AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 468
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Beaucoup



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr
MessageSujet: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Mer 24 Avr - 21:18


Event du 6 juillet
On dit que la musique adoucit les mœurs !


Rise up and take the power back
It's time the fat cats had a heart attack
You know that their time's coming to an end
We have to unify and watch our flag ascend
So come on !
Les cours sont terminés, les révisions battent leur plein et chacun profite des beaux jours qui reviennent entre deux séances de préparation aux examens. Pourtant... Tout n'est peut-être pas aussi calme qu'il semblerait, puisque cet après-midi-là, tout le château se met à résonner, soudain, à la surprise même des Supérieurs... De la musique, un peu rock, un peu punk, et des paroles surtout, portées par trois voix féminines, mettant en cause le régime des Supérieurs, et encourageant à la révolte. Nul doute que tout ça n'ira pas sans conséquence... En tout état de cause, voilà qui risque de détourner quelque peu l'attention de chacun des cours à repasser pour la fin de la semaine à venir...

They will not force us
They will stop degrading us
They will not control us
We will be victorious
So come on !

A savoir :
  • Cet Event a lieu le 6 juillet 2014.
  • Ceci est à prendre en compte dans vos rps & co donc n'hésitez pas à créer des sujets en réaction (le jour de l'event of course). Chaque sujet créé vous fera gagner des points :=D:
    Mettre [Event 6/07] en début de titre =)


L'équipe d'Imperium™
(c) - Écrit par Killian
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 7050
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Mer 24 Avr - 21:20



Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn
« Résistance. »


Dimanche 06.07.2014

Ce n'était pas très original, comme endroit, la salle sur demande, pour se cacher. Mais ça marchait bien. Il ne faudrait pas compter dessus à chaque fois, il faudrait varier, aussi bien de lieu que de fréquence, afin de brouiller au maximum les pistes et rester cachés le plus longtemps possible. Mais pour l'instant, c'était là qu'ils se rencontraient. Car la salle sur demande avait toutes les qualités : elle n'était visible qu'à ceux qui savaient qu'elle était là et qui l'appelaient, elle prenait la forme de ce dont ils avaient besoin, elle leur procurait le nécessaire... Sans elle, impossible de trouver et surtout de stocker les instruments dont ils avaient besoin, et de cacher les partitions qu'ils avaient écrites. Car ces partitions étaient très compromettantes et si les mauvaises personnes tombaient dessus dans les affaires des quatre concernés, à savoir Casey, Ricardo, Emily et elle-même, ce serait fini. Ils étaient tous bien conscients qu'ils risquaient gros, très gros, à se rassembler et à chanter le genre de chansons qu'ils chantaient. Il ne fallait rien laisser au hasard, et ils prenaient bien garde à tout garder dans la plus grande discrétion, dans le plus grand secret. Par exemple, pour ce qui est du fait de se mettre d'accord sur la date de leur prochaine rencontre, même si l'idée de se passer des messages leur était passée par la tête, ils avaient finalement décidé d'utiliser la voie orale. Ce n'était pas si difficile, au final, de se rencontrer, surtout pour Caitlyn qui était connue pour bien s'entendre avec des élèves de tous les âges et de toutes les maisons. Personne ne s'étonnait de la voir plaisanter avec la plupart des groupes d'amis qui s'étaient formés entre les jeunes sorciers. Ric par contre était plutôt quelqu'un de solitaire et de silencieux, en gros pas le genre de personnes à aller vers les autres spontanément, mais au final, si c'était la jeune Ravenclaw qui venait le voir, cela n'avait rien d'étonnant. Bref, quoi qu'il en soit, il leur était très bien possible de se faire parvenir les informations subtilement dans des conversations qui n'étonnaient personne, et c'était bien ça le but, de n'attirer aucun regard, de ne lever aucune suspicion. Cela faisait presque deux mois que leur groupe avait été créé, après cet après-midi magique avec Casey au bord du lac, où Ricardo les avait entendues chanter et avait pris son courage à deux mains pour venir leur proposer de faire de la musique avec lui et Ems. Ems, c'était une moldue qu'elle ne connaissait pas avant mais qui ne passait pas inaperçue dans les couloirs. Et les deux filles avaient, après une ou deux minutes de réflexion, fini par accepter. Caitlyn ne rêvait que de ça, de créer un groupe de musique contestataire, résistant, anti-supérieurs, afin de s'opposer au régime qu'ils avaient instauré à Poudlard et qui la dégoûtait au plus haut point. Et elle avait senti que Casey aussi, malgré sa grande peur de toute répression, avait envie de faire quelque chose. Elle était battante dans l'âme, mais son âme était brisée. Sans savoir pourquoi, Caitlyn avait tout de suite ressenti une proximité à la belle blonde. Un lien profond s'était tissé entre les deux jeunes filles. Et, même si ce n'était pas la même chose, Lyn l'avait étendu au reste du groupe. À eux quatre, ils avaient deux guitaristes, une pianiste alias synthé et une chanteuse. C'était déjà pas mal, pour un groupe, en soi il ne leur manquait réellement que la batterie et ils s'étaient donc débrouillés pour en ensorceler une afin qu'elle batte toute seule. C'était un grand risque que de parler à des gens au hasard de leur projet, et ils ne voulaient ni se faire balancer, ni mettre quelqu'un en danger. Le pas qu'avait dû faire Ric en ce jour de mai était énorme et il lui avait sans doute fallu beaucoup de courage pour oser le faire. Quoi qu'il en soit, ils avaient mis au point quelques chansons, les avaient répétées plusieurs fois, grâce aux instruments procurés par la salle sur demande, et aujourd'hui serait un grand jour car ils avaient décidé qu'ils les diffuseraient, pour la première fois.

Ric et Caitlyn avaient, pendant la nuit, jeté des sorts un peu partout dans le château, dans les coins que formaient les plafonds des pièces et des couloirs, de sorte à ce que ça fasse un effet haut-parleurs. Ils n'avaient pas forcé Casey à venir, c'était clair que c'était encore bien trop tôt pour elle pour s'aventurer dans ce genre de choses. Elle avait fait un grand pas en acceptant de chanter, mais on sentait bien qu'elle continuait à avoir peur, et ils avaient donc décidé d'entreprendre ça que tous les deux. Ils ne seraient sans doute pas très en forme, ils en étaient bien conscients, mais malgré les examens qui approchaient à grands pas, ils s'étaient dit que ça valait le coup, surtout que les supérieurs les surveillaient un peu moins, comme pour leur faire une faveur et leur permettre de réviser. Le fait d'avoir dû rôder dans le château, de nuit, n'avait rien de très agréable, il fallait l'avouer. Et ce n'était ni le château ni la nuit qui en étaient à l'origine, mais ce qu'il pourrait leur arriver si ça craquait. Le lieu de rendez-vous avait été fixé à minuit devant la salle des Serpentards. Caitlyn était sortie de son lit le plus silencieusement possible. L'avantage du fait que leurs examens approchaient, c'était que, du moins chez les Ravenclaw, tout le monde était de l'avis qu'il fallait dormir pour mieux réussir et allait donc se coucher à des heures raisonnables, ce qui lui permettait de ne pas de se faire choper en sortant de nuit. Et puis au fond, un peu de musique pourrait bien relaxer l'atmosphère. Bon, d'accord, ce n'était pas de la musique relaxante, au contraire. Mais en gros, ce qu'ils espéraient, c'était que ça ferait bouger les choses. Et même si les choses bougeaient en premier lieu à leur désavantage, au désavantage de tous, car la colère des supérieurs serait inévitable, ils osaient quand même espérer que malgré cette colère, certains élèves se bougent aussi et que réellement il y ait un mouvement... de résistance. Ni vu ni connu, elle avait quitté le dortoir puis la salle commune et avait descendu, collée aux murs comme une ombre et ne faisant pas plus de bruits qu'un chat, les étages, essayant de ne réveiller ni les personnes, ni les tableaux et les escaliers. Au loin, elle avait entendu un hululement qui l'avait fait s'arrêter net, le cœur battant la chamade, comme si elle avait peur que l'oiseau pourrait réveiller les supérieurs et les faire sortir dans le couloir où elle se trouvait. Elle s'était forcée à respirer, à reprendre son calme, et à repartir d'un pas qu'elle aurait voulu un peu plus assuré. Plus elle avançait, plus elle constatait que c'était vraiment, vraiment, dangereux. Elle avait hâte de retrouver Ricardo, enfin, d'avoir quelqu'un près d'elle à qui elle pourrait faire confiance. Et enfin, elle avait descendus les derniers escaliers de sa trajectoire, ceux descendant aux sous-sols, et, essayant de retenir ses pieds qui ne réclamaient que d'aller plus vite, ainsi que son cœur qui s'était mis à ressentir cette excitation qui précédait les grands moment, elle avait rejoint l'entrée à la salle des Serpentards où Ricardo l'attendait déjà. Ensemble, ils avaient parcouru tout le château, de long en large et en travers, s'épuisant un peu plus à chaque instant, mais dans le même temps de plus en plus excités à la pensée du lendemain qu'ils préparaient au nez et à la barbe de tout le monde et surtout des Supérieurs. Ils n'avaient pas échangé un mot pendant leur petite aventure, à part le "Salut !" du départ et le "Bonne nuit !" de la fin, mais des grands sourires n'avaient pas quitté leurs lèvres.

Désormais, c'était l'heure. Caitlyn était sortie de son lit vers 11h, après cinq heures de sommeil, et était descendue manger. Le rendez-vous était fixé à 14h dans la salle sur demande, et elle fut la première à y rentrer. Les autres n'allaient pas tarder, et elle alla chercher leurs chansons dans le vieux bureau XVII que la salle leur avait procuré. Accroupie devant le tiroir qu'elle avait ouvert, elle les tint dans ses mains un moment, les lisait d'un air absent. Oui, elle était fatiguée. Mais non, cela n'allait pas l'empêcher de se donner au maximum. Beaucoup de choses étaient en jeu, ce jour là. Elle sourit puis se releva, et alla placer les partitions sur les pupitres restés montés sur la scène. Elle brancha les amplis et accorda les instruments. C'était un univers complètement moldu, avec des fils électriques de partout, le genre de choses que les sorciers ne connaissaient pas du tout. Mais elle, elle savait s'y prendre, et les deux guitaristes du groupe aussi. Casey avait eu un peu plus de mal, surtout la première fois. Elle repensa à comment ça s'était passé la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. C'était Ric qui avait fait les présentations, et c'était que dire. Caitlyn avait su s'intégrer, aux gens ainsi qu'à l'atmosphère, elle avait des facilités dans ce genre de domaine. Casey avait semblé assez mal à l'aise. Mais à part lui sourire de temps en temps, Caitlyn n'avait rien fait. Ce n'était qu'une question de temps, pour elle, et une fois qu'elle se serait faite à toutes ces nouvelles choses, elle en sortirait grandie. Elle avait fini de tout mettre en place, et, les autres n'étant toujours pas là, elle s'assit au clavier que la Salle leur procurait et fit quelques notes de la main droite. Puis elle rajouta la main gauche, et bientôt, elle fut en train de jouer une valse de Chopin qu'elle se souvenait avoir travaillé quand elle était encore dans le monde moldu. Les uns après les autres, ils rentrèrent tour à tour dans la salle sans qu'elle s'arrête de jouer pour autant jusqu'à ce que le quatrième arrive. Elle souriait, et eux aussi. C'était le grand jour, le jour J comme on disait. Ils allaient diffuser leurs chansons, et en direct. Il ne leur manquait qu'à jeter le sort qui placerait un émetteur invisible sur le plafond au dessus d'eux et activerait ainsi les récepteurs-hauts-parleurs qu'elle avait installé avec Ricardo un peu partout dans le château. Mais ce ne serait pas pour tout de suite, avant, il allaient tout de même répéter une dernière fois, au moins les grandes lignes, les entrées difficiles, les débuts et les fins... Elle arrêta de jouer. Les autres étaient prêts.

« On commence ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2961
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Ven 3 Mai - 16:59

Emily n’arrêtait pas de se retourner dans son lit. Elle avait l’habitude de sa cellule maintenant pourtant, elle s’était habituée aux bruits parfois inquiétants et elle pouvait dormir en paix désormais, enfin assez pour ne pas s’écrouler le reste de la journée. Mais cette nuit là, Morphée semblait refuser sa compagnie. Elle avait beau essayer de se vider la tête, essayer de ne pas contrôler ses pensées, c’était toujours la même chose, elle finissait par rouvrir les yeux. Après plusieurs heures à tourner en rond, elle s’était allongée sur le dos dans un long soupir, les bras derrière la tête et fixant le plafond. Les paroles des chansons défilaient dans sa tête comme les accords. Elle n’avait pas envie de se tromper. Le lendemain, c’était le grand jour. Ricardo, Casey, Caitlyn et elle-même avaient rendez-vous dans la salle sur demande pour faire diffuser leur musique dans tout le Château. Ils allaient révéler au grand jour toutes ces semaines de répétitions, ils allaient montrer à tout le monde de quoi ils étaient capables mais aussi sonner la Révolte et faire de leur mieux pour pousser les gens à agir contre leurs oppresseurs. Mais aucun d’eux n’était naïf, cela risquait fort d’avoir des conséquences. Ils allaient être traqués sans nul doute par les autorités de l’école qui risquaient de ne pas trop apprécier ce petit message de rébellion. Ems s’était préparée à ça depuis bien longtemps et pourtant, elle avait une boule dans l’estomac. Elle ne savait pas ce qu’elle craignait le plus en réalité, de se planter ? Qu’ils aient des emmerdes ? Après tout, elle savait bien que tout était partie de sa proposition au Ricardo. Au début ce n’était qu’un délire, au début ils n’étaient que deux et voilà qu’ils étaient quatre. S’il arrivait quelque chose aux autres, elle s’en voudrait à mort. Si chacun avait choisi de venir de son plein gré, elle se sentait quand même responsable d’eux. Si Caitlyn était à peine plus jeune qu’elle, elle ne pouvait s’empêcher de la voir comme quelqu’un à protéger. Ce sentiment était encore plus vif envers Casey, cette fille était si douce et charmante qu’elle ne voulait pas la voir se briser. Cela les énerverait très certainement si Emily leur disait tout ça mais elle ne pouvait pas s’empêcher de voir les choses ainsi. Avec Ricardo c’était différent. Il émanait une certaine force de lui. Elle s’inquiétait pour lui mais pas de la même façon. Enfin, toujours était-il que toutes ces choses tournaient dans sa tête et de fait, elle s’en rendait un peu malade. Elle avait peur aussi que l’on s’en prenne à ses proches pour lui faire payer, par exemple Cameron… Penser à tout ça ne l’aiderait très certainement pas à dormir mais elle avait bien du mal à sortir toutes ces pensées de son esprit. Alors de fait, elle répétait les morceaux dans sa tête. Au moins, se concentrer là-dessus était moins horrible. Certes, c’était un peu stressant. Si le chant elle maîtrisait pas mal, elle avait peur de se louper à la guitare. Ricardo avait passé du temps à l’entraîner, à lui apprendre les morceaux pour qu’elle progresse. Elle avait alors passé de supers moments, elle voulait le remercier à sa façon, en réalisant une bonne performance. Elle devait y arriver, elle n’avait pas le choix.

Finalement, la fatigue avait eu raison d’elle. Emily avait réussi à dormir quelques heures au moins. Le réveil fut difficile et pourtant, elle avait tant d’adrénaline en elle qu’elle parvint à se mettre rapidement sur ses pieds. Elle passa dans les salles de bains histoire de se rafraîchir et passa quelques secondes à s’observer. Elle avait changé depuis son arrivée ici. Ses traits s’étaient un peu amincis mais surtout, ses cheveux avaient poussé. Elle avait aussi l’impression d’avoir vieillie, de ne plus être la gamine rebelle des rues d’Edimbourg. Pourtant, elle ne se sentait pas encore vraiment adulte. Le truc, c’était que ce jour-là, elle allait faire un grand saut, peut être même changer une nouvelle fois le cours de sa vie et peut être pas dans le bon sens. Elle tremblait légèrement et pourtant elle devait le faire. Elle était prête. Elle alla piquer un truc à manger dans les cuisines, puis elle décida d’aller faire un tour dans la volière. Elle aimait bien cet endroit sans trop savoir pourquoi, elle se sentait libre, en hauteur, en plein courant d’air… Ems s’alluma alors une cigarette et profita de chaque bouffée. La boule dans son estomac était toujours là mais elle parvenait à la gérer. Bon, elle n’avait pas pu avaler grand-chose mais elle s’en remettrait. Le rendez-vous était fixé à 14h dans la salle sur demande, seulement sans montre ce n’était pas forcément facile d’être pile à l’heure. D’autant qu’Emily s’était perdue dans ses pensées dans la volière. Elle n’avait pas pu s’empêcher de penser à Stan et au reste de la bande. Elle les sentait près d’elle aussi idiot que cela puisse paraître. Si à son grand désespoir leurs visages se faisaient plus flous avec le temps, si elle avait de plus en plus de mal à se les figurer distinctement, leur présence elle pouvait facilement la sentir. Ils étaient sa force. Stan en particulier. Il la hantait encore mais elle avait enfin réussi à faire son deuil. Penser à lui n’était pas toujours facile, il fallait bien l’avouer mais elle c’était plus de la nostalgie que du désespoir. Il allait la guider aujourd’hui, elle en était sûre. Oui, il serait derrière elle.

Emily avait un peu perdu la notion du temps mais au final, quand elle arriva sur la salle demande, il était à peine plus que 14h. Seule Caitlyn était là qui avait tout installé et était en train de jouer au clavier. La jeune femme s’arrêta, le sourire aux lèvres pour l’écouter. Elle était douée, c’était un atout de l’avoir dans le groupe, elle ajoutait un peu de mélodie, un peu de douceur au côté plus rauque des riffs de guitare. Oui, c’était un joli équilibre.

« C’est superbe Cait’ ! Et merci pour les installations, t’as géré ! »

Ems adressa un sourire à sa camarade avant de se diriger vers sa place. Elle mit sa guitare en bandoulière et régla le pied de son micro de sorte qu’il soit à sa taille. La boule avait un peu grossit, peut être parce que le moment fatidique s’approchait. Les deux jeunes filles virent bientôt arriver le reste du groupe. La métisse les salua avec le sourire et lança un paquet de cigarettes à Ricardo, non elle n’oubliait pas le petit deal qu’ils avaient conclu lors de leur première rencontre. Elle se mit ensuite à faire jouer sa main sur le manche de la guitare pour voir si elle se rappelait bien des accords qu’elle devait exécuter. Tout était bien inscrit dans sa mémoire, ça devrait le faire ! Une fois qu’ils furent tous installés, ils mirent en route une dernière répétition avant de se lancer dans le vide. La cracmolle approuva d’un signe de tête le lancement de Cait. Elle se mit alors à jouer la rythmique à la guitare puis à chanter. Elle économisait sa voix pour la répétition, histoire de pouvoir tout donner au moment où la musique serait diffusée. La répétition se passa plutôt bien dans l’ensemble, Ems avait la désagréable impression de ne pas être parfaite mais elle comptait bien se rattraper au moment de la diffusion. Tout cela avait un sens, ce n’était plus que de la musique, c’était le lancement d’un mouvement, l’espoir d’une révolte de masse… Elle voulait y croire tout comme ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 619
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Mar 21 Mai - 15:33

~ Résistance ~
Dimanche 6 juillet 2014
Caitlyn L. Twain && Emily Anthon && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes
Ils s'étaient retrouvés déjà un paquet de fois, ici, prêts à mettre en place leur plan. Les chansons étaient prêtes, ils avaient tout préparé pour le grand jour, et maintenant, ils attendaient, fébriles, le moment fatidique. Ric' n'avait aucun doute sur l'état nerveux dans lequel ses camarades se trouvaient. Pour sa part, il avait beau avoir l'air serein, ce n'était qu'une façade. Assis sur le perron, il fumait une énième clope, fixant sans vraiment le voir le parc devant lui.

Enola avait reparu, et s'il avait été plus que soulagé de la revoir, même en sale état, il était indéniablement ravi de l'avoir de nouveau près de lui. Même s'il avait dû essuyer une nouvelle crise de jalousie à cause du petit mot d'Adrianna. C'était ridicule et en même temps, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, lui non plus n'aurait pas apprécié. Cela étant, la gryff n'avait rien fait de mal, au final, il ne s'était rien passé, ils avaient juste discuté quelques minutes, et puisqu'elle était musicienne, il devait bien avouer qu'il était assez intéressé par son profil dirons-nous. Il avait remarqué les baguettes qu'elle traînait partout avec elle, et c'était un point particulièrement intéressant, puisque le groupe n'avait pas de batteur attitré et qu'ils utilisaient, pour l'heure, un sort pour jouer le rythme derrière eux. Mais ça, il ne pouvait pas l'expliquer à Caril, pas encore. Pour l'heure, elle avait besoin de repos, surtout, de se rétablir parfaitement. Et même s'il avait pensé à lui en parler, quand il avait été la voir à l'infirmerie, la réaction qu'elle avait eue quant au mot d'Adrianna l'avait légèrement refroidi. A votre avis, elle réagirait comment, quand elle apprendrait qu'il passait une bonne partie de son temps libre en compagnie de trois charmantes jeunes filles ?

Pourtant, quelque part, il aurait aimé le lui dire et savoir qu'elle pouvait être fière de ça, finalement. Fière de lui. C'était assez égoïste comme pensée, certes, mais ça n'était pas comme si on ne savait pas déjà que ça faisait partie de ses défauts, n'est-ce pas ? Le pire, c'est qu'il était persuadé qu'elle lui en voudrait aussi de ne rien lui avoir dit avant. En gros, dans tous les cas, il allait essuyer une soufflante. Au moins, il savait à quoi s'attendre...

Sa clope terminée, il était monté, prenant seulement garde à ne pas être suivi. C'était étrange que de retracer le chemin, de ce jour dans les combles où Ems était venu l'emmerder, au départ, et où ça avait fini en discussion musicale... et en deal de cigarettes aussi. Ils s'étaient revus, quelques fois, tous les deux, et puis Ric était tombé sur Casey et Caitlyn au bor du lac, un peu par hasard. Il aurait reconnu la voix de Casey entre mille, on l'entendait parfois dans les couloirs, et elle était si pure qu'il était difficile de trouver quelqu'un avec une voix semblable. Il espérait d'ailleurs simplement qu'elle ne se ferait pas griller à cause de ça après la diffusion. Et il n'avait vraiment pas été certain d'obtenir gain de cause quand il avait été les voir, mais au final, les choses s'étaient bien passées, les filles avaient accepté. Et ils avaient gagné une pianiste, dans l'histoire. Les trois filles avaient des fois distinctes : celle de la Hufflepuff s'élevait toujours plus haut, très pure, légère, cristalline ; celle de la bleue montait assez facilement dans les aigus aussi, mais sonnait de façon plus ronde peut-être, un peu plus dramatique quelque part ; quant à celle d'Emily, elle était plus rauque, et plus grave aussi, contrastant avec leurs notes haut perchées. Ca donnait un mélange détonnant, et pour sa part, il en était tout à fait satisfait.

Ils avaient répété, des semaines durant, les filles travaillant les textes sur les bases données par Emily, lui s'occupant de la musique, conjointement avec la Raven, et maintenant, ils allaienet montrer le résultat au grand jour. Ou presque, puisque personne ne verrait leurs visages. La veille, la pianiste et lui s'étaient retrouvé en plein milieu de la nuit, pour aller lancer des sorts un peu partout dans le château, donnant au moindre recoin des propriétés de haut-parleurs. Ils n'avaient rien dit, ni l'un ni l'autre, à part un « salut » au début, par politesse en quelque sorte, et un « bonne nuit » avant de se séparer. Mais ils n'avaient pas vraiment eu besoin de mots, à vrai dire. Ils savaient ce qu'ils avaient à faire, et leurs regards en disaient suffisamment longs.

La blonde arrivait devant la salle sur demande presque au même moment que lui et il esquissa un sourire comme elle venait de faire apparaître la porte devant eux.

« Après toi. »

L'un après l'autre, ils avaient rejoint Ems et Lyn déjà sur place. La cracmolle lui avait envoyé un paquet de cigarettes et il l'avait attrapé au vol, avec un nouveau sourire. Et tandis que Casey ajustait son pied de micro, il avait dupliqué le paquet, comme ils l'avaient convenu la première fois, en gardant la moitié pour lui, et rendant au passage son dû à la métisse avant de s'installer à son tour, passant la bandoulière de sa propre guitare par-dessus son épaule et l'accordant une dernière fois avant le début des hostilités.

« Tiens... »

Il avait tendu cinq clopes à Casey, quand bien même elle n'avait rien demandé, quand bien même il n'avait pas passé d'accord particulier avec elle. Il se souvenait parfaitement qu'elle lui en avait demandé une, le jour où elle avait accepté de participer. Disons que c'était sa façon à lui de la remercier d'être là, malgré la trouille évidente qu'elle ressentait : ça se voyait sur sa tête qu'elle flippait, et en même temps, son désir de participer à tout ça était tout aussi flagrant. Drôle de mélange.

« On commence ? »

Oh que oui ! Une dernière répétition ensemble, avant le grand moment. Caitlyn les avait lancé et plus rien ne semblait vouloir les arrêter. Ils ne retravaillaient pas tout, les enchaînements surtout, le début et la fin des morceaux, les quelques passages un peu plus techniques. Pour sa part, il avait ses solos tellement dans les doigts qu'il n'avait même plus réellement à y penser, ils se jouaient presque tous seuls, les notes s'égrainant sur sa guitare comme si elle était mue d'une volonté propre. Lorsqu'ils eurent repassé tous les morceaux, tous les passages un peu plus difficiles, ils s'arrêtèrent, et Ric regarda chacune de ses camarades, un sourire franc sur les lèvres. Ils étaient prêts, c'était une certitude pour lui, il voulait seulement s'assurer que toutes en étaient conscientes, mais à croiser leurs regards, le doute n'était pas réellement permis. Oui, il y avait une part de trac, chez chacun d'entre eux, mais ils attendaient tous ce moment avec autant de fébrilité, autant d'impatience même, qu'ils n'allaient clairement pas reculer maintenant.

« Prêtes pour le grand saut ? »

C'était plutôt une question rhétorique... pourtant il attendait leur aval avant de lancer le sort qui placerait l'émetteur magique sur le plafond au-dessus d'eux.

They will not force us
They will stop degrading us
They will not control us
We will be victorious
So come on !


Dernière édition par Ricardo Queiros Lopes le Ven 12 Juil - 2:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Mar 21 Mai - 16:29

~ Résistance ~
Dimanche 6 juillet 2014
Caitlyn L. Twain && Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes && Casey S. Quiggley
Je suis excitée comme une puce. Terrorisée aussi, je dois bien l'avouer : je suis morte de trouille pour plein de raisons. Parce que c'est risqué, évidemment, parce qu'à tout moment, on peut nous démasquer, nous tomber dessus et là, je ne donne vraiment pas cher de notre peau. Mais aussi parce que je ne veux pas me planter, et que j'ai le trac, clairement. Et si ça ne marchait pas ? Je sais que Lyn et Ric sont partis cette nuit tout mettre en place pour que notre son résonne dans tout le château, mais... et si ? J'ai pas dormi, assise devant le feu, les genoux relevés devant moi, à regarder les flammes danser comme si elles pouvaient vraiment m'apaiser. Je savais qu'ils étaient dehors, et que d'une certaine manière, j'aurais dû être avec eux, à arpenter le château pour tout préparer, mais... j'en étais clairement pas capable. Et Lyn l'a sans doute bien compris, parce qu'à aucun moment elle ne m'a demandé de l'accompagner. Je ne lui en veux pas, bien au contraire, mais je suis déçue de moi. J'ai l'impression de ne pas me donner à fond dans ce projet, pourtant ça n'est pas comme s'il ne me tenait pas à coeur. C'est juste que je flippe. Et sortir la nuit, risquer de me faire prendre comme ça... J'ai pas pu. Et je m'en veux. Je sais bien que Lyn me dira rien, et les autres non plus, mais moi je m'en veux. Je devrais être avec eux, et pas là à me terrer dans ma salle commune.

Un énième soupir a passé mes lèvres quand le soleil s'est levé. Je suis montée me doucher et me changer, et j'ai attendu que le couvre-feu soit levé, pour sortir dans le parc, aller marcher autour du lac. Il n'y avait personne autour de moi, alors j'ai chanté, pour moi, pas très fort quand même des fois que quelqu'un approche, les morceaux qu'on allait jouer tout à l'heure. Je les ai repassé, je sais pas combien de fois, jusqu'à ce que mon ventre me rappelle à l'ordre. A vrai dire, j'avais un peu la nausée, et pas vraiment envie de manger, mais d'une mon corps le réclamait quand même, et de deux, je savais que si je voulais assurer tout à l'heure, il allait falloir que j'aie un minimum de forces quand même. Alors je suis rentrée prendre le petit déjeuner à ma table dans la Grande Salle. Sans que je m'en rende vraiment compte, une partie de la matinée était passée, et la salle avait déjà commencé à désemplir. J'ai pas vu Doryan chez les rouges, j'ai pas non plus aperçu Raf ni Cait à la table des bleus. Ric s'est levé pour quitter les verts peu de temps après et moi, j'ai fini par aller me poser près de Kevin, même si on n'a échangé que quelques mots. Des banalités d'usage. Il avait l'air soucieux, j'ai pas voulu en rajouter. Et lui non plus, à part qu'il m'a demandé trois fois si ça allait.

« T'inquiète, je suis juste un peu stressée... Mais bon en ce moment... Normal quoi... »

C'était pas complètement un mensonge. Mais en partie quand même, et ça ne me faisait pas plaisir de mentir à Kevin. D'autant que même si on en a jamais parlé ouvertement, je crois que je sais ce qu'il cache aux autres, et il sait que j'ai compris. Et c'est pas que je lui fais pas confiance, c'est juste que moins il en sait, moins il risque d'être pris à parti si nos identités viennent à filtrer. Vaut mieux pas qu'il y soit mêlé. Alors autant mettre ça sur le compte des examens, c'est mieux pour tout le monde je crois.

J'ai grignoté vaguement, avalé un jus de fruit et trois gorgées de thé, et je me suis levée. Je lui ai fait une bise sur la joue, et je me suis sauvée. Le reste de la matinée, je l'ai passé chez les jaunes, à tenter de réviser mes cours malgré mon esprit vagabondant clairement vers le septième étage. J'ai été déjeuner un peu au dernier moment, plus pour faire acte de présence qu'autre chose, et même si on m'a fourré un petit pain dans les mains histoire que j'ai quelque chose dans l'estomac (c'était Megan ? Ou Caem ? Ou qui ? Je sais pas, j'étais ailleurs, en fait), j'ai pas avalé grand chose d'autre. D'ailleurs, je l'ai emmené avec moi, et dépioté petit à petit en montant avec une lenteur extrême les marches, comme si c'était la fin du monde qui m'attendait là-haut. C'était pas ça, mais j'avais juste tellement peur que ça ne se passe pas parfaitement... et surtout à cause de moi... Je suis arrivée presque en même temps que Ricardo, juste quelques instants avant lui, vu que j'étais en train de passer pour la troisième fois devant la porte qui se décidait donc à apparaître quand il est apparu. Un sourire de chaque côté, et la porte s'est ouverte.

« Après toi. »

J'ai hoché la tête, et je suis entrée. Emily lui a envoyé un paquet de cigarettes, que j'ai suivi du regard. C'est pas la première fois que je les vois échanger leurs clopes, j'ai pas tout compris à leur manège, mais ça a l'air d'être un accord entre eux, et je m'en mêle donc pas. Mais c'est pas la première fois non plus qu'il fait ça.

« Tiens... »

Le vert me tend toujours quelque clopes et sincèrement, même si je devrais peut-être pas les accepter, j'ai trop envie d'en griller une de temps en temps pour refuser. Je fume pas souvent, juste une cigarette parfois quand je vais me balader près du lac. Ca donne quoi, deux ou trois par semaine, peut-être, mais je les savoure, clairement. Je sais pas d'où ils les sortent, tous les deux, mais je crois que j'ai pas envie de savoir. Ce que je sais, c'est que là, je suis aussi prête que je le peux, nerveuse, évidemment, mais je n'attends plus qu'une chose...

« On commence ? »

Ca. Qu'on s'y mette, tous, que la musique résonne dans cette pièce. On est partis pour une dernière répétition, et j'entends bien que les autres s'économisent pour le grand moment, mais moi je sais pas faire ça. Je suis à fond dès les premières notes, et je le serai jusqu'au moment où on sortira d'ici, je crois. Je suis super fébrile à chaque fois que je mets le pied ici, et en même temps, je crois que je ne me suis jamais sentie aussi à ma place ailleurs dans le château que je ne le suis ici. On a fait le tour de tous les morceaux, un par un, passage tordu sur passage tordu, les ouvertures et les clôtures aussi, pour travailler une dernière fois les enchaînements. Et voilà. C'est le moment, le vrai.

« Prêtes pour le grand saut ? »

Plus que jamais. Dans mes yeux, il y a cette lumière que j'ai crue perdue depuis tellement longtemps, et rien que pour ça, les gars, je vous serai reconnaissante à vie, vous pouvez en être sûrs. Je vous aime tous, j'aime ce qu'on fait, la musique, et cette révolte qui commence à gronder et dont on se fait les porte-paroles. Jamais j'oublierai tout ça, et vous aurez toujours une place toute particulière dans mon coeur. Même si je l'ai jamais dit.

Love is our resistance


Dernière édition par Casey S. Quiggley le Jeu 11 Juil - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 7050
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Dim 26 Mai - 14:35



Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn
« Résistance. »


Dimanche 06.07.2014

La musique détend, clairement. Enfin, si tel est le but, bien sûr. La musique, jouée ou même écoutée seule a des propriétés magiques que la magie même de possède pas, et peut transmettre des émotions sans doute mieux que quoi que ce soit d'autre. Elle permet de faire abstraction de tout, vraiment, et sans la musique, le monde ne serait sans doute pas du tout semblable à ce qu'il est avec. Les gens ne se rendent pas compte, pour la plupart, du nombre de choses qui passent par la musique, et que l'homme ne parviendrait sans doute pas à exprimer autrement qu'en plaçant des notes sur une portée et en les jouant grâce à un instrument. Le plus simple étant bien sûr la voix humaine, grâce aux cordes vocales innées à chacun, et les autres étant des prolongements des corps de ceux qui en jouent. Chanceux sont ceux qui connaissent son pouvoir et qui savent l'apprécier. Chanceux sont ceux qui ont pu suivre des cours de musique afin de mieux la comprendre, l'embrasser, encore, bien que la musique est pour beaucoup quelque chose d'agréable, et même si tout genre de musique ne convient pas à tout le monde, on trouve toujours sa musique, tout comme on trouve son âme sœur, tout comme on se trouve soi-même, aussi. En jouant cette longue valse de Chopin, qu'elle avait travaillée comme un de ses derniers morceaux l'année de ses treize ans, avant de venir à Poudlard, Caitlyn se laissait véritablement porter par cette musique qui s'échappait du synthé devant elle, sur lequel dansaient légèrement et agilement ses doigts. Elle fermait les yeux quand le mouvement s'emballait, puis les rouvrait et les refermait, suivant les humeurs que la valse lui donnait. Elle oublia tout, l'espace de cet instant pendant lequel elle jouait, tout ce qui se passait autour d'elle, pour ne revoir dans sa tête que les années de son enfance, les joies qu'elle partageait avec ses amis et sa famille, les tristesses aussi, un peu, mais surtout la sérénité dont elle pouvait parfois bénéficier, ainsi que cette impression de sûreté qu'elle avait, sans même le réaliser puisque ne connaissant pas véritablement le danger. Bien sûr, il y avait Cassie Lorence, et elle était toujours là, comme décidée à lui pourrir la vie, mais en somme, elle regrettait son enfance, qui restait quand même une période de sa vie qu'elle avait beaucoup appréciée.

Avec Poudlard, tout avait changé. Et ce d'autant plus ces deux dernières années. Elle ne voyait plus son frère, sa famille, ses amis moldus, elle était seule. Elle savait se gérer seule, là n'était pas le problème, et elle savait qu'elle n'avait pas formellement besoin de sa famille, qu'elle pouvait très bien s'en détacher, qu'elle était autonome et débrouillarde. Mais elle ne s'était aucunement attendue à devoir passer deux ans en complète isolation du monde dans lequel elle avait vécu les treize premières années de sa vie. Et si ce n'était que ça ! Non, ce qu'ils vivaient tous depuis deux ans dans ce château, c'était tout simplement pas humain. Et si elle s'était plus ou moins retenue de tenter quoi que ce soit de trop risqué et surtout de trop irréfléchi pendant la première année et même plus, bien qu'on ne puisse pas dire qu'elle se soit tue quand injustice il y avait ni qu'elle soit passée inaperçue aux yeux des fous qui ne rêvaient que de sang et de violences - oui, elle avait souffert, elle pouvait l'affirmer - maintenant, ou plutôt depuis début mai, c'était tout autre chose. Elle ne pouvait pas continuer comme ça, à assister passivement aux atrocités auxquelles elle avait le droit quotidiennement, ainsi que tous les jeunes sorciers. Il fallait faire quelque chose. Quelque chose de construit et de constructif, quelque chose qui n'était pas nécessairement voué à un échec immédiat, quelque chose qui n'était pas irréfléchi et idiot. Tout le monde avait peur, dans cette école, et tout le monde ne voulait qu'une chose : que ça s'arrête. Enfin, tout le monde... elle savait bien que si vraiment tout le monde voulait que ça s'arrête, cela aurait arrêté depuis longtemps, donc non, il n'y avait pas que des victimes parmi les élèves, c'était clair. Mais beaucoup pensaient comme elle, et quelques uns entreprenaient leurs propres petites démarches qui n'avaient comme résultat que celui de se faire torturer un bon coup et de dissuader les autres, de leur faire encore plus peur. Oui, la peur, c'était ça qui tenait le régime des Supérieurs en place, c'était grâce à elle qu'ils se maintenaient au pouvoir, et ils se maintiendraient longtemps encore si il n'y avait pas un mouvement, un véritable mouvement, mis en place. Les actions d'individuels ne suffisaient pas, c'était comme les actions désespérées et désorganisées, instinctives, d'une proie qui sait qu'elle va mourir dans les crocs de son prédateur. Mais si quelque chose d'imposant naissait, si une véritable vague se dressait ensemble, solidaire, contre les Supérieurs, alors et alors seulement il y aurait un espoir.

La musique pouvait faire quelque chose. La musique pouvait avoir un effet. Elle pouvait rassembler les gens, les motiver, leur faire voire les choses en face, leur donner du courage. La musique, c'était une arme puissante. Au début du mois de mai, un groupe était né. Un groupe de musique. Ils n'avaient même pas encore véritable nom, et des instruments manquaient, mais un groupe de musique était là, composé de musiciens qui avaient un but en tête, et qui étaient déterminés à essayer, car qui n'essaye rien n'a rien. Ils ne se faisaient pas d'illusions, c'était extrêmement risqué, peut-être même le payeraient-ils de leur vie si on venait à les découvrir. Mais cela valait la peine, car même si eux ne réussissaient pas, s'ils ne seraient pas là pour voir l'évolution et la fin de ce qu'ils initiaient, ils l'auraient au moins initié. Pour le coup, ce n'était pas juste un cri lancé dans le vide, de manière irréfléchie. Bien sûr, ils ne pouvaient pas du tout prévoir la réaction des autres par rapport à ce qu'ils faisaient, mais en soi, il y avait des chances non-négligeables que ce soit la goutte qui fait déborder le verre, et qu'une fois qu'ils découvriraient au grand jour ce qu'ils voulaient, qu'ils auraient fait le premier pas, il y avait vraiment des chances qu'on les suive. Ils osaient le faire en premier, et d'autres suivraient. Ils seraient peut-être l'impulsion qui donnerait le top départ. Et ça valait la peine d'essayer. Now was the time. Dimanche six juillet deux mille quatorze. Dans l'après midi. Plus précisément, à quatorze heures pour ce qui était de leur raccord, et ensuite, une fois qu'ils jugeraient qu'ils étaient prêts, ils diffuseraient. Pour la première fois. Dans la nuit, elle était sortie et avait fait le tour du château avec Ric à ses côtés, à transformer chaque coin en un haut-parleur, pour tout bien préparer, en prenant soin à protéger ces sorts d'être détruits par une baguette étrangère. Ricardo, c'était un mec bizarre, elle ne savait pas trop quoi penser de lui, elle ne le connaissait pas vraiment au final, mais sans qu'elle comprenne pourquoi, elle se sentait proche de lui, elle n'avait pas besoin de parler trop en sa présence, comme si elle le comprenait alors qu'elle ne savait rien de lui, rien de personnel du moins. C'était vraiment étrange comme relation, mais elle l'aimait bien, ça c'était sûr, et elle les aimait tous les trois, d'ailleurs. Elle lui était reconnaissante de leur avoir parlé de son projet avec Emily, à Casey et elle, en ce jour de mai. Casey elle l'aimait beaucoup aussi, elle avait trois ans de plus qu'elle mais pourtant elle semblait tellement fragile, tellement meurtrie, tellement brisée, et pourtant tellement vivante, et tellement différente... oui, elle l'appréciait beaucoup, d'une manière bizarre... peut-être un peu comme une sœur, une sœur cadette mais qui quand même protège son aînée autrement qu'une amie ne le ferait. Et puis, il y avait Emily, qu'elle ne connaissait pas du tout auparavant, même si évidemment elle avait eu l'occasion de la croiser, la voir, dans les couloirs, des fois, et ça devait être réciproque. Comme tout le monde, ils se connaissaient sans doute de vue, mais elle ignorait tout d'elle avant d'intégrer le groupe, du fait qu'elle soit cracmolle jusqu'à son prénom. Mais c'était une fille bien, elles avaient fait connaissance et s'étaient tout de suite bien entendu. Au final, elles n'avaient qu'un an de différence, et Caitlyn était quelqu'un de très ouvert, social, et apparemment Emily aussi car elles n'avaient eu aucun problème à devenir amies. La musique les avait rassemblés tous quatre, différents en tous points. Et maintenant, ils allaient essayer de rassembler les autres.

C'était le grand jour, le jour J, et tout le monde était stressé. Caitlyn savait se détendre, savait s'obliger à faire autre chose, à occuper son esprit. Elle était arrivée très en avance, effet de la pression, mais n'était pas restée inactive à se ronger les ongles ou à arpenter la pièce de long en large comme un lion en cage. Et puis, les autres étaient arrivés à tour de rôle. Emily la première, qui la complimenta et la remercia d'avoir installé la salle, en réponse à quoi Caitlyn sourit. Puis, simultanément, Casey et Ricardo. Le Serpy et la Cracmolle procédèrent à leur habituel trafic de clopes qui la faisait toujours sourire - encore une preuve de désobéissance, contre laquelle les Supérieurs ne pourraient vraiment rien, car ce genre de marché noir, il y en avait de partout dans le château. Les yeux de la Raven rencontrèrent alors ceux de la jeune fille blonde à la peau claire qu'était Casey, pour y trouver cette appréhension à laquelle elle s'attendait. Casey avait vraiment peur, ce n'était pas le trac de mal jouer, c'était une peur des conséquences, bien plus marquée que celle que pouvaient ressentir les autres membres du groupe. Elle lui sourit en la regardant s'approcher. Elle savait qu'au delà de cette peur, il y avait une sorte d'excitation, de vie, qui bien que cachée et réprimée, était la véritable nature de la Huffle. Caitlyn sentait que le groupe aidait Casey à se retrouver elle-même, et qu'elle les remerciait à sa manière, en se donnant de son mieux. Elle savait aussi qu'il ne fallait pas non plus y aller trop fort, et ce qu'elle faisait là était déjà énorme. Comme d'un commun accord, Ricardo et elle n'avaient pas demandé à la jeune femme de venir avec eux la nuit pour préparer les enceintes. Caitlyn ne craignait sans doute pas moins que tout le monde de se faire capturer par les Supérieurs, mais elle supportait mieux cette sorte de pression. Bien sûr, ce n'était rien en comparaison avec Ric', qui ne laissait vraiment rien paraître, mais elle savait garder son sang froid, et même si son regard avait plusieurs fois trahi cette inquiétude sourde qu'elle ressentait, pendant cette nuit, lorsqu'ils entendaient des bruits, elle n'avait pas émis un seul son ni fait un seul geste incontrôlés. Au fond, elle n'était pas sûre que tout le monde sache garder son calme comme elle. En tout cas, Casey n'était pas encore prête pour ça. Elle en avait déjà tellement fait, Caitlyn n'arrivait même pas à s'imaginer comment ça devait être dur pour elle, car elle voyait bien qu'en plus de se battre contre les Supérieurs, elle se battait contre elle-même.

Enfin, les deux nouveaux arrivants rejoignirent leurs places. La dernière répétition pouvait commencer. Enfin, ce n'était pas vraiment une répétition, plutôt un raccord, histoire de repasser une dernière fois les transitions, les parties difficiles, les solos instrumentaux - surtout celui de Ric', mais Lyn aussi en avait un au piano -, d'échauffer les voix... Ils avaient décidé qu'aucun solo vocal ne serait fait, c'était bien trop risqué, car on pourrait reconnaître les chanteuses au son de leur voix. Même deux voix étaient faciles à distinguer, et elles chantaient donc toutes les trois, Caitlyn restant assez en retrait car devant de toute manière se concentrer sur les touches de son synthé. Il ne fallait pas prendre trop longtemps à répéter, car au final cela ne faisait qu'accentuer la boule qu'ils avaient tous au ventre, même si dans le même temps grandissait aussi leur excitation et leur détermination.

« Prêtes pour le grand saut ? »

Il ne restait qu'un dernier sort à jeter en direction du plafond pour en faire un émetteur et le relier aux récepteurs disposés dans tous les coins du château. Elle se contenta de regarder les autres sans rien dire, ses yeux disaient tout à sa place. OUI !

Elle plaqua son premier accord, puis sa main droite accompagna la guitare de Emily, avant que la percussion ne se rajoute sous le sort de la baguette de Ricardo, qui fit ensuite une gamme à la guitare pour finir dans les aigus, en solo. Et finalement, les voix des trois chanteuses se firent entendre, l'une se perchant, cristaline, dans les aigus, l'autre, bien plus puissante et au timbre particulier, avait le thème, et la troisième entre les deux, plus ronde, plus posée, mais très expressive.

So stand up cause we're gonna fight
Don't hesitate to reach the light
They're not gonna have our hearts
They're not gonna have our souls
No matter how hard they pretend
We won't let go, it's not the end

© by Eli

Ils enchaînèrent, l'un après l'autre, leurs trois morceaux, qui traitaient tous du même thème, dans le même but, celui de lancer un appel et de le faire entendre. De se faire entendre. Caitlyn aurait bien voulu voir de l'extérieur les réactions des autres. Elle devrait se contenter de ce qu'ils lui diraient lorsqu'elle en parlerait avec eux, bien qu'ils supposeraient naturellement qu'elle y ait assisté tout comme eux. Mais ça n'était pas le cas. Et quand leur dernier morceau arriva à sa fin, quand le dernier accord arrêta de résonner, quand la dernière corde arrêta de vibrer, ils se regardèrent en souriant, avant de lever le sort lancé au plafond, et se serrer tour à tour dans leurs bras. Ils avaient fini, réussi, tenu jusqu'au bout ! Caitlyn en pleurait de rire et ne cessait de secouer la tête, se trouvant vraiment très idiote de pleurer pour ça, mais c'étaient ses nerfs qui lâchaient enfin, et il fallait dire que ce n'était bien mérité. Ils avaient prévu de rester un peu dans la salle, de ne pas sortir tout de suite, et surtout, de ne pas sortir tous ensemble. Deux par deux, en fait. Caitlyn avec Casey, et Emily avec Ric, pour être plus précis. Mais d'abord, ils boiraient quelques verres de jus d'orange et mangeraient un peu histoire d'être sûrs de tenir le coup ; car Lyn en tout cas sentait son ventre se manifester, et pas qu'un peu.

« C'était vraiment génial ! »

dit-elle, s'essuyant maladroitement les yeux du revers de ses mains.

« Bravo à tous ! Et merci, merci ! »

Ouais, c'était vraiment con d'en faire autant, elle en était bien consciente. Mais elle pouvait pas se retenir. Après tout, elle était la plus jeune du groupe, du haut de ses dix-sept ans, et quelque part, elle aimait bien rester la plus gamine quand ça s'y prêtait, et là, vraiment, c'était un moment adapté. Elle était la plus spontanée, la plus encline à rire, à faire des blagues, et cela même si elle savait aussi garder son sérieux, mais avec eux, pourquoi se retenir ? Elle colla un gros bisou sur leur joue à chacun, puis se passa une main dans les cheveux, mais finit par décider qu'elle devait pencher la tête vers le bas et les secouer un grand coup pour avoir l'effet escompté, à savoir se détendre, se libérer. Elle la releva ensuite les regarda à nouveau, elle avait envie de sautiller dans tous les sens, c'était passé !

« Et maintenant, j'ai faim ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2961
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Sam 8 Juin - 12:39

La tension était indéniablement en train de monter dans la pièce. Les jeunes gens n’avaient pas envie de se mettre la pression les uns sur les autres, leur but était de s’exprimer et de profiter aussi de cet instant qui serait comme une libération. Cependant, il y avait tellement d’enjeu, de manière indirecte, derrière tout ce petit concert qu’il était impossible de rester parfaitement calme. Comme toujours dans ces moments là, Emily n’avait qu’une idée, fumer une bonne cigarette pour calmer un peu tout ça. En même temps, il fallait qu’elle se préserve, qu’elle garde toute sa voix. Voilà pourquoi elle s’était refusé à trois pousser sur ses cordes vocales pendant la répétition générale. Cela lui avait permis de se concentrer sur son jeu de guitare. Après tout, elle le savait bien, c’était là où elle péchait le plus. Si elle s’était entraînée sans interruption, si elle avait suivi tous les conseils de Ricardo à la lettre, elle manquait encore d’expérience et de fait, cela se sentait dès qu’elle était un peu sous pression. Mais cette fois, elle refusait l’erreur, il était hors de question qu’elle se cache derrière son statut de plus ou moins débutante pour se permettre de faire des notes de travers. D’autant que ce n’était pas comme si elle venait de tout apprendre. Alors pendant la répétition, la jeune femme s’était appliquée et elle constata avec bonheur que oui, elle pouvait y arriver, que Ric’ avait vraiment fait du bon boulot de prof et qu’ils étaient capables de tout défoncer. Emily était fière de ses partenaires et elle avait une pleine confiance en eux. Chacun maîtrisait son domaine, les filles étaient à fond, passionnées et quand leurs voix se mêlaient cela donnait quelque chose d’assez jouissif. Oui, la cracmolle était folle de joie et elle n’attendait désormais que le moment fatidique. Elle savait que cela représentait un grand saut mais aussi, qu’après cela, sa vie dans le Château serait forcément différente. Si elle n’allait pas changer de comportement du tout au tout car cela éveillerait immédiatement les soupçons, elle allait devoir faire attention. La casse-cou de service aurait plutôt intérêt à faire gaffe si elle ne voulait pas finir dans les cachots et entraîner sa bande avec elle. Etre sur ses gardes et surtout, ne pas prendre de risques inutiles… Ce serait sans doute délicat pour Ems qui avait l’habitude de défendre la veuve et l’orphelin et de foutre toujours dans des situations problématiques… Elle y arriverait pour eux. Mais surtout, désormais elle avait un but, leur combat prenait forme et elle n’avait pas envie de sacrifier la lutte à cause d’un manque de contrôle d’elle-même. Ce groupe allait devenir un symbole, elle n’en doutait pas une seule seconde. Alors quand la petite répétition s’arrêta et que Ricardo demanda aux demoiselles si elles étaient prêtes, Emily prit une grande inspiration puis se tourna vers son camarade. Elle lui adressa alors un petit signe de tête, le sourire aux lèvres. Cette fois elle était prête à tout. Elle posa alors son regard tour à tour sur Casey et sur Caitlyn, leur adressant un sourire complice et déterminé. Elles allaient y arriver, surtout portées par Ricardo, la demoiselle n’en doutait pas une seule ce seconde. Elle comptait bien sur le fait que le 6 juillet 2014 reste gravé dans la mémoire de tous les petits habitants de Poudlard.

Show must go on !

Les premières notes se mirent à résonner et Emily ferma les yeux. Alors qu’ils commençaient à peine à jouer elle imaginait la tête de ceux qui écoutaient, de ceux qui se demandaient ce qui pouvait bien se passer. Elle pensa à Cameron, elle sourit. Elle fit l’air ébahi de son frère, son froncement de sourcil et sa petite tête de lèche-bottes allant voir les Supérieurs pour se proposer pour traquer ses fichus rebelles. Elle vit la tête de ceux qui leur pourrissaient la vie en permanence, de ceux qui les traitaient comme des sous-hommes et pour elle, toutes ces chansons étaient comme un doigt d’honneur très significatif. Vulgaire ? Emily était comme ça, loin de la jeune fille douce, féminine et calme mais elle s’en fichait. Quand sa voix s’éleva accompagnée de celles de Casey et de Caitlyn, elle eut enfin l’impression de s’exprimer pleinement. Elle pesait chaque mot qu’elle prononçait, y mettant toute la signification qu’ils méritaient. Elle se concentrait sur chaque détail et y mettait toute son énergie. En même temps, c’était presque facile. Ricardo, Caitlyn et Casey étaient là et grâce à ça, elle se sentait portée. Il y avait une énergie dingue qui circulait entre eux, une complicité sans doute due à leur envie de se battre ensemble et de faire de leur mieux à leur échelle. C’était leur défi, c’était leur objectif et ils comptaient bien l’atteindre. Ems se lâcha sur les paroles, elle pensait chaque mot qu’elle prononçait. Elle se sentait vibrer de l’intérieur, elle était habitée par la musique, cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas ressenti cela.

So stand up cause we're gonna fight
Don't hesitate to reach the light
They're not gonna have our hearts
They're not gonna have our souls
No matter how hard they pretend
We won't let go, it's not the end

© by Eli

Leur petit répertoire s’enchaînait. Ils étaient encore un groupe naissant, ils n’avaient bien sûr pas un nombre incalculable de chansons à leur actif mais ce n’était pas vraiment important. Après tout, ce qui comptait, c’était que le message passe. Alors bien sûr, à titre personnel Emily voyait aussi ce concert comme une renaissance. Elle se retrouvait elle-même, en jouant de la musique, c’était comme si elle recollait les morceaux de sa propre personne, comme si elle se rendait compte qu’elle était effectivement bel et bien vivante et qu’elle avait encore la force d’avancer. Tout cela était important à ses yeux. Au fur et à mesure des notes, sa respiration lui semblait être plus vrai, les battements de son cœur paraissaient plus déterminés, comme si son corps redémarrait après des mois et des mois de coma. Alors, quand la musique s’arrêta, Emily resta immobile quelques instants. Le temps était passé si vite et pourtant, elle avait profité de chaque petit morceau de ce concert. Mais alors que tout s’arrêtait, elle eut besoin de reprendre son souffle, de quelques secondes pur se recentrer, pour comprendre ce qui venait d’arriver. Elle fut ramenée à la réalité par Cait’ qui vint la prendre dans ses bras et Ems lui adressa alors un sourire. Elle avait posé soigneusement sa guitare et elle regarda autour d’elle, reprenant contact avec la réalité. L’enthousiasme de la Serdaigle, ses larmes de joie la touchèrent mais bizarrement, la cracmolle avait toujours l’impression d’être dans une autre dimension. Elle se sortit alors une cigarette qu’elle alluma. Elle n’en pouvait plus là, elle en avait vraiment besoin. Après la première bouffée elle prit enfin la parole.

« La petite a raison, merci à tous, vous avez géré ! »

La petite c’était Cait’. Elles n’avaient pas beaucoup d’écart, un an, mais Emily aimait bien la taquiner sur son statut de cadette. Et alors qu’elle s’agitait dans tous les sens, qu’elle embrassait chaque membre du groupe, la jeune femme trouvait que ce surnom lui allait très bien, d’autant qu’il n’y avait rien de méchant là-dedans. Elle se mit d’ailleurs à rire quand Cait’ parla de son estomac. Pour le coup, Ems avait complètement oublié le sien. Elle finirait par avoir faim, cela ne faisait aucun doute mais il fallait dans un premier temps qu’elle redescende de son petit nuage, qu’elle reprenne contact avec la réalité. Elle s’approcha alors de Ricardo, un petit sourire en coin. Elle alla lui glisser quelques mots.


« Merci, je suis vraiment ravie d’avoir croisé ta route. Comme quoi, ça a du bon de venir faire chier les gens ! »


Il était vrai que leur première rencontre avait été plutôt atypique, Ems avait été la chieuse de service qui venait déranger un pauvre bougre qui cherchait juste un petit moment de paix. Mais au final, cela n’avait pas que des mauvais côtés, bien au contraire puisqu’ils étaient là aujourd’hui. Emily alla ensuite poser une tape sur l’épaule de Casey, lui souriant avec affection. Elle qui craignait de chanter avec eux avait été géniale, elle pouvait être fière d’elle. Emily, tirant toujours sur sa cigarette, se retourna finalement vers Caitlyn, ayant finalement remis les pieds sur terre et retrouvant sa bonne humeur habituelle.

« Bon alors la pile électrique, tu nous sers à manger ? »

Pile électrique… C’était clairement la pitié qui se foutait de la charité mais bon, ce n’était pas comme si Emily était toujours très objective et puis, un peu d’humour ça n’a jamais tué personne !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 619
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Ven 12 Juil - 2:02

~ Résistance ~
Dimanche 6 juillet 2014
Caitlyn L. Twain && Emily Anthon && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes
La musique, c'est Sean qui l'y avait initié. S'il le voyait ! Il était sûr qu'il le tuerait. Et à vrai dire, ça le faisait sourire. Sale gosse. Avec l'irlandais, ça avait toujours été comme chien et chat, mais ça n'empêchait qu'ils restaient inséparables. Ils ne se comprendraient jamais sur la question du sang, c'était indéniable. Mais il refusait de laisser des divergences d'opinion le priver de ce qui se rapprochait le plus d'une famille à ses yeux. Depuis son arrivée à Poudlard, le blond avait toujours été là pour lui, il n'avait absolument pas l'intention de voir ça changer. Ni maintenant, ni jamais. Même s'il s'élevait à sa manière contre les petits copains de son « frère ». D'autant que son ami n'avait jamais vraiment levé sa baguette contre les autres. Il n'était pas le type le plus calme du monde, mais il n'était pas non plus si violent. Un peu borné, certes, mais il ne pouvait pas vraiment lui jeter la pierre. Et il espérait que quand les choses changeraient, son ami comprendrait son erreur. Il n'imaginait pas encore qu'il allait devoir faire face à des révélations qui allaient sans doute ébranler ses convictions dans assez peu de temps...

D'ici là, lui, il prenait sa guitare, à défaut de prendre littéralement les armes. Il laissait ça à Killian et à ses petits copains essentiellement rouges qui avaient, il faut bien l'avouer, tendance à un peu trop l'ouvrir et à se faire torturer pour la peine. Mais à vrai dire, il comprenait mieux leur façon de faire que l'inaction totale ou la collaboration, quoi qu'il en laisse paraître auprès des autres. Les risques, il les connaissait, sa petite amie venait de rentrer des cachots après deux mois d'absence, dans un état assez déplorable. Et il en avait vu d'autres disparaître, purement et simplement. Avec  ça, il serait peut-être le prochain sur la liste... Mais et après ? Rester là à ne rien faire, attendre que ça passe... Non, il en avait marre. Peut-être justement parce qu'Eno y était passée, par les cachots. Sans doute que ça jouait pas mal. En tous les cas, il était fier de ce qu'ils faisaient, et il était tout à fait prêt à en assumer les conséquences. Lui plutôt que les filles d'ailleurs. Et il pensait particulièrement à Casey, qui avait l'air si fragile, et à Ems, qui ne pourrait pas se défendre, d'ailleurs. Parce qu'il se dégageait autre chose de Caitlyn et qu'il pensait bien qu'elle avait d'autres ressources et qu'elle ne se laisserait pas faire. Ce qui ne voulait pas dire non plus qu'il la laisserait mourir sans rien faire, bien au contraire. Simplement qu'il prioriserait en fonction de ceux qui avaient le plus besoin...

Et quelque part, il imaginait assez la bleue faire de même. C'était assez étrange la façon dont ils se comportaient l'un vis-à-vis de l'autre, et sans doute que pour des personnes extérieures, on ne verrait guère de lien entre eux. Pourtant... Pourtant ce qui les unissait, tous les quatre, c'était quelque chose de tellement fort. Eno détesterait ça, sans doute, savoir qu'il partageait quelque chose d'aussi spécial avec d'autres filles. Mais il n'était pas prêt à y renoncer, malgré tout l'amour qu'il avait pour la métisse. Et il estimait qu'elle pouvait comprendre, ou au moins qu'elle devait pouvoir le faire. Elle avait les mêmes idées révolutionnaires qu'eux quatre, elle savait à quel point ça pouvait tenir à cœur, alors il espérait bien lui faire comprendre l'importance de tout ça, autant que l'idée que non, il n'y avait rien d'autre avec les filles. Rien qui puisse la menacer elle. Quand bien même elles étaient toutes particulièrement précieuses pour lui. Ou alors il ne s'en était pas rendu compte.

Jour J. Heure H. La tension était palpable, particulièrement chez la jaune. Il n'aurais pas imaginé ça autrement, à vrai dire, et même s'il n'en laissait trop rien paraître, chez lui aussi, la pression était montée d'un cran. L'échange de cigarettes était fait, ils étaient prêts... et il lança le sort pour leur permettre d'être entendus dans tout le château. Les yeux des filles étaient presque littéralement remplis de paillettes, il y brillait une flamme qu'il n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'y voir, et ils étaient lancés à présent. Ce qu'il aimait particulièrement, c'était l'accord des trois voix si différentes des filles. C'était pour lui comme un appel à la tolérance, en quelque sorte, le mélange des genres, la preuve que ça donnait quelque chose de bon, de très bon, même, et que ça n'avait rien de déplorable comme ce qu'on voulait leur faire croire ici. Trois morceaux, c'était ce qu'ils avaient en stock. Ce n'était pas énorme, mais c'était un début, un moyen de mettre en route une machine qu'ils espéraient bien ne plus voir s'arrêter. Difficile cependant, à la fin de leur dernière composition, d'arrêter purement et simplement. Le sort avait été levé, et sur la batterie, et sur le « micro » du plafond. Ric n'avait pas retiré sa guitare pour autant, légèrement embarrassé par les embrassades des filles. Les contacts physiques, à part avec quelques personnes particulières, ça n'avait jamais été vraiment son truc.

« C'était vraiment génial ! »

Pour ça, il était particulièrement d'accord. Et d'ailleurs, même si c'était censé être terminé, ses doigts couraient encore sur le manche de sa guitare.

« Bravo à tous ! Et merci, merci ! »

Un sourire. Ca n'était pas lui qu'il fallait remercier. C'était Emily. C'était elle qui avait lancé l'idée, initié le truc. Il était fier de ce qu'ils avaient fait, oui, clairement, mais non, il n'en prendrait pas les honneurs. Oui, il avait été chercher les deux blondes, mais non, ça ne valait pas vraiment ces remerciements.

« Remercie Ems, surtout. C'est son idée à la base.
- La petite a raison, merci à tous, vous avez géré ! »

Un sourire, rien de plus. Mais ça ne voulait pas dire qu'il en pensait moins. Peut-être que les larmes étaient de trop, mais à vrai dire, ça lui plaisait. Pas de les voir pleurer – oui les parce qu'il fallait croire que c'était un minimum communicatif, Casey s'y mettait aussi – mais le fait qu'elles prennent ça avec autant de cœur. La grosse bise sur sa joue le laissa stoïque un instant, il ne savait jamais trop comment réagir dans ces cas-là, mais quand la bleue reprit la parole, un nouveau sourire fleurit sur ses lèvres.

« Et maintenant, j'ai faim ! »

L'heure du casse-croûte donc ? Soit. Enfin lui, il n'avait pas vraiment faim. Par contre... il ne serait pas contre l'idée de s'en griller une. Un regard interrogateur vers Casey et Ems, et il s'écarta de la partie 'buffet' pour aller allumer une clope plus loin. Ce que la métisse aussi avait fait, d'ailleurs, sans passer par la case 'plus loin'.

« Merci, je suis vraiment ravie d’avoir croisé ta route. Comme quoi, ça a du bon de venir faire chier les gens ! »

Un sourire, une nouvelle taffe. Non il n'avait rien à redire. Elle avait raison sur ce coup-là, mais ça ne marchait pas toujours comme ça. Comme en souvenir de leur première rencontre, il lui souffla volontairement sa fumée dans la tronche, mais n'ajouta rien de plus. Il n'avait jamais vraiment été du genre bavard. Les filles, en revanche, avaient davantage l'habitude de s'exprimer, il leur laissait volontiers la place.

« Bon alors la pile électrique, tu nous sers à manger ? »

Pour ça, il les laissa clairement faire. La faim était loin de le tirailler, et à vrai dire, lui non plus n'était pas redescendu sur terre. La preuve, sa guitare était toujours en bandouillère, et après avoir coincé sa cigarette entre ses lèvres, il avait recommencé à jouer un peu, dans son coin. Juste le temps de faire redescendre la pression, et l'adrénaline surtout...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Ven 12 Juil - 17:20

~ Résistance ~
Dimanche 6 juillet 2014
Caitlyn L. Twain && Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes && Casey S. Quiggley
Je suis pas sereine, évidemment. Là où d'habitude, chanter me détend, là je sens bien que je suis particulièrement sur les nerfs. Mais c'est de la bonne nervosité, j'en suis persuadée, et même si mes doigts se nouent et se dénouent, je garde le sourire. Je crois que je ne me suis pas sentie aussi vivante depuis... trop longtemps. Alors oui, je flippe, mais je ne renoncerai pour rien au monde. Je ne pensais pas que mon petit brin de voix pourrait un jour me mener à quelque chose, et certainement pas à ça. J'aime chanter, et je sais que je chante juste, ce n'est pas le propos. Mais de là à imaginer à ce que ça serve à quelque chose... Quelque chose d'autre que me faire passer pour une folle, s'entend. J'en étais bien loin. Pourtant aujourd'hui, je touche ça du bout des doigts et ça me plaît terriblement.

Ca me donne l'impression de servir à quelque chose. De ne pas être que la foldingue reniée par ses parents. C'est peut-être pas le but ultime de ma vie, mais... ça lui donne un sens, oui. J'ai jamais été suicidaire, parce qu'à la base, j'aime trop la vie pour ça, et j'ai trop peur de la douleur et de la mort aussi, mais je dois bien avouer qu'après les cachots, après avoir été foutue dehors par mes parents, je me suis posée la question : à quoi ça sert de continuer ? J'y ai pensé, plusieurs fois. Et je l'ai jamais fait. Par peur, oui, mais pas que. Pour les autres aussi. Même si mon père ne veut plus entendre parler de moi, même si ma mère n'a rien fait pour me retenir, il y a des gens qui comptent pour moi et pour qui je crois que je compte un peu aussi. Bon à l'époque, je n'en avais pas quarante mille. Il ne m'en restait pas beaucoup, mais lui, il a toujours été là. Doryan. Abby et Aileen avaient disparu de mon entourage, je ne m'étais pas encore rapprochée de Billy, Riley, ou Rafael, et même si Kevin et moi on se connaît depuis notre arrivée ici, on n'était pas si proches. Le groupe n'existait pas et je n'avais pas de lien avec Ems, Ric ou Lyn. Quand j'hésitais, quand je me demandais franchement si je ne devais pas abandonner et juste partir, je pensais à lui. Je me disais que si la situation avait été inversée... J'aurais été dévastée, et je voulais pas lui faire subir ça. J'imaginais pas encore qu'aujourd'hui, ces pensées-là allaient me sembler particulièrement étranges, trop proches des événements réels.

J'ai peur, c'est vrai. Mais je veux garder espoir, et je veux en donner aussi. Ca, c'est notre façon de le faire, et j'espère de tout cœur que ça va marcher. Ce qu'il se passe ici doit cesser, on est nombreux à le penser. Pas tous, parce qu'il y a toujours eu des pro-Sup et il y en aura toujours, mais la majorité de l'école, finalement, ne supporte pas l'enfermement, le régime de terreur, la discrimination et la torture. Alors oui, on va se battre, pour sortir de là, à notre manière. Moi je ne crois pas que je pourrai prendre les armes. Je devrais pourtant savoir me défendre, mais foncer dans le tas, non, ça je ne sais pas faire... Et seule, je sais que je n'y arriverai pas. Mais je ne suis pas seule. Il y a mes trois camarades et même si je ne les connaissais pas avant le mois de mai ou presque, je crois qu'il se passe quelque chose entre nous. C'est assez indescriptible, incompréhensible pour moi. Je sais que Lyn a toute mon affection, et je pense qu'elle s'en est rendu compte, mais je sais aussi qu'elle est avec Elias, alors je ne dis rien. Et je crois que les deux autres me voient comme la petite chose fragile que j'ai tendance à être. Quelque part ils ont raison, je suis devenue cette chose, mais je n'aime pas ça. Et être ici, c'est ma façon de le montrer, même si ça n'est clairement pas faramineux. Je crois que je ne serai plus jamais la grande gueule que j'ai pu être par le passé. Mais si je peux ne plus être complètement effacée non plus, ça sera déjà ça. Je suis donc moins proche d'Emily et de Ricardo, mais... Il y a quelque chose, c'est certain. Quelque chose que je ne sais pas expliquer. Qui fait qu'il a beau être vert, j'ai pas eu aussi peur que j'aurais pu quand il est venu nous parler. Que même s'il parle peu, est plutôt taciturne, je sens qu'il ne me fera jamais de mal, bien au contraire. Quant à Ems, c'est sans doute plus facilement descriptible comme une profonde admiration. Je suis pas sûre que sans baguette, paumée dans cet environnement particulièrement hostile, j'aurais survécu, et encore moins que j'aurais continué à me battre comme elle le fait. Cette fille est juste... exceptionnelle. Mais je crois qu'ils le sont tous, à leur manière. Mon regard passe de l'un à l'autre, et j'imagine qu'on doit y lire l'affection que je peux avoir pour eux. En tant que personnes autant que pour ce qu'ils m'apportent, qu'ils s'en rendent compte ou non. Et la trouille qui m'étreint, m'enveloppe toute entière, aussi, parce que ça m'est impossible à cacher. Je vois le regard de Caitlyn, et son sourire me réchauffe le cœur. Ric et Ems ont, comme d'habitude, procédé à leur petit trafic de clopes, et sans doute que l'envie a dû se lire dans mes prunelles violacées, parce que le vert m'en a tendues cinq. Un grand sourire a fleuri sur mon visage, et je crois que la reconnaissance dans mes yeux a suffi à le remercier.

On a répété les enchaînements, les passages les plus délicats. Et une fois qu'on s'est sentis prêts, on s'est lancés. J'ai toujours ressenti quelque chose, à chaque fois que j'ai élevé la voix pour chanter. Mais là, c'est... Au-delà de tout. Pendant le peu de temps qu'a duré notre prestation, j'ai été dans un tout autre monde. Rien n'existait que la musique qu'ils jouaient, que les notes qui s'égrenaient autour de moi, que ma voix se mêlant à celles d'Ems et de Lyn. Rien d'autre que les mots qu'on prononçait, avec nos tripes. Ils venaient du fond du cœur d'Emily, mais ils résonnaient particulièrement en moi. Je n'avais pas pris la plume pour les coucher sur papier, mais c'était comme s'ils venaient du plus profond de mon être malgré tout. Et j'espérais bien que ce que je donnais, à cet instant, en élevant ma voix avec les filles pour les clamer haut et fort, le faisait sentir.

So stand up cause we're gonna fight
Don't hesitate to reach the light
They're not gonna have our hearts
They're not gonna have our souls
No matter how hard they pretend
We won't let go, it's not the end

© by Eli

Nos trois morceaux touchaient à leur fin. Déjà ? Je n'arrivais pas à m'y faire, encore moins à me dire que c'était fait, qu'on avait réellement lancé ce truc qui me dépassait totalement. J'entendais encore la musique, je nous revoyais jouer, comme si j'avais été en dehors de mon corps tout du long. Ric continuait à jouer sur sa guitare, sans doute pas prêt à redescendre sur terre lui non plus. Moi j'essayais d'imaginer la tête des Supérieurs qui venaient d'entendre tout ça. J'essayais d'imaginer la tête de Doryan, et de Billy, et d'Abby, et de Riley, et de Raf. Je crois pas trop me planter en disant que si les rouges autour de Ricky ont été mises au courant, y a des chances pour que le grand bleu le soit aussi. Et je m'en veux un peu de ne rien avoir dit à Dodo. Caitlyn est venue me prendre dans ses bras et je me suis serrée contre elle, ravie. Elle pleurait, de façon incontrôlée, et les larmes me sont montées aux yeux aussi. J'ai laissé faire. Je m'en fous de pleurer devant eux.

« C'était vraiment génial ! »

Ca n'était rien de le dire. Et pourtant, moi, je ne parlais toujours pas. Les mots refusaient de sortir, comme si ma voix était restée dans nos morceaux.

« Bravo à tous ! Et merci, merci !
- Remercie Ems, surtout. C'est son idée à la base.
- La petite a raison, merci à tous, vous avez géré ! »

Je voudrais les remercier, moi aussi, et encore une fois, aucun sonne sort de ma bouche. Ric a beau tourner les regards vers Emily, il n'en reste pas moins que c'est lui qui est venu me trouver. Alors sans rien dire, je me suis approchée de lui, après les bises sonores de Lyn sur nos joues à tous les trois, et je suis venue poser mes lèvres juste au coin de sa bouche une seconde, tandis que la bleue partait en croisade pour nos estomacs. Moi je n'ai absolument pas faim. J'ai souri au vert qui a l'air complètement perdu, et je me suis éloignée après avoir simplement soufflé un « merci » guère audible à vrai dire. Je ne ressens rien de plus pour lui, et je sais qu'il a une copine, il n'y a aucun sous-entendu pour moi, mais je vois que ça le laisse perplexe, alors je crois que je ne renouvellerai pas. Mais c'était ma façon à moi de le remercier pour tout ça, même si au final, il ne le comprenait pas tout à fait. Emily aussi a allumé une cigarette, et j'ai fait de même auprès d'elle, après avoir lancé un sort pour que la fumée ne se dirige pas vers Lyn. Et en quelques secondes, une bouffée de nicotine dans la gorge, un verre de jus d'orange tendu par la bleue, j'étais assise en plein milieu de la salle sur demande, les genoux relevés devant moi, le regard perdu sur un point du mur devant moi.

« Merci, je suis vraiment ravie d’avoir croisé ta route. Comme quoi, ça a du bon de venir faire chier les gens ! »

J'ai frissonné. Ca dépend des gens. Ici, on ne sait pas trop sur qui on peut tomber. Mais ce jour-là, manifestement, la cracmolle était bien tombée, puisqu'il s'agissait de Ricardo. Et si ça avait été un véritable connard, un Supérieur qui en aurait profité pour la torturer à mort, hein ? Nouvelle taffe. Rien que l'idée me retourne l'estomac.

« Bon alors la pile électrique, tu nous sers à manger ?
- Pas pour moi... »

La peur revient. C'est fait, c'était génial, mais c'est passé. Et maintenant, il faudra en assumer les conséquences. Ce n'est que le début, mais déjà, je sens que les répercussions vont rapidement se faire sentir. Ils ne laisseront pas ça passer, je le sais, on en est tous conscients. Et j'ai peur, oui, terriblement peur, de ce que ça va donner. Je ne regrette pas, cela dit, je m'en serai voulu de ne pas l'avoir fait, finalement, mais c'est plus fort que moi. Et les larmes continuent à rouler sur mes joues.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 7050
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   Lun 29 Juil - 14:09



Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn
« Résistance. »


Dimanche 06.07.2014

Chacun d'eux était différent à sa manière. Ils avaient tous des manières différentes de réagir. Ricardo, c'était le solitaire taciturne par excellence. Il parlait peu, et quand il le faisait c'était d'une voix grave qui traduisait que très peu ses émotions. C'était le seul mec du groupe, aussi, pour l'instant du moins, et en tant que tel, il remplissait bien son rôle, à savoir être le moins hystérique. Ce n'était pas pour autant qu'il n'était pas enthousiaste pour ce qui concernait leur projet et la musique en général. Au contraire, c'était lui qui avait fondé le groupe avec Emily, qui y avait fait rentrer Casey et Lyn, et il jouait vraiment bien. Ce n'était pas pour rien qu'il avait la partie de première guitare électrique, et si Lyn avait bien compris, il était quelque chose comme un prof pour Ems. Cette fille avait du sang asiatique – chinois, japonais, thaï, un truc du genre – dans les veines et était un peu garçon manqué. Cracmolle, elle n'hésitait pas à dire ce qu'elle pensait, à provoquer ouvertement, à ouvrir sa grande gueule en n'importe quelles circonstances. C'était en beaucoup d'aspects une pile électrique, parfois un peu trop irréfléchie au goût des autres, mais beaucoup aimée. Sa voix avait un timbre spécial, un peu enrouée, mais s'accordait très bien avec les aigus doux de Casey. Casey, c'était la fragile par excellence. Ils l'avaient tous compris, et elle le savait, tout comme elle savait qu'ils l'avaient compris. Elle ne donnait pas l'air de leur en vouloir pour ça. Au contraire, elle semblait reconnaissante qu'ils lui donnent la possibilité de faire ça, de s'exprimer, et de sortir de cette carapace qu'elle s'était formée autour d'elle. Elle était pleine de paradoxes et de contradictions. À deux doigts de s'effondrer à chaque fois qu'elle s'approchait de trop près de n'importe quelle source de souffrance, mais il y avait en elle une flamme de résistance qui brûlait. Et on aurait dit qu'elle avait besoin d'eux, de leur soutien. Lyn était sans doute celle qui l'avait compris le mieux. C'était elle qui avait dit oui à Ric, pour elle même mais aussi pour la blonde qui, même si de trois ans son aînée, l'avait regardée, incapable de se décider. La Raven était la plus jeune du groupe, et c'était aussi la plus ouverte et la plus prompte à s'amuser. Gamine ? Peut-être l'était-elle, aux yeux des trois autres, mais elle espérait que non. Après tout, elle pouvait très bien être sérieuse si besoin, et ils le savaient. À eux quatre, ils rassemblaient trois maisons de Poudlard, il ne manquait plus qu'un Gryffi pour rassembler au sein du groupe les quatre maisons de Poudlard plus le groupe des détenus. Ils ne se doutaient pas que, pour leur prochaine prestation, Adrianna représenterait les rouges à la batterie et Matthew à la basse partagerait le groupe des détenus en moldus et cracmols, et ainsi, leur groupe serait vraiment représentatif de la tolérance et du partage interculturel. Wow, c'est beau, dit comme ça, hein ? C'est puissant, profond. Complètement différent de tout ce que Lyn avait dit. La métisse l'avait bien résumé en l'appelant la pile électrique. En effet, des larmes de joie avaient commencé à couler sur ses joues, et elle s'était mise à les remercier vivement, sautillant autour d'eux, leur collant un bisou sur la joue à chacun... Ricardo l'avait regardé bizarrement, mais elle avait éclaté de rire, et il avait fini par sourire lui aussi. Time for fun. Et time for food, aussi.

« Bon alors la pile électrique, tu nous sers à manger ? »

Remerciant intérieurement la salle sur demande, elle distribua des verres de jus d'orange, sortit des bières sur la table – qui veut se serve – puis ouvrit un paquet de biscuits et fit le tour. Ricardo soufflait justement une bouffée de fumée de cigrette au visage d'Ems qui riait. Lyn ne s'en reçut pas, et elle se souvint d'avoir vu Casey jeter un sort qu'elle ne connaissait pas : c'était sans doute pour empêcher la fumée de l'atteindre. Ric ne se servit pas, mais Ems oui. Casey avait dit qu'elle n'en voudrait pas puis était allée s'isoler au millieu de la salle. Laissant le Slyth avec la métisse, Lyn alla rejoindre la jolie blonde, comme elle l'avait déjà fait ce jour de mai, au bord du lac. Cette fois, ses genoux n'étaient pas plongés dans l'eau, mais remontés contre sa poitrine et entourés de ses bras, l'un tenant une clope et l'autre le verre de jus d'orange. Elle avait le regard au vague, et les larmes continuaient à couler de ses yeux bleus. Elle s'assit à côté d'elle, puis déposa un bisou sur sa joue gauche. Ce fut le seul contact physique qu'elle lui fit. Elle avait peur, c'était évident. Elle avait plus peur qu'eux trois réunis. Même si Lyn et sans doute Ems aussi étaient déjà descendues aux cachots, elles n'en étaient pas ressorties avec cette énorme peur qui ne quittait pas la Huffle. En murmurant, elle essaya de la distraire, de la réconforter. Elle avait le sourire aux lèvres mais ses yeux étaient sérieux, attentifs, comme à chaque fois que quelqu'un n'était pas bien. Mais ce n'était pas réellement un incident, c'était une manière de réagir à ce qui venait de se passer, tout comme Ric continuait à pianoter sur sa guitarre, une clope entre les doigts, et Ems blaguait, et Lyn sautillait avec de la bouffe plein les mains histoire de servir tout le monde. Elle se releva et aida la chanteuse à faire de même. Une dernière tournée de biscuits, histoire de finir le paquet et le jeter à la poubelle. Elle rangea les bouteilles de bière de la table. Il fallait qu'ils partent maintenant, c'était la fin. Sa main dans celle de Casey, elles rejoignirent les deux autres et elle leur proposa de sortir en premières, Casey et elle, puis elle reviendrait leur dire si c'était bon, et Ric accompagnerait la cracmolle en sécurité. Deux par deux, ce serait moins suspect. Elle se dirigea ensuite vers la porte de sortie et l'ouvrit. Elle sortit la première, suivie de Casey quand elle se fut retournée vers elle et lui eut sourit. Elle se mit à lui raconter n'importe quoi, même s'il n'y avait personne de visible pour les entendre, et elles firent quelques pas, avant qu'elle ne la laisse dans un coin où personne ne venait. Elle revint ensuite en arrière, et ouvrit la porte de la salle sur demande après être passée trois fois devant. Il n'y avait personne dans les parages, comme par miracle. Elle ne s'y attarda pourtant pas inutilement et rejoignit la blondinette. Elle était curieuse de voir l'effet que ça aurait eu.

| Fin pour moi |
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event 6/07] - « Resistance. » | Emily & Ricardo & Casey & Caitlyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» Combat #1: Emily vs Kim
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage. :: ─ Salle sur demande-
Sauter vers: