AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Mer 24 Avr 2013 - 9:54

Samedi 14 Juin 2013 ~ 3h du mat'

L’eau s’écrasait contre sa peau, mais elle ne parvenait pas à en dégager l’épaisse couche de cendre qu’il avait l’impression de porter. Les yeux clos, la bouche pâteuse, Alec était là depuis une bonne heure maintenant, paressant sous l’eau brûlante dans l’espoir que les souvenirs de ces derniers jours passés finiraient un jour par se dissiper. Mais non. Il voyait encore le regard de l’homme à l’instant même où il avait chuté, disparaissant dans le vide, il voyait toujours l’état de son corps en bas de la tour et la nausée qui l’avait pris à ce moment semblait ne pas vouloir le quitter parfaitement. Il revoyait le regard de Sovahnn, la peur dans ses yeux il y avait quelques heures et plus, après, plus rien, elle était restée là, l’air hagard alors qu’Enzo revenait, blessé, peut être à mort. Il n’en savait rien, il était partit avant la fin. Elle dormait, pour l’instant, ça irait pour elle. Pour l’instant. Le réveil serait violent, le sien ne semblait plus vouloir venir, il restait là, enfermé dans un cauchemar. Tuer, il l’avait déjà fait et avait pensé avoir dépassé ça, dépassé ce qui s’était passé dans ce bar il y avait un an. Mais il avait tord. Deux fois de suite, il avait décidé d’arracher son avenir à un homme. Le premier avait encore toute sa vie devant lui, et il n’arrivait pas à s’arracher la sale impression qui le suivait depuis cet instant. Maintenant, tout ce qu’il avait pu dire à sa sœur disparaissait, comme si sa mort arrachait toutes les menaces, toutes les fautes. Ça n’enlevait rien pourtant merde, pourquoi apparaissait-il d’un coup comme l’ange de service ? Peut être pour rendre l’acte du Serpentard plus horrible encore. Il se châtiait peut être lui-même finalement. Et le père de Dakota ? Il avait tué le père d’une amie, l’homme qui l’avait maintenu, lui, sous son astreinte pendant des semaines, il l’avait épuisé, brisé et le souvenir de ces jours passés lui revenait sans cesse à l’esprit, mais il n’y arrivait pas, il était incapable d’en ressentir le moindre plaisir, le moindre soulagement. Oui, cet homme était mort, il ne risquait plus aucune retombées, il avait mit tous ses proches à l’abri. Mais ça ne semblait pas valoir un clou. Comment Logan faisait-il ? Il s’était déjà chargé de régler des problèmes ainsi, il le savait parfaitement, il avait même pris sa revanche, mais comment était-il capable de s’en sortir avec cette foutue impression de merde qui lui collait à la peau à présent ? Et qu’est-ce qu’il s’était passé dans cette forêt cette nuit ? Qu’est-ce qu’il se passerait si Enzo mourrait ce soir ? Le monde semblait s’écrouler alors que tombait un type qu’il n’appréciait même pas. C’était l’acte qui importait, pas l’homme.

« Merde, allé : Stop. »

Trop de choses s’étaient déroulées en même temps, d’où son coup d’épuisement, mais ça irait après, les choses allaient rentrer dans l’ordre tout doucement, se tasser, et il fallait qu’il arrête de penser à tout ça avant de devenir complètement fou. Arrêtant la douche, il en était sortis, passant une serviette autour de sa taille avant de rejoindre le dortoir où quelques personnes dormaient déjà. Les plus jeunes dormaient depuis longtemps, bien sûr, mais pour ce qui était des plus vieux, une fête avait lieu, et, même si elle touchait à sa fin et que pas mal de personnes commençaient à piquer du nez, les plus tenaces s’éclataient encore. Après avoir rapidement enfilé quelques fringues, le jeune homme sortit de l’endroit sans prendre le temps de ramasser la serviette humide ou d’éponger le sol qui avait pris l’eau derrière lui. S’ébouriffant les cheveux pour les empêcher de rester plaqués à cause de l’eau, Alec descendit dans la salle commune, poussa une fille complètement endormie d’un canapé afin d’atteindre un gobelet, de le remplir… et surtout de le vider. Son regard se dirigea bien vite sur Jayden qui jetait son dévolu sur un mec, probablement pas mal, certes, qui était clairement sûr d’arriver à ses fins ce soir. Vu l’heure, elle avait en soit lâché un autre en cours de route, soit pensé à autre chose avant, soit elle s’était pris un râteau. Dans tous les cas, elle ne finirait pas avec lui ce soir.

Se redressant, Alec les avait rejoint avant d’attraper fermement le mec par l’épaule et de l’éloigner.

« Toi, t’es mignon, tu vas tenter ta chance ailleurs. »
« Hey ! Et pourquoi ça, j’peux savoir ? »
« Parce que j’l’ai décidé. Dégage. »

Son ton était clair : il n’accepterait aucune contrariété. Instinct de mâle basique : elle était à lui, point final, casse toi ou je me ferais une joie de me défouler. Il n’attendait que ça. Mais, déjà, il attirait Jayden contre lui et l’embrassait. A vrai dire, à l’instant d’après, la jeune femme se retrouvait claquée contre le mur un peu violemment, coincée entre le bois et lui, les mains du Rivers venant d’ors et déjà jouer avec sa peau. L’autre n’avait ni la carrure ni l’assurance, alors, maintenant, il irait se trouver une autre activité mais, dans tous les cas, il comprit rapidement que sa place n’était plus ici. Ce soir-là, si l’épuisement se fit ressentir bien vite après leurs ébats, Alec ne ferma pas les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Dim 28 Avr 2013 - 11:20

Le problème avec le passé, c’est qu’on ne sait jamais vraiment lorsqu’il va se décider à vous rattraper et en ce qui concerne la belle Irlandaise ici présente, elle ne s’était pas le moins du monde attendue à se retour de bâton. Sincèrement, quelles étaient les chances pour qu’elle tombe sur la fille que son père avait « tuée » en se rendant plus pitoyable qu’il ne l’était déjà ?! Nulles, c’est ça, alors pourquoi avait-il fallu que ce jour arrive, sérieusement, c’était quoi un coup monté ? Une coïncidence malsaine visant à lui rappeler que son père avait en plus de ruiner sa famille, en avait ruiné une autre ?! Mais ça tout le monde le savait, ça avait fait la une des journaux dans tout le pays. Alors appelez ça l’ironie du sort, le destin, le karma… tout ce qu’elle savait c’était que ce petit retour dans le passé ne lui avait pas fait que du bien.

Alors comme à son habitude, elle avait fait comme si de rien n’était, ne laissant rien transparaitre qui pouvait laisser présager qu’une chose la tracassait, parce que c’était sa façon de faire les choses et qu’à part Jordane, elle ne voyait pas des tonnes de personnes à qui se confier dans le coin. Oui c’était égoïste parce qu’elle avait demandé à Alec de lui parler, mais elle n’était pas capable d’en faire autant, mais honnêtement ? Vous iriez crier sur les toits que votre père est responsable du coma d’une amie ? Non on est bien d’accord. Il était proche de Sovahnn, se souciait d’elle ce qui était normal alors elle ne prendrait pas le risque de se prendre des jugements dans la figure.

Elle avait parlé durant un moment avec Mack dans le dortoir, plaisantant sur des sujets bateau, juste pour se changer les idées et ne pas penser à ce qui la tracassait et ça avait marché pendant un moment, et puis l’appel de la nuit c’était fait plus fort, elle ne voulait pas passer toute sa nuit à discuter, et Mack non plus même si dans son cas, ça n’était pas la belle rousse qui la préoccupait le plus. Non celui qui occupait ses pensées dernièrement, c’était Alec, pas parce qu’il était beau comme un Dieu et qu’il avait envouté son cœur au point d’inonder ses pensées, juste parce qu’elle le connaissait assez pour savoir quand une chose n’allait pas, et là… Quelque chose lui disait que son esprit était ailleurs, brimé par elle ne savait quoi mais elle ne se trompait que rarement et si jusqu’ici elle n’avait rien dit, le comportement de ce soir l’avait confortée dans l’idée qu’il était temps pour elle d’entrer en action pour essayer de comprendre ce qui le troublait autant !

Assise dans un coin de la salle commune en compagnie de deux ou trois personnes, elle l’avait vu arriver et se diriger vers Jayden avant d’annoncer clairement la couleur à la jeune femme. Il fallait être très naïf pour croire qu’après une telle entrée en matière, rien ne se passerait. Les choses étaient limpides et si lui ne laissait aucune place au doute, on ne pouvait pas franchement dire que la jeune Irlandaise était allée dans le sens inverse. A croire que ces deux là s’étaient trouvés dans la bêtise et qu’il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Il parait que l’activité physique vous fait tout oublier, faut croire que pour la jeune Irlandaise ça avait fonctionné, elle avait fini par trouver le sommeil loin de ses petites contrariétés, ça n’était pas le cas d’Alec visiblement qui avait le regard fixé sur le plafond lorsque la jeune femme était entrée.

- A quoi tu penses ?!

Sa voix n’était pas très forte, mais l’était assez pour qu’il la remarque sans peine. Elle était venue se poser non loin de lui, il n’aurait pas le luxe de s’échapper. Pas avec elle, il devait s’en douter.

- J’suis pas aveugle Alec, et j’te connais assez pour savoir que là… Quelque chose te tracasse…

Elle faisait en partie écho à son comportement envers Jayden bien sûr. Parce que s’il avait toujours été du genre à s’affirmer, le fait de « marquer son territoire » comme il venait de le faire n’annonçait généralement rien de bon. Alec quand tu vas mal, ta défense c’est de faire des conneries, alors dit-moi, parle-moi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Mer 8 Mai 2013 - 17:50

Il faut juste recommencer, faire comme si la vie continuait, parce que, oui, c’est vrai, mais parfois, repartir n’est simplement pas facile. Certains événements nous cassent dans notre rythme, nous arrête sans même qu’on s’en rende compte. Alec aurait simplement voulu fermer les yeux, arrêter de penser à ça, arrêter de penser tout court en fait finalement, mais quoi qu’il fasse, ça restait là, encré, lui flanquant la nausée, et, parfois, ça semblait passer pour finalement lui revenir en pleine gueule. Il tressaillait, oscillait, mais ne s’écroulait pas. Qu’est-ce qu’il aurait pu faire de toute manière ? Le château semblait en ébullition, mais seulement pour ceux qui savaient. Les autres vivaient encore dans leur bulle, et puis, ça se saurait, et ça passerait, comme pour tout le reste, sauf pour ceux qui se sentiront concernés personnellement. Mais dans les tragédies, combien de victimes collatérales ? S’il fallait qu’on ne les oublies pas…

Et pour ce que lui avait fait ? Pour ce que d’autres avaient fait, très probablement, Logan le premier, il se passait quoi ? Il ne pouvait dire que son cousin n’avait jamais été inquiété, loin de là, mais il semblait toujours là, solide sur ses jambes alors que lui avait l’impression que la moindre ombre masquait sa chute. On saurait, forcément, il avait fait ça en plein milieu du château, comme ça, sans y réfléchir finalement. Oui, c’était prémédité puisqu’il savait depuis des semaines qu’il serait forcé d’agir ainsi avant que le pire ne se produise, mais là…. Là, il avait simplement suivit cet homme parce qu’il connaissait l’expression qui flottait sur son visage à ce moment là. Il l’avait vu et revu des jours de suite. Et puis il avait hésité, avant de finalement agir par instinct. Et tout revenait, par vagues, alors qu’il se pensait assez fort pour passer outre. Mais non. Il n’avait peut être pas ces bas instincts que tout le monde lui prêtait, il n’était peut être pas assez mauvais pour supporter d’avoir tué quelqu’un et faire comme si tout était normal. Pas … pas seul, pas là, pas comme ça. Ça avait semblé si simple pourtant. L’acte en lui-même s’était déroulé comme s’il l’observait de loin, moins d’une minute et c’était fait. Moins d’une minute et il s’était débarrassé d’une menace et avait retiré à un homme sa vie, à une femme, son mari et à une amie, son père. Une minute, même pas, c’était ce que ça lui avait pris. Et pourtant, si, alors, le temps n’avait plus semblé avoir d’importance, à présent, il se jouait de lui et faisait sans arrêt revenir à sa mémoire ce passage, court et ignoble de sa vie.

- A quoi tu penses ?!

Quelque part, oui, il avait été conscient de cette présence qui l’avait tout de suite repéré et était venue jusqu’à lui avant d’attendre un instant pour parler. Jayden était endormie contre lui, mais il continuait de fixer le plafond, insensible au sommeil qui aurait dû venir l’appeler.

« Une partie d’échec avec un singe savant. »

Ce ne fut qu’après avoir prononcé la phrase qu’il s’aperçu que ça pouvait être vexant pour Jayden, mais à vrai dire, c’était la seule réplique débile qu’il avait trouvé. Non, il ne voulait pas en parler, mais si Mack l’avait repéré comme ça, il savait qu’il ne s’en sortirait pas sans lui avoir dit ou sans avoir été blessant et l’avoir envoyé chier au pole nord. Aucune des solutions ne le tentait, étrangement..
Qu’est-ce qu’il devait dire là ? Qu’il avait tué un homme, à la seule personne ici qui devait le respecter ? Oui, il ressentait un truc que la plupart des gens ressentent à longueur de temps : il se refusait à décevoir quelqu’un. Finalement, elle savait très probablement pour l’autre homme, c’était sûrement passé aux journaux, et elle avait la décence de ne pas demander ce qu’il s’était passé. Et, oui, il avait recommencé. Il se donnait l’impression d’être un taré ou quelque chose dans ce goût, et pourtant, n’y prenait aucun plaisir. Trop grave pour en jouer.

- J’suis pas aveugle Alec, et j’te connais assez pour savoir que là… Quelque chose te tracasse…
« Wah, incroyable ! Tu pourrais faire flic. »

Et il ne serait pas dans la merde tient.

« Nan, mauvais plan en fait. Fait avocat. Ou stripteaseuse. Au choix. »

Les deux lui iraient passablement bien, mais si elle était stripteaseuse… il aurait très probablement besoin d’un avocat.

Enfin bref, oui, il débitait des conneries pour gagner du temps et alors ? Lâchant le plafond, son regard était venu croiser celui de son amie. Sa superbe et magnifique amie qui ne le laisserait clairement pas s’en sortir comme ça, et il rêvait aux licornes en chocolat s’il croyait le contraire. Soupirant sans bruit, le jeune homme s’était décidé à se redresser, déplaçant doucement Jayden pour éviter de la réveiller, et sortant du lit. Oui, nu, et alors ? De un, il n’était pas du genre particulièrement pudique, et de deux, Mack avait déjà vu tout ce qu’il fallait y voir. Comme beaucoup de jolies filles du château, oui, je sais. Passant un sous-vêtement et un jean, il avait ensuite attrapé une chemise qui s’avérerai à la lumière ne pas lui appartenir, et enjoint Mack à le suivre dehors. La salle commune semblait remplie d’autant de cadavres humains que de bouteilles, sauf que ceux-là se relèveraient le lendemain. Les élèves, pas les bouteilles. Sans un bruit, les deux jeunes gens avaient rejoint le couloir plongé dans l’obscurité.

« Comment ça se fait que tu ne dormais pas ? »

Et comment se faisait-il qu’elle ait débarqué dans le dortoir des hommes, comme ça, sans raison. Ou plutôt, si, une, lui.

« Et comment ça se fait qu’alors que j’voudrais être le super mâle qui veille sur toi, on fini toujours par avoir ce genre de conversation ? Heureusement que tu te bloques quelques fois dans les arbres pour que j’me sente pas complètement inutile. »

Cela dit, ça datait de ses … allé combien ? Douze ans ? Un truc du genre. Quelle virilité ! Non, il exagérait, il avait fait pas mal de choses pour elle depuis, mais elle continuait toujours à s’inquiéter pour lui, comme s’il avait besoin d’aide. Mais attendez voir ! … Tout le monde a toujours besoin qu’on veille un peu sur lui. C’est la nature de toute personne. Et il avait le grand désavantage de n’arriver à lui cacher que très peu de choses.

« Désolé de ne pas t’avoir cru pour Janie. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Sam 11 Mai 2013 - 21:30


- A quoi tu penses ?!
« Une partie d’échec avec un singe savant. »

C’est ça, et le singe savant te mettrait une piquette, et ce sans grande difficulté vu ton niveau de capacité de concentration. Une chance pour lui, la belle Irlandaise semblait à des années lumière de ses problèmes. Il faut dire que l’impact était bien différent, elle n’avait pas la mort d’une personne sur la conscience, avait juste hérité d’un père un peu trop… bordeline par moment !

- J’suis pas aveugle Alec, et j’te connais assez pour savoir que là… Quelque chose te tracasse…
« Wah, incroyable ! Tu pourrais faire flic. »

« Nan, mauvais plan en fait. Fait avocat. Ou stripteaseuse. Au choix. »
- Dit moi… T’as mangé un clown ma parole. D’autant que tu sais très bien que les stripteases te sont réservés à toi et à personne d’autre.

Plaisantons mon ami, plaisantons puisque tu as clairement choisi de jouer la carte de l’ironie ce soir. La jeune femme lui avait souri, pas certaine que le métier d’avocat lui sciait à ravir, et avec Alec comme client, elle risquait d’avoir du boulot, quoiqu’elle serait certainement la mieux placée pour lui venir en aide si jamais la situation venait à présenter. Oui elle était clairement corrompue sur ce point, mais il fallait bien que des personnes soient de son côté, sans quoi il finirait pendu haut et court sans même avoir le droit à la présomption d’innocence. Le temps de sa petite réflexion, Alec avait quitté la jolie rousse qui n’avait pas semblé remarquer le moins du monde qu’il s’en allait, comme quoi, il était de toute évidence du genre efficace. Il avait fini par l’entrainer en dehors du dortoir, puis de la salle commune où s'était entassé un nombre de « cadavres » assez impressionnant. Comme quoi le climat pouvait être assez tendu… ça n’empêchait en rien les jeunes de tout oublier !

« Comment ça se fait que tu ne dormais pas ? »
- Mon p’tit doigt m’a fait comprendre que t’avais besoin de moi.

Sérieusement Alec, tu peux peut-être tromper tout le monde ici, mais tu me la feras pas à moi, et comme la journée tu disparais, y a qu’à ce moment-là que j’peux espérer te chopper sans trop attirer les regards.
« Et comment ça se fait qu’alors que j’voudrais être le super mâle qui veille sur toi, on fini toujours par avoir ce genre de conversation ? Heureusement que tu te bloques quelques fois dans les arbres pour que j’me sente pas complètement inutile. »
- C’est arrivé que deux fois et… ta fenêtre me paraissait beaucoup plus proche vue d’en bas !

Excuse minable ok, mais belle et bien véridique, bon il fallait ajouter aussi le fait qu’une fois arrivée en haut, le vide qu’il y avait sous ses pieds l’avait littéralement paralysée, enfin non, mais c’était tout comme.

- Et si tu veux mon avis, tu te poses un peu trop de question.

Beaucoup trop, c’est pour ça que t’arrives pas à fermer l’œil, ça en plus du fait que ton esprit est obnubilé par ce je ne sais quoi qui t’obsède. Alors certaine qu’il ne se lancerait pas de lui-même, la jeune femme avait souri avant de s’aventurer plus loin.

- Alec… Est-ce que ça a un rapport avec ce type dont tu m’as parlé le jour où j’suis arrivée ?! Parce que si c’est le cas, faut que t’en parle à Logan ou je sais pas, mais faut pas que tu gères ça seul. Et je sais qu’en tant que super mâle, tu voudras certainement pas de mon aide, mais j’lâcherai rien avant que tu m’ais dit ce qui t’empêche de fermer l’œil après avoir fait remarquer à toute la salle commune que Jayden était « à toi ».

Quoi c’est vrai, n’importe quel homme s’endort généralement après une partie de jambe en l’air… Sauf s’il s’est ennuyé mortellement, mais quelque chose me dit que la jolie rousse n’est pas du genre : « passive »… Enfin après on peut se tromper, mais elle n’en avait pas franchement l’air…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Dim 12 Mai 2013 - 22:31

Et bien quoi ? Il pouvait également avoir des pensées étranges quand il était perturbé non ? Oui, dit comme ça, ça pouvait surtout faire penser à autre chose, et vu la réputation qu’il avait, ça n’aurait pas étonné grand monde. Pourtant, quelque chose lui disait que si Mack savait à quoi il pensait au final, elle préfèrerait qu’il ait des pensées étranges vis-à-vis de singes. Nous sommes des singes non ? Rien de crade là-dedans tant qu’on choisit la bonne espèce. Non, sérieusement, il n’était pas vraiment sûr de vouloir parler de ça à son amie. Si elle était la seule à se préoccuper de lui comme elle le faisait, il ne pouvait s’imaginer lui raconter ce qu’il était réellement. Un tueur. C’est étrange à dire comme ça, ça semble même irréel. Et pourtant, c’était le cas. Et ça le bouffait comme rien ne l’avait jamais bouffé avant. On ne pouvait pourtant pas dire qu’il ait été ne serait-ce que quelque chose qui pourrait ressembler à un saint, de loin, de près, dans le brouillard, sans lunettes, bref, comme vous voulez, dans tous les cas, il en était loin. Et ça avait toujours été ainsi. Peu importe ce qu’on pouvait bien penser de lui alors. Mais ce constat ne valait pas pour la jeune femme. Quelque chose dans leur relation faisait qu’il ne pouvait se comporter avec elle comme avec n’importe qui. Et ce quelque chose impliquait manifestement qu’elle ne le lâche pas lorsqu’il allait réellement mal. Bien sûr, c’était toujours mieux que ces derniers temps et, elle ici, jamais il n’aurait trouvé l’occasion de tomber si bas que la dernière fois. Sauf que, elle ici, il ne pouvait non plus laisser cette enflure comprendre la nature des choses et l’utiliser conte lui. Non, clairement, si les personnes auxquelles il tenait se comptaient sur les doigts d’une main, il ne pouvait dès lors penser que l’autre con ne s’en prendrait qu’à lui. Après tout, il l’avait déjà menacé. Bien sûr, une menace, ce n’est que des mots, mais, ici, il ne tenait pas à tenter la chance. Comme il l’avait dit à Jillian, il n’était pas homme à être né sous une bonne étoile et si la chance avait apparemment décidé de tourner, ça n’était pas pour ça qu’il se sentait capable de tenter le destin. C’était un choix. Un choix affreux, mais un choix quand même et s’il était motivé aussi par les jolis minois des jeunes femmes qui l’entouraient, ça n’était pas pour ça qu’elles avaient besoin d’être impliquées. L’implication commençant par le savoir, il n’était clairement pas sûr de vouloir en parler à la jeune femme ou à qui que ce soit d’autre. D’un autre côté, il y avait déjà pas mal de personnes ici à savoir de quoi la situation retournait. Elle finirait par savoir, il le savait parfaitement et savait à quel point cette fille pouvait réussir à avoir ce qu’elle voulait si elle y mettait la conviction nécessaire. Elle l’avait bien eu lui, c’était dire.

- Dit moi… T’as mangé un clown ma parole. D’autant que tu sais très bien que les stripteases te sont réservés à toi et à personne d’autre.
« Comment ce détail a-t-il pu m’échapper ..? »

Si seulement ça pouvait être réellement le cas, il en serait flatté cela dit. Et oui, l’humour était un de ses moyens de défenses dans nombre de cas, et elle le savait parfaitement. Cela ne faisait d’ailleurs que confirmer les soupçons de la jeune femme et il le savait parfaitement, mais, voilà, c’était comme ça et il ne savait trop comment fuir cette situation, surtout qu’elle ne le laisserait pas faire. Mack le connaissait bien trop pour ça. Si elle lui passait beaucoup de choses, il savait également reconnaître le regard qu’elle avait lorsqu’elle jugeait que là, le problème était grave et qu’il ne fallait pas le laisser ainsi. Le fait qu’il ne l’envoie pas toujours totalement sur les roses prouvait d’ailleurs qu’il lui donnait raison lorsqu’elle jugeait que, quelque part, il avait besoin d’aide. Ça, c’était triste, mais pas totalement faux pour le coup. Elle ne pourrait rien faire, bien entendu, le pire était déjà effectué de toute manière. Oui… le pire était fait. Alors pourquoi s’en faire ? C’était passé à présent, et en soit, c’était déjà finalement beaucoup. Dans tous les cas, elle voulait lui parler et il n’y réchapperait pas. Et, là, en plein milieu de nombre d’élèves endormis, ça n’était clairement pas un bon plan. Quelques minutes plus tard et du tissu sur la peau, les deux jeunes gens s’étaient retrouvés dehors, gouttant l’air frais des couloirs que la nuit rendait lugubres.

« Comment ça se fait que tu ne dormais pas ? »
- Mon p’tit doigt m’a fait comprendre que t’avais besoin de moi.
« Vlan, ma fierté de gamin qui s’assume seul en prend un coup. »

Oui, parce qu’il savait bien qu’il avait des comportements puérils en continu, et surtout avec elle en fait. Et, aucune idée, c’était un truc comme ça, entre eux. deux gosses qui se bataillent le sourire aux lèvres contre ce qui est prévu et, plus simplement, ce qui est.

« Et comment ça se fait qu’alors que j’voudrais être le super mâle qui veille sur toi, on fini toujours par avoir ce genre de conversation ? Heureusement que tu te bloques quelques fois dans les arbres pour que j’me sente pas complètement inutile. »
- C’est arrivé que deux fois et… ta fenêtre me paraissait beaucoup plus proche vue d’en bas !
« Bien sûr. D’ailleurs, c’est bien connu, la deuxième fois, elle s’était rapprochée. C’est pour ça que t’y es retournée. »

A force de se planter, on finit toujours par apprendre hein.

- Et si tu veux mon avis, tu te poses un peu trop de question.

Sur tes capacités à appréhender le vide ? Probablement. A vrai dire, il continuait à savoir quelques doutes, mais bon, elle avait en effet fini par atteindre sa fenêtre à force. Et, oui, bien sûr, ça n’était pas de ça qu’elle parlait, mais disons que cette conversation-là lui allait beaucoup mieux. Pourtant, il n’avait pas ré-enchaîné, se contenter de fixer le couloir en avançant lui semblait apparemment une réponse appropriée. Qu’est-ce qu’il y avait à répondre à ça de toute manière ? Que, oui, il réfléchissait trop et que ça n’était clairement pas nouveau ? Qu’il avait vraiment matière à se prendre la tête pendant des heures et que, d’un certain côté, s’il ne le faisait pas, il ne pourrait sans doute plus se supporter. Comment un homme faisait, au juste, pour accepter ce genre de situation ? Comment son cousin faisait ? Et comment avait-il réussi à le faire, une première fois, et ce, jusqu’ici. Peut-être qu’il avait à un certain moment, simplement arrêté d’y penser. Peut-être parce que l’acte lui avait semblé à un instant légitime, ou juste parce qu’il y avait un côté accidentel alors que là, il avait clairement prémédité les choses.

- Alec… Est-ce que ça a un rapport avec ce type dont tu m’as parlé le jour où j’suis arrivée ?! Parce que si c’est le cas, faut que t’en parle à Logan ou je sais pas, mais faut pas que tu gères ça seul. Et je sais qu’en tant que super mâle, tu voudras certainement pas de mon aide, mais j’lâcherai rien avant que tu m’ais dit ce qui t’empêche de fermer l’œil après avoir fait remarquer à toute la salle commune que Jayden était « à toi ».
« Hm ? »

La voix de la jeune femme l’avait fait sursauter, le ramenant à la réalité avant même qu’il finisse par partir complètement dans ses pensées.

« Le problème est déjà réglé. Et maintenant, Logan est au courant, t’en fais pas. »

T’en fais pas. Mon cul ouais. Et vu le ton lugubre qu’il venait d’utiliser, la jeune femme n’allait peut être pas être plus rassurée que ça.

« Et Jayden est… »

Sauf qu’il ne voyait pas bien comment compléter sa phrase. Ce qu’elle était au juste ? Clairement pas à lui, jusque-là, ça n’était pas compliqué, le problème consistait plus dans l’explication réelle de son comportement. Et il était du genre récurent celui-ci. Oui, il jouait au con très souvent et agissait comme si certaines personnes lui appartenaient, comme s’il avait besoin de se rassurer face aux autres, de montrer dans un sens le pouvoir qu’il pouvait avoir. Savoir qu’il était capable de contrôler les choses finalement, ce qui n’était manifestement pas le cas dans sa vie de tous les jours. Ou plutôt, si, il avait choisi de faire ça non ? Il avait agi après avoir pris une décision, alors il était toujours dans le contrôle non ? Pourtant, il lui semblait toujours n’avoir fait qu’être poussé, et avoir agi comme une obscure silhouette aurait pu lui souffler. Et tout ça n’avait pas le moindre sens.

« Oui, ça concernait cet homme. C’est fini maintenant. J’suis juste encore un peu secoué, ça passera. Et il s’est passé beaucoup de choses cette nuit. Ça m’concernait pas, mais une amie était paniquée et… j’sais pas. Ça doit rendre certaines choses réelles. T’aurais pas dû venir ici Mack. »

Sans la brusquer, il s’était retourné vers elle, effleurant des doigts son visage. Il avait beau savoir qu’elle était capable de se débrouiller seule et qu’elle n’était pas complètement démunie, ça ne changeait rien à l’angoisse qu’il éprouvait qu’elle soit blessée ou quoi que ce soit d’autre.

« J’suis désolé de t’avoir inquiété. »

Pinçant les lèvres, il avait plongé son regard dans le sien quelques instants. Si après tout ça, elle souffrait par sa faute… oui, bien sûr, il n’avait pas toujours été tendre, disons, avec elle. Ça avait même été quelque peu tumultueux quelques fois, et ce, dans tous les sens du terme. Mais à présent ? Il aurait été plus rassuré de la savoir en sécurité auprès de ses parents. Même si, elle, ne devait pas penser la même chose.

« Logan a … réglé ce qu’il restait à faire. J’dois juste digérer les évènements de ces dernières semaines. Ça ira bien mieux d’ici peu, tu m’connais, j’suis à moitié bipolaire, alors… »

Ça passera. C’est comme tout. Quand tu ne t’y attendras pas : ça passera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Mer 5 Juin 2013 - 23:20

Si la plaisanterie était une excellente façon d’aborder les problèmes, elle n’en restait pas moins un subterfuge chez les Rivers pour cacher ce qui n’allait pas. Sincèrement, la jeune femme ignorait si Alec avait conscience d’à quel point cette vieille « technique » ne faisait qu’accentuer son inquiétude à son sujet. Oui c’était étrange quand on savait qu’Alec était plus âgé qu’elle, mais dans le fond, ça ne l’était pas tant que ça. Il ne lui avait pas tout dit, mais elle restait persuadée qu’il avait agi dans son dos à bon nombre de reprise et même s’il l’avait toujours laissée faire ses propres erreurs, elle était consciente que dans le fond, il n’avait jamais été très loin. C’était comme ça entre eux, et s’il ne lui avait pas fait comprendre qu’il ne pourrait rien avoir de sérieux entre eux, la belle aurait certainement pu tomber amoureuse du ténébreux Rivers. Comme beaucoup de filles avant elle, notons-le ! Alors oui elle le protégeait à ses heures perdues, avait toujours un œil sur lui, même si pour éviter les conflits, elle n’intervenait que rarement. Elle avait appris à le connaitre, lui et ses petites habitudes, sa fierté, son égo, son caractère… Elle avait appris à jongler avec tout ça pour réussir à se faire entendre, et croyez-moi, se faire entendre d’un Rivers n’est pas chose aisée, loin de là ! Alors, oui sa fierté pouvait en prendre un coup dès lors qu’elle énonçait ses problèmes, mais elle refusait tout bonnement de le voir s’enterrer dans une impasse qui lui minerait le moral ! Après tout, elle avait promis à Janie de veiller sur son p’tit frère et elle comptait bien le faire, même si pour ça, elle devait émousser l’égo du jeune Rivers !

Pourtant, il ne l’avait pas envoyée promener, comme quoi, il devait être assez conscient pour se rendre compte qu’elle n’agissait que dans son intérêt !

- Alec… Est-ce que ça a un rapport avec ce type dont tu m’as parlé le jour où j’suis arrivée ?! Parce que si c’est le cas, faut que t’en parle à Logan ou je sais pas, mais faut pas que tu gères ça seul. Et je sais qu’en tant que super mâle, tu voudras certainement pas de mon aide, mais j’lâcherai rien avant que tu m’ais dit ce qui t’empêche de fermer l’œil après avoir fait remarquer à toute la salle commune que Jayden était « à toi ».
« Hm ? »

Oui je suis toujours là, et non je n’ai pas oublié le pourquoi du comment j’ai débarqué dans ton dortoir pour te tirer du lit ! Faut qu’on discute, et tu l’sais très bien !

« Le problème est déjà réglé. Et maintenant, Logan est au courant, t’en fais pas. »
- C’est déjà ça…
« Et Jayden est… »

Une personne à laquelle tu tiens particulièrement, je sais, j’ai bien compris et tu le sais peut être pas, mais j’pense qu’elle tient à toi aussi, même si… elle te l’avouera certainement jamais cela dit ! La belle Anglaise n’avait pas pris la peine d’énoncer tout ça à voix haute, se contentant de lui sourire en guise de réponse, elle savait, inutile de se défendre. Elle avait compris depuis un moment son fonctionnement.

« Oui, ça concernait cet homme. C’est fini maintenant. J’suis juste encore un peu secoué, ça passera. Et il s’est passé beaucoup de choses cette nuit. Ça m’concernait pas, mais une amie était paniquée et… j’sais pas. Ça doit rendre certaines choses réelles. T’aurais pas dû venir ici Mack. »
- Alec…

Ses doigts étaient passés sur son visage, alors qu’une fois de plus il lui rappelait qu’elle n’aurait pas dû venir, ce qui ne manqua pas de la faire soupirer légèrement. Elle savait que l’endroit n’était pas des plus fréquentables, mais jusqu’ici elle n’avait rien eu, personne ne l’avait agressée, rien alors dans le fond c’est que les choses pouvaient bien se passer.

« J’suis désolé de t’avoir inquiétée. »

La jeune femme avait souri, ce type sait se montrer adorable, attachant et tout un tas d’autres qualificatifs, il faut juste savoir où et quand regarder. Prêter attention aux moindres facettes de sa personnalité pour ne pas se fixer aux apparences plus que trompeuses !

« Logan a … réglé ce qu’il restait à faire. J’dois juste digérer les évènements de ces dernières semaines. Ça ira bien mieux d’ici peu, tu m’connais, j’suis à moitié bipolaire, alors… »
- Si c’était qu’à moitié, jm’en ferai pas autant j’imagine ! Mais bon, si tu m’dis que tout est arrangé, j’veux bien te croire. Alec, je sais que tu préférerais que j’sois loin d’ici… mais sincèrement j’suis bien là. Mon père me met une pression assez conséquente, tu l’connais, ici c’est un peu comme une promenade de santé pour moi… Enfin façon d’parler !

Sérieusement, les cours à la maison je sature ! Alors ici, le niveau n’est peut être clairement pas le même mais au moins ça me laisse le temps de faire autre chose à côté !

- Il m’arrivera rien, Alec… Et puis au pire, tu seras là pour veiller au grain, j’en doute pas !

Oh non, ça elle n’en doutait pas une seconde !

- Si j’peux t’aider… Tu sais que tu peux compter sur moi.

Doucement mais sûrement, sans le brusquer, mine de rien, elle refaisait passer le message, à croire qu’elle ne le lui avait pas déjà assez dit…

- Quand tu dis que c’est terminé, t’es sûr qu’il ne reviendra pas à la charge ?

Quoi, j’ai l’droit de m’inquiéter, c’est légitime après tout de s’inquiéter pour les gens qu’on aime !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Dim 9 Juin 2013 - 21:20

Oui, il utilisait l’humour comme arme durant la majeure partie de son temps puisqu’il ne savait comment gérer autrement les choses. Non, il n’était pas toujours capable de faire comme si tout allait bien et qu’il pouvait passer l’éponge sur certains évènements de sa vie, mais il n’avait pas non plus envie d’en parler et de s’épancher sur le sujet. Mack le savait parfaitement et, si elle était au courant de certaines choses, c’était surtout parce qu’elle les avait découvertes elle-même. Et, oui, ça avait en quelque sorte permit d’extériorisé certains de ses démons, il l’avouait. Mais voilà, comment lui sortir tout ce qu’il avait sur la conscience, là, comme ça ? Elle ne le jugerait pas, et ça, il le savait parfaitement, mais ça n’empêchait qu’il n’avait pas forcément envie d’aborder ces sujets, et encore moins de la savoir consciente de tout ça. Elle avait sans doute vu l’article dans le journal qui parlait de l’assassinat d’un homme dans un bar par un Rivers. La grande famille mise face au drame ! Comment gère-t-elle ça ? Comme toujours, avec de la poudre aux yeux, une baguette et une bonne dose de violence. Avec un peu de chance, ça passera, comme tout le reste. Pourtant, si ses parents avaient sans doute mal digéré l’affront qu’il avait fait à la famille, lui avait surtout du mal avec l’acte en lui-même. A présent, oui, il y avait beaucoup de choses qui lui pesaient, mais ça n’était pas la première fois. Oui, il avait parfois des petits coups de mou, mais ça pouvait arriver non ? On a tous quelque chose dans notre vie qui nous pèse parfois parce que ça n’est pas forcément totalement accepté ou guéri, alors en effet, parfois, il se sentait mal et tournait et retournait certaines choses dans son esprit jusqu’à ce que ça le rende dingue. Dans ces moments-là et quand Mack les voyaient, elle intervenait, comme aujourd’hui en somme, mais à vrai dire, elle n’était pas toujours capable de lui faire vider son sac. Parfois, oui. Le problème, c’était qu’il n’avait jamais envie de divulguer des informations qui pouvaient le faire passer pour un faible : en effet, c’était basique comme comportement, il l’admettait, mais c’était plus fort que lui. Le cas d’aujourd’hui n’était pas de celui-ci, mais il le faisait passer pour… pour quelqu’un qu’il n’appréciait pas, tout simplement. Peut être que quelque part, ça lui faisait penser à son père, peut être qu’il avait juste finalement une morale, mais dans tous les cas, non, il n’avait pas balancé à la jeune femme ce qui le tourmentait réellement. La question était réglée de toute manière, il lui fallait passer outre toute cette histoire, tout bêtement, et pour ça, il lui faudrait pour commencer un peu de temps. Quelques semaines ne suffisaient clairement pas, et pour cause, on ne parlait pas ici d’une petite faute un peu dérangeante. Oui, il lui faudrait le temps d’accepter tout ça, voilà tout. Certes, c’était peut être naïf mais de toute manière, il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire d’autre, il ne pourrait pas revenir en arrière, alors à partir de là, il ne savait pas trop ce qui pourrait l’aider à faire passer la pilule disons. Rien, très probablement. Et en parler avec la seule personne ici qui pourrait le comprendre n’arrangerait rien. Logan lui dirait de ne plus y penser, de s’arranger avec lui-même et d’arrêter de garder ça à fleur de peau puisqu’il finirait par faire une connerie. Et avec tout ça, il reportait ses remords sur l’inquiétude qu’il éprouvait pour ses proches. C’était stupide, il venait d’éliminer le danger qui les guettait, et c’était à présent qu’il avait un coup d’angoisse par rapport à leur sécurité, à croire qu’il avait réellement un don pour tout faire dans le mauvais sens.

- Alec…

Oui, je sais.

- Si c’était qu’à moitié, jm’en ferai pas autant j’imagine ! Mais bon, si tu m’dis que tout est arrangé, j’veux bien te croire. Alec, je sais que tu préférerais que j’sois loin d’ici… mais sincèrement j’suis bien là. Mon père me met une pression assez conséquente, tu l’connais, ici c’est un peu comme une promenade de santé pour moi… Enfin façon d’parler !
« Ouais, façon de parler ouais. »

Ok, certes, il était peut être totalement bipolaire, elle n’avait pas tord. Enfin, on peut trouver pire que lui, c’est relativement rassurant non ? Alec Rivers n’a rien de maladif, je l’affirme ! Pour le reste, il voulait bien croire que la jeune femme se sentait finalement mieux ici et ce, même si, lui, se rongeait les sangs. A vrai dire, il s’était aussi sentit mieux en débarquant au château. La pression de sa famille avait disparu avec l’apparition d’une certaine sensation d’enfermement. Finalement, les barrières le protégeaient de ses parents plus qu’elles ne le retenaient de vivre, alors, pour ça, il s’était réellement sentis étrangement bien mieux et plus libre en débarquant ici. C’était toujours le cas, il y avait juste eu certains évènements sur lesquels il ne pouvait toujours fermer les yeux.

- Il m’arrivera rien, Alec… Et puis au pire, tu seras là pour veiller au grain, j’en doute pas !

Alec lui avait simplement répondu avec un sourire. Bien sûr qu’il était là, et il ne risquait pas de la lâcher des yeux. Déjà parce que la vue était loin d’être désagréable, mais surtout parce qu’il avait trop peur de la perdre s’il ne cessait de faire attention à elle. Et puis, c’était simplement devenu naturel. Il la protégeait depuis des années, sans que ça soit forcément évident, c’était vrai, mais il n’empêchait qu’il était toujours là pour éloigner le danger, et, si elle avait besoin d’une épaule pour se reposer, elle était la seule qui puisse bénéficier de la sienne.

- Si j’peux t’aider… Tu sais que tu peux compter sur moi.
« Tu sais que je ne risque pas de l’oublier. Mais il n’y a vraiment rien que tu puisses faire, j’te le promets. »

Pour le coup, il ne mentait pas.

- Quand tu dis que c’est terminé, t’es sûr qu’il ne reviendra pas à la charge ?
« Ah ben ça… ça serait très, très étonnant. J’risque plus rien de sa part, t’en fais pas pour ça. »

A moins qu’il ne revienne en tant que fantôme, en effet, il ne risquait pas d’être assez… matériel pour pouvoir lui faire quoi que ce soit. Surtout, il ne pourrait rien faire à ceux qui l’entouraient. Oui, c’était une manière quelque peu radicale de régler les emmerdes, mais il avait tenté de faire les choses autrement, il l’avait menacé, alors il y avait aussi un moment où l’autre con aurait dû l’écouter. Il avait laissé passer sa chance, et Alec avec.

« Tu parlais de tes parents, ils ont été comment ces derniers temps ? Avant que tu ne viennes ici quoi. Ça a été ? »

En fait, il avait même été jusqu’à exercer une certaine pression sur la mère de la jeune femme pour qu’elle se calme un peu sur ses exigences, mais il était clair qu’il n’avait pas pu y faire énormément non plus. Il n’était pas dans son intention de se faire haïr de cette famille qui lui avait offert un minimum de stabilité lors de son enfance. Pas énormément, certes, mais ça l’avait aidé, il n’irait pas le nier.

« Alors, quand est-ce que tu te transformeras finalement en mini-lionne ? »

En fait, c’était en un chat sauvage que la jeune femme se transformait. Un chat des sables. Pourtant, depuis toujours, il lui avait dit que si elle y arriverait, ça serait pour devenir une lionne, une panthère ou ce genre de choses. Ok, il fallait croire qu’il devrait se contenter de la version un poil plus petite. Petite féline adorable. C’est pas humain d’être attendrissante ainsi, nan mais franchement !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Lun 1 Juil 2013 - 17:16

Pour sûr qu’elle ne se faisait pas de souci pour sa protection rapprochée, elle s’étonnait même de ne pas le voir trainer dans les pattes plus souvent. Ce n’était en rien une remarque désobligeante, une plainte ou autre, elle avait toujours apprécié l’attention particulière qu’il avait pour elle, sa façon de veiller au grain en assurant ses arrières, ça avait toujours été comme ça ! Parce qu’il avait beau passer pour un être abject pour certain ici, il n’en restait pas moins un ami sur qui l’on peut compter dès lors qu’on lui donne un minimum de crédit ! Il faut juste lui donner une chance, passer outre son attitude de macho de base pour se rendre compte qu’on pouvait tomber nez à nez avec une personne tout à fait fréquentable. Ok, son attitude n’était sûrement pas franchement objective, elle avait grandi avec lui, savait ce qu’il avait pu endurer par le passé, connaissait quelques-uns de ses secrets, avait sûrement dû être amoureuse de lui l’espace de quelques temps, alors non, elle n’était définitivement pas objective, mais elle restait persuadée de le connaitre assez pour affirmer qu’il était quelqu’un de bien quoi qu’on dise dans les journaux, ou dans les couloirs.

- Si c’était qu’à moitié, jm’en ferai pas autant j’imagine ! Mais bon, si tu m’dis que tout est arrangé, j’veux bien te croire. Alec, je sais que tu préférerais que j’sois loin d’ici… mais sincèrement j’suis bien là. Mon père me met une pression assez conséquente, tu l’connais, ici c’est un peu comme une promenade de santé pour moi… Enfin façon d’parler !
« Ouais, façon de parler ouais. »

On sentait le sarcasme et l’ironie à plein nez, mais même si ça l’agaçait un peu cette surprotection, elle n’arrivait pas à lui en vouloir bien longtemps. La preuve, elle le taquinait déjà avec ça. Oui, elle avait confiance en lui, c’était indéniable !

- Si j’peux t’aider… Tu sais que tu peux compter sur moi.
« Tu sais que je ne risque pas de l’oublier. Mais il n’y a vraiment rien que tu puisses faire, j’te le promets. »

Excuse-moi d’insister Alec, mais avec toi, vaut mieux s’assurer que le message est bien passé, et puis on sait tous ce que ça veut dire, une petite phrase balancée du genre… « Je serais toujours là pour toi » et bam au moment venu, la zone devient désertique ! Ca n’était pas ce qu’elle voulait dire et il le savait, mais bon, le principe de répétition est l’un des fondements de la communication (=D) donc autant ne pas déroger à la règle.

- Quand tu dis que c’est terminé, t’es sûr qu’il ne reviendra pas à la charge ?
« Ah ben ça… ça serait très, très étonnant. J’risque plus rien de sa part, t’en fais pas pour ça. »
- Ok si tu l’dis.

S’il était aussi sûr que ça, c’est que l’histoire devait être plus complexe qu’il ne le laissait sous-entendre et malgré son envie d’en savoir plus, la belle blonde savait quand il était à bout des confidences et qu’elle n’en obtiendrait pas plus de sa part. Si elle voulait en apprendre davantage, c’était de son propre chef qu’elle devrait farfouiller autour d’elle !

« Tu parlais de tes parents, ils ont été comment ces derniers temps ? Avant que tu ne viennes ici quoi. Ça a été ? »
- Adorables, comme à leur habitude. Mon père n’a pas trop apprécié l’idée que j’vienne ici pour être sincère, et j’ai été obligée de sortir la carte de « l’amour fou » pour le convaincre. Ma mère était complètement contre, elle a prétexté que l’enseignement que j’aurai ici serait une catastrophe pour moi et bien en-dessous de mon niveau… Enfin la routine… Oh et sache que j’ai évité de peu les cours avec le prof particulier de ta famille. Une lubie de mon père qui estimait qu’il était plus performant que le nôtre… Mais bon, ça a été dans l’ensemble…

On trouve toujours pire, et elle n’avait pas été rouée de coups de fouet pour autant. Ce n’était pas la famille Rivers non plus !

« Alors, quand est-ce que tu te transformeras finalement en mini-lionne ? »
- Figure-toi que… J’y travaille encore mais, j’pense pas me vanter en disant que j’ai pas mal progressée. Tu devrais te méfier que j’débarque pas roulée en boule au bout de ton lit ! J’viendrai ronronner à ton oreille un matin, j’suis sûre tu apprécieras le réveil !

La jeune femme avait souri, pour sur que le réveil serait apprécié, c’est pas tous les jours que le chat le plus mignon de la Terre – j’insiste sur ce point – vient vous tenir compagnie et quémander des gratouilles derrière l’oreille !

- Toi, tu sembles pas avoir eu de mal à t'acclimater, ici… J’ai repéré au moins 5 midinettes qui étaient prêtes à se plier en 8 pour que tu les remarques… sans succès notons-le… L’une d’elle avait d’ailleurs l’air dépitée en te voyant avec la jolie rousse !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Mar 2 Juil 2013 - 9:09

A vrai dire, il faisait des efforts pour laisser à la jolie petite blonde sa liberté de mouvements. Pendant un moment, il était clair qu’il aurait pu être collant – à sa manière – mais il savait aussi que, lui-même n’aurait pas pu supporter de passer trop de temps en la compagnie de quelqu’un. Il avait confiance en elle et en ses capacités pour se défendre seule. Enfin, disons qu’il essayait de s’en convaincre. Pour le reste, il restait particulièrement attentif, gardant un œil sur elle, craignant toujours le pire. Il avait de toute manière dû, un moment dans sa vie lâcher la jeune femme des yeux en se devant d’aller étudier la médecine loin de chez lui. Jeune, trop, bien sûr, et il ne faisait clairement pas le poids à côté de ceux qui l’entouraient et ce, malgré tout ce que ses parents avaient pu lui enseigner de gré ou de force. Il s’était déchiré au début pour rattraper le niveau, et puis, avait simplement tout lâché, apprenant pour la première fois réellement à profiter de la vie sans le faire uniquement pour agacer ses parents. Trop tard, il y avait pris goût. A ce moment-là, Mack restait enfermée chez elle. Belle princesse coupée du monde. Presque, disons, puisqu’il avait chargé un certain nombre de personnages magiques tels que des tableaux de lui rapporter le moindre évènement négatif. ‘Pas déconner, il ne l’aurait pas laissée sans protection aucune. Cela avait également expliqué sa capacité flippante à connaître chacun des flirts de la jeune femme. Oui, il en avait éloigné un certain nombre, tout comme il avait laissé la jeune femme se planter quand elle ne risquait rien. A présent, il était également conscient que, s’il s’affichait de trop avec elle, d’autres pourraient comprendre l’attachement sans limites qu’il lui portait et donc, s’en servir contre lui, mais surtout, contre elle. A présent, les choses pourraient en effet changer puisqu’il avait supprimé la principale menace de ce monde de fou. Il lui fallait juste accepter ce qu’il avait fait – encore. Après, tout irait bien et il pourrait retrouver une attitude normale. Il s’y était pourtant employé pendant le mois où il avait été à peu près tranquille. Mais personne n’a dit qu’Alec Rivers est quelqu’un de stable, et, ça, Mack le savait plus que tout autre.

- Quand tu dis que c’est terminé, t’es sûr qu’il ne reviendra pas à la charge ?
« Ah ben ça… ça serait très, très étonnant. J’risque plus rien de sa part, t’en fais pas pour ça. »
- Ok si tu l’dis.

Ça l’inquiétait, oui, il en était conscient mais, au moins, ainsi, elle savait que rien ne risquait d’arriver. Pas de taré à l’entraîner de nouveau dans les cachots où il le noierait, le cognerait, le bombarderait de questions jusqu’à ce qu’il craque. Il ne reviendrait plus épuisé, famélique, pâle et blessé. Tout ça était fini, et c’était là-dessus qu’il lui fallait s’accrocher pour oublier la vérité, puisque celle-ci avait et a toujours eu un double tranchant. Mais il ne voulait réellement pas s’éterniser de nouveau sur le sujet, ça lui trottait déjà bien trop dans la tête comme ça.

« Tu parlais de tes parents, ils ont été comment ces derniers temps ? Avant que tu ne viennes ici quoi. Ça a été ? »
- Adorables, comme à leur habitude. Mon père n’a pas trop apprécié l’idée que j’vienne ici pour être sincère, et j’ai été obligée de sortir la carte de « l’amour fou » pour le convaincre. Ma mère était complètement contre, elle a prétexté que l’enseignement que j’aurai ici serait une catastrophe pour moi et bien en-dessous de mon niveau… Enfin la routine… Oh et sache que j’ai évité de peu les cours avec le prof particulier de ta famille. Une lubie de mon père qui estimait qu’il était plus performant que le nôtre… Mais bon, ça a été dans l’ensemble…
« Ouais, ça m’aurai étonné … ah ? Oh ! Merde, ouais, heureusement, c’est pas un tendre celui-là. Enfin tu t’en doutes en même temps. Alors t’as joué la carte de l’amour fou hein ? Tu sais qu’ils vont finir par percuter que t’as toujours pas signé de contrat marital ? »

Oui, elle le savait, très bien même. Et, oui, ils étaient censés se marier, histoire de ne pas gâcher cette merveilleuse tradition dans les grandes familles riches et de sang pur qui s’appelle le mariage organisé. Deux beaux partis, deux personnes un peu particulières liées, à n’en pas douter, mais pas comme il le faudrait.

« Je devrais devenir un type bien, t’épouser et arrêter de merder. »

Oui, tu devrais.
Pourtant, il en était incapable et le savait parfaitement, et, à vrai dire, ça lui foutait la mort dans l’âme. Mais c’était comme ça, point final. Tout deux le savaient parfaitement, ils en avaient parlé il y avait quelques années. Il la blesserait forcément, parce que, jamais ils n’auraient la même manière de voir les choses et le monde. Jamais il ne serait capable d’aimer autant ou du moins comme elle, de donner comme elle était capable de le faire dans une situation de couple. Rien ne serait jamais suffisant, il pèterait un plomb et continuerait comme il l’avait toujours fait et elle en souffrirait. Et, oui, le baiser qu’il venait de lui donner était déplacé, comme souvent. Hey ! Au moins il arrêtait – la plupart du temps – quand elle avait un copain. Il fallait croire que ni l’un ni l’autre n’étaient totalement guéris de certaines choses. Tout n’est parfois pas aussi sain que ça en a l’air. Et pourtant, ça y était, il changeait de sujet, neutre, détaché. Aucun problème. Non, il n’y en avait pas, parce que tout deux savaient à quoi s’en tenir, qu’ils se connaissaient et qu’ils ne tomberaient pas dans cette connerie là. L’erreur avait déjà été faite à un moment, et elle le connaissait trop bien pour y croire.

« Alors, quand est-ce que tu te transformeras finalement en mini-lionne ? »
- Figure-toi que… J’y travaille encore mais, j’pense pas me vanter en disant que j’ai pas mal progressée. Tu devrais te méfier que j’débarque pas roulée en boule au bout de ton lit ! J’viendrai ronronner à ton oreille un matin, j’suis sûre tu apprécieras le réveil !
« T’as raison. Nan, j’pense que tu serais probablement le seul et unique que je ne dégagerai pas de là à la vitesse éclair. »

Ça n’était pas totalement vrai en fait. Gamin, il s’était pris d’affection pour un petit chat, moche, pelé, esquinté par la vie, qui avait squatté quelques temps dans leur rue. Ça s’était mal fini.

- Toi, tu sembles pas avoir eu de mal à t'acclimater, ici… J’ai repéré au moins 5 midinettes qui étaient prêtes à se plier en 8 pour que tu les remarques… sans succès notons-le… L’une d’elle avait d’ailleurs l’air dépitée en te voyant avec la jolie rousse !
« Hein ? Ah bon ? oo’’ Qui ça ? Enfin, je vois Sovahnn, mais elle n’a rien d’une midinette et le jour où elle se pliera en huit, ça sera la faute de ses gémissements fébriles. Ah ! Attend voir ! C’est déjà fait. »

Abruti, crétin, connard, t’en manque pas une !

« Bon, nan, en fait, le dis pas, on s’en fout. »

Quoi que du coup, il ouvrirait peut être un peu plus les yeux pour repérer ce qui pouvait bien lui tourner autour. Mack le savait, il était très doué pour passer à côté de ce genre de choses grosses comme une maison. Le comportement des filles, pas les filles elles-mêmes. D’ailleurs, il lui avait fallu Elwynn pour lui faire comprendre certaines choses par rapport à Sovahnn… choses qui s’étaient avérées fausses à l’époque mais qui ne l’étaient plus actuellement. A présent c’était… bizarre. Et probablement malsain, mais pour le moment, ils s’y retrouvaient. Lui du moins.

« D’ailleurs, j’ai oublié d’te dire, j’me suis fait violer récemment. »

Vu la manière dont il annonçait ça… ça allait, il ne le prenait pas trop mal Rolling Eyes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Dim 14 Juil 2013 - 21:38

La jolie blonde n’avait jamais vu d’un mauvais œil la manière d’agir d’Alec, bien sûr qu’elle avait douté à plusieurs moments du fait qu’il soit totalement innocent dans les disparitions soudaines de certains de ses prétendants, mais il n’avait jamais été trop envahissant, alors dans le fond, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, il lui avait certainement épargné quelques soucis et avait toujours su rebondir sur ces petits malheurs. Elle s’était longtemps demandé comment il pouvait toujours être au courant de ce qui lui arrivait alors qu’il était à des kilomètres d’elle, mais la jolie blonde avait aussi dû se faire une raison. Un Rivers garde toujours quelques atouts dans sa manche ! Il garde toujours une part de mystère, parait que ce côté ténébreux l’entretient, alors ça devait être vrai, pourtant ça n’empêchait en rien le mouron qu’elle pouvait se faire à son sujet. Cocasse quand on sait qu’il est plus âgé qu’elle, mais elle ne pouvait s’en empêcher. L’instinct de protection était naturel, même s’il savait se défendre sans elle, c’était plus un esprit protecteur vis-à-vis de ce côté qu’il n’écoutait que trop peu ! Et s’il ne voulait pas lui en dire plus, c’est que la situation devait être assez sérieuse !

« Ouais, ça m’aurai étonné … ah ? Oh ! Merde, ouais, heureusement, c’est pas un tendre celui-là. Enfin tu t’en doutes en même temps. Alors t’as joué la carte de l’amour fou hein ? Tu sais qu’ils vont finir par percuter que t’as toujours pas signé de contrat marital ? »
- Il a remplacé le mien pour une journée, une seule… Thème du jour, les sortilèges interdits… Parait qu’il faut ressentir le Doloris une fois dans sa vie pour savoir au mieux l’appliquer… Je comprendrais jamais tes parents, sincèrement tu l’sais ça ?

Comment peut-on infliger ce genre de sévices à son propre gamin ?

« Je devrais devenir un type bien, t’épouser et arrêter de merder. »
- J’propose que tu me demandes officiellement en mariage, avec bague et tout le toutim, ça rassurerait nos parents… et en prime j’pourrais frimer avec le diamant que tu m’auras offert ! Gagnant/gagnant !

Un grand sourire aux lèvres, la jeune femme avait toujours été une sentimentale, n’en déplaise à Alec qui avait bien tenté de la faire changer et si elle savait parfaitement qu’il plaisantait sur le sujet, parce qu’il n’était pas fait pour elle et qu’il lui ferait du mal sans le vouloir… Et puis, autant pas le nier non plus, il ne ressemblait pas au prince charmant qu’elle avait imaginé. Non pas qu’il ne corresponde pas à ses critères, au contraire, mais voilà, il avait été clair. Pourtant leur relation restait parfois ambigüe et ça n’était pas les baisers qu’il lui volait de temps à autre qui prouverait le contraire. La belle était immunisée contre le charme d’Alec, enfin sentimentalement parlant parce que physiquement, la jeune femme admettait facilement céder à ses avances, et il n’y avait aucune gêne à ce jour, aucun malaise entre eux.  

« T’as raison. Nan, j’pense que tu serais probablement le seul et unique que je ne dégagerai pas de là à la vitesse éclair. »
- Fait pas ton homme fort insensible ! J’te connais trop bien Alec Rivers !

Petit sourire, Alec et ses grands airs d’homme intouchable, insensible aux petites bêtes à poils… Incapable de remarquer la troupe de fans qui le suit et serait capable de donner un rein pour lui… C’est aussi ça le charme à la Rivers… Faut le savoir. Et on a là le mâle dominant dans toute sa splendeur !

- Toi, tu sembles pas avoir eu de mal à t'acclimater, ici… J’ai repéré au moins 5 midinettes qui étaient prêtes à se plier en 8 pour que tu les remarques… sans succès notons-le… L’une d’elle avait d’ailleurs l’air dépitée en te voyant avec la jolie rousse !
« Hein ? Ah bon ? oo’’ Qui ça ? Enfin, je vois Sovahnn, mais elle n’a rien d’une midinette et le jour où elle se pliera en huit, ça sera la faute de ses gémissements fébriles. Ah ! Attend voir ! C’est déjà fait. »

La belle anglaise n’avait pu s’empêcher de pousser un soupire d’exaspération légèrement amusé, Alec ne changerait jamais. Il resterait à jamais ce sale type pas très fréquentable mais qui garde tout son charme malgré tout ! Lui assénant un coup sur le torse, plus de réprimande que pour lui faire mal ou autre.

- T’es vraiment un sale con quand tu veux, tu l’sais ça ?! J’suis certaine qu’elle apprécie cette description si… « élogieuse » de vos ébats ! Et j’te donne un indice, y en a une chez les jaunes et… une autre chez les bleus il me semble… Et non je ne parle ni de Sovahnn, ni de la p’tite brune qui change de couleur de cheveux !

Oui elle parlait bien d’Aileen, elle avait bien compris que les deux ne s’appréciaient pas particulièrement et  à dire vrai, elle s’en fichait un peu, tant qu’elle gardait ses distances, ça lui allait. Après peut-être qu’elle aurait une conversation avec elle un jour, mais ça n’était pas prévu dans l’immédiat.

« D’ailleurs, j’ai oublié d’te dire, j’me suis fait violer récemment. »
- Fallait bien que ça arrive un jour, t’as un corps de rêve, j’comprends pas que ça n’soit pas arrivé avant…

Oui elle avait pris ça sur le ton de la rigolade, car pour dire vrai, il ne semblait pas s’en offusquer plus que ça, ça voulait bien dire que ça lui avait plus un minimum… Elle voyait mal Alec Rivers se laisser faire en fait, à moins d’être sous un Imperium, mais vu le ton qu’il avait employé, la belle en doutait !

- Qui est l’audacieuse qui a osé poser ses mains sur toi sans ton autorisation ? Je veux un nom pour pouvoir venger ton honneur déchu ! Moi vivante, jamais cette injustice ne restera impunie !

Quel dramaturge, on y croirait presque !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Jeu 18 Juil 2013 - 12:03

Bien sûr, oui, Mack aurait pu s’offenser de ses attitudes, de ses manières d’agir, mais elle le connaissait apparemment trop pour ça. Bien entendu, c’était aussi pour ça qu’il l’appréciait à ce point et lui montrait un respect sans borne. Du moins, il le ressentait, elle aussi normalement, les autres avaient en règle générale plus de mal à voir ce qui lui semblait à peu près évident. Elle était capable de déceler ce qu’il cachait parce qu’elle avait surpris bien des points de son passé qu’il dissimulait pourtant aux autres. Et, si cela avait quelque chose d’angoissant pour lui, il avait également fini par s’y faire et apprécier cette manière qu’elle avait de l’approcher, et cette possibilité pour lui d’éviter de fuir sans arrêt. Elle savait trop de choses, donc, dans le fond, elle le connaissait, et il fallait l’avouer, ça, ça avait un côté rassurant, reposant.

- Il a remplacé le mien pour une journée, une seule… Thème du jour, les sortilèges interdits… Parait qu’il faut ressentir le Doloris une fois dans sa vie pour savoir au mieux l’appliquer… Je comprendrais jamais tes parents, sincèrement tu l’sais ça ?

Grimaçant alors que ses souvenirs se rappelaient à lui, Alec n’avait pu s’empêcher de visualiser Mack sous l’emprise de ce sortilège utilisé par l’homme qui lui avait appris tellement de choses d’une manière… qui correspondait à ses parents. Se penchant vers la belle blonde, le Serpentard déposa un baiser sur ses cheveux.

« Je sais. Si tes parents pouvaient éviter de copier les miens, ça pourrait être pas mal d’ailleurs. Surtout quand je suis enfermé à je ne sais combien de bornes de la maison. »

La maison. Quelle blague. Comme si ça avait été chez lui un seul jour depuis le début de son existence. Mais il fallait bien qu’il parle comme les autres, comme si ça allait. Et puis, finalement, la maison, c’était peut être plus la sienne, celle de Mack, que celle qui portait son nom de famille. C’était là qu’il s’était le plus souvent sentis calme et à peu près en sécurité. Comment peut-on agir ainsi vis-à-vis de son propre môme ? Il savait que Mackensie se posait la question couramment, lui, avait simplement arrêté de se le demander. Non, il ne savait pas, mais ce qu’il avait fini par comprendre, déjà, c’était que ça n’était pas normal, et partir de ce principe lui permettait d’avancer plus assurément qu’il ne l’avait jamais fait. Bah, c’était comme ça de toute manière, il ne pouvait défaire le passé, et, à présent, l’emprise de sa famille sur sa personne semblait s’être envolée avec l’incapacité de l’extérieur de communiquer avec le château. Il fallait croire que même les Rivers devaient se plier à cette règle. Ou bien, ils profitaient de sa disparition en buvant du champagne tous les soirs, ce qui pouvait être également parfaitement réaliste. Dans tous les cas, oui, il détestait l’idée que les parents de la jeune femme aient eu une idée pareille. Ils devaient bien se douter de la manière de faire des Rivers tout de même ! Ils n’étaient pas complètement bigleux ou sourds, alors quelle idée de les copier pour que leur fille relève son niveau en sortilège ou quoi que ce soit d’autre ? S’il avait été là-bas, bien sûr, il aurait agit avant que la jeune femme n’ait eu à faire avec celui qui lui avait enseigné tout ce qu’il savait, mais il fallait bien avouer qu’ici, il était loin d’avoir la main mise sur elle, comme quoi, qu’elle soit ici avait tout de même un avantage : l’ombre de la famille Rivers ne risquait pas de trop s’étendre. Si elle se contentait de celle de Logan ou de la sienne, ça lui convenait.

« Je devrais devenir un type bien, t’épouser et arrêter de merder. »
- J’propose que tu me demandes officiellement en mariage, avec bague et tout le toutim, ça rassurerait nos parents… et en prime j’pourrais frimer avec le diamant que tu m’auras offert ! Gagnant/gagnant !
« Hm, pas faux. Et puis, les mariages blancs, ça se fait de toute façon au pire. A quoi ressemble ta dote ? Pour voir si le diamant est rentable… »

Quoi ? Bah oui, il faut toujours faire des études de marché dans la vie, c’est capital. Surtout que rien ne garantissait que la fortune familiale lui soit disponible s’il sortait un jour d’ici, soyons honnêtes, il ne voyait pas vraiment ses parents continuer à s’acharner puisque plus le temps passait, moins ils avaient d’influence sur lui. Janie ayant déjà été rejetée de la famille, ils avaient insisté tout de même histoire de ne pas perdre leur héritier, mais il savait parfaitement que ça lui pendait au nez, et, à vrai dire, cela lui conviendrait parfaitement. Enfin libre, pour le reste, il se démerderait.

« T’as raison. Nan, j’pense que tu serais probablement le seul et unique que je ne dégagerai pas de là à la vitesse éclair. »
- Fait pas ton homme fort insensible ! J’te connais trop bien Alec Rivers !
« Oh ! Tout d’suite ! »

Quoi ? Ok, si le chat était joueur, il pouvait l’apprécier, mais sinon nan hein ! Et il n’avait qu’un animal de compagnie pour porter ses lettres, pas pour faire des câlins, et toc ! Mais il fallait bien avouer qu’il n’était pas toujours en train de faire son gros débile qui dégage les animaux tout mignons, à vrai dire, avec un chaton, il était capable, comme tout un chacun probablement, de jouer avec pendant une bonne heure pour autant qu’il ait un bout de ficelle ou autre. Mais ça, il ne faut pas le dire. Top secret. Restons machos !

- Toi, tu sembles pas avoir eu de mal à t'acclimater, ici… J’ai repéré au moins 5 midinettes qui étaient prêtes à se plier en 8 pour que tu les remarques… sans succès notons-le… L’une d’elle avait d’ailleurs l’air dépitée en te voyant avec la jolie rousse !
« Hein ? Ah bon ? oo’’ Qui ça ? Enfin, je vois Sovahnn, mais elle n’a rien d’une midinette et le jour où elle se pliera en huit, ça sera la faute de ses gémissements fébriles. Ah ! Attend voir ! C’est déjà fait. »

Le soupire exaspéré mais passablement amusé de la jeune femme l’avait fait sourire, au même titre que le coup qu’elle lui avait balancé dans la foulée.

« Hey ! »

Brute va. Tient, au passage, ses blessures allaient beaucoup mieux. Il était un temps où, après un malencontreux ‘coucou’ qui était manifestement mal passé, ce genre de chose, bien que tout de même éloigné de ses cicatrices, ne lui auraient pas exactement fait du bien. Tout passe avec le temps.

- T’es vraiment un sale con quand tu veux, tu l’sais ça ?! J’suis certaine qu’elle apprécie cette description si… « élogieuse » de vos ébats ! Et j’te donne un indice, y en a une chez les jaunes et… une autre chez les bleus il me semble… Et non je ne parle ni de Sovahnn, ni de la p’tite brune qui change de couleur de cheveux !
« Beuah ! »

Sur le coup, il allait dire « bah quoi ? Qu’est-ce que j’ai dit encore ? » d’une manière parfaitement innocente, mais l’allusion à Aileen avait cassé tout sa répartie pour ne laisser qu’une grimace de dégout. Non, elle, il préférait éviter. Vraiment.

« J’vais m’abstenir pour la miss caméléon si ça ne dérange personne. Et… tu comptes vraiment pas me dire qui c’est hein ? Nan, j’m’en doutais. »

Vu le petit sourire qui s’affichait sur ses lèvres, clairement, elle comptait bien le laisser chercher. Se connaissant, il aurait du mal, il le sentait bien. Mais bon ! Pas comme si ça allait l’empêcher de dormir.

« D’ailleurs, j’ai oublié d’te dire, j’me suis fait violer récemment. »
- Fallait bien que ça arrive un jour, t’as un corps de rêve, j’comprends pas que ça n’soit pas arrivé avant…

Éclatant de rire, le jeune homme l’avait fixé avec un regard amusé. Ça c’est de la réponse.

« J’te remercie de ta sollicitude. »

Manifestement, ça ne la troublait pas particulièrement comme déclaration, tout comme ça ne l’affectait pas des masses cela dit. Les mains baladeuses d’un quinquagénaire avaient été clairement plus marquantes. Mais là n’est pas la question.

- Qui est l’audacieuse qui a osé poser ses mains sur toi sans ton autorisation ? Je veux un nom pour pouvoir venger ton honneur déchu ! Moi vivante, jamais cette injustice ne restera impunie !



« Mouais… Et tu comptes me venger comment ? Je t’écoute, ça m’intrigue. »

Cela dit, vu la manière avec laquelle elle l’avait fixé en le déshabillant à coup de gravité il y avait des mois, il devait bien y avoir un fond de vérité. Non, il n’a pas la grosse tête, absolument pas ! Oh c’est une vanne, quelle susceptibilité !

« Elwynn, une semi-vélane. Tu sais ce que j’avais dis des vélanes pourtant. Et bah… loupé. C’est plus ou moins une amie. La cousine de Tallulah, la fille qui traîne avec Jordane parfois. »

Ça fait beaucoup d’association de personnes, mais déjà, elle connaissait Jordane, alors elle devrait resituer.

« Petite, brune, mignonne, sans arrêt énervée sur tout le monde, bourrée d’emmerdes sentimentales et qui devrait manger une pizza de temps en temps. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Mer 31 Juil 2013 - 21:25

« Je sais. Si tes parents pouvaient éviter de copier les miens, ça pourrait être pas mal d’ailleurs. Surtout quand je suis enfermé à je ne sais combien de bornes de la maison. »

Un baiser déposé, elle se doutait bien qu’en disant cela, Alec réagirait de cette façon, néanmoins elle ne se voyait pas vraiment le cacher.

- Une suggestion de ton père tu t’en doutes, mes parents n’étaient pas trop partants mais il peut se montrer très persuasif.

Son père avait toujours eu des arguments convaincants, et dans le cas présent, évoquer l’importance d’une éducation correcte pour une potentielle future Rivers avait fait mouche. Et puis qu’était un petit sortilège à côté d’une vie passée dans une famille comme celle des Rivers ? Pas grand-chose on est d’accord !

« Hm, pas faux. Et puis, les mariages blancs, ça se fait de toute façon au pire. A quoi ressemble ta dote ? Pour voir si le diamant est rentable… »
- Hey, il sera toujours rentable. Tu connais une meilleure personne pour le mettre en valeur ?!

Un grand sourire, non elle n’avait pas d’un coup la folie des grandeurs, et n’avait pas non plus pris la grosse tête, ça n’était pas son genre, mais bon elle connaissait sa famille et savait aussi qu’elle en avait parfaitement les moyens, enfin dans le fond elle s’en fichait pas mal, mais c’était pour la forme !

- Sinon, pour la dote, si on enlève ce que j’ai déjà dépensé…

Comprends ce que mon ex « prince charmant » - oui je sais tu m’avais prévenue – a embarqué après m’avoir plaquée.

- J’pense pas que je sois à plaindre de ce côté-là… Tu épouserais un très bon parti.

Quoi c’est vrai, pas pour rien si leurs familles avaient cru bon de préserver la pureté de leur sang, on ne mélange pas les torchons et les serviettes comme on dit.

La jeune Anglaise avait souri devant l’attitude d’Alec, lui le grand mâle dominant, le macho de base… le sale con qu’on peut si facilement haïr avait un cœur, et quoiqu’il en dise elle le savait parfaitement ! Oui je te connais Alec, et je sais très bien que devant le plus mignon des chats, tu serais incapable de résister à l’envie de lui gratouiller la tête pour obtenir des ronrons ! Et arrête de faire ton macho de base avec moi ! Oui elle l’avait frappé, clairement et même si elle était amusée par sa façon d’agir et qu’elle ne s’en offusquait pas, elle n’en trouvait pas moins sa remarque sur Sovahnn désobligeante et plus qu’inappropriée !

« J’vais m’abstenir pour la miss caméléon si ça ne dérange personne. Et… tu comptes vraiment pas me dire qui c’est hein ? Nan, j’m’en doutais. »
- J’la trouve jolie pourtant.

Quoi c’est vrai ! Et son sourire avait répondu à sa place… Cours toujours pour que j’crache le morceau, ouvre les yeux Rivers… Tu verras que la réponse est plus qu’évidente ! Et si la suite, dans un autre contexte aurait pu la faire pâlir, il n’en avait pas été dans le cas présent, pour la bonne et simple raison que le ton qu’il avait employé était trop détaché, pas assez affecté pour que l’affaire soit grave. D’autant qu’il ne le lui aurait pas dit de cette façon, ne lui aurait pas dit tout court en fait. Alors oui, elle prenait cela sur le ton de la rigolade et visiblement ça ne le blessait pas plus que ça vu que lui avait éclaté de rire.

« J’te remercie de ta sollicitude. »
- Qui est l’audacieuse qui a osé poser ses mains sur toi sans ton autorisation ? Je veux un nom pour pouvoir venger ton honneur déchu ! Moi vivante, jamais cette injustice ne restera impunie !

« Mouais… Et tu comptes me venger comment ? Je t’écoute, ça m’intrigue. »
- Une Blackburn ne révèle pas ses secrets d’attaque !

Elle se glisse sournoisement dans le dos de l’audacieuse et la réduit définitivement au silence de la façon la plus efficace qui soit et la plus discrète !

« Elwynn, une semi-vélane. Tu sais ce que j’avais dis des vélanes pourtant. Et bah… loupé. C’est plus ou moins une amie. La cousine de Tallulah, la fille qui traîne avec Jordane parfois. »

Autant de prénom d’un coup allait lui donner un mal de crâne carabiné, mais elle n’en ferait pas un plat… Son visage, elle ne l’avait pas en tête, mais elle voyait déjà qui était Jordane, en soit c’est déjà pas mal ! Et Alec avait dû griller son petit air perdu.

« Petite, brune, mignonne, sans arrêt énervée sur tout le monde, bourrée d’emmerdes sentimentales et qui devrait manger une pizza de temps en temps. »
- En soit… J’vois pas mal de personne répondre à ces critères… Mais bon, je saurais la retrouver et lui faire expier son crime, n’en doute jamais. Ma vengeance sera terrible et ton honneur sera vengé en bonne et due forme !

La meilleure amie du héros qui le venge, n’est-elle pas grandiose !

- Mais une vélane ? Qu’est-ce qui t’a pris de t’approcher de ces créatures. Tu te rappelles ce que disait Miss Applegate ? Ces créatures sont viles et cruelles, manipulatrices et plein d’autres termes aussi révélateur… Même à moitié, elles restent dangereuse, la preuve, même si… de toute évidence, t’as pas tant que ça regretté…

Des tas de questions se posent alors, toutes plus stupides les unes que les autres on est d’accord !

- C’était dans quel contexte au juste ? Elle t’a envouté ? Nan parce que quand même, une semi-vélane… Tu t’es fait violer… par une vélane… Si on m’avait dit ça un jour, je crois que j’y aurais jamais cru…

Et puis, j’ai jamais croisé de semi-vélane en fait… du coup voilà !

- Sérieusement Alec… Comment tu veux que je rivalise avec une semi-vélane !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Ven 2 Aoû 2013 - 14:09

- Une suggestion de ton père tu t’en doutes, mes parents n’étaient pas trop partants mais il peut se montrer très persuasif.
« Evidemment.. »

Oui, ça, le jeune homme était du genre très bien placé pour s’en rendre compte. Son père était capable de faire accepter à peu près tout et n’importe quoi aux gens. Persuasif, dangereux, et affreusement perspicace. Il se débrouillait extrêmement bien pour manipuler son petit monde et Alec savait très bien comment ça avait bien pu se passer. Il fallait dire que dès que son père se mettait une idée en tête, celle-ci devait se réaliser, point final. Un Rivers est très doué pour obtenir ce qu’il souhaite, c’est une règle de base. Et quand l’un d’eux souhaite l’inverse d’un autre, il se passe quoi ? C’était justement le dilemme dans lequel ils se trouvaient actuellement. Mais bon ! Parlons mariage ! C’était probablement la seule chose que désirait son paternel auquel il aurait pu consentir, mais cela se serait fait en d’autres circonstances, s’il avait été quelqu’un différent. S’il aimait la jeune femme bien moins que c’était le cas à présent.

« Hm, pas faux. Et puis, les mariages blancs, ça se fait de toute façon au pire. A quoi ressemble ta dote ? Pour voir si le diamant est rentable… »
- Hey, il sera toujours rentable. Tu connais une meilleure personne pour le mettre en valeur ?!
« Tu es réellement la voix de la raison ! »

Oui, il se foutait d’elle, tout comme l’inverse valait également. Cela dit, il n’irait pas dire que la jeune femme n’était pas simplement magnifique, le problème était que, justement, personne ne verrait le diamant car trop absorbé par son regard ! C’est beau hein ? Nan mais c’est une connerie, n’en espérez pas tant mes très chers amis naïfs.

- Sinon, pour la dote, si on enlève ce que j’ai déjà dépensé…
« Hm Hm.. »

Il n’avait rien dit, mais son regard parlait pour lui, et celui de la jeune femme semblait lui répondre tout bonnement : ta gueule ! Personne n’aime quand quelqu’un d’autre a raison et nous prévient de nos erreurs à l’avance. Elle lui avait dit être grande et il le respectait. Il l’avait prévenue, elle s’était entêtée et avait fait seule ses erreurs. Et l’autre s’en repentait toujours, mais ça, elle n’en savait rien. Même si elle devait probablement s’en douter.

- J’pense pas que je sois à plaindre de ce côté-là… Tu épouserais un très bon parti.
« Ça doit être pour ça que t’es tellement attirante. Surtout depuis que le fils à papa que je suis risque d’être déshérité. »

Fils à papa, oui, tout le monde y croit. A vrai dire, si, beaucoup y croyaient dur comme fer. Beaucoup, mais sûrement pas Mack. Elle savait parfaitement de quoi son enfance retournait et, s’il continuait de jouer avec ça, il savait aussi qu’elle était probablement l’une des seuls à reconnaître l’ironie dans ses paroles. Et en parlant d’humour, la belle blondinette n’avait apparemment pas apprécié la touche qui concernait Sovahnn. Oh ! Elle aussi s’en était pris pas mal dans le coin de la poire, elle ne s’offusquerait pas de si peu. Oui, c’est une excuse suffisante. Et un coup est une remontrance suffisante. L’un dans l’autre, ils s’accordaient bien tous les deux. Oui, cette phrase a un beau double sens tout à fait véridique et je vous emmerde au passage .

« J’te remercie de ta sollicitude. »
- Qui est l’audacieuse qui a osé poser ses mains sur toi sans ton autorisation ? Je veux un nom pour pouvoir venger ton honneur déchu ! Moi vivante, jamais cette injustice ne restera impunie !

« Mouais… Et tu comptes me venger comment ? Je t’écoute, ça m’intrigue. »
- Une Blackburn ne révèle pas ses secrets d’attaque !
« Suis-je bête. Ça relèverait presque de la prestidigitation.. ici, c’est un comble. »

Quoi ? C’est vrai ! Pauvre Elwynn, si elle entendait ce qui se disait sur elle… en fait, Alec n’avait pas la moindre idée de ce que serait sa manière de réagir.

« Elwynn, une semi-vélane. Tu sais ce que j’avais dis des vélanes pourtant. Et bah… loupé. C’est plus ou moins une amie. La cousine de Tallulah, la fille qui traîne avec Jordane parfois. »

Au vu de l’air circonspect de la jeune femme, celle-ci n’avait pas la moindre idée de qui était la moitié des gens dont il venait de parler. Oui, l’une des filles est donc coupée en deux puisque le nombre est impair. Tout à fait. Pourtant, la Griffondor se retrouvait finalement relativement souvent dans leur salle commune, la voisine des Rivers l’avait de ce fait probablement déjà vue. Pourtant, au vu du nombre de personnes que l’on pouvait croiser dans cette école, il n’était pas étonnant qu’elle ait du mal à la resituer.

« Petite, brune, mignonne, sans arrêt énervée sur tout le monde, bourrée d’emmerdes sentimentales et qui devrait manger une pizza de temps en temps. »
- En soit… J’vois pas mal de personne répondre à ces critères… Mais bon, je saurais la retrouver et lui faire expier son crime, n’en doute jamais. Ma vengeance sera terrible et ton honneur sera vengé en bonne et due forme !
« Ouais, en fait, t’as pas tord. C’est flippant. Et laisse son crime impuni, la pauvre, elle ne se remettrait pas de ton attaque fulgurante. »
- Mais une vélane ? Qu’est-ce qui t’a pris de t’approcher de ces créatures. Tu te rappelles ce que disait Miss Applegate ? Ces créatures sont viles et cruelles, manipulatrices et plein d’autres termes aussi révélateur… Même à moitié, elles restent dangereuse, la preuve, même si… de toute évidence, t’as pas tant que ça regretté…
« Oui, je m’en rappelle, mais elle disait beaucoup de conneries aussi cette très chère vieille bique. Et j’crois qu’elle est moins qu’à moitié. Enfin bref. »
- C’était dans quel contexte au juste ? Elle t’a envouté ? Nan parce que quand même, une semi-vélane… Tu t’es fait violer… par une vélane… Si on m’avait dit ça un jour, je crois que j’y aurais jamais cru…
« Ouais, c’est normal, j’y aurais… si, en fait me connaissant, si, j’y aurais cru. Mais ouais, j’avais juré ne jamais me faire une vélane or, là, pour le coup, c’était en dehors de ma volonté. Très pratique leur truc. Ça doit être gênant aussi au quotidien cela dit… »

Et la jeune femme en souffrait, il le savait très bien. Comment croire à quelque attachement que ce soit à partir du moment où l’on peut envouter un homme sans toujours s’en rendre réellement compte ? Lorsqu’une semi-vélane passe, la plupart des hommes se retournent, à moitié persuadés qu’ils ont trouvé l’amour de leur vie, alors forcément, si l’on décide de ne pas en jouer, cela peut devenir rapidement handicapant.

« Elle n’allait pas bien, on a discuté, elle a trop bu, basta : l’histoire habituelle. »

Classique mes amis ! Et, non, il ne regrettait pas. Déjà, parce que ça ne voulait pas dire grand-chose pour lui tant qu’il s’agissait de femmes, et ensuite, parce que clairement, il y avait pire qu’Elwynn.

« Elle n’a pas su résister à mon charme fou. »

Et aux tablettes de chocolat  (bien que depuis l’opération, il devrait peut-être songer un peu au renforcement musculaire… quoi ? Autant se montrer esthète).

- Sérieusement Alec… Comment tu veux que je rivalise avec une semi-vélane !
« Hm ? Sois sérieuse une seconde, tu rivaliserais avec n’importe qui. »

Si si, les compliments de la part d’Alec, ça existe. Mais juste pour elle =D.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   Mar 20 Aoû 2013 - 14:16

« Tu es réellement la voix de la raison ! »
- Sinon, pour la dote, si on enlève ce que j’ai déjà dépensé…
« Hm Hm.. »

Oui son regard avait parlé pour elle, parce qu’il avait eu raison et que l’admettre lui faisait mal. Il l’avait prévenue, mais voilà, en tant que fille bornée qui déteste qu’on lui dicte ses fréquentations, elle n’avait rien voulu savoir… Oui Alec, je sais t’avais raison, ça va t’es content ?

- J’pense pas que je sois à plaindre de ce côté-là… Tu épouserais un très bon parti.
« Ça doit être pour ça que t’es tellement attirante. Surtout depuis que le fils à papa que je suis, risque d’être déshérité. »
- Bien évidemment…

Si elle ne le connaissait pas assez pour noter l’ironie de ses propos, la belle aurait pu se vexer, mais sincèrement après des années à observer la grande famille des Rivers… Il y a des choses qui passent pour du premier degré aux yeux de tous et qui cachent en réalité bien plus de second degré qu’il n’y parait ! Voilà pourquoi bien souvent, elle était une des seules à comprendre ce qui se tramait dans son esprit, ses sous-entendus plus que dissimulés et qu’elle ne prenait pas la mouche aussi vite ! C’est l’avantage d’être… une « Rivers » par mariage arrangé, on saisit tout de suite la subtilité du gag ! Alors oui, quand il avait parlé du viol qu’il avait subi, la belle n’avait eu aucun mal à comprendre que ce n’était en rien un traumatisme pour lui ! En même temps, n’importe qui aurait pu le comprendre ça vu le regard et le ton qu’il avait employé, mais bon vous m’avez comprise ! Il n’y avait qu’un point à éclaircir… Comment le plus jeune des Rivers ici présent avait pu se laisser embobiner par l’une de ces créatures au juste, lui qui avait pourtant juré de ne jamais y toucher. Mais bon, on parle d’Alec et honnêtement, au grand Alec, rien n’est impossible !

« Elle n’allait pas bien, on a discuté, elle a trop bu, basta : l’histoire habituelle. »
- Tout s’explique…

Un petit air sarcastique sur le visage, la belle avait souri une fois de plus. L’alcool vous fait renoncer à beaucoup de bonnes ou de mauvaises résolutions.

« Elle n’a pas su résister à mon charme fou. »
- Ça c’est l’évidence même, personne ne serait capable d’y résister !

Et si c’était en partie ironique, il y avait un fond de vérité et ça il le savait très bien.

- Sérieusement Alec… Comment tu veux que je rivalise avec une semi-vélane !
« Hm ? Sois sérieuse une seconde, tu rivaliserais avec n’importe qui. »

Un nouveau sourire, la jeune Anglaise l’avait pris dans ses bras et avait déposé un baiser sur sa joue.

- Change rien Alec !

Non ne change rien, moi je t’aime comme tu es, même si parfois c’est vrai que… T’es un peu limité émotionnellement parlant et que t’as un comportement de sale con ambulant !!

Rp terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moon Trance - Jayden ou Mack si elles veulent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Initiales, elles veulent dire quoi ?
» "Mes envies font ce qu'elles veulent de moi, et tant pis si demain tout retombe"
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Catacombes et escaliers :: Salle commune des Serpentards :: ─ Dortoirs, Salles de Bains & Toilettes-
Sauter vers: