AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oops, my mistake ▬ Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 16908
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Oops, my mistake ▬ Matthew   Jeu 27 Juin 2013 - 22:02

Mardi 15 juillet 2014 – Dans la nuit.
Oops, my mistake.



Matthew & Enzo

Ne jamais, JAMAIS, boire avec un Russe. Règle numéro 1 du manuel de survie. Enfin de toute façon maintenant c’est trop tard. Pas d’bol ! Je suis entrain de compter les marches à voix haute à mesure que je remonte jusqu’à la tour des Gryff et naturellement j’en perds le fil à chaque fois donc je recommence. Je ne suis absolument pas discret, ça je pense que ça n’est pas nécessaire de le préciser et s’il n’y avait pas la rambarde pour me maintenir debout … Sept étages c’est vachement long, et je crois que je peux m’estimer heureux que les escaliers ne se décident pas à me faire chier. Bien sur en passant au quatrième l’idée d’aller toquer à la porte de mon mari m’a effleuré l’esprit mais j’ai encore suffisamment de conscience pour savoir que ça n’est pas une bonne idée. D’une parce qu’il doit dormir, et de deux parce que vu l’état dans lequel je suis, ça va clairement pas le faire. Il aime pas l’alcool, il aime pas les gens bourré, il aime pas quand je bois de l’alcool et que je suis bourré. Tant pis. J’irai lui faire un gros câlin et un gros bisou quand j’aurai décuvé, et que j’aurai pris une douche aussi, accessoirement. Oh ! Miracle ! J’suis arrivé ! Comment j’ai fait ? Aucune idée. Je crois que je ne me souviens même pas de la moitié du trajet. On s’en fout, j’y suis, et la Grosse Dame me regarde avec son air d’autoroute, limite réprobateur. Si j’lui lance mon plus beau sourire charmeur, ça le fait vous croyez ? Au fait, il est quelle heure ? J’arrive même plus à lire sur ma montre mais je crois qu’il est super tard, ou alors tôt. Qu’il fasse bientôt – tout est relatif – jour ne m’étonnerait pas.

« Vous êtes ivre jeune homme ? »
« Pas du tout ! »
« Et qu’est ce qu’il y a dans votre verre ? »
« De la grenadine, Madame. C’est ma copine Sovahnn qui me l’a offerte. Vous connaissez ma copine Sovahnn ? »

Pas de réponse ?
Tant pis.
Et oui, Sova fabrique de la grenadine, c’est elle qui me l’a dit !

« J’peux rentrer ? »
« Le mot de passe. »
« Euh … c’est une question pertinente. Là tout de suite je crois que j’ai un trou de mémoire. Ça marche si j’vous montre mes abdos à la place ? »

Ben quoi, on sait jamais, sur un malentendu ça peut passer non ? Et hop, je soulève mon T-shirt et vous savez quoi ? Me connaissant c’est un miracle qu’il soit encore sur mon dos puisque l’alcool à tendance à me faire tomber la chemise assez facilement visiblement. Il fait chaud, c’est pas de ma faute quand même ! Oh aller, fais pas ta mijaurée, j’le sais que t’as envie d’me pécho madame, mais j’suis désolé c’est tout ce que t’auras de moi parce que je suis un homme marié ! Ou presque. Enfin j’me comprends. J’suis fidèle, je donne pas mon corps à qui que ce soit d’autre, même pas à la science. Propriété de Kyle Johnson et pas de dérogation. J’peux rentrer ? Et c’est quoi ce putain de mot de passe déjà … Illumination !

« Je sais ! Lumus Solem ! »

Magie ! Sézame, ouvre toi ! Cool !

« Vous devriez aller vous coucher Monsieur Ryans Junior. »

Junior … Je déteste quand on m’appelle comme ça ! On dirait Hammerschmitt, ou Isma quand elle se paie ma tête. Mais on s’en fout. Ou pas.

« Merci M’dame ! Bonne nuit ! »

Elle a rajouté un truc mais j’ai pas écouté, je me suis contenté de m’engouffrer dans la Salle Commune et … Lève ton verre. Woohoo ! C’est n’importe quoi. C’était blindé de monde. En temps normal j’aurai fuit ce brouhaha, cette musique, cette foule opaque d’êtres humains, mais non, j’me suis contenté de sourire bêtement en observant un peu les gens autour de moi. J’ai aperçu Elwynn qui a froncé les sourcil en grillant direct que j’étais complètement fait. Je lui ai tiré la langue dans un geste débordant de maturité et j’ai tourné la tête. J’ai cru apercevoir Riley, et Cameron. Je m’attendais pas à le voir là celui là. Puis un bras s’est enroulé autour de mon épaule. J’aurai pu sursauter, je l’ai pas fait. J’aurai pu me dégager, je l’ai pas fait non plus. C’était Harper, mon voisin de chambre et pote. Aussi bourré que moi à première vue. La preuve en est, il m’a collé un bisou sur la joue et ça … Comme dirait l’autre, y a pas plus pd qu’un hétéro bourré. C’est qui l’étape suivante, tu dors avec moi ? En tout cas ça m’a fait sourire, encore un peu plus bêtement. Venant de lui ça n’a rien d’ambigu de toute façon.

« T’es bourré Ryans. »
« Nan … »
« Si. »
« Ok. Un peu. Peut être. Et toi aussi t’es bourré d’abord. »

Et on se marre comme deux cons, elle est belle la jeunesse.

« Un conseil, mon ami : Ne bois jamais avec les Russes ! Ils sont fourbes. »
« Enregistré. Et les Australiens alors ? »
« Hum … J’dirai qu’ils se débrouillent un peu quand même, mais moins que les Russes. En même temps c’est facile quand t’es né avec de la Vodka dans les veines. En plus c’est dégueulasse la Vodka. Le Rhum ! Y a que ça d’vrai mon pote ! »

Oui, la claque dans le dos c’était obligatoire. C’est viril ! C’est surtout que c’est venu naturellement en fait mais j’aurai peut être pas du, ou en tout cas y aller moins fort.

« Aïeuh ! »
« Oops, pardon. J’mesure pas ma force. »
« Saloperie de Garou, tu viens de me déboiter une vertèbre. »
« Attends, j’vais te la remettre. »
« Non ! Laisse, j’vais aller pleurer dans les bras d’une jolie fille. »
« Bon plan. Laquelle ? »
« J’sais pas encore. Pourquoi pas toutes ? »

Non mon sourire n’est absolument pas lubrique. Non, non. Et …

« Oh ! Tu m’excuseras, j’ai poney. »

La raison de ce retournement de situation, ou plutôt de cette esquive à la conversation ? Elle tient en quatre lettres : Kyle. Là bas, droit devant, même si je vois un peu flou. Mon p’tit cœur s’est emballé et je me suis mis en route sans vraiment réfléchir. Je m’attendais clairement pas à le voir là mais c’est peut être Cameron qui l’a embarqué avec lui. Il ne me voit pas puisqu’il me tourne le dos, j’ai peut être encore une chance d’esquiver parce que …

« J’vais avoir des problèmes … Bah, m’en fous. »

Oui, je me parle à moi même et trois secondes plus tard mon bras enroule son épaule.

« Salut beau gosse ... »

Non mais sérieux, c’est quoi cette façon de parler Enzo ? On dirait un espèce de tombeur au rabais, tu crois vraiment que tu vas le charmer comme ça ? Je l’ai déjà fait hein. C’est pas faux, mais t’étais sobre. Et l’accent Australien hyper prononcé, c’est … ok, un peu sexy quand même. J’crois que j’ai une ouverture, ouais, j’crois que ce soir j’vais conclure  Il résiste pas à mon accent, j’le sais. Ça va peut être lui faire oublier les litres de Rhum que j’ai bu avant de débarquer dans son espace vital. Et de son épaule ma main glisse sur sa nuque, puis le long de sa colonne vertébrale, jusqu’à ses fesses tout en s’attardant un peu sur la gauche, une légère pression avant de remonter son dos et enrouler ses épaules à nouveau. Je me colle contre lui, légèrement sur le côté, un peu derrière, tourne la tête pour prendre une gorgée dans mon verre, reviens vers lui, fait un pas en avant, tourne ma tête dans l’autre sens, rapproche mon visage du sien pour l’embrasser et … fais un bond en arrière.

« Wow ! »

Tout ça n’a pas duré plus de trois secondes non plus et le choc a été violent. Je viens … je viens de peloter le cul d’un mec et j’ai envie de m’enterrer six pieds sous terre pour avoir fait un truc pareil. Oui, je suis coincé, c’est un fait, mais c’est surtout que …

« Toi … Toi t’es pas Kyle. »

Bien joué Sherlock !

Comment j’ai fait pour confondre Kyle et un autre type ?! Shocked Enfin j’veux dire, ils ne se ressemblent même pas ! J’en sais rien, ça doit être les bouclettes, et ils font la même taille, alors de loin et de dos j’ai pensé que c’était lui et comme ni ma vision ni mes idées ne sont très claires après tout ce que j’ai bu et ce que je bois encore – d’ailleurs, ça tangue – j’ai pas fait gaffe et j’ai foncé. Droit au but ! Putain de merde, c’est tout ce qui me vient en tête là tout de suite alors que je le dévisage comme si je venais de voir un fantôme – et que ça n’était pas quelque chose de courant, oui, encore une fois Rolling Eyes C’est fatiguant de préciser ça à chaque fois d’ailleurs. Le monde des Sorciers est épuisant. Et j’ai touché le cul d’un mec ! Je reviens, j’vais chialer dans un coin. Non en vérité je reste statique devant ce type, l’air hagard, complètement bourré et je pense que ça se voit relativement bien. PS : J’me disais bien aussi que ça faisait pas le même effet que d’habitude. Et l’odeur ! J’aurai du capter direct que c’était pas la sienne. Je suis un boulet, et j’vais avoir des problèmes …

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Dim 30 Juin 2013 - 16:07

15 juillet 2014

Cassie, s'il te plaît !  Je t'en prie.. sa sœur fit un signe négatif, ce qui exaspéra au plus haut point Matthew. Allez, déconne pas ! Emmène moi à cette fête ! T'abuses sérieux, tu me parles d'une fête ou tu vas et tu veux même même pas  m'y emmener ! Et comme seul argument qu'elle arriva à lui fournir, ce fut un petit C'est trop dangereux pour toi. C'est trop risqué , je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. Il la regarda pendant quelques instants complètement perplexe. Quoi ?! Quoi ?! C'est quoi cet argument minable ?!  Parce que c'est pas dangereux pour toi peut-être ?! Je sais très bien qu'il y un couvre feu... ou un truc du genre ! s'il faisait preuve de mauvaise foie, oui, très certainement mais il s'en fichait. Il en avait marre de passer ses journées à faire... et bien pas grand chose, et une fête semblait franchement le truc parfait pour passer du bon temps. Il adorait les fêtes et sa jumelle le savait pertinemment, alors pourquoi le priver de cela ?! Bon au fond, il savait qu'elle avait en parti raison, il risquait gros à bouger jusqu'à un des dortoirs... d'autant plus qu'il risquait d'il y avoir des gens qui n'aimaient pas forcément des moldus là-bas... Il savait qu'elle faisait cela pour le protéger mais quand même ! Il avait l'impression que les minutes durait des heures lorsqu'il se retrouvait seul.. Cass', j'te promets d'être sage. S'il te plaît. Il lui fit son regard de chien battu, son regard implorant en sachant pertinemment qu'elle avait du mal à y résister. je t'aurais bien dit que je me ferais petit, mais j'suis déjà pas grand alors bon. Allez,  ma Cassou, s'il te plaît ! Elle sembla hésiter un peu, mais finalement lui fit un signe négatif de la tête. Désolée Mattou, je m'en voudrais toute ma vie s'il t'arrivait quelque chose là-bas. Tu sais que je t'aime hein ?! Comme seule réponse, il grogna un peu et lui fit clairement la tronche. Bouder c'est pas bien, c'était une réaction puérile, mais en même temps à chaque fois qu'il se retrouvait avec sa sœur, ils étaient un peu tous les deux comme deux gamins. Deux enfants totalement fusionnels, qui aimaient se chercher gentiment, mais qui s'aimaient plus que tout. Finalement après une ou deux minutes de silence pesant Je t'aime aussi Cass'. Fais gaffe à toi !  Tu devrais aller te préparer, faut vraiment que tu sois la plus belle ! Il lui sourit, et elle lui déposa un tendre baiser sur la joue avant de partir et de lui glisser un petit "à demain".

Et voilà, maintenant il se retrouvait seul. Seul avec cette foutue idée de fête en tête.  Il se connaissait, il n'allait penser qu'à cela jusqu'à ce qu'elle soit passée ! Il se passa une main dans les cheveux.... et  se rappela soudainement ce que lui avait dit Riley à leur première rencontre. Il n'avait plus qu'à trouver la jeune femme, et voir si elle allait à cette fête.... et si elle y allait, si elle voulait bien prendre la grande responsabilité de le prendre avec elle. Par ailleurs, vu comme Riley et Cam avaient l'air d'être proches, peut-être que son pote moldu irait avec eux.... Ouais. Ça, ça semblait parfait. Et puis, il fallait avouer que passer encore un moment avec la jolie verte lui plaisait et pas qu'un peu. C'était vraiment une fille adorable, charmante et qui avait une bonne répartie, avec qui, il était plus qu'agréable de parler ! Bien entendu, il y avait quelques points obscurs aux tableaux. Déjà si Cassie l'apprenait, elle risquait de ne pas trop apprécier, et puis, aller demander à Riley ça c'était quand même étrange. Ça faisait un peu pauvre mec, et il n'avait pas spécialement envie que la demoiselle le voir comme tel !


Dans la soirée, ou plutôt dans la nuit, il s'était finalement retrouvé avec Riley et Cameron dans la salle commune des... ah zut. C'était quoi déjà le nom de cette maison. Ah oui, des Gryffondors. Voilà, elle devait se nommer comme cela si sa mémoire était bonne. Il y avait de l'alcool, il n'avait pas aperçu Cassie pour l'instant et puis, Riley était toute en beauté ce soir. Non, il n'allait pas faire son lourdeau qui allait la draguer toute la soirée, mais le petit jeu qu'ils avaient commencé la dernière par contre, il ne se gênait pas. Il avait même osé à une ou deux reprises, à lui remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille, prétextant que cette mèche cachait sinon ses beaux yeux. Bien entendu il ne laissait pas Cameron de côté et discutait tout autant avec les deux jeunes gens. Pour un peu, et il aurait presque pu croire à une soirée normale, chez lui, à Liverpool....
Et puis d'un coup venu de nulle part voilà qu'un bras entoura son épaule, lui faisant légèrement hausser un sourcil « Salut beau gosse ... » Hein ? Quoi ? Qu'est-ce qui se passait ?! Une blague de Cassie peut-être, ou alors un mec qui avait un bon coup dans le pif. Peut-être les deux réunis. Quoiqu'il en soit, étrangement, il ne le repoussa pas au contraire, il le laissa faire tandis que ses deux autres compagnons semblaient..... entre amusés et totalement perplexe. En fait, non, la tête de Riley et Cameron à ce moment-là était totalement indéfinissable. Et de l'épaule de Lorence la main de l'inconnu glissa sur la nuque avant de descendre jusqu'à ses fesses. Contact certes très agréable, mais là ça allait peut-être un peu trop loin. Il allait sérieusement falloir qu'il reprenne les choses en mains (sans mauvais jeux de mots). Alors que  Matt allait faire une réflexion à cet hurluberlu sembla vouloir l'embrasser (après avoir pris une autre gorgée d'alcool) mais il fit un bond en arrière.  Wow !  Wow quoi ? En tout cas Mattie était bien heureux d'avoir échappé à ce baiser parce que l'autre puait franchement l'alcool, à croire qu'il s'était enfilé des litres et des litres de rhum, ou de vodka ! « Toi … Toi t’es pas Kyle.  Après un instant de perplexité maximale, Matt eut un léger rire. Sérieusement, comment avait-il pu le prendre pour Kyle. Et qu'est-ce qui t'as mis sur la piste ?! Il avait failli rajouter Hercules Poirot, mais il n'était pas certain que l'autre garçon comprenne la référence et il n'avait pas spécialement envie de lui expliquer ! Enfin, moi c'est Matthew, pas Kyle. oui, pour une fois il avait perdu son sarcasme et compagnie, parce qu'en fait il avait du mal à y croire.... et puis il essayait de contenir une crise de fou rire. Non parce que la tête de ce type était vraiment trop épique. Tu sais.... on a même pas la même texture de bouclettes avec Kyle. Oh. Mon.Dieu. Pourquoi est-ce qu'il venait de dire ça ?! Pourquoi ?! Non … Non, ça c'était vraiment une phrase totalement ridicule. Aïe. L'alcool devait commencer à faire un peu effet sur lui. Il tendit quand même sa main au garçon Enchanté, mais tu es ?! Oui bon il risquait ptet de se prendre un vent... ou alors de se faire vomir dessus. Berk. Il chassa rapidement cette idée de son esprit...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16908
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Mar 2 Juil 2013 - 23:15

Cette fois c’est l’histoire d’un mec qu’en rate pas une après avoir refait le monde avec un Russe. Oui, c’est la faute du Russe. C’est toujours la faute des Russes, c’est bien connu. Cameron, t’es à moitié Russe non ? Ceci expliquerait donc cela et ne me regarde pas comme ça ! Oui j’ai fait, ou plutôt failli faire, une grosse bêtise et je vois bien que t’as envie de te marrer mais moi je trouve pas ça drôle. Ou peut être un peu. Et Riley … Sincèrement, qu’elle image tu vas avoir de moi ? Pourquoi il faut toujours que tu sois là quand je fais n’importe quoi ? Et puis toi, t’es qui au final ? A part un illustre inconnu dont j’ai touché le cul, j’ai pas plus d’info. Comment j’ai fait pour te confondre avec mon mec, sérieusement ? Même de derrière j’aurai pas du ! Et le premier qui rajoute un « Surtout de derrière » il se prend mon poing dans la gueule. Enfin j’y arrive à trancher dans laquelle des deux gueules je dois frapper. Oui, vous êtes tous deux, sachez le. L’alcool c’est mal, ça brouille les perceptions.

« Et qu'est-ce qui t'as mis sur la piste ?! »

Je sais pas, j’hésite entre la fermeté de ton cul ou le bleu de tes yeux. Je préfère les siens, sans offense. Son p’tit cul … Il le sait bien que c’est une des parties de son corps que je préfère et je crois que c’est pas la peine de partir dans cette voie sinon je descends les escaliers quatre à quatre pour le rejoindre. Mauvaise idée. Très mauvaise idée.

« Enfin, moi c'est Matthew, pas Kyle. »
« J’ai cru voir ça, oui … »

Un peu tard, ceci dit, mais je m’en suis bien rendu compte. Merci ! Remarque ça aurait pu être pire, j’aurai pu te rouler une énorme pelle et qui est ce qui me dit que tu te serais pas laissé faire, hein ? Tous les mêmes ! J’arrive pas à croire que j’ai fait ça … C’te honte ! Plus jamais tu ne boiras Enzo Ryans ! C’est ça oui … Y a peu de chance, m’est avis. Matthew qu’il dit, connais pas.

« Tu sais.... on a même pas la même texture de bouclettes avec Kyle. »

Tu le vois mon regard suspicieux là ? Ah ouais, et tu sais ça comment, tu m’expliques ? D’ailleurs comment est ce que tu connais mon mec ? Hum … Je vois qu’on a des connaissances communes alors on va dire que ça vient de là, pas la peine de s’énerver, restons civilisés. Je sortirai les crocs un autre jour, j’ai déjà fait assez de dégâts comme ça.

« Enchanté, mais tu es ?! »

Réaction presque immédiate, je lui attrape la main et la serre dans un geste débordant d’instabilité mais comme j’ai toujours été un garçon poli – ahum – je me plie aux règles de la bienséance et ça c’est carrément un mot que je n’aurai jamais pensé en ayant l’esprit clair et libre de tout alcool.

« Dans la merde et totalement mort de honte, enchanté également. »

M’en veux pas si je suis pas aussi convaincant que toi. L’enchantement j’en suis un peu loin là mais n’y vois rien de personnel, c’est plus contre moi même que contre toi. Et je dois être aussi rouge que les tentures sur les murs, en y repensant. Bordel qu’est ce qu’il fait chaud là dedans ! Retenez moi où dans trois minutes je fini en caleçon.

« Enzo, et je suis … enfin aux dernières nouvelles et jusqu’à ce qu’il apprenne ce que je viens de faire, le copain de Kyle. Je rends un peu mieux en sobre, t’arrête pas à mon aura d’alcoolique. »

Ou fais le, à la rigueur c’est pas comme si j’en avais grand chose à foutre mais bon, les amis de mes amis sont mes amis. Ou pas. Alec n’est pas mon ami, par exemple. Et c’est marrant comme ce genre de situation fait partiellement dessouler en deux secondes neuf centièmes. Tu noteras que je t’ai rendu ta main, au passage. Quant à toi, saloperie d’Oncle Sam, et oui naturellement je parle de Cameron qui est entrain de se retenir pour ne pas se plier en deux. Riley, elle, semble ailleurs et je me souviens soudainement que la dernière fois que je l’ai vu c’était dans la Forêt Interdite pendant la Pleine Lune. Avec une autre fille. Poursuivies par une Accromentule. Euh … Bref, on verra ça un autre jour, ou pas du tout, elle est en vie c’est tout ce qui compte. J’ai réussi à éloigner la grosse bébète, tant mieux. Et en prime je m’en suis tiré indemne. Bien sur je n’ai parlé de ça à personne et surtout pas à Kyle sinon la prochaine fois il m’empêche de sortir. Faut dire que les Pleine Lune c’est devenu un peu un sujet tabou depuis quelques mois et on ne peut pas dire que la dernière eu été une franche réussite …

« Et arrête de te marrer toi ! Sale con. T’as pas intérêt à aller cafter, ou alors tu préciseras bien que ça partait d’une bonne intention. Au pire je dors à la porte pendant deux jours parce que je me suis mis minable mais au moins j’aurai pas le fait d’avoir p’loter le cul d’un autre mec en plus sur l’ardoise. »

Non mais quand j’y repense … J’aime pô. Mini Ryans est pas content d’avoir mis la main aux fesses d’un autre type. Une fille encore je dis pas, mais un mec ! Je vais pas aller toucher le postérieur d’une demoiselle pour effacer la sensation, pas de méprise, mais bon.

« Quitte à m’être ridiculisé j’espère au moins que c’était pas trop désagréable. »

Je viens vraiment de dire ça ? Bah ! Vous savez ce que c’est, nous les hommes on a toujours besoin d’avoir un avis sur nos performances et s’il est positif c’est encore mieux. D’ailleurs s’il est négatif, gardez-le.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Ven 5 Juil 2013 - 19:53

S'il y a bien une chose à laquelle il ne s'était pas du tout attendu ce soir-là, c'est qu'un mec inconnu vienne lui peloter le cul et manquait de l'embrasser. Bon, en soit ce n'était franchement pas la chose la plus gênante du monde, il s'en fichait un peu, mais il aurait largement préféré que se soit par exemple Riley qui ait ce petit geste attentionné (humhum). Et oui Ryans tu aurais du reconnaître que le bouclé n'était pas ton mec : surtout de derrière !  (humhum²) Après quelques instants à se remettre de  cette intervention, Matthew demanda au garçon ce qui l'avait mis sur la piste. Le moldu se présenta, ou plutôt déclina assez rapidement son identité. J’ai cru voir ça, oui … Cet Enzo tenait franchement une bonne cuite ! Il n'y avait pas à tortiller, d'ailleurs on pouvait le savoir rien qu'à son haline, mais... non. Il ne fit pas de commentaires, il ne tenait pas spécialement à ce que le rouge utilise sa baguette contre lui, ou alors finir avec un poing dans la tronche. Mais c'était dur de taire une telle remarque ! Il se passa une main dans les cheveux et trouva finalement une réponse qui était plus ou moins adéquate à la situation. Au moins ça prouve que tu n'es pas totalement aveugle. T'y vois flou ?! Non. Ce n'était pas méchant... il était juste amusé. Maintenant il fallait espérer que l'autre ne le prenne pas trop mal. Est-ce que ce mec avait un bon sens de l'humour ?! Il fallait espérer. Quoiqu'il en soit, pour l'instant il ne regrettait pas trop ses paroles, et continuait gentiment à lui sourire. Et puis, les erreurs ça arrive même aux meilleurs. Pourquoi est-ce qu'il avait rajouté ça. Pourquoi ?! D'accord c'était assez vrai, mais quand même, pour un peu qu'il croit qu'il le draguait.... ou qu'il faisait son lèche botte. Réfléchir avant de parler Lorence !!! Réfléchir, ça te serait parfois très utile.

Cette bonne résolution de réfléchir avant de parler histoire de ne pas dire n'importe tint quoi... allez une ou deux minutes à tout casser, car bientôt voilà que le Lorence sortit le plus naturellement du monde qu'il n'avait même la même texture de bouclettes que Kyle. Déjà en soit la phrase était totalement stupide, mais il n'était pas rendu compte que cela pouvait créer la confusion dans l'esprit de son petit ami (enfin le petit ami de l'autre moldu). C'est en voyant le regarda dubitatif, suspicieux de l'autre garçon qu'il se rendit compte qu'il avait peut-être fait une petite boulette. Il se racla alors la gorge et tenta, disons de rectifier un peu le tir  histoire de ne pas se mettre le bourré à dos ! Enfin je dis ça, parce que visuellement on a l'air d'avoir la même texture de cheveux, je ne les ai pas touché si ça peut te rassurer. whoaw. Ça méritait certainement la palme de la phrase la plus réconfortante de la semaine. Bon, allez, il fallait se ressaisir et assez rapidement si possible !  C'est ainsi qu'il lui demanda qui il était. Parce que oui, Matthew aimait savoir à quoi il avait à faire. Ils se serrèrent donc la main. « Dans la merde et totalement mort de honte, enchanté également. » Il tenta de ne pas exploser d'un petit rire, mais c'était assez difficile ! Tu sais, le ridicule n'a jamais tué personne, sinon crois-moi ça ferait un moment que je serais dans une tombe.... et encore, il aurait fallu qu'on retrouve mon corps.  Il lui fit un petit sourire, pour lui montrer qu'il ne lui tenait pas rigueur de son comportement. Enzo, et je suis … enfin aux dernières nouvelles et jusqu’à ce qu’il apprenne ce que je viens de faire, le copain de Kyle. Je rends un peu mieux en sobre, t’arrête pas à mon aura d’alcoolique.  Cette fois, il eut un léger rire. Enchanté Enzo alors ! Et t'inquiètes pas, c'pas grand chose, j'ai même déjà oublié ce qui s'est passé ! Enfin non, mais il disait ça pour être gentil. Il se passa une main dans ses cheveux et chercha quelque chose plus intelligent à dire. Dur, dur. Les choses intelligentes, ce n'était pas forcément son fort. Quelques secondes passèrent et finalement.... Moi, j't'aime bien quand t'es bourré ! Pardon Enzo. Pardon Kyle. Vraiment navré Riley et Cam. Il fit un petite moue avant de souffler Mais, j'suis ptet un peu bourré aussi. Ouais, ouais, ça c'est une fausse excuse pour tenter de cacher à quel point sa phrase était pathétique !

Cameron était mort de rire, Riley.... faisait une tronche bizarre, presque inquiétante, mais il n'osa pas lui demander si tout allait bien. Par contre la regarder longuement, ouais, ça il le faisait bien ! Matthew finit quand même par reporter son attention sur le rouge. « Et arrête de te marrer toi ! Sale con. T’as pas intérêt à aller cafter, ou alors tu préciseras bien que ça partait d’une bonne intention. Au pire je dors à la porte pendant deux jours parce que je me suis mis minable mais au moins j’aurai pas le fait d’avoir p’loter le cul d’un autre mec en plus sur l’ardoise. » Et voilà que Matthew avait de nouveau envie de rire. Il eut bien de mal à se retenir d'ailleurs... alors il pouffa un peu, plus ou moins discrètement Dé-désolé ! bafouilla t-il en guise d'excuses. Son regard se reporta quelques secondes sur Riley, et reprit finalement la parole Un mec en plus ?! Parce que ça t'arrives souvent ?! Bah quoi.... c'était une question  comme une autre. Matthew était d'un naturel curieux, peut-être un peu trop parfois et cela lui avait déjà porté préjudice, mais bon, ce n'est pas pour autant qu'il avait changé. On apprend de ses erreurs, parait-il... ouais, juste des fois. « Quitte à m’être ridiculisé j’espère au moins que c’était pas trop désagréable. » Il fit une petite moue... avant de secouer la tête pour montrer que non, il n'avait pas été désagréable. T'es même plutôt marrant, sans offense, c'est un compliment. Il se tut quelques secondes et le naturel reprit rapidement le dessus j'espère que tu n'es pas le genre de type hyper coincé sobre et qui se lâche totalement en étant bourré. C'est triste de devoir boire pour faire rire les autres.! Voilà; merci à tous les coups il venait de mettre les pieds dans le plat. Il jeta un bague regard à Cameron pour savoir s'il avait gaffé ou pas... Il se racla la gorge avant de souffler Je crois que je vais aller nous chercher quatre autres verres. Ça peut pas faire de mal de boire de toute façon.  Ouais, façon de voir les choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16908
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Lun 8 Juil 2013 - 13:11

Pas la même texture de bouclettes, non mais qu’est ce qui faut pas entendre ? Et puis c’est ça, vas-y, rattrape toi. Continue de creuser bientôt tu trouveras peut être du pétrole. J’suis pas aveugle, je vois un peu flou certes, mais t’es entrain d’essayer de te justifier là et ça aiguise mes sens de prédateur et de mec jaloux alors … tu ferais mieux d’arrêter si tu veux qu’on reste en bon terme. Personnellement j’ai pas envie de me prendre la tête, pas ce soir, et pas avec toi. T’as l’air cool, t’es pote avec Cameron et Riley, tu connais Kyle visiblement. Ça me suffit. Restons courtois et arrête de me parler des cheveux de mon mec, ça ira mieux. Tu m’aimes bien bourré, t’es bourré toi même, je sens que nos conversations vont être épiques si tu veux mon avis. Enfin si on conversationne évidemment et oui passé, une certaine heure j’invente des mots. Arrête de me cirer les pompes aussi, au passage. Et puis l’autre là ! Qui dit rien mais qui se marre comme un dindon !

« Et arrête de te marrer toi ! Sale con. T’as pas intérêt à aller cafter, ou alors tu préciseras bien que ça partait d’une bonne intention. Au pire je dors à la porte pendant deux jours parce que je me suis mis minable mais au moins j’aurai pas le fait d’avoir p’loter le cul d’un autre mec en plus sur l’ardoise. »
« Dé-désolé ! »
« Je t’en prie. »
« Un mec en plus ?! Parce que ça t'arrives souvent ?! »

Ouais, tous les troisième dimanche du mois Rolling Eyes

« Un mec en plus de lui, de Kyle quoi ! J’touche pas les autres mecs, c’est pas mon délire. Et d’ailleurs j’avais jamais p’loté le cul d’un autre en dehors du sien alors sois flatté, même si c’était pas fait exprès. »

J’ai embrassé Jamie, et voilà où s’arrête mon expérience avec les mecs. Enfin, avec les autres mecs j’entends. En dehors de Kyle. Pour le reste c’est avec lui et pour lui que j’apprends toutes les ficelles du métier. Et j’aime bien, mais parce que c’est lui et parce que je l’aime sans quoi j’aurai sans doute pas été capable de la moitié de ce qu’on a pu vivre tous les deux. D’un certain point de vue je veux dire et non je ne vais pas m’étaler sur le sujet parce que c’est privé. Dommage qu’il soit pas là, j’veux des bisous. Oh je suis peut être bourré mais pas encore totalement con donc je sais parfaitement qu’en l’état je peux me brosser pour les avoir mes bisous. J’suis bien trop bourré pour qu’il m’approche ou me laisse approcher donc … On va s’en tenir à son absence et arrêter de penser à lui et à sa bouche. C’est mieux. Ses fesses ? Non. Chut.

« Quitte à m’être ridiculisé j’espère au moins que c’était pas trop désagréable. »

Ça veut dire quoi cette tête là ?

« T'es même plutôt marrant, sans offense, c'est un compliment. »

Il semblerait que le bouffon du roi ça soit moi ce soir. Youpi !

« Je m’offense pas, et je parlais pas de désagréable dans le sens pas aimable. J’suis pas aimable en règle générale, comme mon frère. Faut croire que ce soir j’suis bien luné. »

:gla:
Ben quoi ?
Me regarde pas comme ça Cameron, voyons.

« J'espère que tu n'es pas le genre de type hyper coincé sobre et qui se lâche totalement en étant bourré. C'est triste de devoir boire pour faire rire les autres ! »
« Hum … »

J’en sais rien. Peut être. Sans doute un peu. Coincé ça je le suis par certains côté mais ceci dit j’adore faire et dire des conneries, idem quand il s’agit de faire rire les autres, d’amuser la galerie et de faire mon p’tit malin donc ça doit être mitigé mais j’ai pas envie de faire une phrase construite donc tu devras te contenter de cet espèce de grognement qui ne veut pas dire grand chose.

« Je crois que je vais aller nous chercher quatre autres verres. Ça peut pas faire de mal de boire de toute façon. »
« J’passe mon tour ! J’vais chercher un peu de compagnie féminine, y a trop de testostérone ici. »

Réaction presqu’immédiate de Riley qui a tourné les talons, un grand sourire aux lèvres, avant de disparaître dans la foule sous le regard de … Comment il s’appelle déjà ? Ah oui, Matthew.

« Tu baves, Cascadeur. »
« Cascadeur ? »

Sympa comme surnom. C’est une private joke ou … ?

« Sinon, t’es pas discret. C’est écrit en gros sur ta face que t’as envie de la manger, et je vois flou ! C’est pour dire. »
« Doucement les gars, on parle de Riley là. Un peu de respect. »

J’avais oublié … Cameron et son respect de la femme Rolling Eyes Oui bon, il a pas tort c’est sur mais … Eh mais attend, tu serais pas un peu jaloux toi des fois ?

« J’vous laisse entre bourrés, je reviens plus tard. Soyez sages. »
« J’sais pas pour lui mais moi j’suis toujours sage, tu l’sais très bien. Et je t’ai connu plus fun, grand père ! »
« La ferme Ryans, on va voir si tu feras toujours autant le malin quand j’irai dire à ton mec que t’as p’loté le cul d’un autre. »
« Tu l’feras pas. »
« Tu verras bien. »

Et il a disparu lui aussi, comme ça, avec un grand sourire sur le visage lui aussi d'après ce que je pouvais en voir, nous laissant comme deux cons dans notre coin. Ils seraient pas entrain de se foutre de notre gueule tous les deux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Mer 10 Juil 2013 - 18:29

Oui, c'était décidé, sa bonne résolution de l'année serait de tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de prendre la parole pour éviter des qui-propos, des phrases un peu désabusantes et compagnie. Combien de fois s'était-il fait cette "promesse" ? Oh, certainement juste une bonne centaine... Il n'arrivait pas à s'y tenir, même pas une journée (sauf dans de rares occasions). La seule qui pouvait vraiment stopper cette façon de parler, c'était si cette dernière mettait sa sœur en danger; mais bref, là n'est pas vraiment le sujet. Non, en fait  la vraie question était de savoir pourquoi diable, est-ce qu'il avait demandé à ce rouge si ça lui arrivait souvent de peloter le cul d'un autre mec. Franchement ! Déjà, cela ne le regardait aucunement... et puis c'était un peu indiscret, surtout face à ses amis. En plus, ça avait un petit côté pervers... Certes Matthew aimait profiter de bons moments, mais ce n'était pas vraiment non plus son trip d'avoir ce genre de détails. « Un mec en plus de lui, de Kyle quoi ! J’touche pas les autres mecs, c’est pas mon délire. Et d’ailleurs j’avais jamais p’loté le cul d’un autre en dehors du sien alors sois flatté, même si c’était pas fait exprès. Matthew haussa les épaules avant de lui faire un énorme sourire. Tu m'en vois flatté alors si c'est quelque chose d'exceptionnel. Il avait presque envie de lui dire qu'il pourrait recommencer quand il voulait, mais ce n'était franchement pas le truc le plus perspicace qui pouvait sortir de sa bouche. Et si lui disait cela pour plaisanter, il n'était pas certain qu'Enzo trouve ça marrant, et puis, décidément, il ne voulait pas s'afficher de la sorte devant Riley. Allez, soyons, un sage petit homme !

Le moldu, avait tenté de rassurer Enzo en lui disant que non, il n'avait pas été désagréable au contraire lui l'avait trouvé marrant et que c'était un compliment.... « Je m’offense pas, et je parlais pas de désagréable dans le sens pas aimable. J’suis pas aimable en règle générale, comme mon frère. Faut croire que ce soir j’suis bien luné. » Mattie se passa une main dans ses cheveux. C'est fou ça, pourquoi les gens sont pas aimables de nos jours ?! C'est pourtant cool, d'être quelqu'un de sociable, qui aime faire ire les autres, ça a quelque chose de convivial, et au moins tu passes par pour le petit con mal luné de service -pardon Enzo-. Car oui, les gens mal luné, cela avait tendance à agacer Lorence très rapidement ! Et là, tiens, allez savoir pourquoi il lui dit ce qui lui passait par la tête ! J'espère que tu n'es pas le genre de type hyper coincé sobre et qui se lâche totalement en étant bourré. C'est triste de devoir boire pour faire rire les autres ! » Vu le hum...., Matthew se dit qu'il avait peut-être mis les pieds dans le plat. Oups. Cam... allez dis quelque chose là... non ?! Et bien tant pis. Bon, c'est le moment de faire diversion. Allez chercher quelque chose à boire semblait la meilleure solution à adopter, mais là... O surprise (et déception immense), Riley annonça qu'elle préférait les laisser pour aller chercher de la présence féminine. Non.... Non. Reste.

« Tu baves, Cascadeur. »
« Cascadeur ? »
" La première fois que l'on s'est rencontrés, j'me suis lamentablement écrasé comme une merde sur le sol." Au moins ça avait le mérite d'être clair. Maintenant la question était de savoir s'il avait relevé ou pas le fait de "baver" sur Riley.
« Sinon, t’es pas discret. C’est écrit en gros sur ta face que t’as envie de la manger, et je vois flou ! C’est pour dire. »
« Doucement les gars, on parle de Riley là. Un peu de respect. »


Il fit un petit sourire à Cameron, du genre "t'inquiètes pas mec", et reprit assez rapidement la parole Je n'ai jamais prétendu être discret en même temps Ouais, ça c'était de la mauvaise excuse, mais bon, en même temps ce n'était pas tout à fait faux. Et t'inquiètes pas  Grand Chef, je la respecte totalement, t'as pas de soucis à te faire d'accord ?! Il aimait juste énormément jouer à ce petit jeu-là avec elle, rien de plus... rien de plus mis à part qu'il la dévorait du regard. Il ne se rappelait pas, qu'une de ses ex se soit plainte de son comportement, en même temps c'était peut-être parce qu'elles le connaissaient bien à la base...
« J’vous laisse entre bourrés, je reviens plus tard. Soyez sages. »
« J’sais pas pour lui mais moi j’suis toujours sage, tu l’sais très bien. Et je t’ai connu plus fun, grand père ! »
De toute façon tu veux qu'on fasse quoi ?! Qu'on se batte ?! Il fait genre..... une bonne grosse tête de plus que moi. Non, continuer à se bourrer la gueule, c'est cool.
« La ferme Ryans, on va voir si tu feras toujours autant le malin quand j’irai dire à ton mec que t’as p’loté le cul d’un autre. »
« Tu l’feras pas. »
« Tu verras bien. »

Cameron s'était barré comme ça, en les laissant tous les deux, mais ça à la limite il l'avait à peine remarqué. Non en fait il avait totalement bugué sur les Ryans. Ryans, comme Derek ?! Oh merde. Il était dans la merde, quoique, non. Lui, contrairement au vert semblait plus syla, bien que sûrement un peu coincé une fois sobre. Maintenant, il comprenait un peu mieux le "mal luné" de toute à l'heure, et en parlant de Derek ce n'était franchement pas le premier mot qui lui serait venu à l'esprit. Non, disons plutôt que abruti de première doublée de brute, convenait mieux à l'ainé des frères.
Par ailleurs, sa dernière (et première) intercade avec le Slytherin ne s'était franchement pas bien terminé pour le moldu et il en gardait en assez mauvais souvenir (il fallait espérer que l'autre garçon aussi, mais, il en doutait un peu). Il se passa une main dans les cheveux, cherchant quoi dire pour cacher son malaise, mais là, non rien ne lui venait.... T'es bien le frère de Derek ?! demanda t-il, comme s'il voulait s'assurer de cette fraternité. Il aurait bien rajouté qu'il espérait qu'Enzo traité mieux les filles que son frangin mais vu que ce gars semblait être gay, ce n'était pas la peine. Tu t'entends bien avec lui ?! Oui, ça ne le regardait pas et alors ?! Histoire de se rattraper il continua sur sa lancée parce que des fois, les relations fraternelles c'est pas le top, surtout quand on est différent l'un de l'autre La pelle, elle est ou ? Que Matthew puisse commencer à creuser  pour s'enterrer....  Et le pire dans tout cela c'est conclue sur un petit Avec ma soeur, on s'est toujours entendu parfaitement. M'enfin, si elle me voit là, elle me tue et me découpe en petit morceaux. Ou pire, elle lui raserait la tête. Maintenant Enzo, il te restait plus qu'à comprendre que sa frangine était sorcière et à Poudlard, bon courage. Un conseil, arrête de boire, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16908
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Jeu 11 Juil 2013 - 19:14

C’est marrant la trajectoire que peut prendre une conversation quand on commence à y inclure certains détails. Je vois flou, c’est un fait – enfin disons suffisamment pas clair pour confondre Kyle avec un autre type – mais la façon dont il mate Riley ne m’a pas échappé, de même que la tête qu’il a tiré quand Cameron m’a appelé par mon nom de famille. Ça peut vouloir dire pas mal de choses mais je dirais que soit il a croisé ou entendu parler de Derek, soit il est au courant de ce que je suis. Verdict ?

« T'es bien le frère de Derek ?! »

Bingo ! Ça concerne le frangin. Est ce que je suis déçu ? Moi non, mon égo sans doute un peu. On ne se refait pas. Paradoxal jusqu'à la mort ! Regardez moi mais seulement quand j'en ai envie.

« On a le même capital génétique, effectivement, mais je ne me résume pas qu’à ça. »

Remarque, je me suis bien présenté comme étant le copain de Kyle, ça en revient au même. Je n’existe pas par moi même, c’est triste. Ou pas. Ce sont des faits, ils sont mon frère et mon mec, je suis donc par définition le frère de l’un et le mec de l’autre. Et on s’en fout.

« Tu t'entends bien avec lui ?! »

Oh, toi t’as fait sa connaissance à voir la gueule que tu tires et la façon dont tu poses cette question … Et à mon avis ça c’est pas super bien passé ce qui – soyons honnête, j’adore mon frère mais tout comme moi il peut être un véritable connard – ne m’étonne pas. En tout cas je ne peux pas m’empêcher de sourire et d’avoir envie de me marrer. C’est mal.

« Parce que des fois, les relations fraternelles c'est pas le top, surtout quand on est différent l'un de l'autre. »

Comment ça différent ? T’es entrain d’insinuer quoi là ? Et puis peut être que tu le connais lui mais tu ne me connais pas moi alors sur quoi tu te bases ? J’ai pas dit qu’on n’était pas différent, attention, juste que ce gars là n’a pas vraiment de critères à disposition pour trancher. Enfin à ma connaissance. Il a les yeux bleus et moi pas, ouais super, et ? Il est chez les Verts, je suis chez les Rouges, mais ça c’est pas écrit sur nos gueules à ma connaissance et c’est pas parce que je suis là que je suis obligatoirement un Gryff. Bon, il se trouve que je le suis mais c’est pas la question. Et des exemples comme ça j’en ai encore des tas mais j’ai la flemme de faire la liste.

« Avec ma sœur, on s'est toujours entendu parfaitement. M'enfin, si elle me voit là, elle me tue et me découpe en petit morceaux. »
« Elle est si féroce que ça ta sœur ? Tu m’la présente ? :gla: »

Oh ça va, si on peut plus plaisanter Rolling Eyes J’aime bien les sauvages, surtout quand elles finissent par se taire et que t’as clairement le dessus. J’ai pensé ça ? Il semblerait … C’est mal. On va dire que c’est un relent de l’année dernière hein :gla: J’suis un mec bien maintenant, un type rangé, et avec mon homme j’essaie pas d’avoir le dessus de cette façon là. Je ne m’impose pas. Enfin si, des fois mais … Et puis merde, de ça aussi on s’en fout. C’est qui le chef ?! Clairement pas moi la plus part du temps mais passons Rolling Eyes On va dire que ça dépend des circonstances :gla: Et arrête de penser Enzo Ryans ! D’autant plus que c’est pas du tout le sujet ! Il n’empêche que je tiens à dire pour ma défense que je ne peux pas m’empêcher d’avoir une pensée pour Ever – dans le genre sauvage je crois qu’on peut pas trouver mieux – et je la respecte ! Quand on a … fait ce qu’on avait à faire j’ai pas eu l’impression de la traiter comme de la merde. Pareil pour Sovahnn d’ailleurs. Enfin revenons-en à nos moutons, ou plutôt à mon frère. Qu’à franchement pas grand chose à voir avec un mouton soit dit en passant. PS : Je sais bien que parler de sa sœur à un type et surtout de cette manière là, c’est pas un truc à faire. C’est justement pour ça que je le fais d’ailleurs. Sujet sensible, faille, je m’engouffre comme un serpent sournois pour appuyer là où ça fait mal. Je ne peux juste pas m’en empêcher mais pour le coup là c’était pas le but. C’est juste sorti tout seul. Et je ne suis pas aussi salaud que je peux en avoir l’air en ayant des pensées de ce genre. Enfin je crois pas … Je l’ai été, sans doute, mais … Et puis merde. J’ai des amies, plus que des amis d’ailleurs, c’est que je suis pas si horrible que ça et que je sais faire la part des choses.

« Et pour répondre à ta question : Oui, je m’entends bien avec mon frère même si ça n’a pas toujours été le cas et on n’est pas si différents que ça. On a un sale caractère tous les deux et une certaine facilité à se faire détester par certaines représentantes de la gente féminine. »

Effy, Tallulah, vous êtes par là ? Venez faire un câlin à votre Gryffondor préféré  Et t’as vraiment envie que ce type te trouve insupportable ou … ? Comment ça se passe ? Parce que tu l’es là. Insupportable j’veux dire.

« Ou masculine d'ailleurs, mais pas pour les mêmes raisons que les filles. »

On aime se battre tous les deux, et on n'en est pas à notre coup d'essai l'un comme l'autre. Même sans parler de ça, on a un petit côté … En fait, on est des enfoirés Oo

« La différence majeure, enfin les, c’est que lui ne sort pas avec Kyle – enfin pas à ma connaissance en tout cas –  et il est pas à moitié animal, mais sinon on se ressemble pas mal sur certains points. »

Oui, je sais, faut suivre. Ça parle de filles, puis de mecs – enfin d’un, … Et c’est quoi cette nouvelle manie de balancer à n’importe qui que je suis un Loup Garou ? Enfin ceci dit il a peut être pas compris la subtilité vu la façon dont je lui sors ça. A moitié animal Rolling Eyes Ouais, j’ai une queue cachée sous mes vêtements et pas d’allusions perverses s’il vous plait.
J’en sais rien, mais ne plus avoir de tabou c’est assez cool. Ça détend. Ok j’aimai bien quand c’était mon secret mais comme de toute façon maintenant tout le monde le sait, je crois pas que ça soit la peine d’essayer de le cacher et surtout de cacher qui et ce que je suis vraiment. Et de toute façon je suis trop bourré pour avoir une pensée cohérente donc pas de filtre entre mon cerveau et ma bouche. On verra bien demain si d’une je m’en souviens et de deux, je regrette.

« T’as fait sa connaissance si j’ai bien compris et à la façon dont t’en parle j’ai comme l’impression que vous êtes pas les meilleurs amis du monde. Si ça peut te rassurer, j’suis du genre solidaire avec ma famille mais pas pour ce genre de trucs – il n’a pas besoin de moi pour régler ses problèmes et je ne me mêle pas de ses affaires – donc a priori je devrai pas t’envoyer mon poing dans la gueule si tu dis du mal de lui. Après ça dépend, si tu lui as fait une crasse, là … ça se discute, mais à mon avis c’est plutôt l’inverse. J’me trompe ? »

C’est que je le connais plutôt bien mon grand frère adoré  Il est comme moi, ou plutôt je suis comme lui parce que je suis né après lui – c’est ce que le terme « grand frère » signifie en règle générale d’ailleurs – il a une facilité déconcertante à chercher la merde. Oops, vilains Ryans Rolling Eyes Dans le fond on est des mecs gentils, faut nous connaître c’est tout, mais on laisse pas approcher tout le monde. Moi plus facilement que lui je pense par contre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Sam 13 Juil 2013 - 13:17

A croire qu'il était un bourreaux des cœurs quand on lui disait de faire attention aux filles. Bon d'accord, c'est vrai qu'il avait tendance à draguer très souvent les filles, mais bon,  avec Riley (comme avec certaines de ses ex) c'était différent. Avec la verte, pour l'instant ce n'était qu'un petit jeu, où d'ailleurs le plus âgé s'amusait beaucoup. C'était tout. Oui, il la dévorait du regard, mais cela ne voulait pas dire qu'il allait forcément la faire souffrir. Il était plutôt en bon termes avec toutes les filles avec qui il était sorti, c'était plutôt bon signe non ?! Mais ça, il ne pouvait décemment pas le dire comme cela, alors disons que le sujet était clos. De toute manière un sujet bien plus prenant arriva sur le tapis. Enzo c'était un Ryans, donc le frère de Derek en toute logique ! Pour s'en assurer le moldu posa d'ailleurs la question. « On a le même capital génétique, effectivement, mais je ne me résume pas qu’à ça. » Mattie grimaça un petit peu avant de se passer une main dans ses bouclettes. Il n'avait pas voulu vexer Enzo, ou le rabaisser et pourtant il avait l'impression que c'était le cas..... Oh. Je n'ai jamais dit, ça... Comme vous avez le même nom de famille et que t'as parlé d'un frère mal luné, j'me demandais juste. désolé Derek, mais bon, t'es franchement pas un type agréable, c'est même tout le contraire. Il fit un petit sourire au Rouge et ne tarda pas à demander s'ils s'entendaient bien. Oui, parce qu'il ne fallait pas trop qu'il dise du mal de l'aîné ils s'entendaient parfaitement.... Matt' n'avait franchement pas envie de se battre encore une fois, surtout vu la carrure de l'autre sorcier. Et comme s'il ne s'était pas assez enfoncé, le moldu rajouta que des fois les relations fraternelles ce n'était pas le top. Mais ta gueule Lorence, ça nous fera des vacances, non la vérité c'est qu'il n'y avait pas de bouton off. Dommage, mais le bouclé ne pouvait pas s'empêcher d'en rajouter même s'il prenait un risquait de creuser pour le coup sa propre tombe en en faisant trop. Et là, bam. Il parla de sa sœur et du fait qu'elle allait le tuer si elle voyait qu'il était ici. « Elle est si féroce que ça ta sœur ? Tu m’la présente ?  » Heureusement que Mattie n'avait rien dans la bouche à ce moment-là, sinon Enzo se serait retrouvé un peu arrosé. Oui. Il était surpris. Oui, il l'avait foudroyé du regard pendant quelques secondes avant de se détendre -un tout petit peu-. Ma sœur est adorable, sauf quand je mets ma vie potentiellement en danger... ou alors que quelqu'un me touche. Bon, et puis c'est vrai qu'elle avait quelques personnes qu'elle ne supportait pas et qu'on ne savait pas trop pourquoi, et à ces personnes, elle leur faisait vivre un enfer. En fait non, la vérité c'est que la seule personne qui avait eu cet "honneur" était Caitlyn. Matthew se racla la gorge avant de continuer Mais, oui, je pourrais te la présenter si ça te fait plaisir.... De toute façon l'autre était casé, et certainement un peu trop jeune pour sa jumelle Mais sache, que personne a le droit de la faire souffrir, je laisserai personne faire. C'était-il pas adorable, le petit moldu qui défendait sa sœur jumelle. Il se passa quelques secondes, il il rajouta avec un petit moue Bon, c'est vrai que je ne suis pas spécialement effrayant, que je suis pas grand, ni très baraqué... et qu'en plus ici j'ai u n net désavantage. Mais quand même.... je laisserai personne faire. quitte à se prendre une grosse raclée comme ça avait été le cas avec Derek, par exemple. Bref, oui il adorait sa sœur plus que tout, et il rajouta même. C'est la "chose" enfin personne la plus précieuse que j'ai, alors qu'importe ce que je risque.... Attention, encore un peu et c'est qu'il allait devenir touchant et faire pleurer dans les chaumières le Matthew... Hum, bref, Lorence, t'es bourré alors ne parle plus de ta sœur comme ça.

« Et pour répondre à ta question : Oui, je m’entends bien avec mon frère même si ça n’a pas toujours été le cas et on n’est pas si différents que ça. On a un sale caractère tous les deux et une certaine facilité à se faire détester par certaines représentantes de la gente féminine. » Ah, voilà une chose intéressante. Étrangement pour Derek cela ne l'étonnait même pas mais pour Enbzo, il trouvait cela un peu plus bizarre. Le Rouge n'avait pas l'air bien méchant, il n'était pas trop désagréable ni rien. Bref, peut-être qu'il fallait apprendre à le connaître un peu mieux pour voir où il voulait en venir... ou alors il demanderait à Riley ou Cameron. La curiosité est un vilain défaut, certes, mais là c''était vraiment trop tentant !
« Ou masculine d'ailleurs, mais pas pour les mêmes raisons que les filles. »
Humhum. Heu d'accord. C'est dommage quand même de se mettre plein de monde à dos. Matthew tais-toi. Fort heureusement, l'autre garçon n'eut pas l'air de trop mal le prendre « La différence majeure, enfin les, c’est que lui ne sort pas avec Kyle – enfin pas à ma connaissance en tout cas –  et il est pas à moitié animal, mais sinon on se ressemble pas mal sur certains points. » Heu là stop. On peut la refaire ?! Oui, déjà c'était logique que son ainé ne sorte pas avec la même personne que son cadet. Fort heureusement d'un côté, sinon ça serait un peu bizarre non ?! Bref, il ne fallait pas qu'il commence à imaginer ses choses tordues. Par la contre la partie moitié animal eu le don de le... disons de le perdre un peu. Il y eut quelques secondes de silence, pendant lesquelles Matthew se demanda si c'était raisonnable ou pas de poser la question, mais finalement, encore une fois la curiosité l'emporta. Moitié animal, je ne suis pas certain de comprendre. Pardon, mais c'est pas écrit sur son front que c'était un loup-garou. Par ailleurs, 'est-ce que Lorence avait réellement confiance que ces bêbêtes poilues existaient réellement ?! Rien n'était moins sûr.



Bref, retournons au sujet Derek. « T’as fait sa connaissance si j’ai bien compris et à la façon dont t’en parle j’ai comme l’impression que vous êtes pas les meilleurs amis du monde. Si ça peut te rassurer, j’suis du genre solidaire avec ma famille mais pas pour ce genre de trucs – il n’a pas besoin de moi pour régler ses problèmes et je ne me mêle pas de ses affaires – donc a priori je devrai pas t’envoyer mon poing dans la gueule si tu dis du mal de lui. Après ça dépend, si tu lui as fait une crasse, là … ça se discute, mais à mon avis c’est plutôt l’inverse. J’me trompe ? » Oh ça oui pour avoir fait sa connaissance, il avait fait sa connaissance.... Et oui, ça c'était plutôt mal passé. Est-ce qu'il était rassuré de savoir qu'il n'allait pas se faire casser la tronche s'il n'avait pas fait de crasse à Derek. Ouais. Peut-être un peu. De nouveau il se passa une main dans les cheveux (fichu tic) avant de reprendre la parole Disons que.... comment dire ça. Il a fait, on va utiliser tes propres mots, une crasse à ma jumelle.... Et je suis pas franchement un type très diplomate, alors il se peut qu'en voulant parler avec ton frère.... ça se soit envenimé très vite et on est venus aux mains. Mais c'est vrai que c'est plutôt un mauvais souvenir pour moi. Non, son but n'était pas d’inculper entièrement Derek, c'est vrai qu'il savait qu'il aurait peut-être du être un peu plus "gentil" en abordant le vert, mais il n'y était pas arrivé. Enfin bref, c'est comme ça. Ouais clore, le sujet était peut-être la meilleur chose à faire.

Pour le coup, il chercha quelque chose d'autre à dire tout en cherchant du regard s'il ne voyait pas sa sœur, ou bien Riley.... D'ailleurs en parlant de cette dernière. Tu sais ce qu'elle a Riley ?! Enfin, elle avait pas l'air dans son assiette. Mêle-toi de ce qui te regarde, serait certainement une bonne réponse à lui fournir, mais il avait essayé. Sait-on jamais... Et puis  oui, il avait réellement pas aimé la voir moins souriante, moins drôle que d'habitude, il y avait forcément quelque chose qui clochait pour elle, maintenant il fallait espérer qu'Enzo veuille bien lui dire si jamais il était au courant.J'espère que ce n'est pas trop grave...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16908
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Lun 15 Juil 2013 - 13:10

Derek vs Matthew. Derek vs … plein de monde. J’ai beau jouer les asociales parfois – et aimer entretenir cet espèce d’aura solitaire que je trimballe – on ne va pas se mentir : J’ai probablement plus de relation que mon frère. Question de caractère j’imagine. On va dire que je m’adapte aux gens et j’attends pas qu’eux s’adaptent à moi. Enfin je me comprends. Etant donné mon petit côté possessif je dois bien dire que ça me plait assez de garder mon grand frère pour moi tout seul ou presque mais c’est pas la question et surtout j’ai pas l’intention de surveiller ses fréquentations. C’est lui l’ainé, c’est à lui de me surveiller et pas l’inverse. En attendant on prend soin l’un de l’autre à notre manière mais c’est pas le sujet. Le sujet c’est Derek vs Matthew.

« Disons que.... comment dire ça. Il a fait, on va utiliser tes propres mots, une crasse à ma jumelle.... Et je suis pas franchement un type très diplomate, alors il se peut qu'en voulant parler avec ton frère.... ça se soit envenimé très vite et on est venus aux mains. Mais c'est vrai que c'est plutôt un mauvais souvenir pour moi. »

Et une belle grimace de ma part !

« Aoutch. »

Oui c’est extrêmement productif comme réaction, je sais, mais je pense que ça résume bien tout ce que je pense. Derek est impulsif, peut être pas de la même manière que moi mais il l’est, et c’est un Ryans. Conclusion : Quand il frappe il ne le fait pas à moitié et il a beau être plus petit et sans doute moins costaud que moi maintenant, pour l’avoir déjà vu à l’œuvre je sais qu’il n’a pas la force d’un … j’en sais rien moi … c’est pas un Boursoufflet quoi. Je dirai que Matthew a sans doute eu l’impression de se prendre un cognard en pleine tête, et probablement a plusieurs reprises.

« Je vois … »

Pas très classe comme réaction, c’est plutôt clair, mais je me garderai bien de faire tout commentaire. Pas seulement parce que ça m’est arrivé à moi aussi de réagir comme ça et dans une situation assez simillaire d’ailleurs puisque j’ai collé une magnifique droite à White alors qu’il me tombait dessus pour défendre l’honneur de sa petite sœur que j’avais traité comme de la merde la veille au soir après l’avoir sauté. Oui, je suis glamour, on ne se refait pas. Ou plutôt si. Bref, donc pas de commentaire pour cette raison mais aussi parce que je n’ai pas envie de prendre partie dans cette histoire. Je ne tiens pas non plus à dénigrer mon frangin. Derek est grand, il fait ce qu’il veut de sa vie et il en assume les conséquences comme tout le monde. Ce qui est dommage c’est qu’un type comme ce gars que j’ai devant moi en ait fait les frais. Après tout, ça peut se comprendre, il a voulu prendre la défense de sa sœur et c’est une réaction tout à fait normale. Il est pas tombé sur le plus calme on va dire donc je ne sais pas s’il s’attendait à ce que ça se règle facilement mais … c’est mal – voir pas du tout en fait – connaître mon frère. Le jour où il se laissera emmerder et marcher sur les pieds celui là … Peut être par une femme, un jour, et je l’admets j’aimerai bien voir ça. Quand je dis une femme je pense à Jill naturellement mais encore une fois ça ne sont pas mes affaires. J’espère juste qu’il ne coure pas plusieurs lièvres à la fois parce que s’il fait souffrir celle que je considère comme partie intégrante de ma famille – presque autant que lui – comme une sœur, c’est mon poing à moi qu’il se prendra en pleine face. Non mais oh ! Tu fais ce que tu veux Derek mais soit clair avec elle, c’est tout ce que je te demande. Le reste, ça vous regarde.

« Enfin bref, c'est comme ça. »

Oui, c’est comme ça, et je pense qu’on peut s’estimer chanceux nous autres les mâles de ne pas trainer ce genre de rengaine pendant des mois voir des années comme le font les filles. On frappe, et ça passe. Ou pas, mais ça défoule.

« Ouaip, je crois qu’on en a tous pris des baffes de toute façon. Si ça peut te consoler, te faire sourire ou j’sais pas quoi, il m’en a mis quelques unes aussi quand on était plus jeunes alors bienvenue au club. »

Non, vous ne rêvez pas, j’essaie d’être sympa et de lui changer les idées. On est presque intime maintenant que je lui aie mis la main aux fesses, c’est pour ça. Et aussi parce que contrairement à tout ce que j’ai pu montrer jusque là, je ne suis pas un enfoiré. Enfin pas que.

« Tu sais ce qu'elle a Riley ?! Enfin, elle avait pas l'air dans son assiette. »

Changement drastique de conversation même si on reste dans le Vert. Riley … Oui j’ai bien vu qu’il y portait une attention toute particulière malgré mes 4 grammes d’alcool dans chaque poche, et j’ai bien vu aussi qu’elle avait l’air un peu … ailleurs mais de là à m’inquiéter, je dois bien le dire, ça n’est pas monté jusqu’à mon cerveau. Trop imbibé peut être.

« Je … A vrai dire j’ai peut être une petite idée sur la question mais je la connais pas assez pour savoir si c’est  vraiment lié à ça. »

Forêt Interdite. Accromentule. Pleine Lune. Loup Garou. Etc …

« J'espère que ce n'est pas trop grave... »
« Je pense que le mieux que t’aies à faire c’est lui poser la question toi même. Au pire elle t’envoie chier mais au moins t’auras essayé. Sinon tu peux toujours demander à Cam mais … Sincèrement je pense que tu devrais voir directement avec elle. Tu verras bien si elle a envie d’en parler ou pas. »

Mais dis donc, je rêve où tu viens de dire un truc sensé Enzo Ryans ?! Shocked

« D’ailleurs, quand on parle du L… »

Nan, ça c’est moi. Et d’ailleurs t’as pas relevé tiens, ou presque. En fait c’est moi qu’est pas relevé je crois. Pas grave, peut être tant mieux, on s’en fout et tu finiras sans doute par le savoir alors aujourd’hui, demain ou jamais, par qui, quelle importance ?

« De la verte. »

Là j’ai pas vraiment compris ce qu’il s’est passé. Je l’ai vu arriver vers nous d’un pas décidé, un verre dans la main, ses yeux se sont braqués dans les miens et une demi seconde plus tard elle m’attrapait les épaules pour me faire pencher en avant et me serrer contre elle.

« Merci. »

C’est à ce moment là que j’ai capté le pourquoi du comment alors je me suis contenté de passer un de mes bras dans son dos comme pour lui rendre son étreinte sans prononcer un seul mot. En langage Enzo ça veut dire « de rien ». Elle m’a lâché, m’a souri – sourire que je lui ai rendu – avant de se retourner vers mon nouveau super copain et là …

« Wow ! »

Ça non plus je ne l’avais pas vu venir mais je crois que dans l’histoire, le plus surpris ça n’est pas moi. Riley s’est littéralement jeté au coup de Matthew, là, sous mon nez, sans plus de cérémonie. Je l’ai vu lui attrapé le T-shirt et l’attirer contre elle sans lui demander son avis avant de l’embrasser de façon plutôt … explicite on va dire, pour finalement le lâcher et s’éclipser sans mot dire le laissant en plan là devant moi complètement paumé je dirai.

« Visiblement elle va pas si mal que ça. »

J’ai éclaté de rire, c’était plus fort que moi. A voir la tronche qui tirait, c’était … épique. Ni plus, ni moins. Retrouvant finalement un peu mon calme je l’ai poussé tranquillement en posant ma main sur son épaule.

« Reste pas planté là, vas la voir ! Et si tu t’inquiètes pour moi, t’en fais pas, je pense que je suis en état de retrouver le chemin de mon lit tout seul comme un grand. Tu pourras venir me border une autre fois si tu veux. »

Et rassure toi, je sais bien que tu t’inquiète pas pour moi. C’est de l’humour. C’est comme ça que nos chemins se sont quittés et je crois que j’ai bloqué un peu, fixant le vide, celui de l’espace comme celui de mon cerveau, jusqu’à ce que Cameron revienne vers moi. Aucune idée d’où il avait bien pu aller.

« Alors champion, t’es tout seul abandonné ? »
« Mouais, je fais pas le poids face à Riley visiblement. J’suis hyper triste là. »
« Tu t’en remettras va. »
« Ouaip, ça devrait aller, heureusement que j’ai une roue de secours. »

Et là naturellement je me suis pris une claque derrière la tête, ce qui m’a fait éclater de rire même si je me suis massé l’arrière du crane quand même. Ce grand con d’Americain ne prend plus de pincette avec moi depuis longtemps. Ce qui n’est pas juste d’ailleurs parce que de mon côté je me retiens mais peu importe.

« Si je savais pas que t’as un humour de merde je t’en collerais une pour parler de lui comme ça. »
« Je sais. »
« Sale gosse. »
« Merci. »

:gla:

« Et toi ? »
« Quoi moi ? »
« Tu t’en remettras ? »
« T’en fais pas pour moi, je sais très bien où me situer. »
« Bon. Tant mieux. »
« T’as peur que je souffre ? »
« Oui. »
« Anh, t’es mignon. »
« Ta gueule. »
« Aller vas te coucher, sérieusement, je dirai rien à Kyle mais arrête maintenant ça limitera la casse. »
« Oui Papa. »
« C’est bien, j’suis fier de toi. »
« Tu montes me raconter une histoire ? »
« Me tente pas. »
« Un bisou alors. »
« Dans tes rêves. »

Comme tu veux … là c’est moi qui lui aie collé un bisou sur la joue après avoir passé mon bras autour de son cou pour l’empêcher d’esquiver. Si avec ça je passe pas encore plus pour le gay de service … mais tant pis, ça m’amuse alors merde. Je me suis pris un coup de coude dans les côtes bien sur mais ça ne m’a pas empêché de continuer à me marrer et lui aussi d’ailleurs parce que même s’il essayait de faire genre « je suis sérieux » il avait clairement le sourire aux lèvres. Celui qui veut dire : Dans trois secondes j’éclate de rire. J’ai fini par lui foutre la paix et je suis monté me coucher comme un bien heureux. Boire c’est mal, c’est vrai, mais des fois … Bref. On verra bien demain, je regretterai sans doute quand je me rendrai compte que j’ai une gueule de bois carabinée mais en attendait : Bonne nuit les petits ! Oh, Lune ♥ Minou. Câlin. Zzzzzzzz.

▬ Fini pour Enzo. La suite avec Riley après ta réponse Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Jeu 18 Juil 2013 - 12:08

Quand le jeune homme expliqua à son interlocuteur la "bagarre" avec Derek, le rouge sembla.... comment dire ça, disons qu'il fit une énorme grimace agrémenté un petit aoutch de circonstance. Effectivement, j'pense que aoutch est effectivement le mot de circonstance ! Oui, un peu d'humour n'avait jamais fait de mal à personne n'est-ce pas, et puis c'est la vérité après tout. Honte, ou pas ?! Peut-être un petit peu, vu la raclée qu'il venait de se prendre mais après tout cela faisait également parti de la vie ! Ce n'était pas une petite "défaite" qui allait lui miner le moral ou compagnie, c'était juste  à présent classé dans la case mauvais souvenirs. Je vois … » Non, en fait si Ryans ne voyait pas, Matthew ne le prendrait pas mal. Au contraire, très certainement que cela l'arrangerait un petit peu. Il n'avait pas spécialement envie que le rouge ne garde que cette image de lui qui se faisait frapper par Derek. Allez, allez ! Il valait mieux changer de sujet et c'est pour cette raison, que le jeune ne tarda pas à vouloir clore la conversation avec un petit "enfin bref". Ce genre de mot qui veut tout dire. Seulement Enzo renchérit quelque chose par dessus, quelque chose de vrai, qui fit sourire l'autre garçon avec une légère "nostalgie" « Ouaip, je crois qu’on en a tous pris des baffes de toute façon. Si ça peut te consoler, te faire sourire ou j’sais pas quoi, il m’en a mis quelques unes aussi quand on était plus jeunes alors bienvenue au club. » S'il n'avait reçu que des baffes étant plus petit ça aurait vraiment été quelque chose de bien, mais ce n'était pas le cas, ça ne le saurait jamais. Il s'était adapté, il avait fait avec, et faisait comme si tout allait bien depuis tout ce temps-là. Ouais, tu dois avoir raison, et non, ce n'est pas franchement le genre de choses qui va me faire sourire, même si je vois très bien ce que tu veux dire ! Même s'il ne connaissait pas trop les deux frangins, avoir Derek avait vraiment dû être un frère assez exécrable.

BREF ! Changeons de sujet ! Et le meilleur sujet était bien entendu la belle Riley. La verte semblait plus "éteinte" que d'habitude, et oui, cela inquiétait (ou peut-être intriguait) le bouclé. « Je … A vrai dire j’ai peut être une petite idée sur la question mais je la connais pas assez pour savoir si c’est  vraiment lié à ça. » Il se passa une main dans les cheveux. Visiblement Enzo savait quelque chose mais ne voulait pas lui dire.... alors il fallait espérer que ce n'était pas trop grave. « Je pense que le mieux que t’aies à faire c’est lui poser la question toi même. Au pire elle t’envoie chier mais au moins t’auras essayé. Sinon tu peux toujours demander à Cam mais … Sincèrement je pense que tu devrais voir directement avec elle. Tu verras bien si elle a envie d’en parler ou pas. » C'est vrai, il avait raison, il devait poser la question lui-même à Riley... mais.. Je ne la connais pas beaucoup, j'ai peut qu'elle trouve que je suis trop curieux, ou.. enfin, je comprendrais qu'elle m'envoie bouler vu que justement on se connait pas beaucoup. Blablablabla. Là tu t'enfonces mec, alors tu ferais mieux de te taire. Enfin, en tout cas, merci du conseil ! Quoique ça si c'était bien dit ! Un remerciement après un bon conseil c'était tout à fait normal et civilisé !

D’ailleurs, quand on parle du L… [...] De la verte. Hein quoi ?! Ah oui Riley qui arrivait sur eux, et qui avait l'air un peu mieux que tout à l'heure ! Ou alors peut-être que c'était simplement une illusion. Elle les avait rejoints, avait attraper le rouge par les épaules avant de la serrer contre elle, tout en le remerciement. Hum. Ok. Bon bah, peut-être qu'il ferait mieux d'y aller et de les laisser se câliner. Mais là.... Whow. Oui, il aurait dit exactement comme Enzo s'il avait pu dire quoi que se soit... mais ce qui venait de se passer était vraiment trop inattendu. En effet Riley venait de se jeter au cou du moldu avant de l'embrasser. Enfin, embrasser là était un faible mot. Baiser divin. Ouais, c'était peut-être un peu exagéré, mais pas tant que ça. En tout cas il avait fortement apprécié, et il l'aurait bien embrassé en retour mais le temps que son cerveau degel, elle était déjà partie plus loin. Les douches froides c'est par où, parce que-là il en avait bien besoin.
« Visiblement elle va pas si mal que ça. » Ou alors elle était complètement bourrée et regretterait le lendemain, mais en tout cas, il était heureux de ce baiser et c'était déjà un bon départ. Bon peut-être que le rouge ne rigolait pas de la situation (ou alors de la tronche qu'il tirait) cela serait un peu mieux. « Reste pas planté là, vas la voir ! Et si tu t’inquiètes pour moi, t’en fais pas, je pense que je suis en état de retrouver le chemin de mon lit tout seul comme un grand. Tu pourras venir me border une autre fois si tu veux. » Hum ? Qu'est-ce qu'il venait de dire là ?! Je préfère aller border Riley, ou ma sœur.... sans aucune ambiguïté ou sous entendu. Il lui sourit je vais y aller... dans une ou deux minutes. Le temps que le sang réafflue au cerveau et que j'arrive à aligner trois mots correctement. Voilà, ça au moins c'était dit, mais l'autre garçon devait déjà avoir compris tout ça.

Bientôt, Matthew retourna auprès de Riley qui se trouvait près de ce qui ressemblait à une fenêtre. Il s'assit sur le rebord de cette dernière et attendit quelques secondes avant de reprendre la parole Tu... Tu te sens comment ?! Tout à l'heure tu n'avais pas l'air toi-même. Il se tut quelques secondes avant de reprendre Enfin, quand Enzo est arrivé par pour le baiser... enfin si je peux appeler ça un baiser, j'ai pas encore trouvé de mots approprié. Il se passa une main dans ses cheveux et se grattouilla un peu le bras avant de reprendre Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire, ou t'as assez bu. Visiblement, le sang avait du mal à remonter dans sa cervelle, ou alors peut-être que c'était tout simplement l'effet de l'alcool. Après, si je suis trop curieux, n'hésite pas à le dire, je sais c'est un vilain défaut, mais malheureusement il fait parti intégrante de ma personnalité, comme le fait de trop parler, surtout quand je suis un peu bourré. Alors pourquoi est-ce que tu te tais pas ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7892
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Dim 21 Juil 2013 - 17:00

Est ce qu'il y a un truc qui ne tourne pas rond chez moi ? Étrangement je n'en ai pas l'impression mais je vois bien dans le regard des autres qu'ils se posent des questions. Cameron ne dit rien, il garde un œil sur moi mais je sais qu'il n'interviendra pas sauf s'il sent que je suis en chute libre. Il a plutôt un bon instinct je pense. Matthew m'observe, ne dit rien non plus mais son regard est beaucoup plus éloquent que celui de l'Americain. Il me connait moins, ça doit jouer, et puis notre relation n'est pas du tout la même. Et Enzo … Il est tellement bourré qu'à vrai dire je ne sais pas s'il a noté quoi que ce soit me concernant. Peut être, peut être pas, en tout cas il n'a pas fait de cas quand je l'ai pris dans mes bras pour le remercier. Pour ce qu'il a fait samedi dernier, et puis aussi pour m'avoir fait rire tout à l'heure en mettant allègrement la main aux fesses de Matthew en pensant que c'était Kyle. Bien joué, il serait content d'apprendre ça ton amoureux tiens. Ah les mecs j'vous jure … Ceci dit je ne suis pas mieux et ce que je viens de faire en est la preuve assez flagrante. Je me suis littéralement jeté sur ce pauvre Matthew qui n'a rien du comprendre. Est ce que je regrette ? Pas une seule seconde. Je n'ai pas honte, je ne me sens pas gênée mais je l'admets c'est une réaction très égoïste. Pourtant je le vois qui avance vers moi, c'est qu'a priori il n'a pas envie de me fuir mais peut être qu'il est là pour me passer un savon après tout. Aller savoir, tout est possible. Il n'a pas l'air en colère en tout cas.

« Tu... Tu te sens comment ?! Tout à l'heure tu n'avais pas l'air toi-même. »

Un sourire, et c'est tout. Pas moi même … J'étais sans doute un peu ailleurs, je l'admets. Mes pensées sont un peu confuses et multiples depuis quelques jours mais je me sens bien, malgré tout. Certes j'ai toujours la crainte qu'ils me retombent dessus mais ce qui s'est passé à été comme une sorte d'électrochoc, un moyen de me rappeler qu'on a qu'une vie et qu'il faut en profiter avant que tout ne soit fini.

« Enfin, quand Enzo est arrivé par pour le baiser... enfin si je peux appeler ça un baiser, j'ai pas encore trouvé de mots approprié. »

Euh … C'était si horrible que ça ?

« Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire, ou t'as assez bu. »

Je baisse les yeux sur mon verre, il est vide. Curieusement je n'ai pas abusé ce soir et tu peux croire si ça t'arrange que c'est l'alcool qui m'a poussé à faire ce que j'ai fait mais je t'assure que j'étais en possession de tous mes moyens.

« Après, si je suis trop curieux, n'hésite pas à le dire, je sais c'est un vilain défaut, mais malheureusement il fait parti intégrante de ma personnalité, comme le fait de trop parler, surtout quand je suis un peu bourré. »
« T'es trop chou. »

Le tout dit dans un rire presque cristallin, les yeux plissés, sans jamais le quitter du regard. Et ma main se pose sur sa joue quelques secondes.

« Respire Matthew, respire. Et j'ai besoin de rien, merci. »

Je n'ai pas envie de boire plus et dans le pire des cas je suis une grande fille mais l'attention est touchante. Tu permets que je m'assois à côté de toi ?

« J'ai … Je suis juste un peu ... J'en sais rien, je crois que je ne sais pas trop où j'en suis et où je vais depuis quelques temps. Et puis j'ai eu un petit soucis la semaine dernière, une « petite » frayeur on va dire mais tout s'est bien terminé, ça m'a juste remuée un peu. T'en fais pas, ça va, ça ira, mais c'est gentil de t'inquiéter en tout cas. »

Un nouveau sourire, qui se veut rassurant, une grimace que j'ai souvent l'habitude de faire c'est à dire plisser le nez et les yeux en même temps, comme une sorte de tic et puis une inspiration.

« Pour le baiser, ou peu importe comment tu veux appeler ça, je m'excuserai bien, je te dirai bien que je sais pas ce qui m'a pris mais ça serait mentir. Je l'ai fait comme ça, sur un coup de tête, parce que j'en avais envie. J'aurai peut être du te demander ton avis avant, j'avoue, pour ça je m'excuse mais pas pour le reste. »

Autant être sincère, non ?
Et d'ailleurs ...

« Tu sais Matthew … Comment dire ça … J'veux pas qu'il y ait de malentendu entre nous. Je cherche pas quelqu'un, je t'apprécie beaucoup, on s'amuse bien, y a cette espèce de jeu entre nous qui je pense nous plait bien à tous les deux mais j'ai pas agis comme ça pour … tu vois … te mettre le grappin dessus. Je prends sans doute le risque de passer pour une salope mais le but c'est pas de rencontrer le prince charmant et d'engager un truc sérieux, c'était … un instant volé, comme ça. J'veux pas commencer à me prendre la tête et me demander où on va comme ça, tu comprends ? »

Ok, c'est peut être maladroit exprimé comme ça … Merde … Je sais pas comment le dire en fait. Je ne lui claque pas la porte au nez, c'est pas du tout ça, et d'ailleurs je ne sais pas ce qu'il veut mais avant qu'il y ait enflammage d'un côté ou de l'autre – si ça doit arriver – je préfère que les choses soient claires histoire que personne ne souffre. Non, je ne tiens pas à m'engager, mais si ça doit arriver ça arrivera, c'est tout. Si ça se trouve il en a strictement rien à faire en plus de ça Rolling Eyes
Après tout c'était juste un baiser, rien de bien méchant. Comme Casey qui bisouille les gens pour leur dire bonjour. Matthew ne sera pas la première personne que j'embrasse juste comme ça en fait, je m'en rends compte maintenant. Garçons et filles confondus d'ailleurs. Je ne me considère pas comme une fille facile pour autant, ni comme une trainée. Est ce que le regard des gens m'atteint ? Pas vraiment je crois. Le regard des gens non, le sien un peu plus et c'est d'ailleurs pour ça que je le regarde droit dans les yeux. Je ne suis pas de celles qui considèrent les mecs comme des numéros et je ne ferai pas ça avec n'importe qui, clairement. Il faut que je sois un minimum en confiance, ou complètement bourrée. Je ne suis pas bourrée. Les apparences jouent peut être contre moi mais tant pis.

« T'as le droit de me détester … Même de m'envoyer promener si tu veux. Ou sinon tu peux me prendre dans tes bras et on verra bien ce qu'il se passe. »

Je veux simplement pas me poser de questions, c'est tout. Peut être que tu comprendras, peut être pas. Peut être que je vais perdre un ami, j'en sais trop rien, et ça serait surement dommage mais j'assume et je prends pleinement conscience des conséquences éventuelles de mes actes. Je t'ai embrassé, et après ? Si t'as pas envie que ça aille plus loin ça n'ira pas plus loin. Si tu veux des garantis, je ne serai pas en mesure de te les apporter. Je veux simplement débrancher et je t'invite à débrancher avec moi. Certains diraient que ça n'est pas mon genre, que ça ne me ressemble pas. Peut être que je change ? Moi j'ai simplement l'impression d'être vivante, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Lun 22 Juil 2013 - 19:32

Voilà, Enzo était parti, il se retrouvait seul, un peu déboussolé par cette soirée qui se déroulait franchement bizarrement. Il ne s'était pas attendu à se faire tripoter par un mec inconnu qui l'avait pris pour quelqu'un d''autres, et il s'était encore moins attendu à ce genre de baiser avec Riley. Cette si au final ce dernier point était quand même assez chouette, positif. Allez gars ! On se calme et on va parler à la verte, elle en a peut-être besoin. Et quelques instants plus tard Lorence se dirigeait vers la sorcière avant de se placer à côté d'elle et de lui demander comment elle se sentait, expliquant que tout à l'heure elle n'était pas comme d'habitude. Il crut bon de rajouter que c'était au moment de l'arrivée du rouge, parce que le baiser il n'y avait pas de mot. Sans le savoir il avait mis les pieds dans le plat, il ne s'était pas rendu compte un seul instant que Riley avait mal pu prendre cette remarque, alors que c'était franchement quelque chose de positif. Vu la tronche que Jenkins tirait.... il se dit que faire diversion en allant chercher de quoi boire serait pas mal. Ouais, mais Matthew était un gars bavard, alors, sans lui laisser la moindre chance de répondre à tout ce qu'il avait dit avant, il rajouta que s'il était trop curieux, il pouvait se la fermer (enfin du moins essayer vu qu'il était un peu bourré).  T'es trop chou. Hein quoi ?! Qu'est-ce qu'elle venait de dire là ?! Comment est-ce qu'elle pouvait le trouver "chou" alors qu'il venait de se taper un énorme monologue pour ne rien dire. Le pire, c'est que ça la faisait rire, et qu'elle avait posé une main sur sa joue. Ah, signe d'un nouveau baiser ?! Promis, cette fois il était prêt.  Respire Matthew, respire. Et j'ai besoin de rien, merci. Et le baiser ?! Ah, il y en aurait pas. Oups. Méprise. Quant à respirer, il ne fallait pas s'inquiéter pour lui, il respirait... un peu. Oh, j'ai l'habitude de parler pendant longtemps sans m'arrêter, il ne faut pas s'inquiéter pour cela ! Il se tut quelques secondes marquant une pause pour montrer qu'il respirait bel et bien. Surtout quand je commence à avoir trop vu, je m'étends un peu sur des choses que les gens se fichent totalement.... généralement, à la fin ils ne m'écoutent même plus, mais c'est pas grave, j'suis content parce que j'ai pu dire ce que j'avais à dire. Là, mec, tu commences à faire peur. Alors tais-toi, maintenant ! Inspiration, suivi d'un sourire type colgate. Et de rien.... ca tombait bien qu'elle n'ait besoin de rien, comme ça lui éviterait d'aller à boire pour les deux.  J'ai … Je suis juste un peu ... J'en sais rien, je crois que je ne sais pas trop où j'en suis et où je vais depuis quelques temps. Et puis j'ai eu un petit soucis la semaine dernière, une « petite » frayeur on va dire mais tout s'est bien terminé, ça m'a juste remuée un peu. T'en fais pas, ça va, ça ira, mais c'est gentil de t'inquiéter en tout cas. Il l'écoutait attentivement, cherchant à bien intégrer toutes les informations. Il n'était pas certain de tout comprendre parce que la demoiselle n'entrait pas dans les détails, alors il lui répliqua juste Si tout s'est bien terminé, c'est certainement l'essentiel non ?! Enfin, j'espère que.... tu iras "mieux" rapidement. mouais ça faisait bizarre dit comme ça, mais on va dire que l'intention y était !  Pour le baiser, ou peu importe comment tu veux appeler ça, je m'excuserai bien, je te dirai bien que je sais pas ce qui m'a pris mais ça serait mentir. Je l'ai fait comme ça, sur un coup de tête, parce que j'en avais envie. J'aurai peut être du te demander ton avis avant, j'avoue, pour ça je m'excuse mais pas pour le reste. Ow. Et là, Matthew de répliquer T'as pas besoin de me demander mon avis. J'ai juste été surpris. Autrement dit tu peux recommencer quand tu veux, j'ai adoré ! Il lui surit, sourire qu'il perdit assez rapidement en entendant la réplique suivante de la demoiselle  Tu sais Matthew … Comment dire ça … J'veux pas qu'il y ait de malentendu entre nous. Je cherche pas quelqu'un, je t'apprécie beaucoup, on s'amuse bien, y a cette espèce de jeu entre nous qui je pense nous plait bien à tous les deux mais j'ai pas agis comme ça pour … tu vois … te mettre le grappin dessus. Je prends sans doute le risque de passer pour une salope mais le but c'est pas de rencontrer le prince charmant et d'engager un truc sérieux, c'était … un instant volé, comme ça. J'veux pas commencer à me prendre la tête et me demander où on va comme ça, tu comprends ? Whow. Whow Whow. On se calme ! Est-ce qu'il avait la tronche d'un mec qui s'attachait vite et qui prenait ce petit jeu au sérieux. Il n'avait jamais été quelqu'un qui aimait se poser, il n'était pas franchement pas fait pour cela, du moins pour le moment. Non, ce qu'il aimait chez Riley, c'était juste sa fraîcheur, sa façon de voir les choses (son charisme aussi bien entendu). Et ce petit jeu qui s'était installé entre eux depuis qu'ils s'étaient rencontrés. Pas de soucis, miss.... Je suis très loin d'être le prince charmant de toute façon alors ça tombe plutôt bien. Il lui sourit, il allait rajouter quelque chose, mais la demoiselle avait reprit la parole, en lui disant qu'elle avait le droit de la détester et compagnie. Il haussa les épaules et lui fit un sourire avant de la prendre dans ses bras et de lui souffler doucement à l"oreille Ow, belle Riley, je ne vais pas te détester pour si peu, sinon, tu sais, je crois que je serai déjà mort étranglé, pour poignardé vu le nombre de fois ou j'ai sorti cette rengaine, et je suis beaucoup moins diplomate que toi. C'est vraiment sans rancune, et au cas ou tu en doutais, je crois que je suis fais pour une relation sérieuse. Je serais bien incapable d'agir comme il le faut parce que toutes ces niaiseries et compagnie, pour l'instant, ça me passe totalement au dessus de la tête. L'amour, non merci c'était juste beaucoup de contraintes pour pas grand chose. Il aimait sa vie comme elle était, il savait qu'à Liverpool, il y avait toujours quelqu'un qui voulait bien de lui pour une nuit. C'était mieux comme, pas d'attaches, pas de sentiments, pas de problèmes. Et puis de toute manière, adopter Matthew, c'était se confronter à sa sœur, et généralement ça coinçait. Il n'y avait qu'une femme dans sa vie, et c'était bel et bien Cassie.Et sinon, au cas où tu ne l'aurais pas bien compris, moi aussi je t"apprécie beaucoup. Voilà comme ça tout était dit, ils étaient sur la même longueur d'onde, tant mieux. Il se racla un peu la gorge et plongea quelques instant son regard dans celui de la verte Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire, ou tu n'as toujours besoin de rien ? C'est à ce moment-là qu'il tourna la tête, crut voir Cassie. Réaction. Se cacher derrière Riley. Bouge-pas, elle va me repérer ! Non, il avait pas peur sa jumelle, il n'avait juste pas envie qu'elle lui fasse un sermon de deux heures sur le risque qu'il avait encouru en venait jusqu'ici. Une bonne grosse minute avant qu'il se rende compte que la demoiselle en question n'était pas sœur, même si de loin leur silhouette était similaire Je crois qu'Enzo, n'est pas le seul à mal y voir. Il se redressa donc et... se réinstalla l'air de rien à la fenêtre. Oui, donc je disais, une boisson ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7892
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Jeu 25 Juil 2013 - 18:38

Je sais pas, ça me paraissait être la bonne chose à faire que de le prévenir tout de suite et de mettre les choses au clair dès le départ pour pas qu’il y est de malentendu entre nous, non ? Je n'ai pas eu peur, pas vraiment, j'avais juste envie d'être sincère et visiblement je n'ai pas fait de connerie puisqu'il n'a pas l'air de vouloir s'enfuir en hurlant tout me traitant de tous les noms … Il sourit même, c'est plutôt bon signe d'après moi.

« Je suis très loin d'être le prince charmant de toute façon alors ça tombe plutôt bien. »
« Ouais, ça m’a mis la puce à l’oreille quand j’ai cherché un cheval blanc et que je ne l’ai pas trouvé mais j’me suis dit que t’étais peut être garé plus loin en double file. »

L'instant d'après ses bras s'enroulaient autour de moi et le constat fut rapide : Je suis bien là. Les garçons c'est bête, ça fait du bruit, c'est violent, etc … mais il n'empêche qu'on est bien dans leur bras. En tout cas moi je le suis, là, contre Matthew. Je n'irai pas jusqu'à dire que je frissonne mais on en est sans doute pas loin. J'ai eu peur que ce que ce type a fait il y a quelques jours me rendent … parano ou effrayée par les hommes mais visiblement c'est passé ou bien peut être est-ce simplement parce que je me sens bien avec l'anglais.

« Ow, belle Riley, je ne vais pas te détester pour si peu, sinon, tu sais, je crois que je serai déjà mort étranglé, pour poignardé vu le nombre de fois ou j'ai sorti cette rengaine, et je suis beaucoup moins diplomate que toi. C'est vraiment sans rancune, et au cas ou tu en doutais, je crois que je suis pas fais pour une relation sérieuse. Je serais bien incapable d'agir comme il le faut parce que toutes ces niaiseries et compagnie, pour l'instant, ça me passe totalement au dessus de la tête. »

Belle Riley … ça me fait toujours un peu buguer quand il dit ça, je ne sais pas bien pourquoi. Je pense que c’est la formulation qui me fait sourire, comme si ça faisait un peu vieille école ou un truc dans le genre. Il n’empêche que c’est toujours agréable à entendre. En attendant je n'ai pas pu m'empêcher de rire en l'écoutant. Moins diplomate ? J'aurai aimé voir ça je crois, même si ça peut paraître bizarre. Ce soir j'ai choisi de prendre les devants, est ce que je l'ai déjà fait par le passé ? Pas de cette façon. Pas avec ce but. Oui il y a un but et peu importe ce que ça fait de moi. On est juste deux jeunes adultes consentants à première vue alors je ne vois clairement pas où est le problème. A ma connaissance Matthew n'a personne dans sa vie et d'ailleurs il vient de me le confirmer, en ce qui me concerne je suis libre comme l'air alors qu'est ce qui nous empêche d'agir en conséquences ? Rien. Rien ni personne. Désolée les filles mais si l'une d'entre elle le voulait il fallait être plus rapide. Ou alors vous attendez votre tour.

« Et sinon, au cas où tu ne l'aurais pas bien compris, moi aussi je t"apprécie beaucoup. »

Ravie de te l'entendre dire Monsieur Lorence.

« Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire, ou tu n'as toujours besoin de rien ? »
« Je … »
« Bouge-pas, elle va me repérer ! »

Bien sur … De qui est ce que tu te caches comme ça au juste ? Une ex un peu trop jalouse ou alors ta vraie petite amie ? Ce qui ferait de toi un sacré menteur soit dit en passant mais à première vue, si je me fis à la personne que j'ai dans ma ligne de mir et qui t'a visiblement fait bondir de façon plutôt très rapide ...

« Matthew … »

Comment te dire … Reviens parmi les vivants, je crois que tu te trompes.

« Je crois qu'Enzo, n'est pas le seul à mal y voir. »

Qu'est ce que je disais Rolling Eyes

« Oui enfin tu lui as pas mis la main aux f… On parle de ta sœur là hein ? Ouais, nan, oublie ce que j’allais dire. »

:gla:

« Oui, donc je disais, une boisson ?! »
« Tu sais je vais finir par croire que tu veux me soûler mon cher. »

Non mais c'est vrai, c'est gentil mais je t'assure que ça va. Tu peux me croire quand je te dis que je n'ai besoin de rien, enfin pas de ça en tout cas. Et d'ailleurs, autant entrer dans le vif du sujet.

« Je t’arrête tout de suite, t’as pas besoin de ça si tu veux abuser de moi et d’ailleurs tu devrais arrêter de boire. »

Parce que je te veux au meilleur de ta forme, voilà le sous entendu. Ou pas. Prends-le comme tu veux.

« Et de parler tant qu’on y est. »

J'y vais peut être un peu trop fort là, non ? Tant pis, tu m'as pas l'air d'être en sucre même si t'aurais presque l'air innocent. J'y crois pas une seule seconde. Et si je m'approche un peu plus près, genre … là.

« C’est encore moi qui vais devoir faire le premier pas ? »

Je te taquine tu sais, regarde mon sourire. Ça n’est pas un jugement, ni une attaque personnelle ou un reproche. J’ai juste envie de jouer, de te provoquer un peu. Est ce que ça va fonctionner ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Sam 27 Juil 2013 - 19:34

« Ouais, ça m’a mis la puce à l’oreille quand j’ai cherché un cheval blanc et que je ne l’ai pas trouvé mais j’me suis dit que t’étais peut être garé plus loin en double file. » Il lui sourit, eut même un petit rire avant de se passer une main dans les cheveux. Il secoua ensuite doucement la tête avant de lui souffler Oh ?! C'est vrai c'est étrange... Et puis bon, les princes sont plutôt de grand bonhommes blonds à la chevelure digne d'une pub l'oréal. Là aussi ça coince, hum. Il fit une mine faussement déconfite avant de reprendre Et puis tu sais, moi, je suis un sage garçon, jamais je n'oserai enfreindre une règle, et se garer en double file ce n'est pas franchement très approprié. A quel point n'était-il pas crédible ?! Non, il n'était pas un ange, ni un bad boy, il était entre les deux.... Logiquement Riley devait assez le connaître pour se rendre compte qu'il blaguait et qu'il n'était pas du tout du genre à tout respecter à la lettre... ca serait d'un ennui sinon !

Quelques instants plus tard, il la serrait dans ses bras. Il avait toujours était un garçon assez tactile (surtout avec la gente féminine) et tant que cela ne les gênait pas, il aimait beaucoup les avoir contre lui. Dragueur, charmeur, certainement un peu trop parfois, mais en même temps il ne comptait pas s'en priver. Il était jeune, c'était maintenant qu'il fallait en profiter, tant qu'il n'avait personne, tant qu'il n'éprouvait aucun sentiment envers une de ces demoiselles. Il lui expliqua ensuite qu'il était plus ou moins comme elle, ou du moins qu'ils pensaient de la même façon sauf que lui était moins diplomatique (au moins ça avait le mérite d'être clair). Il était peut-être un brin charmeur et tout ce que l'on veut, son but ce n'était pas de faire pleurer les filles, ou de leur briser le cœur. Il préférait être clair sur sa vision des choses et des fois cela avait un peu de mal à passer. Bref, autrement dit pour l'instant tout ce qui était niaiseries et compagnie très peu pour lui ! Bon, allez quitte à être franc, autant lui dire qu'il l'aimait beaucoup et vu que cette phrase sonnait un peu trop niaise à son goût (bien que véridique) il avait vite enchaîné avec le fait d'aller lui chercher un verre. Il ne lui laissa pas le temps de répondre qu'il s'était planqué derrière elle en croyant avoir vu sa sœur.  Matthew … Non il était pas là. Cassie va me voir !! Oui Cassie comme sa sœur; Oui il venait de se cacher de sa jumelle.... avant de se rendre compte qu'elle n'était en fait pas présente. Humhum. Là, c'était le signal qu'il fallait qu'il arrête de boire. Sinon cela risquait d'aller de mal en pis ! « Oui enfin tu lui as pas mis la main aux f… On parle de ta sœur là hein ? Ouais, nan, oublie ce que j’allais dire. » Il haussa légèrement un sourcil, tout en se remettant face à elle avec l'habitude la plus normale possible. ouais, enfin ça craint grave que j'ai confondu ma moitié avec quelqu'un d'autres. Je mérite que la mort là. Oui vas-y jette de la fenêtre Lorence, c''est sur comme ça Cassie sera heureuse. Allez reprends toi, pas la peine de s’assommer en se cognant la tête contre un mur non plus. C'est pas grave, elle ne l'apprendrait certainement jamais de toute façon.

Bon allez, repartons sur de bonnes bases ! Il lui proposa donc une nouvelle fois une boisson. Tu sais je vais finir par croire que tu veux me soûler mon cher. Il se passa une main dans les cheveux et prit sa tête la plus innocente possible avant de lui souffler. Pourquoi est-ce que j'aurais besoin de faire ça dis-moi ?! C'est vrai, et puis il n'était pas ce genre de mec, ou plutôt, là il avait encore assez de tête pour se dire que si la fille était trop bourré il ne fallait pas la toucher. Par contre il est vrai que quand il est totalement saoul, c'est pas forcément la même histoire, m'enfin puisque jamais personne s'est plaint de lui, c'est qu'il ne devait pas faire trop mal les choses ! « Je t’arrête tout de suite, t’as pas besoin de ça si tu veux abuser de moi et d’ailleurs tu devrais arrêter de boire. »
Il lui sourit, avant de lui répliquer. Puisque c'est demandé aussi gentiment, j'oublie la boisson pour ce soir.... et elle enchaîna sur [bcolor=darkgreen]« Et de parler tant qu’on y est. »[/color] Heu pardon ?! Autant ne pas boire c'était simple, ne pas parler par contre c'était une toute autre histoire. D'ailleurs, il devait la regarder assez interloqué, comme s'il ne comprenait pas trop où elle voulait en venir. Allez Mattie, on se reprend, ce n'est pas une petite phrase comme ça qui doit te faire complètement buguer ! Duh ! Ça c'est impossible Belle Riley. Il lui avait fait un petit clin d'oeil, mais il ne fallait pas abuser non plus. Il ne se tairait pas, il n'en était pas capable de toute manière, alors cela ne servait à rien de dire "oui amen" à tout ce que disait la verte. C’est encore moi qui vais devoir faire le premier pas ? oh toi.... si tu savais ce qui se passait dans son esprit à ce moment... et bien ça te ferais peut-être fuir en courant en fait. Matthew, on se concentre, on ne pense à rien de salace. Hummm... Je ne sais pas.... Il lui fit un nouveau sourire, plus charmeur cette fois, avant de lui remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille. Si tu m'embrasses comme tout à l'heure c'est clair que je vais te laisser faire le premier pas. A ton avis Riley, est-ce qu'il te charriait ou pas à ce moment-là ?! Il plongea quelques secondes son regard dans celui de la brune tout en continuant à lui faire un grand sourire. ou alors peut-être que... il ne finit pas sa phrase l'attira doucement à lui avant de l'embrasser à son tour, avant de se reculer de quelques centimètres. Bon le soucis c'est qu'ici la salle était quand même assez pleine et s'ils recommençaient à s'embrasser comme tout à l'heure, Matthew n'était pas certain d’arriver à se retenir de la déshabiller là. Je t'aurais bien proposé de m'accorder cette danse, mais je ne suis pas certain que se soit une tradition par ici... sinon, on peut aussi aller faire un tour, parce que je sais pas si c'est moi, mais il fait super chaud ici. ouais, c'est peut-être parce que rien qu'en regardant la demoiselle, il avait l'impression d'être en chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7892
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Dim 28 Juil 2013 - 22:31

Regarde moi droit dans les yeux, Matthew, et dis moi ce que tu vois ? Je ne sais pas si t'arrive à le percevoir mais ce que tu as devant toi c'est juste un p'tit oiseau qui vient de se casser la gueule du nid dans lequel il était si bien depuis 19 ans. Oui, un p'tit oiseau qui s'est rétamé la tête par terre mais qui au lieu de piailler à s'en couper le souffle a décidé pour une fois de tenter de battre des ailes pour s'en sortir plutôt que d'attendre qu'un miracle se produise ou que les autres viennent lui prêter main forte. Ce soir c'est moi qui décide. Oh, pas pour toi, ça n'est pas ce que je veux dire. Non, ce soir je décide de profiter de la vie avant qu'un chat ou peu importe quel autre prédateur ne décide que j'ai l'air bien trop appétissante et désemparée pour laisser tomber. Je ne veux pas qu'on joue avec moi, qu'on me torture jusqu'à ce que j'en crève. Je veux vivre et surtout ne pas laisser la peur qui me tiraille parfois décider à ma place.
Ce soir le petit oiseau devient lionne et te fait de l'œil mon lapin. Oui c'est très animal tout ça, j'en conviens. Qu'il n'y ai pas de malentendu, depuis le début entre toi et moi c'est un jeu qui se joue à deux. Je crois qu'aujourd'hui j'ai simplement pris les devants et décidé de passer à la vitesse supérieure. Tu n'es pas obligé de me suivre, ça je pense que tu le sais parfaitement, mais pour le moment je n'ai en tout cas pas l'impression d'avoir fait une énorme bêtise en agissant comme je l'ai fait. Encore une fois, je me répète, je n'aurai pas agit comme ça avec n'importe qui. Si je me comporte comme ça avec toi c'est parce que tu as ma confiance, parce que même si on ne se connait pas très bien et surtout pas depuis très longtemps, je sais que tu ne me feras pas de mal. J'en suis convaincu. Je n'attends rien de spécial de toi, c'est réciproque, alors à partir de là il n'y a pas de malaise. Il se passera ce qu'il se passera, je ne calcule ni ne prévois rien. Instant présent, à la seconde prêt.

Je te regarde droit dans les yeux et je peux y lire tout un tas de choses. Je te souris et tu n'arrives pas à te défaire du tiens. A part la fausse intervention de ta sœur j'ai l'impression que le reste de l'assemblée n'existe plus et ça me va très bien comme ça. La musique résonne dans mes oreilles, elle fait battre mon cœur au son des basses et je me dis : C'est fou ce que la magie peut faire sans forcément détruire ou faire du mal. Dans cette pièce tout le monde est heureux. Un soupçon de vie au milieu de l'enfer.

« Hummm... Je ne sais pas.... »

Tu tiens vraiment à ce que je t'arrache tes vêtements moi même, hein ? Et après on dit que c'est nous, les femmes, le sexe faible. Mais bien sur ! Ne me regarde pas comme ça Lorence, il va t'arriver des bricoles.

« Si tu m'embrasses comme tout à l'heure c'est clair que je vais te laisser faire le premier pas. »

T'aimerais bien n'est ce pas ? Coquin va ! Mais désolé mon chou, je ne te ferai pas ce plaisir. Même si j'en ai très envie, oui, mais chut. Tout ce que t'auras c'est un sourire, encore, et un regard qui veut dire beaucoup de choses. Oui, j'ai envie de te rendre complètement fou et j'ai bien la ferme intention d'y arriver.

« Ou alors peut-être que... »

Oui ? Oh … On n'y revient toujours à ce fameux « oh », ne cherchez pas. Y a de la douceur dans tes gestes, tu sais ? C'est agréable. Un partout alors ? A qui le tour maintenant ? On s'arrête là ? Je sais pas toi mais personnellement je trouverai ça dommage et je te l'accorde, il y a beaucoup de monde ici mais si tu savais ce que je m'en fous.

« Je t'aurais bien proposé de m'accorder cette danse, mais je ne suis pas certain que se soit une tradition par ici... sinon, on peut aussi aller faire un tour, parce que je sais pas si c'est moi, mais il fait super chaud ici. »

Tu me fais rire. Tu sais ce qu'on dit, non ? Fille qui rit … Je te laisse finir cette phrase, fais fonctionner ton imagination si jamais tu n'as pas la réponse. Ton regard me brule mon amie, alors oui, je suis d'accord, il fait super chaud ici mais … Non, je n'ai pas fini de jouer ni de te faire tourner en bourrique beau gosse. Tu ne m'auras pas avec tes yeux bleus et ton air sage. Trop sage.

« Si c'est toi, entièrement et totalement toi. Peut être que t'as de la fièvre, tu ferais peut être mieux de rentrer te coucher, hum ? »

Comme si j'allais suivre un inconnu dans les couloirs ?! Est ce que je me paie ta tête ? Oui, totalement. Et je me mords la lèvre tout en fixant les tiennes une seconde dans un geste absolument calculé avant de poser ma main sur ta cuisse, la faisant glisser un peu, vers le haut.

« Mais comme je suis une gentille et adorable petite fille, je vais te border et te raconter une histoire. »

Regarde mon air innocent, convaincant n'est ce pas ? Et mon visage se rapproche du tien sans jamais te quitter des yeux. J'effleure tes lèvres un instant puis tourne la tête pour diriger ma bouche vers ton oreille.

« Je connais un bon moyen de te rafraichir jeune homme, suis moi. »

Et sans lui laisser le moindre temps de réaction j'attrape sa main et le force à se lever pour me suivre. Il pourrait m'arrêter d'une seul geste s'il le voulait, et peut être qu'il le fera après tout. Qui vivra verra et au risque de me répéter j'ai bien l'intention de vivre ce soir. Et demain, et après demain, et après après demain …

On traverse la foule, ta main dans la mienne. Je me retourne, souris, puis éclate finalement de rire. Quelques secondes plus tard nous voilà dans les couloirs et une fois certaine d'être à l'abri du moindre regard indiscret ou cerné de mauvaises intentions, je te plaque contre le mur. Mes yeux dans les tiens, provocante, le sourire en coin, puis ta lèvre inférieur entre mes dents. Nouveau baiser, moins sage encore que le précédent et mes mains glissent contre ton torse. La course reprend, les escaliers défilent, tu ne dois rien comprendre mais crois moi, j'ai une idée derrière la tête. Mon but n'est pas de mettre ta vie en danger, ni la mienne d'ailleurs. Après tout, j'ai gagné ma punition de samedi dernier parce que je traine avec un Moldu. Cameron pour ne pas le citer. Le statut de ton sang m'indiffère totalement, ce que je veux c'est toi, et pas régler mes comptes ou défier l'autorité en me comportant comme une gamine insolente et capricieuse. Deux minutes plus tard la porte de la Salle de Bain des Prefets se referme derrière nous et ton regard qui se perd partout dans la pièce me fait rire. Ça t'impressionne ? C'est normal. Comment j'ai eu le mot de passe ? Ça me regarde et ça n'a pas la moindre importance.

Je marche à reculons, te dévisage, te lance un nouveau sourire rempli de provocation. Je n'ai pas envie de parler, juste de te voir perdre le contrôle. Si tu ne l'as pas encore compris je suis prête à te faire un dessin si tu veux. Je m'arrête, retire mes chaussures en appuyant sur les talons, idem pour mes chaussettes. Le sol est frais, contraste avec l'ambiance. J'ai verrouillé la porte par un sort, voilà pourquoi je suis si sereine. Mes mains s'empare du bas de mon T-shirt, je relève les bras et le fait passer par dessus ma tête. Le voilà sur le sol sans plus de cérémonie et à aucun moment mes yeux ne quittent les tiens. Je n'ai pas honte de mon corps, je ne suis pas non plus de celle qui se vente mais ce soir je sais, j'ai conscience, qu'il te fait de l'effet et la confiance que je pourrais ne pas avoir c'est dans ton regard que je la trouve. Tu me fais me sentir belle, tu sais ? Non je ne m'arrêterai pas en si bon chemin. Tout est fait lentement, avec un but précis en tête mais je suis certain que tu en as parfaitement conscience. Oui je joue, je m'amuse, je t'allume et je le vis bien. Toi aussi, j'en mettrai ma main à couper. Mes doigts défont les attaches de mon pantalon qui glisse le long de mes jambes et fini lui aussi sur le sol. Je m'en dégage, m'immobilise un instant, laisse ma main effleurer ma peau avant de finalement plonger dans le plus grand bassin. Si tu veux voir ce qu'il se cache sous le reste de ces morceaux de tissus qui recouvrent encore mon corps, tu devras me les enlever toi même. Et me voilà au milieu de cette eau agréablement tiède, nageant un peu, puis en surplace pour capter ton regard à nouveau après avoir basculé mes cheveux en arrière.

« Je t'avais dit que j'avais un moyen de te rafraichir. »

Provocation ?
Oui, encore.

« Tu viens ? »

Invitation ?
Oui, clairement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Ven 2 Aoû 2013 - 17:35

Il avait envie de continuer ce petit jeu avec elle. C'était amusant, divertissant, et pour l'instant c'était elle qui menait largement en tête. Rien qu'avec ce baiser, elle l'avait devancé, décontenancé. Il ne s'y était pas attendu le moins du monde, surtout pas de cette manière. Et puis lorsqu'il était allé la rejoindre, il n'avait pas non plus venir le petit discours de la Verte, mais après tout, mettre les choses à plat était certainement la meilleure des choses à faire. Au moins, maintenant, ils savaient l'un et l'autre à quoi s'attendre, et il avait tenté d'insister sur le fait qu'il n'était pas le genre de mec à se caser. Il ne voulait pas lui faire du mal, il ne voulait pas qu'elle se fasse d'illusions et même si elle semblait être sur la même longueur d'onde que lui, il n'était pas certain de ce qui pouvait réellement se passer dans le crâne de la belle brune. Ils s'étaient rapprochés, il l'avait même pris un peu dans les bras, jusqu'à ce qu'il lui sembla apercevoir Cassie. Après ce petit épisode (qui devait être assez comique pour Riley et très gênant pour lui), la discussion avait repris son cours. Il s'amusait bien à ne pas répondre avec exactitude à ses questions, et puis c'était un genre de "test", pour savoir comment elle réagirait à ces diverses conneries. Pour l'instant elle se débrouillait bien, très bien même.... et ces regards en disaient long sur ce qu'elle pensait. Et oui, il venait de sous entendre qu'il avait tellement aimé ce baiser qu'il serait capable de la laisser faire, de ne pas faire le premier pas quitte à passer pour un nul. Et, à cela, la seule réponse valable qu'il eut fut un sourire. Pas n'importe quel sourire, un beau, un magnifique, un qui lui faisait comprendre qu'elle aussi voulait continuer de jouer. Il déglutit difficilement, tenta de reprendre le dessus en décidant de finalement "s'affirmer". Il lui une blague sur la danse, avant de lui proposer d'aller faire un tour afin qu'ils se retrouvent un peu plus seuls. Ce n'était peut-être pas très fin, mais il avait quand même réussi à la faire rire ce qui était toujours un bon point. Généralement, les filles, femmes aiment bien les garçons/hommes qui les font rire.

« Si c'est toi, entièrement et totalement toi. Peut être que t'as de la fièvre, tu ferais peut être mieux de rentrer te coucher, hum ? » Il lui fit un petit sourire et, pour rire, se passa une main sur le front avant de rajouter en essayant d'être le plus sérieux possible Oh, mais c'est vrai, tu as raison.... Je devrais aller me reposer, et puis ça serait bête que tu l’attrapes, mon mal ! Nouveau sourire, il allait lui demander si elle pouvait le border et le veiller cette nuit histoire que cela le rassure, mais il n'avait pas eu le temps de reprendre la parole que la demoiselle se mit à entre disons, un peu plus entreprenante, en effet elle avait posé la main sur sa cuisse et l'avait remonté un peu.... GLOUPS. Non, ça ce n'était pas du jeu, c'était vraiment aussi déloyal que plaisant de le chauffer ainsi. Bon, la douche froide, elle est ou, parce que-là il n'allait pas tarder à en avoir sérieusement besoin ?! Pour le coup, il en avait complètement oublié ce qu'il voulait dire Mais comme je suis une gentille et adorable petite fille, je vais te border et te raconter une histoire. Il arriva quand même à lui faire un petit sourire. Oh, c'est vrai, c'est généreux de ta part. Qu'elle sourit encore et il aurait juste envie de la plaquer contre un mur et de lui enlever toutes ces fringues peut-être importe le monde qu'il y avait ! Allez, Matthew, un peu de tenu quand même même si elle avait l'art de le rendre dingue ! Elle menait, et elle savait bien le faire tandis que lui tentait de lutter contre ses pulsions. « Je connais un bon moyen de te rafraichir jeune homme, suis moi. » lui avait-elle soufflé à l’oreille. Hum ? Quoi ? Qu'est-ce qu'elle comptait faire ? Lui foutre un pichet d'eau glacée sur la tronche ? Ca au moins ça serait efficace ! Quoiqu'il en soit, il n'avait pas franchement eut le temps de réagir qu'elle lui avait pris la main, l'avait entraîné hors de la salle commune des rouges. Sa curiosité avait été piqué au vif, alors il l'avait laissé faire, après tout, elle n'allait pas lui faire de mal, il avait assez confiance en elle pour être certain de cela (peut-être même qu'elle pourrait lui faire du bien, mais bon, il ne fallait pas trop en demander non *humhum*)

Une fois les deux jeunes gens sortis, une fois seuls, à l'abris des regards, elle l'avait plaqué contre le mur. Là il ne voyait pas trop en quoi elle le rafraîchissait mais tant pis, il l'avait attiré contre contre lui avant de profiter d'un baiser des mains défilant sur son torse, le faisant frissonner légèrement par la même occasion. Il avait finalement bien compris que ce n'était qu'un point d'arrêt, qu'il fallait qu'il tente de résister à cette envie de lui enlever son tee-shirt, ou, ne serait-ce que de dénuder un peu son épaule.... si jamais quelqu'un arrivait ! Quoique, dénuder une épaule ce n'était pas bien méchant, et même si Riley était un peu pudique cela devrait.... Ah. A trop "réfléchir", il avait raté une belle occasion car ils s'étaient remis à courir à travers les couloirs jusqu'à arriver à... d'ailleurs il ne savait pas du tout où ils étaient, il n'avait même pas une idée de l'étage. Ils entrèrent assez rapidement dans la pièce. whoaw. c'était... génial ?! Peut-être que ce mot était faible, mais au final. Que ce soit génial, extraordinaire ou autres, peut importait du moment que Riley restait-là avec lui. Il voulait continuer de jouer avec elle, même s'il n'avait toujours aucune chance contre elle. Il avait beau être beaucoup de chose, devant elle il perdait sa contenance, ses sarcasmes (du moins par moment), mais c'était plutôt agréable... Après, c'était certainement aussi parce qu'il peut de mal agir, ou de lui faire mal par une quelconque façon, par son attitude. Bref, trêves de plaisanteries, passons aux choses un peu plus sérieuses !

Le sourire que Riley arborait présageait d'ailleurs plus ou moins la suite de ce qui allait pouvoir se passer... à moins que se soit un piège, une nouvelle façon de jouer, de toute façon, cela n'avait aucune importance. Il était quelqu'un de joueur qui aimait allait au bout des choses, il n'allait pas s'arrêter là parce qu'il avait peur de l'inconnu ! Elle enleva ses chaussures et il ne tarda pas à faire de même, mais, la demoiselle capta bientôt son entière attention en enlevant son tee-shirt. Elle magnifique, et il ne se privait pas pour bien la mater, d'ailleurs une petite voix à l'intérieure, lui souffla " ferme la bouche, tu baves". D'accord, cette voix exagérait.... mais elle était rudement bien foutue.... et d'ailleurs quand elle enleva son pantalon cela confirmait bien le reste. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Elle avait plongé dans l'eau et lui resté là, tout habillé  Je t'avais dit que j'avais un moyen de te rafraichir. Il acquiesça avant de lui faire un sourire Oh oui, c'est vraiment parfait.. Elle ne tarda pas à rajouter « Tu viens ? »
Oh oui belle Riley attend ! Il se passa une main dans les cheveux, avant de finalement prendre son élan et de plonger dans le grand bassin à son tour. Oui, tout habillé. Oui, c'était fait exprès. C'était une autre façon de jouer, il ne savait pas du tout ce qu'il allait faire.... mais sûrement tenter de faire le contraire de ce que à quoi la belle Verte s'attendait, peut-être qu'ainsi, il pourrait avoir un peu de points pour lui.

Matthew remonta rapidement à la surface pour respirer, mais il ne tarda pas à remettre la tête sous l'eau et nagea jusqu'à Riley, passa sous ses jambes et remonté à la surface de façon à ce qu'elle se trouve sur ses épaules. Ça va ? T'as pas le vertige ?! Il rigola un peu, il était certainement trop petit pour qu'elle ait le vertige. Il lui prit doucement les mains et finalement, il la poussa un petit peu de façon à ce qu'elle retombe à l'eau. Pfiout... Ces fringues, c'est fou ce que ça peut coller au corps. C'est pas des plus agréables. Allez, viens m'aider à les enlever, tu pourrais avoir une bonne surprise, ou au contraire être déçue. Qui sait ce qui se passait à ce moment-là dans la tête de la sorcière ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7892
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Lun 5 Aoû 2013 - 13:11

Fille facile ? Sal*pe, trainée ou autre qualificatif de ce genre ? Comment est ce que vous me qualifierez considérant ce que je suis entrain de faire ? Pourquoi est ce que quand un homme s’amuse on trouve ça limite normal, alors que quand c’est une fille, ça passe plus difficilement ? Je ne me sens pas jugée à l’heure actuelle, en tout cas pas par Matthew et je sais que ça n’arrivera pas parce que ça n’est pas du tout son genre d’après moi, mais qui me dit que dès demain cette « histoire » n’aura pas déjà fait le tour de l’école ? Qui me dit que je ne recevrai pas de gentils regards ou de gentils mots suite à ça ? Pas que ça me préoccupe vraiment à l’instant T, j’ai autre chose de bien plus agréable à faire et à penser, mais je m’interroge un peu je l’avoue. Ça n’est pas dans mes habitudes de me comporter comme ça, j’ai toujours été un peu joueuse c’est vrai mais ça n’a jamais dépassé le stade du jeu. Avec Doryan par exemple, il s’est installé entre nous quelque chose d’un peu similaire et pourtant ça n’a jamais été plus loin qu’un jeu plus verbal qu’autre chose. Bon, certes, depuis dimanche je comprends un peu mieux pourquoi mais même de mon côté je n’ai jamais cherché ni même pensé une seule seconde à brisé cette barrière invisible entre le jeu et … le reste. Mon seul écart, si je peux appeler ça comme ça, c’est Derek Ryans. Je ne sais vraiment pas ce qui a pu me passer par la tête ce jour là – mauvaise période – mais ce qui est fait est fait et je ne le regrette plus vraiment. Disons que c’est rentré dans mes mœurs. Ce qui est entrain de se passer actuellement avec Matthew est un peu différent dans le sens où j’ai de l’affection pour ce garçon. Pas de sentiment, en tout cas rien d’ambiguë ou qui pourraient prêter à confusion mais de l’affection. Pour l’instant en tout cas mais j’ai comme l’impression que ça ne changera pas. Ni pour lui, ni pour personne d’autre. Pas dans l’immédiat en tout cas. J’ai douté concernant Cameron et dans le font je crois que c’était la première fois que ça m’arrivait, à ce point là en tout cas. Je crois que ça m’a un peu vacciné et m’a fait comprendre que je n’avais simplement pas envie de ça pour le moment. Avec Rafael c’était encore autre chose, j’ai eu des sentiments pour lui mais ça n’était pas suffisant pour construire une véritable histoire et ce qu’il y a de bien dans tout ça c’est qu’on a su rester sur la même longueur d’onde. Je sais que j’ai de la chance parce que ça aurait très bien pu mal se passer ou on aurait pu perdre le contact, perdre ce lien entre nous deux qui pour moi en tout cas ne ressemble à aucun autre. Raf n’est pas seulement un ex, c’est un ami. Peut être pas le plus proche mais un ami auquel je tiens énormément. Il a été mon premier et je sais que ça joue aussi dans la balance. Je suis très attachée à lui et je sais que pour ça aussi j’ai eu de la chance de « tomber » sur lui. Il a été ma seule histoire sérieuse quand on y pense et ça me va très bien comme ça.

Je crois que je n’ai simplement pas envie de me prendre la tête et j’ai l’impression que les histoires de couples c’est obligatoirement prise de tête. Il y a surement de très bon moment, et j’en ai vécu avec Raf d’ailleurs – oui tu es ma référence chéri – mais j’ai … oui, je n’ai pas envie de ça pour l’heure. Pas d’attache, pas de sentiment, etc … C’est pas de la peur, en tout cas je ne crois pas, juste un mode de vie qui me va pour l’instant et peut être que c’est entrain de changer légèrement d’un certain point de vue mais c’est comme ça et ceux à qui ça ne plait pas et bien je n’ai qu’une chose à leur dire : Votre avis ne m’intéresse pas. C’est ma vie et j’en fais ce que je veux. A ma connaissance je ne fais souffrir personne en agissant comme je le fais, c’est le principal non ?

J’ai une petite pensée pour Jayden, et pour Julian, pour Sovahnn aussi. Ce sont les « exemples » qui me viennent en tête mais je sais qu’elles ne sont pas les seules. Des filles libres, qui s’assument et s’amusent, voilà ce qu’elles sont. Peut être que ça me rassure de penser à elle, j’en sais trop rien, mais en attendant j’ai envie de débrancher et arrêter de penser alors mon petit Matthew, je t’en prie, aide moi dans ma quête si le cœur t’en dis.

Et … c’est un moyen comme un autre certes même si je ne m’attendais pas vraiment à ça. Je l’ai regardé plonger tout habillé dans le bassin. Déçue ? Oui, un peu, ça serait mentir que de dire le contraire. J’ai fait tomber le tissus mais pas lui … soit. L’instant d’après je me retrouvais dans les airs, ou plutôt sur ses épaules. Il a rit, j’en ai fait de même tout en tachant de rester en équilibre.

« Ça va ? T'as pas le vertige ?! »

Le vertige ? T’es sérieux là ? Oui je sais qu'il ne l'est pas, merci.

« J'te rappelle que je suis Attrapeuse dans l'équipe de Quidditch des Serpentard mon chou, il m'en faut plus que ça pour avoir le vertige sans vouloir t'offenser. »

Et hop, je lui tapote la tête d’un air condescendant. Pas méchamment ni violement, évidemment. On n’est pas des bêtes. Sa question n’était de toute façon pas sérieuse, ma réponse se devait de ne pas l’être non plus et si au passage je peux retrouver un peu le dessus, tant mieux ! Parce qu’il m’a décontenancé ce con en agissant comme il l’a fait et l’espace d’un instant j’ai perdu cette espèce de confiance qui semblait dominer mon être depuis le début de cette … affaire. Ça n’est pas tous les jours que je prends les choses en main comme ça, ni même que je me déshabille comme ça devant un garçon. En vérité, c’est la première fois et je ne compte pas l’épisode Derek puisque j’étais complètement soule voir même plus. Cette fois je suis complètement sobre alors je n’ai pas d’excuse mais ça n’est pas pour autant que la petite fille fragile et perdue que je peux être parfois ne refait pas surface de temps à autre. Et je recommence à penser …

« Wow ! »

Et plouf ! Cette fois je rigole plus sincèrement en remontant à la surface, non sans prendre le temps de l’arroser au passage. Il est déjà trempé, je sais, mais c’est pour la force. A quoi tu joues Lorence ?

« Pfiout... Ces fringues, c'est fou ce que ça peut coller au corps. C'est pas des plus agréables. »

Ok, je vois … J’ai compris ton petit jeu et laisse moi te dire que …

« Fallait les enlever avant gros malin ... »

Je ne vais pas rentrer dedans. Non, non, non. Ne compte pas sur moi pour te les enlever mon chou, tu vas te débrouiller tout seul, comme un grand. J’attends. Je veux mon strip tease moi aussi.

« Maintenant ça va être trop compliqué, c'est dommage. »

Nouveau sourire, mi provocateur, mi innocent. Aguicheur néanmoins, alors que je me tiens à distance plus ou moins raisonnable de lui un instant pour finalement me rapprocher et faire glisser mes jambes nues malencontreusement contre les siennes. Ma main s’accroche à son col, je le regarde droit dans les yeux, plus proche encore. Murmure dans son oreille une nouvelle fois.

« Je pourrais te les faire disparaître d'un coup de baguette magique, ou même te faire sécher, mais … »

Et je m’éloigne, le repousse même carrément, fait quelques mouvements de bras et de jambes pour regagner le bord sans jamais quitter son regard.

« … j'en ai pas envie. »

Un grand sourire satisfait étire mes lèvres et illumine les traits de mon visage. Je prends appuie sur le rebord et me hisse hors de l’eau tout prenant bien soin d’exposer cette féminité que je ne mets pas souvent en valeur dans le seul et unique but d’affoler son myocarde. Il y est réceptif, je le sais, je le sens. Inutile d’essayer de me le cacher. J’aimerai pouvoir en dire autant de mon côté mais puisque monsieur n’a pas l’air décidé à tomber la chemise … tant pis pour lui. Et sans doute tant pis pour moi. J’essors donc mes cheveux qui, mouillés, m’arrivent dans le milieu du dos. C’est avec un air détaché cette fois que je vais m’allonger sur un petit espace non loin de là, recouvert d’une sorte de petit matelas très fin. Une sorte de chaise longue si on veut, sans doute pour pouvoir faire durer l’instant de détente après s’être relaxé dans un bon bain. Ils ne s’ennuient pas ses préfets dis donc.

« Réveille-moi quand ils seront secs. »

Et je ferme les yeux, ne lui accordant ainsi plus aucune attention. Un jeu ? Oui, encore et toujours. Je sais à quoi je m’expose, je sais qu’il peut décider de partir et de me laisser ici toute seule, en plan, mais je prends le risque. Est ce que je le prendrais mal s’il fait ça ? Oui, sans doute un peu, mais je m’en remettrais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Sam 28 Sep 2013 - 20:27

Les quand-dira-t'on, qu'est-ce qu'il en avait à faire ?! Rien du tout. Il se fichait bien de ce que pouvaient penser les autres si jamais ils apprenaient ce qui était en train de se passer entre eux, il espérait seulement que cela n'aura pas trop de conséquences négatives sur la belle Riley. Il ne voulait pas lui faire du mal ou qu'il lui arrive quelque chose. L'un comme l'autre savaient pertinemment que c'était un petit jeu qui s'était instauré entre eux depuis la première fois qu'ils s'étaient vus, un merveilleux qu'adorait vraiment le moldu. Oui, il adorait Riley, elle avait ce petit quelque chose qui le fascinait sans qu'il puisse définir quoi exactement. Quant à ce que dirait Cassie ?! Certainement pas grand chose, tant qu'il ne s'amourachait pas de Twain et qu'il tombait sur une fille bien (ce qu'était selon lui la Verte), elle ne lui dirait rien, par contre, il était fort probable qu'elle vienne voir Jenkins pour lui toucher deux mots. Oui, Cassie était du genre à lui dire que si elle faisait du mal à son jumeau-chéri-d'amour elle la tuerait. Humpft. C'était logique, presque inéluctable, et lui ferait la même chose si quelqu'un tournait autour de sa sœur, il suffisait de voir comment ça s'était passé avec Derek par exemple. Mais bref, ne pas penser à l'affreux Ryans était certainement la meilleure chose à faire, passer du bon temps avec la demoiselle qui se trouvait avec lui était franchement mieux.

Mais quelque chose avait du buguer à un moment ou à un autre dans l'esprit de Lorence, pourquoi est-ce qu'il avait plongé habillé dans la piscine alors que Riley s'était en grande partie déshabillée. POURQUOI diable. Merde, c'était une erreur, mais maintenant il était trop tard pour revenir en arrière... Ah oui, pour la décontenancer, pour reprendre le dessus en quelques sortes, pour avoir le "dernier mot". Alors, pour continuer dans sa lancée, il l'avait prit sur ses épaules, histoire de la faire et, il eut quelques paroles un peu maladroites bien qu'au départ il voulait juste plaisanter, et la réponse ne se fit pas attendre. « J'te rappelle que je suis Attrapeuse dans l'équipe de Quidditch des Serpentard mon chou, il m'en faut plus que ça pour avoir le vertige sans vouloir t'offenser. » Oui, oui c'est vrai.... mais Je suis pas encore super familier avec ça.... il faudra que tu m'apprennes... enfin, à apprendre comment ça marche, je suis certain que j'aurais le vertige et que je me casserai la gueule par terre et que je m'écraserai comme une merde, c'est pas franchement un aspect que je voudrais te montrer. Oui toujours aussi glamour le Matthew, et oui, il mesurait l'impact de ce qu'il disait, mais il n'allait pas se retenir de dire ce qu'il pensait, par ailleurs, il espérait que cette petite réplique amuserait Riley.

Et plouf, il l'avait remise remise à l'eau et cette fois-ci, elle rigolait avec plus de sincérité de quelques minutes auparavant, et elle l'arrosa un petit peu, il répliqua, mais au final vu qu'ils étaient déjà bien mouillés cela ne servait pas à grand chose, c'était juste amusant. Et c'est plus ou moins à ce moment-là qu'il lui sortit sur le ton le plus innocent qu'il le pouvait que ses habits lui collaient au corps et que ce n'était pas agréable. Est-ce qu'il s'attendait à ce qu'elle accourt pour l'aider ?! Pas réellement, même si c'était une hypothèse qui lui aurait bien plu. Fallait les enlever avant gros malin ... » Il fit une petite moue assez confuse avant de répliquer Oh, tu apprendras bien assez tôt qu'être malin ce n'est pas mon fort.... Bon, il savait pertinemment qu'il n'était pas une lumière, il n'était pas comme sa sœur, très intelligent et compagnie, mais il ne fallait pas le sous-estimait... il cachait bien ses ressources, et s'il disait cela comme ça c'était peut-être pour tenter de la surprendre un peu plus tard, pour garder une carte en main. « Maintenant ça va être trop compliqué, c'est dommage. » Le sourire mi provocateur mi innocent de Riley qui allait avec cette phrase venait de faire complètement fondre Matthew. C'est qu'elle était douée à ce petit jeu elle aussi, et elle ne semblait pas vouloir lui laisser avoir le dernier mot, dommage pour lui ! Elle ne tarda pas à s'approcher de lui dangereusement, il croyait qu'elle avait changé d'avis mais non... Elle continuait encore et toujours de jouer et il le comprit une fois qu'elle eut bien passé ses jambes nues contre les siennes (ou plutôt contre son jean) et qu'elle s'était accrochée à lui tout en lui "expliquant" en murmurant à son oreille « Je pourrais te les faire disparaître d'un coup de baguette magique, ou même te faire sécher, mais … » Il déglutit avec difficulté, peut-être que sin visage s'était un peu décomposé mais quand elle avait dit mais. Alors non !! Non ! Non ! Non !!! Riley, ça s'était vraiment injuste !!! C'était vraiment trop dur. Pour oui, elle l'avait déstabilisé et pas qu'un peu, et elle arriva même à l'achever à coup d'un petit « … j'en ai pas envie. » Dur. Dur dur. Le pire s'était qu'elle s'était même un peu poussée.

Pour le coup, il ne savait plus quoi dire ni quoi faire. Il restait planté sans bouger et la regarda se hisser sur le bord . Elle souriait, elle était rayonnante et.... Oui, normal, qu'elle souriait elle venait de gagner sur toutes la ligne. Et sinon.... elle était super bien gaulée, il fallait peut-être même qu'il détache le regard et qu'il remonte un petit peu pour regarder le visage de la demoiselle mais c'était difficile. Il réussi enfin à bouger et à la suivre jusqu'au rebord pendant qu'elle essorait ses cheveux. Comment dire que même en faisant ça elle était sexy ?! Non, il ne tombait pas amoureux, il l'appréciait juste beaucoup pour son caractère et aussi, pour ses formes généreuses, son sourire.... Elle s'était ensuite installée sur un petit matelas tout en lui disant « Réveille-moi quand ils seront secs. » Elle ferma les yeux et marqua encore quelques points à leur petit jeu. Dommage pour elle, elle rata la mimique de moue déçue et boudeuse qu'il ne put s'empêcher de faire. Tu sais si tu t'endors.... ça serait dommage parce que je te regarderait dormir, je m'en plaindrai pas, c'est toujours agréable de regarder une jolie fille dormir. Qui venait de s'enfoncer et oui c'est lui. Là, il fallait vraiment qu'il se taise et il tenta d'enlever rapidement ses vêtements, s'il n'eut pas trop de mal pour la chemise, pour le jean ce fut une autre affaire... à vouloir se se dépêcher il finit même le cul par terre, et grogna un gros "merde" de mécontentement. Avant de se relever, il ne s'était pas trop fait trop mal mais son coccyx en avait pris un bon coup. T'es certaine que tu veux pas m'aider ?! Ouais, parce que là c'était à croire que le jean en plus d'être collé à la peau avait rétréci. Il alla s'allonger à côté d'elle, avant de lui déposer un léger baiser sur les lèvres et de lui souffler à l'oreille, je crois que je peux te dire bonne nuit, il risque de mettre longtemps à sécher mon pantalon.... Alors Riley, tu en dis quoi là ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7892
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Lun 30 Sep 2013 - 13:40

Et voilà, dérapage total, ou pas du tout. Une soirée qui à la base ne faisait aucune promesse. Je ne sais pas vraiment pourquoi ni comment j’ai atterri chez les Rouges mais je crois qu’on a tous pris le pli de fêter la fin des examens dignement et puis … J’ai eu envie de me changer les idées, de reprendre un peu le contrôle de mon existence et surtout de moi même parce qu’avec ce qu’il s’est passé il y a quelques jours … j’avais besoin de lâcher prise et il se trouve que même si rien n’était prémédité, ce qu’il se passe avec Matthew je crois que c’est exactement ce qu’il me fallait. Il me laisse faire, nul doute là dessus, et oui clairement c’est moi qui dirige la partie. Est ce que je m’attendais à ça de sa part ? Pas vraiment en fait. Je ne suis pas déçue, c’est pas ce que je dis, simplement je m’attendais à un peu plus de résistance de sa part, et peut être à ce qu’il s’impose plus. Enfin voilà où on en est, je me retrouve à moitié à poil et lui … lui non. Tant pis pour lui, de mon côté je profite parfaitement du contact de l’eau sur ma peau alors que lui est totalement serré dans ses vêtements. Et je continue de jouer, de l’allumer, parce que je sens au fond de moi qu’il est réceptif. Les choses sont claires entre nous, les bases ont été posées dès le départ : Il n’y a rien de sérieux dans cette affaire et ce peu importe comment ça se terminera. Demain matin tout sera comme avant, et cette nuit ne sera qu’un bon moment partagé. Enfin je l’espère. Même s’il ne se passe rien de plus, j’espère qu’on en restera à ce ton léger que ça ne va pas changer du tout au tout à cause de … j’en sais trop rien. Lui, moi, un élément extérieur, peu importe.

Toujours est il que j’ai fini par sortir de l’eau, non sans avoir pris le temps de le chauffer encore un peu avant de m’éclipser du bassin avec un air détacher tout en prenant bien soin de prendre tout mon temps et d’être le plus sensuel possible dans le moindre de mes faits et gestes. Ainsi s’essorer les cheveux deviens une technique … peut être pas de drague mais un moyen d’attiser l’autre encore un peu plus. L’eau a cet effet un peu étrange sur les corps, c’est comme s’il le sublimait mais malheureusement mon comparse nocturne ne semble pas décidé à me faire partager le spectacle et je trouve ça dommage. L’égalité homme-femme, elle est où ? Je me mets presque à nu pour toi et je n’ai pas le droit à un retour en bonne et due forme ? Tss, vilain.
Voilà pourquoi j’ai poussé le vice un peu plus loin en allant m’allonger un peu plus loin, lui indiquant que je n’allais clairement pas lui courir après ni même lui sauter dessus pour lui enlever ses vêtements. Maitresse du jeu depuis le début, à toi de changer la donne mon ami.

« Tu sais si tu t'endors.... ça serait dommage parce que je te regarderait dormir, je m'en plaindrai pas, c'est toujours agréable de regarder une jolie fille dormir. »
« Hum, hum. »

Réponse d’un ton absent, sans ouvrir les yeux une seule seconde et non, tu n’attireras pas mon attention de cette manière mon cher. Regarde moi dormir si tu veux, outre le fait que je risque de ne pas avoir la patience de rester en place et de trouver ça légèrement flippant, j’ai décidé que je ne ferai pas un pas de plus vers toi. Je l’ai suffisamment fait comme ça et si tu continue je vais finir par croire que tu ne veux pas de moi. Et je l’entends qui s’affaire, sans trop savoir ce qu’il fait réellement mais il réagit et c’est déjà ça. Sur mon petit lit improvisé je me détends, et non, je n’ai clairement pas envie de dormir. Je souris. Patiente. Et toi … toi tu galère, non ? Je mords la lèvre pour ne pas rire, attentive malgré les apparences à tout ce fracas qu’il opère.

« T'es certaine que tu veux pas m'aider ?! »
« Certaine. »

Sans jamais me départir de mon sourire. Arrête de faire le gosse, Lorence, je ne suis pas ta maman. Loin de là même. Tout ça a l’air simple, j’ai l’air de maitriser et quelque part c’est le cas, mais je n’oublie pas qui est avec moi : Un ami avant toute chose. Si je ne le sentais pas réceptif je n’agirai pas comme ça et certes ça ne me ressemble pas vraiment mais c’est comme ça et je ne ferai pas machine arrière. Et comme pour me rassurer ou en tout cas montrer un peu de son intérêt, je le sens qui s’allonge près de moi. Je n’ouvre pas les yeux pour autant mais je peux sentir la peau de ses bras et de son torse contre moi. Son pantalon lui est toujours là, bien trempé. Ses lèvres se posent un instant sur les miennes et je lui rends son baiser. Bref, furtif, mais partagé. Puis sa voix là, près de mon oreille, qui me fait frissonner.

« Je crois que je peux te dire bonne nuit, il risque de mettre longtemps à sécher mon pantalon.... »

Je secoue la tête, c’est plus fort que moi, avant de me tourner vers lui jusqu’à lui faire face, en appuie sur un coude. Mon index joue sur sa peau alors que je le regarde plus en détail. Mes yeux se posent sur les siens et puis finalement ma main caresse sa joue. Je souris, encore et toujours, avant de lui voler un nouveau baiser mais cette fois beaucoup plus calme que les précédents. Oui, je me sens calme. Toujours dans le jeu mais avec le respect que je lui dois, et que je me dois à moi même. Hors de question que je fasse de lui un jouet, c’est d’un moment de partage dont j’ai envie. Entre deux jeunes adultes consentant. Un échappatoire, certes, mais partagé et volontaire. Sans ambigüité. Et sans prévenir je le fais basculer sur le dos avant de m’allonger sur lui sans lui demander la permission. Encore un baiser et mes doigts qui s’égarent sur sa peau, calmement, presque en douceur. Mes lèvres sur les siennes, puis dans son cou, sur son torse. Mon corps s’agite un peu sur le sien, essaie de le faire réagir sans que rien ne soit réellement calculé. J’attrape ma baguette qui n’a jamais été bien loin de moi et d’un sortilège a peine murmuré fais sécher ce qui lui reste de tissus sur le dos, avant de planter mes yeux verts dans le bleu des siens. Encore et toujours avec le sourire.

« Tu vas vraiment me laisser tout le boulot ? »

Et mon doigt qui se balade sur les traits de son visage, l’arrête de son nez, son menton, sa bouche.

« Donne moi une bonne raison de rester et de ne pas te lâcher pour aller retrouver Morphée. »

Je sais ce que je veux, et je le veux maintenant. Et si ça n’est pas ce que tu veux toi, si tu veux faire durer ce petit jeu et ne pas céder maintenant, je comprendrais, mais fais le moi savoir. On reprendra ça plus tard parce que telle que tu me vois je n’ai plus ou presque de patience en réserve et je ne veux pas tout gâcher entre toi et moi. Parce que d’une manière ou d’une autre, tu comptes pour moi. Pas question de sentiments, en tout cas rien d’ambiguë, mais oui tu comptes et ton amitié est importante pour moi alors si tu ne veux pas la mettre en danger par ce qui pourrait se passer si tu te décides, fais le moi simplement savoir et ça ne changera rien entre nous deux. Je resterai là, avec toi, contre toi, encore un petit moment, a ne rien faire de spécial peut être, et puis la vie reprendra son cour naturellement.

« Est ce que t’as envie de moi ? »

Réponds moi franchement, je ne me vexerai pas si ça n’est pas le cas.

« Parce que moi oui, j’ai envie de toi, et je suis prête à te donner quelque chose que je ne donne pas à n’importe qui mais seulement si tu me fais comprendre que c’est ce que tu veux vraiment. »

On s’est mis d’accord, pas de promesse, rien de ce genre. Ça ne t’engage à rien du tout, c’est simplement l’occasion de partager un bon moment ensemble. Sans conséquence, aucune.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Dim 6 Oct 2013 - 20:20

A Liverpool, aussi bien dans le lycée que dans le collège qu'il avait fréquenté (et même dans le bar restaurant où il avait travaillé), il était presque de notoriété publique qu'il était un garçon... disons, difficile à comprendre, aux attitudes parfois assez irrationnelles. Les gens qui le connaissaient bien savaient qu'il avait un raisonnement qui était dur à suivre, et beaucoup avaient arrêté d'essayer de le comprendre et le prenaient un peu comme il venait. Alors ici, non, il ne voulait pas vraiment la laisser "gagner" la partie, mais disons qu'il avait du mal à revenir dans le jeu. C'était étrange, mais final cela avait un petit côté plaisant, peut-être parce que c'était Riley et qu'il savait qu'il n'avait rien à craindre d'elle, peut-être parce qu'il lui faisait confiance. Il voulait profiter de cette soirée à fond, et plus particulièrement de ce petit moment d'intimité avec la belle Verte... mais voilà, il avait commis une GROSSE erreur, une seule, plonger habiller dans l'eau... voilà que maintenant, elle le chauffait avant de sortir de l'eau... et lui... et bien lui ne savait plus trop quoi faire et quand il avait envie réussi à retrouver ses esprits, il était à son tour sorti de l'eau et là... impossible de sortir son pantalon qui lui collait trop à la peau. C'est vrai à la base il était peut-être un peu moulant, alors maintenant... et bien, ça lui faisait clairement comme une seconde peau. (Quand on est pas parfois deux mains gauches dans la vie, on est bien ennuyés et c'est exactement le cas de Matthew à ce moment-là).

Histoire de retrouver une espèce de contenance, il lui avait dit, que ça serait dommage si elle s'endormait parce qu'ils ne pourraient pas profiter plus de cette soirée... enfin lui pourrait toujours la regarder dormir. Ca faisait peut-être un peu pervers-obsédé cette phrase non ?! Tant pis, de toute manière il était un peu trop tard pour revenir en arrière! Alors soit, elle pouvait le prendre de plein de manières ! Hum, hum. Humpft ?! Quoi Hum hum ???!!! C'était quoi cette réponse ?! Non ! Non ! Il voulait une vraie réponse avec de vrais mots histoire qu'elle comprenne ce qu'elle avait derrière la tête, si elle lui en voulait ou pas du tout, parce que là ce n'était franchement pas très clair pour le bouclé. Et puis, qu'est-ce qu'il pouvait bien répondre à cela ? Rien. Il se passa une main dans ses bouclettes et tenta de raisonner en s'imaginant à la place de Riley, mais... merde, c'est fou ce que c'est compliqué d'entrer dans l'esprit d'une gonzesse ! La seule avec qui il arrivait à être sur la même longueur d'onde sans trop de soucis était bien entendu sa jumelle, mais bon là encore c'était une autre histoire !

Comme il ne savait pas trop quoi répondre, quoi faire, il avait tenté de nouveau à essayer de retirer ce foutu pantalon, mais en vain. La seule chose qu'il avait réussi à faire c'est de se casser la tronche par terre (quand je disais que parfois il avait deux mains gauches). Voilà. Maintenant c'était sûr, il n'y arriverait pas seul, ou alors il allait falloir qu'il trouve une autre technique.... Il lui demanda de nouveau si elle ne voulait pas l'aider, et elle lui répliqua qu'elle en était certaine. Au moins, ça avait le mérite d'être clair ! Et je suppose que tu me crées des ciseaux c'est pas possible ?! Oui, oui, il était même prêt à le découper ce foutu vêtement, même si après, le retour vers le 4eme étage se ferait certainement avec quelque encombres, mais après tout, la vie est une sorte de jeu et il faut bien mettre du piment dedans non ?! Il était prêt à courir ce risque pour elle, pour ce moment qui se profilait... Non, les ciseaux c'était vraiment une très mauvaise idée, cela risquait aussi d'attirer des ennuis à Riley et ce n'était franchement pas la peine, alors, n'ayant plus trop d'idées, il alla s'allonger à côté d'elle, pour ne pas dire collé à elle. Il ne tarda pas à lui déposer un petit baiser sur ses lèvres, tendre et passionné, peut-être qu'ainsi elle serait un peu plus conciliante et d'ailleurs, elle ne tarda pas à faire de même avec lui. Et comme lors de leur premier baiser, la sensation était des plus agréables. Il adorait ça, vraiment. Et puis le naturel revint au galop et il reprit la parole en lui souhaitant bonne nuit vu que son pantalon mettrait des heures à sécher. Stupide petite phrase. Quel abruti, vraiment ! Il fallait espérer qu'il n'allait pas s'en mordre les doigts de cette petite phrase ! Riley secoua la tête avant de se tourner vers lui, l'index de la demoiselle touchant sa peau lui provoqua un léger frisson. Pendant quelques instants ils se regardèrent dans les yeux avant qu'elle se mette à lui caresser la joue.

Et bientôt, elle lui vola un autre baiser plus sage comme si elle voulait lui dire quelque chose implicitement... à moins que se soit lui qui soit en train de se faire des films ?! Qui sait ?? Et pendant qu'il se demandait si elle voulait qu'il stoppe tout là, voilà que miss Jenkins le fit basculer sur le dos et s'allongea sur lui. Très bonne initiative, si au départ il avait été surpris, il reprit très vite ses esprits, l'enlaçant doucement avant de lui caresser le dos, tandis que la demoiselle l'embrassait en laissant ses doigts vagabonder sur sa peau. Ce contact le rendait presque fou, oh oui, il la désirait plus que tout à ce moment-là, et elle savait bien se vendre. Dans d'autres circonstances, c'est clair qu'il lui aurait littéralement sauter dessus, qu'il aurait fini de la déshabiller en un rien de temps mais là non.... Ce n'était pas vraiment la situation qui le déstabiliser, mais, s'ils passaient à l'acte, ça serait en quelque sorte la fin de leur petit jeu, et c'est Riley qui l'aurait gagné en beauté.... et puis surtout il ne voulait pas que ça change quelque chose entre eux. Il aimait trop la relation qu'ils avaient actuellement … d'un autre côté, il n'était qu'un gars... un petit gars qui succombait totalement au charme de la belle brune. Aussi, lorsqu'elle lui sécha son pantalon, il haussa légèrement un sourcil. « Tu vas vraiment me laisser tout le boulot ? » Il secoua doucement la tête un net sourire sur le visage. Voilà, la partie allait pouvoir recommencer maintenant. Non, bien sûr, je suis pour l'égalité des tâches, mais là, je crois que j'ai fort à faire pour t'égaler belle Riley. T'inquiètes pas, il allait bien prendre soin de toi, elle me méritait après tout. Il allait reprendre la parole, mais le doigt de Riley qui venait de passer de son nez à son menton puis sa bouche l'avait stoppé net dans son élan. Il lui mordilla doucement le bout du dit doigt avant de lui déposer plusieurs baisers dans le cou. Un suçon ? Peut-être pour plus tard... « Donne moi une bonne raison de rester et de ne pas te lâcher pour aller retrouver Morphée. » Attend voir. Ça ne se fait pas de chauffer un mec et d'aller dormir après ?! C'est un argument ça non ?! Mais il ne se voyait pas le dire comme ça. Il aurait pu dire qu'elle allait le regretter dans le sens où elle allait manquer quelque chose de magique, mais ça serait peut-être se vanter. Il lui caressa doucement les lèvres avant de lui souffler doucement à l'oreille Parce que tu pourras aller dormir après, ou et quand tu veux, une occasion dans un tel cadre ne se représentera peut-être pas de si tôt.... même si, tu es toujours la bienvenue dans ce qui est censé me servir de lit. Oui, c'était une invitation et une jolie offre n'est-ce pas ?!

Est ce que t’as envie de moi ? Parce que moi oui, j’ai envie de toi, et je suis prête à te donner quelque chose que je ne donne pas à n’importe qui mais seulement si tu me fais comprendre que c’est ce que tu veux vraiment.» Et là, voilà ce qui sortit instantanément de sa bouche C'est dommage que tu puisses pas lire dans mes pensées à cet instant précis, parce que je crois que tu ne te poserai plus jamais ce genre de questions. Et voilà, maintenant, il allait de nouveau passer pour un pervers qui s'imaginait déjà des choses. Il se tut quelques instants avant de continuer en plongeant son regard dans celui de la belle verte Comment tu peux penser, l'espace d'un instant que je ne pourrais pas te désirer Riley ? Il faudrait que je sois totalement fou, ou aveugle pour ne pas craquer. T'es une fille vraiment, vraiment magnifique, remplie de charmes et de ressources... alors j'ai envie de toi, et même que là t'es en train de me rendre fou. Même si ça y ressemblait un peu ce n'était pas une déclaration, il disait juste ce qu'il pensait. Juste des vérités. Il voulait la rassurer, lui faire comprendre qu'il ne se moquait pas d'elle, loin de là même.

Après toutes ces bonnes paroles, il avait fini enfin par enlever son pantalon. Et voilà, maintenant ils étaient à égalités tous les deux. Dans un petit mouvement de hanche, il fit basculer Riley sur le côté et à son tour s'allongea sur elle, lui déposant un nouveau baiser sur les lèvres, puis un autre dans le cou. Pendant ce temps ses mains caressaient avec envie le ventre de la verte, ses bras, sa poitrine, et il profita de cette occasion pour lui enlever le seul morceau de tissu qu'il lui restait sur le haut de corps. Et d'un coup, il pensa à quelque chose de la plus haute importance. Détachant ses lèvres de la peau de Jenkins, il lui demanda Dis, ça existe chez vous les préservatifs ?! Oui ça tombait comme un cheveux sous la soupe c'est vrai, mais ça montrait aussi qu'il prenait ses responsabilités avec Riley.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7892
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   Mer 9 Oct 2013 - 17:52

Qu’est ce qui me prend ? Dans le fond c’est peut être juste le contre-coup, l’état de choc qui me fait faire des choses que je n’aurai sans doute jamais fait avant aujourd’hui et avant de passer par la case « grosse frayeur » mais … non, je ne peux pas dire ça. Je ne peux pas me reposer là dessus parce que ça serait injuste vis à vis de lui, de Matthew, qui est là avec moi et bien parce que je l’ai choisi. J’aurai pu me jeter sur n’importe qui si c’était le seul et unique but de la manœuvre. J’aurai pu courir jusqu’à Ryans – l’ainé – et finir dans son lit une nouvelle fois ou en tout cas tenter de le faire, mais ça n’est pas ce que j’ai eu l’intention de faire. Pas d’attache, pas de promesse, pas de sentiment, d’accord, mais Matt n’est pas juste un mec, comme ça, au hasard. On ne se connaît pas depuis très longtemps mais entre nous le feeling est passé tout de suite, tout comme ce petit jeu qui nous a mené ici a démarré dès l’instant où Cameron nous a présenté. Cameron, parlons-en … Non, pas une seule seconde je n’ai pensé à lui, et ça n’est toujours pas vraiment le cas maintenant d’ailleurs. Pendant quelques temps je me suis perdu le concernant, et concernant les sentiments qu’il faisait naitre en moi, mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre et il est probablement l’une des personnes que j’aime le plus dans ce château. Le simple fait de savoir que vous avez dans votre entourage quelqu’un qui garde un œil sur vous en permanence et qui sera toujours là quoi qu’il arrive, s’il le peut, croyez moi ça aide. Je suis passée par une phase difficile, une période pendant laquelle je me suis sentie très seule, abandonnée même, mais de près ou de loin il a toujours été là. Il ne juge pas, jamais, il m’écoute quand j’en ai besoin, me laisse faire mes propres expériences, erreurs incluses, et ne me vois pas comme une petite chose fragile même si je sais qu’il sera là si jamais je me casse la figure. Aujourd’hui les choses sont claires entre nous, de mon côté comme du sien il me semble, et quoi qu’il se passe entre Megan et lui j’en suis heureuse. Bien sur au départ j’ai fait la grimace ou en tout cas j’ai ressenti cet espèce de petit pincement au cœur qui en dit long mais j’ai su faire mon bonhomme de chemin. Ça ne me ressemble pas, c’est aussi simple que ça. Je ne veux pas devenir ce genre de personne amère qui jalouse le bonheur des autres. J’ai perdu trop de temps avec ces conneries, et trop d’amis aussi malheureusement. Aujourd’hui c’est donc terminé tout ça et je sais que c’est grâce à des personnes comme Matthew que j’arriverai à garder ce cap. Pourquoi en arriver là me direz-vous ? Parce que nous sommes deux jeunes « adultes » attirés l’un par l’autre. Parce que ça ne fait de mal à personne. Parce qu’on en a envie, tout simplement. L’envie de débrancher, de vivre, de s’amuser. L’envie de me sentir forte, belle, désirable, pour ma part, parce que oui c’est important. Demain tout se sera peut être envolé mais pour l’instant ça n’est pas le cas et je n’ai pas l’intention de mettre fin à ce petit jeu.

J’ai été cash, j’en ai bien conscience, mais au moins il sait à quoi s’en tenir avec moi. Il n’a pas l’air vraiment malheureux qui plus est donc je ne me pose pas plus de questions que ça. Je l’admets, entendre ces mots sortir de ma propre bouche m’a fait un effet assez étrange mais j’ai décidé de ne pas y penser plus que ça. Encore une fois je me souviens de ma conversation avec Jayden concernant mon « escapade » - alcoolisée – avec Derek, et je me dis : Après tout, pourquoi pas ? Qu’est ce qui m’en empêche ? Rien. Jusqu’ici je n’en avais jamais vraiment ressenti le besoin, c’est tout. Les derniers évènements m’ont peut être poussé un peu à ça mais … Stop, Riley. Stop. Instant présent. Lui, toi, ici et maintenant. Il vient tout juste de t’inviter dans son lit, en plus de ça mais vous êtes bien là, tous les deux, non ? Si. Alors, verdict ?

« C'est dommage que tu puisses pas lire dans mes pensées à cet instant précis, parce que je crois que tu ne te poserai plus jamais ce genre de questions. »

J’ai ri, je n’ai pas pu m’en empêcher. Je ne suis pas moqué, non, pas une seule seconde, j’ai simplement ri parce que la situation, lui, son expression, la façon dont il vient de dire ça c’est … c’est amusant et c’est tout. Un peu de légèreté n’a jamais tué personne alors voilà, je t’offre un rire cristallin mon cher, parce que tu me fais rire et dans le bon sens du terme.

« Comment tu peux penser, l'espace d'un instant que je ne pourrais pas te désirer Riley ? Il faudrait que je sois totalement fou, ou aveugle pour ne pas craquer. T'es une fille vraiment, vraiment magnifique, remplie de charmes et de ressources... alors j'ai envie de toi, et même que là t'es en train de me rendre fou. »

Je ne sais pas Matthew, peut être parce que je n’ai pas vraiment l’habitude de tout ça et peut être aussi parce que même si j’ai l’habitude de jouer les femmes fortes et détachées de tout ça, en cet instant je me sens un peu vulnérable. Je ne pense pas être d’un naturel superficiel mais entendre ça c’est … ça fait quelque chose, je ne peux pas le nier. Je ressens une sorte de satisfaction qui me fait un peu peur, parce que j’ai peur qu’elle me change. Je ne vais pas changer, hein ? Je vais rester la même. Je veux rester la même, finalement. Je ne sais …

Il m’a fait taire, ou en tout cas a fait taire toutes ses pensées bien trop envahissantes qui commençaient à obstruer tout mon esprit. Sa peau, désormais libérée de son pantalon, contre la mienne, et puis ce mouvement bien calculé de sa part, lui permettant de se retrouver au dessus de moi cette fois ci, la facilité déconcertante avec laquelle ses lèvres et ses mains se fraient un chemin et m’électrise dans la douceur. C’est vrai, je me suis demandé un instant s’il savait vraiment où il allait, et je crois que je suis entrain d’avoir la réponse. Il ne me reste plus qu’un seul morceau de tissus sur le corps, je m’abandonne déjà. Ça se voit, ça se sent, mon cœur s’emballe, ma respiration aussi.

« Dis, ça existe chez vous les préservatifs ?! »

Une question pleine de sens, qui aurait pu me faire sourire ou m’agacer tant elle ne tombe jamais au bon moment mais …

« Là. La poche de mon jean. Attends. »

Parce que oui, j’y ai pensé. Je n’ai pas vraiment calculé tout ça mais quand la décision a été prise dans ma tête j’ai anticipé. Alors je me suis légèrement redressée sans pour autant m’éloigner de lui, j’ai tendu le bras pour attraper ma baguette, lancé un accio qui a fait venir mon jean jusqu’à moi, récupéré l’objet de notre attention à tous les deux pour le lui donner après avoir capturé ses lèvres quelques secondes. Un garçon responsable, voilà ce que j’avais devant moi, sur moi. Un garçon gentil, attentionné, drôle et adorable.

Ce qu’il s’est passé ensuite est assez simple, les derniers morceaux de tissus ont quitté la scène et nos corps se sont rencontrés et unis dans un moment totalement partagé. Et nous en sommes là, quelques temps plus tard, allongés l’un à côté de l’autre, calmes, reprenant nos esprit. Mes doigts courent sur sa peau tranquillement.

« Je vais devoir m'attendre à ce que ta sœur me trucide maintenant ? Rassure moi, les jumeaux n'ont pas un sixième sens qui permettent de griller les personnes avec qui l'autre a couché ou un truc dans le genre ? »

Un sourire, taquin. Non, vraiment, rien a changé. Je crois que je me suis endormie par la suite et quand finalement j’ai ouvert les yeux, je me suis demandé quelle heure il pouvait bien être avant de me faire la réflexion que ça n’avait finalement pas la moindre importance. On s’est rhabillé, j’ai effacé les traces de notre présences ici grâce à la magie et puis je me suis glissée dans ses bras un instant. Juste comme ça. Je n’avais pas spécialement envie de parler, lui non plus je crois. On était juste bien, là, tous les deux. Pourtant j’ai fini par me détacher de lui pour le regarder droit dans les yeux tout en lui adressant un sourire plein de tendresse avant de poser ma main sur sa joue une nouvelle fois. Un regard qui en dit long, qui dit merci pour ce moment.
Un baiser sur sa joue que j’ai libéré de ma main pour finalement attraper une des siennes quelques secondes. L’heure est venue, le quotidien reprend sa place. Je ne l’ai pas abandonné là, comme ça, je l’ai simplement invité à me suivre le temps que nos chemins se séparent après un dernier au revoir.

« On se voit demain. Bonne nuit ! »

Un clin d’œil, un signe de la main et j’ai continué de descendre les escaliers en tachant de me faire discrète. Le but n’étant pas de finir de nouveau dans les cachots avec ces tarés qui nous servent de geôliers.

▬ Fini pour moi ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oops, my mistake ▬ Matthew   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oops, my mistake ▬ Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oops, my mistake ▬ Matthew
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» Matthew "Matt" Williams
» oops i did it again.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour des Gryffondors : Salle Commune-
Sauter vers: