AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce soir ... | Ai' |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Ce soir ... | Ai' |   Dim 11 Oct 2009 - 13:27

Un feu magique s’était déclenché dans la tour Ouest du château. Et il n’y était pas complètement pas étranger. Voir pas du tout en fait. Un feu qui s’était attaqué à une certaine malle, à une certaine pile de vêtements. Celle d’Aileen, bien sûr. Qui d’autre ? Un feu loin d’être dangereux car il ne pouvait pas se rependre ni dégager une quelconque chaleur, donc il ne pouvait pas bruler qui que ce soit. Juste une bonne partie des affaires de la jeune femme quoi. Montant les marches quatre à quatre suivit par Cudrow qui était entré dans la chambre, à moitié paniqué car il ne savait comment faire, ni comment réparer les dégâts. Persuadé que le château ne tarderais pas à finir en cendre. Un idiot fini celui là. Pas foutu de lancer des sorts convenables ou d’en reconnaitre d’autres. Un crétin. Il ne l’appréciait pas, c’était clair, et c’était plus qu’évident que l’inverse était parfaitement vrai. Étonnant d’ailleurs qu’il ai fait passé sa fierté après son post et était venu le voir lui. Trop de peur de devoir affronter ses supérieurs pour expliquer ce qu’il s’était passé sûrement, lui au moins, il pensait pouvoir l’utiliser même si le jeune professeur l’avait royalement ridiculisé quand il avait voulu sa place. L’entrée de la salle commune s’était ouverte et le jeune homme était arrivée dans la pièce en question. C’était bien ce qui lui semblait, il n’y avait pas de problème, et un minimum de présence d’esprit aurait dû les faire éteindre le feu rapidement. Aileen semblait l’avoir comprit puisqu’elle avait sorti sa baguette et qu’une autre fille lui interdisait de l’utiliser, répétant que Cudrow leur avait interdit de faire quoi que ce soit.

« Mais Cudrow est un idiot couard et incapable. »

Oui, il était au courant que la personne en question était derrière lui et fulminait parfaitement. Il aurait encore des problèmes, mais c’était comme ça qu’il fonctionnait, ça aurait été s’incliner devant un idiot pareil qui aurait été mauvais. Autant pour lui que pour son poste d’ailleurs. C’était pour son caractère de chieur qu’il était encore là.

« Toutes celles qui sont là me rédigeront un exposé de trois parchemins pour dans trois jours sur les feux magiques inoffensifs. »

Les jeunes femmes, les cheveux en pétard et de longs pulls sur elle pour cacher le fait qu’elles n’étaient pas vraiment en état de sortir du dortoir lui avaient jeter un regard sombre et haineux. Mais le pire n’était pas encore arrivé, 20points de moins pour Serdaigle par personnes présentes et des retenues pour les semaines suivantes dans les cachots. Merci Cudrow. Il partit. Un sort d’Aileen pour éteindre le feu. Au moins, avec lui, elle avait apprit à gérer ça, justement. Et c’était la faute de Cudrow si le feu avait pu faire de tels dégâts.

« 150 points de plus à Serdaigle pour le sort bien réalisé. »

Namého, petit con de Cudrow. Ouais, il aimait bien les injustices, mais il n’y avait que lui à pouvoir en faire Rolling Eyes (ben quoi ? XD) Nouveau compliment face à la jeune Serdaigle. Elle allait finir par rester bloquée là-dessus toute la journée. À moins qu’elle ne le balance de nouveau sur des tables en sa compagnie.

« Sympa les sous vêtements Aileen… »

Petit sourire amusé, il était reparti en riant de la tête qu’elle avait tirer avant de s’en prendre une. Dévalant les marches devant les regards étonnés et endormis des garçons qui ne pouvaient monter voir ce qu’il se passait dans le dortoir des filles, il passa de nouveau le passage de la tour pour se retrouver dans le couloir ou il se demanda en combien de temps elle pourrait réparer les dégâts. Pas avant de devoir aller en cour, ça c’était clair. Mais c’était réparable pour la plupart de ses affaires. Les autres avaient trop prit de magie par la faute de Cudrow qui leur avait interdit de faire quoi que ce soit. Et qui l’avait forcé à se lever plus tôt que d’ordinaire aussi. Qui était la blonde qui l’avait prévenu aussi ?

Rejoignant son bureau, le jeune homme avait rassemblé le reste de ses affaires, encore intactes elles, puis avait quitter la pièce, la protégeant un peu plus que d’ordinaire au passage. Elle savait bien évidement que c’était lui, alors il la voyait mal ne pas riposter. Dans la Grande Salle, lorsqu’il traversa les tables pour se poser histoire d’avaler quelque chose, une petite boule de poil ROSE pétant apparu derrière lui et… bientôt se mit à flotter à côté plutôt que de marcher normalement. Bloquant sur cette vision, il étouffa un rire et continua son chemin alors que le contenu du verre que la Serdaigle tenait s’était mis à bouillir sans qu’elle ne s’en aperçoive, concentrée sur la fin du sort pour qu’il soit parfait, de sorte que le jus lui avait explosé à la figure, et en partie sur les personnes à côté d’elle. Alors que le chat flottant le dépassait, le jeune homme se retourna et lui fit un petit clin d’œil. 2 à 1.

Dans la journée, il avait failli se prendre trois lustres, un escalier auquel il manquait deux marches, un tableau flottant, un pot de peinture, et s’était emplafonné une armure qui avait baisser le bras pile à son passage, un filet du diable qui n’avait aucune raison d’être là et qui lui avait foutu les cheveux dans un bordel de dingue pour une bonne partie de la journée, un parquet particulièrement glissant (il ne savait d’ailleurs toujours pas comment il avait fait pour rester debout) et un chien suivit d’un chat qui semblaient faire la course, en supposant que le niveau de ses jambes était la ligne d’arrivée. Ça, en revanche, il doutait que ça ai un quelconque rapport avec Aileen Rolling Eyes et autant ne pas dire ce qu’il avait enchaîner en retour pour elle.

Le jeune professeur avait encaisser sa rage une heure plus tôt et n’avait fait que sourire pour toute réponse, et elle se trouvait à présent en face de lui dans le couloir du sixième qu’il traversait pour rejoindre le passage qui permettait de descendre directement au troisième, là où il comptait aller étant donné que le couvre feu prendrait bientôt effet et qu’il avait pas mal de choses à faire. Corriger un examen blanc écrit qu’il avait donné aux élèves de 5ème année deux jours plus tôt par exemple. Or la jeune femme se trouvait justement devant le passage en question, une trappe à la droite d’une gargouille au sourire mesquin.

« Tu devrais aller dans ta Salle Commune Ai’, ‘pourrait y avoir un nouvel incendie. »

À quelques mètres d’elle, il la vit se retourner, déjà sur la défensive, ce qu’il pouvait parfaitement comprendre étant donné la journée qu’elle avait passé. Et qu’elle lui avait bien rendu cela dit. Arrivant à son niveau, il bloqua sa baguette de sa main, effleurant la sienne tout en la forçant a baisser l’arme histoire qu’elle ne puisse plus viser que ses propres pieds. Rivant son regard dans le sien, il la fit pivoter contre le mur, l’empêchant ainsi de faire quoi que ce soit avec sa baguette. Bloquée entre le mur et son corps. Il avait le dessus.

« Tu comptais faire quoi au juste ? »

Elle n’eut pas le temps de répondre, les lèvres entrouvertes pour énoncer une réponse sensées avaient brutalement étés occupées à une toute autre activité. Pourquoi il avait fait ça, exactement, ça, il n’en avait aucune idée, envie de la voir bloquée, embrouiller pour qu’elle ne sache pas comme réagir. La méthode du compliment, mais en pire. C’était la chose la pire qu’il pouvait faire pour la faire chier en d’autres termes. Un baiser. Il était venu capturer ses lèvres en un mélange de brutalité et de douceur. Second contact et non des moindres. Sa main toujours conter la sienne, sur la baguette, la seconde sur le mur, proche de sa hanche. Et ses lèvres contre les siennes. Celle de cette gosse insupportable qu’il avait commencer à faire chier il y avait des années déjà. Sauf que d’un coup, la différence d’âge était moins fragrante. Pu que le fait qu’il perdrait son poste si on les voyait Rolling Eyes ça c’était rien, le plus agréable amusant étant de la faire chier le plus possible. Et ça, il n’y avait pas pire. Coincée contre lui, ses lèvres contre les siennes. Elle ne quitterait plus la salle commune, c’était pas possible autrement… ou pas !?!

Lequel est le plus troublé, dit moi Aileen ?

Lui n’avait jamais dit qu’il la haïssait. Il jouait avec elle, voilà tout Rolling Eyes

Nan ? XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7793
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Ce soir ... | Ai' |   Jeu 15 Oct 2009 - 19:30

S is for the Simplety
E is for the Ecstasy
X is just to mark the spot
'Cause that's the one you really want.

.
.


Des envies de meurtres au réveil, ça vous arrive souvent ? Parce que ce matin-là, la jeune Serdaigle avait véritablement envie de massacrer une certaine personne… Non plusieurs en réalité ! Et pour cause, on l’avait réveillée ce matin, alors qu’elle dormait paisiblement ! Mais un hurlement l’avait tirée de son sommeil brutalement. Une Serdaigle de 3ème année venait de crier au feu, réveillant la moitié de la pièce. Elle était la première que la jeune femme voulait assassiner… En deuxième temps, ce fut Cudrow, parce qu’il avait débarqué l’air totalement paniqué. Elle aurait dû être affolée en voyant ses affaires flamber, pourtant il n’en avait rien été… Sur le coup, elle avait fait un petit bon… Quoi de plus logique quand on vous réveille de la sorte pour crier au feu !!! Mais elle avait rapidement constaté qu’il ne s’agissait pas là d’un cas d’extrême urgence, enfin si puisque c’était tout de même ses affaires, mais il n’y avait pas de vie en jeu et pour cause… Ce petit feu de camp là, la jeune femme l’avait parfaitement identifié… Un feu magique, un petit sourire avait prôné sur ses lèvres alors qu’elle avait été chercher sa baguette pour mettre un terme à tout ce cirque. Sauf qu’il y avait Cudrow et ses merveilleuses idées. Aller chercher de l’aide Oo… Pourquoi faire ? Pour un simple feu magique ? Et puis il était reparti en leur stipulant rigoureusement de ne toucher à rien du tout !!! Genre elle allait rester là… A attendre sagement que le petit cadeau matinal de Marek lui ruine sa journée… Bien sûr mais oui tout à fait et pourquoi pas lui tendre la joue pour qu’il la baffe ><’ . Légèrement agacée par l’attitude de cet imbécile, la jeune femme avait tenté d’aller éteindre ce feu, sauf que ça c’était ce qu’elle voulait faire, visiblement c’était pas ce qu’une des élèves voulait.

- Cudrow a dit de ne rien faire, Aileen… On va encore perdre des points par ta faute. Et puis c’est beaucoup trop dangereux !
- Laisse-moi rire, ça ? Dangereux ? A part foutre en l’air l’ensemble de mes affaires… Aucun risque majeur, maintenant lâche-moi !


Trop tard… Cudrow était de retour et il avait même ramené un… Marek OO. Pourquoi c’était la voix de Marek ? Pitié si j’me retourne dites-moi que c’est pas lui… Si ? Damnation, la jeune femme s’était retournée, forçant l’autre à la lâcher, une envie de meurtre de plus en plus prononcée, aller savoir pourquoi. En l’écoutant, la jeune femme n’avait pas commenté ses paroles, un devoir à faire sur les feux magiques, ils s’en sortaient plutôt pas trop mal… Sauf que ça c’était sans compter l’intervention de Cudrow… Les points de Serdaigle venaient de descendre en flèche au vue du nombre de personne qui se tenaient dans la pièce, si encore il n’y avait eu que ça, mais il avait pris la peine de rajouter des heures de retenue, précisant qu’elles auraient même lieu dans les cachots. De toutes, c’était cette sanction qui lui glaçait le plus le sang… Surtout si c’était Cudrow l’investigateur, des heures douloureuses en perspective… Alors un poil blasée, et une fois qu’il eut quitté la pièce, la jeune femme avait fait ce qu’elle avait voulu faire depuis le début… Le feu avait alors disparu, ce qui restait de ses affaires ? Certainement plus grand chose, pourtant ça n’était pas ça, sa priorité actuelle. Marek venait d’offrir 150 points pour Serdaigle… Cette journée était de plus en plus étonnante… Encore une fois, elle était restée limite choquée par cette intervention, deux fois en quelques jours qu’il lui faisait un compliment… Il était étrange en ce moment ! Absorbée dans sa réflexion, la jeune femme en fut sortie par une remarque du nippon. Elle avait rapidement constaté que ce qui lui servait de chemise de nuit retombait très largement, laissant apparaître ce qu’elle avait pris la peine d’enfiler quelques minutes plus tôt. Ça en plus de ce qui traînait par terre et ce qui n’avait pas été cramé par le présent de Marek… Mouais, une chance qu’elle ne soit pas pudique… Sinon elle aurait viré rouge pivoine, pourtant que ça soit lui qui regarde… CA en revanche, ça la dérangeait ! 3ème envie de meurtre de la journée, il était parti avec ce sourire aux lèvres qui l’agaçait au plus au point. La journée promettait d’être riche en émotion (c’est rien d’le dire xD).

Une fois quelques affaires empruntées à droite à gauche, la jeune femme avait pu sortir des dortoirs rejoignant la grande salle avec une seule envie, trucider le Nippon. Mais autant démarrer en douceur… Bien qu’il ne s’était pas gêné lui. Toujours est-il qu’après la jolie couleur rose qu’elle avait donné à sa boule de poil… La jeune femme avait trouvé un nouveau moyen pour le rendre encore plus, visible dirons-nous ! Juste sa façon à elle de lui dire qu’elle relevait le défi de la journée. Le chat flottant, la jeune femme n’avait pas fait attention à ce qui se tramait, au moins jusqu’à ce que le contenu de son verre ne lui explose au visage. RE envie de meurtre. Ce bougre avait toujours le dessus et il se permettait de la provoquer en prime… Exaspérant, vraiment exaspérant. Beaucoup plus que les années précédentes et ça, elle ne savait réellement pas pourquoi ! C’est vrai il ne lui avait jamais autant tapé sur les Nerfs que cette année.

Avide de vengeance, la jeune femme lui avait concocté tout un panel de gaminerie dont ils avaient le secret. Et de son coté, le nippon n’avait pas manqué de la rendre barge avec ses coups. Après le petit feu magique et l’explosion matinale, il n’avait pas trouvé mieux que jouer avec ses nerfs toute la journée. Elle avait manqué de se faire prendre une bonne dizaine de fois par des supérieurs, alors qu’elle n’était en rien responsable des faits qui lui étaient reproché. Avait fini coincée dans les toilettes hantées du premier étage avec ce fantôme stressant ! Les escaliers menant à la Tour Ouest s’était révélés étrangement glissants et lisses pour des escaliers… Quant au cours de DCFM… Pas la peine de revenir là-dessus, étant donné que pour la énième fois de la journée, la jeune Serdaigle avait perdu son sang froid face à ce bougre d’imbécile qui lui servait accessoirement de professeur. Le couvre-feu arrivant, la jeune femme s’était attardé sans trop savoir pourquoi dans l’un des couloirs du 6ème étage. Un endroit calme d’ordinaire, et il l’avait été, au moins jusqu’à ce que la voix de Marek se fasse entendre. Le score de leur petite journée ? Égalité parfaite… Sa baguette à la main, la jeune femme s’était retournée vers lui, une envie folle de le transformer en punaise qu’elle pourrait scrabouiller d’un coup. Ça réglerait définitivement le problème Marek et… Et pourquoi il s’approchait d’elle de la sorte au juste ? Sa main contre la sienne, il avait rapidement pris le pas sur la situation l’obligeant à baisser les armes. Ce qui était encore plus étrange, c’était ce frisson qui avait parcouru son corps lorsqu’il l’avait effleurée. Depuis quand elle réagissait de la sorte face à lui ? Ce qu’elle comptait faire ? Un sourire était passé sur ses lèvres et avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, ses lèvres s’étaient retrouvées prisonnières de celles du Nippon. Elle aurait dû le baffer… La logique et l’ordre des choses allaient dans ce sens, et c’était ce à quoi elle avait songé, l’espace d’un instant. Le baffer et le… Ses idées étaient confuses, et ça ce n’était pas normal. Elle détestait ce type, elle le… Un frisson parcourant son corps, la jeune Serdaigle était pour le moins confuse. Ce baiser aurait dû la mettre dans un état monstre, mais il avait eu l’effet d’un électrochoc en elle. L’éveil d’une envie dont elle n’était pas maître et qu’elle refoulait au plus profond d’elle. Une envie qui la dégoûtait au même titre qu’elle avait envie de lui rendre ce baiser. La proximité de leurs corps, électrique, ça l’avait souvent été… Là c’était différent, attirance. La jeune femme lui avait rendu ce baiser, contre toute-attente. Sa main glissant contre sa nuque, l’autre restant prisonnière de la sienne. Elle avait à son tour capturé ses lèvres, timidement ? Pensez-vous… Au contraire, la jeune femme s’était même montrée entreprenante, une certaine envie qu’on aurait dit refoulée depuis des années… Dit moi que c’est juste pour le faire enrager OO… Que tu vas le planter dans 3 secondes et te barrer en souriant… Bien tenté, c’est ce qu’elle aurait dû faire… C’est ce qu’elle allait faire tout d’suite même !!! Ses lèvres contre les siennes, brutalité mêlée à cette douceur qui la faisait frissonner… Elle était incapable de résister à son grand damne…

Elle le déteste… Ça se voit là, non ?

... Avantage... Aileen :ga:

.
.


.

hj: t'as vu quand tu passes sur ce qu'Aileen dit... Ben ça change de couleur :ga: *SORT*


Dernière édition par Aileen H. Rowe le Mar 29 Juin 2010 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: Ce soir ... | Ai' |   Mer 21 Oct 2009 - 20:21

Réveillé de bon matin par un crétin, nan, c’était vraiment méchant. Cela dit, voir la tête qu’avait tirer Aileen quand elle l’avait vu débarquer avait eut un côté plus que jouissif qui avait un peu rattraper les choses. Petit sourire. Oui, il prenait un malin plaisir à la déstabiliser. Pas que lui faire des compliments lui plaisait tout particulièrement mais étant donné qu’il ne lui adressait pas la haine qui lui était destinée, nan, il s’amusait juste depuis des années en se faisant haïr de plus en plus violement. Et ce changement de situation avait le don de la troubler, chose qui l’amusait au plus haut point. Du moins, tant qu’il était debout et ne se prenait pas de tables dans le bas du dos et dans le crane, chose assez désagréable. Ainsi, les points des Serdaigles avaient pris une violente chute en quelques minutes alors que leurs emplois du temps s’étaient passablement surcharger dans le même temps. Le feu s’était donc éteint et le jeune homme avait fait demi tour, plaçant une magnifique petite réflexion qui avait fait rager la jeune femme intérieurement. Il débarquait dans son dortoir à présent, là où elle aurait dû ne jamais le voir débarquer, la salle commune, elle aurait dû y être en ’sécurité relative’. mais ça n’était pas forcément le cas, la preuve en était là. Les mains dans les poches, le jeune professeur redescendit les marches du château, rageant contre la débilité profonde de son directeur de maison. Comment, exactement on pouvait être aussi crétin. Pas foutu de prendre des responsabilités, pas capable d’analyser une situation et sa dangerosité correctement, incapable de raisonner trois secondes et muni d’une capacité magique basse et male utilisée. Bref, il avait du mal à le voir en peinture celui là. Pour une fois que c’était lui qui ressentait ça. Le pire étant que l’autre avait un post bien plus haut que le sien et que, par conséquent, le jeune homme avait déjà dû subir sa torture en souriant. Sourire pour éviter de lui donner raison. Après tout, il l’avait ridiculiser, il fallait bien qu’il prenne sa revanche. Sauf que, quelque part, le jeune homme doutait que cet homme ait la capacité qu’il avait à faire chier son prochain. Et la journée qui se déroula ensuite ne fit que lui donner raison. Il avait de l’entrainement et ça n’était pas près d’arriver ça c’était clair. L’autre risquait de se trouver face à quelques problèmes notoires. Il pouvait même s’inspirer des idées éclairées d’Aileen, il fallait bien le lui reconnaitre.

Un point en caoutchouc et un marécage de l’autre côté. Il s’était rattrapé à un balais durant le vol entre le septième étage et le quatrième qu’il avait fait volontairement pour éviter le coup étant donné que celui-ci était arriver trop vite pour qu’il puisse réagir. Étonnant qu’il ne se soit pas prit d’escaliers dans le dos le temps que le balais en question se décide à arriver. Mais question escaliers, en revanche, ils s’étaient bien réveillés quand il avait voulu remonter tout en haut sans se taper toutes les marches dans les deux minutes qu’il lui restait avant de devoir être en cour. Il était donc arrivé dans son cour sur le balais et avait fait un magnifique tourbillon sur celui-ci pour éviter un objet non identifier qui lui avait foncer dessus à peine il fut entrer. Bon, l’esquive en question n’était absolument pas maitrisée mais elle l’avait semblée, autant ne pas les contredire. De retour sur la terre ferme, la jeune Serdaigle s’était pris un coup de balais pour bien se rappeler qu’elle ne l’avait pas tuer avec ses conneries. Enfin, il s’était bien rattraper sur le reste du cour et de la journée.

Bref, au final de celle-ci, ils avaient tendu autant de pièges à l’autre qu’ils s’en étaient eux même prit. Égalité parfaite. Jusqu’à cet instant où il l’avait vu au bout du couloir. La journée se terminait pourtant. La partie l’était aussi non ? Non. C’était un fait. Alors ce qu’il s’était passé ensuite avait été un fait loin d’être préparé et qui avait autant surprit l’un que l’autre. Cela dit, il venait de remporter la palme de l’action la plus conne au monde réalisée sur son ennemie avérée. Quoi qu’il ne la considérait pas réellement comme ça. Enfin, il ne risquait de toute manière pas de la considérer toujours de la même manière s’il continuait ses conneries. À vrai dire, s’ILS n’arrêtaient pas LEURS conneries. En effet, le jeune homme avait pris le poignet de la jeune femme, empêchant un quelconque geste de sa part qui aurait pu être dangereux alors que leurs deux paumes s’effleurait et qu’il la bloquait contre le mur avant de l’embrasser. Pourquoi comment, qu’est-ce qu’il lui prenait, il n’en avait qu’un faible aperçu. Après l’avoir complimenté pour la déstabiliser et lui faire se prendre la tête plus que de raison, il avait apparemment décider d’aller plus loin. Envie réelle ou juste de la faire chier, pour lui , c’était évident que la seconde notion l’emportait quoi qu’il n’avait pas spécialement envie d’arrêter ça non plus.

Et, le plus étrange, choquant même… en fait, juste choquant, vraiment très choquant, c’était qu’elle n’avait pas chercher à se dégager. Elle ne l’avait pas repousser, rien. Au contraire, elle lui avait rendu ce baiser, doucement au début, et puis comme si elle n’avait fait qu’attendre ça ensuite, passant une main contre sa nuque, l’approchant un peu plus, si c’était encore possible. Ok, alors là, il allait falloir faire une pause et remettre les choses en plan. Elle attendait pas ça hein ? Elle était sérieuse là ? Et lui ? Un frisson avait parcourut tout son dos lorsque sa main était descendue un peu dans son dos et que la sienne s’était attardée contre ses hanches, passant dans le bas de son dos. Un autre quand il avait comprit qu’il n’avait réellement aucune envie de partir.

Et puis… sa main qui avait glissé sous le tissu de son haut, venant glisser le long de son dos, l’effleurant doucement tendis que leurs lèvres ne se quittaient pas. Prenons ça pour un jeu.

Qui ira le plus loin ? Et jusqu’où aller ?

Nouvelle égalité

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7793
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Ce soir ... | Ai' |   Lun 23 Nov 2009 - 13:54

Voir la tête d’un abruti au réveil… Vous trouvez que c’est mieux pour débuter une journée ? Parce que la jeune femme avait eu le droit à la totale dans le genre journée qui s’annonce plus que mauvaise. Il venait, sur SON territoire, son seul refuge et se croyait tout permis. Non, il n’y avait pas à dire, ce type la tuerait un jour ! Elle était tellement en rage contre lui à cet instant qu’elle aurait pu le foudroyer sur place d’un simple regard si elle en avait eu le pouvoir. Une chance pour lui, elle était juste capable de se métamorphoser comme bon lui semblait… Mais comment pouvait-on être aussi exaspérant et être toujours en vie ! C’est vrai, il devait avoir des tonnes d’ennemis sur cette Terre alors pourquoi personne ne l’avait encore tué. Un soupire d’exaspération, et puis ce crétin avait quitté le dortoir avec ce sourire si agaçant. En un geste elle avait fait taire les ragots qui circulaient sur eux, elle n’était franchement pas d’humeur à encaisser ce genre de remarques désobligeantes là tout de suite. Non là ce qu’elle voulait c’était élaborer de nouvelles choses pour faire de la journée de Marek un véritable enfer, en tout bien tout honneur bien sûr… Jamais elle n’attenterait à la vie de l’un de ses professeurs, surtout pas son professeur préféré… Ca n’était pas du tout son genre évidemment. Non ce qu’elle voulait c’était qu’il passe une agréable journée et ce malgré les lustres, les marécages, et les projectiles non identifiés qui l’avaient pris pour cible.

Parce que tout cela n’avait été qu’un jeu, quand d’autres auraient crié à l’injustice, la demoiselle, elle, en voulait toujours plus. Quelque part, elle avait pris goût à ce petit jeu au fil du temps et peut-être qu’elle le voyait différemment aujourd’hui également mais ça… Jamais elle ne pourrait l’avouer. Ça serait dire qu’elle était attirée par son pire ennemi, celui qui lui avait pourri sa scolarité, celui qui avait pourri la vie de ses frères et ça jamais ça ne pouvait arriver. Non elle le détestait bien trop pour ça ! Et puis ce qu’elle ressentait à son égard, ça n’était rien d’autre qu’une haine et une exaspération sans pareille. En rien cela ne pouvait être une attirance quelconque… Y avait qu’à voir comment elle réagissait en sa compagnie. Elle ne supportait pas d’être dans la même pièce que cet individu alors ressentir une quelconque chose… C’était inimaginable et cela, quoi qu’en dise les racontars !

Alors la journée s’était déroulée, une journée comme une autre les concernant. Une journée qui s’était révélée véritablement mouvementée autant pour l’un que pour l’autre si bien que lorsqu’on faisait les comptes, les deux jeunes gens menaient une égalité parfaite. Quelle dommage, elle aurait tant voulu l’écraser mais Marek était un adversaire de taille, et le nier serait une grave erreur même pour elle. Jamais elle ne le dirait face à lui, mais il avait une qualité indéniable… C’était un excellent sorcier et ce quoiqu’en dise certain haut gradé ici. Un sourire en repensant à cette journée plus qu’agaçante, et puis la « douce » voix de Marek s’était justement faite entendre non loin derrière elle. Sur la défensive, elle l’avait regardé s’avancer vers elle, pourtant elle n’avait rien fait de particulier lorsqu’il s’était dangereusement rapproché d’elle et qu’il l’avait pour ainsi dire bloquée contre le mur, l’empêchant littéralement de fuir ou alors de faire la moindre petite action pour le contrer.

Un baiser, il avait rien trouvé de mieux que ça pour la déstabiliser et la faire enrager ? Cela dit c’était un bon plan car en toute logique elle aurait dû être littéralement folle de rage contre lui. Elle aurait dû le repousser et lui jeter un sort dont elle avait le secret… Ou alors elle aurait dû le baffer et le tabasser (oui on y croit qu’il l’aurait laisser faire sans réagir xD) rien que pour avoir osé poser ses lèvres sur les siennes… Elle y avait songé l’espace d’un instant, pourtant c’était une toute autre sensation qui l’avait submergée. Cette brûlure, pas une brûlure désagréable au contraire, elle l’avait ressentie. Pourquoi ? Comment ? Aucune idée, mais elle était présente, ardente et dévorante. Aussi loin qu’elle se rappelle, c’était la première fois qu’elle ressentait ce genre de chose…

Aucunement capable de réfléchir, la jeune femme s’était laissée porter par cet instinct sans réelle résistance. D’autant plus que la brûlure s’était propagée dans son être lorsqu’elle avait senti la main du nippon effleurer la peau de son dos. Mais il n’y avait pas qu’elle qui frissonnait, la jeune femme avait senti celle du nippon frémir sous ses doigts, un sourire alors que son cœur s’était emballé. C’était pas normal tout ça, pourquoi elle était attirée par lui ? Sa baguette avait disparu, libérant ainsi sa main qui était venu se déposer sur celui qu’elle était censé haïr, enfin aux dernières nouvelles, la jeune femme le détestait. Ça n’était certes pas très flagrant à cet instant mais sous cette attirance certaine la jeune Serdaigle le détestait, du moins elle croyait… Elle s’était approchée, se rappelant qu’ils ne devaient absolument pas être vu, pas qu’elle n’ait pas envie qu’il se fasse renvoyer, mais si ça pouvait être pour une autre raison, et puis la jeune femme n’avait aucune envie que le château soit au courant. Se disant qu’elle aurait tout le loisir d’y songer plus tard, la jeune femme avait cherché cette trappe du bout de la main, refusant de lâcher les lèvres de son professeur, cherchant une échappatoire, elle avait fini par trouver. Elle s’était engouffrée dans le passage, embarquant le nippon avec elle, avec cette fougue qui la poursuivait depuis qu’il l’avait embrassée. Un mouvement, il s’était retrouvé contre le mur, la jeune femme avait lâché ses lèvres, juste un instant pour reprendre son souffle. Juste un jeu, rien de plus, sinon pourquoi aurait-elle repris ses lèvres avec une envie certaine, prenant soin de le mordre doucement tandis que sa main s’était aventurée le long de son ventre. Caresses envieuses qui l’enivraient…

Une rumeur de plus ou de moins à leur sujet… Qu’est-ce que ça pouvait bien leur faire de toute façon… Elle n’avait aucunement l’intention de s’arrêter là.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: Ce soir ... | Ai' |   Lun 23 Nov 2009 - 22:20

La tête d’un abruti au réveil, il n’avait fait que ça durant tellement d’années. Ses parents, du moins c’était comme ça qu’il était sensé les appeler, puis ses frères et les autres, tous. Comme quoi, ça n’avait fait que lui donner une bonne réputation pour ceux qu’il haïssait et une mauvaise pour ceux dont il se foutait. Pourquoi il n’avait pas succomber à ses ennemis ? Parce qu’il s’était toujours débrouillé pour éviter ça. Parce que s’il était un bon sorcier, c’était que ça venait de quelque part, parce que lorsque l’on se prend des coups sans arrêt sans que personne ne le sache, et bien on se démerde, on apprend comme on peut. Alors, oui, il s’était amusé sur la tête d’autres qui le lui rendaient parfaitement. Bien des cons auraient pu analyser une telle attitude d’un gamin de plein de manière possible, il s’en foutait, ça avait toujours été le cas et ça ne risquerait pas de changer. et puis, il y avait autre chose, en particulier à présent. Car il avait beau être détestable et ne surtout rien faire pour changer les choses, et bien il n’empêchait qu’il était utile et n’avait jamais semblé avoir un camp dans lequel il pouvait se ranger. Chiant avec ses élèves, il ne les laissait jamais s’en sortir, mais tout le monde pouvait savoir qu’il s’en était prit des coups par ceux qui étaient sensés être au dessus de lui, parce qu’il n’avait peut être pas leur manière de penser. Ou juste, comme beaucoup le soupçonnaient, car ça l’amusait. Un con, c’était clair, parce qu’il jouait, sans arrêt alors que pourtant l’univers aurait pu s’écrouler, mais il ne semblait plus faire partir de ce monde là que lors de ces moments. Et peut être qu’il n’était finalement pas le seul à s’amuser avec ces conneries là qui ne concernaient pourtant plus grand monde ici. Loin de toute cette merde, loin des cris des sous sols, des morts et des torturés, loin de tout ça car il en avait toujours bien eut assez en lui et qu’il n’était pas quelqu’un de tourné vers les autres, alors marre de cet équilibre entre son propre univers sombre et détruit et celui autour de lui. Autant l’égailler. Même s’il y avait quelques affaires cramées pour ça. Parce que mine de rien, ils avaient toujours réagis, exactement, ils n’avaient jamais réellement sut lequel avait commencer. Eux ou des amis. Les siens, il ne les avait jamais imaginer ainsi. Ils allaient mal tourner, il le savait, c’était de ceux qui le considèreraient d’ici peu comme une merde, de ceux qui se diraient plus fort alors que d’un regard il savait les envoyer au tapis. Mais qui le savait ? Car ses réelles forces, il les avaient tues, cette magie qui pouvait tuer, il le savait, qui le savait exactement, sauf peut être celui qui l’avait engager et qui était parti en fumée il y avait quelques semaines mois peut être, mais c’était du passé, comme tout. Il avait du penser qu’il ferait quelque chose, peut être, s’il avait comprit, mais il aurait sûrement dû trouvé quelqu’un d’autre, lui c’était un con, un enfoiré qui ne comptait pas mettre s’interroger pour ces merdes là. Egoïste, oui, comme les autres l’avaient étés pour lui, violent, autant que les coups qu’ils s’étaient prit, brutal, autant que ces paroles scandales, méchant, ouais, mais jamais vraiment dans l’âme ; provocateur ? Allez lui demander à elle. C’est elle qui s’est perdue. Lui qui n’a pas comprit, mais si la chute est dure, alors ils se prendraient le coup ensemble car là, ils étaient deux à ne plus savoir pourquoi exactement leurs neurones s’en étaient aller dans un univers qu’il leur faudrait quand même visiter.

Pourquoi il avait fait ça ? Réellement pour jouer, pour la provoquer, parce que là c’était clair qu’elle ne s’y attendrait pas. Vraiment pas, car il n’y avait pas grand-chose qu’il pourrait faire de plus pour la déstabiliser parfaitement. Mais finalement l’égalité s’était maintenue; le baiser, elle le lui avait rendu, cette fois, c’était lui le plus troublé des deux. Et pourtant il ne s’était pas plus éloigné qu’elle l’avait fait, la gardant près de lui, sachant parfaitement qu’ils faisaient la plus grosse connerie qui aurait pu leur passer par le crane. Parce que si on les croisait, oui, il y aurait des rumeurs multipliées, oui, il risquait de se faire virer ou tuer avec leurs connerie de nouveau règlement, mais s’il y avait pensé, ça n’était pas resté très longtemps. Comme s’il s’en foutait, ça n’était pas spécialement son rêve de gosse d’être prof dans l’école où il n’avait pourtant pas été franchement adoré en, tant qu’élève. Mais il ne comptait pas pour cela non plus se faire repérer. Rien que pour ne pas entendre une vois de « jte l’avait dit » qu’il ne comptait pas accepter.

Pas comme s’il se tarissait :ga: juste une connerie, rien d’autre. Un jeu dans lequel ils continuaient à aller le plus loin possible dans des règles qu’ils n’avaient jamais lues ou prit connaissance, dans un plateau qu’ils ne connaissaient pas et avec une bataille qu’aucun ne maîtrisaient. Juste un oublis de raison, juste une perte de notion logique, juste des règles qui s’étaient écroulées.

Haine hein Aileen ?

Mais il n’avait rien dit quand ils eurent quitter le couloir pour se retrouver dans le passage, là où il comptait aller à la base pour descendre plus vite vers son bureau. Bureau qu’il avait d’ailleurs complètement oublié en cet instant précis. Comme beaucoup de chose d’ailleurs, comme le fait qu’ils avaient passer le plus grand de leur temps à se faire des coups en douce et qu’au final il était en train d’embrasser la gamine qu’il avait commencer à embêter quand il avait sut qui elle était. La gosse qu’il avait vu débarquer et sur qui il s’était taper des fous rires en la voyant changer brutalement de couleur de cheveux. La gamine qu’il n’avait jamais vu comme ça et qui pourtant venait de lui arracher quelques frissons le long de sa peau au passage de ses doigts effleurant son être oublié.

Elle l’avait pensé aussi après tout. Ils auraient le temps d’y repenser plus tard.

Baiser interrompu et finalement, elle était revenue. C’était clair, il ne la verrait plus jamais comme avant. La gamine, elle était partie depuis un bon moment, ou sinon la différence d’âge entre eux se faisait moins visible. Sa main se baladant contre son ventre, de plus en plus aventureuse. Manifestement, non, elle ne se voyait même plus du tout. La jeune femme de nouveau bloquée contre le mur, lui plus étrangement violent, et pourtant, sa main droite étant passée dans ses cheveux, lui épargnant le coup qu’il s’était prit, mais qu’il n’avait absolument pas senti. Ce qu’il avait senti, en revanche, c’était la chaleur qui montait en lui, inexorable. Sa main gauche contre le haut de sa cuisse, ses lèvres contre les siennes, son esprit ailleurs, sa main droite redescendant le long de son cou, de son épaule, frôlant sa poitrine, puis s’oubliant un peu plus pas, passant de nouveau contre ses hanches, s’y attardant, puis remontant de nouveau. Presque pas, juste un peu.

Et puis le passage s’était ouvert à leur droite. Il avait basculer, elle contre lui, la gargouille aux yeux clos les avaient amener plus bas, une descente calme qu’il n’avait même pas analyser.

"la suite ?":
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce soir ... | Ai' |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce soir ... | Ai' |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Sixième Etage.-
Sauter vers: