AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yihaa ! - Billy -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Yihaa ! - Billy -    Lun 16 Jan 2012 - 10:06

« Elle pivote, lance et ouiii c’est magnifique, elle l’a loupé, wouhou ! Quelle journée sensationnelle ! … Ah ben nan, jl’ai mis… ! »

La trousse était en effet passée à travers l'un des grands cercles du terrain ; au grand étonnement de sa lanceuse.

C’était du haut de son balai, perchée au-dessus du stade de Quidditch, que la belle blondinette s’était décidée à se défouler. Déjà, elle en avait besoin ces temps-ci, et, surtout, elle n’avait aucune envie de rester enfermée en ce moment. Alors la jeune femme avait attrapé le balais qui à présent restait dans la salle commune et qu’elle avait un jour piqué à un Supérieur, et donc à la personne qui le possédait à la base et qui se l’était sûrement fait confisqué, et puis elle était sortie, sans jeter un seul regard au lit vide de Jillian, ce qui abaissait généralement son moral très violemment, et puis quelques instants plus tard, elle dévalait déjà les marches pour sortir directement dans le parc, son sac et le balais à la main. Non, elle n’avait pas faim, et oui, elle comptait bien s’envoler un coup dans un autre monde où elle ne penserait plus aux merdes de ces derniers temps. Parce qu’il y avait de quoi faire et elle savait très bien que si elle se mettait à tout tourner et retourner dans son crâne, elle risquait seulement de virer complètement barge et rien n’irait mieux. Et puis, elle n’était juste pas du genre à se laisser déprimer et même s’il y avait un certain nombre de raisons de le faire, elle avait déjà bien assez pleuré en fin de semaine dernière, le jour où Jillian était partie, alors on allait s’arrêter là. Fini la déprime, place au vol sur balais ! Parce que, merde, elle n’allait pas laisser le temps filer comme ça, bien au contraire, les souffrances, ça fait partie de la vie, et au moins, elle se sentait vivante, un peu vide et fatiguée de toutes ces conneries mais, on fait avec hein ! On fait tous avec ici. Une de moins une de plus au tableau, ça ne fait pas grand-chose, alors histoire de lâcher les brides qui avaient tendance à l’empêcher d’avancer, la jeune femme s’était décidée à sortir et aller faire un tour en balais, puisqu’il n’y avait que ça qu’elle savait faire de tout ce qu’on pouvait bien lui apprendre dans l’univers magique. Et encore, jusque-là, elle n’était pas allée au cours de vol, par crainte de passer encore une fois pour une débile écervelée de dix-huit ans dans une classe de mômes de onze ans beaucoup plus doués et au courant de la magie qu’elle. Mais depuis qu’elle avait pris le vol du haut d’une fenêtre pour échapper à un Supérieur mécontent et qu’elle s’était fait la frayeur de sa vie, elle voulait à tout prix retrouver cette sensation de liberté parfaite qu’elle avait éprouvé quand, enfin, le balai s’était redressé à ses ordres et que ça avait marché. Chose dont elle avait fortement douté. … Bon, cette fois-là, elle s’était aussi pris une magnifique chute dans la forêt interdite parce qu’elle n’avait pas super bien contrôlé l’engin, mais bon, on ne peut pas tout demandé, et par rapport à tout le reste, là, elle arrivait à quelque chose avec un.. machin magique, et ça lui faisait un bien pas possible. Surtout qu’entre temps, elle s’était à nouveau amusée quelques fois et qu’à présent, elle comprenait comment ça marchait et contrôlait tout parfaitement. Enfin, ou presque quoi.

Vous savez à quel point ça peut faire du bien de se sentir douée dans un truc alors qu’on est une quiche dans tout le reste et que des mômes de onze ans en savent bien plus que vous ?

Bon, ok, elle avait une excuse, mais ça n’était pas trop son genre de balancer à tout bout de champ qu’elle était tombée dans le coma pendant cinq ans et que ça avait sans doute causé la mort de son père ; et qu’ainsi, sa magie primaire - celle qui fait disparaitre des vitres quand elle commence à se manifester chez les jeunes sorciers – s’était développée sans qu’elle n’apprenne à la contrôler. Et qu’à présent, il était beaucoup plus dur pour elle de l’apprivoiser. Sovahnn contrôlait déjà ses sentiments pour éviter de tout faire exploser dans le château, c’était déjà pas mal. Et puis, Takuma l’aidait à apprendre quelques sortilèges primaires pour qu’elle puisse mieux tout contrôler, alors tout ça allait finir par se calmer ; ces séances étaient justes épuisantes et affreusement mauvaises pour sa capacité de patience déjà plutôt faible. Et c’était bien pour ça qu’elle avait besoin de décompresser. Au moins, comme ça, ses énervements passagers et sa frustration passaient dans le balai sur lequel elle tournicotait dans les airs jusqu’à ne plus en pouvoir ; plutôt que dans le château qu’elle avait déjà faillis faire s’écrouler lors d’une rage violente. Due à un Supérieur, oui, vous vous en doutez. Bon, bien sûr, dès qu’elle s’était calmée, l’école - ou du moins là où elle était – avait repris immédiatement son apparence normale. Comme s’il ne s’était rien passé. Bien sûr, elle n’avait pas assez de pouvoir pour faire ça. Et la magie de l’école avait semblé attendre patiemment qu’elle se calme – sereine – pour réparer les dégâts, plutôt que de se battre contre elle. Une magie sage et respectueuse sûrement.

Si j’fonce sur le sol et que je redresse… tu crois que j’me plante ?

Et elle, elle n’était ni sage, ni réfléchie, au contraire, elle aimait bien les idées stupides et les conneries à répétition. Parce qu’elle n’avait qu’une vie et que depuis cinq ans, elle l’avait laissée filer. Pas question d’attendre dans un coin sans profiter de ce qu’il lui restait. Surtout ici, il en faudrait peu pour qu’elle disparaisse comme un certain nombre de ses proches. Et elle aussi, sa santé était peut-être précaire, même si elle avait bien récupéré du coma et de son état… particulier du réveil, et ce grâce à Rivers si elle en croyait ce qu’on lui avait dit. Rivers qui s’était fait attaqué devant elle et avait chuté, chose qu’elle croyait impossible. Alors si lui pouvait tomber et si les Supérieurs étaient capable de lui faire perdre sa baguette et ses forces de résistances, eh bien elle ne donnait pas cher de sa peau à elle. Alors merde !

Après avoir monté le plus haut qu’elle pouvait avant que le balais ne ressente des signes de mal-être à cause du sortilège des Supérieurs , soleil dans les yeux, la jeune femme avait fait demi-tour, fonçant au sol en piqué, lâchant un petit cris de joie avant de redresser au dernier moment, un grand sourire sur les lèvres, en frôlant l’herbe du terrain, avant de remonter violemment pour tourner autour des grands portiques dont elle ignorait totalement l’utilité, et de passer entre les anneaux, repassant près du sol après un nouveau piqué pour attraper sa trousse, et l’envoyant en l’air. Alors, elle s’était amusée à l’attraper, à la relancer et à la choper dans toutes les positions possibles et imaginables. Heureuse car en train de voler derrière une trousse. Oui oui. Et dire qu’elle se moquait toujours des joueurs de foot. A présent, elle s’éclatait à faire des saltos et relança la trousse devant elle, sans réellement être très stabilisée encore -et en ayant le cerveau à l’envers – trousse qui…. Atterrit en pleine tête de quelqu’un !

Et pour compléter le tableau, par habitude, elle avait déjà lancé son balai dans la direction de son projectile. Poussant un léger cri de surprise, elle avait piqué pour ne pas percuter Billy de plein fouet, et, troublée, n’avait pu se redresser. Glissant de son balai, la jeune femme s’était rattrapée à son bout, restant suspendue dans le vide, juste en dessous de Billy qu’elle avait évité de justesse.

….

« …. C’était… presque bien.. »

Comment j’remonte ? Oui, je sais, j’aime les questions existentielles….


« Euh .. ça va ? »

Toujours pendouillante, accrochée à son balai…

Bien sûr que j’sais remonté, mais oui ! Évidemment ! Je sais parfaitement ce que j’fais d’ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Ven 20 Jan 2012 - 13:09

Une journée banale et qui avait commencée comme toutes les autres. Si on avait été dans le monde moldu il aurait fallu dire « métro, boulot, dodo » seulement là, pas de métro. Seulement des tonnes de devoirs, en retard comme d’habitude, et des Supérieurs qu’il valait mieux éviter dans les couloirs. Oui, une journée normale à Poudlard. Billy s’était levé ce matin là avec la conviction et surtout l’envie de voir Elwynn mais il avait beau parcourir les couloirs, il n’était pas parvenu à la trouver. Elle s’était volatilisé dans l’énorme enceinte du château. Ou alors le sens de l’orientation de Billy était encore pire que ce qu’il avait pu imaginer, ce qui n’était pas impossible d’ailleurs.
C’était donc dans l’espoir de se changer les idées qu’il avait attrapé son balai pour se diriger vers le stade de quidditch. Le vol lui procurait une intense sensation de liberté et de joie. Perché sur son balai, il ne pensait plus à rien. L’air qui sifflait et le vent qui lui fouettait le visage était un véritable bonheur, il n’aurait jamais pu se passer de cela. Capitaine de l’équipe des aigles depuis peu, il avait eu droit à cet honneur suite au désistement de l’ancien capitaine qui avait mystérieusement disparu. Il était superflu de penser aux Supérieurs n’est-ce pas ? Cette promotion l’avait surpris autant qu’elle l’avait honoré. Cela voulait dire que son talent de joueur était reconnu et pourtant il n’était là que depuis 6 mois et n’avait jamais eu l’occasion de jouer en équipe. On lui avait dit qu’il avait un certain talent pour ce sport et il aimait le croire, c’était assez gratifiant. Dans le monde moldu où il avait été élevé, le quidditch avait fait partie de sa vie caché, celle qu’il ne devait dévoiler à personne. Les sports de sorcier devaient être gardés secret contrairement aux sports moldus qu’il avait également pratiqué avec assiduité. Tous les sports en général l’intéressaient mais le quidditch était encore plus passionnant que tous les autres. De par son caractère magique sûrement. Le fait de pouvoir y jouer sans se cacher à Poudlard était un véritable bonheur. L’un des seuls qu’il avait pu trouver ici en arrivant. Les Supérieurs avaient légèrement gâché sa joie d’arriver dans l’école de magie.
C’est donc son balai sur l’épaule qu’il était arrivé dans les vestiaires. Il avait prit ses affaires et avait déjà enfilé ses genouillères ainsi que sa cape quand il entendit du bruit sur le terrain. Quelqu’un était déjà là. Il espéra que ce n’était pas un entraînement mais à sa connaissance, personne n’avait prévu de prendre le terrain à cette heure-ci. Alors qui était-ce ? Curieux, il sortit tout débraillé dans l’air frais du mois d’avril, une genouillère à la main et sa cape d’entraînement dans l’autre. Cherchant du regard qui était à l’origine des hauts cris qu’il venait d’entendre, il aperçut une demoiselle, perché sur un balai et qui venait de lancer ce qu’il prit pour une trousse à travers l’un des anneaux d’or du terrain. Il plissa les yeux pour deviner qui elle était mais ne réussit pas à voir. Elle était déjà montée dans le ciel pour… retomber en piqué. Un instant, il eut le réflexe de prendre son balai pour la rattraper. Vu sa vitesse, elle pouvait s’écraser assez rudement sur le sol. L’infirmerie aurait une patiente de plus si elle continuait. Mais elle se redressa juste à temps. Et lança un projectile sur lui. Sympathique façon de se faire souhaiter la bienvenue n’est-ce pas ? Il esquiva l’objet qui était la trousse qu’elle venait de lancer auparavant et n’eut pas le temps de se retourner qu’elle fonçait sur lui. Oui, oui, elle lui fonçait dessus. Et pas au ralenti !

« Woh, woh, on se calme tu me fonces dessus là ! »

Très pertinente remarque. Comme si il n’y avait que lui qui l’avait remarqué. Il esquiva comme il le put autant qu’elle l’esquiva comme il le pouvait. Il n’était pas prêt à se laisser scalper aujourd’hui. Elle resta ainsi, perchée dans les airs, juste en-dessous de lui, éberluée autant que devait l’être Billy d’ailleurs. Ils avaient manqué de peu de se retrouver tous les deux à l’infirmerie sans passer par la case quidditch.
Il observa la demoiselle, les yeux écarquillés. Il ne la connaissait que de loin et n’avait jamais vraiment eu l’occasion de faire sa connaissance. Sovahnn. Une poufsouffle. Malgré ses 18 ans, il la voyait dans les cours de première année. Il ne connaissait pas son histoire mais se doutait qu’il devait y avoir une raison à cela. Elle ne pouvait pas avoir redoublé autant de fois, elle ne paraissait pas idiote loin de là. Pas très douée avec les balais mais pas idiote.

« Euh .. ça va ? »

Billy resta interdit devant cette question. En fait, il pouvait tout aussi bien la lui retourner. Après tout, elle venait de lui envoyer sa trousse en pleine tête et avait failli l’embrocher avec son balai. Il étouffa un rire et répondit :

« Moi, tout va bien. J’ai failli mourir dans d’atroces souffrances mais je suis dans un jour de chance et j’en ai réchappé ! Et heu… tu comptes rester longtemps cramponné comme ça à ton balai ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Sam 21 Jan 2012 - 23:31

« Woh, woh, on se calme tu me fonces dessus là ! »

Nan c’est vrai ?? Sans blagues ! Mais c’est dingue ça ! J’avais pas vu dit donc !

Nan, réellement, oui, bien sûr qu’elle avait vu qu’elle lui fonçait dessus. Sauf qu’il s’avère qu’un balais, quand on vient de découvrir comment ça marche et que c’est la quatrième fois qu’on monte dessus et bah… c’est pas toujours si simple que ça à contrôler. En fait, elle avait réussi à comprendre comment ce truc marchait étonnamment vite par rapport à ce que d’autres avaient pu faire, en réalité, elle détenait une très bonne performance, mais ça, elle n’en avait strictement aucune idée. Elle aimait ça, c’était tout, et c’était la seule chose ici qui ai quoi que ce soit de magique et avec laquelle elle ait de l’affinité… à part certains sorciers bien sûr. Nan, sérieusement, c’était le seul truc magique avec lequel elle se sentait à l’aise. Sauf que ça restait tout de même une intervention magique et qu’elle avait été prise au dépourvu. Lors de son piqué, elle savait parfaitement ce qu’elle faisait même si elle n’était pas sûr que c’était une très bonne idée. Sauf que là, elle ne l’avait absolument pas vu venir, trop absorbée par ce qu’elle était en train de faire. D’ailleurs, elle n’aurait su dire si la trousse qu’elle s’était amusée à balancer pour aller la rattraper le plus vite possible lui était arrivée en pleine face ou s’il avait pu l’éviter. Non, pendant ce temps, la jeune femme avait surtout occupé son esprit à piquer vers le sol pour éviter de justesse le garçon et.. s’arrêter brutalement donc glisser de son balais et se rattraper avant de se fracasser sur le sol plusieurs mètres plus bas.

C’était con et suspendue d’une main au bout de son balais à la verticale qu’elle s’était retrouvée en se faisant la réflexion que ça, ça ne lui était encore jamais arrivé et que donc, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle devait faire pour remonter. Du coup, elle avait demandé à son camarade de balais s’il allait bien… histoire de savoir déjà, mais aussi de se donner une contenance.. Et de gagner du temps parce qu’elle avait l’air parfaitement débile là, surtout si elle avouait qu’elle ne savait pas comment remonter. Tout en étouffant un fou rire, il avait fini par lui répondre, ce à quoi elle ne pouvait s’empêcher de rire à son tour vu l’improbabilité de la situation.

« Moi, tout va bien. J’ai failli mourir dans d’atroces souffrances mais je suis dans un jour de chance et j’en ai réchappé ! Et heu… tu comptes rester longtemps cramponné comme ça à ton balai ? »

« Oh bah ça va alors si c'est que ça ! xD Et ça tombe très bien ce jour de chance hein ! … Et.. nan ! Nan nan, j’suis bien là ! Ça détend les bras, c’est vraiment parfait. Nouvelle version de la salutation au soleil ! »

Quoi ? :ga:

« Nan, vraiment, tu devrais tester ça… Fait super mal aux épaules, c’est absolument génial. »

Ok, j’suis bloquée..


Se décidant à agir, la jeune femme avait voulu se hisser à l’aide de ses bras pour remonter à la verticale, mais pour finalement comprendre qu’elle aurait sans doute pu faire ça avec quatre ou cinq kilos de muscles en plus mais sûrement pas pour l’instant. Et puisque cinq kilo de muscles en plus dans les bras, ça ne pousse pas comme ça et, surtout, elle ressemblerait à.. un gros truc difforme avec des bras énormes : ça n’était manifestement pas la bonne solution. Alors, après avoir tenté deux fois de se faire basculer pour repasser au-dessus du balais, elle s’était soulevée pour lâcher du poids en lancer le balais vers le bas dans une sorte de piqué. Profitant de la vitesse, cette fois, elle avait pu se raccrocher à celui-ci, passant une jambe par-dessus dans la descente vertigineuse pour remonter dans un genre de pirouette en vrille.. pas du tout voulu. Mais finalement, elle s’était immobilisée face à Billy, les cheveux en vraque comme si elle avait essuyé la tempête du siècle et des yeux un peu étonnés de ce qu’elle venait de faire.

« C’était.. totalement maîtrisé ! »

Ok, au début non, mais elle avait bien repris le contrôle du balais pour revenir dessus et se remettre devant Billy.

« Euh… C’est l’une des premières fois que j’en fais. »

Ce qui explique cela. Sauf qu’elle n’avait pas tilté que si elle avait fait ses études comme n’importe quelle sorcière, elle en aurait forcément fait depuis un moment. Mais d’un autre côté, une élève de son âge dans une classe de gosses… elle n’avait sans doute pas passé inaperçu.

« Désolée pour tout à l’heure… j’m’appelle Sovahnn : tornade ambulante et désastre récurant ! Enchantée ! »

Le tout agrémenté d’un rire amusé et d’un beau sourire, on ne peut pas lui en vouloir ! J’me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Mer 25 Jan 2012 - 23:34

La journée de Billy venait de prendre un tournant inattendu. Après tout, on ne tombait pas souvent sur une jolie blonde perchée sur un balai et qui manque de vous embrocher à l’arrivée sur le terrain de quidditch. De l’action en perspective, oui, mais il n’avait décidément pas envie de terminer en brochette. Il ne savait pas si l’infirmier saurait faire des merveilles s’il se retrouvait avec un balai bloqué dans la gorge. Ca paraissait être assez incurable comme désastre. Heureusement pour lui, il était encore en un seul morceau. Il ne le regretta d’ailleurs absolument pas car le spectacle qui se déroulait devant ses yeux valait tous les tours de cirque du monde entier. La poufsouffle venait d’enchaîner une série de pirouettes impressionnantes, certainement dans le but d’arriver à se remettre d’aplomb. Peut-être qu’elle ne s’en rendait pas compte mais elle avait réalisé des figures relativement impressionnantes. Billy se doutait qu’elle n’avait jamais dû jouer en équipe mais à la voir, il sentait qu’elle pourrait bien s’entendre avec l’engin volant auquel elle se cramponnait pour le moment comme une noyée à une bouée. Elle s’immobilisa devant lui, les cheveux en bataille. Le sourire aux lèvres, Billy ne pouvait pas s’empêcher de rire en la voyant. Elle venait d’exécuter un véritable tour de force devant lui. il n’avait jamais vu quelqu’un se débrouiller ainsi avec un balai. Il avait tout de même gardé un œil sur elle durant tout le temps de sa démonstration, ça aurait été vraiment bête de la traîner à l’infirmerie. Elle paraissait tellement heureuse, perchée sur son engin volant.

« Oh bah ça va alors si c'est que ça ! xD Et ça tombe très bien ce jour de chance hein ! … Et.. nan ! Nan nan, j’suis bien là ! Ça détend les bras, c’est vraiment parfait. Nouvelle version de la salutation au soleil ! »
« Ha ok… Une nouvelle invention, version sorcier. Ca a pas l’air trop trop mal, j’essaierai à l’occasion. Heu par contre là tu es… »

Mal barrée. Il ne termina pas sa phrase, elle était déjà partie. Elle s’était démené de telle sorte que le balai avait fait un piqué impressionnant avant de s’arrêter, cette fois avec la demoiselle dans sa juste place bien qu’un peu décoiffé. En même temps, elle venait de défier toutes les lois de la physique en se perchant ainsi sur son balai. Billy se demandait si lui-même aurait réussi à faire cette figure comme elle venait de le faire. Les yeux toujours fixés sur la demoiselle, il la regardait en riant. Décidément, ç’avait l’air d’être un sacré phénomène. En la voyant virevolté ainsi dans les airs, il avait furieusement envie de voler lui aussi. Son côté légèrement hyperactif s’était réveillé une nouvelle fois. Impatient de monter sur son balai, il avait à peine remarqué à quel point il pouvait paraître débraillé, toutes ces protections à moitié attaché. Il se fit d’ailleurs la remarques que celle qu’il venait de trouver aurait peut-être besoin de protections supplémentaires après le tour de force qu’elle venait de réaliser. Après tout, ça n’aurait pas été très très bon pour elle de se planter durant sa pirouette.

« C’était.. totalement maîtrisé ! »
« Je vois… Tu voudrais bien m’apprendre ? Ça avait l’air vraiment super fun ! »

Un sourire toujours sur le visage, il ne doutait pas qu’elle réussisse bientôt à se tenir de façon normal sur un balai. Après tout, tout s’apprenait ici. Elle ne pouvait pas être pire qu’une autre.

« Euh… C’est l’une des premières fois que j’en fais. »
« Ha oui… ceci explique cela »

Il avait désigné simultanément la poufsouffle puis le balai. Il ne doutait pas qu’elle n’avait pas du en faire très souvent. Mais elle avait du potentiel. Pourquoi ne pas l’exploiter ? cela ne pourrait qu’être bienfaiteur pour elle et elle ne paraissait pas avoir peur. Il l’avait déjà remarqué quelquefois, avec des premières années. Il s’était étonné de la trouver là sans trouver de réponse à sa situation. Il devait bien y avoir une raison pourtant. Elle ne pouvait pas se retrouver avec des premières années par hasard. Sa curiosité commençait à s’éveiller lentement mais sûrement. Mais il se retint. Il garderait ses questions pour plus tard, peut-être qu’elle n’avait pas spécialement envie de déballer sa vie au premier inconnu venu. Il ne pouvait pas la blâmer pour ça. Après tout, peut-être était-il du côté des Supérieurs. Elle ne pouvait pas le savoir et il n’avait pas envie qu’elle croit cela.

« Désolée pour tout à l’heure… j’m’appelle Sovahnn : tornade ambulante et désastre récurant ! Enchantée ! »
« Moi c’est Billy. Capitaine des Serdaigle et enchantée également ! A ce que j’ai vu, t’as pas peur du vide. Malgré que tu sois un désastre récurant, je persiste à penser que tu ferais bien de persévérer. Je suis sûr que d’ici quelques heures tu maîtrises ce balai comme si tu en avais fait toute ta vie ! »

En guise de démonstration, il empoigna son propre balai, l’enfourcha et donna un léger coup de pied sur le sol. Il s’éleva immédiatement avec aisance et ferma les yeux quand il sentit le vent lui fouetter les joues. Il adorait cette sensation de liberté qui le prenait à chaque fois qu’il se trouvait sur son balai. Heureux comme un pape, il effectua un demi-tour pour revenir se planter devant Sovahnn. Avec un léger air de défi il lança :

« Bon alors tu viens ? L’entraînement commence là ! »

Non, non pas de question. Elle était enrôlé directement, y'avait pas à discuter !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Sam 28 Jan 2012 - 22:24

Virevolter, c’est bien, s’en sortir vivante, c’est mieux. Après avoir foncé droit sur une personne qu’elle ne connaissait absolument pas, Sovahnn s’était retrouvée à faire un certain nombre de figures pour l’éviter et se remettre normalement, et, au final, rester pendue au vide, bien trop haut pour qu’elle puisse lâcher et devoir se redresser… sauf que ça, elle ne savait absolument pas comment faire. Et dans ces cas là, c’est bon d’avoir (les boules) de l’humour. De toute manière, elle était de trop bonne humeur après avoir volé à des vitesses impressionnantes et après… une trousse (oui bah hein !) pour prendre mal le fait de passer pour une parfaite abrutie pas foutue de remonter sur son balais. Après tout, ça n’était pas la première fois qu’elle passait pour une débile alors à force on s’habitue à tout. Enfin, ça, c’était surtout dû au fait qu’elle ne connaissait pas grand-chose de ce monde et que la magie et elle, ça faisait quarante à cause du fait que sa magie primaire s’était développée en elle pendant ses cinq ans de coma et qu’à force, elle était devenue bien plus puissante que celle d’un enfant de onze ans, et donc, par conséquent, beaucoup plus dure à maîtriser. Ce qui expliquait que sa baguette restait pour elle plus un moyen de pouvoir crever un œil à quelqu’un qu’autre chose. Quoi qu’à force de s’acharner, elle réussissait quelques sorts mal maîtrisés et les plus basiques possibles… et une fois sur 10…. Tout en sachant qu’il ne devait pas y avoir plus de deux sorts de concernés. Affligeant ; oui.

« Ha ok… Une nouvelle invention, version sorcier. Ca a pas l’air trop trop mal, j’essaierai à l’occasion. Heu par contre là tu es… »

« Très bonne idée, c’est parfait pour… le stress.. »

Ça tombe bien, personne n’est stressé ici. Vraiment personne. Et oui, j’sais, j’suis dans la merdouille, et j’ai super mal aux épaules au passage.

Alors la jeune femme avait décidé de jouer le tout pour le tout, balançant le balais vers le bas, se rattrapant par pur réflexe de survie, pour frôler de nouveau l’herbe du stade et remonter en piquet pour enchaîner des nouvelles figures le temps de calmer sa vitesse et d’arriver à se remettre un peu mieux sur le balais et arriver à le stopper. Parce que, oui, elle avait compris comment ça marchait, mais c’est aussi un peu comme tout quand on ne maîtrise pas, un peu de panique ou quelque chose qu’on n’attendait pas et voilà que tout va de travers. Mais… cela dit… ce qu’elle avait fait avec une certaine classe si on supposait qu’elle avait tout fait de manière parfaitement volontaire.

« C’était.. totalement maîtrisé ! »
« Je vois… Tu voudrais bien m’apprendre ? Ça avait l’air vraiment super fun ! »

« Aucun problème ! Après une pause et après t’avoir fait boire pour que t’oublies tout ce que tu sais des balais, c’est faisable ! »

Quoi ? Avec une certaine dose dans le sang, il arriverait sûrement à son niveau d’aptitude très faible ! Quoi que la notion d’équilibre risque de s’en prendre un coup, cela dit… ça pourrait être fun… avec Maxence pas loin !!
Il riait, elle aussi, et, franchement, ces derniers temps, ça fait un bien fou.

« Euh… C’est l’une des premières fois que j’en fais. »
« Ha oui… ceci explique cela »

Pour toute réponse, elle lui avait tiré la langue en rigolant avant de venir se poser doucement à côté de lui, se disant que si elle voyait en vidéo ce qu’elle venait de faire, elle ne remonterait probablement plus jamais sur un balais. Quoi qu’en fait, la jeune femme aimait tellement ça qu’elle risquait de tenter le diable à nouveau après quelques jours à peine d’abstinence… volesque. Oui, c’est un nouveau mot et alors ?

« Désolée pour tout à l’heure… j’m’appelle Sovahnn : tornade ambulante et désastre récurant ! Enchantée ! »
« Moi c’est Billy. Capitaine des Serdaigle et enchantée également ! A ce que j’ai vu, t’as pas peur du vide. Malgré que tu sois un désastre récurant, je persiste à penser que tu ferais bien de persévérer. Je suis sûr que d’ici quelques heures tu maîtrises ce balai comme si tu en avais fait toute ta vie ! »


« Ah ? »

Mais il avait déjà empoigné son balai pour l’enfourcher et décoller.

« Bon alors tu viens ? L’entraînement commence là ! »
« .. Ouais ! »

A son tour, la jeune femme décollait. Oui, s’envoler, ça, elle avait compris le principe, même si la seconde fois qu’elle avait touché à un balai, elle n’avait pas eu la moindre idée de comment le faire partir puisque la toute première fois qu’elle avait volé, elle s’était jetée d’une fenêtre du château avec un balai en supposant que les choses marchent comme elle l’avait décidé.

« Et.. Nan, ça va, le vertige est pas mon principal problème.. ! »

Tu crois ?

Rejoignant le jeune homme un peu plus haut en passant par-dessous pour déboucher derrière lui et le pincer – gentiment - au niveau des hanches (vous savez, là où ça fait sursauter la plupart des gens ?!).

« Mais… capitaine de quoi ? »

Oui, je sais, j’ai des questions débiles.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Dim 5 Fév 2012 - 22:11

Le vent qui fouettait son visage et cette sensation de ne plus faire partie de la Terre. Tout cela lui avait manqué, affreusement manqué. C’était comme une dose de drogue, sa cocaïne personnelle. Un addicte, voilà ce qu’il était devenu. Un peu plus et il en viendrait à faire des crises de manque quand il ne pourrait pas faire de quidditch. C’était devenu une partie de sa vie qu’il ne pouvait faire taire. Impossible de l’oublier. Il ne voulait pas l’oublier d’ailleurs, c’était bien l’une des seuls sensations de liberté qu’il pouvait ressentir ici, cloîtrés qu’ils étaient dans ce château hanté. Débarquer ici avait été une erreur, maintenant il ne lui restait plus qu’à chercher quelques échappatoires, aussi difficile fussent-elles à trouver.
A califourchon sur son balai, Billy observait la poufsouffle depuis son perchoir. Aussi loin qu’il remontait, il ne se souvenait pas l’avoir déjà vue sur un terrain de quidditch. En même temps, il ne prêtait pas beaucoup d’attention ni aux premières années ni aux équipes qui venaient s’entraîner ici. Il n’aimait pas qu’on vienne l’espionner, il ne le faisait donc pas avec les autres. Cependant il doutait qu’elle fasse partie de l’équipe ou même qu’elle soit déjà monté sur un balai. Elle paraissait plus proche de la catastrophe que du vol. Il lui avait souri quand elle lui avait tiré la langue alors qu’il se moquait gentiment d’elle et de sa façon de voler. En fait, cette situation le faisait plus rire qu’autre chose et ça lui changeait agréablement les idées. Après toutes les péripéties qu’il avait vécues, il n’attendait plus que ça en réalité. Un peu de changement d’air, du renouveau. Il en avait marre de ressasser encore et toujours les mêmes problèmes insoluble. Il était temps d’aller voir ailleurs et de se laisser transporter par la liberté du vent et du quidditch. Sovahnn s’était justement trouvé sur son chemin à ce moment là et il ne pouvait qu’en être heureux.
Il la regarda décoller, un demi-sourire scotché sur le visage. Elle ne paraissait pas rassuré mais elle avait su décoller, c’était un bon point. Il se rappelait encore de la première fois qu’il avait enfourché un balai. Il avait dû être également un vrai cauchemar ambulant. Sauf qu’il était plus jeune et qu’il avait fait des bêtises qu’il ‘avait regretté et pour cause, privé de dessert pendant une semaine, ça marque une vie plus qu’on ne le croit. Il était déjà un petit hyperactif qui pensait à tout sauf à l’école à cette époque. Il n’échappait d’ailleurs toujours pas à cette réputation. On avait beau mettre les serdaigle dans la case des intellos, il n’en faisait pas partie. Il n’était pas de ceux qui attribuent des étiquettes et en reçoive facilement d’ailleurs. Il était plutôt téméraire, n’avait pas froid aux yeux et adorait le sport. Tout cela dénotait de l’image qu’on avait de sa maison et il prenait un malin plaisir à démolir ladite image d’ailleurs.

« Et.. Nan, ça va, le vertige est pas mon principal problème.. ! »
« J’espère pour toi… Disons que c’est pas très pratique d’être sur un balai quand on a peur du vide. »

Légèrement anxieux soudainement, il la regardait s’approcher. Son balai volait droit mais il redoutait qu’elle fasse de nouveau la pirouette dont elle avait le secret. En vérité, il ne tenait pas à l’emmener à l’infirmerie. Avoir des os cassés n’était jamais très agréable et ce serait véritablement dommage qu’elle soit dégoûtée à jamais du quidditch par sa faute. Il fut donc d’autant plus surpris lorsqu’il la vit passer derrière lui et sursauta légèrement quand elle vint lui pincer les hanches. Il se retourna, une lueur amusée dans les yeux mais n’eut rien le temps de dire qu’elle lui demandait :

« Mais… capitaine de quoi ? »


Cette question le fit d’autant plus rire. Cette fille n’était pas comme tout le monde, c’était certain. Il fit un demi-tour rapide pour venir se planter devant elle. Ou tout du moins il vint planer à sa hauteur.

« Je ne sais pas d’après toi ? J’ai la tête d’être capitaine du club de littérature ? »


Il sauta sur le sol pour attraper un souaffle et l’envoya directement dans l’un des trois anneaux d’or du terrain. Un rapide coup d’œil sur la poufsouffle et il revint se mettre à sa hauteur, un sourire goguenard sur les lèvres. Frimeur ? Oui peut-être légèrement. Mais un tout petit peu… en fait ça l’amusait juste de constater qu’elle n’était pas une passionné de quidditch, lui qui ne pouvait passer sa vie sans ce sport. C’était peu t-être un peu extrême dit comme ça mais c’était la vérité simple, pure et dure.

« Pas mal pour un rat de bibliothèque, non ? »


Il prit ensuite un air légèrement contrarié et de son ton ironique, celui qu’il n’utilisait que trop souvent il déclara :

« Tu me vexes quand même… Tu viens tout juste d’insinuer que je n’étais pas aussi célèbre que je le croyais dans le château ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Dim 19 Fév 2012 - 15:50

Respirer enfin, et se débarrasser de tous ces soucis qui vous collent à la peau. Voler, plus vite que tout le reste, courir plus vite que le temps. Laisser tous nos démons qui nous engluent au sol et ne plus tenir compte de rien que de l’instant présent. C’était ce dont la jeune femme avait besoin, ce qu’elle avait toujours cherché à faire, et elle excellait dans cette discipline, mais le fait de voler lui permettait d’aller plus loin que tout ça, de donner plus d’elle-même et de ne penser à rien. Ça, tous ici en avaient plus ou moins besoin. Alors autant en profiter.

« Et.. Nan, ça va, le vertige est pas mon principal problème.. ! »
« J’espère pour toi… Disons que c’est pas très pratique d’être sur un balai quand on a peur du vide. »
« C’est dingue ça. J’m’en serais pas doutée ! »

Elle se moquait, mais pas méchamment. De toute manière, du peu qu’elle avait vu du nouvel arrivant, la jeune femme avait deviné qu’il n’était pas trop du genre à prendre la mouche pour un rien, heureusement d’ailleurs, parce qu’il y avait quelques cas comme ça dans sa maison et il n’y avait rien de plus insupportable. (Enfin, si, on trouve toujours plus insupportable, surtout ici, mais ça ne change pas que c’est très irritant comme principe). La jeune femme avait suivit son collègue de balais (et non ballet) pour passer sous lui (no comment) et lui pincer les hanches une fois le balais redressé. Comme quoi, tant qu’elle n’était pas prise de court, elle la maîtrisait bien la bestiole.


« Mais… capitaine de quoi ? »


Le jeune homme s’était mis à rire de bon cœur. Apparemment, elle venait de dire une connerie. Ce qui ne l’étonnait pas particulièrement d’ailleurs. Elle se sentait en terrain glissant, sentait parfaitement qu’il y avait un certain nombre de choses qu’elle aurait dû savoir sur ce dont il parlait alors qu’en réalité, elle n’avait aucune idée de ce que ça pouvait être.


« Je ne sais pas d’après toi ? J’ai la tête d’être capitaine du club de littérature ? »


« Manque juste les lunettes et t’es parfait ! »

Ne pas perdre son sens de l’humour même quand on se sent sérieusement à côté de la plaque. Ça évite de paraitre totalement idiote. Et puis, la jeune femme l’avait regardé, un petit sourire aux lèvres passer proche du sol, balancer une grosse balle rouge à travers l’un des cercles de métal, puis revenir jusqu’à elle, manifestement tout content de sa prestation.


« Pas mal pour un rat de bibliothèque, non ? »

« Un chouille crâneur, mais ça le fait quand même. »

Cela dit, oui, elle était impressionnée. Elle, c’était avec une trousse qu’elle s’était amusée à faire ce genre de choses, et si elle n’avait quasiment jamais loupé sa cible, il fallait surtout dire que la trousse en question n’avait pas du tout le même poids que la balle. Cela même si elle n’avait jamais eu celle-ci à la main. Et puis, surtout, à chaque fois qu’elle avait fait ses lancers avant de foncer pour récupérer la trousse avant qu’elle ne s’écroule au sol, elle avait été moins loin. Pas trop proche pour que ça soit trop simple mais… oui bon, ça va, on a des bras ou on n’en a pas hein ! Oui, Sovahnn est manchote, c’est bien connu.


« Tu me vexes quand même… Tu viens tout juste d’insinuer que je n’étais pas aussi célèbre que je le croyais dans le château ! »

« Vraiment navrée ! T’as dit t’appeler comment déjà ? »

Un petit sourire amusé pouvait l’informer qu’elle déconnait, bien sûr. Aucun problème de troubles de la mémoire immédiate à l’horizon, rassurez vous.

« Mais sérieux, t’es capitaine d’une équipe de quoi ? J’suis curieuse. Et mes parents ‘étaient pas fans de… balais. »

Genre ça va passer. La jeune femme n’était absolument pas consciente que dans le monde magique, absolument tout le monde connaissait le Quidditch, même le pleupleu paumé dans sa champagne sans moyens de communication. Même lui connaissait. C’était simplement le sport incontournable. Elle qui avait tenté de faire comme si elle était bien une sorcière depuis toujours et qu’elle connaissait parfaitement ce monde avait encore quelques progrès à faire sur certains sujets. Et pourtant, là, elle pensait vraiment bien s’en sortir. Cela dit, vous me direz, elle aurait pu griller qu’il y avait parfois des matchs, et, surtout, des gens en tenues avec leur balais contre l’épaule. Oui, elle aurait pu, mais elle n’était pas là depuis tant de temps et à chaque match, il s’était passé quelques évènements assez mémorables qui avaient fait qu’elle n’avait même pas eu la possibilité de se rendre compte de ce genre de choses.

« Elle est où la trousse d’Enzo au fait ?? »

Remarque inutile mais… déjà qu’il allait avoir l’air con s’il était en cours et qu’il grillait qu’il ne l’avait pas, mais si en plus, elle ne la lui rendait pas… oui, ok, on s’en fout au final, m’enfin bon. Quand même ! Et, non, vous ne voulez pas connaitre la folle et épique histoire de la trousse qui s’est retrouvée prise pour un Souaffle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Sam 24 Mar 2012 - 19:39

Devant la jeune femme, Billy ne pouvait garder son sérieux et c’était très bien comme ça. Elle le poussait à rire à chaque instant. Un sourire était toujours agréable et il ne s’en privait pas. D’une main, il contrôlait son balai, de l’autre il tenait le souaffle sous le bras tout en gardant un œil sur sa compagne aérienne. Se retrouver dans le décor n’était jamais agréable mais elle semblait reprendre le contrôle de son engin comme il fallait et exécutait d’assez bonnes pirouettes compte tenu du niveau dont il avait été le témoin peu de temps auparavant. Comme quoi, les progrès arrivaient vite. Il tentait de l’esquiver tandis qu’elle tentait de lui pincer de nouveau les hanches. Un jeu du chat et de la souris qu’elle maîtrisait sans tomber. Sa boutade le fit sourire de nouveau. Au moins, elle avait du répondant. Elle ne faisait pas partie des greluches qui ne savent plus quoi dire dès que quelqu’un commence à se moquer d’elle. Heureux d’être tombé sur une personne comme elle, il sentait bien que quelque chose clochait dans sa question. Elle semblait véritablement ne pas être au courant. Pour lui qui avait été élevé dans le monde moldu mais complètement entouré de magie, il avait du mal à y croire. Comment ne pouvait-on pas connaître ce sport ? C’était inconcevable. Il se devait de remédier à cela. Ne sachant cependant pas sur quel pied danser, il attendit de savoir si réellement elle n’en savait rien ou si elle se moquait de lui une seconde fois…

« Je suis très bien avec des lunettes aussi ! Je fais plus sérieux c’est tout… »


Lorsqu’il fit traverser au souaffle l’un des trois anneaux d’or, il ne put s’empêcher de visualiser une image de lui comme un de ces coq pédant qui veulent épater la jolie fille d’à côté. Sachant que ce n’était pas du tout son style, il espérait juste que Sovahnn ne s’arrêterait pas sur cette image de lui, c’en aurait été déplorable pour lui. il se rapprocha d’elle, le souaffle toujours dans la main :

« Un chouille oui… Promis je ne suis pas de ce genre là ! Mais je t’avoue que ça me plaît de temps en temps de jouer au plus fort ! »

Un sourire railleur sur le visage, il prit un virage serré pour venir se placer juste à côté d’elle. Lancer n’avait jamais été un problème pour lui : il avait le compas dans l’œil comme on le lui avait souvent dit. Il n’avait jamais eu de problème pour viser juste. C’était le contrôle du balai le plus compliqué à ses yeux mais, même dans cette matière, il n’avait jamais vraiment eu de problème. Cela faisait bien longtemps maintenant qu’il était en contact avec ce sport magique qu’était le quidditch et il commençait à connaître par cœur toutes les facettes de ce jeu. C’est pourquoi il exprima une expression d’intense surprise lorsqu’il réalisa qu’elle ne plaisantait absolument pas. Pendant un court instant, il tenta de s’imaginer dans une vie sans quidditch et … n’y parvint tout simplement pas.

« Heuu… comment dire… »

Il ne savait pas par où commencer ni même si le terme de quidditch lui disait quelque chose. Légèrement mal à l’aise, il tourna au-dessus d’elle comme un vautour, cherchant les mots appropriés. Puis, au moment où il ouvrit la bouche pour lui répondre elle le devança pour lui demander où était la trousse qu’il avait failli se manger en pleine figure. Perplexe, il venait juste de perdre le fil de ses pensées. Le vautour se calma et répondit :

« Bon alors attends. Une chose à la fois : La trousse elle est là-bas par terre. Et si tu ne la trouve pas c’est que je me la suis mangé tout à l’heure quand tu as failli m’empaler sur ton balai ! Et heu… tu as une idée de ce qu’on appelle le quidditch par ici ? »


Question appuyée par un grand sourire : :=D : . Si elle n’en avait pas entendu parler au moins une fois dans sa vie, il allait peut-être gagner un fan, qui sait… Quoique, il y avait tout de même de plus fortes chances pour qu’elle choisisse de supporter les jaune.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    Lun 9 Avr 2012 - 19:42

Garder son sérieux… mais pourquoi au juste ? Parce que tout autour d’eux faisait qu’ils avaient énormément de raisons de le faire et que ce sérieux rimait très souvent avec déprime ? Parce qu’en temps de dictature, les gens ne rient pas ? Mais ils rient ! Et c’est d’autant plus beau que ça signifie quelque chose, et que quoi que ces gens fassent, ils ne pourront jamais tout enlever, tout briser. Parce qu’il restera des gens à vouloir se battre, à vouloir rire et donner de l’importance à chaque instant qui pourrait compter si on oser ne serais-ce que de se rendre compte qu’il est simplement beau. Et parce que, merde, elle était plus forte que tout ça et qu’elle tenait bien trop à la vie, alors elle déconnait, elle riait aux éclats, pour oublier qu’à côté, tant de choses lui soufflaient de pleurer. Juste parce qu’elle tenait à rattraper tous ces instants de vie qu’on lui avait déjà arraché.


« Je suis très bien avec des lunettes aussi ! Je fais plus sérieux c’est tout… »

« Ouais, j’en doute pas. D’ailleurs demain j’te trouve à la Bibli, le nez dans un bouquin poussiéreux de quelque chose passionnant, genre rune, ou histoire… Incroyable la puissance d’une illusion d’optique.. »

Mais manifestement, la perceptive d’un bouquin ne l’inspirait pas vraiment puisque le jeune homme s’était précipité pour faire passer son gros ballon rouge bizarre à travers l’un des anneaux de chaque côté du terrain. Il vola alors en flèche en dessous pour le rattraper au vol et revenir vers la jeune femme, le regard teinté d’une certaine fierté qui ne manqua pas de la faire sourire.

« Un chouille oui… Promis je ne suis pas de ce genre là ! Mais je t’avoue que ça me plaît de temps en temps de jouer au plus fort ! »
« J’vois ça. Bof, ça fait toujours plaisir une fois de temps en temps de flatter son égo et de se sentir un peu … supérieur, sans vouloir faire de référence lourde. »

Elle n’avait absolument pas voulu leur montrer de l’attention, mais c’était sortit dans le fil de la conversation et ça lui faisait penser qu’elle ne verrait plus jamais ce mot de la même manière. Il s’était alors mit à faire un virage serré sur lui-même pour aller se poser - … expression particulière en prenant en compte qu’ils étaient tout deux en train de flotter dans les airs – à côté d’elle, un petit sourire au visage. Cela dit, elle, avait toujours une question en suspens, ce qui ne l’empêcha pas au passage, de donner un petit coup au devant du balais lors du virage du jeune homme, ce qui, en fait, ne changea rien, puisqu’il rectifia immédiatement la ligne prise par l’engin.

« Heuu… comment dire… »
« Hm ? »

Là, elle savait que quelque chose clochait, il n’était pas normal qu’elle ne connaisse pas ça, pas pour une sorcière en tout cas. Et, même si elle n’avait aucun apriori sur le jeune homme, depuis quelques temps, elle commençait à se méfier de plus en plus des gens. Disons qu’elle en avait vu des vertes et des pas mûres et que la torture qu’avait subit Logan Rivers, leur prof de défense contre les forces du mal – ou en tout cas, le début de torture – devant elle, l’avait un peu calmée. Enfin, pas réellement calmée, mais en tout cas, l’avait incité à plus de prudence par rapport à ce qu’elle disait et lui donnait encore plus de motivations pour ne pas se faire prendre quand ça dérapait pour elle. Ce qui arrivait généralement plusieurs fois par jour. Ok : ça, c’est parce qu’elle le cherche sérieusement… mais ça change pas ! Bref, changement de sujet d’urgence, la trousse d’Enzo, chose dont on se fout parfaitement… nous, parce que le propriétaire risquait de la retrouvée humide, pleine d’herbes et de terre et risquait de moins apprécier. Quoi qu’en tant que super sorcier, il saurait sûrement arranger les choses. Il était bien capable de la faire sécher toute entière, alors une trousse…


« Bon alors attends. Une chose à la fois : La trousse elle est là-bas par terre. Et si tu ne la trouve pas c’est que je me la suis mangé tout à l’heure quand tu as failli m’empaler sur ton balai ! Et heu… tu as une idée de ce qu’on appelle le quidditch par ici ? »

« Nan, alors de un, tu te l’ais pas mangée… elle t’est gracieusement passée au dessus …. Parce que tu t’es baissé. Mais ça, c’était totalement calculé bien entendu ! Et en deux… euh… bien sûr, évidemment que j’ai déjà entendu le mot Quouidmitch, me prend pas pour une demeurée, c’est… J’l’entends tous les jours d’ailleurs =D. Et d’ailleurs, j’adore ce… truc. »

Sort ? Potion ? Région d’Espagne, qu’en sais-je >.<’’ ?

« C’est la logique même.. »

Il ‘t’croit pas là… Oui, je sais, merci !

Pour toute diversion, la jeune femme avait attrapé le ballon, et était partie comme une fusée, volant, faisant des piqués, balançant la baballe entre les cercles – et étonnamment, elle gérait plutôt mieux avec le ballon qu’avec la trousse… à partir d’une certaine distance, car cette chose pesait son poids quand même mine de rien - la rattrapant et repartant pour un autre tour. A force de nouveaux cabriolets, elle finissait par faire des figures assez peu… probables, mais plutôt funs à réaliser ; bien que casse-gueule, autant l’avouer. Mais comme très souvent chez Sovahnn, on pouvait se demander si la petite partie de son cerveau capable de dire : NAN MAIS ARRETE CA T’ES CINGLE OU QUOI ?? … ne semblait simplement pas exister. Donc, après avoir tourbillonné autour d’un poteau, et être passée dans le cercle d’or, la jeune femme avait repéré Billy pour lui balancer la babaaalle.

Et c’est là qu’avec un peu de pot, elle avait aiguisé son envie de faire joujou avec un ballon et des buts en forme de cercles, et qu’il oublierait le fait qu’elle s’était joliment grillée en tant que née moldue. Ou sinon, il allait lui faire croire que oui, pour rebalancer l’évidence au moment où elle commencerait vraiment à espérer : chose beaucoup plus sadique et bien plus drôle. Alors Billy-sadique, ou Billy-cours-après-un-ballon ? Enfin… vole, pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Yihaa ! - Billy -    

Revenir en haut Aller en bas
 
Yihaa ! - Billy -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Billy Bat par Naoki Urasawa
» Billy Hatcher and the Giant Egg
» Nouveau club à Billy Montigny
» Billets pour Billy Talent au Centre Bell
» Biographie de Billy Coen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Stade de Quidditch.-
Sauter vers: