AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A Beautiful Lie ~ Em's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: A Beautiful Lie ~ Em's   Mer 28 Déc 2011 - 23:14

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes

Depuis qu'il était tombé par hasard sur Enola en sortant du château, l'humeur de Ricky était encore plus massacrante que d'ordinaire. Et il évitait le coin comme la peste. C'était débile, il pouvait tomber sur elle à peu près n'importe où dans le château sauf chez les verts. Sauf que chez les verts, il y passait déjà pas mal de temps et il avait parfois besoin de changer d'air. Alors il avait arpenté les couloirs sans but, une clope prête à être allumée en main avec laquelle il jouait. Bon. Les étages les plus fréquentés, il les avait évincés d'office. Et à force de monter, voilà qu'il se retrouvait à la porte des combles. Dans le genre endroit où personne ne venait, c'était parfait. Et vu qu'il n'avait absolument aucune envie d'avoir de la compagnie, ça lui convenait très bien.

Il lui semblait que c'était Sean qui lui avait parlé de l'endroit et de son chemin d'accès. Il n'en était plus très sûr, mais à part son meilleur ami, qui lui aurait raconté un truc pareil ? Et il était monté après s'être ouvert un passage. Le grenier n'avait rien d'un endroit très glamour, mais là encore, il n'en avait absolument rien à faire. Pourvu qu'il ait la paix. Pas de lumière autre que le feu de son briquet pour allumer sa cigarette. Pas de bruit autre que sa respiration comme il inhalait puis relâchait la fumée. Assis en tailleur à même le sol, pendant quelques instants, il était presque bien.

Jusqu'à ce qu'un flot de souvenirs l'assaille, encore et toujours. Il ne pouvait pas s'arrêter de penser deux minutes, bon Dieu ? Pourquoi fallait-il que même, maintenant, elle revienne le hanter ? "Parce qu'il y a pas une journée sans que tu penses à elle, connard..." Et c'était bien le problème. Il n'arrivait pas à se la sortir de la tête. Quoi qu'il fasse, où qu'il aille, quoi qu'il en dise. Elle était toujours là, comme sa mèche de cheveux, d'ailleurs, contre son coeur. "Quel con..." Parce que oui, c'était sans doute une belle connerie que d'avoir gardé cette mèche qu'elle lui avait fait passer. Une sorte de message d'adieu qu'il n'arrivait pas à accepter. Quant à savoir pourquoi il la gardait, c'était assez difficile à déterminer. Peut-être parce que c'était un morceau d'elle, simplement. Même si ça lui faisait mal à chaque fois qu'il la regardait.

Sa main libre vint se refermer sur le pendentif qu'il dissimulait d'ordinaire sous ses vêtements. Sans doute pensait-elle qu'il l'avait jetée ou brûlée... Peut-être qu'il aurait dû le faire d'ailleurs, peut-être que ça aurait été plus facile. Il n'en était même pas sûr en réalité. "Ca ne changerait rien." Et ce qui ne risquait pas de changer non plus, c'était ce qu'il ressentait. Parce qu'il avait beau être trop fier pour revenir vers elle, elle lui manquait.


Dernière édition par Ricardo Queiros Lopes le Sam 4 Fév 2012 - 15:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Jeu 29 Déc 2011 - 12:22

~There’s no salvation for me now
No space among the clouds
And I’ve seen that I’m heading down
But that’s alright!~

Emily ne savait plus trop où elle en était ces derniers temps. Après avoir envoyé cette lettre à Ewan, après avoir pourri dans les cachots, avoir faillit perdre Cameron parce qu’elle était un peu trop conne parfois. Bref, c’était le bazar dans sa tête et pourtant, elle était repartie de l’avant. Pourquoi continuer à pleurer sur son sort ? Cela ne changerait strictement rien. Elle continuerait à voir des gens disparaitre, des gens mourir, à se faire rabaisser par des personnes régies par un cruelle complexe d’infériorité. Et après. Si elle avait envie de baisser les bras, autant aller se jeter dans la gueule du loup et crever pour une cause plutôt que de se morfondre jusqu’à n’en plus pouvoir. En définitif, la jeune femme était donc dans une période haute. Après tout, elle commençait à se connaitre et la jeune cracmolle se doutait bien que cet état d’esprit ne durerait certainement pas. Elle savait qu’elle pouvait changer de façon de voir les choses d’un jour à l’autre alors elle voulait profiter à fond dans cet élan. Bientôt elle serait sans doute de nouveau assaillie par le désespoir, le dégoût, l’envie de ne rien faire et de simplement se laisser bercer, devenir une victime presque consentante du système actuellement en place. Alors elle devait vivre ce moment de grâce pleinement. Aussi la demoiselle avait dcidé de se balader fièrement dans le château, de ne surtout pas baisser les yeux et même, de sourire à ceux qu’elle croisait sur son passage. Cette attitude en surprenait beaucoup qui préféraient passer leur chemin, craignant peut être d’avoir des ennuis. D’autres se plaignaient de son irrespect envers ses « Supérieurs » ce à quoi elle répondait le plus souvent avec la plus vive ironie et un magnifique sourire sarcastique. Elle était Emily Anthon. Elle n’était pas n’importe qui. Alors certes elle n’avait pas de pouvoir magique, elle avait rompu sa lignée, et alors ? La jeune femme était fière du parcours qu’elle avait eu, de l’indépendance qu’elle avait su prendre, des rencontres qu’elle avait faites loin des sentiers battus. Et non elle ne prétendait pas pour autant être purement exceptionnel, être quelqu’un dont on se souviendrait dans l’avenir. Elle voulait juste devenir une femme pleine d’énergie, capable de se battre pour ses idées, de rire comme une enfant avec ses amis, d’avoir des aventures amoureuses et de foutre un bon coup de pied au cul de tous ceux qui oseraient l’emmerder. Elle était condamnée à vivre enfermée ? Très bien, aucun problème, elle assumerait mais il ne fallait pas croire que cela allait sceller sa grande gueule. Provocation. C’était son maître mot ces derniers temps ce qui se voyait d’ailleurs dans sa tenue. Ayant été expédiée ici par son père elle avait eu le privilège d’avoir une valise dans lequel ses parents avaient balancé des fringues à l’aveuglette. La jeune écossaise portait donc une jupe assez courte avec des bas, ses bonnes vieilles new-rocks et son manteau en cuir. Enfin, elle avait sa clope au bec et elle errait ainsi dans le château, fredonnant quelques chansons. Elle avait envie de chanter, que quelqu’un attrape une guitare électrique et qu’elle puisse se déchaîner avec un micro. Elle voulait vivre.

Emily continuait donc son petit tour du château, ayant décidé de s’aventurer un peu plus sur le hauteur. A la base, elle voulait atteindre le point le plus haut du château pour prendre un grand bol d’air et observer le paysage en contrebas. Elle rêvait toujours autant de voler et même si elle savait que cela ne se réaliserait jamais, elle continuait à y croire. C’est pourquoi elle aimait s’aventurer dans les tours. Cette fois cependant, alors qu’elle cherchait un nouveau perchoir elle se retrouva dans un lieu qu’elle n’attendait pas vraiment en fait. En effet, la jeune femme se retrouva carrément au niveau des combles. Quelque part, cela pourrait être sympa de se poser un peu dans le coin histoire de se détendre et de ne pas être dérangée. La demoiselle s’aventura donc dans les combles et poussa finalement une porte. Seulement, à sa grande surprise il y avait déjà quelqu’un là. Un jeune homme en train de cloper. Un sourire étrange se dessina alors sur les lèvres d’Emily. Pourquoi pas un peu de divertissement. Elle pourrait parler avec ce type, se casser si c’était un salaud et sinon, juste partager quelques mots histoire d’étendre son panel d’opinions sur les gens qui peuplaient ces lieux. La métis s’approcha donc sans bruit avant de toussoter pour manifester sa présence.

« T’aurais pas du feu par hasard ? »

Comme quoi, le fait de fumer pouvait être bien utile parfois. C’était un bon moyen d’engager une discussion. Elle s’était rendu compte de cela quand elle était encore à Edinbourg mais n’aurait jamais pensé qu’elle pourrait employer cette technique ici. Enfin cela avait fonctionné dans sa rencontre avec Cameron mais lui n’avait clairement rien à voir avec les gens d’ici. Enfin, au moins même si ce type refusait de communiquer elle aurait peut être la chance d’allumer sa clope vu que son briquet commençait clairement à montrer des signes de fatigue. Emily attendait donc patiemment que le jeune homme réponde à sa requête tout en regardant autour d’elle. Cette pièce correspondait au genre d’endroits qui foutait la trouille aux gosses et que les gens évitaient de fréquenter. Cela lui plaisait. Non pas parce qu’elle avait quelques penchants morbides mais juste qu’elle ouvrait clairement se réfugier ici pour être au calme.

« C’est calme ici… Enfin ça l’était jusqu’à ce que j’arrive pour t’emmerder ! »

Et un petit sourire angélique pour le jeune homme qui semblait jusque là plongé dans ses pensées. Emmerdeuse un jour, emmerdeuse toujours ! C'était le danger quand Emily était de bonne humeur. En général c'était dans ces moments là elle était prise d'une furieuse envie d'embêter son petit monde. Par forcément méchamment, juste assez pour que cela l'amuse et qu'elle se sente d'autant plus vivante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Sam 31 Déc 2011 - 15:47

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes

S'il n'avait pas prêté d'attention au départ aux sons qui indiquaient clairement que quelqu'un pénétrait dans son espace vital, Ricky ne put pas vraiment faire abstraction du toussotement significatif d'Emily. Mais loin de se montrer intéressé, il avala une nouvelle de bouffée de sa cigarette, ignorant superbement la jeune femme. Peut-être que s'il occultait sa présence, elle finirait par se lasser et le laisser en paix ? Ca ne semblait pas être gagné d'avance cela dit.

« T’aurais pas du feu par hasard ? »

"A ton avis cocote, comment j'ai allumé ma clope ?" Il coula vers elle un regard froid. Il n'avait aucune envie de s'en faire une amie, ni de tailler le bout de gras. Et à vrai dire, il n'avait pas vraiment d'intérêt à lui filer un coup de main. Quoi que si elle n'avait pas allumé sa cigarette avec sa baguette, c'était peut-être parce qu'elle n'en avait pas... et il savait, maintenant, à quel point l'envie de nicotine pouvait être obsédante. Pour sa part, même s'il avait tout à fait pu se contenter de la magie pour allumer ses cigarettes, il avait pris l'habitude sans trop savoir pourquoi de le faire comme les non-sorciers. Et il sortit donc de nouveau son briquet de sa poche pour le lancer à la jeune femme, sans prendre la peine de lui répondre. Il n'avait rien à lui dire, de toute façon. Et il espérait bien qu'elle partirait une fois sa cigarette allumée.

Sauf que manifestement, elle ne comptait pas le laisser tranquille.

« C’est calme ici… Enfin ça l’était jusqu’à ce que j’arrive pour t’emmerder ! »

Le Slytherin souffla la fumée de sa propre cigarette dans la direction de la jeune femme. Un geste qu'il avait, sans trop s'en rendre compte, pris l'habitude de faire lorsque quelqu'un l'ennuyait. Donnant donnant, les gens n'aimaient pas souvent qu'on leur balance la fumée à la gueule.

« C’est ça... »

Il ne comptait pas vraiment engager la conversation, et comme elle ne semblait pas vouloir bouger, il détourna le regard, le reposant sur un point vide en face de lui avant de ranger le pendentif contenant la mèche de cheveux d'Enola sous son t-shirt. Il doutait que l'indifférence suffise à décourager la jeune femme, sans trop pouvoir l'expliquer. Il s'abîma pourtant dans ses pensées, le temps qu'elle allume sa clope et lui rende son briquet. Bientôt, il serait à court de cigarettes. Autant avant, il n'avait aucun problème avec le blocus, puisqu'il ne fumait pas. Autant maintenant, l'idée de ne plus pouvoir fumer lui posait problème. Il en avait bien pris l'habitude, et doutait de pouvoir s'en passer facilement. Se pourrait-il que cette fille lui en procure ? L'idée germa dans son esprit et il coula de nouveau un regard vers elle.

« Tu te fournis comment ? »

Pour sa part, il avait taxé à peu près tous les types de sa maison qu'il pouvait. Et maintenant... et bien... il était autant à court d'idée que de cigarette...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Lun 2 Jan 2012 - 12:11

Elle le faisait chier. Cela se sentait à trois kilomètres. Et en même temps c’était sans doute ce qui amusait le plus Emily. Après tout, embêter quelqu’un de complètement docile ça n’avait aucun intérêt. Elle passait son temps ici à devoir s’écraser et ce n’était pas son genre. Contrairement aux autres connards de fachos, quand elle emmerdait son monde ce n’était pas par méchanceté, sauf quand elle avait vraiment une dent contre quelqu’un. Là c’était juste pour se détendre. Elle espérait que l’inconnu comprendrait, elle n’avait pas envie de se retrouver avec un mec en colère, sortant de ses gonds de manière démesurée. Elle voulait juste passer un moment à taquiner. Elle verrait bien de toute façon. La jeune femme attrapa donc le briquet que le jeune homme lui lança. Elle alluma sa cigarette et la première bouffée fut une sorte de libération. Elle savait que la nicotine n’était pas très bonne pour sa santé mais sérieusement, elle n’en avait rien à foutre. Être sous pression constamment ce n’était pas facile à gérer. Même si elle avait décidé de ne plus vivre dans la peur, la crainte restait quand même en elle. La cracmolle ne se voilait pas totalement la face et savait bien que la mort la guettait à chaque coin de rue. Alors elle devait faire avec et se battre. Mais la clope était son moyen préféré pour laisser passer la pression Un moment à elle où elle avait l’impression que cette fumée qui s’infiltrait partout symbolisait ce souffle de liberté. Car oui elle y croyait encore. Et il croirait toujours. Non, jamais on ne peut museler totalement une fille comme Emily. C’était une battante et elle se décevrait trop si du toujours au lendemain elle abandonnait tout cela. C’était pourquoi aujourd’hui son sourire était toujours là, son énergie, son envie de faire chier le monde. Aussi, lorsque le jeune homme lui souffla sa fumée au visage elle eut envie d’éclater de rire. Elle se contenta donc d’un grand sourire narquois et décida de s’asseoir à même le sol, en tailleur, pas très loin de lui. Dommage, il ne s’en débarrasserait pas comme ça, elle était tenace la petite. Elle le vit alors ranger une sorte de pendentif sous son T-shirt sans y prêter plus attention que ça. Elle se fichait de sa vie et de ses petites histoires personnelles. Certes, elle était là pour l’embêter un peu mais pas pour autant pour s’infiltrer dans sa vie. Elle aimait la distraction oui mais n’était pas une fouille merde pour autant. Elle savait où était la limite entre un camarade de jeu et un ami. L’écossaise tira donc tranquillement sur sa cigarette, gardant le silence pour le moment. Attendant un peu pour voir s’il allait réellement éviter tout échange. Et finalement, pas vraiment. Il lui demanda comment elle se fournissait en clopes. La jeune femme se mit alors à sourire. Tiens tiens, il n’aimait pas sa compagnie mais s’était rendue compte que cela pouvait lui être bénéfique. Emily haussa donc les épaules avant de répondre.

« J’ai quelques contacts. J’ai réussi à me faire amie avec des sorciers moins cons que d’autres qui peuvent se permettre de faire venir des clopes en se mouillant plus ou moins avec les Grands Gourous. Si t’es pas un sale connard je peux me démerder pour te filer le tuyau. »

Emily savait qu’elle prenait quelques risques en lui parlant ainsi. Elle avait montré avec quelle ironie elle considérait les Supérieurs, elle avait aussi dévoilée qu’elle se mêlait aux réseaux de contrebandes. Et alors ? Elle n’avait plus pur de rien. Ce type avait forcément remarqué qu’elle n’était pas une sorcière alors s’il avait voulu s’en prendre à elle, il l’aurait déjà fait, sauf s’il était franchement sadique. Mais à vrai dire, elle le trouvait trop je m’en foutiste pour agir comme ça. Et puis, elle en avait marre de devoir réfléchir quinze ans avant d’oser parler à quelqu’un. La cracmolle avait toujours été du genre à accoster n’importe qui, sans trop se poser de questions et elle n’avait franchement pas envie que cela change maintenant. Pas encore un sacrifice, non, elle en avait déjà trop fait. Tirant alors une nouvelle taff’, elle lui tendit la main, sans arrière pensée. Juste par sympathie. Malgré son caractère de feu, elle avait vraiment le contact facile.

« Je m’appelle Emily. Tu l’auras sans doute oublié dans trois heures mais bon… Et toi ? »

Bah quoi ? Autant être honnête après tout. Puis, elle avait bien envie de dérider un peu ce jeune garçon. Il lui semblait trop grognon et trouvait ça un peu dommage. Après tout, la vie était difficile pour tout le monde ici alors il valait mieux mettre autant de gaieté que possible. Avec un peu d’ironie, de sarcasme envers les autres andouilles au pouvoir et tout semblait plus simple. Elle savait bien qu’en se comportant ainsi, quand elle se ferait chopper, elle risquait gros. Tant pis. C’était sa nouvelle philosophie de vie et était sûr que Stan était fier d’elle là-haut. Lui qui avait toujours su garder le sourire, lui transmettre malgré les misères, l’addiction et compagnie. Elle allait enfin de l’avant. Jusqu’à quand ? Aucune idée mais ça devait continuer comme ça, au moins encore un peu. Emily décida donc de tenter une autre question dans la foulée. Elle ne savait pas vraiment si ça allait fonctionner, il allait sans doute l’envoyer valser mais après tout, si ça tournait vraiment mal, elle n’aurait qu’à s’en aller et l’abandonner à ses rêveries. Tant pis pour lui, elle trouverait bien quelqu’un d’autre d’un peu plus enjoué à emmerder. Et sinon, c’était tout bénéf’ et elle pourrait finalement passer un moment divertissant, comme elle le souhaitait.

« Dis, t’aimes la musique ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Ven 6 Jan 2012 - 7:48

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
Ca, pour le faire chier, elle le faisait chier, c’était indéniable. Lui qui avait voulu être tranquille, voilà qu’il se retrouvait à devoir supporter la présence de cette fille, une inconnue. Finalement, il aurait peut-être dû retourner dans la forêt interdite, et il regretta son choix. Il la laissa allumer sa clope sans bouger, tirant sur la sienne une nouvelle bouffée de fumée, puis récupéra son briquet, comme elle s’installait près de lui. Pour la solitude, c’était raté. Il espérait qu’elle aurait au moins un bon plan à partager, histoire de ne pas avoir tout perdu pour la peine.

« J’ai quelques contacts. J’ai réussi à me faire amie avec des sorciers moins cons que d’autres qui peuvent se permettre de faire venir des clopes en se mouillant plus ou moins avec les Grands Gourous. Si t’es pas un sale connard je peux me démerder pour te filer le tuyau. »

Un sourire un peu narquois étira les lèvres du Slytherin. "Demande à Caril..." A priori, il y avait peu de chance pour qu'il ne fasse pas partie des sales connards, même s'il ne faisait pas partie des Supérieurs. Il ne savait pas, par contre, exactement comment la contrebande était organisée dans l'école, mais ça avait l'air d'être pas mal mis en place à ce qu'elle en disait. Pour le coup, elle l'intéressait. Il avait tenté la duplication sur les clopes qu'il avait récupérées, mais le goût s'altérait à la longue. Globalement, il pouvait se permettre de le faire une fois ou deux, mais guère plus. Si bien qu'il approchait malgré tout de la fin de sa réserve.

« Intéressant... »

Nouvelle bouffée tandis qu'elle se présentait.

« Je m’appelle Emily. Tu l’auras sans doute oublié dans trois heures mais bon… Et toi ? »

Elle n'avait pas complètement tort, mais pas complètement raison non plus. Vu comme il s'intéressait à l'origine à la jeune femme, il risquait fort de ne pas s'en souvenir. Même s'il avait plutôt une bonne mémoire. Sauf que justement, elle avait réussi à l'intéresser. Et sans vraiment y faire attention, il enregistra son prénom. Et porta sa cigarette à sa bouche pour lui serrer la main, plus par politesse qu'autre chose. Le contact, il s'en fichait. Il n'était pas du genre à aller vers les gens, mais il n'en avait pas peur non plus. Et il n'avait aucun intérêt à la laisser le bras ballant non plus.

« Ricardo. »

Ok. Ca, c'était fait.

« Sans pouvoir, hein ? »

Aucune animosité ni dédain dans sa voix, ou au moins pas plus que d'ordinaire. Un simple constat. Elle n'aurait pas eu besoin de son briquet sinon. Il s'en fichait un peu : il avait été rejeté pour ne pas être purement portugais par sa propre famille, alors il n'allait pas faire la même chose avec les autres.

« La duplication marche, mais le goût s'en ressent à la longue. Je peux t'aider à décupler ce que tu récupères si j'ai droit à ma part en contrepartie. Donnant donnant. »

Oui parce que bon, il n'était pas purement gentil non plus. Si ça servait ses intérêts, c'était tout de suite plus intéressant. A elle de voir, à présent. Et du reste, il ne s'attendait pas à ce qu'elle embraie sur autre chose. Rien à voir d'ailleurs.

« Dis, t’aimes la musique ? »

De tous les sujets qu'elle aurait pu aborder, il avait fallu qu'elle tombe sur celui-là. La seule passion qu'il lui restait, puisqu'il avait perdu et le Quidditch, et Enola. Il ne s'empressa pas de lui répondre cela dit inspirant une nouvelle taff' dont il se délecta avant de laisser partir la fumée. Et puis il l'observa un moment. Cette fille était un peu étrange, à ainsi parler à n'importe qui. Un vert en plus. Il y avait pas mal de membres de sa maison qui l'auraient juste envoyée bouler, ou pire. Pour sa part, il aurait bien pris le parti de l'ignorer, purement et simplement, mais voilà, elle avait réussi à l'intéresser. Et pour les clopes, et par sa façon d'être. Drôle de brin de fille, vraiment.

« Ouais, pourquoi ? »

Il répondait, c'était déjà pas mal. Il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il fasse des phrases, malgré tout. Il n'avait jamais été particulièrement loquace...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Dim 8 Jan 2012 - 17:46

Bien qu’au début le jeune homme semblait plus prier pour qu’Emily le laisse tranquille elle avait apparemment réussi à éveiller son attention en évoquant le trafic de cigarettes. Un accroc comme les autres. Dans ce genre de cas, n’importe qui pouvant apporter une dose de nicotine devenait intéressant. Elle comprenait cette réaction et n’était pas du genre à blâmer pour cela. Ce qui la dérangeait c’était l’amitié par intérêt mais quand il s’agissait d’une personne inconnue, elle admettait qu’on accepte l’échange parce que l’on voyait ce que l’autre pouvait nous apporter de positif. D’autant plus que ce genre de comportements était bien plus répandu en tant de crise, comme celle que élèves devaient affronter, avec plus ou moins de difficulté. Pour le jeune, qui venait d’ailleurs de lui livrer son prénom, cela devait sans doute être plus facile que pour elle. C’était un Serpentard et même si tous les gens de cette maison n’étaient pas nécessairement des salauds ou des Sang-Pur, le bénéfice du doute était souvent à leur avantage. Mais Ricardo ne semblait pas faire partie des Supérieurs ou des sympathisants. Il aurait sans doute réagit bien plus vite si ça avait été le cas. D’ailleurs il confirma la pensée d’Ems lorsqu’il lui demanda sans la moindre animosité si elle était bien une « sans pouvoir ». Son ton était vraiment différent de ceux qu’elle avait coutume d’entendre. Ce n’était pas par mépris qu’il avait dit cela mais apparemment bel et bien par le fait d’une simple constatation. C’est pourquoi la jeune femme décida de répondre avec le sourire, même sur le ton de la plaisanterie. Elle avait appris à rire de son statut, n’ayant jamais eu envie de s’apitoyer sur son sort. Certes quand elle était petite elle avait eu bien du mal à accepter le fait qu’elle était la seule de sa famille qui n’aurait jamais la chance de profiter de la magie mais maintenant elle faisait avec. Tant pis, elle n’avait pas ce don mais elle en avait d’autres. Se contenter de ce que l’on a plutôt que de toujours envier le voisin. Elle trouvait cette manière de vivre non seulement plus saine mais en plus bien moins douloureuse.

« Pire, je suis une cracmolle issue d’une lignée de Sangs-Purs. Imagine un peu l’affront que ma simple existence produit… »

Emily souriait à pleine temps, riant même légèrement. Elle se demandait bien comme Ricardo réagirait face à cela. Car si certains toléraient les moldus, elle savait que son statut honteux était encore plus méprisé. Mais elle voulait croire que sa certaine apathie s’appliquait aussi au fait de ne pas faire de distinction entre les êtres humains. La jeune femme tira donc sur sa cigarette, totalement détendue. Le Serpentard lui proposa alors un marché qui lui semblait plutôt équitable. Si elle récupérait des clopes, il les multipliait, ils se partageaient le butin, chacun prenant la moitié de chaque production et voilà, c’était facile. Ems sourit alors un nouveau et fit un signe de temps.

« Marché conclu ! On fera du 50/50 du moment que t’essayes pas de me rouler ! »

La jeune femme n’aimait pas spécialement faire des affaires. Elle s’en fichait un peu en fait. Du moment qu’elle avait ses clopes c’était le principal. Surtout qu’avec la multiplication elle ne perdrait pas au change, loin de là. Cela aurait été donc totalement stupide de refuser l’offre. Et puis s’il s’avérait que finalement Ricardo n’était pas digne de confiance, elle saurait se retourner et faire face à la situation, cela ne l’effrayait pas particulièrement. Elle espérait juste qu’il ne la dénoncerait pas, ce serait sans doute le pire cas de figure. Mais vu comme il fumait, il n’aurait aucun intérêt à le faire parce que lui aussi se retrouverait privé. D’autant plus que dénoncer un membre du réseau de contrebande c’était se mettre tous les autres membres à dos. Il n’avait donc pas d’autre choix que de se montrer courtois s’il voulait avoir sa précieuse nicotine assez régulièrement. Une fois donc que ce petit marché fut conclu, la jeune femme décida de changer totalement de sujet en abordant la musique. Sa passion, sa raison de vivre pendant une longue période. Si ici pratiquer la musique était plus délicat, elle avait toujours sa voix à défaut d’une guitare et parvenait parfois à s’isoler pour chanter. C’était son exutoire. Quand elle était sur le point d’exploser, de craquer littéralement, elle n’avait rien trouvé de mieux pour la calmer, même la clope ne suffisait pas. Après, pourquoi avoir choisi de parler de ça avec lui ? Elle n’en savait trop rien. Aussi, lorsqu’il répondit que oui, fut-elle ravie d’avoir vu juste sans le savoir. Par contre son interrogation la rendit perplexe et elle ne trouva rien de mieux à faire que d’éclater de rire. Elle allait clairement passer pour une malade mentale.

« Je sais pas du tout pourquoi je t’ai posé cette question en fait… C’est juste qu’avant, à Edinbourg j’étais chanteuse dans un groupe de punk, j’apprenais la guitare aussi. Bref, tous mes potes aimaient la musique alors vieille habitude que de parler de ça… »

La jeune femme avait calmé son rire au fur et à mesure de sa prise de parole. N’empêche que plus elle y réfléchissait et plus elle se rendait compte qu’elle avait vraiment agit par habitude. Le fait de fumer une clope, comme ça, dans un endroit calme avait peut être rappelé des souvenirs à son inconscient, la poussant à reprendre ses vieilles habitudes. Elle n’était sûre de rien mais trouvait cela assez drôle. Après tout, ici, on faisait tout pour la rendre dingue et elle, elle se mettait à papoter de musique comme elle le faisait avant… Bon ok, ça ne faisait rire qu’elle mais c’était déjà ça !


« Excuse moi, j’suis plutôt du genre survoltée, contrairement à toi apparemment ! »


Ce n’était pas une critique, loin de là. Emily avait conscience que son trop plein d’énergie pouvait parfois agacer. Et même si elle était venue et restée pour l’embêter à la base, elle n’était pas non plus méchante. De plus, elle ne voulait pas l’effrayer avec ses fous rires sans justifications et compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Mar 10 Jan 2012 - 18:02

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
Le bénéfice du doute. L'avantage à rester assez discret par nature, c'était qu'on lui foutait une paix presque royale. Il n'était pas stigmatisé comme pauvre né-moldu à martyriser, et tant qu'il restait dans son coin, on ne venait pas l'emmerder avec ces histoires de sang-purs et de Supérieurs. S'il avait vraiment dû donner un avis sur la question, peut-être qu'il aurait émis quelque contestation au régime en place. Parce que, pour être honnête, il n'était pas vraiment comme ça, il ne l'avait jamais été. S'il était sorti avec Enola, c'était parce qu'il l'aimait, pas parce qu'elle était sang-pur elle aussi. C'était tombé comme ça, et de fait, il se fichait bel et bien de savoir si untel était né de parents sorciers ou non. En découlait que savoir que la jeune femme à ses côtés ne maîtrisait pas la sorcellerie ne l'échaudait guère. Concrètement, il n'en avait rien à cirer. Et c'était presque plus une aubaine pour lui, en fait, vu le marché qui se dessinait entre eux.

« Pire, je suis une cracmolle issue d’une lignée de Sangs-Purs. Imagine un peu l’affront que ma simple existence produit… »
« Je vois… »

Il n'avait rien à répondre de plus à ça. Même si, dans des circonstances différentes, il voyait très bien ce qu'elle avait pu vivre. Ca n'avait rien à voir avec la magie, pour sa part, mais être rejeté pour sa différence, il connaissait. Lui n'en avait jamais ri, cela dit, à l'inverse d'Emily, il avait simplement pris le parti d'ignorer ceux qui le mettaient de côté. Et dans sa famille, ils avaient été nombreux à le faire. Si bien qu'aujourd'hui, il n'y avait que son grand-père qui avait fait un pas vers lui à la mort de sa mère.

« Marché conclu ! On fera du 50/50 du moment que t’essayes pas de me rouler ! »

Portant la cigarette une nouvelle fois à sa bouche pour en tirer une nouvelle taff et libérer sa main droite, Ricky tendit le bras vers Emily. Un marché, ça se concluait par une poignée de main, non ? Et ça avait scellé leur accord. Ca c'est fait, on passe à autre chose. Et quelle autre chose. Elle n'aurait sans doute pas choisi le Quidditch, étant incapable de voler, et c'était sans aucun doute mieux ainsi. Au contraire, elle abordait un des rares sujets qui lui tenait encore à coeur. Et s'il ignorait à quel point la musique comptait pour la jeune femme, l'inverse était tout aussi vrai. Il ne comprit pas vraiment son éclat de rire, cela dit, et arqua un sourcil en la dévisageant quelques instants.

« Je sais pas du tout pourquoi je t’ai posé cette question en fait… C’est juste qu’avant, à Edinbourg j’étais chanteuse dans un groupe de punk, j’apprenais la guitare aussi. Bref, tous mes potes aimaient la musique alors vieille habitude que de parler de ça… »

Il la dévisagea encore un moment à mesure que son rire se tarissait. Les habitudes avaient la vie dure, d'accord, mais était-ce vraiment si drôle ? Lui haussa simplement les épaules.

« Excuse moi, j’suis plutôt du genre survoltée, contrairement à toi apparemment ! »
« Manifestement. Ca fait une moyenne... »

Pour un peu, il en arriverait à se demander s'il n'aurait pas dû prendre sa gratte avec lui, tiens. Presque, parce qu'il ne fallait pas pousser quand même, il n'était pas prêt à partager sa passion avec elle comme ça. Mais ça lui aurait permis de voir si elle faisait partie de ces filles qui se disent chanteuses sans pouvoir aligner deux notes justes ou si elle avait vraiment ça dans le sang. Sa curiosité était piquée au vif, cela dit, et il se décida à relancer la discussion.

« Combien de temps ?... »

Ok. Un jour il ferait des phrases entières. Mais elle comprenait bien ce qu'il voulait dire, non ? A ses yeux, il semblait assez évident qu'il lui demandait combien de temps elle avait été chanteuse. Quoi qu'il aurait tout aussi bien pu lui demander combien de temps elle avait appris la guitare. Bah... Si elle avait besoin de précision, elle lui demanderait, il n'en doutait pas. Lui, de son côté, n'aimait pas vraiment parler pour ne rien dire et ça lui suffirait peut-être. Il aviserait en fonction de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Dim 15 Jan 2012 - 13:24

Conclure un pacte en se serrant la main… Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de renouer avec cette pratique. Cela pouvait paraître étrange car après tout il s’agissait d’un simple geste de la vie de tous les jours, tout du moins, quelque chose qui était profondément ancré dans les coutumes occidentales. Mais ici rien n’était décemment comme ailleurs. C’était une autre dimension et Emily se surprenait souvent à s’extasier devant une pratique qui lui paraissait courante à l’extérieur. Tout ça, nul ne pouvait le comprendre, à part ceux qui vivaient au Château. La jeune femme ne constatait même pas ce genre de choses pour se plaindre. A vrai dire, elle avait passé ce cap. Elle savait bien que cette nouvelle vie serait la sienne pendant une période indéterminée, peut être même à jamais. A partir de là, elle acceptait ces petites disparités, en riant même. Après tout, la dérision était sans doute la meilleure façon de survivre au quotidien. Après, ce n’était pas pour autant qu’elle se plaisait ici et qu’elle n’envisageait pas de chercher une solution pour sortir d’ici, pour mettre un terme à ce régime. Toujours était-il que la cracmolle avait serré la main de Ricardo avec un grand sourire. Non elle ne se moquait pas de lui, elle était juste amusée et terriblement de bonne humeur. De plus, peut être sans s’en rendre compte, le sorcier n’arrangeait pas les choses. Là façon qu’il eut de déclarer qu’ils faisaient une moyenne à eux d’eux arracha un léger rire à Ems. Il n’avait pas tord, pas tord du tout même. Mais ce qui était totalement fou c’est qu’il avait dit ça d’une manière tellement calme voire détachée que les mots étaient d’autant plus percutants. Un petit comique en fait, peut être à son insu, mais en tout cas il amusait beaucoup la jeune fille. Ce type était décidément surprenant. Elle avait bien remarqué qu’il aurait préféré qu’elle n’arrive jamais et pourtant il continuait à lui répondre, même de manière brève. Il disait que quelques mots mais c’était déjà mieux que le silence, que le rejet total. Aussi, la jeune femme était d’autant moins décidée à le laisser tranquille. Il l’intriguait d’autant plus maintenant, dommage pour lui. C’est alors qu’à sa grande surprise, le sorcier prit l’initiative de poser une question. Assez vague d’ailleurs, comme si c’était super dur pour lui de faire une phrase complexe et explicité. Mais Emily ne lui en tint pas rigueur se tenta de lui répondre juste. Elle décida pour ça de brosser tout le terrain parce que sa seule certitude c’était que son interrogation portait sur la musique.


« J’ai commencé à l’âge de 14, 15 ans, j’en ai 18, je te laisse faire le calcul… Malheureusement j’ai encore pas mal à apprendre mais sans mes professeurs, c’est un peu la merde. Alors le chant, je m’entraîne encore mais la guitare, sans instrument c’est pas vraiment facile… »


Emily poussa alors un léger soupir. Cela lui manquait, elle ne pouvait pas le nier. La musique avait très rapidement pris une part très importante dans sa vie. C’était devenu un moyen de se défouler comme une passion totale, quelque chose qui lui donnait l’impression d’être vivante. Ici, ce n’était vraiment pas facile alors en plus être privée de ça… Non la cracmolle ne pouvait décemment pas le faire aussi parfois elle s’isolait pour travailler son chant mais ce n’était qu’un petit bout de sa passion, qu’une petite chose parfois trop fade par rapport à ses attentes. Non non, ne pas se laisser abattre. Ems s’était faite cette promesse ce matin, face à la bonne humeur qu’elle avait ressentie en se réveillant, elle ne voulait pas se lasser emporter par le désespoir. Elle voulait rester souriante. Elle voulait garder la pêche. Aussi, elle décida de relancer la discussion mais en poussant un peu Ricardo cette fois. Après tout, elle avait l’intuition que s’il semblait être si soudainement intéressé par la conversation c’était très certainement parce qu’il pratiquait aussi. Ou peut être qu’il aurait aimé le faire. Enfin, cela ne coutait rien de poser la question et ce serait sans doute la possibilité de le faire parler un peu, ce qui n’était pas nécessairement chose facile.

« Et toi tu pratiques ? »

Emily venait de finir sa cigarette. Toute son intention était donc désormais portée sur le jeune homme. Quelque part elle avait une petite lueur d’espoir en elle. Si Ricardo pratiquait la musique, peut être accepterait-il de partager ça avec elle. Certes ils ne se connaissaient pas encore beaucoup mais pour l’instant, ils ne semblaient pas totalement antagonistes. Et puis bon, elle verrait bien. Mais espérer cela faisait toujours un bien fou. Pouvoir rêvasser et se dire que l’avenir serait peut être plein de surprises et pas que des mauvaises, c’était tout ce dont elle avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Mer 18 Jan 2012 - 18:15

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
Ricky gardait un masque neutre. Même le sourire de la jeune femme à ses côtés ne le dérida pas. A vrai dire, ça faisait un bon moment que personne n'avait dû le voir sourire, alors rire encore moins. Depuis... L'année dernière, grosso modo. Depuis qu'il avait fait sortir Enola de sa vie. Depuis qu'il avait perdu sa mère. Depuis qu'il avait arrêté le Quidditch. Et effectivement, il se demanda un instant si Emily n'était pas en train de se fiche un peu de lui. Même s'il avait sans doute un peu cherché avec sa « moyenne ». Cela étant, c'était assez vrai. Il restait assez conscient, malgré son orgueil légèrement démesuré, de son apathie actuelle, de la distance qu'il mettait volontairement entre lui et à peu près tout. Et le contraste avec la cracmolle était saisissant. Parce que de but en blanc, clairement, ils n'avaient rien en commun. Ni leurs origines manifestes, ni leur « sang », ni leurs caractères. Et pourtant, ils étaient tous les deux fumeurs et musiciens, ce qui brisait quelques barrières. Preuve en était que le portugais lui répondait, déjà, et c'était plutôt notable, surtout ces derniers temps.

« J’ai commencé à l’âge de 14, 15 ans, j’en ai 18, je te laisse faire le calcul… Malheureusement j’ai encore pas mal à apprendre mais sans mes professeurs, c’est un peu la merde. Alors le chant, je m’entraîne encore mais la guitare, sans instrument c’est pas vraiment facile… »
« Je vois… »

D'accord, il ne faisait pas vraiment dans la réponse originale. Mais, même s'il n'en pensait pas moins, il n'avait pas vraiment grand chose à rajouter sur le sujet. Le chant, il ne pouvait pas juger, il était capable de se rendre compte si une mélodie était juste ou fausse, mais de là à pousser lui-même la chansonnette... Mmh... non par égard pour vos oreilles, on s'abstiendra. Pour le reste, en revanche, il hocha un instant la tête. Oui, le manque de professeur ne lui permettait sans doute pas de s'améliorer. Et surtout, clairement, sans instrument, elle ne risquait pas d'avancer. C'était d'ailleurs assez logique. Ils ne l'avaient sans doute pas amenés là pour ses beaux yeux, les Supérieurs qui dirigeaient à présent l'école, et il n'y avait aucune raison pour qu'ils lui fassent une telle fleur. Et à en juger par le voile sur son visage et son soupir, ça lui manquait vraiment. Ric' enregistrait, à défaut de sembler vraiment réagir à ce qu'elle disait.Et il termina sa propre cigarette comme elle lui retournait la question, en quelque sorte.

« Et toi tu pratiques ? »

D'un coup de baguette, il fit disparaître leurs deux mégots. Tant qu'à faire, si on pouvait ne pas laisser de traces, ça permettrait sans doute de pouvoir revenir plus facilement. Qui savait quand les Supérieurs auraient l'idée de bloquer les accès ici ?

« Je gratte un peu oui. Depuis que je suis arrivé ici en fait. Sean m'a initié. »

Il y avait peu de chance pour qu'elle visualise qui était Sean, à moins qu'en bon Slytherin qu'il était, il n'ait voulu l'emmerder, cette fille qui avait le mauvais goût de ne pas maîtriser la magie. Ricky aimait beaucoup son camarade, un des rares types qu'il pouvait compter dans ses amis, mais il y avait des sujets sur lesquels ils n'étaient clairement pas d'accord. Enola en premier lieu, ça avait toujours été la croix et la bannière pour concilier son amitié et son amour. Et la pureté du sang. "Foutaises..." D'accord, de ce qu'il en savait, le vert et argent était sang-pur, lui aussi. L'élite. Tu parles. C'était quoi, au juste, la différence avec les autres ? Il y avait tout un tas de sangs-purs incapables de lancer un sort correct ou de préparer une potion convenable. Et tout un tas de nés-moldus capable de prouesses notables. Et les non-magiciens avaient d'autres aptitudes et qualités. Et à ses yeux, la musique, c'était plutôt un point positif, évidemment. Et puis sérieusement, c'était quoi cette façon de stigmatiser les gens pour des conneries pareilles ? C'était... débile. Comme sa famille qui l'avait toujours mis à l'écart parce que son père n'était pas un sorcier portugais en fait. Sans doute que sa manière de pensée était d'ailleurs grandement influencée par son passif...

« Punk donc. Et d'autres genres ou juste du punk ? »

Oui, donc, il enregistrait. Elle avait dit qu'elle chantait dans un groupe de punk, tout à l'heure. C'était sans doute un style qui lui plaisait - et qui lui collait plutôt bien de ce qu'il en voyait. Et même s'il n'en parlait pas - pas encore en tout cas - l'idée de partager ça avec elle germait dans son esprit aussi. Il avait beau être du genre solitaire, s'il y avait bien un truc qu'il avait envie de partager avec d'autres, c'était bien la musique. Sans doute parce que c'était un peu le but, quelque part, jouer juste pour soi, ça n'avait pas beaucoup d'intérêt. C'était la communion, le partage, ce qu'on pouvait faire ressentir aux autres, et inversement, qui donnait une profondeur à la musique. Et pour l'instant, à part avec Sean - et de façon de plus en plus limitée, à sa grande déception d'ailleurs - il n'avait pas vraiment l'occasion de jouer avec quelqu'un d'autre. Et gratouiller tout seul dans la salle commune, c'était sympa, ça évitait de complètement rouiller, mais ça manquait franchement de... d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Ven 27 Jan 2012 - 23:58

Ricardo n’était vraiment pas du genre bavard. Cela aurait pu la rebuter. Après tout il faisait tout pour donner l’impression que ce qu’on lui disait n’avait strictement aucune importance pour lui. Ce n’était sans doute pas qu’une impression pourtant Emily avait la conviction qu’elle avait réussi à attirer son attention. Non pas pour elle-même, non plutôt grâce au sujet qu’elle avait choisi d’aborder. Derrière son simple je vois, derrière les quelques mots qu’il osait lâcher il y avait un intérêt, habillement dissimulé certes mais encore possible à distinguer. Et puis Ems avait l’habitude de ce genre de personnes. Elle savait du coup à quoi elle pouvait s’attendre. Ce n’était pas la peine d’espérer de grandes manifestations de joie, à part peut être dans quelques années s’ils arrivaient à rester en lien et à se rapprocher. Mais pour l’instant ce n’était pas même passé par son esprit. Non, elle voulait juste le pousser un peu pour savoir pourquoi il s’était soudainement intéressé à leur petit échange, pourquoi il ne l’avait pas envoyée valser comme il semblait avoir eu envie de le faire lors de son arrivée. C’est alors, qu’après qu’elle lui avait demandé s’il pratiquait aussi, le jeune homme fit disparaitre les mégots de leurs cigarettes respectives d’un coup de baguette magique. Bien qu’elle voyait de la magie tous les jours désormais, qu’elle avait toujours été familière avec, cette chose qu’elle ne pouvait pas faire la fascinait toujours autant. Aussi, un simple sourire s’était dessiné sur ses lèvres à cette vue. Elle se fichait que l’on trouve ça niais et stupide. Elle se fichait que les gens comme elle ne comprenne pas sa fascination pour la magie. Après tout elle appartenait aussi à ce monde même s’il ne voulait pas d’elle et ça, jamais elle ne pourrait le nier totalement. La jeune femme fut cependant tirée de sa petite admiration par une réponse du sorcier. Une phrase entière en plus ! Décidément, il se déridait un peu le garçon. Bon, sa phrase était certes un peu évasive, il évitait clairement de donner des détails mais au moins elle savait maintenant qu’il faisait de la guitare. Emily lui adressa donc un sourire plutôt enjoué et lui répondit du tac au tac. Elle n’avait décidément absolument aucun problème avec le contact humain. Non, elle ne comptait pas devenir misanthrope juste à cause d’une poignée de supérieurs racistes et prétentieux, il lui en fallait bien plus que ça.

« Tu pourras me montrer un jour ? Après tout, c’est pas tous les jours qu’on trouve un musicien ET son instrument dans les parages ! »

Emily était loin de pouvoir assurer que Ricardo allait accepter sa demande mais s’il y avait bien une chose qu’elle avait appris ici c’était que l’espoir fait vivre. De plus, la suite des évènements lui donna encore plus de matière à croire. En effet, le sorcier semblait avoir bien enregistré ce qu’elle lui avait dit précédemment puisqu’il lui demanda si elle ne faisait que du punk où si elle s’aventurait aussi sur d’autres terrains. Pas mal pour un asocial à l’air totalement refrogné. Ems hésita d’ailleurs à lui faire la réflexion. D’un côté cela lui brûlait clairement les lèvres, de l’autre elle avait peur que cela le blesse. Ce n’était pas méchant mais il y avait des personnes plus susceptibles que d’autres et ce serait débile de casser toutes leurs chances de sympathiser par une malheureuse parole mal placée…Cependant, placer une petite plaisanterie lui permettrait peut être de parler de tout cela plus facilement… Parce qu’après tout en parlant de musique, de ce qu’elle faisait c’était clairement dans son adolescence à Edinbourg qu’elle se replongeait. Dans ce moment magique de sa vie où même toute la haine de ses parents n’avait plus aucune prise sur elle. C’était le moment de sa vie où elle s’était sentie le plus libre. Et tout cela elle ne le revivrait plus jamais, quand bien même elle réussissait un jour à s’enfuir… Une bonne respiration, et c’était parti. La jeune femme reprit donc la parole d’un air totalement détendu. Elle devait se maitriser et elle y arriverait, coûte que coûte.

« Finalement, ma présence de chieuse n’est pas si horrible que ça hein… Plus sérieusement on avait un groupe de punk mais pour notre plaisir personnel on reprenait un peu de tout. Musicalement c’était plus intéressant de se diversifier même si le punk correspondait plus à nos messages et à notre besoin de se défouler. »

Si la musique était devenu son exutoire c’était tout simplement parce qu’on lui avait présenté comme tel. Sa bande de potes lui avait toujours dit que cela lui ferait le plus grand bien, surtout vu toute la rage qu’elle avait en elle à cette période. Et ils ne s’étaient pas trompés, bien au contraire, ils n’auraient pas pu voir plus juste. Ems espérait que Ricardo comprendrait cela et quelque part, elle n’en doutait pas vraiment. Tout bon musicien qui se respecte c’est que la musique, comme tous les arts, permet une expression totale des sentiments, quels qu’ils soient. Il ne s’agit pas juste de théorie, d’apprendre des accords ou des morceaux par cœur mais plutôt de laisser libre cours à ce qu’on a dans les tripes. C’était sa vision de l’art et il serait difficile de lui en faire changer. En même temps, qui pourrait penser une seule seconde à vouloirs changer les opinions d’Emily…

« On devrait faire des chansons engagées contre les Supérieurs tiens ! »

C’était sorti tout seul. Elle ne l’avait même pas senti venir. Une connerie parmi tant d’autres. Ems éclata d’ailleurs de rire. Rien qu’à imaginer la tête des Supérieurs s’ils diffusaient dans l’école une chanson contestataire… Nan franchement ce serait le truc le plus épique qu’elle aurait pu voir ici. Ce serait tourner en dérision leurs menaces, tout en montrant que la peur n’était plus aussi vive, qu’ils étaient prêts à tout… Mais bon, fallait pas trop rêver non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Sam 28 Jan 2012 - 17:20

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
Emily avait attiré son attention, c'était indéniable, même s'il ne sautait pas de joie et gardait un visage plutôt impassible. Il n'était pas parti, c'était déjà une preuve. Et s'il ne fit aucun commentaire sur le sujet, le regard de la jeune femme lorsqu'il utilisa sa baguette ne lui échappa pas. Il ne trouvait pas ça ridicule, bien au contraire, il comprenait bien que ce genre de choses pouvaient fasciner. Surtout quand on savait qu'on en serait à jamais incapable.

« Tu pourras me montrer un jour ? Après tout, c’est pas tous les jours qu’on trouve un musicien ET son instrument dans les parages ! »
« J'avoue que je n'en connais pas vraiment beaucoup non plus… »

A part Sean, mais il doutait fort que son ami accepte de jouer pour une cracmolle... Il était même sûr qu'il refuserait en fait. Il avait une réputation à tenir. Même si le portugais songeait que parfois, il montrait un peu trop sa façade de pro-Supérieur pour qu'on y croit totalement. Il y avait bien des choses qu'il cachait et que les autres n'avaient pas besoin de savoir. Et ça n'était pas Ricky qui allait vendre la mèche. Pour sa part, il ignorait qu'il y avait une pianiste chez les bleus, et sans doute que s'il avait su que c'était la soeur de Calgarry, il aurait résolu de ne jamais lui adresser la parole de toute façon. Tout comme pour la violoniste chez les rouges. Bref, à part Sean, il ne voyait effectivement personne qu'elle aurait pu rencontrer pour partager un moment musical. Il ne savait même pas que la Hufflepuff qui servait de souffre-douleur à la prof de runes chantait elle aussi.

Si Emily avait gardé pour elle sa remarque, lui-même n'avait pas prononcé les mots qu'il pensait. "On verra, si t'es sage..." C'était le genre de taquinerie qu'il était sans doute un peu tôt pour se permettre, même s'il n'en pensait pas moins. Et effectivement, elle avait bien fait de garder pour elle sa réplique : il était aussi trop tôt pour lui pour accepter ce genre de pique. Son orgueil en aurait pris un coup et il aurait sans doute planté la fille là, toute seule dans les combles.

« Finalement, ma présence de chieuse n’est pas si horrible que ça hein… Plus sérieusement on avait un groupe de punk mais pour notre plaisir personnel on reprenait un peu de tout. Musicalement c’était plus intéressant de se diversifier même si le punk correspondait plus à nos messages et à notre besoin de se défouler. »

Il esquissa un sourire, oui, oui, un sourire, à sa remarque sur sa présence. Effectivement, elle était là comme la chieuse de service, présente uniquement pour l'emmerder, mais finalement, non, ça n'était pas si horrible, puisqu'ils en sortaient avec un marché et une passion commune. Pas mal pour une emmerdeuse. Il n'allait pas lui faire la pige sur l'expression de la musique. Pour sa part, jouer restait le meilleur moyen qu'il avait trouvé pour exprimer ce qu'il avait sur le coeur. Et en ce moment, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il jouait des choses très gaies, bizarrement.

« On devrait faire des chansons engagées contre les Supérieurs tiens ! »
« On n'aurait pas commencé à jouer qu'on serait déjà aux cachots... Et tu fais comme tu veux, mais moi je ne suis pas pressé... »

Il avait ri. Oui. Ri. Ce qui ne lui était plus arrivé depuis des mois. Ca n'avait pas duré, un bref instant seulement, mais tout de même. Et il avait pensé que ça aurait sans doute plu à Caril, que de tourner les Moins-que-rien en dérision ainsi. Ce qui n'avait pas manqué de ternir son regard, évidemment.

« Remarque... Il y a bien des sorts pour insonoriser les pièces, il suffirait de choisir le public... »

Oui c'était une connerie à l'origine, mais oui, il la prenait quand même un peu au sérieux. Trouver une salle pour s'isoler ça serait assez facile en fait. La salle sur demande lui semblait une bonne option, même si on la connaissait peut-être un peu trop bien. Ils trouveraient bien, il n'en doutait pas vraiment. Même si le seul public qu'il aurait aimé avoir ne viendrait certainement pas à partir du moment où il ferait partie des musiciens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Mar 31 Jan 2012 - 20:18

Il avait sourit. Ricardo avait sourit. Emily n’en revenait pas. Elle ne le connaissait certes que depuis peu de temps mais bien assez pour comprendre qu’il n’était pas du genre à montrer un grand enthousiasme, pas du genre à montrer le moindre signe de joie comme ça. Quelque part, cela lui faisait plaisir de lui avoir arraché ce petit étirement de lèvres même s’il avait été très bref. Au-delà de ses petits airs d’emmerdeuse de première, la jeune femme adorait communiquer sa bonne humeur. C’était toujours agréable de voir que l’on avait réussi à tirer quelqu’un de son état de désespoir ou juste de neutralité extrême. Et puis, dans une ambiance telle que celle qui régnait actuellement dans le château, c’était plutôt une bonne chose que de tirer de l’enthousiasme de petites choses simples. Si cette situation avait un hypothétique bon côté cela ne pouvait être que celui-là à ses yeux : permettre aux gens d’appréhender le bonheur d’une nouvelle façon. Apprendre à ne plus voir la vie de la même façon, à comprendre que de petites joies toutes simples peuvent parfois permettre un large sourire, un grand fou rire… Bref même si pour arracher ce petit sourire à Ricardo Ems avait du se tourner en ridicule, elle était satisfaite. Elle hésitait rarement à plonger dans l’autodérision. Elle n’avait pas un ego démesuré et ne manquait pas spécialement de confiance en elle, du moins cela dépendait des domaines. Du coup, dans les discussions de tous les jours, elle n’hésitait pas. Mais la jeune écossaise n’était pas au bord de ses surprises. Non seulement le sorcier répondit à sa petite blague de chansons engagées par une phrase complète mais mieux, il fit un trait d’humour... Et là, elle resta sur le cul. Un léger rire, court, pas très expansif mais un rire tout de même. Emily afficha alors un large sourire et accompagne légèrement son rire. Elle était plutôt contente en fait. Vraiment. Elle aimait bien ce type. Du genre réservé mais qui n’était pas un true dark du genre à refuser de rire juste par principe. Elle aimait bien ces gens là. Avec un naturel bien différent du sien mais pas trop forcé. Un caractère et non une volonté d’être différent. En plus il était musicien… Tout ça. Emily avait de plus en plus envie de s’en faire un ami mais d’une cela ne dépendait pas que d’elle et de deux, ce n’était pas le genre de chose que l’on choisissait. Cela devait se faire naturellement, avec le temps. Aussi, si un jour elle avait l’occasion de le recroiser, elle aviserait.

Ricardo enchaîna cependant sur la même lignée. Prise d’initiative dans la discussion. Que de bonnes choses. Bref, l’adolescent lui expliqua en gros qu’il était possible de trouver des pièces insonorisées et qu’il suffirait de choisir le public. Après tout, cette connerie qu’elle venait de balancer lui semblait de moins en moins stupide… Certes ce serait jouer avec le feu mais dans l’état actuel des choses, Emily n’avait pas grand-chose à perdre. Cela mettrait un peu de piment dans sa vie, lui permettrait en plus de renouer avec sa passion, de décharger tout ce qu’elle accumulait, de se sentir bien… L’idée commençait à germer dans son esprit. Elle venait de trouver quelqu’un d’assez fou pour cultiver une envie suicidaire. Décidément, elle n’était pas au bout de ses surprises…

« Si cela était réalisable je foncerai je crois. Après tout, j’ai rien à perdre. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde… »

Comment faire comprendre discrètement à Ricardo qu’il ne devait pas prendre des risques fous. Après tout c’était un sorcier, et même si certains avaient la vie dure, d’autres arrivaient encore à maintenir une vie potable. Elle ne voulait pas embarquer quelqu’un dans une aventure aussi dangereuse. Pas quelqu’un qui avait des amis, de la famille, des amours peut être. Pas quelqu’un qui pouvait espérer avoir un avenir. Certes elle n’était pas seule ici, il y avait au mois Cameron qu’elle aimait sincèrement, comme son frère. Et même s’il l’engueulerait s’il apprenait qu’elle avait un tel projet, il n’avait pas grand chose à lui dire dans le domaine trop grande gueule… Et puis, elle voulait faire quelque chose d’utile. Certains voyaient l’art comme secondaire, comme inutile. Pour elle, c’était l’un des meilleurs moyens de faire entendre son avis, de communiquer des idées et jamais personne ne lui ferait changer d’idée. Une vraie tête de mule. Sur ces réflexions éparses, Ems tira son paquet de sa poche. Elle prit une cigarette et le tendit à Ricardo pour l’inciter à se servir. Elle attendit ensuite sans demander qu’il lui prête son feu.

« Tu viens de me donner envie de faire ce truc totalement dingue. C’pas une bonne chose… »

Emily lâcha un petit rire. Elle avait beau avoir conscience que c’était sans doute une énorme connerie, elle avait envie de se lancer. Caractère téméraire de merde. Cela la conduirait à sa perte à ce rythme là…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Sam 11 Fév 2012 - 21:16

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
Finalement, cette rencontre n'était pas déplaisante. Contre toute attente, parce que sincèrement, on lui aurait dit qu'il serait plutôt content d'avoir de la compagnie quand il était venu se terrer ici, il aurait sincèrement remis en cause les facultés mentales de celui qui aurait tenté telle assertion. Mais les faits étaient là, pourtant. Et la preuve flagrante, c'était qu'il se déridait. Ce qui, franchement, n'arrivait pas si souvent. Enfin avant, avec Eno', ça lui arrivait, preuve qu'il était vraiment bien avec elle, mais depuis qu'il l'avait abandonnée, il fallait bien avouer que c'était plutôt rare. Emily pouvait être fière. Et lui, il était plutôt à l'aise, là, parce que partager la musique, c'était un peu l'essence même de cet art. Et partager les clopes en prime, ça ne gâchait rien à son plaisir par ailleurs.

« Si cela était réalisable je foncerai je crois. Après tout, j’ai rien à perdre. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde… »
« Tout est réalisable quand on veut bien s'en donner les moyens. Quant à ce qu'on a à perdre, disons seulement que c'est à moi d'en juger pour ce qui me concerne… Quant à toi... On a toujours quelque chose à perdre, ne serait-ce que sa vie. »

Il haussa simplement les épaules. Pour sa part, il avait déjà perdu beaucoup, mais il ne risquait pas d'en parler à la jeune femme à ses côtés. Il ne se confiait déjà pas à Sean, même si le Slytherin en savait déjà beaucoup par la force des choses, alors à une parfaite inconnue... Cela dit, ça portait à réfléchir. Il n'était pas un fervent défenseur de la vie, tout ça, mais la sienne lui importait suffisamment pour qu'il n'ait pas spécialement envie de la perdre. Et Emily n'avait pas l'air de cracher sur la sienne non plus. Il la voyait plutôt la défendre bec et ongles, même si la cause était perdue d'avance. Ce qui lui rappelait une certaine Gryffindor, qui aurait sans doute apprécié n'importe quelle manière de descendre les "Moins-que-rien" comme elle les appelait.

Comme elle lui tendait son paquet, après s'être elle-même servie, il en tira une cigarette qu'il porta à sa bouche avec un hochement de tête en guise de remerciement, tandis qu'il sortait une nouvelle fois le briquet de sa poche. Et il commença par allumer la cigarette de la jeune femme.

« Les dames d'abord... »

Il tira une première taffe de cette nouvelle cigarette, laissa Ems reprendre le fil de la conversation, un léger sourire sur les lèvres.

« Tu viens de me donner envie de faire ce truc totalement dingue. C’pas une bonne chose… »
« Il faut croire que je ne suis pas complètement sain d'esprit. Et puis... 'Suffira de pas se faire prendre... »

Nouveau haussement d'épaules, nouvelle taffe. Et un léger sourire toujours au coin des lèvres. Il pensait vraiment que c'était réalisable, qu'il y avait des moyens de ne pas alerter les Supérieurs, tout en se faisant connaître de ceux qui leur était hostiles. Il en connaissait déjà quelques-uns. Quelques-unes, même, plutôt. Enola, évidemment. Et sa grande copine Calgarry. Et l'autre de la fratrie pas possible, Livingston. Par exemple. Il ne doutait pas qu'ils en trouveraient d'autres. Tout le monde ne s'élevait pas contre l'autorité comme les trois lionnes, mais ça ne signifiait pas forcément qu'ils n'en pensaient pas moins. Tous ceux qui avaient souffert aux cachots étaient des cibles potentielles, déjà. Et si Emily était déjà bien partante, vu que ses pensées s'ordonnaient déjà à ce sujet, il n'était pas beaucoup moins intéressé qu'elle, manifestement.

« Un Sang-Pur qui s'acoquine avec une Cracmolle, quelle honte... »

Il n'en pensait pas un mot, et ça se voyait. Et puis avant que la jeune femme ne le range, il s'empara du paquet de cigarettes et le dupliqua d'un coup de baguette.

« Tiens. En gage de parole donnée... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Ven 24 Fév 2012 - 0:13

Emily trouvait de plus en plus d’intérêt à sa petite discussion avec Ricardo. Au début, elle n’aurait très certainement pas parié un seul centime sur une possible entente entre eux. Si, pour sa part, elle n’était pas du genre à fermer le dialogue avec qui que ce soit et qu’elle tentait au maximum de juger au premier regard, aux premières impressions elle devait bien avouer que l’idée qu’il se mette à partager aussi calmement lui aurait paru un peu folle. Au final, elle était bien contente d’avoir été surprise. Elle aimait bien quand la vie lui réservait des surprises comme celles-ci, c’était plutôt bénéfique tout cela au final. Le jeune homme lui donna alors une petite leçon de vie, en l’espace de quelques mots. Elle était tout à fait d’accord que tout pouvait être réalisable quand on le voulait vraiment. Elle était le genre de filles à croire dur comme fer à ce genre de dictons. La cracmole aimait se dire que le monde n’était pas aussi fermé que ce que certains prétendaient et que si elle le désirait vraiment, elle pouvait passer au-delà de bien des limites. Oh oui, cette vision était sans doute la plus douce qui existe. L’Utopie. Ce mot, Ems avait parfois envie de le hurler à s’en arracher les poumons. Croire en l’impossible, penser que ce qui semble le plus fou peu exister, au moins au fin fond de sa cœur. Car si elle savait bien que certaines choses, comme le fait qu’elle puisse un jour pratiquer la magie, étaient totalement impossibles, elle aimait parfois se laisser bercer par des illusions ne serait-ce que pour en tirer de la force. Beaucoup de gens récriaient ce mode de pensée, le trouvant bien trop naïf. En général, elle ignorait ce genre de critique. Elle avait vu trop d’horreurs pour se refuser au plaisir de rêver. Puis il évoqua le fait que chacun avait quelque chose à perdre, ne serait-ce que sa propre vie. C’était loin d’être faux. Si la jeune femme fonçait souvent tête baissée, si parfois elle prenait des risques inconsidérables, au fond, elle n’avait pas dans l’idée d’abandonner cette Terre de si vite. Il y avait encore trop de combats à mener, trop d’illusions à nourrir. Non jamais elle ne pourrait se résoudre à baisser les bras et se laisser docilement bercer par le défaitisme. Pas encore. C’était pour cela qu’Emily avait sourit à son camarade lorsqu’il avait prononcé ces quelques mots, il lui plaisait de plus en plus ce p’tit gars.

Les deux jeunes gens s’accordèrent ensuite une autre cigarette, tirée du paquet de la demoiselle. Cette dernière ne pu retenir un rire quand Ricardo lâcha sa petite réplique digne d’un gentleman. Amusée, elle mima une courbette avec le haut de son corps et le remercia ensuite alors qu’il venait d’allumer sa cigarette. Elle n’était pas du genre à être très à cheval sur la politesse et les divers principes que la société avait coutume d’inculquer mais elle avait trouvé cette petite attention sympathique et aussi et surtout, sa manière d’annoncer les choses l’avait pas mal amusée. En même temps, l’écossaise était de bonne humeur aussi un petit rien lui donnait envie de sourire et de rire. Elle préférait largement être dans cet état qu’en proie au désespoir. Elle n’aurait pas cru que venir ici lui serait aussi bénéfique, comme quoi, c’était une bonne chose parfois de se laisser guider par ses pas. Et puis, le Serpentard semblait assez bon pour entretenir sa joie. En effet, lorsqu’il déclara qu’il n’était très certainement pas très sain d’esprit elle ne pu s’empêcher de répondre du tac au tac.


« Deux fous… Ça promet, moi j’te le dis ! »


Emily espérait tout de même qu’il soit un peu plus sain qu’elle parce que sinon la situation allait vraiment devenir périlleuse. En même temps, c’était aussi ce qui était intéressant, l’idée qu’il puisse y avoir un peu d’action, un peu de piment. L’idée que la vie, bien qu’en temps que prisonnier ne devait pas se résumer à une seule et unique ritournelle et qu’il pouvait encore y avoir des rebondissements, des surprises, des choses intéressantes. Se dire qu’on pouvait se laisser aller un peu à la folie et ne pas se contenter de ce que les autres connards tentaient d’imposer. En parlant d’eux, Ricardo lâcha sur le ton de plaisanterie une remarque qu’ils auraient très bien pu prononcer. Cette fois, Ems éclata littéralement de rire. Elle ne l’avait pas sentie venir celle-là et dans le contexte actuel, parler d’une chose pareille avec tant de dérision l’amusait énormément. C’était tout à fait le genre de phrases qu’elle aimait, ce petit humour qui s’inspirait de contextes sombres. Elle en avait toujours raffolait et même si dans le cas présent cela touchait directement à quelque chose dont elle était victime, elle préférait en rire qu’en pleurer. Oh oui, elle avait même envie d’en rire au nez et à la barbe des Supérieurs, cette idée l’emplissait de bonheur. Puis, alors que la demoiselle se laissait aller au rire, Ricardo attrapa son paquet de cigarettes afin de le décupler. Elle se calma alors un peu mais le fixa tout de même avec un énorme sourire aux lèvres. Un cœur d’or sous une grosse carapace, voilà comment elle avait envie de le décrire. Elle en avait connu pas mal des comme ça…


« Merci beaucoup monsieur le Sang-Pur ! »


Ems dû alors étouffer un autre rire. Oui bah hein, elle était toute guillerette alors forcément, elle pouvait repartir en fou rire un peu pour rien. C’était dans son caractère. Elle était entière. Avec elle, c’était rarement dans la demie mesure, elle vivait ses émotions à fond ce qui lui jouait parfois des tours mais dans le cas présent c’était clairement très agréable. Elle avait l’impression d’être saisie par une immense bouffée de joie et n’avait pas envie que cela s’arrête, non c’était trop agréable d’être ainsi portée par l’allégresse. La jeune femme sortit ensuite la moitié des cigarettes du second paquet et elle les posa devant lui, il les méritait largement.

« Tu sais quoi Ricardo… J’trouve qu’on fait une bonne équipe. Je sais pas si un jour tu me considéras comme une amie mais moi j’t’aime bien. Je suis prête à mener une révolution musicale avec toi, à mettre en place la plus grosse magouille du siècle dans le trafic de cigarette et à raconter toutes les conneries du monde pour te voir sourire un peu. Ça te va mieux que quand tu tires la tronche, crois moi ! »

Oui Emily s’était permis un peu de familiarité. Elle ne savait pas trop comment il allait le prendre mais elle n’avait pas non plus envie de chasser son naturel. Certes elle pouvait être parfois un peu trop direct tant elle était vive et pleine d’énergie mais elle n’aimait pas renvoyer une fausse image d’elle, plonger les autres dans le mensonge. Autant se montrer toute entière et tant pis si cela ne plaisait, elle avait du mal à faire autrement. Sans doute un défaut, peut être une qualité, elle n’en savait trop rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Dim 26 Fév 2012 - 14:41

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
Elle avait touché une corde sensible, et Ric' en était plutôt content. Ce petit moment simple avec Emily égayait un peu sa journée. Pour un peu, hormis son caractère plutôt froid, on aurait pu croire qu'il n'y avait pas d'ombre au tableau. Un joli mensonge... Parce que même s'il n'en parlait pas, Enola était toujours là, aux portes de son esprit, à tambouriner pour qu'il lui ouvre. Mais pour quelques instants encore, il arrivait un peu à la mettre de côté, et pour ça, il devait une fière chandelle à Em'. Et à la musique. Et à leur envie folle d'en faire quelque chose, mais là dans les couloirs de ce sinistre château gouverné par des êtres plus sinistres encore.

Et le rire de la cracmole avait le dont de le faire sourire, comme elle exécutait une petite courbette pour lui répondre. Comme celui de Caril, avant, il le tirait de son masque froid ordinaire. Pourtant il ne ressentait pas l'attirance particulière qu'il avait pour la Gryffindor, ça n'avait rien à voir, et il ne parvenait pas à l'expliquer. Il ne cherchait pas vraiment non plus, cela dit, et tentait de profiter de ces quelques instants de répit.

« Deux fous… Ça promet, moi j’te le dis ! »

Cette fois encore, il ne répondit que par un sourire, tirant sur la cigarette qu'il venait d'allumer. Cette fille était étonnante. A sa place, sincèrement, il ne savait pas comment il aurait réagi. Ne pas pouvoir faire de magie, et être ainsi stigmatisé pour ça, c'était quelque chose qu'il ne concevait pas. Il avait des défauts, plein même, mais l'intolérance n'en faisait pas partie, même si certains rouges lui sortaient par les yeux. Peut-être parce qu'il en avait été victime en tant que fils de britannique et non portugais pure souche. Quelle belle connerie ! Mais son enfance avait été autrement plus douce que celle qu'il entrevoyait pour la jeune femme assise à ses côtés. Et il y avait sans doute une pointe d'admiration dans son regard devant la force de caractère dont elle était capable de faire preuve. Rire, combien d'entre eux n'en étaient plus capables ? Il ne s'attarderait pas à compter, il n'en sortirait pas. Et même s'il était plus discret dans ses réactions, il était plutôt ravi qu'elle ait réussi à le faire sourire.

« Merci beaucoup monsieur le Sang-Pur ! »

Et ça n'était manifestement pas prêt de s'estomper, vu qu'il lâcha un nouveau rire, bref, toujours, mais bien présent quand même. Devant les réactions disons entières d'Emily, il arrivait à sourire, assez naturellement, et à vrai dire, ça faisait un moment que ça n'était pas arrivé. Alors oui, à lui aussi, cette rencontre faisait du bien. Il n'était pas du genre à le crier sur les toits, mais contrairement à ce qu'il aurait pensé au tout départ, il était plutôt content de la tournure des choses. Son sourire s'élargit lorsqu'elle sortit la moitié des cigarettes du nouveau paquet pour les poser devant lui. Donnant donnant. Il la remercia d'un signe de tête, l'écoutant tout en savourant la fumée qui entraient dans ses poumons.

« Tu sais quoi Ricardo… J’trouve qu’on fait une bonne équipe. Je sais pas si un jour tu me considéras comme une amie mais moi j’t’aime bien. »
« Va pas trop vite en besogne, on sait pas de quoi l'avenir sera fait. »

Il n'était pas du genre à se lier d'amitié avec beaucoup de monde, mais si on en jugeait par ses rencontres avec Sean et Caril, c'était toujours arrivé assez rapidement, un feeling qui passe dès le départ et reste avec les années. Les autres, c'était différent. Des gens, il en croisait plein dans les couloirs et dans la salle commune, et il n'avait pas spécialement de lien avec eux. Et même s'il repoussait l'idée qu'Emily puisse être considérée comme une amie, à vrai dire, elle commençait à pou s'en rapprocher. Ne serait-ce que parce que cet entretien fortuit se passait bien.

« Je suis prête à mener une révolution musicale avec toi, à mettre en place la plus grosse magouille du siècle dans le trafic de cigarette et à raconter toutes les conneries du monde pour te voir sourire un peu. Ça te va mieux que quand tu tires la tronche, crois moi ! »

Jusque-là, ça se passait bien. Il grimaça légèrement, cela dit, à sa dernière remarque. Certes, il ne réagissait pas comme elle. Et certes, elle avait réussi à le faire sourire. Rire, même, une fois. Mais il n'était peut-être par vraiment prêt pour les conseils de ce type.

« Va pas trop loin, Emily, paraît que je suis plutôt du genre colérique. »

Bon sauf qu'il avait toujours refusé de frapper les femmes et que, donc, il ne toucherait pas la cracmole. Il n'avait déjà pas refait le portrait de Calgarry alors que l'envie le démangeait plus que souvent, ce n'était pas pour commencer avec une fille qu'il appréciait un minimum. Au pire, il s'en irait, sans le moindre doute. Restait à voir quand ils pourraient se revoir, parce qu'ils n'allaient quand même sans doute pas se croiser par hasard dans l'immense château à chaque fois, n'est-ce pas ?

« Tu te sens capable d'écrire quelque chose d'ici à la prochaine fois qu'on se croise ? Que j'amène ma gratte pour quelque chose... »

Car non, il ne rejetait toujours pas cette idée. C'était fou, oui, mais ça lui plaisait bien, et il ne comptait pas lâcher cette petite étincelle de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Dim 4 Mar 2012 - 12:49

Réussir à rendre le sourire constant chez Ricardo ne serait décemment pas une tâche facile et en même temps, ce n’était pas vraiment le but d’Emily. Si elle aimait quand il souriait et quand elle riait, elle n’était pas du genre à vouloir changer totalement les gens. Bien sûr, comme tout le monde, il y avait parfois des traits de caractères qu’elle avait envie de modifier chez certaines personnes mais en général, cela en restait au stade de l’envie plutôt que de passer à l’application. Chacun avait son caractère et chercher à travestir l’autre, à aller contre son naturel pour lui imposer un comportement revenait à lutter pour une sorte d’uniformisation, tout ce que la demoiselle avait en horreur. Elle aimait la diversité du genre humain et même si cela venait parfois à créer des gens qui lui sortaient par les yeux, cela permettait aussi de créer des liens inattendus, des amitiés surprenantes, des relations hors du commun. La rencontre de deux être totalement différents ne pouvait faire qu’apport un peu d’expérience à ces deux personnes, une nouvelle façon de regarder le monde. Voilà pourquoi elle refusait de rester dans son coin malgré les menaces, voilà pourquoi elle avait tenu la jambe de Ricardo aussi longtemps et qu’elle ne l’avait pas laissé maugréer dans son coin. Elle savait bien que son caractère pouvait agacer au bout d’un moment, parfois elle s’en voulait même pour cela mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Quand elle était de bonne humeur, elle avait besoin de s’exprimer, de dire ce qu’elle pensait. L’avantage et l’inconvénient d’être une fille entière en soi. Malheureusement, ce n’était pas maintenant qu’elle allait réussir à changer. Si la demoiselle avait déjà fait des efforts sur elle pour modifier certains traits de son caractères trop outrés, voire parfois dangereux pour elle et les autres, elle ne parviendrait jamais à changer profondément sa nature. Elle devait l’accepter, vivre avec et parvenir à calmer ses ardeurs quand elle allait trop loin. D’ailleurs le Serpentard ne semblait pas avoir de difficulté de ce côté-là. En effet, il ralentit une première fois Ems lorsqu’elle parla du fait qu’elle l’appréciait et qu’il lui répondit de ne pas aller trop vite, qu’elle ne savait pas de quoi l’avenir était fait. Il avait raison, elle le savait très bien. Seulement elle avait décidé de baser sa vie sur l’espoir, sur l’envie d’avancer et non sur le réalisme bien souvent trop proche du scepticisme à son goût. Cependant, elle ne répondit rien à cette remarque, se concentrant sur sa cigarette et lorsqu’elle enchaîna, elle comprit qu’une fois de plus elle aurait mieux fait de se taire. Décidément, il fallait toujours qu’elle gâche tout, qu’à un moment ou un autre elle plonge les deux pieds dans le plat ce qui poussait bien des gens à stopper net les conversations et à ne plus trop chercher à se lier avec elle. Cette fois cependant, elle ne resta pas muette et décida de répondre à Ricardo, son sourire n’était plus qu’une légère ébauche, elle était désolée, sincèrement.

« Excuse moi… Je voulais pas te blesser, je m’emporte toujours un peu trop, même si je sais que je ferais mieux de me taire. Que veux-tu, c’est chiant parfois d’avoir une grande gueule.. »

Emily qui s’excuse, décidément, cela n’arrivait pas si souvent que ça. Malgré ses qualités, cette gamine avait parfois un peu trop de fierté ce qui la bloquait lorsqu’il s’agissait de présenter des excuses, même lorsqu’elles étaient profondément sincères. Comme si une force inattendue l’empêchait de s’exprimer pleinement et la cantonnait à un comportement de rebelle un peu trop sûre d’elle. Alors qu’au fond, Ems n’était pas vraiment comme ça, c’était juste l’image qu’elle donnait d’elle pour éviter d’être blessée, pour ne pas que l’on comprenne trop ses faiblesses. Heureusement, Ricardo ne semblait pas totalement décidé à l’envoyer valser pour cet écart de conduite puisqu’il lui demanda si elle se sentait prête à écrire quelque chose pour la prochaine fois. L’éclat de joie sur le visage de la cracmolle sembla se rallumer aussitôt. Ca pour le coup, c’était totalement dingue. Elle en trépignait presque, comme une gamine. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle était réellement tombée sur quelqu’un d’assez fou pour la suivre dans ce genre de délires. Ils allaient prendre de gros risques mais elle ne pouvait pas le nier, c’était réellement excitant.

« Je peux essayer de faire une ébauche oui, au niveau des paroles. De toute façon, on pourra adapter selon la mélodie qui t’inspira. Parce que si je peux avoir des idées de rythmes, c’est toi le pro de la guitare donc il vaut mieux que tu composes ! »

Emily n’arrivait pas à croire que cela prenait forme et à vrai dire, cela devait se voir. En effet, son débit s’était soudainement accéléré. Ceux qui la connaissaient étaient habitués, pour les autres, cela devait vraiment faire un effet bizarre. Ainsi, à chaque fois que la demoiselle était enthousiaste, elle se mettait à parler deux fois plus vite, à enchaîner les mots. Elle n’y pouvait rien, elle n’arrivait pas à s’en empêcher. Encore une fois, son caractère prenait le dessus. Contrairement à Ricardo elle n’était pas du genre à cacher facilement ses émotions, elle leur laissait le plus souvent libre cours, les laissant s’exprimer sans les refreiner. Essayant de se calmer un peu pour ne pas trop effrayer le Serpentard, elle tira sr sa cigarette, respirant calmement. C’était vraiment pas le moment de tout gâcher définitivement.

« Le mieux, ce serait de trouver des gens qui pratiquent d’autres instruments, après il faut aussi des gens assez ouverts et prêts à prendre des risques mais bon, ça doit bien pouvoir se trouver, non ? »

Leur projet prenait peu à peu forme dans l’esprit de la demoiselle. Elle voyait pleins de possibilités, tout ce à quoi ils devraient penser, faire attention, les éléments à réunir. Bref, son cerveau bouillonnait comme cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. C’était juste totalement fou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 602
Date d'inscription : 21/12/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1303-you-think-you-know-me-you-real
MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   Ven 16 Mar 2012 - 23:38

~ A Beautiful Lie ~
Emily Anthon && Ricardo Queiros Lopes
A vrai dire, heureusement qu'Emily n'avait pas pour but de lui rendre le sourire perpétuellement, parce que c'était sans doute une tâche impossible. Ca ne serait juste, pas lui. Mais c'était déjà un bel exploit qu'aujourd'hui, elle fût parvenu à lui arracher, en prime, un éclat de rire. Lui-même n'y eût pas cru, si on le lui avait affirmé. Et quelque part, même s'il ne le disait pas ainsi, il lui était reconnaissant. Contre toute attente, cette rencontre lui avait fait du bien, et égayait son quotidien. Et il se prenait à penser qu'ils pourraient échanger, encore, plus tard. Quand, dans quelles circonstances, il ne savait pas trop exactement. D'autant qu'ils ne pouvaient même pas être certains d'être encore là pour un éventuel prochain rendez-vous, parce que malgré les projets qu'ils commençaient à avoir, il pouvait se passer n'importe quoi d'ici là. Emily pouvait y passer, comme la plupart des moldus. Lui, il était assez protégé, de par son sang, elle, elle était la plus exposée. Mais s'arrêter à ça, ça reviendrait à ne plus vivre, et il se rendait compte à son contact qu'il n'avait plus vraiment envie de ne faire que survivre comme ces derniers mois, sans objectif, à ressasser seulement ses souvenirs et ce qu'il avait perdu. Il n'était pas guéri, loin de là, et il n'était pas prêt à tourner la page sur Enola, ni à se faire violence pour son rêve de Quidditch qui lui semblait désormais inaccessible. Mais il avait encore une vie devant lui, des choses à faire. Ne serait-ce que de la musique et ce petit trafic de clopes avec la cracmolle.

Qu'il ne comptait pas abandonner de sitôt, en réalité. Même si la jeune femme allait un peu loin, et qu'il n'aimait pas toujours sa façon de faire, de se mêler de ce qui ne la regardait pas, il ne comptait pas claquer la porte et la planter là, ne serait-ce que parce que pour l'instant, elle faisait partie des rares personnes avec qui il avait réussi à avoir une conversation un minimum élaborée. La remettre à sa place, remettre les choses en place, calmer le jeu.

« Excuse moi… Je voulais pas te blesser, je m’emporte toujours un peu trop, même si je sais que je ferais mieux de me taire. Que veux-tu, c’est chiant parfois d’avoir une grande gueule... »

Ce fut son tour de ne pas répondre. Il n'avait pas grand chose à dire. Grande gueule, c'était effectivement un défaut, il en visualisait bien une autre, comme ça, qui ferait mieux de fermer la sienne, par moments. Mais ça, Calgarry n'avait jamais appris à le faire, manifestement, et il était certain qu'elle était ravie de la tournure des choses entre Enola et lui. Il faut dire qu'ils n'avaient jamais été particulièrement amis, même si, pour Enola, ils mettaient tous les deux de l'eau dans leur vin. Depuis la rupture, il était clair qu'elle ne pouvait pas le voir en peinture. En soi, elle manifestait simplement son attachement pour la capitaine de l'équipe, mais il n'avait pas vraiment envie de lui trouver des circonstances atténuantes : leur relation était électrique, et il n'avait pas vraiment envie de faire d'effort vers elle, et manifestement, c'était réciproque. Bref. Des grandes gueules, il en visualisait d'autres, et il espérait bien que les relations avec Emily ne ressembleraient pas à celles avec Killian, parce qu'au fond, il lui semblait bien que cette fille-là, il pourrait bien l'aimer. Et voir son visage s'illuminer comme il la relançait sur la musique fit poindre un léger sourire sur ses lèvres. "Gamine va..." Ca n'était pas vraiment moqueur, ou en tout cas pas méchant, juste amusé. Cette fille l'amusait. Sean en ferait sans doute une jaunisse, tiens !

« Je peux essayer de faire une ébauche oui, au niveau des paroles. De toute façon, on pourra adapter selon la mélodie qui t’inspira. Parce que si je peux avoir des idées de rythmes, c’est toi le pro de la guitare donc il vaut mieux que tu composes ! »
"Pro est un bien grand mot."

Parce que d'accord, il avait son orgueil, sa fierté un peu trop exacerbée, mais il n'était pas si imbu que ça, ou en tout cas pas pour ce genre de choses. Il avait quand même une certaine lucidité sur ce qu'il était capable de faire, il ne se lançait pas ouvertement des fleurs. Simplement, il ne supportait pas qu'on mette le doigt sur ses faiblesses, qu'on appuie là où ça faisait mal. Pour l'heure, donc, il était plutôt amusé par l'enthousiasme de la non-sorcière, et ne put pas ne pas remarquer le rythme effréné de son débit. C'était qu'elle pouvait être très volubile, dites donc... Tout le contraire de lui, donc, qui tirait tranquillement sur sa cigarette en l'écoutant.

« Le mieux, ce serait de trouver des gens qui pratiquent d’autres instruments, après il faut aussi des gens assez ouverts et prêts à prendre des risques mais bon, ça doit bien pouvoir se trouver, non ? »
"Je suppose. Il suffira de chercher un peu."

Des gens pour prendre des risques, malheureusement, il ne voyait que trop bien deux Gryffindors et il ne se voyait pas le leur demander. Mais la soeur de Calgarry, elle n'était pas musicienne justement ? Pas sûre qu'elle soit aussi rebelle que sa jumelle, cela dit. Pas sûre qu'il lui demande, ne serait-ce qu'à cause de son double rouge. Mais il devait bien y en avoir d'autres. Il terminait tranquillement sa clope, encore songeur, jusqu'à ce que l'heure le rappelle à l'ordre.

"C'est pas que je m'ennuie, loin de là, mais ça va être l'heure de dîner, et ça serait con de se faire repérer avant d'avoir commencé. La semaine prochaine, même jour, même heure, ça te va ? A moins que t'aies une meilleure idée ?"

Oui, rendez-vous serait pris avant qu'il parte, parce que ce n'était pas des paroles en l'air, et qu'il comptait bien la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A Beautiful Lie ~ Em's   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Beautiful Lie ~ Em's
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Les Combles. :: ─ Grenier-
Sauter vers: