AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm walking away ... ▬ Doryan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: I'm walking away ... ▬ Doryan   Lun 15 Oct 2012 - 19:48

... From the troubles in my life ♪



Doryan & Riley.
Dimanche 11 Mai 2014 ▬ Fin d'après midi.


Vous le croyez ça ? Il fait beau Oo Je suis Écossaise alors la pluie ça ne me dérange pas, j’adore ça même, mais ça fait un petit moment qu’on n’avait pas eu l’occasion d’avoir un ciel aussi bleu et même si je m’acclimate bien à tous les temps, même si effectivement je n’ai rien contre le temps humide du Royaume Unis, un peu de soleil ça fait du bien. Ça réchauffe le corps, ça réchauffe l’âme, ça réchauffe le cœur. En plus de ça, il parait que c’est mon pour l’organisme, que ça apporte de la vitamine D. C’est bon pour le moral ! Et pour le teint ! Bon, de ce côté-là, je n’ai jamais vraiment eu à me plaindre. J’ai le teint qui va avec mes cheveux brun, légèrement hâlé peu importe la saison. Attention, je dis pas non plus que je suis du genre ultra bronzé, j’suis une Scottish quand même ! Mais ça va, j’ai jamais vraiment une mine de cadavre, même en hiver.

Enfin bref ! On ne va peut être pas parler de mon teint pendant trois heures, de l’avis de certains y a sûrement un max de trucs bien plus important que ça. Et du mien aussi, en fait, mais j’adore parler de moi. Totalement faux, j’aime juste penser et dire n’importe quoi. Et de ça on s’en fout pas mal. Il fait beau donc, et en même temps, on est début mai ce qui finalement n’est pas totalement improbable. Même au Royaume Unis il fait beau parfois. Il a fait ce temps là toute la matinée, et pourtant je suis restée enfermée la plus part du temps. Je me suis simplement levée vers 9h pour aller voler un peu et je suis rentrer pour me doucher et bosser tranquillement à la bibliothèque. Riley, tu travailles trop ! J’entends encore les filles me dire ça a peu près 15 fois par jours Rolling Eyes C’est vrai qu’en ce moment, j’ai un peu tendance à me réfugier là dedans. J’étais déjà une grosse bosseuse auparavant mais depuis quelques semaines c’est devenu comme … une sorte d’issue de secours. Oh bien sur je me sociabilise toujours, ça serait clairement impossible pour moi de ne pas voir des gens, mais effectivement je passe peut être encore un peu plus de temps le nez dans mes cours qu’avant. Avec Lukas, on ne s’est toujours pas réconcilié et je me demande certains jours si ça viendra. Je crois qu’on se satisfait tous les deux de ce statut quo. Au moins, on ne s’insulte pas dès qu’on se croise, on s’évite simplement. C’est débile, et je dois dire que je ne suis pas fière de moi parce qu’à 19 ans je suis sensé donner l’exemple en ce qui concerne la maturité et tout le bordel mais … J’ai pas envie. J’ai pas envie d’être mature, responsable et tout le bordel. J’ai juste envie de me laisser planer, me laisser flotter et surtout ne pas penser à tout ce qui me prend la tête. Je dois bien dire que pour ça Jamie m’aide beaucoup. Oui, c’est un peu bizarre une fille de mon âge qui traîne avec des p’tits minets de 16 ans mais les affinités ça ne se contrôle pas. Enfin bref, il a tellement de problèmes ce gosse que ça efface tous les miens et puis, ça n’est pas comme si on passait notre temps à parler de lui non plus, n’exagérons rien. J’arrive même parfois à lui tirer des sourires. De plus en plus souvent d’ailleurs. Il est vraiment attachant, parfois un peu trop défaitiste mais ça lui passera. Il a juste besoin de temps pour trouver une sorte de confiance en l’être humain qu’il n’a jamais vraiment eu. Ça viendra, je suis positive là-dessus. Et puis il ne s’en rend peut être pas compte mais il a des amis, ou des gens autour de lui qui pourrait le devenir s’il s’ouvrait un peu plus. Bien sur avec Enzo c’est un peu compliqué, mais le Gryffondor l’apprécie quand même. La situation est simplement un peu délicate, c’est tout.

Ah les histoires de cœur Rolling Eyes C’est du grand n’importe quoi ! Ça fait faire des conneries, ça rend con et aigri quand ça marche pas comme on le voudrait. Enfin bref, c’est la merde. Personnellement je suis bien contente d’être célibataire et non je ne dis pas ça parce que je suis frustrée par rapport à Cameron ! J’vous interdis de penser ça ne serait-ce qu’une seconde. Je crois que ce p’tit truc de Jesaispastropoùj’ensuisavectoi est entrain de s’estomper. En réalité c’est vraiment étrange comme relation parce que la naissance de cette espèce de complicité s’est fait très rapidement et je crois qu’on s’est paumé en route tous les deux. En réalité, on n’en a pas parlé et ces derniers jours, pour ne pas dire semaines, je me suis fait un peu plus rare que d’habitude dans son périmètre mais c’était peut être aussi bien pour nous deux. On a passé un bon moment en milieu de semaine, il m'a présenté Kyle qui est le petit ami d'Enzo et j'en suis tombée sur le cul Oo Pour les autres ... Je m’éloigne de Lukas, je m’éloigne d’Elwynn, … Qu’est-ce qui tourne pas rond chez moi au juste ? C’est n’importe quoi mais d’un autre côté, c’est peut être que j’en ai besoin justement, de ces distances. Fait plutôt étrange, la personne que j’ai le plus envie d’aller voir en ce moment, c’est Charleen. Je crois que tous ces bouleversements dans ma vie dernièrement m’ont beaucoup fait réfléchir et oui j’ai envie de faire un pas vers elle mais je ne sais tout simplement pas comment m’y prendre et comme toute personne normalement constituée, j’ai peur de me faire rejeter. Ce qui est plutôt pathétique et très lâche étant donné que c’est-ce que je lui fait subir depuis des années …

De toute façon, de tout ça, on s’en balance comme du premier string de la Reine d’Angleterre - toutes mes excuses Elizabeth - et vous savez pourquoi ? Parce qu’il fait beau ! Je suis assise là, sur ce petit muret, depuis environ une heure, les yeux rivés sur le livre que j’ai emprunté à la bibliothèque ce matin juste avant d’aller manger. Le journalisme à travers l’histoire. Point de vue côté Sorciers, évidemment, mais bon c’est tout de même super intéressant et je crois que j’ai définitivement trouvé ma voix. Ce truc me passionne littéralement et me fait voyager au quatre coin du globe. Je m’imagine déjà entrain de parcourir le monde, à la recherche des info les plus incroyables, mais toujours dans le respect de l’être vivant et de l’environnement. Hors de question que je devienne une de ces ordures qui font passer l’info avant tout le reste. Assise en tailleurs, une plume dans les cheveux pour les retenir, je ne fais clairement pas attention à ce qui m’entoure. Un vieux jean, un sweat à capuche à l’effigie de l’équipe nationale Écossaise de Quidditch et des converses qui ont vécu la guerre de cessession probablement, j’ai pas grand-chose à voir avec l’étudiante modèle que je suis dès que je porte mon uniforme. Non, là j’ai simplement l’air d’une jeune fille totalement partie dans son petit univers pleins de rêves et je suis presque certaine d’avoir un sourire sur les lèvres. Elle sourit aux anges ! Oui je pense que certains doivent penser ça en me voyant, et ils ont raison. Après tout, on ne leur sourit sans doute pas assez *out*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Dim 11 Nov 2012 - 21:38

Je n'aimais pas le Dimanche. Je m’ennuyais royalement les fins de week-end. Tout le monde était plus ou moins occupé à quelque chose, tout le monde sauf moi. J'étais affalé sur un des fauteuils de la salle commune alors que le soleil était là. Le soleil de mai, peu réchauffant certes, mais le soleil quand même. Il y avait peu de monde dans la salle commune, tous étaient dehors. J'étais visiblement l'un des seul idiot de poudlard à rester dans le château. Je n'avais pas vraiment envie de sortir. J'évitais surtout de croiser mon cher parrain. Le fait qu'il soit professeur et par la même occasion un des supérieurs de l'école me faisait déprimer. Avant qu'il ne soit là je pouvais faire encore ce qu'il me plaisait, traîner avec les gens que je voulais et maintenant qu'il était là, mieux valait que j'évite les personnes qu'il n'aimait pas et il y en avait beaucoup. Je me demandais vraiment pourquoi il était venu ici, pour avoir un œil sur moi et pour déployer son autorité?Les deux sûrement. Il y aurait pu avoir un avantage à se présence, mais pour le moment je n'en trouvais aucun.

Je n'allais quand même pas me morfondre pour lui, après tout, je suis un McKiddle et les McKiddle n'ont peur de personne. Décider à sortir de mon trou je quittais la salle commune. Tant pis si je finissais par le croiser, il serait bien trop satisfait de savoir que je cherchais à l'éviter alors autant faire comme si sa présence ne me dérangeait pas et continuer à être celui que j'étais tous les jours. Il me fallait juste trouver mes proies du jour et elles n'étaient pas ici. Je marchais donc vers les étages inférieur réfléchissant à qui je pourrais bien aller emmerder. Ce n'était pas drôle d'être toujours sur les même personnes, il me fallait de nouveau jouets. Je penchais pour quelqu'un à qui je n'avais jamais parler ou quelqu'un de totalement nouveau. Je pensais donc à mon futur jeu tout en marchant, j'avais pratiquement atteint le hall d'entrée. J’aperçus alors Riley. L'une des seules personnes avec qui je m'entendais bien dans ce château. Ça changerait si j'allais lui parler et puis elle était voir Enzo l'autre jour, je pouvais bien essayer de savoir pourquoi elle était venue le voir lui. Je n'avais eu le droit qu'a un petit sourire ce jour là.

Je me dirigeais donc vers elle tout sourire. Je l'ai toujours trouvé très jolie. Je ne pouvais pas dire que j'étais indifférent quand elle était là, mais je ne pouvais pas dire non plus que j'étais amoureux d'elle. Elle était juste jolie et j'aimais bien en profiter de temps en temps. Je m'installais à ses côtés en lui lançant:

« Salut jolie cœur. Tu me dis plus bonjour quand tu viens dans notre salle commune maintenant?»

Le ton que j'employais était assez accusateur et on comprenais que je lui en voulait un peu d'avoir privilégié Ryans à moi. Je n'aimais pas passer inaperçu et elle le savait. Je savais aussi qu'elle m'avait vu et même sourit en retour pourtant j'aurais voulu qu'elle vienne jusqu'à moi ça aurait sûrement bien fait chier Enzo :face: .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Mar 13 Nov 2012 - 21:22

Sourire aux anges, je me demande bien d'où peut venir cette expression. Ça doit probablement être un truc de Moldu parce que les anges au pays de la Magie, ça n'existe pas vraiment. On a les fantômes pour ça et je suis entrain de me dire que ça doit être sacrément flippant de voir sa grand mère passer à travers les murs. C'est une image bien sur, mais les fantômes qu'on voit se balader ici, ils ont bien été les proches de quelqu'un un jour ou l'autre, non ? Donc je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas possible de voir … sa grand mère passer à travers les murs. Aux dernières nouvelles ça ne risque pas de m'arriver puisque mes quatre grand parents sont encore en vie. Ainsi que mes parents, mon beau père, et ma petite sœur. Les cousins, les cousines, les oncles et tantes … sans doute aussi. J'ai tendance à m'interroger sur tout un tas de trucs, des trucs inutiles la plus part du temps mais dans le fond, on a tout un tas de certitudes tous autant qu'on est et ce sans jamais vraiment savoir d'où ça vient ni même si c'est fondé. J'ai pas vraiment d'autres exemples en tête là comme ça, mais je suis certaine qu'en creusant un peu, je pourrais en trouver des tas.

Enfin peu importe, pour l'instant je suis concentrée sur ce bouquin qui me passionne et sur le soleil qui me tape dans le dos comme un vieux pote et me réchauffe. Enfin ça c'était avant que Doryan ne vienne s'installer à côté de moi. Je ne suis pas du genre à ignorer les gens, surtout pas lui, alors naturellement mon attention quitte le livre et par conséquent l'histoire du journalisme pour se poser sur mon camarade. Comment est ce qu'on s'est connu tous les deux ? A vrai dire, je ne m'en souviens pas vraiment. Il n'y a pas eu d'élément spécialement déclencheur mais disons qu'à force de partager le même lieu de vie, on s'acclimate à la présence des autres et certains liens se créent. Est ce qu'on est amis lui et moi ? Je n'irai peut être pas jusque là mais toujours est-il qu'on a instaurer une sorte de petit jeu de séduction – qui ne mène à rien et qui d'après moi ne mènera jamais à rien mais – qui nous amuse et nous distrait beaucoup tous les deux. Ce garçon n'est pas vraiment de ceux qu'on aime avoir contre soit pour la simple et bonne raison qu'il peut être une véritable plaie pour peu qu'il l'ait décidé mais fort heureusement ça n'est pas le cas avec moi. Après tout, je n'ai pas vraiment de choses à cacher, c'est peut être pour ça. Parce que oui, ce type est une vraie fouine, mais il a des bons côtés, seulement tout le monde n'est pas au courant. Et il est beau gosse, ce qui ne gâche rien. Non mais sérieusement, vous avez vu ses yeux ? On s'y perdrait.

« Salut jolie cœur. Tu me dis plus bonjour quand tu viens dans notre salle commune maintenant? »

Oh … Qu'est ce que c'est que ce regard presque accusateur ? Dans un premier temps, je me serai dit il plaisante, et c'est sans doute en partie le cas, mais je crois qu'il y a quand même une part de « je t'en veux un peu » dans tout ça. C'est vrai que la dernière fois que je suis passé chez les Rouges, je me suis contenté de lui sourire, mais très honnêtement pour moi ça vaut un bonjour. J'étais là pour rendre un truc à Elliot et j'en ai profité pour aller échanger quelques mots avec Enzo, juste comme ça. Si vous voulez mon avis, c'est justement ça le problème. Alors quoi mon bichon, tu me fais une crise de jalousie ?

« Ah vous autres les mâles vivez tellement à l'époque des Mammouth Rolling Eyes Tout est une question de territoire et de dominance hein ? Et la femelle n'a pas son mot à dire. »

Oui je me moque de lui, et des hommes en général, mais gentiment. Je connais suffisamment Doryan pour savoir qu'il n'aime pas passer innaperçu et surtout qu'il n'aime pas être relégué au second rang. Chose qui s'est produite ce jour là. Très franchement ça n'était absolument pas calculé. Après tout, on est dans la même année, on se côtoie parfois toute la journée. Certes en cours ça n'est pas la même chose mais … Nan sincèrement, je pense que c'est vraiment un truc de « mâle ».

« J'étais pressée, je passais juste rendre un truc à Elliot, mais t'aurais pu m'empêcher de sortir. Tu l'as pas fait non plus, et me sors pas une excuse du genre : J'étais chez moi, c'était à toi de venir. Peut être que j'espérai que tu me cours après beau gosse, vas savoir. »

Hum ?

Tout ça avec un grand sourire presque aguicheur, parce que c'est comme ça entre nous. Je ne lui en veux pas, et ça n'est pas un procès que je suis entrain de lui faire. J'ai juste … envie de m'amuser un peu maintenant qu'il est là. A ce petit jeu là, il est un partenaire exemplaire, ça c'est une évidence. Je ne me considère pas comme une garce ni une allumeuse. J'aime m'amuser, faire la fête, mais je n'en suis pas pour autant ce qu'on pourrait qualifier de fille facile même si Lukas pense le contraire depuis quelques semaines Rolling Eyes C'est juste … un jeu, et puis on ne fait de mal à personne il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Ven 16 Nov 2012 - 22:08

Je n'aimais pas passer inaperçus, enfin ça dépendait des moments, l'autre soir ne s'était pas vraiment terminé à ma convenance avec Ryans et même si je gardais intérieurement certaines choses, il allait de soit que je ne me serais pas vanter de ce soir là. J'avais préférer tourner la page et tenter plus discrètement de continuer à épier ses moindres gestes. Je l'aurais au prochain tour, il avait beau avoir gagner je n'étais pas près de le laisser s'en sortir. J'avais réussis à toucher un point qui le tenait vraiment à cœur et je me doutais qu'il devait y en avoir d'autres. Je le laissais tranquille pour le moment seulement. Sa réaction me laissa sur le cul. Je ne voulais pas qu'elle pense que j'étais jaloux, loin de là, même si je l'étais un peu et j'avais l’étrange impression qu'elle le pensait. J'étais même certain qu'elle le pensait.

«N'importe quoi. Tu sais bien que je voulais juste qu'il te voit en ma présence ça l'aurait bien emmerder.»

Je lui souris sachant qu'elle m'en voudrais de ramener toujours tout à moi. Je ne pouvais pas m'empêcher, j'étais pourtant un peu plus prudent que l'autre soir, ça dépendait seulement avec qui. Au fond je me doutais qu'elle se moquait de moi. Elle ne pouvait pas être sérieuse cinq minutes. Je levais les yeux ciel me rendant compte que je m'étais un peu trahi tout seul pour le coup. J'aurais pu l'empêcher de sortir certes, mais saurait été mieux si c'était elle qui serait venue de son plein-gré enfin tout ceci n'est qu'une question de points de vue. Elle venait voir Elliot. Je levais les yeux au ciel, elle n'était pas venue pour moi. Il y aura bien un jour où elle viendrait d'elle même, pas que j'avais forcément envie qu'on soit ensemble elle et moi, elle était juste une amie.

«Ce n'est rien maintenant on peut profiter un peu d'être tout seul ...»

Je lui souris comme à mon habitude, laissant de côté le fait qu'elle avait peut être voulue que je vienne vers elle l'autre soir, c'était du passé et je ne souhaitais pas revenir sur ce soir là justement. Il me rappelait que j'avais perdu. Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir en plus elle me souriait. Mes mots n'avait pas pour objectifs de nous retrouver comme des amoureux non, mais de nous amuser oui. Elle se douterait de ce que j'avais voulu dire, du moins je l’espérais et puis de toute façon je n'étais pas encore tombé amoureux de quelqu'un alors ce n'est pas comme si c'était un crime de vouloir profiter un peu et puis si ça dérangeait quelqu'un et bien c'était tant mieux, je n'étais pas du genre à me préoccuper de ce que pensent les autres, enfin pour certaines choses, esprit contradictoire vous vous souvenez;) . J'avais passer mon bras autour de sa taille de façon plus amicale quatre chose, je ne savais jamais comment elle réagissait à mes entreprises. Je commençais donc gentillement le rapprochement, juste au cas où. Prudence est mère de sûreté disait-on.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Jeu 22 Nov 2012 - 22:26

Tu voulais qu’il te voit en ma présence … Qu’est ce que je disais ? L’époque des Mammouths, où la femme n’est rien d’autre qu’une propriété, ou un faire valoir si on redescend un peu les siècles et l’évolution des mœurs. Est ce que je le prends mal ? Pas vraiment. Je ne suis pas du genre à me formaliser et à me prendre la tête en règle générale de toute façon. Je ne me sens pas spécialement féministe dans l’âme même si je n’aime pas vraiment cette vision de la femme. Ils sont nombreux comme ça, les garçons de cet âge là et même plus vieux, mais la moitié du temps se cache autre chose sous cette impression qu’ils dégagent. Cameron est comme ça, il ne se prive jamais pour me rabaisser à mon rend de sexe faible, mais je prends également un malin plaisir à le remettre à sa place. C’est un jeu, parce que je sais qu’il me respecte malgré tout ça. Avec Doryan c’est différent, mais dans le fond je ne lui en veux pas non plus. Je le connais depuis plus longtemps que je ne connais Enzo, c’est un fait. Mieux, je ne sais pas, mais depuis plus longtemps. D’une autre façon peut être. Quoi qu’il en soit, dans mes souvenirs, ça n’a jamais été l’amour fou entre ces deux là. Je crois que le plus jeune des deux ne supporte pas le genre de type que peut être le plus âgé, et ça … Disons que Doryan aime s’amuser et s’il l’a senti, il prend à mon avis un malin plaisir à emmerder Enzo. Ce sont leurs affaires, pas les miennes. Si jamais ça dépasse les bornes, ils sont assez grand pour régler ça entre eux. Je les apprécie, chacun d’une manière différente. A partir de là, ça n’est clairement pas mon problème. Enfin n’empêche, quel égocentrisme Rolling Eyes mais change pas, on t’aime comme ça. Et crois moi que si un jour tu dépasses les bornes avec moi mon chéri, tu le sentiras passer. Oui, je suis une femme de caractère et je n’ai pas pour habitude de me laisser marcher sur les pieds. Ça il le sait très bien, et je crois qu’il connaît mes limites. En tout cas jusqu’ici il ne les a jamais franchi. Enzo. Elliott. Ça ne te plait pas que je parle d’eux n’est ce pas ? Ni même que je te dise que c’était eux que je venais voir et pas toi. Oui ça m’amuse. La situation m’amuse. On est deux à jouer dans cette histoire et je dois l’admettre, titiller son égo de mâle ça m’éclate. Il ne marche pas, il coure.

La prochaine fois je viendrai juste pour toi Don Juan Wink

« Ce n'est rien maintenant on peut profiter un peu d'être tout seul ... »

Un sourire de tombeur, genre ultra bright, comme il sait si bien le faire. Laissez moi vous dire qu’il est très facile de se faire piéger par un tel sourire. Sourire que je lui rends, laissant trainer mes yeux de sa tête jusqu’à ses pieds et inversement. Un sourire taquin. Entre lui et moi il ne s’est jamais rien passé et sincèrement je ne crois pas que ça changera un jour. Physiquement il me plaît, c’est un garçon agréable à regarder aucun doute là dessus, mais j’en sais rien, cette relation est comme elle est et je crois pas qu’elle évoluera d’une autre manière. Je n’ai jamais vraiment ressenti quelque chose d’ambiguë à son égard, et dans nos petits jeux, il arrive parfois que l’on se fasse prendre à nos propres pièges mais ça ne dérape jamais. Jusqu’ici en tout cas ça ne l’a jamais fait. A ma connaissance il n’a pas de copine, je ne marche donc sur les plates-bandes de personne en lui envoyant de sourire aguicheur de temps en temps juste pour le tenter et m’amuser. Il ne se prive pas pour me le rendre et c’est comme ça que ça fonctionne entre nous.

Une seconde plus tard son bras glissait dans mon dos et enroulait ma taille. Je le laissais faire non sans une pensée pour Lukas qui en profiterait surement pour me traiter de tous les noms s’il voyait ça. Je t’emmerde Lukas, et je n’ai pas envie de penser à toi maintenant. Je ne fais de mal à personne, pas même à moi, et c’est toujours agréable d’avoir ce genre de petite attention. Un contact physique, pas que j’en manque, mais j’ai rien contre et ça n’engage à rien même si d’un point de vue extérieur ça pourrait peut être prêter à confusion.

« Tous seuls, hein ? Oui, on dirait bien. Tu crois qu’on a le temps de faire un enfant avant que quelqu’un arrive ? »

Et oui, j’ai lâché ça le plus naturellement du monde, l’air très sérieux, illustrant ma connerie en regardant à gauche et à droite comme si je cherchai réellement à m’assurer si quelqu’un venait ou non. Ça fait un peu : Prends-moi là tout de suite maintenant, et c’est le but. Un enfant, puis un deuxième, et on fondera une belle petite famille. Tu travailleras au Ministère et moi j’élèverai notre progéniture comme une parfaite petite femme au foyer. Tu vois le tableau ? Non je ne me paie pas sa tête, je m’attends juste à ce qu’il rentre dans mon jeu, dans ma connerie, et qu’on s’amuse un peu puisqu’il est là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Sam 1 Déc 2012 - 19:01

Je vois bien qu'elle ne me croit pas une seule seconde. Elle imagine sans doute encore que je suis jaloux. C'est un peu vrai. Je n'aime pas tellement qu'elle lui parle plus qu'a moi. Ce n'est pas vraiment pour l'avoir, non, juste parce que je sais qu'il n'aime pas non plus me voir avec elle, enfin bref tout ça pour dire que j'aurais aimé qu'elle vienne me voir. Je ne lui en voudrais pas longtemps, cela va de soit. Elle avait répondu à mon sourire et le sien aussi blanc que le mien m'avait toujours fait craquer. Il est évident que cette fille est belle, je m'étonnais toujours lorsqu'elle n'était pas accompagnée. Il fallait être fou pour ne pas la voir, bien sur entre nous il n'y avait rien de plus qu'un jeu, si ce n'est de l'amitié mais en aucun cas je n'étais amoureux d'ailleurs je crois bien que je ne l'ai jamais été. Ca doit être mon côté tête à claque et prétentieux que justifie ce détail. Bah mon tour viendrait t^t ou tard, je ne m'inquiétais pas. Je fus malgré tout assez surpris de sa petite remarque même si j'aurais du m'y attendre. J'avais le choix soit entrer dans son jeu, ou éviter ce genre de bizarrerie. Je me décidais alors à jouer, après tout j'avais commencé.

«Ça se pourrait bien, mais oublie le bébé ça braille c'est capricieux et on est trop jeune pour s'en occuper.»


Je lui lançais mon sourire habituel histoire de vraiment lui faire croire que j'étais sérieux, alors que pas du tout. Je n'était pas vraiment à me lancer, si vous voyez ce que je veux dire et puis un enfant ça demandait des responsabilité et je n'ai pas envie d'avoir de responsabilités. Je ne veux surtout rien changer à ma vie. Si elle avait envie d'un gosse, ce dont je doutais fortement, elle n'aurait qu'a voir ailleurs. J'étais peut être finalement pas aussi sur de moi que j'en avais l'air. Je savais qu'elle finirait par détourner la situation, alors je ne m'inquiétais pas tellement qu'elle sache que je n'avais pas envie d'aller plus loin avec elle, pas qu'elle n'était pas jolie, bien au contraire, mais je n'avais juste pas envie. Je gardais pourtant mes mains là ou elle et même je m'étais un peu rapprocher d'elle. Je voulais juste voir sa réaction. Je voulais juste voir jusqu’où elle pouvait aller. J'aimais me mettre en danger et n'avait pas peur de me faire mal au pire il n'y a pas grand chose qui changerait. Elle n'était pas indispensable à ma vie, bien que je l'aimais beaucoup quand même si on se disputait ce ne serait sûrement pas moi qui irait m'excuser le premier et puis on ne s'engageait pas à grand chose non plus, prise de tête ou pas il n'allait rien se passer donc je n'avais pas à m'inquiéter. Je me demandais si elle avait déjà eu des relations sérieuses. J'imaginais que oui, mais après tout les apparences étaient parfois trompeuses, il suffisait de me regarder pour le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Lun 3 Déc 2012 - 13:30

Un jeu. La vie n’est qu’un jeu selon certains, et je crois que Doryan fait partie de ces personnes là. Chacun sa manière de vivre et de voir les choses, mais ça n’est pas la mienne. J’aime jouer, j’aime profiter sans trop me poser de questions, oui c’est vrai, mais je fais aussi parti de ceux qui pensent qu’on ne peut sans doute pas rire de tout. J’estime être chanceuse d’avoir la capacité à passer relativement facilement d’un état d’esprit à l’autre. Je m’explique : Quand je travaille pour les devoirs ou les révisions, quand je suis en cours, je suis une fille consciencieuse, assidue et concentrée. Rien ne peut me détourner de mon objectif. Je n’ai pas pour but d’être la meilleure, mais juste celui de faire tout ce que je peux pour obtenir le meilleur de moi même en revanche. J’ai des bonnes notes, je suis une bonne élève, mais parce que je m’en donne les moyens. Quand je suis sur mon balai, pour les entrainements ou pendant les matchs, encore une fois je suis extrêmement concentrée et ne me fixe que sur ça, la réussite. Perdre ou gagner n’a pas vraiment d’importance même si comme tout le monde je n’aime pas vraiment perdre. J’accepte, parce qu’il faut savoir reconnaître quand on n’a pas été à la hauteur ou quand les autres sont meilleurs, mais je n’aime pas ça pour autant. Il y a donc la Riley sérieuse d’un côté, et … la folle de l’autre. Dès que je me lâche, en général je ne le fais pas à moitié. Peut être que ça vient du fait justement que j’arrive à resté focus sur un objectif pendant longtemps si je le veux, et qu’après ça j’ai besoin de me libérer, mais quoi qu’il en soit j’aime être capable de fonctionner comme ça. Je suis une personne organisée, j’ai toujours été comme ça et je crois que je tiens ça de ma mère même si l’évoquer reste toujours un peu délicat. Peu importe, je suis heureuse d’avoir hérité de ce trait de caractère. Je ne suis pas une adepte du : Toujours dans la retenu. Non, ça n’est clairement pas moi et en ça nous différons beaucoup. Je suis comme une petite bulle de savon, à un moment ou un autre – et en général seulement lorsque je l’ai décidé – j’explose. Dans le sens positif du terme. Je deviens mon autre moi, une jeune fille capable de débrancher totalement et de s’amuser comme une folle. Je fonctionne comme ça, et jusqu’ici ça marche plutôt bien alors je n’ai pas l’intention d’arrêter. Tout ça pour dire que même si j’étais tranquillement entrain de lire et de m’instruire sur le monde du Quidditch que je connais déjà presque par cœur, ça ne m’empêche pas de rejoindre Doryan dans son petit jeu. Je le taquine, c’est ma manière de fonctionner, encore une. T’en dis quoi ? Ca te dit pas de fonder une famille avec moi ? :999:

« Ça se pourrait bien, mais oublie le bébé ça braille c'est capricieux et on est trop jeune pour s'en occuper. »

Qu’on t-il tous donc à être si terre à terre Rolling Eyes

La peur de l’engagement, des responsabilités et tout ce qui va avec, ça leur colle au train d’une manière assez pathologique. Oh bien sur ils ne sont pas tous comme ça et autant être honnête, ça n’est pas réservé à la gente masculine. Détends-toi chéri, c’était de l’humour.

« Tu m’as bien regardé ? Je dois avoir à peu près 12 ans d’âge mental, je pense pas que faire un enfant soit une idée judicieuse. »

Avoir un enfant, est ce que j’y ai déjà pensé ? Non, enfin pas vraiment. Comme beaucoup je me suis visualisé plus jeune la vie que je pourrai avoir dans quelques années mais j’ai toujours été du genre femme indépendante en quête de réussite personnelle. Une famille j’en ai déjà une, et je ne ressens pas le besoin de m’en créer une deuxième. En plus de ça un bébé ça ne se fait pas tout seul, même si être une mère célibataire ne m’effraie pas plus que ça, et de toute façon je suis bien trop jeune, de plus les circonstances ne sont pas idéales. Enfin bref, ça n’est clairement pas à l’ordre du jour. Ça aurait pu l’être, mais fort heureusement même complètement bourrés, on a eu les bons réflexes avec ce crétin de Ryans, le grand. Vous imaginez le tableau un peu ? Parce que moi pas et j’en ai pas envie, mais alors là pas du tout.

« Sinon quoi de neuf dans ta vie Don Juan ? T’as trouvé la femme de ta vie ? Juste histoire de savoir si je dois piquer une crise de jalousie ou pas. »

Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Jeu 6 Déc 2012 - 23:02

Je souris lorsqu'elle me dit qu'elle avait deux ans d'âge mental. Il était vrai que niveau connerie elle était la première à plonger la tête dedans. Je ne peux pas dire non plus que je sois hyper intelligent, vu ma façon de jouer avec les autres et d'être si égocentrique, ce serait tuer ce pauvre gosse que d'en mettre un entre mes mains. Je n'aspirais pas de toute manière à avoir une vie de famille et puis comme je l'avais dis, il était trop tôt pour y penser et puis une fois encore elle et moi jamais on n'irait plus loin que de jouer à faire semblant.

«T'a raison et puis je pense même que tu n'a pas d'âge mental du tout.»


Je lui lançais un nouveau sourire, un peu moqueur il faut le dire. J'aimais bien la charrier, il n'y avais pas qu'elle d'ailleurs que j'aimais charrier, je le faisais à tout le monde. La suite me fit rire. La femme de ma vie … j'étais bien trop difficile pour me mettre à avoir des histoires d'amour, c'était aussi trop compliqué pour que j'en ai envie, du moins je n'y pensais pas pour l'instant. Ce n'étais pas vraiment à l'ordre du jour. Du moins pour le moment je n'avais personne en vue. J'étais aussi semblerait-il dur à comprendre et pas forcément facile à aborder non plus, je pouvais faire peur quand je m'y mettais enfin surtout les filles n'aimaient pas avoir quelqu'un de trop imposant auprès d'elle, surtout si elles étaient égocentrique il semblerait que les deux ne vont jamais ensemble.

«Non pas vraiment et puis je n'ai pas besoin d'une femme pour aller bien. Je sais très bien avancé tout seul.»

Cette idée de devoir trouver quelqu'un avec qui faire sa vie me dépassait un peu, c'était un beau principe encore fallait-il que ça dure et puis je n'avais pas tellement envie de me prendre la tête pour ce genre de connerie. Je verrais bien quand ça arriverait. Je savais qu'elle ne piquerait pas de «crise» de jalousie parce qu'au fond cette discution n'était pas vraiment sincère. Je ne vois pas pourquoi elle serait jalouse, on n'avait été plutôt clair au fond lorsqu'on avait commencé ce petit jeu, pas de crise, pas de prise de tête juste un jeu. C'était un peu comme être des «sexe-friends» sans le sexe. Oui je sais c''est très étrange dit comme ça, mais je pense que c'est la meilleure façon de décrire cette «relation» ou alors le terme «jeu» tout simplement.

«Et toi tu sors avec qui en ce moment, histoire que je sois au courant des types à rendre jaloux.»

Ce n'était pas difficile de m'attirer les ennuis des mecs qu'elle fréquentait en tournant toujours autour d'elle. J'aimais bien jusqu’où certaines personnes pouvaient aller pour défendre leur «amour» et ça même avec les personnes qui n'étaient pas spécialement mes amies, j'aimais bien mettre un peu le bordel dans la vie des gens. Je suis sur que vous vous en étiez rendu compte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Dim 9 Déc 2012 - 12:29

Pas d'âge mental Rolling Eyes J'aurai pu mal le prendre, mais d'une c'est pour rire, et de deux, je ne suis vraiment pas du genre à me formaliser pour ça. C'est vrai que je peux être une véritable gamine quand je m'y mets mais à côté de ça je sais également me montrer très sérieuse et mature. Parfois. A quoi ça sert d'être tout le temps droit et … chiant comme les vieux ? De toute façon, tout ça n'est pas une question d'âge. Je n'ai jamais connu une personne aussi drôle que mon père et pourtant c'est un adulte Rolling Eyes Peu importe.

T'as trouvé la femme de ta vie ? C'est une question comme une autre, non ? C'est ce que certains cherchent toute leur vie après tout, alors peut être que malgré ses airs de se foutre de tout et de ne rien prendre au sérieux, c'est ce que Doryan cherche aussi. Il y a une différence entre ce qu'on laisse voir et ce qu'on est vraiment à l'intérieur et qui ressort quand toutes les lumières s'éteignent. En ce qui me concerne, c'est une angoissée chronique qui ressort dans ce cas de figure parce que j'ai peur du noir mais ça n'est pas le moment de faire de l'humour et du sarcasme là dessus puisque ça n'est pas du tout le sujet. J'ai toujours eu peur du noir, je ne sais pas d'où ça vient, peut être un traumatisme d'enfance, mais c'est comme ça. Je pense être une fille relativement forte et courageuse pour pas mal de choses mais on a tous nos petites faiblesses. La mienne est juste relativement enfantine et ridicule, c'est tout. Enfin bref, on est là pour s'amuser et parler de la vie sentimentale de Doryan. Alors ?

« Non pas vraiment et puis je n'ai pas besoin d'une femme pour aller bien. Je sais très bien avancé tout seul. »

C'est bien mon enfant, bonne réponse. Est ce qu'il le pense, ça c'est autre chose mais je le pense. Chacun à sa façon de gérer les choses mais d'un point de vue personnel j'ai du mal à comprendre qu'on puisse dépendre d'une autre personne pour avancer. Certes je n'ai jamais eu l'occasion de vivre le grand amour, la passion dévastatrice et tout ce qui va avec, donc c'est peut être pour ça que je ne le comprends pas, mais je suis de nature assez indépendante alors ça doit jouer. Je ne me vois pas totalement accro et mielleuse comme une midinette amoureuse. J'espère bien que ça ne m'arrivera jamais. Pas d'être amoureuse, mais de changer totalement.

« Et toi tu sors avec qui en ce moment, histoire que je sois au courant des types à rendre jaloux. »
« Hum ... ça dépend des jours. Le lundi c’est Andrews, pour bien commencer la semaine. Le mardi Cudrow. Le mercredi, Wilbott. Le jeudi, c’est Cornwell et le vendredi de nouveau Andrews pour bien finir la semaine cette fois ci ! Le week end, je le garde pour moi. Faut bien se reposer un peu. »

Pourquoi être sérieux quand on peut ne pas l’être ? Bien sur ça dépend des circonstances mais à mon sens il n’y a absolument rien de grave dans cette conversation. Et oui, je fantasme toujours gentiment sur Monsieur Andrews mais je ne m’en cache pas. Il doit bien s'en douter d'ailleurs, à la manière dont je le regarde parfois. De toute façon je suis bien loin d'être la seule et en plus de ça c'est quand même pas de notre faute si on a des Prof aussi canons. Bien sur Cudrow et Wilbott c'est une blague. Enfin pour tous c'est une blague, mais Andrews et Cornwell sont bien loin d'être vilain à regarder.

« Et ne me dis pas que Cobain ne te fait pas fantasmer, j’te croirai pas. »

Elle les a tous à ses pieds si elle le veut, et je crois qu’elle le veut d’ailleurs. Ça l’amuse visiblement beaucoup de voir des ado baver de la sorte. Jalousie ? Non, même si vous ne me croyez pas. Cette femme est une garce, ni plus, ni moins, et je ne l’envie pas du tout. J’espère bien ne jamais finir comme elle. Enfin d'un point de vue physique, être comme ça à son âge moi ça me va, mais pour le reste non merci.

Avec tout ça je n'ai pas vraiment répondu à sa question mais de toute façon je n'ai personne en ce moment, et ça fait un moment que c'est comme ça. Donc même si c'est pour rire, il n'aura personne à rendre jaloux.

« Désolé mon chou, tu ne pourras pas t'amuser grâce à moi. A moins d'avoir un soupirant caché, je ne crois pas que tu puisses rendre qui que ce soit jaloux par mon intermédiaire. En tout cas pas de mon côté mais du tiens je peux toujours t'être utile. »

Même si très franchement je ne suis pas vraiment fan de ce genre de manœuvre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Sam 15 Déc 2012 - 21:48

Je souris en entendant nom des profs qu'elle citait, elle n'était vraiment pas sérieuse. Je ne saurais pas plus de chose sur ses amours qu'elle n'en saura sur les miens on dirait et puis je la voyais vraiment mal avec un professeur. C'était étrange un élève et un prof du moins ça m'avait toujours parut étrange.

Je levais les yeux au ciel lorsqu'elle évoqua le Cobain la prof de runes anciennes. Elle était jolie c'était certain, mais un peu trop cinglée à mon goût et il semblerait que les filles ne soient pas assez bien pour moi. Je souris en y repensant, pas mal de monde serait surpris de le savoir, mais bon je n'y pensais pas vraiment pour le moment. Tout le monde se fichait pas mal de savoir si j'avais déjà eu une petite amie ou pas et je pouvais leur faire croire n'importe quoi alors je ne m'inquiétait pas de ce qu'on pouvait penser.

«Ah Seren … si elle était moins cinglée pourquoi pas, mais franchement les folles c'est pas mon genre.»

Je préférais de loin être seul que de coucher avec quelqu'un dont je n'aimais pas la façon de pensée. Elle n'était pas laide c'est certain, elle était même carrément canon, mais son coté supérieure ne me plaisait pas du tout. Elle me faisait penser un peu trop à mon parrain et c'était vraiment horrible de mêler les deux ensemble. Je n'arrivais d'ailleurs pas à concevoir que quoi que se soit puisse se passer avec un professeur, j'avais quand même des réserves à ce sujet là et puis l'amour, je n'y croyais pas tellement.

Elle me confirma que je n'aurais personne à aller emmerder, donc il n'y avait rien de sérieux, dommage je me serais fait un plaisir d'aller foutre un peu le bordel dans la vie des gens. Je commençais sérieusement à m'ennuyer depuis quelques temps. Je ris à la fin de sa phrase, elle ne manquait pas de crans quant elle voulait.

« Tu n'en manque pas une toi hein, je suis libre comme l'air chéri. Je préfère être libre comme l'air tu vois, me taper une ou deux filles une fois de temps en temps et être tranquille après, pas de prises de tête, pas de contrainte le rêve, tu le sais aussi bien que moi hein.»


Je la taquinais encore je savais qu'au fond elle n'était pas ce genre de fille et en fait je n'étais pas non plus ce genre de personne non plus. Je me donnais seulement un genre pour qu'elle le croit, parce que j'avais besoin qu'elle le croit. En réalité je n'avais même jamais eu de relations de ma vie et je ne m'en portais pas plus mal même si j'avoue y avoir penser souvent par moment.

Il était clair que le sujet avait complètement dérivé de son point de départ et ce n'était pas plus mal. C'était même ce que j'avais voulu. Je faisais toujours tout pour dévier les sujets à éviter.

«Bon si tu n'es avec personne en ce moment tu dois bien quand même avoir quelqu'un en tête non? Alec? Caem ? Les mecs c'est pas ce qui manquent non plus ici. Alors c'est qui?»

Ce serait dommage de m'arrêter en si bon chemin, autant savoir des petits détails qui me serait peut être utile pour la suite, même sur mes amis j'avais encore des tas de choses à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   Dim 16 Déc 2012 - 10:36

Seren, moins cinglée, est ce que c'est envisageable ça ? J'en doute fortement. Cette femme est totalement fracassé du cerveau et encore, c'est un euphémisme de dire ça. Et pourquoi est ce que je l'appelle par son prénom ? Madame Cobain. On n'est pas copine, et on ne le sera jamais. Si j'aimais les Runes Anciennes auparavant, ça n'est plus vraiment le cas depuis qu'elle est là mais bon, j'ai choisi cette option, je m'y tiens, et puis ça n'est pas comme si j'avais le choix. J'essaie de ne pas me faire remarquer mais j'avoue que parfois, c'est assez dur de ne pas craquer et de ne pas l'envoyer royalement chier. Cette femme se pense au dessus de tout et de tout le monde, c'est carrément insupportable. Elle est carrément insupportable ! Enfin bon, on ne va pas passer la journée à parler de Seren Cobain, c'est une perte de temps. Du temps j'en ai, mais pas pour penser à elle ni même l'évoquer, elle n'en vaut pas la peine. Oui, je m'énerve toute seule, et alors ?!

Non, il n'y a personne dans ma vie et même si je me suis posé des questions récemment, ne m'en veux pas mais je préfère ne pas t'en parler. Tourner ça à l'humour, c'est mieux, mais d'un côté j'espère qu'il me répondra qu'il n'a personne parce que je n'ai pas vraiment envie d'aller foutre la merde entre qui que ce soit, même pour m'amuser. J'ai dit ça comme ça, mais je ne le pensai pas. Grisée par l'ambiance, j'imagine.

« Tu n'en manque pas une toi hein, je suis libre comme l'air chéri. Je préfère être libre comme l'air tu vois, me taper une ou deux filles une fois de temps en temps et être tranquille après, pas de prises de tête, pas de contrainte le rêve, tu le sais aussi bien que moi hein. »

Oui, oui, je le sais, et mon sourire en témoigne même si je dois bien le dire, je n'ai pas le souvenir de l'avoir déjà vu avec une fille. D'un autre côté, quand tu te « tapes » quelqu'un juste comme ça, en général tu ne le fais pas devant tout le monde. Ma petite escapade *va vomir* avec Derek Ryans en est la preuve flagrante d'ailleurs. Visiblement il n'y a pas grand monde au courant, et tant mieux. Jayden a du tenir sa langue, quant à Raf et El', je sais qu'ils n'iront pas raconter ça à n'importe qui. Idem pour Lukas même s'il me déteste pour ça.

« Bon si tu n'es avec personne en ce moment tu dois bien quand même avoir quelqu'un en tête non? Alec? Caem ? Les mecs c'est pas ce qui manquent non plus ici. Alors c'est qui? »
« Alec et Caem sont tous les deux très agréables à regarder, et il n'y a surement pas que ça, mais d'une l'un est déjà casé et de deux, l'autre est du genre plutôt … Disons un peu comme tu viens de te décrire. Ça ne m'intéresse pas. »

En plus de ça, je ne connais vraiment ni l'un, ni l'autre. Caem est trop jeune en plus de ça et puis, oui, de toute façon il est avec Killian. Je respecte ça, jamais je n'irai marcher sur les plate-bandes de qui que ce soit. En réalité le seul prénom qui me vient en tête maintenant c'est Cameron. Il n'y a qu'envers lui que j'ai pu avoir des sentiments équivoques ces derniers temps mais il est hors de question que j'en parle à qui que ce soit. Je ne veux pas le mettre en danger et c'est ce qu'il se passera si jamais quelqu'un apprend ça. Les élèves n'ont pas vraiment le droit de se lier d'amitié ou plus avec les Moldus et les Supérieurs prennent un malin plaisir à nous le rappeler. Pas de mélange. Je me demande comment font Kyle et Enzo mais je me dis qu'ils ne sont surement pas les seuls dans cette situation. Quoi qu'il en soit je n'ai pas envie de penser au pire maintenant. Jamais même.

« J'ai peut être l'air d'une fille légère par moment, mais j'ai pas envie d'une histoire sans lendemain ou un truc du genre. D'ailleurs, pour l'instant, je n'ai pas envie d'une histoire tout court. Je ne cherche rien, je suis heureuse comme ça, et si un jour ça se présente alors on verra mais ça n'est pas le cas. »

Même concernant Cam, j'y vois plus clair maintenant. On est amis et ça nous va à tous les deux. Il s'est passé un peu la même chose avec Rafael. On s'est mis ensemble et on s'est rendu compte que finalement on était mieux amis. Ça c'est bien passé, mais ça aurait pu ne pas être le cas et je ne veux clairement pas prendre le risque de perdre Cameron donc ...

« Et je n'ai personne en tête, désolée, tu n'étancheras pas ta soif d'info avec moi Don Juan. En plus de ça, tu sais très bien que tu es le seul et l'unique Wink »

Désolée Doryan, je t'apprécie mais malgré ça je ne te fais pas entièrement confiance alors tu ne sauras rien de plus. Je protège mes arrières et celles de ceux que ça concerne de près ou de loin. Pas que le sort de Derek Ryans m'intéresse mais si par malheur il arrivait quelque chose à Cameron parce que j'ai la langue trop pendue, je ne me le pardonnerai jamais. D'ailleurs je n'aime pas vraiment la tournure que prend cette conversation. En réalité je n'aime pas parler de moi, pas sérieusement en tout cas, et là ça commence à le devenir un peu trop. De mon point de vue en tout cas. Il n'a pas à savoir que tout n'est pas toujours très clair dans mon esprit, parce que j'aime bien ce garçon, mais je connais aussi son penchant pour l'intrusion dans la vie des autres et je ne tiens pas à ce qu'il le fasse dans la mienne. Notre relation me va très bien comme ça et si jamais je lui ouvre certaine porte je sais très bien que je prends des risques donc restons en là, c'est mieux comme ça.

« Je vais t'abandonner, je faisais juste une pause mais il me reste du boulot. Prends soin de toi, et ne brise pas trop de cœurs Wink »

Là dessus j'ai déplié mes jambes, reposé mes pieds par terre, déposé un baiser sur sa joue et je suis rentrée au château, le livre que j'avais emprunté à la bibliothèque sous le bras.

▬ Fini pour moi ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm walking away ... ▬ Doryan   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm walking away ... ▬ Doryan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm walking away ... ▬ Doryan
» The Walking Dead
» THE WALKING DEAD RPG
» The Walking Dead
» The Walking Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole. :: ─ Les allées le long du château :: ─ Allées et marches dans le parc-
Sauter vers: