AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sink or Swim ? {Aileen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Sink or Swim ? {Aileen}   Lun 5 Déc 2011 - 14:06

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬




Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


« Enzo, réveille toi. »
« Humm ... »

« Aller, debout. Tu vas être en retard. »
« M'en fous. Je sèche. J'veux rester avec toi. »
« Non, tu vas en cours et plus vite que ça. Bouge toi. »
« T'es chiant, j'veux dormir. C'est bon j'rattraperai. »
« Je cèderai pas. »
« Moi non plus, et j'pèse genre deux fois ton poids alors vas y, je t'en prie, dégage moi. »
« Tu m'écrases. »
« C'est le but. »

Le monde s'est immobilisé et le temps s'est arrêté.
Le silence s'est installé.

« Enzo ? Enzo ! J'y crois pas, il s'est rendormi. »

Et moi dans mon sommeil, j'ai souri. Parce que non, je ne dormais pas, je faisais semblant. Parce que j'étais bien là, et que je comptais y rester des heures encore. Sa peau contre la mienne. Son odeur qui chatouillait mes narines. C'était parfait même s'il avait envie de m'en coller une parce qu'une fois encore je me comportais comme un gamin insupportable. Et puis j'ai ouvert les yeux. Je veux dire, j'ai vraiment ouvert les yeux, et comme tous les matins depuis une semaine je me suis rendu compte que j'avais simplement rêvé. Pourtant, dans un geste automatique et sans doute un peu brusque, je me suis retourné pour vérifier s'il n'était pas là, d'un côté ou de l'autre de moi, mais non. Personne. Mon lit était vide en dehors de ma grande carcasse. Lune dormait en boule sur la chaise près de mon bureau, elle a ouvert un œil puis l'a refermé aussitôt, sans doute lassée de venir me réconforter tous les jours à mon réveil alors que je me reprenais le poids de son absence en pleine poitrine. Entre mes doigts, son T-shirt. Dans un geste lent je l'ai porté à mon visage mais son odeur s'était estompée. Il n'en restait plus que quelques traces, peut être des souvenirs de ma mémoire olfactive, tout simplement. Mon cœur s'est serré et j'ai eu envie de me cacher sous mes draps pour me rendormir, pour rêver encore et encore puisque c'était les seuls moments où je pouvais l'avoir avec moi, pour moi, rien qu'à moi. Pourtant j'ai repoussé les couvertures et j'ai laissé mes jambes basculer jusqu'à ce que mes pieds touche par terre. Mes coudes posés sur mes genoux, mes mains sont venus cacher mes yeux et puis la voix de Harper m'a interpellé. Je n'ai pas bougé. Je ne me suis pas retourné.

« Cauchemars ? »

J'ai secoué la tête en signe de négation sans pour autant sortir mon visage de la prison que lui offraient mes paumes et mes doigts.

« J'aurai préféré. »

Une voix rauque, mélange des effets du matin et de l'émotion. Je n'étais pas au bord des larmes, je n'en avais d'ailleurs pas versé depuis la nuit que j'avais passé dans les cuisines avec Jillian le lendemain de la Pleine Lune, mais ça ne m'empêchait pas d'avoir mal comme au premier jour. Un robot, voilà ce que j'étais devenu. Un humain sans émotion apparente. Pas de rires. Pas de larmes. Des automatismes. Une routine parfois cassée par certaines personnes qui m'apportaient du réconfort mais que je ne savais sans doute pas apprécier à leur juste valeur. Pas de leur faute. Pas vraiment de la mienne non plus je suppose. Je suis encore capable de sourire mais ceux qui me connaissent vraiment savent pertinemment que derrière tout ça se cache quelque chose. Je n'ai pas envie d'en parler, ça doit se sentir, personne n'insiste. Le fait que je passe beaucoup de temps seul, à me concentrer sur tout ce que je trouve, mes devoirs entre autre, m'aide à ne pas craquer à la moindre occasion. Je crois que je n'ai jamais passé autant de temps à la bibliothèque de toute ma vie. Mon premier chagrin d'amour, moi qui pensait que ce genre de truc ne m'arriverait jamais il y a de ça seulement un an … Mais non, j'y ai pas échappé. Ni à ça, ni à ce sentiment que j'ai appris à apprécier avec le temps : Celui d'aimer et d'être aimé. Et maintenant que c'est terminé c'est comme si je ne savais plus comment faire sans. Je l'aime encore, mais il n'y a pas plus de retour et j'ai perdu cet équilibre qui me maintenait droit. Pourtant je ne me suis pas cassé la gueule, je n'ai pas retrouvé mon plus mauvais côté. J'ai juste renoué avec ma solitude, c'est tout. Je prends les choses comme elles viennent. Je pense, trop. Comme toujours. Même si penser à lui me déchire le cœur, je ne peux pas faire autrement. Tout le temps, partout, j'ai beau luter pour effacer son visage de mon esprit, il est tout le temps là à me narguer, jour et nuit.

Lorsque mes bras sont retombés et que j'ai attrapé mon poignet gauche avec ma main droite, j'ai laissé mes yeux vagabonder dehors une minute. Autour de moi, tous s'activaient. Le bruit, les mouvements, ne m'agressaient même pas. Alors comme tous les jours depuis une semaine, je me suis levé, lentement. Toujours lentement. C'est comme si je vivais au ralentis. Je me suis dirigé vers la salle de bain sans vraiment faire attention aux autres. J'ai pris ma douche et comme presque à chaque fois que j'en sors depuis la dernière Pleine Lune, j'ai bloqué sur les cicatrices sur mon torse. La blessure s'est refermée alors que je reprenais forme humaine. Ma nature m'a réparé alors que Kyle se vidait de son sang par faute, alors que le poison que je lui avais transmis s'insinuait lentement mais surement dans ses veines. J'ai fermé les yeux tandis que mon index et mon majeur glissait sur les lignes en diagonale sur mon cœur. La tête basse, j'ai soupiré puis j'ai repris le cour de ma journée. La matinée est passé aussi rapidement qu'une saison entière. J'ai pris mon petit déjeuner malgré l'absence totale d'envie de nourriture. J'ai été en cours de Métamorphose où pour une fois le prof m'a foutu la paix. C'est à peine si je lui ai accordé la moindre attention de toute façon. Il aurait pu me provoquer, je crois que je n'aurai pas répondu. Le déjeuner, ensuite, puis le cour d'Histoire de la Magie, et Mr Andrews qui m'a interpellé à la fin de l'heure. J'ai abdiqué, priant pour qu'il ne me pose pas de questions auxquelles je n'avais absolument pas envie de répondre.

« Enzo, tu as quelques secondes devant toi ? »
« Pas vraiment, j'ai cours de Potion dans 5 minutes Monsieur. »
« D'accord. Je ne vais pas te retenir longtemps mais … C'est pas la grande forme on dirait, et pourtant, tu ne t’ai pas endormi une seule fois dans ma classe depuis presque deux semaines maintenant. Désolé, c'est pas pour faire de l'humour, je m'inquiète vraiment. »
« C'est rien. J'ai du faire face à certains trucs, avec la Pleine Lune entre autre, j'avais l'esprit pas mal occupé et j'ai du mal à récupérer mais ça va aller. Vous en faites pas. En tout cas c'est gentil de demander. »
« C'est normal, je m'étais habitué à tes conneries alors quand t'es sage, j'me dis que quelque chose cloche. »

Rire mi-nerveux, mi-amusé. Regard fuyant, puis finalement mes yeux dans les siens alors que je remettais la bretelle de mon sac à dos sur mon épaule.

« C'est vexant d'être aussi déchiffrable. Faut que j'y aille, Jak … Mr Hammerschmitt n'aime pas quand on est en retard. »
« Il a raison. File. A plus tard. »

~*~
16h30. Je suis là, seul, assis sur le ponton, les pieds dans le vide et mes chaussures touchent presque l'eau. Tout est calme, reposant. Il fait frais, froid même, mais je ne ressens aucune gène quant à la température extérieure. Vêtu d'un de mes éternels baggy et d'un T-shirt recouvert par un sweat à capuche – Qui repose sur ma tête comme toujours – je ne ressens pas le besoin de me couvrir plus. Il n'y a pas d'autre bruit que ceux de la nature. Pas d'humain à proximité, seulement des bribes de voix au loin. Je ne suis pas apaisé pour autant. Je le serais, s'il était là, avec moi, mais ça n'est pas le cas et ça fait une semaine que c'est comme ça. Ça n'est pas la première fois qu'on est séparé autant de temps mais aujourd'hui c'est différent. Parce que je sais que la dernière fois que je l'ai pris dans mes bras remonte à plusieurs jours et que ça ne se reproduira plus.
Auprès de moi, un petit tas de cailloux. Par intervalles régulières, j'en attrape un et je le lance dans le lac. Encore, et encore. Ça dure comme ça depuis une dizaine de minute peut être. Je n'en aurais bientôt plus alors je retournerai en chercher et je recommencerai parce que je n'ai pas envie d'aller m'enfermer dans le château, parce que je me suis tellement avancé dans mes devoirs que je n'ai de toute façon plus rien à faire. Parce que ...

« Bonsoir petit Homme. »

Une tête est sortie de l'eau sous mes yeux grand écarquillés par la surprise. Je devais avoir l'air d'un parfait idiot, totalement bloqué et la bouche ouverte. Une femme, puis une deuxième, et encore une autre. Elles ont émergées comme ça devant moi, souriantes, belles à mourir. Envoutantes. Leurs cheveux longs cachaient leur formes et je n'arrivais plus à me défaire de leur regard.

« B...Bonsoir. Désolé pour les cailloux. J'ai pas pensé qu'il pouvait y avoir quelqu'un là dessous. »

Stupide. Je me sentais horriblement stupide et je n'avais qu'une envie, déguerpir le plus vite possible de là. C'est donc pour ça que je me suis relevé sans doute un peu trop précipitement pour que ça ait l'air naturel mais mon instinct me disait que je ne devais pas rester ici. De toute façon, je me sentais bien trop mal à l'aise pour m'attarder sur ce ponton, en compagnie de telles créatures. Des sirènes.

« Je vais y aller, il se fait tard et je ne veux pas vous embêter plus longtemps. »
« Mais non, reste avec nous. »
« Je … Non vraiment, une autre fois peut être mais je dois vraiment y aller. »

J'ai donc fait demi tour puis j'ai commencé à m'éloigner d'un pas rapide. La capuche toujours sur la tête, et les mains dans les poches. J'étais déterminé à mettre le plus d'espace possible entre elles et moi parce qu'elle dégageaient quelque chose que ma moitié animale ne sentait pas et ça me déstabilisait. J'étais déterminé, oui, jusqu'à ce que je perçoive cette dernière phrase tel un murmure porté par le vent.

« Ne fais pas l'enfant, tu n'en es plus un. »

Je me suis immobilisé à l'instant même où elles ont commencé à chanter. Leur voix, si … douces, belles, suaves, magiques. J'ai souri. J'ai fermé les yeux. Je me suis laissé bercer. Je n'ai plus rien senti. J'étais bien, léger, serein. J'ai souhaité que jamais elles ne s'arrêtent, que jamais ne cessent cette caresse envoutante de leur chant sur mon être. Puis un pied après l'autre, j'ai repris ma route. Je m'éloignais, oui, mais pour mieux me rapprocher. Je suis descendu du ponton et mes pas ont foulé la bande de sable qui séparait l'eau de l'herbe. Mon regard s'est ancré dans celui de l'une d'entre elle et ne l'a plus lâché. Elles chantaient pour moi, elles étaient tellement belles. Elles m'appelaient, me faisaient des signes de la main et moi j'avançais toujours plus, vers elles. J'ai perçu un léger picotement, un frisson des pieds à la tête, lorsque je suis entré dans l'eau mais ça ne m'a pas arrêté. Le monde n'existait plus, seul ces femmes-poissons contaient pour moi et j'étais heureux. Et puis j'ai continué d'avancer, l'eau m'arrivant à la taille je n'ai pas reculé. Toujours plus loin. Jusqu'à être submergé à mon tour. Puis l'air à commencé à me manquer mais rien n'avait d'importance. Elles étaient là, devant moi, leur cheveux flottant autour de leur visage comme des anges. Elles chantaient. Je partais. Une réflexion a traversé mon esprit un instant : Est ce que je suis entrain de mourir ? Mais lorsque la main de l'une d'entre elles m'a effleuré, lorsqu'elle a pris la mienne, je me suis dit que ça n'était pas si terrible. Je me sentais tellement bien.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Lun 5 Déc 2011 - 21:30

Sink or Swim ?

Le printemps avait beau pointer le bout de son nez sur Poudlard, on ne pouvait pas dire que les températures frôlaient les maximales et si la jeune écossaise était habituée à ses températures, elle n’irait pas clamer sur tous les toits que les beaux jours étaient enfin de retour. Emmitouflée dans son gros manteau, écharpe, gant et joli bonnet, la jeune métamorphomage avait décidé qu’aujourd’hui était un bon jour pour prendre l’air. Ces derniers temps, il fallait dire que la jeune femme n’avait pas beaucoup quitté le château, trop obnubilée par le fait que Marek était toujours inconscient à l’infirmerie. Mais si au début elle appréciait ce cocon douillet qu’était la salle commune, il fallait bien avouer que là, elle avait envie de tout, sauf de rester enfermée dans cette pièce avec tous ces gens autour. Le besoin d’être seule pour, non pas réfléchir, mais juste pour ressentir cette impression de liberté qui lui manquait terriblement.

A peine avait-elle mis le nez dehors que la jeune métamorphomage avait pu sentir ce petit air frais qui lui picotait les joues en leur donnant une petite teinte rosées mais qui lui faisait tant de bien. S’avançant doucement, la jeune femme s’était doucement enfoncée dans le Parc, s’éloignant de l’école jusqu’à ce que les bruits des élèves qui trainaient dans la cours disparaissent totalement lui offrant enfin ce calme et cette plénitude si agréable. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour arriver à l’endroit qu’elle convoitait. Vue sur le lac, un peu en retrait, à l’abri des regards indiscrets, la jeune Serdaigle adorait venir à cet endroit pour lire, étudier ou simplement s’isoler comme c’était le cas aujourd’hui. Otez-vous néanmoins cette idée de la tête, la jeune femme n’était en rien dépressive, disons que comme tout le monde, elle avait besoin de ces moments pour se ressourcer.

Assise sur le petit muret, la jeune femme aurait pu rester des heures à contempler cette vue grandiose. C’était d’ailleurs son objectif et si son regard n’avait pas été attiré par une chose pour le moins étrange, elle serait certainement restée là des heures durant. Au lieu de ça, le regard de la jeune Métamorphomage avait été attiré par… D’ici, difficile de distinguer, mais on aurait dit qu’une personne était en train de marcher vers le Lac… Pour s’y baigner ? Sérieusement, j’en doute car il faudrait être sérieusement dérangé pour aller piquer une tête dans le Lac à n’importe quelle époque de l’année ! De un, l’eau était toujours froide (encore plus en cette saison on s’en doute) et de deux, vu le peuple qui y vivait, croyez-moi qu’il faudrait un miracle pour qu’elle y plonge de son plein grès.

Observant la scène de loin, la jeune femme n’avait pas vu de raison particulière pour qu’elle panique, après tout, il pouvait bien faire ce qu’il voulait, ça lui importait franchement peu. Pas qu’elle soit égoïste, mais si ce taré voulait se choper une pneumonie, ça n’était de toute évidence pas son problème. Néanmoins sans vraiment savoir pourquoi, la jeune Serdaigle s’était levée, s’approchant doucement dans l’intention de regagner le château avant le couvre-feu (oui une fois pas deux on l’y reprendrait à se faire attaquer par un lycan d’autant que Marek était toujours dans les vapes… CQFD… C’était pas le moment pour tomber nez à nez avec un lycanthrope transformé, oui je sais il fait pas encore nuit et c’est sûrement pas la pleine lune mais autant rester prudente jusqu’au bout !). Elle avait vite constaté que la silhouette qui s’apprêtait à entrer dans le lac lui était familière et que cette personne n’était autre que ce Gryffondor qui l’avait surprise allongée près de Marek.

- Enzo ?!...

D’abord étonnée, la jeune femme n’avait parlé que pour elle, ne s’attendant pas franchement à ce qu’il aille plus loin. Pourtant il avait continué à avancer, comme attiré par les profondeurs du lac. D’extérieur, la scène aurait pu faire penser à une sorte de suicide, vous savez comme Javert qui se suicide dans la Seine à la fin des Misérables ? Ouais ben c’est exactement ça ! Accélérant le pas, la jeune femme était néanmoins arrivée trop tard pour qu’il ne daigne se soucier de sa présence puisque même en l’appelant, elle n’avait eu aucune réponse. Elle avait tenté d’utiliser la Magie pour l’arrêter, mais ça n’avait visiblement pas marché et l’évidence même qu’elle devait agir et vite se faisait de plus en plus sentir.

- Je vais le détester après ça !

Oui je sais, il y est visiblement en train de se noyer et moi je prends le temps de virer bonnet, écharpe & co avant d’aller sur le ponton pour tenter de sauver la vie à un type qui connait mon plus grand secret ! Idiot dirons certains, c’était la meilleure façon de le faire taire. Et pourtant la jeune Serdaigle était incapable de penser à cette solution et ce même si elle ne le connaissait pas vraiment. Et si la jeune Serdaigle était aussi « longue » c’est qu’il lui fallait vaincre cette peur irraisonnée qui claironnait fièrement qu’elle était toujours là et qu’elle ne la lâcherait pas de si tôt.

Lorsqu’elle s’était mise à l’eau, elle crut l’espace d’un instant que tout son corps était en train de se tordre mutilait par le froid. Enzo avait totalement disparu à présent et si l’adrénaline vous couvre en partie de vos sensations, la jeune Serdaigle claquait déjà sérieusement des dents alors qu’elle cherchait à retrouver cet idiot qui allait la tuer. Il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour le situer en revanche il lui en avait fallu un peu plus pour le sortir de là, les vêtements gorgés d’eau, il s’avère que ça pèse une tonne, et qu’un type tel qu’Enzo… Ben ça pèse son poids aussi ! Revenus sur le bord, elle avait pu constater qu’il ne respirait plus.

- Si tu claques maintenant… Alors que j’risque d’attraper la mort pour toi… Tu vas le regretter !

Oui je sais, il m’entend certainement pas, mais honnêtement, ça défoule et ça fait oublier le froid qui la tiraillait dangereusement ! Et puis c’est débile… S’il vient à claquer, qu’est-ce qu’il en aura à faire que tu lui en veuilles ou non ? Pas faux, mais c’est pour le principe !

Résignée, pas que ça l’enchantait, on va dire qu’embrasser le premier venu ne fait pas partie de ses priorités, la jeune Métamorphomage avait fait du bouche à bouche au jeune gryffondor pour tenter de le faire revenir. Parce qu’honnêtement à choisir, elle préférait encore vivre avec le bouche à bouche sur la conscience plutôt qu’avec un mort.

- T’as intérêt de revenir, parce qu’il est hors de question que j’me tape un autre comateux…

Tout en lui parlant, la jeune femme avait entrepris de frapper sur son torse, le froid n’aidant pas, le seul moyen de relancer le cœur c’est un choc. Une chance pour elle, il avait vite repris connaissance. Et le soulagement s’était immédiatement fait ressentir chez la jeune femme qui s’était laissé retomber.

- Bordel Ryans… C’est quoi ton problème !

Oui, ben il lui avait fait peur ce con, et en prime, elle était en train geler sur place avec ses conneries alors elle estimait avoir le droit de s’énerver contre lui !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Lun 5 Déc 2011 - 22:43

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬




Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Plénitude. Voilà ce que je ressentais et je m'en foutais pas mal de ne plus avoir d'air dans les poumons. Je me sentais partir, flotter, et j'adorai cette sensation. C'était un peu comme si je volais, alors que c'est plutôt de notoriété publique que j'ai toujours détesté ça, mais là, dans l'eau, dans mon élément, c'était totalement différent. Et puis ces créatures … sublimes, alléchantes et terriblement attirantes. Je crois que si ça avait été possible de baver sous l'eau, j'aurai fait doubler le volume du Lac. D'ailleurs, qui a dit que ça n'était pas possible, ça doit juste pas être trop pratique en fait. Et pourquoi je me pose cette question alors que je suis entrain de me faire entrainer dans les profondeurs par des femmes-poissons merveilleuses qui me chantent des berceuses avec leur voix douce comme le faisait ma mère quand j'étais petit garçon. Ok, c'est un peu bizarre de penser à ma mère vu les circonstances …
Y a tellement de promesses dans leur regard, et elles ont la peau si lisse que ça m'électrise dès qu'elles me touchent. Malgré tout ça, j'ai ce prénom qui me trotte dans la tête inlassablement. Il ne s'en va pas, c'est comme s'il me frappait de l'intérieur et ça fait mal, mais c'est tellement lointain en même temps. Je ne comprends pas. On dirait que ça a de l'importance mais je n'arrive pas vraiment à mettre le doigt dessus. Kyle. Pourquoi Kyle ? Qui est Kyle ? Pourquoi est ce que j'ai un prénom de garçon dans la tête alors que je suis entouré de sublimes sirènes aux courbes généreuses. Je m'en fiche de ce prénom. Laisse moi tranquille. Laisse moi partir avec elles.

Et BAM ! Trou noir. Plus rien. J'ai cru vaguement sentir comme une pression sur moi, comme si on me forçait à faire marche arrière, comme si quelqu'un me tirait vers l'arrière pour m'empêcher d'aller plus loin mais je n'en ai aucune certitude. Black out total, jusqu'au moment où j'ai cru percevoir une voix alors que je ne sentais plus l'étreinte rassurante de l'eau autour de moi. Je crois que je tremblais, oui j'avais froid mais tout était flou, incompréhensible. Mes sens revenaient petit à petit et ma perception des choses aussi. J'ai cru recevoir un coup sur la poitrine, j'ai cru qu'on me secouait comme un sac à patate, qu'on me parlait peut être aussi. Puis il y a eu cette sensation atroce d'un manque d'air, ce goût de flotte acre dans ma bouche. C'est comme si mon corps s'était remis en marche d'un coup sec et qu'il ne savait pas comment gérer la situation. Je me suis redressé brusquement et j'ai recraché toute l'eau que j'avais visiblement dans les poumons, sans tenir compte de la personne qui était là près de moi. Pas un manque de considération, non, juste un sens des priorités et que cette sensation horrible d'étouffer me paniquait complètement. La respiration sifflante mais rassurante, je suis resté sur le sol comme ça une minute, en appuie sur un coude et la tête dans le coltar au maximum.

« Bordel Ryans… C’est quoi ton problème ! »

Dans le genre réveil brutal, je crois que je n'aurai pas pu rêver mieux. J'ai sursauté, comme un con, alors que j'avais perçu dès le début que je n'étais pas seul mais le temps que ça monte au cerveau … Disons que l'eau glacée n'avait pas du arranger ma circulation sanguine en prime. C'est là que je l'ai reconnu et par réflexe j'ai eu un mouvement de recul sans pour autant quitter le sol. J'étais proprement incapable de me lever. Je ne sentais plus mes jambes. Et puis … Mon problème ? J'ai pas de problème. Si ? J'y comprends rien.

« Aileen ? Qu'est ce que tu fous là ? Nan attends, meilleure question, qu'est ce que JE fous là et pourquoi j'suis trempé ? D'ailleurs pourquoi t'es trempée toi aussi ? »

Synchronisation des montres. Qu'elle heure il est ? J'sais pas, j'ai pas de montre. Montre ? Merde ! Ma montre ! Encore un réflexe débile que je n'ai pas su retenir alors que j'avais à peine fini ma phrase. J'ai attrapé mon poignet gauche auquel était toujours attaché la montre de mon père que j'avais recommencé à porter dernièrement. Résistante à l'eau, évidement. Je le savais très bien, je ne vois pas pourquoi j'ai paniqué comme ça. Qui de sensé offrirait à son fils, surfer, une montre qui n'est pas waterproof.
Épuisé, je me suis laissé tomber sur le dos, fermant les yeux pour essayer de remettre en place tout ce bordel dans ma tête. J'avais l'impression que tout allait trop vite, je pensais à trop de chose en même temps et rien n'était assez précis pour que j'arrive à remettre de l'ordre dans tout ce merdier. J'étais trempé, ok. Elle était trempé, ok. Le Lac était juste là à côté de nous, ok. Pas un nuage dans le ciel donc la pluie n'était pas responsable de l'état de nos vêtements ni de nos corps. Sympa le brushing au passage. Ahum, pardon. Concentration. Revivre le fil de la journée. J'étais là, sur le ponton, après les cours. Je pensais, à Kyle, pour ne pas changer, et je jettais des cailloux dans le Lac jusqu'à ce que ...

« Putain de merde, les sirènes. Arg, sexe faible. »

J'ai laissé échapper un grognement quand ma main est venu frapper mon front alors que les idées se remettaient en place dans mon cerveau d'homo-sapiens atrophié par l'adolescence et les litres d'eau que j'avais du avaler en entrant dans le Lac alors qu'elles m'attiraient comme un aimant avec leur chant envoutant. Oui, sexe faible. C'est pas une femme qu'aurait foncé tête baissée comme ça pour rejoindre une créature mi-humaine, mi-poisson. Mais qu'est ce qu'il m'est passé par la tête au juste … Et puis là, moment de doute alors que les cases se remplissaient une à une, petit à petit. Si Aileen était là près de moi, trempée elle aussi, et avec cet air passablement énervé sur les traits de son visage qui faisait que je m'attendais à tout moment à voir ses cheveux changer de couleur comme la dernière fois à l'infirmerie, c'est que … O_o

« T'as été me récupérer dans l'eau ?  »

Traduction, t'as vu l'étendu de ma connerie. T'as foutu les pieds dans cette eau glaciale pour me sortir de là et maintenant t'as envie de m'en coller une, dis pas le contraire ça se voit comme le nez au milieu de la figure. En fait, tu m'as sauvé la vie parce que j'étais concrètement entrain de me noyer. T'as plus ou moins risqué ta peau pour moi, et si Rivers apprend ça quand il se réveillera, oui parce qu'il se réveillera, j'vais me faire lyncher c'est ça ? Attends une minute, tu … m'as réanimé aussi ? Maman … Je sais que j'suis parfois qu'un crétin mais cette fille me rend nerveux alors si c'est toi qu'à voulu m'envoyer un sauveur, t'aurais pu choisir quelqu'un d'autre non ? Pas que je veux faire la fine bouche mais … Dites y a pas un p'tit coin où je pourrais cacher mon mètre … j'sais pas combien d'ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Jeu 8 Déc 2011 - 21:09

Sink or Swim ?
« Bordel Ryans… C’est quoi ton problème ! »

Oui je sais, ça peut vous paraitre un peu brutal, mais la jeune femme avait réellement eu un coup de flippe sévère et quelque part, elle venait de comprendre la réaction de Marek lorsqu’elle s’était réveillée après son petit passage par la case vampire qui vous vide jusqu’au seuil critique. Il avait été énervé ce jour-là, et ça n’était que maintenant qu’elle vivait la même chose qu’elle pouvait réellement le comprendre. L’adrénaline retombant doucement, la belle ressentit comme une fatigue immuable s’insinuer en elle au fur et à mesure qu’il reprenait ses esprits.

« Aileen ? Qu'est ce que tu fous là ? Nan attends, meilleure question, qu'est ce que JE fous là et pourquoi j'suis trempé ? D'ailleurs pourquoi t'es trempée toi aussi ? »

C’est une blague ? La colère, c’est toujours ce qui passe en premier lieu lorsque ce genre de chose arrive, au fil du temps elle s’estompe, mais lorsque ce genre de chose arrive, c’est étrangement la colère qu’on ressent au début. Et si elle rêvait de lui en mettre une pour lui remettre les idées en place, la jeune femme s’était abstenue.

- J’avais trop chaud j’me suis dit… Tiens et si j’piquais une tête avec lui, ça serait tellement drôle !

Ironie, faut croire qu’à force de trainer avec Rivers, son caractère commençait à déteindre sur elle, à savoir si c’était une bonne chose ou alors si ça lui causerait du tord à la longue ! Grelottant sérieusement, la jeune femme lui avait laissé le temps, préférant retrouver sa baguette au plus vite et son manteau par la même occasion.

« Putain de merde, les sirènes. Arg, sexe faible. »

Elle avait rigolé, enfin pas vraiment rigoler mais c’était un sourire amusé qu’il avait pu voir sur son visage.

- J’osais pas le dire… Se laisser embarquer par des sirènes au fond d’un lac sans chercher à se débattre… Non vraiment, y a qu’un mec pour avoir ce genre d’idée débile !

Oui, ben elle était congelée, et chez elle, ça se traduisait par un sale caractère et des envies de claques.

« T'as été me récupérer dans l'eau ? »
- Exact… J’ai un peu trainé, mais t’es vivant c’est sûrement le principal. Et si tu te poses la question, oui j’ai dû te faire du bouche à bouche… Mais rassure toi, ça ne t’engage en rien vis-à-vis de moi.

Ben quoi c’est vrai, fallait pas qu’il croit qu’après ça, ils seraient liés pour toujours et seraient les meilleurs amis du monde… Enfin après, ça pouvait rapprocher hein, mais disons que ça n’était pas pour ça que la jeune femme avait fait ça ! Et autant l’avouer, la jeune femme avait bien repéré le malaise qu’il avait de comprendre qu’elle était à coté de lui.

- On va attraper la Mort !

Attrapant sa baguette, la jeune femme l’avait pointée sur lui, un sortilège et ses vêtements étaient secs, c’est vrai, elle ne l’avait pas sorti de l’eau pour qu’il gèle sur place dans la minute qui suivait, puis ça avait été à son tour, enfin sèche, elle avait pu remettre son manteau et tout ce qui allait avec et qui était sensé la réchauffer.

- On devrait pas trop trainer ici… J’suis complètement gelée !

La preuve, elle s’était mise à claquer des dents, alors qu’elle espérait cruellement que les bras d’une certaine personne la réchauffent, chose qui n’arriverait pas même s’il était réveillé notons-le !

- Bouge-toi, allez !

Sérieusement, j’me sens déjà bleuir de partout tellement j’ai froid et il est hors de question que j’te laisse ici… Tu s’rais capable d’y retourner !




Dernière édition par Aileen H. Rowe le Jeu 15 Déc 2011 - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Jeu 8 Déc 2011 - 22:23

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬




Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Y a qu'un mec pour se laisser embarquer dans le Lac par des sirènes … Oui bon ben ça va hein ! Et si t'avais été lesbienne, qui te dit que t'aurais pas plongé toi aussi ? Parce que je t'assure, elles sont vraiment b... sympathiques. Et elles ont une si jolies voix, et … et … Et ton Rivers là, tu crois peut être qu'il aurait pas sauté là dedans lui aussi ?! Merde, c'est un mec. Donc un crétin, c'est ça ? Une idée débile … Ah parce que tu crois peut être que j'me suis dit : Tiens, j'me fais chier. Et si j'allais piquer une tête avec les poissons. Sans offense mesdames. Enfin faut quand même avouer que, aussi sexy que vous puissiez être … Disons qu'avec deux jambes c'est plus simple et qu'on peut faire plus de trucs. Du vélo par exemple ! Comme si je pensais à autre chose, enfin c'est pas mon genre. J'vous mets au défis de faire une balade en roller avec une sirène moi, j'pense pas que ça doit être très pratique. Et oui, je fantasme à plein régime alors que je viens de me faire larguer, et alors ? C'est pas interdit par la loi que je sache. Il m'a brisé le cœur, ok, mais le reste fonctionne toujours aussi bien. Soyons sérieux, si j'débloque comme ça dans ma tête c'est simplement pour essayer de me détendre parce que dans le fond, la plus belle femme du monde – Enfin non, la deuxième plus belle femme du monde puisque la première c'était ma mère – pourrait se présenter devant moi, je crois que je la laisserai filer sans regret.

Et puis y a pas à dire, cette fille ne me mets pas très à l'aise. Elle le fait surement pas exprès, et ça doit venir de moi mais je sais pas, y a quelque chose d'intimidant chez elle et non c'est pas de son … mec ? Que je parle. Rivers. Toujours dans le coma aux dernières nouvelles et je me sens doublement très con là devant elle. Je ne sais pas trop comment me comporté, tiraillé entre la gène et … et l'empathie je crois. Disons que je pense qu'elle ne doit pas être au top de son moral et de sa forme ces derniers temps mais qui je suis moi au juste pour me mêler de sa vie et de ses sentiments ? D'autant plus que, autant l'avouer, depuis une semaine les problèmes des autres, ça me passe un peu au dessus de la tête. Je suis pas insensible, et je ne le redeviendrai pas même si je ne l'ai jamais vraiment été mais faire souffrir les autres par simple plaisir et juste pour oublier que moi aussi je souffre, c'est terminé. Je ne veux plus être celui là. Je veux juste … Que Kyle vienne me chercher, qu'il m'attrape la main et se colle dans mes bras, qu'il passe ses doigts dans mes cheveux et me dise que plus jamais il ne me laissera. Seulement on sait tous très bien ici qu'on a pas toujours ce qu'on veut alors en attendant, je suppose qu'il faut prendre les choses comme elles viennent et surtout essayer de comprendre comment je suis sorti de là, même si j'ai bien ma petite idée là dessus d'ailleurs ...

« Exact… J’ai un peu trainé, mais t’es vivant c’est sûrement le principal. Et si tu te poses la question, oui j’ai dû te faire du bouche à bouche… Mais rassure toi, ça ne t’engage en rien vis-à-vis de moi. »
« Ça tombe bien, l'engagement c'est pas mon truc. »

Réflexe stupide que de laisser sortir cette phrase comme ça de but en blanc. L'engagement c'est pas mon truc … ça c'est typiquement le truc que j'aurai pu sortir face à n'importe qu'elle fille. Je comprends pas pourquoi j'agis comme ça avec la gente féminine. Et surtout, pourquoi ici, maintenant, avec elle qui me fout la trouille. Non mais franchement, regardez là un peu. On dirait qu'elle cache un fouet derrière son dos et qu'au moindre truc de travers, ça part. Vas y fouette moi Aileen. Je déconne. Rivers, si tu te pointes dans ma tête et que tu « lis » ça, je déconne hein ! Et te vexe pas Aileen, t'es très jolie mais … mais je m'enfonce là. Et je rougis. Je suis sur que je rougis. Du bouche à bouche … Manquait plus que ça. Se concentrer sur autre chose, penser à autre chose. Genre comment elle a fait pour sortir ma grande carcasse de l'eau alors que je dois faire deux fois son poids et que je mesure … aller … J'sais pas, peut être 15 ou 20 centimètres de plus qu'elle ? Du bouche à bouche ...

« Merci. »

Oui ben c'est pas parce que j'ai l'air d'un con que je dois me montrer impoli. Ma maman elle m'a bien élevé même si c'est pas toujours hyper flagrant.

« On va attraper la Mort ! »

Et Paf ! Sa baguette braquée sur moi, deux secondes après j'étais sec. J'aurai pu le faire, seulement voilà, j'étais encore trop secoué, par la situation, et mon p'tit plongeons inopiné. J'ai juste eu comme une sorte de mouvement de recul, par réflexe, tandis que mes vêtements était de nouveau tout chauds et que ma température corporelle reprenait sa chaleur habituelle. Je n'avais plus froid, ce qui n'était pas le cas de ma sauveuse.

« On devrait pas trop trainer ici… J’suis complètement gelée ! »
« P'tite nature. »

Enzo ! Mais ta gueule !
Tu cherches la merde là tu crois pas ?
Hum … Si un peu, mais j'y peux rien, j'suis pas super à l'aise alors voilà, ça sort n'importe quand, n'importe comment. Et si je me relevais ça pourrait être une bonne chose. Est ce que je vais y arriver au moins ? Marrez vous, c'est pas si facile que ça à bouger un corps comme le mien.

« Bouge-toi, allez ! »
« Oh ça va ! Merde vous êtes chiantes c'est pas possible. T'as froid ? Ok. Viens là. »

La délicatesse quand on s'appelle Enzo Ryans, c'est pas une évidence alors … Ouais, j'ai attrapé son bras et je l'ai attiré contre moi, je plaide coupable. Au moins là, elle n'aura plus froid et elle arrêtera de me fusiller du regard, non ? Enfin c'est surtout que son visage contre mon torse, tout ce qu'elle pourra fusiller c'est mon T-shirt. Et oui, elle va se rendre compte que je suis anormalement chaud mais étrangement, j'en ai rien à carrer là sur le moment. On va dire que c'est ma façon à moi de la remercier de m'avoir sauvé la vie.

« Vas pas lui dire ça, j'vais m'faire tuer. Et déstresse, j'ai arrêté de violer les innocentes dans les p'tits coins sombres. »

Lui, c'est Rivers. Elle l'aura bien compris. Je connais son secret et j'ai promis de le garder alors je m'y tiendrais. En revanche, s'il se réveille, et il se réveillera, et s'il lui prend encore l'envie d'aller fouiller dans ma tête même si j'en doute parce que ce qu'il a vu lui a, à mon avis, fait passer l'envie de recommencer, et oui je sais c'était de ma faute c'est pas lui qu'a cherché à rentrer dans mes souvenirs, bref, s'il voit ça, et s'il est d'un naturel jaloux, il risque de ne pas très bien prendre le fait que je tiens sa … copine ? Dans mes bras. Et ça me fait tellement bizarre de sentir quelqu'un là contre moi. J'me sens étrangement, horriblement seul en cet instant.

Bon sinon, j'vais m'en prendre une là ou pas ? A vrai dire, je suis plus trop à ça près ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Mar 13 Déc 2011 - 21:52

Sink or Swim ?

« Ça tombe bien, l'engagement c'est pas mon truc. »

La jeune femme avait souri, il se trouve que ce genre de phrase, elle ne pouvait que trop bien la comprendre. Car qu’on le croit ou non, quand on couche avec un « Rivers », on sait pertinemment qu’il ne faut pas s’attendre aux grandes déclarations d’amour enflammées, ni aux câlins juste parce qu’on a un petit coup de mou. En fait, il faut zapper toute la partie sentimentale de la « relation » et là, vous obtenez exactement ce que la miss vit ! Il faut savoir que le mot « sentiment » est à prohiber, tout comme les mots… « relation », « copain/copine » bref… Tout ce qui se rattache au couple ou toute chose y ressemblant de près ou de loin. Elle s’était fait une raison. Il savait ce qu’elle ressentait et ne l’avait pas refoulée, c’était déjà ça. Croyez-moi en langage Marek, ne pas se faire jeter après ce qu’elle avait dit, ça équivalait à beaucoup de chose !

« Merci. »
- De rien… J’allais pas te laisser claquer, avec ce que tu sais sur moi… Il s’avère que j’aurai eu du mal à plaider non-coupable.

Après cela, la belle avait souri, consciente d’être sur la défensive avec lui, et si elle en jouait un peu, son sale caractère du moment était essentiellement dû aux évènements du moment. L’accumulation la foutait sur les nerfs, quand vous avez l’impression que le monde s’acharne sur vous, il s’avère que votre humeur commence à en pâtir sérieusement, ça en plus du fait qu’elle était complètement gelée et qu’elle avait eu une sacrée frousse, il ne lui en fallait pas plus pour paraitre des plus associables. Alors de voir ce grand dadé, limite mal à l’aise en sa présence, il s’avère que c’était du genre très amusant.

« P'tite nature. »

Elle avait dû lui lancer un de ses regards qui veulent tout dire. Il devait se payer sa tête en fait, petite nature ? Bon ok, c’était peut-être un peu réaliste lorsqu’on la connaissait un minimum… Mais se l’entendre dire, il s’avère que c’est frustrant et loin d’être plaisant, d’autant qu’elle n’y était pour rien si elle vivait très mal le fait d’être torturée par le froid !

« Oh ça va ! Merde vous êtes chiantes c'est pas possible. T'as froid ? Ok. Viens là. »

Elle n’avait d’ailleurs pas eu le temps de réagir qu’il lui avait saisi le poignet et l’avait littéralement attirée vers lui pour finalement la coincer contre son torse. A peine avait-il fait ça qu’un pic d’angoisse était venu l’envahir. Loin d’être à l’aise dans ce genre de situation de contact forcé, elle aurait tout fait pour s’en dégager le plus vite possible.

« Vas pas lui dire ça, j'vais m'faire tuer. Et déstresse, j'ai arrêté de violer les innocentes dans les p'tits coins sombres. »

Quoi ça se voyait tant que ça ce qu’elle avait vécu ? A moins qu’on l’y ait aidé et dans ce cas j’avoue que ce genre de sous-entendu… C’est assez moyen !

- C’est lui qui t’en a parlé ?

Sous entendu Marek, bien sûr, et si tu me réponds oui, alors sache que je risque de le tuer pour avoir été clamer sur les toits que son connard de frère avait tenté de me violer ! Notons que malgré ses craintes, elle ne s’était pas tant éloignée de lui.

- C’est pas possible y a deux minutes t’étais en mode Iceberg ! T’es quoi en fait… Une bouillote humaine ?

Blottie contre lui, la belle tentait sérieusement de se réchauffer un maximum, et puis soyons honnête, ça faisait un moment qu’elle était en manque d’affection, alors sentir les bras de quelqu’un autour de vous, il s’avère que c’est toujours bénéfique.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Jeu 15 Déc 2011 - 19:09

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬



Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Une fille. C'est une fille là dans mes bras. Et je me rends compte que j'ai perdu l'habitude de tenir quelqu'un d'autre que lui. Je me rends compte aussi que ça ne me manquait pas et qu'il est toujours le seul que j'ai envie d'avoir si près de moi. Et avec tout ça, je reprends conscience du fait que ça n'arrivera plus. Il a suffit d'un seul mot pour mettre un terme à une relation tumultueuse d'un an. Un an, mais au final si peu de temps passé ensemble. Séparés une fois, à cause d'eux, et de cette stupide lubie de lui avoir enlevé une partie de sa mémoire. Séparés deux fois, toujours à cause d'eux, cette fois pendant des mois. Je venais tout juste de lui dire je t'aime pour la première fois … Seulement quelques heures auparavant alors qu'on venait de se retrouver après une nuit horrible. Une nuit durant laquelle il a failli mourir. Une nuit durant laquelle un Supérieur a terminé sa vie sur les marches de pierre, les membres brisés, le crane éclaté. Dans une marre de sang. Une vengeance doublé d'un sauvetage. Et moi, sous ma forme animale, blotti contre lui dans ce lit qui nous a si souvent accueillit tous les deux. Séparés trois fois. Sa décision. Jamais deux sans trois, et il paraît que la troisième fois, c'est toujours la bonne. Ironie du sort … J'aurai bien envie de dire Vie de Merde, mais je ne le ferais pas. Après tout, de quoi je me plains ? Je suis jeune, en bonne santé et certainement pas le premier sur terre à souffrir d'une rupture. Avoir Aileen face à moi, disons que ça me fait relativiser. Même si Kyle et moi ne sommes plus ensemble, il va bien. Certes ça me fait mal de le savoir loin de moi mais au moins je sais qu'il va bien. Autant qu'il lui est possible dans un endroit comme celui là et compte tenu de sa situation. Il ne deviendra pas comme moi. Il ne deviendra pas un monstre, une bête sanguinaire incapable de se maîtriser. Il ne deviendra pas un danger pour les autres, et surtout pour ceux qu'il … aime. Est ce que j'en fais encore partie ? Parfois je me surprends à y penser mais je m'arrange pour chasser ça de ma tête. Qu'est ce que ça change de toute façon, il ne veut plus de moi. Et les sentiments, même s'ils sont encore là, et bien des fois ça ne suffit pas. Pas de nouvelles. Rien. Je me retiens mais parfois je ne peux pas m'empêcher de descendre jusqu'au quatrième étage, dans l'espoir de l'y croiser, au moins de l'apercevoir. Je me fais du mal, je le sais, mais c'est plus fort que moi. On était tellement fusionnels avant que je ne gâche tout d'un coup de crocs. Toujours collés l'un à l'autre, au bord de la folie et près à passer tous les obstacles. Je le voulais à moi, rien qu'à moi, et de toute les manières possibles. Je voulais effacer Jill de sa mémoire. Je voulais l'aimer, de toutes les façon, et lui m'attendait, je le sais. Des promesses, des envies partagées. Un cœur pour deux. Et paf ! Plus rien. Lui dans un coin et moi dans l'autre. Je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter, de me demander comment il s'en sort après cette morsure. Je sais qu'il ne changera jamais complètement, pas physiquement en tout cas, mais Jakob lui a dit qu'il aurait sans doute des effets secondaires au début, peut être même sur le long terme. Il m'a dit qu'en cas de crise, ce qui arriverait sans doute aux abords de la Pleine Lune, je devais le laisser seul, parce que c'était la meilleure chose à faire. Sur le moment je n'ai pas réfléchit, mais qui sera là pour lui ? Est ce que je devrais en parler à Cameron ? Non, je n'ai pas à me mêler de tout ça mais ça me rend malade. J'ai foutu sa vie en l'air, je n'aurai jamais du en faire partie. J'aurai du rester tout seul dans mon coin comme j'avais l'habitude de le faire avant qu'il ne débarque. Ça aurait été mieux pour tout le monde. Mieux pour lui en tout cas.

Qu'est ce que ça change de toute façon maintenant ? Rien. Rien du tout. Le mal est fait et rien ne pourra le réparer. Pas même le temps. Il gardera une trace de moi toute sa vie, une cicatrice, sur son bras. Je garderai moi aussi une trace de lui. Cette cicatrice sur mon torse, certes, mais surtout celle que j'ai dans le cœur. Et je devrais arrêter de penser à lui comme ça, tout le temps, mais c'est plus fort que moi. Je devrais arrêter de me lamenter et me contenter de ce que j'ai. Vivre le moment présent. Là. Maintenant. Avec elle, qui doit souffrir au moins autant que moi, surement plus même, mais qui ne le montre pas. D'autant plus que je viens visiblement de mettre les pieds dans le plat, et je me sens encore plus mal.

« C’est lui qui t’en a parlé ? »
« Personne ne m'a parlé de rien du tout te concernant. Mais j'ai l'impression d'avoir fait une boulette. C'était pas voulu, j'suis désolé. »

Je me sens mal à l'aise, et je suis presque certain qu'elle aussi, mais pourtant, elle ne s'éloigne pas de moi. A croire qu'on a besoin de ça, tous les deux, parce que moi non plus je n'ai pas envie de briser ça. Pas maintenant. Le manque du corps. Un corps habitué à recevoir de l'affection, qui s'en voit privé brutalement et sans plus d'explications même si dans le fond, ça n'en méritait pas. Les faits parlent d'eux même. Je l'ai vu contre Rivers. J'ai vu la peur dans ses yeux et la teneur de ses émotions. Je ne sais pas ce que lui pense de ça, ce qu'il ressent, mais à sa place je n'aimerai pas voir la personne qui partage ma vie dans les bras d'un autre. Pourtant ça n'a absolument rien d'ambigu. C'est juste … Un peu de réconfort pour deux cœur en peine.

« C’est pas possible y a deux minutes t’étais en mode Iceberg ! T’es quoi en fait… Une bouillote humaine ? »

Je me crispe maintenant ou j'attends encore un peu ? Étrangement, rien ne vient. Pas d'angoisse, juste une profonde lassitude. Et pour une fois, pas la moindre envie de me cacher. Je suis ce que je suis, personne n'y peut rien, personne ne le changera. Il est temps que je m'accepte comme je suis même si c'est trop tard, même si ...

« En quelque sorte. Disons que j'suis pas tout à fait normal. »

C'est le moins qu'on puisse dire, mais dans un monde pareil, qu'est ce que la normalité ? J'suis juste un gamin paumé, qui se sent seul et abandonné, qui lutte avec une deuxième personnalité.

« Je suis un Loup Garou. »

Et normalement c'est à ce moment là que tu me repousses, et tu t'éloignes en hurlant parce que tu te rends compte que tu as un monstre en face de toi.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Sam 17 Déc 2011 - 19:01

Sink or Swim ?

Autant être honnête, lorsqu’il lui avait sorti cette magnifique réplique, la jeune métamorphomage était persuadée qu’il était au courant de sa situation, ça avait dû sortir au fil d’une conversation et même si elle n’était pas très ravie de le savoir, elle ne savait pas réellement comment le prendre ! Elle n’avait jamais été très à l’aise sur ce sujet, trop honteuse pour en parler, elle n’avait jamais réellement réussi à surmonter pleinement ce traumatisme. La preuve, lorsqu’il l’avait attrapée, et même si ça partait d’un très bon sentiment, elle n’avait pas pu s’empêcher d’angoisser sur ce qui pourrait se passer après ! Loin d’être à l’aise, elle était pourtant restée près de lui.

« C’est lui qui t’en a parlé ? »
« Personne ne m'a parlé de rien du tout te concernant. Mais j'ai l'impression d'avoir fait une boulette. C'était pas voulu, j'suis désolé. »

Ok… Alors permet-moi de me cacher juste une minute le temps d’encaisser le fait que je viens de parler ouvertement d’un de mes traumatismes les plus récents… L’avantage, c’est qu’au moins elle était fixée sur le fait que… Marek n’avait rien dit sur elle, ce qui en soit été un très bon point. Ce qui était en revanche loin d’être cool, c’est qu’en moins d’une semaine, il en avait appris assez sur elle pour commencer à écrire un magasine people !

- J’me sens horriblement seule, sache-le ! Et… Je sais que je t’en demande beaucoup, mais j’ai pas envie que ça s’ébruite… Ce passage de ma vie est encore trop douloureux et si on pouvait éviter que tout le château soit au courant…

Après ça, la jeune femme était encore restée un petit moment contre lui, à combler ce manque qu’elle ressentait ses derniers temps, même si ça n’était pas la même chose, et même si jamais elle ne se sentirait apaisée comme elle pouvait l’être auprès de Marek.

« En quelque sorte. Disons que j'suis pas tout à fait normal. »

Ok… alors là sache que mon petit Enzo… Tu viens de piquer ma curiosité et sache aussi que tu en as trop dit et que je ne te lâcherai pas avant que tu ne m’ais tout dit sur ce que tu entends par… « pas tout à fait normal ». La jeune Serdaigle s’était un peu éloignée pour poser son regard sur lui et vu sa taille, il lui fallait prendre un peu de recul.

« Je suis un Loup Garou. »

Bombe lâchée, ok, autant dire ce qui est… Elle ne s’était pas vraiment attendue à ça et sa réaction ne devait pas être vraiment celle qu’il attendait mais à cette annonce la jeune femme n’avait pu s’empêcher de frissonner. Une angoisse qui la ramenait à quelques mois en arrière lorsqu’elle s’était faite agressée par ce lycan dans le Parc. La jeune Serdaigle s’était d’ailleurs éloignée de lui le temps d’encaisser la chose. Son regard, elle l’avait fuit, des images de cette nuit lui revenant en mémoire, la douleur lancinante se rappelant à elle comme si l’attaque venait juste de se produire. La déception quant à l’intérêt de Marek, il avait manqué de la laisser se faire tuer cette nuit-là en intervenant pas, juste pour se prouver qu’il n’avait en rien changé.

D’extérieur, la jeune femme devait sembler totalement ailleurs, perdue dans ses souvenirs douloureux et qu’elle avait tenté d’oublier. Distante, elle était finalement revenue sur terre, reposant son regard sur le Gryffondor qui devait certainement la prendre pour la personne la plus étrange que la terre est portée ces dix dernières années.

- Un… Lycan.

Oui un lycan tu sais grandes quenottes, poilus les soirs de pleine lune. Oui mais justement, ils sont sensés être dangereux uniquement les soirs de pleine lune et là, il ne fait pas nuit et puis c’est pas aujourd’hui la pleine lune, si ? Non, oh j’en sais rien en fait !

- Désolée, je… C’est pas contre toi, je t’assure c’est…

C’est ça, vas-y tente d’expliquer ta réaction pour le moins étrange. Non parce que d’extérieur, il a sûrement cru que tu le jugeais, et… Bref !

- L’hiver dernier, j’ai eu une mauvaise expérience avec un lycan et… Enfin depuis j’avoue que les lycan me font un peu flipper… Même si j’avoue ne pas tout connaitre sur le sujet…

Elle s’était rapprochée de lui, se trouvant un peu mal d’avoir réagi de la sorte.

- Quand as-tu été mordu ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Dim 18 Déc 2011 - 20:21

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬



Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Comment on gère ce genre de situation au juste ? Je suis pas réputé pour ma délicatesse et mon tact, bien au contraire, alors là je dois bien avouer que je sèche un peu. Je pensais faire de l'humour, de l'ironie plutôt, ou du cynisme j'en sais trop rien. Enfin une blague quoi ! Résultat, je l'ai amené à me parler de trucs qu'elle aurait préféré que je ne sache pas, et pour être honnête, moi aussi j'aurai préféré. Je me hais d'être un mec, parce que si j'ai bien tout compris, et je comprends donc mieux sa réaction quand j'ai enroulé mes grands bras autour de son petit corps, elle a été agressée par quelqu'un. Jusqu'où c'est allé, je ne vais pas lui poser la question mais j'imagine que ça n'est pas une fille qui lui a fait ça.

« J’me sens horriblement seule, sache-le ! Et… Je sais que je t’en demande beaucoup, mais j’ai pas envie que ça s’ébruite… Ce passage de ma vie est encore trop douloureux et si on pouvait éviter que tout le château soit au courant… »
« Je serais une tombe. Et puis c’est pas comme si je gardais pas déjà un de tes secrets. J‘vais finir par être ton journal intime. »

J'aurai pu rire, mais c'est seulement l'ombre d'un sourire que j'ai esquissé. Et elle, toujours là dans mes bras, à me dire que je suis une bouillotte humaine. Si tu savais … Maintenant tu sais parce que j'ai prononcé le mot tabou. Aucune réaction de ma part, tout ça lâché sur le ton de la conversation alors qu'elle s'était légèrement reculée pour capter mon regard, sa curiosité piquée au vif. J'ai largué ça comme une bombe, sans penser à rien même si les conséquences m'ont effleuré. De quoi est ce que je devrais avoir peur maintenant que la seule personne qui avait juré m'accepter comme je suis a finalement brisé cette promesse. Que Aileen me fuit n'aura pas autant d'impact et je me demande si au fond de moi ça n'est pas ce que j'attends. Parce que lui n'a rien dit, il n'a pas posé de mot là dessus, et au fond de moi j'avais sans doute besoin de les entendre. Enzo, tu es un monstre, tu ne mérites pas mon amour, mon attention, mon affection. Tu es dangereux, je ne peux pas rester près de toi. J'ai peur. Rien de tout ça n'est sorti mais c'est ce que j'ai lu dans ses yeux et si j'ai fermé les miens à ce moment là c'est simplement parce que je ne me sentais pas la force de le voir partir une fois de plus. Ma main aurait pu rattraper la sienne, mais elle ne l'a pas fait, parce que son silence était plus assourdissant encore que le plus violent de reproche. Je sais que j'ai merdé, je le sais, crois moi, mais … Toutes les meilleurs excuses du monde ne seront jamais assez valables pour que tu me pardonnes, pour que tu reviennes. Je comprends, même si ça me fait un mal de chien. Je suis déçu, je pensais vraiment qu'on était plus fort que ça, mais j'en visiblement attendu trop de toi. Après tout, ça n'est pas ton monde, je ne peux pas t'en vouloir. Et j'ai quand même failli te tuer, ça crois moi je ne suis pas près de me le pardonner.

« Un… Lycan. »

En chair et en os. Et t'en fais pas, je ne me formaliserai pas sur l'écart que tu as mis entre toi et moi ni même au fait que tu as actuellement du mal à me regarder dans les yeux. Je crois que le fait de m'être fait vraiment rejeté pour ça par quelqu'un qui comptait vraiment, ça m'a permis de construire une barricade autour de moi. Sans doute pour éviter d'en souffrir encore. Et je me souviens des regards de mon oncle quand on a débarqué à Londres. Un monstre dans sa maison, c'était clairement une torture pour lui. Il me méprisait, c'était écrit en gros sur son visage. Et même si je n'en ai jamais parlé à personne, que je ne l'ai jamais montré, même si je lui rendais ses regards mauvais, ça m'a blessé. Jugé par sa propre famille, mis de côté. Quand c'est un choix c'est différent ...

« Désolée, je… C’est pas contre toi, je t’assure c’est… »
« T’excuse pas, j’comprends. »

A mon tour de détourner le regard, mes yeux sont allés s'ancrer sur le Lac. Mes mains ont glissé dans mes poches et j'ai fait quelques pas vers l'étendu d'eau, oubliant complètement les sirènes qui de toute façon n'avaient pas du apprécier l'intervention d'Aileen. J'imagine qu'elles devaient être bien loin dans les profondeurs désormais. C'est un soupir las qui s'est échappé d'entre mes lèvres à ce moment là.

« L’hiver dernier, j’ai eu une mauvaise expérience avec un lycan et… Enfin depuis j’avoue que les lycan me font un peu flipper… Même si j’avoue ne pas tout connaitre sur le sujet… »

Un léger coup d'œil vers elle, puis un sourire léger. Non pas que la situation m'amuse particulièrement, mais j'appréciais l'effort pour tenter de combler le fossé qui s'était créé entre nous deux subitement. Et puis le doute. Est ce qu'elle faisait partie des personnes que j'avais pu courser pendant une Pleine Lune ? Mystère. J'ai froncé les sourcils, perdu dans mes souvenirs, tachant de me rappeler chaque Lune, chaque visage, quand finalement, une nouvelle question a attiré toute mon attention.

« Quand as-tu été mordu ? »

J'ai ouvert la bouche en me retournant vers elle mais aucun son n'est sorti. Je crois que je ne m'attendais pas à ça. En réalité, je pensais qu'elle aurait peut être prétexter un devoir urgent à rendre ou n'importe quoi d'autre pour me fuir mais politesse ou pas, elle n'avait visiblement pas l'intention de partir comme une voleuse. Et ça m'a touché, vraiment. Comme toujours quand je suis nerveux, j'ai porté une de mes mains à ma nuque et elle y est resté accroché un instant. J'ai fixé mes pieds, regardé en l'air et puis finalement, je me suis dit qu'au point où on en était … Je ressentais le besoin de me confier et quelque part, je lui devais bien ça. Même si remuer ces souvenirs étaient toujours un peu délicat pour moi.

« Y a deux ans. J’étais encore en Australie. On venait d’avoir un accident avec mes parents. Le Loup m’a mordu, c’est-ce qui m’a sauvé. Je perdais trop de sang, j‘avais des fractures sur a peu près tous les os et des trous un peu partout. J‘aurai du y passer. Les secours sont arrivés suffisamment rapidement et la morsure a permis à mon corps de garder des forces. Mes parents n‘ont pas eu cette chance là. »

La magie a effacé mes blessures physique, le temps s'est chargé des autres même si j'en garde encore certaines traces dans mon esprit et dans mon cœur. Il ne se passe pas un jour sans que j'ai une pensée pour eux, et vu ma situation actuelle, j'aurai bien eu besoin de ma mère pour me consoler, me prendre dans ses bras et me dire que tout irait bien. Mais ça fait deux ans, et j'ai eu le temps de m'y faire. J'ai eu le temps d'apprendre à me débrouiller par moi même et à faire avec.
Encore un soupir, puis un pas vers elle alors que mon bras se tend comme pour attirer son attention sur ce que je m'apprête à dire.

« Je pense pas que c’était moi, le Lycan qui t’a attaqué, mais avec cette saloperie on peut jamais être sur de rien. Parfois tu te réveilles le lendemain et pour peu que tu ais manqué une dose de Tue-Loup ou que l’Animal ait pris le dessus, il te manque des morceaux de ta nuit. Si c’était moi, j’suis désolé. »

Rancœur, ironie, amertume. Un beau mélange de tout ça dans mes intonations. Me revoilà parti dans mes délires d'auto-flagellation. Grâce à Kyle, j'avais retrouvé un peu de confiance. Depuis qu'il m'a quitté, et aux vues des circonstances, je ne me supporte plus à nouveau. Et je déteste cette moitié de moi incapable de se contrôler.

« J’te dirais bien que tu risques rien avec moi, mais malheureusement c’est pas le cas. J’veux dire, c’est pas un truc que je peux promettre. J’ai fait la connerie une fois, je la ferais pas deux. C’est comme ça que tu te retrouves à mordre la personne que t’aime en voulant le protéger d’un autre Loup. J‘imagine que c‘est une raison suffisamment valable pour se faire larguer, mais ça fait mal. »

Et un rire nerveux, un ! Après tout, c'est pas comme si je venais de raconter à cette fille que je suis un Lycanthrope et que j'ai fait la connerie de ma vie en mordant la personne que j'aime à en crever, qui se trouve être un autre garçon. Le truc, c'est que je me rends compte que ça avait besoin de sortir, parce que jusqu'ici, je gardais tout pour moi.

« J’sais pas pourquoi j’te raconte tout ça. Désolé. Enfin au moins on est quitte. Je connais certains de tes secrets, tu sais que je viens de me faire jeter par mon petit ami Moldu qu‘a pas vraiment apprécié que je le morde une nuit de pleine lune. Oui parce que beaucoup de gens me prennent pour un salaud à cause du comportement que j'ai pu avoir avec certaines filles, mais j'suis tombé amoureux d'un garçon qui m'a brisé le cœur. J'imagine que je le méritai, juste retour des choses. Enfin ça, personne ne le sait, ou presque, mais j'sais même plus si j'ai envie que ça reste comme ça. Pour c'que ça a comme importance de toute façon maintenant ... »

VDM.
Ah ben si, je l’ai dit.
Enfin je l’ai pensé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Mar 27 Déc 2011 - 21:25

Sink or Swim ?


« Désolée, je… C’est pas contre toi, je t’assure c’est… »
« T’excuse pas, j’comprends. »

Il s’était détourné, et quelque part, la jeune Serdaigle ne pouvait s’empêcher de se sentir un minimum coupable. En réagissant de la sorte, elle avait forcément dû le blesser et même si ça n’avait pas été son but, dire le contraire serait purement idiot. Pour se rattraper, la jeune femme s’était dit que si elle lui expliquait le pourquoi du comment, peut-être qu’il pourrait la comprendre. C’est vrai, ça pourrait sûrement lui faire comprendre que non, il n’était pas un être abominable que tout le monde se doit de fuir. La question qu’elle avait posée ensuite l’avait visiblement surpris car c’était sans voix qu’il s’était tournée vers elle. A ce moment, la jeune métamorphomage aurait été incapable de décrire ce qui devait se passer dans le crâne du Gryffondor.

« Y a deux ans. J’étais encore en Australie. On venait d’avoir un accident avec mes parents. Le Loup m’a mordu, c’est-ce qui m’a sauvé. Je perdais trop de sang, j‘avais des fractures sur a peu près tous les os et des trous un peu partout. J‘aurai du y passer. Les secours sont arrivés suffisamment rapidement et la morsure a permis à mon corps de garder des forces. Mes parents n‘ont pas eu cette chance là. »

Elle l’avait laissé parler, l’avait écouté sans l’interrompre se disant que c’était certainement mieux comme ça. Quelque part, elle se rendait compte que lui poser une telle question provoquerait irrémédiablement le retour de souvenirs plus ou moins douloureux. A sa dernière phrase la jeune femme s’était rapproché un peu de lui sans pour autant le coller, consciente qu’il préférerait certainement garder un minimum de distance. Du moins, c’est ce qu’elle avait cru bon de faire sans réellement savoir si c’était la meilleure des solutions pourtant.

- Enzo, j’suis sincèrement désolée pour tes parents et… Fin pour ce qui t’est arrivé.

Oui car pour elle, la lycanthropie n’avait rien à voir avec un don du ciel et elle était navrée si ce qu’elle venait de dire l’avait blessé.

« Je pense pas que c’était moi, le Lycan qui t’a attaqué, mais avec cette saloperie on peut jamais être sur de rien. Parfois tu te réveilles le lendemain et pour peu que tu ais manqué une dose de Tue-Loup ou que l’Animal ait pris le dessus, il te manque des morceaux de ta nuit. Si c’était moi, j’suis désolé. »

La jolie Serdaigle avait souri en portant toute son attention sur lui.

- J’te rassure tout de suite, je sais que ça n’était pas toi, j’ai assisté à la transformation alors je ne me rappelle pas de tout vu que j’me suis pris un bon coup sur la tête, mais je peux te certifier que ça n’était pas toi. Il est à Serpentard, onzième année et je crois pouvoir dire sans me tromper qu’il fait partie des chienchiens des Supérieurs… Il savait très bien ce qu’il faisait quand il m’est tombé dessus.

Ou alors ce type est totalement déjanté et manque cruellement de compagnie les soirs de pleine lune ! Dans les deux cas, lui c’est une personne à éviter, et ça la jeune femme l’avait parfaitement enregistré.

- Et sincèrement, je pense que tu t’en rappellerais si ça avait été toi…

Sous-entendu, vu les sortilèges balancés et le vampire qui s’en est mêlé ensuite, pas certaine qu’il soit toujours en vie en fait.

« J’te dirais bien que tu risques rien avec moi, mais malheureusement c’est pas le cas. J’veux dire, c’est pas un truc que je peux promettre. J’ai fait la connerie une fois, je la ferais pas deux.»
- J’ai l’habitude de fréquenter les gens… Peu fréquentables.
« C’est comme ça que tu te retrouves à mordre la personne que t’aime en voulant le protéger d’un autre Loup. J‘imagine que c‘est une raison suffisamment valable pour se faire larguer, mais ça fait mal. »

C’était silencieuse que la jeune femme avait accueilli la fin de la remarque du Gryffondor. Que dire après ce genre de remarque ? Elle se demandait surtout pourquoi elle, après tout elle ne le connaissait pas du tout et ce qu’il lui confiait, était du genre plutôt personnel… Pas le temps de tergiverser de toute façon.

« J’sais pas pourquoi j’te raconte tout ça. Désolé. Enfin au moins on est quitte. Je connais certains de tes secrets, tu sais que je viens de me faire jeter par mon petit ami Moldu qu‘a pas vraiment apprécié que je le morde une nuit de pleine lune. Oui parce que beaucoup de gens me prennent pour un salaud à cause du comportement que j'ai pu avoir avec certaines filles, mais j'suis tombé amoureux d'un garçon qui m'a brisé le cœur. J'imagine que je le méritai, juste retour des choses. Enfin ça, personne ne le sait, ou presque, mais j'sais même plus si j'ai envie que ça reste comme ça. Pour c'que ça a comme importance de toute façon maintenant ... »

Et là on dit ?... En apprendre autant sur lui en si peu de temps s’avérait déstabilisant et si au début c’était de l’ordre de la connaissance pure et simple, la conversation avait vite viré à la confession avec détails plus que personnels.

- Finalement, c’est p’tet moi qui vais jouer le rôle de ton journal intime.

Elle lui avait souri en lui donnant un léger coup d’épaule. Comme quoi, sa vie était peut-être compliquée mais il n’y avait visiblement pas qu’elle et ça la rassurait un minimum.

- Oh et pour ta remarque de tout à l’heure à propos de… Fin tu sais. Même s’il venait à le savoir, il s’en ficherait pas mal... Le jour où il me brisera le mien, j’compte sur toi pour m’empêcher de rejoindre les sirènes, des fois que Takuma serait trop occupé.

Allez souris, j’suis certaine que ça va s’arranger !

- J’le connais pas mais… Laisse-lui le temps d’encaisser, peut-être que tout s’arrangera avec le temps.

- Est-ce qu’il va… Enfin tu sais, devenir lycan ?

Oui je sais c’est sûrement un sujet épineux et je ne devrai certainement pas m’aventurer là-dessus mais, comprend que… Ben j’suis une fille, et il s’avère qu’une fille, c’est curieux qu’on le veuille ou non et, fin tu m’en as déjà trop dit, et…

- Si tu préfères qu’on change de sujet, je t’en voudrais pas ! J’connais quelques elfes grâce à Takuma… J’suis sûre qu’ils seraient pas contre pour nous offrir un chocolat chaud.

Oui parce que crois-le ou non, mais… J’ai pas le chauffage central moi, et il se trouve que j’suis toujours gelée malgré mon air totalement détendue et souriant.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Mar 27 Déc 2011 - 22:43

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬



Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Qu'est ce qui m'a pris de lâcher autant de bombe d'un coup ? Pourquoi lui raconter à elle que je suis un Lycanthrope ? Lui parler de mes parents ? J'veux dire, c'est pas si on était proches tous les deux, c'est même carrément l'inverse en vérité, mais je sais pas, après tout elle vient de me sauver la vie et rien ne l'obligeait à le faire. Et puis, y a ce truc qui fait qu'on se comprend parce que y en a pas un pour rattraper l'autre niveau moral je crois bien. Alors ouais, les mots sortent tous seuls et tant pis. Si elle a envie de balancer tout ça à n'importe qui qu'elle le fasse, mais je pense pouvoir affirmer que ça n'est pas dans ses intentions. Et le simple fait qu'elle se rapproche au lieu de me fuir c'est … J'en sais trop rien, ça me réchauffe le cœur. Elle n'a pas peur de moi, je ne la dégoûte pas. Je pourrais prendre ça pour de la pitié mais je sais que ça n'en est pas.

« Enzo, j’suis sincèrement désolée pour tes parents et… Fin pour ce qui t’est arrivé. »

Juste un signe de tête, pour la remercier même si je voyais bien dans ses yeux que ça n'impliquait pas que le fait que mes parents soient mort. Après sa propre expérience avec un Lycan, je ne pouvais pas la blamer pour ça. Et surtout pas avec ce que j'avais moi même fait une semaine plus tôt. Sans parler du reste, des morts, … J'ai laissé une belle trainée de sang derrière moi depuis que j'ai été mordu. Une belle trainée de larmes et de peur.

« Je pense pas que c’était moi, le Lycan qui t’a attaqué, mais avec cette saloperie on peut jamais être sur de rien. Parfois tu te réveilles le lendemain et pour peu que tu ais manqué une dose de Tue-Loup ou que l’Animal ait pris le dessus, il te manque des morceaux de ta nuit. Si c’était moi, j’suis désolé. »
« J’te rassure tout de suite, je sais que ça n’était pas toi, j’ai assisté à la transformation alors je ne me rappelle pas de tout vu que j’me suis pris un bon coup sur la tête, mais je peux te certifier que ça n’était pas toi. Il est à Serpentard, onzième année et je crois pouvoir dire sans me tromper qu’il fait partie des chienchiens des Supérieurs… Il savait très bien ce qu’il faisait quand il m’est tombé dessus. Et sincèrement, je pense que tu t’en rappellerais si ça avait été toi… »

Un Serpentard. Onzième année. Le chienchien des Supérieurs et pourtant je n'en ai jamais entendu parler. Est ce qu'il est mort avant qu'ils ne viennent me chercher ? Peut être que j'ai été son remplaçant. Je l'aurai senti s'il était encore dans le coin, non ? Bref, elle n'a pas besoin de savoir que j'ai passé quelques Pleine Lune à leur botte, j'veux pas que son regard change sur moi. C'était pas … C'était pas volontaire, et j'ai jamais tué pour eux. J'ai perdu le contrôle il y a deux Lunes et un innocent l'a payé de sa vie mais … J'ai beau chercher, je n'arrive pas à me trouver d'excuses. Je suis un monstre. Je pensais être passé au dessus de ça, avoir accepté ce que je suis devenu mais j'en reviens au point de départ. Tout ce que je fais, c'est faire souffrir. C'est à cause de moi si mes Grand-Parents n'ont pas pu nous garder, j'en suis certain même si Grand-Mère a toujours prétendu le contraire. Et je n'ai pas oublié les regards pleins de mépris de mon oncle quand on a débarqué en Angleterre. Seulement voilà, même si j'essaie de rester loin des autres, j'y arrive pas.

« J’te dirais bien que tu risques rien avec moi, mais malheureusement c’est pas le cas. J’veux dire, c’est pas un truc que je peux promettre. J’ai fait la connerie une fois, je la ferais pas deux.»
« J’ai l’habitude de fréquenter les gens… Peu fréquentables. »

Tu m'en diras tant ...

« C’est comme ça que tu te retrouves à mordre la personne que t’aime en voulant le protéger d’un autre Loup. J‘imagine que c‘est une raison suffisamment valable pour se faire larguer, mais ça fait mal. J’sais pas pourquoi j’te raconte tout ça. Désolé. Enfin au moins on est quitte. Je connais certains de tes secrets, tu sais que je viens de me faire jeter par mon petit ami Moldu qu‘a pas vraiment apprécié que je le morde une nuit de pleine lune. Oui parce que beaucoup de gens me prennent pour un salaud à cause du comportement que j'ai pu avoir avec certaines filles, mais j'suis tombé amoureux d'un garçon qui m'a brisé le cœur. J'imagine que je le méritai, juste retour des choses. Enfin ça, personne ne le sait, ou presque, mais j'sais même plus si j'ai envie que ça reste comme ça. Pour c'que ça a comme importance de toute façon maintenant ... »

Et Bam ! Encore une bombe de lâché et pas des moindres. Et je sais plus où me foutre. J'ai juste envie de me rouler en boule dans un coin et oublier tout ce que je viens de dire.

« Finalement, c’est p’tet moi qui vais jouer le rôle de ton journal intime. »
« Peut être bien oui, j'me sens ridicule là. Pas franchement à l'aise en tout cas. Et limite à poil, au sens imagé du terme j'veux dire. »
« Oh et pour ta remarque de tout à l’heure à propos de… Fin tu sais. Même s’il venait à le savoir, il s’en ficherait pas mal... Le jour où il me brisera le mien, j’compte sur toi pour m’empêcher de rejoindre les sirènes, des fois que Takuma serait trop occupé. »

J'ai ri alors qu'elle me donnait un coup d'épaule, mais un rire plein d'ironie tout comme le sien, la situation n'ayant rien d'amusante ni pour elle, ni pour moi. Qu'il lui brise le cœur … C'est vraiment un truc que je ne souhaite à personne. Et puis, ce soir, le fait d'avoir vidé mon sac comme ça, avec elle, j'ai l'impression que ça nous rapproche. Je ne saurais pas définir ça, mais si je peux l'aider, lui rendre la monnaie de sa pièce, ou même la faire sourire le jour où elle en aura besoin, bien sur que je le ferais. Sans hésiter.

« Pas d'problème. J'te dois bien ça. »

Un sourire.
Un rire nerveux et un regard fuyant.
Faut pas croire, je suis un grand timide.

« J’le connais pas mais… Laisse-lui le temps d’encaisser, peut-être que tout s’arrangera avec le temps »
« Je ne m'arrangerais pas avec le temps, alors je doute que … Non, j'pense pas. J'arrêterai jamais d'être qui je suis, et c'est ça le fond du problème. »
« Est-ce qu’il va… Enfin tu sais, devenir lycan ? »

Je dois avoir la tête du gars qui liquéfie là, non ? Si je pense bien. Ça remue trop de trucs et surtout, c'est vraiment très bizarre d'en parler aussi ouvertement. J'ai pas l'habitude et puis, ça à l'air tellement naturel pour elle, j'ai même pas vu de surprise dans son regard, enfin si, mais pas de jugement donc ...

« Si tu préfères qu’on change de sujet, je t’en voudrais pas ! J’connais quelques elfes grâce à Takuma… J’suis sûre qu’ils seraient pas contre pour nous offrir un chocolat chaud. »
« Il a tous les bons tuyaux ce type. »

Encore un rire nerveux, pour se distraire et se détendre.

« Non, il ne deviendra pas Lycan. Je l'ai mordu juste avant de redevenir humain du coup, dès que j'ai récupéré tous mes moyens, je l'ai emmené voir Hammerschmitt et il a réussi à stopper le processus. Enfin c'est ce qu'il m'a dit, mais comme j'ai pas eu l'occasion de revoir mon … ex (aïe) depuis, et qu'il m'a pas adressé la parole ce jour là hormis pour me dire que c'était fini, j'en sais trop rien. On verra bien à la prochaine Pleine Lune si j'tombe sur un nouveau loup comme par surprise Rolling Eyes »

En fait, ça fait du bien de parler même si là, ça ne se voit peut être pas mais je panique complètement à la simple idée qu'Hammerschmitt se soit planté. Penser à autre chose, vite.

« Ça marche pour le chocolat, j'pense que même si j'suis une véritable chaudière, un truc chaud ça ne me fera pas de mal. Et puis si je continue de te raconter ma vie là dehors, non seulement tu vas geler et en plus tu vas t'endormir. Sans parler du fait que … J'ai pas envie d'être seul. »

Ça t'embête si j'te colle encore un peu ?
J'te suis.

« Aileen, tu sais … Tout ce que je viens de te raconter, je … Si tu pouvais garder ça pour toi malgré tout, ça m'arrangerait. C'est un peu délicat et surtout, enfin, même si on est plus ensemble, j'veux pas qu'il est de problèmes à cause de moi alors si toute cette histoire tombe dans les oreilles d'un Supérieur ça peut être grave. Sans parler du fait que je suis pas super à l'aise non plus avec le fait d'être … Enfin j'sais pas, tu vas trouver ça stupide mais j'crois que je sais pas bien qui j'suis dans le fond, et j'ai pas envie que les autres décident à ma place, tu vois. »

Hétéro, homo, bi. Je sais pas ce que je suis dans tout ça, tout ce que je sais, c'est que je suis amoureux et que les étiquettes ça n'a jamais été mon truc. Je supporte pas ça. J'ai pas envie qu'on me dévisage dans les couloirs et qu'on me catalogue tant que moi même je ne sais pas à quoi m'en tenir. Et puis ça ne regarde personne de toute façon.

« Parle moi de toi un peu, on est plus vraiment quitte là. »

J'en ai trop dit. A ton tour, faut rééquilibrer la balance. On peut le faire en marchant si tu veux. C'est vrai que je suis un mec et que faire deux choses en même temps c'est pas évident pour mon chromosome y mais je devrais y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Jeu 29 Déc 2011 - 16:09

Sink or Swim ?

Parfois il s’avère que tout balancer au premier venu est beaucoup plus simple que de se confier à des amis de longue date. C’est difficile à comprendre dans le fond, mais pourtant bien réel. Après, reste juste à savoir si toutes ces informations sont tombées entre de bonnes mains ou alors si la personne sera assez ingrate pour aller tout déverser sur les toits. En ce qui concernait la jeune femme, Enzo pouvait être tranquille, la seule personne avec qui elle avait des conversations sérieuses c’était Takuma et… Ouais en fait il s’avère que la miss n’était certainement pas la personne la plus populaire de cette école. Faut croire que lorsqu’on passe le plus clair de son temps à étudier, c’est difficile de se construire une popularité qui détonne et même si elle n’était plus vraiment aussi studieuse qu’avant, sa côte de popularité n’avait pas pour autant remonté les années qui avaient suivi. Elle préférait la véritable amitié aux connaissances éphémères, les relations fraternelles plutôt qu’aux relations festives en tout genre. Oui je sais dit comme ça, on pourrait croire que la miss est assez casanière et dans le fond, vous n’avez certainement pas tord, mais tout ce boucan et cette agitation c’était bien trop pour elle. Tout ça pour dire, qu’il pouvait dormir l’esprit tranquille, à moins d’être complètement sous l’emprise de substances bizarres, ou d’alcool… Elle n’irait pas crier sur les toits ce qu’elle savait sur lui !

« Peut être bien oui, j'me sens ridicule là. Pas franchement à l'aise en tout cas. Et limite à poil, au sens imagé du terme j'veux dire. »
« Oh et pour ta remarque de tout à l’heure à propos de… Fin tu sais. Même s’il venait à le savoir, il s’en ficherait pas mal... Le jour où il me brisera le mien, j’compte sur toi pour m’empêcher de rejoindre les sirènes, des fois que Takuma serait trop occupé. »
« Pas d'problème. J'te dois bien ça. »

Elle avait souri, un peu amère parce qu’elle savait dans le fond que ça n’était qu’une question de temps avant que Marek ne redevienne égal à lui-même et si au début elle s’en fichait pas mal, il s’avère qu’au jour d’aujourd’hui, elle savait parfaitement qu’elle en souffrirait quoi qu’elle en dise.

- Je m’en souviendrai…

Dingue ce qu’évoquer ce genre de chose peut vous filer le bourdon. Marek était toujours dans le coma sans réel signe d’amélioration même si on lui certifiait que ça irait mieux et rien ne lui garantissait qu’à son réveil il se souviendrait toujours de qui elle était.

Et puis la question fatidique, oui je sais, elle semble véritablement sûre d’elle à cet instant n’est-ce pas ? Oui, ben elle était comme ça, directe et ne passant pas par quatre chemins et puis autant être honnête, elle tenait à en savoir un peu plus avant de vraiment savoir quoi en penser. Elle avait dû le surprendre car pour être honnête, la tête qu’il avait fait n’avait rien de la personne détendue. Ok, parfois je sais je parle un peu trop mais bref.

« Si tu préfères qu’on change de sujet, je t’en voudrais pas ! J’connais quelques elfes grâce à Takuma… J’suis sûre qu’ils seraient pas contre pour nous offrir un chocolat chaud. »
« Il a tous les bons tuyaux ce type. »

Oui, rien de tel que de changer de sujet dans ces cas là, ça la jeune femme l’avait parfaitement compris et si elle n’avait pas sa réponse, ça n’était pas si grave que ça, après tout… Il ne lui devait rien.

« Non, il ne deviendra pas Lycan. Je l'ai mordu juste avant de redevenir humain du coup, dès que j'ai récupéré tous mes moyens, je l'ai emmené voir Hammerschmitt et il a réussi à stopper le processus. Enfin c'est ce qu'il m'a dit, mais comme j'ai pas eu l'occasion de revoir mon … ex (aïe) depuis, et qu'il m'a pas adressé la parole ce jour là hormis pour me dire que c'était fini, j'en sais trop rien. On verra bien à la prochaine Pleine Lune si j'tombe sur un nouveau loup comme par surprise »
- Je vois… Avec un peu de chance, il en gardera aucune séquelle et ça pourra s’arranger entre vous. Si ça a collé entre vous au départ alors qu’il connaissait ta vraie nature, ça pourra certainement s’arranger un jour. Faut juste, qu’il encaisse la chose j’imagine…

Elle lui avait souri, consciente qu’en évoquant son cas ça lui faisait clairement penser à elle le jour où elle avait claqué une pile à l’Infirmerie. Elle aussi avait appris des tas de choses ce jour-là, avait été déçue et avait eu ce sentiment de trahison… mais avec le temps et une bonne discussion, elle s’était vite rabibochée avec Takuma. Alors ça n’était peut-être pas le même souci, mais ça se passerait peut-être comme pour elle.

« Ça marche pour le chocolat, j'pense que même si j'suis une véritable chaudière, un truc chaud ça ne me fera pas de mal. Et puis si je continue de te raconter ma vie là dehors, non seulement tu vas geler et en plus tu vas t'endormir. Sans parler du fait que … J'ai pas envie d'être seul. »
- M’endormir je sais pas… Mais finir totalement congelée et malade pour le reste de la semaine si je reste ici, c’est fort probable.

- Un peu de compagnie ça peut pas m’faire de mal et puis autant être honnête, j’préfère te garder à l’œil des fois qu’il te reviendrait l’envie de replonger dans le lac.

Nan ça peut pas, bien au contraire. Allez vient avec moi, jt’embarque dans ma galère ! Elle s’était rapproché de lui, avait passé un bras autour de sa taille et avait commencé à marché vers le château bien décidée à ne pas trainer dans les parages et autant être clair, sa proximité avait tendance à la réchauffer… Pas dans le mauvais sens tout de suite !

« Aileen, tu sais … Tout ce que je viens de te raconter, je … Si tu pouvais garder ça pour toi malgré tout, ça m'arrangerait. C'est un peu délicat et surtout, enfin, même si on est plus ensemble, j'veux pas qu'il est de problèmes à cause de moi alors si toute cette histoire tombe dans les oreilles d'un Supérieur ça peut être grave. Sans parler du fait que je suis pas super à l'aise non plus avec le fait d'être … Enfin j'sais pas, tu vas trouver ça stupide mais j'crois que je sais pas bien qui j'suis dans le fond, et j'ai pas envie que les autres décident à ma place, tu vois. »

D'un signe de tête elle avait acquiescé, il pouvait se rassurer, elle ne dirait rien.

- Il est au courant… C’est pour ça que tu es venu à l’Infirmerie ce jour-là ? Pour t’assurer qu’il ne leur avait rien dit ?

Redressant la tête, elle l’avait regardé un instant se demandant si oui ou non elle avait vu juste. Par contre si elle avait raison, fallait lui expliquer le pourquoi du comment ça avait pu se passer… C’est vrai, Marek n’est pas vraiment le genre de personne à qui l’ont peut se confier comme ça autour d’un verre… Alors quoi ?

« Parle moi de toi un peu, on est plus vraiment quitte là. »
- Et moi qui pensais pouvoir m’en tirer sans avoir à raconter ma vie dans les moindres détails.

Elle avait souri se demandant par où elle pourrait bien commencer sans pour autant tout évoquer.

- Tu sais ma vie est pas si palpitante qu’elle en a l’air j’veux dire, tu connais sûrement mes plus gros secrets. Il reste peut-être deux ou trois choses mais tu risques de me prendre pour une folle alors je sais pas si c’est vraiment indispensable…

Quoi ça suffit pas c’est ça ? C’est pas une excuse valable ?

- Bon ok… L’an dernier j’ai sauvé la vie d’un vampire en lui offrant gracieusement mon sang…

- Je sais dit comme ça c’est vraiment étrange, mais… Fin j’trouvais ça tellement injuste ce qu’ils avaient fait que je crois que j’ai fait ça en grande partie pour les contredire… Oui, c’est un acte stupide et je sais pas si j’le referai si on remontait dans le temps mais bon sur le coup j’ai pas vraiment réfléchi.

Ok c’est bon ça va, si j’ai fait ça c’est uniquement parce que ce type me fait fantasmer, c’est bon t’es content ?

- Pour me remercier il a cru bon de me laisser pour morte dans les sous-sols après m’avoir pris la majeure partie de mon sang… La suite je m’en rappelle pas vraiment… Parait que j’étais plus en état.

Oui, parce qu’aussi bizarre que ça puisse paraitre, quand un vampire vous vide de votre sang, il s’avère que… c’est un peu un trou noir qui vous reste en guise de souvenir. Comme après une bonne cuite en fait.

- Oh et si tu veux vraiment tout savoir sur ma vie palpitante sache que j’y suis retournée et… Que j’ai joué au scrabble avec ce même vampire. Expérience comme une autre tu vas m’dire.

Quoi tu préfères que je rentre dans les détails croustillants & co ? Parce que c’est toi qui voulait tout connaitre de moi =D.

- Pas sûre que je retente, j’ai mis un certain temps avant de m’en remettre.

Ca mord ces bêtes-là tu le savais ? Et… C’est brutal aussi, sûrement trop pour moi, mais bon j’ai jamais dit que ça avait été l’expérience la plus désagréable de mon existence, hein !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Ven 30 Déc 2011 - 19:03

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬



Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


« Peut être bien oui, j'me sens ridicule là. Pas franchement à l'aise en tout cas. Et limite à poil, au sens imagé du terme j'veux dire. »
« Oh et pour ta remarque de tout à l’heure à propos de… Fin tu sais. Même s’il venait à le savoir, il s’en ficherait pas mal... Le jour où il me brisera le mien, j’compte sur toi pour m’empêcher de rejoindre les sirènes, des fois que Takuma serait trop occupé. »
« Pas d'problème. J'te dois bien ça. »
« Je m’en souviendrai… »
« Et merde ... :gla: »
« Si tu préfères qu’on change de sujet, je t’en voudrais pas ! J’connais quelques elfes grâce à Takuma… J’suis sûre qu’ils seraient pas contre pour nous offrir un chocolat chaud. »
« Il a tous les bons tuyaux ce type. »

C'est pas juste un tout p'tit peu bizarre de débaler sa vie en long, en large et en travers à quelqu'un qu'on connait même pas et à qui on a adressé la parole pour la première fois il y a genre, deux semaines, pour un échange très limité qui plus est ? Et c'est pas encore plus bizarre que cette personne en question soit « proche » d'un des profs dont je suis moi même le plus « proche » - Mais pas de la même façon ! Oo – cela étant pas par choix, loin de là. Je connais bien trop de détails de la vie de Rivers à mon avis, et c'est probablement pas bon pour moi ça. Il va avoir quelle réaction au juste quand il ouvrira les yeux et qu'il apprendra que le gamin qu'en a trop dans le crâne l'a surpris avec sa chère Aileen ? J'pense qu'il aimera pas trop ça à mon avis. Enfin on est plus à ça près hein, et puis ça fait du bien de discuter, de dire les choses telles qu'elles sont sans avoir peur de faire une boulette ou de mettre quelqu'un en danger. Se détendre, tout simplement, je savais même plus comment on faisait. Même si le sujet est un peu délicat autant être honnête un minimum, pourtant j'ai pratiquement pas de mal à en parler.

« Non, il ne deviendra pas Lycan. Je l'ai mordu juste avant de redevenir humain du coup, dès que j'ai récupéré tous mes moyens, je l'ai emmené voir Hammerschmitt et il a réussi à stopper le processus. Enfin c'est ce qu'il m'a dit, mais comme j'ai pas eu l'occasion de revoir mon … ex (aïe) depuis, et qu'il m'a pas adressé la parole ce jour là hormis pour me dire que c'était fini, j'en sais trop rien. On verra bien à la prochaine Pleine Lune si j'tombe sur un nouveau loup comme par surprise »
« Je vois… Avec un peu de chance, il en gardera aucune séquelle et ça pourra s’arranger entre vous. Si ça a collé entre vous au départ alors qu’il connaissait ta vraie nature, ça pourra certainement s’arranger un jour . Faut juste, qu’il encaisse la chose j’imagine… »
« Peut être … Je préfère pas trop espérer. On verra bien. J'me sens pas capable de le voir pour l'instant et j'pense qu'il a pas trop envie de me croiser non plus alors … Ouais, on verra bien. »

C’est vrai que je n’ai pas pensé à l’éventualité qu’il change d’avis. En réalité, si évidemment, bien sur que je m’attends à le voir tous les matins quand je sors de la Salle Commune, et je rêve qu’il me dise que c’était une réaction impulsive mais … Son regard en disait trop long et je ne pense sincèrement pas qu’on puisse revenir en arrière. Je sais que c’est stupide et que je devrais me battre, m’accrocher et tout faire pour qu’il change d’avis parce que je l’aime comme un dingue mais il a peur de moi, et contre ça, face à ça, je ne peux rien faire. J’ai pas envie qu’il passe sa vie à se demander si oui ou non je vais de nouveau m’en prendre à lui. J’ai pas non plus envie de passer ma vie à me poser la même question. Parce que comme je l’ai dit à Aileen, je ne peux rien promettre. Je ne peux pas certifier que je ne serais plus jamais un danger. Peut être que je baisse les bras un peu trop vite, mais … J’en sais rien, peut être que dans quelques années, quand je serais plus maître de moi même, et si on sort d’ici un jour, si lui en réchappe vivant – et cette simple pensée me donne frissons tellement j’ai peur de le perdre, même si je l’ai déjà perdu. Ce que je veux dire c’est que j’espère de tout mon cœur qu’il sortira d’ici un jour, en bonne santé, et qu’il aura une belle vie parce qu’il le mérite. Une vie loin de moi et des problèmes que j’ai pu lui causer – peut être donc, que je traverserai la planète à sa recherche et j’essaierai de le reconquérir. En attendant … Lui et moi ça n’est pas possible. C’est pas faute d’avoir essayé pourtant mais cette fois c’est entre nous deux que ça coince, ce qui change tout. Enfin qui sait, d'ici là je serai peut être devenu un déchet humain, un gigolo ou je sais pas trop quoi d'autre encore. Un enfoiré, probablement. Ou pas.

« Ça marche pour le chocolat, j'pense que même si j'suis une véritable chaudière, un truc chaud ça ne me fera pas de mal. Et puis si je continue de te raconter ma vie là dehors, non seulement tu vas geler et en plus tu vas t'endormir. Sans parler du fait que … J'ai pas envie d'être seul. »
« M’endormir je sais pas… Mais finir totalement congelée et malade pour le reste de la semaine si je reste ici, c’est fort probable. »
« Ça s'rait con quand même. »
« Un peu de compagnie ça peut pas m’faire de mal et puis autant être honnête, j’préfère te garder à l’œil des fois qu’il te reviendrait l’envie de replonger dans le lac. »
« Touché. Ah ça va hein, J'voudrais t'y voir. Et j'te jure que je suis pas suicidaire. »

C'est comme ça, par le plus grand des hasard et après un sauvetage in-extremis que tu te retrouves en compagnie d'une fille qu'à l'air adorable et qui te passe le bras autour de la taille sans se poser de question. Ce qu'il y a d'encore meilleur, c'est que je ne m'en pose pas non plus et c'est donc tout naturellement que mon bras enroule ses épaules et ma main se pose sur le haut de son bras, répétant des mouvements de friction pour la réchauffer un peu plus.

« J'suis pratique, hein ? »

On a toujours besoin d'un Loup Garou près de soi Si quelqu'un pouvait le dire à Kyle, ça serait sympa. Je suis sur qu'il a froid là tout seul dans son coin. Je suis là moi, radiateur vivant, à disposition et qui ne demande rien en retour si ce n'est un peu d'affection. Hors de question que je devienne son chauffage d'appoint juste pour passer quelques minutes avec lui … Connerie, je sais très bien que s'il se pointe et qu'il me demande de le réchauffer je serais incapable de foutre le camp mais bref, c'est pas la question et de toute façon ça n'arrivera pas et c'est Aileen qui est là avec moi, pas lui.

« Aileen, tu sais … Tout ce que je viens de te raconter, je … Si tu pouvais garder ça pour toi malgré tout, ça m'arrangerait. C'est un peu délicat et surtout, enfin, même si on est plus ensemble, j'veux pas qu'il est de problèmes à cause de moi alors si toute cette histoire tombe dans les oreilles d'un Supérieur ça peut être grave. Sans parler du fait que je suis pas super à l'aise non plus avec le fait d'être … Enfin j'sais pas, tu vas trouver ça stupide mais j'crois que je sais pas bien qui j'suis dans le fond, et j'ai pas envie que les autres décident à ma place, tu vois. »

Juste un signe de tête, qui rassure, alors qu'on marche tranquillement vers le château. De quoi j'ai peur au juste ? Du regard des autres ? Oui et non. C'est juste que comme je viens de lui dire j'ai pas envie qu'on décide à ma place, c'est tout. Je suis ce que je suis et qui j'aime ou avec qui je couche ça ne regarde personne.

« Il est au courant… C’est pour ça que tu es venu à l’Infirmerie ce jour-là ? Pour t’assurer qu’il ne leur avait rien dit ? »

Elle lève la tête, me regarde et moi bien que surpris et légèrement décontenancé, je garde mes yeux braqués droit devant moi, un sourire amusé sur les lèvres. Nan, nan, nan. J'en ai trop dit. Chacun son tour.

« Parle moi de toi un peu, on est plus vraiment quitte là. »
« Et moi qui pensais pouvoir m’en tirer sans avoir à raconter ma vie dans les moindres détails. »
« Rêve pas trop Rowe. »

Familiarité ?
Alors qu'on se connait à peine ?
Ben ouais, faut croire.

« Tu sais ma vie est pas si palpitante qu’elle en a l’air j’veux dire, tu connais sûrement mes plus gros secrets. Il reste peut-être deux ou trois choses mais tu risques de me prendre pour une folle alors je sais pas si c’est vraiment indispensable… »
« J'suis pas mal calé question folie alors vas y, mon esprit d'enfant innocent fera avec. »
« Bon ok… L’an dernier j’ai sauvé la vie d’un vampire en lui offrant gracieusement mon sang… »
« O...kay … T'aime vivre dangereusement toi c'est pas possible. S'pèce de maso. »
« Je sais dit comme ça c’est vraiment étrange, mais… Fin j’trouvais ça tellement injuste ce qu’ils avaient fait que je crois que j’ai fait ça en grande partie pour les contredire… Oui, c’est un acte stupide et je sais pas si j’le referai si on remontait dans le temps mais bon sur le coup j’ai pas vraiment réfléchi. »
« Maso et inconsciente. »
« Pour me remercier il a cru bon de me laisser pour morte dans les sous-sols après m’avoir pris la majeure partie de mon sang… La suite je m’en rappelle pas vraiment… Parait que j’étais plus en état. »
« Sympa ... »
« Oh et si tu veux vraiment tout savoir sur ma vie palpitante sache que j’y suis retournée et… Que j’ai joué au scrabble avec ce même vampire. Expérience comme une autre tu vas m’dire. »
« Au scrabble, ah c'est pas mal ça tient. En général je parle de cours d'anatomie mais scrabble c'est pas mal. M'enfin quand même, un vampire … Ça pu un Vampire ! »

D'un point de vue tout à fait lupin, en tout cas. J'imagine que pour le commun des mortels un Vampire n'a pas d'odeur particulière mais très franchement, faut pas oublier que ces mecs là, ils sont quand même morts ! Alors ils peuvent bien dire que je sens le chien, au moins je sens pas le cadavre, MOI ! Vampire … Je préfère même pas lui demander si c'est cet abruti qui m'a clairement exposé devant Sovahnn il y a quelque temps, et qui prend un malin plaisir à me provoquer. Pas revu depuis, comme Jun Ki d'ailleurs, mais étrangement, il me manque pas du tout.

« Pas sûre que je retente, j’ai mis un certain temps avant de m’en remettre. »
« Tu m'étonnes. C'est les créatures de la Nuit ça. Bestiales et sauvages. Les Loups sont pareils mais j'vais pas te proposer de tester, c'est indécent. »

Chasser le naturel … Bref !
Elle est assez à l'aise pour parler de ça, alors je vois pas pourquoi je ne le serai pas après tout mais changeons de sujet.

« J'me suis fait mordre par un Vampire y a quelques mois, ben laisse moi te dire que le mélange Lycan/Sangsue, ça fait mal. Maxence m'a filé un truc mais je crois que ça aurait pu finir par me tuer. »

...

« Rivers est au courant de ça ? De ta petite « escapade » avec le vampire ? Et pour répondre à ta question, oui, il sait. Et oui c'est pour ça que j'ai débarqué comme ça. J'suis désolé d'ailleurs mais … J'avais besoin de savoir. Tu te doutes bien que c'est pas moi qui lui ait raconté ça de mon plein gré mais quand j'ai débarqué dans ses colles, j'étais pas super enthousiaste et je lui ais fait comprendre. Ça c'est pas très bien passé on va dire. Il m'a provoqué, on s'est pris la tête parce que je voulais pas … Disons que j'essaie au maximum de me contrôler mais c'est pas toujours évident et … Enfin bref, il a fini par s'en prendre à Sovahnn et j'ai pété les plombs. J'lui ai lancé un sort que je connais pas et ça a déclenché sa legilimencie. Résultat il connait à peu près toute ma vie maintenant Rolling Eyes Youpi. J'me souviens quand j'ai débarqué ici y a un an et demi, c'est lui qui me fournissait en Tue-Loup. Il me terrorisait. Je le détestais. Bon ok je détestais tout le monde mais lui … Comment t'as fait pour te retrouver dans ses bras, sérieux ? »

Oo
Ah oui c'est vrai, maso Rolling Eyes


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Ven 30 Déc 2011 - 23:02

Sink or Swim ?

« Pas sûre que je retente, j’ai mis un certain temps avant de m’en remettre. »
« Tu m'étonnes. C'est les créatures de la Nuit ça. Bestiales et sauvages. Les Loups sont pareils mais j'vais pas te proposer de tester, c'est indécent. »
- Et bien, que de propositions Mr Ryans pour quelqu’un qui prétend ne pas aimer l’engagement ! Cela dit, j’ai une certaine tendance à ne croire que ce que je vois, donc Rolling Eyes

Détrompez-vous, ceci n’est en rien une proposition indécente, mais puisqu’il voulait jouer, autant entrer dans son jeu. La miss n’avait jamais été de ce genre là, vous savez coucher avec le premier venu au détour d’un couloir et depuis son agression, c’était à croire que ses convictions s’étaient endurcies sur ce point. Appelez-ça comme vous voulez, elle n’était pas prête à se laisser approcher de si tôt par un inconnu.

« J'me suis fait mordre par un Vampire y a quelques mois, ben laisse moi te dire que le mélange Lycan/Sangsue, ça fait mal. Maxence m'a filé un truc mais je crois que ça aurait pu finir par me tuer. »
- On a une chance énorme de l’avoir récupéré aux commandes de l’Infirmerie… Avec les deux autres pies…

Oui enfin, tu m’as comprise… Le cœur lourd à cette idée, la jeune femme avait masqué sa mélancolie dans un sourire avant de reprendre.

- C’est une pointe d’amertume que je sens ? Alors elle est bien réelle cette petite guerre entre lycan et vampire ? J’ai toujours cru que ces histoires étaient un peu amplifiées pour… comment dire augmenter le mystère qui plane autour des « créatures de la nuit »

Malgré les heures passées dans ses livres, les lycans et vampires n’étaient pas spécialement son domaine de prédilection… Sinon peut-être aurait-elle su que nourrir un vampire peut s’avérer dangereux ? Bon ok, ça elle le savait parfaitement et c’était en toute connaissance de cause qu’elle avait fait ça, mais disons qu’elle aurait pu remarquer des petits détails, bref !

« Rivers est au courant de ça ? De ta petite « escapade » avec le vampire ? »


Elle avait grimacé en entendant ce nom qui pour elle avait une toute autre signification que pour le commun des mortels.

- Ouais… Ouais il le sait. Mais comme j’te l’ai dit, j’crois sincèrement qu’il s’en contrefout pas mal.

« Et pour répondre à ta question, oui, il sait. Et oui c'est pour ça que j'ai débarqué comme ça. J'suis désolé d'ailleurs mais … J'avais besoin de savoir. Tu te doutes bien que c'est pas moi qui lui ait raconté ça de mon plein gré mais quand j'ai débarqué dans ses colles, j'étais pas super enthousiaste et je lui ais fait comprendre. Ça c'est pas très bien passé on va dire. Il m'a provoqué, on s'est pris la tête parce que je voulais pas … Disons que j'essaie au maximum de me contrôler mais c'est pas toujours évident et … Enfin bref, il a fini par s'en prendre à Sovahnn et j'ai pété les plombs. J'lui ai lancé un sort que je connais pas et ça a déclenché sa legilimencie. Résultat il connait à peu près toute ma vie maintenant. Youpi. J'me souviens quand j'ai débarqué ici y a un an et demi, c'est lui qui me fournissait en Tue-Loup. Il me terrorisait. Je le détestais. Bon ok je détestais tout le monde mais lui … Comment t'as fait pour te retrouver dans ses bras, sérieux ? »

Tout en l’écoutant, les deux jeunes gens avaient fini par rejoindre le château déjà bien plus chaleureux que l’extérieur pour le plus grand plaisir de la jeune femme qui n’avait pour autant pas quitté le gryffondor.

- Il fait peur à tout l’monde et je crois qu’on devrait éviter le sujet des « colles », « séances » qu’importe le nom que vous donnez à vos p’tites magouilles… Ca risquerait de m’irriter et cette fois Takuma n’est pas là pour gérer les éventuels… Débordements.

Rejoignant les cuisines, ils étaient tombés sur quelques elfes dont un qui l’avait tout de suite reconnue. C’était grâce à lui si Marek avait pu la retrouver aussi vite, et il devait y être pour beaucoup s’il était arrivé à temps. Quoi qu’il en soit, la jeune femme lui en était particulièrement reconnaissante.

- Mademoiselle Aileen, je peux faire quelque chose pour vous ?
- Bonjour Anardil, en fait mon ami et moi ne serions pas contre l’un de ces chocolats dont vous avez le secret, si ça ne vous ennuie pas.
- Bien sûr mademoiselle, tout ce que vous voudrez. Allez vous installer là-bas, vous ne serez pas dérangés.

La petite créature s’était abaissée au plus possible avant de s’éclipser rapidement. Elle avait entrainé le gryffondor avant de se débarrasser de ses affaires et de s’asseoir.

- Je déteste quand ils font ça, ça m’met un peu mal à l’aise… Mais leur chocolat… C’est une tuerie.

- Pour en revenir à ce que ta question, sache que… Moi-même j’en n’ai absolument aucune idée. Je l’ai toujours détesté, aussi loin que jm’en souvienne, il m’a toujours pourri l’existence depuis ma première année. J’ai jamais vraiment compris pourquoi ma famille voue une certaine « haine » envers la sienne, j’crois que j’me suis jamais vraiment posé la question c’était comme ça et c’est tout. Mes frères m’ont dit que c’était la cible à abattre, j’ai continué sur leur lancée sans vraiment me poser de question. Pour moi ça restait une petite guerre dont le but était de pourrir l’existence de l’autre au possible. Malgré tout, ça restait bon enfant. Lorsque mes frères ont quitté l’école, j’ai cru que j’étais enfin débarrassée de lui et… il est revenu un peu plus tard… En tant que prof… T’aurais dû voir ma tête quand j’ai appris ça, j’étais folle de rage de savoir qu’il avait le dessus sur moi et que ça lui donnait une longueur d’avance considérable… La guerre était redéclarée…

Elle s’était interrompue voyant le petit elfe réapparaitre avec deux tasses énormes et fumantes, un sourire et il avait fait apparaitre quelques pâtisseries en plus avant de disparaitre en les laissant seuls.

- Il sait exactement comment me prendre par les sentiments… J’adore ces p’tites choses.

Ben quoi c’est vrai, c’est juste excellent ces p’tits trucs sucrés là. Tu devrais gouter !

- Il m’a coincée dans un couloir, c’était un jeu, j’ai juste surenchéri en me disant que ça irait pas plus loin et ben tu imagines la suite. C’est juste parti d’un jeu de fierté même si je le détestais toujours. Quand son frère m’ait tombée dessus et qu’il a…

Allez respire, c’est du passé et Maxence te l’a dit, il lui faudra bien quelques semaines pour récupérer pleinement…

- C’est lui qui m’a sortie de là, et qui a fait disparaitre les marques extérieures. J’crois que c’est à partir de ce moment que j’ai fini par m’attacher vraiment en fait… Chose stupide parce qu’il va forcément me faire mal un jour et ça sera sûrement jamais réciproque mais j’y peux rien…

La jeune serdaigle avait souri, portant ses lèvres jusqu’à la tasse fumante au si délicat parfum.

- Et puis pour être honnête… C’est un bon coup.

Oui ben à force de faire dans le sentimental, ça avait ramené de mauvais souvenirs et si elle ne voulait pas sombrer dans une dépression, due au fait que le frère de Marek était peut-être en train de circuler dans les couloirs du château et qu’il risquait de lui tomber dessus pour finir ce qu’il avait commencé, il valait mieux qu’elle donne une petite touche d’humour. Sauf qu’étrangement, quelque chose lui disait qu’elle prendrait bien plus cher maintenant qu’il avait passé un bon moment dans le coma en grande partie à cause d’elle.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Dim 1 Jan 2012 - 12:42

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬




Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


« Pas sûre que je retente, j’ai mis un certain temps avant de m’en remettre. »
« Tu m'étonnes. C'est les créatures de la Nuit ça. Bestiales et sauvages. Les Loups sont pareils mais j'vais pas te proposer de tester, c'est indécent. »
« Et bien, que de propositions Mr Ryans pour quelqu’un qui prétend ne pas aimer l’engagement ! Cela dit, j’ai une certaine tendance à ne croire que ce que je vois, donc ... »
« Tu sais, après le coups des sirènes, je sais pas si je suis prêt d'approcher une femme de si tôt … :gla: »

Oh ça non. Les femmes me font fuir, me fatiguent, me font peur. Elles … ne me fascinent plus autant qu’elles ont pu le faire et parfois ça m’inquiète mais passons.
Et c’est pas de l’engagement ça ma chère, juste une proposition indécente pour une partie de jambes en l’air sauvage avec un homme à moitié animal. Enfin pas une proposition réelle, et on va arrêter là avec ça sous peine que ça en devienne gênant xD Et non je ne pense pas du tout à Ever et à notre petite … aventure d’il y a quelques Lunes. Pas du tout .. Bref ! C’est juste que deux Lycans ensemble, ça fait des dégâts matériaux. Et j’me tais.

Quant à sa remarque sur Maxence, je n’ai pu qu’acquiescer. Pour être un habitué de l’Infirmerie quoi que plus rarement ces derniers temps, à croire que je me suis calmé, Maxence nous ait littéralement tombé du ciel. Il a un don pour mettre les gens à l’aise et c’est appréciable, vraiment. Il inspire la confiance et très honnêtement, et là-dessus je pense que je ne peut être que plus que d’accord avec elle, on a vraiment de la chance de l’avoir. Heureusement qu’on a des gens comme ça sur qui compter. Et quand on y regarde bien, ils ne sont pas si rares que ça au final. Je pense à Ismaelle, évidemment, sans qui j’aurai déjà probablement fait cramer tous le château ou je sais pas trop quelle autre connerie encore, mais aussi à Rivers, même s’il a une façon bien à lui et légèrement particulière de gérer les choses. Je suis presque certain que Mr Andrews pourrait être une aide insoupçonné aussi même si je n’irai pas lui demander quoi que ce soit. Pas par manque de confiance, simplement parce que … J’en sais trop rien, j’ai l’impression qu’il a pas besoin de ça. Pour en revenir à Rivers, j’espère vraiment qu’il va se réveiller même si je vais probablement avoir envie de le tuer dès qu’il ouvrira la bouche pour me balancer encore que j’ai trop truc dans le crâne, que je suis un gosse en manque d’affection, ou alors c’est lui qui me tueras parce que j’en sais bien trop sur lui … Chouette alors. Peu importe, c’est pas de lui qu’on parle pour l’instant.

« C’est une pointe d’amertume que je sens ? Alors elle est bien réelle cette petite guerre entre lycan et vampire ? J’ai toujours cru que ces histoires étaient un peu amplifiées pour… comment dire augmenter le mystère qui plane autour des « créatures de la nuit »
« Oh ça l'est sûrement, amplifié j'veux dire. Personnellement je m'en contre balance, d'ailleurs celui qui m'a mordu est devenu comme un ami même si je l'ai jamais revu depuis. Enfin on était en bon terme. J'en connais que deux. Celui là, et un autre gros con que je peux pas encadrer. C'est comme avec les humains, t'en apprécie certains, pas d'autres. C'est comme ça que je ressens les choses en tout cas. C'est juste que … D'un point de vue odeurs … :angel: »

Ben quoi ? C’est vrai ! C’est insupportable pour mon pauvre odorat de Loup, et ok, je sais que c’est réciproque mais bon, le fait est que je suis quand même mieux loin d’eux. C’est bête mais c’est comme ça.

« Rivers est au courant de ça ? De ta petite « escapade » avec le vampire ? »
« Ouais… Ouais il le sait. Mais comme j’te l’ai dit, j’crois sincèrement qu’il s’en contrefout pas mal. »
« Et pour répondre à ta question, oui, il sait. Et oui c'est pour ça que j'ai débarqué comme ça. J'suis désolé d'ailleurs mais … J'avais besoin de savoir. Tu te doutes bien que c'est pas moi qui lui ait raconté ça de mon plein gré mais quand j'ai débarqué dans ses colles, j'étais pas super enthousiaste et je lui ais fait comprendre. Ça c'est pas très bien passé on va dire. Il m'a provoqué, on s'est pris la tête parce que je voulais pas … Disons que j'essaie au maximum de me contrôler mais c'est pas toujours évident et … Enfin bref, il a fini par s'en prendre à Sovahnn et j'ai pété les plombs. J'lui ai lancé un sort que je connais pas et ça a déclenché sa legilimencie. Résultat il connait à peu près toute ma vie maintenant. Youpi. J'me souviens quand j'ai débarqué ici y a un an et demi, c'est lui qui me fournissait en Tue-Loup. Il me terrorisait. Je le détestais. Bon ok je détestais tout le monde mais lui … Comment t'as fait pour te retrouver dans ses bras, sérieux ? »

Et nous voilà à l’intérieur alors que je me sens soudain plus trop à l’aise de parler de lui comme ça. Elle est toujours là, contre moi, même si la température du Hall est bien plus agréable que celle de l’extérieur mais pourtant aucun de nous deux ne semble vouloir lâcher l’autre. Besoin d’une présence, d’affection, et même si cette situation peut sembler étrange étant donné qu’on ne se connaît finalement pas, ça ne dérange aucun de nous deux. D’autant plus que ça n’est pas vrai, ça ne l’ait plus. On ne peut pas dire qu’on ne se connaît pas après tout ce qu’on vient de partager. Elle en sait même plus que mes meilleures amies, en dehors de Jillian. J’aurai aimé pouvoir parler de ça à Sovahnn ou Elwynn c’est évident mais ça fait un moment que je n’ai pas passé de temps avec l’une ou l’autre et même si ça me manque atrocement, je crois simplement qu’aucun de nous n’a eu le temps dernièrement.

« Il fait peur à tout l’monde et je crois qu’on devrait éviter le sujet des « colles », « séances » qu’importe le nom que vous donnez à vos p’tites magouilles… Ca risquerait de m’irriter et cette fois Takuma n’est pas là pour gérer les éventuels… Débordements. »
« Désolé. Tu m'as fait flipper toi aussi d'ailleurs. »

Un sourire, et une pression autour de ses épaules, pour briser la tension de l’instant. Changeons de sujet, ça serait dommage de casser l’ambiance. De toute façon, déjà aux portes des cuisines, un des Elfes de Maison nous a accueilli avec un sourire rayonnant. J’ai lâché Aileen et j’ai suivi le mouvement sans mot dire.

« Mademoiselle Aileen, je peux faire quelque chose pour vous ? »
« Bonjour Anardil, en fait mon ami et moi ne serions pas contre l’un de ces chocolats dont vous avez le secret, si ça ne vous ennuie pas. »
« Bien sûr mademoiselle, tout ce que vous voudrez. Allez vous installer là-bas, vous ne serez pas dérangés. »

Amusé, mais pas vraiment, j’ai détaillé l’endroit en repensant à la nuit que j’avais passé avec Jill ici le lendemain de la dernière Pleine Lune. J’ai craqué, complètement. Je me suis vidé de toutes les larmes de mon corps dans ses bras, je lui ai raconté toute l’histoire et au petit matin, j’ai repris le cour de ma vie comme si de rien n’était, ou presque. Sans trop y faire attention je me suis assis face à la Serdaigle. Un soupir distrait, et puis …

« Je déteste quand ils font ça, ça m’met un peu mal à l’aise… Mais leur chocolat… C’est une tuerie. »
« J'suis assez d'accord. Je sais jamais trop comment me comporter avec eux alors je crois que je les évite au maximum. J'ai toujours peur de faire une connerie. »
« Pour en revenir à ce que ta question, sache que… Moi-même j’en n’ai absolument aucune idée. Je l’ai toujours détesté, aussi loin que jm’en souvienne, il m’a toujours pourri l’existence depuis ma première année. J’ai jamais vraiment compris pourquoi ma famille voue une certaine « haine » envers la sienne, j’crois que j’me suis jamais vraiment posé la question c’était comme ça et c’est tout. Mes frères m’ont dit que c’était la cible à abattre, j’ai continué sur leur lancée sans vraiment me poser de question. Pour moi ça restait une petite guerre dont le but était de pourrir l’existence de l’autre au possible. Malgré tout, ça restait bon enfant. Lorsque mes frères ont quitté l’école, j’ai cru que j’étais enfin débarrassée de lui et… il est revenu un peu plus tard… En tant que prof… T’aurais dû voir ma tête quand j’ai appris ça, j’étais folle de rage de savoir qu’il avait le dessus sur moi et que ça lui donnait une longueur d’avance considérable… La guerre était redéclarée… »

J’ai ri, imaginant assez bien l’expression qui avait pu passer sur son visage ce jour là, pensant malgré tout à ce que je savais sur la famille de Rivers à cause de l’incident de la colle et bien que je n’en dise rien, j’avais un peu tendance à me ranger du côté des Rowe même si cette guerre n’était pas la mienne. Bien que je ne case pas le prof là dedans, puisque avec le temps j’ai appris à sinon l’apprécier, au moins le tolérer. En fait … Si, je crois bien que je l’apprécie et j’espère sincèrement qu’il ouvrira bientôt les yeux parce qu’il a fait beaucoup pour moi et que même s’il a envie de me tuer à son réveil, une fois qu’il aura appris que je sais pour elle et lui, je ne souhaite pas sa mort. J’espère même pourvoir payer ma dette un jour, d’une façon ou d’une autre. J’en sais trop rien.

Lorsque l’Elfe est revenu, j’ai regardé la magie opérer avec des yeux d’enfants, un léger sourire sur les lèvres. J’ai posé mes mains autour de la tasse même si c’était brûlant, comme une sorte de réflexe. Un signe de tête à son égard.

« Merci. »
« Il sait exactement comment me prendre par les sentiments… J’adore ces p’tites choses. »

Rolling Eyes
Gourmande.
Mange les tous, j’y toucherai pas. Le sucre ça n’a jamais été ma tasse de thé, encore moins depuis que j’ai été mordu sans trop savoir pourquoi. Ça doit encore être un truc de Loup. Rien ne vaut un bon steak saignant mais de toute façon, j’ai pas faim. Peu importe.

« Il m’a coincée dans un couloir, c’était un jeu, j’ai juste surenchéri en me disant que ça irait pas plus loin et ben tu imagines la suite. C’est juste parti d’un jeu de fierté même si je le détestais toujours. Quand son frère m’ait tombée dessus et qu’il a… »

Je ne ferai aucun commentaire, même si c’est pas l’envie qui manque. Je ne supporte pas la simple idée qu’on puisse s’en prendre à qui que ce soit de cette façon là. J’attache pas vraiment d’importance au sexe, hormis quand il s’agit de la personne que j’aime, mais jamais je n’aurai osé faire un truc pareil et pourtant avec mes hormones de Garou c’est pas toujours évident mais lui n’avait pas cette excuse là et même s’il l’avait eu … Respire, ça sert à rien de s’énerver maintenant pour un truc qui ne me regarde pas. De toute façon, je sais, je pense en tout cas, que Rivers a fait payer son frère et c’est d’ailleurs probablement en partie pour ça que les Supérieurs l’ont embarqué lui, son frangin j’entends, et pas nous. Simple supposition mais comme une intime conviction.
Un instant j’ai voulu poser ma main sur celle de ma camarade, par réconfort, mais quelque chose m’en a empêché. Je ne saurai dire quoi. La pudeur, le respect. Aucune idée.

« C’est lui qui m’a sortie de là, et qui a fait disparaître les marques extérieures. J’crois que c’est à partir de ce moment que j’ai fini par m’attacher vraiment en fait… Chose stupide parce qu’il va forcément me faire mal un jour et ça sera sûrement jamais réciproque mais j’y peux rien… »

Cette fois je n’ai pas pu m’empêcher de baisser la tête et de fixer mon regard sur le chocolat qui tournait dans la tasse. S’attacher. Chose stupide. Avoir mal. Trop de souvenirs dans ma tête. Trop aussi dans la sienne, et un moral qui chute en flèche …Bien sur que tu n’y peux rien. Les sentiments ça ne se commandent pas, et parfois ça fait vraiment chier.

« Et puis pour être honnête… C’est un bon coup. »
« Ah non ! »

Mouvement de recul, regard outré, et je suis même certain d’avoir rougis. Et puis mes mains sont venus cacher mon visage tandis que je râlais tout en tachant de ne surtout pas avoir d’image en tête.

« Merde, Aileen. J'vais pas en dormir pendant 6 mois là ! Rah ! T'es chiée, j'avais vraiment pas besoin de savoir ça. Que ça soit vrai ou pas. »

Crise de rire, jusqu’aux larmes et va savoir si c’est des larmes de joie ou pas mais en tout cas je n’en pouvais plus. Noyer son trop plein d’émotion dans le chocolat pour faire remonter sa température corporelle déjà plus élevée que la normal et puis finalement se calmer. Inspiration, expiration, on s’essuie les yeux et on se concentre.

« On est beau là tous les deux avec nos cœurs en miette. On devrait créer un club ou j'sais pas trop quoi. »

Bah oui tiens, et on serait sans doute plus nombreux qu’on le croit. Y aurait sûrement Jillian avec nous, et Elwynn qui désespère de trouver quelque un qui sera apte à passer outre son don et qui l’aimera pour ce qu’elle est, pas parce que le fait d’être une Vélane ensorcelle le moindre mec qui passe trop près d’elle. Derek aussi, qui sait pas gérer ses sentiments. Sovahnn, qui malgré son enthousiasme et sa course folle avec la vie n’est finalement qu’une petite fille perdue qui a besoin d’amour, comme tout le monde. Et pleins d’autres encore.

« Je sais ce que tu peux ressentir. La peur d'être attiré par une personne dont on ne devrait pas être attiré. La peur de perdre cette même personne une fois qu'on a cédé et admit que ça ne servait à rien de luter contre ça. J'espère juste que t'auras plus de chance que moi, mais vois le bon côté des choses, si tu le mords, il aura aucune raison de te fuir. Et puis si ça se trouve, il aimera ça d'ailleurs. Le mien adorait :gla: Enfin, ça, c’était avant que ça soit mon Loup qui referme sa mâchoire sur lui. »

Ironie Rolling Eyes Encore. Malgré tout ça me fait sourire et je me sens nostalgique. Ce truc de morsure c’est sorti de je ne sais trop où et c’est venu le plus naturellement du monde. Je m’en souviens encore comme si c’était hier et pourtant c’était il y a un an maintenant. On était bien tous les deux sous le vieux chêne dans le Parc, près du Lac, à se parler de nos vies respectives pour apprendre à se connaître après s’être jeté l’un sur l’autre comme deux désespérés. J’étais mort de trouille à l’idée d’être autant attiré par un garçon et pourtant, j’ai pas hésité une seule seconde à me caler derrière lui pour le réchauffer parce que je voyais bien qu’il était transis par le froid. On était tellement bien. Sa tête contre mon épaule et puis … Quand j’ai laissé mon visage glisser contre son cou, quand ma bouche a effleuré sa peau, mon instinct m’a fait faire ce truc étrange qui nous a surpris tous les deux. Je l’ai mordu. Pas fort, et pas jusqu’au sang, évidement mais … ça lui a fait un effet terrible quant à moi, si j’étais dans le même état, j’ai également constaté que je venais simplement de marquer mon territoire, pour la première fois. Je sais que ça peu paraître vraiment très bizarre dit comme ça, et c’est d’ailleurs pour ça que je ne l’ai jamais exprimé à voix haute mais le fait est que je n’ai jamais mordu personne d’autre et pourtant, j’aurai pu. Non, c’était pour lui, juste pour lui, parce qu’il était à moi, et parce qu’il adorait ça, et parce que je ne pouvais pas m’en e^empêcher et parce que … Parce que ça fait mal de se rendre compte de tout ce qu’on a perdu. Que mes nuits sans lui sont longues, et froides. Parce qu’il me manque, tout le temps, partout. Parce que …

« Pas trop dur l’abstinence ? :gla: »

Oui ben c’était ça où je me mettais à chialer alors à choisir, tant qu’on est parti dans l’absurde …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Dim 8 Jan 2012 - 13:06

Sink or Swim ?

A dire vrai, ça devait faire un très, très long moment que la jeune Serdaigle ne s’était pas ouverte à quelqu’un de la sorte… Bien sûr, il y avait Takuma, il devait tout connaitre de sa vie dans les moindres détails, enfin façon de parler. Pas sûre qu’il apprécie le fait qu’elle lui raconte les détails de ses nuits torrides avec leur prof de Défenses contre les forces du mal. Il était sans aucun doute possible son meilleur ami dans cette école et le plus à même de remplacer ce frère qu’elle n’avait plus et qui lui manquait, à la différence près, qu’elle avait tenté de le chauffer pour se remettre sur pied… Chose qu’elle n’aurait jamais faite avec son frère qu’on se le dise… Elle était proche de lui mais… Faut pas pousser !

« Oh ça l'est sûrement, amplifié j'veux dire. Personnellement je m'en contre balance, d'ailleurs celui qui m'a mordu est devenu comme un ami même si je l'ai jamais revu depuis. Enfin on était en bon terme. J'en connais que deux. Celui là, et un autre gros con que je peux pas encadrer. C'est comme avec les humains, t'en apprécie certains, pas d'autres. C'est comme ça que je ressens les choses en tout cas. C'est juste que … D'un point de vue odeurs … »
- C’est un peu comme avec Alec en fait, sauf que c’est pas au niveau de l’odeur qu’on s’insupporte… J’y peux rien c’est physique !

Tout chez lui l’exaspérait sans qu’elle ne sache réellement pourquoi. Et on avait beau dire, elle était certaine que cette aversion était réciproque. Il y avait qu’à voir la façon dont il l’avait regardée à l’infirmerie le jour où Marek était tombé. Mais bon, pour l’instant elle n’avait pas grand-chose à lui reprocher si ce n’est cette attitude si désinvolte et exaspérante. Pour elle, il n’était qu’un Rivers pure souche au passé douteux et dont l’Education se reflétait sans peine dans ses actes !

« Il fait peur à tout l’monde et je crois qu’on devrait éviter le sujet des « colles », « séances » qu’importe le nom que vous donnez à vos p’tites magouilles… Ca risquerait de m’irriter et cette fois Takuma n’est pas là pour gérer les éventuels… Débordements. »
« Désolé. Tu m'as fait flipper toi aussi d'ailleurs. »

La jeune métamorphomage avait souri un peu amusée par cette révélation.

- Les nerfs qui lâchent… J’crois que j’savais plus vraiment ce que j’disais et le fait que son frère soit relâché dans la nature… J’avoue que ça m’a pas vraiment apaisée. Encore maintenant, j’suis pas totalement sereine, je flippe à chaque recoins sombres de peur qu’il me retombe dessus.

Elle avait eu un sourire nerveux en repensant à ça, ça devait être l’une de ses angoisses perpétuelles du moment. Ça en plus d’apprendre qu’il ne se réveillerait pas, mais bon ça il devait s’en douter.

Ils s’étaient finalement retrouvés autour d’un grand chocolat fumant entouré de mignardises qui lui donnaient envie de par leurs jolies couleurs et ce parfum délicat qui s’en dégageaient. Parce que gourmande elle l’était, et Takuma l’avait bien compris puisqu’à chaque fois qu’elle avait le blues, il prenait soin de la combler de cette façon. Tout en grignotant la jeune Serdaigle avait continué son récit, expliquant le pourquoi du comment elle avait terminé dans les bras du nippon.

« Et puis pour être honnête… C’est un bon coup. »
« Ah non ! »

Réaction immédiate, mouvement de recul et puis apparition de marques rouges sur les joues d’Enzo, ce qui n’avait pas manqué de la faire sourire encore plus. Sous ses grands airs de type fort se cache en réalité un grand timide qui ne pouvait que la faire sourire.

« Merde, Aileen. J'vais pas en dormir pendant 6 mois là ! Rah ! T'es chiée, j'avais vraiment pas besoin de savoir ça. Que ça soit vrai ou pas. »
- Ben quoi, c’est toi qui voulait absolument que j’te raconte ma vie… Faut savoir Rolling Eyes

Aller, promis tu vas t’en remettre, enfin je crois ! De toute façon déjà il se mettait à rire aux larmes entrainant la jeune femme dans son fou-rire ce qui dans le fond ne pouvait que lui faire grand bien !

« On est beau là tous les deux avec nos cœurs en miette. On devrait créer un club ou j'sais pas trop quoi. »
- Quelque chose me dit que c’est pas les candidatures qui manqueraient en tout cas.

C’est vrai, ils n’étaient pas les seuls à se morfondre sur leur situation plus que désespérante… A croire que le sort s’acharnait sur certain plus que d’autre.

« Je sais ce que tu peux ressentir. La peur d'être attiré par une personne dont on ne devrait pas être attiré. La peur de perdre cette même personne une fois qu'on a cédé et admit que ça ne servait à rien de luter contre ça. J'espère juste que t'auras plus de chance que moi, mais vois le bon côté des choses, si tu le mords, il aura aucune raison de te fuir. Et puis si ça se trouve, il aimera ça d'ailleurs. Le mien adorait. Enfin, ça, c’était avant que ça soit mon Loup qui referme sa mâchoire sur lui. »
- M’en veut pas… J’vais pas tester, quelque chose me dit qu’il apprécierait pas vraiment le côté… Enfin tu vois…

Elle n’en dirait pas plus, certaine qu’il comprendrait tout seul comme un grand. Ça se voyait assez à son attitude, pas besoin de lui faire un dessin sur le caractère de Marek. Plongé dans ses pensées, il avait fallu à Enzo un petit moment pour revenir sur Terre.

« Pas trop dur l’abstinence ? »

Manquant de s’étouffer avec son chocolat, la jeune femme ne s’était pas vraiment attendue à ce qu’il reparte dans ce sujet, après tout il avait été clair… Il ne voulait pas de détails alors poser ce genre de question c’était un peu contre productif.

- Je ne répondrai à cette question qu’en présence de mon avocat !

Comprends ce que tu veux ! Parce qu’à dire vrai, l’absence du nippon commençait à se faire ressentir cruellement d’un côté, et d’un autre, elle n’arrivait pas spécialement à y penser. Ce qu’elle voulait avant tout c’était qu’il ouvre les yeux, qu’il soit de nouveau sur pied et après oui, c’est sûr il y avait de ça aussi…

- Mais si tu tiens vraiment à avoir une réponse… Sache que tu risques de ne pas dormir pendant les 12 prochaines années. Après c’est à toi de voir ce que tu veux…

Bien qu’en fait ça m’arrangerai de garder certains détails de ma vie privée, comme qui dirait… Privés !

- J’aurai jamais cru être aussi… Proche d’un lycan.

Quoi c’est vrai, après son agression la jeune femme s’était juré de ne plus jamais en approcher un à moins de 500 mètres minimum.

- ‘Fin façon de parler. Le prend pas mal c’est pas contre toi.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Jeu 12 Jan 2012 - 22:30

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬




Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Alec Rivers. J’ai pas relevé parce que très honnêtement si on peut éviter de parler de lui ça m’arrange mais elle a bien du voir à la grimace que j’ai faite que je ne porte pas ce type là dans mon cœur. Loin de là même. Il représente tout ce que je ne supporte pas. Lui et Sasha, je dois dire qu’ils font la paire. Le même genre de mecs insupportable, même si je sais très bien que dans le fond j’ai des tendances à être parfois un peu pareil mais on ne parle pas de moi là. Tout ce que je sais, c’est que jamais je n’aurai abandonné Sovahnn comme il l’a fait et ça, pour moi en tout cas, ça n’est pas excusable. Si elle a réussi à passer au dessus de ça, ça la regarde, mais pour moi c’est mort. Donc oui effectivement c’est mieux si on ne parle pas de lui hein.
Pas de réaction non plus à son sourire amusé quand je lui ai avoué qu’elle m’avait fait flipper le jour où j’ai débarqué dans l’infirmerie à l’improviste et où j’ai vu ce que je n’aurai pas du voir même si à présent on en rigole. On en rigolera certainement moins quand il se sera réveillé cela dit mais c’est pas la question. Un regard gêné quand elle a mentionné le frère de Rivers, et les connexions se sont faites dans ma tête. Il l’a agressé, à quel point ça je n’en sais rien, mais l’ayant vu dans les souvenirs du Prof lui même, je peux certifier qu’il a fait payer son frère à notre place quand ils lui sont tombé dessus. J’avais déjà des soupçons, désormais ça ressemble plus à des certitudes. A sa place je ne sais pas comment j’aurai réagit. Derek a fait beaucoup de mal à Kyle, et à moi aussi mais c’est pas la question, et pourtant, je lui ai toujours pardonné. Cela étant je pense que mon frère n’est pas aussi … tordu et mauvais que le sien. Enfin tout ça ne sont pas mes affaires mais j’ai une conscience et un cœur malgré que les apparences n’est pas toujours été très claires à ce sujet, et j’ai mal pour elle.

Je crois qu’elle comme moi on avait simplement pas envie de parler de tout ça, en tout cas pas sérieusement, voilà pourquoi on est parti sur une pente un peu … étrange. Et j’en ai encore appris bien trop sur le Prof, bien plus que je ne l’aurai souhaité mais j’avoue que rire, ça fait un bien pas possible. Rire jusqu’aux larmes, en se demandant si ça n’est pas un moyen détourné de les laisser couler parce qu’elles ne demandent que ça dans le fond. Pas trop dur l’abstinence, mais qu’est ce que c’est que cette question au juste ?! Des fois je me demande ce qu’il peut bien se passer dans ma tête. Probablement pas grand chose en l’occurrence. Pour une fois. Cela étant, la voir manquer de s’étouffer ça m’a fait rire encore un peu. Chacun son tour d’être choqué, et si tu veux jouer à ça, pas de soucis, je peux.

« Je ne répondrai à cette question qu’en présence de mon avocat ! »
« Et laisse moi deviner, il est en vacances c’est ça ? »
« Mais si tu tiens vraiment à avoir une réponse… Sache que tu risques de ne pas dormir pendant les 12 prochaines années. Après c’est à toi de voir ce que tu veux… »
« J’ai juste demandé si c’était pas trop dur, j’veux pas un rapport détaillé. Mon sommeil est déjà assez limité comme ça, merci. »

Et encore une crise de rire Rolling Eyes
Bordel ce que ça fait du bien.

« J’aurai jamais cru être aussi… Proche d’un lycan. »
« Moi non plus. »

Humour noir. Mauvaise blague. Amertume. Non c’est clair quand j’étais plus jeune j’ai jamais imaginé qu’un jour je serais mordu par l’une de ces créatures de la nuit. Et pourtant … Aujourd’hui je suis l’un d’entre eux, et ça depuis deux ans. J’ai mis du temps à l’accepter, et une fois que ça a été fait, j’ai mordu l’amour de ma vie et j’ai failli le tuer. Résultat, je suis partager entre la haine que j’éprouve pour moi, et ce sentiment de sécurité que Loup me permet d’avoir. Je me déteste. Je le déteste. Malgré tout ça, je ne peux pas m’empêcher de penser que sans lui je serais mort depuis longtemps, même si ça aurait pu éviter tout le mal que j’ai fait autour de moi, les blessés, les morts, et de nombreuses larmes et pétages de plombs en tout genre.

« ‘Fin façon de parler. Le prend pas mal c’est pas contre toi. »

Un soupir, on baisse la tête puis on relève les yeux. Pas vexé, ni blessé mais ça travaille quand même toujours un peu ce genre de truc. Le prend pas mal. C’est pas contre toi. Bien sur que si c’est contre moi même si ça ne part pas dans ce sens là. Je sais très bien qu’elle ne fait pas ça pour me faire du mal mais le fait est qu’elle a un passé plutôt mauvais avec les gens de mon espèce, et que rien ni personne n’aurait pu garantir que ce Lycan ça n’était pas moi. Ça aurait très bien pu l’être. Elle aurait pu être l’une des personnes qui ont perdu la vie par ma faute. Ça fait un an à peu de chose près que je vis avec ça sur la conscience le fait d’être un meurtrier, et même si je n’en parle que très rarement, évidemment que ça me brise toujours autant de l’intérieur. J’ai 17 ans, et déjà plusieurs morts derrière moi. Y a pas comme un truc qui colle pas là ? J’ai jamais voulu tout ça, mais malheureusement je ne peux rien faire contre. Pas tant qu’on m’empêchera de garder ce fauve en cage. Pas tant que je n’aurai pas un total contrôle de moi même, et là encore, sans Tue-Loup ça ne changera rien. C’est donc avec un sourire tinté de répit que j’ai essayé de faire bonne figure.

« T’en fais pas pour ça, j’le sais que j’suis pas ce qu’on peut appeler quelqu’un de normal et que je représente un danger qui explique pourquoi la plus part des gens fuient quand ils apprennent que la personne qu’ils ont face à eux n’est pas ce qu’il prétend être. A ta place j’aurai surement la même réaction, surtout si tu t’es déjà fait attaquer par l’un d’entre nous. Et d’ailleurs, à la réflexion, je pense que ce Loup en question ne m’est pas étranger même si je ne l’ai jamais recroisé depuis mais pendant une des premières Lunes que j’ai passé ici je me suis battu avec Lycan. Je pense connaître tous les autres Loups de cette école alors j’imagine que c’était lui puisque que ça n’était pas un des autres. Pas un de ceux que je connais en tout cas. »

A l’époque je n’étais pas aussi familier avec mon Loup puisque je ne l’acceptais pas. Je n’avais donc pas autant d’affinité avec lui et surtout, mes sens se sont clairement développé, ma croissance aussi d’ailleurs, une fois que je lui ai laissé le libre accès. Mais une odeur de Loup-Garou ça ne s’oublie pas une fois qu’elle est ancré dans la mémoire olfactive. Ça n’était pas Ever, puisque c’était un mâle. Ça n’était pas Jakob et Taylor n’était pas là à l’époque.

« Ça m’éclate pas d’être un monstre mais ça m’a permis de survivre. »

Même si j’ai laissé des morts dans mon sillages.
Volontairement ou pas.

« J’suis paumé, entre lui, moi, l’humain, l’animal. Tout ce que je sais c’est que ça amplifie mes émotions et mes réactions. J’ai jamais voulu être comme tout le monde, j’ai toujours été un gosse en marge, sans trop d’amis parce que j’ai toujours eu ce côté sauvage qui me pousse a rester loin des autres au maximum. Mais d’un autre côté, un Loup peut difficilement survivre sans sa meute. Je ne fréquente pas vraiment d’autres Lycans, ma meute à moi elle est humaine. Donc en danger. »

J’aimerai remonter le temps et effacer ma connerie, t’as pas idée. J’en ai fait un sacré paquet mais celle là … Je voulais pas lui faire de mal mais mon instinct a pris le contrôle, il m’a surpris et … Et j’ai eu ce réflexe à la con. Je pensais vraiment qu’il avait accepté le fait que je sois comme ça, mais c’est égoïste de ma part de souhaiter qu’il aurait pu passer au dessus de ça aussi. J’ai failli le tuer, j’ai failli ruiner sa vie, et y a pas un jour qui passe sans que je le regrette mais oui, un instant j’ai pensé qu’il pouvait me pardonner ce nouvel écart, parce que je n’ai pas fait exprès. Les choses ne se sont pas passées comme ça, et effectivement, peut être qu’il a juste besoin de temps, qu’il reviendra, mais une chose est sure je n’irai pas le chercher. Ce que j’ai fait, je n’ai aucune certitude que ça ne se reproduira pas alors si être avec moi met sa vie en danger et gâche son existence, je suis prêts à rester loin de lui malgré tout. Il me manque, c’est presque viscéral, mais il passe avant mes états d’âmes, c’est une évidence. Je le lui ai dit que je ferais tout ce que je pourrais pour lui rendre la vie plus facile, y compris m’éloigner s’il le fallait. Il a pris la décision à ma place mais je la respecte et dans le fond, c’était peut être ce qu’il y avait de mieux à faire j’en sais rien. Je sais plus. Je suis complètement perdu.

« Désolé d’pourrir l’ambiance, et tu vas encore croire que j’me suis jeté dans le Lac consciemment. Cela dit si tu continue à me parler des prouesses de Logan Rivers, j’vais y retourner direct. J’arrête de te poser des questions. Et j’vais pas non plus te parler de ma vie sexuelle, tu risquerais de faire des cauchemars toi aussi. Enfin tu m’diras y a pas grand chose à raconter de toute façon. »

Et n’allez pas dire que je suis un faux modeste, j’ai pas touché une fille depuis Ever et avant ça c’était plutôt du genre pas régulier. Sans parler du fait qu’avec Kyle c’était … disons que ça n’était jamais le bon moment pour une raison x ou y mais c’est vraiment pas la peine de revenir là dessus. De toute façon, j’en souffre pas, j’ai plus aucune libido depuis qu’il m’a planté. C’est pas plus mal comme ça, même si j’appréhende un peu la prochaine Pleine Lune. Et on s’en fout de ma vie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7786
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Mer 29 Fév 2012 - 23:58

Sink or Swim ?

« J’aurai jamais cru être aussi… Proche d’un lycan. »
« Moi non plus. »
« ‘Fin façon de parler. Le prend pas mal c’est pas contre toi. »
« T’en fais pas pour ça, j’le sais que j’suis pas ce qu’on peut appeler quelqu’un de normal et que je représente un danger qui explique pourquoi la plus part des gens fuient quand ils apprennent que la personne qu’ils ont face à eux n’est pas ce qu’il prétend être. A ta place j’aurai surement la même réaction, surtout si tu t’es déjà fait attaquer par l’un d’entre nous. Et d’ailleurs, à la réflexion, je pense que ce Loup en question ne m’est pas étranger même si je ne l’ai jamais recroisé depuis mais pendant une des premières Lunes que j’ai passé ici je me suis battu avec Lycan. Je pense connaître tous les autres Loups de cette école alors j’imagine que c’était lui puisque que ça n’était pas un des autres. Pas un de ceux que je connais en tout cas. »

La jeune métamorphomage s’était sentie un poil mal à l’aise, elle n’avait pas voulu le blesser ou autre, c’était juste sa façon à elle de dire ce qu’elle pensait, car pour être honnête, depuis sa première rencontre avec un lycan, elle ne gardait pas que de bons aprioris sur le sujet, bien au contraire, alors se taper la discute avec l’un d’entre eux et lui sauver la vie par la même occasion… C’était un poil perturbant pour elle en tout cas. Elle s’était juré de ne plus s’approcher d’eux, et pourtant elle venait de réaliser à quel point son attitude avait été stupide, ce truc c’était vraiment plus qu’une malédiction et il lui avait fallu faire du bouche à bouche à Enzo pour en prendre pleinement conscience.

- Ma question va sûrement te paraitre idiote mais… Vous êtes nombreux ici ? ‘Fin c’est pas que je crains pour ma vie ou autre, bien que si tout de même, mais à t’entendre, j’ai l’impression que vous êtes tout une meute.

Désolée d’être aussi directe…

« Ça m’éclate pas d’être un monstre mais ça m’a permis de survivre. »


Là, la jeune Serdaigle avait baissé les yeux.

« J’suis paumé, entre lui, moi, l’humain, l’animal. Tout ce que je sais c’est que ça amplifie mes émotions et mes réactions. J’ai jamais voulu être comme tout le monde, j’ai toujours été un gosse en marge, sans trop d’amis parce que j’ai toujours eu ce côté sauvage qui me pousse a rester loin des autres au maximum. Mais d’un autre côté, un Loup peut difficilement survivre sans sa meute. Je ne fréquente pas vraiment d’autres Lycans, ma meute à moi elle est humaine. Donc en danger. »

Elle n’avait pas vraiment réalisé tout ce que ça voulait dire d’être ainsi, vivre avec cette véritable malédiction et le fait de l’entendre ainsi lui faisait de la peine, surtout à la vue de la réaction qu’elle avait pu avoir un peu plus tôt. Il ne fallait pas se méprendre, ça n’était en rien de la pitié, juste de l’empathie qui prenait soudainement une part très importante en elle. Un peu déstabilisée, la jeune femme ne savait pas réellement comment réagir devant de telles confessions.

« Désolé d’pourrir l’ambiance, et tu vas encore croire que j’me suis jeté dans le Lac consciemment. Cela dit si tu continue à me parler des prouesses de Logan Rivers, j’vais y retourner direct. J’arrête de te poser des questions. Et j’vais pas non plus te parler de ma vie sexuelle, tu risquerais de faire des cauchemars toi aussi. Enfin tu m’diras y a pas grand chose à raconter de toute façon. »


C’est cette remarque qui lui avait redonné le sourire, dédramatisant la scène, elle l’avait regardé.

- T’as pas à t’excuser, c’est moi qui suit désolée pour… Mes réactions un peu maladroites. Et promis, j’arrête avec mes prouesses…

Elle allait dire conjugales… Mais le mot paraissait tellement bizarre, que même pour plaisanter, c’était impossible de le prononcer pour elle !

- Bref tu m’as comprise, et… Oui je crois que c’est mieux d’en rester là, on aurait plus rien à se dire si je venais à te sauver la vie une nouvelle fois.

Elle en souriait, mais il lui avait vraiment fait peur sur le coup alors s’il pouvait éviter de recommencer dans les jours prochains… Son cœur lui en serait reconnaissant ! Sérieusement, il était assez malmené ces derniers temps, nullement le besoin d’en rajouter !

- C’est pas que j’suis pas bien avec toi… Mais, disons que… faut que je passe à l’infirmerie avant le couvre-feu.

Pas besoin de lui faire un dessin, il avait dû aisément comprendre ce qui préoccupait son esprit à cet instant précis.

- Je t’interdis de rejoindre les sirènes pendant mon absence Ryans… Merci de m’avoir écoutée et puis ne t’en fait pas, je saurai tenir ma langue, tu peux m’faire confiance.

Elle lui avait souri avant de lui claquer un léger bisou sur la joue, histoire de terminer en bons termes.

- On remet ça quand tu veux… Le chocolat, hein !

Non, elle n’arrêterait pas de le charrier, c’était bien trop amusant. Et puis elle avait quitté la cuisine en ne manquant pas de remercier les quelques elfes.

J’suis sérieuse… On remet ça quand tu veux !

Topic terminé pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17065
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   Jeu 1 Mar 2012 - 13:08

▬ Aileen H. Rowe & Enzo Ryans ▬




Sink Or Swim ?




Caught in the middle of a crossfire,
Lost my balance on a high wire,
Trying to figure out what to do.


Toute une meute … A vrai dire je ne suis pas certain que l’on puisse parler en ces termes. Pas en ce qui me concerne en tout cas. Je n’ai jamais eu le sentiment d’appartenir à un clan, un groupe d’individus reliés par un secret aussi sombre que la Forêt Interdite. Oui, on partage quelque chose que les autres ne peuvent pas comprendre, et d’un côté, c’est vrai, ça nous rapproche, mais je ne me sens vraiment proche d’aucun d’entre eux. Jakob ? Il devrait être l’Alpha entre ces murs, la figure dominante, le chef de meute, mais à mes yeux de jeune Loup en pleine croissance, il n’est qu’un autre mâle sur un territoire un peu trop restreint. Je l’ai haït pendant tellement de temps, en tant qu’humain, qu’aujourd’hui je suis incapable de lui accorder tout le respect que je devrais avoir un Loup de mon âge face à lui. Il a sauvé Kyle, mais il m’a jugé, et je n’ai pas apprécié. Je crois que notre relation restera toujours houleuse. Je grandis, je prends des forces, et mon caractère se développent lui aussi. Je ne supporterais pas qu’on me donne un ordre si je ne juge pas utile de le suivre. Au départ, quand il est arrivé, c’était totalement différent. Je baissais les yeux devant lui comme un chiot devant un chien adulte, mais j’ai vécu trop de chose pour revenir en arrière. Je me suis émancipé, et me suis fait tout seul. J’ai été plus Loup que Homme pendant des mois, le résultat parle de lui même. Aucun d’entre eux ne pourra plus jamais me faire courber l’échine. Je ne suis pas un Oméga, je ne le serai jamais. Pas plus que je ne serai l’Alpha d’une quelconque meute. Je suis un solitaire, la vie en communauté, la notion de groupe, ça ne m’intéresse pas. Je ne suis pas fait pour ça, je ne l’ai jamais été. Taylor ? La bonne blague. Un type qui me harcèle pour une raison obscure dont j’ignore tout, qui menace mes proches et s’en prend à la personne que j’aime le plus au monde, ça ne peut pas fonctionner. J’ai fait un pacte avec lui, mais tôt ou tard, ma patience foutra définitivement le camp. Reste Ever, mais cette fois c’est différent. Ever c’est … particulier. La seule Louve du château, qui navigue sur ce territoire mais n’appartient à aucun d’entre nous. En tout cas je ne pense pas. J’aurai pu la revendiquer, j’imagine, après notre rencontre un peu spéciale, mais non, ça n’est pas le cas et aux vues de notre dernier échange assez mouvementé, je pense que ça n’aurait de toute façon pas été une bonne idée. On se ressemble, nos Loups se ressemblent. Deux solitaires. Deux jeunes Loups en plein apprentissage de cohabitation avec une grosse bête qui prend parfois un peu trop de place.

Parler de tout ça à Aileen ? Lui dire que nous sommes au moins quatre, peut être un de plus ? Non. Nous ne sommes pas une meute mais mon instinct me pousse à les protéger quand même. A les laisser dans l’ombre, parce que c’est là que nous sommes le plus à l’aise. Pour ma part en tout cas, et pour celle d’Ever j’en suis persuadé. Les deux, ou trois, autres, ça n’est pas mon problème mais les exposer eux nous exposerait nous aussi. Je ne veux pas prendre le risque.

Yeah I'm a monster,
But I'm no Frankenstein ♪


Non, j’suis même plutôt un beau gosse, tu trouves pas ? *sort*

Pas de réponse donc, juste un sourire plein de mystère. Elle comprendra, elle qui au lieu de danser avec les Loups, le fait avec les Vampires.

Des confidences qui l’ont surprise visiblement. Elles m’ont surprise tout autant puisque je ne pensais pas être capable de mettre des mots sur tout ça, d’exprimer mes sentiments de cette manière, avec autant de fluidité. Extérioriser, voilà ce que je venais de faire et ça m’a fait beaucoup de bien aussi étrange cela peut-il paraître du fait de se confier à une personne qu’on n’a jusqu’ici jamais vraiment côtoyé. Des connaissances communes. Des situations partagées. Tout ça, toute cette merde, ça créer des liens. Comme quoi, ceux qui disent qu’il y a toujours une part de lumière dans l’obscurité n’ont peut être pas tort.

« T’as pas à t’excuser, c’est moi qui suit désolée pour… Mes réactions un peu maladroites. Et promis, j’arrête avec mes prouesses… »
« S’il te plaît. Ma pauvre âme d’enfant sensible en a besoin. »

Mais bien sur que si j’ai une âme d’enfant sensible. Un enfant sensible qui a déjà tué, qui a goûté au sang, qui a vu, vécu et commis des horreurs, qui prend les filles pour des objets, des kleenex, et pense qu’en faisant n’importe quoi il oubliera tout le reste.

« Bref tu m’as comprise, et… Oui je crois que c’est mieux d’en rester là, on aurait plus rien à se dire si je venais à te sauver la vie une nouvelle fois. »
« Bof, on trouverait bien. »

Je pourrais te raconter comment j’ai fantasmé pendant des mois sur une copine de mon frère, quand j’avais 15 ans, et comment elle m’a coincé dans ma chambre un après midi pour me … décoincer justement. D’un point de vue extérieur je pense que c’était relativement amusant à voir. Enfin, en espérant quand même que personne n’ait vu. C’est que, même si c’était n’importe quoi, c’est personnel ces choses là.

« C’est pas que j’suis pas bien avec toi… Mais, disons que… faut que je passe à l’infirmerie avant le couvre-feu. »
« J’comprends. Aller, file. »

Va le voir, lui raconter une histoire, lui dire qu’il n’est qu’un gros con et qu’il a intérêt à se réveiller parce qu’il te manque et que sans lui tu te sens seule et perdue. Si t’as du temps à perdre, tu peux passer au quatrième étage pour dire la même chose à un Américain qui s’appelle Kyle, de ma part ? Il est pas immense, mais pas petit non plus, c’est juste que je le dépasse d’une bonne tête et demi. Il a les yeux bleu-gris, et très souvent une plume dans la main parce que son truc c’est le dessin. En espérant que la blessure que je lui ai infligé au bras ne l’empêche pas de continuer mais j’ai failli le tuer et ruiner sa vie donc à la limite, je dirai qu’on n’est plus vraiment à ça près.

« Je t’interdis de rejoindre les sirènes pendant mon absence Ryans… Merci de m’avoir écoutée et puis ne t’en fait pas, je saurai tenir ma langue, tu peux m’faire confiance. »
« Ca marche, et promis, je resterai loin d’elles. De toute façon depuis quelques temps je suis plus branché viande rouge que poisson. »

Ok, alors ça, c’est vraiment pas drôle. Mais quand même un peu. L’ironie, toujours l’ironie. A croire qu’elle devient ma meilleure amie. Oh, j’ai le droit à un bisou ? C’est gentil ça. C’est con mais rien que ça, ça fait du bien alors j’ai tendu la joue et j’ai souri. Après tout, pourquoi pas, et puis j’veux dire, maintenant que tu m’as fait du bouche à bouche on peut considérer qu’on est intime non ?

« On remet ça quand tu veux… Le chocolat, hein ! »

Non mais ça va aller oui ?! Si tu continue, je ressors de là en courant et je vais me jeter la tête la première dans le Lac rien que pour t’obliger à venir me chercher une deuxième fois. Oui bien sur que tu le feras, tu m’aimes, et ta conscience t’empêchera catégoriquement de me laisser me noyer.

« Ok, et la prochaine fois, c’est moi qui te sauve la vie. »

Encore un rire, un dernier sourire, un signe de la main et elle disparaît. Moi je reste planté là, les yeux rivés dans le chocolat qui tourne en rond dans la tasse devant moi. Il est froid ? Non, même pas. Un soupir, une gorgée, puis finalement la termine d’une traite en grimaçant. En fait, ça m’a coupé l’appétit, appétit qui n’était de toute façon pas très présent par avance et ce depuis quelques jours. Je me suis relevé, et c’est à ce moment là qu’un Elfe s’est dirigé vers moi. Réflexe, j’ai regardé à droite, à gauche, même derrière moi, comme pour vérifier qu’il n’allait pas vers quelqu’un d’autre, l’espérant presque, mais finalement il s’est planté à mes pieds, j’ai baissé la tête. Il m’a tendu une sorte de récipient fermé contenant un liquide blanc.

« Pour le chat. »

Je me suis senti très con, et pas franchement très à l’aise, mais cette attention m’a touché au plus haut point. C’était du lait. Du lait, pour Lune. J’ai souri, légèrement gêné et j’ai attrapé la fiole entre mes doigts nerveux.

« M… Merci, c’est … vraiment très gentil. »

J’aurai voulu faire quelque chose pour lui, pour tous les autres, mais quoi ? A part le remercier, je ne pouvais pas faire grand chose. Lui donner une de mes chaussettes ? Pourquoi faire ? Je ne suis pas son maître, ça ne le libèrera pas. Il m’a sourit, l’air pleinement satisfait de me faire plaisir, à croire que ça lui suffisait, puis il a repris son chemin et son activité, parmi les autres. J’ai jeté un dernier regard sur la pièce et tout comme Aileen, je suis sorti. En remontant, je me suis rendu compte que le temps avait tourné. Tout le monde s’agitait dans les couloirs, convergeant vers la Grande Salle. J’ai esquivé les flux en passant par des petits coins. Pas envie de foule, juste de calme. Aux heures de repas, la Salle Commune et les Dortoirs sont un véritable havre de paix alors sans me poser de question j’ai filé. J’ai retrouvé Lune sur mon lit. Elle s’est levé quand elle m’a vu, et en trotinant, s’est dirigé vers moi. Elle a miaulé de contentement, ronronné en se frottant contre mes jambes. Je l’ai attrapé d’une main, et lui ais présenté la fiole. Elle a posé sa petite patte blanche dessus, intriguée, très intéressée.

« Regarde ce que j’ai pour toi ma belle. »

Son impatience était flagrante alors je l’ai reposé par terre. J’ai attrapé l’écuelle sous mon lit et j’ai ouvert la fiole. Par instinct j’ai laissé trainé mon nez au dessus pour vérifier que c’était bien du lait, et surtout, qu’il n’y avait rien dedans susceptible de lui faire du mal mais les Elfes de maison ne sont pas du genre à faire ce genre de crasse alors j’ai versé le lait, posé la gamelle par terre. Elle s’est jeté dessus comme une vorace, en avait déjà plein les moustaches alors qu’elle se recroquevillait sur elle même comme tous les chats de la terre quand ils mangent ou boivent.

« Tu pourras dire merci aux Elfes de Maison. »

Je l’ai regardé boire jusqu’à ce qu’elle termine, avec plein de tendresse. Ensuite elle a fait sa toilette, m’a suivi lorsque j’ai été faire la mienne, reposant fièrement sur le lavabo d’à côté comme un inspecteur des travaux fini. J’ai attrapé mon bouquin de botanique et j’ai décidé de profiter de ce calme pour réviser un peu. Ça occupe, et j’en ai besoin.


▬ Fin ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sink or Swim ? {Aileen}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sink or Swim ? {Aileen}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keep your hands of my girl | Aileen, Marek |
» (11/10, 16h50) SWIM GOOD, W/ MADS.
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» AILEEN E. KWON ► Kim Seuk Hye - Joo -
» Swim baby swim (26.01.11 à 12h00)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole. :: ─ Le lac.-
Sauter vers: