AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The boy is mine {Billy}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: The boy is mine {Billy}   Jeu 9 Fév 2012 - 22:59

▬ Billy J. Smith & Enzo Ryans ▬




The Boy Is Mine !





I'm sorry that you,
Seem to be confused.
He belongs to me.



Surfer. Il ne m’en fallait pas plus pour aller mieux. Ça peut paraître incongru, surtout ici, mais pour moi c’est une véritable libération et ça l’a toujours été. En Australie, c’était mon échappatoire, et quand l’hiver arrivait, que les vagues devenaient – sois disant Rolling Eyes - trop grosses et que mes parents m’interdisaient formellement de mettre un pied dans l’eau, je trouvai toujours autre chose. Skate, et si les trottoirs glissaient, j’allais trainer au hangar qui servait de skate park couvert. Snowboard, quand les vacances arrivaient et qu’on partait à la montagne, mon frère, mes parents et moi. Parfois même les oncles, tantes, cousins et cousines. Même les Grands-parents. Je préférai quand on était que tous les quatre, même si autant l’admettre, à certains moments je me serai bien passé de la présence de Derek, mais c’était différent. Déjà à l’époque je n’étais pas un grand fan de la foule, et que ça soit ma famille ou non n’y changeait pas grand chose. Aujourd’hui, chose improbable étant donné l’endroit où on se trouve et les circonstances, j’ai pourtant remis les pieds sur une planche de surf. J’ai la magie en horreur pour bien des choses mais je dois avouer que cette fois, je ne la remercierai jamais assez d’exister. Ça m’a pris quelques temps pour y arriver, mais j’y suis parvenu. Après tout, sous mon lit trône fièrement un skate qui à l’origine n’était rien d’autre qu’un livre, alors changer une simple planche de bois, en planche de surf, j’étais certain que je pourrai y arriver. Je n’en ai parlé à personne, et l’idée à germée toute seule dans ma p’tite tête. J’aurai pu demander l’aide de Jill mais, je ne sais pas pourquoi, je ne l’ai pas fait. Peut être parce que j’ai envie que ça reste mon secret, mon jardin à moi. Je me doute bien que ça va finir par tomber dans les yeux ou les oreilles de quelqu’un parce que je n’ai aucune envie d’arrêter maintenant que j’ai commencé. C’est hors de question. C’est peut être encore le dernier truc qui me donne le sourire ici alors non, je ne lâcherai pas ça et peu importe ce qu’en pensent les autres. Supérieurs y compris. Qu’ils s’amusent à faire sauter les sortilèges de protections d’Ismaelle, je trouverai un moyen de les relancer ailleurs. Qu’ils s’amusent à détruire ma planche, j’en fabriquerai une autre. Ils finiront par se lasser avant moi, j’en suis convaincu. D’ailleurs, ils me foutent la paix en ce moment, et pour être honnête, j’irai presque jusqu’à dire que ça me manque … Non, faut pas déconner quand même, mais au moins ça m’occupait. J’attends de voir la prochaine Pleine Lune, mais j’ai passé un accord avec Taylor, alors … Je ne peux pas me démultiplier. Je dois être avec lui cette nuit là, je n’ai pas le choix. Si je n’obéis pas, il s’en prendra à mes proches et il absolument hors de question que je prenne le risque. Je l’ai fait une fois, et ça faillit coûter la vie de Kyle alors je ne referai pas deux fois la même erreur. La plus grosse de toute ma vie, celle qui aujourd’hui m’oblige à rester loin de lui alors que chaque parcelle de mon corps, de mon cœur, le réclame. Hier j’étais en colère, aujourd’hui je suis nostalgique et qui sait, demain, je serai peut être totalement effondré. Mon état vari selon les jours, mais globalement, on en revient toujours au même point. Il ne veut plus de moi, et je dois faire avec. Autant dire que je n’y arrive pas même si j’essaie de me convaincre que c’est la meilleure chose à faire. Oublier. Tirer un trait sur tout ce qu’on a vécu. Effacer plus d’un an de ma vie et reprendre là où je m’étais arrêté avant qu’il n’y embarque. Ça serait tellement simple … Seulement voilà, comment réussir à zapper une personne qui t’obsède à un point tel que tu en rêves toutes les nuits ? Je suis incapable de résister à l’envie d’aller trainer dans les escaliers qui mènent au quatrième étage, et ça me fatigue. Sincèrement, ça me fatigue. Est ce que j’ai dit que mordre Kyle avait été la plus belle connerie de toute ma vie ? Oui ? Et bien non, c’est tomber amoureux de lui qui a été la plus belle connerie de toute ma vie. Belle … Trop belle.

Peu importe, je viens de revenir du Lac, je viens de quitter Ismaelle, et j’ai l’esprit léger. Elle m’a séché dès que je suis sorti de l’eau si bien que rien chez moi ne peut laissé paraître que j’ai été faire trempette. En même temps, aller se baigner dans le Lac à cette période là de l’année, c’est franchement n’importe quoi. S’y baigner tout court en fait, mais passons, puisque grâce à Isma, j’ai eu le droit à de l’eau chaude. Pas aussi chaude que le Pacifique Austral en été, on est bien d’accord, mais supportable pour un gars comme moi en tout cas.

Il va bientôt être l’heure de manger, et autant l’avouer, je meure de faim. Le sport ça creuse, et un Loup Garou qui n’a pas terminé sa croissance, ça mange. A 17 ans, non, je n’ai pas terminé ma croissance mais très sincèrement j’aimerai assez que ça s’arrête. J’ai pas spécialement envie de finir aussi grand que Harris. Il tape dans les deux mètres, moi je me stopperai bien au mètre 90, ça me va très bien comme ça. J’ai encore grandi ces derniers temps, mais oui, là j’espère bien que c’était la dernière fois parce que même si la magie permet à mes fringues de me suivre, j’ai envie de continuer à passer les portes sans me baisser. En réalité pour certaines c’est déjà trop tard. Enfin bref, me voilà en route pour la Grande Salle. Je sais pas vraiment si j’ai envie de voir du monde mais dans toutes cette agitation, je vais essayer de trouver Elwynn, me caler à côté d’elle et ne plus en bouger. J’ai envie de me faire chouchouter ce soir, je pourrais très bien aller voir Jill mais je l’ai suffisamment inondé de mon mal être il y a une semaine qu’elle a le droit de souffler un peu. Et je suis certain qu’elle et Sovahnn doivent avoir des conversations de filles à entretenir alors non merci, très peu pour moi.

La théorie c’est bien joli, mais la pratique c’est tout autre chose. Qui aurait pu prévoir que j’allais croiser la route d’un de ces crétins de chiens de Walters ? En fait n’importe qui aurait pu le faire parce qu’ici on peut difficilement aller quelque part sans croiser leur gueule de con mais c’est pas la question. J’aurai pu passer entre les mailles du filet de sa mauvaise humeur, et ça été le cas, mais j’ai pas échappé au boulet de canon que j’ai pris en plein dans la tronche.

« Dégage de mon chemin toi ! »

Toujours aussi aimable celui là …

Le boulet en question, c’est le type que je viens de me prendre sur le poil et qui a volé avec tellement de force sous l’emprise du sortilège qui l’a expulsé qu’on en est tombé par terre tous les deux. Ô joie ! Moi qui adore la proximité de l’être humain …

« J’veux pas paraître mal poli mais … Ca t’embêterai de te relever ? C’est pas que t’es lourd, mais un peu quand même. Sans offense. »

Et ça me rappelle vaguement la fois où Sova a balancé un sort sur Takuma, qui a traversé une porte et rencontré un Supérieur avant de me tomber dessus finalement. Sauf que ce gars là, il est plus lourd que Takuma.

« J’aimerai bien savoir ce qui l’met de si mauvais … »

Et là tu sais, c’est un de ces moments où tu te paralyse totalement, où t’as l’air d’un con qu’à vu Merlin et où tu te dis : Putain, dites moi que je rêve.

« … poil … »

Lointaine, certes, et presque inexistante même pour mes sens de Loup, mais bien présente. Trop présente. T’es qui toi ? Et tu m’expliques pourquoi t’as l’odeur de mon mec sur toi ? Enfin de mon mec ... Plus exactement mais ...

Enzo … Reste calme. Ne te conduis pas comme un animal. Respire. Non ! Ne respire pas. Éloigne toi, et après tu pourras respirer. Voilà, c’est ça. Dégage-toi, relève-toi, et instaure une distance entre vous deux. Et surtout, surtout, tu ne lui saute pas dessus. Arrête de le regarder comme ça … ><
Revenir en haut Aller en bas
 
The boy is mine {Billy}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» Billy Bat par Naoki Urasawa
» Billy Hatcher and the Giant Egg
» [ALERTE] Mine d'or de Péronne assiégée
» exploration (pv Mine de charbon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage.-
Sauter vers: