AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I believe in the fallen - Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: I believe in the fallen - Jayden   Ven 9 Nov 2012 - 21:18

Lundi 28 Avril

« Qu’est-ce que tu fous ? Jaynie, hey ! Mais arrête ça, réponds moi ! »

Les cheveux d’or de la jeune femme tombaient dans une cascade broussailleuse contre ses épaules alors qu’elle parcourait toute sa chambre, ramassant ses affaires par des gestes saccadés, avant de les balancer dans un grand sac de toile. En entendant son petit frère, s’était des mains tremblantes qui s’étaient portées à son visage alors qu’elle restait dos à lui, reniflant quelques fois avant de se retourner pour lui offrir un petit sourire forcé.

« Tu vas où ? Janie, qu’est-ce qu’il s’est passé ? »
« J’suis désolée Alec. Crois-moi, j’voulais pas faire ça. »

Mais à l’instant suivant, en se massant la nuque, elle avait repris son manège, ouvrant à la volée les tiroirs de sa penderie avant d’y balancer quelques affaires sans réellement sembler faire attention à ce qu’elle faisait. Pendant quelques instants encore il n’avait cessé de lui poser des questions, et, elle, n’avait cessé de s’agiter, le repoussant à chaque fois qu’il tentait de l’arrêter ne serais-ce que quelques minutes pour qu’elle le regarde, pour qu’elle semble remarquer qu’il était toujours là. Et, d’un coup, Jaynie s’arrêta, en plein milieu de la pièce, avant de se pencher, posant ses mains sur ses genoux comme si elle venait de courir un cent mètre.

« Ecoutes, jm’en vais, j’peux plus rester ici. Ça m’détruit. J’suis désolée, j’suis vraiment, vraiment désolée, mais tu vas devoir te débrouiller tout seul maintenant. J’peux plus. »

Elle s’était mordue la lèvre à cet instant là, il s’en rappelait parfaitement. Et puis elle avait sourit, mais ses lèvres avaient tant tremblés qu’elle avait dû ravaler sa salive en se redressant. Et, déjà, elle tournait le dos à son petit frère avant de fermer la fermeture éclair de son sac et de lui claquer un baiser sur le front. Alors, c’était en inspirant à fond qu’elle avait dépassé la porte. Leur père n’était pas là, mais leur mère si, avec son frère, dans le bureau à discuter. Le sac sur l’épaule, la jeune femme avait traversé le couloir et descendu les escaliers à pas de loup. Mais à l’autre côté de la maison, un grand fracas s’était fait entendre, et, déjà, sa mère se précipitait de l’autre côté, et des éclats de voix se firent entendre à la seconde suivante. La jeune femme était restée figée un moment, jusqu’à entendre le nom de son frère hurlé. Il avait brisé la grande horloge et visé leur oncle avec un lance pierre, elle l’avait appris bien plus tard. Mais sur le coup, entendre le nom du garçon l’avait réveillé et la jeune femme avait retrouvé le contrôle de ses jambes, s’enfuyant en courant à travers le grand hall, traversant le jardin, puis la route, jusqu’à en perdre haleine. Ça pouvait sembler exagérer, ça ne l’était pas. L’année suivante, elle serait majeur, il faudrait juste qu’elle arrive à se débrouiller pour ne pas se trouver contrainte de rentrer chez elle en attendant. Tout irait bien après. Tout irait bien.

Espoir de merde.

Ça faisait à présent quelques minutes qu’Alec reprenait ses esprits. Allongé sur un lit de l’infirmerie, encore, ça, il l’avait comprit. Mais ce qu’il avait eu plus de mal à resituer, c’était ce qui s’était passé avant ça. Mais les souvenirs remontaient, décousus d’abord, puis plus logique au fur et à mesure que le temps passait.

« Il m’a assommé le con, j’le crois pas.. »

Sa voix était rauque, mais il lui semblait qu’il avait récupéré. Parce que s’il en voulait à Logan d’avoir fait ça, et Maxence d’avoir probablement maintenu son sommeil, le jeune homme avait fini par se souvenir de son état avant qu’il ne se retrouve ici. Pendant un bon moment, il était resté sans bouger, sans même ouvrir les yeux, juste à réfléchir pour retrouver tout ce qu’il s’était passé avant qu’il n’atterrisse ici. Et il se rappelait à présent dans quel état désastreux il avait fini. Il écoutait ce que ce con avait à lui dire, et, maintenant, c’était lui qui brûlait de lui dire deux mots. Bien que frustré, son moral avait remonté en flèche, et il n’arrivait à présent pas à comprendre comment il en était arrivé à un tel niveau de… dépression, on peut appeler ça comme ça. Pour le reste, il n’avait pas envie d’y penser, la vie était faite pour être vécus, et même s’il avait peur, et qu’il haïssait se sentir impuissant face aux problèmes de sa sœur, ou face au simple fait de savoir comment elle allait à présent, il voulait surtout se redresser. Qu’il ait été à ce point… une moule ! ça avait de quoi le faire enrager. Non, ça n’était pas son genre, et il allait se reprendre, et vite.

« Ah Jayden, vous voilà, il a déjà commencé à insulter son cousin, donc je suppose qu’il est réveillé. »
« Exact ! Et j’ai quelques comptes à rendre et quelques soirées d’éclate à rattraper. Pourquoi tu m’en as pas foutu une ? J’y crois pas que j’ai fini à ce point mollusque. ‘Faut que j’me rattrape. »

Tout en faisant craquer ses articulations abimées par l’immobilité, il s’était redressé pour adresser un grand sourire à Jayden après s’être habitué à la luminosité de la pièce. La détaillant de son regard qui avait retrouvé sa fougue, il n’avait pu s’empêcher d’ajouter :

« J’ai rêvé de toi cette nuit, ya d’autres trucs qu’il faut que j’rattrape. »
« C’était dont ça… »

Avec un petit sourire, il avait tiré la langue à Maxence, profitant du peu de semblant d’innocence qu’il pouvait s’offrir, ça fait toujours du bien.

« T’as pas réussi à l’avoir rassure moi ? »
« Eu qui ? »
« Personne. »
Toi.
« Et j’suis dans les bras de Morphée depuis combien de temps au juste ? »
« On est lundi. »
« J’sais pu quel jour on était quand.. »
« Vendredi. »

C’est vrai, Cameron… Merde ! Cameron !!

« Donc ça fait trois jours. »
« Oui merci ça va ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2045
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: I believe in the fallen - Jayden   Dim 11 Nov 2012 - 14:52

I believe in the fallen

Ft Alec Kaleb Rivers & Jayden S. Delaney
&
Lundi 28 Avril 2014


Depuis combien de temps n’avait elle pas mit les pieds à l’infirmerie ? Peu de temps on est bien d’accord. Ces derniers temps, la jeune femme avait l’impression de passer sa vie entre ses murs. Pas qu’elle allait s’en plaindre, bien au contraire, mais si ça pouvait être pour autre chose que pour un certain Rivers au caractère un peu trop trempé… Ca l’arrangerait un minimum. Sérieusement, elle préfèrerait passer du temps ici juste pour les beaux yeux de l’infirmier sexy ici présent. Parce qu’il faut être honnête, ce type revêtait du fantasme pur et dur à ses yeux, un charme irrésistible, inaccessible et pourtant… Bref, oui elle avait craqué pour le bel infirmier, et même si elle devait se faire une raison sur le fait qu’il ne voudrait jamais d’elle dans ce sens, elle ne pouvait s’empêcher de tenter le coup à chaque fois… Après tout, on sait jamais peut-être qu’à l’usure, ou dans un moment de relâchement, il pourrait lui dire oui. Elle pourrait même se contenter d’un simple baiser s’il le fallait, même si davantage la tentait bien sûr, elle ne demandait pas la lune.

Lorsqu’elle était entrée dans l’infirmerie, la jeune femme n’avait pu s’empêcher de fondre sous le regard et le sourire de Maxence. Ce type allait la tuer un jour, espérons qu’il en soit au moins conscience.

« Ah Jayden, vous voilà, il a déjà commencé à insulter son cousin, donc je suppose qu’il est réveillé. »
« Exact ! Et j’ai quelques comptes à rendre et quelques soirées d’éclate à rattraper. Pourquoi tu m’en as pas foutu une ? J’y crois pas que j’ai fini à ce point mollusque. ‘Faut que j’me rattrape. »

La voix d’Alec s’élevant non loin lui annonçait qu’il avait retrouvé des forces et qu’une partie de son véritable lui s’était réveillée.

- Moi aussi j’suis contente de t’voir Alec. Et si je t’ai pas frappé… C’est uniquement parce que j’en n’ai pas vraiment eu l’occasion ! Je sais pas où tu as passé ces derniers jours mais tu jouais plus les hommes invisibles qu’autre chose !

Un petit regard jeté à Alec, puis elle s’était retournée vers Maxence.

- Et puis, ça me donnait une nouvelle excuse pour passer du temps à l’infirmerie… Ce qui n’avait rien de déplaisant !

La jolie rousse s’était approchée d’Alec, mine de rien satisfaite qu’il soit de retour parmi les « vivants ». Ce morveux lui avait manqué, et ses remarques aussi au passage.

« J’ai rêvé de toi cette nuit, ya d’autres trucs qu’il faut que j’rattrape. »
« C’était dont ça… »

Elle n’avait pu s’empêcher de laisser passer un rire, amusée par la répartie de l’infirmier.

- Tu rêves de moi toutes les nuits Alec, c’est juste que tu n’en prends conscience que maintenant !

« T’as pas réussi à l’avoir rassure moi ? »
- J’y travaille actuellement.
« Eu qui ? »
« Personne. »

La jeune femme avait souri, même après un sommeil forcé de plusieurs jours, il se réveillait avec une idée en tête… Son pari stupide ! Qu’il avait gagné, au moins en partie, oui parce qu’autant pour Maxence, elle finissait par se faire une raison, autant pour Logan, elle n’avait pas encore dit son dernier mot. Il l’avait dit lui-même, ils n’étaient pas du tout du même acabit, alors elle ne perdait pas espoir de savourer sa victoire un jour prochain !

« Donc ça fait trois jours. »
« Oui merci ça va ! »
- Je sais que t’as jamais été doué pour les explications en tout genre et que tu es un homme empli de mystères, et c’est c’qui fait tout ton charme d’ailleurs… Mais si j’pouvais avoir une petite explication sur ton comportement des derniers jours… Ca m’arrangerait !

Quoi, c’est trop demandé que de savoir pourquoi tu as fini assommé à coup de sortilège par ton propre cousin ? Non, on est bien d’accord !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I believe in the fallen - Jayden   Dim 11 Nov 2012 - 18:32

- Moi aussi j’suis contente de t’voir Alec. Et si je t’ai pas frappé… C’est uniquement parce que j’en n’ai pas vraiment eu l’occasion ! Je sais pas où tu as passé ces derniers jours mais tu jouais plus les hommes invisibles qu’autre chose !
« Tout un art… »

Oui, il se moquait de tout ça, y compris de lui-même. Mais derrière tout ça, il s’en voulait d’être tombé si bas. De s’être fait avoir comme ça. Pourtant, il lui semblait qu’il était plus fort, plus capable de tenir face à ce genre de choses. Et pourtant, très vite, il avait trouvé sa fureur s’abaisser jusqu’à s’endormir. Très vite, il n’avait plus su se redresser et s’était laissé endormir au fur et à mesure. Alec se demandait même si l’autre n’aurait pas usé de sortilèges du genre sur lui, comme un sortilège de confusion ou quelque chose du genre. Mais il fallait qu’il se rende à l’évidence, il s’était juste laissé dominer, il avait écouté ce que l’autre con pouvait avoir à dire.

- Et puis, ça me donnait une nouvelle excuse pour passer du temps à l’infirmerie… Ce qui n’avait rien de déplaisant !
« Mais je n’ais fait tout ça que pour toi. Te donner des occasions était ma principale priorité. »

Pour être exact, il ne venait pas de se réveiller et s’était donné le temps de faire un peu le point avant de signifier au monde qu’il était à nouveau là. Et forcément, ce genre de trucs à la con lui étaient revenus. Pourtant, force était de constater que tant qu’il était coincé avec le Supérieur dans les pattes, il ne pensait plus trop à ce genre de chose, et, justement, ça lui faisait du bien de voir à quel point ça pouvait revenir vite. Et il se rendait alors compte que tout ça lui avait manqué, tout comme le contact humain. Ces derniers temps, il n’avait plus rien été d’autre qu’une boule de rage prête à explosée et qui ne demandait pourtant qu’à ce qu’on le laisse seul, tranquille pour qu’il puisse se reposer. Mais ça n’avait pas été le cas avant l’intervention de Logan. Grâce à Sovahnn s’il n’avait pas rêvé le fait que la jeune femme l’avait fixé quelques instants dans le couloir avant de disparaitre en courant – comme toujours – et ce avant que Logan ne prenne les choses en main. Il doutait que les deux évènements soient sans liens l’un avec l’autre. Dans tous les cas, rien que ses petites remarques pleines d’humour lui avaient manqué.

« J’ai rêvé de toi cette nuit, ya d’autres trucs qu’il faut que j’rattrape. »
« C’était dont ça… »

Et même la répartie de l’infirmier qui ne l’appréciait pas des masses, il le savait très bien. Mais s’il avait l’impression que ça s’était calmé avec la dernière fois, quand il avait craqué devant Jayden. Bref, mauvais souvenir. Elle avait la décence de ne plus lui en reparler, il n’allait pas y penser de lui-même des heures.

- Tu rêves de moi toutes les nuits Alec, c’est juste que tu n’en prends conscience que maintenant !
« C’est probablement ça. »

S’il pouvait ne rêver que d’elle, justement, ça l’arrangerait. Il avait eu tendance ces derniers temps à avoir des songes un peu moins agréables ces derniers temps et qui avaient eu la sale tendance à le renvoyer soit dans le passé, soit dans un présent ou un futur qui lui faisaient froid dans le dos puisque sa sœur n’y était plus. Pensons donc à des choses plus sympathiques, comme le petit pari qu’ils avaient eu tous les deux. Entre Maxence et Logan, elle avait du pain sur la planche, même si l’un était un poisson plus facile à ferrer.

« T’as pas réussi à l’avoir rassure moi ? »
- J’y travaille actuellement.
« Eu qui ? »
« Personne. »

Les deux jeunes gens avaient souris comme une même personne et, Maxence, le nez dans des fioles les avait fixé un instant avec un air soupçonneux. Il pouvait. Mais il était probablement trop bien pour comprendre. Il y avait même fort à parier qu’il n’ait pas seulement conscience du sexe appeal qu’il pouvait avoir pour un certain nombre de jeunes femmes dans le château. Probablement la majorité d’ailleurs, et ce, à commencer par Jayden. Et il était là, à côté, à se demander de quoi ils pouvaient bien parler. Il y avait quelque chose de drôle là dedans.

« Donc ça fait trois jours. »
« Oui merci ça va ! »
- Je sais que t’as jamais été doué pour les explications en tout genre et que tu es un homme empli de mystères, et c’est c’qui fait tout ton charme d’ailleurs… Mais si j’pouvais avoir une petite explication sur ton comportement des derniers jours… Ca m’arrangerait !
« Euh… Ouais, j’avais oublié ce détail… J’peux arrêter de roupiller et m’en aller ? »
« Ah mais oui, j’te retiens pas. »
« Je sais bien. »

Vu la grimace qu’il avait fait, Maxence avait dû se rendre compte qu’il n’y était peut être pas allé de main morte avec le jeune homme qui avait parfaitement compris qu’il ne l’appréciait. S’étirant en faisant craquer une bonne partie de ses articulations de nouveau, le jeune homme s’était donc levé. Pas changé depuis la dernière fois.

« … … … salle de bain des préfets, ça te vas ? T’as pas l’choix t’façon. »

Au moins comme ça, c’est clair. Nan, parce qu’il se sentait…. Pas crade, bizarrement, il y avait peut être de la magie là-dessous, mais dans tous les cas, un bon bain le tentait. Maxence leur avait jeté un petit regard avant de soupirer. Oui, ils allaient enfreindre le règlement oulah lah ! Enfin bref. Le jeune homme l’avait donc emmené avec lui, sentant quelques fois des regards fugaces se poser sur lui. OUI il avait encore fait un tour à l’infirmerie, OUI sa vie était bordélique ces derniers temps et NON … il n’avait pas encore agressé un Serpentard :gla:. Une fois arrivés sur place, Alec avait vérifié que les lieux étaient déserts avant d’entrer et de refermer la porte derrière eux.

« C’était justement la nature du rêve. »

Ses mains glissèrent un instant contre ses hanches et remontant sur son dos alors qu’il l’embrassait en l’amenant contre lui.

« Oui, je sais, jm’en tirerais pas comme ça. »

Il la connaissait un minimum quand même.

D’un coup de baguette, il avait déclenché un grand nombre des robinets de la grande baignoire qui s’apparentait bien plus à une piscine qu’autre chose.

« Le type que Logan a sûrement un peu… brusqué, pour me laisser aller à Sainte Mangouste, ça fait des semaines qu’il me fait chier. J’sais pas exactement pourquoi, mais il veut tirer quelque chose de ce que j’sais ou… en fait j’ai aucune idée de pourquoi il fait ça. J’me suis rapproché de sa fille, mais jusque là ça m’aide pas. Et il est hors de question que j’en reste là maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2045
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: I believe in the fallen - Jayden   Dim 18 Nov 2012 - 10:51

- Et puis, ça me donnait une nouvelle excuse pour passer du temps à l’infirmerie… Ce qui n’avait rien de déplaisant !
« Mais je n’ais fait tout ça que pour toi. Te donner des occasions était ma principale priorité. »
- Toujours aussi serviable et dévoué, je n’en ai pas douté une seule seconde.

Ironie, ironie quand tu nous tiens. Elle se doutait bien qu’il plaisantait, et le voir de nouveau agir de la sorte lui faisait du bien, Alec était en passe de redevenir lui-même et c’était tant mieux. Cette mine dépressive ne lui allait pas du tout, et il fallait être honnête, elle avait tendance à déteindre un minimum. Pas qu’elle déprimait, mais disons qu’elle avait eu tendance à être d’humeur un peu plus maussade par moment et que ça n’avait rien d’anodin !

« J’ai rêvé de toi cette nuit, ya d’autres trucs qu’il faut que j’rattrape. »
« C’était dont ça… »
- Tu rêves de moi toutes les nuits Alec, c’est juste que tu n’en prends conscience que maintenant !
« C’est probablement ça. »

Alec, je t’aime ! Enfin façon de parler, mais j’me comprends. Affichant un joli sourire ravie, la jeune Irlandaise s’était rapprochée du Serpentard, résistant au charme totalement irrésistible de l’infirmier, chose très très difficile, d’ailleurs ne lui demandez pas de choisir entre Alec et Maxence, l’un d’eux se retrouverait forcément frustré ! D’ailleurs en parlant de Maxence justement, la jeune femme avait bien sûr immédiatement compris la petite allusion, oui elle avait du pain sur la planche, mais le tout était en bonne voie de se concrétiser, parole de Jayden (non pas de Scout… Elle n’a rien d’une scout, croyez-moi !), d’ailleurs voir Maxence se poser des questions avait un petit coté assez amusant et cocasse, Alec devait avoir raison, il était sûrement trop bien pour s’intéresser à une fille comme elle, trop éthique, malheureusement !

« Donc ça fait trois jours. »
« Oui merci ça va ! »
- Je sais que t’as jamais été doué pour les explications en tout genre et que tu es un homme empli de mystères, et c’est c’qui fait tout ton charme d’ailleurs… Mais si j’pouvais avoir une petite explication sur ton comportement des derniers jours… Ca m’arrangerait !
« Euh… Ouais, j’avais oublié ce détail… J’peux arrêter de roupiller et m’en aller ? »
« Ah mais oui, j’te retiens pas. »
« Je sais bien. »

Touché, fallait bien l’admettre, mais la jeune femme ne pouvait pas le blâmer, ils étaient beaucoup à ne pas porter ce cher Alec dans leur cœur, elle pouvait comprendre, il n’était pas l’ami parfait dont tout le monde rêve, le confident, l’épaule attentive à qui l’on pouvait se confier sans craindre de se faire repousser, mais la jeune femme avait su l’apprécier justement pour ce côté un peu unique. Il n’était pas vraiment comme les autres, et ne cherchait pas absolument à se prendre la tête sur les relations humaines. Oui on sait, l’amitié homme-femme c’est dans les rêves les plus fous, mais en ce qui les concernait, il n’y avait pas à se plaindre, on pouvait aisément parler d’une telle amitié quoiqu’on en dise. Alec était juste Alec, elle l’appréciait c’était certain, mais n’était en rien amourachée de lui au point de piquer une crise de jalousie s’il allait voir ailleurs… Et heureusement, soit dit en passant ! Sortant de ses pensées, la jeune Irlandaise avait reporté son attention sur un Alec qui avait retrouvé sa position verticale.

« … … … salle de bain des préfets, ça te vas ? T’as pas l’choix t’façon. »
- Quelle autorité ! Ca m’plait.

Un léger sourire et un regard plus qu’amusé lui-aussi, ce genre de comportement leur était assez commun dans le fond. Ça en agaçait plus d’un, les féministes puristes sûrement, mais en ce qui la concernait, la jeune Serpentard n’avait jamais pris ça au premier degré, bien au contraire ! Avant de quitter la pièce, elle avait salué Maxence et l’avait remercié en lui adressant un joli sourire (conquis on le devine aisément, sauf pour quelqu’un de totalement aveugle). Ils ne leur avaient pas fallu un long moment pour rejoindre le dit lieu du « crime », à savoir la salle de bains des préfets… Pièce qu’elle avait eu l’occasion de voir une ou deux fois, mais qu’elle n’avait pour ainsi dire que peu fréquentée. Porte refermée derrière eux pour éviter toute intrusion inopinée.

« C’était justement la nature du rêve. »
- Quelle incroyable coïncidence…

Déjà ses mains courraient sur ses hanches, caressantes comme il savait le faire pour vous faire frissonner et ses lèvres avaient rejoint les siennes. Elle le reconnaissait bien là, essayer de brouiller les pistes pour changer de sujet discrètement, sauf que justement, si ça pouvait marcher avec les midinettes qui étaient à ses pieds, il s’avère que ce genre de diversion avait du mal à prendre chez elle, même si elle n’avait jamais été contre ce genre de petites attentions venant de lui.

« Oui, je sais, jm’en tirerais pas comme ça. »

Au moins, il en était conscient ! N’est-il pas grandiose ?! La jeune femme avait fait non de la tête en souriant, il avait raison et il le savait, elle ne lâcherait pas l’affaire.

« Le type que Logan a sûrement un peu… brusqué, pour me laisser aller à Sainte Mangouste, ça fait des semaines qu’il me fait chier. J’sais pas exactement pourquoi, mais il veut tirer quelque chose de ce que j’sais ou… en fait j’ai aucune idée de pourquoi il fait ça. J’me suis rapproché de sa fille, mais jusque là ça m’aide pas. Et il est hors de question que j’en reste là maintenant. »

- La p’tite blonde avec qui tu traines ces derniers temps… est la fille du type qui te tourne autour et t’as mis dans cet état plus que lamentable… Ca explique en effet ton attrait soudain pour elle. D’ailleurs, d’où elle vient au juste, j’me rappelle pas l’avoir déjà croisée auparavant dans le château ou en cours.

La curiosité est un vilain défaut, oui je sais pas la peine d’en faire toute une montagne !

- Et tu m’as pas dit que tu allais tâcher de te faire oublier un moment ?! Sérieux Alec, ces types t’ont quasiment laissé pour mort avec le ventre en lambeaux… T’es sûr de c’que tu fais ?! J’dis pas, passer du temps à l’infirmerie, tu sais que ça m’dérange pas plus que ça, mais si c’est encore pour jouer les infirmière à ton chevet, j’vais finir par me lasser !

L’immense baignoire avait fini de se remplir, emplissant la pièce d’odeurs agréables et d’une douce chaleur qui donnait clairement envie de plonger tête la première.

- Si j’peux t’aider à faire quoique ce soit, tu sais très bien que déjouer les règles avec toi est un de mes passe-temps favori !

La jeune Irlandaise avait souri s’approchant d’Alec faisant remonter sa main le long de sa chemise doucement avant d’attraper ses lèvres entre les siennes.

- Et puis, j’ai des arguments que tu n’as pas, c’est indéniable !

Ose me dire le contraire et j’te balance à la flotte ! Gardant son joli sourire accroché à ses lèvres, la jolie rousse avait commencé à défaire la chemise du jeune Serpentard. Oui, le bain en gardant ses vêtements c’est fun aussi, mais autant faire les choses bien pour une fois, quoi que l’envie de le pousser était plus que tentante à ce moment précis.

- Et si tu me racontais un peu plus ton fameux rêve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I believe in the fallen - Jayden   Lun 19 Nov 2012 - 11:30

Se réveiller reposé après plus d’un mois où il n’avait que peu dormis comparativement à ce qu’il avait vécus, et où il n’avait fait que s’acharner à mettre en règle des choses qu’il ne maîtrisait pas alors que son cerveau peinait à aligner plus de trois pensées cohérentes à la suite. Et d’un coup, il se sentait reposé, comme s’il avait eu la possibilité de prendre un bol d’air et de faire une pause. D’un coup, tout ce qui semblait peser si lourd sur ses épaules semblait moins pesant, et il arrivait à prendre en compte certaines choses de manière bien différentes. Oui, il souffrait toujours de ne rien savoir à propos de sa sœur, mais voilà, là, il ne pouvait rien y faire, et il fallait qu’il se concentre sur ce sur quoi il pouvait influer. Et maintenant que les pensées du Serpentard avaient arrêté de s’entrechoquer les unes dans les autres pour s’éparpiller en des dizaines d’artéfacts qui lui brouillaient la vue, il commençait à trouver des réponses à ses questions et des solutions à ses problèmes. Pas forcément très respectables comme solutions, mais c’était déjà ça, et au vu de ces derniers jours, le fait d’avoir quelques idées qui pourraient marcher valait de l’or.

« … … … salle de bain des préfets, ça te vas ? T’as pas l’choix t’façon. »
- Quelle autorité ! Ca m’plait.

Oui, je sais bien ma belle. Parce que l’infirmerie, ça allait bien cinq minutes, et qu’il l’avait un peu trop vue ses derniers temps, Alec n’avait en effet qu’une idée en tête, c’était de s’éloigner bien vite histoire de retrouver une vie un peu plus classique. Enfin, du moins, une qu’il pourrait maîtriser et qui n’impliquait pas qu’il soit un pauvre malade ayant besoin de soins. Non, là, il se sentait très bien et avait même l’impression qu’au niveau de son torse, la cicatrisation avait bien progressé. Enfin, elle s’était bien fignolée quoi. Dans tous les cas, remarquons que c’était la deuxième fois qu’il quittait l’infirmerie sans remercier Maxence des efforts qu’il avait fait pour l’aider. Et c’était la deuxième fois que Maxence aurait bien aimé l’envoyer sur les roses. Mais voilà, l’infirmier était un homme bien, avec des règles d’honneur et des valeurs, alors que lui… hm… pas du tout. C’était donc ainsi qu’ils s’étaient retrouvés tous deux dans une pièce dont ils n’auraient même pas dû avoir idée de l’existence, surtout qu’ils n’étaient là que depuis peu par rapport à d’autres. Mais voilà, les avantages dont certains bénéficient et pas d’autres.. reviennent aux Rivers, c’est aussi simple que ça.


« C’était justement la nature du rêve. »
- Quelle incroyable coïncidence…
« N’est-il pas ? »

Incroyable en effet, mais pas assez pour détourner la jeune femme de sa curiosité naturelle. Enfin, disons qu’il y avait de ça, mais vu la situation actuelle, elle ne pouvait simplement pas le laisser partir sans avoir eu d’explications. Maintenant, elle le connaissait mieux et savait très bien que pour lui tirer les vers du nez, il fallait y aller, pourtant, depuis qu’il lui avait parlé une fois, remettre le couvert lui semblait beaucoup plus simple. Oui, ce couvert là aussi, laissez-lui le temps quand même. Que d’empressement ! Une fois de plus, Alec s’était donc mis à lui expliquer ce qui s’était passé ces derniers temps. Maxence devait lui refiler du sérum de vérité à chaque fois qu’il passait le voir, ça n’était pas possible autrement, et ça expliquerait bien des choses ! Mais bon, il était vrai aussi que le jeune homme avait fini par être à l’aise avec Jayden, et puis, surtout, il n’en disait pas plus que nécessaire. Oui, elle avait le droit de savoir ce qu’il s’était passé, mais pas besoin de relater les faits de manière particulièrement émotionnelle : la tonalité catalogue est parfaite pour ça !

- La p’tite blonde avec qui tu traines ces derniers temps… est la fille du type qui te tourne autour et t’as mis dans cet état plus que lamentable… Ca explique en effet ton attrait soudain pour elle. D’ailleurs, d’où elle vient au juste, j’me rappelle pas l’avoir déjà croisée auparavant dans le château ou en cours.
« Plus que lamentable : outch. Ça ça fait mal, mais c’est pas faux. Hm.. elle était restée dans sa chambre pendant des mois avant qu’il ne décide de s’en débarrasser, ce qui me donne quelques idées pour que, moi, j’me débarrasse de lui. Et c’est une moldue… c’est vrai ça, c’est une moldue… hm, j’crois que j’tiens vraiment un truc contre lui. ‘Fin bref. »

- Et tu m’as pas dit que tu allais tâcher de te faire oublier un moment ?! Sérieux Alec, ces types t’ont quasiment laissé pour mort avec le ventre en lambeaux… T’es sûr de c’que tu fais ?! J’dis pas, passer du temps à l’infirmerie, tu sais que ça m’dérange pas plus que ça, mais si c’est encore pour jouer les infirmière à ton chevet, j’vais finir par me lasser !
« T’es tellement sexy en infirmière pourtant. Mais tu crois quoi ? Que si j’fais rien, il va me laisser tranquille parce que Logan a joué les gros bras ? Après l’opération, t’es bien placée pour le savoir, j’ai quasiment pas quitté le dortoir. Juste deux… trois fois, et j’l’ai jamais croisé. Ça a rien changé au fait qu’il m’ait (me soit, Alec, me soit…) tombé dessus. J’vais me démerder pour lui trouver une très bonne raison de me foutre la paix. Et j’crois que cette raison s’appelle sa moldue de femme et sa moldue de fille. L’amour, ça fait faire beaucoup de conneries. J’vais réfléchir un peu à tout ça. »

Oh non, ne me regarde pas comme ça, tu vas proposer ton aide et j’ai aucune envie de te mettre en pleine ligne de mire. Non, Jayden non !

- Si j’peux t’aider à faire quoique ce soit, tu sais très bien que déjouer les règles avec toi est un de mes passe-temps favori !

J’avais dit non. Nan mais elle est pas vrai celle-là ! Qu'est-ce qu'il faut que j'fasse pour récupérer ma sacoche ?

C’était donc avec un air sceptique qu’il l’avait fixé quelques secondes. Dans les faits, il préférait faire comme s’il doutait de ses compétences, mais en réalité, il fallait l’avouer, c’était surtout qu’il n’avait aucune envie de la voir mêlée à ça. Mais au moment de lui exposer ses arguments, c’était elle qui avait mis en évidence les siens.

- Et puis, j’ai des arguments que tu n’as pas, c’est indéniable !

« Hh… ok, j’avoue que là-dessus j’suis battu à plate coutures. Surtout que ses collègues s’en sont bien régalé des yeux, de tes arguments, la dernière fois. Mais j’aurais bien l’air con si c’est sur toi qu’il connait des choses après. Il a épluché à peu près toute ma famille d’après ce que j’ai pu comprendre, et j’sais pas encore trop pourquoi. Et vu que tu n’me parle jamais de la tienne, c’est probablement parce qu’il y a des raisons pour que t’en ais pas envie. Donc laisse-moi gérer. Si tu vois que j’re-débarque fermé comme une huitre, t’auras cas lui faire du gring, l’enfermer quelque part et l’y laisser pourrir. Ça m’semble être un bon compromis. »

Et, oui, il avait grillé cette histoire de famille, bien sûr. C’était qu’il ne fallait pas croire, ça n’était pas parce qu’il ne parlait pas de certaines choses ou qu’il s’en foutait royalement qu’il ne les remarquait pas. Et si la jeune femme ne voulait pas lui parler de tout ça, ça lui allait très bien, il ne l’y forcerait pas. Après tout, on ne pouvait pas dire qu’il lui ait fait un portrait détaillé de la sienne, et, pourtant, il y avait de quoi discuter des heures. Conclusion : joli changement de sujet de la belle rousse.

- Et si tu me racontais un peu plus ton fameux rêve.
« Bonne idée. »

Il l’avait rapprochée un peu plus de lui, passant ses bras autour de ses hanches, ses mains se baladant un peu plus bas que les reins, et ce pour bien la tenir lorsqu’il se laissa tombé en arrière en plein dans la flotte. Tout l’intérêt d’être sorcier : pas de problème de portable ou mp3 bousillé quand on fait ça ! Oui, c’est uniquement pour ça que la magie a été crée =D Ou pas. Emergeant de l’eau chaude, c’était un grand sourire qu’il lui avait adressé.

« Voilà, déjà, ton haut faisait à peu près ça ouais. »

Porter du blanc, c’est laisser libre cours à la tentation =D.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2045
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: I believe in the fallen - Jayden   Dim 25 Nov 2012 - 18:25

Pour sur, s’il y avait eu deux personnes à se trouver au sein de la maison Serpentard, c’était bien ces deux énergumènes ! Un poil associables lorsqu’ils n’étaient pas dans leur bon jour, complices de connerie, elle était forcée de l’admettre qu’il avait réussi à entrer un minimum dans son cercle, il avait raison… C’était la promiscuité de l’endroit qui avait fait ça et seul l’avenir dirait si elle le regretterait ou non !

Toujours est-il que les deux jeunes Serpentard s’étaient retrouvés en tête à tête dans la salle de bains des préfets, chose pas très courante pour un rendez-vous, il fallait bien l’admettre, Alec savait se montrer original lorsqu’il le voulait ! Oui, à la longue, les salles de classe vide, le dortoir, le bureau d’un Supérieur… Ah non le bureau d’un Supérieur, ça n’était pas avec Alec… Au temps pour moi, il n’empêche que l’originalité se perd par moment, alors autant sauter sur l’occasion lorsqu’elle se présente à votre porte.

- La p’tite blonde avec qui tu traines ces derniers temps… est la fille du type qui te tourne autour et t’as mis dans cet état plus que lamentable… Ca explique en effet ton attrait soudain pour elle. D’ailleurs, d’où elle vient au juste, j’me rappelle pas l’avoir déjà croisée auparavant dans le château ou en cours.
« Plus que lamentable : outch. Ça ça fait mal, mais c’est pas faux. Hm.. elle était restée dans sa chambre pendant des mois avant qu’il ne décide de s’en débarrasser, ce qui me donne quelques idées pour que, moi, j’me débarrasse de lui. Et c’est une moldue… c’est vrai ça, c’est une moldue… hm, j’crois que j’tiens vraiment un truc contre lui. ‘Fin bref. »

Certes c’est vrai que lamentable était peut être un terme un peu fort, mais il fallait bien l’admettre, le jeune homme n’avait été que l’ombre de lui-même ces derniers jours, et si à plusieurs reprises elle avait voulu tenter d’en connaitre les raisons, elle n’avait jamais réussi à le coincer entre 4 yeux pour lui demander ce qu’il se passait, chose très agaçante. Mine de rien, cette tête de mule comptait pour elle, et le voir ainsi était déstabilisant !

- Et tu m’as pas dit que tu allais tâcher de te faire oublier un moment ?! Sérieux Alec, ces types t’ont quasiment laissé pour mort avec le ventre en lambeaux… T’es sûr de c’que tu fais ?! J’dis pas, passer du temps à l’infirmerie, tu sais que ça m’dérange pas plus que ça, mais si c’est encore pour jouer les infirmière à ton chevet, j’vais finir par me lasser !
« T’es tellement sexy en infirmière pourtant. Mais tu crois quoi ? Que si j’fais rien, il va me laisser tranquille parce que Logan a joué les gros bras ? Après l’opération, t’es bien placée pour le savoir, j’ai quasiment pas quitté le dortoir. Juste deux… trois fois, et j’l’ai jamais croisé. Ça a rien changé au fait qu’il m’ait (me soit, Alec, me soit…) tombé dessus. J’vais me démerder pour lui trouver une très bonne raison de me foutre la paix. Et j’crois que cette raison s’appelle sa moldue de femme et sa moldue de fille. L’amour, ça fait faire beaucoup de conneries. J’vais réfléchir un peu à tout ça. »

Oui Alec… je sais que m’avoir comme infirmière est en lui-même le meilleur des remèdes, mais quand même ! La jeune Irlandaise avait écouté ce qu’il avait à lui dire bien sûr, à quoi bon lui demander des explications si c’était pour s’en foutre royalement. Et elle devait admettre que son plaidoyer tenait la route… Il n’avait rien fait d’extravagant durant sa convalescence, elle était effectivement bien placée pour savoir qu’il s’était tenu à l’écart des problèmes… Pourtant elle demeurait incertaine sur la suite des évènements ! Pour cette raison, la jeune femme avait d’ores et déjà proposé son aide à son acolyte, avançant quelques arguments qu’il ne pouvait réfuter malgré son regard.


« Hh… ok, j’avoue que là-dessus j’suis battu à plate coutures. Surtout que ses collègues s’en sont bien régalé des yeux, de tes arguments, la dernière fois. Mais j’aurais bien l’air con si c’est sur toi qu’il connait des choses après. Il a épluché à peu près toute ma famille d’après ce que j’ai pu comprendre, et j’sais pas encore trop pourquoi. Et vu que tu n’me parles jamais de la tienne, c’est probablement parce qu’il y a des raisons pour que t’en ais pas envie. Donc laisse-moi gérer. Si tu vois que j’re-débarque fermé comme une huitre, t’auras qu’à lui faire du gring, l’enfermer quelque part et l’y laisser pourrir. Ça m’semble être un bon compromis. »

Si elle détestait qu’on lui dicte sa ligne de conduite, la jolie rousse devait au moins admettre une chose… Quelques-uns de ses arguments avaient fait mouche… Elle n’avait aucune envie que son passé soit remis au gout du jour par l’un d’eux, d’autant qu’il y avait de quoi dire vis-à-vis de sa famille, et le fait qu’Alec l’ait remarqué la touchait d’un sens et la mettait un tant soit peu mal à l’aise, même si cela ne se remarquait pas vraiment.

- Ok, je reste en retrait… Mais à la moindre trace de zombification… Je t’assommerai moi-même et pas forcément par magie !

Que de violence mes enfants ! La jeune femme avait souri avant de changer radicalement de sujet. Continuer à parler de ce souci risquait d’amener des questions auxquelles la jeune femme n’était pas prête à répondre.

- Et si tu me racontais un peu plus ton fameux rêve.
« Bonne idée. »

Proche de lui, la belle Irlandaise avait vu venir la chute, enfin oui et non, au final l’instant choisi l’avait juste un peu surprise. Elle avait bien compris qu’ils finiraient tous deux à l’eau, juste qu’elle avait espéré sauvegarder ses vêtements, même si ok, là encore la magie était plus que pratique. Remontant à la surface, la jeune femme avait fixé Alec et son sourire contagieux, pour finalement lui adresser un sourire amusé à son tour… Il ne changerait décidément jamais et c’était parfait comme ça.

« Voilà, déjà, ton haut faisait à peu près ça ouais. »
- Je vois… Et… est-ce que dans ton rêve…

La jeune Serpentard s’était rapprochée de lui, déposant ses lèvres sur les siennes, pour finalement s’appuyer sur ses épaules pour le faire couler. Sérieusement Alec, ça te manque pas d’oublier tes problèmes juste l’espace d’un instant et de t’amuser comme un môme sans aucune prise de tête ?! Quoi, tu vas pas m’dire que t’y as pas pensé, moi une piscine à cette température, ça m’donne des tas d’idées de jeux… Plus ou moins enfantin, je te l’accorde, mais tout de même, c’est pas son genre de sauter sur un beau mâle dont le torse se dessine parfaitement sous la chemise. Tout comme ça n’était aucunement le genre d’Alec de deviner la couleur de ses sous-vêtement au travers de son haut !

- Tu croyais quand même pas m’amadouer aussi facilement j’espère ?

Quoi tu me prends à ce point pour une fille facile ? J’suis déçue, sache-le !!! Non c’est pas vrai, en fait jm’en fiche, c’est juste que résister à ton charme irrésistible (noter la contradiction =D) est un challenge que j’adore relever, tu m’connais !

- Je t’ai coulé… A toi de virer un vêtement !

Un joli sourire de sa part, gardant un minimum de distance, sans pour autant être hors de portée. Alors Alec, tu m’le racontes ton rêve ?! J’suis bien curieuse de voir comment tout ça va s’terminer tient !

- Topic fini -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I believe in the fallen - Jayden   

Revenir en haut Aller en bas
 
I believe in the fallen - Jayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fallen Galaxy
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Happy B-Day Fallen !
» Let's bet them - Jayden
» Jayden Cole vs Kim Smith (1/2 finale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage. :: ─ Infirmerie :: ─ Pièce magique et secrète de l'infimier-
Sauter vers: