AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fall Away - Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1931
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Fall Away - Jayden    Jeu 8 Mar 2012 - 15:12

Fall Away.
Une douleur insoutenable et des mouvements tout autour qu’il ne comprenait pas vraiment. Il y avait eu Sovahnn, ça il semblait s’en rappeler à peu près, et Enzo apparemment, mais il avait rapidement perdu pied et ne se rappelait plus de rien de ce qui s’était passé après. Il les avait vus arriver au loin et encore, c’était très flou dans son esprit. Tout ce qu’il savait et ce dont il se rappelait, c’était cette douleur affreuse qui le rendait fou, mais l’obligation d’avancer, l’incapacité de s’écrouler, et puis plus rien. Mais il revenait à la réalité, si douloureuse soit-elle et la douleur montait doucement en lui, même si elle semblait différente. Quelqu’un avait fait quelque chose pour l’aider mais la souffrance restait là et l’emplissait au fur et à mesure.

« Merci de m’avoir suivis Jayden. J’pense qu’il se réveillera bientôt. »

La voix de Maxence s’était élevée, lointaine, probablement vers le fond de la pièce, ou derrière une porte close. Mais en tout cas, il était là, et c’était probablement pour ça que, lui, était toujours en vie. Doucement, tout lui revenait à la mémoire, la lettre, les discussions avec Jillian, tous ceux qu’il avait envoyé se faire foutre, les mots qu’il avait pu avoir envers Sovahnn et Jayden, la rage, la détresse, la solitude et cette foutue impression de vide qui avait de quoi le rendre barge. Il crevait de trouille, c’était tout. Et puis, il y avait eu cette journée, et le Supérieur qui l’avait étalé. Il s’était pensé plus malin pendant quelques instants, et puis, il s’était sentis partir, planer, plus que jamais. Il y avait eu Jillian dans la carriole qui les avait emmenés loin de Poudlard. Elle était mal en point, probablement malade. Et puis, il avait perdu connaissance pour revenir arrivé à l’hôpital où il l’avait vue partir avec des médecins et un supérieur qui avait un discours complètement abracadabrant. Il n’avait pas tout compris, avait vu d’autres personnes se rapprocher de lui pour finalement se sentir partir de nouveau. Et finalement, on en revenait à la situation de départ : la souffrance.

« Sovahnn l’a amené avec Enzo hier, j’ai attendu aujourd’hui pour te prévenir. Ils n’ont pas eu le temps de le refermer je pense. Ça va maintenant, j’ai tout recousu et les tissus sont en passe de se souder de nouveau. Il aura probablement bien mal pendant quelques temps le temps que tout se remette en place. La magie ne peut pas tout faire. »

Génial… parfaitement rassurant. C’était une nausée assez incroyable qui l’avait pris en entendant Maxence expliqué tout ça à Jayden qui ne devait pas être loin puisqu’il entendait le bruit de ses pas derrière lui.

« Il est tiré d’affaire, c’est ce qui compte. Ça ira, mais il faudra le forcer à se soigner. Et vu son cousin, j’sais pas pourquoi, je sens qu’il aura du mal à faire ça de bon gré. »

Tu crois ? Bon, ça n’était un mystère pour personne, ils étaient tous deux têtus comme des mules et ils n’avaient jamais vraiment appris à prendre soin d’eux même et encore moins à se soigner, si ce n’était réparer le gros. Les contusions trop voyantes, les os brisés, ce genre de choses.

« Il est comme Logan, il a une très bonne résistance, donc ça ira vite. Il pourra se lever demain, mais il faudra qu’il se repose énormément. J’devrais probablement le garder, mais, franchement, j’en ai déjà eu un, et ya des mômes ici qui ont besoin de repos aussi, et s’il fait chier toutes les trois secondes parce que rester allongé l’emmerde… enfin bref, il sera probablement mieux dans le dortoir vu que j’peux affirmer que ça ira. Ça aurait pu être très grave, mais j’avais du sang et j’ai pu intervenir vite. C’est au final spectaculaire, mais ça se soigne plutôt bien. Tant qu’il se repose, encore une fois. Il faut qu’il accumule à nouveau de l’énergie pour se remettre. Quand il se réveillera, tu me préviendras, je lui donnerais de quoi faire passer la douleur. Mais j’dois attendre qu’il se soit réveillé pour ça. L’inverse serait plus agréable pour lui, mais ça pourrait s’avérer dangereux alors j’préfère éviter. »

Alec avait voulu se redresser, montrer qu’il était éveillé, mais rien n’y avait fait, il s’était sentis repartir, quitter la réalité et perdre de vue le fait de rester présent. Engloutis dans sa torpeur où la douleur diffusait dans ses membres en continu, il était resté à nouveau inconscient quelques temps avant de revenir, bougeant doucement un bras avant de reprendre réellement conscience. Il était resté alors immobile encore quelques instants, déglutissant difficilement en tentant de faire abstraction de la douleur qui le parcourrait. Il avait alors bougé pieds et mains histoire de se rassurer. Il semblait entier, c’était déjà pas mal, mais cette foutue vague d’une douleur ignoble avait fini par déclencher un gémissement étouffé qu’il avait entendu plutôt que prononcé. Il lui avait d’ailleurs fallu un instant pour comprendre qu’il s’agissait de sa voix et non de celle de quelqu’un d’autre.

Alors, enfin, il s’était décidé à ouvrir les yeux, ne prenant conscience qu’à cet instant que Jayden se trouvait près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2067
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Jeu 8 Mar 2012 - 21:23

Fall Away.
- Jayden, y a Maxence qui te cherche ?
- C’est vrai ?

Sans blague… Maxence ? Qui me cherche moi, c’est une occasion en Or à ne manquer sous aucun prétexte. La jeune Irlandaise ne s’était pas fait prier, rappliquant rapidement pour tomber sur le bel infirmier sur lequel elle avait clairement jeté son dévolu… Nan mais c’est vrai, regardez-moi ces yeux et ce sourire… Ciel, il allait la tuer s’il le lui ressortait… Pourtant, lorsqu’elle était apparue, elle avait tout de suite remarqué que le sujet de sa visite n’était pas qu’elle lui avait aussi tapé dans l’œil. Il avait cet air grave, annonciateur de mauvaises nouvelles en général… Le genre de truc qui craint en somme.

Aussi, lorsque le prénom d’Alec avait été prononcé, la jeune femme s’était dans un premier temps montrée pour le moins acerbe… Elle n’avait aucune envie de parler de lui, n’avait aucune envie de se préoccuper de sa petite personne, il pouvait très bien souffrir le martyr qu’elle ne bougerait pas le petit doigt, pas après les mots qu’il lui avait sorti ! Pourtant il avait suffit d’une phrase pour qu’elle change d’avis. Alec était inconscient, à l’infirmerie et c’était visiblement assez grave puisqu’il avait manqué d’y passer. Alors un peu décontenancée, elle avait suivi Maxence, sans dire un mot, plus inquiète qu’autre chose, parce qu’elle avait beau dire, elle avait fini par s’attacher un minimum à cette tête de mule, à ce sale con un peu trop macho !

« Merci de m’avoir suivi Jayden. J’pense qu’il se réveillera bientôt. »

La jolie rousse n’avait pas rétorqué, trop inquiète malgré les paroles rassurantes qu’avait pu avoir Maxence, elle voulait voir par elle-même l’état dans lequel il était.

« Sovahnn l’a amené avec Enzo hier, j’ai attendu aujourd’hui pour te prévenir. Ils n’ont pas eu le temps de le refermer je pense. Ça va maintenant, j’ai tout recousu et les tissus sont en passe de se souder de nouveau. Il aura probablement bien mal pendant quelques temps le temps que tout se remette en place. La magie ne peut pas tout faire. »

Tout recoudre, les tissus qui se ressoudent, ben oui la routine quoi, j’vois vraiment pas pourquoi on s’inquiète, c’est vrai… Dit comme ça, tout de suite j’me sens mieux… Ou pas. J’ai déjà dit que moi et les trucs un peu trop gores ça a tendance à pas trop passer ? Non, ben j’le dis et j’garanti pas de rester debout si j’viens à voir l’étendue des dégâts.

La jeune femme était entrée dans la pièce, voyant Alec inconscient. C’était étrange de le voir étendu là, elle l’avait vu un bon nombre de fois dormir, c’était pas le souci… Mais il lui manquait cette petite expression qu’il avait toujours sur le visage. Il avait dû voir sur les traits de la jeune femme que ça l’avait perturbée car il s’était empressé de rajouter.

« Il est tiré d’affaire, c’est ce qui compte. Ça ira, mais il faudra le forcer à se soigner. Et vu son cousin, j’sais pas pourquoi, je sens qu’il aura du mal à faire ça de bon gré. »
- J’saurai le convaincre si vous me dîtes ce qu’il faut faire. Et au pire, j’lui laisserai pas le choix.

Elle était affectée, malgré tout ses efforts pour que ça ne transparaisse pas !

« Il est comme Logan, il a une très bonne résistance, donc ça ira vite. Il pourra se lever demain, mais il faudra qu’il se repose énormément. J’devrais probablement le garder, mais, franchement, j’en ai déjà eu un, et ya des mômes ici qui ont besoin de repos aussi, et s’il fait chier toutes les trois secondes parce que rester allongé l’emmerde… enfin bref, il sera probablement mieux dans le dortoir vu que j’peux affirmer que ça ira. Ça aurait pu être très grave, mais j’avais du sang et j’ai pu intervenir vite. C’est au final spectaculaire, mais ça se soigne plutôt bien. Tant qu’il se repose, encore une fois. Il faut qu’il accumule à nouveau de l’énergie pour se remettre. Quand il se réveillera, tu me préviendras, je lui donnerais de quoi faire passer la douleur. Mais j’dois attendre qu’il se soit réveillé pour ça. L’inverse serait plus agréable pour lui, mais ça pourrait s’avérer dangereux alors j’préfère éviter. »

Elle avait acquiescé, elle ne manquerait pas de le prévenir dès qu’il ouvrirait les yeux. Maxence l’avait laissée, et elle était restée là pas loin d’Alec qui demeurait toujours immobile. Poussée par une curiosité malsaine, la jeune femme avait soulevé le drap et la couverture qui le recouvrait pour voir l’étendue des dégâts parce qu’à entendre l’infirmier, c’était pour le moins important… Chose qu’elle n’aurait de toute évidence pas du faire car une nausée assez équivoque l’avait prise et elle avait du devenir pâle d’un coup.

- Bordel !

C’était le seul truc qui lui était passé par l’esprit à ce moment précis, ok c’était vraiment sérieux, c’était pas juste un plan pour qu’elle lui pardonne.

- Jt’en dois une alors t’as intérêt d’ouvrir les yeux… Ca m’ennuierai de frapper un comateux !

Bien que dans le fond j’ai pas vraiment de scrupules… Je préfèrerai juste que tu sois conscient quand j’vais t’envoyer ma main dans la figure !

Elle avait attendu un long moment, s’endormant à moitié dans le fauteuil placé par très loin. Oui, ben elle avait eu une longue nuit et attendre sans rien faire ça n’a jamais été son fort. Ce n’est qu’en entendant du mouvement que la jeune femme avait ré-ouvert les yeux.

- Alec !

Il avait dit quoi Maxence… Tu me préviens quand il se réveille je lui donnerai de quoi calmer la douleur… Oui la douleur, parlons-en de la douleur justement… Est-ce que tu sais ce qu’on ressent quand on t’insulte ouvertement de trainée ? Oui, je sais c’est pas comparable et j’suis pas assez sadique pour te laisser souffrir comme ça, mais tu perds rien pour attendre ! La demoiselle s’était levée pour aller chercher l’infirmier, une question lui brûlant les lèvres.

- Maxence, il a ouvert les yeux. J’voulais vous demander quelque chose… J’me demandai, si j’venais à lui en coller une, là maintenant avant qu’il ne prenne la potion ? Y a un risque majeur pour lui ? Parce que ça m’ennuierai qu’il ne ressente rien au moment où il va se la prendre... Mais j’veux pas aggraver son cas non plus.

- J’ai d’excellentes raisons si ça peut vous aider à vous décider…

Tout ça dit assez fort pour qu’il l’entende mais pas assez pour qu’Alec lui l’entende… Oui c’est toujours mieux quand on s’y attend pas… Et non Alec… J’ai pas encore digéré même si t’as failli y passer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1931
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Dim 18 Mar 2012 - 0:18

Fall Away.

Elle flippait, comme beaucoup, ou plutôt, comme tout le monde flippait en voyant ça. Pas forcément pour lui, voir même, rarement pour lui, mais plus pour ce que ces gens pouvaient faire quand ils n’en avaient strictement rien à foutre. Et là, ça ne pouvait plus être que le cas. Il restait entre deux mondes, pas complètement conscient de ce qu’il se passait, mais assez pour se rappeler de tout ce qu’il s’était passé. Assez pour savoir qu’ils avaient tenté de le tuer délibérément par simple flemme et impatience. Alors, ok, il pouvait être un môme genre roi et pourri-gâté, mais ça, il ne pouvait pas réellement le comprendre. Peut être simplement parce qu’il s’agissait de lui qui avait été mis ainsi en danger, et que c’était son corps qui était secoué de douleurs atroces qui lui retournaient les trippes, mais il ne pouvait comprendre ce genre d’acte, tout comme il ne pouvait supporter la peur qui ne prenait à présent d’y passer. Ou plutôt, qui le prenait à nouveau maintenant que le danger semblait pourtant passé. La peur d’y passer et celle de continuer à souffrir ainsi jusqu’à la fin.

- Bordel !

Ça l’avait tiré quelques secondes de ses limbes, attiré par des mouvements autour de lui, des doigts glacés contre sa peau, et, surtout, la voix d’une amie.

- Jt’en dois une alors t’as intérêt d’ouvrir les yeux… Ca m’ennuierai de frapper un comateux !

Le frapper. Oui, c’était vrai, elle lui en voulait à mort. Il l’avait presque oublié avec tout ça. Et, même s’il ne s’en foutait pas comme de sa première chemise, il avait glissé de nouveau dans l’inconscience, avant même d’avoir donné signe de vie. Pourtant, il aurait bien aimé se redresser et arranger les choses, parce que là, tout de suite, il avait besoin d’elle et d’une présence, quelle qu’elle soit. Mais de la sienne surtout, parce qu’elle était celle avec qui il était le plus proche, et celle qu’il appréciait le plus ici et à qui il aurait pu éventuellement parler s’il n’avait pas été autant… lui-même. Mais il restait ce mec qui souriait de manière parfaitement naturelle à sa meilleure amie, qui s’extasiait sur ses jeux et se vantait des siens, qui riait à ses blagues et déconnait sur sa famille et sur leurs complexes. Il restait ce mec joyeux qui, un jour, l’avait poussée sous le lit et avait serré les dents quand son père l’avait frappé jusqu’à en avoir des crampes, et qu’il était resté au sol, en la regardant sans rien dire parce que… parce qu’il n’y avait justement rien à ajouter. Parce que c’était comme ça et que c’était tout, et qu’il continuerait à faire comme toujours, qu’il ne la rejetterait pas pour ça, mais qu’il lui en voudrait un moment pour l’avoir vu ainsi, faible et sombre. Et qu’ils n’en parleraient pas, parce qu’il ne le voudrait pas. Mais la réalité, c’était qu’elle, avec ses grands yeux et son grand sourire, avec sa gentillesse, elle avait fini par tirer quelques phrases de sa carapace, mais qu’elle était une exception. Alors il devenait distant, méchant et mauvais avec les autres, quand il commençait à perdre le contrôle de sa vie. Et parce qu’il était incapable d’évacuer autrement. Alors il finissait par blesser des gens qu’il aurait pourtant voulu préserver de tout souci.

- Alec !

Ses gémissements avaient fini par passer la limite de la capacité d’un humain à les entendre, et Jayden avait réagit au quart de tour, se redressant d’un bon pour lui jeter un coup d’œil et s’apercevoir qu’il avait les yeux ouverts. Elle était d’ailleurs à cet instant précis une peu trop floue à son gout, et il en déduisait qu’il ne devait donc pas être en très bonne forme malgré l’intervention de Maxence.

La jeune femme s’était alors éloignée pour aller chercher l’infirmier, assez loin pour que, lui, ne puisse pas avoir conscience de leur conversation, ni même de leur présence. Il se doutait juste qu’ils ne devaient pas être à des kilomètres puisque les bruits de pas rapides de la jeune femme s’étaient arrêtés assez rapidement. Ne faisant pas plus attention que ça à ce genre de choses, il s’était contenté d’essayer de respirer normalement, comme si la douleur ne lui faisait pas un mal de chien et qu’il ne paniquait pas complètement à l’idée de l’état dans lequel il pouvait bien être.

- Maxence, il a ouvert les yeux. J’voulais vous demander quelque chose… J’me demandai, si j’venais à lui en coller une, là maintenant avant qu’il ne prenne la potion ? Y a un risque majeur pour lui ? Parce que ça m’ennuierai qu’il ne ressente rien au moment où il va se la prendre... Mais j’veux pas aggraver son cas non plus.

oO

- J’ai d’excellentes raisons si ça peut vous aider à vous décider…

…. Long soupire de désespoir.

« Ouais, sûrement les mêmes que Sovahnn qui lui en a déjà décoché une belle.. »

....

« Ben …. Il est pu à ça prêt, alors vas y. Mais Tu devras recommencer, je lui filerais le calmant juste après….. ….. et lui décroche pas la tête non plus, j’ai passé une nuit debout à lui sauver la mise pour les beaux yeux de la blondinette de Poufsouffle…. Et un peu pour l’étique quand même. »

+out+

Ça, mes amis, c’est ce qu’on appelle de la résignation. Et un peu de délire à force de ne pas avoir assez dormis. Mais on lui pardonne à ce cher infirmer, mais juste parce qu’il est beau gosse et sympa. Et qu’on est bien contents qu’il soit là quand même !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2067
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Mer 28 Mar 2012 - 22:24

Fall Away.

Règle n°1 : Lorsque tu te sens blessée… Toujours garder la face dans n’importe quelle circonstance…
Règle n°2 : Lorsqu’un connard prétentieux t’insulte, décoche-lui la baffe du siècle, histoire qu’il s’en souvienne et ce… Au moment où il s’y attend le moins !
Règle n°3 : Lorsque le connard en question se retrouve à l’infirmerie à cause de pauvres détraqués… Oublie un peu ta rancœur…

Certes, elle lui en voulait mais si elle se targuait de ne vouloir se lier à personne, elle devait avouer que son partenaire de jeu lui manquait ! Même si c’est un sale con et qu’il mérite un bon coup pour lui remettre les idées en place ! Sauf que cette rancœur amère avait semblée s’effacer lorsqu’elle avait constaté l’étendue des dégâts. Il avait été purement charcuté et si pour l’instant les raisons restaient encore très floues dans son esprit, elle était déterminée à avoir une explication en plus des excuses qu’il lui devait !

Oui, l’important c’est de rêver tant qu’on le peut encore ! Et elle tenait particulièrement à avoir des excuses de sa part, parce qu’il l’avait insultée, premièrement… Et qu’à cause de lui, elle était en train de se faire du mouron ! Au bout d’un certain temps, il avait fini par ouvrir les yeux, à moitié conscient elle le devinait sans peine, mais assez pour que ça vaille la peine d’être remarqué ! Elle s’était alors empressée d’aller prévenir Maxence, tout en… lui demandant une petite faveur. Après tout, depuis qu’elle était arrivée ici elle n’avait rien tenté pour le séduire ou autre, d’ailleurs en y repensant, elle aurait peut-être dû jouer à la pauvre amie complètement paniquée à l’idée de perdre une personne proche. Mais sa spontanéité légendaire lui avait cruellement fait défaut face à la situation un peu trop grave.

« Ouais, sûrement les mêmes que Sovahnn qui lui en a déjà décoché une belle.. »
- On peut dire oui ! Mais c’est assez personnel, et j’aimerai lui dire ma façon de penser aussi.

Ravie d’entendre que la miss est passée avant moi… Mais j’avoue que j’ai vraiment besoin de régler la question à ma façon !

« Ben …. Il est pu à ça prêt, alors vas y. Mais Tu devras recommencer, je lui filerais le calmant juste après….. ….. et lui décroche pas la tête non plus, j’ai passé une nuit debout à lui sauver la mise pour les beaux yeux de la blondinette de Poufsouffle…. Et un peu pour l’étique quand même. »

La jeune Serpentard avait souri devant sa remarque, avant d’aller l’embrasser sur la joue. Oui, ben elle n’allait pas manquer une occasion de se faire remarquer, hein !

- Merci ! Promis je tâcherai de pas abimer votre travail. Mais il la mérite vraiment, vous pouvez me faire confiance !

Sale petit con va !

Elle avait fini par rejoindre le blessé, ravie d’avoir eu sa petite autorisation, faut dire que ça la démangeait depuis un moment maintenant et si parfois les choses finissent par se tasser… Là, c’était plutôt le contraire. Alec devait probablement être mieux réveillé à présent, enfin réveillé… Il avait dû retrouver une vision approximativement correcte dirons-nous ! Sans prévenir, la jeune femme avait aligné une gifle au jeune homme, pas de quoi lui décoller la tête… Mais sûrement assez pour le secouer et réveiller la douleur qui devait le hanter vu la tête de sa blessure !

- Ça… C’est pour le coup de la dernière fois ! Et crois pas que cette histoire est terminée, t’as intérêt de me présenter des excuses… Valables !

Elle était sérieuse et un simple regard suffisait à le comprendre ! Tu m’as blessée dans ma fierté Rivers… Alors t’as intérêt d’y mettre du tien si tu veux que j’passe l’éponge !

Une fois le coup parti, la jeune Irlandaise s’était sentie un minimum libérée, et la pression retombée, elle l’avait serré dans ses bras, difficilement vu qu’il était endolori et toujours allongé, mais c’était sa façon de lui montrer que malgré le fait qu’elle lui en veuille toujours… Elle s’était inquiétée pour lui et était bien contente de le voir en vie ! Elle avait fini par le lâcher, consciente qu'elle allait finir par le faire basculer dans l'ombre si elle continuait.

- J’veux des explications pour ça aussi ! Par contre pour le petit arrangement de tout à l’heure… Pour ce qui est du « traitement » j’suis ok… Mais hors de question que je joue les infirmières. C’est… beaucoup trop me demander !

La partie qui concernait l’arrangement était bien évidemment destinée à Maxence. Et elle aurait très bien pu le lui dire en privé pour ne pas aiguiser sa curiosité, mais ça l’amusait de le faire. Qui a dit qu’une femme n’était pas compliquée à comprendre… Une gifle, un câlin… Et là elle n’est même pas enceinte =D.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1931
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Dim 1 Avr 2012 - 1:25

Fall Away.


- Merci ! Promis je tâcherai de pas abimer votre travail. Mais il la mérite vraiment, vous pouvez me faire confiance !

Si Alec n’avait pas entendu ce qu’elle avait bien pu dire, il avait en revanche compris qu’elle n’était pas loin, avec Maxence, et pendant leur conversation, il s’était acharné à émerger un peu plus malgré la douleur qui devenait de plus en plus grande. Maxence avait déjà probablement fait un travail prodigieux, sinon il n’aurait pas été en train de discuter. Et ça n’était pas le contraire, sinon il ne se serait probablement pas réveillé. Alors il n’avait rien d’autre à faire que de s’accrocher au monde réel pour y revenir. Même si, en fait, il n’en avait aucune envie. Ouvrant les yeux et s’adaptant doucement au milieu, il avait vu une ombre s’approcher et il lui avait fallu un moment et une distance très courte pour enfin reconnaître Jayden. Et pour se prendre une gifle monumentale la seconde d’après. Ok, ça y était, il était réveillé, pas de soucis, et sa tête devait rouler pas loin du lit d’à côté. Non, quand même pas, mais de sa place, c’était l’impression qu’il avait. Les lèvres entrouvertes par la violence du choc et de la surprise qui en avait découlé, il était resté interdit à la fixer, attendant à moitié une explication, à moitié un grand bol de morphine, de coke, de tout ce que vous voulez tant que ça fout à la ramasse.

- Ça… C’est pour le coup de la dernière fois ! Et crois pas que cette histoire est terminée, t’as intérêt de me présenter des excuses… Valables !

Ok d’accord. ‘Comprend mieux. Mais ça n’était pas pour cela qu’il avait répondu. Déjà parce qu’il n’était pas complètement sûr d’en être capable et surtout parce que, là, honnêtement, il ne savait pas quoi répondre. A part qu’il avait mal, mal pour lui, mal pour elle, pour d’autres, et pour tout. Et que là, tout ça, il s’en foutait. Tout ce qu’il voulait, c’était échapper à tout, au monde et à sa vie. Partir loin, ne plus se rendre compte de quoi que ce soit et ne plus souffrir. Ne plus voir la peine, la rage et les blessures qu’il avait pu causer, ne plus avoir envie de faire souffrir encore pour se protéger, lui, du mal qui le rongeait. Ne plus sentir cette impression ignoble à l’intérieur de lui et ne pas savoir ce qui s’était passé pour lui. Et ne plus avoir peur bordel. Ne plus jamais s’inquiéter comme il le faisait depuis des semaines et comme il allait encore le faire pendant un temps certain, il le savait très bien. Oui, fuir tout ça, ne pas prendre en compte ses responsabilités et oublier.

Et Jayden l’avait pris dans ses bras, faisant apparaitre sur son visage une impression de surprise encore plus présente. Alors même que sa joue le brûlait, elle le serrait contre elle, comme pour tenter de calmer tout ce qui hurlait en lui au moment même où ça refaisait surface. Parce qu’elle s’était inquiétée ? Qu’elle lui pardonnait ? Qu’elle était heureuse de le retrouver vivant ?

- J’veux des explications pour ça aussi ! Par contre pour le petit arrangement de tout à l’heure… Pour ce qui est du « traitement » j’suis ok… Mais hors de question que je joue les infirmières. C’est… beaucoup trop me demander !

Première et dernière solution. Ça tournait tout autour de lui, et il n’était conscient de ce qu’elle disait uniquement parce qu’il s’y accrochait, mais, sinon, il aurait probablement déjà rebasculé. Il l’avait entendu s’adresser à Maxence sans réellement tout comprendre, mais n’avait ni la force, ni la motivation pour poser des questions, ni même pour lui faire remarquer que, lui, il la verrait bien en infirmière. De toute manière, après un sourire vers Jayden, Maxence s’était approché de lui, l’avait piqué avec il ne savait pas quoi et lui avait fait avaler un truc immonde avec lequel il s’était à moitié étouffé. Ce qui d’ailleurs, l’avait forcé à utiliser ses abdos ce qui l’avait fait grimacer et gémir sans qu’il ne puisse contrôler quoi que ce soit.

« Ça passera. T’es sortit d’affaire. T’as eu d’la chance. Remercie Sovahnn et Enzo. Sans eux, tu serais probablement plus là. »

Après un regard vers Jayden, Alec était revenu vers Maxence, essayant d’assimiler à peu près ce qu’il disait, et l’impact que ça avait. Il avait faillis y passer, d’après ce dont il se souvenait, ça n’était pas tant étonnant que ça, mais dit comme ça, ça prenait une toute autre dimension et, déjà, son cœur s’était mis à s’agiter comme un damné dans sa poitrine comme pour rappeler que, oui, il était toujours là pour battre. Panique à l’idée de ce qui aurait pu se passer ? Oui, mais pas que.

« Le foie. »

Il avait compris sa question muette.

« C’est le foie qu’ils ont prélevé. »

Pour le foie, ça va, ça repousse disait Jillian ; avant qu’elle ne disparaisse dans le même train que lui. Ça fait du déjà vu tout ça.

Deux petits nègres partirent en balade
L’un d’eux devint blafard
N’en resta plus qu’un.

Du déjà vu vous dis-je.

« T’auras pas de séquelles. »

En disant ça, il l’avait redressé, l’avait ausculté quelques secondes, avait posé sa main sur son front alors qu’il mettait toute sa rage épuisée à se dégager de cette attention qui était pourtant là pour son bien. Mais… il savait très bien que Maxence ne pourrait pas le renseigner, et qu’il n’y avait rien à faire. Il allait s’en sortir, c’était tout, il avait passé une très mauvaise passe, avait faillis passer l’arme à gauche. Mais pour lui les dés étaient jetés. Il allait vivre. Jillian était peut être morte, peut être se battait-elle encore contre ses faiblesses. Et sa sœur était morte. Quand à la sienne, il ne pourrait le savoir et il le savait très bien. Tout comme il savait que son foie n’était pas l’organe le plus fiable chez lui. Donc elle pourrait très bien mourir. Et tout ça aurait été fait pour rien. Absolument pour rien.

Ça faisait un moment maintenant qu’il restait muet face au monde qui l’entourait et aux gens qui en faisaient partis, qu’importent leur sentiments, qu’importe leur rage, leurs coups et leur douceur. En fait, là, il se sentait tellement épuisé de tout, et seul, affreusement seul face à la possibilité grandissante que tous ses espoirs ne cessent de se réduire de minute en minute qu’il avait juste l’envie de fermer les yeux, d’éclater en sanglots et d’arrêter d’exister à cet instant précis. Mais il était entouré, et ses yeux restaient humides, mais sans traces de larmes, et son visage, un modèle de neutralité. Et ce, même quand il posait le regard sur Jayden. Elle lui en voudrait d’autant plus et il le savait parfaitement, mais ça ne sortait pas. Rien ne voulait traverser cette muraille qu’il érigeait doucement, pierre à pierre, depuis son enfance. Et puis, Maxence qui s’était éloigné quelques minutes, avait fini par revenir, passant derrière Jayden, comme pour lui dire de ne pas partir, même si elle lui en voulait. Et quelque part dans le regard de l’infirmier, Alec avait vu qu’il s’était radoucit. Il ne l’aimait pas plus pour autant, mais il avait décidé de faire les choses autrement.

« Ecoutes-moi, quand ton cousin s’est réveillé après un traumatisme qui l’a marqué quoi qu’il en dise, il a fait à peu près ça, et ça doit être de famille. Mais il a perdu ce qu’il avait de plus cher. Alors, parle, explique lui, parce que tu ‘pourras pas vivre comme ça, seul à encaisser sans rien partager, et tu le sais parfaitement. ‘Fait pas les mêmes erreurs que lui. Il n’est pas capable de vivre avec, et probablement pas capable de les réparer non plus, donc te met pas dans la même situation. T’as pas besoin de ça. »

Le jeune homme avait inspiré profondément en sentant qu’il craquait et que ça remontait à la surface. Se mordant la langue, il avait observé Maxence se détourner et s’éloigner sans un mot de plus, tout en se rendant compte qu’il avait complètement raison. Il avait souvent fait comme s’il pouvait tout encaisser, mais, mine de rien, depuis qu’il était gosse, il y avait du monde autour de lui. Ça se résumait à deux personnes, mais c’était déjà ça. Et si elles ne savaient pas tout, elles étaient au moins au courant de l’énorme majorité des choses qui avaient pu le bouffer. Et, sans même qu’il ne cherche à s’en apercevoir, elles avaient toujours été là en cas de coup dur. Même si ça n’était pas toujours facile et que ça ne faisait pas tout. Là, l’une était peut être sur le point de le quitter définitivement, et l’autre était absente.

« J’ai une sœur, qui est la personne qui compte le plus pour moi, celle qui mérite le plus voir uniquement mon respect et mon admiration. Celle qui constitue ma seule famille, parce que je hais tous les autres mis à part Logan qui, lui, est une espèce d’exception bizarre. Et elle est mourante. Malade. C’est ce qui me bouffe depuis un moment, parce que j’peux pas… j’peux pas la perdre. Elle est… j’pourrais tout donner pour elle, et c’est le genre de truc rare chez moi et … et elle m’a toujours protégé, mais moi, j’suis pas capable de faire ça pour elle. J’suis pas sûr, et personne ne me donnera de réponses. J’sais pas si elle va s’en sortir… ils me laisseront pas avoir des nouvelles… et j’suis désolé de t’avoir traité comme ça. C’est pas ce que j’pense j’ai juste… Aileen a raison, j’ai la sale manie de me défouler sur les autres quand ça va pas. Et tu peux pas savoir à quel point ça peut m’faire mal de dire qu’elle est dans l’vrai. »

D’autres trucs auraient pu sortir, mais ça s’était arrêté là, et c’était déjà… très, très, très étrange.
Pendant toute sa tirade, le jeune homme n’avait pas regardé son amie, de peur d’y voir tout ce qu’il haïssait. Alors, il s’était contenté de fixer le mur en face et de retenir les larmes d’angoisse, de rage et de tristesse qui ne réclamaient qu’à sortir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2067
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Sam 7 Avr 2012 - 21:46

Fall Away.


« Ça passera. T’es sorti d’affaire. T’as eu d’la chance. Remercie Sovahnn et Enzo. Sans eux, tu serais probablement plus là. »

C’était tout ce qu’avait dit Maxence après s’être assuré qu’Alec ait bien reçu la potion et elle ne savait trop quoi. La douleur qu’il devait ressentir finirait par s’estomper un minimum et avec un peu de chance, elle aurait une explication sur ses agissements, ses changements d’humeur et plus de détails sur les récents évènements car il fallait bien avouer, la jeune Irlandaise était pour le moins perdue ! Et le fait de s’être inquiétée pour lui n’avait pas arrangé la chose ! Le temps que Maxence réponde aux questions muettes d’Alec, la jeune femme s’était un peu reculée, laissant la place à l’Infirmier afin qu’il puisse faire ce qu’il avait à faire. Après tout, le traumatisme était évident et il aurait fallu être tristement inhumaine pour ne pas le comprendre et ne pas le laissait faire son travail !

Il l’avait ausculté, lui avait parlé et pourtant… Lui n’avait rien dit, il était resté fermé à toute approche et semblait se terrer dans un mutisme neutre malgré tout ce qui pouvait passer dans le regard de la jolie rousse.

- Dit au moins quelque chose…

Mais il n’avait visiblement pas l’intention de parler, alors à quoi bon faire des avancés vers lui ?! Partagée entre une rage un peu ténue et une déception beaucoup plus marquée à présent, la jeune femme ne savait pas vraiment comment prendre les choses. Elle avait fait un pas vers lui, lui offrait la possibilité de rattraper le coup entre eux et lui semblait déterminé à vouloir rester seul… A croire qu’il avait été véritablement sincère l’autre jour et dans le fond c’était sûrement ce point qui la blessait le plus ! Elle avait visiblement été trop stupide !

La jeune Irlandaise était sur le point de lever l’ancre, puisque de toute façon il ne voulait pas communiquer… Autant couper court à cette partie de l’histoire. Tourner la page et continuer d’avancer ! Maxence avait dû comprendre ses intentions puisqu’il l’avait invitée à rester et ce, même si son souhait le plus cher à cet instant était de sortir de cette pièce. Pas certaine du résultat, elle était restée…

« Ecoutes-moi, quand ton cousin s’est réveillé après un traumatisme qui l’a marqué quoi qu’il en dise, il a fait à peu près ça, et ça doit être de famille. Mais il a perdu ce qu’il avait de plus cher. Alors, parle, explique lui, parce que tu ‘pourras pas vivre comme ça, seul à encaisser sans rien partager, et tu le sais parfaitement. ‘Fait pas les mêmes erreurs que lui. Il n’est pas capable de vivre avec, et probablement pas capable de les réparer non plus, donc te met pas dans la même situation. T’as pas besoin de ça. »

Elle avait fini par quitter le regard de Maxence qui s’était éloigné pour revenir vers celui d’Alec, il avait l’air si charger d’émotions que la jeune femme se sentit pour le moins asséné par tout ce qui pouvait y passer ! Et puis il s’était mis à parler…

« J’ai une sœur, qui est la personne qui compte le plus pour moi, celle qui mérite le plus voir uniquement mon respect et mon admiration. Celle qui constitue ma seule famille, parce que je hais tous les autres mis à part Logan qui, lui, est une espèce d’exception bizarre. Et elle est mourante. Malade. C’est ce qui me bouffe depuis un moment, parce que j’peux pas… j’peux pas la perdre. Elle est… j’pourrais tout donner pour elle, et c’est le genre de truc rare chez moi et … et elle m’a toujours protégé, mais moi, j’suis pas capable de faire ça pour elle. J’suis pas sûr, et personne ne me donnera de réponses. J’sais pas si elle va s’en sortir… ils me laisseront pas avoir des nouvelles… et j’suis désolé de t’avoir traité comme ça. C’est pas ce que j’pense j’ai juste… Aileen a raison, j’ai la sale manie de me défouler sur les autres quand ça va pas. Et tu peux pas savoir à quel point ça peut m’faire mal de dire qu’elle est dans l’vrai. »

Au fil de la conversation, la jeune Irlandaise avait senti son cœur se serrer. Le sentir aussi vulnérable la touchait particulièrement. Loin de la pitié, non c’était plutôt de l’empathie qui la prenait entièrement. Elle avait tant espéré des excuses et des explications que c’était à son tour de ne plus savoir quoi dire. Alors sans vraiment réfléchir à ce qu’elle pourrait bien faire ou ne pas faire la jeune femme s’était avancée jusqu’à lui, s’installant à son côté sans jugement et sans un mot.

Quand le cœur va mal et que les yeux ne demandent qu’à pleurer, rien ne vaut une présence humaine. Elle le savait… Tout le monde a besoin de chaleur humaine, même le plus con de tous les Hommes !

Se serrant contre lui, la jeune Irlandaise voulait lui montrer qu’elle était là et qu’il avait eu raison de se confier… Même si c’était douloureux et qu’il se sentait mal à cet instant.

- J’te jugerais pas Alec, si t’as besoin de tout laisser sortir ! Tu peux me faire confiance…

Elle espérait ne pas se faire envoyer bouler, après tout, sa réaction pouvait très bien être violente et dans l’état actuel, elle ne savait vraiment pas comment elle prendrait la chose, mais elle pouvait aussi comprendre que vulnérable comme il devait se sentir, il ait finalement besoin d’être seul.

- Ça fait partie des excuses que j’suis en mesure d’accepter.

Elle avait souri tout en le gardant près de lui. Sans vraiment s’en rendre compte, sa main avait rejoint la sienne comme pour lui signifier un peu plus sa présence encore.

- T’es pas responsable de sa maladie Alec, tu lui as donné une partie de toi pour lui donner une chance d’aller mieux. J’pense pas que tu sois si égoïste que tu le penses ! Arrête de te rabaisser, et la prochaine fois que quelque chose te perturbe autant, essaie de m’en parler… J’en ai peut-être pas l’air comme ça, mais tu peux me faire confiance. J’suis aussi là pour ça, si t’as besoin. C’est aussi fait pour ça… Les amis !

J’suis pas uniquement qu’une compagnie dans ton lit…

- Et… On trouvera un moyen de savoir pour ta sœur, y a forcément un moyen de communiquer avec l’extérieur sans être tracé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1931
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Lun 16 Avr 2012 - 21:52

Fall Away.



- Dit au moins quelque chose…

Dire quelque chose. Combien de fois il avait entendu ça ? Combien de fois, d’un air implorant, sa sœur lui avait demandé de parler, de lui expliquer ce qu’il ressentait, ce qu’il s’était passé derrière la porte fermée, comment il le vivait, comment il pensait pour fuir dès qu’il le pourrait. Et puis ce qu’il se passait au juste chez lui. Expliquer tout ce qu’il pouvait vivre à une jeune fille adorable mais qui ne pouvait pas comprendre la violence des coups qu’il prenait. Oui, Alec avait très souvent entendu un certain nombre de femmes lui demander de parler, de dire quelque chose, au moins, même si ça n’expliquait en rien ses attitudes de gosse perturbé. Mais, souvent, il restait dans le silence à écouter son cœur qui retrouvait un rythme normal, ou le sang battre dans sa lèvre coupée en deux, cherchant à ne pas compter le nombre d’os brisés. Cherchant à ravaler les larmes de rage et d’impuissance. Alors une fois de plus, il avait regardé dans une direction opposée, incapable de voir son amie le supplier de la laisser entrer dans sa vie. Parce qu’il s’agissait de ça, s’il restait muet ainsi face à ce qu’il s’était passé, et face à ses réactions à elle, c’était qu’il y avait quelque chose qu’elle ne comprenait pas, et qu’il ne voulait partager avec elle. Au contraire, il l’éloignait loin de lui et de ses secrets, comme s’il ne lui faisait pas confiance. Mais le problème n’était pas là, il n’avait jamais été là, tout comme il n’avait jamais eu aucun rapport avec son comportement ou ce que lui pouvait bien penser d’elle. Au contraire, il la trouvait géniale, toujours capable de passer au-dessus des choses, et, surtout, il y avait beaucoup de points sur lesquels ils étaient d’accord. Comme la base même des relations humaines. Il la trouvait intelligente, maligne et drôle, et absolument canon. Mais face à ses démons, elle n’était qu’une personne sur son chemin, qui apparaissait quand il ne le fallait pas, et, que donc il blessait sans sembler y prêter attention. D’ailleurs, sur le coup, il était trop en rage, trop pris par ses pensées pour en souffrir, tout juste en être ébranlé parce qu’il savait qu’il venait de faire une énorme connerie. Mais rien d’autre. Après coup, c’était une autre histoire. Mais, encore une fois, il avait eu des problèmes plus lourds, plus grave, pour qu’il laisse ça prendre trop de place dans son esprit. Non, il n’avait pas envie de parler, pas envie de se battre puisqu’il était incapable de faire quelque chose de propre, pas envie de chercher à améliorer sa propre vie tant que celle de sa sœur serait aussi précaire. Mais l’un n’implique pas l’autre. Alors qu’il voyait Jayden se préparer à partir - blessée, déçue, presque blasée d’avoir espéré ne serais-ce qu’un instant – Maxence était intervenu pour le faire réfléchir. Et, étrangement, il avait tapé juste.

Contrarier ses habitudes et ses craintes n’est pas chose facile. Et faire confiance en un être humain quand la plupart de ceux qui ont interférer dans votre vie n’ont fait que creuser votre tombe, n’a rien d’aisé. Et pourtant, lorsque le jeune homme s’était retourné vers sa belle rousse préférée, une petite partie de tout ce qui le bouffait depuis quelque temps était sortis sans qu’il ne sache si, vraiment, c’était une bonne idée d’en parler. Mais les mots s’étaient enchainés à la vitesse de ses pensées, s’embrouillant un peu au travers de ses lèvres et faisant resurgir en bloc la souffrance qu’il tentait de garder cacher au regard des autres. La gorge serrée, il s’était arrêté, sachant qu’il ne pouvait continuer, que la suite, il devait la garder pour lui parce qu’il le regretterait, tout comme il regrettait d’avoir dit à Tallulah que son père le cognait et qu’il n’était pas exactement le seul. Et pour le reste… non, définitivement, il ne pouvait en parler à qui que ce soit. C’était même un sujet proscrit entre sa sœur et lui, et pourtant ils savaient tous deux de quoi il retournait. Elle, elle en avait parlé à son copain, il le savait, mais elle ne voulait pas revenir aux souvenirs de cette époque avec lui, parce qu’il savait précisément ce qu’il s’était passé, et ça ne ferait que rendre ça un peu plus réel. Donc, non, il ne pouvait pas continuer. Inspirant à fond, il n’avait pas dit un mot en la voyant s’installer à côté de lui, incapable, même, de savoir s’il voulait qu’elle parte tout de suite, ou, qu’au contraire, elle reste jusqu’à ce que ça passe. Et puis, elle l’avait pris dans ses bras, chose qui l’avait forcé à se contracté de partout, prêt à la virer de là, parce que la situation était trop étrange et que ça n’était pas vraiment dans ce genre de moment qu’il prenait les autres dans ses bras, et l’inverse encore moins. D’ailleurs, il ne devait y avoir que deux personnes à l’avoir fait. Non, trois. Sovahnn l’avait serré ainsi quand Logan s’était retrouvé en coma forcé pour survivre à ses blessures. Et il l’avait envoyé se faire foutre. Encore. C’était à cette pensée qu’il avait décidé de se détendre et de la laisser faire, tout en fermant les yeux, essayant de ne pas ressentir sa sœur contre lui, ou même Mack, et de ne pas laisser les larmes qui ne voulaient que tomber, faire ce qu’elles désiraient. Quelques-unes étaient pourtant restées accrochées à ses cils quand il cligna des yeux pour tenter de les en chasser et de faire comme si elles n’avaient jamais existé.

- J’te jugerais pas Alec, si t’as besoin de tout laisser sortir ! Tu peux me faire confiance…
« Arrête, raconte pas d’la merde.. »

Pour ce qui était de tout laisser sortir, pas de la confiance, parce que, s’il ne lui avait pas voué une confiance énorme, jamais il n’aurait sortis ça. Pas alors que ça ne voulait pas. Pour Tallulah, ça avait été différent, même s’ils avaient déjà passé un temps assez conséquent proches l’un de l’autre, ça n’était pas comme avec Jayden, et c’était sortis dans un gros moment de rage absolument pas contrôlée. Là, c’était l’inverse, il contrôlait beaucoup de choses avant de décider d’ouvrir les lèvres… chose après laquelle, il s’était mis à beaucoup moins bien géré ses émotions. Et même s’il lui disait en gros qu’il ne fallait pas déconner non plus et qu’il n’allait pas partir en énormes sanglots en lui racontant toute sa vie de A à Z, c’était une voix rauque et inégale qui s’était élevée. L’instant d’après, il se raclait d’ailleurs la gorge pour faire passer ces tremblements involontaires.

- Ça fait partie des excuses que j’suis en mesure d’accepter.

Le jeune homme n’avait rien répondu, la voix qui déraille, ça irait pour aujourd’hui, et s’était contenté de rire, amusé. Très bonne idée, ça, de détendre l’atmosphère, c’était un peu mortel depuis un moment. Lorsque la main de la jeune femme s’était glissée dans la sienne, il lui avait rendu son étreinte sans pour autant la blesser, conscient que, quoi qu’il puisse dire, sa présence lui faisait un bien fou et lui permettait de se rendre compte qu’il avait réellement été particulièrement seul ces derniers temps.

- T’es pas responsable de sa maladie Alec, tu lui as donné une partie de toi pour lui donner une chance d’aller mieux. J’pense pas que tu sois si égoïste que tu le penses ! Arrête de te rabaisser, et la prochaine fois que quelque chose te perturbe autant, essaie de m’en parler… J’en ai peut-être pas l’air comme ça, mais tu peux me faire confiance. J’suis aussi là pour ça, si t’as besoin. C’est aussi fait pour ça… Les amis !

Comment se sentir con en deux étapes. Manuel des Rivers numéro deux, en haut à gauche du l’étagère. Vous m’en copierez dix pages pour demain et disserterez sur l’improbabilité de telles réactions. Thèse, antithèse, synthèse, merci, bonsoir.

Non, sérieusement, en effet, il se sentait plutôt pas mal débile là pour le coup. Bien sûr qu’il n’était pas responsable de l’état de sa sœur, mais il l’était pour tout le reste et il aurait probablement pu éviter beaucoup de choses s’il n’avait pas agis comme il l’avait fait, et, surtout, c’était le fait qu’elle lui parle une nouvelle fois de confiance qui le faisait se sentir … idiot. Il ne la pensait pas indigne de confiance, loin de là, mais c’était juste qu’il n’était pas vraiment habitué à faire ce genre de chose et que c’était toujours étrange pour lui. Mais, non, elle n’était pas qu’une compagnie dans son lit – bien que justement trop vide ces derniers temps – et elle venait de le lui prouver. Le jeune homme n’avait rien dit, pas réellement capable de lui sortir un nouveau couplet sur sa connerie, ou sur le fait qu’elle était quelqu’un de bien en qui il avait confiance, mais il lui avait répondu d’un petit sourire avant de poser son front contre le sien.

Ça va, je sais que c’est con, mais j’ai toujours agit comme ça. J’sais juste pas faire autrement.


- Et… On trouvera un moyen de savoir pour ta sœur, y a forcément un moyen de communiquer avec l’extérieur sans être tracé.
« Ouais… Probablement en utilisant un truc appartenant aux Supérieurs, voir au dirlo…. Mais j’suis pas sûr que ça soit une bonne idée. J’croyais pas dire ça un jour, mais j’vais peut-être me faire oublier un peu à leurs niveau ; et pas y aller crescendo dans les risques inconsidérés quoi. Et j’t’interdis de prendre ma relève. J’suis sérieux. En plus, tu serais sûrement beaucoup moins sexy avec le ventre ouvert en deux. »

Le jeune homme s’était redressé – grimaçant un peu en se souvenant brutalement qu’il était en effet blessé et qu’il ne pouvait probablement pas faire tout ce qu’il voulait – pour regarder un instant son amie.

« Merci. »

Il lui avait claqué un baiser sur le front avant de se dépêcher d’ajouter :

« Profites-en, ça arrivera pas tous les jours. »

La tempête était passée pour le moment, et il avait ravalé ses maux avec l’aide de la jeune femme. Mais ça le rattraperait, il le savait parfaitement, et il faudrait plus que ça pour qu’il calme ses angoisses. Mais en attendant, il faisait comme si ça allait. Comme toujours.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2067
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Mar 24 Juil 2012 - 23:41

- J’te jugerais pas Alec, si t’as besoin de tout laisser sortir ! Tu peux me faire confiance…
« Arrête, raconte pas d’la merde.. »

J’te r’connais bien là Alec, la fierté, les apparences avant tout, hein ?! J’peux comprendre, après tout, tu sais rien non plus de moi alors te demander de m’expliquer, c’est peut être un peu l’hôpital qui se fout de la charité…

La jeune femme avait souri à sa remarque, ravie de voir qu’il ne l’avait pas envoyé promener, pourtant elle avait cru à un moment, il avait l’air tellement crispé qu’elle avait hésité à s’éloigner, mais il avait fini par lâcher prise et mine de rien, c’était une petite victoire pour elle !

- C’est vrai, garde un peu de mystère, tu risquerais de plus m’intéresser après coup…

Elle plaisantait bien sur, mais c’était sa façon à elle de se détacher de la situation, mine de rien quoi qu’elle en dise, elle était un peu chamboulée par ce qui venait d’arriver et si ça n’était pas dans les habitudes d’Alec de montrer ses émotions, il en était un peu de même pour la jeune femme. Oui c’est con, mais en général, les gens qui ont l’air si durs sont en réalité bien souvent les plus fragiles même si c’était quasi impossible que la personne en question l’admette !

Ecoutant ses belles paroles, le jeune homme n’avait rien trouvé à répondre, et d’un sens c’était pas plus mal, l’intérêt de ce genre de petit discours, c’est d’en comprendre le fond et elle restait persuadée ses mots avaient eu l’effet escompté. Pour seule réponse, il était venu déposer son front contre le sien avec un sourire.

- Et… On trouvera un moyen de savoir pour ta sœur, y a forcément un moyen de communiquer avec l’extérieur sans être tracé.
« Ouais… Probablement en utilisant un truc appartenant aux Supérieurs, voir au dirlo…. Mais j’suis pas sûr que ça soit une bonne idée. J’croyais pas dire ça un jour, mais j’vais peut-être me faire oublier un peu à leur niveau ; et pas y aller crescendo dans les risques inconsidérés quoi. Et j’t’interdis de prendre ma relève. J’suis sérieux. En plus, tu serais sûrement beaucoup moins sexy avec le ventre ouvert en deux. »

La jeune femme avait souri à sa dernière remarque.

- Ils n’auraient certainement pas le temps de m’attraper tu sais… Mais si tu y tiens vraiment, j’irai pas me frotter à eux, bien que l’idée d’aller farfouiller dans le bureau de l’un de ces crétins soit assez tentante !

Il l’avait remercié, certainement pas pour cette « promesse », la jeune femme l’avait compris et là non plus, une réponse n’était pas nécessaire. Un bisou sur le front et une phrase qui suit directement.

« Profites-en, ça arrivera pas tous les jours. »
- J’sais pas ce qu’il a mis dans cette potion, mais c’est fort en tout cas.

Un sourire amusé alors qu’elle le repoussait légèrement, pas de quoi le blesser ou autre puisque ça n’était pas son intention.

- Avant de tomber follement amoureuse de ton regard de braise, j’vais aller demander à Maxence ce pour quoi j’ai signé. Toi pendant ce temps-là… Tu reposes ta tête de tombeur sur l’oreiller et tu te reposes, sinon jm’attaque à l’autre joue !

Et oui Alec, la pause tendresse c’est fini… Pas que ça me déplaise, loin de là mais, tu sais ce qu’on dit, l’amitié homme-femme c’est toujours compliqué, blablabla. Ok ça va, j’aime pas montrer que les gens comptent trop pour moi. Ca fini toujours par faire mal à la longue et entre nous, j’ai jamais été du genre masochiste.

- Allongé, dépêche !

Un air faussement autoritaire, et la jeune Irlandaise avait été rejoindre Maxence. Il s’avère que lorsqu’on peut joindre l’utile à l’agréable… Autant en profiter !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1931
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    Mer 25 Juil 2012 - 10:56

- J’te jugerais pas Alec, si t’as besoin de tout laisser sortir ! Tu peux me faire confiance…
« Arrête, raconte pas d’la merde.. »
- C’est vrai, garde un peu de mystère, tu risquerais de plus m’intéresser après coup…

Il ne pourrait pas changer, balancer tout ça normalement, comme si c’était dans ses habitudes. Comme si ça ne lui faisait pas mal de se montrer ainsi. Mais quelque chose en lui avait fait qu’il avait dû parler. Qu’il n’avait pas pu fuir alors qu’elle lui avait demandé des explications, alors qu’elle avait vu qu’il s’écroulait. Et parce qu’il ne voulait pas la perdre, parce qu’il ne voulait pas se retrouvé seul, pas là, pas aussi mal en point, avec pour unique compagnie un type qui ne l’appréciait pas le moins du monde. Oui, parce qu’il ne se faisait pas d’illusions, Maxence ne l’appréciait guère. Et, surtout, il avait subit un choc, parce qu’il pouvait bien se marrer et tout ce qu’il voulait bien. Il pouvait toujours faire semblant, ça se voyait quoi qu’il fasse : il était mort de trouille. Il s’était retrouvé assommé, incapable de faire quoi que ce soit, et on l’avait embarqué pour le charcuter. Entre les vapeurs de la drogue et des sorts, c’était tout ce qu’il avait compris. Sa sœur restait dans un coin de son esprit, mais l’instinct de préservation avait pris le dessus. L’adrénaline avait battu jusque dans ses tempes et il avait cherché à fuir, à partir, n’importe où, pour peu qu’il ne soit à la merci de personne. Ça, il l’avait déjà subit, et il s’était promis que ça n’arriverait plus. Il avait juré qu’il serait toujours maitre de sa vie, quoi qu’il en advienne, et qu’il n’y aurait plus aucun salaud à pouvoir lui faire quoi que ce soit sans qu’il ne se batte en réponse. Sans qu’il ne lui fasse payer ça au triple.

Tout ça, c’était de très bonnes résolutions, qui lui trottaient toujours dans le crâne. Et il y avait la rage de s’être fait avoir comme un con. Et même si ça avait été nécessaire, il l’avait toujours en travers de la gorge. Mais, surtout, il avait peur, parce qu’il avait faillis y passer, et parce que malgré tout ce qu’il avait vécus, il n’était absolument pas préparé à ça. Pas préparé à voir toutes ces saloperies comme flottant au dessus de son corps. Comme ailleurs, sans réellement comprendre l’horreur de la situation. Mais son corps, dans tous ses changements, dans toutes ses sécrétions, d’hormones, de neurotransmetteurs, dans ses contractions musculaires, tout en lui, lui indiquait l’urgence de la situation, la gravité de ses douleurs. Bien sûr, il avait été soigné, et aider, et il ne pourrait assez remercier tous ceux qui étaient intervenus, mais la sensation affreuse d’avoir frôlé une mort affreuse restait la, et la souffrance avec. Et… non, n’y croyez pas trop, il n’irait pas les remercier.

Le front de Jayden contre le sien, il avait déglutis péniblement en fermant doucement les yeux un instant. Il avait balancé tout ça. Comme ça. A quelqu’un, sans prendre la peine de réfléchir aux conséquences, à sa vision des choses, au fait qu’il se soit plaint ou quoi que ce soit d’autre. Il l’avait fait avec Tallulah, oui, mais c’était encore autre chose. Mais, dans le fond, ça lui faisait peur d’avoir autant parlé en si peu de temps. Et d’un autre côté, tout ça le soulageait en partie, et notamment grâce au regard de Jayden qui s’était posé sur lui. Il y avait de la compassion, chose qu’il n’appréciait pas, mais, dans l’ensemble, elle réagissait de la meilleure manière qu’il soit avec lui.

- Et… On trouvera un moyen de savoir pour ta sœur, y a forcément un moyen de communiquer avec l’extérieur sans être tracé.
« Ouais… Probablement en utilisant un truc appartenant aux Supérieurs, voir au dirlo…. Mais j’suis pas sûr que ça soit une bonne idée. J’croyais pas dire ça un jour, mais j’vais peut-être me faire oublier un peu à leur niveau ; et pas y aller crescendo dans les risques inconsidérés quoi. Et j’t’interdis de prendre ma relève. J’suis sérieux. En plus, tu serais sûrement beaucoup moins sexy avec le ventre ouvert en deux. »

Un sourire. Lui aussi se détendait.

- Ils n’auraient certainement pas le temps de m’attraper tu sais… Mais si tu y tiens vraiment, j’irai pas me frotter à eux, bien que l’idée d’aller farfouiller dans le bureau de l’un de ces crétins soit assez tentante !

« Que tu dis ! Ils m’ont eu après ma troisième visite dans leurs bureaux. J’trouve ça assez naze comme score, on les a peut être sous-estimés finalement. »

Un ton léger malgré la situation, avait permis de détendre un peu plus l’atmosphère et d’éloigner de lui les révélations qu’il avait fait à la jeune femme. Mais elle avait promis de ne pas y aller, et ça le rassurait quand même mine de rien. Il se doutait qu’ils étaient à cran là haut, surtout vu les derniers évènements. Ils ne les louperaient probablement pas s’ils venaient à se mêler de leurs affaires. Bon, Alec savait aussi que si la jeune femme avait fait une promesse, ça ne voulait pas dire qu’elle la respecterait, mais c’était déjà ça disons. Et puis, si elle devait s’occuper de lui faire retrouver la forme, elle risquait d’être plutôt prise dans les jours futurs.

« Profites-en, ça arrivera pas tous les jours. »
- J’sais pas ce qu’il a mis dans cette potion, mais c’est fort en tout cas.
« Très ! »

Merci.
Elle avait évité tout ce qui aurait pu l’énerver, le braquer et jouait dans une finesse parfaite. Il en avait conscience, bien sûr. Pas comme si une femme pouvait le manipuler *sort*. Mais disons qu’elle avait habillement manœuvré et fait que les choses se passent au mieux possible entre eux. En soi, elle avait fait le boulot qu’il s’était évertué à briser quelques temps plus tôt. Il lui avait rendu son sourire, soulagé même s’il ne voulait pas l’avouer.

- Avant de tomber follement amoureuse de ton regard de braise, j’vais aller demander à Maxence ce pour quoi j’ai signé. Toi pendant ce temps-là… Tu reposes ta tête de tombeur sur l’oreiller et tu te reposes, sinon jm’attaque à l’autre joue !
« C’est ça ouais, tu vas profiter de son regard de braise à lui surtout. »

Oui, cogne l’autre joue, elle est jalouse de sa copine la pauvre !
Il avait à nouveau sourit à son amie alors qu’elle le forçait à s’allonger un peu plus.. bien que ça ne soit pas très compliqué de l’y forcer vu son état. Mais il n’avait pas résisté et s’était laissé faire, un petit regard moqueur accroché à ses pupilles.

- Allongé, dépêche !

Les mains en l’air (enfin, à quelques centimètres du drap, parce que, plus était douloureux..), il avait répondu à son air autoritaire avec un petit sourire. Et puis la jeune femme s’était éloignée et il avait fermé les yeux à nouveau, repensant à tout ce qui s’était passé, imaginant Jayden en train de draguer Maxence mine de rien, pensant à Sovahnn qui avait apparemment agit en vitesse et lui avait sauvé la vie, avec l’aide de son très cher chevalier servant. Chose très chiante. Et puis, au fil de ses pensées, le jeune homme s’était fait emporté à nouveau par la douleur qui s’était faite doucement plus diffuse, et avait sombré dans un sommeil d’épuisement.

- Topic Terminé -

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fall Away - Jayden    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fall Away - Jayden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Let the Sky fall on you • Heaven Angel [VALIDE]
» Let's bet them - Jayden
» « why do we fall ? » ◊ ANGEL.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage. :: ─ Infirmerie-
Sauter vers: