avait le malheur d’échouer ici !

- J’imagine que tu seras présente ce soir ?
- J’sais pas encore, sûrement oui…
- Jayden tu sais, Alec est peut-être pas assez doué en relations humaines pour s’apercevoir de quoique ce soit, mais…
- J’vais bien Mack, c’est juste les examens. Continue de prendre soin d’Alec… On se voit ce soir, je sens que ça va être mémorable !

En gros, occupe toi d’Alec mais laisse-moi gérer mes affaires seule ! C’est ce qu’avait compris la jolie blonde et si elle n’avait pas été habituée à se faire jeter par Alec, elle l’aurait sûrement mal pris, mais ça n’avait pas été le cas. Savaient-ils à quel point ils pouvaient se ressembler tous les deux ? Certainement pas ! La jolie rousse avait disparu avant même que la jeune Anglaise n’est eut le temps de réagir, et elle s’était retrouvée seule non loin du troisième étage. Retournant jusqu’à sa salle commune, elle s’était faite bousculer par un brusque mouvement de foule qu’on agite soudainement. En se retournant, elle avait cru reconnaitre la crinière blonde d’une certaine Poufsouffle qui semblait bien pressée, non loin un type lui emboitait le pas bien décidé à lui mettre la main dessus de toute évidence. Prenez ça pour de la parano, la jeune Serpentard avait fait demi-tour, se mêlant à son tour à la foule essayant de retrouver la jeune Poufsouffle. C’était au détour d’un couloir un peu isolé de la foule qu’elle lui avait finalement mis la main dessus. Coincée par le type qui lui courrait après un peu plus tôt.

« J’te promet que tu vas me payer le coup de l’autre fois. J’suis du genre rancunier moi tu vois, et j’aime pas trop qu’on se foute de ma gueule. Tu me donneras ce que je veux. »

Si les intentions étaient déjà bien nettes avant ça, elles étaient plus que limpides à présent et si elle n’avait pas l’âme d’une héroïne, elle ne pouvait décemment pas rester là les bras croisés ! Sa baguette avait rejoint sa main et un sortilège s’était abattu sur l’homme, assez pour le surprendre et le faire lâcher prise. Un second sortilège l’avait envoyé s’abattre contre le mur derrière eux. Ne s’attardant pas plus longtemps, elle avait rejoint la blondinette.

- Sovahnn ça va ?

Elle était à présent à son niveau, sa baguette toujours à la main, elle restait sur ses gardes malgré tout mais n’avait pas prévu le coup du retour aussi rapide. Toujours garder des distances de sécurité et s’assurer que tout danger est écarté avant d’agir, elle avait omis ce détail. Cours de DCFM de base à revoir sans aucun doute !

- Restons pas là. Vient !

Au moment de se retourner, la belle avait vu le type face à elles, du sang provenant de son arcade recouvrait sa main. La baguette de la jolie blonde avait volé avant même qu’elle n’ait eu le temps de réagir, celle de l’homme pointée sur elles. Sa main ensanglantée s’était refermée contre la gorge de la jeune Anglaise, plaquée contre le mur à son tour sans réel ménagement de la part de l’homme.

« Vous partez déjà ? Le jeu commence à peine à devenir intéressant. Toi tu bouges pas ! »

Sa baguette pointée sur Sovahnn à présent, alors qu’il resserrait la poigne sur la jeune femme pour immobiliser son visage alors qu’il s’approchait de celle qui se débattait comme pas permis !

«  J’ai un compte à régler avec ta copine Blackburn, mais j’te jure que j’vais m’occuper de ta gueule d’ange après ça, pas de jalouses comme ça ! »
- Sovahnn, tire-toi !
« Ferme-là et toi j’te déconseille de bouger ! Pourquoi tu prends sa défense au juste ? Tu fais honte à ton sang Blackburn. »

Son regard la perturbait, pourtant elle restait impassible, même lorsqu’il avait frôlé son visage de son autre main, oubliant un instant de menacer Sovahnn.

« Ca serait dommage de gâcher un autre si beau morceau ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Ven 26 Juil 2013 - 14:37

Dingue comme parfois, on se rend compte en une fraction de secondes que ce qui nous brouillait l’humeur quelques temps plus tôt n’était que broutilles. On le fait tous, ce genre de choses, et il fallait croire que les drames que la jeune femme avait vécus ne la préservait pas de ce type de petites crises d’ados à la con. Non, c’est vrai, on se trouve souvent tous à ce dire un jour ou l’autre « mais merde, c’était con, pourquoi j’ai donné autant d’importance à ce truc ? Il y a pourtant tellement pire dans la vie ». Là, Sovahnn se trouvait typiquement dans l’une de ces situations. Un instant, elle était abattue d’avoir été clairement à côté de la plaque dans nombre de ses examens, et celui d’après, elle flippait plus pour sa vie et, accessoirement, son intégrité sexuelle qu’autre chose. D’un coup, les notes qu’elle pouvait bien avoir et son passage en seconde année semblaient bien pâles et inutiles. Finalement, là, ce qu’elle voulait vraiment, c’était éviter de finir entre les sales pates de ce porc, et, donc, fuir le plus loin et le plus vite possible. Ça, elle savait faire. A vrai dire, la course à pied, c’était ce dans quoi elle s’était spécialisée le plus vite. Sans pouvoirs, il fallait bien avouer que c’était le mieux qu’elle puisse faire. Et vu la tronche qu’un Logan Rivers travesti en directeur de l’école (haha) lui avait lancé, elle n’était clairement pas encore au point pour sauver sa peau grâce à une baguette. Alors, parcourant les couloirs à la vitesse éclair, la jeune femme s’était retrouvée plusieurs fois à manquer de s’écrouler, faisant des dérapages pas toujours contrôlés lors des tournants qui se présentaient à elle. Mais toutes ses compétences en matière d’accélération ne l’avaient finalement pas sortie de son problème majeur : le gros lourd qui avait fini par la rattraper et la coincer contre un mur. C’est drôle, c’est du déjà vu ça. Attends voir… nan, en fait, ça n’a absolument rien de drôle. Humour de merde.

« J’te promet que tu vas me payer le coup de l’autre fois. J’suis du genre rancunier moi tu vois, et j’aime pas trop qu’on se foute de ma gueule. Tu me donneras ce que je veux. »

Pourtant, alors que la jeune femme supportait son haleine immonde (elle aurait pu sentir la fraise tagada qu’elle ne l’aurait pas été moins) et qu’elle s’agitait dans tous les sens pour tenter de trouver une faille pour pouvoir se dégager de là, d’un coup, sans qu’elle ne comprenne comment, son veux avait été exaucé. L’homme avait volé en arrière, projeté par un sort, très probablement, qui avait fait un petit bruit sec en l’atteignant sur les flancs.

- Sovahnn ça va ?

Les yeux écarquillés, c’était avec surprise que Sovahnn avait découvert Mack à ses côtés.

« Euh w.. oui, oui oui ça va, merci. »
- Restons pas là. Vient !

C’est pas faux. Pourquoi faut-il toujours que les gens causent au lieu de fuir en courant ? Trop de films américains, probablement. Si Gandalf avait fermé sa tronche et leur avait dit de fuir plus vite, il ne serait pas tombé dans les ténèbres et je ne sais plus quoi. Nan mais c’est vrai, il y a un côté parfaitement stupide, faites un air terrifié, détalez en attrapant l’autre, il comprendra sans trop de problèmes. Ou sinon, nous sommes une espèce particulièrement mal évoluée et trop en retraits de prédateurs naturels.
Et, là, bien entendu, à la manière d’un film d’horreur, quand les jeunes femmes s’étaient détournées pour déguerpir, elles s’étaient retrouvées face à l’homme qui venait d’agresser la blondinette aux cheveux les plus longs.

« Vous partez déjà ? Le jeu commence à peine à devenir intéressant. Toi tu bouges pas ! »


Oups. Mais ni l’une ni l’autre n’avaient eu le temps de se la ramener que déjà, l’homme attrapait Mack par la gorge et la plaquait contre le mur alors que sa baguette avait dors et déjà rejoint le sol, bien loin d’elle.

«  J’ai un compte à régler avec ta copine Blackburn, mais j’te jure que j’vais m’occuper de ta gueule d’ange après ça, pas de jalouses comme ça ! »
- Sovahnn, tire-toi !

Paralysée, il avait fallu à Sovahnn la voix de Mack lui ordonnant de s’enfuir pour retrouver l’usage de ses membres. Pourtant, face à la menace de l’homme, elle n’avait pas bougé d’un pouce.

«  J’ai un compte à régler avec ta copine Blackburn, mais j’te jure que j’vais m’occuper de ta gueule d’ange après ça, pas de jalouses comme ça ! »
- Sovahnn, tire-toi !
« Ferme-là et toi j’te déconseille de bouger ! Pourquoi tu prends sa défense au juste ? Tu fais honte à ton sang Blackburn. »

Mack ne se débâtait pas, au contraire, elle fixait bien droit dans les yeux son agresseur dont la baguette était toujours dirigé vers la Poufsouffle. Mâchoires serrées, celle-ci cherchait une solution, une faille, un truc qui ferait qu’elle puisse agir efficacement. Les conseils de Jordane ? Les prises qu’elle lui avait apprises ? Les coups ? L’entraînement ? Hey ! C’est soit les cours, soit le sport, on ne peut pas tout faire !
Il était vrai qu’avec ses révisions acharnées des dernières semaines, tout ça lui semblait bien loin, et sans magie… Oh merde, elle pouvait quand même agir bordel ! Elle n’était pas une pauvre victime de sucre prête à se briser ou à fondre au soleil.

« Ca serait dommage de gâcher un autre si beau morceau ! »

MAINTENANT !

Une seconde, il avait détourné sa baguette, la faisant glisser vers la Serpentard pour lui effleurer la joue. Une seconde, ça suffisait pour faire quelque chose, même si ceci était parfaitement débile et totalement non contrôlé…
Attrapant sa baguette, la jeune femme avait tout connement sauté sur le dos de l’homme, serrant bien dans sa main le bout de bois magique, elle l’avait planté de toute ses forces dans le côté de sa gorge alors qu’il se débâtait. S’accrochant de toutes ses forces, la jeune femme avait toutefois prononcé quelques noms de sortilèges qui ne semblèrent pas avoir un effet monstre : atakunto, avis, aguamentis, confringo, diffindo, expeliarmus, immobilus, stupefix. L’un d’eux avait tout de même semblé lui administrer un léger coup de jus, mais la jeune femme aurait été bien en peine d’identifier lequel. De toute manière, elle s’acharnait à présent surtout à lui faire mal et à rester dans son dos, et ce, même s’il avait entrepris à présent de l’attraper par le t-shirt pour l’en déloger. D’ici peu, elle finirait en soutien-gorge dit-donc. Quoi que ça ne fût probablement pas pour le déranger lui, et, Sovahnn, elle, préférait clairement qu’il s’attaque à un bout de tissu dont elle pouvait se défaire pour éviter d’être balancer plutôt que ses cheveux.  Trop occupée à s’accrocher et à lui balancer les coups qu’elle pouvait tout en cherchant à lui faire assez mal pour qu’il la lâche en cherchant son oxygène, la jeune femme ne pouvait pas communiquer avec Mack, mais, si elle avait pu le faire, cette phrase serait sans aucun doute sortie : ‘LES COUILLES, VISE LES COUILLES !!!’. Très classe n’est-ce pas ? Mais efficace. Quoi que les coups de baguette dans la gorge commençaient à l’être également vu les bruits étranges qu’il faisait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:23

❝ Still Standing ❞

Samedi 12 juillet 2014

Ft Sovahnn & Mackensie

- Sovahnn ça va ?
« Euh w.. oui, oui oui ça va, merci. »
- Restons pas là. Vient !

Non rester ici n’était pas la meilleure idée du siècle et la jolie Poufsouffle semblait un peu secouée mais ça irait, ce salaud n’avait eu le temps de rien et c’était pas plus mal. Sauf que le salaud en question n’avait visiblement pas apprécié sa petite intervention et c’était pris au piège qu’elles s’étaient retrouvées ! Sovahnn semblait totalement paralysée par ce salaud et si de son côté la jeune femme ne laissait rien transparaitre de la panique qui l’avait prise, elle devait bien avouer qu’elle n’en menait pas très large non plus ! Mais on lui avait appris à ne rien montrer alors elle tentait de ne pas nourrir le sourire carnassier de cet homme à la libido un peu trop boostée ! Se débattre n’arrangerait pas les choses pour l’instant, pas alors qu’il la tenait de cette façon, visage bloquée dans sa main ensanglantée, elle ne pourrait pas se libérer sans un écart. En revanche, Sovahnn pouvait agir dans son cas, profiter du moment de faiblesse qui arriverait forcément pour aller chercher de l’aide, s’enfuir ou s’en prendre à lui si l’idée l’inspirait ! Et c’était finalement la dernière solution qu’avait choisi la Poufsouffle, lui sautant littéralement parlant sur le dos en prenant soin de lui envoyer quelques sortilèges pas tous très concluant c’est vrai, mais c’est l’intention qui compte comme on dit, au moins elle avait eu le mérite de tenter quelque chose et rien que ça c’était énorme en soi !

Elle avait du mordant c’était indéniable et dire le contraire aurait été la sous-estimer… Certes elle n’était pas la plus à l’aise avec une baguette, mais elle savait utiliser ses poings et l’autre semblait déjà faiblir devant l’acharnement de la petite blonde ! Le type ne l’avait pas lâchée de suite, resserrant au contraire son étreinte dans son énervement et les mains de la jeune anglaise avait rejoint son poignet y enfonçant ses ongles pour l’inciter à le faire lâcher prise, elle ne savait pas exactement ce qu’avait fait Sovahnn mais un grognement avait passé ses lèvres et il avait fini par la lâcher en lui balançant un coup en plein visage pour aller se saisir de son T-shirt afin de la faire descendre de son perchoir. Le temps de reprendre son souffle, la jeune Serpentard avait cherché un angle d’attaque sans mettre en danger la miss et ça avait suffit pour que l’autre se recule brusquement pour se claquer contre le mur pour que la miss qu’il avait sur le dos le lâche enfin, chose qu’elle n’avait pas fait bien sûr, trop bien accrochée elle avait insisté, lui laissant de ce fait le temps de récupérer sa baguette, oui la jeune femme était plus à l’aise avec la magie qu’avec ses poings elle n’irait pas dire le contraire.

«  Descend de là ! »


Réitérant son geste, il avait plaqué violemment la jeune Poufsouffle contre le mur pour qu’elle lâche prise et c’était la dernière chose qu’il avait faite car sa baguette à la main, elle lui avait balancé un sortilège sûrement inconnu à Poudlard mais qu’elle devait au formateur d’Alec, comme quoi les cours particuliers avaient du bon parfois. Un sortilège sûrement non appris à Poudlard mais qui se révélait appréciable dans ce genre de moment et qui l’avait paralysé sur le coup, il donnait une sensation d’étouffement immédiat, une oppression dans la poitrine comme si la crise cardiaque venait à vous prendre d’un coup.

- Eloigne-toi Sovahnn, j’ai pas envie de te blesser… J’suis encore novice avec ce sortilège et ça m’ennuierait de le tester sur toi à mes dépends !

Elle annonçait la couleur, mais c’était plus pour le stresser car mal réalisé, le sortilège pouvait tuer on s’en doute, même si elle n’irait pas jusque là. L’homme était au sol à présent, grimaçant face à la douleur dans sa poitrine.

- Les porcs dans ton genre me dégoûtent… J’parie que tu bandes aussi à l’idée de te faire des gamines et des gamins !

Elle avait levé son sortilège, oui sa façon d’agir lui avait clairement rappelé l’oncle d’Alec, les propos et les gestes qu’il avait eu à son égard l’avait fait flipper à l’époque, elle n’était qu’une gamine de 7 ou 8 ans mais jamais elle n’avait voulu se retrouver dans la même pièce que lui après ça… Et si elle n’en avait jamais parlé à personne, elle s’était toujours demandé si cet oncle n’était comme ça qu’avec elle ou alors s’il y avait d’autres victimes de ces attentions malsaines. Et si elle avait imaginé l’espace d’un instant le mettre sous Imperium, elle avait finalement renoncé, préférant lui lancer un autre sortilège qui l’avait plaqué au sol.

- Sovahnn, quelque chose à dire à… ce type avant que je l’empêche de s’exciter à vie ?

Vu le regard du type, l’idée qu’on s’en prenne à sa virilité ne lui plaisait pas plus que ça, logique dans un sens, mais bon le monde ne s’en porterait que mieux !

« Vous allez le regretter, toi et ta copine, Blackburn ! »
- Ferme-là j'ai mal au crâne…

Il avait bougé son bras pour attraper sa baguette, ce à quoi la jeune anglaise avait répondu en lui écrasant le poignet d’un pied bien placé.

- A armes égales tu veux… Un peu de galanterie ! Il est inoffensif… Fait ce qui te plait.

Après tout c’était Sovahnn qu’il avait agressée dans un premier temps, et les coups qu’elle s’était pris n’avait été que dommage collatéral. Insistant sur l’écrasement de son poignet, il avait lâché sa baguette dans un grognement, baguette qu’elle avait ramassé avant de la briser sans pitié aucune pour ce type qui n’en avait de toute façon aucune pour l’humanité !

« Espèce de sale garce, t’es une fille morte… »

Ne prêtant pas attention à ses remarques, la jeune femme maintenait son sortilège informulé portant une main à sa pommette irritée et légèrement gonflée par le coup perdu qu’elle s’était pris, ça n’était rien de sérieux, toujours mieux qu’un traumatisme à vie… Et si elle gardait la tête froide à l'heure actuelle, la jeune femme n'en restait pas moins légèrement paniquée...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Ven 2 Aoû 2013 - 14:49

Se lancer sur un taré maniaque et libidineux en passe d’agir dangereusement et de les blesser toutes les deux ? Super idée ! Et, oui, c’était la seule qui avait frôlé l’esprit de la jeune Poufsouffle étant donné qu’elle n’avait pas même songé à foncer chercher de l’aide. Faire confiance aux autres pour que quelqu’un vienne les sortir de ce mauvais pas ? Oh que non ! Elle pouvait crier au feu, éventuellement, mais passer toute sa rage sur l’autre crétin en lui grimpant dessus (n’y crois pas trop, toi, j’t’ai à l’œil !) et en balançant tout ce qu’elle pouvait en lui faisant le plus mal possible semblait, sur le coup, une idée bien plus réjouissante. Alors elle s’était retrouvée accrochée comme elle le pouvait, les cuisses serrées à s’en provoquer des bleus, en train de chercher à lancer des sorts. D’accord, elle n’était pas encore très douée en la matière, mais à défaut de réussir à réaliser une magie correcte, elle pouvait tout de même le blesser avec sa baguette. Ces instruments sont loin d’être friables et faits pour résister le mieux possible au temps. Il est possible de les briser, bien sûr, mais elles sont tout de même résistantes et la jeune femme avait parié sur cette propriété pour blesser le porc qui retenait encore Mack. Avec poigne, elle lui avait donc balancé des coups dans la gorge, le bout de bois s’enfonçant à chaque fois plus loin dans ses muscles, lui créant parfois des spasmes douloureux. Il fallait dire que se prendre des coups de bâtons dans la gorge ne devait pas faire partit des trucs les plus agréables dans une vie. Et le stratagème fut payant, l’homme fini par lâcher Mack, se concentrant sur le fait de dégager ce moustique enquiquinant et dont les piqures… se rapprochaient plus de celles d’un taon ou d’un frelon que de celle de ces foutus diptères horripilants quand ils nous tournent autour la nuit. Petit message personnel.


« Descend de là ! »


Mon ami, tu rêves…

S’accrochant d’autant plus, la jeune femme avait fini par ne plus pouvoir le cogner réellement et se contentait de tenter d’éviter de tomber tout en retenant son attention. A l’instar de Mack, les ongles de l’homme virent bientôt percer la chaire de la jeune femme alors qu’il tentait de la faire tomber de son perchoir. L’instant suivant, elle se retrouvant balancée contre un mur, écrasée par la force de l’homme. Là, elle lâcha, le souffle coupé, et s’écroula au sol… exactement en même temps que le Supérieur.

- Eloigne-toi Sovahnn, j’ai pas envie de te blesser… J’suis encore novice avec ce sortilège et ça m’ennuierait de le tester sur toi à mes dépends !

La main sur la poitrine, grimaçante, la belle blonde suivit les ordres de sa complice, s’extirpant sans pour autant se relever tout en essayant de faire abstraction de la douleur lancinante qui hurlant dans son dos et ses poumons. Il lui avait briser une côte, ça n’était pas possible merde ! Et dire que dans les films, les personnages qui se font balancer sur les murs se relèvent presque immédiatement, qu’ils peuvent s’en prendre plusieurs et courir quelques minutes plus tard. Elle n’avait rien de Lara Croft, c’était clair.

- Les porcs dans ton genre me dégoûtent… J’parie que tu bandes aussi à l’idée de te faire des gamines et des gamins !

Probablement. Et, oui, malgré tout, elle se délectait de ce que Mack lui faisait subir. Malsain ? Immoral ? Je vous emmerde. Non, elle n’était pas quelqu’un de parfait, et encore moins capable de pardon et de mea culpa. Elle n’était pas une pauvre victime et tout était de la faute de ce type ignoble qui lui filait la nausée. Il méritait ce qu’il lui arrivait. Point. Et s’il souffrait ? Il ne recommencerait plus, voilà tout. Si la justice à Poudlard se faisait sans clémence (T_T foutue études de médecine), il n’y avait pas de raisons pour que ça ne marche pas pour eux également. Se redressant, la gorge sèche et douloureuse, la jeune femme avait repris peu à peu sa contenance – et son oxygène – pour se dresser aux côtés de Mack face à l’homme qui, au sol, souffrait toujours.

- Sovahnn, quelque chose à dire à… ce type avant que je l’empêche de s’exciter à vie ?
« Oh ! Pauvre petit chou, t’oserais pas quand même ? Eh mais attends ! Bien sûr que si ! »

C’était un regard noir qui s’était posé sur la loque qui, au sol, reprenait lui aussi ses esprits.

« Vous allez le regretter, toi et ta copine, Blackburn ! »
- Ferme-là j'ai mal au crâne…

L’homme avait cherché à attraper sa baguette, mais la belle blonde des Serpentards ne lui en avait pas laissé l’occasion.

- A armes égales tu veux… Un peu de galanterie ! Il est inoffensif… Fait ce qui te plait.
« Ça va être assez dur à digérer, j’te préviens. »
« Espèce de sale garce, t’es une fille morte… »
« Qu’est-ce qu’il chouine ! C’est fatiguant ! Tu trouves pas ? Lassant même. Combien t’en as eu comme ça hein ? C’est la troisième fois que tu me tombes dessus, et la troisième fois que ça ne se passe pas comme prévu. C’est con mais j’crois que t’es juste un gros porc incapable, probablement précoce et impuissant également. Les femmes te font si peur que ça ? »

Se penchant vers lui, la rage au fond du ventre, la jeune femme lui avais sourit de toute la haine qu’elle possédait. Toute la fureur de ces dernières semaines ressortait à cet instant précis.

« Bah tu sais quoi ? T’as parfaitement raison. »

Ais un peu plus de craintes, cochonnet, parce que si tu as eu une chance, tu n’en auras pas deux. L’humiliation était une chose, à présent, la sentence est forcée de tomber.
La jeune femme avait simplement balancé des coups avec toute la force qu’elle possédait : dans le foie, sur la gorge, lui coupant le souffle, puis dans le genou, le bas ventre, et, finalement, bien entendu, sa virilité. Il est des gènes qu’il vaut mieux exterminer. Logan lui avait dit un jour de jouer avec leurs règles si elle ne voulait pas se faire marcher dessus, là, sa peur, sa souffrance et sa rage s’y employaient précisément.

« Va te faire foutre. »

Ce ne serait clairement pas face à lui qu’elle perdrait contenance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Mer 14 Aoû 2013 - 23:25

❝ Still Standing ❞

Samedi 12 juillet 2014

Ft Sovahnn & Mackensie


On fait parfois des choses stupides lorsqu’on se sent menacé, mais bien souvent, ces actions stupides peuvent se révéler très productives… La preuve, il avait fini par la lâcher, la laissant retrouver son oxygène et sa liberté par la même occasion. Elle n’en sortirait pas traumatisée, du moins pas de façon définitive en tout cas, la jolie blonde serait peut-être un peu sur ses gardes après ça, mais ça lui passerait. Et puis, les choses auraient pu tellement mal se passer que dans le fond, elles ne s’en sortaient pas si mal que ça. Ok elles garderaient quelques marques, mais voilà, elles s’en remettraient !

« Oh ! Pauvre petit chou, t’oserais pas quand même ? Eh mais attends ! Bien sûr que si ! »

Oh que si elle oserait, le réduire à l’état d’être insignifiant et impuissant… Si c’était dans ses cordes, et elle avait bien envie de tester quelques nouveaux sortilèges fraichement appris. Quoi, une petite émasculation c’est rien, il survivrait et au moins le risque d’engendrer d’autres pervers comme lui était réduit à zéro, ce qui en soit serait une très bonne chose pour l’humanité, monde moldu et sorcier confondus bien sûr ! Alors après lui avoir brisé sa baguette, la jeune sorcière avait laissé l’homme aux mains de la belle blondinette ! Elle avait un compte à régler avec lui visiblement et ça n’était pas à elle de se régaler, même si l’envie de le réduire au silence définitivement était plus que tentant !

- A armes égales tu veux… Un peu de galanterie ! Il est inoffensif… Fait ce qui te plait.
« Ça va être assez dur à digérer, j’te préviens. »
« Espèce de sale garce, t’es une fille morte… »
« Qu’est-ce qu’il chouine ! C’est fatiguant ! Tu trouves pas ? Lassant même. Combien t’en as eu comme ça hein ? C’est la troisième fois que tu me tombes dessus, et la troisième fois que ça ne se passe pas comme prévu. C’est con mais j’crois que t’es juste un gros porc incapable, probablement précoce et impuissant également. Les femmes te font si peur que ça ? »

Elle avait acquiescé à sa question, c’était plus que lassant et terriblement usant pour son mal de crâne naissant, sans compter que sa pommette blessée qui la tiraillait un peu maintenant que l’adrénaline retombait. La jeune anglaise avait maintenu le sortilège, laissant à Sovahnn l’occasion de se venger pendant qu’elle effaçait les traces de sang de l’autre imbécile au niveau de sa gorge. Elle avait regardé ce spectacle sans vraiment le regarder, la violence n’étant pas vraiment l’une de ses activités favorites, même si dans le cas présent il l’avait mérité ! Les coups s’étaient succédé, rageur, elle devinait sans peine la douleur de la belle Poufsouffle, sa peine et tous les autres sentiments qui lui passaient par la tête.

« Va te faire foutre. »

L’homme avait perdu connaissance après un dernier coup, et la belle continuait, Mack s’approcha alors évitant un autre coup perdu au passage, celui de l’autre imbécile lui avait suffi et elle voyait mal comment elle pourrait cacher ça à Alec très longtemps. L’attrapant par les épaules, elle l’avait tirée légèrement sans la brusquer ou autre.

- J’pense qu’il a compris, ce type ne mérite pas que tu te salisses les mains définitivement…

Elle l’avait forcée à abandonner, l’éloignant définitivement, ça ne servait à rien qu’elle le tue, c’est elle qui serait rongée par la culpabilité et elle n’avait clairement pas besoin de ça.

- On s'en va… Il se relèvera pas tout de suite crois-moi.

Laissant Sovahnn un instant, elle s’était retourné vers l’homme qui était dans un sale état au sol, pointant sa baguette vers lui.

- Obliviate

Prudente, elle ne voulait prendre aucun risque de retombées sur elle ou sur Sovahnn. Le sortilège lancé, la jeune serpentard avait retrouvé Sovahnn et l’avait embarquée un peu plus loin, mine de rien, sa main s'était mise à trembler.

- T’es blessée ?

Sans blague, je suis sûrement pas aussi douée que Maxence, l’infirmier super sexy… Mais je connais les bases si ça peut soulager en attendant ! Respirant un bon coup, elle avait rangé sa baguette, la laissant à portée de main, juste au cas où.

-   J'me disais aussi, jusqu'ici mon séjour au Château était... trop calme ! Alec ne doit pas savoir pour ça.

Même s'il le saura de toute façon !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Sam 24 Aoû 2013 - 19:39

Je ne te laisserais pas faire. Je ne te laisserais pas me faire peur, je ne tremblerais pas à cause de ton regard, je ne me morfondrais pas dans le noir. Je ne serais pas terrifiée par tes paroles, je ne ressasserais pas ces instants parce que tu n’as aucune influence. On m’a arraché mon adolescence, on a détruit mon monde et éloigné ma famille. On m’a pris, déchirée, brulée et baladée dans tous les sens. Je ne suis pas une pauvre enfant qui fixe la lumière des phares et reste immobile. Je ne suis pas quelqu’un qui se réfugie dans le noir. Je ne fuis pas la réalité, je l’affronte, et jamais, jamais tu n’auras le moindre pouvoir sur moi. Je ne peux pas être une pauvre victime frêle et fragile, je ne peux pas juste me laisser aller, pleurer et supplier parce que si je le faisais, je pense que tout ce qui fait celle que je suis disparaitrait. J’ai besoin d’être plus forte que ça, parce que si je ne le suis plus, qui le sera pour moi ? Si je ne le suis plus, comment pourrais-je affronter ce monde dans lequel j’ai ouvert les yeux ? Il est hostile et merveilleux, mais jamais je ne pourrais en profiter si je me cache ;

Jamais je ne pourrais exister si je m’efface.


Les poings serrés, la jeune femme enrageait. Elle aurait pu être ce qu’il voulait au moment où ils étaient seuls tous les deux, elle avait eu beau faire tout ce qu’elle pouvait, elle s’était démenée comme une damnée, si Mack n’était pas arrivée à ce moment-là, les choses se seraient peut être passées de manière différente et cette idée semblait la brûler de l’intérieur. Plusieurs fois, déjà, l’homme lui était tombé dessus et elle avait toujours réussi à s’enfuir mais, là, le voir bloqué, devant elle… c’était trop tentant, clairement. Sovahnn avait déjà essayé de prendre le taureau par les cornes, elle avait joué son jeu et gagné, elle lui avait prouvé qu’elle n’avait pas peur et qu’elle n’aurait jamais peur d’une pauvre larve comme lui. Ça n’était pas vrai, bien entendu, et le cœur qui battait toujours à tout rompre dans sa poitrine en était la preuve flagrante. Retenant son souffle, la jeune femme avait fait semblant de garder une contenance hautaine par rapport à lui, elle lui avait répondu d’une manière pas aussi détachée qu’elle l’aurait voulu et avait cogné, encore et encore avec toute la force dont elle était capable. Son regard lançait encore des éclairs noirs alors que l’autre porc perdait connaissance, mais elle ne s’arrêta pas là. Un instant, elle sentit qu’elle tremblait, qu’elle sombrait dans quelque chose qu’elle ne contrôlait pas. Mâchoires serrées, elle savait qu’elle ne trompait personne.

- J’pense qu’il a compris, ce type ne mérite pas que tu te salisses les mains définitivement…

Enzo avait dit ça aussi un jour, en d’autres termes et il avait probablement tout autant raison que la jeune femme et, pourtant, il fallu un moment à la belle blonde pour laisser son acolyte de couleur de cheveux la tirer doucement en arrière. Si elle l’avait pu, elle aurait envoyé un coup d’épaule en sentant ses mains sur celles-ci, et, pourtant, c’était une grande fatigue qui l’avait pris en cet instant. Inspirant à fond, retenant les larmes qui auraient bien aimé couler, la jeune femme se détendit, fixant encore le corps inanimé de l’homme qui avait de nouveau tenté sa chance.

- On s'en va… Il se relèvera pas tout de suite crois-moi.

Elle hocha lentement de la tête, laissant un petit sourire s’afficher doucement sur son visage.

- Obliviate

La jeune Poufsouffle aurait en fait aimé qu’il se souvienne de cette scène, mais éprouvait un certain soulagement à l’idée qu’il ne puisse pas songer à d’éventuelles représailles. Retenant la main de Mack qui venait de prendre la sienne, la jeune femme s’en était dégagée pour approcher doucement de l’homme. Si elle avait pu entendre lors de son coma, il n’y avait pas de raison qu’il n’imprime pas ses paroles.

« Tu n’auras jamais aucune influence sur qui que ce soit. T’es un minable pauvre petit garçon paumé et t’es pas prêt de changer. Chaque fois que tu t’approcheras, on t’humiliera, parce que c’est toi, le môme effrayé qui cherche à prouver qu’il peut contrôler ne serais-ce qu’une femme. Pourtant, même ça, tu ne l’auras jamais. »

Tu ne m’auras jamais moi.

Lui jetant un dernier regard électrique, la jeune femme s’était redressée, raide, avant de s’éloigner avec Mack. Sa main tremblait mais elle n’aurait su dire ce que faisait la sienne à part serrer celle de la meilleure amie d’Alec le plus fort dont elle était possible, essayant ne pas aller jusqu’à lui faire mal. Au fond d’elle, elle cherchait à rendre véridiques ses paroles.
Les deux belles blondinettes s’étaient encore éloignées un moment sans dire un mot, prenant doucement conscience de ce qu’il venait de se passer. Solide. Il fallait qu’elle soit à jamais solide.

- T’es blessée ?

Tout d’abord, Sovahnn n’avait répondu que d’un signe de tête négatif, avant de se reprendre, consciente qu’elle se devait de faire un peu plus que ça.

« J’en ai pas l’impression. Probablement une belle ribambelle de bleus une fois l’adrénaline retombée, rien de grave en tout cas. Et toi, ça va ? »

Elle avait beaucoup trop risqué pour elle et, d’un coup, la jeune femme en pris conscience, oubliant complètement qu’elle ne l’avait même pas remerciée. Ou si ? Peut être. En fait, elle n’en savait trop rien, il fallait dire qu’elle était surtout sous le choc de ce qu’il venait d’arriver.

- J'me disais aussi, jusqu'ici mon séjour au Château était... trop calme ! Alec ne doit pas savoir pour ça.

Souriant doucement, la jaune lui avait lancé un regard qui semblait lui dire « tu crois réellement à ce que tu dis ? ».

« Vraiment désolée d’avoir cassé cet élan étrange de chance. Et ça ne m’étonnerait même pas qu’il soit déjà au courant. Pour ce qui est d’avoir l’œil sur les choses, il peut être flippant… et désespérant aussi, dans le sens contraire. »

Il fallait dire que ce qu’il ne voulait pas voir, clairement, il avait un don pour, en effet, ne jamais le voir. Soupirant doucement en se frottant les mains, Sovahnn avait fini par entourer Mack de ses bras, l’étreignant, reconnaissante et soulagée.

« Merci beaucoup d’avoir pris un risque complètement absurde et inconsidéré mais affreusement courageux pour moi. »

C’était vrai que foncer sur un Supérieur pour lui balancer des sorts ne faisait pas exactement partie des choses que l’on faisait à longueur de temps ici. Leur sauter sur le dos non plus cela dit. Là, dans la sureté du couloir vide, Sovahnn éclata d’un rire joyeux. C’était bon, tout allait bien. Tout irait toujours bien si elle ne faisait que frôler les désastres. Respirant à pleins poumons, elle mit du temps avant de calmer son hilarité soudaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Dim 13 Oct 2013 - 15:49

L’idée de lui infliger l’humiliation de sa vie était tentante, et dans un tout autre contexte, elle l’aurait certainement fait, mais cet homme avait cherché à la violenter et de toute évidence, ça n’était pas la première fois que ça arrivé à la jolie blondinette, alors non elle ne courrait pas le risque de le voir débarquer dans sa vie, ou même dans la sienne. Déjà parce que l’idée de tomber entre ses mains ne l’enchantait guère, mais aussi car Alec finirait forcément par se retrouver mêlé à tout ça s’il venait à lui arriver quelque chose, et il avait bien assez de souci comme ça !

« Tu n’auras jamais aucune influence sur qui que ce soit. T’es un minable pauvre petit garçon paumé et t’es pas prêt de changer. Chaque fois que tu t’approcheras, on t’humiliera, parce que c’est toi, le môme effrayé qui cherche à prouver qu’il peut contrôler ne serais-ce qu’une femme. Pourtant, même ça, tu ne l’auras jamais. »

Elle n’avait rien dit de plus, ça n’était pas la peine, et puis dans l’état actuel des choses, la jeune Serpentard ne savait pas trop quoi dire ou faire. La main de Sovahnn avait rejoint la sienne tremblante et elles s’étaient éloignées du tout ça pour se retrouver un peu plus au calme loin de tout ce grabuge. Pas très causante, Mack avait du insister du regard pour qu’elle s’exprime, un simple hochement de tête peut signifier tout et n’importe quoi, alors elle allait devoir être un peu plus précise sur son état de santé, physique ET psychologique du moment !

« J’en ai pas l’impression. Probablement une belle ribambelle de bleus une fois l’adrénaline retombée, rien de grave en tout cas. Et toi, ça va ? »
- J’vais avoir besoin de la magie pour faire disparaitre deux trois choses mais idem, rien de grave à part… une belle frayeur en fait.

C’était plus pour éviter d’alerter son entourage sur la soudaine apparition d’un coup sur le visage.

- J'me disais aussi, jusqu'ici mon séjour au Château était... trop calme ! Alec ne doit pas savoir pour ça.
« Vraiment désolée d’avoir cassé cet élan étrange de chance. Et ça ne m’étonnerait même pas qu’il soit déjà au courant. Pour ce qui est d’avoir l’œil sur les choses, il peut être flippant… et désespérant aussi, dans le sens contraire. »
- Me doute que ça restera pas longtemps secret, mais… Qui ne tente rien n’a rien, et j’ai pas envie de l’inquiéter. Et pour ce qui est de sa capacité à voir les choses…. on est d’accord !

Oui Alec avait un don pour voir ce qu’il voulait, et avait un don également pour se rendre aveugle à tout ce qui ne « l’intéressait » pas, mais avec le temps, elle avait appris à faire avec et si cette capacité à se mêler de sa vie l’avait bien souvent exaspérée, elle devait bien avouer que plus d’une fois elle lui avait bien servi. C’était donc perdue dans ses pensées que la belle avait été surprise par l’élan soudain de la belle Poufsouffle, son étreinte lui faisant le plus grand bien après toutes ces émotions.

« Merci beaucoup d’avoir pris un risque complètement absurde et inconsidéré mais affreusement courageux pour moi. »
- T’as pas à me remercier, j’allais pas laisser ce salaud faire de toi son quatre heures sans réagir.

Le fou rire de la belle, eu pour effet de la faire sourire. Elle préférait tellement la voir avec cette joie plutôt qu’avec une tristesse infinie, alors la jeune Serpentard ne put que la rejoindre dans son fou rire, soulagée elle aussi, car mine de rien, elles s’en sortaient sans trop de casse et sans avoir à craindre d’éventuelles représailles.

- Allez viens, je sais pas pour toi, mais j’ai besoin d’un remontant et j’ai pas super envie de te laisser, et de me retrouver toute seule en fait !

Sérieusement, elle n’avait pas l’intention de la lâcher tout de suite, pas tant qu’elle ne serait pas sûre qu’elles seraient hors d’atteinte en tout cas. Et on dit toujours qu’après un traumatisme, le mieux c’est de ne pas s’isoler et de se murer, alors autant donner raison aux « on dit » pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   Ven 18 Oct 2013 - 12:15

La rage avait palpité en elle pendant un bon moment, l’empêchant de se taire, l’empêchant de se réfugier en elle-même. Non, elle avait déjà été dans la merde, mais elle ne pouvait pas se cacher, elle ne pouvait pas se murer tout simplement. Elle voulait VIVRE merde ! Vivre avec tout ce que ça impliquer et après tous les derniers évènements, elle n’avait pas l’intension de laisser un connard prendre le pas sur sa vie. Il lui fallait plus que ça, elle méritait plus que ça. Et son existence ne serait pas celle d’une pauvre petite victime harcelée. Elle était forte et sûre d’elle. Plus que ça ! S’il y avait en effet des dangers autour d’elle, elle n’était pas seule et les gens bien existaient toujours ici. La preuve, elle ne connaissait pas particulièrement Mack, mais la jeune femme n’avait pas hésité à venir à son aide et cette certitude lui rendait le peu d’assurance qui lui manquait encore pour envoyer bouler l’influence que cet homme aurait pu avoir sur elle. Non, il ne pouvait pas avoir ça sur elle. Il n’avait rien merde ! Rien du tout. Et d’ailleurs, il n’avait jamais réussi à arriver à ses fins.

Menacée d’émotions contradictoires, la jeune femme avait mit un bon moment avant de réussir à décrocher un mot. D’accord, elle n’avait pas parlé de son état psychologique, mais il fallait avouer que, là tout de suite, elle ne savait pas trop ce qu’il en était. C’était l’instinct de survie qui parlait, la rage d’être plus forte que le reste, la rage de ne pas se laisser abattre par quoi que ce soit. Et elle avait besoin de cette puissance, d’où qu’elle vienne, et ce, même si elle résultait d’un autre traumatisme, elle ne pouvait admettre que ce genre de chose ait assez d’importance pour la bousiller elle. Alors elle n’avait parlé que du niveau physique et, à vrai dire, à présent que la tempête semblait passée, la jeune femme avait du mal à mettre le doigt sur tout ce qu’il venait d’arriver. Qu’est-ce qu’il s’était passé exactement ? Quels bleus elle aurait ? Aucune idée, les évènements exacts n’étaient déjà plus clairs pour elle. Tout s’était passé tellement vite.. Dans tous les cas, elle ne semblait rien avoir de cassé ou de foulé ou quoi que ce soit de plus grave, alors ça irait sans problème.

« J’en ai pas l’impression. Probablement une belle ribambelle de bleus une fois l’adrénaline retombée, rien de grave en tout cas. Et toi, ça va ? »
- J’vais avoir besoin de la magie pour faire disparaitre deux trois choses mais idem, rien de grave à part… une belle frayeur en fait.
« Ouais… comme tu dis. »

- J'me disais aussi, jusqu'ici mon séjour au Château était... trop calme ! Alec ne doit pas savoir pour ça.
« Vraiment désolée d’avoir cassé cet élan étrange de chance. Et ça ne m’étonnerait même pas qu’il soit déjà au courant. Pour ce qui est d’avoir l’œil sur les choses, il peut être flippant… et désespérant aussi, dans le sens contraire. »
- Me doute que ça restera pas longtemps secret, mais… Qui ne tente rien n’a rien, et j’ai pas envie de l’inquiéter. Et pour ce qui est de sa capacité à voir les choses…. on est d’accord !

Un petit sourire entendu glissa entre les deux jeunes femmes. Ah, ce grand con, il pouvait leur en faire voir de toutes les couleurs lui aussi quand il le voulait. Pire, quand il ne le voulait pas… mais ça, c’était un autre débat.
Alors, prise d’un élan d’affection et de soulagement, Sovahnn vint étreindre la belle blonde. Elle n’avait jamais été très réservée depuis son réveil, alors sous le coup des émotions, son côté impulsif s’avérait plus présent encore. Et puis, l’avantage, c’était qu’ainsi, la glace avait été brisée entre les deux jeunes femmes.

« Merci beaucoup d’avoir pris un risque complètement absurde et inconsidéré mais affreusement courageux pour moi. »
- T’as pas à me remercier, j’allais pas laisser ce salaud faire de toi son quatre heures sans réagir.

Ouais, ça aurait pu lui plaire en plus. Explosant d’un fou rire à moitié nerveux, la jeune femme sentie avec joie ses tensions se détendre un peu. C’est bon. C’était passé. Respire.

- Allez viens, je sais pas pour toi, mais j’ai besoin d’un remontant et j’ai pas super envie de te laisser, et de me retrouver toute seule en fait !
« Ouais ! Ouais bonne idée. »

Discuter entre filles, autour d’un verre, et se détacher un peu de tout ça : oui, ça lui semblait être un très bon plan.

- Topic Fini -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Still Standing - Mack   

Revenir en haut Aller en bas
 
Still Standing - Mack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Last Man Standing Match
» Eat the road, Mack !
» Couple à la KOF // John Cena Vs ??? // Last Man Standing // ++
» [Fini] I wish you were standing by my side tonight when the sky is burning [with Taylor L.]
» Stop standing there {Kate}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Deuxième Etage.-
Sauter vers: