AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▬ Since You're Gone - Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: ▬ Since You're Gone - Alec    Jeu 8 Mar 2012 - 10:47

Since You're Gone.
Arriver dans une nouvelle école en cours d’année c’est déjà compliqué… Lorsque vous arrivez en prime dans une école où les gens se connaissent en général depuis le premier jour… Il s’avère que ça complique encore un peu plus les choses, ajoutez à ce fait que la petite nouvelle arrive aux alentours du mois d’Avril c'est-à-dire moins de 2 mois avant la fin de l’année scolaire et vous aurez à peu de chose près le cas de la jolie Blackburn. Oh, et ajoutez aussi le fait que la demoiselle en question n’a certainement jamais mis les pieds dans un établissement scolaire de toute sa vie, aussi courte peut-elle vous sembler. Aussi, on aurait pu croire qu’avec toutes ces circonstances, la jeune femme aurait pu se sentir un tantinet perdue, ou alors ne serait-ce que déstabilisée ? Détrompez-vous, Mackenzie, ou Mack pour les plus intimes, était loin de se soucier de ce genre de détails. Voyez-vous, ce qui la préoccupez le plus en cet instant, c’était dans combien de temps ce type au regard dur et aux allures un peu négligées allait la laisser enfin vagabonder comme elle l’entendait !

Manque de bol, il n’était visiblement pas décidé à la laisser partir, prétendant des formalités administratives, il l’avait pour le moins briefée sur ce qu’il se passait dans les grandes lignes. La jeune femme devinait sans peine les marques d’intimidation dans le ton de sa voix, à croire qu’il tentait de la dissuader de se rebeller ou autre. Et puis, on lui avait posé cette chose un peu trop ridicule à son gout sur la tête, chose qui s’était mise à lui parler, il semblait captivée par elle ne savait quoi et fut assez surprise lorsqu’il se mit à crier la maison Serpentard… La miss avait beau être une anglaise de pure souche, tout ce qui concernait cette école ne faisait pas vraiment partie de son programme éducatif. Elle en connaissait les bases, et savait qu’on pouvait y trouver quatre maisons, après de là à en décrire chacune des caractéristiques… C’était une autre histoire.

- Une nouvelle Slytherin, et de sang pur à ce que je peux en voir. Miss Blackburn, vous retrouverez vos affaires dans votre dortoir. Votre salle commune se trouve au sous-sol, sous le lac pour être plus précis. Directeur de maison, Rivers, Professeur de DCFM.

Elle avait acquiescé reportant tout de suite son attention sur le nom du directeur de maison… Un Rivers ? Prof de surcroit ? Elle n’avait pas le souvenir que l’un des proches d’Alec était prof, mais après elle ne connaissait pas l’étendue de la famille Rivers. S’il en était directeur, il y avait de fortes chances pour que le Rivers qu’elle recherchait s’y trouve. Elle l’avait salué et lui avait faussé compagnie. En sortant du bureau, la jeune femme s’était retrouvée complètement paumée dans cet endroit pour le moins gigantesque. Quelle idée d’utiliser un château pour faire une école !

Elle s’était aventurée dans un couloir, et puis un autre, attirant les regards par moment sans réellement comprendre pourquoi.

- Ce dédale va avoir ma peau ! Elle est où cette satanée salle commune !

En ayant ras le bol de chercher, et vu que visiblement personne n’avait l’air motivé pour lui venir en aide, la nouvelle Serpentard avait attrapé sa baguette pour faire apparaitre quelques petites lumières qui la conduiraient sans peine vers l’endroit qu’elle recherchait hâtivement ! Après cinq bonnes minutes à parcourir les différents couloirs, la jeune femme s’était retrouvée dans les cachots, sombres, éclairées juste à la lueur de quelques chandeliers et autres bougies…

- Très accueillant vraiment…

Et puis, la porte enfin, ce qui servait de passage elle l’avait compris, qui refusait obstinément de s’ouvrir puisque trop absorbée par ses propres pensées, elle avait dû omettre de retenir la partie qui évoquait un quelconque mot de passe. Une chance pour elle, une élève avait fini par entrer. Bloquant la porte dans un joli sourire, la jeune femme lui avait forcé l’entrée malgré les réticences. Il était hors de question qu’elle se retape ce labyrinthe une deuxième fois.

- Tu connais Alec ?

La gamine qui ne devait pas avoir plus de 13ans l’avait regardée avec des grands yeux comme si elle avait prononcé le nom du Diable en personne.

- Okay… Bon, avis à la population ! Est-ce que l’un d’entrevous connait Alec Rivers… Vous savez grand, brun, un peu sale con mais au regard tout à fait ravageur ? Non personne ?

Pour réponse, elle avait eu le droit à un grand silence, et des regards limite assassins de la part de certaines personnes visiblement absorbées par des parchemins…

- Y a forcément quelqu’un qui a entendu parler de lui dans ce foutu château ! Je préfère prévenir, je suis tenace et je vais continuer de vous pourrir la vie tant que je n’aurai pas eu de réponse à ma question.
- Il est sûrement dans le dortoir avec Jayden !!
- Et ben voilà, c’était pas si compliqué… Et le dortoir c’est ?

Un nouveau regard noir et puis des doigts qui se pointent vers la porte du fond.

- Merci.

Insistant sur la dernière syllabe, la jeune femme marquait très bien le fait qu’elle se moquait de l’assistance. Bon ok, elle n’avait peut-être pas fait la meilleure impression sur les plus jeunes, mais ça n’était pas dans l’ordre de ses priorités, et maintenant qu’elle avait la certitude qu’Alec était ici, le sourire qui marquait son visage n’arrivait plus à s’effacer. Grimpant les quelques marches, elle était tombée sur une salle vide, enfin humainement vide mise à part peut-être la masse du fond.

- Alec ?

Pas de réponse tant pis, elle s’était avancée et c’était le visage d’Alec qu’elle avait reconnu sans mal, à ses côtés, une jeune femme elle-aussi endormie, la tête reposant contre le torse du jeune homme. Premier réflexe ? Le laisser dormir et attendre sagement qu’il se réveille ? Pensez-vous, elle n’avait pas fait tout le chemin pour attendre comme une idiote que monsieur daigne émerger, seulement rien ne disait qu’il fallait faire les choses de façon brutale. Se laissant tomber sur le bout du lit, la jolie rousse avait laissé passer un grognement plus qu’endormi, préférant s’enfouir sous la couette en peu plus. La belle blonde qu’en a elle, avait entrepris de se faire remarquer un peu plus directement.

- Alec, réveille-toi…

Ça c’était la voix de Jayden, ensommeillée au possible, refusant d’ouvrir les yeux et préférant que son compagnon de jeu le fasse à sa place pour trouver la source bruyante ! Un léger coup à Alec pour qu’il se bouge.

- La belle au bois dormant est réveillée ? Alec, on t’a jamais dit de pas faire attendre sa future femme ?

Ironie, quand tu nous tiens. Elle avait fait un grand sourire, les yeux toujours fixés sur Alec, qu’elle était visiblement ravie de retrouver. Oui elle lui aurait bien sauté dessus pour lui montrer à quel point elle était ravie de le revoir, mais quelque chose lui disait qu’il n’apprécierait pas spécialement un réveil aussi brutal… Surtout qu’elle ne savait pas s’il était toujours en mauvais état, ou alors s’il gardait des séquelles du passage à l’hôpital… Autant éviter de rouvrir des choses, elle était là pour s’assurer qu’il allait bien, pas pour empirer son cas.

Alors ? Content de me voir =D ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1920
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Jeu 8 Mar 2012 - 15:08

Since You're Gone.
Réveil douloureux du milieu de la nuit, comme toutes les nuits ces temps-ci. Il allait bien, enfin, c’était ce qu’il montrait, mais, mine de rien, il avait encore un mal de chien et avait tout de même du mal à s’en remettre. D’après la tête de ceux qui l’avaient vu, ça n’était pas beau à voir, et, si Maxence avait fait du très bon boulot, il sentait qu’il avait besoin d’énormément de repos, et, s’il y avait bien un truc qu’il ne refusait pas de prendre sans que Jayden ne l’y force, c’était bien la potion qui faisait passer la douleur. Chose pratique, elle l’aidait aussi à dormir. Et avec tout ce que Maxence lui filait, il pouvait très bien rester dans le dortoir, et, généralement, il n’en sortait pas beaucoup. Ça ne faisait pas tant de temps que ça et, même si ça commençait à passer et qu’il se sentait un peu sûr de lui, la douleur restait présente dès que les potions étaient évacuées de son organisme, ce qui faisait que, toutes les nuits, à la même heure, il se réveillait pour boire sa nouvelle ration. Jayden restait avec lui toutes les nuits et une grande partie de la matinée, surtout qu’elle venait se coucher plutôt tard et que, donc, il lui fallait un moment de la matinée pour se reposer.

Enfermé par son sommeil, le jeune homme n’avait sentis personne approché, complètement endormi, il n’avait pas même sentis le mouvement au bout du lit qui l’avait pourtant rapproché doucement de la surface. Ça n’était qu’en sentant Jayden bouger et lui foutre un coup qu’il s’était rapproché de l’éveil, surtout en l’entendant l’appeler. Oui, il y avait quelque chose qui faisait qu’elle voulait qu’il ouvre les yeux, mais, là, franchement, ça ne le tentait pas. Au contraire, il aurait bien aimé rester dans les limbes du sommeil et ne pas refaire surface. Il avait alors bougé doucement, montrant qu’il était réveillé, mais sans vraiment faire d’effort pour se lever ou même juste ouvrir les yeux. Même pas la force de remonter la couette au-dessus de lui histoire de dire merde à ce qui faisait qu’il devait se réveiller.

- La belle au bois dormant est réveillée ? Alec, on t’a jamais dit de pas faire attendre sa future femme ?

Cette fois, il avait ouvert un œil, un peu trop vite d’ailleurs, puisqu’il avait dû le refermer aussitôt malgré la faible luminosité de la pièce. Clignotement de l’unique œil, oui, un c’est déjà bien assez dur, deux ça aurait été un peu trop pour l’heure. Mais la voix qui l’avait réveillé avait eu le don de le forcer à vouloir voir. C’était qu’il hallucinait complètement ou quoi ? Nan, parce que cette voix-là, il la connaissait, bien sûr, mais elle n’avait aucune raison de se trouver ici. A moins qu’il ne soit plus à Poudlard et… ça, ça n’avait pas changé pourtant, puisque c’était bien Jayden qui était endormie contre lui dans un refus complet de revenir à la réalité. Le sommeil était trop agréable pour être abandonné si vite. Et ce serait ce qu’il aurait fait également si cette voix ne l’avait pas interpellé. Il s’était donc à peu près redressé, grimaçant à moitié, tout en baillant. Un magnifique tableau. Et tout ça pour se retrouver en effet face à Mack’ dont il avait reconnu la voix depuis longtemps.

« … »

Bug.

« Ok, c’est officiel, tu pourras dire à Maxence que ses potions sont hallucinogènes… Ou sinon tu m’as drogué volontairement… sauf que tu ‘dormirais pas si c’était le cas… »

Qu’est-ce que fouterait Mack’ ici au juste ? Et comment elle aurait pu réussir à venir vu que, de toute manière, ses parents étaient clairement contre le fait de la laisser venir ici. Ça aurait pu pervertir ses idées et briser ses motivations. Chose que lui avait fait depuis bien six ans maintenant. Mais oui, c’était bien elle, la jolie blonde avec son grand sourire si attachant et ses grands yeux rieurs.

« J’voudrais pas la faire attendre mais elle est en avance pour les fiançailles… »

Il devrait peut-être lui filer une bague un jour, juste pour le fun.

« J’rêve pas, t’es vraiment là… …. Mais qu’est-ce que tu fous là ?? »

Il avait voulu se redresser un peu plus, oubliant que, de un, il avait toujours le torse en vraque, surtout qu’il avait bu la veille et que, donc, il n’était pas au mieux de sa forme, et, surtout, qu’il y avait toujours Jayden sur lui, qu’il avait au passage franchement dérangé.

« Tu… ça va ?? »

Lui pour arriver ici, il avait fini par tuer quelqu’un. Bon, ça n’était pas exactement ce qu’on pouvait appeler préméditer mais c’était comme ça, et il s’avérait qu’il s’inquiétait de la voir ici, surtout vu ce qu’il se passait au château, et vu qu’elle n’aurait en temps normal, pas pu venir. Il lui avait fallu une très bonne raison et il était loin de se douter que la raison, c’était lui, et que ça ne servait à rien qu’il essaye de cacher ses blessures puisqu’elle les avait déjà vu et… et viens toi-même merde ! J’arrive pas à t’atteindre, c’est quoi cette Mack’ qui fait pas de câlins là ! J’attends mademoiselle ! N’empêche qu’il était inquiet pour elle et pour les raisons qui l’avait conduit ici. Pourtant, il n’avait pu s’empêcher de sourire, réussissant au passage à ouvrir le second œil, ravi de la voir puisqu’apparemment, je dis bien apparemment (et il aurait l’air sérieusement débile si ça n’était pas le cas), elle était bien là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Jeu 8 Mar 2012 - 18:25

Since You're Gone.
Endormie, la jeune Irlandaise n’avait aucunement l’intention d’ouvrir les yeux, il était trop tôt et en prime… Elle avait une dispense de la part de Maxence parce qu’elle devait surveiller Alec… Oui, je sais ça c’est faux, mais ça aurait pu être vrai ! Non sérieusement, vous avez déjà essayé de garder un Rivers au lit sans le droguer ? Et ben c’est un sport croyez-moi, une chance la jolie rousse était du genre tenace et déterminée, ça devait être un petit reste d’amertume encore présent quant au comportement d’Alec… Toujours est-il qu’elle prenait son rôle à cœur et s’amusait particulièrement à le torturer lorsqu’il s’agissait de lui faire avaler les potions confiées par Maxence… Maxence qui avait dû comprendre que pour l’obliger à se reposer, il faudrait soit l’attacher au lit… Soit inclure un somnifère à la potion d’antidouleur ! Elle lui avait proposé la première solution mais il n’avait pas été visiblement emballé alors c’était la deuxième solution qui avait primée… Dommage, ça aurait pu être drôle ! Toujours est-il que la jeune femme n’était pas prête à ouvrir les yeux, chose qu’Alec n’était visiblement pas prêt à faire non plus.

Mack quant à elle n’avait pas bougé d’un pouce attendant sagement, malgré l’impatience et l’excitation qui sommeillait en elle, qu’il daigne lui porter un minimum d’intérêt. Elle l’avait vu bouger signe qu’il émergeait doucement mais pas assez pour ouvrir les yeux… Ce ne fut qu’après avoir prononcé quelques mots que la jeune femme avait pu apercevoir une petite réaction de sa part. Un œil ouvert… C’est déjà pas mal, aller plus qu’un, en plus regarde qui est là, surprise =D. Léger instant de bug.

« Ok, c’est officiel, tu pourras dire à Maxence que ses potions sont hallucinogènes… Ou sinon tu m’as drogué volontairement… sauf que tu ‘dormirais pas si c’était le cas… »
- J’y songerai…

La voix de la jeune femme ne semblait décidément pas prête de se réveiller ce qui n’avait pas manqué de faire rire la nouvelle arrivante. Alec n’avait pas changé visiblement, et quelque chose lui disait qu’il n’avait pas vraiment dû s’ennuyer depuis son arrivée ici.

« J’voudrais pas la faire attendre mais elle est en avance pour les fiançailles… »
- Alec, tu devrais savoir qu’une dame n’est jamais en avance, ni en retard… Elle arrive toujours au moment propice.
« J’rêve pas, t’es vraiment là… …. Mais qu’est-ce que tu fous là ?? »
- En chair et en os… Et j’suis venue m’assurer que tu n’me trompais pas pardi… Mais visiblement, j’arrive trop tard. Et moi qui pensais que j’étais la seule et unique femme de ta vie.
« Tu… ça va ?? »

Il avait voulu se redresser, faisant grogner la miss au passage.

- Alec t’es chiant…

Elle s’était dégagée de lui, pour s’emmitoufler sous la couette, elle était réveillée, il avait gagné, c’est bon… Fallait juste lui laisser du temps pour émerger. Genre 5, 10, 30 minutes, la routine quoi ! Pendant ce temps, Mack en avait clairement profité pour se rapprocher d’Alec pour venir le serrer dans ses bras, comme elle avait pu le faire un bon nombre de fois par le passé.

- C’est pas vraiment à moi qu’il faut poser la question, Alec ! J’étais à l’hôpital quand Janie a été opérée, alors la vraie question c’est comment toi tu vas ?

Oui je sais, c’est direct mais c’est nécessaire pour me rassurer un minimum ! Finalement la jolie rousse avait ressorti la tête de la couette, attirée par la conversation, oui une fille c’est curieux faut que tu t’y fasses… Et c’est qui, elle au juste ? Non, j’suis pas jalouse, je m’interroge c’est tout, j’ai le droit, elle débarque comme ça et me prive de sommeil, j’estime être dans le droit de savoir qui est cette jolie blonde que tu as dans tes bras.

- Alec tu m’as tellement manqué, t’imagines pas à quel point c’était horrible dans le quartier sans toi !

Dans le quartier, ok, visiblement ils se connaissaient.

- J’veux pas vous déranger mais… Tu es ?
- Désolée, j’voulais pas te réveiller. Mackensie, la future femme d’Alec. Et toi tu es ?

Léger moment de bug de la part de la jolie Rousse.

- Sa quoi… ?
- Tu lui avais pas parlé de moi, hein ? Tu me brises le cœur…

Mackensie, tu es une vilaine fille, on fait pas des frayeurs pareilles à une Jayden qui manque de sommeil, elle risquerait de prendre les choses au sérieux en prime. Quoi, je meuble la conversation, le temps que vous émergez un minimum, et puis c’est tellement jouissif de voir la tête qu’elles font à chaque fois. Et puis autant sortir quelques conneries avant, je sens qu’après ça les questions sérieuses vont s’enchainer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1920
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Dim 18 Mar 2012 - 15:57

Since You're Gone.
Se sortir de la torpeur, ça n’est pas toujours simple, et ça l’est en règle générale encore moins quand on est encore à moitié blessés, épuisés donc par le corps qui se bat pour remettre les choses en ordre et fignoler les réparations, et que les médicaments vous assomment pour vous forcer à vous reposer. Et pourtant, il suffit parfois d’un petit truc pour vous en sortir, comme par exemple d’une voix d’une amie qui ne devrait réellement pas être là et qui pourtant le semblait. Il avait souvent pensé à elle ces derniers temps et commençait à se dire qu’il ne devait faire que délirer. Mais bon, quitte à passer pour un taré, il s’était redressé en ouvrant un œil. Et, oui, elle était bien là, chose qui lui faisait se dire d’autant plus qu’il commençait à délirer assez violemment et que les médocs de Maxence étaient hallucinogènes. Ce qui aurait pu être bien d’avoir été dit. Pour peu qu’il se prenne pour Super man d’ici deux minutes.

« Ok, c’est officiel, tu pourras dire à Maxence que ses potions sont hallucinogènes… Ou sinon tu m’as drogué volontairement… sauf que tu ‘dormirais pas si c’était le cas… »
- J’y songerai…

Merci de ta sollicitude. C’est gentil de voir comme on est écoutés. Oui, il aimait bien la faire chier vu que, là, maintenant, il était réveillé, c’était foutu. Surtout qu’il continuait quand même à se poser des questions sur ce qu’il voyait. Et sur le pourcentage d’esprit sain qu’il possédait encore. Pas saint hein. Celui là, il s’est évaporé depuis longtemps, sûrement parti en vadrouille chez quelqu’un d’autre.

« J’voudrais pas la faire attendre mais elle est en avance pour les fiançailles… »
- Alec, tu devrais savoir qu’une dame n’est jamais en avance, ni en retard… Elle arrive toujours au moment propice.
« Comme Gandalf ? »

C’est pas grave. C’est l’effet du médicament on va dire. Ou pas en fait mais… hey, t’as trop regardé de dvd toi ces derniers temps. Surtout pour quelqu’un qui avait vécus comme lui dans une famille purement sorcière. Mais bon, quiconque a découvert la magie de l’électricité (oui, avec un jeu de mot de merde) doit avouer que les moldus ont bien gérer sur ce coup là !

« J’rêve pas, t’es vraiment là… …. Mais qu’est-ce que tu fous là ?? »
- En chair et en os… Et j’suis venue m’assurer que tu n’me trompais pas pardi… Mais visiblement, j’arrive trop tard. Et moi qui pensais que j’étais la seule et unique femme de ta vie.
« Tu… ça va ?? »


Oui, il savait très bien qu’elle ne s’offusquerait sûrement pas du fait qu’il y avait quelqu’un dans son lit qui n’était pas elle puisqu’il… y avait quasiment tout le temps quelqu’un dans son lit même quand elle n’était pas là et qu’il ne risquait pas de l’attendre et ça elle le savait très bien.

- Alec t’es chiant…
« Ouais je sais. »

Grogne toujours, tu vas être réveillée, c’est mort là tu sais. Ils pourraient bien redormir plus tard pour le coup, ça n’était pas bien grave, et là rien que la surprise le gardait éveillé sans problème. Et l’inquiétude aussi, parce qu’il y avait de quoi se poser des questions. Ses parents avaient toujours été contre le fait de la laisser se mélanger ainsi avec d’autre gens, notamment parce qu’elle pouvait en déduire certaines choses qu’ils ne voulaient pas qu’elle interprète à sa façon. Bien sûr, elle n’en avait pas eu besoin puisque lui-même l’avait déjà pervertie aux choses du monde qu’ils voulaient lui masquer et qu’il ne fallait qu’elle acquière. Toujours le problème de forcer les enfants à rester tels qu’ils sont et à leur inculquer les avis de la famille et non ceux qu’ils peuvent se faire grâce/à cause d’autres influences. Et pourtant, elle était là. C’était donc soit qu’il s’était passé quelque chose de mauvais qui faisait qu’ils avaient changés d’avis pour il ne savait quelle raison. Soit que la jeune femme avait réussi à les faire changer d’avis, chose qui l’étonnait aussi un peu. Il lui aurait alors fallu une très bonne motivation qu’elle n’avait pas eu jusque là.

- C’est pas vraiment à moi qu’il faut poser la question, Alec ! J’étais à l’hôpital quand Janie a été opérée, alors la vraie question c’est comment toi tu vas ?
« Ah d’accord c’est pour ça ! »

Tout allait bien. Enfin, presque, elle l’avait vu dans un état plus que flippant et d’après ce qu’on lui avait dit, il n’était pas réellement étonné qu’elle ait flippé au point d’arriver à trouver les arguments qu’il fallait pour faire changer d’avis ses parents, voir en les menaçant, c’était le genre de chose qu’elle pouvait faire aussi. En revanche, il était désolé de l’avoir inquiété à ce point.

« Ça va, t’en fais pas. Désolé que tu m’ais vu comme ça. Une … amie a géré les choses et l’infirmier craquant sur lequel Jayden ici présente fantasme sans retenue, m’a sortis d’affaire. »

Cette fois-ci, Jayden avait fini par s’intéresser à ce qu’il se passait. Curieuse comme elle l’était, Alec s’étonnait même qu’elle ne l’ait pas fait avant. Mais l’appel du sommeil peut être tellement attractif parfois qu’on en oublie même nos quelques petites… curiosités sur la future fiancée de notre ami- ex ami- re-ami. D’ailleurs, justement, la jolie blonde qui avait vu qu’il allait à peu près bien s’était rapprochée pour le prendre dans ses bras alors qu’il lui rendait son étreinte, sous le regard étonné quoi que légèrement endormi de Jayden.

- Alec tu m’as tellement manqué, t’imagines pas à quel point c’était horrible dans le quartier sans toi !
« Ah ben un peu mort j’suppose .. ! »

Il l’avait à moitié soulevée pour la callée plus proche de lui et déposer un baiser dans son cou alors que les questions existentielles qui brulaient les lèvres de Jayden avaient fini par arriver à la surface.

- J’veux pas vous déranger mais… Tu es ?
- Désolée, j’voulais pas te réveiller. Mackensie, la future femme d’Alec. Et toi tu es ?

Ne pas rire, ne pas rire, ne pas rire.

- Sa quoi… ?

Fou rire.

- Tu lui avais pas parlé de moi, hein ? Tu me brises le cœur…

Il lui avait fallu un instant quand même pour s’en remettre à peu près et pouvoir répondre, ravis du bug monumental qui bloquait actuellement Jayden. Et, non, il ne s’inquiétait pas de la vexation suprême qu’il venait de faire à une femme qui savait très bien qui il était.

« Vraiment désolé, mais ça aurait pas pu marcher si elle avait su. Elle aurait pu avoir peur des réactions immédiates du Seigneur si elle était allée voir quelqu’un de réservé. C’est pour ça, j’ai préféré pas lui dire tu comprends. Et ça a marché, je l’ai eu, et elle n’a même pas été foudroyée sur place.. :ga: »

Ou pas. Pas sûr que Jayden en ait eu quoi que ce soit à foutre vu la manière dont il avait agit de toute manière. Elle n’en aurait sûrement pas fait grand cas. Et elle aurait eu raison puisque ça n’était que les familles des deux jeunes gens qui avaient décidés qu’ils feraient leurs vies ensembles de sorte à ce que les lignées ne soient pas mélangées à du sang impur. Eux en revanche n’avaient aucune envie de suivre cette voie, même si chacun des deux se plaisaient et s’appréciaient, ça n’était pas la question, mais ils n’auraient pu faire les choses ainsi. De toute manière, Mack’ aurait une vie bien différente de la sienne, son ami le savait parfaitement, et il souhaitait d’ailleurs qu’elle trouve ce qu’elle cherche même si, en ce qui le concernait, il ne croyait pas vraiment à ce genre de choses.

« Nan, nos parents avaient décidé de nous marier, pour préserver la pureté du sang et la notoriété de la lignée, et de la condition sociale. Enfin ce genre de trucs. C’est pour ça ; c’est ma future femme. Nan, c’est ma voisine, on a grandis ensembles. »

Voilà tout. Bon, pas que grandis ensembles, mais Jayden le connaissait assez pour impliquer tout ce qui avait pu se passer entre eux. Même si elle ne connaissait pas l’ensemble, elle pouvait comprendre assez rapidement les tenants et les aboutissants de leur relation. Même si elle ne pouvait pas deviner tout ce qu’ils avaient vécus ensembles et tout ce que Mack’ connaissait sur lui. Et inversement d’ailleurs, même si les choses étaient un peu moins lourdes sur certains points de son côté.

« T’as dit m’avoir vu à l’hosto, c’est que t’as vu Janie aussi ? Elle allait comment avant l’intervention ? Et après ? T’étais avec elle ? Les médecins ont dit quelque chose sur son état ? »

Interrogatoire, oui, mais il s’était déjà assez retenu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Sam 31 Mar 2012 - 23:03

Since You're Gone.

- Alec, tu devrais savoir qu’une dame n’est jamais en avance, ni en retard… Elle arrive toujours au moment propice.
« Comme Gandalf ? »
- Exactement !

La jolie blonde avait souri devant la remarque d’Alec, ce type lui avait tellement manqué, même si par moment il s’avérait être un con fini, il s’avère que lorsqu’on grandit avec une personne, qu’on partage certaines choses et qu’on la connait sûrement mieux que quiconque… Ca renforce certain lien, alors on pourrait lui dire des tas de choses, lui donner des tas de raisons pour qu’elle lui tourne le dos et qu’elle aille voir ailleurs si l’herbe n’était pas plus verte, elle n’irait sûrement pas. Alec et sa sœur était un peu comme une seconde famille pour elle, et on ne trahit pas sa « vraie » famille. Alors, lorsqu’il lui avait demandé comment elle allait, la jeune Anglaise n’avait pu que sourire et lui retourner la question.

- C’est pas vraiment à moi qu’il faut poser la question, Alec ! J’étais à l’hôpital quand Janie a été opérée, alors la vraie question c’est comment toi tu vas ?
« Ah d’accord c’est pour ça ! »
- Oui… C’est pour ça !
« Ça va, t’en fais pas. Désolé que tu m’ais vu comme ça. Une … amie a géré les choses et l’infirmier craquant sur lequel Jayden ici présente fantasme sans retenue, m’a sortis d’affaire. »
- Tu me la présenteras que je la remercie, et puis l’infirmier sexy aussi tant qu’à faire.

Elle s’était rapprochée de lui, le serrant dans ses bras, profitant de cette étreinte, souriant à son petit baiser dans le cou. A croire que rien n’avait changé malgré le temps qui avait passé et c’était plus que bon à savoir ! C’était ce moment qu’avait choisi la jolie rousse pour rappeler sa présence aux deux acolytes. Joueuses de nature, la jolie blonde n’avait pas pu résister à l’idée de jouer avec ses nerfs… En partie parce qu’elle adorait ça et puis aussi pour savoir qui elle était. Simple coup d’un soir qui croit que le beau Alec est un parti à prendre, ou alors fille qui a parfaitement compris à qui elle avait à faire.

A la vue de sa tête un peu surprise, la jeune femme devait connaitre un minimum le garçon… Assez pour savoir qu’il n’était pas du genre à se marier, et ce même avec une fille telle que Mack’ *sort*. Toujours dans les bras d’Alec, elle le sentait près à craquer tandis qu’elle jouait les filles outrées par son attitude de goujat qui trompe sa fiancée !

- Tu lui avais pas parlé de moi, hein ? Tu me brises le cœur…

Et il était parti en fou rire comme il fallait s’en douter, la jolie blonde elle-aussi avait fini par le suivre dans son fou rire, laissant la belle Irlandaise perplexe l’esprit encore trop embrumé pour comprendre du premier coup qu’ils étaient purement et simplement en train de se foutre d’elle.

« Vraiment désolé, mais ça aurait pas pu marcher si elle avait su. Elle aurait pu avoir peur des réactions immédiates du Seigneur si elle était allée voir quelqu’un de réservé. C’est pour ça, j’ai préféré pas lui dire tu comprends. Et ça a marché, je l’ai eu, et elle n’a même pas été foudroyée sur place…»
- Les foudres divines… Tu m’en diras tant.

Jayden quant à elle restait un peu incrédule. Les regardant l’un après l’autre en attendant que l’un d’eux daigne bien vouloir lui expliquer la vraie situation. Car pour être honnête, elle n’y croyait pas une seule seconde !

« Nan, nos parents avaient décidé de nous marier, pour préserver la pureté du sang et la notoriété de la lignée, et de la condition sociale. Enfin ce genre de trucs. C’est pour ça ; c’est ma future femme. Nan, c’est ma voisine, on a grandi ensemble. »
- Désolée, j’fais ça à toutes ses conquêtes… Histoire de voir si elle le mérite vraiment.
- C’est plutôt à lui de me mériter.

Elle avait regardé Alec avec un sourire.

- Jl’aime bien celle-là ! Mieux que la p’tite brune de la dernière fois ! Elle m’a demandé de tes nouvelles d’ailleurs… J’lui ai dit que tu étais devenu abstinent jusqu’au mariage… Elle a semblé déçue à un point…

Après tout, lui ne se gênait pas pour juger de ceux qu’elle pouvait fréquenter, pourquoi n’aurait-elle pas le droit d’en faire de même.

« T’as dit m’avoir vu à l’hosto, c’est que t’as vu Janie aussi ? Elle allait comment avant l’intervention ? Et après ? T’étais avec elle ? Les médecins ont dit quelque chose sur son état ? »

Elle s’y attendait à l’interrogatoire. En venant ici, la jeune femme savait pertinemment qu’elle devrait lui répondre.

- En effet, j’étais avec elle. Je sais depuis des mois qu’elle est malade, quand elle me l’a dit, j’ai fait les tests mais j’étais pas compatible alors j’ai essayé de la convaincre de te le dire. Mais tu connais Janie… Elle voulait pas que tu t’en fasses alors ! Quelques temps après, son état s’est aggravé subitement et elle a dû être hospitalisée…

Elle s’était arrêtée une seconde, ça paraissait tellement irréaliste de parler de Janie comme d’une personne malade, elle qui est pleine de vie en temps normal…

- C’est là qu’elle t’a envoyé la lettre… Pour être honnête, je m’attendais à te voir débarquer dans la semaine qui a suivi mais on n’a aucune nouvelle. Elle était très fatiguée, quand il lui on dit qu’il y avait un donneur, elle m’a prévenue par hibou… J’ai d’ailleurs une dette envers Wilber… C’est lui qui m’a emmenée à Sainte-Mangouste, mais quand j’suis arrivée, ils l’avaient déjà emmenée au bloc et moi ben j’suis restée sur la touche pendant des heures.

Et crois-moi, ça m’a plus qu’agacée !

- Quand elle est sortie, tu avais déjà disparu, alors j’ai été la voir… Enfin le lendemain parce que j’fais pas partie de votre putain de famille et qu’aucun de ces demeurés n’a voulu me dire le moindre truc la concernant ! Bref, j’ai pu la voir après et rassure-toi, elle va bien. Du moins la dernière fois que je l’ai vue, elle se remettait doucement. Les médecins semblaient confiants, j’imagine qu’il n’y a plus de raison de s’en faire. J’ai demandé à ce qu’elle me donne des nouvelles régulièrement… Mais j’ai préféré pas lui dire pour toi… Histoire de pas l’inquiéter… Elle sait pas que tu es le donneur. Je crois que c’est mieux pour l’instant, elle risquerait de s’inquiéter…

- Maintenant… Tu peux m’expliquer pourquoi ces types t’ont embarqué en pleine intervention sans prendre la peine de s’assurer que tu étais en état ? D’ailleurs t’es sûr que ça va aller ? Janie me tuerait si elle savait que j’étais au courant et que j’lui ai rien dit s’il t’arrivait un truc !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1920
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Mar 17 Avr 2012 - 15:02

Since You're Gone.

- Exactement !

Mack et son grand sourire le regardait comme si ça faisait des années qu’ils ne s’étaient pas vues et qu’elle n’avait fait qu’attendre ça depuis tout ce temps. En fait, ça n’était pas complètement faux, mais ça ne faisait que quelques mois, mais ils avaient passé tellement de temps ensembles pendant toute leur vie qu’à chaque fois que, lui, partait, ça leur faisait toujours étrange. Elle lui en avait voulu un moment la première fois qu’il s’était éloigné, mais elle savait aussi très bien qu’il en avait besoin avant de péter un gros plomb et de tenter d’assassiner la quasi-totalité de sa famille. En fait, il avait toujours voulu qu’elle le suive, mais après tout, il avait pas mal déconné là-bas aussi, alors ça n’était pas plus mal. Et puis, s’il revenait régulièrement dans leur quartier, c’était uniquement pour elle puisque Janie avait abandonné l’idée bien avant lui. Et puis, après les choses avaient été plus simples, puisque Mack aussi avait quitté un peu le cercle familial. Même si ça n’était pas grand-chose, les jeunes ont besoin de prendre leur envol et de se faire embarquer dans des soirées par possibles par le voisin. C’est bien connu ! Non, sérieusement, ils avaient forcément passé un peu moins de temps ensembles ces derniers temps et il fallait croire que ça leur manquait à tous les deux. Surtout que la dernière fois, ils s’étaient à moitié engueulé. Pas forcément longtemps, et ça n’avait pas vraiment d’impact, il le savait, mais ça aurait quand même compté s’il était mort ici et que ça avait été la dernière conversation qu’ils aient eu. Ton mec est un con qui abusera de ta gentillesse. C’était à peu près ce qu’il lui avait dit, et, bien sûr, on s’en doute, elle n’était pas exactement d’accord. Il avait déjà eu une petite conversation avec cet homme et savait qu’il ne lui ferait pas de mal physiquement, ça lui avait donc suffit. Oui, il était protecteur, mais il savait aussi qu’elle n’aurait pas aimé qu’il se mêle de trop de ses affaires, alors il avait laissé faire les choses. Après tout, il se trompait peut-être, mais il en doutait. Comme souvent avec Mack. Elle devait être une des seules personnes pour qui la vie avait de l’importance à ses yeux, et, surtout, le bonheur, alors il fallait avouer qu’il pouvait être un peu expéditif parfois.

- Tu me la présenteras que je la remercie, et puis l’infirmier sexy aussi tant qu’à faire.
« Euh… j’ui parle pu trop en ce moment, mais… si tu vois une jolie blonde qui me fout son poing dans la gueule… tu sauras que c’est probablement elle. Surtout s’il y a un grand gaillard mort de rire à côté d’elle. Et… ok pour l’infirmier, comme ça j’tiendrais les paris avec toi aussi pour dire que tu l’auras jamais.

…Interdit aux drogues ! Ça c’est d’la triche. »


Petit regard vers Jayden plus que vers Mack, c’était plutôt de là que venait le danger. Quoi que ça casserait trop l’attrait du jeu et donc il doutait qu’elle l’aurait fait. L’honneur ne serait pas sauf. Et en parlant d’honneur, la conversation avait dévié sur son annulaire qui était apparemment réservé. Enfin, qui l’était parce qu’ils continuaient de délirer là-dessus, mais qui resterait probablement à jamais libre et non enserré dans un foutu anneau. En fait, il s’entendait depuis toujours extrêmement bien avec Mack, ce qui faisait que leurs parents, malgré toutes les protestations qu’ils avaient pu émettre en tant que gosses, pensaient réellement avoir réussi leur coup. Au pire, Mack avait un second prétendant, avec qui il s’entendait plutôt bien aussi d’ailleurs. Mais l’histoire aurait probablement pu se dérouler comme ça en effet, mais ils étaient fait pour être de très bon amis, d’excellents amants, mais rien de plus. Elle aurait quelqu’un de bien un jour, et il le savait parfaitement. Mais pour l’instant, elle s’amusait, ce qui correspondait beaucoup plus avec sa conception de la vie. Ça devait d’ailleurs être à cause de lui qu’elle était plus comme ça, son naturel allant plus aux histoires de princesses et de princes affreusement romantiques et niaises de son point de vue. Mais il la connaissait et savait très bien que, elle, trouverait quelqu’un d’absolument génial, qui n’aurait probablement rien à voir avec lui. Ou sinon si, mais juste avec ses abdos +out+. Quoi que plus maintenant vu l’état de son ventre. Oui, bref, pardon. Nan, c’était faux en plus, on ne voyait à présent plus qu’une trace plus claire au niveau de l’entaille, mais ça ne ressemblait en rien à une cicatrice de type moldue. Ce qui lui faisait penser que ceux-là avaient à s’améliorer en termes de chirurgie réparatrice.


- Tu lui avais pas parlé de moi, hein ? Tu me brises le cœur…
« Vraiment désolé, mais ça aurait pas pu marcher si elle avait su. Elle aurait pu avoir peur des réactions immédiates du Seigneur si elle était allée voir quelqu’un de réservé. C’est pour ça, j’ai préféré pas lui dire tu comprends. Et ça a marché, je l’ai eu, et elle n’a même pas été foudroyée sur place…»
- Les foudres divines… Tu m’en diras tant.

Petit sourire. Quoi ? Pas crédible ?

« Nan, nos parents avaient décidé de nous marier, pour préserver la pureté du sang et la notoriété de la lignée, et de la condition sociale. Enfin ce genre de trucs. C’est pour ça ; c’est ma future femme. Nan, c’est ma voisine, on a grandi ensemble. »
- Désolée, j’fais ça à toutes ses conquêtes… Histoire de voir si elle le mérite vraiment.
- C’est plutôt à lui de me mériter.
- Jl’aime bien celle-là ! Mieux que la p’tite brune de la dernière fois ! Elle m’a demandé de tes nouvelles d’ailleurs… J’lui ai dit que tu étais devenu abstinent jusqu’au mariage… Elle a semblé déçue à un point…

« J’le savais. »

Jayden ne pouvait que lui plaire de toute façon. Si elle lui plaisait à lui, en tout cas, il n’y avait pas de raisons. Et pour ce qui était de l’autre…

« Quelle autre ? »

Le champ de possibilités qui déterminait qui pouvait être cette fille s’avérait en fait être assez immense. Il faut situer là. Une femme, brune, ne le connaissant pas beaucoup, et qu’il aurait énervé… Ouais ! Bah on a éliminé au moins toutes les blondes et rousses, c’est déjà ça …. Mais ça ne l’aidait pas beaucoup pour repérer qui elle pouvait bien être. Une brune… Ah ! La fille de la soirée qu’il s’était tapé au bord d’un lac peut être… chose qui s’était avéré être une très mauvaise idée vu qu’ils avaient fini au post le lendemain matin. Dingue ce qu’ils peuvent être chiants avec deux personnes ayant dormis à moitié à poil sur un lieu publique. Nan mais franchement, bandes de frustrés ! Et euh… qu’est-ce qu’il lui avait fait à elle pour qu’elle soit énervée à son propos ? Beaucoup de choses probablement, mais là, ça ne lui revenait pas..

« Bof, qui qu’elle soit… de un : elle est très con, et de deux : présente lui un de tes ex, ça rattrapera ! »

Retour du jugement des exs à l’envoyeur ! Ah ! Il s’était peut être fait la jolie miss aux cheveux courts et super clairs pendant qu’il était censé être avec elle. Ouais, ça doit être ça. Qu’est-ce qu’elle était canon cette fille… enfin bref, revenons-en à des choses un peu plus importantes que ses conquêtes d’un soir ou deux. Il avait bien assez patienté pour ça, alors il pouvait bien la harceler de questions et espérer des réponses complètes maintenant. Surtout qu’elle était là aussi pour ça, il avait enfin trouvé un moyen d’avoir des contacts avec l’extérieur et d’avoir des nouvelles de sa sœur. Bon, même si le contact en question se retrouvait enfermé dans une école de fous avec lui en tant que cerise sur le gâteau. Quoi ? Moi je vois très bien Alec déguisé en cerise !

« T’as dit m’avoir vu à l’hosto, c’est que t’as vu Janie aussi ? Elle allait comment avant l’intervention ? Et après ? T’étais avec elle ? Les médecins ont dit quelque chose sur son état ? »
- En effet, j’étais avec elle. Je sais depuis des mois qu’elle est malade, quand elle me l’a dit, j’ai fait les tests mais j’étais pas compatible alors j’ai essayé de la convaincre de te le dire. Mais tu connais Janie… Elle voulait pas que tu t’en fasses alors ! Quelques temps après, son état s’est aggravé subitement et elle a dû être hospitalisée…

C’était étrange comme conversation. Et ça rendait les choses si réelles… bien plus que n’importe laquelle des blessures qu’il avait récolté pendant son combat contre la montre et la maladie de sa sœur à laquelle il ne pouvait pas grand-chose. Mack avait fait une petite pause, son regard rivé dans celui de son ami, et ils savaient tout deux qu’ils pensaient à la même chose : elle n’était pas comme ça, c’était trop bizarre de la voir comme quelqu’un de faible et de malade, elle qui avait toujours trouvé le moyen d’aimer la vie et de pétiller de joie et de force. Ça arrive vraiment à n’importe qui, mais jamais aux bonnes personnes. L’imaginer comme ça, pâle, tremblante et effrayée dans un lit d’hôpital lui semblait juste parfaitement surréaliste. Comment sa sœur pouvait être ainsi malgré tout ce qu’elle était et tout ce qu’elle avait toujours su dégager ? Comment une telle chose avait pu arriver…

- C’est là qu’elle t’a envoyé la lettre… Pour être honnête, je m’attendais à te voir débarquer dans la semaine qui a suivi mais on n’a aucune nouvelle. Elle était très fatiguée, quand il lui on dit qu’il y avait un donneur, elle m’a prévenue par hibou… J’ai d’ailleurs une dette envers Wilber… C’est lui qui m’a emmenée à Sainte-Mangouste, mais quand j’suis arrivée, ils l’avaient déjà emmenée au bloc et moi ben j’suis restée sur la touche pendant des heures.

Hochant de la tête, il n’avait rien répondu sur son absence au chevet de sa sœur. Bien sûr qu’il avait tout fait pour rappliquer au plus vite, mais c’était juste impossible depuis ici. Et pourtant, il s’était démené pour trouver des solutions, et il avait envoyé lettres sur lettres, une grande partie des hiboux de l’école s’étaient vus chargés de la même mission, mais apparemment, aucun mot n’était arrivé à destination. Les Supérieurs avaient probablement tout intercepté, ce qui expliquait qu’elle, elle ne lui ait jamais répondu, et donc, jamais rien expliqué en détail. Elles avaient probablement compris seules que s’il n’était pas là, c’était qu’il y avait un problème, et ça n’avait d’ailleurs pas dû rassurer sa sœur qui aurait dû ne faire que s’occuper d’elle-même. Et à présent, elle n’aurait plus de ses nouvelles ni de celles de Mack. De mieux en mieux, elle allait s’inquiéter pour eux deux plutôt que pour une seule personne. Enfin, ça, c’était si elle était en état de s’inquiéter. Soit : aucune des deux solutions ne lui plaisait. Enfin, une plus que l’autre quand même, mais on ne pouvait pas dire que c’était le pied non plus. Et, oui Mack, il a compris que t’avais dû être dans un état pas possible en attendant d’avoir des nouvelles de Janie, n’étant pas de la famille proche. Et puisqu’il ne devait y avoir personne de la famille justement…. Enfin bon.

- Quand elle est sortie, tu avais déjà disparu, alors j’ai été la voir… Enfin le lendemain parce que j’fais pas partie de votre putain de famille et qu’aucun de ces demeurés n’a voulu me dire le moindre truc la concernant ! Bref, j’ai pu la voir après et rassure-toi, elle va bien. Du moins la dernière fois que je l’ai vue, elle se remettait doucement. Les médecins semblaient confiants, j’imagine qu’il n’y a plus de raison de s’en faire. J’ai demandé à ce qu’elle me donne des nouvelles régulièrement… Mais j’ai préféré pas lui dire pour toi… Histoire de pas l’inquiéter… Elle sait pas que tu es le donneur. Je crois que c’est mieux pour l’instant, elle risquerait de s’inquiéter…

Fermant les yeux, le jeune homme avait poussé un long soupir de soulagement, posant sa tête quelques instants contre le mur derrière lui, sa main retombant mollement contre le corps de Jayden, le forçant à se rendre compte qu’elle avait dû rester contractée pendant tout le récit de Mack.

- Maintenant… Tu peux m’expliquer pourquoi ces types t’ont embarqué en pleine intervention sans prendre la peine de s’assurer que tu étais en état ? D’ailleurs t’es sûr que ça va aller ? Janie me tuerait si elle savait que j’étais au courant et que j’lui ai rien dit s’il t’arrivait un truc !

Rouvrant les yeux, le jeune homme s’était redressé pour fixer alternativement ses deux amies, se rendant compte que s’il voulait tout expliquer dans les détails, ça risquait d’être assez compliqué.

« C’est… un peu beaucoup le bordel ici, personne ne peut sortir à moins de faire partit du cercle perso du dirlo, il faut pas vraiment bon vivre ici quand on est moldus disons, et manifestement, ils n’ont pas non plus grand-chose à foutre des sangs purs qui trainent dans leurs pattes. J’ai… enfin, Logan a réussi à m’obtenir ce déplacement pour me faire opérer, j’suppose qu’ils ont profité d’un passage à St Mangouste pour ça. Quand ils n’avaient plus rien à foutre là-bas, ils m’ont rembarqué direct, pas question que j’les fasse attendre j’pense. J’suppose que le truc qui les a le plus fait chier dans l’histoire, c’est que j’ai foutu du sang dans leur caisse… mais à part ça. Une amie a été amenée là-bas aussi, mais j’connais pas toute l’histoire. »

Ouais… C’est le foutoir.

« J’vais bien, j’suis rigoureusement forcé au repos par la miss ici présente, et Maxence me file des trucs efficaces, j’serais bientôt comme neuf. Ya rien à craindre pour moi mais… c’était un transfert du foie, le mien est pas vraiment celui d’un curé… mauvais exemple ; mais t’es sûre que tout va bien pour Janie ? Les toubibs ont rien dit de particulier par rapport à la greffe, elle peut s’alimenter par elle-même ? Comment ça se passe ? Elle fait aucun rejet, le foie marche tout aussi bien qu’un autre ? T’aurais dû rester avec elle, elle est en pire état que moi. J’sais me gérer, mais elle… Et elle va s’inquiéter de pas te voir revenir. Elle a besoin de soutien ; et on ne peut pas la contacter d’ici… Son fiancé parfait, il était là-bas ? Aucun Rivers n’est venu lui rendre visite rassure-moi ? Ça se passe toujours bien avec monsieur parfait ? Il la lâcherait pas à un moment pareil hein ? Et tu crois que…. »

… respire… voilà, bien … en plus ça te fais mal de stresser comme ça, espère de crétin dégénéré alors du calme..

« Jayden, demande un truc plus fort à Maxence pour me rendre aussi calme qu’un artichaud.. »

Une fois de plus, le jeune homme avait fermé les yeux un instant, conscient qu’il avait commencé à gueuler contre Mack qui n’était pour rien dans toutes ces merdes. Elle était venue ici une fois sûre que Janie allait mieux, parce qu’elle était morte de trouille pour lui puisqu’elle l’avait vu en mode mort-vivant en train de pisser le sang partout dans l’hôpital. Même sans avoir d’idée précise de ce que ça avait pu donner, il était certain que ça n’avait pas dû être très simple à vivre et que, dans son cas, il aurait probablement été particulièrement mal et prompt à faire la connerie de rentrer dans une école dont on ne peut plus sortir.

« Ok, excuse-moi. J’suis… angoissé pour Janie, mais j’peux comprendre que tu l’ais laissée. En plus tu pouvais pas savoir. Si les méd’cins ont rien dit, j’suppose que c’est qu’il n’y avait pas de problème. Et ça s’trouve, ils sont capable de restaurer les lésions d’organes avant de les transplanter, qu’est-ce que j’en sais… j’ai pas écouté mes cours de médecine. Comme quoi j’aurais dû. Et t’as eu raison de pas lui parler de moi. Elle aurait probablement paniquer et elle a pas besoin d’ça. Et t’aurais dû déjà m’épouser, t’aurais fait partis de la famille et t’aurais eu plus d’infos… c’est le destin qui nous y pousse hein, on pourra pas résister longtemps ! »

Humour humour, détend l’ambiance ô sublime humour… C’est triste tout ça. Et ça va Jayden, tu te sens pas trop présente dans une conversation qui ne te regarde pas vraiment ?

« Et toi, comment va ta famille Jay’ =D ? »

Jay ? Bof, cherche pas…

« J’suis content que tu sois là Mack’. Tu m’as manqué. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Mar 24 Juil 2012 - 16:39

Le problème avec Alec Kaleb Rivers… C’est que bien souvent, il a raison, et si ça ne lui plaisait pas plus que ça que de l’admettre, par moment la jeune Anglaise y était bien contrainte. Mais si lui se permettait de juger de ses ex, il fallait bien avouer que de son côté, elle n’en ratait pas une non plus. Elle n’était pas possessive envers lui, juste qu’en tant que bonne amie, amante et toute le toutim… Elle estimait avoir un droit de regard sur ses fréquentations, même si elle n’aurait aucune influence valable dessus, elle doutait que l’une de ses conquêtes réussisse à le blesser sérieusement. Et si ça venait à être le cas, elle se chargerait de la réduire au silence, mais soyons réalistes, ça n’était pas prêt d’arriver. Alors oui, elle se permettait d’avoir un jugement sur les filles qu’il mettait dans son lit, car lui ne se gênait absolument pas pour le faire. C’était ce genre de conversation qui lui avait manqué, ces petites attentions, ces regards, lui tout simplement et ce même si ça ne faisait que quelques mois qu’ils ne s’étaient pas vus !

Passé les plaisanteries des premiers instants, la jeune anglaise était passée en mode sérieuse, oubliant de ce fait les joies des premiers instants. Elle avait deviné son impatience quant à sa sœur, et elle n’irait pas le blâmer car dans le fond, elle aurait sûrement était dans le même état que lui. Une fois rassuré sur l’état de sa sœur, elle l’avait vu se détendre de façon plus ou moins évidente.

- Maintenant… Tu peux m’expliquer pourquoi ces types t’ont embarqué en pleine intervention sans prendre la peine de s’assurer que tu étais en état ? D’ailleurs t’es sûr que ça va aller ? Janie me tuerait si elle savait que j’étais au courant et que j’lui ai rien dit s’il t’arrivait un truc !
« C’est… un peu beaucoup le bordel ici, personne ne peut sortir à moins de faire parti du cercle perso du dirlo, il faut pas vraiment bon vivre ici quand on est moldus disons, et manifestement, ils n’ont pas non plus grand-chose à foutre des sangs purs qui trainent dans leurs pattes. J’ai… enfin, Logan a réussi à m’obtenir ce déplacement pour me faire opérer, j’suppose qu’ils ont profité d’un passage à St Mangouste pour ça. Quand ils n’avaient plus rien à foutre là-bas, ils m’ont rembarqué direct, pas question que j’les fasse attendre j’pense. J’suppose que le truc qui les a le plus fait chier dans l’histoire, c’est que j’ai foutu du sang dans leur caisse… mais à part ça. Une amie a été amenée là-bas aussi, mais j’connais pas toute l’histoire. »

Elle n’était pas certaine de comprendre à quel point la situation était dramatique, ici… en revanche elle avait bien compris la partie qui avait failli le laisser sur le carreau !

« J’vais bien, j’suis rigoureusement forcé au repos par la miss ici présente, et Maxence me file des trucs efficaces, j’serais bientôt comme neuf. Ya rien à craindre pour moi mais… c’était un transfert du foie, le mien est pas vraiment celui d’un curé… mauvais exemple ; mais t’es sûre que tout va bien pour Janie ? Les toubibs ont rien dit de particulier par rapport à la greffe, elle peut s’alimenter par elle-même ? Comment ça se passe ? Elle fait aucun rejet, le foie marche tout aussi bien qu’un autre ? T’aurais dû rester avec elle, elle est en pire état que moi. J’sais me gérer, mais elle… Et elle va s’inquiéter de pas te voir revenir. Elle a besoin de soutien ; et on ne peut pas la contacter d’ici… Son fiancé parfait, il était là-bas ? Aucun Rivers n’est venu lui rendre visite rassure-moi ? Ça se passe toujours bien avec monsieur parfait ? Il la lâcherait pas à un moment pareil hein ? Et tu crois que…. »

Laissant passer la crise, la jeune femme n’avait pas rebondi sur le sujet, il était inquiet et ça n’était pas dans ses priorités de s’engueuler avec lui, surtout pas après tout ce temps séparés. Non, au lieu de ça, elle avait gardé son regard dans le sien s’inquiétant mine de rien pour son état. Jayden de son côté savait qu’en s’énervant de la sorte, ça risquait de rouvrir les plaies alors c’était la potion de Maxence qu’elle s’était mise à chercher.

« Ok, excuse-moi. J’suis… angoissé pour Janie, mais j’peux comprendre que tu l’ais laissée. En plus tu pouvais pas savoir. Si les méd’cins ont rien dit, j’suppose que c’est qu’il n’y avait pas de problème. Et ça s’trouve, ils sont capable de restaurer les lésions d’organes avant de les transplanter, qu’est-ce que j’en sais… j’ai pas écouté mes cours de médecine. Comme quoi j’aurais dû. Et t’as eu raison de pas lui parler de moi. Elle aurait probablement paniquer et elle a pas besoin d’ça. Et t’aurais dû déjà m’épouser, t’aurais fait partis de la famille et t’aurais eu plus d’infos… c’est le destin qui nous y pousse hein, on pourra pas résister longtemps ! »
- Ça va, pas besoin de t’excuser Alec, je sais… Et oui j’crois qu’on va finir par y être contraints…
« Et toi, comment va ta famille Jay’ =D ? »

La jeune femme qui farfouillait dans le tiroir à la recherche de la potion miraculeuse avait relevé la tête.

- J’trouve pas la potion de Maxence, vaudrait mieux que… J’aille voir s’il peut pas m’en redonner… Histoire que tu nous claques pas dans les pattes, ça m’ennuierait d’avoir fait tout ça pour rien et puis vous devez avoir des tas de choses à vous raconter encore…

C’est mort Alec, je parlerais pas de ma famille et tu as entièrement raison, je devrais pas être là. Oui, c’est ce qu’on appelle, une fuite dans les règles de l’art et sans chercher à faire dans le discret.

« J’suis content que tu sois là Mack’. Tu m’as manqué. »

La jeune femme avait souri à Jayden qui les avait laissés, évitant de ce fait de parler de sa famille. Quelle gloire y avait-il à raconter à tord et à travers que son père était un alcoolique… Qui avait peut-être tué le père d’une certaine blonde en ce lieu. Non, définitivement pas dans ses priorités ! Mack quant à elle s’était rapprochée d’Alec pour le serrer un peu plus dans ses bras, parce que mine de rien, elle voulait rattraper le temps perdu !

Tu m’as manqué aussi Alec, et je sais que tu crois que c’est stupide, mais j’avais aucune idée du bordel qu’il pouvait y avoir ici, même si vu l’attitude de mon père j’aurai pu me douter qu’il y avait anguille sous roche, mais quand je t’ai vu là-bas avec eux, j’ai pas vraiment réfléchi, j’ai eu peur de perdre Janie, j’voulais pas prendre le risque de te perdre toi aussi… J’pouvais pas rester là-bas sans savoir tu comprends ?

- Ne t’en fais pas Janie va s’en remettre, pour ça c’est une Rivers, elle est forte… Elle va s’en remettre, j’en suis sûre. Et pour ce qui est de la greffe, j’pense pas qu’ils lui auraient greffé un organe qui la condamnerait à long terme.

Parce qu’il le faut, et parce que ça ne peut en être autrement !

- Et honnêtement, je m’inquiète moins pour Janie que pour toi, Janie elle a son prince charmant pour veiller sur elle, et si elle est bornée… J’sais combien toi tu l’es aussi ! Et mon père m’a dit qu’il suffirait de passer par lui pour le courrier, tu crois qu’il m’a menti ? J’veux dire ta famille comme la mienne sont assez bien placées… On devrait avoir quelques… Privilèges, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1920
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Mar 31 Juil 2012 - 18:42

Le problème avec Mack, c’est qu’en règle générale, elle n’écoute pas quand j’ai raison.

Depuis qu’ils se connaissaient, le jeune homme avait eu tendance à lui donner certains conseils, à dire certaines choses qui, finalement, c’étaient réalisées comme il le pensait. Et depuis tout ce temps, Mack n’aimait pas l’écouter même si elle savait que la plupart du temps, il était dans le vrai. Sauf sur certains points. Par exemple sur tout ce qui était comportement social positif – très important la notion de positif, parce que celui blasé de la nature humaine, c’est bien lui – il n’y connaissait rien, et ça se voyait généralement assez bien. En réalité, au final, il avait tout aussi besoin de ses conseils à elle qu’elle des siens. Parce qu’encore une fois, il avait fini par s’énerver, par lui reprocher de ne pas avoir bien fait les choses. Parce qu’il aurait préféré qu’elle reste près de Janie plutôt que de venir risquer sa peau ici pour lui. Parce que c’était elle qui allait mal, et que de toute manière, il se foutait bien de ce qui pouvait se passer pour lui tant que sa sœur allait bien. Sauf que la jeune femme ne voyait pas exactement les choses de cette façon là. Non, elle ce qu’elle voyait et qu’elle avait deviné, c’était qu’il était mal, blessé, et qu’il ne savait pas comment s’en sortir. Elle savait sans qu’il ait besoin de lui dire qu’à cause de ça, qu’à cause aussi des efforts qu’il avait déployé pour venir en aide à sa sœur, il s’était foutu dans des emmerdes pas possibles et que tout ça l’avait poussé à des comportements qu’elle n’appréciait pas. Et que dans tout ça, il avait surtout cherché à se faire du mal, pour se rassurer d’être en vie peut être, ou pour se punir de l’être allez savoir.

« Ok, excuse-moi. J’suis… angoissé pour Janie, mais j’peux comprendre que tu l’ais laissée. En plus tu pouvais pas savoir. Si les méd’cins ont rien dit, j’suppose que c’est qu’il n’y avait pas de problème. Et ça s’trouve, ils sont capable de restaurer les lésions d’organes avant de les transplanter, qu’est-ce que j’en sais… j’ai pas écouté mes cours de médecine. Comme quoi j’aurais dû. Et t’as eu raison de pas lui parler de moi. Elle aurait probablement paniquer et elle a pas besoin d’ça. Et t’aurais dû déjà m’épouser, t’aurais fait partis de la famille et t’aurais eu plus d’infos… c’est le destin qui nous y pousse hein, on pourra pas résister longtemps ! »
- Ça va, pas besoin de t’excuser Alec, je sais… Et oui j’crois qu’on va finir par y être contraints…
« Et toi, comment va ta famille Jay’ =D ? »
- J’trouve pas la potion de Maxence, vaudrait mieux que… J’aille voir s’il peut pas m’en redonner… Histoire que tu nous claques pas dans les pattes, ça m’ennuierait d’avoir fait tout ça pour rien et puis vous devez avoir des tas de choses à vous raconter encore…

Jayden avait relevé le nez de ses affaires, jetant un coup d’œil à Alec avant de se défiler en beauté. Et c’était à cet instant que le jeune homme s’était rendu compte que ça ne devait manifestement pas être tout rose chez elle non plus. Elle ne lui en avait jamais parlé, tout comme il avait parfaitement évité ce sujet là de son côté aussi. Et jusque là, ça leur allait parfaitement comme ça. Ils évitaient les sujets qui fâchent et gardaient secret ce qui n’avait pas à être divulgué. Mais à présent, ça n’était plus complètement vrai puisqu’elle était au courant de certaines choses. Le Serpentard essayait de faire comme s’il s’en foutait mais, malgré la manière toute discrète qu’avait Jayden de gérer la chose, il haïssait qu’elle, et d’autres, sachent ce genre de choses sur lui. Il avait comme l’impression qu’elles pouvaient ainsi voir le petit garçon apeuré qu’il avait parfois été. Tout comme Mack. Et pourtant elle c’était différent. Quelque chose c’était incrusté entre cette impression et leur relation, et avait aplanis les choses. Et puis, c’était surtout comme si ça avait toujours été comme ça et que ça ne pourrait être autrement.

« T’es sûre que tu.. »

Plus là.

Regardant encore quelques instant la porte par laquelle Jayden avait filé en vitesse, le Rivers avait fini par retourner son attention sur Mackensie.

« J’suis content que tu sois là Mack’. Tu m’as manqué. »
Tu m’as manqué aussi Alec, et je sais que tu crois que c’est stupide, mais j’avais aucune idée du bordel qu’il pouvait y avoir ici, même si vu l’attitude de mon père j’aurai pu me douter qu’il y avait anguille sous roche, mais quand je t’ai vu là-bas avec eux, j’ai pas vraiment réfléchi, j’ai eu peur de perdre Janie, j’voulais pas prendre le risque de te perdre toi aussi… J’pouvais pas rester là-bas sans savoir tu comprends ?
« Ouais, je sais… J’connais ta curiosité légendaire qui t’amène aux pires endroits. »

Là, pour le coup, il parlait de sa chambre. Mais c’était vrai qu’elle avait toujours eu tendance à vouloir le suivre là où elle n’aurait pas dû s’aventurer.

« Je sais pourquoi t’es là, j’le comprends, et tu le sais très bien. J’m’inquiète juste de ce qui pourrait t’arriver. Têtu comme t’es… »

Oui, parce qu’il savait très bien que sa présence ici n’avait rien à voir avec sa curiosité. Et que ça n’aurait jamais aucun rapport d’ailleurs. Elle voulait le protéger, alors que ça, c’était son rôle, et qu’il le prenait au sérieux, même si en règle générale, elle n’était pas au courant de ses actes-là. Mais elle savait très bien que dans ce genre de moment, il avait besoin d’elle. Et même s’il avait affirmé le contraire, son comportement de ces derniers temps n’était pas à parfaire.

- Ne t’en fais pas Janie va s’en remettre, pour ça c’est une Rivers, elle est forte… Elle va s’en remettre, j’en suis sûre. Et pour ce qui est de la greffe, j’pense pas qu’ils lui auraient greffé un organe qui la condamnerait à long terme.
« Ouais… Mais d’un autre côté, ils ont peut être pas eu le temps de tout bien vérifier. Tout a été fait en urgence, et j’pense pas que ça a été uniquement de mon côté, même si après notre départ, ils ont dû avoir plus de temps et de calme… ‘fin bref, ça sert à rien de revenir là-dessus.. »

- Et honnêtement, je m’inquiète moins pour Janie que pour toi, Janie elle a son prince charmant pour veiller sur elle, et si elle est bornée… J’sais combien toi tu l’es aussi ! Et mon père m’a dit qu’il suffirait de passer par lui pour le courrier, tu crois qu’il m’a menti ? J’veux dire ta famille comme la mienne sont assez bien placées… On devrait avoir quelques… Privilèges, non ?
« Aaah le prince charmant. J’aurais peut être dû m’acheter une grenouille avant de venir ici. On sait jamais, ça marche peut être les grigris finalement. »

Oui, il essayait de faire de l’humour et, d’au final, plutôt éviter le sujet Janie. Mais Mack devait déjà s’attendre à ce genre de réaction de sa part. Elle savait à quel point sa sœur comptait pour lui-même s’il n’avait pas toujours pu compter sur elle une fois l’enfance un peu passée.

« J’en sais rien, j’en avais des privilèges. Mais je les ais tellement fait jouer que j’me suis attiré pas mal d’emmerdes. Un type veut pas peau maintenant j’crois. Ou du moins, que j’le serve bien gentiment. Ce qui … est pas trop mon genre. Et au final, certains veulent des infos sur les Rivers, du coup ils passent par moi parce qu’ils ont pas assez de couilles pour s’attaquer à Logan. Oui, il est là aussi, t’as dû le croiser quelques fois chez moi. Mais avant l’histoire de Janie, jm’en sortais pas si mal justement avec les avantages alors…

Mais faut faire jouer tout ça qu’avec les sous fifres. Plus on remonte, moins ils déconnent. Et pour ce qui est des contacts… on pourra toujours tester, mais j’parierais pas trop là-dessus quand même. »




« T’es enfermée Mack. Sans contacts avec le reste du monde… et on va espérer que pendant ce temps, monsieur le prince… ben reste bon prince quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1076
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    Mar 9 Oct 2012 - 20:14

La jolie rouquine qui partageait le lit de son ami avait fini par déserter… Et à sa façon de fuir la discussion, la jeune femme savait qu’elle ne devait pas être adepte des discussions tournant autour de la famille ! Chose qui la confortait dans l’idée qu’Alec avait su s’entourer, comme à son habitude, certes… mais cette fille avait ce petit quelque chose qui lui plaisait. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle était la femme idéale pour lui, elle ne la connaissait pas encore assez pour ça, mais ce dont la jeune Anglaise était sûre c’est que cette demoiselle avait su prendre soin de son cher et tendre en son absence.

- Pleine de mystère…

C’était sa conclusion. Plus tard, la nouvelle arrivante irait discuter avec la miss en question, par curiosité d’un côté… Et pour avoir des informations qu’Alec refuserait de lui donner ! Parce qu’elle le connaissait assez pour savoir qu’il ne lui dirait pas tout, par « pudeur » mais surtout par soucis de protection envers elle !

« J’suis content que tu sois là Mack’. Tu m’as manqué. »
- Tu m’as manqué aussi Alec, et je sais que tu crois que c’est stupide, mais j’avais aucune idée du bordel qu’il pouvait y avoir ici, même si vu l’attitude de mon père j’aurai pu me douter qu’il y avait anguille sous roche, mais quand je t’ai vu là-bas avec eux, j’ai pas vraiment réfléchi, j’ai eu peur de perdre Janie, j’voulais pas prendre le risque de te perdre toi aussi… J’pouvais pas rester là-bas sans savoir tu comprends ?
« Ouais, je sais… J’connais ta curiosité légendaire qui t’amène aux pires endroits. »
- Elle m’a pas toujours menée dans les pires endroits.

Un petit sourire amusé, certes à plusieurs moment ça avait été le cas, souvent même mais n’en faisons pas une généralité !

« Je sais pourquoi t’es là, j’le comprends, et tu le sais très bien. J’m’inquiète juste de ce qui pourrait t’arriver. Têtue comme t’es… »
- Il m’arrivera rien, t’inquiète pas… Au pire, tu seras là !

Il avait raison sur un point, elle avait toujours voulu le protéger, un peu comme une sœur aurait protégé son petit frère, même si elle ne le considérerait jamais comme son frère, c’était juste pour l’image. Oui leur relation était difficile à définir mais c’était ce qui lui avait toujours plu, meilleurs amis, amants… inutile de poser de véritables mots… Ils étaient proches, bien assez pour savoir quand l’autre a besoin qu’on lui vienne en aide ! Et là, c’était le cas, quoiqu’il en dise !

- Ne t’en fais pas Janie va s’en remettre, pour ça c’est une Rivers, elle est forte… Elle va s’en remettre, j’en suis sûre. Et pour ce qui est de la greffe, j’pense pas qu’ils lui auraient greffé un organe qui la condamnerait à long terme.
« Ouais… Mais d’un autre côté, ils ont peut être pas eu le temps de tout bien vérifier. Tout a été fait en urgence, et j’pense pas que ça a été uniquement de mon côté, même si après notre départ, ils ont dû avoir plus de temps et de calme… ‘fin bref, ça sert à rien de revenir là-dessus…»



- Et honnêtement, je m’inquiète moins pour Janie que pour toi, Janie elle a son prince charmant pour veiller sur elle, et si elle est bornée… J’sais combien toi tu l’es aussi ! Et mon père m’a dit qu’il suffirait de passer par lui pour le courrier, tu crois qu’il m’a menti ? J’veux dire ta famille comme la mienne sont assez bien placées… On devrait avoir quelques… Privilèges, non ?
« Aaah le prince charmant. J’aurais peut être dû m’acheter une grenouille avant de venir ici. On sait jamais, ça marche peut être les grigris finalement. »

Il aurait fallu être complètement aveugle pour ne pas comprendre l’inquiétude qui l’habitait à cet instant. Elle s’était contentée de sourire, on pouvait reprocher un tas de chose à Alec, mais s’il y avait bien un terrain sur lequel on ne pouvait rien lui dire c’était sur l’attachement qu’il avait pour sa sœur, la jeune femme l’avait constaté il y a de ça quelques années maintenant, avait pu voir sa souffrance lorsqu’elle était partie et avait sans peine deviné son mal être en sachant qu’elle avait failli mourir !

« J’en sais rien, j’en avais des privilèges. Mais je les ais tellement fait jouer que j’me suis attiré pas mal d’emmerdes. Un type veut ma peau maintenant j’crois. Ou du moins, que j’le serve bien gentiment. Ce qui … est pas trop mon genre. Et au final, certains veulent des infos sur les Rivers, du coup ils passent par moi parce qu’ils ont pas assez de couilles pour s’attaquer à Logan. Oui, il est là aussi, t’as dû le croiser quelques fois chez moi. Mais avant l’histoire de Janie, jm’en sortais pas si mal justement avec les avantages alors…

Mais faut faire jouer tout ça qu’avec les sous fifres. Plus on remonte, moins ils déconnent. Et pour ce qui est des contacts… on pourra toujours tester, mais j’parierais pas trop là-dessus quand même. »



« T’es enfermée Mack. Sans contacts avec le reste du monde… et on va espérer que pendant ce temps, monsieur le prince… ben reste bon prince quoi. »

- Elle est entre de bonnes mains, il ne la laissera pas tomber, il est bien trop accro à elle pour ça, tes parents ne sont pas au courant, elle a des tas de médicomages pour s’occuper d’elle, et un frère qui a manqué d’y rester pour elle et qui visiblement s’est attiré un tas d’ennui au point d’avoir un cinglé qui lui court après et une volonté de s’en sortir qui peut faire peur ! Janie va s’en sortir.

Un sourire, une nouvelle accolade.

- J’arrive à point nommé pour botter les fesses aux grands méchants qui te traumatisent si j’comprends bien… J’savais que tu pourrais pas te passer de moi bien longtemps !

Oui elle plaisantait histoire de détendre un peu l’atmosphère plus que tendue, parce que tout ça lui avait manqué comme pas permis et qu’il était temps pour eux de rattraper le temps perdu !

Alec, quand à lui, avait réagit par un grand éclat de rire joyeux, la pinçant aux hanches au passages. Oh oui, qu'on le sauve des grands méchants, il passerait en attendant son temps à chercher à la protéger elle. Mais rien que ça présence formait une sorte de barrière rassurante, il avait toujours fait moins de conneries autodestructrices quand elle était là. Allez savoir pourquoi.

- Topic fini -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ▬ Since You're Gone - Alec    

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ Since You're Gone - Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» passer ton visage à tabac, qu'enfin plus personne n'en veule ✖ ALEC & AZYLIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Catacombes et escaliers :: Salle commune des Serpentards-
Sauter vers: