AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 International Anthem ▬ Kyle & Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7710
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Mar 6 Nov 2012 - 23:26

Kyle, Riley & Cameron.
Mercredi 7 Mai 2014 ▬ Milieu de journée.

La vie est pleine de surprise, et c'est vraiment naz de commencer une histoire de cette façon Rolling Eyes Ouais une histoire, la mienne, la sienne, la tienne, celle de tout le monde. Toi + moi + tout ceux qui le veulent + lui + elle + tous ceux qui sont seul. STOP ! Cameron t'es pas sensé connaître ça de toute façon. Bref là où je veux en venir c'est que depuis quelques jours, j'ai retrouvé ma bonne humeur et ma connerie a pleine puissance. Jeudi dernier j'ai passé un super moment avec ma p'tite Tigresse, ça faisait vraiment du bien de se voir, de se parler, de se raconter de la merde, de faire des projets d'avenir basés sur l'empire de la drogue, ce genre de trucs. Elle est comme un véritable antidépresseur. Pas que je sois dépressif mais je suis passé par une sale période et j'ai eu du mal à m'en extirper. Heureusement j'ai des gens comme ça qui arrivent à me faire tout oublier et me rendre le sourire par leur simple présence. J'ai pas le souvenir d'avoir subit un seul moment passé avec elle, non à réfléchir je crois qu'on ne s'est jamais pris la tête. Parfois elle boude, mais c'est une fille, c'est normal et si elle sait que je pense un truc pareil je vais m'en prendre une. Non mais elle est jeune, elle a son petit caractère et il a fallu qu'on trouve nos marques au début, comme tout le monde donc ça s'est mis en place tranquillement. Pour moi ça n'a jamais été un calvaire, bien au contraire. Je suis toujours intéressé de savoir ce qu'elle a sur le cœur et ce qui peut bien se passer dans sa tête de fouine. Petite sœur, a qui je tiens comme à la prunelle de mes yeux. Il y a Riley aussi, bien évidemment, avec qui les choses s'arrangent et redeviennent simples petit à petit. On en a jamais parlé mais je crois qu'on s'est juste posé trop de questions. Il m'arrive régulièrement de croiser Enzo, le temps de raconter deux ou trois conneries, d'en faire tout autant, et nos routes se séparent à nouveau. Idem pour Jillian, même si c'est encore autre chose. Et puis Kyle naturellement, même s'il est plutôt du genre discret. Ça m'empêche pas de le choper de temps en temps pour discuter avec lui, de tout, de rien, de l'Amérique. D'ailleurs, on doit se voir un peu plus tard dans la matinée mais pour l'instant c'est avec ma Serpentard préférée que je suis.

« J’ai pas cours après manger, on s’voit ? »
« Ouais, j’ai quelqu’un à te présenter d’ailleurs. Ça tombe bien. »
« Qui donc ? »
« Ah, ah. Surprise. Tu verras bien. »
« Oh ! Superman ? »
« Ça s’pourrait bien. Dépêche toi, tu vas être à la bourre. »
« Oui Papa. On se retrouve où ? »
« Envoie moi ta biche quand t’es prête, je viendrai te chercher. Attends moi au troisième. »
« Ok ça marche. A tout à l’heure. »

Un bisou sur ma joue de sa part, un clin d'oeil de la mienne et elle disparaît dans une cascade de cheveux bruns. Riley quand elle se déplace, on a l'impression qu'elle danse. Oui c'est ça, la vie est une éternelle piste de danse pour elle. C'est agréable de trainer avec des gens comme elle. En dehors de mon petit cercle plus ou moins restrein, j'ai eu une bonne surprise en fin de semaine dernière : J'ai revu Megan. On a partagé quelque chose de vraiment fort tous les deux et je crois que ça nous a rapproché. On ne s'est pas revu depuis, et je ne dis pas qu'on se reverra bientôt ni même qu'on va devenir les meilleurs amis du monde mais il s'est passé un truc, c'est clair. C'était … intense, d'une certaine façon. Je me suis senti vraiment vivant, libre, ça m'a fait beaucoup de bien et je ne m'attendais pas à vivre ce genre de sensations avec elle parce que autant être honnête, on n'est pas franchement partie du bon pied tous les deux mais le temps, le hasard et nos vies respectives ont fait qu'aujourd'hui les choses ont changé, parce qu'on a changé. Hier ça ne collait pas, aujourd'hui si.

A force de déambuler dans les couloirs, parler à certains autres Moldu, tâter la température au quatrième, ce genre de truc, la matinée passe finalement assez vite. J'ai prévu de retrouver Kyle au septième étage. Bizarre vous allez me dire, pourquoi le septième alors qu'on vit tous les deux au quatrième et que deux Moldus ensemble ça n'est pas une aberration ni même interdit par les règles de merde de cette école. La raison est simple et tient en quatre lettres : Enzo. Si lui débarque au quatrième, ça fait scandale, pire c'est dangereux. Au septième, il y a moins de monde et surtout des moyens de filer si jamais ça devient trop tendu, comme ce passage secret dans lequel Jillian m'avait balancé le jour où on s'est rencontré alors que je sortais tout juste des cachots d'où je m'étais enfuie. Enfin bref, quand j'arrive à l'endroit où on a prévu de se retrouver, un bout de couloir à deux accès qui permet une fuite anticipée et rapide, à l'abri des regards et proche du passage secret, ils sont déjà là tous les deux. C'est la première fois que je les vois ensemble, plutôt étrange quand on y pense. Il faut dire aussi que ces derniers temps ils ont passé pas mal de temps tous les deux, donc on n'a pas spécialement eu l'occasion de se voir, ni même de les voir dans les couloirs du château l'un comme l'autre. Ce qui peut se comprendre parce qu'ils ont du temps à rattraper, mais je ne peux pas nier le fait que ça me fait tout bizarre de les voir côte à côte. Ça ne me choque pas, d'ailleurs ils font rien de spécial, ils sont juste assis l'un à côté de l'autre, ils discutent, mais ça me fait sourire. Oui cette vision m'amuse. Attention, je ne m'incruste pas hein, et je suis pas là pour tenir la chandelle non plus. Si je suis là c'est parce qu'on m'a convié, tout simplement. Et je pense que ça risque d'être très marrant … Je m'installe à côté de Kyle, sur le petit muret entre deux poteaux d'arcade, me joins à la discussion après les avoir salué tous les deux et … Effectivement, je ne m'étais pas planté, ça va être marrant … Entre Enzo et moi, c'est comme ça depuis un moment déjà. Ça démarre au quart de tour et l'un comme l'autre on ne peut pas s'empêcher de surenchérir alors forcément, ça fini toujours par déraper à un moment ou à un autre Rolling Eyes

« Alors c’est quoi la prochaine étape ? Le mariage, le bébé, le monospace et le labrador ? »
« La ferme. C’est toi qui va finir en labrador si tu continues et je sais à quel point tu aimes être changé en animal. Donne la papatte Cameron. Bon garçon. Hey ! »

Oui il vient de se prendre une claque derrière la tête, mais il est mort de rire ce con Rolling Eyes

« J’te signale que si y en a un qui peut donner la papatte ici c’est pas moi, hum ? »

Touché, mon lapin !

« Pas faux. La prochaine Lune est dans une semaine, on pourra tester si tu veux. »
« Hum … seulement si tu te laves les pattes avant. »
« Mes pattes sont toujours propres ! Qu’est c’que tu crois. »

Et au milieu, y a Kyle qui doit méchamment désespérer d’avoir deux abrutis comme ça à côté de lui. Désolé East Coast, ton mec et ton pote sont deux crétins de gamins qui savent pas se tenir tranquilles :gla: Tu peux toujours changer si tu veux mais … Moi j’crois que t’en as pas vraiment envie. Hein qu’tu nous aimes quand même ?

« Au fait j’attends toujours l’invitation pour venir squatter le canapé avec vous deux et le chat hein. »

Enzo regarde Kyle avec un air … coupable ? Oh ben quand même, tu lui as pas parlé de notre beau projet, c'est pas cool ça. Et timing parfait, une lueur argentée attire notre attention à tous les trois. Elle sort du sol et se matérialise devant nous. On doit avoir l'air con avec nos yeux grand écarquillés.

« Oh la jolie biche. »

Le patronus de Riley. J'ai déjà eu l'occasion de le voir plusieurs fois et ouais, elle est jolie, gracieuse, joueuse. Comme elle. Bien sur avant de proposer à Riley de lui présenter ce fameux « quelqu'un » j'ai demandé aux gars si ça ne leur posaient pas de soucis. Après tout, elle n'est pas au courant pour eux, mais quand on les voit là, ça saute pas aux yeux qu'ils sont ensemble de toute façon. Enfin ils étaient d'accord de toute façon. Enzo s'entend bien avec elle et ça fait un moment que j'ai dit à Kyle que je la lui présenterai alors c'est le moment où jamais. C'est l'heure du repas, ou plutôt il doit être passé, j'en sais trop rien. Je tends le bras et attrape le poignet du Loup pour regarder sur sa montre. Mouais, l'heure du repas est presque terminée j'ai l'impression.

« M’donne faim ta jolie biche. »
« Ouais ben t’auras pas grand chose à bouffer là d’ssus alors du calme le ventre sur pattes. »
« Sans déconner ? Donne moi des cours sur le monde de la Magie, Cam. Tu m’intéresses. »
« J’peux déjà te dire que les Sang Purs, et s’ils viennent d’Australie c’est encore pire, ont une case en moins. »



« Bon j’vais chercher Riley ! Soyez sages. Faites pas de bêtises ou alors faites les vite. Faudrait pas la choquer. »
« Je doute que quoi que ce soit puisse choquer Riley m’enfin … »

Ça c'est plutôt clair, après tout, elle est vraiment pas du genre à se formaliser pour ce genre de trucs. Et puis c'est pas comme si on l'avait jamais retrouvée complètement soule entrain de flirter avec Sovahnn en plus de ça. Tout ça c'est juste pour les emmerder un peu, parce que j'adore ça, et me voilà debout, prêt à m'enquiller quatre étage pour aller chercher la demoiselle pas en détresse. Non sans m'être retourné une dernière fois pour leur faire une belle grimace genre vous êtes trop mignon, juste pour … ouais, les emmerder encore une fois :gla:

« Dégage Oncle Sam ! »

J'y vais, j'y vais. C'est tellement bon de te piquer au vif mon cher Loup si tu savais. Toi tu pars au quart de tour, Kyle a plus de réserve, mais je sais que je ne m'ennuierai jamais et je ne m'en lasserai pas non plus.

Les abandonnant donc à leur sort, descendant les marches d'un pas calme pour ne pas attirer l'attention, empruntant les passages les moins fréquentés, jouant au chat et à la souris avec les Supérieurs de garde, je fini par arriver au troisième. Riley est là, accoudée sur une rambarde. Elle ne pas pas vu alors j'en profite pour m'avancer vers et me planquer derrière une armure histoire de la surprendre.

« Hey mad’moiselle ! Mad’moiselle ! Vous êtes charmante, ça vous dirait une glace à la menthe ? »

Naturellement elle s'est retournée après le deuxième « Mad'moiselle ». Je pense qu'elle reconnu ma voix mais ça n'est pas dans mes intonations habituelles de parler comme une racaille de bas étage qui drague avec autant de subtilité qu'un chimpanzé. Et encore, c'est méchant pour ces pauvres primates. Elle me regarde, partagée entre l'envie de rire et le dépit, je le vois bien, mais c'est un sourire amusé qui prend naissance sur son visage et moi je sors de ma cachette, m'exposant ainsi un peu plus dans le couloir après m'être assuré qu'il était bien désert.

« Cameron … T’es grave. Tu devrais arrêter de fumer si tu veux mon avis. »
« J’ai arrêté. »
« Ah … Ben alors reprends ! »

C'est donc dans un concert d'éclats de rire, et d'autres conneries balancées au hasard qu'on a escaladé les étages un par un. Vous allez finir par m'épuiser les gars là. Faut se les taper les marches hein ! On a fini par arriver à bon port et j'ai donc fait les présentations, enfin !

« Bon lui tu l’connais déjà et on s’en fout. Aïe ! »

Cette fois c'est moi qui me suis pris un coup mais je l'ai cherché. C'est de bonne guerre. La Serpentard et le Gryffondor ont échangé un sourire et un rapide salut de la main, peut être qu'ils s'étaient déjà croisés plus tôt, j'ai pas posé la question.

« Et voilà Kyle. Kyle, c’est Riley. »

TADAAAM ! Elle est pas jolie comme un cœur ma Riley ?

« Enchanté Kyle. Depuis le temps que j’entends parler de toi, c’est un plaisir. »

Elle a tendu sa main à mon compatriote, ou peut être lui la sienne. J'ai jeté un coup d'oeil à Enzo qui ne lâchait pas ça des yeux et j'ai pas pu m'empêcher de sourire en le voyant aussi attentif. Riley s'est assise à côté de moi, étant installés dans un angle, on pouvait tous se voir. Pratique. Enzo a choisi ce moment là pour sonner son départ.

« Bon aller, c’est pas tout ça mais y en a qui bossent dans cette baraque. Ça va pas l’faire si j’arrive encore en retard. Amusez-vous bien. »

Il s'est levé, par réflexe on l'a tous regardé et il a eu ce geste à laquelle aucun de nous trois ne s'attendait. Aucun de nous quatre je devrai plutôt dire en fait, parce que je crois qu'il n'a clairement pas réfléchit. Je l'ai vu se pencher vers Kyle après avoir attrapé son sac pour le mettre sur son épaule et … il l'a embrassé. En soi c'est pas un problème, ils sont ensemble c'est même normal, mais Riley n'étant pas au courant, et les garçons n'ayant pas émis le souhait qu'elle le soit pour le moment, surtout Enzo d'ailleurs qui n'avait peut être pas envie d'en parler aujourd'hui ou de rendre des comptes j'en sais trop rien, c'était peut être pas l'idée du siècle. Ça a duré un quart de seconde, et quand finalement il s'est rendu compte de ce qu'il venait de faire son regard est passé par nos trois paires d'yeux. Il n'a pas paniqué, en tout cas il n'en avait pas l'air mais le temps est resté en suspens pendant une seconde ou deux et puis ...

« Euh … Salut ! »

Il a esquissé un sourire et a foutu le camp comme un voleur alors que j'éclatais de rire. Incapable de me retenir plus longtemps.

« J’peux en avoir un moi aussi ?! »

Riley restait bouche bée, ses yeux allaient de Kyle à Enzo, de Enzo à Kyle, puis jusqu'à moi, toujours plié en deux alors que le Loup se retournait. J'ai froncé les sourcils au départ et quand j'ai compris ce qu'il faisait c'était trop tard. Une seconde à peine plus tard, j'avais un gros loup argenté qui me fonçait droit de dessus et évidemment, réflexe humain et stupide ...

« Aaah ! »

Je me suis penché en arrière en « hurlant ». Quand je me suis redressé, il n'était plus là. Il ne restait plus que Riley, légèrement … sous le choc visiblement, et Kyle qui n'avait pas l'air de savoir sur quel pied danser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Mer 14 Nov 2012 - 3:49

Cameron & Riley
« international anthem »



Ce jour là, j’avais un plan de prévu et franchement, ça me rendait tout excité. Pas dans le sens sexuel du terme, mais bien dans le sens joyeux, nerveux. J’avais quelques fois des plans avec Enzo, mais disons que ça, c’était autre chose. Plus un plan amical. Mais c’était une bonne nervosité. J’avais rancard au septième étage avec Cameron et chéri qui aurait le temps de discuter avec nous avant de retourner en classe. Il était d’ailleurs la raison du pourquoi nous avions planifié notre rencontre ailleurs qu’au quatrième. Nous préférions nous faire choper à sa place. Et puis la fameuse pièce mystérieuse était là en cas de besoin si jamais un supérieur se pointait au beau milieu du rendez-vous. Bref, tout avait été pensé d’avance pour que nous puissions passer un bon moment entre pote. De plus, mon ami non magicien souhaitait me faire connaître sa bonne amie Riley dont il m’avait déjà parlé. Et il semblait si emballé à l’idée que je n’avais pu refuser. J’ignorais ce qu’il se passait les derniers temps, mais les nouvelles rencontres semblaient fusées de toute part et si Riley était la seule organisée, les autres avaient été plutôt sympas aussi. Et franchement, ça me faisait le plus grand bien de voir des nouveaux visages. Pas que je m’ennuyais avec chéri ou que j’en avais marre de voir la gueule d’Amérique de Cameron, mais ces personnes étaient si charmantes que c’était un plaisir pour moi de les rencontrer. Le dernier de la liste était ce grand Lukas qui semblait avoir laissé une mauvaise impression à Enzo, n’empêche qu’on s’était marrés malgré ses questions légèrement embarrassantes…
Quoi qu’il en soit, je voulais être prêt pour ce rendez-vous. Je me levai donc tôt et fis un léger ménage de chambre pour m’occuper. Je pris même soin de faire mon lit avant d’engloutir les tartines que l’on glissa sous ma porte. Heureusement, les supérieurs n’avaient pas oublié de me nourrir ce matin là. J’entrepris ensuite un petit dessin, question de passer le temps et au moment venu, je laissai tout tomber avant de sortir d’un pas pressé de ma chambre. Fermant la porte derrière moi, je jetai un coup d’œil en direction des toilettes, décidant d’aller y faire un petit tour, question de me regarder dans la glace. Pas que je voulais me faire beau pour chéri ou enfin peut-être que si, mais je ne sais pas… J’avais envie de voir si je ne faisais pas trop peur. J’arrivai donc dans la toilette réservée aux garçons moldus de cet étage avant de tomber nez à nez avec un autre mec.

J’arrêtai tout mouvement, surpris de me retrouver aussi près de quelqu’un d’autre avant de reculer de quelques pas et de m’excuser. Puis, mes yeux s’attardèrent sur le visage du garçon qui me faisait face. Un visage inconnu et amoché. Cheveux en bataille, un cocard sur l’œil gauche, un filet de sang sortant de la narine droite et la lèvre inférieure enflée. Je ne peu alors m’empêcher de lui retenir le bras alors qu’il allait me contourner pour sortir.


- Hey… Est-ce que ça va…?
- Je pète la forme ça paraît pas?
- Non c’est juste que… T’es pas nouveau ici?


Oui. Un petit nouveau du nom d’Oliver. Les supérieurs lui étaient tombés dessus en guise de bienvenue et plutôt que de se laisser faire gentiment, il avait préféré répliquer, donnant droit au portrait que j’avais devant moi. C’était avec une voix furieuse qu’il me raconta sa brève histoire et de me dire comment il avait atterrit à Poudlard. Il était là depuis une semaine et semblait être encore dans le néant le plus complet à savoir pourquoi il avait été kidnappé pour être entraîner dans un endroit comme celui-ci avec des êtres aussi étranges. Me sentant légèrement pressé par le temps, je lui fis un bref résumé de ce qu’il se passait ici, au risque de me faire prendre pour un fou lorsque j’évoquai la magie. De toute manière, on passait toute par cette phase lorsque nous apprenions que nous étions en réalité entourés de sorciers et sorcières qui portaient sur eux des baguettes en bois. Je lui expliquai grosso-modo quel était le rôle des supérieurs et lui suggérai de retourner à sa chambre et d’y rester enfermer pour l’instant.

- Écoute pour l’instant je suis un peu occupé, mais je tenterai de te retrouver et je t’expliquerai tout en détail. D’ici ce temps là essai juste de te faire oublier si tu veux pas qu’ils t’amochent davantage ou qu’ils te tuent carrément. Et je dis pas ça pour te faire peur… Je suis malheureusement réaliste. Aller à la prochaine.
- Ouais c’est ça…


Je quittai finalement Oliver pour ressortir des toilettes sans avoir jeter un regard à mon reflet dans le miroir. Je ne su jamais de quoi j’avais l’air cette journée là.
Ça ne m’empêchait pas de m’engouffrer dans les escaliers pour rejoindre le septième étage sans soucis. Je me rendis donc au point du rendez-vous et je fus soulagé de savoir que j’étais le premier à être sur place. Je n’aurais pas voulu être en retard, causant ainsi de la nervosité chez mes amis parce qu’après tout, être en retard ici pouvait signifier beaucoup de chose. Cependant, je ne restai pas très longtemps dans la solitude : Enzo arriva en second et aussitôt je me détendis un peu. Nous avions eu l’occasion de nous voir la veille dans l’après-midi. Il avait d’ailleurs eu la gentillesse de m’apporter du nouveau « matériel d’artiste » ce qui m’avait foutue une de ces joies… Bref, il s’assoit à mes côtés, la conversation s’installe jusqu’à temps que Cameron arrive à son tour, prend part à la discussion tout en prenant place de l’autre côté de mon corps. Ça me faisait tout bizarre d’être comme ça avec ces deux là en fait. Je savais que Cameron et Enzo avaient eu quelques fois l’occasion de se voir, mais être les trois ensembles… Ouais bizarre, mais c’était bien en fait de se retrouver comme ça avec celui qui faisait battre mon cœur et mon meilleur ami. Pendant quelques instants, on saurait presque cru dans le monde normal. Pas spécialement le monde des moldus, mais le monde normal où les autres se fichent de qui vous êtes et vous foutent la paix. Quoi qu’il en soit, j’avais maintenant un aperçu de quoi avait l’air ces deux là ensemble. Si la conversation était sérieuse au départ, il ne fallu pas très longtemps avant que le côté plus gamin ressorte des deux côtés. Ils s’envoyaient gentiment promener alors que moi je restais planter là entre les deux amis, roulant parfois des yeux à certaines remarques balancées. Et ils continuaient dans leur délire jusqu’à temps qu’une biche tout droit sortie du sol se matérialisa devant nous. Une lueur argentée, la même que le loup d’Enzo. Cameron en rajouta encore un peu avant de disparaître pour aller retrouver son amie Riley. Mon petit ami profita de ce moment de calme pour se rapprocher de moi.


- Je sais, on est insupportables. Désolé.
- Je commençais presque à m’y habituer…


Encore des rapprochements de sa part alors que je me laissais aller à ses caresses. N’empêche, ce petit moment de tendresse me faisait un bien fou. J’aimais toujours me retrouver seul avec lui et ce, peu importe l’endroit. Et puisque nous n’avions rien de planifier concernant une nouvelle rencontre…

- J'ai un cour avec Jakob ce soir, je sais pas si je pourrai te retrouver après. Je risque d'être naz et je sais pas à quelle heure ça va se terminer donc vaut mieux pas que tu m'attendes. On essaiera de se voir plus longtemps demain, hum ?
- Ouais on a juste à remettre sa demain. J’veux pas que tu sois mort de fatigue non plus.
- Faudra que je te parle d'un truc, à propos de la prochaine Lune. C'est dans une semaine mais ... ça va arriver vite.


Même s’il avait l’air serein à l’annonce de sa dernière phrase, je ne pu m’empêcher d’avoir un drôle de sentiment. Est-ce que Taylor était revenu dans les parages et il ne m’avait pas averti? Sachant qu’Enzo pouvait parfois me cacher certaines choses, ça me faisait un peu paniquer, surtout lorsque ça concernait les nuits de pleine lune.
Il continuait de se prélasser contre moi, me serrant contre lui, mais je n’eus pas le réflexe de lui retourner la pareille, était maintenant concerné par ce qu’il m’avait dit. Ça ne devait être rien de bien grave, n’empêche que maintenant le doute et l’ignorance planait au-dessus de ma tête. Il ne semblait pas s’apercevoir de mon comportement et c’était mieux comme ça. Il avait ses raisons de ne pas vouloir aborder le sujet maintenant. Il fallait dire qu’avec l’arrivée de Cameron et Riley bientôt, ce n’était pas le bon temps.


- J'me sens tellement bien avec toi.
- Tu sais bien que moi aussi.
- Les voilà.


Je tournai la tête en même temps que lui alors que Cameron s’amenait de nouveau avec une fille à ses côtés. Ils avaient tous les deux le sourire scotché sur leurs visages et moi, je tentai de faire abstraction des paroles d’Enzo pour me joindre à la fête. J’avais attendu ce moment depuis que j’étais levé et il était hors de question que je me pourrisse l’esprit d’inquiétudes. Ils se rapprochèrent de nous et c’est là que je souris à mon tour, les yeux braqués sur la nouvelle venue. Encore une tête qui ne me disait rien. Après tout, j’aurais pu la croiser régulièrement dans les escaliers ou encore dans les corridors, mais visiblement, ce n’était pas le cas.

- Bon lui tu l’connais déjà et on s’en fout. Aïe ! Et voilà Kyle. Kyle, c’est Riley.
- Enchanté Kyle. Depuis le temps que j’entends parler de toi, c’est un plaisir.
- Le plaisir est partagé Riley.


D’un même mouvement, nos mains s’avancèrent vers l’autre avant de s’empoigner amicalement. La seconde d’ensuite, les nouveaux arrivants prirent place sur le banc en angle.

- Bon aller, c’est pas tout ça mais y en a qui bossent dans cette baraque. Ça va pas l’faire si j’arrive encore en retard. Amusez-vous bien.

Il se leva, attrapa son sac à dos avant de le mettre sur son épaule avant de se pencher vers moi le plus naturellement du monde et de… M’embrasser.
Les yeux ronds comme des dollars (ou des euros :gla: ), je restai de glace. Pas que le baiser n’était pas agréable, bien au contraire car Enzo embrassait très bien, mais… Enfin j’imaginais que ce geste était plus habituel, une sorte de réflexe parce que… Nous étions quand même en présence de quelqu’un qui ignorait totalement notre relation. À voir l’expression de Riley, il était clair qu’elle ne savait rien à ce sujet.


- Euh … Salut !

Au moment où il se détourna de moi, j’eus envie de l’attraper par le poignet pour qu’il reste avec moi. Oui sa présence allait me manquer, mais surtout, il venait de me placer dans l’embarras le plus total. J’étais fier de qui j’étais et surtout j’assumais ma sexualité et notre relation, mais… Je ne voulais pas faire ou dire une connerie parce qu’après tout… Je savais que ce n’était pas toujours facile pour Enzo. Riley semblait être une bonne copine pour lui, n’empêche que tout ça lui appartenait. Quoi qu’il en soit, la situation semblait beaucoup amuser Cameron qui éclata de rire comme un petit fou. Mes yeux ne quittaient pas le dos d’Enzo qui marchait toujours, s’éloignant de nous. Je me demandais bien à quoi il pensait. Il rigolait ou bien il s’en voulait…?

- J’peux en avoir un moi aussi ?!

Enzo se retourna avant de lui balancer son loup argenté.
Dans une réaction la plus humaine et la plus spontanée jamais vu, Cameron tomba à la renverse en criant de surprise. L’illusion animale disparue, mon copain Américain se redressa et Enzo n’était plus dans le couloir.
J’étais donc seul au monde face à cette situation qui me dépassait un peu. Je laissai quelques secondes de silence avant d’avoir un petit rire nerveux et de regarder Riley.


- Wow c’est ce qui s’appelle avoir un départ remarqué…

J’arrêtai de rire avant de me racler la gorge. S’il y en a bien un qui devait s’amuser, c’était sans aucun doute Cameron. Moi aussi à sa place je serais mort de rire. Mais voilà, je devais nous sauver la face. Que faire? J’avais bien envie de raconter un mensonge pour ne pas placer mon petit ami dans l’embarras, mais c’était plutôt dur à faire. Je pourrais dire que ce n’était qu’une blague entre nous, une sorte de code, mais… Ça serait pas plausible puis… Un peu douteux. Et je n’avais pas envie de prendre cette fille pour une conne. En même temps, s’il avait été si naturel devant elle, c’était sans aucun doute parce qu’il lui faisait confiance. Je connaissais assez Enzo pour le savoir. La vérité serait donc la plus appropriée. Cependant, hors de question que je parle pour Enzo. Non j’allais parler pour moi et il lui dirait ce qu’il voudrait par la suite, quitte à déformer mes propos.

- Bon eh bien Riley, je pense qu’on ne peut plus rien te cacher maintenant. Je suis gay, Enzo est mon petit copain et… Voilà.

Donc si tu étais secrètement amoureuse de lui, c’est perdu d’avance et j’en suis bien désolé. Tu m’as l’air d’être une fille très sympa, mais je ne partage pas. C’est quand même le meilleur, le plus beau, le plus fin, le plus merveilleux, le plus…
Okay j’arrête.


- Donc Riley… T’es chez les serpents hein? Tu dois forcément connaître mon beau frère…?

Question complètement stupide lancée au hasard.
Quoi je panique, faut me laisser une chance quand même.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Mer 21 Nov 2012 - 23:20

La routine, on pourrait finir par s'en ennuyer sérieusement, mais je trouve qu'elle a quelque chose de rassurant. Un peu d'imprévue de temps en temps c'est important, histoire de sortir un peu de nos sentiers battu mais c'est toujours quelque chose de réconfortant de ce dire que si jamais ça se passe mal, on à la pseudo-certitude de retrouver un cadre qu'on connait bien juste derrière. En dehors de ça, il y a les petites surprises qui vous donnent le sourire. La mienne ce matin, c'est d'être tombée par hasard sur ce crétin d'Americain de Cameron, et c'est long à dire. La prochaine fois je l'appellerai CAC, ça ira plus vite. Ça ne me fait pas bizarre d'être là avec lui, ça ne me perturbe plus vraiment je crois. Je ne sais pas vraiment. Il s'est passé un truc, qui nous a dépassé tous les deux mais dont on n'a jamais parlé et puis … c'est reparti comme c'est venu. Je crois. J'espère en tout cas, parce que prendre le risque de casser cette belle relation qu'on a créé par pur hasard ça serait vraiment dommage. J'ai déjà perdu trop de mes amis pour des conneries ces derniers temps, et je me suis sans doute un peu raccrochée à lui d'ailleurs, mais je n'ai pas envie d'en voir un autre s'éloigner. Elwynn et Lukas ça m'a suffit. J'ai envie d'avancer, je ne me formalise plus. Je prends les choses comme elles viennent et les jours passent comme ça, plus ou moins tranquillement.

Les cours commencent dans peu de temps alors on doit déjà se quitter mais il y a 24 heures dans une journée il me semble, alors ...

« J’ai pas cours après manger, on s’voit ? »
« Ouais, j’ai quelqu’un à te présenter d’ailleurs. Ça tombe bien. »
« Qui donc ? »
« Ah, ah. Surprise. Tu verras bien. »
« Oh ! Superman ? »
« Ça s’pourrait bien. Dépêche toi, tu vas être à la bourre. »
« Oui Papa. On se retrouve où ? »
« Envoie moi ta biche quand t’es prête, je viendrai te chercher. Attends moi au troisième. »
« Ok ça marche. A tout à l’heure. »

Je me suis mise sur la pointe des pieds pour déposer un bisou sur sa joue, c'est à peine s'il s'est penché ce con ! Il m'a fait un clin d'œil et on a repris chacun notre route. Direction les cours pour moi, mais pendant le trajet je n'ai pas pu m'empêcher de sourire toute seule dans mon coin en pensant à ce fameux garçon dont il m'a déjà parlé quelques fois. Pas que j'en fasse une fixette, mais c'est toujours agréable de rencontrer de nouvelles personnes et puis il en fait tellement de mystère, ça donne envie, c'est normal. Je suis d'un naturel plutôt curieux en plus de ça, et je crois qu'il le sait très bien d'ailleurs. Dans le fond ça devait bien l'amuser de me faire mariner comme il a déjà pu le faire Rolling Eyes

La matinée passe tranquillement. Je suis attentive et concentrée, comme toujours ou presque. Les études n'ont jamais été un poids pour moi, bien au contraire. J'adore apprendre, j'aime comprendre. Je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde, mais je pense pouvoir dire que je suis un mélange assez équilibré entre le sérieux et … le moins sérieux :gla:

Finalement midi se pointe, je me joins à mes camarades pour manger un peu et une fois au troisième étage j'envoie mon Patronus jusqu'à Cameron, sans savoir où il se trouve. Je n'ai pas attendu très longtemps avant de percevoir cette voix familière derrière moi.

« Hey mad’moiselle ! Mad’moiselle ! Vous êtes charmante, ça vous dirait une glace à la menthe ? »

Impossible de faire erreur sur la personne avec une connerie pareille Rolling Eyes Mais ce con me fait rire, comme toujours. Épargnez moi le dicton de merde : Femme qui rit ...

« Cameron … T’es grave. Tu devrais arrêter de fumer si tu veux mon avis. »
« J’ai arrêté. »
« Ah … Ben alors reprends ! »

Parce que sérieusement, ça t'attaque le cerveau mon pauvre.
Mais bon, on t'aime quand même.

Je lui ai demandé où il m'emmenait, il ne m'a naturellement pas répondu. On enchainé les étages et j'ai arrêté de discuter, puis finalement c'est au septième qu'on s'est arrêté. Là encore je l'ai suivi sans rechigner et on a fini par arriver dans un bout de couloir où se tenait Enzo – que je ne m'attendais pas à voir – et un autre garçon que je supposai donc être le fameux « Superman » de Cameron. C'est avec un grand sourire, comme toujours, que je me suis approché des garçons et j'ai laissé ce grand blond qui nous sert à tous d'amis commun faire les présentations.

« Bon lui tu l’connais déjà et on s’en fout. Aïe ! »

Je crois que ces deux là ne vont jamais grandir ...

« Et voilà Kyle. Kyle, c’est Riley. »

Je lui ai tendu la main, qu'il a attrapé, après avoir échangé un sourire avec le Gryffondor.

« Enchanté Kyle. Depuis le temps que j’entends parler de toi, c’est un plaisir. »
« Le plaisir est partagé Riley. »

Mais c'est qu'il est bien élevé ce garçon. Toi, je t'aime déjà, ça change de tous ces rustres là. Genre … Au hasard … Cam et Enzo par exemple :gla: Tiens quand on parle du Loup d'ailleurs ( non elle ne sait pas qu'il est Lycan ) le voilà qui se lève alors que je viens à peine de m'asseoir.

« Bon aller, c’est pas tout ça mais y en a qui bossent dans cette baraque. Ça va pas l’faire si j’arrive encore en retard. Amusez-vous bien. »

Ben alors Mini Ryans, j'te fais fuir ? J'vais me vexer là … Qu'est c'que … Shocked

Peut être que j'aurai du m'y attendre. Peut être pas. A vrai dire, ça ne m'a pas effleuré l'esprit une seule seconde en les voyant côte à côte, tout comme ça ne m'a jamais effleuré l'esprit en voyant Enzo et Cameron dans le même périmètre. Et pourtant … Là devant mes yeux grand écarquillés, il se passe un truc qui me rend totalement muette. Deux garçons qui s'embrassent, ça ne me choque pas, ça ne m'a jamais choqué seulement ça tombe un peu du ciel et ça surprend. Je crois qu'il n'y a pas que moi que ça surprend d'ailleurs à voir l'expression des deux … amoureux ? Enzo s'est redressé, nous a regardé tous les trois l'un après l'autre et après avoir esquissé un sourire ...

« Euh … Salut ! »

Il est parti sans demander son reste tandis que je restai scotchée. Kyle avait a peu près la même expression que moi, c'était à se demander si lui même ne comprenait pas le geste du Gryff. Un baiser volé ? Non j'en doute. J'ai pas vraiment eu le temps d'analyser la chose, et loin de moi l'idée de le faire, mais ça n'avait pas l'air d'être un truc à l'arrache et sans importance. En tout cas, ça n'a pas perturbé Cameron puisqu'il a littéralement éclaté de rire.

« J’peux en avoir un moi aussi ?! »

Ben voyons, tu ferais moins le malin s'il se retournait pour t'en faire un, hein ? Quoi que, avec lui plus rien de m'étonne. L'instant d'après, un magnifique Loup argenté fonçait droit sur ce crétin de Cassidy, qui basculait à la renverse. Enzo lui n'était plus là et Kyle semblait reprendre petit à petit ses esprits. Moi je restais muette comme une carpe, la bouche toujours entrouverte. Il a fini par écraser un rire nerveux tout en me regardant. J'ai souri, sans trop savoir où me mettre.

« Wow c’est ce qui s’appelle avoir un départ remarqué… »

C'est … Oui. Je n'aurai pas dit mieux.

« Bon eh bien Riley, je pense qu’on ne peut plus rien te cacher maintenant. Je suis gay, Enzo est mon petit copain et… Voilà. »
« O...kay. Okay. Euh … Félicitations ! »

Quoi ? Oui ben c'est tout ce que j'ai trouvé à dire. Désolée. Je savais qu'Enzo avant quelqu'un mais jusqu'ici je pensais plus à Sovahnn, éventuellement. Si je l'ai su c'est parce que Jamie a gaffé, et ses autres bourdes auraient sans doute du me mettre la puce à l'oreille mais franchement, même si j'adore les potins, j'ai jamais cherché à creuser. Avec la réputation qu'il a, et ce qu'il s'est passé avec Charleen … Enfin bref, ça n'a pas la moindre importance. Ce qu'il fait de sa vie ne me regarde pas. Je crois que ça me fait juste un peu bizarre de me rendre compte que ce fameux quelqu'un est un garçon et j'imagine que Jamie doit le savoir. Est ce que je dois lui dire que je sais maintenant ? Je suis pas sure que ça soit une bonne idée de lui parler de ça à vrai dire … Je sais pas trop comment il pourrait réagir alors dans le doute … On verra bien si la situation se présente et puis c'est tout.

Résumons la situation : Kyle est le meilleur ami de Cameron qui le considère même comme son frère. Il est gay. Il sort avec Enzo qui lui aussi est ami avec Cameron. Ok, tout est clair et enregistré. Suivant !

« Donc Riley… T’es chez les serpents hein? Tu dois forcément connaître mon beau frère…? »

Erf … On était obligé pour ce « suivant » là ?

Tu vois mon cher Kyle, si tu étais tendu et légèrement crispé y a pas trois secondes, à présent c'est mon tour :gla: Qu'est ce que c'est que cette question ? Heureusement qu'Enzo n'est plus là sinon je me serai probablement sentie encore moins à l'aise même si je garde la face. Si je connais ton beau frère ? La blague. Physiquement oui, en tout cas. Bibliquement même, comme on pourrait dire chez les Moldus. D'ailleurs j'ai toujours trouvé cette expression débile. Qu'est ce que la bible vient faire dans une histoire de cul franchement ? Rolling Eyes Y a surement une explication. A creuser. Ça va être compliqué, on n'a pas accès à Wikipedia ici. Qu'est ce qu'on peut être vieux jeu chez les Sorciers franchement.

« Qui ne connait pas le grand Derek Ryans ? Rolling Eyes »
« Il est pas si grand que ça ... »

Toujours plus que Kyle et moi, tu m’excuseras, on n’a pas tous votre point de vue en matière d’altitude mon grand.

« Que dis-je ? Le Roi Ryans ! T'es un véritable petit veinard de l'avoir pour beau frère dis donc … :gla: »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7710
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Mer 21 Nov 2012 - 23:24

Ok j'ai l'air d'un con avec ma réaction mais c'est instinctif. Je sais très bien que ce truc ne peut rien me faire, qu'il me passera au travers dans le pire des cas et puis c'est tout. D'ailleurs, je me demande ce que ça peut provoquer comme sensation. C'est le troisième patronus que je vois je crois, et je dois dire que jusqu'ici l'animal correspond plutôt bien à son propriétaire. Bon Lukas … Un mouton … Je le connais pas vraiment donc je ne peux pas vraiment juger mais ces deux là, Riley et Enzo, c'est assez flagrant. C'est d'ailleurs la première fois que je vois ce Loup mais ça ne m'étonne même pas qu'il ait cette forme là. La première fois que j'ai vu ce gamin, il n'avait pas grand chose à voir avec celui qu'il est aujourd'hui ou alors il le gardait bien caché. Avec le temps j'ai appris à cerner plus ou moins le personnage, il a bien changé, sur tout un tas de plan, mais je crois qu'il restera toujours ce gosse un peu paumé et fuyant l'Homme que j'ai croisé dans le Parc il y a surement plus d'un an maintenant. A l'époque j'étais bien loin de me douter qu'il cachait un énorme Loup noir en lui, ni même que j'allais faire sa rencontre. De même que j'étais loin de m'imaginer qu'il pouvait être lié à Kyle. Les pièces du puzzle se sont toutes assemblées. Voilà où on en est aujourd'hui, il embrasse son mec sans retenue devant un public en délire. Enfin surtout devant moi qui suis totalement plié en deux, et devant Riley et Kyle qui … se remettent doucement de leurs émotions. De mon côté j'ai plus qu'à me calmer, mais c'est plus facilement à dire qu'à faire.

« Wow c’est ce qui s’appelle avoir un départ remarqué… »

Et nouvelle crise … En même temps Kyle, tu verrais ta tête ...

« Bon eh bien Riley, je pense qu’on ne peut plus rien te cacher maintenant. Je suis gay, Enzo est mon petit copain et… Voilà. »

Aaaannnh c’est mi-gnoooooonnn ! :lol:

« O...kay. Okay. Euh … Félicitations ! »

Vous entendez la marche nuptiale qui résonne dans le lointain là les gars ? Un de ces jours je vais m'en prendre une, mais … Tant pis, ça m'éclate trop.

« Donc Riley… T’es chez les serpents hein? Tu dois forcément connaître mon beau frère…? »

Nan mais comment tu veux que je ne me marre pas avec des trucs pareils sérieusement ? Dans le fond ça n'a pas grand chose de drôle étant donné un certain passé pas si lointain mais entendre Derek se faire qualifier de beau-frère, même si ça m'est déjà arrivé de l'appeler comme ça devant Kyle d'ailleurs, c'est juste à se bidonner. Je vais avoir des abdo en bétons à force de me marrer. Continuez de me faire rire, c'est parfait.

« Qui ne connait pas le grand Derek Ryans ? Rolling Eyes »
« Il est pas si grand que ça hein ... »

Quoi ? Me regarde pas comme ça, c'est vrai.
Et je dis pas du tout ça juste pour faire chier, c'est faux.

« Que dis-je ? Le Roi Ryans ! T'es un véritable petit veinard de l'avoir pour beau frère dis donc … :gla: »

Là encore, je ne peux pas ne pas me marrer, c'est plus fort que moi. Je crois que de toute façon je suis coincé dans un fou rire alors tu peux bien me dire raisin sec que ça me fera partir au quart de tour de la même manière.

« Tu m’étonnes. Ça doit être sympa les repas de famille, vous devriez tester. »

Avec Jillian en plus, naturellement. Et discuter de tous ces beaux mélanges que vous avez fait, tout ça, … Et non, ça n'est pas la peine de chercher la moindre trace d'amertume dans cette pensée puisqu'il n'y en a pas une seule. Si pendant un moment je l'ai mal vécu, tout ça me passe au dessus de la tête à présent. D'ailleurs, ce que j'ai vraiment mal vécu ça n'est pas le fait que Kyle et Jill aient vécu quelque chose mais bien le fait que ça ait créé une sorte de fossé entre lui et moi. Enfin tout ça c'est du passé et désormais tout le monde sait à quoi s'en tenir, c'est tout ce qui compte. On perd trop de temps avec ce genre de conneries. Personnellement je déteste perdre mon temps. Y a tellement de choses bien plus fun à faire, comme partager un moment tel que celui là. J'veux dire, regardez nous, est ce qu'on se prend la tête avec quoi que ce soit ? A l'intérieur peut être, même surement, mais ça ne filtre pas. Profiter de l'instant présent, profiter des personnes qui sont là, profiter de la vie avant qu'elle s'en aille. C'est ma philosophie, et je ne pense pas me tromper en pensant que c'est le cas de beaucoup de gens ici.

Qu'est c'que tu fous Riley ?

Elle se lève, naturellement ça m'attire l'œil alors j'observe son intention. Encore une qui tient pas en place mais ça je l'ai rapidement compris. Elle va finalement s'asseoir à côté de Kyle et moi je me retrouve comme un con sur mon banc. Merci … Moi, jaloux ? Non. Peut être un peu. Non, à la réflexion non.

« Bon, et sinon, dis moi Kyle, c’est pas trop dur de supporter ce type ? Pas Derek hein, quoi que c’est assez valable aussi mais je sais pas quelle relation tu peux avoir avec lui. Je parle pas non plus d’Enzo même si … Bref. Je parlai pour lui là, cet espèce de grand crétin, mais en fait je pense qu’ils sont pas si différents tous les trois donc … je t’admire ! »

Pardon ? Oo
Non mais !

« Wow ! C’est quoi ça, femme ? »
« Femme ? Remballe ton égo de mâle Cassidy, assume le fait d’être un emmerdeur, ça ira mieux tu verras. »
« Tu peux parler toi ! Tu veux que je lui raconte comment tu … »
« Non je suis sur que ça ne l’intéresse pas le moins du monde. »

Rolling Eyes

« Cette fille est folle, je sais pas si c’était une bonne idée de te la présenter en fait. »

Enfin maintenant qu'on est là ...

« Ceci dit … Je t’en prie, réponds à sa question. Je sais à quel point tu adores répondre aux questions mon pote :gla: »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Ven 30 Nov 2012 - 1:47

Enzo avait le don de se tirer d’affaires parfois…
C’est qu’en réalité, ni l’un, ni l’autre n’avions prévu de parler de notre relation à Riley. Moi ça ne me pausait pas de problème. Même que si je le pouvais, je me baladerais fièrement main dans la main avec mon petit copain dans tout le château. Mais la réalité en était autrement : il avait une certaine identité à préserver et c’était quelque chose que je pouvais comprendre. Je savais que plus j’apprenais à connaître ses amis, plus il semblait à l’aise avec le fait d’en parler avec eux. Notre (enfin sa) dernière victime était ce grand Lukas qui avait été plus que surpris de l’apprendre. Il fallait dire qu’aux premiers abords, y compris ceux qui le connaissent depuis belles lurettes, Enzo n’avait rien d’un homosexuel. Mais alors là, pas du tout. Et moi non plus d’ailleurs. La majorité des gens ne s’y attendaient pas lorsque je leur annonçais fièrement mon orientation sexuelle. Je crois que c’est un peu pour cette raison que Riley réagissait de manière très… Surprise. Elle n’avait rien dit, mais son expression en disait long. Ça ne devrait avoir rien d’étonnant, du moins pour moi, mais là… Je dois dire que je fus prit au dépourvu par le baiser de chéri. Je me disais qu’il n’avait pas du y réfléchir, étant devenu une habitude chez nous de s’embrasser au moment de se quitter. Comme tout couple qui s’aiment et se respectent le feraient dans la vie de tous les jours. Seulement, voir deux garçons s’embrasser alors que l’on connaît bien l’un d’entre eux et qu’on ne sait pas que la personne dans sa vie est un garçon ça doit être… Un choc. Et bien entendu, je devais rattraper la situation puisque Enzo avait déjà disparu, semblant soudainement pressé parce qu’il l’attendait alors que je savais en réalité qu’il n’avait pas eu l’envie d’y aller. Sa rencontre avec Hammerschmitt ne semblait pas l’intéressé plus que ça donc… Quoi qu’il en soit, je tentai de rester le plus naturel possible, y allant avec une vérité cash comme je l’avais fait avec Lukas. Sauf que cette fois-ci j’incluais Enzo dans mon moment de vérité.
Et sérieusement… En venir à Derek n’était pas une très brillante idée. Mais sur le coup du moment, mes réflexions étaient bien loin et puisqu’elle était chez les serpentards et qu’il était la seule personne que je connaissais de cette maison… Pour moi ça allait de source. Seulement voilà, ce n’était pas tous les serpentards qui devaient aimer Derek Ryans. Les avis semblaient assez partager à son propos alors peut-être que je venais de faire une gaffe supplémentaire, me mettant déjà dans de beaux draps à cette première rencontre officielle.
Ahhh Enzo pourquoi t’es parti? Tu vas le regretter la prochaine fois qu’on va se voir… Dans le lit.

Finalement, ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée que ça. Derek je veux dire. Parce qu’elle renchérissait au sujet sans aucune gêne, comme si le moment précédent n’avait jamais eu lieu.
Heureusement, elle n’était pas homophobe… Ça aurait été la cerise sur le gâteau.


- Qui ne connait pas le grand Derek Ryans ?
- Il est pas si grand que ça hein ...
- Que dis-je ? Le Roi Ryans ! T'es un véritable petit veinard de l'avoir pour beau frère dis donc …
- Tu m’étonnes. Ça doit être sympa les repas de famille, vous devriez tester.


Bien sûr qu’elle le connaissait. D’ailleurs, est-ce qu’il y avait quelqu’un dans ce château qui ne connaissait pas le grand frère de mon chéri? À part peut-être les nouveaux arrivants… Il fallait dire qu’il s’était taillé une sacrée réputation celui-là pour que son nom soit aussi populaire. Après tout le mal qu’il avait causé, ce n’était pas surprenant non plus. Le château avait beau être grand, les nouvelles allaient très vite ici. La preuve : je venais à peine de connaître Riley et déjà, elle savait que j’étais homo et que moi et Enzo étions ensemble. Quoi qu’il en soit, le sarcasme de Riley démontrait bien dans quel clan elle se rangeait : l’anti-Derek. Il y avait ses fans et la résistance. Moi je me classais où…? Aucune idée. Je ne le portais pas dans mon cœur pour tout ce qu’il avait osé me faire subir à moi, mais aussi à son petit frère qu’il avait longtemps (trop longtemps) traité comme de la merde. Mais d’un autre côté, à part Enzo, il était un peu comme de ma famille… Tout ça était très formel et d’ailleurs je ne devrais pas en parler à chéri parce qu’il paniquerait (lui et les formalités…), mais c’était pourtant la vérité. Nous étions des enfants abandonnés qui s’étaient trouvés et qui maintenant à eux trois formaient une petite famille. Plus ou moins unis et dans des circonstances étranges, mais tout de même…
L’allusion de Cameron me fit sourire. Repas de famille… Ça se produirait un jour ça?


- Bah pour ça, il faudrait déjà qu’il m’accepte tout court. Il faut croire que le Roi Ryans a trop de sujets pour m’inviter dans sa cour.

Sarcasme. Heureusement, Enzo n’était pas là pour m’entendre. Je me serais certainement mérité une claque derrière la tête.
Riley se leva pour venir prendre la place qu’occupait Enzo quelques minutes plus tôt à mes côtés.


- Bon, et sinon, dis moi Kyle, c’est pas trop dur de supporter ce type ? Pas Derek hein, quoi que c’est assez valable aussi mais je sais pas quelle relation tu peux avoir avec lui. Je parle pas non plus d’Enzo même si … Bref. Je parlai pour lui là, cet espèce de grand crétin, mais en fait je pense qu’ils sont pas si différents tous les trois donc … je t’admire !
- Wow ! C’est quoi ça, femme ?
- Femme ? Remballe ton égo de mâle Cassidy, assume le fait d’être un emmerdeur, ça ira mieux tu verras.
- Tu peux parler toi ! Tu veux que je lui raconte comment tu …
- Non je suis sur que ça ne l’intéresse pas le moins du monde.
- Cette fille est folle, je sais pas si c’était une bonne idée de te la présenter en fait. Ceci dit … Je t’en prie, réponds à sa question. Je sais à quel point tu adores répondre aux questions mon pote.


J’éclatai de rire à leur petite « altercation » qui me fit vaguement penser à Enzo et Cameron lorsque j’étais seul avec eux au départ. Cette ambiance joyeuse et décontractée me faisait le plus grand bien. Elle se présentait rarement alors aussi bien en profiter avant qu’elle ne passe trop vite. C’était bien beau avoir du drame dans sa vie, mais être simplement assis en bonne compagnie était quelque chose d’agréable que je n’avais pas souvent l’impression de faire. Tant que les supérieurs n’arrivaient pas au rendez-vous, nous étions encore saufs.

Je tournai la tête vers Riley tout en gardant Cameron dans mon champ de vision.


- Hum si Cameron représente un emmerdeur ce n’est pas mon cas. Depuis le début… Je veux dire depuis notre première rencontre, je le vois comme étant un héro. Je sais qu’il me prend pour Superman et c’est vraiment drôle en fait, mais la vérité, c’est que c’est lui, le vrai Superman. Tu ne savais pas qu’il portait son slip par-dessus ses pantalons parfois?

Nouveau rire de ma part.
Mais je me passerai de lui dire la couleur de tes caleçons hein… Enfin, il était confortable…
Je repris mon sérieux avant de dire d’autres conneries du genre.


- Cameron c’est un héro. Un vrai de vrai. Je l’admire beaucoup en fait. C’est un vieillard, il est un peu con parfois, mais c’est un pote génial. Un frère. Une inspiration. Un co-patriote Américain. Il m’a sauvé la vie plus d’une fois et je lui serai toujours reconnaissant pour ça. Et j’adore parler de lui à la troisième personne pendant que je le regarde, c’est vraiment génial comme sensation.

Petit sourire en direction de mon ami.
Ce que je disais était la vérité et si je n’avais pas une mémoire de poisson rouge comme ma chère créatrice, je le lui avais déjà dit. Que j’avais beaucoup à apprendre de ce mec qui n’avait l’air de rien à l’extérieur, mais qui possédait un cœur d’or et une personnalité à tout casser. Je l’enviais beaucoup et ce n’était pas demain la veille que ce ne serait plus le cas. Et ça, j’espérais qu’il s’en souvenait et que ça ne le quitterait jamais pour lui donner de l’espoir dans les moments les plus difficiles. La vie n’était pas toujours évidente ici à Poudlard, mais on réussissait bien malgré tout. Nous avions fait chacun de notre côté des rencontres formidables qui nous donnait l’occasion de survivre. Nous nous battions désormais pour eux, pour les avoir plus longtemps près de nous. Disons qu’entre moldus Américains, on se comprenait davantage.


- Et pour ta gouverne l’ami, je crois pas que cette fille soit folle. Elle m’admire déjà alors…

Sourire adressé à Riley cette fois-ci.
Et je vais arrêter de parler d’eux à la troisième personne.


- Au fait, vous vous êtes rencontrés comment tous les deux?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Ven 30 Nov 2012 - 21:58

Dans mes souvenirs je n'ai jamais été une sauvage et j'ai toujours aimé faire de nouvelles rencontres. On ne peut pas dire que je fasse partie des personnes les plus populaires de l'école, et de toute façon ça n'est pas ce que je cherche, mais je pense avoir le contact facile. Je me contente simplement de vivre ma petite vie, sans mettre le nez dans les affaires des autres si on ne m'ouvre pas la porte. Évidemment j'adore les potins mais j'évite de colporter des ragots. Oui je me demandai qui était la fameuse personne qui faisait battre le petit cœur d'enfoiré de Mini Ryans mais jamais je n'aurai été mener mon enquête. Je suis surprise, je pense que ça s'est suffisamment bien vu comme ça, mais une fois la première impression estompée, je passe rapidement et facilement à autre chose. Mon ex est bi, alors franchement deux garçons qui s'embrassent c'est bien la dernière chose qui pourrait me choquer et puis chacun fait ce qu'il veut. Moi même j'ai déjà embrassé des filles et alors ? Qui ça intéresse franchement ? A part Lukas qui doit toujours me prendre pour une trainée mais passons. J'ai pas vraiment envie de penser à ça maintenant, ni à lui d'ailleurs. Je suis avec Cameron, que j'adore, et Kyle, qui m'a tout l'air d'être un garçon charmant et sympathique. Et puis regardez le avec sa p'tite bouille là, j'aurai presque envie de lui pincer les joues tellement il est mignon. Rien à voir avec Jamie, c'est pas le même genre, mais je sais pas, ça doit être les bouclettes. Il se marre, pour moi c'est suffisant. Quelqu'un qui rigole, je l'adopte tout de suite. Y a rien de plus attrayant qu'un sourire, et encore mieux, un rire. En attendant, à voir la tête que tire Cameron et ce qu'il vient de dire, on dirait bien que Mister … Merde c'est chiant de pas connaître son nom de famille. Bref, t'aime pas répondre aux questions ? Tu préfères jouer les mystérieux ? :=D: Je suis tout ouïe jeune homme, tu attises ma curiosité.

« Hum si Cameron représente un emmerdeur ce n’est pas mon cas. Depuis le début… Je veux dire depuis notre première rencontre, je le vois comme étant un héro. Je sais qu’il me prend pour Superman et c’est vraiment drôle en fait, mais la vérité, c’est que c’est lui, le vrai Superman. Tu ne savais pas qu’il portait son slip par-dessus ses pantalons parfois ? »
« Hey ! C’était un secret, merde. »

Cette fois c'est à mon tour d'éclater de rire, et pas qu'un peu mais tachons de rester un minimum discret parce qu'il ne faut pas oublier que si on nous tombe dessus – enfin tout dépend qui c'est – ça peut devenir dangereux. Toujours est il qu'imaginer Cam avec un slip par dessus son fut c'est juste … du cassage de mythe dans les règles de l'art. Bravo Kyle :lol:

« Cameron c’est un héro. Un vrai de vrai. Je l’admire beaucoup en fait. C’est un vieillard, il est un peu con parfois, mais c’est un pote génial. Un frère. Une inspiration. Un co-patriote Américain. Il m’a sauvé la vie plus d’une fois et je lui serai toujours reconnaissant pour ça. Et j’adore parler de lui à la troisième personne pendant que je le regarde, c’est vraiment génial comme sensation. »

Il se moque de lui, mais c'est gentil, et ce que je ressens par sa façon de s'exprimer et de le regarder c'est qu'il y a entre ces deux là une relation forte et sincère. Ils tiennent l'un à l'autre, ça se voit, mais ça reste des garçons alors c'est pudique. Ce que je peux comprendre soit dit en passant et je ne les blâmerai pas pour ça. Cameron ne dit rien face à ces petites attaques, il se contente de sourire en secouant la tête d'un air amusé. Il est vrai qu'il est le plus âgé entre nous tous. J'ignore quel âge à Kyle mais il ne doit pas être plus vieux que moi. Enzo lui a 17 ans je crois. Notre ami commun en a 22, à ses yeux on doit parfois être des gosses mais s'il ne nous supportait pas avec nos gamineries il aurait fuit depuis longtemps. C'est que tout le monde y trouve son compte et puis je ne sais pas pour les autres personnes qu'il fréquente mais à mon sens je peux être quelqu'un de sérieux de temps en temps. On a d'ailleurs du des discussions intéressantes et profondes plusieurs fois mais l'envie de ne pas se prendre la tête et de s'amuser est souvent présente. C'est notre manière à nous tous de vivre le quotidien ici, et tout ce qu'il implique,

« Et pour ta gouverne l’ami, je crois pas que cette fille soit folle. Elle m’admire déjà alors… »

Un regard entendu vers Cameron de ma part, accompagné de hochement de tête positif.

« Je l’aime bien celui là, il perd pas le nord. »
« Au fait, vous vous êtes rencontrés comment tous les deux ? »
« Je l’ai trouvé dans une pochette surprise. »

Je plaisante évidemment et je sais que tôt ou tard je vais finir par le payer parce qu'on ne bafoue pas l'honneur du grand mâle ! C'est valable pour quasiment tous les mecs ça. En tout cas je sais que c'est valable pour Cameron, et très probablement pour Enzo aussi d'ailleurs mais je le connais moins donc je ne peux pas trop juger. Et jeter un sortilège d'atténuation des sons me paraît être une bonne idée, ça évitera qu'un petit curieux vienne jusqu'à nous avec une mauvaise intention. A vrai dire, ça fait un moment maintenant que je traine avec mon super pote Cassidy et jusqu'ici je dois bien dire que je n'ai jamais vraiment réfléchit au fait que ça pourrait m'attirer des ennuis. Je pensais à lui, en fait, mais pas vraiment à moi. Je suis une Sang-Mêlée, ils me foutent la paix parce que je ne joue pas sur leur terrain mais trainer avec des Moldus c'est pas franchement conseillé. Est ce que ça va m'empêcher de continuer ? Non, absolument pas, mais quelques sorts de protection ça ne peut pas faire de mal alors … allons-y. Je me suis donc excusé, leur demandant deux petites secondes et une fois les sorts lancés j'ai retourné mon attention vers eux deux, gardant ma baguette dans ma main, au cas où. Enfin vers Kyle surtout, mais sans jamais quitter Cam des yeux trop longtemps.

« Avant toute chose il faut absolument que la prochaine fois qu’il enfile son slip par dessus son pantalon tu me préviennes ! J’veux pas rater ça ! Envoie-moi un fax, un hibou, un sms, des signaux de fumée, un message en morse, n’importe quoi, mais j’te le pardonnerai jamais si tu me fais rater ça. »

Comment ça je me moque ouvertement de Cameron ? Oui  Et j’adore ça ! Et oui je m’adresse également à Kyle comme si je le connaissais depuis des lustres mais je suis comme ça. Pourquoi se prendre la tête à se comporter comme des étrangers et instaurer une certaine distance ? Ca n’est pas comme ça que je fonctionne, c’est dans ma nature. Il ne faudra d’ailleurs pas qu’il s’étonne si je fini par l’appeler par son nom de famille très rapidement. Ça aussi c’est une de mes marques de fabrique, une vieille habitude, cela étant je ne connais pas son nom de famille mais peu importe. Si ça ne lui plait pas, il peut me le faire remarquer, je ne m’en formaliserai pas. En attendant je continuerai de me comporter avec lui comme si on avait gardé les vaches ensemble, tout en restant polie et pas trop envahissante j’entends. Quand même Rolling Eyes

« Tu perds rien pour attendre toi. »
« Moi aussi je t’aime. Mouuuah ! »

Un gros bisou exagéré dans l’air, dans la direction de mon Cameron préféré, naturellement. Je viendrai t’en faire un vrai plus tard mais pour l’instant c’est Kyle qui a mon attention. Hey après tout c'est le p'tit nouveau, c'est normal ! Et il a posé une question, donc j'y réponds. Ça aussi c'est normal.

« En fait, je fais du Quidditch. Je sais pas si tu vois ce que c’est mais le grand stade à l’extérieur sert à ça. C’est un sport avec des balais, fin bref je t’expliquerai les règles plus tard si ça t’intéresse. Toujours est il qu’un jour je m’entrainai et j’ai repéré une silhouette dans les gradins. Je suis d’une nature curieuse et surtout très sociable donc je me suis pointé pour voir qui c’était parce que de loin ça ne me disait rien. Et pour cause, c’était la première fois que je le voyais ou en tout cas jusqu’ici j’avais pas fait attention. On s’est mis à discuter et je crois que ça a collé entre nous. Hum ? »
« Ouaip »
« J’ai essayé de le décoincer un peu et de le faire monter sur mon balai pour lui faire découvrir … de nouvelles sensations mais Monsieur ici présent est trop borné et il a toujours refusé même s’il en crève d’envie. »

Cameron n’a pas relevé, très honnêtement je m’attendais à ce qu’il le fasse mais … soit.

« Du coup voilà, on s’est revu, et puis c’est devenu une habitude de passer des moments ensemble. Enzo s’est joint à nous parfois pour faire une partie de basket dans le parc et c’est comme ça que j’ai connu ton cher et tendre, par l’intermédiaire de Cam, même si je le connaissais déjà de vue avant. »

Je ne pense pas que ce soit nécessaire de te dire que si je l’ai connu au départ c’était parce qu’il a joué au con avec ma petite sœur … Et oui, depuis quelque temps c’est comme ça que je qualifie Charleen alors que jusqu’ici je mettais un point d’honneur à ne pas le faire, pire, à crier à tort et à travers qu’elle n’était pas ma sœur. Faut bien grandir un jour, j’ai juste mis un peu de temps. Et je finirai bien par arriver à faire un pas vers elle, peut être par l’intermédiaire de Rosalynn, on verra.

« Ça fait pas si longtemps que ça qu’on se connaît quand on y pense mais je crois que ce que tu viens de voir est assez représentatif de ce que peut être notre relation. »

A savoir les piques incessantes mais beaucoup d'affection malgré tout.

« Et vous, vous êtes rencontrés comment ? C’est peut être une question stupide mais j’me dis que même si vous avez un statut similaire y a peut être eu une occaz particulière après tout ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7710
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Ven 30 Nov 2012 - 23:34

Comme si je n'avais pas assez de Enzo qui passe son temps à me chercher en se foutant ouvertement de ma gueule, en cherchant la p'tite bête, il faut que Kyle s'y mette maintenant. Ton mec déteint sur toi East Coast, ça va pas du tout ça ! Ces jeunes m'épuisent Rolling Eyes Entre ces deux là, Riley, Emily et Jill, je crois qu'ils vont finir par m'avoir à l'usure. Heureusement qu'il y a Ismaelle dans tout ça pour relever un peu le niveau parce que la halte garderie au bout d'un moment … Je plaisante, je les adore tout ces p'tits cons mais c'est vrai parfois je me sens vieux même si je n'ai aucun mal à m'adapter à eux. Dans le fond on n'a pas non plus une si grosse différence d'âge … En fait si, complètement même. Y a qu'avec Jill qu'on est pas trop éloigné mais pour les autres … 17, 18 et 19 c'est pas grand chose mais mais c'est toujours ça. Ça me déplait pas, j'ai toujours aimé jouer les grands frères, c'est comme ça, c'est en moi. Je crois que c'est Sullivan qui m'a transmit ça, et la vie que j'avais avant ou chacun prenait le relais de génération en génération. Parfois ça me manque de ne plus être parmi les plus jeunes parce que dans le fond, 22 ans c'est rien. Je suis qu'un gosse moi aussi et ouais, parfois j'aimerai bien avoir quelqu'un de plus âgé pour m'aiguiller ou ce genre de truc. Avec Ismaelle c'est différent. Je ne la considère pas comme une grande sœur mais plutôt comme une amie même si on n'est pas spécialement proches. Peut être que ça vient du fait que j'ai été habitué à avoir plutôt des grands frères, c'est possible.

Quoi qu'il en soit même si je reste un peu dans mon coin et que je les laisse parler, ça me faisait plaisir d'être avec eux. Avec Riley c'est une habitude de s'envoyer des piques toutes les trois secondes, venant de la part de Kyle en revanche je découvre ça et ça me surprend. Pas dans le bon sens, pas dans le mauvais non plus, ça me surprend c'est tout. Ça me fait sourire quoi qu'il en soit même si comme tout le monde je n'aime pas particulièrement qu'on me « dénigre » mais c'est le jeux. Chacun son tour après tout. D'ailleurs tel que vous me voyez je suis entrain de tenter d'imaginer ce que ça pourrait donner si j'enfilais mon caleçon par dessus mon jean. J'adore faire des des conneries mais pas de ce genre en fait, je m'en rends compte maintenant. M'attirer des problèmes avec ma grande gueule ça oui, mais tout ce qui touche à mon intégrité physique – en dehors des blessures diverses et variées qui m'ont laissé des belles cicatrices et qui j'en suis sur le feront encore – et ma fierté, bizarrement là ça coince.

Toujours est il que j'ai écouté Kyle du début à la fin de son petit discours et même si j'ai grimacé pour la forme plusieurs fois, ça m'a fait chaud au cœur. C'est toujours agréable d'entendre ce genre de choses, même si on en a déjà parlé tous les deux. C'est important pour moi de savoir qu'il tient à moi et que j'ai d'une manière ou d'une autre apporté quelque chose à sa vie. Ensuite c'est Riley qui a enchainé et encore une fois on est tous passé par le rire parce qu'elle ne peut pas s'empêcher de raconter des conneries. C'est plus fort qu'elle, mais c'est comme ça que je l'aime. Pétillante, souriante, une véritable pile électrique. En revanche quand elle a évoqué le fait que je ne voulais pas monter sur son balai, je me suis senti mal. Je n'ai pas relevé mais oui, je me suis senti mal, coupable même. Elle a raison, j'ai toujours refusé de grimper sur son balai et ça n'a rien à voir avec elle bien évidemment mais le fait d'avoir sauté le pas avec Megan, je ne sais pas, ça me fait culpabiliser. C'est la situation qui a fait qu'on n'a pas eu le choix mais je ne peux pas m'empêcher de penser que si Riley l'apprend elle sera déçue, triste même. Pourtant il faudra bien que je le lui dise un jour j'imagine mais pour l'instant je fais le mort. A vrai dire, ça n'est pas grand chose, et peut être que ça lui passera totalement au dessus de la tête mais … De toute façon ça n'est pas le moment. Pas devant Kyle. On est là pour s'amuser, pour passer un bon moment et pour que ces deux là fassent connaissance après tout.

Elle a raison quand elle dit que ça ne fait pas si longtemps que ça qu'on se connait mais quand on s'attache à quelqu'un, ça n'est pas le nombre de fois où on se voit qui compte. En réalité, rien ne compte. C'est le feeling, c'est tout. Ça accroche ou pas et parfois, avec certaines personnes, ça va très vite et c'est évident. Ça ne doit pas vraiment se percevoir là mais entre elle et moi c'est particulier. Tellement particulier qu'à un certain moment je crois que elle comme moi ne savions plus vraiment à quoi nous en tenir. Je crois que c'est passé comme c'est arrivé et tant mieux. Enzo peut bien se foutre de moi en me balançant que j'ai peur de l'engagement, il n'a pas tort. En amitié oui, sans problème, pour le reste … C'est Kyle qui a raison. Je ne suis tout simplement pas près pour ça, j'en ai pas envie. Que ce soit avec Jill ou Riley, le plus important pour moi c'est l'amitié, un lien sans … complication. Ça va finir par devenir pathologique chez moi mais tant pis, de toute façon je ne suis pas là pour me trouver une femme et fonder une famille. Mon but c'est survivre sans trop me prendre la tête, et c'est ce que je fais. Je vais m'en tenir à ça si ça ne dérange personne hein. Chacun son truc. J'ai beaucoup d'affection pour cette fille et je sais que c'est réciproque. D'ailleurs elle le souligne bien en exposant à Kyle que notre façon de nous comporter illustre bien les choses. Et puis naturellement, une question en entrainant une autre … Comment est ce qu'on s'est rencontré lui et moi ? Là j'ai regardé mon pote, me souvenant parfaitement de ses poignets en sang alors qu'il venait de se taillader la peau. En parler à Riley ? Non. Pour moi c'était une évidence. On a vécu tout un tas de trucs ensemble lui et moi, et pas que des bons, mais je crois qu'on est d'accord sur le fait de garder ça pour nous. Je ne pense pas qu'il ait envie que je raconte ça à qui que ce soit et ça tombe bien, je n'en ai pas envie non plus. Il y a des choses qui ne se partagent pas. Celles ci en font partie, de mon point de vue. Je me suis donc permis de prendre la parole et de répondre à Riley sur le ton de la conversation.

« Tu sais, un peu le hasard. Je suis tombé sur lui un jour dans un couloir, j’avais débarqué depuis peu de temps. On a commencé à discuter et on s’est rendu compte qu’on avait un truc en commun : On est Américains tous les deux, tu l’auras compris. Je crois que c’est ça qui nous a surtout rapproché au début. Et puis les choses se sont passées naturellement. Le feeling est là ou il ne l’est pas, mais avec Kyle il était là et voilà. »

Simple, clair, net et précis. Plus ou moins. C'est la vérité, j'élude simplement quelques détails. Tout ça c'est du passé et ça ne sert à rien de rouvrir de vieilles blessures. Là dessus je crois qu'on est tous d'accord.

« L’écoute pas quand il dit que je suis un héro, c’est des conneries. Il s’est passé certains trucs effectivement mais n’importe qui de sensé en aurait fait autant. J’étais juste là, ça aurait pu être quelqu’un d’autre. Et te fie pas à sa gueule de p’tit garçon sage, en vérité il l’est pas du tout, il cache juste parfaitement bien son jeu. »

A mon tour de te regarder droit dans les yeux et de parler de toi à la troisième personne mon ami. Avec le sourire, naturellement. Fais pas l'innocent, je sais très bien que t'es pas si sage que t'en à l'air. Tu peux bien essayer de te planquer derrière ton air de pas y toucher, ta maturité évidente et cet espèce de contrôle de toi que tu affiches souvent. T'en reste pas moins un mec de 18 piges, et à cet âge là, c'est pas possible d'être sage en permanence. Enfin blague à part ...

« Il a sans doute pas idée mais il m’apporte aussi beaucoup. »
« C’est mignooooon. Faites gaffe les gars, faudrait pas qu’Enzo vous entende parler comme ça l’un de l’autre, il aurait de quoi être jaloux. Oh mais tiens, ça me fait un moyen de pression sur vous ça. Ouais ! J’vais vous faire chanter pour obtenir touuuut c’que j’veux. »

Ben voyons !

« Même pas peur. »

Je sais qu’elle plaisante, et je sais aussi surtout que Enzo sait parfaitement à quoi s’en tenir. Il a été jaloux au départ, je le sais puisqu’il me l’a dit lui même, mais même si apparemment il est du genre ultra possessif, j’ai un passe droit pour approcher Kyle. Encore heureux. De toute façon avec ou sans sa permission – même si elle est implicite – ça ne changerait rien.

« Je fais la maligne là, mais il a été d’un bon soutient pour moi aussi quand ça allait pas. Lui répète pas sinon il va prendre la grosse tête. »

Tu crois peut être que je t'entends pas Jenkins ? Et arrête avec ton sourire charmeur là. Tu nous auras pas comme ça, ni lui, ni moi.

« Je crois qu’en fait, on est juste des gens formidables tous les trois. Dommage qu’on n’ait pas du champagne a dispo, on aurait pu trinquer à nous. »

J'aurai bien dit un p'tit joins mais connaissant le grand amour de Kyle pour ce genre de truc … Et puis ça n'a pas franchement bien réussi à Riley la dernière fois alors on va rester sages et sobres les enfants. C'est mieux pour tout le monde.

« Je peux toujours vous faire apparaître de l'eau si vous voulez mais c'est pas très festif. Et sinon, tu connais d'autres gens ici ? Si ça se trouve on a d'autres amis communs sans le savoir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Dim 9 Déc 2012 - 4:10

Trois amis qui se rencontraient au beau milieu d’un corridor. Voilà de quoi nous avions l’air. Et très franchement, j’avais eu raison d’avoir hâte à cette rencontre. Même si Enzo avait dû nous quitter, je me sentais bien en compagnie de celui et celle avec qui je me trouvais. Il aurait simplement manqué d’avoir une petite table ronde avec trois chaises et de bons cafés au lait, une petite musique d’ambiance et des oiseaux qui gazouillaient au travers des fenêtres grandes ouvertes. Cette petite rencontre m’apportait aussi un brin de nostalgie apparemment : ma liberté commençait cruellement à me manquer. Si au départ je ne m’en étais pas vraiment rendu compte, là ça semblait me frapper de plein fouet. Pouvoir simplement aller me balader dans les rues, trouver un magnifique paysage et m’installer avec mon carnet de croquis… Passer prendre un café, faire l’épicerie, me faire à manger en suivant des livres de recette… Le genre de trucs banals que les gens font tous les jours. Des petites habitudes qui nous rendaient heureux et qui nous mettaient en confiance ou apaisaient nos tensions faisaient disparaître nos petites frustrations du quotidien. J’avais développé certaines habitudes avec le temps en restant ici, mais j’étais constamment enfermé et je dépendais des autres pour ma propre survie. On m’apportait à manger et Enzo devait constamment être sur ses gardes en ma présence au cas où quelqu’un d’indésirable se pointait… Ouais j’avais fini par m’y habituer, mais maintenant que j’y pensais, tout ça commençait à me peser. J’avais pris goût à ma nouvelle vie d’indépendant lorsque j’avais décidé de quitter définitivement le nid familial. Ça me plaisait de me démerder avec l’argent ou de chercher quelque chose à manger dans mon frigidaire le plus souvent vide. De toute manière, tout ça n’avait jamais été très nouveau puisque je me débrouillais aussi seul lorsque je vivais avec mes parents. Seulement là, j’étais seul. Complètement seul. Ici je suis moins seul, mais constamment enfermé comme un oiseau en cage.
Eh merde. Je vais arrêter de me pourrir l’esprit. Ce moment est génial et je veux en profiter.

Sérieusement, ça m’intéressait de savoir comment ils s’étaient rencontrés tous les deux. Cameron et Riley. Étrangement, de mon côté, il m’était plus facile de faire connaissance avec les étudiants de cette école plutôt que ceux et celles qui étaient dénués de pouvoirs. Je ne faisais pas réellement attention à ceux du quatrième étage depuis un moment. Sauf peut-être pour le mec que j’avais rencontré plus tôt, mais il était une rare exception. Il m’avait simplement… Frappé. Je suppose. Je n’avais plus l’impression d’appartenir au monde des « moldus » depuis moment, malgré le fait que ma liberté me manquait. C’était peut-être la raison pour laquelle tous ces nouveaux visages effrayés que je voyais à tous les jours ne me touchaient plus autant. J’avais réussi à passer par-dessus tout ça et s’ils avaient la chance de pouvoir vivre aussi longtemps que moi ici, ils finiraient sans doute par s’habituer eux aussi. Ouais, c’était sans doute pour ça que je ne parlais pas à ceux du quatrième étage. Mon seul copain était Cameron et pour le reste, que des sorciers. Et si chacune de ses rencontres avaient quelque chose de particulier, je me demandais ce qu’il en était pour lui et Riley.

Avant de me répondre franchement, ma nouvelle amie s’excusa avant de faire virevolter sa baguette dans tous les sens. Je jetai un petit coup d’œil à Cameron, ignorant ce qu’elle fabriquait exactement, mais ça ne devait pas être bien méchant. Si ça se trouvait, elle devait balancer des trucs pour que les gens ne nous voient pas ou ne nous entendent pas. Ouais, probablement ça.


- Avant toute chose il faut absolument que la prochaine fois qu’il enfile son slip par dessus son pantalon tu me préviennes ! J’veux pas rater ça ! Envoie-moi un fax, un hibou, un sms, des signaux de fumée, un message en morse, n’importe quoi, mais j’te le pardonnerai jamais si tu me fais rater ça.
- Tu perds rien pour attendre toi.
- Moi aussi je t’aime. Mouuuah !


Et tandis qu’elle lui envoyait un bisou dans les airs, je lui souriais de nouveau.

- Je vais faire mieux que ça : un beau dessin. Lui, face au vent avec une petite cape attachée autour du cou et une jolie paire de bobette par-dessus ses jeans. Comme ça tu pourras traîner son portrait partout avec toi.

Intérieurement, je me marrais déjà alors que je m’imaginais à ma petite table de travail, entrain de me pencher par-dessus un parchemin à travailler la gueule fière de Cameron et de faire d’énormes taches d’encre sur son slip dessiné afin de le colorer. Ce serait quelque chose de nouveau et de sympa à faire. J’en ferais deux copies : une à Riley pour qu’elle puisse rigoler dans ses moments tristes (parce qu’elle devait bien en avoir en dessous de son charmant sourire) et une autre pour Cameron pour qu’il n’oublie jamais l’héro qui se cachait en lui.
Ouais, j’avais du boulot à faire.


- En fait, je fais du Quidditch. Je sais pas si tu vois ce que c’est mais le grand stade à l’extérieur sert à ça. C’est un sport avec des balais, fin bref je t’expliquerai les règles plus tard si ça t’intéresse. Toujours est il qu’un jour je m’entrainai et j’ai repéré une silhouette dans les gradins. Je suis d’une nature curieuse et surtout très sociable donc je me suis pointé pour voir qui c’était parce que de loin ça ne me disait rien. Et pour cause, c’était la première fois que je le voyais ou en tout cas jusqu’ici j’avais pas fait attention. On s’est mis à discuter et je crois que ça a collé entre nous. Hum ?
- Ouaip.
- J’ai essayé de le décoincer un peu et de le faire monter sur mon balai pour lui faire découvrir … de nouvelles sensations mais Monsieur ici présent est trop borné et il a toujours refusé même s’il en crève d’envie. Du coup voilà, on s’est revu, et puis c’est devenu une habitude de passer des moments ensemble. Enzo s’est joint à nous parfois pour faire une partie de basket dans le parc et c’est comme ça que j’ai connu ton cher et tendre, par l’intermédiaire de Cam, même si je le connaissais déjà de vue avant.


J’hochais la tête, n’aillant aucune difficulté à visualiser le tout. Le Quidditch… Il me semblait que le nom de ce sport ne m’était pas inconnu. Peut-être qu’il s’était déjà glissé dans une conversation entre moi et Enzo. Après tout, il m’avait appris tellement de choses sur son monde… Ah oui il y avait Billy aussi qui jouait à ce sport! Ça me revenait maintenant. Et les supers balais… Quelle avait été ma surprise lorsqu’Enzo, lors de notre première rencontre, avait fait voler son balai nommé Nainbus jusqu’à nous. Au départ c’était du charabia le plus complet, mais avec le temps on fini par s’habituer à ce langage peu commun chez nous. Bref, les sorciers volaient sur des balais. Comme les vieilles sorcières laides dans les contes de fées. Cameron avait aussi fini par l’apprendre de son côté, naturellement. Il avait eu envie d’essayer selon les dires de Riley et ce n’était pas très surprenant de sa part. Pas plus surprenant du fait aussi qu’il ne voulait pas monter dessus. Trop de fierté l’ami. De mon côté, je n’avais jamais demandé à Enzo de me faire un petit tour sur son manche. Oops le mauvais jeu de mots… :gla: Non je reformule : jamais je n’étais monté sur un balai. À part pour faire le ménage, il ne m’avait jamais servi à autre chose. Et puis je ne sais pas… Ça ne m’avait jamais traversé l’esprit de demander. Trop dangereux pour se faire surprendre par un supérieur et puis cette idée d’hauteur de m’enchantais pas trop. Peut-être un jour dans des temps libres loin d’ici où l’on pourra voler dans le ciel en toute sécurité. En attendant, je resterai sur ma faim tout comme Cameron, mais pas pour les mêmes raisons.
Ceci conduisant à cela, voilà l’introduction de chéri dans la vie de Riley. Il m’avait déjà glissé quelques mots au sujet de ses parties de basket. J’ignorais que c’était là qu’ils s’étaient réellement parlés pour la première fois par contre avant qu’elle ne le mentionne.


- Ça fait pas si longtemps que ça qu’on se connaît quand on y pense mais je crois que ce que tu viens de voir est assez représentatif de ce que peut être notre relation. Et vous, vous êtes rencontrés comment ? C’est peut être une question stupide mais j’me dis que même si vous avez un statut similaire y a peut être eu une occaz particulière après tout ?

Je bloquai aussitôt que la question lui sorti de la bouche. Pourtant, j’aurai dû me douter qu’elle me la retournerait. Si leur rencontre avait été d’une simplicité ordinaire, ce n’était pas la même chose pour Cameron et moi. Je m’en souvenais parfaitement alors qu’en réalité je souhaiterais oublier tout en conservant mon amitié avec mon pote Américain.
Nous échangeâmes un regard alors qu’aucun de nous n’osait répondre à la question de Riley. Lui dire qu’il m’avait empêché de me suicider dans un moment difficile? Sujet délicat à aborder alors que les circonstances étaient ici joyeuses et que je connaissais à peine ma nouvelle amie. Je n’avais pas envie de revenir là-dessus et je me doutais que c’était pareil pour Cameron. Mais lorsque je le vis ouvrit la bouche, je me crispai légèrement.


- Tu sais, un peu le hasard. Je suis tombé sur lui un jour dans un couloir, j’avais débarqué depuis peu de temps. On a commencé à discuter et on s’est rendu compte qu’on avait un truc en commun : On est Américains tous les deux, tu l’auras compris. Je crois que c’est ça qui nous a surtout rapproché au début. Et puis les choses se sont passées naturellement. Le feeling est là ou il ne l’est pas, mais avec Kyle il était là et voilà.

J’hochai la tête en guise d’approbation alors que mon sourire revenait peu à peu. Il ne l’aurait pas dit de toute manière. Non il était quelqu’un digne de confiance et assez conscient pour savoir quoi dire et quoi ne pas dire. Sa réponse avait été parfaite et révélait tout de même une vérité de cette fois là sur le quatrième étage.

- L’écoute pas quand il dit que je suis un héro, c’est des conneries. Il s’est passé certains trucs effectivement mais n’importe qui de sensé en aurait fait autant. J’étais juste là, ça aurait pu être quelqu’un d’autre. Et te fie pas à sa gueule de p’tit garçon sage, en vérité il l’est pas du tout, il cache juste parfaitement bien son jeu.

Ses yeux s’étaient plantés dans les miens et nous nous sourîmes mutuellement alors que l’autre savait parfaitement de quoi il était question ici. Il avait beau ne pas se considérer comme un héro, pour moi il en serait toujours un. S’il n’était pas intervenu ce jour là, Dieu seul sait jusqu’ou ces actes m’auraient conduit. Avec de la chance, je m’en serais peut-être sorti indemne ou bien j’aurais fait le grand saut et serait tombé au paradis, mais sans l’amour d’Enzo à mes côtés. J’aurais raté tout un tas de chose, je m’en rends compte maintenant. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle je ne pourrais jamais assez remercier Cameron de m’avoir sauvé la vie.

- Il a sans doute pas idée mais il m’apporte aussi beaucoup.
- C’est mignooooon. Faites gaffe les gars, faudrait pas qu’Enzo vous entende parler comme ça l’un de l’autre, il aurait de quoi être jaloux. Oh mais tiens, ça me fait un moyen de pression sur vous ça. Ouais ! J’vais vous faire chanter pour obtenir touuuut c’que j’veux.
- Même pas peur.


J’éclatai de rire.

- Comme si j’avais quelque chose à cacher à Enzo… Je t’encourage Riley, ça pourrait être marrant de voir sa réaction!

C’est toujours un petit velours de voir son chéri jaloux, même si en réalité, ça n’a rien de très drôle. Je viens d’affirmer le contraire ici, mais c’est une plaisanterie, bien sûr. Enzo était complètement jaloux de Billy alors qu’en réalité il n’y avait qu’une vieille amitié entre nous. D’ailleurs, ça me faisait penser que ça faisait un sacré moment que je n’avais pas eu de ses nouvelles… Et si…

- Je fais la maligne là, mais il a été d’un bon soutient pour moi aussi quand ça allait pas. Lui répète pas sinon il va prendre la grosse tête.
- Je crois qu’en fait, on est juste des gens formidables tous les trois. Dommage qu’on n’ait pas du champagne a dispo, on aurait pu trinquer à nous.
- Je peux toujours vous faire apparaître de l'eau si vous voulez mais c'est pas très festif. Et sinon, tu connais d'autres gens ici ? Si ça se trouve on a d'autres amis communs sans le savoir.


Mon attention se reporta sur Riley alors qu’elle s’intéressait à mes relations dans le château. À bien y penser, je n’en n’avais pas tant que ça puisque mon monde tournait surtout autour d’Enzo. Mais peu à peu, il m’introduisait à ses amis et connaissances, ce qui commençait à grossir mon cercle, ce qui n’était pas mon pour déplaire. Ça faisait toujours du bien de voir de nouveaux visages, comme en ce moment. Riley était une charmante personne de plus que je pouvais compter parmi mon petit cercle. Une personne de plus qui acceptait les différences qui séparaient le monde non-magicien à celui des sorciers. Finalement, ils étaient plus nombreux que je ne l’aurais cru, ceux qui acceptent les différences. Heureusement pour nous. Quoi qu’il en soit, ce petit questionnement me fit penser que moi et Cameron n’avions jamais vraiment discutés des rencontres que nous faisions dans le château. Il fallait dire que nos conversations n’étaient jamais centrées là-dessus… Peut-être qu’à l’énumération de quelques noms son regard allait être éclairé.

- Mis à part toi, Cameron et Enzo, ouais je connais d’autres personnes. Disons que moi et Cameron on doit être dans les plus anciens qui sont prisonniers ici donc j’imagine que l’ancienneté doit entrer en ligne de compte. En plus, avec un petit copain sorcier qui est super populaire dans le château, c’est difficile de passer à côté de toutes ces charmantes personnes qu’il fréquente!

J’eus un petit rire.
Non mais c’est vrai qu’il en connaissait du monde ici. Il était certain que d’être en classe l’aidait, mais pour un mec qui au début passait presque pour un sauvage, il s’était acclimaté à ce nouvel univers. Tant mieux. Il n’était pas fait pour rester seul. Maintenant que je le connaissais mieux et que je voyais à quel point il était attaché et presque dépendant de moi, je me l’imaginais mal seul trop longtemps. Bah peut-être que je me trompais aussi, mais…


- Bon il y a naturellement Derek, mais on ne peut pas dire que ce soit la joie… Sinon depuis un certain moment, je connais Jillian Davis. C’est une amie de Cameron aussi. Elle est de Poufsouffle si je ne m’abuse et c’est vraiment, mais vraiment une perle rare cette fille là. Elle a été absente durant quelques semaines, mais elle est de retour maintenant. Sinon j’ai découvert il y a pas si longtemps que mon meilleur ami d’enfance était ici. Billy Smith. Tu dois le connaître parce que lui aussi joue au Quidditch, mais pas de ta maison. La bleue je crois, je m’en souviens plus trop. Ça fait un moment que j’ai plus de ses nouvelles alors j’espère juste que…

Qu’il va bien et qu’il est simplement débordé dans ses travaux scolaires. Dans mes souvenirs, il était très studieux et donc, ça devait encore être le cas aujourd’hui. Puis après tout, notre rencontre été vraiment un hasard alors si ça se trouvait, on était jamais au même endroit.
Ouais je préférais penser à ça plutôt que d’avoir de mauvaises images en tête.


- Sinon il y a encore moins longtemps, j’ai rencontré une certaine Sovahnn qui a l’air d’une princesse avec ses longs cheveux blonds. Une fille vraiment sympathique même si je ne l’ai pas vue tellement longtemps. Et il y a quelques jours, Enzo m’a introduit à un Lukas qui était grand… Tellement grand, je n’avais jamais vu ça avant. C’était plutôt impressionnant même si je pense qu’il a eu la frousse à cause d’Enzo… Enfin c’est une longue histoire.

Quand j’y repense… Pauvre garçon…

- Je me suis lié d’amitié aussi avec Ismaelle que tu dois connaître puisque c’est une enseignante. Sinon il y a un certain Jakob qui ne m’est pas inconnu. Il aide beaucoup Enzo pour certains trucs et je l’ai déjà vu, mais je ne connais pas grand-chose sur lui.

Et je ferai bien sûr abstraction de parler de Taylor. Cameron en savait un peu, mais… Il n’était pas le bienvenu dans cette conversation. Enzo ne l’aurait jamais mentionné alors…

- Comme tu peux voir, j’ai plus d’amis du côté de la magie que du côté moldu. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs… À part Cameron, il n’y a personne d’autre. C’est peut-être parce que je suis trop exclusif et que je n’accepte que les héros de mon côté…

Nouveau sourire de ma part.
Mais oui je sais, tu n’en n’es pas un…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Lun 10 Déc 2012 - 18:51

Ravie d'apprendre mon cher Kyle que tu n'as rien à cacher à ta moitié, mais loin de moi l'idée d'aller mettre le bazar entre vous trois. Ceci dit c'est toujours bon à savoir si jamais il me fait chier un jour donc je prends bonne note et je te ferai un compte rendu, c'est promis.

C'est assez marrant ces relations qu'ils ont réussi à créer les uns avec les autres, et je me rends compte que de la même façon qu'ils se comportaient quand Enzo était là – lors de nos parties de basket par exemple – Cameron agit de la même façon en présence de Kyle. Ils partagent des choses douloureuses, je peux le sentir. Ils échangent des regards, pèsent leurs mots, ce genre de petites attentions. Peut être qu'ils pensent que je ne m'en rends pas compte, peut être qu'ils ne sont pas dupes mais quoi qu'il en soit, en aucun cas je ne immiscerait là dedans. Ils ont un jardin secrêt commun, je respecte totalement ça. Après tout, moi aussi j'ai mes secrets même si pour Cameron je n'en ai pas beaucoup en y réfléchissant bien. Je sais que lui a beaucoup plus de pudeur face à ce qu'il a pu vivre mais je pense que c'est surtout parce que lui, tout comme Enzo et j'imagine, ont vécu des choses difficiles, bien plus que moi. En plus de ça, concernant Cameron en tout cas, je crois que c'est une manière de me protéger de tout ça. Parfois je me dis qu'il me voit comme une petite chose fragile et d'un certain côté, il n'a pas tout à fait tort. Je n'ai pas vécu le quart de ce qu'il a du vivre et mes problèmes majeurs sont : le divorce de mes parents, ma mésentente avec ma mère, et mes disputes amicales. Je doute que ça soit le genre de problèmes auxquels ils ont du faire face ou en tout cas pas les pires, loin de là.

Enfin bref, ils ont l'air d'avoir une belle relation en tout cas, et Merlin sait si c'est important d'avoir des amis sur qui ont peut compter, une épaule pour se reposer ou pleurer, une oreille pour écouter ou simplement une présence silencieuse mais rassurante. Visiblement ça marche dans les deux sens les concernant et c'est vraiment super. Non, je ne vais pas verser ma petite larme, juste écouter attentivement Kyle pour voir si effectivement on n'a pas d'autres amis communs.

« Mis à part toi, Cameron et Enzo, ouais je connais d’autres personnes. Disons que moi et Cameron on doit être dans les plus anciens qui sont prisonniers ici donc j’imagine que l’ancienneté doit entrer en ligne de compte. En plus, avec un petit copain sorcier qui est super populaire dans le château, c’est difficile de passer à côté de toutes ces charmantes personnes qu’il fréquente! »

Enzo, populaire ? On parle bien du même là ? Je plaisante, il l'est d'une certaine façon oui, mais malheureusement pas pour de bonnes raisons et en partie malgré lui j'ai bien l'impression. Je ne peux pas prétendre le connaître mais tout ce que je sais c'est que la personne que j'ai découvert par l'intermédiaire de Cameron n'a pas grand chose à voir avec l'image que je m'étais faite de lui et je ne dois pas être la seule dans cette situation je pense. Si aujourd'hui il a plus l'air d'un sale gosse de 17 ans qui s'amuse avec ses copains de classe et fait tourner en bourrique les prof et ses amis, ça n'a pas toujours été le cas. L'année dernière, il n'était pas vraiment comme ça et on va pas se mentir, je préfère le garçon que je connais aujourd'hui au connard solitaire qu'il a peu être par le passé. Je ne juge pas, ou si un peu parce qu'il a fait du mal à ma sœur même si c'est compliqué entre nous, mais je me dis juste qu'on a tous une vie différente et je n'ai pas la moindre idée de ce qu'a pu être la sienne pour qu'il change comme ça. J'ai comme l'impression que son tempérament naturel est celui qu'il arbore aujourd'hui mais c'est peut être plus compliqué que ça. On a tous nos parts d'ombre. Qui plus est, quand on est le frère de Derek Ryans c'est plutôt difficile de passer inaperçu. Qu'on le veuille ou non.

Les plus anciens prisonniers … Bien que j'ignore quand ils sont arrivés exactement, et même si certains élèves et professeurs sont coincés ici depuis plus longtemps qu'eux, ça n'est pas totalement comparable. Je sais que Cameron m'épargne les détails qui font de lui un Moldu et surtout une « race » inférieure aux yeux de certains. Je sais que sa vie, et celles des autres donc celle de Kyle également, n'est pas tous les jours une partie de plaisir mais il ne m'en parle jamais et si j'ai le malheur d'embrayer la conversation dans cette direction il y met un stop rapidement. Sans jamais me brusquer néanmoins. J'ai compris, alors je garde mes inquiétudes pour moi mais quand je l'ai vu il y a quelques semaines, amochés de la tête aux pieds, s'il n'avait pas pris les devants en me montrant tout de suite que la moitié de ses blessures n'étaient qu'illusion je crois que je n'aurai pas su garder mon calme. C'est dur de voir les gens qu'on aime souffrir sans pouvoir rien faire, et d'autant plus quand ces personnes n'ont pas de pouvoirs. Je ne connais pas encore vraiment Kyle, je ne connais pas sa capacité à encaisser mais je commence à cerner Cam en revanche et même si je sais que c'est un garçon débrouillard, même si j'essaie de me convaincre que s'il est encore en vie depuis tout ce temps c'est pour une raison, je ne peux pas m'empêcher de penser que face à une baguette magique il ne peut rien faire. Ce genre de pensées, on les chasse de son esprit, on apprend à le faire en tout cas, parce que dans le cas contraire on devient fou. Chacun à sa manière de gérer les choses mais je n'imagine même pas ce que ça peut être d'en arriver à l'irréparable. Je ne veux pas imaginer d'ailleurs.

« Bon il y a naturellement Derek, mais on ne peut pas dire que ce soit la joie… Sinon depuis un certain moment, je connais Jillian Davis. C’est une amie de Cameron aussi. Elle est de Poufsouffle si je ne m’abuse et c’est vraiment, mais vraiment une perle rare cette fille là. Elle a été absente durant quelques semaines, mais elle est de retour maintenant. Sinon j’ai découvert il y a pas si longtemps que mon meilleur ami d’enfance était ici. Billy Smith. Tu dois le connaître parce que lui aussi joue au Quidditch, mais pas de ta maison. La bleue je crois, je m’en souviens plus trop. Ça fait un moment que j’ai plus de ses nouvelles alors j’espère juste que… »

Derek, je connais. Un peu trop à mon goût d'ailleurs. Jillian, je connais aussi mais seulement de vue. On ne s'est jamais adressé la parole et moi, ou alors peut être juste pour une question pratique éventuellement mais on n'est pas amie. On n'est pas ennemies pour autant, disons juste que même si on a des connaissances communes et que par le passé j'ai beaucoup trainé chez les Jaunes, on n'a jamais créé de lien particulier. Quant à Billy, lui je peux le dire, c'est un ami. Un peu trop selon certains ou plutôt certaine mais peu importe. J'allais dire le monde est petit, mais c'est débile. On est enfermé depuis presque deux ans et pour la plus part d'entre nous on se connait depuis des années alors forcément … Quoi que, retrouver son ami d'enfance ici alors qu'on vient d'Amérique et qu'on n'est pas Sorcier, ça fallait quand même le faire. Chapeau l'artiste ! Même si t'aimerais sans doute être ailleurs, comme nous tous.

« Sinon il y a encore moins longtemps, j’ai rencontré une certaine Sovahnn qui a l’air d’une princesse avec ses longs cheveux blonds. Une fille vraiment sympathique même si je ne l’ai pas vue tellement longtemps. Et il y a quelques jours, Enzo m’a introduit à un Lukas qui était grand… Tellement grand, je n’avais jamais vu ça avant. C’était plutôt impressionnant même si je pense qu’il a eu la frousse à cause d’Enzo… Enfin c’est une longue histoire. »

Sovahnn, j'ai aussi ! Et je suis pas certaine que ça la fasse sauter au plafond de savoir que quelqu'un la compare à une princesse :lol: Enfin ça part d'un bon sentiment et puis qu'est ce que j'en sais moi dans le fond. C'est pas comme si on était super proche elle et moi mais je sais pas, c'est une intuition. Ça peut paraître péjoratif ce terme de princesse, même si je sais que dans ce cas là ça n'est pas le but. Comment je réagirai moi si on me disait que j'avais l'air d'une princesse ? Hum … Je suis pas certaine que ça me plairait. Oui, on est chiantes T'as bien raison de préférer les garçons. T'as qu'à traiter Enzo de princesse histoire qu'on rigole un peu :gla:

Toujours est il que quand il a prononcé le prénom « Lukas » j'ai perdu mon sourire immédiatement. J'ai ressenti comme une sorte de pointe au cœur, mais je ne me suis pas laissé abattre pour autant et mes fossettes n'ont pas tardé à réapparaitre. Sauvons les apparences. J'ai été surprise, c'est tout. Enzo ne m'a jamais semblé être proche de Lukas alors je m'étonne qu'il lui ait présenté Kyle mais soit. Après tout, peut être qu'il ne lui a pas dit que c'était son petit ami, juste un copain. J'ignore tout des circonstances donc je vais simplement arrêter de penser à ça me concentrer sur le reste.

« Je me suis lié d’amitié aussi avec Ismaelle que tu dois connaître puisque c’est une enseignante. Sinon il y a un certain Jakob qui ne m’est pas inconnu. Il aide beaucoup Enzo pour certains trucs et je l’ai déjà vu, mais je ne connais pas grand-chose sur lui. »

Ismaelle, là pour le coup ça ne m'étonne pas du tout. Jakob en revanche là je ne vois pas trop. Je me demande bien ce qui peut lier ces trois là. Enzo ne m'a jamais parlé d'une quelconque difficulté en matière de potion. On n'a pas bossé ensemble très longtemps mais chaque fois on a mis l'accent sur le théorique. Botanique, Arithmancie, Histoire de la Magie, ce genre de trucs royalement chiant pour la majorité du commun des mortels même si moi j'adore ça. Monsieur Hammerschmitt n'est pas réputé pour être quelqu'un de très sociable même s'il est toujours présent pour ses élèves si besoin, et je ne crois pas qu'il y ait un autre Jakob dans l'école alors … J'avoue je ne comprends pas trop mais de toute façon ça ne me regarde pas. Peut être que ça n'a rien à voir avec sa matière, tout simplement. Peut être qu'ils … Ok non, je ne vais pas partir dans cette direction là même si … Est ce que ça ne pourrait pas … ? Ok stop Riley ! Ce ne sont clairement pas tes affaires.

« Comme tu peux voir, j’ai plus d’amis du côté de la magie que du côté moldu. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs… À part Cameron, il n’y a personne d’autre. C’est peut-être parce que je suis trop exclusif et que je n’accepte que les héros de mon côté… »

Laissons tomber la relation Hammerschmitt / Mini Ryans, c'est préférable, et concentrons nous sur le fait que Kyle en remette une couche sur le cas Cameron SuperHéros ! Cameron qui se contente d'ailleurs de lever les yeux au ciel avec un sourire. Je l'aime bien ce sourire légèrement détaché, il … Ouais, ok. Stop sur ça aussi. Focus sur Kyle et nos connaissances communes.

« Rassure toi, Billy va très bien aux dernières nouvelles. Enfin j'te dis ça mais j'ai plus vraiment le droit de l'approcher, c'est chasse gardée Rolling Eyes Enfin bref, je l'ai croisé au Stade y quelques jours et il avait l'air en pleine forme. J'imagine que Elwynn, sa copine, lui prend pas mal de temps – et ça n'est pas un reproche. Je ne suis pas jalouse non plus – et nos exams approchent rapidement donc on a beaucoup de boulot. En plus de ça, il a peut être peur de te créer des ennuis en t'approchant. Je pourrai lui faire passer un message de ta part si tu veux. »

Jalouse de Elwynn, on aurait tout vu. J'adore Billy et d'ailleurs ça me gonfle les gens qui pensent que l'amitié fille / garçon n'existe pas mais c'est pas le sujet. C'est juste que … toute cette histoire m'énerve mais bon, passons là dessus aussi. M'en fous, j'ai mon Cameron et au moins personne ne me fait crise parce que je l'approche à moins de deux mètres. Je suis mauvaise langue, El' ne me fait pas de crise, mais c'est pire, elle boude ! Les filles c'est chiant x_X

« Je ne connais Jillian que de vue mais pour les autres, ce sont tous des amis plus ou moins proches. Enfin excepté Derek j'entends. Sovahnn et moi on partage deux passions, la fête – et toi pas de commentaire ! »

A l'adresse de Cameron bien sur, qui était là le soir où la jolie blonde et moi avions décidé de voir ce que ça faisait de s'amuser plus ou moins s'en limite ou en tout cas de les repousser, ces limites. Embrasser une fille ça n'est vraiment pas un drame Rolling Eyes

« … Et le Quidditch. D'ailleurs je l'ai aidé à entrer dans l'équipe des Jaunes, elle a passé ses essais hier soir, avec succès. Peut être qu'Enzo t'en as parlé étant donné qu'ils sont proches tous les deux mais en tout cas c'est vraiment super. Elle le mérite, elle est vraiment douée. »

Et ça n'était peut être pas l'idée du siècle de parler de la relation relativement « fusionnelle » de ces deux là devant le petit ami d'un des intéressés mais … tant pis. C'est trop tard de toute façon et puis je me dis que s'il l'a rencontré, c'est probablement par l'intermédiaire d'Enzo alors ...

Lili Info Service xD:
 

« Je connais les Prof aussi, bien sur. Ismaelle est vraiment super et j'aime bien Hammerschmitt, Jakob qui est le Prof de Potion, même si je n'ai pas d'affinité particulière avec lui. De toute façon, mon chouchou c'est Andrews, le Prof d'Histoire de la Magie. »
« Roh recommence pas avec ça Rolling Eyes »

Ignorant magnifiquement Cameron je me penchais vers Kyle avec un sourire lubrique accroché au visage.

« Il est trop sexy, j'te le montrerai un jour si tu veux :=D: »

Ben quoi ? J'ai l'habitude des gays ou des bi, ou même des hétéros curieux. Mater n'a jamais tué personne et puis c'est marrant d'avoir l'avis d'un autre garçon je trouve. On s'amuse comme on peut hein, chacun son truc. Comme ça je pourrai avoir un autre avis, parce qu'il a vraiment un cul d'enfer Oo De ce que j'ai pu en voir avec son pantalon j'entends.

« Bref ! Concernant Lukas, il se trouve que jusqu'à il y a quelques semaines c'était mon meilleur ami, mon petit frère même. Je l'ai vu grandir, encore et encore, on se connait depuis qu'il est arrivé à Poudlard, c'est à dire 6 ans à peu de chose près mais malheureusement on a eu une grosse dispute et tout s'est cassé. Enfin c'est comme ça, c'est la vie. Peut être que ça changera, peut être pas, mais j'crois que pour l'instant on a tous les deux besoins d'espace et puis j'ai pas franchement l'impression de lui manquer donc ... »

Avec un haussement d'épaule blasé en accompagnement pour la 5 s'il vous plaît !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7710
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar JunkieMouse & Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo ▬ Isma ▬ Jeremiah ( parti ) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Mar 11 Déc 2012 - 22:05

J'ai comme l'impression qu'ils ne vont plus me lâcher avec ça et que je risque d'en entendre parler pendant des semaines et des semaines. Je ne savais pas Kyle aussi « taquin » - et je tiens à souligner que je trouve ce mot totalement ridicule mais j'en trouve pas d'autre là tout de suite – mais bizarrement je ne doute pas une seule seconde qu'il serait capable de vraiment le faire : Me dessiner avec mon calbar par dessus mon futal j'entends. J'te signale quand même mon p'tit gars qu'à la base, Superman, c'est toi ! Mais ça visiblement personne n'a l'air de le noter. Riley n'a pas relevé, elle s'est contenté d'éclater de rire tout comme son nouveau meilleur pote, visiblement. Quant à moi, je n'ai même pas fait semblant de vouloir me défendre, enfin défendre mon honneur surtout. Pourquoi ? Aucune idée. Actuellement je me sens comme un gradn frère victime des p'tits derniers de sa fratrie. Exactement comme avec Emily. Tout comme avec Enzo d'ailleurs. Pas que ça me plaise d'en prendre plein la gueule mais je sais que ça ne part pas d'une mauvaise intention et il faut bien que jeunesse se fasse. Je suis leur cible aujourd'hui mais qu'ils ne se fassent pas trop d'illusion, le vent finira par tourner un jour ou l'autre. Ça, vous pouvez en être sur les coco mais en attendant profitez bien de ma passivité. Après tout on est mercredi, c'est le jour des enfants ! Et moi je suis la nounou. Bien sur ça n'est pas la peine de préciser que je suis moi même capable d'être un véritable gamin, sinon ça casse tout.

Enfin bref, les explications, les pourquoi et comment, c'est fait ! C'est le hasard qui m'a mis sur la route de Kyle, et ce même hasard m'a posé un jour sur celle de Riley. Maintenant je fais le lien entre les deux et la boucle est bouclée. Hasard ou destin ? Honnêtement, on s'en fout. C'est comme ça et pas autrement, ça ne sert à rien de se poser des questions et d'analyser les choses. Point barre.

En revanche, ce qui m'amène à me poser des questions c'est ce truc étrange qui fait que lorsque je suis avec certaines personnes, on n'évoque pas ou peu les autres. Ce truc n'est pas valable avec Enzo mais je crois bien que c'est a peu près le seul même si on a ouvert un peu les vannes avec la frangine l'autre jour. Avant ça, ça ne nous était jamais arrivé et je me rends compte qu'avec Kyle c'est la même chose. On parle parfois d'Enzo parce que c'est plutôt difficile de faire autrement mais ça s'arrête là. Avec Jillian, idem. Quant à Riley, ça nous est arrivé d'évoquer certaines situations qui incluaient d'autres personnes mais sans toujours les nommer. Au final, lorsqu'on est ensemble – que ce soit avec Kyle ou Riley – on se concentre sur des choses qui nous sont communes ou bien on partage sur nous même mais les autres n'entrent pas vraiment en ligne de compte. Pourquoi ? C'est un grand mystère. Néanmoins je me dis que Riley a bien fait de poser cette question à Kyle parce que loin de moi l'idée d'être curieux ou intrusif par rapport à la vie des autres mais il se peut qu'on est d'autres personnes qu'Ismaelle et Enzo en commun.

Kyle a donc commencé son discours et je n'en ai pas perdu une miette. Il a d'abord évoqué notre ancienneté à tous les deux et c'est vrai qu'en y repensant, c'est sans doute un miracle qu'on soit encore là plus d'un an après avoir été capturé. On n'est vraiment très peu à avoir survécu à l'épuration de l'été dernier et honnêtement, j'appréhende les beaux jours qui rappliquent mais ça n'est pas mon genre de vivre dans la peur alors laissons tomber. Il faut profiter de chaque jour, le vivre comme si c'était le dernier. Peut être que ça paraît cliché mais quand vous savez qu'une épée de Damoclès trône fièrement au dessus de votre tête ça change la donne. Ensuite il a abordé la côte de popularité de son Loup Garou de copain, et si Riley a eu l'air légèrement dubitative, Kyle lui a rigolé. Enzo connait du monde ici, c'est un fait, et pas toujours pour les bonnes raisons mais c'est comme ça. Il n'en reste pas moins un garçon solitaire et même si je le connais surement moins que Kyle, ce qui est normal, je ne pense pas me tromper en pensant que cette sorte de « popularité » il ne la cherche pas vraiment. Enfin bref, ce mec c'est un paradoxe ambulant, une complexité à lui tout seul et surtout un gosse multiface mais c'est pas le sujet.

Derek, évidemment. Comment ne pas l'évoquer celui là après toute les saloperies qu'il a pu faire. De mon côté, je n'ai pas vraiment à me plaindre si ce n'est par rapport à ce qu'il nous a fait à Kyle justement, Kate et moi l'année dernière. On a bien eu un « léger » accrochage il y a quelques mois concernant Megan et on y a laissé des plumes tous les deux mais aujourd'hui, même si on s'ignore superbement et que nos chemins ne se croisent tout simplement pas, j'ai arrêté de le haïr et de le voir comme un fils à papa qui pète plus haut de son cul. Enfin c'est ce qu'il est d'une certaine façon mais bref, il n'est pas que ça. Il vaut mieux que ça. Peu importe, tout ce que je sais c'est que Kyle a toutes les raisons du monde de détester ce type mais il se trouve que c'est un garçon gentil et qui visiblement ne s'encombre pas trop de rancœur donc quand il en parle, je ne ressens pas vraiment d'amertume ou de colère. Après tout, c'est son beau-frère maintenant, c'est la famille :gla: Ok, j'me tais. Jillian, j'ai comme envie de dire no comment et si jamais elle l'entend parler d'elle comme ça, elle va choper la grosse tête cette folle. Davis, t'es pas une perle rare, t'es une emmerdeuse ! Billy Smith, je crois que je vois, plus ou moins, mais je n'ai jamais eu l'occasion de lui parler. C'est quand même dingue qu'ils se soient retrouvé ici et je dois bien l'avouer, par moment j'aimerai être à leur place et retrouver l'un de mes frangins mais ça ne dure en général qu'une seconde puisque la suivante je reviens sur terre et pour rien au monde je voudrai qu'ils leur arrivent ce qui nous arrive à nous qui vivont ici de force. Restez à SF les gars, vous êtes bien mieux là bas. Je vous retrouverai, un jour ou l'autre, mais pas ici. Là bas.

Sovahnn, je connais aussi, plus ou moins. Disons que je vois qui c'est et surtout je sais que c'est une des amies d'Enzo. Je sais aussi que Riley la connait tout comme elle connait les trois autres de près ou de loin, mais comme elle me coupe dans mon élan en me disant de ne pas faire de commentaire, je n'en ferai pas. En revanche, quand le sujet Lukas est abordé, là j'en tombe sur le cul. Ismaelle ça c'est bon je connais aussi, et Jakob m'a sauvé la mise une nuit de Pleine Lune et quand Kyle parle du fait qu'il aide Enzo, je comprends tout de suite mais je me dis que ma petite Serpentard préférée, elle, doit se poser des questions. Pas sur que Enzo est très envie de ça mais passons. Lukas. J'ai pas oublié ce type, comment je pourrais ? J'oublie jamais les gens qui m'aident. J'ignorai que Kyle l'avait rencontré et d'ailleurs je ne savais pas qu'il connaissant Enzo mais dans le fond ça n'est pas étonnant. Si ça se trouve ils sont dans la même classe. Là où ça m'interpelle en revanche c'est d'apprendre que ce type avec qui j'ai passé un moment plutôt fun il y a quelques semaines est en fait ...

« C'était Lukas ton meilleur ami ? »

… celui qui a brisé le cœur de ma Riley, d'une certaine façon.

« Oui, pourquoi ? Tu le connais ? »

Elle ne m'a jamais parlé de lui en employant des mots mauvais mais même si au départ elle ne voulait pas m'en parler, elle a fini par craquer tout comme Jill l'avait fait avant elle il y a sans doute presque un an de ça. Et comme à l'époque je n'ai pas vraiment posé de questions ni même demandé des noms. J'ai juste été là et basta. Ça ne sont pas mes affaires alors je me suis juste arrangé pour la faire rire histoire qu'elle puisse passer, et surtout penser, à autre chose.

« Ben oui. Il m'a sauvé les miches d'un Détraqueurs y a quelques semaines et après ça on s'est fait un pique-nique improvisé derrière la cabane d'Isma. »
« T'es sérieux ? Lukas ? Mon Lukas ? Vraiment ? »
« Ouais. Un géant qui s'appellent Lukas à mon avis y en a pas 50 dans le bahut. »
« Non. Non effectivement. J'suis juste un peu surprise mais agréablement en fait. J'suis contente qu'il est réussi à faire un Patronus, enfin j'imagine que c'est comme ça qu'il t'a aidé, alors j'suis … contente. Je suppose …  Heureuse qu'il t'ait sauvé aussi, naturellement. »

J'espère bien ! Je t'aurai trop manqué de toute façon.

« Lukas m'a tout l'air d'être un type cool et sans histoire. Enfin pas que je le connaisse vraiment dans le fond et je ne me mêlerai pas de votre dispute mais quoi qu'il en soit j'suis désolé. Avoir la sensation de perdre un frère c'est naz. »

Sensation que je connais un peu trop. En perdre un, c'est difficile. Les perdre tous d'un coup, ça fout une belle droite au moral. Et oui j'ai regardé Kyle, évidemment, parce que pendant un moment entre lui et moi ça n'était pas trop ça donc c'est une sensation que j'ai ressenti à nouveau il n'y a pas si longtemps mais tout ça c'est derrière nous maintenant et ce que je viens de dire ne le vise pas vraiment d'ailleurs.

« Y a pas moyen que ça s'arrange ? »
« Je sais pas. Peut être. Tu sais j'ai pas envie de courir après les gens. S'il veut plus me voir, c'est qu'il a ses raisons. Idem pour Elwynn, ça me fait chier qu'elle s'éloigne parce qu'elle aime pas le fait que je sois « proche » de son mec mais qu'est ce que je peux y faire ? Tant que c'est dans leur tête que ça coince … J'vais pas changer et arrêter de vivre pour leur faire plaisir. J'dis pas qu'on en parlera jamais. J'dis pas qu'un jour je vais pas le coincer dans un couloir et mettre les choses à plat entre nous mais pour l'instant c'est comme ça. »

Hey, doucement ma belle.

« Désolée. Je … me calme. J'crois que c'est mieux si on change de sujet. »

Oui je pense aussi, et quoi de mieux que de détourner l'attention sur quelqu'un d'autre dans ce genre de circonstances ? Désolé mon pote mais t'es le seul présent donc ...

« Faudra que tu dises à ta charmante moitié d'arrêter d'effrayer les gens toi. Je sais pas ce qu'il a fait mais pour en arriver à faire peur à un grand gaillard comme ça faut y aller. »

Enfin connaissant l'oiseau, c'est pas difficile pour lui de faire aux autres s'il en a l'envie ou simplement si son instinct le pousse à le faire. Je l'ai déjà vu à l'œuvre et croyez-moi, c'est plutôt une bonne chose de l'avoir de son côté ce p'tit Loup. Et puis de toute façon, Lukas ne m'a pas donné l'impression d'être du genre gros dur donc sans vouloir le dénigrer, ça ne m'étonne pas plus que ça qu'un type comme Enzo ait pu lui faire peur mais tout ça c'est histoire de détendre l'atmosphère et rendre son sourire à cette charmante demoiselle ici présente.

« D'ailleurs je trouve qu'il déteint vachement sur toi, surtout au niveau conneries – t'inquiète pas que le coup du dessin ouvertement foutage de gueule il est pas tombé dans l'oreille d'un sourd East Coast – mais rassure moi, tu vas pas te mettre à menacer les gens comme ça, sur un coup de tête ou parce que tu t'ennuies hum ? »

Remarque, tu m'as déjà plus ou moins fait le coup, mais encore une fois c'était de la faute d'Enzo puisqu'il t'avait mordu deux jours avant. Bien sur tout ceci est à prendre avec dérision, c'est de l'humour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Lun 14 Jan 2013 - 0:20

Discuter de nos connaissances communes. Voilà un truc que je n’avais pas souvent fait. Même que je n’avais jamais fait à bien y réfléchir. Enzo me parlait souvent de ses amis, ce qui était quelque chose de normal et au fil de ses descriptions et aventures de toutes sortes, j’avais fini par connaître un peu ces personnes sans même les avoir vu dans le réel. J’avais eu la chance d’en rencontrer certains, dont Sovahnn et Lukas, même s’il affirmait que ce dernier était plus une connaissance qu’un ami et franchement, ça ne faisait pas de tord. De mon côté, j’avais rencontré Everleigh et sans trop savoir pourquoi, je ne l’avais pas nommé dans ma liste de prénom. Je ne l’avais vu qu’une seule fois (comme certains dans la liste), mais je connaissais tellement peu de choses sur elle que… Je ne sais pas, j’avais simplement loupé. D’ailleurs, à ma connaissance, je ne me souvenais pas en avoir parlé à Enzo. Est-ce que ça avait vraiment de l’importance au fond? Malgré tout, je me rendais compte que même si mon cercle d’amis n’était pas aussi grand que d’autres, j’étais tout de même fier de pouvoir nommer ces noms à juste titre. En Amérique, avant l’arrivée de Billy dans ma vie, je ne pouvais compter que sur un vieux phare en guise d’oreille attentif. Autant avouer qu’il n’était pas très bavard. Après notre déménagement, ça s’était amélioré : le phare avait prit la forme d’un jeune garçon de mon âge, avec d’incroyables talents sportif et d’une curiosité assez inouïe. Malgré tout, Billy était le seul ami sur lequel j’avais pu compter jusqu’à ce que nos chemins se séparent. Arrivé en Angleterre, je n’avais pas eu le temps de pouvoir considérer les gens que je fréquentais comme des amis puisque ma présence fut écourtée. Cependant, mon enlèvement m’avait conduit à ma vraie vie ici et étrangement, jamais je ne m’étais senti aussi heureux. J’avais un petit copain trop mignon et extraordinaire, un héro sur lequel je pouvais toujours compter, des connaissances qui semblaient être très prometteuses et d’autres amis auxquels je tenais énormément, dont Jillian. De plus, mon meilleur ami de toujours se joignait à moi, alors que j’avais appris une toute autre vérité sur lui. À croire que nous étions vraiment destinés à nous connaître tous les deux.

J’énumérai donc tout ce que je considérais être des amis de près ou de loin, regardant tour à tour Cameron et Riley. Leurs visages semblaient parfois s’illuminer, comme s’ils reconnaissaient les prénoms qui sortaient de ma bouche. Ça ne me surprendrait pas, parce qu’il n’était pas rare que l’on découvre des affinités amicales dans ce château, comme si nous étions tous destinés à être liés d’une manière ou d’une autre.


- Rassure toi, Billy va très bien aux dernières nouvelles. Enfin j'te dis ça mais j'ai plus vraiment le droit de l'approcher, c'est chasse gardée. Enfin bref, je l'ai croisé au Stade y quelques jours et il avait l'air en pleine forme. J'imagine que Elwynn, sa copine, lui prend pas mal de temps – et ça n'est pas un reproche. Je ne suis pas jalouse non plus – et nos exams approchent rapidement donc on a beaucoup de boulot. En plus de ça, il a peut être peur de te créer des ennuis en t'approchant. Je pourrai lui faire passer un message de ta part si tu veux.

Je fus heureux d’apprendre que mon ami d’enfance se portait bien. Les disparitions étaient beaucoup trop fréquentes dans ce château et bien que je connaisse Billy comme étant quelqu’un de prudent, toutes les manières étaient bonnes pour les supérieurs de nous prendre par surprise. Voilà un poids de moins sur mes épaules, poids que je n’avais bien sûr pas parlé à Enzo, sachant à quel point il n’aimerait pas que je lui parle de Billy. Enfin bref, moi voilà rassuré. Et entendant le prénom d’Elwynn, je souris, me souvenant qu’elle était une très bonne amie d’Enzo. Celle qui aimait mon prénom et qui m’avait vu sans que je ne l’aperçoive. Elle avait donc volé le cœur de Billy?
Décidément, ce château est beaucoup trop petit…


- Je ne connais Jillian que de vue mais pour les autres, ce sont tous des amis plus ou moins proches. Enfin excepté Derek j'entends. Sovahnn et moi on partage deux passions, la fête – et toi pas de commentaire !

Nous regardâmes Cameron en même temps. Ce fut un réflexe de mon côté, sachant très bien que c’était à lui qu’elle s’adressait. Décidément, ces deux là se connaissaient depuis assez longtemps pour avoir des petits secrets.
J’eus alors un petit sourire en coin.


- … Et le Quidditch. D'ailleurs je l'ai aidé à entrer dans l'équipe des Jaunes, elle a passé ses essais hier soir, avec succès. Peut être qu'Enzo t'en as parlé étant donné qu'ils sont proches tous les deux mais en tout cas c'est vraiment super. Elle le mérite, elle est vraiment douée. Je connais les Prof aussi, bien sur. Ismaelle est vraiment super et j'aime bien Hammerschmitt, Jakob qui est le Prof de Potion, même si je n'ai pas d'affinité particulière avec lui. De toute façon, mon chouchou c'est Andrews, le Prof d'Histoire de la Magie.
- Roh recommence pas avec ça.


Elle se pencha vers moi avec un petit sourire, ignorant le commentaire de notre ami.

- Il est trop sexy, j'te le montrerai un jour si tu veux.

J’éclatai de rire.

- Ohla je pense que tu vas devoir convaincre Enzo tout d’abord! Parce qu’autrement… Je crois qu’il ne sera pas très content!

Je repris mon sérieux alors qu’elle reprit la parole.

- Bref ! Concernant Lukas, il se trouve que jusqu'à il y a quelques semaines c'était mon meilleur ami, mon petit frère même. Je l'ai vu grandir, encore et encore, on se connait depuis qu'il est arrivé à Poudlard, c'est à dire 6 ans à peu de chose près mais malheureusement on a eu une grosse dispute et tout s'est cassé. Enfin c'est comme ça, c'est la vie. Peut être que ça changera, peut être pas, mais j'crois que pour l'instant on a tous les deux besoins d'espace et puis j'ai pas franchement l'impression de lui manquer donc ...
- C'était Lukas ton meilleur ami ?
- Oui, pourquoi ? Tu le connais ?
- Ben oui. Il m'a sauvé les miches d'un Détraqueurs y a quelques semaines et après ça on s'est fait un pique-nique improvisé derrière la cabane d'Isma.
- T'es sérieux ? Lukas ? Mon Lukas ? Vraiment ?
- Ouais. Un géant qui s'appellent Lukas à mon avis y en a pas 50 dans le bahut.
- Non. Non effectivement. J'suis juste un peu surprise mais agréablement en fait. J'suis contente qu'il est réussi à faire un Patronus, enfin j'imagine que c'est comme ça qu'il t'a aidé, alors j'suis … contente. Je suppose … Heureuse qu'il t'ait sauvé aussi, naturellement.
- Lukas m'a tout l'air d'être un type cool et sans histoire. Enfin pas que je le connaisse vraiment dans le fond et je ne me mêlerai pas de votre dispute mais quoi qu'il en soit j'suis désolé. Avoir la sensation de perdre un frère c'est naz. Y a pas moyen que ça s'arrange ?
- Je sais pas. Peut être. Tu sais j'ai pas envie de courir après les gens. S'il veut plus me voir, c'est qu'il a ses raisons. Idem pour Elwynn, ça me fait chier qu'elle s'éloigne parce qu'elle aime pas le fait que je sois « proche » de son mec mais qu'est ce que je peux y faire ? Tant que c'est dans leur tête que ça coince … J'vais pas changer et arrêter de vivre pour leur faire plaisir. J'dis pas qu'on en parlera jamais. J'dis pas qu'un jour je vais pas le coincer dans un couloir et mettre les choses à plat entre nous mais pour l'instant c'est comme ça. Désolée. Je … me calme. J'crois que c'est mieux si on change de sujet.


Mes yeux alternaient de l’un à l’autre lorsqu’ils alimentaient la conversation désormais tournée vers le grand Lukas. J’ignorais que Cameron le connaissait. Pour Riley je n’aurais pu le deviner évidement, mais puisqu’ils étaient tous les deux étudiants ici, il y avait plus de chance qu’avec Cameron. Apparemment, ce mec avait plus de courage dans le ventre qu’il ne l’avait laissé entrevoir lorsque je l’avais rencontré avec Enzo : après tout il avait sauvé la vie de Cameron. Ça semblait être une surprise pour Riley et ce, même si elle le connaissait depuis longtemps. Comme quoi les gens sont prêts à faire n’importe quoi en situation de panique ou dans un moment désespéré. Ça démontrait également que Lukas se trouvait du bon côté. Parce que ce n’était pas tous les étudiants qui étaient contre les manigances des supérieurs…
Les yeux de Cameron se posèrent sur moi.


- Faudra que tu dises à ta charmante moitié d'arrêter d'effrayer les gens toi. Je sais pas ce qu'il a fait mais pour en arriver à faire peur à un grand gaillard comme ça faut y aller. D'ailleurs je trouve qu'il déteint vachement sur toi, surtout au niveau conneries – t'inquiète pas que le coup du dessin ouvertement foutage de gueule il est pas tombé dans l'oreille d'un sourd East Coast – mais rassure moi, tu vas pas te mettre à menacer les gens comme ça, sur un coup de tête ou parce que tu t'ennuies hum ?

Je lui souris.

- Hum je pense pas que ce soit nécessairement lui qui déteint sur moi, mais je pense qu’à force de passer trop de temps avec lui, c’est toi qui déteint sur moi. C’est vrai qu’Enzo est capable de dire pas mal de conneries en une journée, mais toi, t’es indétrônable mon ami! Je suis certain que Riley sera de mon avis en plus! Pas vrai?

Mes yeux se tournèrent vers Riley, attendant son appuie.
Dérivé sur le sujet de la connerie était une excellente idée de la part de Cameron pour lui faire penser à autre chose à qu’on amitié brisé entre elle et Lukas. Aucune idée de ce qui avait pu se passer entre ces deux là, mais tout comme Cameron, il me semblait être quelqu’un de bien. Hors, il avait du faire quelque chose d’assez grave pour que Riley soit en colère contre lui. M’enfin, tout ceci n’était pas de mes affaires et je n’avais pas l’intention de m’en mêler non plus. Aussi bien rester dans le chemin le plus connu.


- Et je te jure que je vais vraiment le faire ce dessin! En double même! Je ferai le premier portrait pour Riley et puis j’en dessinerai un second, un identique et je viendrai te l’offrir au moment où tu t’y attendras le moins. Je vais laisser le temps filer, comme ça tu n’y penseras plus un beau jour… Tadam! Une petite surprise glissée en dessous de ta porte!

Je comptais bien le faire. Reproduire un dessin n’était pas un problème pour moi. Je tenais à le faire, pour qu’il se souvienne à tout moment ce qu’il représentait pour moi. Et peut-être qu’à force d’admirer son portrait en costume, il finira par croire ce que je lui avais toujours dit : qu’il était un héro. Un vrai de vrai.

- M’enfin, c’est fou quand même que nous ayons toutes ces personnes en commun… Vous croyez pas au destin ou à un truc dans le genre? Parce que si c’est pas ça qui nous a tous réunis ici, je me demande ce que c’est alors… Et si nous étions tous ici pour faire une sorte de rébellion…?

Bah pourquoi pas, tant qu’à partir sur une conversation de destin…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   Mar 15 Jan 2013 - 10:53

C'est plutôt amusant comme situation quand on y pense. Je suis à Poudlard depuis le début de ma scolarité, soit huit ans, et je connais par conséquent plus de la moitié des personnes présentes dans ce château. Étant quelqu'un de très sociable c'est beaucoup plus simple, j'ai le contact facile, mais après tout je ne suis pas la seule dans ce cas là alors finalement c'est plutôt normal qu'on en vienne à se rendre compte qu'on a des connaissances communes. Je dois bien l'avouer, le fait que ces deux là connaissent Lukas me rend toute chose et m'étonne. C'est toujours un problème pour moi de parler de lui vu les circonstances mais c'est à la fois amusant de se rendre compte qu'on ne l'a pas du tout rencontré de la même manière tous les trois. Pour ma part c'était peu de temps après qu'il soit arrivé à l'école, il y a 6 ans. Il n'était qu'un tout petit bonhomme à l'époque, quand j'y repense … C'est mal parti au début, puisqu'il me considérait clairement comme une intrue. Une Verte chez les Jaunes, qu'est ce que c'est que ce délire ?! Je l'ai recadré vite fait, mais en douceur, et on est devenu comme une petite famille au fil des ans jusqu'à ce que … Peu importe. Cameron l'a rencontré de façon plutôt héroïque puisque le grand Poufsouffle lui a sauvé la mise face à un Détraqueur, et oui je suis fier de mon Lukas parce que je sais les efforts qu'il a du faire et c'est tout à son honneur. Ils ont sympatisés si j'ai bien compris, ce qui ne m'étonne pas plus que ça connaissant les deux oiseaux. Quant à Kyle, c'est par l'intermédiaire d'Enzo qu'il l'a rencontré – chose assez étonnante quand on y pense puisque les deux garçons ne sont pas spécialement proches mais peu importe, ça les regarde. J'imagine que ça s'est fait un peu par hasard. Enfin bref, tout ça pour dire que le monde est petit.

Je dois bien l'admettre, la lumière a du s'éteindre un peu dans mes rétines, et je crois que Cameron l'a saisi puisqu'il a enchainé rapidement sur autre chose. J'ai retrouvé mon sourire, amusé par l'attaque qu'il a lancé à son ami, mais aussi touché par l'attention parce que j'ai bien compris pourquoi il prenait cette décision. On a échangé un regard, je pense qu'il a compris que me concernant c'était un merci silencieux. Les choses ont repris un cour plus détendu, donc. Tant mieux.

« Hum je pense pas que ce soit nécessairement lui qui déteint sur moi, mais je pense qu’à force de passer trop de temps avec lui, c’est toi qui déteint sur moi. C’est vrai qu’Enzo est capable de dire pas mal de conneries en une journée, mais toi, t’es indétrônable mon ami! Je suis certain que Riley sera de mon avis en plus! Pas vrai? »
« Parfaitement ! »

T'as l'air dubitatif Cameron, qu'est ce qui se passe ? T'es pas d'accord ? Cherche pas, t'es en infériorité numérique là mon chou.

« Et je te jure que je vais vraiment le faire ce dessin! En double même! Je ferai le premier portrait pour Riley et puis j’en dessinerai un second, un identique et je viendrai te l’offrir au moment où tu t’y attendras le moins. Je vais laisser le temps filer, comme ça tu n’y penseras plus un beau jour… Tadam! Une petite surprise glissée en dessous de ta porte! »
« J'attends ce jour avec impatience ! »
« Et moi donc ... Tout ça se paiera mes biquets, vous pouvez en être certains. D'une manière ou d'une autre, et n'oubliez pas que la vengeance est un plat qui se mange froid. »
« T'es rancunier ? »
« T'as pas idée. »

Tout ça dit avec une expression particulièrement claire et calme sur le visage, du genre : Je ne vais certainement pas me laisser emmerder par deux gamins. Est ce que j'ai peur ? Non, pas du tout. On ne se connait pas depuis très longtemps lui et moi, mais j'ai cerné une partie de lui, au moins une, et je sais qu'il ne ferra jamais de mal à une personne à laquelle il tient. Il pourrait très bien nous rembarrer directement, Kyle et moi, parce qu'il a la capacité de le faire ça je n'en doute pas une seule seconde. Pourtant il ne le fait pas. Il nous le fera payer, ça non plus j'en doute pas, mais pas d'une manière blessante, quelle qu'elle soit, c'est une évidence. Ça oui, j'en suis convaincu. Il sait très bien d'autant plus que notre but n'est pas de l'attaquer personnellement. On s'amuse, c'est tout. On est comme deux gamins – effectivement – qui ont décidé, consciemment ou pas, de coaliser pour embêter leur grand frère. Dans le cas de Kyle en tout cas. Je ne considère pas vraiment Cam comme un grand frère – et heureusement d'une certaine manière mais passons – c'est un ami, un ami auquel je tiens énormément et que j'adore emmerder par conséquent. Je suis comme ça, quand j'aime bien quelqu'un, je ne peux juste pas m'en empêcher. Il faut croire que c'est dans ma nature de taquiner les autres mais je pense être suffisamment attentive pour savoir où sont les limites et je ne doute pas qu'il en aille de même pour Kyle. Notre ami commun n'a donc rien à craindre, et quand bien même, si jamais on va trop loin, grisés par l'ambiance, il nous mettra un stop sans pour autant être brutal. De ça aussi je suis convaincue.

« M’enfin, c’est fou quand même que nous ayons toutes ces personnes en commun… Vous croyez pas au destin ou à un truc dans le genre? Parce que si c’est pas ça qui nous a tous réunis ici, je me demande ce que c’est alors… Et si nous étions tous ici pour faire une sorte de rébellion…? »

Le Destin, est ce que j'y crois ? Sincèrement je ne me suis jamais posé la question mais la première réponse qui me vient à l'esprit est la suivante :

« Je sais pas trop, je crois surtout qu'à être enfermés ici depuis presque deux ans, et pour ma part, pour avoir fait toutes mes études ici, je dirai que c'est plus ou moins logique. Ce qui est drôle en revanche c'est qu'on ne s'en rende compte que maintenant. Notamment pour vous deux, et pour toi et moi Cam. »
« C'est pas faux. Faut croire qu'on est trop centrés sur nous même pour aborder les autres. Tiens ça me fait penser que j'ai dit à ma p'tite Emily que je lui présenterai deux de mes amis totalement barrés. Oui, oui, je parle de vous deux. »
« Emily ? La sœur de Stephen ? »
« Oui … Malheureusement pour elle. Ce type est un abruti de première. »
« Je confirme. Mais regardez, je suis la preuve vivante qu'il y a des Serpentard tout à fait fréquentables ! Ou pas. »
« Toi, fréquentable ? Laisse moi rire. »
« Chut ! »

Petite interlude Rolling Eyes Ceci dit, c'est vrai que les Serpentard ont tendance à avoir une mauvaise réputation et certains d'entre nous se plaisent à alimenter ce genre de ressentiment. C'est frustrant, d'une certaine façon, parce qu'être catalogué comme ça alors qu'on ne se sent pas vraiment concerné, c'est triste. Il existe des personnes qui nous déteste juste par principe, et je crois que le début de relation que j'ai eu avec Lukas en est la preuve. Il m'a jugé sans me connaître juste parce que j'avais du Vert sur mon uniforme. Excusez moi, mais des cons il y en a sous toutes les couleurs et ça, ça n'est pas nouveau. Je suis fière d'être ce que je suis, et être une Serpent n'a jamais été un problème pour moi. C'est vrai que j'ai eu tendance à beaucoup trainer chez les Jaunes, et je me suis parfois demandé si je n'aurai pas eu ma place chez eux, mais le Choixpeau a décidé que non et c'est qu'il avait une bonne raison, c'est tout.

« Je crois qu'on en rêve tous en tout cas, de botter le cul à ces tordus et sortir d'ici pour retrouver nos vies d'avant. Vous encore plus que moi j'imagine. Cela dit, se rebeller c'est bien, mais c'est prendre le risque d'exposer les personnes à qui on tient et personnellement je m'en sens pas capable pour le moment. »

Même si je rêve de revoir mon père, de me jeter dans ses bras comme une petite fille parce que c'est ce que je suis chaque fois que je suis avec lui. Je ne m'étendrai pas sur le sujet parce qu'ici je ne suis pas celle qui a perdu le plus. J'ai eu la chance d'avoir de ses nouvelles il y a quelques semaines, et le collier qui trône autour de mon cou en est la preuve. Une petite biche en argent accrochée à une chaine faite dans le même métal. Mon cadeau d'anniversaire pour mes 19 ans, que je ne quitte plus. Bien sur que j'aimerai abattre les murs de notre prison, mais j'ai peur, comme tout le monde. Courageuse peut être, mais pas pour autant suicidaire. Et cette conversation prend une tournure que je n'aime pas. Ce qu'en pense les garçons ? J'en sais trop rien. Après tout, c'est Kyle qui a mis ça sur le tapis alors peut être qu'il a envie d'en parler, mais qu'il ne compte pas sur moi pour partir en guerre. Et puis si jamais on sort, qu'est ce qui nous attend dehors ? Il y a trop de questions, pour aucune réponse, alors je fais ce que j'ai toujours fait : J'arbore mon plus grand sourire. Sourire qui masque ce qu'il se passe dans mon esprit, et grâce à ça j'arrive à convaincre les autres, et moi par la même occasion, que tout va bien. Changeons de sujet ? Oui, encore, je sais …

« Sinon … Enzo est pas obligé de savoir tout ce que tu fais hein … J'te jure qu'Andrews vaut le coup de d'œil, et regarder c'est rien :gla: Puis comme ça tu pourras juger par toi même. »

Genre ça lui arrive jamais à ton cher et tendre de mater à droite et à gauche Rolling Eyes Cameron, me regarde pas comme ça. C'est pas parce que tu vis comme un moine que tout le monde doit en faire autant.

Du coup, on a recommencé à rire, à parler de tout et de n'importe quoi mais pas de sujet qui fâche parce qu'on n'était pas là pour ça même si être sérieux parfois c'est une bonne chose. Apprendre à se connaître avec le sourire, c'est toujours mieux non ? Des raisons de ne pas le faire on en a tous des tonnes, alors autant mettre tout ça de côté pour cette fois et on verra pour la prochaine. J'ignore combien de temps j'ai pu rester avec les deux garçons, à discuter comme ça tranquillement, mais j'ai fini par les laisser pour rejoindre ma Salle Commune, le sourire aux lèvres d'avoir passé un bon moment et d'avoir rencontré une nouvelle personne. Une rencontre pleine de surprises, qui plus est.

▬ Topic terminé ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: International Anthem ▬ Kyle & Riley   

Revenir en haut Aller en bas
 
International Anthem ▬ Kyle & Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» International Anthem ▬ Kyle & Riley
» Les Capois en rebellion pour leur aéroport international
» Tutelle ou tuteur international ?
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Sak caraibean international highway ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage.-
Sauter vers: