AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's get fly ! ▬ Rafael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7986
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Let's get fly ! ▬ Rafael   Mar 24 Juil 2012 - 12:42


▬ Let's Get Fly ! ▬
Rafael A. Paley & Riley S. Jenkins

Je viens de quitter Cameron. Je suis partie comme une voleuse mais … C'est elle, j'en suis sure. Je l'ai tellement attendu que dans ma tête je m'enflamme peut être. Peut être que je coure à une profonde déception mais j'ai besoin de croire à quelque chose, besoin de croire à ça.

Je crois que je n'ai jamais couru aussi vite de toute ma vie. Mes cheveux partent dans tous les sens, ils me gènent même parfois mais ça n'a pas la moindre importance. Je traverse le Parc en un temps record tout en me faisant la réflexion que j'ai laissé la malle avec les cognard sur le terrain d'entrainement … Tant pis, c'est pour la bonne cause. J'irai ranger ça plus tard, mais pour l'instant je m'explose les poumons. Pourtant c'est un large, très large, sourire qui illumine mon visage et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, j'y suis, à destination : La volière.

Elle est là, resplendissante comme toujours. Cette chouette, je l'ai offert à mon père il y a des années, pour que l'on puisse communiqué après leur divorce puisque ma mère avait gardé le hiboux familiale. En théorie les Moldus ne sont pas au courant de tout ça, y compris de ce genre de communication, mais quand on a une enfant sorcière, on s'adapte. Mon père lui s'est adapté en tout cas, et je pense même qu'il s'est attaché à Shiva. Il en prend soin comme si elle était un précieux cadeau, mais dans le fond, c'est ce qu'elle est. Elle est là, perchée fièrement, un petit colis entre les serres, et déjà elle lustre ses plumes. Cette chouette a toujours été coquète, ça m'amuse. Pendant un quelques secondes, je l'observe, une lueur pleine de tendresse dans les yeux, et mon sourire ne s'estompe pas. Et puis finalement, un petit sifflement aigu s'échappe d'entre mes lèvres. Je tends le bras.

« Shiva. Shiva, viens ma belle. Là, doucement. C’est bien. Oh merde, si tu savais ce que je suis heureuse de te revoir. »

Je pleure. Encore. Seulement cette fois ça ne sont pas des larmes de tristesse, d'incompréhension ou de colère. Non, ce sont des larmes de joie. Shiva émet un petit gazouillement, bat des ailes, me pince légèrement la main dans un geste que je devine, que je sais, affectueux. Je la caresse quelques seconde et puis finalement récupère le petit colis toujours entre ses serres. Elle reprend son envol et s'éloigne déjà dans le ciel. Je la regarde prendre de l'altitude comme si c'était le plus beau spectacle qu'il m'ait été donné de voir et puis finalement …

C'est trop, je craque et me jette sur le colis, déchire le papier. Il y a une petite boite, et un parchemin. C'est le parchemin que je déroule en premier. Je reconnais son écriture instantanément et … fond littéralement en larme en lisant ses mots. Plus d'un mois sans nouvelles, j'en était malade. Ça en plus du reste … Mais il ne m'en faut pas plus. Je le lis, et plus rien n'a d'importance. Mon papa. La personne que j'aime le plus au monde. J'aimerai tellement le serrer dans mes bras, mais le simple fait de savoir qu'il va bien me dépose un baume sur le cœur qui n'est pas négligeable. Je me contenterai de ça.

J'ai relu sa lettre au moins trois fois avant de détourner mon attention vers la petite boite. Je l'ai ouvert tout en douceur et lorsque j'ai vu ce qu'elle contenait, mes larmes se sont noyées dans mon sourire. Un collier, serti d'un pendentif représentant une petite biche. Mon patronus. Je suis resté encore de longues minutes, silencieuse, à le détailler sous tous ces angles, avant de me l'attacher autour du cou avec la ferme intention de ne jamais le retirer, ne me posant pas une seule fois la question de savoir comment Shiva avait fait pour passer le filtre des Supérieurs. Pourquoi laisser passer un courrier qui va rendre le sourire à l'un d'entre nous ? Peut être ne sont-ils pas tous si sans cœur qu'ils nous le laissent croire ...

« Il va bien. Il va bien !!! »

Je saute, je cri, je tourne sur moi même et là, derrière moi soudain, une présence. Ça n'est qu'un élève, je me calme un peu mais je suis tellement heureuse.

« Hum. Pardon. Bonjour. »

Large sourire malgré mes yeux rougis, et je vois à son regard qu'il me prend probablement pour une folle, mais il reste courtois. Je m'éclipse et retourner à mon dortoir pour relire la lettre de mon père encore une bonne dizaine de fois.

~*~

C'était il y a quelques jours maintenant. Depuis j'ai passé un peu de temps avec Cameron, on a fêté mon anniversaire ensemble hier matin près des enclos d'Ismaelle. Ismaelle qui visiblement trouve qu'on forme un joli couple. Bien sur il n'y a rien entre lui et moi. Enfin … Je pense. A vrai dire, je n'en sais trop rien. Tout ce que je sais, c'est que je me sens bien quand il est là, le reste n'a pas vraiment d'importance. On a une belle relation, on s'amuse, jamais aucun jugement, pas de questions embarrassantes. C'est naturel, c'est tout.

Ce matin je me suis levée de bonne heure, histoire de m'entrainer un peu avant d'aller en cours. J'ai botanique dans 1h30 mais en attendant, je fonce comme une folle sur mon balai, défiant les lois de la gravité dans le seul et unique but d'attraper le vif d'or d'entrainement que j'ai lâché. Le stade est vide, tout est calme, et moi je m'amuse tout en me concentrant tout de même. Professionnelle jusqu'au bout. Vrilles, pirouettes, accélération, piqués. Tout y passe. Je veux mettre toutes les chances de notre côté pour le prochain match. Et quand je suis dans les airs, plus rien n'a importance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Ven 27 Juil 2012 - 9:26

~ Let's get fly ! ~
Riley S. Jenkins && Rafael A. Paley
« Hey Grand Schtroumpf ! Tu veux pas un chat par hasard ?... »

Celle-là, clairement, je ne l'avais pas vue venir. Killian avait un matou noir dans les bras, et j'ignorais parfaitement d'où il pouvait bien sortir. Mais il devait bien appartenir à quelqu'un, supposais-je, ou alors il faudrait qu'il nous indique par où il était entré. Ca pourrait servir à la Résistance... J'imaginais que Katee avait eu le même raisonnement que moi, et pourtant elle n'en parla pas un instant. Au contraire, elle arqua un sourcil en me dévisageant. Je devais avoir l'air particulièrement ahuri, parce qu'elle ajouta :

« Me regarde pas comme ça, grande nouille, il était à Marina. Mais comme tous les Livingston ont disparu... »

Je voyais bien qu'elle en était profondément peinée, même si elle s'efforçait de garder le sourire, de n'en rien montrer. Comme toujours. Mais Marina était une de ses plus proches amies, avec quelques autres rouges. La savoir disparue - et ici, ça signifiait souvent « morte » - lui faisait bien évidemment du mal, et je supposais encore qu'elle s'en sentait responsable. Ce qu'elle me confirma presque aussitôt.

« J'aurais pas dû l'encourager à se dresser contre Cudrow. Toutes les deux, on a passé un sale quart d'heure après, mais moi au moins, je suis là... »

Sous-entendu, donc : elle non, et c'est de ma faute. Je secouai la tête et m'approchai d'elle pour poser une main sur le haut de son crâne.

« T'as pas à te sentir responsable. Les enflures, ici, ce sont eux... »

Pas besoin de les nommer, elle et moi savions très bien de qui nous parlions. Je lui ébouriffai un peu les cheveux avant d'ôter ma main de sa tête. N'en restait pas moins que je ne me voyais pas avec un matou sur les bras d'autant qu'il y avait déjà la minette d'Ever, entre autres, chez les bleus, et qu'on n'avait pas vraiment besoin d'une bestiole de plus là-haut. Et puis ce chat ronronnait gaiement dans les bras de la rouge, et je pensais bien que lui, il avait déjà trouvé sa maîtresse.

« Je crois sincèrement qu'il t'a adoptée. C'est plutôt toi qui devrais le garder... »

Elle sembla songeuse un instant, évaluant mentalement ce que je venais d'affirmer. J'ignorais son projet de devenir animagus chat, et donc, l'intérêt tout particulier que cette boule de poils représentait pour elle, mais elle finit par sourire et hocher simplement la tête. Adjugé vendu, petit chat reste avec les rouges.

« Je sais plus s'il avait un nom par contre. Tu m'aideras à lui en trouver un nouveau ? »

J'acquiesçai à mon tour. Pas que j'aie particulièrement d'idée lumineuse pour l'instant, mais je devinai sans peine que ça n'était pas vraiment un domaine dans lequel elle brillait à son air perplexe. Bah... On finirait bien par trouver quelque chose. Pour l'heure, moi, si j'étais venu vers la tour des Gryff en espérant justement la croiser, c'était pour aller frapper quelques balles - pour ne pas changer. Rien de tel qu'un peu de Quidditch matinal pour bien commencer la journée, non ?

« Un petit tour par le terrain, ça te tente ? »

Je la vis débattre mentalement quelques instants. Manifestement, oui, ça la tentait, mais quelque chose la retenait. j'ignorais quoi, et je préférais ne pas la questionner, sachant très bien qu'elle n'était pas très portée sur les confidences. Et puis finalement, elle lâcha un soupir et je sus avant qu'elle n'ouvre la bouche que sa réponse serait négative.

« Vraiment, là, je peux pas. Mais une autre fois, hein ? »
« Bien sûr. Et si tu changes d'avis, tu sais où me trouver. »

Je grattouillai un instant le menton du chat dans ses bras, et m'apprêtai à m'éloigner quand elle m'interpela de nouveau.

« Hey Raf' ! Au fait, il est super le gant que tu m'as offert. »

Un sourire sans doute un peu niais s'inscrivit sur mon visage. Depuis notre rupture, c'était une question que je m'efforçais de ne pas me poser, mais j'étais ravi de la réponse, à présent. Je doutais qu'il en soit de même pour la robe et la tenue de nuit que je lui avais également offertes, mais ne m'en formalisais pas non plus. Quoi que j'étais certain que ça ne déplairait pas forcément à son Hufflepuff chéri de la voir dans ces tenues. Mais bref. Aller cogner. C'était mon objectif, et il valait certainement mieux que je me concentre là-dessus plutôt que sur le souvenir de Killian dans ces toilettes on ne peut plus différentes de ce qu'elle avait coutume de porter.

Et puis en approchant du stade, je vis tout de suite que je ne serais pas le seul matinal prêt à m'entraîner. Une attrapeuse brune, virevoltant à la poursuite du vif d'or, ça ne pouvait être qu'elle, et c'est le sourire aux lèvres que j'entrai à mon tour dans l'arène et pris mon envol.

« Salut Riley ! T'es bien matinale, dis donc ! »

D'accord, moi aussi. Mais moi c'est habituel. Et comme il faut toujours que je bouge, que j'ai quelque chose à faire, il fallait bien avouer que le terrain, c'est un peu ma salle de jeu habituelle. J'approchai et me stabilisai à quelques mètres d'elle lorsqu'elle se fût arrêtée.

« Au fait, bon anniversaire, un peu en retard... »

J'ai toujours retenu toutes les dates, d'un peu tout et n'importe quoi, mais particulièrement celles qui concernent les gens que j'aime. Et Riley en fait partie, même si nous étions rapidement tombés d'accord que nous étions simplement de bons amis, et rien d'autre. Rien de plus, même si on avait essayé. Ca nous convenait très bien comme ça, au final. Il y avait d'autres personnes dont elle était plus proche, comme moi de Killian par exemple, mais ça n'empêchait qu'on s'entendait plutôt bien. Quand bien même nous restions des adversaires lors des matchs et que mon but se résumait souvent à lui balancer des cognards dans la tronche.

« Jouer avec un handicap, ça te dit ? »

Pour ma part, j'étais tout disposer à frapper quelques balles pour ajouter un peu de difficulté à son entraînement.


Dernière édition par Rafael A. Paley le Mar 14 Aoû 2012 - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7986
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Mar 7 Aoû 2012 - 12:30

Aaaaah les joies de l'amitié Rolling Eyes J'ai décidé de m'en foutre, après tout, je m'amuse bien avec Cameron, ça va un peu mieux avec Elwynn même si bon … mais surtout mon père va bien ! C'est le plus important, le reste, autant l'avouer, ça me passe un peu au dessus de la tête. Bon, autant être honnête, c'est aussi un moyen de me protéger que de me persuader de tout ça mais j'en ai assez de passer mon temps à pleurer ou à être mal. Ça n'est pas moi, ça ne me ressemble pas et puis surtout, la peine a laissé sa place à la colère même si c'est une émotion que je déteste ressentir. D'autant plus quand elle est dirigée vers mon meilleur ami, mais cette fois il a été trop loin et il m'apparait clair et net que s'il se pointe la bouche en cœur – ce dont je doute – il sera reçu … avec les félicitations du conseil de classe ! Sans déconner, je suis en pétard contre Lukas et c'est rien de le dire. Cette façon qu'il a eu de me juger, je ne l'avais déjà pas apprécié le soir où on s'est pris la tête la première fois mais là il a fait très fort et je n'accepte pas ça. Pour qui il se prend au juste ? C'est pas comme si j'avais pour habitude d'être une fille facile, une droguée ou que sais-je encore quand même ?! Ok, j'ai couché avec le type qui le martyrise depuis deux ans mais c'est pas comme si je m'en ventais. J'veux dire, c'est clairement évident que je regrette d'avoir fait ça. Pour lui, un peu, mais surtout pour moi. Ma fierté en a pris un sacré coup parce que faire partie du tableau de chasse de ce type pour moi c'est … totalement la honte mais passons ça n'est pas la question.

Je déteste cette situation, mais pour l’instant je ne sais même pas si les choses s’arrangeront. Je connais Lukas, et je sais qu’il se sent trahis. Je le comprends, un peu, mais je ne peux pas comprendre la façon dont il s’est comporté. C’est vrai qu’il est plus jeune que moi, et que la vie n’a pas toujours été tendre avec lui, qu’elle ne l’est toujours pas d’ailleurs. C’est vrai qu’il me considère comme sa grande sœur, et je sais tout ce que ça peut représenter pour lui parce qu’il a encore dans le creux du cœur la douleur du à la perte de Sophia. Je ne la remplacerai jamais, et ça n’est de toute façon pas le but, mais ça fait toujours beaucoup plus mal d’être déçu par sa famille. Je sais que de ce côté là, je ne suis sans doute pas un modèle. Je boycott ma mère depuis qu’elle m’a éloigné de mon père et je me comporte comme une gamine avec Charleen. C’est stupide, et très puéril, mais mon p’tit cœur a moi aussi s’est brisé et je n’arrive pas à m’y faire malgré les années qui passent. Dans le fond, sur certaines choses, je ne suis pas plus mature que Lukas, c’est plutôt clair, mais je sais que de toute façon il est encore bien trop tôt pour qu’on s’approche à nouveau. Il est en colère, je le suis aussi, et ça risque d’envenimer les choses. Après tout, il est peut être temps qu’on apprenne à vivre l’un sans l’autre, j’en sais trop rien.

Quoi qu’il en soit, ce matin je n’ai pas envie de ressasser tout ça. Si je suis là, fièrement accrochée à mon balai, c’est pour une bonne raison. Le match approche, je veux être au top de ma forme. Je suis une compétitrice, je l’ai toujours été, et si je m’implique dans quelque chose c’est pour être la meilleure ou en tout cas tout faire pour le devenir. Je ne suis pas mauvaise perdante, je sais admettre quand quelqu’un est meilleur que moi, ou dans un style plus collectif notamment pour le Quidditch, quand une équipe est meilleure que la notre.

Alors que j’effectuais un dernier virage avant de freiner, je l’ai aperçu voler vers moi. Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour le reconnaître et c’est avec le sourire, comme toujours, que je l’ai accueilli. Rafael.

« Salut Riley ! T'es bien matinale, dis donc ! »
« Il faut ce qu'il faut quand on veut être la meilleure Wink »

Mais tu connais bien ça toi aussi, n’est ce pas ? Monsieur-j’aime-venir-m’entrainer-quand-il-n’y-a-personne. Et bien désolé, ce matin je vais troubler ta tranquillité mais je suis sure que ça n’est pas vraiment un problème.

« Au fait, bon anniversaire, un peu en retard... »
« Anh merci, t'es adorable. »

Je me suis approché de lui et je l’ai serré tranquillement contre moi avant de lui claquer un bisou sur la joue. Rafael et moi c’est une jolie histoire dont je ne garde que des bons souvenirs. Le feeling est rapidement passé entre nous, on a voulu voir ce que ça donnerait si on allait plus loin qu’une simple amitié et après s’être rendu compte que ça n’était pas le cas, on est resté amis et rien n’a changé. Aujourd’hui il n’y a plus d’ambigüité entre nous deux, si tant est qu’il y en ai déjà eu dans le fond, et c’est très agréable. Je l’aime beaucoup, même s’il n’est pas la personne dont je me sens la plus proche ici. C’est pareil de son côté il me semble.

« Jouer avec un handicap, ça te dit ? »
« Bonne idée, le jeu n'en sera que plus réaliste. »

Comme toujours quand il s’agit de challenge, et plus encore dans le cadre du Quidditch, mes yeux s’illuminent. Rafael est batteur chez les Serdaigles, son rôle est donc de me déstabiliser le plus possible et dans le meilleur des cas – tout dépend dans quelle équipe on se trouve – de me mettre par terre afin que je n’attrape pas le Vif d’Or. Il est très doué, ça personne ne peut le nier, mais je suis également très agile et avec Billy qui est désormais au commande de leur équipe depuis quelques mois c’est toujours un véritable bonheur de jouer contre eux. Les match sont souvent très intéressant et pleins de rebondissements et de suspens.

Quelques minutes plus tard, nous voilà donc en pleine session intensive d’entrainement. Lorsqu’il frappe le cognar, il y met tout son cœur, et moi c’est dans mes vrilles pour les esquiver tout en tachant de ne pas garder mon cap que je mets le mien.

« Wow ! Bien joué Raf xD »

Les yeux grands écarquillés, un grand sourire sur les lèvres et les cheveux en pagaille, je le fixe amusée. L’un de ses monstres vient de me frôler dangereusement la tête et je ne dois ma « survie » qu’a une rapidité que j’entretiens en m’entrainant comme une folle que ce soit avec ou sans l’équipe. Ça fait un petit moment qu’on joue comme ça. J’ai réussi à attraper le Vif d’Or deux fois malgré les cognar mais Raf me donne énormément de fil à retordre. En même temps, c’est son rôle Rolling Eyes Il est parvenu à me faire tomber plusieurs fois, ou a sacrément me faire dévier de ma trajectoire. Bref, je suis épuisée, et mon corps, mes muscles, réclament une bonne douche brulante pour dénouer tout ça. Alors lentement on se repose sur le sol et on reprend tranquillement notre souffle.

« Alors dis moi, comment tu vas ? Je te vois parfois avec Killian, vous avez l'air de vous entendre comme larrons en foire, ça fait plaisir à voir. »

Je ne connais pas vraiment la Gryffondor, on s’est croisé quelques fois évidemment et étant amies avec Enola et Elwynn toutes les deux ça nous arrive même de trainer ensemble quelques fois. Disons qu’on ne peut pas se considérer comme des amies mais plutôt comme des connaissances. Certaines personnes nous lient et puis étant à Poudlard depuis autant de temps toutes les deux, il est évident que son visage m’est devenu familier. La relation qu’elle entretient avec Rafael est particulière. Ils se sont séparés et sont restés amis comme lui et moi l’avons également fait mais ça n’a rien à voir. Parce qu’il ne m’aimait pas, alors que …

« Comment tu fais ? J'veux dire, enfin j'me mêle de ce qui ne me regarde pas mais, t'es toujours amoureux d'elle, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Mer 8 Aoû 2012 - 19:10

~ Let's get fly ! ~
Riley S. Jenkins && Rafael A. Paley
Quand j'ai vu son sourire comme j'approchais, le mien s'est agrandi. Riley, c'est un peu comme une autre petite soeur, je devrais peut-être arrêter de m'imaginer une famille d'adoption avec tous les gens que j'apprécie, mais c'est plus fort que moi. On s'entend bien, on a des passions communes, et je ne juge pas ses actes. A vrai dire, ça ne m'est jamais venu à l'esprit, parce que je n'ai jamais été comme ça. Je suis curieux, c'est sans doute mon plus grand défaut, donc quand son nom a percé dans je ne sais plus quelle conversation, je n'ai pas pu m'empêcher de tendre l'oreille. Et même si j'ai été un peu surpris, parce que ça ne lui ressemble pas vraiment, je n'avais aucunement l'intention de lui faire la morale ou quoi que ce soit du genre. Soit elle acceptait totalement le truc, et je n'avais pas l'intention de me porter garant de la bonne morale, soit elle le regrettait, et je ne comptais pas non plus remuer le couteau dans la plaie. Dans les deux cas, si le sujet tombait, ça viendrait d'elle. Moi, j'apprenais doucement à taire ma curiosité pour éviter d'encore blesser quelqu'un, ou être blessé au passage d'ailleurs.

« Il faut ce qu'il faut quand on veut être la meilleure. »

Je hoche la tête. Sur ça, au moins, on est parfaitement en phase. Pas pour rien qu'on est là, tous les deux, à une heure aussi matinale, n'est-ce pas ? Personnellement, je ne regarde pas les autres joueurs de haut pour autant, et je sais que ce n'est pas le cas de Riley non plus. On est un peu des forcenés, tous les deux, je pourrais sans doute dire trois avec Killian d'ailleurs, mais les autres font ce qu'ils veulent. Chacun travaille à sa manière, je crois qu'on se donne tous à fond pendant les matchs, et on voit à ce moment-là qui est le meilleur. C'est comme pour tout, l'essentiel, c'est de ne pas avoir de regrets, et j'en aurais si j'oubliais l'anniversaire de mes amis, perso, donc voilà, même si c'est juste un petit mot, je tâche toujours d'y penser.

« Anh merci, t'es adorable. »

Bah rien que pour ça, et pour la bise qu'elle vient claquer sur ma joue, ça valait le coup. Quant à s'entraîner à deux, j'avoue que je ne m'attendais pas vraiment à une autre réaction de sa part.

« Bonne idée, le jeu n'en sera que plus réaliste. »

Je hoche de nouveau la tête, déjà prêt à partir à l'assaut. Je sais que ça ne sera pas facile, ça ne l'est jamais, parce qu'elle vraiment très agile et rapide, et qu'elle n'a pas volé sa place d'attrapeuse. A vrai dire, c'est justement ce qui fait l'intérêt à mes yeux. Avec Killian, nos entraînements visent essentiellement à cogner le plus fort, à axer mon travail sur la puissance. Et même si, quelque part, mon but est un peu le même au fond, il y a souvent un côté plus tactique, plus précis dans les coups que je peux porter quand je m'entraîne contre un attrapeur. Ou en l'occurrence, une attrapeuse.

« Wow ! Bien joué Raf ! »
« De même Riley, je m'attendais pas vraiment à ce que tu l'évites, celui-là ! »

Parce qu'il fallait bien avouer qu'il n'était pas passé loin, et même si c'était le but, je ne suis pas mécontent qu'elle s'en soit aussi bien sortie, parce que je tiens pas spécialement à l'envoyer à l'infirmerie non plus. En tout cas, je ne suis pas mécontent de mes coups, j'ai réussi à la faire dévier, et tomber même, et je connais suffisamment son niveau pour savoir que c'est positif pour mon jeu. Je ne sais pas depuis combien de temps on est là, mais j'avoue pour ma part que ma batte commence à peser un peu lourd, à force, et quand je la vois amorcer une descente, je ne me fais pas prier non plus. Là maintenant tout de suite, je ne dois pas être très séduisant, dégoulinant de sueur que je suis, mais je n'y songe pas vraiment : je pense plutôt à la douche brûlante sous laquelle je ne vais pas tarder à me trouver, et la perspective m'enchante sans doute plus que je ne l'imaginais. Mais je dois bien avouer que je ne m'attendais pas vraiment à cette question-là...

« Alors dis moi, comment tu vas ? Je te vois parfois avec Killian, vous avez l'air de vous entendre comme larrons en foire, ça fait plaisir à voir. Comment tu fais ? J'veux dire, enfin j'me mêle de ce qui ne me regarde pas mais, t'es toujours amoureux d'elle, non ? »
« Pour une fois que c'est pas moi qui m'occupe des affaires des autres... Wink Te récrie pas, j'en fais pas un secret, certainement pas pour toi d'ailleurs. Bah... »

En fait, je ne sais pas trop bien quoi lui répondre, parce qu'au fond, je fais comme je peux, et je me frotte le menton, songeur un moment.

« Je sais pas trop, je fais, c'est tout. Je suis déjà bien content qu'elle soit revenue me parler, même si ça sera plus jamais comme avant, maintenant qu'elle a Caem. Evidemment, c'est pas toujours facile de les voir tous les deux, mais elle a l'air heureuse avec lui alors... »

Je me sens particulièrement con, en fait, en disant ça, dégoulinant de niaiserie autant que de sueur, mais c'est pourtant ce que je pense, alors je l'ajoute tout de même à voix haute.

« C'est peut-être un peu con, mais ça me fait plaisir de la voir heureuse. D'autant que ça a vraiment l'air d'être un type bien. Et je me dis que je finirai bien par trouver quelqu'un d'autre un jour. »

Je hausse les épaules. Je dois bien avouer que même si je dis ça, pour l'instant, je ne suis clairement pas dans l'optique de réellement vouloir trouver quelqu'un d'autre. Je dis pas que ça pourrait pas me tomber dessus, mais je cherche pas vraiment. Je sais ce que je ressens, et je sais que ça ne s'est pas vraiment atténué avec les semaines qui passent. Je ne sais pas combien de temps ça prendra, mais au fond, même si j'ai aimé les quelques temps que j'ai passé avec Katee, j'aimerais vraiment bien que ça change, quand même, même si j'arrive pas à faire table rase, parce que c'est aussi douloureux de la voir avec lui. Mais c'est la vie, non ? Je crois pas qu'il y ait grand chose à dire de plus, en fait, et je passe une main dans mes cheveux pour écarter les mèches humides qui me collent au visage.

« Et toi, quoi de neuf ? »

Non, je n'embraie pas sur le sujet qui fâche, mais si t'as besoin de parler, c'est le moment ma belle, j'ai tout mon temps pour mes amis, et je pense que tu le sais très bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7986
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Ven 10 Aoû 2012 - 20:11

Le Quidditch, ça c’est une sacré invention. Je voue un culte à ses créateurs depuis que j’ai découvert le joie que procurent les sensations qu’on éprouve lorsqu’on virevolte dans les airs sur un balai. J’ai commencé il y a quelques années, d’abord comme remplaçante, puis comme 1ère Attrapeuse quand mon prédécesseur a quitté l’école. A l’époque, ces abrutis de Supérieurs n’étaient pas encore là pour nous garder captifs et Poudlard était un véritable havre de paix où il faisait bon vivre, mais peu importe ça n’est pas la question. J’ai toujours été du genre bien vivante, sportive parce que je ne tenais pas en place. Quand j’étais petite, j’ai fait du basket, ce qui me permet encore aujourd’hui de mettre la pâtée à Cameron et Enzo de temps en temps. Oui seulement de temps en temps parce que même si je suis plus agile et rapide que ces deux là, ils font quand même au moins trois têtes de plus alors … Ca fait un moment qu’on n’a pas joué d’ailleurs, mais le prochain match approchant, je fais attention à mes moindres faits et gestes. Il manquerait plus que je me blesse en faisant la folle, ça serait totalement stupide. Et même si la magie peut réparer bien des choses sur le corps humain, je ne veux pas prendre le risque et être au top de ma forme. Il y a tout autant de risque que je me blesse pendant l’entrainement, ça j’en ai bien conscience, et d’autant plus quand il s’agit d’un entrainement comme celui ci parce qu’on s’est donné à fond tous les deux, mais ça reste dans le cadre du Quidditch donc ça n’est pas la même chose. Et puis, qui vivra, verra, on ne va quand même pas resté enfermés toute la sainte journée parce qu’on a peur de se casser un ongle Rolling Eyes

Enfin bref, nous voilà au sol et … Ma curiosité mal placée et ma nature de fille revient sur le tapis. Et puis autant l’admettre, c’est toujours plus simple de parler des autres que de parler de soi. En plus de ça, si Elwynn et moi on s’entendant si bien avant – snif – c’est parce qu’on a toutes les deux un goût prononcé pour les potins. On ne les colporte pas, mais on aime savoir ce qu’il se passe dans la vie des personnes qu’on apprécie, c’est aussi simple que ça. Ça ne part jamais d’un mauvais sentiment, c’est ça que je veux dire. Donc je n’ai pas pu retenir ma langue, évidemment.

« Alors dis moi, comment tu vas ? Je te vois parfois avec Killian, vous avez l'air de vous entendre comme larrons en foire, ça fait plaisir à voir. Comment tu fais ? J'veux dire, enfin j'me mêle de ce qui ne me regarde pas mais, t'es toujours amoureux d'elle, non ? »
« Pour une fois que c'est pas moi qui m'occupe des affaires des autres... Wink Te récrie pas, j'en fais pas un secret, certainement pas pour toi d'ailleurs. Bah... »

:gla:
Oops.

« Je sais pas trop, je fais, c'est tout. Je suis déjà bien content qu'elle soit revenue me parler, même si ça sera plus jamais comme avant, maintenant qu'elle a Caem. Evidemment, c'est pas toujours facile de les voir tous les deux, mais elle a l'air heureuse avec lui alors... »

Rafael … Je savais déjà que tu avais un cœur aussi grand mais à chaque fois tu me fais fondre. J’te jure, des gars comme toi y en a pas à tous les coins de couloirs. Je ne cours pas après l’amour et tous ces trucs là, loin de là, mais si un jour un garçon me fait craquer j’aimerai tellement qu’il soit comme toi. Dommage que ça n’est pas marché entre nous. Et est ce que je viens vraiment de penser ça ? Hum, pas grave. C’est la vérité de toute façon.

« C'est peut-être un peu con, mais ça me fait plaisir de la voir heureuse. D'autant que ça a vraiment l'air d'être un type bien. Et je me dis que je finirai bien par trouver quelqu'un d'autre un jour. »
« C’est tout le mal que je te souhaite. Et puis t’es quelqu’un de formidable Raf, tu trouveras la perle rare, faut juste laisser du temps au temps Wink Au pire, on pourra toujours se marier dans 15 ou 20 ans si on est toujours célibataires tous les deux :lol: »

Oui je vois loin, mais vous savez ce qu’on dit ? L’espoir fait vivre ! Et j’ai pas envie de mourir personnellement alors … Je continue de penser qu’un jour ce cauchemar prendra fin, et je m’y accroche à cette pensée. Comme une folle.

« Et toi, quoi de neuf ? »

Euh … J’esquive ?

« Boh … Si j’te dit rien de neuf, que du vieux, ça serait un gros mensonge et j’aime pas te mentir alors … »

Non, pas pour lui, et puis après tout merde. Je n’ai plus rien à cacher, j’assume toujours pas mais tôt ou tard ça finira par circuler alors … C’est peut être d’ailleurs déjà le cas. Jayden ou pas Jayden d’ailleurs, même si étrangement j’ai le sentiment que s’il y a des fuites ça ne viendra pas d’elle. Ne me demandez pas pourquoi.

« Pour faire simple et concis, j’ai couché avec Derek Ryans, Lukas m’en veut à mort pour ça alors qu’on s’était déjà pris la tête parce qu’il m’a fait la morale l’autre soir à cause d’un pétard alors que lui même picole comme un trou bien qu’il n’ait que 16 ans. Bref il m’en veut, je lui en veux, rien ne va plus. On ne s’adresse plus la parole et c’est très bien comme ça même si en fait c’est pas vrai parce que j’aime pas cette situation mais je ne fais rien pour la changer parce que si on reprend contact maintenant ça va péter, je le sens. Je sais enfin pourquoi Elwynn m’évite, c’est simplement parce qu’elle est jalouse de ma relation avec Billy, ce qui est totalement stupide puisqu’on est simplement amis mais je peux pas y faire grand chose donc j’attends que ça se tasse. Mais y a aussi du positif dans toutes ces merdes Sourire normal J’ai eu des nouvelles de mon père, ça faisait des semaines de silence radio et ça me rendait folle. Il m’a envoyé ça pour mon anniversaire, regarde. »

La main portée à mon cou, je tire légèrement sur la chaine et tend le petit pendentif vers lui pour qu’il le scrute. Il connaît mon patronus, il comprendra pourquoi cette petite biche. Et quand je parle de mon père j’ai toujours un large sourire sur le visage. Ça change. J’ai plus envie de faire la gueule, j’en ai marre. La vie continue.

« Je l’adore. Et puis je me suis fait un nouvel ami avec qui je passe pas mal de temps. On s’entend vraiment très bien et ça fait du bien d’avoir quelqu’un de neutre vers qui se tourner. J’ai l’impression qu’avec lui je ne me prendrai jamais la tête pour des conneries de ce genre là. Tu m’diras, il est plus âgé, ça vient peut être de là. Et puis garde ça pour toi mais c’est un Moldu, alors j’imagine qu’il a autre chose à penser surtout. Survivre, pour commencer. Ça lui prend pas mal de son temps j’imagine. Comme à tous les autres. »

Et sinon Riley, ça t’arrive de respirer entre deux phrases ?

« Dis donc, je suis une vraie pipelette. Désolée mon pauvre Rafael, je crois que j’avais besoin de vider mon sac en fait Oo Désolé :gla:»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Sam 11 Aoû 2012 - 10:04

~ Let's get fly ! ~
Riley S. Jenkins && Rafael A. Paley
Ah ! Le Quidditch ! J'ai jamais vraiment pensé à devenir professionnel, et à vrai dire, j'ai jamais vraiment pensé à ce que je ferai de ma peau après l'école, je sais que j'aime apprendre, et que j'ai plusieurs voies possibles devant moi, mais je suis loin d'avoir arrêté un choix. Pour l'instant, je suis les cours, je m'éclate sur mon balai, batte en main et... voilà. Il faudrait sans doute que je me décide, même si je ne sais absolument pas comment ça va se passer quand il sera temps de sortir d'ici, en espérant que ça arrive un jour, mais pour l'instant... joker. Moi qui ne tiens pas en place, je suis bien content d'avoir ce sport pour me dégourdir les pattes le plus souvent possible, et quand ça me permet de passer un peu de temps avec des gens que j'aime, comme Killian ou Riley, c'est tout bénéf. Du coup voilà, on a passé un bon moment à jouer à fond, et ça me fait un bien fou, autant qu'à elle je pense. Il faudrait vraiment qu'on se fasse ça plus souvent, ces derniers temps, j'ai surtout fait en sorte de jouer avec la rouge, mais ça serait pas mal que je varie mes partenaires de jeu quand même...

Même si elles posent des questions qui me laissent un peu perplexe quand on regagne le sol. Parce que voilà, je sais que je peux lui parler, c'est pas le souci, mais à vrai dire, j'ai toujours fait en sorte de pas mettre de mots sur ce qu'il se passe avec Killian, histoire de pas trop en souffrir en fait. Parce que bon, je suis sincère quand je lui réponds, mais je peux pas vraiment nier que ça me fait encore mal qu'elle soit plus heureuse avec quelqu'un d'autre. Même si je suis heureux pour elle, douce ironie. Parce que je veux son bonheur, par-dessus tout, même si malheureusement c'est pas avec moi qu'elle le trouve. Et donc, bah... t'inquiète pas pour ça Riley, tu peux bien poser la question, j'imagine que d'autres dans mon entourage se la posent aussi, et à vrai dire, je sais pas trop quoi te répondre de plus. A part que j'espère bien trouver la perle rare, un jour, comme tu dis.

« C’est tout le mal que je te souhaite. Et puis t’es quelqu’un de formidable Raf, tu trouveras la perle rare, faut juste laisser du temps au temps. Au pire, on pourra toujours se marier dans 15 ou 20 ans si on est toujours célibataires tous les deux. »

J'éclate de rire. Mais j'ai une bonne mémoire et je suis capable de la lui ressortir celle-là ! Nan parce que sérieusement, regardez-nous quoi, on est deux ados, plutôt agréables à regarder, quand même, je suis pas hyper-narcissique, mais je me déteste pas non plus, et Riley est juste trop mignonne, alors voilà, on devrait quand même réussir à trouver quelqu'un en quinze ans, non ?

« T'as raison, on fera ça. Mais quelque part, j'espère qu'on aura pas à voir ce jour arriver, ça serait plus agréable pour nous deux. »

Pas que me marier avec toi soit une idée déplaisante en soi, simplement que celle d'être toujours pas casé dans quinze ans est un peu triste, non ? Le pire, je crois, ce serait si l'un de nous deux s'accroche à cette idée et que l'autre est casé. Ca serait sans doute le plus triste, et j'espère bien qu'on verra pas ça arriver. Mais tu resteras pas célibataire indéfiniment ma belle, j'en mets ma main à couper. Et moi ? Buof... On verra. Parle-moi de toi, plutôt, qu'on change un peu de sujet.

« Boh … Si j’te dis rien de neuf, que du vieux, ça serait un gros mensonge et j’aime pas te mentir alors … »

Ca, ça n'annonce rien de bon. Je fronce un peu les sourcils, soucieux, mais la laisse continuer à son rythme. Et quel rythme...

« Pour faire simple et concis, j’ai couché avec Derek Ryans, Lukas m’en veut à mort pour ça alors qu’on s’était déjà pris la tête parce qu’il m’a fait la morale l’autre soir à cause d’un pétard alors que lui même picole comme un trou bien qu’il n’ait que 16 ans. Bref il m’en veut, je lui en veux, rien ne va plus. On ne s’adresse plus la parole et c’est très bien comme ça même si en fait c’est pas vrai parce que j’aime pas cette situation mais je ne fais rien pour la changer parce que si on reprend contact maintenant ça va péter, je le sens. Je sais enfin pourquoi Elwynn m’évite, c’est simplement parce qu’elle est jalouse de ma relation avec Billy, ce qui est totalement stupide puisqu’on est simplement amis mais je peux pas y faire grand chose donc j’attends que ça se tasse. Mais y a aussi du positif dans toutes ces merdes. J’ai eu des nouvelles de mon père, ça faisait des semaines de silence radio et ça me rendait folle. Il m’a envoyé ça pour mon anniversaire, regarde. »

Oui d'accord, t'avais manifestement besoin de causer et finalement, je suis bien tombé, hein ? Je reprends. T'as couché avec Ryans. Bon. Euh... Bah c'est qu'il a une belle gueule, ce gars, j'ai rien à redire, tu fais ce que tu veux de tes fesses. Mais ça a l'air de te peser, et c'est surtout ça que je trouve dommage. Ah... Ca va plus avec Lukas. C'est surtout ça qui te chagrine j'ai l'impression. Et ça va plus avec Elwynn non plus. Mais au moins t'as des nouvelles de ton père, et je souris en voyant le pendentif que tu me montres fièrement. Tu m'étonnes que tu l'aimes... ça te représente parfaitement, évidemment, et ça vient de ton très cher père. Je connais pas cette relation, mais à te voir aussi heureuse quand tu parles de lui, je t'envie. Ca doit être vraiment particulier d'avoir quelqu'un vers qui regarder, s'accrocher, et qui te donne autant la pêche.

« Je l’adore. Et puis je me suis fait un nouvel ami avec qui je passe pas mal de temps. On s’entend vraiment très bien et ça fait du bien d’avoir quelqu’un de neutre vers qui se tourner. J’ai l’impression qu’avec lui je ne me prendrai jamais la tête pour des conneries de ce genre là. Tu m’diras, il est plus âgé, ça vient peut être de là. Et puis garde ça pour toi mais c’est un Moldu, alors j’imagine qu’il a autre chose à penser surtout. Survivre, pour commencer. Ça lui prend pas mal de son temps j’imagine. Comme à tous les autres. »

Ca, je ne te le fais pas dire. On a récupéré Keira in extremis avec Killian, c'est malheureusement le genre de choses courantes, maintenant ici. Et je commence à me demander si le lionceau devrait pas te parler de la Résistance, mais j'hésite un peu, je veux pas te mouiller dans un truc aussi dangereux sans que tu sois pleinement certaine de vouloir y participer. Du coup je me tais, je verrai ça plus tard.

« Dis donc, je suis une vraie pipelette. Désolée mon pauvre Rafael, je crois que j’avais besoin de vider mon sac en fait... Désolée... »

Tu sais bien que t'as pas à l'être quand même, pas avec moi, non ? Je m'approche, et la prends dans mes bras, je voulais le faire tout à l'heure, quand elle parlait de ses deux amis qui lui ont tourné le dos, mais elle a un peu tout enchaîné, alors ça tombe sans doute un peu à plat, mais tant pis.

« T'excuse pas va ! C'est que t'en avais besoin ! Et puis pour Lukas et Elwynn... T'as raison, laisse passer du temps, ça finira par se tasser. C'est pas facile à encaisser, je conçois, mais bon... Laissez redescendre la pression, vous verrez bien comment ça se passe une fois que vous serez tous calmés. Et si t'as de nouveau besoin de te défouler, tu sais où me trouver, hein ? Enfin apparemment, t'as déjà ton ami moldu pour ça. »

Je m'écarte doucement, histoire de la laisser respirer un peu. Tu sais bien que le fait qu'il soit non-sorcier ne change absolument rien pour moi, hein ? J'étais censé être moldu, moi aussi, sauf que voilà, j'ai eu des pouvoirs parce qu'il semblerait que ma mère que j'ai jamais connue était sorcière elle aussi, et ça a un peu fait tourner en bourrique les bonnes-soeurs de l'orphelinat. Pour moi, ces histoires de sang, c'est de la connerie, et j'espère bien qu'on arrivera à les fiche dehors ces satanés supérieurs, mais la route est longue d'ici là. Enfin c'est cool qu'il y ait encore au moins une personne à laquelle tu puisses te raccrocher, j'aime pas te voir soucieuse, et je préfère nettement le sourire que tu arbores quand tu parles de ton père... Et d'ailleurs.

« Je suis quand même surpris que t'aies réussi à avoir des nouvelles de ton père... Elle est supersonique ta chouette pour avoir passé les barrages des Supérieurs ? »

Bon d'accord, j'ai dit que je parlais pas de la Résistance. Mais avoir une possibilité d'information de l'extérieur, ça serait quand même vachement utile... J'ai pas trop d'espoir, cela dit, mais je tente le coup quand même, sait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7986
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Dim 12 Aoû 2012 - 22:23

Des enfants.

Voilà ce qu'on est lorsque l'on se retrouve perché là haut sur notre balai à défier la gravité. Ceux qui ne connaissent pas ses sensations ne peuvent pas comprendre, mais on ne peut pas leur en vouloir. Tout le monde ne peut pas jouer les fils de l'air, chacun son truc. J'ai la chance de ne pas avoir le vertige ni même le mal de l'air, alors évidemment c'est plus simple. Monter dans les hauteurs, pour moi, c'est une véritable libération. Je ne connais rien de plus génial que de sentir le vent vous fouetter le visage, et la sensation de vitesse quand vous faites un piqué, une vrille, quand vous perdez toute notion d'orientation, quand vous oubliez où est l'endroit, où est l'envers. Même quand un cognard vous frôle, il y a quelque chose de … J'en sais rien, c'est pas facile de mettre des mots là dessus. L'adrénaline, comme dans tous les sports un peu extrème, voilà ce qu'on recherche. J'ai découvert le Quidditch en arrivant à Poudlard. Bien sur je connaissais l'existence de ce sport bien avant, par l'intermédiaire de ma mère, de son côté de sa famille, parce que c'est essentiellement avec eux que j'ai grandi et non pas avec les Moldus alors que mon père l'est pourtant. Au départ ça ne me choquait pas plus que ça, maintenant avec le recul je comprends mieux certaines choses.

Déjà à l'époque ma mère tenait les rênes. Elle ne voulait pas que je côtoie trop ce monde là, celui à qui j'appartenais pourtant à moitié. Elle m'a coupé d'une partie de moi même sans que je ne m'en rende compte. Dans ces moments là, quand j'y repense, je me dis que mon père devait être réellement fou amoureux d'elle pour supporter tout ça. Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est comment elle a pu en arriver là ? Elle a forcément aimé mon père pour avoir un enfant avec lui et même se marier quitte à se mettre sa propre famille à dos. C'est une partie du puzzle que je n'arrive pas à raccrocher au reste mais il faut dire que depuis le divorce, je n'ai pas vraiment laissé à ma mère la « chance » de s'expliquer. Je ne lui ai jamais pardonné de m'avoir éloignée de mon père, je n'ai donc jamais vraiment posé les questions qui me traversent l'esprit actuellement. Et je n'en aurai peut être plus jamais l'occasion. Ça aussi c'est dur à admettre, et c'est d'ailleurs pour ça que j'essaie d'y penser le moins possible.

Enfin bref, c'est pas vraiment le moment là, tout de suite. Pour l'instant je me rends compte que je suis une sacrée bavarde et que j'avais un bon paquet de trucs sur le bord des lèvres. J'ai délivrée certaines choses dernièrement mais jusqu'ici je n'avais jamais tout laissé sortir d'un bloc comme ça et je me sens un peu stupide, je dois bien l'avouer. Fort heureusement Rafael ne m'en tiens pas rigueur, je sais que je n'aurai pas pu en attendre moins de lui. Alors quand il me prend dans ses grands bras réconfortant, je me laisse aller. Je les aime ces bras, j'avais presque oublié ça. Je m'y suis toujours senti bien, j'aimerai y rester un peu encore. Il n'est pas aussi grand que Lukas, personne ne l'est, mais je m'y sens en sécurité. Ça a toujours été le cas.

« T'excuse pas va ! C'est que t'en avais besoin ! Et puis pour Lukas et Elwynn... T'as raison, laisse passer du temps, ça finira par se tasser. C'est pas facile à encaisser, je conçois, mais bon... Laissez redescendre la pression, vous verrez bien comment ça se passe une fois que vous serez tous calmés. Et si t'as de nouveau besoin de te défouler, tu sais où me trouver, hein ? Enfin apparemment, t'as déjà ton ami moldu pour ça. »

Il s'écarte et me sourit. Je lui fais une sorte de grimace typique de Riley Jenkins. Une sorte de plissement des yeux et du nez qui signifie … J'en sais rien, une moue légèrement boudeuse mais mutine. C'est juste moi quoi, pas besoin d'analyser, il me connait suffisamment bien pour savoir que c'est simplement parce que je me sens bien là avec lui. Tellement bien que je lui ai parlé de Cameron alors que jusqu'ici j'avais gardé son existence ou en tout cas la place qu'il commence à prendre dans ma vie, pour moi. Et je me rends compte que ...

« Il est pas au courant de tout ce truc avec Lukas, et Derek, et … On parle pas de tout ça en fait. On parle de … De tout le reste, mais pas de ça. Je sais pas bien pourquoi d'ailleurs. »

Et ce que c'est parce que ni l'un ni l'autre ne voulais aborder tout ce qui touche aux sentiments, aux relations en général ? J'en sais trop rien, et je ne veux pas me poser trop de questions à ce sujet là. La relation qu'on a lui et moi est génial, je n'ai vraiment pas envie qu'elle soit paralysé par ce genre d'interrogation qui peuvent nous emmener sur des pentes glissantes. Passons à autre chose si tu veux bien.

« Je suis quand même surpris que t'aies réussi à avoir des nouvelles de ton père... Elle est supersonique ta chouette pour avoir passé les barrages des Supérieurs ? »
« Ouh la, non. En plus de ça, c'est pas la mienne. J'ai offert cette chouette à mon père il y a des années et je ne m'attendais pas à la voir débarquer pour être honnête. Ça fait des semaines que la mienne fait des aller et retour mais sans succès. Je ne sais pas ce qui a pu passer ou pas. Et là, je l'admets, je me demande comment ça se fait qu'un truc pareil a pu passer. Je sais que Charleen reçoit des lettres de ma mère. Y a des trucs qui passent, mais après contrôle, une fois qu'ils se sont assurés que ça ne laissait rien ébruiter à l'extérieur, ou à l'intérieur d'ailleurs, de ce qu'il peut se passer ici ou là bas. »

Enfermés. Prisonniers. Bloqués ici depuis bientôt deux ans et sans la moindre possibilité de passer outre les barrages qu'ils ont formé. Des nouvelles de nos proches, on en reçoit parfois. Le courrier passe mais est minutieusement trié avant d'être distribué. Quand j'y pense, nos pauvres oiseaux, qu'est ce qu'ils doivent leur faire subir …

« Pour être sincère, j'essaie de ne pas trop me poser de questions parce que je sais que si je commence à analyser la situation, je vais devenir folle. Et j'ai vraiment pas envie de ça. C'est peut être lâche mais je vois pas comment faire autrement pour le moment. »

L'instinct de préservation, je crois que c'est ça qui me permet de me lever encore le matin et de ne pas me laisser abattre. J'ai eu une grosse chute et une baisse de moral importante ces derniers temps, avec tout ce qui se passe mais je reprends du poil de la bête. Lentement mais surement. S'il n'y avait pas eu Cameron … Et maintenant toi … Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi seule de toute ma vie et c'est très pesant pour quelqu'un comme moi qui a l'habitude d'être toujours entourée. J'ai la réputation d'être une fille pleine de vie, et j'ai parfois l'impression que les gens n'accepteront pas autre chose de moi même si je sais que c'est stupide de penser comme ça. Je crois que dans le fond, c'est moi qui n'accepte pas de montrer autre chose au reste du monde, tout simplement. Ce sourire, c'est ce qui me permet de rester debout, et je m'y accrocherai tant et aussi longtemps que je le pourrai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Mer 15 Aoû 2012 - 9:25

~ Let's get fly ! ~
Riley S. Jenkins && Rafael A. Paley
T'as absolument pas à te trouver stupide ou à regretter de m'avoir sorti ce que t'avais à sortir, tu sais que je suis là si t'as besoin. La preuve, c'est que là, je te prends dans les bras, et j'ai bien le sentiment que t'en avais besoin, que ça te fait du bien. Quand tu veux ma belle, je suis toujours là pour mes ami(e)s et t'en fais clairement partie. De toute façon, c'est dans ma nature, je sais pas faire autrement. C'est comme ma curiosité maladive, ça fait partie de moi et je ne sais pas m'en débarrasser. Même si pour mon plus gros défaut, je dois me faire violence parfois pour pas me retrouver dans la position délicate où j'ai été avec Ever... Et Killian. J'ai perdu son amour à cause de ça, je veux pas perdre son amitié non plus, maintenant, parce que je pose les questions qu'il faut pas. Ni celle de Riley, donc, que je serre dans mes bras.

Je laisse passer quelques minutes, et je me détache doucement, cherchant à m'assurer que je ne lui donne pas l'impression de te repousser. Si t'as encore besoin d'un câlin, je suis tout dispo, mais à voir ta frimousse, cette mimique que j'ai l'habitude de voir, je sais que ça va, tu gères. Je sais que t'es une battante, et j'admire ça d'ailleurs.

« Il est pas au courant de tout ce truc avec Lukas, et Derek, et … On parle pas de tout ça en fait. On parle de … De tout le reste, mais pas de ça. Je sais pas bien pourquoi d'ailleurs. »

Là j'avoue, je sais pas quoi te répondre. Mais en même temps, y a aucune obligation dans les sujets à aborder. Si vous êtes bien ensemble, que vous parliez de ça ou non, ça a peu d'importance. Et si tas besoin de vider ton sac, je suis là, comme aujourd'hui, quoi. Je reste quand même surpris par ta chouette, mais c'est vrai que certains courriers passent quand même. Pour ma part, j'en reçois pas vraiment, les bonnes soeurs ont autre chose à faire que de m'écrire, d'autant que l'orphelinat était moldu et qu'elles auraient bien du mal à envoyer des hiboux, de même pour les gamins orphelins, et j'ai pas de famille. Mes proches, finalement, ils sont tous ici ou presque, alors je risque pas d'avoir de correspondance enflammée avec qui que ce soit. Et en l'occurrence, c'est pas plus mal parce que si j'avais un ou une correspondant(e), je sais pas trop bien comment il ou elle prendrait le fait de ne plus avoir de nouvelle à présent.

« Ouh la, non. En plus de ça, c'est pas la mienne. J'ai offert cette chouette à mon père il y a des années et je ne m'attendais pas à la voir débarquer pour être honnête. Ça fait des semaines que la mienne fait des aller et retour mais sans succès. Je ne sais pas ce qui a pu passer ou pas. Et là, je l'admets, je me demande comment ça se fait qu'un truc pareil a pu passer. Je sais que Charleen reçoit des lettres de ma mère. Y a des trucs qui passent, mais après contrôle, une fois qu'ils se sont assurés que ça ne laissait rien ébruiter à l'extérieur, ou à l'intérieur d'ailleurs, de ce qu'il peut se passer ici ou là bas. »

Je hoche simplement la tête, songeur. Dommage, au fond. Effectivement, il y a des courriers qui passent, mais pas tous. C'est donc un risque trop grand que de tenter de faire appel à l'extérieur. Il doit bien y avoir un moyen d'endormir la vigilance des Supérieurs, pourtant. Que dehors, ils sachent comment on est prisonniers ici. Je peste mentalement de ne pas trouver encore d'idée lumineuse à fournir à Killian, mais je garde ça pour moi. Je n'ai pas vraiment envie d'impliquer Riley, et avec ce qu'elle ajoute, ça me conforte dans cette idée.

« Pour être sincère, j'essaie de ne pas trop me poser de questions parce que je sais que si je commence à analyser la situation, je vais devenir folle. Et j'ai vraiment pas envie de ça. C'est peut être lâche mais je vois pas comment faire autrement pour le moment. »
« Chacun réagit à sa manière, de toute façon. C'est une situation critique, je crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise réaction, on fait ce qu'on peut. »

L'instinct de préservation, c'est le truc qui nous fait tenir, et ici, en ce moment, on en a tous désespérément besoin. Katee aurait bien besoin de raffermir le sien, d'ailleurs, parce qu'avec son impulsivité notoire, elle risque d'y passer un jour, et j'avoue que cette pensée me fait flipper genre grave. Mais en tous les cas, je ne parlerai pas de la Résistance à la verte. Déjà, pas sans l'accord du lionceau, et puis surtout parce que ça n'a pas l'air d'être dans ses objectifs, et que je veux pas la mettre en danger avec un truc qu'elle serait mieux de ne pas savoir. Changeons de sujet, plutôt.

« C’est quoi ton programme, aujourd'hui ma grande ? »

La question bateau du jour, bonjour. Mais en même temps, pour changer de conversation, je sais pas s'il y a vraiment mieux, et je compte pas plomber l'ambiance en parlant de la disparition d'Ambre et Candice... Même si je flippe grave pour elles. C'étaient les deux personnes ici que je considérais comme des soeurs, et ne plus avoir de nouvelle me terrifie. Mais je veux pas alarmer Riley non plus, alors je me tais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7986
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Lun 20 Aoû 2012 - 0:01

Vivre et laisser vivre. Je ne vais pas le nier, je me sens très seule en ce moment et je ne sais pas vraiment comme le gérer. Dans le fond, j'ai toujours été quelqu'un de très sociable, j'ai toujours été entourée et je sais que si je le voulais vraiment, je pourrai ne pas ressentir cette solitude. Il faut croire que je m'y accroche dans ce cas, peut être parce que les personnes qui comptent le plus pour moi me semble être à des milliers de kilomètres. Elwynn, Lukas, mon père, … J'ai une soeur ici, et je sais qu'elle n'attend qu'une chose, qu'on soit plus proche toutes les deux, qu'on partage une véritable relation, mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à faire un pas vers elle. Je suis peut être bornée, une vraie tête de mule, mais … non j'y arrive pas. Et je me rends compte que petit à petit, je m'éloigne de tout le monde. C'est comme si je ne savais plus où était ma place, comme si en réalité, je n'en avais plus nulle part. En dehors des moments que je passe avec Cameron, et actuellement avec Rafael même si je sais que c'est éphémère, il n'y a pas un seul instant où je touche réellement terre. Je ne sais pas vraiment ce que je cherche, ni même de quoi j'ai besoin. J'ai eu des nouvelles de mon père, et j'en suis très heureuse, mais ce bonheur a un goût amer malgré tout. Comme pour tous, pas moi plus qu'un ou une autre, je le sais bien.

Qu'est ce qu'il s'est passé ? Comment on … Comment j'ai pu en arriver là ? Je ne comprends pas, c'est comme si je ne maitrisai plus rien, et surtout comme si je ne tentai pas d'arranger les choses. Au lieu de me battre pour faire comprendre à Elwynn qu'elle n'a pas à se méfier de moi, je la laisse s'éloigner de plus en plus, et je m'éloigne de Billy par la même occasion. Au lieu de foncer voir Lukas, lui dire ce que j'ai sur le cœur et lui faire comprendre que je n'ai jamais voulu lui faire de mal, je me tiens à distance. Dans le fond, je ne lui en veux même pas, ou peut être un peu, mais … J'y arrive pas.

C'est comme si la terre tournait, et tournait, et tournait, alors que moi je reste là, immobile. Je regarde les gens passer autour de moi, et c'est comme si personne ne me voyais. Seulement au lieu de leur faire des grands signes pour leur signifier ma présence, je reste statique. Je suis là, invisible, statue humaine, et je regarde la vie passer, le monde tourner, sans vraiment y prendre part. Je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais pas ce que je veux faire. Parfois j'ai envie de hurler mais c'est comme si aucun son ne sortait, comme si je n'étais pas sure qu'attirer l'attention soit vraiment ce dont j'ai envie. Alors à part attendre … Je respire, c'est déjà une bonne chose, non ? Je ne me sens pas morte à l'intérieure, simplement loin, très loin. Presque intouchable, et c'est effrayant mais paradoxalement rassurant. Je ne saurai pas vraiment l'exprimer, mais d'une certaine façon je me sens en sécurité, puisque rien ni personne ne semble pouvoir m'atteindre. Ils ne me voient pas, après tout.

Pourtant Rafael qui se trouve là devant moi, et à qui je viens de tenir la grappe pendant un long monologue, est bien réel, bien vivant. C'est un être humain et il est là, avec moi. Il me voit, malgré son propre voile qui se tient devant ses yeux à lui. Il le cache bien, mais je vois bien dans le fond de ses iris que ses sourires cachent bien des choses. Je n'ai pas le droit de lui poser de questions, alors je m'abstiendrai, mais je le sens, quelque chose le tracasse. J'expose des faits, il me répond sans jamais se départir de son sourire. S'il a besoin de se confier ça ne sera pas auprès de moi qu'il le fera, je le sais. Il a Killian pour ça, même si c'est toujours difficile pour lui de se faire à l'idée qu'elle n'est plus ce qu'elle a été dans sa vie. Il a Candice, et cette petite Serdaigle avec qui je le vois parfois. Candice qui … C'est peut être ça le fond du problème. Ça fait quelques temps que je ne l'ai pas croisé dans la Salle Commune. Elle a toujours été quelqu'un de discret, qui disparaît de temps à autre, mais cette fois … Est ce que ça n'est pas plus long que d'habitude ?

« Chacun réagit à sa manière, de toute façon. C'est une situation critique, je crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise réaction, on fait ce qu'on peut. »

Un sourire, timide, presque invisible, mais pourtant bien présent. Un sourire triste, mais un sourire malgré tout. Oui, on fait ce qu'on peut, tout autant que nous sommes. On ne peut pas faire semblant pour toujours mais tant qu'on y arrive, au moins devant les autres ...

« C’est quoi ton programme, aujourd'hui ma grande ? »
« Hum … Cours. Bibliothèque. Dodo. Et j'envisage éventuellement de me nourrir à un moment ou à un autre Wink Voir même de revenir m'entrainer en fin de journée. Mouais, j'ai pas envie d'être sociable aujourd'hui. »

Ni demain. Ni après demain. Ni ...

« Et toi ? »

Soyons sérieux, tu vas me répondre la même chose et on va continuer à se sourire, à faire semblant que tout va bien. Ça n'est même pas pour sauver les apparences, ni même un instinct de protection. C'est juste … quelque chose qui vient naturellement, sans doute un peu de pudeur. Je n'ai pas peur de me montrer fragile devant toi Rafael, mais tout comme toi peut être, je me dis que si les autres s'en rendent compte, ça rendra les choses plus réelles, et plus difficile à gérer. Alors que se laisser flotter … Pour le moment c'est tout ce dont je suis capable. Ça, et sourire. Sourire, encore et toujours. Si un jour mon sourire s'éteint … Il ne s'éteindra pas. Jamais.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2115
Date d'inscription : 14/03/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1456-rafael-a-paley-uc
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Jeu 23 Aoû 2012 - 7:49

~ Let's get fly ! ~
Riley S. Jenkins && Rafael A. Paley
Ne pas inquiéter l'autre, sauver les apparences. Paraître. C'est quelque chose qu'on apprend très bien à faire, elle comme moi, manifestement. Je n'étais pas suffisamment présent dans sa vie pour me rendre compte à quel point elle pouvait se sentir seule, en ce moment. Mais je voyais bien sur son visage que quelque chose n'allait pas, et je comptais bien lui assurer de ma présence, si elle en avait besoin. A n'importe quel moment. Elle fait partie des gens auxquels je tiens, et je ne voudrais pas la voir malheureuse. Pas si je peux l'en empêcher. Pourtant, là, auprès d'elle, je ne vois pas comment faire pour l'aider davantage. Je voudrais la rassurer, mais je ne sais pas complètement comment m'y prendre, alors je reste là, les bras ballant, à la regarder sourire timidement. Ce n'est pas la Riley que je connais, ça. Ce sourire ravageur qu'elle a l'habitude d'arborer a bien du mal à s'inscrire sur son visage. Et même si je change de sujet, espérant qu'une conversation normale aiderait à la dérider, je suis inquiet, vraiment. Mais je crois que je le suis pour un peu tout le monde en fait. Candice et Ambre qui ont disparu, Killian qui fonce toujours droit dans les murs, même Caem qui n'a pas l'air au mieux de sa forme ces derniers temps. Et Riley, donc. Parce que non, elle ne va pas bien, mais je ne peux pas la forcer à se confier plus qu'elle ne l'a déjà fait. Tout ce que je peux faire, c'est lui assurer ma présence, tant qu'elle souhaitera l'avoir.

« Hum … Cours. Bibliothèque. Dodo. Et j'envisage éventuellement de me nourrir à un moment ou à un autre. Voir même de revenir m'entrainer en fin de journée. Mouais, j'ai pas envie d'être sociable aujourd'hui. »

J'acquiesce simplement d'un signe de tête. On peut tous passer par des moments où on a besoin d'un peu de solitude. Mais j'ai bien du mal à imaginer la verte ainsi, en fait. Pourtant je sais que le quart d'heure de confessions est passé, et quand elle me retourne la question, je réponds à peu près de la même manière qu'elle.

« Et toi ? »
« Hum… Cours. Bibliothèque. Dodo. Et j'envisage éventuellement de me nourrir à un moment ou à un autre. Enfin voire à plusieurs moments, même. Quant à un entraînement en fin de journée... Si t'as besoin d'un partenaire, tu sais où me trouver. »

Je lui souris, aussi franchement que possible. Après tout, la perspective de cogner encore quelques balles m'enchante, comme toujours à vrai dire. Je suis surpris qu'ils n'aient pas encore interdit le Quidditch, mais ça m'arrange drôlement. Un punching-ball comme un autre pour les gens comme moi qui ont besoin de se défouler, mais pas sur les autres. Et je crois bien que je ne suis pas le seul dans ce cas. Je sens bien que cette conversation est terminée, mais je ne peux pas me résoudre à partir comme ça, alors je la prends une dernière fois dans mes bras.

« Anytime... »

Tu viens me voir quand tu veux, ma chouette, je suis toujours disponible pour toi. Pour d'autres aussi, mais c'est pas la question. Et après avoir posé une de mes grandes paluches sur sa tête, comme on pourrait le faire à un petit enfant et lui avoir adressé un nouveau sourire, je me dirige vers les vestiaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7986
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar TAG + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   Ven 24 Aoû 2012 - 19:44

Je ne vais pas le cacher, sentir qu’on existe pour quelqu’un ça met un baume sur le cœur. Parce que même si je ne le montre pas, même si je tente de me comporter comme je l’ai toujours fait, la vérité c’est que mon cœur a besoin de ça justement. D’un peu de baume, pour apaiser certaines petites douleurs. Ça n’est pas persistant, ça n’est pas très violent non plus puisque le temps commence à passer et je m’accommode de tout ce qui ne va pas. C’est juste un peu gênant. Je me sens seule, c’est un fait. Je ne fais rien pour que ça change, et ça s’en est un aussi. Difficile de dire ce que j’attends réellement. Un électrochoc, probablement, mais pour l’instant je me laisse vivre comme ça, je me laisse flotter comme un petit morceau de bois qui descend le courant, parfois lentement, parfois plus rapidement.

En attendant, ça n'est pas parce que mon petit cœur et mon esprit font leur mauvaise tête que je ne peux plus offrir de sourire à des gens comme Rafael. Il a très bien compris que quelque chose ne tournait pas rond chez moi mais son comportement ne change pas, il reste fidèle à lui même et rien ne pourrait me faire plus plaisir. J'aurai pu me confier à lui plus en profondeur, et pas sur le ton de la conversation comme je l'ai fait, mais qu'est ce que ça aurait changé ? Rien, je pense. Je n'ai jamais été quelqu'un qui s'appitoie sur son sort, ni même qui attend des autres d'être plaint. Ça ne m'intéresse pas, et malgré la situation dans sa globalité, le monde ne s'arrête pas de tourner. C'est juste une mauvaise passe et je préfère garder mes moments de faiblesse pour ma solitude. On gère ça très bien comme ça ma conscience et moi. J'ai passé un véritable bon moment avec lui et ça serait stupide de tout gâcher. Je suis une grande fille, et tel un chat je retombe toujours sur mes pattes.

Une conversation bateau, ça nous va très bien à tous les deux, j'en suis certaine. Et si vraiment un jour ça devient trop lourd à porter, pour l'un comme pour l'autre, je sais qu'on sait tous les deux à quoi s'en tenir. Je sais qu'il sera là pour moi. Il sait que c'est réciproque. On appelle ça de l'amitié silencieuse. De l'amitié, tout simplement. Donc raconte moi beau gosse, qu'est ce que tu vas faire de ta journée ?

« Hum… Cours. Bibliothèque. Dodo. Et j'envisage éventuellement de me nourrir à un moment ou à un autre. Enfin voire à plusieurs moments, même. Quant à un entraînement en fin de journée... Si t'as besoin d'un partenaire, tu sais où me trouver. »

Quelle originalité Wink

« Je prends bonne note. »

Parce que c'est toujours un véritable plaisir de s'entrainer avec lui. Et en quelque seconde je me retrouve dans ses bras à nouveau. Je le serre contre moi, ferme les yeux et sourie. Je profite de cet instant, un bel instant.

« Merci. D’avoir … D’être toi. »
« Anytime... »

Sa grande main se pose sur ma petite tête de fouine, je grimace comme je sais si bien le faire.

« Bonne journée Raf, et qui sait, peut être qu’on se croisera effectivement sur le terrain en fin de journée. Dans le pire des cas, on se retrouve devant l’autel dans une vingtaine d’année Wink »

Il s'éloigne vers les vestiaires, je file directement vers le château mais un mouvement m'interpelle. Une flèche blonde, qui prend déjà ses quartiers dans les airs. Mes yeux la suivent tranquillement et mon sourire s'élargit. Ça fait quelques temps que je l'aperçois parfois dans le stade, sur son balai et je constate qu'elle a énormément progressé.

« Hum … bien joué Mademoiselle Lockwood. »

Des mots prononcés pour moi puisqu'elle est trop loin pour les entendre et que Rafael n'est déjà plus dans mon champ de vision.

Dommage que les jaunes ne l'ait pas dans leur équipe, voilà ce que je pense tout en rejoignant la salle commune des verts, le dortoir puis la douche. Un quart d'heure plus tard j'entre dans la Salle d'Histoire de la Magie et adresse un grand sourire au Prof, comme toujours.

« Bonjour Monsieur Andrews. »
« Bonjour Riley. »

Et voilà comment retrouver son sourire en 3 minutes chrono : Voir une camarade évoluer sur son balai comme un poisson dans l’eau, et avoir cour avec son prof préféré, pour sa matière préférée. Se satisfaire de choses simples telles que celles ci me semble être un bon plan pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Let's get fly ! ▬ Rafael   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's get fly ! ▬ Rafael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rafael Delgado a un accident de voiture [Libre]
» (M) Rafael Nadal ☼ Je te connais toi!!
» 27 novembre
» Raphaël Farès
» Élection de Monster BB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Stade de Quidditch.-
Sauter vers: