AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scarred and Scared ~ Caem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Scarred and Scared ~ Caem   Mar 3 Jan 2012 - 15:02

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
I'm bruised and scarred
Save me from this broken heart...

Devant le miroir dans la salle de bains des filles, elle cherchait à trouver du courage. Il lui en faudrait pour aborder des sujets qui restaient douloureux. Et ses doigts effleuraient les marques que C.C. lui avait laissées sur les épaules. Elles resteraient sans doute encore longtemps visibles. Peut-être même à vie. L'esthétique lui importait peu, à vrai dire, mais les questions qui risquaient d'en découler, c'était plus préoccupant. Et même s'il était assez discret pour ne pas les poser ouvertement, elle savait bien que Caem s'interrogeait à ce sujet, puisqu'elle ne lui avait pas expliqué ces lacérations... Et même si, clairement, elle ne comptait pas tout lui révéler, même s'il restait quelque temps encore avant la prochaine pleine lune, il fallait au moins qu'elle l'avertît de la présence de lycans dans l'école, pour être sûre qu'il ne sortît pas les nuits de pleine lune, pour être sûre qu'il ne se mît pas en danger. Il n'avait rien à faire dehors la nuit, certes, mais ça n'empêchait pas certaines personnes de sortir malgré tout, Wargrave lui avait affirmé qu'elle n'était pas la seule qui avait bravé l'interdit. Et elle ne supporterait pas qu'il lui arrivât quelque chose.

Parce qu'ils n'étaient pas ensemble depuis très longtemps, mais il comptait déjà beaucoup pour elle. Plus que presque tout le monde, à vrai dire. Quinze jours. Quinze jours qu'elle avait fait une connerie qui lui avait coûté sa clavicule. Et quinze jours qu'elle était officiellement avec lui. Et donc quinze jours qu'elle flippait grave quant à la chute. Quand il en aurait marre, elle aurait mal, elle le savait. Même si elle avait voulu ne pas s'attacher, c'était plus fort qu'elle. Et même si pour l'instant tout se passait bien, elle doutait que ça se poursuivît ainsi indéfiniment. Les histoires d'amour finissent mal, en général... Et même si elle n'était pas prête à parler d'amour, parce que c'était beaucoup trop tôt, elle tenait à lui, c'était indéniable. Et ça faisait quinze jours, donc, où ils se contentaient de s'embrasser, de discuter, de se prendre la main. Un record pour elle. Sauf que voilà, ça n'était pas qu'elle n'avait pas envie, parfois, d'aller plus loin, c'était qu'elle n'y arrivait pas. Elle avait beau être bien avec lui, dès que le contact se prolongeait, que ses bras se refermaient sur elle, que leur baiser devenait plus fougueux, elle sentait une sueur froide s'emparer d'elle. Physiquement, elle ne portait plus la marque de la torture. Mais psychologiquement, elle souffrait toujours du traitement de la Overton. Un massage sur ses épaules lui faisait froid dans le dos. Qu'il la prenne dans ses bras par derrière et elle se sentait oppressée. Et en même temps, s'éloigner de lui ne semblait pas concevable. Il ne passait pas une journée sans qu'elle eût envie de l'embrasser. "Elle est morte" se répétait-elle, comme si ça avait pu effacer son souvenir. Il l'obsédait pourtant. "Elle ne reviendra pas, elle ne te touchera plus, Killie..." Ca ne suffisait pas. Et elle n'avait toujours pas réussi à l'expliquer à son petit-ami.

Il avait le droit de savoir, au moins dans les grandes lignes, cependant. Et pour la énième fois, elle se promit de lui en parler aujourd'hui. Elle délaissa son reflet pour terminer de s'habiller. L'uniforme avait cela de pratique qu'il masquait ses cicatrices sans peine, puisque seules ses jambes restaient dénudées. Elle laça ses converse d'un coup de baguette et se dirigea vers le troisième étage. Elle lui avait laissé un mot pour qu'il la retrouve dans la salle vide, où elle espérait bien qu'ils seraient tranquilles. Et en attendant qu'il la rejoignît, elle faisait les cent pas, légèrement nerveuse.


Dernière édition par Killian T. E. Calgarry le Lun 16 Jan 2012 - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Sam 7 Jan 2012 - 11:46

Faire un bilan de ces derniers jours n’était pas forcément une tâche facile pour Caem. Il avait encore du mal à tout connecter. Disons qu’une partie de sa vie ici avait changé assez rapidement, au moment où il avait rencontré Killian à vrai dire. Les deux jeunes gens étaient désormais ensemble, réellement. Cela plaisait beaucoup au russe qui avait une grande affection pour elle, qui se sentait bien avec elle. Aussi, il démarrait le mois à venir avec le sourire. Avec le refus de se prendre la tête. A chaque fois qu’il croisait un Supérieur, il se montrait poli, ce qui les agaçait parfois, d’autres au contraire, aveuglés par un ego surdimensionné pensaient que le jeune homme étaient rallié à eux. Lui de son côté, voyait ça comme une forme de divertissement. Ces gens là leur pourrissaient la vie à longueur de temps alors malgré son tempérament calme il avait parfois envie de faire preuve de désinvolture. C’était un moyen pour lui de se détendre, se soulager. Il se sentait tellement plus vivant ainsi. Cependant, contrairement à certains, il n’en faisait pas son activité préféré et n’allait pas plus loin. D’autant plus que, bien qu’il haïssait ses personnes, de temps en temps, une lueur humaniste lui traversait l’esprit. Il avait beau détester tout ce qu’ils incarnaient, ces gens restaient des Hommes et il ne pouvait pas imaginer une rébellion sanglante même s’il savait que si elle avait lieu un jour, elle prendrait sans nul doute cette forme là. Aussi, il ne savait plus trop quoi penser de tout ça. D’autant plus qu’il voyait chaque jour de plus en plus de personnes se disant indignés faire grandir une haine contre les Sang-Pur. Là encore le jeune homme ne parvenait pas à rester de marbre. Il savait bien que cette réaction était humaine et banale pourtant répondre à la haine par la haine était pour lui le comportement le plus absurde. Cela le dégoûtait au plus haut point et il avait juste envie que tout cela cesse. Il n’arrivait pas à haïr, il avait appris à pardonner dès son plus jeune âge alors forcément, il avait du mal à comprendre comme les autres faisaient pour garder une telle rancœur. Ainsi donc, malgré le petit jeu, Caem restait l’habituel observateur. Contrairement à ce que certains pensaient, il avait conscience de tout ce qui se passait, en prenait bien note, analysait les situations. Il n’était peut être pas un homme d’action mais savait comprendre les choses et échafauder des plans. Aussi, à l’échelle quotidienne, il essayait de voir la logique des rondes et allers et venus des Supérieurs pour les éviter quand il en ressentait le besoin. Ça il n’en avait parlé à personne jusque là. C’était son petit secret.

Cela est bien pratique quand, comme le russe, on est adepte des déambulations dans le Chateau. Sauf que ce jour là le jeune Poufsouffle n’errait pas sans but. Il savait très précisément où il allait. En effet il avait reçu un petit mot de la part de Killian qui lui demandait de la retrouver dans la salle vide. Le jeune homme s’était donc empressé de répondre à cette demande et avait pris la direction de la salle indiquée, d’autant plus de bonne humeur. Katee… Elle lui avait révélé ce surnom la dernière fois, lorsqu’ils avaient fait un séjour forcé à l’infirmerie. Seulement, avec son petit esprit de contradiction, l’adolescent ne cessait de se creuser la tête pour en trouver un autre. Après tout, il ne voulait pas lui donner exactement le même que les autres, ce n’était pas drôle. Mais pour le moment il n’avait pas trouvé alors il se contentait de celui-ci. Caem gravit donc rapidement les marches qui le séparaient du troisième étage. Grand sourire aux lèvres, il était rayonnant aujourd’hui. Pourtant, chaque soir, son cœur se serrait. La date fatidique approchait horriblement. La date de l’anniversaire de la mort de sa mère… Il s’en souvenait comme si c’était hier. Il savait que cette semaine serait dure à surmonter. Aussi, pour le moment, il essayait d’y penser le moins possible et cela passait pour lui par le sourire. Sourire pour provoquer la bonne humeur, c’était une technique qu’il avait testé il y avait bien longtemps et qui avait porté ses fruits aussi il ne comptait pas l’abandonner comme ça. Le jeune homme se retrouva donc alors devant la porte de la salle vide. Il l’ouvrit énergiquement avant d’entrer dans la salle et de la refermer soigneusement derrière lui, jetant rapidement un sort dessus. Puis, il se dirigea vers la Gryffondor et alla l’embrasser tendrement.

« Coucou toi ! Tu m’as l’air un peu anxieuse, qu’est ce qu’il se passe ? »

Bien que Caem ne soit là que depuis quelques secondes il l’avait vu faire les cent pas, ce qui devait être son activité alors qu’elle attendait son arrivée. Toujours était-il que rares étaient les personnes à faire cela autrement que pour évacuer un stress. A vrai dire, il espérait juste que ce n’était rien de grave. Il était pas mal inquiet pour elle depuis la fois sur le stade de Quidditch. Alors certes, il ne le montrait pas pour pas qu’elle s’en veuille ou qu’elle angoisse encore plus mais il se débrouillait toujours pour garder un œil sur elle. Le plus discrètement possible il veillait à ce qu’elle n’ait pas de problèmes, étant prêt à intervenir s’il voyait que cela n’affecterait pas sa fierté. Parce qu’il y avait ça aussi qui compliquait la tâche du jeune homme. Katee était une personne fière et il ne voulait pas froisser cela en se montrant trop envahissant. Il n’avait pas le droit de se mêler tout, elle était assez grande pour régler certaines choses seules. Le russe cherchait donc tant bien que mal l’équilibre parfait.

Le Poufsouffle souriait donc tendrement à la jeune femme, attendant patiemment qu’elle daigne lui expliquer pourquoi elle l’avait venir dans cet endroit précis et pourquoi elle avait cet air inquiet sur le visage. Lui, la fixait de la manière la plus détendue du monde. Comme à chaque fois, il ne lui montrait que son côté doux, affectueux et enjoué. Non pas qu’il se méfiait d’elle, loin de là, mais il sentait qu’en ce moment c’était ce dont elle avait besoin. Elle n’était pas au top de sa forme alors il faisait tout pour l’aider à aller mieux. Et puis, il avait l’habitude de se comporter ainsi, c’était dans sa nature, cela ne le dérangeait pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 8 Jan 2012 - 14:26

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
La porte s'ouvrant à la volée attira l'attention de la Gryffindor. Un sourire fleurit sur ses lèvres et elle se retourna pour lui faire face.

« Hey… Salut beau gosse ! »

Elle s’approcha et vint chercher un baiser, comme elle le faisait à chaque fois qu’elle le retrouvait ou le croisait dans les couloirs, il ne se fit d'ailleurs pas prier pour le lui donner. Ca jasait sans doute, mais elle s’en fichait éperdument. Les gens parlaient toujours, de tout et n’importe quoi, et au final, ça n’était pas plus mal comme sujet de conversation, c’était quelque chose de normal pour les gens de leur âge. Même si avec le joug des Supérieurs, ça devenait rare.

« Viens… »

Elle lui prit la main et l’attira à l’intérieur. Evidemment, il avait vu qu'elle était nerveuse. Il voyait toujours tout. C'était étrange, ça devrait rendre les choses plus facile. Mais c'était aussi particulièrement flippant. Parler. Ca n’était pas censé être une épreuve insurmontable, elle se battait contre des choses plus difficiles. Pourtant, ça restait quelque chose qu’elle n’avait pas trop l’habitude de faire. Supporter la torture lui semblait plus simple, en fait. C’était sans doute assez anormal, mais elle n’y pouvait rien. Alors elle vint s’asseoir sur une table et lui fit signe de s’installer près d’elle. Sa main dans la sienne, elle prit une profonde inspiration. Commencer par ce qui était le moins impliquant, peut-être, histoire de se lancer…

« Je voudrais que tu me promettes une chose. Je sais pas si t’as trop l’habitude de faire le mur la nuit, mais enfin… Promets-moi de pas sortir les nuits de pleine lune. »

Elle plongea ses yeux mordorés dans les eaux calmes des siens et tenta un sourire sans doute peu convainquant.

« C’était un lycan. Mes épaules. Et il y en a plusieurs dans l’Ecole. Je voudrais pas qu’il t’arrive quelque chose. Déjà moi… Je suppose qu’on peut dire que j’ai eu de la chance, j’aurais pu être tuée ou être mordue et en devenir un aussi… »

Sa voix vacilla. Elle n’avait pas vraiment voulu y croire, jusque-là. Mais le fait était que même si c’était C.C., même si elles étaient jumelles, en l’état actuel des choses, elle n’était pas certaine que sa sœur n’eût pas pu la tuer, sous sa forme de louve. Après tout, elle ne voulait plus d’elle. Et elle ne contrôlait peut-être pas complètement ses instincts non plus. Dire que ça, c’était le plus facile à aborder… Elle en frissonnait encore et fit craquer les phalanges de sa main libre.

« Juste… Promets-moi. Et je te promets que moi non plus, je ne sortirai plus. »

« De toute façon, ça ne servirait plus à rien… » Elle aurait aimé que ce fût différent, cela dit. Elle aurait aimé que sa sœur partageât ça avec elle. Qu’elles fussent encore aussi proches qu’elles l’avaient été par le passé. C’était une époque malheureusement révolue. Elle voyait bien qu'elle allait mal, mais elle ne savait pas pourquoi. Elle avait tenté de lui écrire, plusieurs fois, sans parvenir à lui transmettre le mot lui assurant qu'elle était toujours là, si elle en avait besoin. Peut-être qu'au fond, elle savait bien qu'elle se ferait encore rejeter. Et c'était juste, insupportable.

« C.C., Eno' et toi, vous comptez beaucoup pour moi... Je supporterai pas qu'il t'arrive quelque chose, que je sois pas capable de te protéger. »

« Je donnerai ma vie pour les vôtres, sans hésiter... Même si elle, elle s'en fout... Enfin c'est pas la question... » Elle n'était pas sûre que ce type de discours lui plaise cela dit, aussi garda-t-elle cela pour elle. Et puis ça impliquait un lien trop fort, et même si elle ne pouvait pas empêcher son coeur de battre plus vite quand elle était avec lui, c'était trop tôt pour qu'elle l'admette, beaucoup trop tôt. Déjà, là, elle en disait plus qu'elle ne s'en serait cru capable. Et même si, effectivement, sa jumelle ne voulait plus de son amour, encore moins sans doute de son sacrifice.

« Et en fait, ça me fait flipper. Pour... plein de raisons... »

Elle détourna le regard, prit une profonde inspiration. Bon. La base était posée. Restait... Le plus dur, en fait. Elle détacha sa main de la sienne, et se passa les deux dans les cheveux, les gardant derrière sa nuque un moment. C'était difficile à sortir, mais il lui semblait que si elle n'en parlait pas maintenant, elle ne le ferait jamais. Et elle ne voulait ps que ces fantômes se mettent entre eux. Johnson, Overton, Paley... Elle refusait qu'ils leur fassent encore plus de mal. A elle, comme à lui. Déjà que pour sa part... Mais c'était un combat qui restait difficile à mener. Plus que de s'élever contre les Supérieurs à ses yeux, parce que ça, elle y comptait toujours, avec ou sans C.C. Ridicule, n'est-ce pas ?


Dernière édition par Killian T. E. Calgarry le Lun 9 Jan 2012 - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 8 Jan 2012 - 20:21

Caem avait sourit quand Katee l’avait appelé « beau gosse ». Cela faisait un bout de temps maintenant qu’elle employait ce surnom mais il avait toujours autant de mal à s’y faire. Lui qui n’était pas du genre à se vanter de son physique et à le mettre en avant était toujours surpris par les qualificatifs qui s’y rapportaient. Mais en même temps, même si au début cela le gênait un peu, maintenant il ne pouvait pas dire que cela lui déplaisait. Après tout, il restait un homme comme les autres et aimait bien plaire. C’était toujours plus agréable de sentir regardé comme quelqu’un d’attrayant par sa copine que l’inverse. Aussi, chaque fois que la jeune femme employait ces mots, il souriait ou lui disait d’arrêter de se moquer de lui, tout en rigolant, sans jamais prendre ce qu’il disait au sérieux. De plus, ces mots lui rappelaient qu’il formait un couple avec la jeune femme. Bien que leur relation soit encore toute jeune, il trouvait cela clairement agréable. Il aimait cette complicité entre eux. C’était très important pour lui de pouvoir rire avec Killian, au-delà des moments de sérieux, il aimait en fait savoir qu’ils pouvaient partager presque tout. Bien que chacun conservait forcément un bout de jardin secret, l’idée d’un partage presque exhaustif était douce. Et encore un baiser arriva... Caem ne s’en plaignait pas, loin de là. Il aimait ce contact, cela lui faisait un bien fou. A chaque fois il se sentait comme d’autant plus vivant. Cette fille avait un effet dingue sur lui et sans chercher à l’expliquer, il se contentait d’en profiter au maximum. Mais juste après cela, l’impression qu’il avait que Killian était un peu stressée se confirma. La demoiselle lui attrapa la main et l’entraîna avec elle faire une table sur laquelle elle s’assit. Le jeune homme en fit de même, scrutant son visage, essayant d’y voir un quelconque signe pouvant lui indiquer ce qui allait suivre. De son pouce, il caressait doucement le dessus de sa main, comme pour la détendre. Il la regardait l’air calme, un petit sourire aux lèvres attendant calmement qu’elle se décide à parler, ce qui ne tarda pas à arriver. A sa grande surprise, la Gryffondor lui demanda de ne pas sortir le soir, surtout les nuits de pleine lune… Il est vrai qu’il avait plutôt l’habitude de sortir le soir, quand il le pouvait pour profiter de l’air frais de la nuit et se détendre. C’est alors qu’elle explicita sa demande, lui racontant ce qui avait causé ses blessures. Il aurait dû s’en douter. Maintenant qu’elle le disait cela lui semblait logique et il se demanda comment il avait fait pour pas comprendre immédiatement… L’adolescent ne fit cependant pas de commentaires, la laissant continuer, encore plus surpris quand sa voix vacilla. Il sourit alors et reprit la parole sur un ton rassurant.

« Je te le promets, t’as pas à t’en faire… »

Caem savait qu’il aurait du mal à ne pas sortir du tout la nuit, mais il pouvait facilement éviter la pleine lune, ça il pouvait le faire pour elle. Cependant, il ne comprenait pas trop pourquoi elle tenait tant à cette promesse. Après tout, elle aurait juste pu le prévenir du danger, c’était assez étrange comme comportement. Le russe la laissa donc continuer à s’exprimer. Après tout, il commençait à comprendre que Killian n’aimait pas trop se livrer et il préférait ne pas trop la couper dans sa lancée, craignant que cela ne la décourage totalement. Cependant, elle continua de l’intriguer. Cette façon qu’elle eut de lui parler de sa jumelle et d’une de ses amies, de lui dire qu’elle ne voulait pas qu’il lui arrive quoi que ce soit… Il trouvait cela assez étrange. Il avait l’impression d’entendre quelqu’un qui était sous la menace d’un grand danger et il n’aimait pas ça. Le Poufsouffle prit donc quelques instants pour réfléchir. Elle voulait lui dire quelque chose, elle avait peur, vraiment, mais pourquoi ? Si elle l’avait fait venir ici c’était très certainement qu’elle voulait lui en parler mais que cela l’intimidait. Cela lui parut d’autant plus évident lorsqu’elle détourna le regard. Caem se décida donc à la rassurer, à l’encourager.

« Allez dis moi ce qui te tracasse… Tu sais que je te jugerai pas, que je ne dirai rien à personne... Ça te fera très certainement du bien de m’en parler. »

Caem ne disait pas cela parce qu’il pensait être le meilleur pour écouter, pour conseiller. Non, tout cela n’avait aucun rapport avec une quelconque prétention. Il espérait juste que Killian avait assez confiance en lui pour se confier et surtout, vu qu’il sentait bien que quelque chose clochait, il voulait tout faire pour que ça aille mieux. C’était aussi simple que ça, rien de plus, rien de moins. Et puis, à cet instant, il était pas mal inquiet. Mais comme d’habitude, il n’en montrait rien, il ne devait pas. Le self-control était son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Lun 9 Jan 2012 - 1:03

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Il avait peut-être du mal à s'y faire, mais Killian ne comptait pas s'empêcher de le surnommer ainsi, ça n'était pas son genre, et elle trouvait, au demeurant, que ça lui allait bien. A ses yeux, tout du moins. Le reste, ça n'avait pas d'importance, et elle souriait à pleines dents quand il lui disait d'arrêter de se moquer de lui. Ca n'était absolument pas le cas, et elle voyait bien qu'il ne le prenait pas de travers, raison de plus pour ne pas arrêter. Et puis les baisers qui suivaient invariablement n'étaient pas pour lui déplaire non plus, bien au contraire. Sa main dans la sienne, elle avait tenté de mettre des mots sur ce qui la tracassait en commençant sur ce qui était le plus facile à expliquer, le plus logique, qu'elle s'inquiétait pour lui, qu'elle ne voulait pas qu'il lui arrive malheur. Il y avait tellement de façons de mourir ici, à présent... Les lycans de l'Ecole, puisqu'ils étaient plusieurs, étaient-ils tous aussi jeunes que C.C. ? Ou est-ce qu'il y en avait de plus vieux, qui se contrôlaient, peut-être, mieux ? Elle secoua la tête, elle n'aurait sans doute pas de réponse à cette question puisque la seule louve qu'elle connaissait ne lui adressait plus la parole. Elle esquissa un sourire, cependant, quand Caem lui promit qu'il ne sortirait pas les nuits de pleine lune.

"Merci."

Il ne savait sans doute pas ce que ça représentait pour elle. Simplement... Autant elle refusait de se l'avouer, autant elle ne pouvait pas nier qu'elle était attachée à lui. Et l'idée que sa jumelle puisse lui faire du mal lui était insupportable. Déjà, les autres, elle était certaine de ne pas supporter qu'ils touchent à un seul de ses cheveux, mais que ce soit C.C. ? C'était juste terrifiant, et un nouveau frisson la parcourut.

Les mots qu'il prononça firent naître un nouveau sourire, encore fade, sur ses lèvres. Il était là, oui, et elle ne voulait pas que ça change. Et il fallait qu'elle lui explique le reste, parce qu'elle avait décidément l'impression que ce serait maintenant ou jamais. Et jamais, ça signifiait laisser ses démons leur barrer la route. Et ça, elle le refusait. Hors de question qu'elle abandonne face à eux. Pourtant... Malgré tout le courage qu'elle essayait de rassembler, elle avait beaucoup de mal ne serait-ce qu'à prendre la parole.

"Je sais, oui. Et c'est bien pour ça que je veux y arriver... C'est juste... Ca risque de sembler un peu... dérisoire... enfin..."

Elle expira profondément. Ca n'avançait à rien, elle n'y arrivait pas. Et par où commencer, d'abord ? Elle releva le regard vers lui, comme si ça avait pu lui apporter une réponse à cette question. Qui n'arriva pas vraiment. Tout ce dont elle avait envie, là, maintenant, c'était de l'embrasser à nouveau. Et finalement, elle abandonna, au moins temporairement, le combat, pour venir chercher un peu de douceur chez lui. Un peu plus que de la douceur, d'ailleurs, parce que le baiser que les mains sur le col de sa chemise, elle lui donna un baiser fougueux, avant de s'écarter à nouveau, laissant ses mains redescendre doucement sur son torse. Et puis, son regard plongé dans le sien, elle reprit finalement la parole, comme si ce baiser-là lui avait donné un peu du courage qui lui manquait.

"Je sais pas ce que c'est une relation normale. Entre les foutages de gueule et les coups d'un soir... je... pour moi ça aurait été plus simple de juste te sauter dessus dans la salle d'arithmancie, et voilà... Je regrette pas, cela dit. Mais j'avance à l'aveuglette, et ça m'effraie... Et puis..."

Et puis... Elle avait beau dire ça, est-ce qu'elle aurait réussi à juste lui sauter dessus ? Est-ce qu'après Overton, elle n'aurait pas été quelque peu paralysée au premier contact ? Elle ignorait que sa soeur avait vécu pire, et si elle l'apprenait, il y avait toutes les chances pour qu'elle se transforme à son tour en meurtrière. Pour l'heure, ce qu'elle savait, c'était que parfois, le fantôme de la bibliothécaire revenait la hanter, et qu'elle craignait de ne jamais parvenir à totalement l'effacer.

"En fait j'en sais rien, j'aurais ptêt même pas pu le faire..."

Sa voix était sourde. Elle revoyait la Supérieure, ressentait encore ses mains sur son corps. Un nouveau frisson l'étreignit et elle s'écarta un peu, détournant le regard. "Je suis vraiment pas sûre que t'aies tiré le bon numéro, beau gosse..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Lun 9 Jan 2012 - 12:36

Killian le remerciait. A l’entente de ce simple mot, Caem lui sourit doucement. C’était normal après tout. Elle ne lui demandait pas grand-chose et son but était louable, elle voulait simplement le protéger, il pouvait difficilement l’envoyer valser. Et puis, il était plutôt du genre docile, enfin il ne se révoltait pas pour rien, ne cherchait pas à s’affirmer par n’importe que moyen, cela n’avait aucun intérêt pour lui. Cependant il sentait bien que cette promesse n’était pas au cœur des préoccupations de la jeune femme. Il y avait autre chose qui la rendait nerveuse, autre chose qui l’avait poussée à lui envoyer ce mot. Parce qu’après tout, qu’ils se retrouvent c’était la chose la plus normale du monde. Seulement dans un lieu aussi désert, cela la surprenait un peu plus. Autant ils n’étaient pas du genre exhibitionniste, autant ils n’avaient pas non plus une quelconque volonté de se cacher. Et puis, pas besoin de chercher aussi loin, son attitude depuis tout à l’heure était largement assez significative. Toujours était-il que le russe la regardait avec une certaine compassion, attendant patiemment la suite de ses propos après lui avoir fait comprendre qu’elle n’avait rien à craindre, qu’elle pouvait se livrer sans risques. Chose qui n’était pas toujours aisément acceptable. Le repli, la peur du regard de l’autre était quelque chose que le jeune homme connaissait bien. Il connaissait cette timidité craintive qui poussait certaines personnes à ne jamais rien dire, à garder au fond d’eux-mêmes leurs angoisses, leurs peines. Il n’avait concrètement rien à reprocher à ce genre de personnes car après tout, lui ne se livrait jamais. Mais ce n’était pas pour autant qu’il conseillait aux autres de faire de même. Il savait que ce n’était pas nécessairement la meilleure chose à faire. Aussi il préférait la laisser prendre son temps tout en espérant qu’elle n’abandonnerait pas en chemin. Cependant, il fut pris par surprise lorsqu’elle se saisit de son col et qu’elle l’embrassa sans aucune forme de prévention. Caem ne la repoussa pas pour autant, au contraire. Une fois la surprise passée il profita de cet échange un peu moins doux qu’à l’habitude à vrai dire, bien plus fougueux, ce qui l’avait d’ailleurs encore plus déstabilisé au début mais en même temps, il ne pouvait pas prétendre que cela lui déplaisait. Il restait un homme, comme les autres avec des désirs et des ressentis. Il ne pouvait pas toujours être de marbre sans pour autant tomber dans l’extrême du sauvage sans aucune retenue. En tout cas, ce baiser fut plutôt agréable et quand Katee le rompit en s’éloignant de nouveau, laissant glisser au passage ses mains sur son torse, il dû réprimer un frisson. Mais ce n’était apparemment pas le moment de se laisser dépasser par sens puisque la jeune femme finit par reprendre la parole, laissant une nouvelle fois le russe dans un certain abyme de perplexité. Elle n’avait jamais eu vraiment de relation ? Elle était plus habituée aux coups d’un soir et compagnie ? A l’écoute de cela, Caem baissa la tête, contenant un certain éclat de rire et lui répondit, tout sourire.

« T’en fais pas pour ça… Je suis n nouveau-né dans les relations aussi alors ce n’est pas moi qui vais te faire le moindre reproche. »

Caem avait le sourire aux lèvres mais ce dernier s’effaça par la suite. Laissant place à une profonde interrogation. En effet, Killian avait continué dans sa lancée, lui expliquant qu’elle n’aurait pas pu agir comme une simple séductrice avec lui et il n’était pas dupe, il se doutait bien que cela n’était pas dû qu’à lui. En effet, le jour de leur rencontre elle ne savait rien de lui, il n’y avait aucune raison évidente qui expliquerait un quelconque traitement de faveur. Alors pourquoi ? Que c’était-il passé peu avant leur rencontre pour que celle qu’elle était ce soit en partie effacée ? Il devait y avoir une raison, les choses changent certes mais pas aussi radicalement ni aussi vite sans un moteur, sans une motivation de taille. Les yeux bleus du jeune homme scrutaient donc les siens, son visage, ses traits à la recherche d’un signe évocateur. Il alla alors caresser doucement sa joue, du bout des doigts, un sourire doux, ne cachant cependant pas totalement son inquiétude aux lèvres. Après s’être préparé mentalement à recevoir n’importe quelle réponse il se décida à prendre la parole pour la pousser à lui en dire plus.

« Pourquoi… ? Qu’est ce qui a changé Katee ? »

A vrai dire, Caem avait réellement peur de la réponse. Le peu de temps qu’il avait passé ici lui avait permis de comprendre que rien n’était aussi doux et fleuries que ce que les contes pour enfants voulaient faire croire. Il savait que des choses atroces pouvaient se produire et sans pouvoir s’en empêcher, il imaginait les pires scénarii. Mais il ne dit rien de plus. Ce n’était à lui de parler, il n’avait pas à faire de grands discours, à jouer aux devinettes. Non pour l’instant il devait se contenter d’être l’oreille attentive, d’enregistrer toutes les informations. Après seulement il pourrait réagir. Après seulement il devrait faire face à ce qu’il allait apprendre. Mais pour l’instant il n’en était pas question. Patience. En temps normal cela faisait partie de ses principales qualités, savoir attendre sans se plaindre, sans faire de commentaire, sans se sentir oppressé du moins sans en témoigner. Mais cette fois c’était plus délicat et quelque part, cela lui faisait un peu peur. Au fil du temps il comprenait qu’il s’était énormément attaché à elle et que par conséquent, même ce qui lui était arrivé dans le passé, avec qu’il ne la connaisse le concernait d’une certaine manière. Il devait donc faire appel encore une fois à son self-control et empêcher tout débordement. Cela ne lui serait en rien bénéfique, bien au contraire. Cela ne ferait qu’empirer la situation. Respirer, ne pas faire de sourire hypocrite pour autant, juste être compréhensif, attentif. Attendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Lun 9 Jan 2012 - 23:23

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
En d'autres temps, après ce baiser fougueux, il aurait été fort probable que les choses auraient dérapé. Etait-ce un mal, un bien ? Aucune idée. Elle aimait ses baisers, elle aimait être près de lui, elle aimait son contact... et beaucoup de choses encore. Et elle ne pouvait pas dire qu'elle n'aurait pas eu envie, là, de se laisser complètement aller. Seulement ça n'était pas le moment. Et elle n'était pas certaine du tout d'y parvenir, en réalité. C'était sans doute ce qui avait fait qu'elle s'était ainsi éloignée, alors que, clairement, ça pouvait être particulièrement frustrant. Plus tard, Killian se rendrait sans doute compte qu'en définitive, elle se confiait beaucoup à Caem, alors que lui restait très secret. Et sans doute, alors, voudrait-elle lui rendre la pareille. Sans le forcer, bien sûr, elle savait bien que c'était difficile de se livrer, mais lui assurer d'être là pour l'écouter à son tour, ça, elle pourrait le faire. Plus tard. Pour l'instant, elle se débattait avec ses propres démons.

Elle esquissa un sourire, cependant, quand il annonça être aussi novice qu'elle. Bon, et bien... c'était plutôt positif, non ? Ils avanceraient à leur rythme, à tâtons sans doute, ensemble... Doucement. Elle n'en avait pas l'habitude du tout. Avec Rafael, ils avaient un peu tout fait à l'envers. Et on voyait bien où ça les avait menés, tiens... Elle releva les yeux vers lui comme il vint caresser sa joue, puis attrapa sa main pour y déposer un baiser tandis qu'il lui posait la question fatidique. Ce qui avait changé. Voilà, on y était. Elle sourit légèrement, malgré la difficulté qu'elle avait à mettre des mots sur ce qui la tracassait, à l'entendre prononcer son surnom. Il n'y avait vraiment pas grand monde à pouvoir l'appeler ainsi, et elle aimait l'entendre dans sa bouche, sans savoir qu'il lui en cherchait déjà un autre. Et puis elle inspira de nouveau profondément, avant de reprendre enfin la parole.

"Overton et Paley. Ca se mélange un peu dans ma tête, je crois, mais j'ai l'impression que les deux conjugués ça donne... ça... enfin... si je te raconte pas les choses dans l'ordre, tu vas rien comprendre..."

Bon, à quel niveau commencer cela dit. Pourquoi elle envoyait bouler Paley ? Peut-être... Pourquoi elle voulait devenir animagus ? Non, ça à la limite c'était un détail. Paley donc. Et Johnson ? Sans doute aussi. Et bah ça n'allait pas être de la tarte, c'était le moins que l'on puisse dire. Elle avait toujours ses mains refermées sur la sienne, et baissa le regard sur leurs mains entremêlées.

"Mon premier mec s'est royalement foutu de ma gueule. Il en avait rien à foutre de moi, il profitait simplement de mes connaissances pour s'améliorer. Du coup après, bah j'ai jamais voulu me ré-attacher à quelqu'un. Sauf que... Bah ça se commande pas si bien... Et y a eu Paley. Histoire d'être bien sûre qu'il se passerait jamais rien, j'ai été une vraie peste. Je passais mon temps à l'envoyer sur les roses. Jusqu'au jour où C.C. a appris qu'il était amoureux de moi. Je sais pas trop bien si c'était vrai, au final... On s'est expliqués et même plus que ça, et je croyais vraiment que ça marcherait. Et puis... Il a fait du mal à ma soeur. Et... j'ai l'impression d'être un monstre là... Peut-être que j'aurais dû lui laisser une chance, je sais pas..."

Là, c'était clair, elle n'osait absolument plus le regarder dans les yeux, redoutant le jugement. Il avait beau avoir dit qu'il ne la jugerait pas, sincèrement, après ce qu'elle venait de dire, elle se posait vraiment des questions. Elle les avait refoulées, depuis qu'elle avait dit au Raven de ne plus jamais lui adresser la parole. Mais le doute subsistait : et si elle s'était plantée sur son compte ? C'était trop tard, cela dit. Un jour, peut-être, elle apprendrait le fin mot de l'histoire. Si C.C. acceptait de lui en parler, parce qu'elle ne se voyait pas du tout aller poser la question à Rafael à présent.

"Bref, c'était la deuxième fois que j'avais vraiment le sentiment d'être prise pour une conne. Et la deuxième fois que je me donnais corps et âme si je peux dire... Et avec la Overton juste avant..."

Elle tremblait. On arrivait au plus dur. Overton. La bibliothécaire sadique. La seule chose qu'elle lui avait épargné, c'était le viol. Elle avait eu droit à l'humiliation, à la torture pure et simple, et aux attouchements. Jusqu'à ce qu'elle lui donne les plein pouvoirs. Et qu'elle aime ça. La voir se tordre de douleur, l'entendre hurler. Ca lui avait fait plaisir. Autant que ses mains sur elle l'avaient dégoûtée.

"Elle est morte, je devrais plus m'inquiéter de la voir me toucher à nouveau. Mais c'est plus fort que moi. Souvent, j'ai l'impression que c'est ses mains. Et je le supporte pas. Avec Paley, j'ai cru que ça irait, mais comme ça c'est terminé aussi vite que ça a commencé... J'y arrive plus."

Lâché comme une bombe, on pouvait sans doute le dire. Elle ne comptait clairement pas détailler par le menu tout ce qu'elle lui avait fait, ça n'avancerait à rien, mais elle ne savait pas trop bien si ça suffirait pour qu'il comprenne. Sa voix était blanche, sourde, presque inaudible. Depuis deux mois, elle luttait contre ce profond dégoût d'elle-même qui l'avait envahi à plusieurs reprises. Pour avoir été touchée par la Supérieure, pour avoir apprécié la torture, pour avoir perdu l'amour de sa soeur. S'il n'y avait pas Caem... Autant ne pas y penser et elle secoua la tête et ferma un instant les yeux. Et elle dut se faire violence pour les relever timidement vers lui.


Dernière édition par Killian T. E. Calgarry le Lun 16 Jan 2012 - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Jeu 12 Jan 2012 - 20:21

~My song is love
Love to the loveless shown
And it goes on
You don't have to be alone~


Sa main dans la sienne. Un peu de chaleur par ce petit contact, c’était tout ce qu’il pouvait faire pour Killian pour l’instant. Lui transmettre un peu de douceur, lui montrer par ce geste symbolique qu’il la soutenait. Qu’il était là, à ses côtés et qu’importe ce qu’elle pouvait lui raconter, qu’importe ce que son cœur gardait bien enfouit, il ne partirait pas si facilement. Ce n’était pas dans son genre, il n’avait jamais fuit devant l’adversité et ce n’était pas maintenant que cela allait commencer. Il n’aimait pas se mettre dans des situations pourries, il préférait éviter les ennuis mais il tenait à elle, il ne pouvait pas le nier. Elle l’avait touché, sans qu’il ne sache encore trop comment mais les faits étaient là. Alors il ne pouvait que la regarder avec tendresse, avoir envie de la prendre dans ses bras et de la protéger de ce monde extérieur qui pouvait se montrer bien trop agressif à son goût. Alors il tenait la main de la jeune femme aussi fort que possible (pas trop non plus, ce n’aurait pas été très intelligent de lui broyer les doigts…). Et il luttait aussi, pour que son regard ne se trouble pas, pour qu’il ait l’air solide qu’il affichait tout le temps. Mais à vrai dire ce n’était pas si difficile que ça pour lui. Il savait être fort pour les autres. C’est le genre de choses que l’on a ou pas. Il s’était exercé à cela depuis longtemps. Alors il savait le faire et d’autant plus quand c’était pour quelqu’un de cher. C’est alors que la Gryffondor commença à parler. Ce qu’elle dit en premier était totalement flou à vrai dire, juste deux noms que l’adolescent prit tout de même soin de bien enregistrer dans sa mémoire. Il n’était pas du genre vengeur à aller faire le justicier masquer et créer encore plus de problèmes. Non, juste, il devait se souvenir de ces noms, on ne savait jamais. Si c’étaient eux qui avaient fait du mal à Katee, il devait graver leur nom dans sa mémoire, c’était aussi simple que ça. Il ne dit donc rien, se contentant de la regarder. Elle par contre fixait leurs mains mais il ne lui fit aucun reproche. Il comprenait. Les confessions ne sont jamais simples et parfois, le fait d’éviter un regard permet de vider son sac plus facilement. Alors il fixait son visage, ce qu’il pouvait en voir. Ses jolis traits qui semblaient si préoccuper en cet instant. Il n’aimait pas ça. Mais s’il voulait la revoir avec un sourire aux lèvres, il devait l’aider à exorciser ce qui la rongeait, du moins en partie.

~My song is love
My song is love, unknown
But I'm on fire for you, clearly
You don't have to be alone
You don't have to be on your own~


Puis, le départ fut donné. Caem ne bougeait pas, ne cillait pas. Il écoutait, attentif comme jamais. La demoiselle commençait à se livrer, et déjà il comprit qu’il allait devoir contrôler le peu d’impulsivité qu’il possédait. Non pas qu’il lui reprochait un mauvais comportement, loin de là. Il n’aimait juste pas ceux qui se permettaient de jouer avec les autres. Lui aussi avait eu des histoires courtes, d’un soir, comme d’autres mais à chaque fois il avait été sûr avant, que les deux parties étaient d’accord là-dessus. Enfin bref, ne pas porter de jugement surtout. Écouter, rassurer, et voilà. C’était son rôle. Il ne referait pas le passé de Killian de toute façon. Alors il attendait. Mais la suite était pire que tout en réalité. Quand elle lui parla de cette femme, Overton, il eut des envies de meurtres et dû se contenir pour ne pas lui broyer la main. Bon, elle était morte. Caem n’avait jamais souhaité la mort de quelqu’un et il ne pensait pas que ça allait commencer maintenant mais si cette dame avait été toujours envie et qu’elle avait croisé sa route, il aurait sans doute eu le plus grand mal à se contenir. Respirer. Respirer. C’était le plus important, ne pas se laisser déborder surtout. Il se l’était promis. Se concentrer sur Killian. Pour ça il ne devait pas se laisser déborder par son émotivité, non surtout pas. Quand elle eut fini et qu’elle leva timidement les yeux vers lui, le russe esquissa un sourire. Pas un sourire rayonnant comme ceux qu’il avait l’habitude de lui montrer. Il n’en était pas capable et puis ce serait lui mentir, ce serait ridicule dans ce cas là. Non, juste un sourire doux, un sourire qui montrait qu’il était là, qu’elle n’avait pas à avoir honte, à avoir peur. Puis, après un petit moment de silence, le temps qu’il reprenne ses esprits, il se décida enfin à prendre la parole.

« Merci de m’en avoir parlé. Ça doit te paraitre bizarre que je te dise ça mais ça me permet de te comprendre, de savoir comment agir. Et c’est une marque de confiance inestimable alors merci de ton courage… »

Déjà, elle devait savoir ça. Caem se doutait bien qu’il pouvait passer pour un malade mental lorsqu’il disait ce genre de chose. Il savait très bien que tout le monde ne pensait pas nécessairement comme lui. Cependant, il avait décidé d’être honnête alors il l’était, jusqu’au bout. Et puis, il avait confiance en la jeune femme. C’était difficilement explicable mais il savait qu’il pouvait être naturel, qu’il n’avait pas à maquiller sa nature avec elle. Et puis, il aurait presque trouvé cela insultant de se comporter faussement avec Katee après ce qu’elle venait de lui révéler. C’est alors que tout doucement, il attira la jeune femme contre lui. Il ne la serrait pas fort, il lui laissait la possibilité de se défaire de cette étreinte tout en l’attirant contre son torse. Il déposa ensuite un baiser sur son front et reprit la parole.

« Je te jure que plus personne ne te fera de mal. Je ferais mon maximum pour te protéger et ce n’est pas parce que je ressemble plus à un enfant de chœur qu’à un caïd que je n’en suis pas capable. Et sache qu’on fait tous des erreurs alors tu ne dois pas te faire violence pour ça. Je sais que c’est dur de vivre avec son passé mais il vaut mieux ça, il faut apprendre plutôt que de se battre contre, que de se battre sans cesse avec soi-même. Tu y arriveras et je t’aiderai, qu’importe le temps que ça prendra. »

Caem avait parlé d’une voix calme. Lui-même en était surpris. Pour une fois, il avait cru que ses émotions allaient prendre le dessus et pourtant il avait réussi. Être sincère tout en restant assez calme pour bien faire passer son message, pour lui faire comprendre qu’elle pouvait à loisir prendre appui sur lui quand elle en avait besoin. Il prit cependant quelques secondes pour fermer les yeux et se reconcentrer sur tout ce qu’il venait d’apprendre. Ce n’était pas forcément facile à avaler. Cela le touchait forcément. L’empathie il connaissait plutôt bien alors avec Killian, il ne pouvait décemment pas mettre cette part de sa personnalité de côté. Il ne savait pas comment elle avait fait pour continuer à avancer. Elle était forte, c’était indéniable. Mais elle ne devait pas continuer à se battre seule. Non, ce n’était pas normal de devoir toujours se battre seule. Quoi qu’il y avait peut être sa sœur pour la soutenir. Mais de toute façon, il veillerait sur elle à partir de maintenant, elle pouvait râler, il s’en fichait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Jeu 12 Jan 2012 - 21:35

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Elle ne détachait pas sa main de la sienne, parce qu'elle avait besoin de ce contact. Comme si ça voulait dire qu'il était là pour elle, comme si la lâcher pouvait le faire disparaître. Elle avait peur, oui, parce qu'elle n'était vraiment pas fière de tout. Elle avait été amoureuse de Paley, elle lui avait fait du mal, ils avaient fini par se mettre ensemble avec du mal et elle lui avait presque littéralement claqué la porte au nez. Elle ne s'imaginait plus revenir en arrière, mais elle se demandait quand même si elle n'avait pas fait une connerie. Et si c'était le cas, elle le plaignait sincèrement. Elle lui aurait tout fait ou presque... Alors évidemment, se montrer sous ce jour-là devant Caem, c'était assez difficile. Et elle lui sut gré de ne pas avoir réagi, de lui avoir laissé le temps de tout expliquer avant de prendre la parole, parce qu'elle n'aurait sans doute pas pu terminer sinon.

La pression sur sa main s'accentua un peu quand elle évoqua la bibliothécaire. Si la situation avait été inversée, elle aurait eu plus de réaction pour sa part. Son poing dans un mur, sans doute. Pour changer. Mais c'était assez évocateur malgré tout. Et rassurant en quelque sorte. Comme ce sourire qu'elle aimait tant. Quoi que ce n'était pas tout à fait celui-là, mais vu les circonstances, il eût été étonnant qu'il lui dédiât ceux de la salle d'arithmancie. Et les secondes lui parurent interminables avant qu'il ne reprît la parole. Elle hocha alors simplement la tête. Bizarre ? Non... Pas vraiment... Evidemment, elle se serait attendue à une réaction peut-être plus excessive, mais il n'était pas elle. Et au moins ils étaient d'accord sur une chose.

"Je te fais confiance."

Son courage. Sincèrement, ces derniers temps, elle ne voyait pas trop bien ce qu'elle avait fait de particulièrement courageux. Certes, elle n'avait pas l'habitude de se confier, et c'était une épreuve pour elle que d'avouer tout ça. Mais de là à dire que c'était courageux ? Elle n'en était vraiment pas certaine. Si elle avait été vraiment courageuse, elle aurait été voir Paley pour mettre les choses au clair. Elle s'en savait incapable. Tout comme elle était incapable de s'éloigner du Hufflepuff. Et quand il l'attira à lui, doucement, tendrement, elle se laissa faire, se blottissant contre son torse. Et elle ferma les yeux quelques instants tandis qu'il reprenait la parole.

Si seulement ça pouvait être vrai ! Mais avec le régime actuel, c'était assez difficile de jurer que l'on ne laisserait personne être blessé. Même si, à sa grande surprise, elle avait le sentiment d'avoir besoin de ça pour pouvoir continuer sur sa lancée. Pouvoir compter sur lui pour que les autres, et lui aussi par la même occasion, puissent compter sur elle. Peut-être que c'était ça qui lui manquait depuis que C.C. lui avait tourné le dos : elle avait toujours eu le sentiment d'exister parce qu'elle protégeait sa soeur. Et maintenant ? Maintenant... Il était là. C'était sans doute injuste pour Eno', par exemple, qui ne l'avait jamais laissée tomber, elle. Mais ça n'était juste pas comparable.

"D'habitude, c'est plutôt moi qui défends les autres... Mais..."

Mais elle avait besoin de lui, c'était indéniable. Aussi forte qu'elle avait toujours tenté de l'être, il y avait eu trop de choses, ces derniers temps, pour qu'elle en sorte indemne. Surtout qu'elle n'avait plus le soutien de sa jumelle, son double, sa moitié. Est-ce qu'elle pouvait encore l'appeler comme ça ? Sincèrement, elle en doutait.

"Sans C.C., c'est tellement dur..."

Elle se blottit un peu plus dans ses bras, quelques instants encore. Ce qu'il voyait là, personne à part C.C. ne l'avait jamais vu, pas même Eno', et pas même Rafael. Tous deux pourtant, avaient eu les grandes lignes de sa mésaventure avec Overton. Et elle avait été à la limite de craquer, mais elle n'avait pas cédé. Pourtant là, dans les bras de Caem, elle laissa couler quelques larmes, en silence, en se focalisant sur sa respiration pour calmer les tremblements de ses mains qu'elle avait refermées autour de lui.


Dernière édition par Killian T. E. Calgarry le Lun 16 Jan 2012 - 0:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 15 Jan 2012 - 20:13

~Lights will guide you home
And ignate your bones
I will try to fix you…~


Caem n’avait qu’un seul but en tête désormais. Toutes ces pensées étaient concentrées sur la même idée, sur la même volonté. Prendre soin de Killian, être là pour elle jusqu’à ce qu’il ne soit plus capable de la protéger. Qu’importe ce qu’il adviendrait de leur relation amoureuse, il continuerait à prendre soin d’elle. Il l’avait compris depuis le début. Il avait toujours su qu’il voulait être là pour elle mais jamais cette volonté n’avait été aussi forte. Cette fois c’était une force qu’il n’avait même pas envisagé. Quelque chose s’était déclenché en lui, une lumière venait de s’allumer qu’il ne pouvait pas éteindre. Il ne pouvait pas aller contre cette volonté. Katee contre lui, dans ses bras. Cette fille si fière, si forte lui semblait si fragile en cet instant… Et pourtant, même là il la trouvait bien plus forte que la moyenne. Elle avait tenu jusque là, elle avait réussit à garder ça pour elle. Il était heureux qu’elle lui fasse confiance, c’était pour lui quelque chose de très important. En Russie, la confiance n’est pas facile à accorder. Enfin, à petit échelle si mais le Poufsouffle n’était pas dupe sur les agissements politiques de son pays maternel aussi il accordait une valeur particulière à l’idée de confiance, de vérité, de solidarité. Tout comme il louait la liberté. C’est pourquoi ces simples mots de la part de la Gryffondor résonnèrent dans son esprit sans même peut être qu’elle s’en rende compte. Mais elle venait de lui donnait envie d’être son soutient, quoi qu’elle ait à affronter. Caem ne disait alors plus rien, la maintenant contre lui, lui caressant tendrement les cheveux. Il faisait souvent ça, plus jeune, quand sa mère souffrait trop la nuit. Il la prenait contre lui, lui caressait ses cheveux blonds comme elle l’avait fait quand il n’était qu’un petit enfant. Un geste qu’il trouvait rassurant et qu’il reproduisait donc chaque fois qu’il avait à consoler quelqu’un. Cependant, il dû se forcer à ne pas penser à Anya. Ça allait faire un an, dans peu de temps cela ferait un an qu’il l’avait retrouvée morte et s’il se mettait à penser à cela maintenant, il n’arriverait pas à prendre soin de Killian. Et ça, c’était clairement hors de question. Elle avait lui. Les autres avant lui mais surtout elle. C’est alors que la demoiselle prit de nouveau la parole, lui avouant qu’en temps normal c’était plutôt elle qui défendait les autres. Ça il n’en doutait pas une seule seconde. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres à cette pensée. Il n’avait pas de mal à imaginer Killian en grande protectrice. Cela lui correspondait tout à fait à vrai dire. Cette forte tête à grand cœur qui utilisait sa force mentale au service des autres. Cette idée lui plaisait réellement, il ne doutait pas une seule seconde de la bonté de la jeune femme. Mais Katee n’avait pas fini et c’est alors qu’elle lança une phrase soudaine qu’il eut bien du mal à saisir au début. Comment ça sans C.C ? Il savait bien qu’Ever était encore en vie, il l’avait croisée dans les couloirs alors pourquoi disait-elle cela ? Qu’avait-il bien pu se passer entre les deux sœurs ? Avant même qu’il eut pu demander des compléments pour mieux comprendre il vit des larmes sur les joues de la jeune femme. Chose sans nul doute inhabituelle. Il murmura alors son prénom doucement, pour la calmer puis se décida à reprendre la parole d’une voix douce.

« Que s’est-il passé avec ta sœur… ? Je ne te force pas à parler. Je ne t’empêcherai pas de pleurer non plus. Et ne t’inquiète pas, je ne suis pas du genre à en parler aux autres ou à te le rappeler tous les jours… Alors fais comme tu le sens, laisse toi aller, tu en as vraiment besoin… »

Caem avait dû mesurer chaque mot avant de parler. Il savait comme les confessions étaient dures, il savait comme quoi un simple mot pouvait soudainement faire changer l’ambiance et pousser quelqu’un à se transformer en tombe. Ce n’était surtout pas ce qu’il voulait. L’adolescent voulait éviter cette situation. Il devait pour l’aider en savoir le maximum sans la brusquer, sans lui donner l’impression qu’il accordait plus d’importance aux faits en soi qu’à sa peine. Ce qui était totalement faux. Ce qui comptait pour lui c’était les conséquences, ce qui la rendait à ce point malheureuse. Et puis, il connaissait un peu Ever, il l’avait déjà vue, elle lui avait proposé de l’aide pour les cours. Il se demandait qu’elle drame avait pu séparer ces deux jeunes filles, aucune des deux ne lui semblant encline à de la méchanceté gratuite. Cependant, il devait y avoir quelque chose. Il y avait forcément quelque chose. Être spectateur. C’est parfois difficile de n’être qu’un spectateur, de ne pouvoir que regarder, de n’être que témoin. Mais il allait devenir acteur, il y parviendrait. C’est alors que dans un murmure, il lâcha quelques mots alors qu’il essuyait doucement de ses pouces les joues de la jeune femme.

« Je tiens à toi. Je tiens profondément à toi Katee… »

Le russe ressentait beaucoup d’émotions. C’était un sensible comme certains disaient avec plus ou moins de condescendance mais pourtant, ce n’était pas toujours facile de parler de ces sentiments, de les exprimer. La pudeur est traitresse. Là il ne parvenait pas forcément à tout dire, il avait du mal à exprimer totalement ce qu’il ressentait mais il avait voulu en faire le minimum. Se forcer à dire au moins une partie de ce qu’il ressentait. Elle le méritait, il devait lui aussi faire des efforts. Pour elle, pour son sourire. Ce joli sourire qui lui manquait déjà énormément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Lun 16 Jan 2012 - 0:20

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
C'était quelque chose qu'elle ne montrait pas à tout le monde, clairement. La part de fragilité qu'il y avait en elle. Il n'y avait que C.C. qui avait pu la voir. Bon et peut-être un peu Rafael et Enola, de façon plus limitée. Mais celle a qui elle révélait tout, jusque-là, c'était sa jumelle, et nulle autre. Et là... Là...

Elle avait Caem. Elle pleurait doucement, dans ses bras, mais elle pleurait. Elle ignorait s'il se rendait compte à quel point c'était quelque chose d'éloquent pour elle, et à vrai dire, elle ne se posait même pas vraiment la question. Tout ce qui comptait, c'était que pour l'instant, elle avait juste besoin d'être là, avec lui. Si pour lui, les mots qu'elle avait prononcés résonnaient particulièrement, pour elle, c'était tout aussi énorme de les avoir avoués. Il lui caressait les cheveux, et elle se surprenait à trouver ça... apaisant. Cette douceur qui émanait de lui, elle en avait terriblement besoin.

Sa voix prononçant son nom, il n'y avait rien qui lui sembla plus doux à ses oreilles. Pourtant il cessa et lui posa des questions auxquelles elle n'était pas sûre de vouloir répondre. Ni de pouvoir en réalité. Elle ne pouvait pas tout lui avouer, ce serait trahir le secret de sa jumelle. Et elle la détestait bien assez comme ça. Pas la peine de rajouter de nouvelles raisons pour ça... Et en même temps...

Le silence dura un moment. Un long moment, où elle chercha ce qu'elle pouvait dire ou non, comment tourner les choses. Peser le pour et le contre. Imaginer tous les scénarios. Elle se doutait bien qu'il n'irait pas en parler à n'importe quoi, ou en tout cas, elle voulait le croire. Mais trahir sa soeur. Malgré le rejet de celle-ci, elle en restait incapable. Et en désespoir de cause, elle lâcha un soupir.

"Je peux pas tout t'expliquer. Mais... Tu sais déjà l'essentiel. Elle me hait. C'est la personne qui compte le plus à mes yeux, et elle me hait. Etre rejetée par ma soeur jumelle... c'est juste insupportable."

La suite, il la connaissait. Elle avait eu tellement mal qu'elle en était arrivée au point où se faire du mal lui semblait légitime, logique. Ou le danger était la seule chose qui lui donnait encore l'impression d'être vivante, en dépit de l'amitié de ceux qui, eux, ne lui avaient pas tourné le dos. Et puis il y avait eu lui. Elle resserra un instant son étreinte, craignant presque qu'il ne s'évanouisse subitement, la laissant de nouveau seule. Et puis il sécha les larmes qui avaient perlé sur ses joues et elle releva la tête vers pour croiser son regard. Plonger dans ces eaux bleues. S'y noyer, presque.

Un sourire, pas forcément parfaitement lumineux, mais sincère s'épanouit sur les lèvres de la Gryffindor quand il murmura qu'il tenait à elle. Il y avait de la tendresse dans ses yeux d'or et de la douceur dans le baiser qu'elle lui donna alors. Mais lui retourner ces mots ? Elle n'était pas sûre d'en être capable. Deux fois, elle avait avoué qu'elle aimait, et ça ne s'était pas vraiment bien terminé. Deux fois, elle avait été trop vite, sans doute, et en avait payé les pots cassés. Elle ne voulait pas que ça recommence. Elle tenait à lui, oui, c'était une évidence. Ils ne seraient pas là, sinon, dans les bras l'un de l'autre. Mais c'était trop tôt. Elle lui faisait confiance, elle l'avait dit et le pensait. Mais elle n'arrivait pas encore à se livrer complètement. Il en avait déjà appris tellement en si peu de temps !

"Je..."

Elle ferma les yeux un instant, inspira profondément avant de fixer de nouveau ses grands yeux bleus.

"Je suis pas très douée avec les mots. Mais tu comptes beaucoup pour moi aussi."

Elle avait le sentiment d'énoncer une évidence. Et en même temps, il lui aurait semblé inconvenant de ne rien répondre. Peut-être parce que c'était si difficile pour elle de dire ce genre de chose, supposait-elle que ce ne devait pas être anodin pour lui non plus, et que puisqu'il avait fait l'effort de le lui dire, elle se devait de se faire un peu violence aussi. Au fond, elle n'en savait rien. Elle réalisait seulement que jusque-là, il avait toujours été là pour elle. D'accord, ça ne faisait pas très longtemps, mais même. Elle, qu'avait-elle fait pour lui ?

"Et je veux que tu saches que... si t'as besoin de quoi que ce soit... Je suis là. Je sais pas vraiment faire de grandes phrases pour réconforter, mais je suis là. Et s'il faut régler son compte à quelqu'un aussi."

Bon, d'accord, ça, on n'en doutait pas vraiment. Mais pour le moment, c'était le moins qu'elle pouvait dire. Et puis après tout ce qu'elle avait révélé, une pointe d'humour détendrait sans doute un peu l'atmosphère. Et au fond, elle avait vraiment envie de passer à autre chose. De moins lourd, de moins triste. Elle lui avait demandé de venir pour parler, elle l'avait fait. Autant que possible. Maintenant elle voulait juste être avec lui. Une fuite, encore ? Peut-être, mais elle ne se sentait pas le courage d'en avouer davantage pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Mar 17 Jan 2012 - 19:16

Killian ne pouvait pas tout lui dire. Ce n’était pas un souci pour lui. Certes il voulait prendre soin d’elle mais ce n’était pas pour autant qu’il avait l’intention de s’immiscer partout et de la priver d’un minimum d’intimité. Il ne la forcerait pas. Jamais. Aussi, il se contenta d’assimiler ce qu’elle venait de dire. Il ne pensait pas que les deux sœurs avaient pu en arriver à la haine. Ce sentiment était destructeur, pour les deux partis, ce n’était pas la peine d’être très intelligent pour le comprendre. La haine ne vient que de l’amour. Ce n’est qu’une déformation de ce sentiment et en même temps, entre deux jumelles, c’était presque logique. Non pas que tous les jumeaux devaient nécessairement en arriver là, juste qu’il ne pouvait très certainement pas y avoir de demi-mesure entre deux être tant liés. Enfin bref, son but n’était pas de psychanalyser Katee mais de lui venir en aide avec ses moyens, sa réflexion, sa vision des choses et son optimisme. Aussi, il la regardait avec tendresse, sans pourtant faire le moindre commentaire. Que pouvait-il dire de toute façon à part un banal « je comprends » ? Rien. Il n’avait rien à ajouter là-dessus. Seulement maintenant qu’il savait il pourrait éviter de faire des boulettes mais aussi et surtout, aviser quand il verrait qu’elle était mal. Parce qu’il avait beau avoir des sentiments forts, et il ne doutait pas qu’ils soient un minimum réciproque, jamais il ne pourrait combler le vide que laissait Ever. Il n’en avait d’ailleurs nullement la prétention. Jamais il ne pourrait occuper la même place qu’elle. Tout ce qu’il pouvait faire c’était l’aider à supporter cette douleur et si jamais cela s’envenimait trop, essayer d’arranger les choses. Mais ça, pour l’instant, il préférait le garder de côté. Il ne pouvait être sûr que c’était vraiment une bonne idée. Après tout si Killian ne pouvait pas tout lui dire, il devait y avoir une raison. S’il se pointait devant Ever en lui demandant ce qu’il se passait, elle n’apprécierait peut être pas et au final, il ne ferait peut être qu’aggraver la situation. Alors pour le moment, ne pas agir dans la précipitation, surtout pas. Pourtant, au fond de lui, une petite voix parlait. Lui qui attachait tant d’importance à la famille avait du mal à comprendre tout ça. Il n’avait jamais haït son père et pourtant, il aurait pu. Il avait du mal à se dire que cela puisse arriver. Mais il ne devait surtout pas dire ce genre de choses à Killian, ce n’était pas vraiment le moment de faire un plaidoyer sur la famille… Le jeune homme continua donc de la serrer contre lui. Il sentit d’ailleurs, à un moment, qu’elle avait resserré son étreinte et cela l’encouragea à ne pas la lâcher. De toute façon il n’en avait pas envie. Puis, lorsqu’il lui avoua qu’il tenait vraiment à elle, la jeune femme l’embrassa tendrement après lui avoir adressé un sourire. Rien que ce sourire lui mit du baume au cœur. Il n’était pas encore resplendissant mais il aimait son sourire, vraiment, alors il était déjà bien heureux de voir qu’elle était encore capable de l’afficher. Cependant, la suite l’intrigua plus qu’autre chose. Il vit la jeune femme fermer les yeux, hésiter puis finalement reprendre la parole. Caem arbora alors un petit sourire, doux. Il posa doucement un doigt sur ses lèvres et reprit la parole.

« Tu n’es pas obligée de dire ça. Tu n’as pas besoin de répondre. Je ne te l’ai pas dit pour que tu me répondes, juste pour que tu le saches. Ne te force pas, même si c’est sincère, si ça ne veut pas sortir alors ne te force pas. »

Caem ne doutait pas une seule seconde de la sincérité de Katee. Ce n’était pas parce qu’il était orgueilleux et était persuadé qu’elle ne pouvait lui résister. Non, juste il avait confiance en elle et n’avait nullement envie de douter. Seulement il ne voulait pas qu’elle se force à dire ce qu’elle ressentait si elle ne se sentait pas prête. Ce n’était pas des paroles légères, elles avaient un sens, une profondeur. Même si cela lui faisait énormément plaisir ce qu’elle venait de lui dire, même s’il se sentait heureux rien qu’avec ces quelques mots, il préférait ne pas la force à aller contre sa nature et sa volonté. Puis, Katee reprit la parole. Le jeune homme fut assez surpris par ce qu’elle déclara. Il éclata d’ailleurs de rire à la fin de sa phrase. Il ne doutait pas une seule seconde que s’il avait des ennuis et que quelqu’un le cherchait physiquement, elle serait la première à lui venir en aide. Cette idée l’amusait beaucoup. Il l’imaginait bien en preux chevalier… Une fois que son rire ce fût calmé, le russe parla sur un ton plus sérieux cette fois.

« Ne t’inquiète pas pour moi. J’ai appris à être heureux et je ne compte pas désapprendre de sitôt ! »

Il ne mentait pas. Même si comme tout le monde il avait des coups de blues, qui risquaient d’ailleurs d’être plus fort prochainement, il voulait être heureux. Selon lui c’était très certainement la clé. Lorsque l’on désire être heureux, profondément, lorsque l’on ne se contente pas de le dire, alors on le devient. C’était le chemin qu’il avait toujours emprunté. S’il n’avait pas vu la vie sous cet angle il serait au fond du trou depuis bien longtemps. Caem ne voulait pas que Katee s’inquiète pour lui. Non, pas maintenant, elle avait bien d’autres choses auxquelles penser. Alors certes c’était un petit peu crétin comme raisonnement. Il lui demandait de se confier et ne voulait pas faire la même en retour… En même temps, il était comme ça et même s’il savait que ce comportement défiait toute logique, il avait un peu de mal à l’abandonner. Non pas qu’il doutait du réconfort que pouvait lui apporter la Gryffondor mais il partait du principe qu’il n’avait pas besoin de parler pour être consolé. Ses blessures à lui venaient du passé. Elles ne pouvaient pas réellement se rouvrir, juste cicatriser difficilement. Alors il devait juste continuer d’avancer, ne pas regarder en arrière. C’était ce que sa mère voulait, il en était sûr et certain. Alors il ne changerait pas de ligne de conduite…

« Mais merci, merci beaucoup. Ça fait toujours du bien de savoir qu’il y a des gens sur qui on peut compter… »

Pardon Killian. C’était ce qu’il pensait au fond. Il s’excusait de ne pas tout lui dire. Mais c’était pour l’épargner, parce qu’elle n’avait pas à savoir tout ça. Elle devait penser à elle. Lui il serait heureux. Il lui dirait si quelque chose venait à lui arriver mais le reste, il n’en était pas encore sûr. Pas maintenant. Non surtout pas maintenant. Rien que de penser à sa mère était difficile ces derniers temps alors lui raconter son histoire… Il ne voulait pas passer pour le pauvre petit à l’enfance malheureuse. Il avait eu une enfance agréable bien que très étrange. Il avait été aimé. Vraiment aimé et c’était sans doute la seule chose qui comptait pour lui. Alors pardon Katee. Elle allait devoir attendre avant qu’il ne s’ouvre. Il aimait prendre soin des autres mais n’aimait pas inverser les rôles. Encore et toujours le même problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Mer 18 Jan 2012 - 19:43

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Et si Caem ne comprenait pas comment C.C. avait pu faire ainsi une croix sur elle, elle non plus, ne le concevait pas. S'il y avait bien une chose qu'elle n'aurait jamais pu imaginer, c'était bien celle-là. Pourtant c'était bel et bien le cas. Et ça n'allait pas s'arranger dans les jours à venir, bien au contraire. Et même si elle crierait à son tour sur sa jumelle, même si elle jurerait qu'elle ne la toucherait plus, même si elle se promettrait de ne plus faire un pas vers elle, elle en resterait encore plus blessée. Et si C.C. revenait ? Au fond, elle savait. Que malgré tout ce qu'elle pourrait dire par vengeance et pour extérioriser la peine, si sa jumelle lui revenait, elle n'hésiterait pas longtemps. C'était sa moitié. C'était sacré. En fait, elle n'attendait que ça. Parce que personne ne pourrait jamais la remplacer. Pas même lui, alors qu'il prenait chaque jour un peu plus de place dans sa vie, quand bien même elle tentait de ne pas trop s'attacher, de peur que la chute soit plus dure cette fois encore.

Pour l'instant, il était là, et elle laissait tomber le masque de... comment avait-il dit déjà ? Guerrière ? Qu'elle portait toujours. Elle était blessée et triste, elle avait besoin de réconfort et il était là. Et quand elle voulut lui répondre, il posa un doigt sur ses lèvres, la faisant taire. A nouveau un sourire tendre étira ses lèvres.

"Je ne suis pas obligée, je sais. Mais c'est vrai."

Balayer les doutes, même infimes, qu'il aurait pu avoir. Elle tenait à lui, vraiment, envers et contre tout. Ca la faisait flipper, et en même temps, c'était on ne peut plus agréable, parce qu'elle n'était pas seule, parce qu'elle avait quelqu'un sur qui se reposer. Parce qu'il était là, simplement, parce qu'il existait. Si on lui avait dit quelques semaines auparavant qu'elle en serait là aujourd'hui, à ça non plus, elle n'y aurait jamais cru. Comme quoi ses certitudes prenaient des coups ces derniers temps.

Quand il éclata de rire, cependant, elle arqua un sourcil, laissa échapper un petit rire plus nerveux qu'autre chose et détourna le regard. Ok. C'était quoi qui était si drôle en fait ? Non parce que sincèrement, elle ne voyait pas trop. D'accord, elle avait peut-être énoncé une évidence, mais... Elle voulait qu'il sache qu'elle était là pour lui, elle aussi. Et même s'il pensait manifestement ne pas en avoir besoin, même s'il avait appris à être heureux comme il disait - donc il l'était avec elle, c'était bien ça ? Cool - elle savait bien que ça n'était pas une promesse facile à tenir dans le château, même avec la meilleure volonté du monde. Et même s'il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui, c'était un peu tard pour ça, en réalité. L'insouciance, ça n'existait plus vraiment depuis l'arrivée des Supérieurs. Et il faut croire que ça n'était pas trop dans son tempérament. Elle avait plutôt tendance à se poser mille questions, à douter de beaucoup de choses, et à angoisser un peu, aussi, même si elle ne le montrait pas toujours. Pas à tout le monde en tout cas. Et ça n'allait pas s'arranger non plus dans les jours à venir, d'ailleurs.

Elle n'eut pas vraiment besoin de sous-titres quand il la remercia. Il ne dirait rien, elle le savait. Et elle ne chercherait pas à le forcer à quoi que ce soit elle non plus. Elle avait du mal à se livrer, elle avait fait ce qu'elle avait pu, parce qu'elle en ressentait le besoin, mais si elle ne l'avait pas elle-même décidé, il n'aurait rien pu tirer d'elle non plus, et elle ne comptait absolument pas se montrer insistante. Elle savait ce que c'était, que d'enfouir des choses au fond de soi, et que c'était plus difficile encore de les déterrer ensuite. Alors non, elle ne le prendrait pas mal, elle ne lui reprocherait rien, et elle ne lui tirerait pas les vers du nez non plus.

"Tu peux compter sur moi."

D'accord, elle se répétait un peu, mais elle voulait qu'il en soit persuadé. Que le jour où il en ressentirait le besoin, il n'hésite pas. Pendant quelques instants, elle garda son regard plongé dans le sien, comme si elle voulait ainsi s'assurer qu'il avait bien compris. Et puis elle revint l'embrasser, une fois de plus. D'abord tendrement, puis un peu plus passionnément. Et quand leurs lèvres se détachèrent, elle esquissa un sourire un peu espiègle avant de reprendre, le regard rivé au sien.

"Et donc, vous avez d'autres spécialités, en Russie, autre que ces baisers dont je ne vais manifestement pas réussir à me passer ?"

Un autre baiser, comme pour ponctuer sa phrase et confirmer ses dires. Parce que non, clairement, s'en passer, c'était juste impossible. Et heureusement, sans doute, que la Overton n'avait pas été jusque-là. Elle aurait sans doute eu plus de mal à avoir une relation à peu près normale si elle lui avait forcé un baiser...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 29 Jan 2012 - 1:00

Elle serait toujours là. Caem avait ces quelques mots qui résonnaient dans son esprit et à vrai dire, cela le perturbait. Il voyait cela comme quelque chose de positif, il était heureux, là-dessus il n’avait pas le moindre doute. Mais c’était juste une étrange sensation qui bouillonnait en lui. Quelque chose qu’il n’avait encore jamais ressenti et qu’il avait un peu de mal à expliquer. Il avait déjà eu des gens assez proches de lui pour le comprendre, pour l’aider quand il allait mal. Ça avait commencé en Russie avec Nikolaï et Aksana. Eux c’étaient des cas à part, il l’avait aidé à prendre soin de sa mère. Ils avaient été ses plus proches amis. Il n’avait plus de nouvelle depuis bientôt un an. C’était dur, mais il savait qu’ils allaient bien. Ces deux là étaient solides et surtout, ils s’aimaient réellement. Le jeune homme les avait longtemps fréquenté, il avait vu la lueur dans leurs yeux quand ils se dévoraient du regard. Et il n’avait jamais été jaloux. Non. Parce que c’étaient ses meilleurs amis. Parce qu’ils auraient donné sa vie pour eux. Ici il avait Tallulah et Zora. Toutes les deux ne savaient pas tout sur lui mais en savait assez pour comprendre qu’il avait besoin d’être épaulé parfois mais de manière assez discrète. Mais là, c’était totalement différent. Il n’avait jamais connu cela auparavant. Killian n’était pas une simple amie. Pas non plus une simple petite amie. Non, elle était différente. Et c’était peut être pur ça qu’au fond, il avait un peu peur… Jamais il ne pourrait accepter de lui faire du mal et le problème était bien là. Il aurait envie un jour de se confier à elle, il le savait. Même si le russe n’était pas expansif, s’ils restaient aussi proches assez longtemps, il voudrait qu’elle le connaisse jusqu’au bout. Sans forcément tout lui raconter il voudrait lui montrer d’autres parties de lui. Et cela l’effrayait réellement. Il ne savait pas comment elle réagirait face à ses côtés plus sombres qu’il était lui-même loin d’apprécier. Alors il craignait cette proximité même si jamais il ne se permettrait de fuir. Et puis, le sang de son père coulait dans ses veines. Parfois il se prenait à se demander si un jour il ferait les mêmes erreurs que lui. Et ça, ça le traumatisait clairement. L’adolescent savait que même s’il était heureux désormais, que même s’il savait garder son calme, il n’était pas monochrome, personne ne l’était. Un jour tout changerait. Killian serait sans doute l’une des rares à voir cela. Qu’adviendrait-il ? L’épisode de la bibliothèque était bien présent dans sa mémoire. Il avait faillit virer vers la magie noire ce jour là, basculer totalement car il était tout simplement bouffé par ses démons, par son passé. Et si cela se reproduisait ? Les pensées filaient à toute vitesse dans l’esprit de Caem et il faisait tout pour que cela ne se voit pas. Même s’il eut une légère absence tant le questionnement l’envahissait. Heureusement, Katee réussit à tout lui faire oublier en l’espace de quelques secondes seulement. Elle vint l’embrasser, d’abord tendrement puis le baiser devient plus fougueux et cela ne déplut pas au jeune homme qui y répondit avec la même ardeur. C’est alors que la demoiselle lui laça un regard bien différent et elle lâcha quelques mots qui lui arrachèrent un immense sourire, mais bien plus joueur que d’habitude. Voulait-elle réellement savoir ? D’ailleurs, avant même que le Poufsouffle n’ai pu entamer une quelconque réponse, la jeune femme l’embrassa de nouveau. Il profita de cet échange autant que possible puis la regarda droit dans les yeux, souriant toujours.

« Oh beaucoup. Il y a les classiques comme notre résistance absolue à la vodka mais je ne pense pas que ce soit la partie qui t’intéresse le plus… »

Oui, Caem pouvait être joueur aussi quand il le voulait, il n’avait vraiment pas de problème dans ce domaine. Aussi, il se leva et se plaça en face de la jeune femme, croisant ses mains dans son propres dos, prenant une mine de petit enfant chaste. Cela se sentait à dix kilomètres que ce n’était pas sa vraie nature et pourtant, il savait plutôt bien jouer la comédie de l’enfant sage. Des années d’expérience ! Puis, il recula, mettant dans de la distance entre Killian et lui avant de reprendre la parole d’une voix cette fois encore plus innocente. Du moins faussement innocente. Après tout, il était un jeune homme comme les autres, ce n’était pas parce qu’il avait une gueule d’ange qu’il en était un pour autant.

« On a aussi une musique qui n’appartient qu’à nous. Ah oui, et on résiste très bien au froid… A part ça, je vois pas trop… »

Caem devait se retenir de rire. Il était en train de sortir connerie sur connerie mais pour que sa petite comédie soit un minimum crédible il devait éviter d’éclater de rire parce que là, c’était sûr qu’il serait percé un jour. Pourtant, il imaginait mal Killian entrain de se faire des illusions sur son compte. Mais il voulait jouer, la distraire, détendre l’atmosphère après tout ça. La demoiselle venait de se livrer à un exercice de confession difficile, elle devait s’amuser, c’était le meilleur remède. Et puis, en même temps, faire l’idiot l’empêchait clairement de penser. Il en avait besoin aussi. Se concentrer sur quelqu’un d’autre, déconner, il lui suffisait de ça pour se sentir plus léger alors pourquoi donc s’en priver ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 29 Jan 2012 - 2:15

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Elle avait bien vu qu'il avait été ailleurs un moment, mais elle n'allait clairement pas lui tirer les vers du nez. Quand il se sentirait prêt. Quand il estimerait pouvoir lui parler de ce qu'il gardait pour lui. Elle espérait juste que le message serait bien passé, qu'il n'hésiterait pas, parce qu'elle pensait pouvoir tout entendre, parce qu'elle voulait être là pour lui aussi, comme il l'était pour elle.

Les baisers échangés étaient toujours aussi savoureux, et s'ils faisaient de l'effet au russe, il n'en était pas moins pour l'écossaise. Et à vrai dire, elle se posait des questions à ce sujet aussi. Parce que ce n'était pas pour rien qu'elle lui avait tout raconté. Ou au moins qu'elle avait tout évoqué. Parce que voilà, être avec lui, c'était génial, il n'y avait pas de doute là-dessus. Mais quand ils voudraient aller plus loin ? Elle ne savait pas de quoi elle serait réellement capable, elle n'était certaine de rien. Et ça ne lui ressemblait pas vraiment, enfin pas à celle qu'elle avait si longtemps été. C'était perturbant, d'ailleurs, parce qu'elle s'était donnée à bon nombre de gars de l'Ecole sans état d'âme. Et là, alors qu'elle était vraiment bien avec lui, elle ne s'en sentait pas capable. Le comble. Pourtant ça n'était pas faute d'en avoir envie. Loin de là. Quand ils étaient aussi proches, quand les baisers se faisaient plus passionnés, elle y pensait, forcément. Elle n'avait rien d'une nonne, ça se saurait, alors oui, elle y songeait. Mais elle ne s'imaginait pas commencer les hostilités et devoir tout arrêter parce que le souvenir de l'autre sadique d'Overton refaisait surface. Et il avait le droit de savoir.

Sa question sur les spécialités russes avait réveillé un sourire chez Caem, et elle sourit en retour.

"D'accord, je note que les jeux à boire avec toi c'est une mauvaise idée..."

Pas qu'elle eût tellement l'habitude de se pinter cela dit, mais bref. Elle le regarda s'éloigner, un peu surprise, et sourit devant son air de petit innocent. D'accord, l'alcool, la musique et le froid. Mais encore ? Rien ? Oh... Elle sauta presque de la table où elle était assise jusque-là et s'approcha lentement, ses yeux d'or braqués sur lui. Un côté prédateur peut-être ? Si peu...

"Je ne suis pas une très grande connaisseuse en ce qui concerne la musique, ça c'est plutôt le domaine de C.C... Mais pour ce qui est du froid, nous ne sommes pas mauvais non plus, par ici, dans les Highlands..."

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, pas très certaine de savoir où elle allait comme ça. Mais peut-être justement qu'elle n'avait pas à le savoir à l'avance, qu'elle n'avait qu'à se laisser porter ? Elle fit le tour du jeune homme, sans le quitter du regard, s'arrêta dans son dos pour passer ses mains autour de son buste et les refermer sur son ventre.

"Et c'est tout ? Le plus intéressant, c'est vraiment tes baisers alors. Parce que chez nous aussi, les gens résistent pas mal à l'alcool, tu sais, mais c'est le whisky plutôt que la vodka. Et si on en juge par nos prénoms, il y a une certaine propension à la dérision... ou au ridicule, au choix. Parce que Charlie et Killian pour des jumelles, on a vu plus judicieux... Et d'ailleurs... Comment ça se fait que tu portes un prénom celtique ?"

Elle déposa un baiser furtif dans le creux de son cou avant de poser la tête contre son épaule. Elle était plutôt grande pour une fille de son âge, même sans talons - qu'elle ne portait jamais, la seule fois où elle était montée sur des échasses, c'était pour faire plaisir à Rafael... et elle n'était pas prête de renouveler l'expérience. Ecouter son coeur battre, sentir sa poitrine se gonfler au rythme de sa respiration, rien que par sa présence, il lui faisait un bien fou. Et elle redoutait d'autant plus le jour où ça ne serait plus le cas, où elle ne pourrait plus se blottir contre lui ainsi. Elle ferma les yeux un instant. Ne pas y penser. La peur n'efface pas le danger, ça ne servirait à rien qu'elle s'inquiète davantage. Si ça devait se terminer un jour, elle ne pourrait pas l'empêcher. Elle se battrait tant qu'elle le pourrait parce qu'elle ne voulait pas le perdre, mais s'il décidait de partir, elle ne pourrait rien faire. Elle espérait juste que ça n'arriverait pas trop vite.

"Caem... Quand on sortira d'ici, tu me feras visiter la Russie ?"

"Quand". Pas "si". "Quand". Parce qu'ils sortiraient d'ici, elle se le promettait, et elle ferait tout pour. Et qu'elle espérait bien que ça ne serait pas terminé entre eux d'ici là. Rien que d'y penser, elle frissonna. Et si ça n'était pas le cas ? Ne pas y penser. Ne pas réfléchir à demain. Juste profiter de sa présence à ses côtés. Ca ne devrait pas être si compliqué, si ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 29 Jan 2012 - 21:30

Oh oui les jeux à boire avec Caem, ce n’était vraiment pas une bonne idée. Le jeune homme avait une sacrée bonne expérience dans le domaine et en plus, il avait naturellement une très bonne résistance. Ca il ne savait pas d’où ça venait mais c’était comme ça. Mais un jour sans doute il jouerait quand même avec Killian. Pas aussi brutalement qu’avec ses potes de Russie mais juste histoire de rire un peu. Après tout, l’alcool lorsque l’on n’en abuse pas est un bon moyen de se décomplexer et de rire un bon coup. Le jeune homme avait toujours vu la chose comme ça. Mais pour l’instant il avait d’autres choses à penser. Il vit sa petite amie descendre de la table et s’approcher de lui. Ce regard… Wouah. C’était tout ce qu’il trouvait à dire. Il comprenait encore un peu plus pourquoi elle avait su l’attirer. Ce regard assuré et attirant… Puis elle lui expliqua que c’était plutôt sa sœur la pro en musique. Cela surprit d’ailleurs le Poufsouffle même s’il ne laissa rien voir. Non pas qu’il doutait qu’Ever soit douée en musique, jusque que Katee arrive à en parler soudainement, naturellement. Il trouvait cela bien. Il pensait qu’elle n’arriverait même pas à prononcer son nom dans une discussion banale. Mais encore une fois, l’adolescent n’eut pas le temps de s’interroger sur ce genre de sujet. La jeune femme se plaça alors derrière lui, l’entourant de ses bras. Instinctivement, Caem posa une main sur les siennes et ferma les yeux juste quelques secondes. Il appréciait ce contact, cette petite étreinte. C’était inexplicable, juste une douce chaleur diffuse qui faisait un bien fou. La suite le fit sourire. C’est vrai que quand on y réfléchissait, le choix des prénoms de leurs parents était assez étrange. Il se demandait bien ce que cela cachait. Il lui poserait très certainement la question plus tard. Mais là, il devait faire face à autre chose. Killie venait de lui demander pourquoi il portait un prénom celtique. La réponse était simple comme bonjour et pourtant, le métis préférait toujours écouter au maximum le sujet. Cependant, le baiser que déposa Killian dans son coup, au-delà du léger frisson qu’il lui procura lui donna une forme d’élan. Il prit donc la parole calmement, caressant le dos de la main de la jeune femme en même temps.

« Mon père est irlandais, il parle gaélique même et tenait à ce que j’ai un prénom celtique. D’ailleurs, il s’appelle Kilian, mais avec un seul L… »

Il n’avait jamais précisé ce petit détail mais en y réfléchissant c’était tout de même assez amusant. Qu’il tombe sous le charme d’une jeune fille portant quasi le même prénom que son père, qui l’aurait cru. Enfin, il n’espérait qu’une chose, encore et toujours, comme à chaque fois qu’il évoquait son père, qu’elle ne s’interroge pas sur son nom de famille. Ce n’était pas nécessaire d’avoir fait 10 ans d’études pour savoir qu’un enfant porte dans quatre-vingt dix-neuf pourcent des cas le nom de famille du père… Il avait beau ne pas haïr son géniteur, il avait beau avoir appris à pardonner, il avait tant appris à vivre sans lui qu’il préférait lorsqu’il n’avait pas à le placer dans le tableau de sa vie. En même temps, il était fier de ses origines irlandaises, il regrettait d’ailleurs de ne plus parler gaélique même s’il savait parfaitement pourquoi il avait fait le choix de désapprendre cette langue… Alors, pour ne pas se prendre la tête avec tout ça, Caem profita de ce contact avec Killian. Il aimait se sentir proche d’elle. Avec ce qu’il venait d’apprendre, il avait un peu peur de la pousser au contact, pourtant il en avait envie. Aussi, il préférait profiter des moments où elle prenait des initiatives, comme ça il était sûr de ne pas la brusquer, de ne pas lui faire de mal. Puis, la Gryffondor lui posa une question qui lui alla droit au cœur. Cela pouvait peut être parait stupide mais que quelqu’un veuille ainsi découvrir son pays était l’une des plus belles preuves d’affection que l’on pouvait lui faire. Doucement, le russe se détacha de l’étreinte pour se trouver face à Killian.

« Ferme les yeux d’accord. Ferme les yeux et fais moi confiance… »

Caem adressa un sourire tendre à Killian, déposant ensuite un baiser sur ses lèvres, tout doux, tout simple. Puis, il s’empara de ses mains et sortit sa baguette magique. Silencieusement, il exécuta un sort qui fit tomber de la neige dans les mains de la demoiselle. L’un de ses sorts préférés même s’il n’avait toujours pas réussi à le réaliser à grande échelle. Cela faisait d’ailleurs parti de ses objectifs pour les semaines et les mois à venir. Un jour il y arriverait et il pourrait se réfugier dans son monde. Toujours était-il que pour le moment, quelques flocons tombaient dans les mains de Killian ce qui devait lui permettre de sentir la sensation du froid sur sa peau.

« Ce que tu sens ça, c’est ce que je touchais chaque jour d’hiver là-bas. Imagine alors ce froid, cette sensation et puis, une petite maison. Une petite maison simple entourée de neige si bien que l’on ne voit pas les limites du jardin. Derrière cette maison, une forêt. Une forêt massive. Imagine le mélange du vert des sapins et de la blancheur immaculée de la neige. Imagine un grand espace qui te donne la sensation d’être parfaitement libre. Ça c’est ma Russie… »

Caem avait parlé d’un ton calme et pourtant, il n’avait pas pu cacher toute l’émotion qu’il ressentait à parler de cela. C’était sa maison qu’il venait de décrire, ce qu’il avait vu pendant tant d’années et qu’il ne retrouverait sans nul doute jamais. Il avait un léger pincement au cœur et en même temps, cela lui faisait du bien de le faire imagine à Killian. Il se demandait si elle parvenait à se représenter le paysage. Dans son esprit en tout cas, c’était une photographie, les détails étaient encore là et il espérait qu’ils ne s’en iraient jamais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 29 Jan 2012 - 23:23

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
I fell apart
But got back up again

Les jeux à boire ? Killian avait toujours pensé qu'elle n'avait pas besoin de ça. Elle n'avait jamais vraiment eu beaucoup besoin de se déshiniber, il suffisait globalement de la mettre au défi de faire quelque chose pour qu'elle le relève. Globalement, elle refusait de passer pour une trouillarde ou une frileuse, parce qu'elle ne l'était pas. Des craintes, elle en avait pourtant, Caem était bien placé pour le savoir. Mais elle les cachait du mieux qu'elle pouvait. Cela étant si on la mettait au défi de jouer à ce genre de jeu, il y avait fort à parier pour qu'elle accepte.

Et si elle s'était laissée aller, là, juste avant, le moment des confidences était passé. Maintenant, elle redevenait... la guerrière ? Oui on pouvait dire ça. Alors oui, son regard était particulièrement intense. Et non, elle ne fondit pas en larmes à la mention du nom de sa soeur. Elle avait évacué une partie de la pression en lui en parlant un peu, en pleurant dans ses bras. Maintenant, elle redevenait la fille forte. Jusqu'à la prochaine fois. Elle ne savait pas quand ça arriverait, mais elle ne doutait pas qu'elle craquerait encore, à un moment ou à un autre. Et elle savait au fond qu'il serait là, et c'était peut-être bien ce qui lui permettait de tenir.

La main de Caem sur les siennes. La douceur de cette caresse sur le dessus de sa main. Elle était bien, là, elle aurait aimé que ce genre de moment dure éternellement. Mais elle avait posé une question, et elle obtenait une réponse à présent. Qui la fit sourire.

"C'est plus logique pour ton père que pour moi. Du coup ton nom te représente bien. L'Irlande et la Russie conjointes... Nous on est principalement écossaises, mais il y a un peu d'irlandais du côté de maman."

Elle aurait pu lui demander pourquoi il portait le nom de sa mère, puisqu'elle avait bien compris que c'était elle la russe si son père était irlandais. Et qu'en toute logique, il aurait dû porter un nom gaélique, le nom de son père. Mais s'il avait vécu là-bas, si loin pendant des années, s'il portait le nom de sa mère et s'il n'en parlait juste pas de lui-même, elle se doutait bien que ça devait être un sujet sensible. Qu'il y avait eu une séparation quelle qu'elle soit. Et si elle ne posait pas la question, ça n'était pas qu'elle ne voulait pas savoir, c'était qu'elle songeait que ça devrait sans doute plutôt venir de lui.

Quand il se détacha d'elle, elle redressa la tête, se demandant un instant où il voulait en venir. Mais comme il lui demandait de fermer les yeux, elle se laissa faire et baissa les paupières. Lui faire confiance. Oui, ça, ça ne posait pas de problème. Tout ce qu'ils venaient d'évoquer en était la preuve. Elle sentit ses lèvres sur les siennes, ses mains relevant les siennes. Et puis le froid sur sa peau. Elle l'écouta parler et se laissa bercer par sa voix. Elle percevait l'émotion qui y transparaissait et tentait de visualiser, malgré le peu d'imagination dont elle pouvait faire preuve, ce qu'il lui décrivait. La maison d'enfance du Hufflepuff se mélangeait un peu avec celle de ses propres grands-parents au fin fond des highlands, la neige la recouvrait tout autant, et elle était plus habituée au loch et aux montagnes qu'à la forêt dense de sapins dont il parlait. Mais elle s'efforçait de former des images plus ou moins précises. Et la sensation de liberté lui parlait. C'était la même qu'elle ressentait là-bas, autour du loch.

"Chez moi, on n'a pas tellement la forêt, mais l'hiver doit y ressembler un peu. La neige recouvre toute la lande et les montagnes environnantes. Et il y a l'eau calme du loch... et la petite maison des nos grands-parents, perdue au milieu de nulle part. Je préférais être là-bas qu'à la maison en ville d'ailleurs..."

Elle rouvrit les yeux, noua ses doigts aux siens. L'idée qu'elle s'était faite de sa Russie était peut-être erronée, trop mâtinée de son environnement d'enfant, mais elle lui donnait envie d'aller là-bas, de voir réellement où il avait grandi.

"On ira. Ensemble, on ira là-bas."

C'était de la folie. Une promesse de ce type, alors qu'ils n'étaient ensemble que depuis quinze petits jours ? Alors qu'ils ne savaient même pas ce qu'il adviendrait demain ? S'ils seraient toujours en vie, s'ils arriveraient jamais à sortir d'ici ? Pourtant, elle était sincère. Elle l'était toujours ou presque, excepté sur ce qu'elle ressentait peut-être, selon avec qui elle se trouvait, mais elle l'était plus encore quand elle était avec lui.

I promise you I will bring you home
I will bring you home
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Mar 31 Jan 2012 - 21:40

[Désolée, c'est nul n____n]

Caem venait de livrer une partie de lui. Sans qu’elle ne s’en doute forcément, Killian venait d’accueillir dans son esprit un des souvenirs les plus forts qu’abritait la mémoire du jeune homme. Quand il se sentait mal, qu’il avait besoin de décompresser, de tout oublier, c’était à ça qu’il pensait. C’était sur cette image qu’il se concentrait pour oublier tout le reste. Il n’y avait rien de plus fort pour lui. Ce n’était pas simplement la beauté de ce paysage qui l’aidait à se sentir mieux, c’étaient aussi tous les souvenirs qui y étaient attachée. Mais après tout, il se doutait bien que la jeune femme ne pouvait pas saisir tout cela. Si sa voix avait sans doute dû trahir un minimum de son émotion, sa petite-amie pouvait difficile deviner à quoi elle était due. Enfin il avait bien la nostalgie. Après tout, rares étaient les personnes qui n’étaient pas nostalgiques ici. Chacun avait quelque chose à regretter. Chacun pouvait dire qu’un élément de sa vie lui manquait. Le contraire aurait paru étonnant d’ailleurs. La vie ici était à des années lumières de la vie simple et légère dont on pouvait rêver. Même si bien des gens avaient du connaitre des malheurs avant même leur arrivée dans ces lieux, étaient-ils réellement pire que ce à quoi ils étaient maintenant confrontés. Caem avait bien des doutes là-dessus. S’il était loin d’être le premier à dramatiser la situation et s’il cherchait toujours un moyen de passer outre les difficultés quotidiennes, il ne pouvait pas nier que la vie ici était difficile. Moins depuis qu’il connaissait Killian, moins quand il était avec des amis comme Zora ou Tallulah. Mais, en tout cas, il ne pouvait pas dire que ce qu’il avait traversé avant été pire. Au moins, il savait qu’il été aimé. Au moins il savait le soir, après une journée de travail qu’il passerait quelques heures avec sa mère puis dehors avec ses potes. Au moins il savait qu’il y aurait toujours quelqu’un pour l’attendre… Et cela lui manquait… Il fallait vraiment qu’il s’interdise la nostalgie. S’il ne prononçait pas une règle claire dans son esprit, il se laissait trop facilement emporter par ses émotions. Le Poufsouffle avait un immense contrôle sur lui-même cependant, c’était parce qu’il s’imposait une certaine rigueur, parce qu’il prévoyait tout ça. Il savait très précisément ce qu’il pouvait laisser s’exprimer ou non.

Caem avait tout de même réussi à ne pas être submergé. Alors qu’il avait finit de parler de tout cela, de partager avec Katee une partie de son petit monde, la jeune femme parla à son tour. Elle lui donna alors une description par comparaison de ce qu’elle connaissait quand elle était encore avec sa famille. Le jeune homme lui adressa alors un grand sourire. Serrant doucement ses mains, leurs doigts entremêlés, il la regardait avec douceur. Cette fille était décidément différente des autres. Avec elle il pourrait aller crapahuter dans des zones un peu plus sauvages, prendre le temps de respirer et s’éloigner de la civilisation sans se sentir obligé de s’excuser mille fois. Cette idée lui plaisait. Il imaginait bien les promenades qu’ils pourraient faire tous les deux. Mais bon, dans le cadre du château, c’était un peu plus compliqué… Cependant, le russe espérait bien qu’un jour ils pourraient tous les deux se faire une petite escapade nocturne, histoire de respirer le grand air sans sentir le regard des autres. Etre libres, juste pour quelques instants… Puis, Killian lui déclara qu’ils iraient ensemble en Russie. Elle semblait en avoir vraiment envie… Voir l’endroit où il avait grandit. Seulement voilà, Caem savait très bien que la maison de son enfance ne lui appartenait plus. Elle allait être vendue peut être que c’était déjà le cas, et le jour où il emmènerait la jeune femme, d’autres personnes y auraient élu domicile… Mais avant de penser à cela, il faudrait déjà supposer qu’ils arrivent à sortir d’ici un jour.

« Je ferai tout mon possible pour t’y emmener. Mais je te préviens, en hiver c’est un congélateur et en été un véritable four. Niveau climat, on est pas les mieux lotis ! »

Et c’était reparti sur le ton de la rigolade. Il y avait eu trop de sérieux jusque là. Trop de paroles difficiles. Trop de souvenirs douloureux. Au-lieu de détendre totalement l’atmosphère avec l’évocation de la Russie, il avait ajouté la nostalgie au tableau ce qui n’était pas nécessairement la meilleure idée qu’il n’ait jamais eu. Caem décida alors de s’asseoir sur le sol, pire de s’y allonger. Comme un enfant, en étoile de mer, il était étendu de tout son long sur le sol assez froid de la salle. Il souriait, l’air presque béat. Quelqu’un qui ne le connaissait pas, le voyant ainsi, l’aurait très certainement pris pour l’abruti de service. Et ça, il s’en fichait parce qu’à cet instant, il n’était qu’avec Killian et savait que même s’ils ne se connaissaient que depuis peu, elle le connaissait assez pour voir au-delà de son petit air d’enfant de trois ans.

« Faudrait qu’on aille s’amuser un peu un jour. Avec une petite bouteille et de l’air pur. Promis par un soir de pleine lune mais un soir basique… Ça te dirait ? »

Caem n’avait aucune idée de comment Killian allait recevoir son idée. Surtout que rien ne semblait justifier qu’il lui demande ça après s’être étendu sur le sol. En réalité, il n’y avait pas de véritable explication. Il avait eu envie de s’allonger, de fixer le plafond. Il se vidait souvent la tête comme ça. Ah oui, Katee n’était pas au bout de ses peines avec lui. Il regorgeait d’habitudes étranges, de capacités à faire des gestes totalement inexpliqués. Le p’tit russe dans toute sa splendeur…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Mer 1 Fév 2012 - 21:19

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Evidemment, Killian ne comprenait pas toute la portée que cette image avait pour Caem mais même si elle ne pouvait pas tout savoir, il y a une chose qu'elle voyait bien : l'émotion qu'il y avait dans le regard et dans la voix du Hufflepuff. Et à défaut de comprendre, elle trouvait ça attendrissant. Et un peu douloureux aussi. Il y avait quelque chose de mélancolique qu'elle ne s'expliquait pas, mais elle refusait de lui poser la question. S'il n'en parlait pas de lui-même, elle n'irait pas forcer les choses. Tout ce qu'elle voulait, c'était lui montrer qu'elle était là aussi, s'il en avait besoin. Et la façon dont elle lui avait assuré qu'ils retourneraient là-bas ensemble en découlait. "Je suis avec toi, Caem. T'es pas tout seul. Quoi qu'il advienne, quoi qu'il se passe. Je suis là." C'était tout ce qu'elle voulait dire, tout ce qui devait se lire dans son regard.

Le sourire qu'il lui adressa lui fit chaud au coeur, leurs doigts entremêlés semblaient vouloir témoigner des sentiments qu'elle ressentait pour lui. Bien sûr, elle imaginait bien que ça ne serait plus pareil, là-bas, maintenant qu'il n'y vivait plus. Mais ça comptait pour lui, et en découlait que ça comptait pour elle aussi. "Je t'y emmènerai Caem." Elle se le promettait. Et elle lui rendit son sourire en reprenant la parole à son tour sur le thème du climat.

"C'est sûr que chez nous les températures ont tendance à être plus douces... Je sais pas trop bien ce que c'est d'étouffer, ici on a pas trop de canicule, alors peut-être que j'aurais un peu de mal. Mais je crois que je supporterai pas trop mal l'hiver."

Ce n'était pas une fanfaronnade, c'était juste qu'elle n'était pas vraiment frileuse. Qu'elle sortait jouer dans la neige sans se protéger particulièrement. Que s'il faisait plus froid, elle rajouterait une couche, et puis c'est tout. Bon allez, deux peut-être. Ca n'avait pas vraiment d'importance. Ca n'était pas comme si elle apportait un soin particulier à son apparence en fait. Et puis ce serait pour être avec lui, et parce que ça comptait pour lui. C'était l'essentiel.

Et voilà qu'il s'allongeait au sol. Killian laissa échapper un rire en le voyant faire, et s'agenouilla d'abord près de lui, quelques instants, comme il proposait une escapade nocturne, avant de s'allonger à son tour, posant la tête au creux de son épaule, une main posée sur son torse. Et pourquoi pas, après tout ? Ils étaient tranquilles dans cette salle vide, à l'écart du monde extérieur en quelque sorte. Et ça n'était pas comme si elle avait grand chose à faire de ce que pensaient les autres, donc même si on forçait la porte et qu'on les trouvait ainsi étendus par terre, ça lui importait peu.

"N'importe quand en dehors de la pleine lune, ça serait cool..."

N'importe quel moment passé avec lui l'était. Et sortir prendre l'air, avoir l'impression d'avoir encore un peu de liberté dans ce monde de fou qu'était devenu l'école, ça n'était clairement pas pour lui déplaire, loin de là. Elle resta un petit moment à imaginer cette sortie, et le ciel nocturne étoilé, laissant le silence planer entre eux. Et puis elle se redressa sur un bras, vint déposer un baiser sur ses lèvres et reprit.

"Tu sais quoi ? On va le faire. Choisis un jour. Après la pleine lune peut-être ? Tu crois que tu peux dégotter une bouteille quelque part ? Je connais bien un rouge qui en aurait, mais... Disons que j'aurais plutôt tendance à lui mettre mon poing dans la tronche plutôt qu'à lui demander un service..."

Parce que non, définitivement, elle n'irait pas demander ça à Hamilton. Plutôt crever que de devoir quoi que ce soit à cette enflure. Elle ne savait pas encore que d'ici là, ledit supérieur lui en ferait baver. Littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Ven 3 Fév 2012 - 16:15

Caem se sentait plus que bien en cet instant. Alors qu’il s’était allongé sur le sol, sans aucune explication, genre de choses qu’il avait l’habitude de faire, Killian avait rit. Il aimait quand elle riait. Le rire était pour lui l’une des choses les plus importantes dans la vie aussi, il appréciait quand ceux de son entourage s’y adonnait. Surtout Katee. Il adorait son rire, l’entendre c’était pour lui comme une bouffée d’oxygène. Il préférait la voir ainsi que triste, souffrante, habitée par ses démons. Ce n’était peut être qu’éphémère mais ce n’était pas grave. C’était déjà ça de pris, un bon pas en avant. Il y arriverait. Il la guiderait aussi longtemps que possible, jusqu’à ce qu’elle atteigne l’allégresse et là, il en profiterait pleinement avec elle. Qu’importe si cela devait prendre des années, il était bien avec elle et pour le moment, il n’avait pas envie de chercher plus loin que ça. Vivre au jour le jour, autant que cela lui était possible. La demoiselle vint alors s’allonger près de lui, posant sa tête sur son épaule et une main sur son torse. Le russe releva alors le bras pour venir caresser doucement ses cheveux, jouant avec, légèrement dans ses pensées. Ce geste était doux, tout naturel pour lui. Il ferma les yeux. C’était de ce genre de petits instants qu’il voulait remplir sa vie. Des moments simples, pas besoin de grand-chose pour les réaliser et pourtant, si agréables. Certains refusaient de voir ce genre de choses. Certains voyaient ces moments plus comme une perte de temps. Pas lui. Oh non, loin de là même. Il dévorait ces instants, autant que possible. Il connaissait le prix, il savait bien que rien n’était éternel alors il devait en profiter, avant que tout ne s’efface… Killian déclara alors que son idée lui plaisait du moment que ce n’était pas pendant la pleine lune. S’il ne comprenait toujours pas totalement le sens de cette interdiction, il avait fait une promesse et comptait bien faire de son mieux pour la tenir. Alors oui, ils ne sortiraient pas à ce moment là mais il y avait bien d’autres possibilités qui s’offraient à eux. Tous pleins de jours. Ce serait leur moment de liberté. Caem savait que cette escapade, il ne l’oublierait jamais. Il n’avait aucune idée de comment elle allait précisément se dérouler, et d’ailleurs il ne souhaitait pas savoir à l’avance. Simplement il savait que ce serait un moment rien qu’à eux, un moment de pur bonheur et s’était sans aucun doute le plus important. L’adolescent était donc en train de réfléchir, se demandant quand il pourrait mettre ce petit tour en place. Son esprit voguait, quelques images lui venaient en tête, de cette possible sortie. Il n’avait plus envie de bouger, il se sentait profondément bien en cet instant. Non, il n’avait décidément besoin de rien de plus. Alors qu’il avait toujours les yeux fermés, un mince sourire se dessina sur ses lèvres. Toutes ces douces pensées l’enchantaient, cela se voyait. C’est alors que Killian se redressa, venant l’embrasser puis reprit la parole. Caem avait rouvert les paupières et la regardait droit dans les yeux pendant qu’elle parlait. Trouver une bouteille ? Oui, ça c’était possible. Il connaissait une jeune fille, Emily, qui était pas mal impliquée dans les trafics. Elle saurait sans difficulté l’aider à se procurer un peu d’alcool, elle était plutôt cool et il lui avait déjà rendu service par le passé.

« T’en fais pas, ça je peux m’en charger sans le moindre problème, dis moi juste tes préférences… Quant au jour… Le 25 avril ça te dirait ? »

Caem avait dit cela avec un joli sourire. Pourtant, s’il avait volontairement pris l’air de réfléchir au moment de choisir la date, en vérité, il ne l’avait pas sélectionnée au hasard. L’anniversaire de la mort de sa mère, c’était le 24. S’il ne se serait pas senti capable de faire quelque chose ce jour là, s’il savait qu’il allait avoir besoin de s’isoler, le lendemain lui semblait être une bonne occasion. Après une journée d’ermitage il aurait sans le moindre doute besoin de faire la fête et avec Killian, il ne pouvait certainement pas espérer mieux. L’adolescent regarda alors la jeune femme et redressa la tête pour aller chercher de nouveau ses lèvres. Il l’embrassa passionnément, sa main étant venu se poser sur sa joue. Son cœur s’affolait toujours quand il faisait ça, c’était fou. Après tout, en général, c’était ça au début et petit à petit, cela disparaissait. Et même si cela ne faisait pas longtemps qu’ils étaient ensemble, Caem n’avait aucune difficulté à dire que c’était assez différent. Il avait l’impression de partager réellement quelque chose et espérait réellement que cela allait durer. Puis, lorsque leurs lèvres se séparèrent, le jeune homme parla de nouveau, un air amusé sur le visage.

« C’est peut être dangereux d’accepter une escapade nocturne avec moi, si ça se trouve, je suis un vilain monsieur… »

Caem, t’es con. C’est sans doute ce qu’aurait répondu un bon nombre de personnes. Mais lui ça l’amusait de faire l’andouille, il avait déjà eu l’occasion de le montrer à Katee et cela ne risquait très certainement pas de changer maintenant. C’était trop tard pour lui. Enfin, il changerait très probablement un jour mais cela voudrait dire qu’il aurait définitivement fini de grandir, qu’il n’aurait plus cette vivacité, cette espoir naïf, cette envie de croire que le monde était toujours plein de bonnes choses… Alors non, il n’était pas pressée de devenir un adulte sérieux, vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Sam 4 Fév 2012 - 14:27

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Rire. C'était devenu tellement rare à présent. Les Supérieurs détruisaient tout sur leur passage, y compris des choses aussi simples que celle-ci. Rien que pour ça, ils méritaient vraiment qu'on leur fiche une raclée. Et si c'était la seule de leurs exactions ! Chaque fois qu'elle commençait à parler ainsi lui confirmait son désir de rébellion. Il fallait vraiment faire quelque chose pour les mettre dehors, les empêcher de nuire, torturer, tuer impunément. Et même si pour l'instant, avec 'Lyn et Eno', elles n'avaient pas encore assez de forces vives pour se le permettre, elle ne baisserait pas les bras. Un jour, peut-être, elle aborderait de nouveau le sujet avec Caem. Mais elle n'était pas certaine d'être sur la même longueur d'ondes que lui. Elle ne doutait pas un instant de lui dans le sens où elle savait pouvoir affirmer qu'il ne la dénoncerait pas mais elle redoutait de l'inquiéter encore. Il n'aimait pas qu'elle se fasse du mal - et ça aurait été réciproque, d'ailleurs - et la Résistance était vouée à la souffrance, elle le savait. Ca ne passerait pas sans heurt. Alors même s'il connaissait son point de vue, elle n'en parlait pas. Pas encore en tout cas.

Alors oui, rire. C'était peut-être éphémère mais c'était déjà pas mal. Après ce qu'elle venait d'évoquer, c'était salvateur, même. Et elle était bien, là, allongée par terre contre Caem. Quand il releva le bras pour jouer avec ses cheveux, elle eut une brève tension dans les épaules, un instant seulement. Ca n'était pas les mains de la Overton, c'était son bras à lui. Et elle se détendit rapidement. Si elle arrivait à en faire abstraction, même si c'était après une raideur, c'était peut-être bon signe, non ? Elle espérait que oui, parce qu'elle ne voulait pas que ça la hante indéfiniment. Parce qu'elle voulait vivre pleinement cette histoire naissante avec lui et qu'elle ne voulait pas que quoi que ce soit les sépare. Elle avait beau dire qu'elle ne voulait pas se faire d'illusions, ni trop s'attacher, c'était un fait : l'affection qu'elle avait pour lui était indéniable et elle ne voulait pas que ça cesse. Et il était toujours aussi doux, et ça lui faisait décidément beaucoup de bien.

Elle avait bien vu son sourire en se redressant, et rien que ça, ça lui mettait du baume au coeur. Le signe que lui aussi, il était bien, là, avec elle. Et il n'en fallait pas plus pour la mettre un peu plus à l'aise. Elle hocha simplement la tête, tout d'abord, comme il disait savoir comment se procurer une bouteille et proposait une date.

"Je sais pas si j'ai vraiment de préférence en fait. Parce que je suis écossaise, je dirai du whisky par défaut, mais je sais pas si c'est bien ou pas. Prends un truc qui te plaît, moi j'y connais pas grand chose. Et donc le 25, pas de souci pour moi."

C'était presque trop loin encore, mais elle ne voulait pas se montrer trop empressée non plus. Elle était bien loin d'imaginer pourquoi il avait choisi cette date-là... Pour elle, ça pouvait tout aussi bien être un pur hasard, ou simplement une marge de manoeuvre pour se procurer ce qu'il fallait. Et quant à l'alcool, et bien... Si elle avait été assez libre au niveau de ses rapports avec les hommes, elle était beaucoup plus sage sur ce sujet-là. Le sport était sa drogue, plus que l'alcool, la clope ou quoi que ce soit d'autre. Elle n'avait pas de souvenir de beuverie, et peu de mémoire concernant les goûts des breuvages qu'elle avait pu goûter. Alors s'il préférait la vodka ou n'importe quoi d'autre, ça lui irait aussi.

Le baiser qu'il lui donna ensuite se fit passionné, et elle le savoura, comme à chaque fois que ses lèvres trouvaient les siennes. Sa main remonta jusqu'à son cou tandis que lui posait la sienne sur sa joue. Si le coeur de Caem s'affolait, celui de Killian n'était pas en reste. Ca l'effrayait autant que ça l'enivrait. Elle ne pouvait simplement pas se passer de lui, c'en était même assez perturbant pour elle qui redoutait tellement de souffrir encore. Pour l'heure, ils étaient bien, là, dans les bras l'un de l'autre, et elle tâchait de ne pas y penser. Profiter de cette étreinte, de ce baiser, de sa présence à ses côtés. C'était tout ce qui comptait, tout ce qui devait compter, pour le moment. Et quand leurs lèvres se séparèrent, elle en fut presque déçue. Elle aurait pu continuer à l'embrasser, encore et encore.

Un rire léger répondit à la réplique du Hufflepuff. Un vilain monsieur ? Lui ? Mais bien sûr... Elle ne doutait pas un instant de lui, elle n'aurait d'ailleurs jamais laissé qui que ce soit dire quoi que ce soit sur lui. Quant à la vilenie... Elle plongea ses yeux d'or dans les siens, un sourire espiègle sur les lèvres.

"Et qui te dit que je suis une gentille fille ?"

Elle revint l'embrasser, elle en mourrait d'envie, elle ne comptait pas vraiment s'en priver. Mais ce qu'elle venait de dire n'était pas complètement anodin, au fond, même si elle l'avait tourné en dérision comme lui juste avant. Ne lui avait-elle pas dit qu'elle n'était pas une fille bien, la première fois dans la salle d'arithmancie ? Elle avait beau ne plus être en mode suicidaire, elle n'était toujours pas complètement certaine d'être assez bien pour lui. Ca n'empêchait pas qu'elle ne comptait pas fuir non plus. Elle était trop bien là, pour renoncer à être dans ses bras. Tant qu'il voudrait bien d'elle. Et elle espérait bien que ça serait encore pour un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1742
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Dim 5 Fév 2012 - 19:04

Du whisky… Pourquoi pas. Ce n’était pas l’alcool préféré de Caem mais il ne détestait pas ça pour autant. C’est sûr qu’en Russie, il buvait plus de vodka mais après tout, pourquoi ne pas changer un peu ses petites habitudes ? De toute façon, il verrait aussi ce qu’il pourrait trouver. Après tout, même s’il avait des contacts avec la contrebande, ce n’était pas pour autant qu’il aurait un choix total. Dans des temps pareil, accéder à des produits de l’extérieur n’était déjà pas une tâche facile alors il n’allait pas en plus faire sa fine bouche… Ce qui l’étonnait d’ailleurs toujours autant, c’était le nombre de soirées clandestines qui continuaient de s’organiser malgré la dureté des règles et couvre feu. Les petits écoliers parvenaient toujours à trouver un moyen de faire la fête et de l’alimenter surtout. D’ailleurs, il avait même remarqué que certains trouvaient le moyen de fumer des joints, ce qui l’étonnait encore plus. Le russe n’était pas accro à cette substance, loin de là, mais il ne refusait pas quand on lui proposait. Il ne fumait jamais de clopes, juste ça. Après tout, s’il parvenait à en obtenir cela pourrait être un autre moyen de bien profiter. Pour lui le cannabis n’était pas une drogue comme les autres, c’était une porte ouverte sur le rire, encore plus que l’alcool. Il n’était pas du genre à réagir mal, à chaque fois il finissait par rire avec ses potes et passer un bon moment. Enfin, il verrait tous ces détails plus tard. De toute façon, le plus important, c’était de passer ces instants avec Killian. Même s’ils se retrouvaient souvent tous les deux, s’ils se prenaient des petits rendez vous, là ce serait encore différent. Une expérience totalement nouvelle pour lui, dans le cadre de l’école et il comptait bien en profiter autant que possible. Et voilà qu’il était totalement impatient. Rolala, impossible ce gosse finalement. Cela ne s’arrangea d’ailleurs pas quand il embrassa la demoiselle. Il avait beau être sage, le fait qu’il soit un jeune homme plein d’hormones se faisait parfois sentir. Avec ce qu’il venait d’apprendre, il mettait encore plus d’application à contrôler tout ça. Il craignait cependant de ne pas toujours en être capable. Enfin si, dans ce cas là, il s’en irait plutôt que de faire quoi que ce soit de déplacé mais bon, cela l’inquiétait tout de même un peu… Et Katee ne l’aida pas pour le coup. Ce rire, encore ce rire. Il l’adorait vraiment. Certains trouveraient sans doute cela étrange qu’il y attache tant d’importance mais il aimait ce son plus que n’importe quel autre. C’était comme une mélodie pour lui et il avait envie de l’entendre encore et encore. La demoiselle reprit d’ailleurs la parole en lui expliquant que si cela se trouvait, elle n’était pas mieux que lui, elle n’était pas non plus une gentille fille. Un sourire espiègle se dessina alors sur les lèvres du jeune homme mais avant qu’il ne puisse entreprendre une quelconque réponse, Killian vint l’embrasser une nouvelle fois. Le russe ferma les yeux, son autre main vint se poser doucement sur sa hanche, il n’imposa cependant pas ce contact. Disons que c’était une habitude, une marque d’affection qu’il avait faite sans réfléchir au début. Lorsque leurs lèvres se séparèrent, Caem reprit la parole d’une voix basse, dans un simple chuchotement, souriant toujours.

« C’est vrai que plus le temps passe et plus je me dis que t’es vraiment pas une gentille fille. Dis donc, on fait un sale couple de dépravés… »

De la provocation oui, rien de plus. Si Caem assumait ne pas être un jeune homme parfaitement sage, un exemple de bienséance, jamais il ne jugerait Killian là-dessus. Et puis, franchement, ils étaient plutôt sages. Les deux jeunes gens, en opposition à certains étaient vraiment sages. Il savait que pendant les soirées clandestines, il y en avait certains qui s’amusaient bien. Il ne les jugeait pas pour autant. En Russie, il avait déjà plusieurs fois eu des coups d’un soir. Il n’était jamais passé pour un salaud pour autant. La raison ? Il n’avait fait cela qu’avec des filles qui étaient d’accord sur les conditions. Pas que des filles d’ailleurs mais ça, c’était une autre histoire et il n’avait pas spécialement envie d’en discuter. L’adolescent ne savait pas trop ce qu’il pouvait ressentir pour les Hommes aussi, il préférait ne pas trop en débattre. Surtout, qu’actuellement, il était très bien avec Killian, ce n’était que pour elle qu’il pouvait ressentir du désir, le vrai de vrai et n’avait pas spécialement envie que cela change pour le moment. Cela lui convenait très bien. Caem retourna alors embrasser sa petite amie, avec plus de passion cette fois. Les yeux clos, il profita de cet échange autant que possible, un instant privilégié. A vrai dire, il avait presque envie que le temps s’arrête. Il ne pensait plus à rien, plus aucune pensée désagréable ou douloureuse ne venait peupler son esprit. L’ataraxie se transformait peu à peu en bien être profond et il n’avait clairement pas envie que cela s’arrête. Pourtant, cela ne pouvait être éternel et il y avait des choses qui le rattrapait, des craintes, des peurs profondément ancrées en lui.

« Ecoute Katee… »

Les mots lui brûlaient la gorge. Caem voulait la prévenir, lui faire comprendre qu’il restait de prendre ses distances juste un peu. Qu’elle ne devrait pas s’inquiéter pour autant, qu’elle ne devrait pas poser de questions, juste attendre, que cela passerait tout seul. Pourtant, il n’y arrivait pas. Les mots restaient bloqués, il avait beau lutter, rien ne voulait sortir. Et puis, il n’avait pas envie de l’inquiéter. Il était perdu, pour une fois, il ne savait pas quoi faire. Alors il abandonna, lâchement. Cela ne lui ressemblait pas mais cette fois, il ne voyait pas d’autre solution. Finalement, sa voix se fit donc de nouveau entendre.

« … Non rien, oublie, c’est pas grave ! »

Comme pour faire oublier ce qu’il venait de dire, son minable échec, Caem alla embrasser de nouveau la jeune femme, cherchant à remettre de l’ordre de sa tête. Il commençait à en avoir un peu marre que tout se complique toujours mais apparemment, il ne pouvait pas faire grand-chose d’autre… Il espérait juste que Killian ne lui en tiendrait pas rigueur, qu'elle ne dirait finalement rien. C'était sans doute la meilleure chose qu'il pouvait espérer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3663
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   Lun 6 Fév 2012 - 18:43

~ Scarred And Scared ~
Caem Kaliayev && Killian T. E. Calgarry
Katee ne risquait pas de faire la difficile. Elle prendrait ce que Caem trouverait. Elle n'était vraiment pas assez connaisseuse pour imposer quoi que ce soit. Mais il lui avait demandé son avis, et elle l'avait donné, autant qu'elle pût en avoir un. Quant au reste... elle ne connaissait simplement pas. Elle n'avait donc aucun avis sur la question. A part qu'elle ne risquait pas de le faire trop souvent, parce qu'elle avait besoin de ses poumons sur le terrain. Pour le reste... elle aviserait le jour où elle aurait l'occasion de tester. Et si c'était ce soir-là... Et bien pourquoi pas ? Tout ce qui lui importait, c'était d'être avec lui. Une soirée, rien qu'à eux. Pour un peu, elle aurait déjà voulu y être. Et le 25, c'était encore loin. Elle se tut, cependant, refusant de se montrer trop empressée. En attendant, elle était allongée tout contre lui, et ça lui convenait très bien. Ses baisers aussi, par ailleurs, même s'ils réveillaient quelques envies qu'elle n'était pas sûre de pouvoir mettre en pratique ensuite. Elle frissonna légèrement quand l'autre main du russe vint se poser sur sa hanche, mais ne trahit pas davantage son trouble. C'était lui. Lui il pouvait faire tout ce qu'il voulait. Ca n'était pas Overton, ça ne le serait plus jamais.

Et quand il commenta leur sagesse relative à tous les deux, elle rit, une fois de plus. C'était si facile avec lui. Elle ne se doutait pas vraiment du bien-être que ça pouvait lui procurer, à lui, de l'entendre rire ainsi. Mais c'était une preuve indéniable qu'elle était bien avec lui. Pourtant, lorsqu'après un nouveau baiser, plus passionné, et pendant lequel elle ne put s'empêcher de laisser ses doigts courir sur sa nuque, il reprit la parole, elle le dévisagea, un peu inquiète. Son ton de voix était révélateur. Son hésitation aussi. Elle aussi hésitait, à l'encourager, mais elle craignait que le moindre mot ne rendît plus difficile encore ce qu'il avait à dire. Et comme il battait en retraite, elle hésita encore. Elle ne voulait pas le forcer à la confidence. Mais elle redoutait autant ce qu'il pouvait cacher. Alors comme il lui demandait d'oublier, elle abandonna à son tour.

"Comme tu veux..."

Il l'embrassa de nouveau, et elle se raccrocha à ce baiser, pour se rassurer elle aussi. Que pouvait-il y avoir de si difficile à sortir ? Elle craignait le pire. Elle avait beau se dire que puisqu'ils étaient là, tous les deux, dans les bras l'un de l'autre, c'était bien la preuve que ça n'avait rien à voir avec elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de douter. Mais elle savait ce qu'étaient des confidences difficiles, assez pour ne pas forcer les choses. Il fallait que ça vienne de lui. Elle était là, si jamais il changeait d'avis. Elle prolongea ce baiser quelques instants de plus, comme si le rompre pouvait entraîner leur éloignement. Insidieusement, la peur s'emparait de son esprit. Elle ne voulait pas y céder, mais avait toutes les peines du monde à rester parfaitement sereine. Alors quand leur lèvres se séparèrent, elle enfouit la tête au creux de son épaule, lovée tout contre lui. Tout à l'heure, il faudrait qu'elle s'éloigne, pour son cours de soins aux créatures. Mais pas tout de suite. Pour l'instant, elle voulait encore être là, près de lui. Jusqu'au moment où elle n'aurait plus d'autre choix que de se lever et de gagner le terrain d'étude à l'extérieur du château.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Scarred and Scared ~ Caem   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scarred and Scared ~ Caem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scarred and Scared ~ Caem
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Reach For The Sky ~ Caem
» RAVEN&MILENA ღ i'm scared but i don't regret it, all i want is you
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Troisième Etage. :: ─ Salle vide-
Sauter vers: