AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 How to save a life ▬ Maxence & Takuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 16994
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Mer 22 Mai 2013 - 14:05

Mardi 1er juillet 2014 – Dans la matinée.
How to save a life


Maxence & Takuma & Enzo

J’y arrive pas. Ce matin j’ai beau essayer de me concentrer, ça veut pas. Y a absolument rien qui rentre, je suis trop nerveux pour parvenir à me concentrer et la tension que je dégage contamine tout le monde alors je ne vois qu’une seule solution : Ramasser mes affaires et aller voir ailleurs si j’y suis.

Alors voilà, c’est ce que j’ai fait et depuis je déambule dans les couloirs sans but fixe. Je ne me sens pas mal, c’est simplement que j’arrive pas à tenir en place et rester enfermé même si je n’ai pourtant pas pris la direction pour l’extérieur. Je regarde dehors en passant près des fenêtres mais je ne ressens pas pour autant le besoin intrinsèque d’être à l’air libre. Pour ce qui est des révisions je me rattraperai ce soir ou dans l’après midi parce qu’après tout passer toutes mes matinées en compagnie d’êtres humains alors que j’ai joué les fantômes pendant quelques temps c’est un peu brutale comme reprise. Encore une fois je ne prends pas le temps et je fais tout trop vite. Appuie sur le frein Enzo, y a pas d’urgence et personne te force à être le gars le plus sociable du château parce que de toute façon tu le seras jamais. Personne ne me force à rien d’ailleurs, j’ai pris mes propres décisions, comme un grand. J’ai décidé de me concentrer sur mes révisions quand même malgré les trois semaines de cours que j’ai raté, malgré l’année scolaire qui a été plus que mouvementée. Pourquoi ? J’en sais rien, peut être parce que c’est un but comme un autre et qu’au font je ne me suis jamais totalement foutu de ma réussite scolaire. Je ne sais pas si j’irai vraiment aux examens mais je me prépare, au cas où, et mine de rien ça m’occupe l’esprit alors pendant ce temps là je ne pense pas au reste. A Taylor, à mes parents, et … ouais, tout le reste. A ces choses qui peuvent me replonger dans des émotions que je cherche à fuir le plus possible. Je sais bien que c’est inévitable, que je ne peux pas oublier comme ça d’un claquement de doigts – même si je pourrais, en faisant appel à la magie, mais je ne veux pas de ça. On a tous un passé, des fantômes, et il faut vivre avec. Pour l’instant j’essaie de me concentrer sur l’instant présent, sur ceux qui sont encore là et ceux qui ne me veulent pas de mal. Ni à moi, ni à ma famille. Et c’est tout.
La Lune est croissante mais pour l’instant je ne le ressens pas vraiment. Je me rends compte à quel point ce que j’ai dit à Sovahnn hier est vrai : Loup n’est pas là. Je ne sais pas si je dois m’inquiéter ou pas mais sa présence me manque je crois. Sa présence me met dans des états pas possible parfois mais elle me rassure, et son absence commence à me peser. Peut être que je devrai en discuter avec Jakob ou simplement attendre que le temps fasse son effet et que la Lune soit pleine. Stop les questions on a dit.

Au fil de mes pas je me retrouve sur une sorte de petite avancée pas loin des tours. Ici il y a un accès à l’air libre et je m’y sens bien. Je suis seul, je le suis depuis un petit moment maintenant. Après avoir quitté mon amie hier soir j’ai filé directement dans le dortoir et j’y ai passé ma première nuit depuis ce qui m’a semblé être une éternité. J’ai pourtant rapidement retrouvé mes marques et Lunes aussi même s’il m’a fallu faire face aux regards de mes camarades. Je n’ai pas beaucoup parlé, j’ai simplement donné deux ou trois explications, répondu à deux ou trois questions et c’est tout. Ils ont bien compris que je n’avais pas envie d’en parler et ils n’ont pas insisté. Aucun d’entre eux n’a essayé de m’étouffer dans mon sommeil et aucun d’entre eux n’a mis les voiles donc j’imagine que c’est ok, que j’ai toujours mon droit d’entrée et que ça ne les dérange pas plus que ça de partager leur espace avec un Loup Garou pas toujours très stable. Ça n’est pas parce que je risque de passer quelques nuits en dehors du dortoir que ça signifie que je vais tirer un trait sur cet endroit de toute façon. J’y ai moi aussi mon espace et j’y tiens. Mon lit, mes affaires, etc … C’est ma chambre quoi, et contrairement à la moitié d’entre eux – même si on ne peut pas sortir d’ici – je n’en ai plus à l’extérieur. En réalité ça n’est pas totalement vrai puisque la maison nous appartient toujours à Derek et moi, et puis il y a chez Grand Mère, mais disons simplement que les choses ne sont pas … comment dire … peu importe. L’Australie me manque, elle me manquera toujours, mais c’est ici que je vis maintenant et c’est comme ça.

Quoi qu’il en soit je me sens bien là, l’air qui me caresse le visage, les bruits de l’extérieur qui parviennent jusqu’à mes oreilles, et puis il y a cet espèce de geignement, comme un gémissement plaintif, une sorte de pleure indistinct qui me sort de ma torpeur. Je fronce les sourcils un instant, m’écarte du bord et refait quelques pas vers les couloirs. C’est à ce moment là que l’odeur me percute de plein fouet : Du sang. Pas beaucoup, pas une énorme quantité, mais c’est la première fois que j’y suis confronté depuis plusieurs jours et depuis que j’ai repris mes esprits. Au départ ça me bloque, je ressens comme une sorte d’angoisse mais rien ne se passe. Pas de nervosité extrême. A quoi je m’attendais au juste ? J’en sais rien, peut être à ce que Loup se manifeste mais il m’a simplement semblé le sentir s’agiter une seconde avant de … se rendormir, visiblement. J’ai souri. Ça peut paraître étrange mais pourtant j’ai souri. Il aura fallu l’odeur du sang pour me démontrer qu’il était toujours là, ce qui peut paraître un peu glauque, mais tant pis. Il n’a juste pas envie de s’exprimer pour l’instant, il faut croire. Il. Moi. Nous. Je ne sais plus vraiment à vrai dire mais je n’ai pas chercher plus de réponses à des questions que je n’avais pas spécialement envie de me poser et j’ai suivi mes sens, ainsi que ma curiosité. C’est l’ouïe qui m’a interpellé d’abord, puis l’odorat, et à présent la vue. Elle se cache, elle est recroquevillée sur elle même, elle a peur. Elle me rappelle cette petite Serdaigle avec qui j’avais parlé il y a quelques mois, comment est ce qu’elle s’appelait déjà ? Ah oui, Ambroisia. Je ne l’ai jamais revu mais j’ai peut être simplement pas fait attention. En tout cas je ne sais pas vraiment ce qu’il m’a pris mais je me suis dirigé vers elle sans aucune hésitation mais le plus calmement du monde possible, me tassant légèrement sur moi même pour ne pas lui faire plus peur encore. Je sais que je peux paraître impressionnant parfois et pas toujours volontairement alors mon but n’étant pas de l’effrayer plus qu’elle n’en a l’air autant faire les choses bien.

Je me suis arrêté à quelques mètres d’elle et j’ai vu à l’insigne sur son uniforme que c’était une petite Jaune. Jamais vu. Jamais fait attention, probablement. Je me suis accroupi et je lui ai souri. D’où est ce que ça sort ça ? Aucune idée mais j’ai pas envie de chercher. Je suis mon instinct et c’est ce qu’il me dit de faire.

« Hey, salut. Est c’que ça va ? »

Question pertinente Rolling Eyes
A laquelle elle n’a pas répondu d’ailleurs.

« Je m’appelle Enzo, et toi ? »

Elle a reniflé et essuyé ses yeux pleins de larme d’un révère de la main. Je l’ai détaillé sans pour autant avoir l’air d’un prédateur ou d’un mec pas clair et c’est là que j’ai compris d’où venait l’odeur de sang. Son genoux droit était ouvert, sans doute une mauvaise chute, peut être une blessure que je serai en mesure de réparer grâce aux colles de Logan mais ça m’avait l’air relativement profond et qui plus est, elle serait sans doute plus rassurée en présence de Maxence alors … Oui, c’est à ce moment là que l’idée de l’emmener jusqu’à l’infirmerie a germé dans ma tête et j’en profiterai pour faire d’une pierre deux coups puisque j’avais prévu d’y passer à un moment ou un autre pour voir Max et Takuma. Reste à savoir si elle voudra me suivre. Est ce que je me suivrai ? Rien n’est moins sur. Je l’ai vu hésiter, se ramasser un peu plus sur elle même et puis elle a finalement réussi à bredouiller quelque chose. Son prénom.

« Aurore. »

Je me suis vu pencher la tête sur le côté, complètement attendri par ce petit bout de bonne femme et ça m’a fait peur mais je ne me suis pas dégonflé pour autant.

« C’est joli comme prénom ça. Enchanté Aurore. »

Si Sovahnn me voyait … Et si Kyle me voyait … Et mon frangin ! Et Jill x_X Y en a un paquet qui se fendrait bien la poire m’est avis mais peu importe. C’est bien la première fois que je me vois comme ça devant un être humain. Les chatons ça j’le savais, les animaux en général de toute façon, mais un mini humain ? Et ça va être quoi avec le bébé d’Isma au juste ? Aux secours.

« T’as quel âge Aurore ? »

Et pourquoi j’arrête pas de répéter son prénom au juste ? Pourquoi ce ton doux et calme vient naturellement surtout ?

« 11 ans. »

Je t’interdis de lui dire qu’elle est une grande fille Enzo Ryans ! Oui je me parle à moi même, quelqu’un a t-il une réclamation à faire ?

« Et toi ? »
« 17 ans. Et demi. »

J’suis un grand, t’as vu ?
Tu touches le fond mon pauvre vieux.

« Dis, tu veux pas que je t’emmène voir Maxence et Takuma ? Tu les connais non ? Ils sont gentils et puis ils pourront te soigner. Faut pas que tu restes toute seule ici, ils s’occuperont bien de toi. D’ailleurs tu t’aies fait ça comment ? »

Ça fait pas un peu beaucoup de questions là ? Il n’empêche qu’elle a l’air moins tendue qu’il y a quelques secondes alors j’ai peut être l’air d’un con mais au moins ça fonctionne.

« Je … Je suis tombée dans les escaliers. »

Aoutch.
Et oui je l'admets, j'ai grimacé.

« Et … Oui, je … je veux bien. »

J’aurai pas cru que ça pouvait être aussi facile de communiquer avec des petits, mais finalement c’était pas la mer à boire. Je lui ai tendu la main et elle l’a attrapé. Je me suis relevé en douceur et elle a eu les yeux ronds en voyant à quel point j’étais plus grand qu’elle, ça m’a fait rire. On a commencé à marcher mais j’ai bien vu qu’elle avait mal alors je l’ai pris dans mes bras - enfin dans un bras plutôt, vu le poids plume - et elle s’est accroché à moi. Ça m’a fait drôle, autant le dire mais j’ai pas bronché et je me suis mis en route. On a commencé à parler, de tout, de rien, je lui ai dit que j’avais un chat. Je sais pas, c’est venu dans la conversation, et puis elle a fini par me dire que j’étais chaud … Je me suis senti con, encore. Tout ce que j’ai trouvé à répondre c’est qu’on était au mois de juillet, et que les garçons étaient toujours plus chaud que les filles – ce qui n’est pas vrai quand on connaît Kyle mais ça n’est pas la question. J’imagine qu’à 11 ans on commence pas déjà à se coller aux autres pour se rendre compte par soi même que les garçons sont en moyenne plus chaud que les filles. Visiblement ça lui a suffit comme réponse. Ouf, j’ai envie de dire.

On a fini par arriver à bon port mais en entrant j’ai vu personne. J’ai posé la petite sur un lit et j’ai regardé autour de moi.

« Max ? Takuma ? Y a quelqu’un ? »

J’ai un nouveau colis pour vous, et des choses à vous dire, accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4431
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Sam 8 Juin 2013 - 21:44

« Bon, alors, toi qui est tout le temps fourré avec elle, le frère d’Aileen, il te semble comment ? »

Longues journées. L’infirmerie semblait toujours bondée ces derniers temps. Toujours, sauf aujourd’hui. Il fallait croire qu’ils avaient le droit à un peu de repos, or, comme beaucoup de gens le savent, le calme appelle le calme. Moins on se bouge, moins on n’en a envie en d’autres termes. Après les évènements de ces derniers jours, il fallait bien avouer qu’ils n’étaient pas contre un peu de calme, alors, oui, ils étaient allés chercher certaines plantes à l’extérieur ensembles afin que Maxence use un peu de ses connaissances pour montrer à Takuma qu’il ne savait pas tout sur la médecine botanique (pour une fois..). Sans se presser plus que ça, ils remontaient donc les marches en discutant, et, comme toute discussion qui se respecte, ce qu’ils racontaient menaçait pas mal de dévier.

« Moins correct qu’il veut le montrer à sa sœur, mais sûrement quelqu’un de bien. »

Fronçant les sourcils, Maxence s’était arrêté un instant, faisant sourire Takuma de par son inquiétude soudaine.

« Moins correct ? »
« C’est son grand frère : il ne peut pas être aussi bien qu’elle le dit. Demande plutôt ça à Logan, j’suis intimement persuadé qu’il est en train de faire sa petite enquête pour avoir quelque chose contre lui le jour où il découvrira que sa petite sœur est pas tout à fait chaste. »

Non, Jake ne semblait pas une mauvaise personne. S’il pouvait aider, il le ferait, ça ne faisait aucun doute, et il n’était pas « du mauvais côté » si là était la question. Bien sûr, en voyant les muscles de l’infirmier se détendre sensiblement avec cette nouvelle réponse, Takuma n’avait pu s’empêcher de sourire un peu plus. Maxence s’était remis en marche, lui rendant son sourire en comprenant qu’il en faisait peut être un peu trop. Il n’était pourtant pas le dernier pour la déconne ou ce genre de choses, mais il fallait croire que ces derniers temps, l’ambiance du château l’avait rendu un peu trop sérieux et il s’en rendait parfaitement compte. Il fallait dire qu’il était dur de rester un grand gamin plein d’énergie dans les circonstances actuelles, mais il fallait essayer, broyer du noir n’aiderait en rien, et, pour le coup, ils étaient tout deux d’accords sur ce fait.

« Hm. Tu paris sur lequel ? Qu’on récupèrera à l’infirmerie je parle. »
« Honnêtement ? Logan, ça lui fera les pieds. »

Quowaaa ? Ça ferait un peu de bien qu’il se fasse maté celui-là non ? Il est trop.. sûr de lui. Oui, ça a déjà été le cas, je sais, mais là, ça serait moins violent logiquement, alors on a le droit de l’espérer non ? C’est mal comme réflexion pour le potentiel amant de la copine du prof de défense du château. Dit comme ça, ça a tout d’une mauvaise série B. Dans tous les cas, la réponse légère du jeune homme avait bien fait rire Maxence.

« Avoue, t’as surtout peur que ça soit sur toi qu’il finisse de tomber ! »

Oh que oui.

« J’comprend pas que ça n’ai pas déjà été le cas. »

Ça, c’était la pure vérité. Il l’avait même protégé il y avait peu, probablement pour veiller sur Aileen par extension, mais honnêtement, il ne l’attendait pas. Cela dit, on ne pouvait pas dire exactement que Logan agissait comme si rien ne s’était passé entre Aileen et son ami, il fallait voir l’état du nippon à la sortie des cours de l’ainé des Rivers. Celui-là s’acharnait et ça n’était un secret pour personne. Les colles étaient les pires : à croire qu’ils en profitaient à chaque fois pour prouver à l’autre qui était le meilleur. Un vrai jeu de gamins bourrés d’hormones, mais bon, ça semblait rester à peu près bon enfant, alors tant que les choses restaient ainsi, ça allait au jeune homme. De toute manière, la vie lui avait prouvé qu’il lui fallait être prêt à toute éventualité. Il avait d’ors et déjà utilisé des sortilèges impardonnables, sous l’influence de Logan d’ailleurs, et ne savait trop comment gérer ça, tout comme il ne savait comment faire pour accepter ce qu’il s’était passé avec le père de Dakota. Si Alec n’avait pas fait le sale boulot ? S’il n’était pas là pour se faire haïr à sa place, qu’est-ce qu’il se serait passé ? Compter sur les Rivers pour les sortir de ces emmerdes glauques ne lui plaisait clairement pas, mais à côté de ça, il se savait incapable d’agir comme ils l’avaient fait. Quelle était la bonne solution dans ces cas là ?

« Ça va ? »
« Ouais ouais ! Désolé, j’étais distrait. Comment va Ismaelle ? »
« Elle va. »

Tout le monde va. C’est fou ça. Qu’est-ce qu’on pourrait dire d’autre au juste ? On essaye de passer à côté de certaines choses, de ne pas s’attarder dessus. En attendant, il ne voyait plus beaucoup Jordane et avait peur qu’elle finisse mal la pauvre. Le meurtre du père de Dakota avait été violent pour elle, peut être même plus que pour eux tous. Ce qui l’avait amené à une telle réaction ? Il n’en savait rien, mais à chaque fois qu’il avait voulu lui en parler, il s’était fait envoyer paître, alors il ne voyait pas réellement ce qu’il pouvait faire de plus. Elle était parmi eux depuis longtemps maintenant, mais ça n’était clairement pas pour ça qu’ils la connaissaient.

« Ça va Sovahnn n’a pas débarqué hier ? Elle avait rendez-vous avec Logan alors.. »
« Ah ? Nan. Il a peut être décidé d’être moins dur. »
« La blague. »

Sûrement pas. Elle devait être bourrée de bleus et de courbatures, devait s’être cramé la peau par frottements en plusieurs endroits et ses genoux devaient encore être écorchés. Elle faisait souvent passer ça pour des accidents de Quidditch. Sauf qu’elle tombait bien moins souvent de son balai que face au Rivers… aux Rivers. Rectification.

« Max ? Takuma ? Y a quelqu’un ? »

Enzo ? Il fallait croire. Croisant leurs regards, les deux hommes avaient pénétré dans l’infirmerie, étonnés d’y trouver le jeune homme.

« Un revenant ! »

Sauf que le Griffondor n’était pas seul, avec lui se trouvait une petite fille qui avait d’ailleurs jeté un regard inquiet à Takuma en entendant sa réplique, ce qui lui avait valu un autre regard, du genre réprobateur celui-là, de la part de Maxence. Inquiéter les patients : très malin.

« Désolé. »

‘Il est des nôtres ! Il a bu son verre comme les autres !’ Ça aurait été mieux ? J’en prends note.

« C’était pas… enfin, à part au réveil, il a rarement grand-chose d’un zombie. »

Quoi qu’il ne l’avait jamais vu au réveil, donc pour le coup, il ne pouvait pas réellement en attester. Toujours était-il que le jeune homme avait apparemment décidé de revenir parmi les vivants – chose que, lui, savait déjà de par Sovahnn – et que ça lui faisait bien plaisir. Maxence était donc partit s’occuper de la petite fille effrayée et blessée, ce qui voulait dire qu’il leur avait tourné le dos en s’accroupissant à côté du lit pour l’examiner sans l’inquiéter plus. Lui, son grand sourire et sa voix douce avaient le don pour ça.

« J’sais pas précisément ce qu’on dit dans ces cas-là ; mais, ça va mieux ? Tu t’es remis des tartes de Sovahnn et de sa force de mouche ? »

Cela dit, il était sûr que si elle voulait réellement faire mal, elle pouvait sans doute y arriver. En se blessant elle plus que l’autre aussi cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16994
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Mar 11 Juin 2013 - 12:46

J’avoue que l’image de moi avec une gamine dans les bras est assez épique. J’ai pas croisé de miroir ou en tout cas j’ai pas fait attention mais je crois que j’aurai bien aimé voir ce que ça donne. Et oui, il y a cette petite partie de moi qui se manifeste et me fait comprendre que j’aurai aimé voir la réaction de Kyle s’il avait vu ça lui aussi. Pourquoi ? A vrai dire j’en sais rien et je ne veux pas, surtout pas, le savoir. De toute façon ça n’est plus d’actualité parce qu’elle n’est plus dans mes bras. Voilà, fin de l’histoire. Ce qui serait encore mieux c’est que …

« Un revenant ! »

Ah ben voilà ! Un revenant, effectivement, c’est l’impression que vous me donnez d’être en me regardant comme ça et ça me fait sourire. C’est un peu la vérité de toute façon, même complètement. Et je tiens à dire que voir Maxence faire les gros yeux c’est génial. En même temps faut bien qu’il s’entraine à être un futur Papa responsable non ? Dans tout ça mon regard a alterné entre Takuma, Max et la petite. C’est vrai que comme entrée en matière y a plus … disons moins … mais je n’ai pas pu m’empêcher de sourire.

« Désolé. »

Encore plus en voyant l’expression du Serdaigle et je tiens à souligner qu’un tel enthousiasme fait plaisir.

« C’était pas… enfin, à part au réveil, il a rarement grand-chose d’un zombie. »
« T’en sais quelque chose hein :hin: »

Enzo, pas devant les enfants Rolling Eyes
Ah ! Pardon. J’ai encore des trucs à apprendre visiblement.
Eh mais attends … Non, non. J’ai rien à apprendre. J’en ai pas besoin pour la simple et bonne raison que …

« Elle s’appelle Aurore, elle est tombé dans les escaliers, et … elle est probablement capable de le dire elle même Rolling Eyes J’me fais peur. »

… que mes mots vont plus vite que mes pensées et ça …ça c’est encore plus flippant. Ces paroles étaient adressées à Maxence bien sur, déjà accroupis devant la petite pour la rassurer probablement parce qu’inutile de compter sur les deux grands cons d’à côté, c’est plutôt clair. Enfin si, on peut, mais là tout de suite je crois que c’est mort. On a déjà explosé notre quota et ça m’étonnerait qu’elle se laisse approcher tout de suite. Il va faire ça très bien le Super Infirmier, c’est mieux pour tout le monde de toute façon. Donc c’est avec le sourire que je me suis retourné vers le Bleu.

« J’sais pas précisément ce qu’on dit dans ces cas-là ; mais, ça va mieux ? Tu t’es remis des tartes de Sovahnn et de sa force de mouche ? »
« Tu plaisantes ? Elle m’a recollé dans le coma, j’viens de me réveiller là. »

Et bien visiblement le cap de tourner cette histoire à la dérision est passé, ça fait plaisir.

« Ceci dit sous-estimer la force d’une femme énervée, ou blessée, ou les deux, est une grossière erreur que je ne ferai pas. Ou referai pas. Ou … peu importe. »

Des claques j’en ai pris un sacré paquets, ça c’est plutôt clair. Certaines plus fortes que d’autres, ça aussi c’est plutôt clair. Toute mérité ? Non … Bon, ok, ça va ! Oui sans doute toutes mérités. Elles dégainent facilement, qu’est ce que j’y peux ? Cela étant le cas de Sova est différent. Ça n’est pas une histoire à la con qui entre en considération, c’est bien plus important que ça. Quant à sa réaction c’était pour marquer le coup, et ce dans tous les sens du terme. Je ne lui en veux pas une seule seconde.

« Ouais, ça va mieux, merci. J’ai … repris du poil de la bête ! On va dire. C’est en partie pour ça que je suis là d’ailleurs. »

Oui, je débarque à l’infirmerie quand tout va bien. Logique implacable. Bon ceci dit j’ai des troubles du sommeil et encore quelques douleurs parfois mais je tiens de bout et le moral est remonté, donc ça va dans l’ensemble. Sans parler du fait que je ne passe plus mon temps libre à me battre, etc … Enfin voilà, considérant le bonhomme et son instabilité chronique je pense qu’on est sur le pic de la vague là et non plus dans le creux. Jolie métaphore de surfer ça tiens, mais mes planches ne me manquent toujours pas. Disons que je reste raisonnable, je ne me sens pas d’attaque donc je préfère attendre.

« Je venais voir si j’avais toujours un lit de réservé parce que j’envisage de reprendre la glisse prochainement alors … »

Ben quoi ? Oui j’ai envie de prendre les choses avec le sourire et de raconter n’importe quoi. Je pense qu’ici personne ne m’en tiendra rigueur. Pas Takuma en tout cas visiblement, quant à Maxence ? Je ne crois pas que ça soit le genre mais d’un côté je comprendrai. J’ai pas été très réglo, de mon point de vue, donc ça serait légitime qu’ il ne trouve pas mon comportement approprié mais en dehors de ça je ne suis pas venu là pour faire le mariole à la base de toute façon. Allons-y, reprends un peu ton sérieux Enzo Ryans. Juste l’espace de quelques minutes, je crois que c’est encore dans tes cordes.

« Je comptais passer vous voir à un moment ou un autre mais j’ai trouvé la p’tite en larme dans les couloirs alors comme on dit, c’est l’occasion qui fait le larron. J’me rends utile en prime. Et cette pseudo facilité avec les gosses me fout la trouille, sincèrement … »

Pauvre petite chose fragile. Non mais sérieusement, j’en fais des caisses mais … voilà. J’ai jamais oublié la réaction de Kyle après l’annonce d’Isma concernant sa grossesse et même si je sais parfaitement jouer les amoureux transis romantique et niais au possible, je coince encore parfois sur ce genre de sujets. La vérité c’est que justement ça me fait peur de bloquer autant là dessus parce que ça doit signifier que ça peut me travailler, donc que j’y pense, donc que j’y réfléchis, que je le visualise, que … STOP ! Logan, tu peux pas venir me dire que j’ai trop de trucs dans la tête ? Ca aidera peut être. Bref ! Le vif du sujet c’est pas une hypothétique future vie de famille à laquelle je ne devrai même pas penser.

« Je tenais à venir m’excuser d’être parti comme un voleur lundi dernier, enfin la semaine dernière. Je sais que c’était pas correct, et dangereux, mais ça été plus fort que moi. Fallait que je sorte, je supportai la présence de personne, l’enfermement devenait un véritable problème, et si j’étais resté ça aurait peut être été pire. »

J’avais ce besoin viscérale d’être seul et ça personne n’aurait pu le changer. Ça n’a pas duré longtemps, ça je m’en suis bien rendu compte, mais quand on voit l’espèce de crise que j’ai fait l’autre soir il valait sans doute mieux que je m’isole effectivement. Ismaelle m’a dit que c’était rien mais même si je ne me souviens pas de tout je m’en veux et je suis persuadé de lui avoir fait du mal. involontairement évidemment mais quand même. tout ce qu’elle pourra dire ou faire, ou ne pas dire d’ailleurs, pour me protéger – parce que je sais qu’elle le fait pour ça – ne m’empêchera pas de culpabiliser.

« Et j’voulais aussi vous remercier, pour tout. Sans vous je serai peut être plus là, sans Sova et Logan non plus. Enfin voilà, vous avez sauvé ma peau de sale gosse et c’est pas rien alors merci, et désolé pour le dérangement, désagrément, etc … »

J’ai du mettre du sang partout, mes excuses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4431
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Lun 1 Juil 2013 - 11:22

Imaginer Enzo Ryans jouer dans the Walking dead avait quelque chose de relativement comique. Surtout avec une môme dans les bras. Et cette série étant diffusée à partir de 2010, Takuma ne pouvait en avoir vu la fin : c’est triste. Surtout que s’il sortait une quelconque référence à une série américaine, quelle qu’elle soit, il était clair qu’il n’y aurait pas grand monde à le comprendre dans le coin. Mais là n’était pas l’importance. Oui, s’il avait fait cette tête-là, en effet, la gosse aurait eu de grandes raisons de s’inquiéter, mais, là, honnêtement, il n’y avait rien de bien méchant, surtout qu’il n’avait fait qu’évoquer… enfin bref, un enfant a parfois rapidement peur du monstre sous le lit si on ne fait que l’évoquer, et tout ça n’a pas vraiment d’importance, parce qu’à part le regard que lui avait jeté Maxence et la petite inquiétude passagère de l’enfant, on ne pouvait pas dire que ça ait un réel impact. Enzo au réveil, en revanche, oui. Hein quoi ? Nan, j’ai rien dit.

« C’était pas… enfin, à part au réveil, il a rarement grand-chose d’un zombie. »
« T’en sais quelque chose hein :hin:»

C’était un regard sceptique que lui avait envoyé le jeune nippon. Tu n’imagines même pas tout ce que j’aurais pu dire à ton désespéré de copain quand il était encore là, faible et vulnérable =D. Takuma ? Oui ? T’es con. Oui, je sais oui, mais c’est tellement drôle =D. Ok, on ne fera pas de blagues en dessous de la ceinture devant une petite fille blessée et apeurée gérée par un grand dadais de mec parfait. Promis chef. Surtout que dans les faits, non, il n’avait pas la moindre idée de la tronche que pouvait avoir Enzo au réveil puisque le seul moment où il aurait pu le voir – en dehors des cours chiants – c’était lors de sa sortie du coma, et il n’en avait pas eu l’occasion. Il fallait demander à Sovahnn, elle, elle l’avait vu. En tant qu’amie en plus : vous n’êtes pas drôles ! On ne peut même pas jaser ici ! … La belle blague.

« Elle s’appelle Aurore, elle est tombé dans les escaliers, et … elle est probablement capable de le dire elle même :roll:J’me fais peur. »
« Oui, je pense oui. »

Un petit sourire amusé aux lèvres, Maxence l’avait regardé un instant. Un peu plus et on aurait pu lire « il est mignon avec sa petite protégée » dans son regard. Ce qui n’était pas faux, dans le côté vanne de la phrase : Kyle, pas d’inquiétude. Se tournant vers la petite, Maxence lui avait donc demandé les trucs de base tout en discutant avec elle pour la détendre, ce qui avait déjà été merveilleusement avancé par notre future baby-sitter officielle, j’ai nommé Enzo.  Aussi gamin que Takuma pouvait paraître, il lui semblait pourtant être sérieusement gauche avec les enfants. Ils devraient peut être échangé, mis à part quelques légers détails comme le sang en abondance en infirmerie, Enzo y serait sans doute très bien =D ! Ok, je retire, très mauvaise idée. Le jeune homme s’était donc décidé à aider son ami à aborder le sujet pour lequel il était sans aucun doute ici. Manifestement, oui, il était revenu d’entre les morts, et ça n’était pas pour déplaire.

« J’sais pas précisément ce qu’on dit dans ces cas-là ; mais, ça va mieux ? Tu t’es remis des tartes de Sovahnn et de sa force de mouche ? »
« Tu plaisantes ? Elle m’a recollé dans le coma, j’viens de me réveiller là. »
« Ah… je lui avais dit de se retenir pourtant… »

Ça n’était pas vrai, en fait, s’il avait essayé de la faire sortir de sa coquille par rapport à cette histoire, ça avait été parfaitement en vain. Mais, honnêtement, oui, il supposait que vu son taux d’énervement, le Gryffondor allait forcément s’en prendre une rapidement. Après coup, oui, elle lui avait dit qu’il avait raison. Dingue comme ça peut décoincer de foutre une droite à quelqu’un qui a disparu.

« Ceci dit sous-estimer la force d’une femme énervée, ou blessée, ou les deux, est une grossière erreur que je ne ferai pas. Ou referai pas. Ou … peu importe. »
« C’est ça… »

Bizarrement, il aurait voté  pour la version « ne referais pas ».

« Cela dit… nan, je ne sous-estimerai pas Sovahnn bizarrement. J’pense que si elle veut vraiment t’en foutre une belle, elle doit le faire dans les règles de l’art. »

Quand elle voulait t’engueuler, disons qu’elle savait faire en sorte que les gens se sentent très enfantins. La voir engueuler un Supérieur un jour avait été un beau spectacle d’ailleurs… avant qu’ils ne partent en courant en balançant des bananes derrière eux à la mario. Epique.

« Ouais, ça va mieux, merci. J’ai … repris du poil de la bête ! On va dire. C’est en partie pour ça que je suis là d’ailleurs. »
« Hm.. mignon. »
« Hm.. mignon. Oo’ … Je passe trop de temps ici moi, Maxence déteint. »

Si au moins, il pouvait lui donner son physique, mais ses expressions et réactions, non quoi ! Enfin, il fallait avouer que le coup du poil de la bête avait de quoi faire sourire quand on savait ce qui l’avait amené dans le coma.

« Je venais voir si j’avais toujours un lit de réservé parce que j’envisage de reprendre la glisse prochainement alors … »

Au vu du regard de Maxence : il n’était pas d’accord.

« Oh que non. Tu reste dans un coin, et tu lis, tu joue au scrabble, aux échecs – et pas la version sorciers – et tu… comptes les mouches. Bref, ne te pète rien, et ne t’assassine plus, pitié. »

Ça avait été dit sur le ton de la blague, bien sûr, mais Takuma y sentait une pointe d’inquiétude qui n’était pas injustifiée.

« Il tient à ses nuits avec Ismaelle, tu comprends.. »

OO AH !

« HEY !! »

L’oreiller du lit sur lequel était assise Aurore s’était envolé jusqu’à lui atterrir dessus, sous les rires amusés de la petite. Meuh quelle violence pour un infirmier, nan mais franchement ! C’est pas correct ! Et, oui, à force, le jeune homme était devenu bien plus ami avec Maxence que ça n’était le cas au début. Il fallait dire que les nuits blanches imposées par Mister Ryans ici présent, la fatigue et les nerfs avaient également permis quelques petits pétages de plomb en règle, ce qui aide à se rapprocher généralement. Bref, ils s’étaient tous calmés, ce qui avait permit à Enzo de reprendre.

« Je comptais passer vous voir à un moment ou un autre mais j’ai trouvé la p’tite en larme dans les couloirs alors comme on dit, c’est l’occasion qui fait le larron. J’me rends utile en prime. Et cette pseudo facilité avec les gosses me fout la trouille, sincèrement … »
« Tu peux, je crois. J’devrais peut-être aller en parler à Kyle tient. Pardon, vas-y, continue. »

Ce n’était qu’en se mettant à parler que le jeune homme avait remarqué qu’en réalité, Enzo n’avait pas fini.

« Je tenais à venir m’excuser d’être parti comme un voleur lundi dernier, enfin la semaine dernière. Je sais que c’était pas correct, et dangereux, mais ça été plus fort que moi. Fallait que je sorte, je supportai la présence de personne, l’enfermement devenait un véritable problème, et si j’étais resté ça aurait peut être été pire. »

Sûrement, oui. A vrai dire, le nippon, lui, n'avait pas vraiment de référence. Il avait fait avec ce qui s'était passé, point final. Maxence, lui, n'avait pas semblé paniquer bien qu'il aurait préférer tout gérer du début à la fin. Il lui avait dit que c'était l'une des possibilités, qu'il reviendrait, et qu'il fallait compter sur l'humanité des gens du coin pour le ramener contre son gré s'il finissait par aller plus que mal. Bref, le truc super rassurant en soi. L'ex soldat s'était sans aucun doute déjà frotté à ce type de réaction et s'y était apparemment fait. Lui, non. Mais lui n'était que l'assistant et qu'à peine un ami, alors il avait suivit, point.

« Et j’voulais aussi vous remercier, pour tout. Sans vous je serai peut être plus là, sans Sova et Logan non plus. Enfin voilà, vous avez sauvé ma peau de sale gosse et c’est pas rien alors merci, et désolé pour le dérangement, désagrément, etc … »

Un petit sourire s’était, mine de rien, dessiné sur les lèvres des deux hommes. A vrai dire, ça fait toujours plaisir, surtout après une histoire comme celle-là. Maxence s’était donc arrêté quelques secondes en se tournant vers Enzo.

« De rien. C’était… vraiment pas grand-chose. »

Un petit rire avait passé les lèvres du jeune homme. Meuh non, ça n’avait ni été juste, ni galère, ni compliqué, ni stressant, et encore moins long. Du tout. Nan mais, cela dit, il comprenait bien le côté ironique de la réponse de Maxence. Qu’est-ce qu’on dit dans ces cas là ? De rien, te sauver la vie a été une vraie partie de plaisir. C’est beaucoup, c’est important, et c’est … dur à gérer et à expliquer. Donc que répondre de réellement sérieux à un truc pareil. C’est absurde.

« Et euh… comment dire ça ? Ne recommence pas. Ni toi ni moi n’aurons toujours de la chance, donc ça m’arrangerai de pas trop trop tenter le destin. »
« Il dit ça, mais il savait parfaitement ce qu’il faisait. »

Petit échange de regard. Vas voir ailleurs si t’y es toi. Non, sérieusement, il savait ce qu’il faisait, oui, mais pas totalement, et il avait suffit de le regarder et de voir ce que ça avait donné pour voir que ça n’avait clairement pas été gagné. D’où le fait d’éviter de recommencer. Rien que pour la santé mentale des deux infirmiers =D. Ok, de l’infirmier et de son Robin d’assistant.

« Faudrait que tu passes le dire aux Rivers aussi ça. »
« C’est ça. Déjà qu’Enzo ne m’écoutera jamais, alors imagine eux ! Vas-y toi. »
« Tu rends-tu compte de l’absurdité de cette demande ? »

Sérieusement. Non ? Enzo au moins en avait compris une partie, mais Maxence, non, de toute évidence.

« Ok, topo : J’ai envie d’étriper Alec pour avoir passé bien trop de temps avec ma copine et pour être un baiseur de compet’, désolé Aurore. Et Logan a envie de m’étriper moi, pour avoir couché avec sa copine. Donc je n’irais pas faire la morale à qui que ce soit sous peine de me retrouver moi-même sur ce lit aseptisé et déprimant. »
« T’as l’art de trouver des sujets de conversation de fou devant une enfant toi. »
« Elle vit ici : elle en a vu d’autres. »
« Certes. »
« Et sinon comment va ta vie ? »

Nan, discuter de la mienne, même sur ce ton joyeux et fun me déplait pas mal. Comment ça je reporte ? Non ! Faux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16994
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Lun 1 Juil 2013 - 18:10

Parler de Sovahnn : Ok. Parler de Kyle : Ok, même si c’est pas la peine d’aller lui dire que je ferai éventuellement un bon père de famille. Parler de ce qu’il se passe dans la chambre d’Ismaelle ? Pas ok du tout x_X J’ai rien dit mais je pense que la grimace que j’ai du faire était suffisamment éloquente. Elle est enceinte, de Maxence, et oui merci je sais comment on fait les bébés mais j’ai clairement pas envie d’y penser donc Takuma, s’il te plait, pour le bien être de ma petite personne, ne refais plus jamais ça ! Et d’ailleurs notre super infirmier à l’air assez d’accord avec ça. En revanche il n’a pas l’air d’accord avec mes ambitions de glisse … Dommage. Pas vraiment en réalité parce que j’ai beau être un mec relativement inconscient du danger, ou qui s’en fout en fait, pour l’heure j’ai pas envie de retourner me casser un truc. J’ai confiance en moi, en les aptitudes de mon corps, mais j’en ressens simplement pas spécialement l’envie pour le moment. Ça reviendra, ça c’est certains, mais tant que je ne me sens pas d’y aller franco, tant que je n’aurai pas récupéré toute ma force et mes moyens, je me tiendrais tranquille. Dans la mesure du raisonnable, évidemment. On n’empêche pas Enzo Ryans de bouger, c’est pas possible. Il faut laisser du temps au temps, comme ils disent, et à tout le reste.

Pour l’heure, c’est le temps des excuses et des remerciements. C’est con mais ça n’est pas … enfin si c’est dans ma nature sauf que la plus part du temps ça me met mal à l’aise et pour peu que ça ne soit pas quelqu’un qui à de l’importance pour moi, je ne prends pas cette peine. C’est comme ça, c’est un de mes mauvais côtés et c’est tout. Demander pardon est une chose que j’ai mis du temps à savoir faire. M’excuser n’était pas naturel pendant des mois et si je le pouvais je ne le faisais pas mais trouvais un moyen de me faire pardonner autrement. Cette fois je ne rechigne pas, tout comme je ne l’ai pas fait pour Kyle, ni même Sovahnn. Sans eux je ne serai sans doute plus là, je leur dois la vie, et c’est … ça n’est pas rien. D’ailleurs un simple désolé et un merci me semblent bien pâles mais qu’est ce que je pourrais faire d’autre ?

« De rien. C’était… vraiment pas grand-chose. »

Ouais, ça c’est pour la forme parce que bien sur que si c’était grand chose. Tu m’as sauvé la peau, en tout cas t’as – non, vous avez tout fait pour et ça a fonctionné. Loup ou pas, je pense pas que je m’en serai tiré sans vous tous alors si c’était grand chose mais j’ai compris. On est entre hommes, on va pas commencer à se prendre dans les bras et chialer comme des gamines – sans offense Aurore – d’autant plus que les drames ça va cinq minutes. Personnellement j’ai eu ma dose.

« Et euh… comment dire ça ? Ne recommence pas. Ni toi ni moi n’aurons toujours de la chance, donc ça m’arrangerai de pas trop trop tenter le destin. »
« Il dit ça, mais il savait parfaitement ce qu’il faisait. »

J’en doute pas une seconde, et même si c’était pas le cas je sais qu’il a fait ce qu’il a pu, comme il a pu. Pour le reste … J’espère ne jamais avoir à recommencer et peut être que je réfléchirai un peu plus la prochaine fois si prochaine fois il y a, ce que je ne souhaite pas naturellement, mais je ne peux pas faire ce genre de promesses et ça je pense que tout le monde en a parfaitement conscience dans cette pièce. A part ceux qui dorment, et la petite, mais c’est une façon de parler. On est peut être pas les meilleurs amis du monde tous les trois mais je pense qu’on se connaît suffisamment maintenant pour avoir conscience de ça tous autant qu’on est.

« Faudrait que tu passes le dire aux Rivers aussi ça. »
« C’est ça. Déjà qu’Enzo ne m’écoutera jamais, alors imagine eux ! Vas-y toi. »
« Tu rends-tu compte de l’absurdité de cette demande ? »

Maxence je sais pas, mais moi oui. Et effectivement il y a de fortes chances pour que je ne t’écoute pas toujours :gla:Enfin pas pour tout, ça c’est une certitude. Et vous savez ce qui fait chier ? D’être plus ou moins comparé, ou assimilé, à cette famille. Non, je vais certainement pas faire comme si ça me faisait plaisir, mais ça va, c’est pas non plus la mort. Disons que c’est surtout pour la forme. Quoi qu’il en soit je ne dis rien, je les laisse s’amuser avec leur ping-pong verbal. Merci les filles d’avoir éclairé ma lanterne et de m’avoir expliqué ce qu’était du ping pong au passage. Qu’est ce que je ferai sans vous ? Réponse : Dix fois plus de conneries.

« Ok, topo : J’ai envie d’étriper Alec pour avoir passé bien trop de temps avec ma copine et pour être un baiseur de compet’, désolé Aurore. Et Logan a envie de m’étriper moi, pour avoir couché avec sa copine. Donc je n’irais pas faire la morale à qui que ce soit sous peine de me retrouver moi-même sur ce lit aseptisé et déprimant. »
« T’as l’art de trouver des sujets de conversation de fou devant une enfant toi. »
« Elle vit ici : elle en a vu d’autres. »
« Certes. »
« Et sinon comment va ta vie ? »
« Euh … Si c’est à moi que tu parles, j’dirai que … comparativement à ces derniers temps ça va :gla:Le mari, le chat, tout ça. »

J’étais prêt à dire la femme, les enfants, le poisson rouge, etc … mais ça colle pas alors tant qu’à faire, puisqu’ils connaissent Kyle tous les deux, autant faire les choses correctement tout en gardant le ton de l’humour.

« Et vous ? »

Ben quoi ?
Restons polis.

« Et il se passe vraiment trop de trucs tordus dans ce bahut Rolling Eyes»

Sérieusement, c’est une véritable maison de passes. Doit y avoir un truc dans l’air, c’est pas possible autrement. Tout le monde couche avec tout le monde, c’est du grand n’importe quoi. Finalement, j’suis presque un sain avec ma petite vie pépère de garçon rangé. Ou pas. Un truc dans l'air … Ou alors c'est l'enfermement qui joue, ce qui ne serait pas étonnant en fait. La concentration d'êtres humains vivants dans un espace restreint pousse à l'agressivité ou … à ce genre de trucs. On s'énerve, alors faut bien s'apaiser. C'est un moyen comme un autre et je serai le dernier des hypocrites si je disais que je ne comprends pas ça. Bien au contraire. Et je suis pas entrain de dire que Kyle m'énerve, loin de là. Je ne dis pas non plus que ça n'arrive jamais, évidemment, mais tout le monde a compris l'idée.

« J’me suis reposé, un peu, et j’vais continuer à le faire même si je pense me mettre « sérieusement » dans les révisions, histoire de sauver les meubles parce qu’on sait jamais, sur un malentendu ça peut passer, et puis ça m’occupera l’esprit. Je vais pas reprendre la glisse tout de suite, c’est promis. J’en ai pas spécialement envie à vrai dire donc tranquillise toi Max, j’vais pas débarquer ici tous les deux jours ou en tout cas pas à cause de ça. »

Loin de moi l'idée de saboter le travail de … pas mal de monde en fait. Vous eux avez pris soin de moi d'un point de vue médical, physique je dirai. Vous avez réparé les dégâts matériaux, si on peut dire ça comme ça. D'autres ont pris soin de moi en intervenant ce fameux soir où tout aurait pu se finir. Et puis il y a ceux qui prennent soin de ma tête, et de mon cœur, ceux qui m'aident à rester calme, ceux qui m'aiment, etc … Mes amis, ma famille, et même mon chat ! Je ne suis pas seul, je ne le suis plus, et ça fait déjà un bon moment. Je sais qu'il faut que j'apprenne à agir en conséquence mais on n'efface pas 15 ans de solitude comme ça, et de même qu'on n'effacera pas les périodes les plus difficiles que j'ai pu vivre ici. Je sais ce qui cloche, je sais ce que je dois changer, mais je ne peux pas promettre d'y arriver.

« Sinon, je dors pas très bien. J’ai du mal à trouver Morphée et quand il se pointe c’est pour me filer des cauchemars. Quelques moment plus difficiles que les autres, des angoisses, parfois un peu de nervosité, des montée d’agressivité mais la Lune étant dans une grosse dizaine de jours … Je sais pas trop à quoi m’attendre. J’suis pas fana des médocs ou ce genre de trucs mais j’me dis que prendre quelque chose pour, enfin contre, tout ça, ça pourrait être une bonne chose. Je sais pas trop. Y a bien le Tue-Loup mais j’ai peur que mon organisme finisse par s’y habituer et qu’il ne me fasse plus d’effet si j’en prends trop. Vous en pensez quoi ? »

Après tout, je crois que je suis au bon endroit et devant les bonnes personnes pour poser ce genre de questions alors autant en profiter. Peut être que je vais simplement devoir prendre mon mal en patience mais en attendant ça ne coûte rien de demander.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4431
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Mar 2 Juil 2013 - 10:37

Ça va, ce n’est qu’Ismaelle. Certes, Takuma ne la voyait pas comme autre chose que sa prof, elle n’était associé à rien d’autre et n’avait jamais été personnifiée dans son esprit. C’était simplement une enseignante qu’il appréciait particulièrement et qui avait su en premier le secret qu’il avait longtemps caché. Maintenant, un bon nombre de personnes étaient au courant puisqu’il n’avait pas réellement pu le masquer une fois qu’Aileen avait été au courant. Girls.
Il n’empêchait que, oui, en effet, Maxence ne semblait pas particulièrement d’accord avec le fait qu’il insinue ce genre de choses, et, au vu de la grimace d’Enzo, lui non plus. Il y a pire à imaginer que le corps d’Ismaelle en pleine action, excusez moi ! Quoi que, si, ça, en revanche, c’était glauque. Comme quoi, cette femme avait une sale tendance à être analysée comme maman-pas-possible-d’avoir-des-relations-sexuelles. Etrange dans un château tel que celui-là. Ou sœur. Enfin, dans tous les cas, il y avait un côté familial dans ce type de réactions. Enfin bref, la discussion s’était un peu éloignée, effleurant Logan et Alec au passage. He oui, désolé de t’associé, mais vous êtes les trois à avoir donné autant de fil à retordre à notre très cher infirmier, et les plus mauvaises têtes pour ce qui était des… soins postopératoires. Quoi qu’Alec avait fini par se laisser faire – plus ou moins – grâce à l’intervention de Jayden. Comment avait-elle fait ? C’était une très bonne question, toujours était-il qu’il s’était laissé faire. Prochaine technique pour flairer le poisson : Mack. Notons-le.
En attendant, de toute évidence, ni Aileen ni Derek n’avaient été particulièrement efficaces pour Logan et Enzo. Tout ça pour en revenir au fait qu’ils lui avaient sauvé la vie. C’est étrange de se dire ça non ? Etrange de penser que si on n’avait pas été là tel jour à telle heure, cette personne serait morte. Si on n’avait pas fait ce geste-là, si on avait hésité un tout petit peu plus, si on avait trébuché à ce moment-là… non, clairement, ça n’était pas simple à aborder, et ce devait être pire pour le miraculé lui-même. Alors, oui, Maxence lui avait sorti une banalité tellement pâle que Takuma en avait sourit. Cela dit, lui, n’avait même rien trouvé à dire. L’un dans l’autre, c’était qu’il n’y avait probablement rien à dire de plus. Comme le… pensais Enzo, ils n’allaient pas déballer une crise de larme et de câlins émus, sérieusement, ça ne le ferait que bof, même si Takuma, lui, en était parfaitement capable. Pas dans cette situation. C’était trop étrange en fait. Trop imprévu.

Mieux valait détourner la situation, c’était clair. Le message était bien passé et, il ne fallait pas s’y méprendre, celui-ci était attendu et recueillis avec joie – par Maxence plus que par Takuma bien sûr, le dernier en ayant clairement moins fait que le premier.  Il n’avait fait que mettre en place les lieux, préparer tout ce qui devait l’être, du moins autant qu’il le pouvait, mais Maxence s’était penché des heures sur le jeune homme transformé en Loup, y mettant tout son savoir faire, sa concentration et sa patience. C’était lui qui méritait d’être remercié, il ne fallait pas s’y tromper. Et ce n’était pas le cas d’ailleurs, il en était persuadé. Mais, oui, ça faisait toujours plaisir, et ce, même si ça n’était pas facile de l’avouer.

Maxence s’était finalement tourné de nouveau vers la petite, s’occupant à présent réellement de ses petites blessures, soignant le tout à l’aide de ce sort qu’il devait à présent connaître par cœur. Cela dit, il préférait sans doute réparer les petits bobos et vérifier que la petite n’avait pas de blessures cachées plutôt que se lancer dans un truc pas possible sur un élève en train de crever. Un élève apprécié qui plus est. Ou un ami. Et oui, Alec est d’un coup dégagé violemment de ces références, remarquons le. Toujours était-il que ça avait bien fini et qu’il valait en effet mieux ne pas trop tenter le diable. Mieux vaut parler d’autre chose plutôt que s’embourber dans … eh bien dans la propre vie du nippon en fait.

« Et sinon comment va ta vie ? »
« Euh … Si c’est à moi que tu parles, j’dirai que … comparativement à ces derniers temps ça va :gla:Le mari, le chat, tout ça. »

Derrière, Maxence avait lâché un petit rire.

« Hm, original. Personne dans le placard au moins ? »

Le type de canal plus. Et vu le peu de temps dont tu as bénéficié réellement de la télé, mon grand, je doute que tu connaisses ça. Mais bon. Surtout que c’est français. Ou pas. Pas la moindre idée en fait.

« Et vous ? »

Euh…
Là-dessus, Maxence aurait pu répondre quelques trucs pour une fois, or, ceux-là, il se devait de se les garder pour lui. Et le reste ne le concernait pas tant que ça. Enfin, disons que l’empathie et l’amitié faisaient qu’il lui semblait avoir une vie mouvementée, mais dans le fond, ça n’était pas réellement le cas.

« Ça va pas trop mal. »
« Bah moi j’ai déjà fait le topo alors… »

A propos de ça..

« Et il se passe vraiment trop de trucs tordus dans ce bahut Rolling Eyes»

Oh ! Pas tant que ça : au final, si on excluait Enzo et les endormis, Maxence n’avait eu aucune relations bizarre ou non depuis son arrivée. Oui, c’est Sainte Marie incarnée =D Un enfant sans baisser son jean, trop fort ce Maxence ! Et trop chaste au goût des jeunes filles du coin aussi. Et pour Takuma, ok, certes, il rentrait dans la catégorie des gens qui faisaient de ce château une maison de passe. Et pourtant, en deux ans, il avait eu deux coucheries, ce qui, en soi, n’est pas grand-chose. Donc je m’insurge ! Ou pas. Et pour la dernière personne réveillée ici, je pense qu’on peut tous s’avancer et dire que la petite Aurore ne fait pas partie des dépravés du coin.

« J’me suis reposé, un peu, et j’vais continuer à le faire même si je pense me mettre « sérieusement » dans les révisions, histoire de sauver les meubles parce qu’on sait jamais, sur un malentendu ça peut passer, et puis ça m’occupera l’esprit. Je vais pas reprendre la glisse tout de suite, c’est promis. J’en ai pas spécialement envie à vrai dire donc tranquillise toi Max, j’vais pas débarquer ici tous les deux jours ou en tout cas pas à cause de ça. »
« Bien ! Parfait, ça fait même presque trop beau discours pour être vrai en fait. Tu vas débarquer à cause de tes maux de crânes provoqués par les révisions, avoue. »

Ou pour les bobos provoqués par le choix d’endroits trop exigus pour jouer aux échecs avec Kyle. Hein quoi ? Non, je ne dirais pas ça, c’est FAUX !

« Sinon, je dors pas très bien. J’ai du mal à trouver Morphée et quand il se pointe c’est pour me filer des cauchemars. Quelques moment plus difficiles que les autres, des angoisses, parfois un peu de nervosité, des montée d’agressivité mais la Lune étant dans une grosse dizaine de jours … Je sais pas trop à quoi m’attendre. J’suis pas fana des médocs ou ce genre de trucs mais j’me dis que prendre quelque chose pour, enfin contre, tout ça, ça pourrait être une bonne chose. Je sais pas trop. Y a bien le Tue-Loup mais j’ai peur que mon organisme finisse par s’y habituer et qu’il ne me fasse plus d’effet si j’en prends trop. Vous en pensez quoi ? »
« .... Très bonne question ! Takuma ? »

Se retournant pour adresser un regard circonspect à Maxence, le jeune homme en était resté pantois. Sérieusement ? Il ne comptait pas répondre lui-même ? Non, mais sérieusement, Enzo était un ami, c’était relativement étrange non ? Conseil médecine bonjour ! Non, en fait, ça ne l’était pas, c’était juste lui qui trouvait ça étrange que Maxence ne réponde pas de lui-même.

« C’est toi qui t’es enfilé la bibliothèque, alors : réponds. »
« Certes… »

Croisant le regard d’Enzo, le jeune homme compris que l’autre ne devait pas forcément tout suivre.

« J’ai potassé tous les bouquins sur le sujet pendant que t’étais out. »
« C’est peu dire. »
« Oui bon ! Bon… Heu… c’est vrai qu’il vaut mieux pas abuser du tue loup, notamment pur, en revanche, ce que tu peux prendre, c’est quelques gouttes à peine dans une fiole d’huile de Belladone traitée avec des graines de Spergulaire marine broyées. Les effets sont inversés, et ça devrait t’aider à te calmer et à trouver le sommeil. »

Bonjour j’ai une  super mémoire et heureusement parfois. Le regard du jeune homme s’était tourné vers Maxence pour savoir ce qu’il en pensait, mais pour ce qui était de lui, il savait que ce qu’il venait de proposer était bon.

« Cette plante est toxique à la base, t’es sûr de toi. »
« Oui. La Spergulaire permet d’en inverser les effets, et, en combinaison avec un tout petit peu de Tue-Loup, l’effet est plus efficace en particulier sur les loups-garous. »

Acquiescent d’un hochement de tête, Maxence lui avait désigné deux étagères avant de prendre la petite à part. Celle-ci commençait à s’agiter depuis qu’Enzo avait commencé à parler de tue-loup. Le laissant faire, Takuma était donc partit chercher les ingrédients dont il avait besoin.

« Le chef valide. Donc j’te prépare ça, et le soir, en le prenant, tu ajouté allé, deux gouttes, j’pense que trois ne seront pas nécessaire. Et pour l’autre liquide, tu remplis un verre de la Grande Salle à moitié. Commence par un peu moins la première fois, pour voir comment tu réagis, après tu ajustes. »

Non loin de là, si Maxence expliquait certaines choses à la petite, celui-ci souriait légèrement, acquiescent de nouveau de la tête. Mine de rien, il n’avait pas lâché les conseils de Takuma pour être sûr que celui-ci ne dise pas de conneries.

« Moi je vote pour les lycanthropes pour l’exam de défense. Bref. Tu l’as trouvée comment Sovahnn sinon ? »

Changement de conversation, oui, il était très doué pour ça, mais il savait aussi qu’Enzo était plus proche de la jeune femme que lui. Peut être pourrait-il avoir un avis plus précis, car, oui, le nippon s’inquiétait pour la belle miss. Il s’était passé beaucoup de choses. Pour Enzo aussi, oui, mais il n’allait pas non plus insister des plombes, le Gryffondor ne comptait pas lui raconter sa vie en long, en large et en travers, et surtout pas ici. Il avait d’autres personnes avec qui le faire de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16994
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Mar 2 Juil 2013 - 23:04

Personne dans le placard ? Pas à ma connaissance, et pas de mon côté en tout cas. Pas de celui de Kyle non plus, je ne crois pas, même si y a ce type pas net que j’ai trouvé un peu trop près de lui la semaine dernière alors que je les observai en retrait. J’avais pas mon mot à dire alors j’ai rien dit et ils n’ont jamais su que j’étais là. Et puis cette odeur que j’ai senti samedi près de son visage … Ne pas penser à tout ça est une bonne chose, tout ce qui importe c’est qu’on a passé le week end ensemble, juste tous les deux. Oui, il a passé le week end avec moi, donc il n’était pas avec quelqu’un d’autre. Je lui fais confiance et ça s’arrête là. Quant à l’autre, je ne vais pas me mettre à le surveiller mais si je le vois roder trop près et de façon que je jugerai suspecte j’irai peut être lui rendre visite. N’allez pas croire que je vais aller revendiquer mon territoire et forcément lui péter la gueule. Tout dépendra de lui mais il se trouve que je n’ai pas envie de replonger dans des conflits quelconque. Je veux profiter de la chance que j’ai d’être en vie, profiter de ma famille, et ne pas m’encombrer de ce genre de sentiments. Donc non, personne dans le placard, et oui j’ai compris que c’était une blague. J’ai peut être pas l’air tout le temps bien réveillé mais mon cerveau comprend encore la subtilité de l’humour. Surtout celui de Takuma, je commence à le connaître maintenant même si on a pas passé plus de temps que ça ensemble finalement.

Je ne sais pas si je fais une bonne chose en demandant ce genre de truc mais en tout cas je leur fais confiance et je pars du principe qu’ils me le diront si ça n’est pas une bonne idée. Etre un Loup Garou n’est déjà pas simple tous les jours alors devenir un camé parce que j’arrive pas à dormir, j’ai pas franchement envie d’en arriver là. Vous imaginez un peu le désastre ? Je ne suis déjà pas très stable à la base alors …

« .... Très bonne question ! Takuma ? »

J’ai l’impression d’être devant un match de ping pong, encore une fois, mais ça me va.

« C’est toi qui t’es enfilé la bibliothèque, alors : réponds. »
« Certes… »

Hum ?

« J’ai potassé tous les bouquins sur le sujet pendant que t’étais out. »
« C’est peu dire. »
« Oui bon ! Bon… Heu… c’est vrai qu’il vaut mieux pas abuser du tue loup, notamment pur, en revanche, ce que tu peux prendre, c’est quelques gouttes à peine dans une fiole d’huile de Belladone traitée avec des graines de Spergulaire marine broyées. Les effets sont inversés, et ça devrait t’aider à te calmer et à trouver le sommeil. »

C’est toujours un sentiment assez spécial qui se manifeste quand vous vous rendez compte de ce que les gens ont fait pour vous. J’étais dans le coma, pendant une dizaine de jour, et personne n’a baissé les bras en tout cas pas eux. Entendre Takuma me dire qu’il a mis le nez dans des bouquins pour avoir le maximum d’infos sur les Garou c’est … voilà. On en revient à ce truc de « on est des hommes ! » et la pudeur me fait taire ma ça me touche. Vraiment.

« Cette plante est toxique à la base, t’es sûr de toi. »

Tentative détournée pour m’empoisonner ? Si tu ne venais pas de me sauver la vie je pourrais l’envisager mais étant donné les faits récents, ça serait un peu contre-productif. Et non, bien sur que non, je ne l’aurai pas envisagé quand bien même Rolling Eyes

« Oui. La Spergulaire permet d’en inverser les effets, et, en combinaison avec un tout petit peu de Tue-Loup, l’effet est plus efficace en particulier sur les loups-garous. »

Ne fais pas cette tête là Aurore … Oui, éloigne là Max, c’est peut être pas une mauvaise chose. Faire peur aux enfants … Ok ça m’a surement traversé l’esprit au moins une fois mais c’est pas le cas maintenant.

« Le chef valide. Donc j’te prépare ça, et le soir, en le prenant, tu ajouté allé, deux gouttes, j’pense que trois ne seront pas nécessaire. Et pour l’autre liquide, tu remplis un verre de la Grande Salle à moitié. Commence par un peu moins la première fois, pour voir comment tu réagis, après tu ajustes. »
« Ok. Je prends note. Merci beaucoup. »

Un coup d’œil à l’un, puis à l’autre. Ils ont l’air d’accord et mine de rien, c’est peut être con, mais ça rassure. En plus de ça je saurai qui blâmer si je me transforme en nénuphar ou que mes cheveux deviennent rose. Quoi que, les cheveux rose ça pourrait tout aussi bien être Maël. J’ai pas oublié le coup du caleçon !

« Moi je vote pour les lycanthropes pour l’exam de défense. Bref. Tu l’as trouvée comment Sovahnn sinon ? »
« Si t’as besoin d’un cobaye, hésite pas, ça m’fera plaisir de t’aider. »

En plus de ça, on commence à devenir une denrée rare après l’hécatombe de la dernière Lune. Deux morts, une disparue, une autre qui vient à peine de se réveiller mais qui visiblement n’est plus vraiment la même.

« Sinon, comment j’ai trouvé Sovahnn ? En flairant son odeur. »

:gla:

« Ok, je sors. »

Un peu d’humour, ça fait pas de mal.

« Plus sérieusement, je dirai que c’est pas la grande forme. Je pense qu’elle accuse le coup, un peu comme nous tous en fait. Elle a eu peur, très peur. Elle a été en colère. Bref, tout un tas d’émotions fortes. Elle a ses propres soucis, plus personnels. Je pense aussi qu’elle se sent seule, que sa famille lui manque, que nous on lui manque parce que … enfin toi je sais pas, et je peux pas parler pour les autres ni pour elle, mais en ce qui me concerne on ne peut pas dire que j’ai été vraiment présent ces derniers temps. »

Ma faute ? Pas ma faute ? Je pense pas que ça soit si simple. Et parfois j’ai l’impression que je me suis réveillé hier, et dans le fond on est pas loin de la vérité parce que depuis mon véritable réveil j’ai enchainé pas mal de connerie et surtout un magnifique pétage de plomb dans les règles de l’art. J’ai pas encore repris le cours de ma vie, et je sais pas vraiment combien de temps ça me prendra mais j’ai besoin de temps pour remettre tout ça en place. Pour me remettre en place.

« Tu continues de l’aider toi, de ton côté ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4431
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Jeu 18 Juil 2013 - 15:18

T’abuse Max’, t’étais quand même pas forcé de lui parler des bouquins merde quoi. Fierté personnelle, franchement !
Oui, c’est peut être une manière de réagir qui reflétait un peu trop de fierté du côté des deux garçons, mais, voilà, c’était comme ça. On n’en parle pas des plombes et on passe à autre chose, point final. Il n’avait de toute manière pas envie de s’attarder sur le sujet et quelque chose lui disait que concernant ce qui était arrivé à Enzo, tout le monde, y compris lui comptaient bien avancer et arrêter de rester bloqués là-dessus. C’était fait, ils avaient frôlés le pire, c’est triste et tout le monde a flippé, ça n’est maintenant facile pour personne, mais pas besoin d’y passer des heures non plus, et on pense à autre chose pour aller de l’avant. Ce ne serait probablement que comme ça que, lui, pourrait aussi se reconstruire. Il lui faudrait du temps, et si on passait toujours notre vie à lui rappeler ce qu’il s’était passé dans les dernières semaines, ça n’aiderait clairement pas. Il en parlerait quand il en aurait besoin et, surtout, envie, en attendant, autant parler d’autre chose. Une manière de l’aider et de forcer Takuma à se creuser la tête en premier lieu, puis Sovahnn puisque, oui, le jeune homme s’inquiétait également pour elle. Elle en avait vu des vertes et des pas mûres ces derniers temps et il fallait bien avouer que sa manière de se replier sur elle-même ne lui plaisait pas des masses. Après, elle ne pouvait pas être toujours gentille et sociable comme elle le lui avait dit, mais il fallait avouer que la voir dans son coin la majorité du temps ne rassurait pas particulièrement Takuma. Elle avait eu peur pour Enzo et avait peur pour tout le monde depuis l’épisode avec le père de Dakota, ça, tout le monde en convenait, maintenant, il allait falloir faire avec. Le problème c’était que dans une telle situation, le nippon ne savait pas vraiment ce qui était sain de ce qui ne l’était pas. Quelle attitude adopter ? Comment accepter les choses ? Chacun est différents, chacun réagit à sa manière et sans savoir réellement comment l’aider, le Serdaigle n’était pas capable de trancher sur l’attitude de la miss.

« Moi je vote pour les lycanthropes pour l’exam de défense. Bref. Tu l’as trouvée comment Sovahnn sinon ? »
« Si t’as besoin d’un cobaye, hésite pas, ça m’fera plaisir de t’aider. »
« Cette fois, c’est moi qui note. Tu sais pas dans quoi tu t’es embarqué ! »

Ça serait mal d’en profiter n’est-ce pas ? Oui, très mal, vraiment, vraiment très mal.

« Sinon, comment j’ai trouvé Sovahnn ? En flairant son odeur. »
« T’es malin toi. »

Ok, il aurait pu la voir venir celle-là, surtout de la part d’Enzo. Eh bah non !

« Ok, je sors. »

Takuma lui avait lancé un petit regard amusé, appuyé par un sourire qui ne l’était pas moins. Derrière lui, Maxence le fit sourire un peu plus, insistant comme il le pouvait pour tenter de faire accepter à la petite de boire une potion qui avait une tronche sérieusement repoussante.

« Il doit exister des sorts d’illusion du même genre que celui que j’utilisais l’autre fois pour faire croire que ça a une belle gueule comme boisson quand même… non ? »

Pourquoi personne ne les utilise ? Ça n’avait peut être pas des effets super super pour le corps humain une fois dans l’organisme… Enzo ? Cobaye ?? =D Oui, ok, réunion de boulets à l’extérieur du château, c’est décidé. Enfin bref. Peut être que c’était pour les forcer à se comporter en adultes et à avaler ce qui est bon pour eux sans rechigner, mais question petites leçons de la vie, ils avaient leur compte à côté, pas de problème. A quand les potions de polynectar goût mauvaise banane industrielle comme chez les moldus ?

« Plus sérieusement, je dirai que c’est pas la grande forme. Je pense qu’elle accuse le coup, un peu comme nous tous en fait. Elle a eu peur, très peur. Elle a été en colère. Bref, tout un tas d’émotions fortes. Elle a ses propres soucis, plus personnels. Je pense aussi qu’elle se sent seule, que sa famille lui manque, que nous on lui manque parce que … enfin toi je sais pas, et je peux pas parler pour les autres ni pour elle, mais en ce qui me concerne on ne peut pas dire que j’ai été vraiment présent ces derniers temps. »
« Ouais… c’est ce que j’me disais aussi. Mais elle s’est elle-même pas mal refermée en fait. Elle a envie de rester seule j’crois, du coup… je sais pas. Au moins, même si elle ne l’avoue pas, ça a dû lui faire du bien de te voir. »

Le problème avec les amis, c’est aussi que parfois, on ne peut rien faire pour réellement les aider, il faut aussi que certaines choses viennent d’eux, et, là, Sovahnn avait probablement des trucs à régler avec elle-même. La pire, ça n’était pas elle mais bien Jordane. Avec ce qui s’était passé dans la salle commune, il n’était pas très compliqué de deviner qu’elle avait déjà un lourd passé à son actif. La jeune femme avait paniqué et, clairement, ses réactions la torturaient à présent. Chaque soir, elle se trouvait avec Alec et son fan club, et restait sérieusement refermée tant que ça n’était pas le cas. Elle l’avait mal vécus, oui, d’accord, mais son attitude restait inquiétante et mieux valait que Sovahnn qui pouvait se trouver relativement facilement influençable ne la suive pas dans cette pente dangereuse.

« Tu continues de l’aider toi, de ton côté ? »
« Niveau cours, oui, on continue à bosser une ou deux fois par semaine tous les deux, voir parfois tous ensembles. A côté, elle bosse seule. Après, je suis là, bien sûr, et elle le sait, mais j’ai l’impression qu’elle nous fuie un peu. »

Le besoin de voir d’autres personnes que celles qui sont impliquées dans des choses négatives peut être. Il n’en savait trop rien. Tout comme il savait qu’aucun d’eux n’allait réellement bien, personne ne pourrait la porter pour qu’elle sorte la tête de l’eau, c’était clair. S’ils essayaient, ils s’y noieraient sans doute.

« Elle a sûrement juste besoin de temps et de voir du monde. Probablement d’autres personnes que le petit cercle auquel elle est plus ou moins habituée. Dans tous les cas, t’es clairement pas le seul concerné. Ça finira par passer mais.. ‘fin juste pour dire, garde un œil aussi sur elle. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16994
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   Ven 19 Juil 2013 - 12:49

Effectivement, je ne sais sans doute pas dans quoi je me suis embarqué mais je me sens redevable. De lui, de Max, de tous ces gens qui ont été là pour moi et qui ne me demandent pourtant rien en retour. On s'entraide, c'est comme ça depuis le départ ou presque alors les points on ne les compte pas mais même si je considère ce que je vais vécu comme extrêmement personnel, même si c'est une chose que je n'ai pas envie de partager – y compris les dégâts physiques ou psychologiques que cette situation a créé – je n'ai pas le choix : Ils ont tous un pied dedans d'une façon ou d'une autre. Ismaelle, Logan, Maxence, Takuma, Sovahnn, Jillian, Cameron même je crois, puis Kyle et Derek. Et encore, je ne compte pas tous ceux qui sont venus me voir quand j'étais dans les vapes parce que visiblement l'infirmerie a vu défiler pas mal de monde entre les visites pour Ever et les miennes. Kyle m'a dit que Lukas était passé - ce qui m'a un peu étonné d'ailleurs, et Megan aussi. Jakob faisait un tour parfois. Harper. Maël. Riley et Jamie. Et peut être d'autres. Il y a des gens qui tiennent à moi et non je n'en ai jamais douté mais … Passons, ça ne sert à rien de ressasser tout ça, ça me met mal à l'aise. Non je ne suis pas à l'aise avec le fait d'avoir déréglé le quotidien de toute ce monde là avec des problèmes qui n'auraient du entacher que moi mais c'est comme ça. J'ai sans doute été stupide de vouloir régler ça tout seul et je n'en parlerai pas, à qui que ce soit, parce que je sais que certains ne comprennent pas pourquoi j'ai agis comme ça. C'est … ça me regarde, même si c'est égoïste. J'ai risqué ma peau sans penser aux conséquences sur la vie des autres, c'est vrai je l'admets mais ce serait mentir de dire que je regrette. Aujourd'hui Taylor est mort, je suis vivant, ils sont vivants et c'est tout ce qui compte. Ça passera avec le temps et si certaines rancœurs, certaines douleurs, persistent … on fera tous avec, ou bien sans, parce qu'on n'aura pas le choix. J'avais mes raisons de faire ce que j'ai fait et je n'attends pas des autres qu'ils les comprennent ou les acceptent. Je sais parfaitement où me situer et à quoi m'en tenir. Je sais  les risques que j'ai pris et ceux que je prends encore en pensant de cette façon. Vivre au jour le jour c'est tout ce dont je rêve à présent. Ne pas trop penser au futur ou bien seulement pour m'aérer l'esprit, pour m'évader un peu et emmener ceux qui le veulent avec moi. Arrêter de rester bloquer sur le passé. Vivre, tout simplement, et prendre chaque chose comme elle vient, chaque obstacle comme il vient. L'affronter, le détruire ou passer outre et le laisser derrière moi. Derrière nous.

Et Sovahnn dans tout ça ? Et bien Sovahnn elle est comme tout le monde dans ce merdier : Dedans jusqu’au cou, avec tout ce que ça implique. On est tous au bout du rouleau mais dans tout ça je crois que je suis un des plus chanceux finalement. Ça peut paraître étrange dit comme ça mais avec ma descente aux enfers, ma chute libre, j’ai touché le fond, je me suis écroulé, je me suis effondré, et aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir me relever. Ça n’est bien sur pas ce que je lui souhaite et si je peux l’empêcher d’en arriver là je le ferai mais parfois … il faut simplement se sauver de soi même et les autres n’y peuvent pas grand chose. Dans le pire des cas, même si on ne peut pas l’empêcher de tomber, on peut toujours essayer d’amortir sa chute. Je ne sais pas si ça lui a fait du bien de me revoir, j’ai bien senti qu’il y avait quelque chose qui coinçait et je peux le comprendre mais si ça a pu la soulager, la libérer ou quelque chose dans ce goût là alors tant mieux. C’est déjà ça.

« Niveau cours, oui, on continue à bosser une ou deux fois par semaine tous les deux, voir parfois tous ensembles. A côté, elle bosse seule. Après, je suis là, bien sûr, et elle le sait, mais j’ai l’impression qu’elle nous fuie un peu. »

Là encore je peux comprendre même si je me mets pas à sa place.

« Elle a sûrement juste besoin de temps et de voir du monde. Probablement d’autres personnes que le petit cercle auquel elle est plus ou moins habituée. Dans tous les cas, t’es clairement pas le seul concerné. Ça finira par passer mais.. ‘fin juste pour dire, garde un œil aussi sur elle. »
« Je m'imposerai pas, et c'est d'ailleurs ce que je lui ai dit hier, mais je garderai un œil sur elle tant que je le pourrai. J'ai bien senti qu'elle avait encore de la réticence à m'accepter, chose que je peux comprendre, donc on va faire avec ses états d'âmes et les miens et pas brusquer les choses. »

On va tout droit à la catastrophe sinon, je le sens. Elle a besoin de temps, moi aussi, les autres j’en sais rien mais c’est comme ça en ce qui nous concerne tous les deux. Je ferai ce que je peux mais je n’oublie pas que je dois me préserver aussi, j’en ai besoin. Je ne peux pas faire et agir comme si rien ne s’était passé, juste oublier ce que j’ai vécu, ce que j’ai appris, et repartir à bouffer la vie comme si rien n’avait d’importance. Ça ne signifie pas pour autant laisser tomber mes amis et je suis sur qu’on peut trouver un juste milieu à tout ça.

« Ça été une sale période pour pas mal de monde donc je crois qu'on a tous besoin de prendre un peu de recul. Les choses reprendront leur cours normal ou en tout cas un cours plus … serein, avec le temps comme tu dis. »

Je l'espère en tout cas. C’est vrai qu’ici c’est pas facile mais est ce qu’on a le choix ? Oui dans le fond on l’a, on pourrait très bien décider de tout laisser tomber mais en ce qui me concerne ça n’est pas prévu au programme. Bien au contraire.

« Aller, j'vais vous laisser bosser et retourner faire un p'tit tour. C'est pas que j'aime pas cet endroit mais ... »

Tout le monde a compris. Enfin sauf peut être Aurore et les endormis mais ça n'a pas la moindre importance.

« Merci encore pour les « médocs », et tout le reste, et si mes cheveux deviennent rose ou un truc dans le genre, je repasserai te voir hein, on règlera ça ensemble, comme des grands. »

Des menaces ? Pas du tout ... Et j’ai dit grand, pas adulte, ceci est donc la porte ouverte à toutes les fenêtres. Là dessus et après un dernier signe de la main aux deux mâles et à la petite femelle j’ai repris ma route de Loup – parfois – Solitaire.

▬ Terminé pour moi & pour toi aussi je suppose mais dans le doute. Tiens mois au courant ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: How to save a life ▬ Maxence & Takuma   

Revenir en haut Aller en bas
 
How to save a life ▬ Maxence & Takuma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Fauve ▬ Tell me would you kill to save a life ?
» How to save a life- Sofia [4 mars]
» Motocross Libin - 31 mai 2015 ...
» Cameron | How to save a life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage. :: ─ Infirmerie-
Sauter vers: