AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Lun 11 Fév 2013 - 20:36

Samedi 14 juin, la nuit avait été courte. Trop courte. Rongé par le stress des examens, des révisions, de tout oublier, de tout rater, de décevoir ses parents. Même si le jeune sorcier avait de bons résultats, il avait tout le temps cette angoisse d'échouer. Il voulait réussir dans ses études pour pouvoir par la suite faire le métier qu'il souhaitait, pour rendre ses parents fiers de lui. Six heures avaient à peine sonné lorsqu'Elias ouvrit un œil avec une certaine difficulté ! Rapidement il se leva et alla se poser en salle commune pour commencer à réviser avant que ses camarades ne se réveillent. Se rongeant les ongles d'une manière assez disgracieuse il relisait encore et encore ses cours de potions qu'il connaissait pourtant presque sur le bout des doigts.
La suite de la journée se passa plutôt "normalement" c'est à dire sans incident. En fin d'après-midi, Charleen avait réussi à faire preuve d'une grande persuasion et avait fait sortir son comparse Jaune dans le parc pour le faire décompresser, mais au final cela n'avait servi à rien, il était toujours aussi nerveux du début à la fin de la promenade et se trouvait même de très mauvaise compagnie. En retournant dans la salle commune, le Poufsouffle s'était littéralement avachi dans un des fauteuils et avait écouté pendant plusieurs dizaines de minutes ses camarades parler sans réellement prendre part à la discussion. De temps en temps il hochait la tête, ou sortait un ou deux mots monosyllabiques. Oui, intéressant et perspicace le garçon, mais plus sérieusement, habituellement il participait quand même un peu; seulement ce soir-là il pensait encore à ses révisions. On peut tous convenir qu'essayer de suivre une conversation de cette façon n'était pas une chose très évidente. Il fallait qu'il se vide l'esprit et vite ! Pour cela la seule solution qui pouvait marcher était de voir et de rire avec son meilleur ami: Mckiddle.

Sortant de sa salle commune, Elias se dirigea lentement mais sûrement vers la tour des Gryffondors dans l'espoir de pouvoir parler un peu avec Doryan. De quoi, il n'en savait strictement rien mais il en ressentait un besoin presque ardent, presque comme si son meilleur ami était une drogue et qu'il commençait à être en manque. Généralement le Poufsouffle n'était pas quelqu'un à enfreindre les lois, mais pour ce soir-là il ferait une exception. Par ailleurs, il tentait de se convaincre qu'il ne faisait rien de mal, et que cette excursion ne pouvait que lui faire du bien, l'empêcher de réviser encore et encore, à s'angoisser pour les examens...
Parcourant les couloirs rasant presque les murs tout en étant à l’affût du moindre bruit, Fletcher avançait prudemment mais sûrement ! Il fallait espérer qu'il ne tombe pas sur un professeur ! Le jeune homme n'avait ni envie de finir en colle -ou pire- ni de faire perdre des points à sa maison. Tout se passait parfaitement jusqu'à ce qu'il retrouve nez à nez face à une jeune Serdaigle qui devait être un tout petit plus âgée que lui. Plus que surpris, sa première réaction fut de sursauter avant de se mettre la main sur le cœur. Ce dernier battait à une vive allure, comme si Elias venait de courir un marathon, ou tout simplement qu'il venait d'avoir la peur de sa vie. Par la barbe de Merlin, ce n'était pas possible de marcher aussi discrètement, à croire qu'elle avait la grâce et la finesse d'un pas de chat ! C'est à dire un bruit quasiment imperceptible. Sa stupeur première passée et son cœur ayant retrouvé une allure un peu plus décente, le Pouffy tenta tant bien que mal de remettre un prénom sur le visage de la demoiselle qui se tenait face à lui. Au bout d'une dizaine de secondes, il se rendit à l'évidence qu'il lui était impossible de se le rappeler. Pestant intérieurement contre sa mémoire, il ne tarda pas à prendre la parole, et presque dans un souffle lui demanda Qu'est-ce que tu fais ici, à cette heure ? Tout va bien ?! D'accord, il était peut-être un peu trop curieux pour le coup, mais il ne s'attendait absolument pas à se retrouver face à face avec une autre élève ! Enfin d'un autre côté, il préférait largement que cela être tombée sur la Serdaigle plutôt que sur un professeur. Quant au pourquoi de sa dernière question, c'était tout simple, Elias était le genre de type à s'inquiéter pour tout et tout le monde, à faire passer les besoins des autres et notamment ceux de ses amis les plus proches avant les siens -du moins dans la plupart des cas. Il n'était pas le genre de garçon très courageux, à aimer l'aventure, à désobéir, ou a tenir tête à l'autorité, c'était même plutôt tout le contraire, mais il était loyal et aimait réellement prendre soin des autres. Différentes facettes de sa personnalité avaient pu être perçu en même pas une minute.

La fin de soirée aurait pu se finir paisiblement, ils auraient peut-être pu parler un peu, ou bien partir chacun de son côté mais le destin en avait décidé autrement. Enfin, le destin peut-être pas mais l’ouïe d'Elias certainement ! En effet, le garçon crut percevoir un bruit non loin d'eux, quelqu'un au détour d'un couloir qui se dirigeait vers eux. Si tout être normal aurait certainement tenté de marcher dans la direction opposée du bruit, Elias n'avait pas cette "réponse" en stock. Le Pousouffle perdit en un quart de seconde son sang froid et commençait à paniquer. Si jamais ils se faisaient chopper ici par un professeur ça risquait vraiment de barder pour eux. C'est alors qu'il remarqua une porte à moins d'un mètre de lui qu'il ouvrit sans réfléchir à ce qu'elle pouvait contenir, par la suite il prit le bras de la Serdaigle doucement mais fermement et la tira rapidement à l'intérieur de la salle avant de refermer la porte sur eux. Il lui fit même rapidement signe de ne pas faire de bruit, ça serait bête de se faire repérer maintenant, n'est-ce pas ?! Faisant à présent un sourire à la demoiselle, Elias ne tarda pas à reprendre la parole toujours à voix basse Je crois qu'on l'a échappé belle !. Il était tellement soulagé de s'en être tiré à si bon compte que s'il y avait une quelconque tension dans la pièce il ne l'aurait pas remarqué.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7781
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Mer 20 Fév 2013 - 20:17

Samedi 14 juin

Si on lui avait dit un mois plus tôt qu’à l’heure d’aujourd’hui elle serait de nouveau avec Marek, la miss ici présente vous aurez certainement pris pour un fou ou un éternel utopiste… Et pourtant, les choses avaient fini par s’arranger, un peu aidées il fallait bien l’avouer par des aides extérieures répondant aux doux noms d’Alec et Jordane mais tout de même… Bien sûr tout n’était pas rose dans le meilleur des mondes, mais ils ne s’évitaient plus dans les couloirs et ne s’insultaient plus dès lors qu’ils se croisaient, ce qui en soit était déjà un miracle ! On aurait pu croire qu’après une longue séparation, les deux auraient eu du temps à rattraper, mais c’était de Marek dont il était question… Et rien ni personne ne le ferait changer, surtout sur ce point, il avait toujours été un solitaire dans l’âme et ça n’était pas ses petites attentions qui pourraient le métamorphoser en bonbon rose tout pelucheux… Loin de là son intention de toute façon, c’était son côté bourru qui l’attirait dans le fond, et puis elle avait toujours Takuma pour les petites affections genre câlin du soir, épaule pour s’apitoyer sur le fait qu’elle avait pris un retard monstre sur ses révisions…

D’ailleurs, parlons peu parlons bien ! La jeune métamorphomage ici présente se savait dans la panade, les récents évènements avaient fait qu’elle avait accumulé un retard plus que conséquent dans pas mal de matière et si on pouvait croire aux passe-droits quant au fait qu’elle fricotait avec le prof… Il n’en était rien, bien au contraire, quelque chose lui disait qu’il ne lui ferait aucun cadeau ! C’est là tout l’avantage de ne pas faire ça par intérêt… On n’en retire aucun avantage au final. D’un sens, sa fierté aurait peut être été un peu mise à mal si elle s’était sentie un minimum privilégiée, elle aimait réussir, mais au prix de ses efforts et puis elle avait rattrapé pas mal de chose et comptait sur Takuma et ses idées de génie pour l’aider, puisqu’il se chargeait déjà du cas Sovahnn, il pouvait bien l’aider de temps à autres… Et au pire, elle se risquerait à aller demander de l’aide à Marek, chose risquée oui on le sait, mais il avait peut être des méthodes un peu particulières, il n’en restait pas moins un bon prof, avec lequel il était difficile de ne pas apprendre, au risque de s’en prendre plein la tronche dans le cas contraire.

Après avoir passé la journée dans ses bouquins, la jeune femme avait quitté sa salle commune pour rejoindre le 3ème étage, hier avait été un soir de pleine lune… Et si en temps normal, elle ne se souciait guère de ce genre de détails, le fait que le nippon ait dû intervenir n’avait rien de très rassurant pour la jeune Métamorphomage. Il s’avère que lorsqu’on retrouve la dite personne en sang dans un cachot, on s’inquiète un peu plus vis-à-vis d’elle après ! Ce qui l’avait rassurée ?! Le fait que Maxence ne soit pas venu la chercher pour lui annoncer une catastrophe, s’il ne lui avait rien, si aucun bruit ne circulait sur une éventuelle attaque, c’est que les choses devaient s’être à peu de chose près, bien passée. Et si elle n’était pas allée le voir plus tôt, c’était sûrement parce qu’elle sentait dans le fond qu’il avait besoin d’air. Et tout le monde sait, ou presque, que lorsque Marek Logan Rivers, il vaut mieux ne pas trop l’étouffer… au risque de le voir exploser à tout moment !

Comme à son habitude, la jeune femme avait su ne pas attirer l’attention sur elle, discrète elle savait comment faire pour ne pas se faire repérer quoiqu’on en dise. Elle n’avait pour habitude de ne croiser personne, si bien que lorsque son regard croisa celui d’Elias, la jeune Métamorphomage avait du passer par un arc en ciel de couleur capillaire au sens propre comme au figuré ! Sur le qui-vive, sa baguette s’était directement plantée sur le nouvel arrivant qui lui avait fait une peur bleue autant se l’avouer. Malgré le regard d’Elias, la jeune femme n’avait pas tant cherché que ça à discuter. Camper dans un couloir après le couvre-feu relevait du suicide et ça n’avait jamais été dans ses habitudes de courir des risques inutiles !

Qu'est-ce que tu fais ici, à cette heure ? Tout va bien ?!
- Je… Toi qu’est-ce que tu fais là ?!

Oui, non fallait pas qu’il compte sur des révélations nocturnes… De un, elle ne le connaissait pas, de deux… Elle ne le connaissait pas, et la jeune Serdaigle n’était pas connue pour être la personne la plus sociable qui soit niveau confidence à un parfait inconnu… Et puis quoi, vous imaginez, « oh rien, j’allais juste rendre visite à mon amant qui se trouve être notre prof de DCFM… Oui il me donne quelques cours du soir, une objection ?! » Soyons sérieux une minute ! La jeune femme s’apprêtait d’ailleurs à lui fausser compagnie, quitte à retourner sur ses pas s’il le fallait pour ne pas éveiller d’éventuels soupçons, mais sans qu’elle ne comprenne le pourquoi du comment, la mine du Poufsouffle avait semblé se teinter de panique et l’instant d’après il la saisissait pour l’embarquer sans vraiment lui laisser le choix, chose qu’elle n’avait que très moyennement apprécié. Certes, ce garçon ne lui avait rien fait, mais c’était tout un arc réflexe défensif qui avait pris place en elle. Son malaise s’était traduit par un raidissement soudain, opposant malgré elle une certaine résistance à l’idée de se retrouver coincée quelque part avec une personne inconnue, son pouls s’était accéléré irrémédiablement.

Je crois qu'on l'a échappé belle !


Echappé belle ?! Nan mais t’es pas un peu malade ?! On peut savoir ce qui te prend, un kiffe comme ça juste pour le fun ?! Certes, tout ça elle l’avait peut être pensé fortement mais aucun mot n’était sorti. La seule chose que la jeune femme laissait transparaitre, c’était un malaise évident qu’elle tentait tant bien que mal de dissimuler.

- J’peux savoir c’est quoi ton délire ? Y avait personne dehors !

Ce type ne t’a rien fait, tu veux pas arrêter de l’agresser deux secondes, enfin agresser façon de parler, mais ça n’était pas tant sa faute que ça, juste une réaction au stress, en temps normal j’vous jure que cette fille est adorable. Loin d’avoir envie de passer le restant de la soirée avec lui, la jeune Serdaigle avait actionné la poignée… sans succès, malgré le sortilège qu’elle avait tenté de lancer. A croire que même le château se liguer contre ses angoisses.

- Génial, on est coincés maintenant, tu peux me dire ce qu’il t’a pris ?

Respire, ça va aller, je t’assure, il va rien te faire, ça s’voit et puis il a l’air haut comme 5 pommes, ça devrait l’faire, s’il s’approche tu imagines la tête d’Alec et tu cognes, c’est pas si compliqué ! Fille = Hystérie tu te souviens ?! Oh la ferme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Ven 22 Fév 2013 - 21:02

Si le Poufsouffle avait eu peur en tombant nez à nez avec la demoiselle, visiblement il lui avait également fait une petite frayeur. Peut-être même une très grosse frayeur car la baguette de la Serdaigle était à présent pointée sur lui. En premier réflexe Elias avait levé les mains pour montrer qu'il n'allait rien lui faire, qu'il n'était pas méchant ni rien... Par chance, Fletch' n'avait pas eu un réflexe stupide du genre lui envoyer sa baguette à la tête pour se défendre. Car oui, lui, la plupart du temps, au lieu de jeter des sorts -ne serait-ce que celui de désarmement- avait le réflexe de jeter sa baguette à la figure des autres. Hum... Ça se passait de commentaires et il travaillait là-dessus afin de réagir un peu plus normalement ! Vu qu'il avait toujours sa baguette en main, que la demoiselle en face de lui n'était pas éborgnée, on pouvait certainement dire que son travail avait un peu porté ses fruits.
Elias avait finalement réussi à prendre la parole en premier en lui demandant si tout allait bien pour elle et ce qu'elle faisait là. D'accord, c'était des informations personnelles qu'elle ne lui donnerait certainement pas, mais Fletch avait été intrigué par cela. Je… Toi qu’est-ce que tu fais là ?! Il se passa une main dans les cheveux sans trop savoir quoi répondre. Elias était franchement très gêné de s'être fait "prendre" en train de vagabonder dans les couloirs, ce n'était pas du tout son genre de désobéir aux règles, il était bien trop peureux pour cela. Se maudissant intérieurement d'avoir pris cette décision de sortir de sa salle commune, le jeune sorcier répondit finalement Je... j'allais voir mon meilleur ami... chez les Gryffy... Il avait dit cela en se dandinant limite d'un pied à l'autre, se passant encore et encore une main dans les cheveux, et pour une fois il ne s'était pas fait de petites tresses sous le stress. La discussion aurait pu s'arrêter-là, ils auraient pu partir chacun de leur côté mais le sort en avait décidé autrement ! En effet Elias avait cru entendre un bruit et avait tout bonnement obligé Aileen à entrer dans la première pièce qu'il avait trouvé. Ce n'était pas réellement pas dans les habitudes du Poufsouffle d'agir de cette façon, lui qui d'ordinaire était si doux, si prévenant... mais là, la peur, la perte de son sang froid l'avait fait changer d'attitude. Il n'avait même pas remarqué de son interlocutrice était mal à l'aise.

La porte refermée, il avait même fait savoir à quel point il était content qu'ils se soient cachés sans que personne ne les remarque... et surtout pas Eux. Les Supérieurs. Visiblement Aileen n'était franchement pas de son avis J’peux savoir c’est quoi ton délire ? Y avait personne dehors ! Fletch' resta interdit pendant quelques secondes suite à cette réplique. Il ne s’était pas attendu à se faire reprocher quelque chose ! Il la regarda avec des yeux digne d'un merlan frit, il répliqua doucement, presque plaintivement Je.. J'ai cru... qu'il y avait quelqu'un. Je voulais juste bien faire, et que l'on ne se fasse pas attraper en plein milieu du couloir. Ce n'était pas méchant... Je suis désolé. Oui, déjà qu'il n'avait pas confiance en lui en temps normal, maintenant il était perturbé... et puis bon si elle n'appréciait pas sa présence, elle pouvait tout aussi bien partir, il n'allait pas l'en empêcher mais ça serait à ses risques et périls ! Ah, d'ailleurs voilà qu'elle avait actionné la poignée.. et rien, en fait ! La fille était toujours là, et la porte n'avait pas bougé d'un centimètre. Allez, une porte c'est pas bien difficile à ouvrir ! Qu'est-ce qu'elle attendait ? De trouver d'autres reproches sanglants à lui envoyer en pleine tête ? Génial, on est coincés maintenant, tu peux me dire ce qu’il t’a pris ? Quoi ?! Qu'est-ce qu'elle venait de dire là ?! Ils ne pouvaient pas être enfermés, ce n'était pas possible ! Il n'en croyait tellement pas ses oreilles, qu'il essaya également d'ouvrir mais rien. Zen Elias. Zen. C'était certes un lieux clos, mais la pièce était finalement assez grande, ce n'était pas le moment de faire une crise de claustrophobie ! Souriant faiblement à la demoiselle, le Pouffy fini par dire avec un petit air gêné sur le visage Je crois qu'on est bloqués là pour un petit moment, alors si tu pouvais ne pas être agressive. Ça ne sert à rien, je croyais vraiment bien faire... Il se tut quelques secondes avant de continuer Je m'appelle Elias, et je ne me souviens absolument pas de ton prénom. "Oui et là Fletch il serait tant que tu te taises parce que tu deviens vraiment ridicule" lui soufflait une petite voix intérieure... Je pensais que quelqu'un arrivait, alors je voulais nous mettre à l’abri pour qu'il nous arrive rien... tu vois ? Heureusement que le ridicule ne tue pas, et, perturbé comme il était, il ne s'était pas aperçu qu'il se répétait un peu. T'inquiètes pas, tout va bien se passer ! Enfin, on est enfermés mais on est deux et en bonne santé ! Un de nos amis verra bien notre absence et viendra nous secourir. Elias avait une foi inébranlable en ses amis et notamment en Doryan. Par ailleurs, il trouvait qu'Aileen faisait quand même une drôle de tête, alors, pensant bien faire, pour la réconforter il posa la main sur l'épaule de la demoiselle avant de conclure Il ne peut rien t'arriver avec moi... si ce n'est de mourir d’ennui. C'est certain que ce n'était pas avec lui qu'elle serait en danger, il était tout aussi inoffensif qu'un bébé boursouflet... le problème étant qu'Aileen ne pouvait le deviner. Si t'as froid, je peux venir te réchauffer. Si toute personne normale aurait vu un énorme sous entendu là-dedans, pour Elias c'était juste une phrase réellement innocente. Il pourrait lui donner sa "veste", ou alors même la serrer contre lui en tout bien tout honneur bien entendu ! Mais la dernière solution serait quand même une chose qui le mettrait dans l'embarras... lui et sa délicatesse -et timidité- légendaire avec les filles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7781
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Lun 25 Fév 2013 - 18:00

Vivre dans un perpétuel climat de conflit finit forcément par instaurer un climat de crainte. La crainte de se faire prendre là où on ne devrait pas être. La belle n’avait pourtant jamais été du genre à défier les hautes sphères dans son jeune âge, mais voilà, les choses évoluent et elle avait fini par prendre goût à l’interdit. Défier l’autre, s’amuser d’un rien et profiter un minimum. Alors certes, elle ne faisait pas partie de ceux qui buvaient chaque soir jusqu’à plus soif, n’était pas non plus du genre à faire la fête à tout va, mais elle avait trouvé d’autres occupations, bien plus divertissantes ! Alors oui, on peut dire qu’elle avait été surprise en tombant nez à nez avec le jeune Poufsouffle, d’une part parce qu’elle savait ce qu’elle risquait en tombant sur un supérieur, et d’autre part car tomber sur un inconnu le soir au détour d’un couloir n’avait rien de rassurant à ses yeux de fille traumatisée par un certain abruti ! Loin d’être des plus amicales, la jeune femme avait accueilli le nouvel arrivant à coup de menace, il avait beau avoir l’air sans danger apparent pour elle, la jeune métamorphomage préférait réfléchir à deux fois avant de baisser sa garde, ne lui donnant pas vraiment d’explications et s’empressant de lui en demander en retour. Réponse qu’elle obtint sans grande difficulté puisque le garçon s’était empressé de lui répondre l’air un peu gêné, ce qui avait eu pour effet de lui faire baisser sa baguette, elle n’avait pas rétorqué, n’en ayant pas eu le temps, prise par surprise et emmenée dans une petite pièce. Premier réflexe ?! L’agression purement défensive, elle n’avait jamais été claustrophobe, mais depuis son agression, elle avait beaucoup de mal à se retrouver coincée avec un pur inconnu dans une pièce fermée.

« Je.. J'ai cru... qu'il y avait quelqu'un. Je voulais juste bien faire, et que l'on ne se fasse pas attraper en plein milieu du couloir. Ce n'était pas méchant... Je suis désolé. »

Peut être que si elle n’avait pas été si absorbée par son envie de s’échapper aurait-elle remarqué l’air un peu dépité d’Elias qui en disait long sur son état d’esprit, mais la jeune Serdaigle n’était actuellement pas en mesure de réfléchir pleinement, pas encore en panique, elle n’était pas sereine et sa tentative de fuite et son agressivité en était une preuve irréfutable. D’ailleurs de constater qu’elle était coincée ici n’avait rien arrangé à la psychose qu’elle se faisait.

« Je crois qu'on est bloqués là pour un petit moment, alors si tu pouvais ne pas être agressive. Ça ne sert à rien, je croyais vraiment bien faire... Je m'appelle Elias, et je ne me souviens absolument pas de ton prénom. »

Ne pas être agressive, la jeune femme n’avait pas rétorqué là non plus, se concentrant sur le fait que tout ça n’était peut être pas si dramatique que ça semblait l’être, après tout, jusqu’ici il n’avait montré aucun signe d’agression quelconque alors autant se calmer et prendre sur soi. Respirant une bonne fois, la jeune femme adressa un sourire à Elias avant que celui-ci ne reprenne sans vraiment lui laisser le temps de se présenter à son tour.

« Je pensais que quelqu'un arrivait, alors je voulais nous mettre à l’abri pour qu'il nous arrive rien... tu vois ? T'inquiètes pas, tout va bien se passer ! Enfin, on est enfermés mais on est deux et en bonne santé ! Un de nos amis verra bien notre absence et viendra nous secourir. »

Mes amis me croient actuellement bien à l’abri dans les bras d’un certain nippon… J’pense pas qu’ils me cherchent avant demain midi au mieux, et c’est pas contre toi mais j’ai vraiment pas envie de passer toute une nuit enfermée ici. C’est ce qu’elle avait pensé, mais n’ayant aucunement l’envie d’expliquer ce pourquoi elle était dans les couloirs à une heure pareille, la jeune femme s’était contenté d’acquiescer sans grandes convictions.

- J’ai bien compris la démarche tu sais, c’est juste que… C’était sûrement pas l’idée du siècle…

Ce château va emmurer quelqu’un un jour, si ce n’est pas déjà fait, va savoir ! Le climat s’apaisait doucement pour la jeune métamorphomage, plus autant sur ses gardes qu’auparavant. Oui mais ça… C’était avant, avant qu’Elias ne se décide de réduire les distances entre eux et qu’il ne se décide à poser sa main sur son épaule. Là encore rien de dramatique en soi, et si la jeune femme avait ressenti ce contact comme une décharge électrique, elle n’en avait rien laissé transparaitre dans l’obscurité de la pièce. Sa main crispée sur sa baguette était prête à agir, juste au cas où.

« Il ne peut rien t'arriver avec moi... si ce n'est de mourir d’ennui. »

Ce genre de belles paroles pouvaient rassurer, dans le cas présent, ça n’avait fait que renforcer ce malaise déjà trop présent.

« Si t'as froid, je peux venir te réchauffer. »

Sa réaction ne s’était pas faite attendre, un Répulso et un protego informulés avaient envoyé valser Elias de l’autre côté de la pièce, le faisant atterrir dans un fracas pour le coup peu discret au niveau sonore, il fallait au moins admettre ça.

- Tu restes loin de moi !

Sa baguette toujours dans sa direction, la jeune Serdaigle savait avoir l’avantage sur le plan défensif au moins d’un point de vue sortilège & co. Et pour s’en assurer, elle s’était empressée de le désarmer profitant de l’effet de surprise à l’aide d’un expelliarmus.

- J’ai ni besoin qu’on me réchauffe, ni qu’on m’protège, maintenant tu gardes tes distances ou jt’assure que je te métamorphose en fouine !

Et croit-moi ou non, j’suis très douée en métamorphose !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Mer 27 Fév 2013 - 15:42

Encore une fois, sans vraiment le vouloir Elias s'était mis dans une situation étrange... et comme à chaque fois, il finissait par s'embrouiller plus ou moins dans ses paroles, ne se rendant pas compte que ce qu'il disait pouvait être étrange. Quoiqu'il en soit, il était réellement désolé de l'avoir embarqué dans cette pièce, et Fletch essayait en quelque chose de se racheter en lui faisant la discussion. Peut-être qu'évoquer les amis de la belle Serdaigle n'était pas une chose à faire vu sa non réaction. C'était étrange, elle avait plutôt l'air gentille, elle devait bien avoir des gens sur qui elle pouvait compter dans de ce genre de situation. Se passant une main dans les cheveux, et histoire de lui montrer que ce n'était pas peine perdue, qu'ils arriveraient à sortir d'ici, il finit par rajouter Au pire, mes amis viendront. Je sais que je peux compter sur Doryan quoiqu'il arrive. Il saura nous trouver, nous sortir de là. ! Enfin s'il n'était pas trop occupé avec Raf. Quelqu'un verra bien notre absence et nous sortira de là. Il faut avoir confiance en ceux qui tiennent à nous, non ?! Fletch et sa vision des choses ! C'était quand même assez magique d'avoir une foi aussi inébranlable en ses amis, en les autres avec tout ce qui se passait au château. Il n'était pas aveugle, ni totalement débile, il avait amplement conscience de tout ce qui se déroulait autour de lui; non ce n'était pas des œillères... juste qu'il était assez naïf pour voir le côté positif des choses en des moments comme ceux-là. J’ai bien compris la démarche tu sais, c’est juste que… C’était sûrement pas l’idée du siècle… Il la regarda sans réellement comprendre ce qu'elle voulait dire par-là. Quelle idée ?! Après avoir cligné plusieurs fois des yeux il avait tenté de tourner et retourner la phrase de la Serdaigle dans la tête. Le problème c'est qu'il ne se voyait pas du tout dire qu'il n'avait rien capté, en plus du reste il allait passer pour un débile. Je... heu... okay. Désolé je parle trop. Je voulais juste te réconforter... et je dois pas être doué pour ça. Et à vrai dire le faire d'être enfermé me fait un peu paniquer. J'aime pas les lieux clos... Et heu.. c'est pour ça que je parle beaucoup. Elias avait pris une grande inspiration mais n'avait pas repris la parole du moins pas pendant quelques secondes, non il s'était juste contenté de poser la main sur l'épaule de la jeune femme. Ensuite, il avait commis l'irréparable: lui dire qu'il allait la réchauffer. Non, ce n'était pas une phrase salace, du moins pas dans la bouche de Saint Bisounours-Naïf Fletcher !

Avant qu'il n'ait pu comprendre ce qui lui arrivait, le pauvre Pouffy avait atterri assez lourdement de l'autre côté de la pièce. Non seulement ça avait été une impression très désagréable mais en plus cela avait fait du bruit. Assez de bruit pour attirer quelqu'un qui pourrait se trouver non loin de la pièce... Tu restes loin de moi ! Il la regardaavec un net signe d'incompréhension et de surprise dans les yeux ... mais qu'est-ce qu'il avait dit de mal ?! Et d'ailleurs pour combler le tout, elle lui lança aussi rapidement qu'efficacement un sort de désarmement. La baguette valsa à un moins d'un mètre du garçon sans qu'il n'ait rien pu faire pour cela... de toute manière, même s'il s'y était attendu, jamais Elias n'aurait répliqué, il aurait préféré se laisser faire, ou convaincre la Serdaigle que ce qu'elle faisait ne servait à rien. Il était inoffensif.
La dernière phrase prononcée par son "interlocutrice" si on peut appeler cela comme ça ne fit qu'empirer les choses, l'état d'esprit du Jaune J’ai ni besoin qu’on me réchauffe, ni qu’on m’protège, maintenant tu gardes tes distances ou jt’assure que je te métamorphose en fouine ! Fletch' avait l'impression de se retrouver quelques années plus tôt, face à ses sœurs, ou à d'autres élèves peu scrupuleux. Il avait toujours été une cible facile peut-être bien parce qu'il était trop gentil, trop doux, trop discret et surtout il ne répliquait pas les coups, il subissait sans broncher. Pourquoi est-ce que la jeune sorcière lui infligeait encore une telle sentence ? Qu'est-ce qu'il avait pour mériter cela, pour qu'on s'acharne sur lui alors que tout ce que lui voulait c'était passer inaperçu, être gentil. Plusieurs sentiments se battaient en lui: la frustration et la rancœur envers tous ces gens qui avaient toujours agi de la sorte avec lui (notamment ses sœurs), puis encore une fois cette tristesse, cette incompréhension... suivit rapidement par un dégoût de lui-même pour être si faible, si pathétique, si niais. Tout cela ne faisait logiquement pas bon ménage Mais qu'est-ce que je vous ai tous fait pour que vous me traitiez de la sorte ?! il avait presque hurlé cette phrase, c'était comme un cri qui venait du cœur, un réel sentiment de mal-être. Il réprima avec difficulté un sanglot et rajouta avec un ton nettement plus calme, plus doux Je voulais juste être gentil avec toi...
Dans un geste il aurait pu récupérer sa baguette lui lancer un sort pour se venger mais non, il la laissa là où elle était (du moins pour l'instant). Maintenant il fallait voir comment allait réagir Aileen à tout cela, après les sorts qu'il venait de se prendre Elias se méfiait beaucoup de la demoiselle qui avait l'air très nerveuse. Tu t'appelles comment ?! tenta t-il néanmoins C'était une manière comme une autre d'essayer d’apaiser les tensions. Et oui cette question pouvait sembler totalement inopportune après ce qui venait de passer mais bon, mieux valait certainement pas chercher le cheminement des pensées d'Elias.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7781
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Sam 2 Mar 2013 - 21:00

« Au pire, mes amis viendront. Je sais que je peux compter sur Doryan quoi qu'il arrive. Il saura nous trouver, nous sortir de là. ! Quelqu'un verra bien notre absence et nous sortira de là. Il faut avoir confiance en ceux qui tiennent à nous, non ?! »

Ça n’était pas tant le sujet de parler de son cercle d’amis dirons-nous, c’était plutôt le fait que personne ne songerait à sa disparition dans les heures à venir, pour la bonne et simple raison, que c’était redevenu une habitude pour elle de ne plus passer les nuits dans son dortoir. Bien sûr, il restait toujours Marek qui pourrait s’interroger sur le fait qu’elle n’était toujours pas arrivée, mais là encore, rien n’était moins sûr, avec les examens approchant, il se pouvait très qu’il croit qu’elle ait mieux à faire, et quand bien même il se soucierait de sa non-venue… Là encore, ça risquait de prendre des heures, heures qu’elle ne voulait de toute évidence pas passer enfermée. Loin d’être claustrophobe pourtant, c’était la situation pourtant banale qui l’avait mise mal à l’aise. Visiblement, Elias n’avait pas compris sa remarque, ça n’était pas dramatique en soi, et elle ne s’en offusquerait pas…

« Je... heu... okay. Désolé je parle trop. Je voulais juste te réconforter... et je dois pas être doué pour ça. Et à vrai dire le fait d'être enfermé me fait un peu paniquer. J'aime pas les lieux clos... Et heu.. c'est pour ça que je parle beaucoup. »

Une main qui se dépose sur son épaule et une phrase mal formulée plus tard et Elias se retrouvait projeté à l’autre bout de la pièce. Ça, c’est ce qu’on appelle vulgairement, une réaction exagérée à un stimulus pourtant non agressif à première vue. Oui mais voilà, mettez cette phrase dans un contexte qui se veut anxiogène pour une fille au passé tumultueux… Et vous obtiendrez un beau mélange explosif. S’en était suivi quelques phrases, bien que menace soit un terme un peu plus approprié dans le cas présent. Gardant un œil sur lui, la jeune métamorphomage guettait la réaction d’Elias avec une attention particulière, prête à réagir à la moindre trace d’agressivité. Oui elle était peut être un peu à cran ces derniers jours, rien de bien grave, les examens ça vous met dans des états pas possible par moment, enfin, là n’est pas la question ! Sauf que la réaction d’Elias n’avait pas vraiment été celle à laquelle la belle Serdaigle ici présente s’était attendue…

« Mais qu'est-ce que je vous ai tous fait pour que vous me traitiez de la sorte ?! »

Réaction ?! Elle avait sursauté. Arrêt sur image, tu peux m’la refaire ?! Oui la jeune femme ne s’était pas vraiment attendu à ce genre de répartie de la part d’un éventuel agresseur… D’ailleurs c’était loin de l’image qu’elle s’en faisait, le garçon était resté au sol, réprimant un sanglot semblant se battre avec lui-même contre ses propres émotions… En somme… Il n’avait rien d’un monstre sanguinaire qui voulait sa peau, façon de parler. Sa remarque suivant n’avait fait que confirmer cette impression.

« Je voulais juste être gentil avec toi... »

Le ton avait changé, plus de hurlement, juste un ton plus calme… ce qui avait eu le don de la faire réfléchir un instant…

- Je…

Vas-y, va expliquer que tu l’as pris pour un potentiel agresseur maintenant ! Vas lui expliquer que tu n’es pas une des supérieures qui prennent un malin plaisir à torturer la première personne qui lui passe sous la main.

- J’suis désolée… J’suis un peu sur les nerfs en ce moment avec les examens tout ça et j’ai cru que tu…

La jeune femme se sentait stupide, abaissant la garde, sa baguette ne pointait plus Elias désormais, elle s’était avancée un minimum, gardant un peu ses distances, pas vraiment par crainte, juste pour lui laisser le temps.

- Aileen, et j’crois qu’on… N’est pas vraiment partis sur de bonnes bases… J’ai déjà fait des entrées en matière plus… adéquate on va dire.

Elle avait tenté un petit sourire pour rattraper son attitude, s’approchant de la baguette du Poufsouffle pour finalement la lui tendre. Oui son attitude contrastait fortement avec son attitude du début, mais elle se sentait vraiment stupide d’avoir réagi comme elle l’avait fait.

- Ça va ?! Rien de cassé ? J’ai parfois des réactions un peu extrêmes quand j’me laisse… submerger.

Tu sais, tu peux m’envoyer sur les roses, après ce que j’ai fait, jm’offusquerais pas ! Pas un seul instant, elle avait envisagé l’hypothèse qu’il puisse dire ça dans un autre sens. Après tout, c’était bien connu… Dans les films, l’agresseur sort souvent l’argument du… J’voulais être gentil avec toi, avant de sauter sur la fille en question et de la violenter dans un coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Dim 3 Mar 2013 - 20:03

Déjà que les jeunes sorciers se retrouvaient dans une situation "délicate", en se retrouvant enfermés ici, voilà qu'en plus Elias eut un geste et quelques paroles malencontreuses qui changea du tout au tout l'ambiance qui régnait dans la pièce. D'accord, proposer à une demoiselle de la réchauffer pouvait laisser bon nombre de sous-entendus mais quand même de là à l'envoyer à coup d'un sort valser à l'autre bout de la pièce, de le désarmer... Non. C'était trop ! Du moins pour l'entendement du Pouffy. Premièrement, il ne voyait pas réellement pas ce qu'il avait pu dire ou faire, il n'avait même pas compris que son "réchauffé" pouvait être pris comme une avance en quelque sorte ! Lui qui était si timide, si pur, si chaste... Comment était-il possible d'imaginer qu'il puisse la draguer, ou lui faire du rentre dedans. Lui qui devenait couleur pivoine ou rouge tomate si une fille l'embrassait ?! Hum. Ah oui, la Serdaigle ne le connaissait pas spécialement et pour elle, il était un garçon comme les autres. Logique !
Enfin bref, quoiqu'il en soit sous le choc, un peu sur les nerfs, il lui avait presque hurlé au visage. Ça avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase, s'exprimer de la sorte ne ressemblait guère au garçon mais au moins maintenant il était plus calme. Elias regrettait presque de s'être énervé, pour lui cela ne servait à rien... parler pour régler les problèmes était quelque chose de bien plus utile. Il avait alors voulu s'excuser, mais finalement il s'était dit que ce n'était pas le meilleur comportement à adopter, il se montrait assez pathétique face à elle en réprimant un sanglot ou deux ! Fletch ne voulait pas qu'elle le voit comme un faible -même s'il l'était-. Il ne voulait pas qu'elle puisse utiliser dans le futur cette confrontation contre lui, ou alors qu'elle se mette elle aussi à le traiter comme un moins que rien. Malgré tout cela, il alla quand même lui répéter qu'il voulait juste être gentil avec elle. Elias avait encore de gros progrès à faire notamment sur la gestion de ses émotions, et sur le fait qu'il fallait qu'il ait des réactions de garçons de dix huit ans et pas de fillette de cinq ans.

Fletch s'était presque attendu à ce qu'elle le ré-attaque sous le coup de la panique, pour s'amuser ou pour lui montrer à quel point elle le méprisait; Mais là encore il s'était bien fourvoyé sur les intentions de la Bleue.- Je… Il la regarda alors quelques instants dans les yeux. Elle était plus calme, gentille... elle n'avait pas l'air de vouloir lui jeter un nouveau sort; comme si toute la scène qui s'était passée quelques instants auparavant avait été l’œuvre d'un démon, d'une entité, un sort qui aurait pris possession de son interlocutrice. - J’suis désolée… J’suis un peu sur les nerfs en ce moment avec les examens tout ça et j’ai cru que tu… Elias se passa une main dans les cheveux avant de souffler C'est pas grave. Alors qu'au final pour lui ce n'était quand même pas un comportement anodin, ce n'était pas normal d'attaquer les gens de la sorte. Elle avait juste fait comme Eux. Comme les Supérieurs. En même temps vu son caractère il savait qu'il était une proie facile et de choix pour les autres élèves qui voudraient passer leurs nerfs d'une quelconque façon.

Pendant tout ce temps elle avait gardé sa baguette braquée sur lui, si bien que lorsqu'elle baissa enfin sa garde il comprit que c'était fini. Réellement fini. Que cette fois-ci, il ne serait plus l'infortuné destinataire d'un sort... autrement dit il était soulagé et pouvait à présent respirer "normalement", ne plus angoisser sur ce qui allait bien pouvoir lui arriver. Aileen, et j’crois qu’on… N’est pas vraiment partis sur de bonnes bases… J’ai déjà fait des entrées en matière plus… adéquate on va dire. Et puis enfin, il réussit à apprendre son prénom. Aileen, c'était chouette Ça a une jolie consonance. Ow. J'espère qu'en guise de salutations tu n'envoies pas toujours les gens de l'autre côté de la pièce ou du couloir, sinon à la longue ça doit être douloureux. Et je serai contraint à espérer de ne pas te revoir parce que ce n'est pas spécialement ce que je préfère... valser d'un bout à l'autre d'une pièce. Il lui fit un léger sourire pour lui montrer qu'il ne lui en voulait pas trop. Il avait tenté de dire cela sur ton léger pour détendre un peu l'atmosphère, maintenant il fallait espérer que la demoiselle le prenne bien.

- Ça va ?! Rien de cassé ? J’ai parfois des réactions un peu extrêmes quand j’me laisse… submerger. Il répliqua au tac au tacMerci... et ça va bien je crois, enfin ça aurait pu être pire. Il avait reprit en main sa baguette qu'Aileen lui avait gentiment tendu. Comme d'habitude, il essayait d'être positif. Se passant une main dans les cheveux il se releva assez rapidement avant de regarder la jeune femme dans les yeux Il y a peut-être une autre sortie ?! Ou un sort qui peut nous décoincer non ?! Pas que ta présence me gêne mais je ne tiens pas spécialement à ce qu'on nous voit ici... après le couvre feu. Il se tut quelques secondes avant de rajouter T'es en quelle année ?! Neuvième ? Dixième ? Tu dois en connaître drôlement plus que moi... Non, il ne disait pas là qu'il allait se reposer sur ses lauriers, c'était juste une simple constatation qu'en année supérieure elle était sûrement plus douée que lui, d'autant plus qu'elle était à Serdaigle. Tous les Bleus qu'ils connaissaient étaient formidables et excellents en cours alors bon... J'aurais bien tenté de défoncer la porte mais bon ça ne servira à rien... ou alors hurler de nous ouvrir peut-être que quelqu'un d'autre a enfreint le couvre feu, mais bon là c'est trop risqué... surtout que tout à l'heure je suis sûr d'avoir entendu des bruits de pas. Des pas assurés, qui font presque froid dans le dos. Blablabla. Oui, il tétait stressé, alors il parlait beaucoup et pour pour ne rien dire. Oui, il était peureux et parano ... Mais peut-être qu'au final il y avait quelqu'un dans les couloirs, ou bien alors ce n'était que purement l'imagination trop fertile du Pouffy qui avait encore jouée de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7781
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Sam 16 Mar 2013 - 22:17

Avec une entrée en matière comme la sienne, pas étonnant que le nombre de ses véritables proches ait si rapidement diminué. La jeune femme n’était pas asociale, loin de là, mais disons qu’elle avait toujours été du genre « élitiste », elle n’était pas le genre de personne à faire la fête tous les soirs, n’était pas non plus du genre à se faire amie/amis avec les premières personnes qu’elle croisait, pour la bonne et simple raison, qu’elle ne faisait pas confiance si facilement qu’avant !

Abaissant sa baguette, la jeune femme avait irrémédiablement baissé sa garde, laissant à Elias une chance de se rattraper, tout en s’excusant pour sa conduite pour le moins… Etrange, il fallait au moins l’admettre. Elle était sous tension depuis des semaines maintenant, alors oui ça n’était en rien une excuse valable mais s’en était une tout de même et n’importe qui pouvait comprendre ce genre de chose.

« Ça a une jolie consonance. Ow. J'espère qu'en guise de salutations tu n'envoies pas toujours les gens de l'autre côté de la pièce ou du couloir, sinon à la longue ça doit être douloureux. Et je serai contraint à espérer de ne pas te revoir parce que ce n'est pas spécialement ce que je préfère... valser d'un bout à l'autre d'une pièce. »
- D’ordinaire, j’me contente de les envoyer promener… J’déconne !

Ou pas ! Elle l’avait aidé à se relever, c’est vrai que ça aurait pu être pire, elle aurait pu l’envoyer par la fenêtre ou le réduire en tas de cendres, ou que sais-je encore ! Ce type avait l’air vraiment… adorable dans le sens, où il n’avait même pas pris la peine de lui balancer une crasse en pleine figure après son petit pétage de câble non fondé. Au contraire, il en plaisantait et s’en était assez perturbant.

« Il y a peut-être une autre sortie ?! Ou un sort qui peut nous décoincer non ?! Pas que ta présence me gêne mais je ne tiens pas spécialement à ce qu'on nous voit ici... après le couvre feu. T'es en quelle année ?! Neuvième ? Dixième ? Tu dois en connaître drôlement plus que moi... »
- J’tiens pas non plus à passer la nuit ici, j’avais d’autres projets… Mais j’pense qu’ils sont un tantinet compromis. Enfin, c’est pas grave. Et j’suis en dixième année… Disons que je connais bien un truc, mais c’est pas vraiment un sort discret dans son genre.

On ne pouvait pas dire que faire exploser une porte était une chose à faire, mais bon…

« J'aurais bien tenté de défoncer la porte mais bon ça ne servira à rien... ou alors hurler de nous ouvrir peut-être que quelqu'un d'autre a enfreint le couvre feu, mais bon là c'est trop risqué... surtout que tout à l'heure je suis sûr d'avoir entendu des bruits de pas. Des pas assurés, qui font presque froid dans le dos. »
- Oublie l’idée de hurler à tout va si tu veux mon avis… Si j’ai pas envie de passer la nuit enfermée ici, j’ai encore moins l’envie de la passer dans le bureau de Cudrow ou de Wilbott ! Alors si c’que tu dis est vrai pour les pas, vaut mieux ne pas se faire remarquer, même si… J’ai strictement rien entendu pour ma part.

Pas qu’elle remettait sa parole en doute, mais dans sa façon d’être, la jeune femme devinait qu’il pouvait être du genre… Un peu craintif. S’approchant de la porte, la jeune femme avait semblé perdue dans ses pensées. Le alohomora paraissait stupide dans de telles conditions, ça semblait trop simple et d’ailleurs une simple vérification avait suffi pour vérifier son hypothèse.

- Bon… J’te garantis pas de pouvoir ouvrir cette porte dans la minute, mais, ça a pas l’air magique donc ça devrait pas être trop compliqué…

A cœur vaillant, rien n’est impossible, cette phrase est idiote vous en convenez ?! Néanmoins, la jeune Ecossaise avait tout de même pointé sa baguette sur la porte, essayant toute sorte de sortilège.

- Pourquoi t’as pas répliqué quand je t’ai envoyé valser ?! J’veux dire, t’avais toutes les raisons de le faire alors… Pas que j’regrette que tu ne l’ais pas fait mais, ça m’perturbe. Si j’avais été une supérieure, quelque chose me dit que t’aurais certainement pas fait long feu…

Ça n’était en rien une critique, mais la jeune Serdaigle espérait qu’il en était conscient, par les temps qui courent, ne pas savoir user de sa baguette en tant voulu pouvait vous être fatal. Elle en savait quelque chose. Perdant légèrement patience, et n’ayant plus vraiment d’idée de sort pouvant ouvrir une porte de façon discrète, la jeune Métamorphomage s’était résignée.

- J’serai toi, j’lâcherai pas ce bout d’bois dans les minutes qui vont suivre.

Quoi, c’était juste en prévision du fait que s’il avait vraiment entendu des bruits de pas dehors, ce qu’elle allait faire risquait d’attirer l’attention sur eux. Dans l’instant qui avait suivi, une légère explosion avait suffi à faire sauter l’intérieur du mécanisme bloquant la porte, la déverrouillant ainsi de façon définitive. Faisant signe à Elias de la rejoindre, la jeune femme avait ouvert la porte.

- Hey toi !

Vent de panique annoncé en… Votre direction, c’est ça, la voix qui venait de s’élever était celle d’un supérieur. Prise de panique, le sang de la jeune femme n’avait fait qu’un tour, repoussant Elias, elle avait pris les traits de la première supérieure qui lui passait par la tête, une grande brune aux airs bien plus sévères que les siens et qui dénotaient particulièrement avec son caractère, mais elle espérait que ça ferait illusion dans la pénombre des couloirs. L’homme s’était approché, son lumos l’éblouissant au passage, prenant une bonne inspiration, la jeune Métamorphomage avait ajusté sa posture pour coller au mieux au personnage.

- Baissez-ça Colton…
- … Je vous avais prise pour un élève…

L’air déçu d’avoir manqué sa cible était palpable, et la jeune femme savait parfaitement que l’illusion ne tiendrait pas longtemps, elle ne maitrisait pas assez ce don, l’avait trop négligé ces derniers temps à cause de tous les évènements qui avaient eu lieu dans sa vie.

- J’ai l’air d’une élève ?! Même si l’idée de torturer l’un de ces morveux me tente, il n’y a personne par ici. Et si vous n’voulez pas que je passe mes nerfs sur vous, j’vous conseille de passer votre chemin et vite avant que je me vexe de votre petite comparaison insultante !

L’homme avait filé, de là à dire que sa prestation avait été convaincante, elle n’en savait rien, mais lorsqu’il avait disparu au bout du couloir, c’était dans un soupire non dissimulé que la jeune femme avait semblé retrouver ses traits naturels.

- Note à moi-même… Eviter les veilles et les lendemains de pleine lune… EN PLUS des pleines lunes ! Tu peux v'nir, y a plus personne.

Non mais sérieusement !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Mer 20 Mar 2013 - 20:14

D’ordinaire, j’me contente de les envoyer promener… J’déconne ! Elias avait légèrement haussé un sourcil. Cette fille avait vraiment un humour très étrange, mais bon après tout qui était-il pour la juger ! Si cela l'amusait d'envoyer bouler des personnes, après tout, pourquoi pas, chacun avait ses qualités et ses défauts ! La demoiselle l'avait finalement aider à se relever et par miracle il n'avait rien; peut-être que le lendemain matin quelques bleus seraient-là mais rien de plus. Mis à part cela, une fois n'est pas coutume il parlait beaucoup et pour ne pas dire grand chose d'intéressant, effectivement lui demander en quelle année elle était dans une telle situation n'était pas forcément la chose la plus logique qu'il soit ! J’tiens pas non plus à passer la nuit ici, j’avais d’autres projets… Mais j’pense qu’ils sont un tantinet compromis. Enfin, c’est pas grave. Et j’suis en dixième année… Disons que je connais bien un truc, mais c’est pas vraiment un sort discret dans son genre. Il lui fit un petit sourire, cela ne l'étonnait pas qu'elle ne tienne pas à passer la nuit ici, il devait quand même il y avoir un nombre assez restreint d'étudiants qui voudraient se retrouver dans une telle situation. Encore que, peut-être quelques personnes qui aimaient l'adrénaline auraient apprécié se retrouver là, enfermé avec une quasi inconnue... Oublie l’idée de hurler à tout va si tu veux mon avis… Si j’ai pas envie de passer la nuit enfermée ici, j’ai encore moins l’envie de la passer dans le bureau de Cudrow ou de Wilbott ! Alors si c’que tu dis est vrai pour les pas, vaut mieux ne pas se faire remarquer, même si… J’ai strictement rien entendu pour ma part. Elias haussa doucement les épaules En fait c'était une simple idée totalement stupide qui m'a traversé l'esprit pendant quelques secondes, c'est tout ! Je ne comptais pas le faire en "vrai", ça serait tellement ridicule et inopportun. En plus, comme tu dis on risquerait de se faire encore plus remarquer, et ça, j'ai franchement pas envie. Oui il était peureux et alors ?! Il ne comptait pas faire son preux chevalier ou quelque chose de ce genre-là pour faire bon genre auprès des filles. Le courage n'était pas une de ses qualités mais au moins, ce qu'il laissait entrevoir de sa personnalité était authentique, ce n'était pas des faux semblants pour mieux se faire accepter. Il se fichait bien de ce que pouvait penser Aileen, même s'il est vrai qu'être apprécié était toujours quelque chose d'agréable. Bon allez ! Il fallait qu'il cesse de penser et qu'il se mette à réfléchir sérieusement. Mais non, rien ne lui venait. Heureusement la Serdy semblait avoir plus d'un tour dans son sac. En effet, elle lui dit que la porte n'avait pas l'air d'être magique, elle tenta néanmoins plusieurs sortilège mais... la porte semblait résister au grand damn de Fletcher.

Pourquoi t’as pas répliqué quand je t’ai envoyé valser ?! J’veux dire, t’avais toutes les raisons de le faire alors… Pas que j’regrette que tu ne l’ais pas fait mais, ça m’perturbe. Si j’avais été une supérieure, quelque chose me dit que t’aurais certainement pas fait long feu… Il la regarda pendant quelques secondes sans avoir l'air de comprendre ce qu'elle voulait dire par-là. Finalement, il se passa une main dans les cheveux et baissa légèrement les yeux avant de répondre Parce que ça ne servait à rien de râler , ça n'aurait pas arrangé la situation... et puis de toute façon je n'aime pas la violence, même si ça paraît assez stupide dit comme cela. il se tut quelques secondes avant de relever les yeux vers la jeune femme et continua Je sais, qu'avec tout ce qu'il se passe ça peut paraître étrange, mais c'est comme ça... et si tu avais été une supérieure, sérieusement, répliquer aurait été stupide. Ce n'est pas comme si on pouvait fuir... alors autant en finir le plus vite possible. Oui c'était une façon de voir assez particulière, mais après tout, si Aileen avait été une supérieure, il n'aurait rien pu faire. Il avait 18 ans, il était moins expérimenté qu'eux... répliquer n'aurait fait qu'empirer les choses... Après, je crois qu'ils s'en prendraient à mes amis, ça serait différent... Oui, c'était tout un concept de ne pas vouloir se défendre et d'être prêt à attaquer pour sauver des amis. M'enfin bref, il ne valait mieux pas chercher à comprendre le raisonnement du garçon.

J’serai toi, j’lâcherai pas ce bout d’bois dans les minutes qui vont suivre Il acquiesça et tint alors fermement sa baguette... Finalement elle avait provoqué une légère explosion au niveau du mécanisme de la porte et cette dernière avait alors pu s'ouvrir. Il allait la rejoindre pour partir de cette endroit quand une nouvelle voix retentit dans le couloir. Elias se bloqua instantanément sous le coup de la peur mais heureusement Aileen avait plus d'un tour dans son sac , elle le repoussa et lui se cacha... derrière la porte, prêt à intervenir si besoin était. Elle avait pris un risque pour le "couvrir", alors c'était normal qu'il l'aide en cas de besoin. N'ayant pas vu qu'elle s'était métamorphosée, il eut du mal à comprendre comment Il* pouvait ne pas la prendre pour une élève et pire encore visiblement Colton la prenait pour une sup'. Note à moi-même… Eviter les veilles et les lendemains de pleine lune… EN PLUS des pleines lunes ! Tu peux v'nir, y a plus personne. Fletch bougea pour la rejoindre mais cette fois-ci il pointa quelques secondes sa baguette vers elle avant de la rebaisser Comment tu as fait ça ?! Vu qu'il n'y avait pas trente six mille solutions, il se doutait de la réponse. Le doute et l'inquiétude de se faire berner, l'idée qu'en faite cette élève était peut-être une supérieure qui s'amusait avec lui ne lui plaisait guère Co.. Comment je peux être sûr que tu.. tu n'es pas avec eux ?! Et oui avec le stress voilà qu'il s'était remis à bafouiller. Néanmoins ce n'était pas pour autant qu'il était menaçant, comme il l'avait dit plus tôt il se laisserait faire sans répliquer pour que ça passe plus vite. C'était quand même beaucoup moins drôle quand on ne réagissait pas paraissait-il... Aileen ! S'il te plait, dis moi la vérité, et s'il faut que je te suive, j'te suivrai... sans poser de problème. il la regarda dans les yeux et ne sut pas quoi ajouter. Si c'était un supérieure, c'était franchement une très mauvaise idée de la tutoyer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7781
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Mer 27 Mar 2013 - 21:09

« En fait c'était une simple idée totalement stupide qui m'a traversé l'esprit pendant quelques secondes, c'est tout ! Je ne comptais pas le faire en "vrai", ça serait tellement ridicule et inopportun. En plus, comme tu dis on risquerait de se faire encore plus remarquer, et ça, j'ai franchement pas envie. »

Sérieusement, si tu savais le nombre de crétins qu’on croise dans les couloirs ici… des gens incapables de réfléchir à la conséquence de leurs actes… Tu serais plus que surpris crois-moi ! S’attardant un peu plus sur ce qui les retenait prisonniers dans cette pièce, la jeune femme avait finalement reporté son attention sur Elias et sur ses réactions précédentes. Ou plutôt, ses non-réactions plutôt étonnantes.

« Parce que ça ne servait à rien de râler, ça n'aurait pas arrangé la situation... et puis de toute façon je n'aime pas la violence, même si ça paraît assez stupide dit comme cela. Je sais, qu'avec tout ce qu'il se passe ça peut paraître étrange, mais c'est comme ça... et si tu avais été une supérieure, sérieusement, répliquer aurait été stupide. Ce n'est pas comme si on pouvait fuir... alors autant en finir le plus vite possible. »
- C’est une façon de voir les choses un peu trop… fataliste si tu veux mon avis… Mais bon !

De son point de vue, même si la jeune femme avait une peur bleue de la souffrance, elle ne pouvait pas concevoir l’idée de rester là sans rien faire. Elle préférait de loin tenter le tout pour le tout plutôt que d’attendre sagement que les coups pleuvent !

« Après, je crois qu'ils s'en prendraient à mes amis, ça serait différent... »

La jeune femme n’avait pas rebondi sur le sujet, les amis étaient un sujet sensible, nul ne sait comment il réagira face à la menace sur un de ses proches… Elle préférait changer de sujet, et s’attarder sur… leur sortie. La chose qu’elle n’avait pas prévue en revanche c’était de se faire chopper en sortant par l’un des supérieurs. Une chance, la panique ne l’avait pas fait lâcher prise, s’étonnant elle-même, la jeune femme s’était sentie soulagée en le voyant s’éloigner pour finalement revenir vers Elias.

« Comment tu as fait ça ?! »

Ok, c’était pas vraiment le genre de réaction à laquelle la jeune femme s’était attendue mais après tout, c’était une réaction sûrement légitime. La baguette du Poufsouffle l’avait menacée une seconde à peine, montrant la crainte. Elle allait lui répondre quand il continua, balbutiant un peu montrant clairement son angoisse à présent.

« Co.. Comment je peux être sûr que tu.. tu n'es pas avec eux ?! Aileen ! S'il te plait, dis-moi la vérité, et s'il faut que je te suive, j'te suivrai... sans poser de problème. »
- Déjà, calme-toi… Je t’ai rien fait jusqu’ici… Enfin mise à part le fait que je t’ai envoyé dans un mur… Mais bref. Tu ne pourras jamais être sûr à 100% de ce que je dis, mais j’suis pas avec eux, tu peux me croire.

Dur de croire une totale inconnue qui vous a envoyé valser un peu plus tôt, mais elle ne savait pas vraiment comment lui prouver que non… Elle n’avait rien d’une supérieure.

- Et… pour ce qui est du Supérieur, disons que j’ai… Quelques prédispositions un peu particulières pour la métamorphose.

Il n’avait peut-être pas remarqué les reflets de ses cheveux tout à l’heure quand sa main s’était posée sur son épaule en la faisant paniquer, mais ils avaient été présents.

- Je suis métamorphomage. Alors je sais que ça en fait flipper certains, mais mise à part que je risque de virer littéralement parlant au rouge niveau capillaire si j’suis un poil en rage ou autre couleur tout autant exotique liée à mes émotions… J’suis une élève à peu près normale.

Et oui, une vraie de vraie qui peut changer de visage dès qu’elle le souhaite, c’est perturbant mais… C’est pas un drame !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3169
Date d'inscription : 27/12/2012
Crédits : Gif trouvés sur Tumblr
Double Compte : Matthew & Connor & Keane & Benjamin & Jonah & Warren



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1837-elias-fletcher-oo#100144
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Lun 1 Avr 2013 - 13:30

C’est une façon de voir les choses un peu trop… fataliste si tu veux mon avis… Mais bon ! Elias haussa doucement les épaules, il ne savait pas trop quoi répondre à cela, comment défendre son opinion. Après avoir réfléchi quelques instants, il finit cependant par lui répliquer Pourquoi est-ce que tu trouves cela fataliste ?! Je sais juste que je n'ai aucunement le niveau de battre un supérieur, ou même quelqu'un comme toi, enfin quelqu'un d'une année supérieure à la mienne... Ou du moins en toute logique. Peut-être qu'il y a des exceptions à cette règle, mais ce n'est pas moi. Face à eux, je ne vaux rien, je ne tiendrai pas une minute. C'est juste de la lucidité. Il se tut quelques instants, le temps de reprendre sa respiration avant de se remettre à parler Alors pourquoi, en sachant cela est-ce qu'il faudrait que je réplique ?! Pour m'en prendre plein la gueule ? Parce que c'est ce qui arriverait ! Non merci.... En finir le plus vite possible est une solution qui me plaît quand même beaucoup plus. Si certains sont courageux ici, ce n'est pas mon cas, je préfère que l'on ne me remarque pas. Au moins ça avait le mérite d'être franc, honnête et il n'avait pas tourné autour du pot pendant des heures. Oui il était un peu peureux, oui il était un peu lâche, et alors ? Chacun avait ses défauts ! Du moment qu'il ne faisait pas de délation cela le regardait.... et comme il n'était pas genre de garçon à porter tord à quelqu'un d'autre! Bien entendu, comme partout, il y avait des exceptions, pour Fletcher, c'était ses amis. Il était prêt à mourir pour certains d'entre eux sans hésiter l'ombre du seconde (ou du moins c'est ce qu'il pensait). Aileen ne répliqua pas grand chose sur le sujet, mais s'attela en contre partie à les faire sortir ce qui marcha d'ailleurs plutôt bien ! Enfin de l'air ! Enfin des couloirs ! Enfin, ils n'étaient plus cloîtrés dans une pièce, ce qui était assez anxiogène pour le Jaune.

Cependant, ce qu'ils n'avaient pas réellement prévus c'était de tomber presque nez à nez avec un supérieur. Grâce aux réflexes de la belle Serdaigle, Elias avait pu se cacher dans la pièce où ils se tenaient juste quelques secondes avant, la laissant par la même occasion gérer complètement la situation. Même si la bataille n'était pas son fort, il s'était quand même tenu près à intervenir. Intervention inutile, car Aileen se débrouilla comme une chef, et le supérieur sembla même la prendre pour quelqu'un d'autre... Ce dernier point embrouilla d'ailleurs assez légèrement le pauvre Fletch qui ne savait plus ce qu'il devait croire ou non. Déjà assez stressé et angoissé de nature, là il était devenu une petite boule de nerf -peureuse-. Pendant une seconde ou deux, il avait pointé l'autre élève de sa baguette, avant de finalement la baisser et de se mettre à bafouiller, de lui demander des explications. Enfin demander des explications n'était pas forcément le terme le plus adéquat à employer, disons plutôt qu'il s'était rendu sans résistance; implorant juste de savoir la vérité. Attitude, certes sûrement un peu pathétique aux yeux de la jeune fille, mais à cet instant là Elias s'en contre fichait. Il voulait juste des explications et si ses réactions ne plaisaient pas à miss Rowe, tant pis ! Déjà, calme-toi… Je t’ai rien fait jusqu’ici… Enfin mise à part le fait que je t’ai envoyé dans un mur… Mais bref. Tu ne pourras jamais être sûr à 100% de ce que je dis, mais j’suis pas avec eux, tu peux me croire. Se calmer. Oui, il fallait certainement qu'il se calme, mais là c'était assez difficile. Comme il ne pouvait se fier qu'aux dires de la jeune femme, il préféra lui faire confiance, la croire. Après tout, il était dans ses filets, il était seul en pleine nuit dans un couloir avec elle, elle aurait déjà pu le tuer ou le torturer si elle en avait eu envie. D'accord. Je veux bien te croire. répliqua t-il doucement en la regardant dans les yeux. Il allait s'apprêter à lui redemander comment elle avait pu berner un supérieur mais la réponse arriva avant même qu'il ait pu reposer la question. Et… pour ce qui est du Supérieur, disons que j’ai… Quelques prédispositions un peu particulières pour la métamorphose. Des prédispositions pour la métamorphose ?! Il la regarda étonné, voyant bien entendu la possibilité de métamorphomage mais cela lui semblait si improbable qu'il cherchait une autre "solution" . Aileen ne tarda pas cependant à lui expliquer un peu plus dans les détails Je suis métamorphomage. Alors je sais que ça en fait flipper certains, mais mise à part que je risque de virer littéralement parlant au rouge niveau capillaire si j’suis un poil en rage ou autre couleur tout autant exotique liée à mes émotions… J’suis une élève à peu près normale. Pendant une bonne dizaine de secondes Elias la regarda complètement interloqué, comme s'il avait du mal à y croire et pourtant cela expliquait tout. Whooaawwww. ne put-il s'empêcher de dire à demi ton avec une expression à la limite de l'admiratif.Ca doit être vraiment génial comme... comme don. Enfin même si capillairement parlant des fois ça ne doit pas être évident. Tu peux genre vraiment te faire des cheveux bleus, ou ou vert fushia ?! Question encore une fois un peu stupide. Essayant de reprendre ses esprits et de ne pas trop avoir l'air totalement fanatique de ce don, il tenta de reprendre la parole sur un sujet tout autre Merci pour ton aide en tout cas... et... heu... je suis ravi de t'avoir rencontré même si je me serai bien passé de ce petit vol plané je dois bien l'avouer ! Il avait essayé de plaisanter sur ce sujet mais au final peut-être que ce n'était pas une si excellente idée que cela ! Je crois que je ferais mieux de retourner dans ma salle commune... avant que l'on se fasse prendre à traîner dans les couloirs. Et là il pensa avec angoisse à tous les étages qu'il avait à descendre, en sachant que des sups n'étaient pas très loin.... L'angoisse totale ! Et c'est contre toute attente qu'il s'entendit dire Tu veux que je te raccompagne jusqu'à ta salle commune ?! Comme ça ça en fera au moins un sur les deux qui sera sûr d'arriver entier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7781
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   Ven 26 Avr 2013 - 21:47

« Pourquoi est-ce que tu trouves cela fataliste ?! Je sais juste que je n'ai aucunement le niveau de battre un supérieur, ou même quelqu'un comme toi, enfin quelqu'un d'une année supérieure à la mienne... Ou du moins en toute logique. Peut-être qu'il y a des exceptions à cette règle, mais ce n'est pas moi. Face à eux, je ne vaux rien, je ne tiendrai pas une minute. C'est juste de la lucidité. Alors pourquoi, en sachant cela est-ce qu'il faudrait que je réplique ?! Pour m'en prendre plein la gueule ? Parce que c'est ce qui arriverait ! Non merci.... En finir le plus vite possible est une solution qui me plaît quand même beaucoup plus. Si certains sont courageux ici, ce n'est pas mon cas, je préfère que l'on ne me remarque pas. »
- Certes mais penser comme ça c’est… Comme dire qu’ils ont gagné et qu’on ne peut rien faire. Et puis… Qui peut te garantir à 100% que la personne que tu as en face ne bluffe pas, mais après je peux comprendre la démarche. J’suis pas du genre à aller chercher les embrouilles.

Non elle avait trop peur des conséquences pour elle, pour ses proches mine de rien, et puis souffrir n’avait jamais été dans ses priorités alors autant éviter les tentations. Et si la jeune femme serait bien restée ici à discuter durant des heures, elle avait présentement plus important à penser. Comme aller s’assurer que Marek était toujours humain par exemple, ou simplement s’assurer qu’il était toujours en vie. Sauf que pour ça, il fallait sortir, et qu’à la sortie c’était un supérieur qu’elle avait croisé.

Alors c’est vrai qu’elle ne s’était pas attendue à une médaille… mais bon sa réaction était peut-être un poil pessimiste non ? Bien que dans le fond, elle ne se permettrait pas de juger sa réaction au vue de celle qu’elle avait pu avoir un peu plus tôt.

- Je suis métamorphomage. Alors je sais que ça en fait flipper certains, mais mise à part que je risque de virer littéralement parlant au rouge niveau capillaire si j’suis un poil en rage ou autre couleur tout autant exotique liée à mes émotions… J’suis une élève à peu près normale.

Pas de réponse ?! Tu sais Elias… Ce genre de réponse, c’est assez… Comment dire angoissant ? Non trop fort, en fait j’en sais rien mais… Arrête de me regarder comme ça, j’suis pas un ovni.

« Whooaawwww »

Ok là, sache-le… Tu me mets plus que mal à l’aise mais on va faire comme si de rien n’était et faire un grand sourire !

« Ca doit être vraiment génial comme... comme don. Enfin même si capillairement parlant des fois ça ne doit pas être évident. Tu peux genre vraiment te faire des cheveux bleus, ou ou vert fushia ?! »
<
span class="aileen">- C’est… à peu près ça oui et des tas d'autre couleur tout aussi exotique et voyante. Et c’est pas si génial quand tu ne maitrises rien au début… c’est même embarrassant par moment, mais bon on s’y fait et puis c’est assez pratique mine de rien lorsqu’on sait en user.

Faux, ses cheveux ne laissaient transparaitre aucune mèches blondes apparues d’on ne sait où. Les émotions s’expriment sans qu’on le veuille et dans le fond c’est sûrement la chose la plus agaçante avec ça. Impossible de cacher quoi que ce soit, si on rajoute à ça le fait qu’elle n’avait pas un don inné pour le mensonge : ça vous donne une idée d’à quel point les gens la connaissant un minimum pouvait réussir à la déchiffrer sans problème.

« Merci pour ton aide en tout cas... et... heu... je suis ravi de t'avoir rencontré même si je me serai bien passé de ce petit vol plané je dois bien l'avouer ! Je crois que je ferais mieux de retourner dans ma salle commune... avant que l'on se fasse prendre à traîner dans les couloirs. Tu veux que je te raccompagne jusqu'à ta salle commune ?! Comme ça ça en fera au moins un sur les deux qui sera sûr d'arriver entier. »
- De rien, j’te devais au moins ça, et puis ma magie commençait à se rouiller alors… C’est gentil de ta part, mais… J’crois que c’est plus sage de se séparer, crois-en mon expérience, on passe beaucoup plus facilement inaperçu en étant seul. Et puis, n’hésite pas à te servir de ta baguette sur eux… Un petit stupéfix n’a jamais tué quelqu’un, un expeliarmus non plus… mais ça peut te laisser le temps de te tirer en vitesse et détourner leur attention. Evite le 4ème étage et utilise le passage au fond du couloir, derrière le portrait de la vieille Romane, tu tomberas directement dans la petite salle au rez-de-chaussée. A cette heure-ci, ils sont rarement là-bas tu devrais pas risquer grand-chose… Ma salle commune est pas si loin que ça et jm’en sortirai. Une vieille habitude.

Elle avait souri, oui elle trainait régulièrement après le couvre-feu au point de connaitre les endroits à éviter pour rejoindre le 3ème étage.

- Au fait, si tu pouvais garder pour toi le fait que j’sois métamorphomage, ça m’arrangerait. Par les temps qui courent, être différent n’est pas un avantage, et ils ne sont pas au courant, du moins pas tous.

Ça m’ennuierait de m’faire attraper juste parce que mon don peut leur être utile pour faire chanter les gens ou que sais-je encore ce qui pourrait leur passer par la tête.

- Fait attention à toi, et sert-toi de cette baguette !

Un nouveau sourire, ça n’était qu’un conseil mais après ce qu’ils s’étaient passés avec le père de Dakota, la jeune femme avait tendance à revenir sur ses principes, même s’ils avaient la vie dure. Sur ces mots, la jeune Serdaigle avait disparu.

Topic terminé pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen
» Derrière une porte, il peut se cacher beaucoup de choses ( Ueno )
» [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)
» Sous le masque, peut se cacher bien des choses! [PV Olivia]
» . la vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vie pas à fond .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Cinquième Etage.-
Sauter vers: