AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1260
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Dim 8 Jan 2012 - 17:15


Mackensie Quinn Blackburn
© tumblr
─ Nationalité: Anglaise pure souche.
─ Age: 19ans.
─ Maison ou Groupe: Slytherin ─ Pour le meilleur et pour le pire.
─ Année d'étude / Matière enseignée: 9ème année.
─ Sang: Sang-pur.
─ Mon avis sur tout ce qui se passe:  (Quelques lignes)
─ J'avoue ce truc me fiche une peur bleue :: Perdre Alec ou Janie.
─ C'est lui qui me protège en cas de besoin :: Un chat des sables, comme ma forme animagus


   
 
─ Suis-je exceptionnel(le) pour autant: Je ne prétends pas être exceptionnelle, bien que ! Mais depuis quelques années je tente de maitriser le don d'Animagus. J'avoue j'ai été poussée par mes parents et leur complexe de Supériorité vis à vis de mes chers voisins, mais bon au final cette capacité pourra toujours me servir j'en suis certaine. Enfin lorsque je pourrai la maitriser parfaitement.
─ Que serai un véritable sorcier sans elle: 23cm, Bois d'If, ventricule de Dragon.
─ Ça agace les autres, mais j'aime le faire* : Si vous avez un Tic, à vous de le préciser.
Ce qu'il faut absolument savoir sur moi !
(Environ 250 mots)
Décrivez-nous votre caractère. Votre Véritable caractère et non pas celui que votre perso laisse transparaitre... On peut pas lire tout le temps entre les lignes.
Depuis que je suis gamine, j’ai toujours était l’une de ces grandes rêveuses qui ne voient que par le bon côté des choses. Même si j’ai fini par grandir, je crois que ça fait partie de moi et que je n’ai pas vraiment abandonné cet esprit. A ça on peut également dire que je suis une passionnée, tout ce que je fais, j’y mets tout mon cœur et même si parfois ça m’en coute, là encore j’ai essayé de changer, essayé de me montrer plus froide, plus dure mais chassez le naturel, il revient rapidement au galop ! De par l’Education que j’ai reçue, je dirai que je suis une fille pour le moins exigeante, obstinée et pour le moins travailleuse. Je n’ai pas vraiment eu le choix et encore aujourd’hui, je me sais assez ambitieuse pour réussir à obtenir ce que je souhaite !

Malgré tout ce qu’on pourrait croire, j’ai un petit côté protecteur, du moins seulement envers les personnes qui me sont très proches. J’aime faire la fête, m’amuser et profiter de la vie même s’il faut le dire, parfois je manque un peu de confiance en moi.

Je suis une fille adorable et attachante, sisi j’vous jure mais derrière mon petit air de fille sage se cache en réalité un caractère parfois explosif, et si par moment je suis encore très naïve, il s’avère que je suis loin d’être la petite fille fragile que tout atteint. Je sais encaisser les coups, et je sais très bien cacher ce que je ressens… Faut dire que pour ça j’ai eu un très bon professeur.





C'est là toute mon Histoire.
© tumblr.
(500 mots)
Mackensie Quinn Blackburn, c’est comme ça que mes parents ont décidé de m’appeler lorsque je suis venue au monde. C’était un soir d’Automne, inutile de vous dire que je ne me rappelle pas vraiment de la température qu’il faisait dehors ce jour-là ! Je suis la dernière de la famille Blackburn, avant moi, une sœur et un frère tous deux bien plus âgés que moi, la preuve ils ont déjà quitté la maison depuis quelques années maintenant.  Si vous vous posez la question, oui je suis de sang-pur. Ma famille s’est évertuée à perpétuer le don qui nous a été accordé de la meilleure façon qu’il soit. Je ne prône pas la supériorité de ma personne, mais je dois avouer que leur raisonnement n’est pas totalement dénué de sens… Imaginez une seule seconde si des non magiciens étaient apparus dans ma lignée, cela aurait forcément eu des répercussions sur les générations à venir et donc sur moi. Je sais, mes mots peuvent vous paraitre un peu forts et je ne dis pas que les Sorciers issus de lignée moldue sont inférieurs à nous, mais il faut admettre que ces personnes sont certainement moins puissantes !

J’ai grandi dans l’une de ses immenses maisons que l’on peut qualifier de manoir victorien, je n’ai jamais manqué de rien qu’on se le dise, ma famille fait partie de ces grandes familles reconnues pour la pureté de leur sang et pour leurs opinions politiques pour le moins particulière. Oh bien sûr, il existe des familles bien plus extrémistes que la mienne qu’on se le dise, et puisqu’il faut en parler, je préfère vous avouer de suite que je connais de près la famille Rivers. Du moins une partie de cette famille de dingues, et si je devais les qualifier, je dirais qu’ils sont tous totalement dérangés, et je dis bien tous ! Chaque membre de cette famille a quelque chose qui le rend un peu flippant et croyez-moi, pour avoir passé le plus clair de mon temps chez eux, j’ai parfaitement compris qu’il ne valait mieux pas se frotter à eux ! Lorsque je suis née, je crois que mon destin était déjà tout tracé aux yeux de mon père, la famille Rivers avait un fils d’un an mon ainé et comme vous pouvez vous en douter, pour préserver la pureté du sang, il n’est pas rare que les mariages arrangés soient encore d’actualité dans nos rangs ! Je n’ai jamais su qui avait été le précurseur de cette idée stupide… J’imagine que ça devait arranger les deux familles…

Le problème lorsqu’on nait dans ce genre de famille, c’est que bien souvent, l’éducation se fait par la famille. Pas d’école, ce qui signifie : pas de mauvaise influence quant à l’Education que l’on reçoit. Autre problème ? Chez moi, ça n’était pas mes parents qui me donnaient des cours, mais une gouvernante car mes parents n’étaient pour ainsi dire jamais à la maison. Bien trop occupés à assurer leur place dans leur fonction, ils ne sont pas nés avec leur statut voyez-vous, enfin si, mais disons que pour en arriver là, ils ont dû travailler plus dur que certaines autres familles ! Je ne regrette rien, qu’on se le dise, Miss Applegate était stricte mais on ne peut pas dire qu’elle était mauvaise dans ce qu’elle m’a enseigné.

La première fois que j’ai mis les pieds dans le Manoir des Rivers, je devais avoir 5ans, c’était pour un repas mondain dont ils avaient le secret. En soi, quelque chose de véritablement passionnant pour une enfant de mon âge. Alec lui en avait 6, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’au tout début, je ne l’appréciais pas particulièrement. Pour moi il restait quelqu’un d’inaccessible et puis il n’était pas des plus sociables alors le courant n’était pas tout de suite passé. Pourtant à force de trainer là bas, j’ai fini par mieux m’entendre avec lui. C’est comme lorsqu’on écoute un nouvel album vous savez ? Au début, ça ne vous plait pas trop et puis au fil des écoutes, vous vous rendez compte qu’en réalité vous l’appréciez. Je n’ai pas compté le nombre d’heures que j’ai pu passer chez lui, mais je sais que tout ce beau paraitre n’est en réalité que foutaise. Vous croyez tous les connaitre ? Détrompez-vous, ils n’ont rien de la famille modèle et plus d’une fois j’ai pu le remarquer. Toute sa famille est barge, des parents aux oncles en passant par les amis proches… Ils sont tous bizarres et vraiment flippants ! Je crois que je n’oublierai jamais le regard d’Alec lorsque son père l’a cogné et qu’il s’est explosé l’arcade contre le lit, j’étais cachée sous le lit… Ca m’a tellement perturbée que j’en ai gagné une cheville foulée. Je devais avoir 7ans, peut-être un peu plus ou moins, en fait je sais plus trop, ça remonte à tellement longtemps. Et puis dans le même genre, il y avait son oncle aussi, j’en ai encore des frissons, ce type me faisait froid dans le dos à sa façon qu’il avait de me regarder. Je me rappelle un jour, je suis allée frapper à la porte d’Alec pour savoir s’il pouvait venir jouer à la maison, c’est sa mère qui m’a accueillie, une femme forte impressionnante elle-aussi. Elle m’avait dit d’aller l’attendre dans le salon, qu’il n’allait plus tarder à rentrer, alors je me suis exécutée et son oncle est arrivé, il m’a souri avant de me caresser la joue. Je crois que je n’oublierai pas sa voix mielleuse et son regard salace : « En voilà une bien jolie demoiselle !». J’ai prévenu la mère d’Alec que je ne pouvais pas rester plus longtemps et je ne suis pas revenue ce jour-là. Je n’en ai parlé à personne, persuadée que personne n’écouterait une gamine de 8ans, même pas à Alec ni à Janie de peur qu’ils aient des ennuis par ma faute. Depuis j’ai toujours évité de me retrouver seule avec ce type, et j’ai recommencé à escalader les arbres pour rejoindre la chambre d’Alec.

Lorsque j’ai eu 11ans, une lettre de Poudlard me fut adressée… Vous auriez dû voir ma tête, je crois que j’aurai pu sauter de joie si j’avais pu. Je pensais naïvement que j’étais assez grande pour quitter la maison et aller dans une école normale, après tout j’avais reçu toute l’Education qu’il fallait, non ? Au regard de mon père, je compris vite fait que ça n’était pas dans son intention que de me laisser aller à Poudlard.

- Je te l’ai déjà dit Mackensie, tu ne recevras jamais une éducation correcte si tu te mêles à des Sorciers moins puissants.
- Ton père a raison, là-bas les cours sont adaptés pour les enfants de moldus et les sangs mêlés. Miss Applegate continuera de te faire cours.
- Mais…
- Fin de la discussion, d’ailleurs je te conseille d’y mettre un peu plus du tiens, j’ai vu que le jeune Rivers se débrouillait plus que bien dans certains domaines… Il serait peut-être temps que tu t’y mettes.

Après cette discussion, Miss Applegate est venue beaucoup plus souvent, et s’est montrée bien plus exigeante quant à mes résultats. Pour ce qui était de mes parents… Disons qu’ils n’étaient pas vraiment là pour voir mes progrès. J’ai toujours subi cette pression, celle qui me faisait comprendre que je devais faire mieux qu’Alec. Toujours faire mieux que lui quoiqu’il se passe. Je devais prouver ma valeur, prouver que je méritai ma place. Mais quelle place au juste ? Ce n’est que plus tard que j’ai compris leur petit manège. Tout ce cirque, c’était uniquement pour impressionner les voisins, leur prouver que j’avais assez de cran et que j’étais digne de faire partie de leur famille. Au cas où vous n’auriez pas compris, Alec et moi ont est censés finir ensemble, vous voyez le tableau ? Je crois que c’est ce qui nous a définitivement rapprochés Alec et moi. Pas dans le sens où vous pouvez le croire, on s’est juste dit que ça serait plus drôle de les contredire en jouant dans le même camp.

Lorsque j’ai eu 13ans, mon père s’est mis en tête que je devais devenir Animagus, et même si j’étais réticente, il ne m’en a pas vraiment laissé le choix. Il avait beau dire, je savais très bien que c’était pour épater les Rivers. Alors notre gouvernante s’est montrée encore plus dure, plus pressante dans mes apprentissages, elle avait ses ordres et croyez-moi, je n’ai pas vraiment eu le choix quant à mon éducation. J’ai potassé des bouquins des journées entières pour espérer prétendre au titre d’animagus, c’est une aptitude extrêmement difficile à maitriser et il m’a bien fallu une année entière pour espérer réussir à esquisser une ébauche de transformation. Pourtant j’y mettais tout mon cœur, poussée par le regard déçu de mon père lorsqu’il constatait que mon apprentissage n’avançait pas assez à son goût ! Et à tous les cours que je recevais, sont venus s’ajouter les cours de Magie Noire en compagnie du tuteur d’Alec. Un type conseillé par les parents de ce dernier, c’est là-bas que j’ai appris quelques sortilèges basiques, et potions en tout genre en compagnie d’Alec. Inutile de vous dire que, ça n’était pas les cours où nous étions les plus attentifs, même si ce type était d’un cynisme et d’une autorité redoutable à l’image de la famille Rivers. Ça m’a rapidement donné un aperçu de ce que vivait Alec au quotidien dans ses cours, et j’ai fini par réalisé que Miss Applegate était relativement sympa à côté de les profs d’en face !

Il m’aura fallu une année de plus pour réussir à me transformer pour la toute première fois, et même si ça n’a duré que quelques secondes, j’étais relativement fière de moi. Ça n’était pas parfait, mais c’était prometteur, c’est déjà ça ! Mes parents n’avaient rien dit, deux ans pour obtenir une première transformation s’était beaucoup trop pour eux, ils n’avaient pas vu les efforts que ça m’avait demandés, les douleurs que ça avait provoquées à chaque tentative ! Ils ne voyaient que le résultat qui n’arrivait pas ! J’aurai pu me plaindre, craquer et tout lâcher, mais ça n’était pas dans mon tempérament et puis, quand je voyais Alec et sa sœur, j’me disais que j’avais pas vraiment le droit de me plaindre de ma condition. Alors j’ai continué jusqu’à maitriser un peu plus chaque jour chaque sortilège, chaque potion qu’on me disait de retenir, j’ai tout emmagasiné, et régulièrement j’allais voir Alec pour décompresser.

Et puis, du jour au lendemain, Alec a tout lâché et moi je suis restée là, sans vraiment comprendre le pourquoi du comment il avait fait ça. Janie était partie, je crois que c’est à cause de ça qu’il a tout envoyé valser. J’ai jamais vraiment su pourquoi elle était partie, mais je sais une chose, ça l’a pas mal perturbé ! J’avais 16ans à cette époque, et je devais être en pleine crise d’ado’ parce que lorsqu’il a tout lâché et qu’il a commencé à déconner sérieusement je n’ai rien fait pour le retenir. Au contraire, je suis entrée dans son jeu, l’accompagnant dans ses fugues et toutes ses petites escapades. Je crois que mes parents ont dû faire des nuits blanches et pourtant, si au début j’étais totalement réticente à ce genre de dévergondage… Faut bien avouer que j’ai vite compris que la véritable liberté ne se trouvait pas dans mes bouquins de cours. Alec semblait totalement dans son élément, moi pour être honnête, j’ai mis un bon moment avant de me lâcher complètement, j’avais cette petite voix qui me disait qu’il ne fallait pas, que je devais rester concentrée sur mes études et songer à mon avenir plutôt qu’à faire la fête. Mais lorsque je suis entrée pleinement dans le jeu, il m’a été impossible et totalement impensable de revenir en arrière pour me mettre le nez dans mes livres. C’est grâce à ces petites escapades que j’ai rencontré mon premier « p’tit ami », pour être honnête je ne me rappelle plus trop de son prénom, ça remonte à tellement longtemps et puis je n’étais pas vraiment dans mon état normal ce soir-là, mais dans le fond qui ça intéresse de savoir ce genre de chose !

Quelques années plus tard, après de nombreuses frasques en tout genre, Alec et moi on a fini par se rapprocher, pas assez pour sortir ensemble, Alec a beau être un bon ami… Il n’en reste pas moins un sale con et si je déteste lorsqu’il a raison. Je sais que sur ce point, j’irai pas le contredire. Il n’est pas fait pour moi et je pense pas être la fille qu’il lui faut ! On a fini par coucher ensemble dans une de ces soirées où l’alcool et autres substances coulent à flot. Ça devait finir par arriver et je dois dire que ça n’a pas vraiment changé nos relations futures. On est restés amis, et puis nos chemins se sont un peu séparés. On s’est pas vraiment perdus de vue, mais j’avais besoin de voler de mes propres ailes ainsi libérée de mes chaines alors j’ai lâché un peu de lest au niveau de mes études au grand damne de mes parents, et j’ai continué de festoyer gaiement de mon côté. Ils ont fini par me lâcher la grappe, en me sortant leurs belles paroles…

Moi j’ai continué d’apprendre, mais avec beaucoup moins de pression qu’avant, je suis sortie avec des hommes dont je ne suis même pas sûre d’avoir connu le nom un jour, et puis je suis tombée sur Janie, elle avait l’air tellement épanouie au bras de son amant que je n’ai pas honte de l’avouer, j’en étais jalouse. Il était parfait, et représentait tout ce qu’une fille digne de ce nom peut espérait trouver chez un homme. Je l’ai enviée, et j’ai espéré à mon tour trouver l’homme de ma vie. C’était con à dire, mais moi aussi j’avais envie de trouver ce mec qui comblerait mes attentes, qui saurait trouver en moi la personne idéale et qui saurait me voir avec mes défauts et mes qualités sans me juger. Et puis il y a eu ce type, Andréas… C’est tout moi ça, un regard de braise, quelques belles paroles quand vous êtes dans votre période « l’amour est beau et tellement grandiose »… ça a suffit à me convaincre. J’suis tombée amoureuse, mais vraiment amoureuse. J’voyais en lui ce mec qu’il n’était pas. On dit que l’amour rend aveugle, c’est bien vrai… Surtout en ce qui me concerne je crois !

« C’est un con. Tu fais c’que tu veux, mais ça finira mal. »
- Tu le connais pas ! Pourquoi tu cherches toujours à me casser ? T’es qu’un salaud, en fait tout ce qui compte c’est toi, t’en a rien à faire des autres… T’en a rien à faire de moi… J’te prouverai que t’as tort…

On ne s’est pas quitté en bons termes ce jour-là… Mais lui n’a même pas surenchéri, comme s’il savait que de toute façon ça ne servait à rien. Mon idylle avec Andréas a duré quelques mois, aveuglée, j’ai pas vu à quel point Alec était dans le vrai, pas vu à quel point j’avais été totalement stupide et bornée. Je déteste quand il a raison !! Andréas avait fini par disparaitre en me laissant derrière lui après avoir pris une bonne partie de mes économies… J’ai pas osé retourner voir Alec après ça, question de fierté. J’avais pas envie de l’entendre me narguer de ses phrases cyniques du genre… Tu vois j’te l’avais bien dit… Alors j’suis allée chez Janie, j’étais totalement désemparée et abattue par cette trahison mais ça n’a pas duré. J’ai jamais été du genre à rester là à me morfondre pendant des jours et des jours. J’ai remonté la pente, et j’ai fini par comprendre que sa vision du monde n’était peut-être pas si mal.

Les années qui ont suivies, j’suis pas certaine d’être retombée amoureuse, soucieuse de conserver ma liberté et mes avantages et sous les conseils d’une certaine personne… Miss Applegate s’est retrouvée sous Imperium. J’en suis pas des plus fières, mais il s’avère que j’avais réellement besoin de prendre l’air et j’en avais ras le bol de m’entendre dicter ma conduite par cette vieille chouette ! Alec a fini par disparaitre, une sombre affaire, je l’ai vu faire la Une des journaux… Ses parents ont étouffé l’affaire bien sûr, et Alec a été envoyé à Poudlard… J’ai pas vraiment compris pourquoi sur le coup, en quoi Poudlard serait un endroit fait pour lui ? Après tout ce qu’elle avait entendu sur cette école, en quoi ça l’aiderait à rentrer dans le droit chemin ? Des tonnes de questions qui n’ont jamais trouvé de réponses !

L’année de mes 19ans, Janie est tombée malade, je crois que c’était assez sérieux, du moins ça en avait l’air quand elle m’en a parlé en tout cas. J’en ai longuement discuté, c’est même moi qui l’ai convaincue de prévenir Alec. Elle ne voulait pas qu’il s’inquiète mais elle a fini par lui envoyer la lettre. J’aurai voulu être auprès de lui, le connaissant, avec le peu d’information qu’il avait eu, il allait sérieusement déconner, mais il m’était impossible de rentrer à Poudlard de toute façon. Pour être franche, j’ai sérieusement cru qu’il débarquerait auprès d’elle, que vu les circonstances, on le laisserait sortir mais il n’est jamais venu. Janie avait besoin d’une greffe d’urgence et malgré toute la bonne volonté que j’y ai mise… Il s’est avéré que je n’étais pas compatible, de toute façon, même si je l’avais été, je sais qu’elle m’en aurait sûrement empêchée. Elle est comme ça, toujours soucieuse de protéger les autres.

J’étais à l’hôpital quand elle s’est fait opérer, j’ai pas compris sur le coup ce que ça voulait dire, ils avaient trouvé un donneur c’était le principal. C’est quand j’ai vu sortir Alec que j’ai réalisé ce qu’il se passait réellement derrière cette soudaine opération. Il était inconscient et entouré de type au regard froid, pourtant il marchait, sous le coup d’un sortilège je l’ai compris aussi un peu tard. Du sang sur lui, j’ai compris bien sûr, ce que je ne comprenais pas c’est ce qui était en train de se dérouler sous mes yeux. C’était qui ces types ? Et où est-ce qu’il l’emmenait dans cet état ? Le temps que je me lève et que je leur emboite le pas, le groupe avait disparu, Alec avec eux !

Je suis rentrée chez moi une fois qu’elle était sortie du bloc, une seule idée en tête, retrouvée Alec pour m’assurer qu’il allait bien et comprendre ce qui se tramait ! Il m’a fallu pas moins d’une semaine pour réussir à convaincre mon père que j’avais besoin d’expériences nouvelles, et que Poudlard pourrait m’aider à me recentrer sur mes études au moins jusqu’aux grandes vacances !

Janie a fini par se réveiller, j’ai pas voulu la prévenir de ce que j’avais vu, elle était assez faible comme ça sans que j’en rajoute avec mes propres inquiétudes quant à son frère que j’avais vu sortir en sang, alors je lui ai juste dit que j’allais rejoindre Alec et que je tacherais de veiller sur lui du mieux que possible et puis je suis partie en lui promettant de lui donner des nouvelles régulièrement.
Le lendemain, je débarquais à Poudlard avec une seule idée en tête… Mettre la main sur Alec.

Derrière l'écran

─ Prénom: Frambourgeoise et les Girlzeilles.
─ Fille ou Garçon: =D
─ Âge: 23 =D
─ Ancienneté Rp: C'est trop pour compter.
─ Comment avez-vous connu le forum: Avec ma baguette de sourcier c'te question.
─ Votre présence sur le forum: JOKER.
─ Poste Vacant: Oui [ X ] // Non [ X ]
─ Double Compte: Oui [ X ] // Non [ _ ] accord du papa fruitier.
─ Avatar: Candice Accola
─ Code règlement:



Dernière édition par Mackensie Q. Blackburn le Lun 16 Juin 2014 - 14:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Dim 8 Jan 2012 - 19:19

Bienvenue à ta miss :*.*:

Très joli Vava et puis j'aime beaucoup l'histoire, en fait j'crois que j'apprécie déjà la miss même si de toute évidence elle a son caractère .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Dim 8 Jan 2012 - 19:29

+1 !

Que de nouveaux comptes ces derniers temps, c'est cool .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Dim 8 Jan 2012 - 22:00

Haaan Candice . ma chéwiiiie :boom: :luve:

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1260
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Dim 8 Jan 2012 - 23:31

Merci :boom:

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Lun 9 Jan 2012 - 20:13

Bienvenue à elle ♪
:calin:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7853
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   Mar 10 Jan 2012 - 18:15

Merci .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mackensie Quinn Blackburn ▬ Fonda'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. [Villa de Quinn Fabray] I'll be there for you [CLOS]
» Quinn Fabray [Validée]
» Vous allez arrêter de gueuler ? [PV ~ Harley Quinn / Teski Night / Eriana River ]
» Harley Quinn : Death of the Family
» (m) BRANDON QUINN - Lee Andersen - L'amour plus fort que la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: The Beginning Of The End :: Cérémonie de Répartition :: ► Choixpeau Magique :: ● Fiches validées-
Sauter vers: