AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peace or Violence ▬ Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Peace or Violence ▬ Jamie   Lun 6 Aoû 2012 - 19:36

▬ Peace or Violence ▬

Jamie Bennett & Enzo Ryans

Le soleil vient de se lever ♪ En fait c’est pas vrai, il commence tout juste son ascension et moi je ne chante pas. Croyez-moi, il vaut mieux éviter sinon le soleil on ne le verra pas de la journée. Elwynn et Jill ont parfaitement raison quand elles disent que je chante comme une casserole. On peut pas tout avoir dans la vie Rolling Eyes Mais comme je n’envisage pas de me lancer dans une carrière de chanteur à la limite … Je m’en fous un peu voir même complètement. Je chante sans doute sous la douche, comme tout le monde, mais sans public alors en théorie je ne dérange personne et ça ne sort pas de ce cadre là. Mon truc c’est plus de siffloter en plus je crois. Bref, on s’en tape.

Il commence tout juste à faire jour donc, le dortoir est encore plongé dans une semi-obscurité, tout le monde dort ou presque mais je suis déjà debout et prêt à partir. Basket aux pieds, short et T-shirt enfilés, paré pour l’aventure. Si j’ai pas mon quota de sport par jour, ça le fait pas. On est lundi, j’ai surfé samedi matin, un peu dimanche mais j’ai pas couru alors je reprends mes petites habitudes journalières. Kyle commence à se faire à mon rythme aussi, et même si je vois bien que parfois ça le soule que je ne tienne pas en place, il s’habitue, tout en roulant des yeux relativement régulièrement mais bon .... Au moins pendant ce temps là je lui fous la paix, même si je sais qu’il ne voit pas les choses comme ça. J’ai l’impression que notre relation est différente de ce qu’elle a pu être par le passé. Pas moins bien ni meilleure, juste différente. Peut être parce que c’est la première fois qu’on a vraiment le temps d’apprendre à se familiariser l’un à l’autre tout en prenant notre temps, j’en sais trop rien. Ne pas se poser trop de questions, c’est la clé, et ça fonctionne plutôt pas mal. Faut qu’on trouve notre rythme, c’est tout. Après tout on peut se le permettre. Les Supérieurs nous foutent la paix parce qu’en théorie ils ne sont pas sensé savoir qu’on est ensemble de nouveau, Taylor a foutu le camp mais même si je reste sur mes gardes j’ai l’esprit beaucoup moins embué par tout ça. Je crois que d’un certain côté je me voile la face et j’essaie de faire comme si ça n’avait pas d’importance. Ce type m’a mordu, il m’a « créé » mais je préfère me concentrer sur le fait qu’il n’est plus là et que par conséquent le danger pour Kyle est écarté, en partie, et pour le moment. Le reste, tant que je peux continuer à l’enfermer dans un recoin de mon cerveau, je le fais.

Je suis donc prêt à partir, tout excité à l’idée d’aller profiter de l’air frais du matin. Je croiserai peut être Jakob ou Ever mais leur présence n’est pas comme celle de l’être humain normal. Ils sont comme moi, leur solitude est importante, donc aucun d’entre nous ne marchera dans l’espace vital de l’autre si la porte semble être fermée. Un truc de Loup, on se comprend. En général je n’aime pas spécialement parler le matin mais comme souvent mon voisin de chambre remue comme une chenille sous ses couvertures et fini par tourner la tête vers moi, l’air prodigieusement endormi mais intrigué, voir même agacé … Excuse moi d’exister Rolling Eyes En plus c’est pas comme si je faisais du bruit. Ok je suis une grande brute mais le Loup en moi sait aussi très bien se faire discret alors si t’es réveillé c’est pas de ma faute.

« C’est quoi ton secret ? »
« Pour ? »
« Pour être en forme comme ça le matin. J’veux dire, t’es pas un peu cinglé d’aller courir ou faire je sais pas trop quoi aussi tôt ? Si tu tiens absolument à avoir une activité physique, t’as qu’a te mettre au Quidditch, ça c’est du sport ! »
« Nan là c’est toi qui est cinglé, le jour où tu me verras sur un balais, par pitié, achève moi. »
« Il est où l’intérêt de courir ? Franchement je vois pas. »
« J’en sais rien, ça défoule, c’est bon pour le cœur et tout le reste, ça fait travailler l’endurance pis j’sais pas, j’me sens libre quand je cours. J’aime ça, c’est tout. Ça et pleins d’autres trucs, mais pas le Quidditch. »

Le surf ♥ Evidemment. Le basket j’aime bien aussi même si ça fait un petit moment que j’ai pas joué avec Cameron et Riley. Et puis courir … Oui, ça me fait me sentir libre. Les bords du Lac sont tellement calme le matin, et ça fait du bien parce qu’une fois la journée vraiment démarrée et tout le monde sur le pied de guerre, ça devient une véritable fourmilière ici. J’ai besoin d’exercice physique, et de calme, c’est mon truc c’est tout. Vadrouiller dans les airs dans un stade rempli d’une foule en délire, c’est définitivement pas pour moi.

« Mouais … Chacun ses délires on va dire, mais je comprends pas l’attrait. »
« Comme tu dis, chacun ses délires. Rendors-toi au lieu de philosopher, ça te va pas. »
« Ta gueule, vas donc courir après le vent. »
« Oh ben alors, t’es de mauvaise humeur ? »
« Dégage. Hey ! »

Celui qui a dit que la vengeance est un plat qui se mange froid était un petit géni. Je suis réputé pour mon impulsivité mais paradoxalement je suis capable de beaucoup de patience. J’ai jamais vraiment envisagé de lui faire payer – gentiment bien sur – toutes les fois où il m’a emmerdé mais comme l’occasion se présente … Alors c’est bon un oreiller ? Aller mange, hum, miam. Estime-toi heureux, j’aurai pu l’ouvrir et te faire bouffer les plumes qu’il y a dedans.

« C’est pour toutes les fois où tu m’as fait chier. A tout à l’heure ! »

Et je suis parti comme ça, la bouche en cœur, le laissant râler et m’insulter sans lâcher mon sourire, parfaitement conscient qu’il se vengerait lui aussi tôt ou tard. Si vous entendez les filles dire : Les garçons, c’est bête. Sachez qu’elles ont raison, on l’est vraiment, mais on s’amuse.

~*~

Une heure plus tard, après quelques kilomètres de course, une bonne douche et un petit dej attrapé rapidement, je suis entrain de faire le con sur mon skate dans les couloirs, direction les cours. Ça m’arrive régulièrement, j’évite juste les zones les plus encombrées histoire de ne percuter personne mais de toute façon c’est plus fort que moi. La glisse, j’ai ça dans le sang, ça me met de bonne humeur, même quand l’un de ces abrutis me hurle dessus alors que je passe devant lui sans m’arrêter.

« Ryans ! Je t’ai déjà dit de descendre de là ! »

Je sais pertinemment que je pourrai tout à fait me retrouver entrain de léviter dans les airs parce qu’à bout de patience l’un d’entre eux aurait voulu me faire comprendre que je dois obéir mais … Oui tu me l’as déjà dit, au moins une bonne dizaine de fois je sais, mais … J’ai pas envie Et de toute façon je ne suis déjà plus là.

Faire du skate sur des pavés, ou des pierres, ou peut importe ce que c’est, c’est pas l’idéal, le truc c’est que comme je suis un petit malin, j’ai chopé un sortilège qui permet à mon joujou de glisser tranquillement comme si c’était une surface lisse et plane et … C’est le bonheur :boom: Même quand j’arrive devant la classe d’Histoire de la Magie – encore Rolling Eyes Je trouve que ce cour revient un peu trop souvent – et que le prof me regarde avec plein de dépit dans les yeux :gla: Ben quoi ? J’suis bien là moi, perché sur mon jouet.

« Enzo … Descends de là. »
« Oui m’sieur. »
« Tu vas finir par te tuer ou blesser quelqu’un avec ton engin de malheur. T’es dans une école là, pas dans un skate park. Donne le moi. »
« Mais ! »
« Et ta baguette aussi, j’ai pas envie de risquer ma vie encore une fois en te réveillant. »
« J’vais pas m’endormir. »
« Donne les moi. Tu les récupèreras à la fin du cours. En plus de ça ce type va t’écharper s’il te voit là dessus encore une fois. Aller, va t’asseoir. »
« Humpf … »

Je soupire, je râle, je grogne, je lève les yeux au ciel mais dans le fond, je souri. Cette situation m’amuse et je sais qu’il a raison, qu’il ne fait pas ça pour m’emmerder en prime. Bref, comme tous les autres je fini par rentrer dans la classe après lui avoir laissé mes deux objets. Je l’avoue, je me sens pas super à l’aise loin de ma baguette mais si on tient compte du fait que j’ai déjà fait exploser le mur au dessus du tableau y a pas si longtemps parce que j’ai eu un vieux réflexe quand il m’a réveillé, ça peut se comprendre. Cleo me tuerait s’il arrive quelque chose à son père par ma faute. Bon en théorie je ne devrai vraiment pas m’endormir. Le sommeil que j’avais en retard, je l’ai plus ou moins récupéré et le fait d’avoir l’esprit un peu plus serein ces derniers jours aide aussi, mais bref, c’est comme ça.

J’ai l’habitude de m’asseoir dans le fond de la classe, comme tous les cancres, sauf que je suis un élève modèle, mais si ! Avec ma dégaine débraillée, les cheveux en pétard, le sac dans la main retenu par une bretelle, la robe sur l’épaule, la chemise à moitié rentrée dans le pantalon et la cravate mal mise, j’avance nonchalamment dans l’allée. Un signe de tête à Maël, une tape derrière la tête à Harper qui me balance le premier truc qui lui passe sous la main, c’est à dire son livre Rolling Eyes Je veux esquiver mais Andrews immobilise l’objet avant que j’ai eu le temps de réagir. Oops :gla:

« Ne commencez pas tous les deux … »

Il fait les gros yeux, c’est pas bon signe. On se calme les enfants. Aujourd’hui j’ai 5 ans et envie de faire des conneries visiblement … Je me retourne, reprend ma route jusqu’à la dernière table et mon regard croise celui de Jamie. On ne s’est pas parlé depuis l’épisode du Lac, et avec le recul, je me dis que c’était sans doute mieux comme ça. Aujourd’hui tout ça me semble tellement lointain et autant le dire, avec le retour de Jill et le fait que Kyle fasse de nouveau partie de ma vie, j’ai pas franchement pris le temps de repenser à tout ça.

« Salut. »

C’est un sourire sincère que je lui offre, sans trop m’attarder pour autant. Je me dis qu’un jour peut être il faudra qu’on parle de ça, ou alors on peut faire comme si rien ne s’était passé. J’en sais trop rien à vrai dire. Peu importe, ça n’est de toute façon pas le moment. Si je reste planté au milieu de l’allée au lieu d’aller m’asseoir, Andrews va finir par me balancer par la fenêtre, sale manie qu’on les profs en ce moment, n’est ce pas Hammerschmitt ? Bref. Me voilà enfin assis, le cours commence et … NON ! Je ne dormirai pas. J’ai même écouté ce qu’il disait et posé une question. Je suis fier de moi, faut croire que mon esprit commence à s’ouvrir à l’Histoire de notre belle civilisation de Sorciers Rolling Eyes Est ce qu’ils surfaient déjà à l’époque ? *sort*

~*~

Quelques temps plus tard, je récupérai enfin ma baguette et mon skate, puis direction le premier étage et quand j’ai passé la porte de la bibliothèque, j’ai eu comme une sensation de déjà vue.

« Pas de bazar. »
« Vous allez me faire ce genre de réflexions à chaque fois ? »
« Oui. »
« O…kay. Bonne journée madame, c’est toujours un plaisir Rolling Eyes »

La bibliothécaire … Cette charmante vieille femme que j’aime tant et qui me le rend teeeeellement bien. Elle m’a dans le collimateur depuis que Derek et moi avons déclenché une bagarre l’année dernière Rolling Eyes Du coup c’est le même cirque chaque fois que je mets un pied ici, et c’est chiant. J’veux dire, ok il m’arrive parfois de pas être l’exemple même de l’élève modèle, mais quand même ! J’ai pas foutu le bordel depuis un moment, et surtout pas ici alors merde, lâche moi un peu vieille conne. Je sais, c’est mal, les plus jeunes doivent le respect au plus anciens, mais … Un autre jour, et puis c’est pas comme si je l’avais insulté, j’ai même été très poli. Hypocrite, voir surtout cynique, certes, mais poli quand même. Et souriant !

Ce que je fais là ? Mes devoirs, quelle question. Et oui, aussi incroyable que ça puisse paraître, ça m’arrive d’être studieux et même plus souvent qu’on ne pourrait le penser. Avec le retour de Jill, je n’ai de toute façon pas bien le choix mais quand bien même, j’ai beau faire le con en cour et en dehors, je sais être sérieux aussi de temps en temps. On a un devoir à rendre pour le cour de Botanique de demain et étant donné qu’on a une pause entre deux cours, je mets ce temps à profits, c’est pas génial ça ? J’aurai pu faire ce truc ce week end, certes, mais … Même si Kyle est assez implacable sur mes études, il ne peut pas faire grand chose si j’ai décidé que non, j’avais pas envie. Merde, on se voit régulièrement mais quand même, j’ai autre chose à foutre le dimanche quand je suis avec lui que de faire mes devoirs, faut pas déconner. En plus de ça, il a fait beau, alors autant en profiter un peu.

Tout ça pour dire que ce truc me prend déjà la tête. J’ai à peine ouvert mon livre que déjà, la motivation qui n’était de toute façon pas franchement présente, se fait la malle. J’ai horreur de cette matière, les plantes c’est vraiment pas mon truc. Les animaux, ouais, mais les plantes franchement … Enfin bon, il faut bien. J’aime pas le prof, il le sait, c’est pas la peine de lui donner une raison supplémentaire pour me saquer. Donc je bosse, enfin j’essaie mais c’est pas évident de se concentrer quand ton cerveau est à 3 000 endroits en même temps. J’me pose tout un tas de questions à la con, sur tout et n’importe quoi, j’me demande ce que fait Kyle, de quelle couleur est son caleçon, s’il a rêvé de moi cette nuit parce que moi oui Enfin ce genre de truc innocents quoi, normal :angel: Et puis au bout d’une demi-heure j’abandonne. Sur mon parchemin, il doit y avoir environ une dizaine de lignes qui se battent en duel et mes mains sont tâchées d’encre à divers endroit parce que je ne fais pas attention à ce que je fais quand je rêvasse. Encore heureux, j’en ai pas sur le visage. Enfin, je crois …

J’ai relevé la tête, jeté un œil alentour, observé les gens sans vraiment les voir. Riley était installée dans un coin, l’air très concentrée, ça m’a fait sourire, et puis je me suis rendu compte que Jamie était là, pas très loin. Depuis combien de temps ? Aucune idée. Est ce qu’il était déjà là quand je suis arrivé ? Mystère. Probablement lui aussi entrain de s’arracher les cheveux avec ce devoir à la con. D’ailleurs … Ca ne m’a pas pris plus d’une seconde, après tout j’en ai marre de réfléchir. Ok il s’est passé un truc bizarre y a pas si longtemps mais merde, on va pas passer le réveillon là dessus. Donc je me suis relevé, j’ai attrapé mes affaires pour me diriger vers lui mais avant de m’asseoir à sa table :

« Je peux ? »

Quand même, on demande la permission avant de s’incruster dans la bulle de quelqu’un. Et puis après tout, il n’a peut être pas envie de me voir après ce qu’il s’est passé il y a … Combien de temps déjà ? Je ne sais même plus trop. Une dizaine de jours, deux semaines peut être. J’ai arrêté de compter les jours, ça ne sert à rien. Instant présent, c’est tout ce qui compte. Ça pourrait être franchement bizarre encore comme situation, et quelque part je crois que ça le sera toujours d’ailleurs, parce que lui et moi on ne voit pas les choses de la même façon. C’est vrai, j’ai franchement pas apprécié sa réaction l’autre fois, mais je suis passé à autre chose et puis … Après tout, on est dans la même année, c’est pas une aberration que de s’installer ensemble, voir même bosser ensemble. Ou juste discuter, j’en sais trop rien. Je le répète, pas envie de réfléchir, d’analyser tout et tout le monde. Et si ça vient sur le tapis et bien on en parlera et puis c’est tout. De toute façon à la seconde où cette vieille chouette de bibliothécaire va se rendre compte que je ne suis plus tout seul et si j’ai le malheur d’oser prononcer ne serait-ce qu’un seul mot, elle va se pointer et me jeter un regard noir pleins de significations Rolling Eyes Un truc qui veut dire : La ferme Enzo Ryans ! Tu sors.

Je sais, elle doit pas être la seule à en rêver Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Mar 7 Aoû 2012 - 18:34

Cour d'histoire de la magie, et oui c'est vrai que ça revient souvent cette matière là va comprendre. J'étais seul au fond de la classe dans mon petit coin en face de la fenêtre. Contre le mur. On voit que ces derniers temps avaient été assez difficile pour moi, j'avais les yeux tout le temps mis clos accompagnés de belles cernes, signe que je dormais peu. Mes cheveux qui avaient pas mal poussé ces derniers temps étaient un peu sales et me tombaient en mèches dans les yeux. J'avais surement l'air d'un mort, ou un d'un zombie, en plus ma peau blanche s'y prêtait pas mal aussi. Avant le cour j'étais déjà installé tout seul dans mon coin bien sagement. J'avais sortit mes affaires mécaniquement je ne vivais que pour ça maintenant, suivre ma petite routine. Réveil, cour, bouffe si j'ai faim ce qui ces derniers temps se faisait rare et m'avait fait perdre quelques kilos qui déjà devaient être dur à enlever dans ma pauvre carcasse, cour à nouveau puis diner si j'ai faim là encore ça dépend des jours, puis douche, devoirs, dormir. Le tout agrémentés d'attaques de temps en temps mais maintenant je me laissais complètement faire je ne me protégeais même plus, si on me poussait je me laisser tomber et me faire frapper. Contrairement à ce que j'aurais pensé du coup les attaques se sont fait plus rares, à croire que c'est moins drôle de tabasser un gamin qui n'a plus rien à perdre. Il y a quelques jours j'ai voulu mettre fin à mes jours. Je suis monté en haut de la tour d’astronomie pour sauter. Mais je l'ai pas fais, on m'en a empêché, normal sinon je serais pas là. C'est Ismaelle la fautive, ou plutôt la sauveuse, c'est elle qui m'a récupéré à temps. Elle m'a consolé. J'avoue que ça m'a fait très très bien sur le moment mais sur le long terme je perd espoir de plus en plus d'avoir une raison de vivre. Mais ces derniers temps pourtant j'ai fais des efforts, j'ai essayé de parler à des gens que je connais pas. Comme Kevin. Lui c'est le capitaine de Quidditch de Poufsouffle. Il a été adorable avec moi, même peut être un peu trop, après tout il est avec une fille et j'avais peur de trop aimer être avec lui et me retrouver avec la même situation dans laquelle je suis avec Enzo alors je me suis enfuis. Bref je suis ridicule y'a pas à dire je suis un vrai minable. Et en plus dans mon état pitoyable qui voudrait de moi? Allez Jam ressaisis toi un peu mon grand tu peux arriver à quelque chose de bien. Le truc c'est que j'en doutais un peu mais bon. Je regardais machinalement les autres entrer, Enzo c'était fait encore remarqué, quel enfant turbulent ce garçon. J'avoue que ça m'a fait un peu sourire. Puis le cour à commencé et je me suis mis à écrire. Sans démontrer aucune émotion, comme un robot. De toute façon pour les autres je devais être une coquille vide en ce moment. Enzo continua à se faire remarquer, décidément il devait être heureux en ce moment pour faire connerie sur connerie en ce moment. Mais il était beau à voir quand il était dans cet état, encore plus que d'habitude. À un moment nos regards se sont croisés et il m'a fait un petit signe en me disant "salut". J'ai tourné la tête. La tête, les yeux, tout. Depuis notre dernière rencontre je ne l'avais pas revu, en plus j'avais un peu peur parce que ça s'est mal passé la dernière fois, et encore c'est un euphémisme de dire ça. Je pensais qu'il ne voulait plus me voir. Isma m'avait dit que ça se tasserait avec le temps. Peut être qu'elle avait raison. En attendant j'avais pas osé aller le voir, pourtant j'aurais pu en plus je lui aurais demandé qu'il me fasse rencontrer des gens, comme je lui avais promis que je ferais des efforts. Le cour se continua normalement et à la fin je me suis vite barré pour aller à la bibliothèque. Je devais terminer mon devoir de botanique, j'avais déjà tout fais au brouillon hormis ma conclusion alors je voulais terminer pendant cette heure là. Mais les idées ne venaient pas, pourtant c'est pas si dur une conclusion normalement. Moi j'en ai marre. Je ne me sentais pas bien. Je releva à un moment les yeux et vit Enzo un peu plus loin, je baissa les yeux automatiquement à nouveau. Mais un peu après c'est lui qui a du me voir. Il s'est approché, je l'ai vu arriver bien que je n'ai pas relevé la tête. Il m'a demandé s'il pouvait s'asseoir, j'ai fais oui de la tête sans le regarder. J'avais peur que le revoir vraiment me fasse un gros quelque chose. Je gardais la tête dans mon brouillon. Mais il fallait que je dise quelque chose, je sais pas quoi, mais déjà je devais pas pleurer. Promis je pleure pas et puis honnêtement j'ai pas la force de me mettre à pleurer. Mais il fallait que je disque quelque chose à Enzo. Pourtant je ne le regardais toujours pas, le souvenir de notre dispute était encore trop présent dans ma mémoire. Je ne voulais pas que ça se reproduise et j'avais peur. Je parlais de ma voix timide et pleine de fatigue.

-Enzo je suis désolé de ce que j'ai dis l'autre jour...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Mer 8 Aoû 2012 - 19:45

La bibliothèque, ça n’est pas franchement un endroit que je fréquente très souvent. Pourtant c’est un des lieux les plus calmes du château, mais il en reste toujours trop peuplé pour moi, Loup solitaire. J’ai fait des progrès en matière de sociabilité, ça c’est une évidence, et j’irai même jusqu’à poussé le vice en disant que je me sens désormais relativement à l’aise d’une façon globale quand je me trouve avec d’autres bipèdes. Cela dit, je ressens toujours rapidement le besoin de m’isoler à terme et je crois que ce trait de caractère ne changera jamais. Je le traine depuis trop longtemps. Loup ou pas, j’ai toujours été comme ça, depuis tout petit. J’avais mon petit monde, ma petite bulle, quelques amis et … ma maman Rolling Eyes Un gros bébé, c’est exactement ce que je suis. Illustration : Demandez à Kyle ce qu’il pense de cette caractéristique. J’étais le bébé de ma mère, aujourd’hui je suis le sien. Un véritable gamin, une espèce de nounours en constante demande d’affection. Là dessus aussi j’ai évolué et je pense être beaucoup moins envahissant et chiant que je n’ai pu l’être. J’avais juste besoin de trouver mes marques et je crois que c’est fait. Après tout, Kyle n’est pas un distributeur de câlins, c’est un être humain. Mes amis je peux les compter sur les doigts de la main et ça me va très bien comme ça. Il paraît qu’on ne choisi pas sa famille, mais qu’on choisi son entourage amicale. Je n’en ai pas vraiment l’impression. Après tout, les choses se font naturellement et si on se rapproche c’est parce que ça colle, c’est tout. C’est sur qu’il est plus simple de détruire de simples liens amicaux que ceux du sang mais ça dépend des personnes et de la vision qu’on peut avoir sur ces choses là. J’imagine que Kyle tient plus à Cameron qu’à ses parents. Disons que quand on a eu des parents comme les siens, l’amitié a tendance à prendre une place plus importante. Enfin je pense, mais mon cas est bien loin d’être le même. Mon frère a beau avoir été le roi des connards, il reste mon frère. Papa, maman, c’était tout autre chose donc je ne peux pas vraiment me mettre à sa place, ni même à celle de Takuma, de Dakota et de tout un tas d'autres. Je ne peux pas non plus me mettre à la place de Jamie, puisque c'est devant lui que je me trouve actuellement.

Pourquoi est ce que je me suis levé ? Parce que je ne tenais plus en place. Pourquoi c'est vers lui que je me suis dirigé ? J'en sais trop rien dans le fond. Ça c'est mal passé la dernière fois, et même si j'ai eu autre chose à penser depuis, je trouve ça con qu'on en reste là dessus. J'en ai marre des conflits, des crises, et marre de faire du mal aux gens qui ne le méritent pas surtout. C'est vrai que j'ai franchement pas apprécié sa réaction mais la mienne était peut être un peu trop violente. J'en sais trop rien. D'un côté je me dis que c'était légitime, de l'autre … Qu'il n'était surement pas assez fort pour encaisser ça. Et quand je le vois incapable de lever les yeux vers moi, quelque chose me dit que je ne me trompe pas. Juste un signe de tête pour me faire comprendre que je peux m'asseoir, pas un seul mot, pas un seul regard. Youhou ! Ambiance, ambiance. Oui je l'admets, une partie de moi à envie de foutre le camp. J'suis pas là pour jouer les psy mais il n'empêche que j'ai horreur qu'on ait peur de moi quand je ne le choisi pas. C'est tout.

Je fini par m'installer en face de lui, il ne me regarde toujours pas. Je le sens nerveux et si je me concentre assez, je suis sur de pouvoir sentir l'odeur de sa crainte. Détends toi, j'suis pas là pour te faire un procès, simplement pour tourner la page. Si une part de moi à envie de partir, une autre ressent un certain picotement à l'idée d'avoir un être en position de soumission flagrante devant elle. Loup. Il a toujours aimé appuyer là où ça fait mal et voir quelqu'un dans cet état là l'éveille dans le mauvais sens du terme. Seulement il n'a pas le contrôle en ce moment. Il l'a suffisamment eu comme ça lors de la dernière Pleine Lune et ma discussion avec Jakob vendredi dernier m'a conforté dans le fait qu'il m'est tout à fait possible d'enterrer mes sales habitudes. Je sais que je suis capable de totalement lâcher prise et me laisser aller à mon côté le plus sombre, mais je suis également capable de montrer le meilleur et d'avoir le dessus sur ma part d'ombre. La personne qu'il a devant lui, c'est simplement un camarade de classe, un ado de 16 ou 17 ans, tout comme lui. Pas un prédateur en chasse et attisé par la souffrance et la peur.

« Enzo je suis désolé de ce que j'ai dis l'autre jour... »

Silence brisé. J'aurai fini par le faire à sa place je pense, mais c'est tout aussi bien que ça vienne de lui. Pendant un instant je me suis retrouvé une dizaine de jours en arrière, près du Lac, et j'ai revécu la scène, j'ai entendu ses mots. Pendant un instant j'ai levé les yeux au plafond pour ne pas me laisser envahir par ses émotions passées. J'ai pris une grande inspiration, bloqué l'air, et laissé se relâcher tout mon corps.

« Laisse tomber. Je crois que le mieux qu’on ait à faire c’est de plus en parler. »

Parce que raviver les choses qui fâchent ça ne sert à rien. Parce que je suis passé à autre chose et que tu dois en faire de même. Parce que j'ai bien trop peur de la façon dont je pourrai réagir si on retombe là dedans. Mais je suis quand même heureux de te l'entendre dire. J'y suis aller un peu fort, c'est vrai, mais je ne supporte pas qu'on puisse remettre en cause cette relation qu'on a eu beaucoup de mal à construire et à entretenir. Je ne peux pas t'en vouloir, c'est tes émotions qui ont parlé et tu n'es pas au courant du quart de ce qu'on a pu vivre, mais ...

« Tu t'en sors avec ce truc de merde ? »

Changeons de sujet avant que je ne me mette à philosopher et refaire le monde dans ma tête pendant une demi-heure.

Cette merde, c'est le devoir de botanique qu'on doit rendre demain, évidemment. Qui a inventé cette matière ? Et surtout, qui a eu la brillante idée de l'inclure dans le cursus scolaire ? Bon ok, c'est bien de savoir ce qu'on colle dans nos potions mais bon … De toute façon je suis pas fait pour ce monde là, j'aurai certainement été plus à l'aise, je me serais sans doute senti plus à ma place dans une école pour Moldu à apprendre des trucs de base comme les maths ou je ne sais pas trop quoi encore. Quoi que l'arithmancie me prend sérieusement la tête aussi. En fait, j'suis pas fait pour l'école tout court je crois. Faut que ça bouge ! La théorie ça me gonfle, je m'ennuie.

« Sinon ça t’arrive de manger et dormir de temps en temps ? »

On perd pas ses bonnes – enfin mauvaises plutôt – habitudes … Oui, c'est sorti tout seul et comme toujours je m'en suis rendu après compte mais bon, maintenant que c'est fait, autant l'assumer. Non parce que je suis pas aveugle. Il a une tête de déterré et même si je fais pas spécialement attention aux variations physiques tant qu'il y a des fringues par dessus, j'arrive quand même à voir quand quelqu'un a perdu du poids et il me semble que c'est son cas. Garçon, on pouvait déjà te faxer avant, là si tu te mets de profil on te voit plus. Je sais, c'est pas drole.

Me dis pas que c’est à cause de … « ça », que t’es dans cet état là … Pour la définition de « ça », merci de ne pas demander à Stephen King.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Dim 12 Aoû 2012 - 11:09

J'ai réussi, j'ai pas pleuré, je vous jure j'ai pas pleuré. Et en plus Enzo m'a dit qu'il voulait qu'on oublis ce qui c'était passé au lac la dernière fois. Alors j'ai eu un petit sourire qui s'est enfin ajouté sur mon visage. Pas un gros sourire mais plutôt un soulagement. Mais je n'ai pas eu le courage de rajouter quelque chose. Je continuais à griffonner mes trucs sur ma page mais j'arrivais toujours à rien. Enzo non plus apparemment puisqu'il me demanda vite si je m'en sortais avec le devoir. Moi étant dans une phase de bavardage particulière je lui répondis... rien, juste un non de part un signe de tête avant de plier ma feuille et la ranger dans mon sac de cour négligemment. Je n'avais pas plus envie de parler, j'avais encore un peu peur qu'Enzo m'en veuille malgré qu'il m'ait dit qu'il serait préférable de simplement oublier l'incident du lac. Et dans ma tête je me posais plein de question, à propos de lui, de nous deux, de lui et de l'autre garçon. D'ailleurs faudrait peut être qu'un jour je lui demande son nom au lieu de l'appeler toujours l'autre garçon. Mais j'oserais jamais lui demander, jsuis trop trouillard et puis de toute façon c'est pas mes affaires. Et même dans un sens je pense que le jour où j'aurais un nom ça me frappera encore plus comme une réalité, Enzo ne m'aime pas il l'aime lui et moi je suis tout seul. Non je pleure pas, je vous le jure. Peut être ce soir dans mon lit mais pas là, Enzo est à coté et je sais qu'il aime pas me voir pleurer. Cela dit vu la tête que j'avais y'avais de quoi se douter que j'avais fait que ça ces derniers temps au détriment de la vie elle même. J'eus d'ailleurs droit à une réflexion d'Enzo sur ma tête. Mon sourire s'agrandit, et je releva enfin la tête vers Enzo, le regardant pour la première fois depuis qu'il est arrivé à ma table, et répondit du Tac au tac.

- Et toi ça t'arrive de passer un cour d'histoire de la magie sans foutre le bordel et te faire remarquer?

J'avais dis ça pour rire. Mais il y eu un gros silence pendant un instant entre nous deux, il a du mal le prendre, et moi j'étais étonné d'avoirs répondu comme ça. Ta gueule Jamie t'es pas sa mère il fout le bordel si il veut Enzo. Mais finalement Enzo fit un sourire, m'assurant qu'il avait comprit la blague. Je me mis à rire un peu, ce qui me fait ressembler à un clochard sous exta vu ma gueule du jour. Je répondis ensuite enfin à sa question plus sérieusement.

-Ce qui c'est passé la dernière fois... ça m'avait fait mal, je m'en voulais beaucoup. Et t'étais en colère contre moi alors oui j'ai un peu négligé mon état. J'ai même fais une grosse bêtise un soir mais là ça va mieux. J'ai... Ismaelle m'a un peu aidé et je t'ai écouté j'ai essayé de parler un peu à quelqu'un d'autre. Mais j'ai peut être mal choisis la personne.

Kevin, quelle histoire, j'avais un peu peur de m'être foutu encore dans une sale histoire, mais en regardant Enzo je m'aperçus qu'il me plaisait toujours. Dans un sens c'était bien parce que au moins avec lui je sais à quoi m'attendre et je me fais plus de film tant qu'il a son copain. Je gardais le sourire malgré tout, j'étais content de retrouver mon ami. Enzo représentait beaucoup à mes yeux et pas seulement pour les sentiments très fort que j'éprouve pour lui. Enzo c'était mon repère, mon attache, le seul encore ici que j'osais approcher sans avoir peur. Billy je ne lui parlais plus, je l'évitais, et j'essayais d'oublier ce qu'on a fait dans la remise. Me dire que ma première fois à été avec un garçon qui c'est moqué de moi c'était trop dur pour moi. J'aurais préféré me mettre d'accord avec Enzo comme quoi ça n'arriverait qu'une fois, au moins ça aurait été clair que rien n'aurait découlé de ce moment. Mais Enzo n'avait pas voulu. Mais je ne lui en tenais pas rigueur, c'était largement son droit et en plus je le comprenais un peu. Il aimait déjà encore ce garçon, pas moi, alors coucher avec moi ça aurait été trahir son amour pour lui. Moi ce que j'ai fais avec Billy c'était parce que Billy m'avait fait des promesses, il me plaisait, alors je pensais que faute d'avoir Enzo j'aurais pu aimer être avec lui. Mais il m'avait mentit.

-J'ai parlé avec Kevin Mercer, je sais que t'aime pas trop le quidditch mais lui c'est le capitaine de Poufsouffle. Il est gentil il m'a aidé lui aussi, je suis tombé sur un gars qu'il connaissait qui a voulu s'en prendre à moi et Kevin à prit ma défense.

OK ça c'est le coté cool, passons au passage où je doute que je fais quelque chose de bien en parlant avec ce garçon.

-Mais je sais pas, il était très doux avec moi, protecteur, et il m'a prit beaucoup dans ses bras pour me consoler parce que j'allais pas bien. Mais il a déjà une petite amie il me l'avait déjà dit la première fois que je l'avais vu. Et j'ai peur de m'attacher à lui comme je l'ai fais avec toi... tu comprends?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Dim 12 Aoû 2012 - 22:20

J'aurai du m'abstenir ? Rester dans mon coin et le laisser dans le sien ? Je sais pas bien sur quel pied danser mais pourtant les mots sortent assez naturellement. De toute façon de mon côté il n'y a pas vraiment de problème. Y en a eu, mais y en a plus tant qu'il remet pas ça sur le tapis. Mon histoire avec Kyle ne regarde que Kyle, et moi. Les autres n'ont pas à donner leur avis là dessus. Les amis proches qui connaissent les deux à la rigueur je dis pas mais là … Bref. C'est du passé. Le présent c'est Jamie, dans la bibliothèque, avec le chandelier. Ah non, c'est pas ça. Avec sa tête de déterré anorexique. Je sais, c'est méchant et pas franchement délicat mais depuis quand je suis délicat ? On peut pas tous avoir un physique de rêve :gla:

Enzo.
Oui ?
Ta gueule.

( Je sais que t'as pas digéré que Max te traite de cannibale mais te venge pas sur Jamie, c'est pas classe. )

« Sinon ça t’arrive de manger et dormir de temps en temps ? »
« Et toi ça t'arrive de passer un cour d'histoire de la magie sans foutre le bordel et te faire remarquer ? »

Euh … Joker :gla:

« Touché Rolling Eyes »

Je l'admets, j'ai bugué pendant un moment, et j'ai bien senti que le silence devenait pesant pour lui mais mettez vous à ma place, j'ai pas franchement l'habitude qu'il s'exprime comme ça et qu'il me rembarre du tac au tac. Laissez moi le temps de m'adapter, c'est tout Cela dit, j'aime bien, ça change. J'peux pas toujours avoir le dessus sur tout le monde en permanence Rolling Eyes Tu m'en diras tant … Bref. Fais pas cette tête là, j'vais pas te bouffer.

« Ce qui c'est passé la dernière fois... ça m'avait fait mal, je m'en voulais beaucoup. Et t'étais en colère contre moi alors oui j'ai un peu négligé mon état. J'ai même fais une grosse bêtise un soir mais là ça va mieux. J'ai... Ismaelle m'a un peu aidé et je t'ai écouté j'ai essayé de parler un peu à quelqu'un d'autre. Mais j'ai peut être mal choisis la personne. »

Wow ! Attends, ça fait beaucoup d'info là. Et certaines que j'aurai sans doute pas aimer entendre mais on va dire qu'entre nous ça commence à devenir une habitude. C'est juste que … Ok, ça t'a fait mal, j'veux bien le comprendre mais d'une certaine façon ça m'a fait mal aussi de t'entendre juger comme tu l'as fait. Donc oui, j'étais en colère, mais … J'avais mes raisons. T'as négligé ton état, oui ça j'ai remarqué, t'as fait une grosse bêtise … C'est sensé vouloir dire quoi ça ? Je sais pas si tu te rends compte que t'es entrain de me foutre ton mal être sur le dos là, et c'est … pas super agréable. Je sais que tu ne fais pas exprès, enfin je pense pas sinon ça veut dire que t'es un sacré manipulateur et ça va pas le faire, mais je ne suis pas responsable. J'ai toujours été clair avec toi et j'y peux rien si mon bonheur te fait souffrir. C'est … génial. Je crois que j'aurai mieux fait de rester à me prendre la tête tout seul avec mon devoir. Et Ismaelle se retrouve mêlée à tout ça ? C'est encore mieux … Elle a franchement autre chose à penser en ce moment mais ça, t'es pas sensé le savoir. Elle m'en a pas parlé, est ce que moi je vais lui en parler ? Nan j'pense pas. C'est entre toi et moi que ça doit se régler tout ça mais … Vas y continue, je t'en prie. Pourquoi est ce que t'aurai mal choisi la personne ?

« J'ai parlé avec Kevin Mercer, je sais que t'aime pas trop le quidditch mais lui c'est le capitaine de Poufsouffle. Il est gentil il m'a aidé lui aussi, je suis tombé sur un gars qu'il connaissait qui a voulu s'en prendre à moi et Kevin à prit ma défense. »

Kevin Mercer. Capitaine de l'équipe des jaunes. Je vois qui c'est mais je crois qu'on n'a jamais du échanger ne serait-ce qu'un seul mot. Aucune idée de quel genre de type il peut bien être. Et il est où le malaise ?

« Mais je sais pas, il était très doux avec moi, protecteur, et il m'a prit beaucoup dans ses bras pour me consoler parce que j'allais pas bien. Mais il a déjà une petite amie il me l'avait déjà dit la première fois que je l'avais vu. Et j'ai peur de m'attacher à lui comme je l'ai fais avec toi... tu comprends ? »

Doux ? Pas très viril ça … Protecteur, ça ok mais … Y aurait pas anguille sous roche là ? Ou même carrément baleine sous gravier ?

« Oui, j'comprends. Ceci dit, j'suis pas certain que te couper du monde parce que t'as peur de t'attacher soit la meilleure solution mais c'est toi qui voit. »

J'ai testé, ben j'approuve pas On est carrément mieux avec des gens. Pas H24 mais globalement c'est quand même plutôt cool d'être « sociable ». Et encore une fois tu me colles ça sur le dos Rolling Eyes Je suis le gros vilain de l'histoire qui t'a forcé à … à … J'arrive même pas à le dire. Sentiments ? Obsession ? Un truc pas très sain en tout cas. Enfin j'en sais rien, j'suis pas dans ta tête et j'ai tendance à être parfois insensible ou en tout cas pas très ouvert à ce genre de … choses. Y a qu'à voir comment j'ai réagi quand Kyle m'a balancé qu'il était amoureux. Pour moi c'était clairement improbable. J'veux dire, comment on peut décemment apprécier un type qui passe son temps à être désagréable ? Rolling Eyes Vous êtes pas bien les mecs.

« J'me mêle de ce qui ne me regarde pas, mais j'trouve ça un peu bizarre quand même. C'est peut être juste quelqu'un de tactile mais ... »

Nan, tais toi Enzo. Ne te lance pas dans des interrogations existentielles sur le fait qu'un homme qui en touche un autre c'est bizarre. C'est parce que pour toi et la majorité des mâles sur la planète c'est bizarre que ça l'est forcément pour tout le monde. N'empêche que ...

« Enfin j'sais pas, mais si je savais que mon mec prend un autre type dans ses bras je … Mouais, nan, mauvais exemple. »

Bah oui ! Gros malin. Tu viens de le dire, c'est ton mec ! Et toi aussi t'es un mec, donc évidemment ça colle pas ton exemple là. Kyle est gay ! Qu'il prenne un autre type dans ses bras c'est normal. Enfin non, c'est pas normal d'ailleurs mais c'est pas la question. Si j'étais une fille … Nan j'peux décemment pas me mettre dans la peau d'une fille. Et puis si j'étais une fille Kyle ne sortirait pas avec moi. Sauf si je m'appelai Jillian éventuellement et j'vais m'arrêter là j'crois.

« C'est juste que si j'étais elle j'me poserai des questions j'pense. Enfin j'sais pas. Ceci dit elle le sait peut être pas mais c'est pas le problème. C'est juste pas naturel pour moi d'imaginer qu'un mec purement hétéro puisse en prendre un autre dans ses bras, avec douceur ou ce genre de conneries, mais bon, tout le monde ne pense pas comme moi. »

Et heureusement sans doute … Nan ?

« Enfin va pas te faire de films à cause de mon étroitesse d'esprit sur certains sujets hein. Apprends à le connaître un peu mieux, et tu verras bien. Après tout, c'est possible d'être ami avec une personne sans avoir envie d'la … »

Enzo !

« Bref. »

Et sinon il fait quel temps chez toi ?

« Rien à voir mais … Qu'est ce que t'entends par « grosse bêtise » au juste ? »

Histoire que je sache si je dois t'en coller une ou pas. Oui c'est vrai que j'ai dit une fois que je ne m'en prendrai jamais physiquement à toi mais … Je ne tiens jamais mes promesses, j'y mets un point d'honneur. Ce qui est totalement faux mais tel que tu me vois, j'ai comme l'impression que je vais pas aimer ta réponse, si tu me réponds. Ceci dit, j'ai l'air détendu, et j'le suis, plus ou moins. J'vais pas te sauter dessus pour te sortir les vers du nez, ni même te hurler dessus. J'vais juste … J'en sais rien. J'improviserai et puis c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Sam 18 Aoû 2012 - 17:04

Bah oui touché, tu crois que j'ai dis n'importe quoi pour le principe de juste parler? Pour une fois que je parle en plus en ce moment, je suis déjà pas forcément beaucoup bavard d'habitude j'ai pas l'habitude de dire n'importe quoi. Enfin si mais bon pas là, en plus ça m'est venu d'un coup j'y avais même pas réfléchit. Mais son petit "touché" me fit esquisser un sourire timide. Après ça je lui raconta ma dernière rencontre avec Kevin et Enzo se laissa aller à des conseils. Je l'écoutais avec attention, jusqu'à maintenant il avait toujours été de très bon conseil. Il trouvait le comportement de Kevin étrange, oui et moi aussi, mais à coté de ça il doutait même de l'hétérosexualité de Kevin. Oui mais alors quoi? Il ferait semblant en embrassant cette fille? Non Enzo me dit pas des trucs comme ça je vais encore me faire des idées, et je vais encore en souffrir. Je baissa les yeux, je savais pas quoi faire, essayer de voir si les soupçons d'Enzo sont justifiés ou non ou laisser les choses agir et oublier l'éventualité que Kevin ne soit pas ce qu'il prétend être. Enzo me posa ensuite la question qui blesse, je regardais ensuite ailleurs, je voulais éviter d'affronter son regard. Comment lui dire que j'avais voulu me tuer? Que j'avais cherché à mettre fin à mes jours en me jetant de la tour d'astronomie et que Ismaelle m'avait sauvé la vie. Est-ce qu'Enzo savait ce qui s'était passé? Est-ce qu'au moins il s'en doutait? Je sais pas, peut être. En tout cas j'avais honte de ce que j'avais fait ou plutôt voulu faire, mais sur le moment ça me semblait être la meilleure solution. Je voulais changer de sujet, mais je savais pas trop quoi dire. L'important c'était de ne pas répondre à Enzo.

-J'ai... je veux pas en parler Enzo s'il te plait... c'était une bêtise c'est tout...

Pour une fois que c'était pas moi qui le mettait dans une situation gênante. Je gardais les yeux baissés. Mais je me souvins alors de ce que je voulais lui demander. Je croisa alors son regard et repris mon petit sourire timide. Je voulais qu'il voie que je faisais ça par pure envie et pas par défaut.

-Enzo? Tu te souviens une fois tu m'as dit que si je voulais tu me présenterais une amie à toi pour que je me fasse de nouveaux amis. Et... j'ai plus envie de rester tout seul dans mon coin comme avant. Je sais qu'avec les garçons je fais un petit blocage parce qu'ils me plaisent et que j'ai peur de.... enfin que ça fasse comme avec toi. J'ai pensé que ton amie c'est sûr je tomberais pas amoureux d'elle donc que je pourrais la rencontrer sans problème. Tu serais d'accord de me la montrer?

Je rougis, bah oui je rougis j'ai un peu honte de demander ça comme ça on dirait que je lui demande de m'apprendre à respirer. J’espérais qu'il serait toujours d'accord pour m'aider à me faire des amis. J'avais essayé avec Kevin mais il est gentil et il me plait alors j'avais trop peur de m'attacher à lui comme je me suis attaché à Enzo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Mar 21 Aoû 2012 - 21:25

▬ Peace or Violence ▬

Jamie Bennett & Enzo Ryans

Ça n’est absolument pas de la curiosité mal placée, pas vraiment de l’attention particulière non plus c’est simplement que de mon point de vue, s’il m’a exposé les choses comme ça c’est qu’il voulait que je le sache. Pour quelle raison ? Ca, ça le regarde, mais quoi qu’il en soit je le vois qui se ferme comme une huitre et j’ai comme le pressentiment que soit sa réponse ne va pas me plaire, soit il ne va pas me répondre du tout. Qu’est ce qui est le mieux, je vous l’demande.

J’ai toujours une imagination débordante et pour avoir moi même fait un sacré paquet de conneries, je n’ai aucun mal à imaginer ce qu’il a bien pu faire. L’année dernière, à peu de chose près à la même époque, je cherchai tous les moyens possible et imaginable pour en finir. Au départ j’ai simplement essayé de me laisser mourir de faim, mais ces enfoirés ne m’ont pas laissé faire. J’ai pensé à tout. Me tailler les veines, comme Kyle, ou alors me pendre. Et puis finalement me jeter dans le vide. Y a toujours eu un truc pour m’en empêcher. Soit quelqu’un, soit mon inconscient. Aujourd’hui je ne le regrette pas du tout, parce que je m’accroche à la vie, et je me rends compte à quel point j’ai été égoïste parce que si j’avais réussi, j’aurai fait du mal à mon frère, et à d’autres personnes qui tiennent à moi. Pire encore, je leur aurai probablement infligé un sentiment de culpabilité alors que dans le fond ils n’y étaient pour rien tous autant qu’ils étaient.

C’est exactement comme ça que je me sens actuellement. Coupable, mais à la fois innocent, et je trouve ça profondément injuste. J’ignore s’il a vraiment voulu en finir ou bien si c’est autre chose, mais si c’est le cas, j’ai du mal à le concevoir, du mal à me dire que s’il en est arrivé là c’est visiblement en partie à cause de moi alors que tout ce que j’ai fait c’est prendre sa défense et être sincère avec lui. J’ai été patient, alors que j’aurai pu m’énerver un milliard de fois. Et oui c’est vrai j’ai pété les plombs parfois mais j’estime que ça n’est pas juste de me coller son mal être sur le dos comme il le fait. Non, c’est pas juste.

« J'ai... je veux pas en parler Enzo s'il te plait... c'était une bêtise c'est tout... »
« Ok. J’insiste pas. »

Mais laisse-moi te dire que ça me fout hors de moi même si je ne le montre pas. Arrange toi pour pas recommencer, peu importe ce que t’as fait, ou que ça ne tombe jamais dans mes yeux et mes oreilles parce que sinon je risquerai de ne pas réussir à me contenir et j’suis pas la personne la plus indiquer dans ce genre de situation. C’est pas du soutien que t’obtiendrai, juste une belle claque mentale dans la gueule parce que je peux pas comprendre ça et que je ne sais pas le gérer.

Se sentir responsable, est ce que t’as seulement la moindre idée de ce que ça fait ? C’est pas la première fois que ça arrive et mets toi bien ça dans le crane, si c’est pas facile pour celui qui prend la décision de faire la « connerie » en question, ça ne l’est pas plus pour celui qui en a une part de responsabilité. J’ai vécu ça avec Kyle, et les cicatrices qu’il a sur les poignets me le rappellent tous les jours. En plus de celles qu’il a dans le dos et sur le bras, histoire que je n’oublie pas tout le mal que j’ai pu lui faire directement ou non. Si j’évite ton regard là tout de suite, crois moi, ne le cherche pas. Tout ce que t’y verra ne te plaira pas. T’auras même probablement peur.

Respirer, se calmer, et passer maître dans l’art de donner le change. Tout va bien. Et si t’arrive à sourire, tant mieux, mais ne m’en demande pas autant.

« Enzo? Tu te souviens une fois tu m'as dit que si je voulais tu me présenterais une amie à toi pour que je me fasse de nouveaux amis. Et... j'ai plus envie de rester tout seul dans mon coin comme avant. Je sais qu'avec les garçons je fais un petit blocage parce qu'ils me plaisent et que j'ai peur de.... enfin que ça fasse comme avec toi. J'ai pensé que ton amie c'est sûr je tomberais pas amoureux d'elle donc que je pourrais la rencontrer sans problème. Tu serais d'accord de me la montrer ? »

Il rougit, et moi je me retrouve totalement dépassé encore une fois. Il passe d’un extrême à l’autre, comme si rien n’avait d’importance. Rien d’autre que ne pas être seul, et fuir les garçons à cause d’une peur déraisonné d’un attachement qui ne semble pas toujours très sain. Alors c’est plus fort que moi …

« T’es vraiment … spécial. J’avoue je comprends pas trop ta manière de fonctionner et j’trouve ça franchement … En fait j’ai pas de mot, mais c’est pas un blocage que tu fais là, c’est une fixette. J’veux dire, tu peux décemment pas tomber amoureux de tous les garçons que tu vas croiser dans ta vie quand même ? »

J’veux dire, en plus de ça, c’est pas de l’amour, c’est une obsession. Tu penses trop avec ta tête, et probablement pas qu’avec ça d’ailleurs. Je crois que je m’y ferai jamais à ta carence affective démesurée, c’est effrayant.
Attention, ce que je vais penser est sans doute un peu horrible, merci de ne pas m’en tenir rigueur mais … Y en a forcément que tu trouves moc… pas agréable à regarder. On ne peut pas plaire à tout le monde et inversement. Alors non franchement je comprends pas mais si c’est ce que tu veux, et si ça peut t’aider, t’es grand, c’est toi qui gère ta vie comme tu le veux.

« En plus de ça, qui te dit que tu tomberas jamais amoureux d’une fille ? J’veux dire c’est pas une science exacte, et mes amies sont toutes canons et adorables. »

Ok, ça c’était histoire de détendre l’atmosphère mais dans le fond c’est vrai nan ? J’veux dire, j’en suis un bon exemple il me semble. Ceci dit, connaissant un peu Jamie et vu la fixette qu’il fait sur les mecs en général, ça m’étonnerait qu’une fille lui file des fourmis dans le caleçon, ou dans le cœur si on veut être moins grossier. N’empêche que c’est vrai, elles sont toutes canons. J’fais pas exprès, je les choisi pas pour ça, mais c’est un fait. C’est pas mon frère qui dira le contraire, ni même Cameron ou Alec et j’en passe.

Bon, lui présenter une amie, oui mais laquelle ? Jillian ? A mon avis c’est pas une super idée et en plus de ça j’ai pas envie de la partager avec plus de monde que je ne le fais déjà même si c’est puéril et égoïste. Sovahnn ? Elle tiendrait pas deux minutes avec Jamie et il risquerait de le sentir passer. C’est pas vraiment le genre de personne qu’elle a l’habitude de côtoyer et vu son allergie chronique à la dépression, je doute que ça colle entre ces deux là. Elwynn ? Oui, ça pourrait le faire vu son côté maternel, mais comme elle sort avec Smith je sais pas si c’est vraiment une bonne idée. Voilà les trois plus proches, les autres sont plutôt des connaissances, des copines. Aileen ? Non. Ils sont dans la même maison mais elle a suffisamment à gérer comme ça et vu la différence d’âge je crois pas que ça va le faire. Ever, là encore c’est un autre registre et ça m’étonnerait que ça le fasse. Cleo ? Hum j’sais pas, j’ai du mal à les visualiser ensemble, sans trop savoir pourquoi. Maël ? Ah nan, c’est pas une fille :gla: Même si t’aimerais que j’te prenne violemment contre l’escalier grand fou ! Mais ça n’arrivera pas, et si ça arrive, tu feras moins ton p’tit malin, hein le nouveau ? Mais ça n’arrivera pas. Bref, j’en étais où moi avant de délirer tout seul dans ma tête comme ça ? Ah oui, l’agence non matrimoniale pour Jamie.

Pourquoi j’ai été dire un truc pareil l’autre jour moi ? Je pensais à quoi au juste ? A rien, comme souvent. La vérité c’est qu’à mon avis celle qui pourrait le plus facilement s’entendre avec lui c’est Elwynn mais le problème a déjà été soulevé, si son crétin de mec était pas dans l’histoire ça serait plus simple. Et j’vois pas qui d’autre pourrait … Oh, Riley :gla:

« Tu vois cette fille là bas, avec les cheveux dans tous les sens. C’est Riley. C’est pas vraiment une amie, mais plutôt une connaissance. On a un pote en commun et on a passé un peu de temps ensemble dernièrement. Je crois que je t’ai déjà parlé d’elle, je m’en souviens pas trop à vrai dire. Bref, pendant l’absence de Jill, elle m’a aidé pour les cours, mes devoirs et tous ces trucs chiants. C’est la meilleure amie de Lukas j’crois, et même si elle a l’air un peu folle parfois, elle est vraiment gentille. »

Folle oui, mais dans le bon sens j’entends. Enfin c’est une fille quoi, mais elle a pas l’air trop hystérique comparée à certaines dont je tairai le nom. Enfin bref, j’ai attrapé la plume de Jamie, par pure flemme de ressortir la mienne qui trainait probablement dans le fond de mon sac et j’ai gribouillé sur un morceau de parchemin avant de lui jeter un sort. Il s’est transformé en avion et a volé jusqu’à la jolie Serpentard. Elle a levé la tête, a froncé les sourcils et quand elle a croisé mon regard, comprenant ainsi que cette ovni venait de moi, elle a sourit. Elle a commencé à lire, j’en ai profité pour me pencher vers Jamie.

« Juste un truc, elle est pas au courant pour … Enfin elle sait pas certaines choses que toi tu sais alors si tu pouvais garder ça pour toi, ça m’arrangerait. Elle finira bien par le savoir un jour, mais pour le moment j’tiens pas à ce que ça s’ébruite, c’est tout. »

T’as le droit de penser que j’assume pas, même si c’est beaucoup plus compliqué que ça, mais je pense que tu peux comprendre et si je te demande ça, c’est pour une bonne raison. De toute façon ça me regarde, et si je n’ai pas envie que tout le monde soit au courant c’est mon droit. Je fais confiance à Riley, et je sais qu’elle ne me jugera pas parce que je suis avec un garçon, j’ai simplement pas envie de prendre le risque que ça arrive aux oreilles des Supérieurs alors moins on sera à le savoir, et mieux ce sera. Mon but c’est de protéger Kyle, de nous protéger tous les deux, et notre histoire. J’ai pas envie de vivre sans arrêt dans la peur qu’on nous sépare encore une fois, même si c’est pourtant le cas, que j’ai peur j’veux dire. On va dire qu’on fait avec, et qu’on essaie de pas trop y penser.

Si tu parles, je t’arrache la colonne vertébrale. J’le dis à voix haute histoire qu’on s’amuse un peu ? Je plaisante ça va Rolling Eyes Je n’arracherai la colonne de personne. Enfin … Mieux vaut ne jamais dire jamais quand on partage son esprit et parfois aussi son corps avec un prédateur.

Et là voilà, petite chose pleine d’énergie, toujours aussi souriante même si y a comme une pointe de tristesse dans le fond de son regard. Comme beaucoup d’entre nous, si elle n’a pas le moral, elle le cache bien.

« Salut Riley. »
« Salut Enzo, salut … Jamie, c’est bien ça ? Il me semble t’avoir déjà vu bosser avec Lukas parfois. »

Bah voilà, vous avez un point commun. Ce très cher Lukas qui m’a demandé de le mordre au détour d’un bol de céréales …

« Qu’est ce que je peux faire pour vous les garçons ? Vous avez un souci avec … vous étudiez quoi là … Ah, la botanique. Ta matière préférée hein Enzo. »

Rolling Eyes

Allez, lance-toi Jamie. J’vais pas te tenir par la main et tout faire à ta place. Si tu veux apprendre à connaître du monde, faut que ça vienne de toi alors j’te laisse faire. Réponds-lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Dim 26 Aoû 2012 - 10:09

Je n'osais pas répondre à Enzo, j'ai jamais dit que c'était normal ma peur d'aimer quelqu'un qui ne m'aime pas. C'est surtout paradoxal déjà dans le principe parce que si je veux trouver quelqu'un il faut que je tombe amoureux déjà et si j'ai peur de tomber amoureux et que je m'enfuis à chaque fois je trouverais jamais personne. Logique jusque là non? Mais pour moi c'était compliqué, bien sûr oui il y en a qui me plairont pas mais dans mon grand masochisme je m'en approche pas plus que ça et je préfère la compagnie de ce qu'on appelle communément les "beaux mecs". Regardez Lucas, il ne me plait pas, je reste un peu avec lui pour les cours mais à coté de ça je le vois jamais, pas comme je vois Enzo. D'ailleurs je pense j'ai commencer à réussir à tourner la page Enzo, du fait de ma bêtise de la dernière fois qui m'a valu de pas le revoir pendant un petit moment et ma peur de plus jamais le revoir. Je commence à accepter qu'il y ait cet autre garçon, et à le voir agir en ce moment il était heureux avec lui, il fait bien plus de bêtises et il a son petit air niait trop beau quand il est heureux. Alors pour le moment c'est ce qui compte pour moi. Qu'il soit heureux. Moi je l'aime beaucoup et j'ai envie qu'il soit heureux même si sans le vouloir je lui fais régulièrement mal dans ce que je dis ou ce que je fais. Bon après j'ai dis que j'acceptais un peu plus qu'il ait ce garçon j'ai pas dis que je pleurais plus parce qu'il ne m'aime pas ou même que j'en avais plus rien a foutre de lui. Non de toute façon Enzo je l'aimerais toujours au fond de moi je le sais. Mais le voir parfois ça me redonne envie de tenter ma chance, il me plait trop. Bon bien sûr je fais jamais rien parce que j'ai pas envie de refaire comme la dernière fois et qu'on se quitte en mauvais termes. Merde, je pense, je pense mais il disait quoi là Enzo? Pff trouble de l'attention de merde. Attend euh je peux tomber amoureux d'une fille peut être c'est ça qu'il disait? Oui je pense parce qu'après il me disait que ses amies étaient canon. Je lui fis un petit sourire sans rien dire. Il me montra une fille brune un peu plus loin et m'expliqua qui elle était. J'aurais préféré quelqu'un de plus proche d'Enzo que ça mais si il voulait me la présenter elle il y avait une raison. Enzo lui envoya un mot et profita de l'instant suivant pour me demander de pas parler du garçon avec qui il sortait, elle n'était pas au courant et il ne voulait pas que tout le monde soit au courant tout de suite. Je comprenais parfaitement vu ce que je prenais dans la tête tout les jours. En tout cas j'étais tout content qu'Enzo me dise que je savais des choses que d'autres ne savent pas, je sais qu'à moi il me l'a dit à cause de ce que j'ai fais lors de notre première "prise de contact" mais ça me donnait l'impression de compter pour lui.

-D'accord... promis je dirais rien.

La jeune fille arriva ensuite à notre table. Une belle demoiselle brune avec un joli petit sourire. Enzo la salua, moi j'osais rien dire. Eh bah merde ça commence bien. Je sais pas mais à ce stade là c'est plus de la timidité c'est.... enfin bref. Mais elle elle connaissait déjà mon nom ce qui m'étonna et me fit rougir. Je savais pas trop quoi dire et pourtant je me suis lancé.

-Oui... bonjour... oui parfois on travaille tout les deux sur nos devoir. Il est gentil...

Je la regardais discrètement je voulais pas qu'elle se sente épiée ou détaillée. Mais sachant que Enzo aimait aussi les filles à l'origine je me demandais si jamais... bref passons à autre chose j'ai pas envie de penser à ça. J'étais toujours tout rouge et j'osais pas trop me lancer à parler. Pourtant j'ai encore aligné quelques mots qui me sont sortit de la tête d'un coup, moi qui aurait voulu chuchoté je l'ai dis à voix haute.

-t'avais raison Enzo elle est très jolie...

Boulette Jamie --". On dit pas les choses comme ça elle va croire qu'elle sert de bout de viande pour moi. Vu la tête que j'avais d'ailleurs avec mon air de zombie mal enterré elle se serait pas sentie flattée. Elle nous demanda en revanche ce qu'on lui voulait et fit une petite blague au dépends d'Enzo. Je le regardais mais il ne répondait pas. Bah oui mais moi je sais pas quoi lui dire toi t'es marrant. J'vais lui dire quoi? "Je suis sans amis alors j'ai demandé à Enzo de me présenter une fille parce qu'un mec j'ai peur d'avoir trop envie de lui si il est trop gentil avec moi?" Non on va la jouer plus soft. Et là plus rouge que moi y'a l'insigne des griffondors.

-Non... c'est pas les cours... j'ai juste des problèmes d'adaptations et Enzo à pensé que tu voudrais bien qu'on fasse connaissance parce que j'ai pas beaucoup d'ami...

Miam dans le genre petite proie sans défense et misérable j'ai de la chance qu'il y ait pas un gros prédateur en chasse à coté sinon je me serais fais bouffé. J'osais pas trop regarder Riley, j'avais un peu honte de lui parler comme ça. J'me sentais minable de voire avoir à faire des trucs comme ça pour avoir quelqu'un à qui parler. J'essayais pourtant d'être souriant pour me montrer agréable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Mar 28 Aoû 2012 - 12:17

Je juge, sans savoir, sans comprendre, probablement même sans essayer réellement de le faire. Ça n’est pas bien, j’en ai parfaitement conscience, mais c’est plus fort que moi. Pourtant je n’ai pas le droit de faire ça, absolument pas. Je passe mon temps à lui rentrer dedans sans réellement m’en rendre compte. Il faut dire que je suis habitué aux fortes têtes, et que malgré moi, dès que j’ai en face de moi quelqu’un qui se montre … disons moins enclins à m’envoyer chier quand je vais trop loin, je m’engouffre dans la faille tel un serpent sournois. Le pire dans tout ça, c’est que c’est inconscient. Ça ne part pas d’une mauvaise intention, c’est juste dans mon caractère parce que je crois que j’ai du mal à concevoir les faiblesses des autres alors que moi même j’en suis blindés. Bien sur que j’en ai des faiblesses, et des grosses même. Je suis beaucoup trop sensible, imprévisible, impulsif. Parfois même méchant. Je démarre au quart de tour dès que je me sens pris au piège, comme un animal blessé. Je fais le dur, et paradoxalement je peux me montrer plein de douceur. Il va vraiment falloir que j’arrête d’être aussi … J’en sais rien. Instable. Changeant. Lunatique. Demander à un Loup-Garou d’arrêter d’être lunatique, ça sonne un peu cause perdue, non ? Quoi qu’il en soit Jamie n’a pas à être mon Punshing Ball tout ça parce qu’il agit différemment de moi. Quoi que dans le fond, quand on y pense … Ok j’ai pas peur de tomber amoureux de toutes les filles que je croiserai, en réalité je suis même certain que je ne tomberai jamais amoureux de l’une d’entre elle mais c’est pas la question. Sovahnn aurait pu être l’exception je pense, parce que d’une manière ou d’une autre je l’aime, c’est évident, mais l’amitié prone sur tout le reste entre nous et on est plutôt très clairs là dessus l’un comme l’autre. D’autant plus qu’il y a Kyle, qu’il y a toujours eu Kyle, et qu’il y aura toujours Kyle. Ce que je veux dire c’est que j’ai longtemps fuit les autres par peur de m’attacher et de perdre à nouveau, alors d’un côté, je devrai pouvoir le comprendre. Sauf que j’y arrive pas. J’arrive pas à comprendre qu’on puisse tomber amoureux aussi facilement et à répétition. Parce que c’est ce qu’il se passe nan ? Et puis merde, on s’en fout. Il fait ce qu’il veut de sa vie, je suis ni son père, ni son frère, ni personne dans le fond. Il n’a pas de compte à me rendre, j’en n’ai pas à lui rendre non plus et Riley se pointe donc si j’arrêtai de me faire un claquage au cerveau pour ce genre de connerie ça serait pas mal.

« Salut Riley. »
« Salut Enzo, salut … Jamie, c’est bien ça ? Il me semble t’avoir déjà vu bosser avec Lukas parfois. »

Il rougit, c’est meugnon. Ou pas. Et oui tu vois, tête de mule, y a des gens qui savent que tu existes Rolling Eyes

« Oui... bonjour... oui parfois on travaille tout les deux sur nos devoir. Il est gentil... »

Et ben voilà, c’était pas si sorcier. Enfin si, mais non. Bref, tout le monde à compris. Ils ont un point commun en la personne de Lukas, c’est plutôt un point positif ça, nan ? Et je me rends compte que je ne connais pas franchement Lukas. J’veux dire, on est dans la même classe depuis bientôt deux ans et … Ouais j’ai carrément joué les touristes parce que je me rends compte que ça fait seulement quelques semaines que je parle avec Jamie et que la seule conversation que j’ai eu avec Lukas c’était pour le menacer et lui faire peur. Ah, y a eu Charleen aussi mais … On peut pas dire qu’on est vraiment parlé donc … Bonjour, je m’appelle Enzo Ryans, j’ai 17 ans et je connais même pas les gens avec qui je passe la moitié de ma journée.

« T'avais raison Enzo elle est très jolie... »

T’étais pas obligé de le dire à voix haute ça Jamie. Et si on se met à rougir tous les deux comme des cons ça va rapidement virer au ridicule. Tu vois cette fille là, qui sourit, qu’est ravi qu’on la trouve jolie, elle va se servir de cette situation pendant des semaines pour m’emmerder et me faire tourner en bourrique. S’pèce de sournoise !

« Merci, c’est gentil. »

C’est ça, fait l’innocente !

« Qu’est ce que je peux faire pour vous les garçons ? Vous avez un souci avec … vous étudiez quoi là … Ah, la botanique. Ta matière préférée hein Enzo. »

Attention, réponse mentale débordante de maturité : Gna. Gna. Gna. Accompagné d’une grimace, bien sur. Sinon ça compte pas.

« Non... c'est pas les cours... j'ai juste des problèmes d'adaptations et Enzo à pensé que tu voudrais bien qu'on fasse connaissance parce que j'ai pas beaucoup d'ami ... »

Elle me regarde. Pourquoi elle me regarde ? Efface ce sourire de ton visage Riley !

« Tu penses toi maintenant ? :gla: »

Et bam ! Et je sais très bien à quoi tu penses !

« Oh ça va hein Rolling Eyes Tu penses que tu t’en remettras un jour ? D’ailleurs t’étais pas obligé de raconter ça à Elwynn, j’me suis fait remonter les bretelles. »
« Hum … Je sais pas. J’vais réfléchir. Et faut bien que quelqu’un t’éduque un peu. Puis les filles ça parle, c’est comme ça »
« J’étais bourré, merde. Et t’as pas vraiment de leçon à me faire là dessus j’te signale. Mademoiselle Je … »
« C’est … Pas faux »

Je rêve où elle vient de me mettre un stop là ?! Oo
C’est ça, focalise toi sur Jamie.

« J’vais être honnête, là j’ai pas beaucoup de temps. J’ai un devoir à rendre pour le cour de sortilège et ça me prend presque tout mon temps libre, rajoute à ça les entrainement Quidditch, etc … Enfin j’ai un emploi du temps de ministre quoi. Ceci dit demain soir j’ai prévu de passer la soirée à bichonner mon Boursoufflet parce que le pauvre, je l’abandonne carrément ces derniers temps. Tu peux venir squatter avec moi si tu veux, on pourra faire connaissance et voir si le courant passe. Avec Lukas, et Enzo un peu aussi, j’commence à avoir l’habitude des garçons de votre âge. L’âge ingrat, tout ça. »
« Hey ! »
« Chut. Fais tes devoirs toi. »
« Beuh. »
« Et t’as de l’encre sur la joue. »

Réflexe immédiat, j’me suis quasiment auto-collé une baffe pour cacher la misère.

« T’aurais pas pu m’le dire toi ? »

Oui, c’est à l’adresse de Jamie, mais avec un sourire amusé néanmoins. C’est pas une agression, détends toi. Bref, j’vais avoir la joue toute rouge à force de frotter, c’est malin ça Rolling Eyes

« Ca te dit ? »

Dis oui, elle va pas te violer.
Elle aime pas les p’tits jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Dim 2 Sep 2012 - 21:54

Riley était une jeune femme charmante, et très gentille, je comprenais pourquoi Enzo voulait me la présenter. Bon tout les deux ils sont partit dans leur petit délire que j'ai pas trop tout suivit je me suis un peu sentit à l'écart mais j'étais content de les voir sourire tout les deux, se disputer pour un rien. Je trouvais ça marrant. J'avais vraiment l'impression d'avoir des amis pour une fois. Je me sentais bien. Mais y'a cette petite histoire que Enzo aurait fait un truc mais apparemment il avait bu, j'ai pas tout compris. Je comprenais pas trop mais apparemment Enzo avait fait un truc mais Riley aurait fait pire. Et moi j'étais là comme un gosse au milieu d'une conversation d'adulte qui pige rien, d'ailleurs je me suis pas gêné pour le demander. Et là petite tête de gosse qui pige rien en direction du bel australien.

-Pourquoi? T'as fais quoi?

Jamie ta gueule ça te regarde pas non? Et puis faudra que t'arrête de poser des questions quand la réponse peut te faire peur. Enfin bref prochain coup tu ferme ta gueule mais là tu vas ptet l'avoir ta réponse. En attendant Riley me proposa de passer une soirée avec elle pour s'occuper de son boursoufflet. J'eus un petit sourire enchanté, je trouvais ça super j'aimais bien ces petites bêtes. Et puis ça permettait de passer du temps avec Riley et en faire peut être une amie si jamais le courant passait. Je regardais Enzo, il avait l'air de me dire de dire oui. Puis je releva les yeux vers Riley avec un petit sourire heureux.

-C'est... oui... oui pourquoi pas j'aimerais bien. D'accord... Et si tu veux je pourrais venir te voir à tes entraînements si tu es d'accord. Je suis pas bien fan de Quidditch mais je peux peut être m'y intéresser en te voyant jouer.

Je me demandais si Riley savait exactement qui j'étais, le ptit pédé qui à embrassé Enzo Ryans devant tout le monde l'année dernière dans un couloir. Est-ce qu'elle savait que j'aimais les garçons et que je me faisais souvent frapper pour ça? J'étais pas inquiet, même si elle le savait elle semblait pas du genre à me faire du mal pour le plaisir. Au contraire elle avait l'air très douce. J'étais juste curieux c'est tout. Le problème c'est que moi quand je suis curieux je pose des questions, même si elles sont con. Donc j'me suis mis à parler... pour rien dire comme d'habitude. Même si pour le coup je m'étais refermé comme une huître timide en regardant la jeune brunette.

-Riley? Tu... Est-ce que tu es au courant pour ... le fait que j'aime les garçons?

Tu es une serpentard de ce que je vois, et je sais que beaucoup de tes confrères aiment me tabasser. Donc à mon avis si tu n'es pas au courant pour moi c'est où que tu parles pas du tout aux autres Serpentards, ou alors que t'es trop gentille et que donc tu t'es fais exclure de leur groupe de saloperies. Ou alors c'est tout tu fais juste pas attention à ce qui se raconte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Ven 7 Sep 2012 - 12:06

▬ Peace or Violence ▬

Jamie Bennett & Enzo Ryans

Ce que j'ai fait ? Rien de bien intéressant. C'était juste … une part du quotidien d'un ado de 17 ans qui traine, une bouteille à la main, avec un pote, un type qu'il peut pas encadrer et qui croise une de ses meilleures amies avec une autre fille qu'il côtoie de temps en temps, entrain de se faire plaisir ensemble. J'aurai pu répondre ça, je me suis contenté d'éluder sa question par un sourire, et une expression qui voulait dire : Laisse tomber, c'est rien. Et puis Riley a enchainé, Jamie m'a collé un vent et j'ai commencé à perdre le fil à partir de là. Les laissant organiser leur truc. Mon rôle à moi c'était de faire le lien et de les connecter – oui comme un cable USB, exactement – maintenant ça n'est plus mon problème.

« C'est... oui... oui pourquoi pas j'aimerais bien. D'accord... Et si tu veux je pourrais venir te voir à tes entraînements si tu es d'accord. Je suis pas bien fan de Quidditch mais je peux peut être m'y intéresser en te voyant jouer. »
« Te sens pas obligé. D’autant plus que j’ai un peu tendance à oublier que le reste du monde existe quand je suis sur mon balai alors … Mais fais comme tu le sens. En tout cas, compte pas sur celui là pour t’y accompagner Rolling Eyes »
« Chacun son truc. »

Réponse un peu absente, sans réellement relever la tête ni les yeux alors qu'ils se perdaient sur le parchemin que je venais de sortir. J'aime pas le Quidditch, j'aime pas voler, j'aime pas les endroits où il y a trop de monde. C'est comme ça, chacun son truc effectivement. Il y en a qui ont peur de l'eau, c'est pas mon cas. Riley est passionnée de ce sport, tout comme Elwynn, Cleo et même cette folle de Tallulah. Y a suffisamment de monde pour les encourager même si j'ai promis à Elwynn d'aller la voir jouer. J'en trépigne d'avance … Je plaisante, ça me fera vraiment plaisir d'y aller, pour elle, mais qu'on ne me demande pas de me sentir à l'aise là bas ni même de m'investir pleinement dans les encouragement. Allez savoir, peut être que je finirai par me prendre au jeu mais si en presque deux ans à Poudlard j'ai jamais foutu les pieds là bas … C'est assez représentatif je trouve. Enfin peu importe, botanique, j'ai besoin d'un bouquin pour finir ce devoir à la con. Donc je me lève et commence à fouiner dans les rayons, les laissant à leur conversation jusqu'à ce qu'une question de Jamie parvienne jusqu'à mes oreilles et attire mon attention.

« Riley? Tu... Est-ce que tu es au courant pour ... le fait que j'aime les garçons ? »

Je me retourne instinctivement, observe Jamie une seconde, croise le regard de Riley mais reste impassible. Qu'est ce qu'il a besoin de crier ça sur tous les toits honnêtement ? Surtout que certains l'ont su après son p'tit show de l'année dernière quand il m'a embrassé dans les couloirs. Le reste, j'en sais rien, le bouche à oreille probablement et il n'a jamais du le nier. Après tout, pourquoi le nier ? Là dessus il a sans doute bien plus de cran que moi même si les situations sont un peu différentes. Jamais personne ne m'a fait de commentaire sur cet épisode, il faut dire que je ne me mélange pas beaucoup et que ceux qui m'emmerdent en général ne le font pas deux fois. On le sait que tu aimes les garçons Jamie, sans doute même un peu trop puisque t'en a peur pour des raisons un peu étranges, mais c'est ta vie et si t'as envie de partager ce genre d'info, ça te regarde. Et j'ai toujours pas trouvé le bouquin que je cherche donc je m'y remets, n'attendant pas la réponse de Riley, qui a bugué visiblement pendant quelques micro-secondes.

« Euh … Non. Et si t’as peur que ça me pause un soucis, je t’arrête tout de suite, j’en ai strictement rien à faire. Enfin dans le sens où tu pourrais bien te taper la Reine d’Angleterre, ça ne changerait rien pour moi. Si ce n’est que tu aurais des goûts discutables de mon point de vue mais … Ça ne fait pas de toi qui tu es, et puis ça tombe bien, moi aussi j’aime les garçons. Tu vois, on a au moins un point commun. »

Cette fois j'ai ri, me retournant une nouvelle fois, amusé par ses répliques. Je ne pense pas m'être trompé en choisissant de présenter Riley à Jamie, elle sera bien plus efficace que moi pour le décoincer. Et surtout, y aura jamais rien d'ambigu entre ces deux là en théorie. Sauf si elle tombe amoureuse de lui ou qu'elle décide de jouer les cougars mais j'en doute. Je sais que c'est pas parce qu'elle m'a dit non à moi qu'elle dira non à tous les mecs de 16, 17 ou même moins, mais son excuse c'était que j'étais trop jeune. Même si tout ça n'était qu'une blague. Un débranchement de cerveau dont on avait tous besoin. On n'est pas toujours obligé d'être sérieux quand on parle de sexe, bien au contraire, surtout avec des gens comme ça.

« Bon aller, j’ai encore pleins de trucs à faire. J’vous laisse. Travaillez bien et on se voit demain Jamie. A plus les garçons. »

...

« Ah au fait, ton super pote là, si tu veux savoir ce qu’il a fait, il nous a demandé à Sovahnn et à moi même si on voulait pas s’occuper de son cas, toutes les deux en même temps. »

Anh ! Oo
Trahison.

« Alors ça, ça va se payer Jenkins ! »

Le doigt pointé vers elle, l'air faussement énervé, mais néanmoins légèrement mal à l'aise, je la menace. Elle se marre, évidement, me fait un clin d'oeil et disparaît dans un balayement de cheveux qu'elle a du emprunter à Sovahnn.

« Chut ! »

Je me retourne pour tomber sur une vision bien moins agréable : La vieille bibliothécaire, les mains sur les hanches, qui me fusille du regard. Elle fait vraiment une fixette, à force je vais finir par penser qu'elle est amoureuse. Lâche moi la grappe vieille harpie, j'aime les femmes plus âgées c'est un fait mais là faut pas déconner quand même.

« Oh ça va, c’est bon. »

Mais elle a déjà disparu, probablement trop occupée à emmerder d'autres élèves puisque c'est son passe-temps favoris. Le livre que je cherchai finalement dans la main, je me rasseois à la table, face à mon camarade, légèrement agacé et donc grognon comme il m'arrive de l'être parfois quand quelque chose me prend la tête.

« Elle me gonfle cette vieille conne mal baisée. Ou pas baisée du tout d’ailleurs. Ça lui ferait pas de mal pourtant. »

Un p'tit coup entre deux étagères, vite fait, ça te dériderait un peu.

Tant de délicatesse … Je parie que ça va encore le choquer. Tant pis. C'est la vérité. On est franchement plus détendu après avoir pris son pied, moi j'dis ça … J'dis rien. Kyle c'est ma dose de prozac, mon calmant, mon antidépresseur. Pas que pour le sexe évidemment mais c'est quelque chose qui fait part entière d'une relation. Elle a qu'à se trouver un Kyle, j'suis sur qu'elle aura le sourire plus souvent.

Et non, je ne rebondirai pas sur la petite révélation de Riley sur ce que j'ai fait il y a quelques temps, désolé.

Passer pour un salaud, autant le dire, ça m’a longtemps fait ni chaud, ni froid. Je l’ai été d’ailleurs, véritablement, donc dans le fond c’est pas vraiment un soucis. Sauf que cette fois il s’agit de deux filles pour qui j’ai du respect dont une de mes meilleures amies. En plus de ça, ça implique la supposition que malgré le fait que je sois en couple, ça ne m’empêche pas de penser à aller voir ailleurs, voir même de le faire. Ce qui n’est pas du tout le cas et par respect pour Kyle cette fois, j’ai pas envie de ça. Donc non, même si j’ai été ce genre de mec, je ne le suis plus. Pourtant je ne ferai pas de commentaire, qu'il pense ce qu'il veut, j'ai pas envie de me battre pour défendre une image qui finalement ne compte pas tant que ça. Tant que Riley et Sovahnn savent que ça n'a rien de dégradant c'est tout ce qui m'importe. Je ne les vois pas comme des jouets, comme des « proies » potentielles. En ce qui concerne Kyle, si un jour il l'apprend, par moi ou par quelqu'un d'autre, je lui expliquerai les choses comme elles se sont passées et puis c'est tout. J'ai vraiment pas envie de me prendre la tête pour ça. Ça va pas changer ma vie, ni la sienne, ni celle des filles, ni celle de Jamie non plus. Cameron était là, il a pas eu l'air de s'en formaliser plus que ça. Alec, il s'en fout à mon avis. Sova m'a rien reproché, elle s'en est même amusé et Riley s'éclate avec ça. Si tout le monde est content, alors tant mieux.

J'ai commencé à gribouiller des trucs sur mon parchemin, des données que je trouvai dans le bouquin sans pour autant faire de copier-coller mais sans grande conviction, oubliant presque la présence de Jamie. A la base je suis venu ici pour travailler de toute façon, pas pour faire la discussion pendant trois heures même si j'ai pas spécialement envie de jouer les sauvages pour autant. Alors au bout d'un moment de silence, j'ai fini par relever la tête et accrocher son attention tout en jouant avec ma plume du bout des doigts, parce que je suis incapable de rester immobile.

« C'était pas la mer à boire, tu vois. Tu vas y aller ? »

L'eau salée c'est pas franchement ce qu'il y a de plus agréable à avaler, et oui je sais, on s'en fout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Jeu 13 Sep 2012 - 19:13

Riley était vraiment gentille, elle me faisait sourire, je la trouvait amusante. Enzo avait eu raison de me la présenter. Elle me rassura en me disant que ce n'était pas grave si je ne venais pas la voir à ses match de Quidditch, je la comprenais dans un sens, quand on est prit dans la pratique de son sport on ne fait pas attention à ce qu'il y a autour. Bon d'accord c'est vrai que ça m'arrange parce que j'ai un peu peur d'être au milieux de la foule comme ça tout de suite mais bon plus tard pourquoi pas? En tout cas ça m'aurait fait plaisir d'aller la voir même si j'aurais surement eu peur une fois sur place. En tout cas je la remercia lorsqu'elle s'en alla et lui promit d'aller la voir demain comme convenu. Cependant juste avant de nous quitter elle laissa entendre qu'Enzo lui aurait proposé un plan à trois avec quelqu'un d'autre, Sovahnn. Je regardais le principal intéressé d'un air interrogateur. Il se mit à jurer à Riley qu'elle allait lui payer ça. J'étouffais un rire. Par contre ça ne fit rire que moi, la bibliothécaire elle se mit à gueuler "chut" à Enzo qui revint vers moi en jurant à son propos. Oui bon Enzo était assez vulgaire parfois mais je l'aimais comme ça aussi. Il continua à travailler sans rien dire, je le regardais griffonner sur son parchemin silencieusement. Si il ne disait rien en écrivant c'est qu'il avait besoin de se concentrer. Il reprit pourtant la parole peu après et fit le point sur la situation avant de me demander si je respecterais bien ma promesse.

-Oui je vais y aller, t'as pas fais tout ça pour rien Enzo, et puis elle est très gentille je pense que je vais arriver à rester calme. En plus j'aimerais bien voir son boursoufflet.

Je fis un grand sourire au jeune australien, j'étais vraiment content que tout se soit bien passé, c'était grâce à lui. Si je ne savais pas qu'il détestait ça je lui aurais fait un câlin. Mais bon j'ai compris, Enzo et les démonstration d'affection ça fait deux. J'aurais mis le temps mais là j'ai compris. Je repris la parole mais là j'étais un peu moins sûr de moi.

-Mais en fait pour le quidditch je sais pas, je pense que j'irais plus tard, c'est peut être encore un peu tôt pour ça non? Il vaut mieux que je devienne ami avec elle tranquillement et après aller la voir non?

Je savais pas trop quoi faire alors comme d'habitude je m'en remettais à Enzo, il n'était pas mon maître à penser mais presque, lui au moins il savait quelles bêtises il fallait éviter de faire. Je me sentais ridicule à toujours lui demander ce que je devais faire. Mais au moins j'étais sûr que son conseil était bon. Après il y avait ce petit truc qui me turlupinait un peu, le coup de plan à trois ça m'a fait rire mais j'avoue que je me demandais s'il y avait une part de vérité là dedans.

-Enzo? C'est vrai ce qu'elle a dit? Que tu leurs a demandé de coucher avec toi à toutes les deux. Toi et... l'autre garçon, désolé tu ne m'as jamais dit son nom, vous êtes un couple libre? Ou c'était juste à cause de l'alcool?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Ven 14 Sep 2012 - 21:58

Concentration. Analyse. Déduction. J'suis pas plus stupide qu'un autre, j'ai simplement une faculté de concentration relativement limité, et pour peu que la matière concernée ne m'intéresse pas du tout, c'est assez compliqué pour moi de faire le moindre effort. Heureusement, y a du monde pour m'aider à corriger ce petit défaut. Jillian, la majeure partie du temps. C'est vrai qu'on est capable de partir sacrément dans tous les sens tous les deux quand on est ensemble mais quand il s'agit de travailler, elle arrive à me canaliser et à me faire rentrer dans le « droit » chemin. C'est grâce à elle si mes résultats se sont améliorés, en botanique notamment. Elle m'apprend aussi des sorts qu'on chope pas vraiment dans les cours, mais ça c'est autre chose. Pour la pratique, je suis un élève assez … J'irai pas jusqu'à dire que je suis doué, mais j'ai pas trop de problème avec ça. Je me souviens avoir dit un jour à Jamie que lui avait le cerveau et moi les muscles, c'est con mais y a une part de vérité là dedans. J'ai tendance à me servir plus efficacement et plus spontanément du physique ou en l'occurrence du pratique, alors que la théorie et tout ce qui demande un effort cérébrale c'est … plus compliqué. Parce que ça m'ennuie, la plus part du temps. Etre coincé dans une école, c'est franchement l'angoisse. On est condamné à aller en cours toute notre vie … Bonjour le cadeau. Pourquoi est ce que les Non-Magiciens peuvent pas venir, ça serait cool. Ils peuvent pas pratiquer la magie mais ils peuvent toujours en apprendre plus sur notre monde. Ça serait marrant, et pas de risque de dérapage, Kyle a un an de plus que moi, on ne serait pas dans la même classe donc pas de déconcentration intempestive de ma part. Malheureusement, c'est pas comme ça que ça marche, et le seul cour auquel ils participent, c'est plus un cour de torture sur eux qu'autre chose. J'y vais jamais. Du temps où j'étais « avec » eux, j'ai eu un espèce de passe droit. Depuis j'y suis jamais retourné. Jusqu'ici j'arrive à passer au travers des mailles du filet et pour mon plus grand bonheur, Kyle aussi. Jusqu'à quand, ça c'est pas pareil, mais bon, pour une fois qu'on a un peu de chance. Je me tiens tranquille en ce moment, dans la mesure du raisonnable. J'essaie de ne pas trop attirer l'attention sur moi et ça fonctionne plus ou moins.

Enfin bref, mon problème majeur sur l'instant, c'est ce devoir à la con, mais même si j'ai réussi à resté concentrer quelques minutes durant lesquelles le silence à plané comme un ange au dessus de nos têtes, ça n'a pas duré très longtemps. J'suis pas un type très sociable, c'est vrai, et pas un grand bavard non plus en temps normal, mais une fois que je me décoince, c'est autre chose. Si je me sens à l'aise avec une personne, c'est plus vraiment un soucis. J'irai pas jusqu'à dire que je me sens super à l'aise avec Jamie mais j'ai connu pire et puis y a eu malaise c'est vrai, mais c'est du passé. Et puis ça m'intéresse de savoir s'il va aller vers Riley ou pas. Comme ça, par curiosité, parce que dans le fond ça ne changera rien pour moi.

« Oui je vais y aller, t'as pas fais tout ça pour rien Enzo, et puis elle est très gentille je pense que je vais arriver à rester calme. En plus j'aimerais bien voir son boursoufflet. »

T'aimerai bien voir son boursoufflet …
Enzo, non Rolling Eyes Pas de blague salasse s'il te plaît.

« Mais en fait pour le quidditch je sais pas, je pense que j'irais plus tard, c'est peut être encore un peu tôt pour ça non? Il vaut mieux que je devienne ami avec elle tranquillement et après aller la voir non? »
« J’sais pas, j’suis pas dans ta tête, mais j’me dis qu’à ta place j’attendrai peut être un peu. J’veux dire, si tu le sens pas vraiment, à mon avis faut pas forcer et aller trop vite. J’y ai jamais foutu les pieds mais il a l’air quand même vachement grand ce stade alors … Personnellement je pense que je me sentirai pas super à l’aise là dedans, avec autant de monde, même si va bien falloir que j’y aille, je l’ai promis à El’ Rolling Eyes Tu peux peut être commencer par un entrainement, y a surement moins de monde. »

Pas con comme idée ça d’ailleurs Oo
J’vais faire ça avant de tenter un match :gla:

« Enzo? »
« Hum ? »
« C'est vrai ce qu'elle a dit? Que tu leurs a demandé de coucher avec toi à toutes les deux. Toi et... l'autre garçon, désolé tu ne m'as jamais dit son nom, vous êtes un couple libre? Ou c'était juste à cause de l'alcool? »

Ouh la la, dans quoi on s’embarque là ?

« Euh … Je … Non ! »

Un couple libre, non mais manquerait plus que ça.
C’est quoi ces conneries encore ? Oo

Enzo …
Quoi ?
Tu te calme.

Chose plus facile à dire qu'à faire, naturellement. Parce que vous voyez l'état de panique dans mes yeux ? Il est pas feint du tout, mais pas du tout. Je me suis peut être exprimé un peu trop fort par contre, alors par réflexe je regarde partout autour de nous, pour m'assurer qu'il n'y a personne suffisamment près pour entendre cette conversation. Non je ne vais pas y couper court, pour une fois. Donc je me calme, inspiration, blocage, expiration, et si jusqu'ici j'étais affalé sur la table pour écrire, cette fois je suis carrément plus où moins penché vers Jamie. Mes doigts, nerveux, s'accrochent à tout ce qu'ils peuvent trouver. Livres, plume, parchemin. Il leur faut un point d'ancrage et moi je … perds totalement pied à cause d'une simple question qui me secoue du sommet du crane jusqu'au bout de mes chaussures.

« Enfin oui c’est vrai mais c’était pour rire, et aussi parce que j’étais sacrément ravagé mais c’était juste comme ça. Une connerie de plus que je sors sans vraiment prendre le temps de réfléchir à ce qui sort de ma bouche. D’ailleurs j’vais arrêter de boire parce que ça me fait vraiment faire n’importe quoi mais c’est pas la question. »

Tout ça prononcé à voix basse, non sans vérifier à intervalles régulières que personne n'écoute. C'est pas franchement le genre de choses qu'on a envie de voir ébruiter. Enfin ce truc avec les filles à la rigueur je m'en tape, mais je sens bien que ça va pas s'arrêter là parce que … J'ai cette manie insupportable de ne plus pouvoir m'arrêter de parler dès que je deviens nerveux. Et là je le suis. Pas nerveux dans le sens je suis en colère et je vais tout envoyer balader, Jamie avec. Non, nerveux dans le sens … stressé ou j'sais pas, mais comme je pourrais me sentir parfois. Pas comme un Loup en cage, juste comme un mec qui se rend compte qu'il a jamais vraiment pris le temps de penser à certains trucs ou qui les a sciemment mis de côté.

« Et pour ma défense, elles étaient entrain de s’embrasser ! J’veux dire, j’suis pas … insensible quoi. Et oui c’est pas beau de balancer mais c’est elle qu’a commencé. »

Non je ne suis pas insensible, même si à l’époque ma libido n’était pas franchement au sommet de sa forme, ça ne m’a pas empêché – et les autres non plus – de baver devant cette vision. J’veux dire, soyons sérieux cinq minutes, deux canons qui se p’lotent dans un couloir, ça a de quoi faire fantasmer n’importe quel mâle. Pour peu qu’il soit branché fille, évidemment.

« Je pourrai pas de toute façon. Sovahnn est une de mes meilleures amies, et j’ai jamais vu Riley de cette façon là donc même si elles sont … hyper sexy toutes les deux, nan j’veux pas tout mélanger. »

Et puis je ne peux pas m’empêcher de connecter Riley a Cameron de toute façon, alors non, on ne marche pas sur les plates-bandes des copains. Sovahnn c’est encore autre chose et puis de toute façon je préfère coucher avec des connes avec qui je n’ai aucun lien  C’est juste que parfois le lien se crée après, comme avec Sova justement, ou Ever. Charleen, elle aussi c’est encore autre chose, parce que c’est pas une conne, enfin je crois pas, c’est pas l’impression qu’elle dégage en tout cas, mais c’est pas une amie non plus.

« En plus de ça, même si à l’époque j’étais célibataire, c’est plus le cas et non, définitivement non, on n’est pas un couple libre. Enfin pour moi ça coule de source en tout cas. Ce que j’ai fait, que ça soit avec des filles ou même avec toi, ça a toujours été quand on était séparés lui et moi. Je l’ai jamais trompé, et j’ai pas l’intention que ça change, avec ou sans son accord. J’suis quelqu’un d’extrêmement jaloux et ultra possessif. Il le sait que je veux pas le partager, mais j’avoue qu’on a jamais vraiment aborder le sujet. Pour moi c’était évident mais j’me rends compte que je lui ai jamais posé la question. »

Tout simplement parce que je ne me la suis moi même jamais posé, en fait. Pour moi, quand tu aimes une personne, tu ne vas pas voir ailleurs, c’est comme ça. Je suis dingue de lui, et je sais qu’il m’aime aussi, donc à partir de là, l’exclusivité est une donnée évidente pour moi. Le truc c’est qu’il s’exprime pas vraiment là dessus, comme si c’était un sujet tabou ou un truc dans le genre. Alors que ça l’est pas, je crois pas. Je suis jaloux, ça il le sait, mais de son côté il est pas toujours très explicite ou plutôt très expressif sur la question alors … J’avoue que je nage un peu dans le flou. Pour moi il est clair que c’est lui et personne d’autre, que ce soit sentimentalement ou physiquement, mais pour lui ? Sincèrement, je pense pas qu’il en soit autrement. A vrai dire, il me l’a répété 100 fois que c’était moi et personne d’autre, mais parfois les sentiments et le reste ne rentre pas toujours dans la même case. Pas pour tout le monde en tout cas. Pour lui ? Je suis presque convaincu qu’on a la même vision du couple mais …

« Quand je m’engage je le fais pas pour que la personne avec qui je suis aille voir ailleurs quand ça lui chante, ça c’est clair. Quand t’es tout seul, tu fais bien ce que tu veux, mais là … Non. Non j’suis désolé pour moi c’est pas possible. Je pète un câble dès que quelqu’un s’approche trop près de lui, c’est … J’crois pas que pour lui ça soit une vision différente. J’veux dire, il est au courant de certaines de mes histoires et ça lui fait pas forcément plaisir. C’est la première fois que je vis un truc sérieux, et la première fois que je suis avec un mec, mais je sais que je suis pas le premier pour lui. Je sais pas vraiment comment ça se passait avant, c’est sujet un que j’aime pas particulièrement aborder parce que la simple idée qu’il ait eu quelqu’un d’autre que moi dans sa vie, ça me … J’aime pas ça, même s’il en a parfaitement le droit. Après, voilà, je pense que je commence à bien le connaître et il est pas … Enfin il a rien du stéréotype qu’on peut avoir quoi. Il est gay mais c’est pas écrit en gros sur son front et je pense pas que les « mœurs » de ce genre là ça soit son délire. »

Enfin j’espère … Surprise ! Chéri, j’vais voir mon amant et demain on sort en boite toute la nuit. Euh … comment te dire … Non. Mais il n’est pas comme ça. C’est juste un garçon normal, qu’aime pas spécialement le bruit et la foule, comme moi, mais qui préfère rester tranquille dans son coin pour dessiner. Après, je ne l’ai connu qu’ici, alors comment savoir si à l’extérieur il n’aurait pas été quelqu’un de totalement différent ? En tout cas ça n’est pas la vision que j’ai de lui. Pour moi il est quelqu’un d’assez « conservateur » dans ce domaine, c’est l’impression que j’ai en tout cas. Peut être que je me trompe mais je pense pas.

« Même si ça sacrément embrouillé le cerveau au début, je m’adapte. Je manque de rien avec lui, donc ça ne me viendrait même pas à l’esprit d’aller voir ailleurs. J’en ai pas envie. C’est vrai que jusqu’ici mon truc c’était les filles mais … elles me manquent pas. Pas pour autant que j’arrête de mater mais c’est une réaction humaine ça. Tu crois qu’il … Enfin j’veux dire, j’pense qu’il est bien avec moi mais le fait que je sois pas gay à la base ça change sans doute un peu la donne, le cour « normal » des choses peut être, j’en sais rien. J’veux pas qu’il manque de quoi que ce soit, mais y a des trucs qui sont peut être logique pour ceux qui ont toujours été attiré par le même sexe, et qui le sont pas pour moi. »

Est ce qu’on est vraiment entrain de parler de ça ? C’est hyper gênant x_X Puis je suis pas certain qu’il ait envie d’entendre tout ça. D’un autre côté c’est lui qui a lancé le sujet et puis … Des angoisses là dessus j’en ai, et j’en ai encore plus maintenant visiblement, mais vous pouvez me dire à qui je peux parler de ça, à part Jamie ? Si Yoru était toujours là, j’aurai pu me tourner vers lui mais le fait est que c’est Jamie que j’ai là devant moi, et que c’est lui qui – inconsciemment – a semé le trouble en moi avec sa question qui pourtant paraissait anodine. Mais comme toujours je ne peux pas m’empêcher de penser, d’analyser, de décortiquer, et de faire une montagne d’une colline.

« Est c’que c’est un truc courant chez les homo ? Parce que j’avoue, je débarque complètement dans ce « monde » là, et j’me rends compte que je sais pas vraiment où j’ai foutu les pieds. Tu me diras, c’est surement pareil dans les relations hétéros, j’veux dire y a surement des gens qui fonctionnent comme ça, peut être juste moins, j’sais pas. »

Oui, on fait ce qu’on peut pour se rassurer. Et je parle beaucoup, beaucoup trop x_X Et je panique beaucoup, beaucoup trop x_X

J’ai confiance en Kyle, ça y a pas de doute, et ça m’étonnerait qu’il aille voir ailleurs mais qu’est ce qu’il se passera si un jour il se rend compte que je peux pas lui apporter tout ce dont il a besoin ou simplement envie ? J’veux pas qu’il ressente le besoin de combler un vide avec quelqu’un d’autre que moi, mais je veux pas non plus devenir quelqu’un que je ne suis pas et … Cette conversation me dépasse totalement. Encore. Tu peux pas essayer de me rassurer maintenant que t’as réussi à me foutre les boules ? Hein ?

Et non, effectivement, je ne t’ai toujours pas dit comment il s’appelait mais là on va dire que c’est le cadet de mes soucis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Dim 23 Sep 2012 - 22:10

La réponse d'Enzo fut longue très longue, et me conforta dans l'idée qu'il était heureux avec cet autre garçon. Je lui avais demandé son nom d'ailleurs mais il ne me l'a pas donné. Enzo me raconta plus ou moins ses secrets de couple. Comment il se sentait avec son... son amoureux, comment il l'aimait même si au début il avait trouvé ça étrange. Je le comprenais dans un sens. Moi aussi j'avais eu du mal à accepter de pas être comme tout le monde et de ne pas aimer les jolies jeunes filles que je pouvais voir autour de moi. Mais en fait j'avais cette préférence pour les hommes et même si maintenant ça me paraissait aussi naturel que possible au début je ne voulais pas accepter d'être comme ça. J'avais peur de ne pas être accepter, d'être rejeté à cause de ça. Bon OK au final c'est plus ou moins ce qui c'est produit mais justement au lieu d'avoir peur que ça arrive autant me dire que de toute façon maintenant c'est bon je morfle à cause de ça et tant pis. Mais j'avoue que entendre Enzo dire tout ça ça m'a fait un peu mal. L'entendre me dire comment lui et son petit ami s'aimaient ça m'a rappelé que moi j'aurais tout donner pour qu'il m'aime de cette façon aussi. Et ça m'a rappelé aussi que moi je n'avais personne qui m'aimait comme ça. Pauvre petit Jamie trop idiot pour trouver quelqu'un qui l'aime. En cet instant je changeais de nouveau de profil, mon sourire s'effaça et moi je retrouvais ma mine triste que j'avais le plus souvent. J'avais même envie de verser une petite larme, mais je me retins. J'avais pas envie de pleurer devant Enzo, et je m'étais promis que je le ferais plus. Il me posa quelques questions mais sur la fin j'étais trop pris dans mes pensées pour vraiment écouter ce qu'il me disait. Je relevais les yeux vers lui l'air attristé. Est-ce que c'est courant chez les gays d'aller voir ailleurs? J'en sais rien moi Enzo j'te rappelle que si toi c'est la première fois que tu tombes amoureux d'un garçon moi je n'ai aimé que toi et personne ne m'a jamais aimé contrairement à toi alors comment veut tu que je le sache? Je me sentais trop nul, pourrit, idiot. Je me sentais prêt à pleurer alors je préférais m'en aller.

-Je... je sais pas Enzo, on... j'ai jamais eu l'occasion de le savoir. Ecoute je suis désolé mais je dois prendre de l'avance dans mes devoirs si je veux aller voir Riley demain alors euh je vais rentrer à la salle commune. Merci d'être venu me parler. Au revoir...

Je rangea mes affaires assez vite sans même prendre soin de les placer correctement dans mon sac. Je me sentais de plus en plus proche des larmes au fur et à mesure que je m’apprêtais à partir. Je fis un faux sourire radieux à Enzo en espérant qu'il ne devinerait pas que quelque chose n'allait pas bien. Je commençais à m'en aller mais m'autorisa un dernier coup d'oeil vers le bel Australien de griffondor. Je sentis une première larme couler sur ma joue puis je m'enfuis à travers les couloirs en pleurant. Pourquoi moi je n'arrivais pas à trouver quelqu'un de gentil comme Enzo? Quelqu'un qui aurait pu m'aimer aussi comme le garçon l'aime lui. Allez Jamie n'y pense pas, dit toi que demain tu vois Riley tu pourras parler avec elle et penser à autre chose, rien qu'à cette idée j'avais envie de sourire presque. Mais pour la suite c'était pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   Lun 24 Sep 2012 - 13:12

J’ai paniqué. J’ai paniqué, c’est aussi simple que ça, et oui c’était stupide et sans fondement mais … J’ai paniqué. J’y peux rien, c’est venu comme ça et puis comme toujours quand je suis nerveux pour un truc du genre – qui ne met pas ma vie en jeu ni même celle d’autres personnes parce que là bizarrement j’arrive plus facilement à garder mon calme ou je le perds d’une autre manière en tout cas – c’est un flot interminable de paroles que j’ai laissé échapper. Et tel que vous me voyez, je m’en mords les doigts.

Je m’en mords les doigts parce que je viens de laisser sortir tout un tas de choses ultra personnelles et que ça n’est pas du tout mon genre de me laisser aller comme ça. Avec Jillian on en plaisante parfois, et puis elle est comme ma sœur alors parler de ce genre de choses c’est plus simple avec elle. Je fais facilement le mariole, et aborder mes « escapades » avec la gente féminine, j’y attache pas vraiment d’importance, mais parler de ma relation avec Kyle, là tout de suite ça coince. Elle, elle le connaît – un peu trop à mon goût d’ailleurs mais c’est pas le sujet – mais ça n’est pas le cas de Jamie. Je crois que je peux lui faire confiance et que ça ne met pas mon cher et tendre en danger mais ça me met mal à l’aise, ça me perturbe et surtout je n’aime pas l’exposer autant. Pourtant j’ai rien pu faire, il faut croire que je gardai ces angoisses enfouies au plus profond de moi depuis un moment. D’un autre côté, si ce n’est à lui qui peut éventuellement comprendre ce que ça implique d’être avec un garçon quand on en est soit même un, à qui je peux parler de ça ? J’y connais rien, j’débarque, je sais pas où j’ai mis les pieds et si la plus part du temps je ne me pose pas vraiment de questions, il se trouve que … J’en ai un sacré paquet quand même, visiblement. En y repensant, je me dis que c’est vraiment stupide de m’être lâché comme ça, avec lui. Il est gay, d’accord, mais c’est avec Kyle que je devrai parler de toute ça. C’est juste pas simple d’aborder le sujet parce qu’en réalité je pense que lui ne s’interroge pas là dessus. J’en sais trop rien.

Avec tout ça, mon délire personnel, je ne me suis pas rendu compte de ce que j’étais entrain de faire. Encore une fois, je n’ai pas réfléchit et tout est sorti d’une traite. J’étais trop pris dans mon propre tourment d’adolescent qui … découvre la vie Rolling Eyes que je n’ai pas pensé une seule seconde à ce que ça pouvait faire à Jamie d’entendre tout ça. Je n’y ai pas pensé, c’est vrai, mais d’un autre côté lui m’a toujours raconté ses histoires, allant jusqu’à me dire qu’il avait couché avec Smith. Information dont je me serai bien passé soit dit en passant mais ça n’est pas le problème. Pourquoi lui aurait le droit et pas moi ? Oui, cette réflexion je me la suis faite quand je me suis aperçu qu’il avait complètement changé d’expression, et puis je me suis ravisé. Pendant un instant, j’ai cru qu’il serait la meilleure personne pour évoquer ces craintes, cette sorte de transition. Oui j’ai cru qu’il pourrait me comprendre parce que lui aussi est passé par là même si probablement d’une manière un peu différente. Je m’étais trompé, ou plutôt, j’ai omis un détail pourtant de taille. Parler de la personne qu’on aime à quelqu’un qui se sent horriblement seul et qui surtout vous a avoué avoir des sentiments pour vous il n’y a pas si longtemps, ça n’est pas une bonne idée. Je tacherai de m’en souvenir …

Il s’est agité, a commencé à ranger ses affaires et je n’ai rien fait pour l’en empêcher. A quoi bon ? Il a prétexté une excuse plus ou moins bidon et …

« Je... je sais pas Enzo, on... j'ai jamais eu l'occasion de le savoir. Ecoute je suis désolé mais je dois prendre de l'avance dans mes devoirs si je veux aller voir Riley demain alors euh je vais rentrer à la salle commune. Merci d'être venu me parler. Au revoir... »

Et il a foutu le camp, comme ça, me laissant en plan avec mes questions, et mes émotions. Encore une fois je me suis senti coupable, mais est-ce vraiment un crime que d’être heureux ? Parce que oui, je suis heureux, malgré ces questions à la con, et c’est mon bonheur que je viens de lui exploser à la gueule. J’aurai du m’abstenir, sans doute. Je n’ai rien dit, je l’ai regardé partir et me suis insulté dans ma tête alors que cette dernière allait rencontrer la table tandis que je soupirai de dépit, le visage caché. Pourquoi est ce que c’est toujours aussi compliqué les relations entre êtres humains ? Je lui ai fait du mal, encore une fois. Sans le vouloir, encore une fois. Mais merde ! Je vais pas non plus m’arrêter de vivre. Ni même de m’exprimer. A quoi ça rime si je dois chaque fois faire attention aux sujets que j’aborde avec lui ? Je suis venu là pour enterrer la hache de guerre et résultat, ça n’a fait qu’empirer les choses. J’ai été moi même, je me suis confié à lui et … non, ça non plus ça ne fonctionne pas.

Alors à mon tour j’ai rassemblé mes affaires, et en sortant j’ai croisé le regard intrigué de Riley. Elle a posé sa main sur mon bras quand je passais près d’elle, je me suis arrêté.

« Ca va ? Qu’est c’qui s’passe ? »

Traduction, je vois bien que tu fais une tête bizarre mais surtout j’ai vu Jamie sortir de là un peu plus vite qu’il n’aurait du le faire et avec une expression de malaise accroché au visage. Arrêtez d’être aussi observatrices et perspicaces s’il vous plaît, mesdemoiselles.

« Oh oui ça va, j’suis juste un crétin qui réfléchit pas avant de parler ou d’agir, c’est tout. »

Rolling Eyes

« Peut être qu’il t’en parlera, j’en sais rien. Excuse moi, j’vais aller voir ailleurs si j’y suis pas. A plus Riley. »

Je me suis détaché d’elle et j’ai repris ma route, non sans me demander pendant une seconde ou deux ce qu’elle pourrait imaginer, avant de me dire que j’en avais finalement pas grand chose à faire et qu’elle interprèterai ça comme elle le voulait.

Direction le prochain cour, avec un enthousiasme démesuré …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Peace or Violence ▬ Jamie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peace or Violence ▬ Jamie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal : Jamie Langenbrunner signe avec Toronto
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» Elias Nirvana Blackburn ◄ Peace of dream
» Peace, man !
» PEACE OF MIND ► SOA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage. :: ─ Bibliothèque-
Sauter vers: