AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Where We Belong ? {Aileen}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7791
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Where We Belong ? {Aileen}   Mar 4 Oct 2011 - 21:04





Where We Belong ?


Aileen & Ismaelle


Un cours sur les Abraxans. Encore un. Est ce que ça me lasse ? Non, jamais. J'ai beau répéter parfois les mêmes choses d'un cours à l'autre, aucun ne se ressemble vraiment pour la simple et bonne raison que j'en apprends toujours, et ce tous les jours. Nous avons la chance d'avoir un poulain cet année. Il n'a que quelques semaines et se tient fièrement sur ses gigantesques pattes. Fly. Il s'appelle Fly. C'est Jeremiah qui l'a baptisé étant donné que Sovahnn s'est fait enlever par Takuma avant de donner un nom à se gros bébé. Ça lui va plutôt bien. Il ne vole pas encore mais dans quelques mois il pourra suivre ses parents fièrement dans le ciel. Je pense qu'ils sont heureux ici. Ils ne manquent de rien et surtout pas d'attention. Ça n'a pas été évident de les apprivoiser au départ mais le temps a passé et ils se sont habitués à ma présence, après s'être habitué l'un à l'autre. L'alchimie a fonctionné et le charme a opéré. Les voilà unis pour la vie car l'Abraxan est une créature fidèle et monogame. Ça donnerait presque envie d'être l'un d'en eux Rolling Eyes
Enfin je ne suis pas aveugle, je vois bien que malgré les sourires de ceux qui savent pas, les mines ternes qui contrastent à leur côté sont flagrantes. Ça n'est peut être pas juste pour ça, mais pour certains d'entre eux, je sais que ça a été un choc flagrant. A aucun moment je ne m'en suis mêlé. Je n'ai pas tenté de le trouver ni même d'interférer mais ça ne veut pas dire que je ne m'inquiète pas. Parce que malgré tout, ce crétin est devenu quelqu'un a qui je tiens. Oui je parle bien de Logan Rivers.

Le cours se termine, tout le monde se sépare et chacun retourne à son quotidien comme si de rien n'était. Dans tout ce flux d'élève, il n'y en a qu'un seul que je ne lâche pas du regard, comme durant la majeure partie du cours. Il le sent, je le sais. C'est d'ailleurs pour ça qu'il traine. Il m'attend. Enzo. Étrange être complexe, petit garçon brisé de l'intérieur que j'ai pris sous mon aile dès le début. C'est comme ça. Il n'essaie pas de m'échapper comme il l'a fait hier. J'attrape son poignet dans une prise douce mais ferme, il se retourne vers moi, me dépassant de plusieurs tête. Je sais de quoi il peut être capable mais jamais il ne m'a fait peur. Pas vraiment. Pour moi il n'est qu'un enfant et il le restera. Tout ce que je lis dans ses yeux noisettes me persuade que j'ai raison, et je ne lui en veux pas pour sa réaction. Peut être que je devrais le lui faire savoir. Son regard est fuyant, comme souvent quand quelque chose le tracasse vraiment. Il est à bout de force, mais continue de se battre pour sauver les apparences. Il est fort, bien plus qu'il ne veut bien le penser.

« Enzo, attends. Est c’que … T’as des nouvelles ? »
« J’peux pas trop parler, mais je pense que ça va aller. »
« Ok. Tu sais que je déteste quand tu fais ça ? Je m’inquiète. »
« Je sais. J’suis désolé Isma, mais fallait qu’je sache. »

Je comprends. J'ai compris à la seconde où il m'a laissé entendre que Logan savait pour lui et Kyle. Je ne sais pas pourquoi ni comment mais quelque chose me dit qu'il ne le lui a pas dit de son plein gré et je ne vois pas vraiment en quoi ça aurait pu intéresser mon cher collègue d'avoir ce genre d'info dont il se contre-fout. Je vais éviter de poser la question, ça rendra surement service à tout le monde. Je le dévisage mais lui m'évite et ça me tue. J'ai envie de le protéger, mais comme souvent, je me sens si impuissante ...

Après un silence, un soupir, et un regard que j'ai voulu compatissant, rassurant, je l'ai lâché et il s'est éloigné lentement. J'ai suivi sa silhouette quelques instant, le cœur gros, sans vraiment savoir pourquoi exactement ce gosse me touchait à ce point, et je suis retourné m'occuper de Taska, de Crash, Patrouille et les autres.

Quelques temps après, un élève m'a apporté son hibou blessé. Je ne suis pas vétérinaire mais j'ai l'habitude des cas comme ça et ça ne sera pas la première aile brisée que je répare. Le véritable mal de cet oiseau, c'est qu'il est épuisé, alors d'un ton avenant, j'annonce à son propriétaire que je vais le garder quelque temps, pour qu'il se repose. Je peux clairement lire dans son regard tout un tas de reproche mais il sait pertinemment qu'il n'a pas le choix. C'est donc sans un mot de plus que je me suis dirigée vers le château, l'oiseau perché sur mon bras. Sage et tranquille. J'ai remonté les étages un par un avec la ferme intention de le conduire le plus haut possible, peut être la tour d'Astronomie, qu'il y trouve un perchoir et passe quelques heures loin de son tortionnaire de maître un peu trop exigeant et absolument pas fait pour s'occuper d'un animal quel qu'il soit. Ce que je n'avais prévu en revanche, c'est la petite boule de poils blanche tapis dans l'ombre non loin de la Salle Commune des Gryffondor, entre deux tours. Lune. Lune, bien planquée, qui a sauté comme une furie dans le seul et unique but d'attraper le hibou. Hibou qui dans un cri strident s'est envolé tant bien que mal. Je lui avais certes réparé magiquement l'aile mais tous les muscles et autres ligaments avaient encore besoin de repos, et lui avec. Agacée, j'ai fait fuir le chat et entrepris de récupérer l'emplumé pour le calmer. Il m'a fait grimper plus haut encore, jusque sous les toits. Il est entré dans le grenier, je l'ai suivi et bien évidement, la porte s'est refermée derrière moi. Coincée. Oui, coincée. C'est ce que j'ai constaté en tâtant la porte pour trouver la poignée dans le noir – pas eu le réflexe lumos tout de suite – Elle a refusée catégoriquement de tourner, et la porte donc de s'ouvrir. Un sort ? Impossible, elle n'était pas fermée magiquement.

« Génial ... »

Murmure grognon. Une solution ? Plusieurs : Attendre. Défoncer la porte. Chercher une autre issus. Mais avant tout, éclairer cet endroit pour retrouver l'oiseau que j'avais oublié pendant l'espace d'une minute. Et quand je me suis retournée, pointant ma baguette droit devant moi, ça n'est pas une silhouette de volatile que mes yeux ont rencontré. Réflexe typiquement humain, et peut être même féminin, j'ai crié, avant de me rendre compte qu'il s'agissait d'Aileen.

« Tu m'as fait peur ! »

Oui vraiment peur, et comme toujours dans ces cas là, j'ai le même geste qui me vient automatiquement : Celui de chercher mon pouls. Ça fait des années que j'ai été greffée pour la deuxième fois, la bonne, des années que ce cœur ne m'a jamais fait de « blague » mais c'est plus fort que moi. J'ai toujours cette peur panique qu'il s'arrête de battre à la moindre émotion trop forte, lorsqu'il s'emballe comme il le fait en ce moment même. Tout ce que je peux faire dans ces moment là, c'est attendre. Attendre que ça passe. Attendre de me calmer et lui avec. Vacillant légèrement, je me suis appuyée contre le mur pour finalement me laisser glisser jusque sur le sol. Et une fois assise, comme si la situation était tout à fait normale, j'ai relevé les yeux vers la jeune Serdaigle.

« Est ce que ça va ? »

Pour tout un tas de raisons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7784
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Mer 26 Oct 2011 - 21:59

Where We Belong ?

Si la semaine avait bien commencé pour la jeune femme, il fallait dire que le ciel s’était largement assombri depuis la veille. Et elle savait que sa réaction avait peut-être été un peu trop égoïste, mais honnêtement, dans ce genre de moment, tout le monde réagit de la même manière… On finit par dire des choses qu’on regrettera forcément un jour et souvent à des personnes auxquelles on tient particulièrement. Elle savait qu’elle devrait s’excuser, surtout auprès de Takuma, mais sur le coup, ça avait été la goutte d’eau, ce petit rien qui avait fait que l’accumulation était à son maximum, et une bonne partie de sa frustration était passée, mais ça n’est jamais assez. On ne s’habitue jamais à prendre des coups, quoi qu’on dise et la jeune femme ne faisait pas exception à la règle, bien au contraire. Fragile, à fleur de peau, elle avait préféré s’éloigner, avait préféré mettre de la distance pour éviter de tuer quelqu’un, ce qu’elle aurait fait si elle était restée à l’infirmerie !

Ayant trouvé refuge dans le vieux grenier, la jeune femme s’était dit qu’ici au moins, personne ne viendrait la chercher ici. Ni supérieur, ni amis, la jeune Serdaigle avait besoin d’être seule, faire le point sur tout ce qui s’était passé. Elle ne savait pas vraiment combien de temps elle était restée là, le regard perdu sur ce ciel sombre, tout ce qu’elle savait c’est qu’une bonne partie de la nuit avait dû passer sans qu’elle ne s’en rende compte. Incapable de fermer les yeux sans revoir le corps meurtri de celui qu’elle aimait, la jeune Métamorphomage était morte d’inquiétude. Essayant doucement de se faire une raison, de se dire que peut-être il ne se réveillerait pas, après tout, il fallait bien qu’elle s’y prépare si elle ne voulait pas tomber de très haut, sauf que pour le moment, elle en était incapable. Toujours dans le déni, elle ne pouvait s’empêcher de se dire que s’il lui avait pris la main, c’était qu’il devait être un minimum conscient et qu’il allait se battre… De toute façon, il n’avait pas intérêt de claquer ! Encore amère, ça devait être aussi pour ça que la jeune femme n’avait pas réussi à fermer l’œil ! Ainsi mise à l’écart sur de nombreuses choses, la belle Serdaigle se sentait désabusée. Que Marek lui cache des choses, elle en avait l’habitude et c’était quasi normal, quoi que sur ce point elle avait du mal à comprendre le pourquoi, mais Takuma ?! Pourquoi ne lui avait-il rien dit, et puis c’était qui cette fille à qui il tenait particulièrement ? D’un coup la jeune femme avait la triste impression de vivre dans un autre monde. Elle avait pourtant l’impression d’être quelqu’un de confiance… Et pourquoi avait-on jugé bon de la tenir à l’écart de ces petites séances au juste, tout autant de questions qui restaient malheureusement sans réponse dans l’esprit de la miss !

Les yeux rougis par les larmes et la fatigue, inutile de vous dire que la jeune métamorphomage avait joliment sursauté lorsque la porte s’était ouverte pour se refermer brutalement. Son cœur battant à tout rompre, la jeune femme s’était mise à angoisser, le manque de sommeil n’aidant pas, elle avait cru l’espace d’un instant que la personne qui venait de rentrer dans son sanctuaire était Dylan, et le frisson qui l’avait envahie était clair, elle crevait de trouille à l’idée de se retrouver en sa présence. Sa baguette à la main, prête à envoyer valser l’intrus s’il le fallait, elle n’avait pas manqué de faire exploser l’une des caisses entreposées lorsque la lumière s’était faite, un peu aveuglante pour celle qui venait de passer une bonne partie de la nuit et de la journée dans la pénombre, un léger cri de surprise à son tour, et elle avait rapidement abaissé sa baguette en voyant qu’il s’agissait d’une de ses professeurs, et plus particulièrement d’Ismaelle.

« Tu m'as fait peur ! »
- Désolée… Je… J’vous ai pris pour quelqu’un d’autre…

Pour l’enfoiré qui a manqué de me violer en fait, mais ça c’est qu’un détail sans importance vu qu’apparemment je dramatise !

La voix un peu enrouée, la jeune Serdaigle s’était assise à son tour, elle n’avait pas cherché à se rapprocher d’Isma’, par pudeur peut-être, pas envie qu’on la voit comme ça, et puis aussi à cause de l’épisode du placard, bien que dans le fond… Ca paraissait plus qu’hors sujet à ce moment précis.

« Est ce que ça va ? »
- Disons que… J’ai connu des journées plus agréables en soit…

Elle n’avait pas cherché à croiser son regard, le cœur toujours lourd pour ce genre de chose.

- Qu’est-ce que vous faites ici ?

C’est vrai, c’était pas l’endroit le plus fréquenté du château, alors il fallait le vouloir pour venir s’enterrer ici. Désolée si je parais froide, ou je n’sais quoi, c’est juste que, fin voilà quoi. Après tout, elle n’avait peut-être pas entendu parler de ce qu’il s’était passé, autant se taire, même si dans le fond, parler dans ce genre de moment peut vous faire du bien, encore faut-il trouver une personne capable de vous écouter, et mieux de vous comprendre !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7791
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Dim 30 Oct 2011 - 11:10





Where We Belong ?


Aileen & Ismaelle


Se retrouver coincer là dedans, fallait le faire quand même. En vérité, j’aurai pu en sortir de suite grâce à la magie, mais je crois qu’une partie de moi n’en avait pas franchement envie, et je m’en rends compte là, maintenant que je suis assise par terre et que lentement mon cœur se calme. Aileen. Ça n’est qu’Aileen, mais c’est vrai j’ai été surprise. Ça aurait pu être n’importe qui ou n’importe quoi d’autre et elle même m’a avoué m’avoir pris pour une autre personne d’ailleurs. Pour qui au juste ? Histoire que je sache si je dois mal le prendre ou pas. Mon interrogation restera informulée, j'estime qu'elle a déjà suffisamment de quoi se prendre la tête sans que je ne vienne y mettre mon grain de sel. Est ce que je dois aborder le sujet d'ailleurs ? Je n'en sais trop rien. Avec certains élèves je suis très à l'aise, mais avec d'autre un peu moins. Aileen et moi on est pas vraiment ce qu'on peut appeler des supers copines et notre relation s'arrête à celle de prof/élève. On se voit en cours et c'est tout alors ça me paraît un peu maladroit de m'immiscer comme ça dans sa vie privée. Pourtant, même si elle tente plus ou moins de le cacher, ça se voit comme le nez au milieu de la figure que ça n'est pas la grande forme, et ce avec toutes les bonnes raisons du monde. Elle l'aime. Logan me l'a dit lui même le jour où il a pété un câble et qu'il entré dans ma tête. Ma pauvre Aileen, je ne sais pas si tu as la moindre idée de l'état dans lequel tu l'as mis ce jour là. Je pourrais en sourire si la situation n'était pas aussi grave. J'ai peur, même si Enzo a tenté de me rassurer, j'ai peur pour lui.

« Disons que… J’ai connu des journées plus agréables en soit… »

Tu m'en diras tant. Je sais que ça n'a rien à voir, parce que je ne partage absolument rien avec lui et que notre relation n'atteindra probablement jamais le même stade que celle de Logan et Aileen mais … Comment je réagirais si j'apprenais que l'homme pour qui j'éprouve des sentiments déraisonné était coincé entre la vie et la mort ? Mal, je suppose. Je me sentirai mal tout comme elle doit se sentir étouffée en ce moment même. Aucune certitude, juste de l'espoir. Je ne l'ai pas vu, je ne sais pas dans quel état il est. Je sais juste qu'il est entre de bonne mains et que Maxence fera tout son possible pour le sauver. Attendre, c'est sans doute tout ce qu'on peut faire maintenant.

« Qu’est-ce que vous faites ici ? »

Elle s'était assise à son tour, sans pour autant se rapprocher et d'un côté ça ne me choquait pas plus que ça. Qui de sensé irait s'asseoir près d'un de ses prof honnêtement ? Quand j'étais encore élève ici, jamais je n'aurai imaginé faire copain-copain avec quelconque membre du corps enseignant et aujourd'hui … Je n'en sais rien, c'est plus fort que moi. Peut être aussi parce que je n'ai jamais aspiré à faire ce métier avant de le découvrir sur le tas. J'aime l'être humain. J'aime m'occuper de créatures diverses. J'aime transmettre ma passion et mon savoir. J'aime les contacts. L'armée c'était … Je ne saurais pas vraiment le décrire. Je ne pense pas pouvoir qualifier ça d'erreur de parcours puisque je ne regrette pas d'avoir passé ces quatre ans en tant que soldat mais, je pense que c'était tout simplement une autre Ismaelle. Et j'estime avoir beaucoup changé depuis. Je me suis ouvert, mais ça je ne le dois pas à l'armée, je le dois à cette vie qu'on vit tous depuis un an et demi.

Et qu'est ce que je fais là déjà ?
Ah oui, l'oiseau.

Ramenant mes genoux un peu plus près de mon corps, pour finalement laisser mes jambes s'étendre devant moi, je jouais machinalement avec ma baguette qui éclairait l'endroit.

« J’avais pour but de trouver un endroit tranquille pour un hibou épuisé à cause de son maître mais j’ai croisé la route d’un fauve, qui a fait peur à l’oiseau, qui est entré là dedans. Voilà le pourquoi du comment. Va falloir que je le retrouve d’ailleurs mais à la réflexion, il sera peut être tout aussi bien ici. »

Un hibou, ça vit dans le noir après tout, et tant qu’il sera loin de son propriétaire, il ne pourra qu’être bien de toute façon. Sale jeune !

« Je suis au courant. Et je suis désolé. »

Isma ou comment lâcher une bombe sans prévenir. Oui, ben, autant crever l’abcès tout de suite et puis va savoir, elle a peut être besoin d’en parler. Certes, je ne suis sans doute pas la personne la mieux placée pour ça mais parfois justement c’est plus simple. Et être disponible pour les gens de ce château, enfin pas tous évidement, c’est un peu ma marque de fabrique. Enfin tout ça pour dire que oui, je sais que pour Logan c’est … comment dire. Bref.

« Je sais qu’on n’en a jamais reparlé depuis ce … cet incident du placard, et bien que je me serais bien passé de ça, je veux que tu saches que je n’ai rien dit à personne et surtout ça ne change rien pour moi. Pour des raisons que je ne comprends pas moi même, j’apprécie Logan. Quant à toi, tu es une jeune fille agréable et je n’ai jamais eu le moindre soucis avec toi. J’en reste à ça, ce que vous faites de votre temps libre et ensemble ne me regarde pas. »

Peut être que ça n’avait pas besoin d’être ramené sur le tapis mais au moins maintenant chacune de nous sait à quoi s’en tenir je pense et peut être qu’avec ça elle se sentira moins mal à l’aise avec moi. Même si très franchement, je pense que ça lui passe bien loin au dessus de la tête pour l’instant.

« Si je peux faire quoi que ce soit … »

Traduction, si tu as besoin de parler, de ne pas parler, d’un service, de te défouler même, je suis là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7784
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Jeu 3 Nov 2011 - 19:17

Where We Belong ?

En effet, on ne pouvait pas dire que les deux jeunes femmes étaient les meilleures amies du monde. En réalité, malgré tout ce qu’elle avait pu entendre sur sa prof’, elle avait du mal à se confier à elle, du moins elle n’avait jamais osé reparler de ce qu’il s’était passé, trop mal à l’aise face à la réaction qu’elle avait pu avoir. C’est vrai que ça avait du être gênant pour elle, et la jeune Ecossaise ne savait pas vraiment comment elle aurait réagi à sa place, mais il n’y avait pas eu mort d’homme non plus, ils ne faisaient juste que s’embrasser dans ce placard qui… Qui s’était plutôt mal terminé pour elle, faut l’admettre ! Un frisson avait parcouru son échine lorsqu’elle avait repensé à ce détail, avant de disparaitre lorsqu’Ismaelle lui avait répondu.

« J’avais pour but de trouver un endroit tranquille pour un hibou épuisé à cause de son maître mais j’ai croisé la route d’un fauve, qui a fait peur à l’oiseau, qui est entré là dedans. Voilà le pourquoi du comment. Va falloir que je le retrouve d’ailleurs mais à la réflexion, il sera peut être tout aussi bien ici. »

Elle avait souri, ce hibou lui faisant un peu penser à elle, épuisée par les évènements de la veille, l’une de ses plus grandes craintes avait été relâchée dans la nature, même si on lui avait ironiquement garanti qu’il en aurait pour quelques semaines avant de retrouver toutes ses capacités, ce qui faisait d’elle une personne doublement sur les nerfs, qui avait trouvé refuge dans ce coin sombre et très peu fréquenté.

« Je suis au courant. Et je suis désolée. »

Le sourire avait disparu, comme un coup la ramenant à la réalité. Au moins c’était clair, plus de questions à se poser sur ce qu’elle pouvait dire ou non. Et pourtant, cette simple phrase avait fait renaître cette boule dans le fond de sa gorge à une vitesse impressionnante. Détournant la tête, la jeune Serdaigle n’avait rien répondu, incapable de sortir le moindre son, alors elle l’avait écoutée.

« Je sais qu’on n’en a jamais reparlé depuis ce … cet incident du placard, et bien que je me serais bien passé de ça, je veux que tu saches que je n’ai rien dit à personne et surtout ça ne change rien pour moi. Pour des raisons que je ne comprends pas moi même, j’apprécie Logan. Quant à toi, tu es une jeune fille agréable et je n’ai jamais eu le moindre souci avec toi. J’en reste à ça, ce que vous faites de votre temps libre et ensemble ne me regarde pas. »

- Je… Merci…

Ben c’est déjà un bon début, au moins un son était sorti, même si ça n’était pas grand-chose, il lui fallait juste un peu de temps pour tout encaisser. Elle avait fait le premier pas, maintenant c’était à elle d’avancer à son tour. Sortir un peu de cette bulle pour voir si ça pouvait la soulager un minimum.

« Si je peux faire quoi que ce soit … »
- Y avait du sang partout et…

Un simple regard sur elle suffisait pour se rendre compte du massacre que ça avait du être, parce que non, elle n’avait toujours pas pris la peine de se changer, n’ayant envie de croiser personne, la jeune femme n’était pas repassée par sa salle commune, et puis honnêtement qui le remarquerait ici.

- Il était… allongé sur le sol, inconscient… et j’pouvais rien faire. Ils l’ont massacré et tout ça pourquoi ? Juste pour satisfaire la curiosité malsaine et la fierté de ces malades…

Les larmes étaient montées aux yeux de la jeune Métamorphomage, sans qu’elle ne puisse les retenir.

- Parce que c’est le seul moyen qu’ils ont pour nous faire rentrer dans le rang ! Parce que dès qu’ils se sentent menacés…

… Ils suppriment… La jeune Ecossaise s’était tue, incapable de continuer, le cœur bien trop lourd.

- Maxence a dit qu’il ne s’en sortirait peut-être pas…

Si jusqu’ici elle avait toujours refusé d’envisager cette issue, le fait de l’évoquer à voix haute l’avait ramenée sur terre en lui ôtant une bonne partie de cet espoir qu’elle avait conservé intact jusqu’ici. Derniers mots avant de fondre littéralement en larmes. C'est dans ce genre de moment qu'on se dit qu'avoir sa famille peut vous faire un bien fou...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7791
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Ven 4 Nov 2011 - 16:35





Where We Belong ?


Aileen & Ismaelle


Encaisser la souffrance des autres, l'absorber jusqu'à la ressentir soi-même. On appelle ça l'empathie, un signe de bonté d'âme je pense mais parfois ça n'est pas facile de faire avec. On s'attache, et inévitablement, on souffre parce que les autres ont mal. C'est comme ça partout, tout le temps, dès qu'un lien s'installe entre deux personnes, et même s'il n'est pas fort. On peut avoir mal pour quelqu'un qu'on ne connait pas non plus, ça n'est pas une science exacte mais … Ici, c'est un lot quotidien. Et la voir comme ça c'est … Ça me retourne le cœur. J'imagine que je devrais être habituée, non ? En théorie rien ne me relie vraiment à elle mais je ne suis pas quelqu'un d'insensible et ce pourquoi elle est aussi perturbé, si je ne peux pas le comprendre je peux au moins en prendre pleine mesure pour la simple et bonne raison que celui pour qui elle s'inquiète à ce point compte aussi pour moi. Bien sur ça n'a rien à voir, et ça n'est pas aussi fort mais …
Aujourd'hui j'ai 27 ans et je n'ai jamais été amoureuse. Je fais l'impasse sur Jakob parce que dans le fond, ça n'est pas de l'amour que je ressens pour lui mais simplement une forte attraction, comme une sorte de fascination parce qu'il représente tout ce que je cherche chez un homme je crois. Ce côté grand timide, armoire à glace mal à l'aise dès que l'humain entre en ligne de compte. Je le trouve rassurant et j'ai longtemps souhaité pouvoir me blottir dans ses bras et sentir sa peau chaude de Lycan contre moi. J'imaginai que je m'y sentirai chez moi, que je m'y sentirai bien, mais il ne me voit pas. Cet homme mystérieux qui fait battre mon cœur à 1000 à l'heure, il n'est sans doute pas fait pour ça, pour moi. C'est comme ça. Là où je veux en venir c'est que … Ce que ressent Aileen en ce moment même alors que je viens de lui proposer mon aide, pour tout, pour rien, pour n'importe quoi, je peux me le visualiser d'une certaine façon. Elle semble tellement perdu, elle a peur et ce regard je le connais bien. Je l'ai lu si souvent dans les yeux d'Enzo. Sa souffrance à lui m'a percuté de plein fouet dès le départ et le sentiment d'impuissance qui m'habitait chaque fois qu'il tentait de me le cacher me brulait. Aujourd'hui il va mieux mais il ait passé au travers de tellement de chose que j'ai peur qu'il ne soit brisé à jamais, sur une corde raide en permanence. Il est fragile, mais tellement fort en même temps. Seulement il n'est pas indestructible et j'ai peur qu'il finisse par se dissoudre un jour ou l'autre. Il est tellement protecteur, et tellement … Lui sans Kyle, je pense que c'est in-envisageable seulement rien ne garanti que le jeune non-sorcier ne va pas disparaître du jour au lendemain encore une fois. Et si ça arrive … Est ce que quelqu'un sera capable de le rattraper ? Jillian ? Son frère ? On dépend tous d'une personne, qu'on le veuille ou non. Même si Jakob ne me voit pas, j'ai dans ce château des personnes qui me tiennent à cœur, malgré tout. Maxence, Enzo, ou même Jeremiah que j'apprécie beaucoup. Takuma bien que ça ne soit pas comparable. Des visages qui me sont familiers, qui sont important. Et Logan, bien sur. Contre toute attente. Logan qui est peut être pour Aileen ce qu'est Kyle pour Enzo. A leur manière propre, très certainement mais dans le fond, les faits sont similaires même si les histoires diffèrent.

« Y avait du sang partout et… »

Légèrement perdue dans mes pensées, j'ai relevé la tête vers la jeune serdaigle et si je n'avais jusqu'ici pas vraiment fait attention à ses vêtements, j'ai pu constater qu'ils étaient parsemés de tâches de ce liquide vermeil qui n'était, je le comprenais, pas le sien. Un frisson m'a parcouru des pieds à la tête mais je n'ai pas cillé. Le dos bien appuyé contre le mur, je l'ai laissé faire, sans la brusquer. Besoin de parler, de se vider de toutes ses horreurs qu'elle avait vu.

« Il était… allongé sur le sol, inconscient… et j’pouvais rien faire. Ils l’ont massacré et tout ça pourquoi ? Juste pour satisfaire la curiosité malsaine et la fierté de ces malades… »

Ainsi c'était elle qui l'avait trouvé … Qu'est ce que j'aurai pu dire ? Qu'est ce que j'aurai pu faire ? Encore une fois je me sentais impuissante devant tant de détresse. Impuissante, triste, mais surtout en colère. Contre ces hommes et ces femmes capables de tout par pure bêtise. Des êtres abjectes. La simple idée que je pouvais me faire de la situation me faisait froid dans le dos. Combien de temps est ce qu'il avait pu souffrir seul comme ça ? J'ai relevé la tête, les larmes d'Aileen m'ont brisé le cœur. J'ai fermé les yeux.

« Parce que c’est le seul moyen qu’ils ont pour nous faire rentrer dans le rang ! Parce que dès qu’ils se sentent menacés… »

Pas de fin à cette phrase, mais on savait parfaitement à quoi s'en tenir toutes les deux. Les mots n'étaient pas nécessaires. Le silence n'a pas duré très longtemps cependant.

« Maxence a dit qu’il ne s’en sortirait peut-être pas… »

Là dessus, des simples sanglots, elle a fondu littéralement en larme, serrant ce cœur dans ma poitrine bien plus fort encore. Ce cœur qui n'était pas à moi mais qui battait au fil de mes propres sentiments, mes émotions à bien à moi. Sans réfléchir je me suis relevée et me suis approchée d'elle lentement, pour ne pas l'effrayer, pour ne pas m'imposer dans sa bulle. Je me suis simplement assise à ses côté et j'ai attrapé sa main tranquillement.

« Il est entre de bonnes mains. Maxence fera tout ce qu'il peut et puis il est fort. S'il y a bien quelqu'un capable de survivre à ça c'est lui. »

Je ne peux pas te faire la promesse qu'il va s'en sortir puisque comme tout le monde je n'ai aucune certitude mais on doit garder espoir. Le connaissant, il n'aimerait pas qu'on l'enterre alors qu'il respire encore, hein ?

« Même s'il ne l'admettra jamais, je suis certaine qu'il aimerait être soutenu. Ta présence ne pourra que lui être bénéfique. »

Un sourire, qui aurait pu paraître amusé parce que oui, Logan Rivers n'est pas du genre à admettre qu'il a besoin des autres. Je crois même qu'il est persuadé qu'il n'en a pas besoin mais … Disons que je ne partage pas son avis et qu'à raison ou à tort je suis certaine qu'il a un cœur bien plus grand que ce qu'il ne veut bien montrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7784
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Sam 12 Nov 2011 - 22:29

Where We Belong ?

L’amour, un sentiment qui a tendance à vous tomber dessus sans prévenir. Elle n’avait jamais cherché à lui courir après, n’avait jamais compris ce qu’il s’était passé pour qu’elle en arrive à ce point. Un an auparavant, elle aurait pu vous dire que tout ça était dingue et que jamais au grand jamais il ne pourrait se passer quelque chose entre Marek et elle. C’était tout bonnement impensable, cet homme qu’elle avait tant haïs pour sa bêtise, et tout ce qu’il était voilà qu’elle en était tombée amoureuse ! Et aujourd’hui qu’il était entre la vie et la mort, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir ce vide immense en elle. C’était idiot, de s’attacher à lui comme ça alors qu’il fuyait toute marque d’affection quel qu’elle soit ! Elle devait être complètement maso pour aimer être avec lui, et pourtant jusqu’ici on ne pouvait pas vraiment dire qu’il l’avait maltraitée, du moins pas comme on aurait pu le croire.

La jeune Serdaigle avait cru bon de se laisser aller, en fuyant l’infirmerie, elle avait fui son meilleur ami, trop énervée pour rester près de lui, près de tous ces mensonges et ces secrets et même si ses larmes avaient coulé une bonne partie de la nuit, on ne pouvait pas réellement dire qu’elle avait pu lâcher ce qu’elle avait sur le cœur. Parce que dans ces cas-là, c’était bien souvent vers Takuma qu’elle allait mais pas cette fois, pas alors qu’elle se sentait aussi frustrée en pensant à lui ! Alors sans vraiment s’en rendre compte, la jeune femme s’était ouverte à Ismaelle, ça n’était qu’une partie, mais parler peut vous soulager à un point inimaginable et ça la jeune Métamorphomage l’avait parfaitement compris !

Le cœur lourd, les yeux embués de larmes douloureuses, la jeune Serdaigle avait fait fondre cette pression, avait laissé sortir cette tristesse et cette rancœur qui la torturaient, cette culpabilité, cette peur qui la tiraillait. Ismaelle avait fini par se rapprocher, lui attrapant doucement la main dans un contact qui se voulait réconfortant.

« Il est entre de bonnes mains. Maxence fera tout ce qu'il peut et puis il est fort. S'il y a bien quelqu'un capable de survivre à ça c'est lui. »
- Il a l’air tellement mal en point…

Incapable de prononcer un mot de plus, la jeune Serdaigle s’était remise à cacher ses larmes, mais comme pour toute Métamorphomage, les sentiments n’ont pas besoin d’être dit pour être trahis en cas d’émotions intenses, dans son cas les reflets violets dénonçaient assez clairement la mélancolie et la grande détresse dans laquelle la demoiselle se trouvait !

« Même s'il ne l'admettra jamais, je suis certaine qu'il aimerait être soutenu. Ta présence ne pourra que lui être bénéfique. »
- J’en suis pas certaine… Marek se fiche de tout ça…

C’était la frustration qui ressortait, cette fierté mal placée qui faisait qu’elle ne supportait pas l’idée d’avoir été mise à l’écart !

- Il n’a pas besoin de moi, en fait il n’a besoin de personne, parce qu’il préfère se taire ! Parce qu’il aurait pu me mettre dans la confession… J’aurai peut-être pu me préparer, en fait j’en sais rien… Au lieu de ça il m’a mise à l’écart…



- A quoi il s’attendait en organisant tout ça hein ! C’était couru d’avance qu’ils allaient lui tomber dessus ! De quel droit il croit savoir ce qui est bon pour moi ! De quel droit il se permet de…

La jeune femme s’était remise à pleurer, furieuse mais dans le fond elle n’arrivait pas tant que ça à lui en vouloir, bien trop inquiète quant à l’avenir qui s’offrait à elle dans le cas où il viendrait à ne jamais se réveiller.

- J’le déteste…

Pour m’avoir mise à l’écart, pour m’avoir rendue aussi dépendante, pour m’avoir mise dans cet état pitoyable…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7791
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Dim 13 Nov 2011 - 11:04





Where We Belong ?


Aileen & Ismaelle


Ça fait mal au cœur de la voir comme ça, réellement. Aileen c’est une fille assez discrète mais toujours pleine de vie et surtout, je ne crois pas l’avoir jamais vu baisser les bras ou baisser les yeux devant qui que ce soit. Je la sens si fragile en cet instant que ça me révolte. Je sais que je ne peux pas faire grand-chose pour l’aider, juste être là si elle en a besoin mais je me doute bien que je ne suis pas la personne la mieux placée pour la consoler. Je ne peux pas faire de miracle non plus et réveiller Logan. Non, tout ce que je peux faire c’est l’écouter si elle a besoin de laisser sortir ce trop plein qu’elle a sur le cœur, parce que parfois c’est bien plus simple de se livrer à quelque un qu’on ne connaît pas vraiment. Je crois. Pour être honnête, je ne me livre quasiment jamais, et avec personne, mais je ne suis pas un exemple très concret de « normalité sociale » dirons nous. Dans ce château, il n’y a que Max, en qui j’ai une entière confiance, et Logan justement, à qui j’ai laissé entrevoir une partie de celle que je suis à l’intérieur. Pour Max, l’alcool m’a aidé un peu c’est vrai mais il est mon ami, et je sais que j’aurai été capable de me confier sans ça, peut être. Avec Logan, c’était un accident. A chaque fois j’ai explosé et laissé sortir une vague d’émotion avant de tout stopper et faire comme si rien ne s’était passé. Est-ce que j’aurai pu avec quelque un d’autre ? Peut être, mais je me méfie tellement de tout le monde maintenant, et je n’aime pas vraiment ça. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours été là pour ceux qui en avait besoin et ça n’est pas dans ma nature de regarder quelque un souffrir sans lui tendre la main. Main qui repose toujours autour de celle de la jeune Serdaigle, au demeurant.

« J’en suis pas certaine… Marek se fiche de tout ça… »

Marek ? Ah, oui, c’est vrai. Marek = Logan. Je ne l’ai jamais appelé autrement que Logan et c’est le cas de tout le monde ou presque ici. Est-ce que c’est un privilège de pouvoir l’appeler comme ça, par son véritable prénom ? Peut être. Pour moi ça ne change rien en tout cas, et je continuerai de l’appeler Logan, comme je l’ai toujours fait. Le plus simple étant de l’appeler Rivers cela étant, et je trouve que ça donne plus d’impact encore. Réveilles toi Rivers ! Oui c’est bien ce que je disais. Faudra que je me pointe à l’infirmerie un de ces quatre et que je lui hurle ça dans les oreilles. Ou pas.

« Il n’a pas besoin de moi, en fait il n’a besoin de personne, parce qu’il préfère se taire ! Parce qu’il aurait pu me mettre dans la confession… J’aurai peut-être pu me préparer, en fait j’en sais rien… Au lieu de ça il m’a mise à l’écart… »

Est-ce que je devais lui dire que je n’avais pas la moindre idée de quoi elle parlait ? Non, pas tout de suite en tout cas. Je savais qu’elle avait besoin de vider son sac alors j’ai gardé le silence.

« A quoi il s’attendait en organisant tout ça hein ! C’était couru d’avance qu’ils allaient lui tomber dessus ! De quel droit il croit savoir ce qui est bon pour moi ! De quel droit il se permet de… »

De ? De penser pour toi ? De s’inquiéter et de vouloir te préserver ? Hum ?

« J’le déteste… »
« Oui bien sur … C’est aussi flagrant que le nez au milieu de la figure ça. »

Juste un sourire dans la pénombre.

« Écoute, je ne sais pas ce qu’il a fait pour en arriver là, je ne suis pas au courant de toutes ces petites cachotteries et je suppose que c’est sûrement mieux comme ça. Parfois on est plus en sécurité quand on ne sait rien et même si effectivement Rivers n’a besoin de personne, qu’il a toujours fonctionné comme ça, s’il t’a gardé à l’écart je suis certaine qu’il avait de bonnes raisons. »

Tu crois pas ?

« Tu es en colère, et c’est tout à fait légitime. Je peux le comprendre. Seulement je pense que tu devrais respecter son choix. C’est la panique qui te fait parler mais dans le fond je suis sure que tu comprends pourquoi il a fait ça. Je suis peut être naïve et c’est évident que tu le connais sûrement mieux que moi, mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il ne se fout pas de tout et de tout le monde comme il le laisse voir. »

Naïveté, encore une fois ? Peut être, mais j’y crois dur comme fer pourtant.

« Et puis, les mecs sont des crétins de toute façon. J’crois pas qu’on puisse y faire grand-chose. J’ai eu une petite conversation sur le sujet avec Sovahnn récemment je pense qu’on devrait monter un club ou un truc du genre. »

Un peu d’humour, pour faire passer la pilule. Pour l’aider elle, mais également pour m’aider moi parce que contrairement aux apparences je n’en mène pas large non plus. Je suis très inquiète, et ça m’affecte réellement que ce con soit dans cet état. J’ai peur qu’il ne se réveille jamais, et s’il le fait, Est-ce que ça sera forcément une bonne chose ? La magie parfois à des effets très néfastes sur le corps et le cerveau alors oui je pense à toutes ces conséquences envisageables. Et quand je dis que les mecs sont des crétins, je le pense, et les y inclus tous. Jeunes ou plus âgés. Excepté Max même si autant l’avouer il reste un homme et que très franchement … Même si pour moi c’est un ange il ne l’a peut être pas toujours été avec toutes les femmes qu’il a pu rencontrer. Peu importe. Il a une capacité à mettre les gens à l’aise, à les écouter, à prendre soin d’eux, qui efface tous les travers qu’il pourrait avoir à mes yeux. Oui Max, je suis entrain de te mettre sur un pied d’Estal. Et toi Hammerschmitt … J’ai même pas envie de penser à toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7784
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Sam 26 Nov 2011 - 14:48

Where We Belong ?

Fière, on pouvait le dire, la jeune femme détestait se sentir plus faible qu’autrui. Ça devait être à cause de la fratrie qui l’avait élevée. Faut dire que quand on nait dans une famille où les quatre personnes qui vous ont précédée sont porteurs du chromosome Y, on finit forcément par développer une certaine fierté plus ou moins bien placée. Dans son cas, le fait que Marek lui ait pourri une partie de sa scolarité n’avait en rien amélioré la chose. Garder la tête haute malgré les coups bas qu’on pouvait lui faire, pour autant, la jeune Serdaigle n’était pas imbue de sa personne. Jamais elle ne s’était cru plus importante qu’une autre, ça n’était pas dans son éducation et quelque part, ça ne la rendait que plus satisfaite.

Seulement en apprenant ce qui s’était passé dans cette classe, la joie et tout ce qui caractérisait la jeune femme, s’étaient soudainement abattus. Meurtrie mais surtout folle de rage par ce comportement qu’ils avaient, la jeune métamorphomage aurait aimé voler dans les plumes de ces abrutis, auraient voulu que tout ce cirque prenne fin, que tout redevienne comme avant ! Sauf que dans l’état actuel des choses, c’était tout bonnement impossible. Elle n’était nullement assez qualifiée pour prétendre prendre le dessus sur eux, et était loin d’avoir une âme d’héroïne !

« J’le déteste… »
« Oui bien sur … C’est aussi flagrant que le nez au milieu de la figure ça. »

Elle n’avait pas surenchéri, se disant que de toute manière, tout ça était purement inutile. Même si elle l’avait voulu, elle était incapable de le détestait, pas alors qu’il risquait de ne pas se réveiller. Seulement il avait plutôt intérêt de se réveiller, parce qu’elle avait deux ou trois choses à lui dire, et mieux, elle avait droit à au moins une explication sur ces petites réunions clandestines desquelles elle avait été magnifiquement tenues à l’écart.

« Écoute, je ne sais pas ce qu’il a fait pour en arriver là, je ne suis pas au courant de toutes ces petites cachotteries et je suppose que c’est sûrement mieux comme ça. Parfois on est plus en sécurité quand on ne sait rien et même si effectivement Rivers n’a besoin de personne, qu’il a toujours fonctionné comme ça, s’il t’a gardé à l’écart je suis certaine qu’il avait de bonnes raisons. »

Là encore, la jeune femme n’avait rien dit, laissant Ismaelle parler. Sa seule réaction avait été ce frisson incontrôlé lorsque le nom de Rivers avait été prononcé. Une réaction de son corps à ce nom qu’elle haïssait au plus profond d’elle-même, cette réaction était d’autant plus vive que les supérieurs venaient d’embarquer son corps laissant clairement supposer aux yeux de la jolie brune qu’il referait surface un jour ou l’autre. Inutile de vous dire ce que cette nouvelle entrainait comme réaction dans son esprit.

« Tu es en colère, et c’est tout à fait légitime. Je peux le comprendre. Seulement je pense que tu devrais respecter son choix. C’est la panique qui te fait parler mais dans le fond je suis sure que tu comprends pourquoi il a fait ça. Je suis peut être naïve et c’est évident que tu le connais sûrement mieux que moi, mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il ne se fout pas de tout et de tout le monde comme il le laisse voir. »

Elle avait raison, c’était une évidence, et pourtant la jeune femme ne voyait aucune raison valable de l’avoir tenue ainsi à l’écart.

« Et puis, les mecs sont des crétins de toute façon. J’crois pas qu’on puisse y faire grand-chose. J’ai eu une petite conversation sur le sujet avec Sovahnn récemment je pense qu’on devrait monter un club ou un truc du genre. »

Cette fois la jeune Serdaigle avait souri, amusée par cette remarque.

- Je sais pas ce qui m’a pris de m’enticher de lui…

C’est vrai, il existe un tas de perle dans ce château, à commencer par Takuma par exemple, alors pourquoi avait-il fallu que ça soit sur Marek que ça tombe !

- Y a forcément un truc chez moi qui doit pas tourner rond… J’veux dire… On n’a pas arrêté de me dire durant des années de ne pas m’approcher de lui et voilà où j’en suis aujourd’hui… J’suis morte d’inquiétude pour un type qui en n’a sûrement rien à faire de moi et je viens de m’embrouiller avec la seule personne capable de me comprendre dans ce château !

Inutile de préciser qu’il s’agissait de Takuma, il fallait être totalement à côté de la plaque pour ne pas comprendre qu’ils étaient plus que proches. C’était sûrement puérile comme réaction, mais c’était sa fierté qui parlait, Ismaelle avait raison et en y resongeant la jeune femme se trouvait légèrement stupide d’avoir réagi de la sorte.

- En fait je crois que je leur en veux surtout de m’avoir tenue à l’écart… Tous ! Que Marek fasse ça, je peux limite le comprendre, mais que Takuma lui ne me dise rien, je sais pas… Et puis j’étais la seule à être dans l’ignorance, même Maxence était au courant !

Oui, juste une histoire de fierté, c’est exactement ça !

- J’me suis sentie tellement stupide ! A rien comprendre de tout ce qu’ils pouvaient dire alors que je culpabilisai… J’me suis dit que s’ils s’en étaient pris à lui, c’était à cause de ce qu’il avait fait à son frère, parce qu’il m’avait protégée alors qu’en fait…

Alors qu’en fait c’était juste ses actions secrètes qui l’avait mis dans cette panade… Enfin juste, façon de parler…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7791
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Dim 27 Nov 2011 - 16:40

Situation déroutante, déconcertante. Je n’arrive pas vraiment à savoir d’où viennent tous ces conseils, ces avis, ces points de vue qui sortent de ma bouche. Je suis pourtant bien loin d’être une experte dans le domaine. J’ai 27 ans depuis quelques mois et je n’ai jamais été amoureuse alors ces choses là, au final, je n’y connais pas grand-chose. Je n’ai même pas l’impression d’avoir été suffisamment longtemps et sérieusement avec quelque un pour pouvoir prétendre savoir ce que ça fait d’être en couple. J’ai eu des aventures, plus ou moins sérieuses, moins que plus en fait, quand j’étais dans l’armée, mais si je me suis attachée parfois à certains, ça n’a jamais été plus loin. Je ne sais pas, peut être que je ne suis pas faite pour ça, peut être que je ne sais pas comment on fait, peut être que je ne fais pas partie de ces filles, ces femmes, qui sont douées en amour (Florence, si tu nous regarde +sort+)
M’occuper des autres, créatures ou humains, ça n’est pas un problème. M’occuper de moi, ça c’est autre chose. C’est à croire que je me centre sur les autres pour ne pas avoir à me faire face et très honnêtement, ça me va très bien comme ça même si parfois ça n’est pas toujours très simple à gérer. Encaisser les émotions d’une autre personne, ça peut faire tout autant de mal que si on les ressentait soit même en les ayant vécu. Ça, je l’ai appris à mes dépends mais malheureusement je n’arrive pas à faire autrement. Peut être que c’est parce que je n’ai pas encore rencontré la personne qui me fera changer et vivre autrement que par les autres, mais peut être que je ne la rencontrerai jamais cette personne. Vas savoir. Et puis Logan, qu’Est-ce qu’il est vraiment pour cette jeune Serdaigle totalement perdue et qui se sent seule au monde à l’heure actuelle ? Un flirt ? Une amourette d’adolescence ? Ou quelque chose de plus sérieux ? Quoi que cela puisse être en tout cas, je ne doute pas une seule seconde que ses sentiments, quel qu’ils soient, sont réels, et ne pas la prendre au sérieux juste parce qu’elle est encore jeune et que beaucoup pensent qu’à cette âge là on ne sait pas ce que c’est que l’amour, ça serait insultant. Ces gens là, je leur répondrai simplement que j’emmerde leurs sondages et je craque leurs statistiques avec mon grand âge et mon célibat endurcit.

« Je sais pas ce qui m’a pris de m’enticher de lui … »

Pour toute réponse, un rire de ma part. Pas un rire moqueur, ni un rire franc et bruyant. Juste un petit rire parce que, honnêtement, je pense que cette phrase là, toute femme qui se respecte là déjà formulé que ce soit à voix haute ou dans sa tête au moins une fois dans sa vie. J’ai roulé des yeux, levé la tête vers le plafond, ne disant rien mais n’en pensant pas moins. J’aurai pu dire la même chose concernant un certain Garou inaccessible. Je me suis contenté de hocher la tête d’un air entendu, la laissant ainsi poursuivre son récit.

« Y a forcément un truc chez moi qui doit pas tourner rond… J’veux dire… On n’a pas arrêté de me dire durant des années de ne pas m’approcher de lui et voilà où j’en suis aujourd’hui… J’suis morte d’inquiétude pour un type qui en n’a sûrement rien à faire de moi et je viens de m’embrouiller avec la seule personne capable de me comprendre dans ce château ! »

Encore un sourire, tout en espérant qu’elle ne le prendrait pas mal mais ses paroles reflétaient tellement de chose que je pouvais comprendre même si je n’avais pas vraiment vécu la même chose. Ce truc de l’interdit, quand j’étais enfant, c’était quelque chose de récurent à cause de ma maladie. Ismaelle, ne fais pas ça, ne touche pas ça, ne sort pas, repose toi. Un peu comme Jillian avec son rein finalement, que j’ai autorisé à voler sur un Hippogriffe alors qu’elle n’en avait pas le droit. Nous empêcher d’être vivant, ça n’est pas la solution. Pour Aileen c’est un peu différent dans le sens où sa santé n’était pas danger. Quoi que avec un type comme Logan ça reste discutable mais c’est une réaction typiquement humaine de faire tout le contraire de ce qu’on nous conseille ou ordonne de faire. L’esprit de contradiction, je crois qu’il est présent dans beaucoup de gens. Et puis dans ce cas ci, je dirais qu’on ne choisi pas …

« En fait je crois que je leur en veux surtout de m’avoir tenue à l’écart… Tous ! Que Marek fasse ça, je peux limite le comprendre, mais que Takuma lui ne me dise rien, je sais pas… Et puis j’étais la seule à être dans l’ignorance, même Maxence était au courant ! »

Trahison. Je pense que c’était le bon mot, et je pouvais la comprendre. L’homme qu’elle aime, son meilleur ami, lui cachant la vérité, la mettant sciemment à l’écart. Même si c’était pour son bien et ça je n’en doutais pas une seule seconde, je pouvais la comprendre mais encore une fois j’ai gardé le silence, je l’ai laissé vider son sac visiblement trop lourd.

« J’me suis sentie tellement stupide ! A rien comprendre de tout ce qu’ils pouvaient dire alors que je culpabilisai… J’me suis dit que s’ils s’en étaient pris à lui, c’était à cause de ce qu’il avait fait à son frère, parce qu’il m’avait protégée alors qu’en fait … »

Alors qu’en fait, il te cachait quelque chose, mais ça aussi dans le but de te protéger j’en suis convaincue.

« Rassure toi, il n’y a rien qui cloche chez toi. Ou alors ça cloche chez toutes les femmes de ce monde parce qu’on à le don pour être attiré par les badboys et les mecs inaccessibles Rolling Eyes On sait qu’on va souffrir mais tant pis, on prend le risque. T‘as le droit d‘être en colère contre eux, c‘est légitime, mais je pense qu‘avec le temps tu te rendras compte que ces personnes là tiennent trop à toi pour te faire du mal consciemment. »

Sincèrement, entre toi et moi, Logan à la rigueur je veux bien douter étant donné la crise qu’il m’a tapé quand il s’est rendu compte que tu l’aimais, mais Takuma ? Tu vois un garçon comme lui te faire du mal volontairement ? Tu le connais beaucoup, beaucoup mieux que moi et je sais que dans le fond tu as conscience de ça. C’est juste un trop pleins d’émotion qui à besoin de sortir, d’une façon ou d’une autre, et un besoin de trouver un ou des coupables pour tout ce qui ne tourne pas rond.

« Tiens, je t’avais oublié toi. »

Dans un froissement d’aile, le hibou que j’avais poursuivit jusqu’ici est venu se poser sur mon épaule en hululant gentiment. J’ai laissé mon index glisser contre les plumes douces de son poitrail et j’ai souris.

« Au moins, les animaux eux ne nous déçoivent jamais. »

Si c’est pas triste d’en arriver là Rolling Eyes

« Je vais lui trouver un endroit plus adapté, tu peux venir avec moi si ça te tente. Au cas où tu resterais ici encore un peu, verrouille la porte derrière moi, on ne sait jamais qui pourrait venir traîner dans ce coin là. »

Je me suis levée et le hibou s’est posé calmement sur mon avant bras. J’ai tourné la tête vers ma jeune comparse.

« Garde espoir Aileen, et dis toi qu’une fois qu’il sera revenu parmi nous et qu’il aura récupéré des forces, tu pourras lui en coller une magistrale pour passer tes nerfs. »

Comment ça c’est pas fair play ? Oh ça va hein. C’est le revers de la médaille Et oui, j’y crois. Il va se réveiller, il ne peut pas en être autrement.
Là-dessus je me suis dirigée vers la porte que j’ai ouverte d’un coup de baguette et j’ai retrouvé la lumière du jour. Elle était libre de me suivre ou non.

▬ Fini pour moi ▬


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7784
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Sam 17 Déc 2011 - 23:22

Where We Belong ?

« Rassure toi, il n’y a rien qui cloche chez toi. Ou alors ça cloche chez toutes les femmes de ce monde parce qu’on à le don pour être attiré par les badboys et les mecs inaccessibles On sait qu’on va souffrir mais tant pis, on prend le risque. T‘as le droit d‘être en colère contre eux, c‘est légitime, mais je pense qu‘avec le temps tu te rendras compte que ces personnes là tiennent trop à toi pour te faire du mal consciemment. »

Attirée par le coté Badboys… Elle ne devait pas avoir tord, car c’était ce danger que la jeune femme appréciait particulièrement, Marek n’était pas la personne faite pour elle, il était à l’opposé de ce que la jeune femme aimait, et pourtant elle ne pouvait s’empêcher de rester près de lui, car malgré tout ce qu’on avait pu lui dire, elle restait persuadée qu’il n’était pas si infecte ! Alors la demoiselle avait souri, ne l’avait pas contredit même si elle avait du mal à admettre son erreur, elle devait au moins admettre qu’elle avait raison pour Takuma… S’il avait préféré ne pas la mettre au courant c’était peut-être que…

« Tiens, je t’avais oublié toi. »

Elle avait redressé la tête pour reporter son attention sur elle, et ainsi voir le hibou qui l’avait amenée jusqu’ici. Comme quoi, elle pouvait lui dire merci à ce volatile, car sans lui jamais elle n’aurait pu se confier, et elle serait certainement encore en train de broyer du noir seule dans son coin à ruminer et fulminer contre son meilleur ami, qui en réalité n’avait fait que la protéger.

« Au moins, les animaux eux ne nous déçoivent jamais. Je vais lui trouver un endroit plus adapté, tu peux venir avec moi si ça te tente. Au cas où tu resterais ici encore un peu, verrouille la porte derrière moi, on ne sait jamais qui pourrait venir traîner dans ce coin là. Garde espoir Aileen, et dis toi qu’une fois qu’il sera revenu parmi nous et qu’il aura récupéré des forces, tu pourras lui en coller une magistrale pour passer tes nerfs. »
- Je crois que j’ai des excuses à présenter à quelqu’un…

Ismaelle était déjà près de la porte lorsque la jeune femme s’était relevée pour se précipiter vers elle avant qu’elle ne disparaisse et elle l’avait prise dans ses bras.

- Merci Ismaelle… Pour tout.

Et puis elle l’avait laissée repartir, et de son côté, elle avait regagné les étages inférieurs, se mêlant aux quelques personnes qui la regardaient bizarrement. Faut dire qu’elle devait avoir une mine horrible après avoir pleuré une bonne partie de la nuit et encore tâchée par le sang de Marek, mais sincèrement là ça n’était pas sa priorité. Son objectif, mettre la main sur Takuma et étant donné qu’elle n’avait aucune idée de l’heure qu’il était, elle n’avait honnêtement pas la moindre idée de l’endroit où il pourrait se trouver. Sur le chemin, elle avait cru le reconnaitre au loin. Le doute s’était alors imposé en elle, et s’il ne voulait pas lui pardonner sa petite crise existentielle ? Préférant ne pas trop penser à cette possibilité, la jeune Serdaigle s’était avancée vers eux, il s’avère que la jolie Sovahnn était à ses côtés. Loin d’être à l’aise, la jeune femme était arrivée à leur hauteur.

- Takuma… J’suis désolée pour tout ce que j’ai dit…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4431
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Lun 19 Déc 2011 - 22:29

« Laisse-lui le temps de.. »

« Oui, je sais. »

Un peu cassant sur les bords, il en avait eu conscience, et s’était assis un instant, se massant les paupières en inspirant à fond. La journée avait été rude et les émotions étaient allées de paires, et il fallait avouer qu’il avait un sérieux coup de mou là d’un coup. En fait, c’était surtout d’avoir entendu Aileen s’adresser à lui ainsi, et inversement. C’était tellement inattendu, et blessant, et il se sentait coupable.. et puis, il crevait de trouille, pour lui et les autres, pour Dakota et tous ceux qui n’avaient même pas la magie pour se protéger. Nouvelle inspiration.

« Désolé, c’est bon, ça va, c’est passé. J’voulais pas.. enfin, j’veux dire, vous faites beaucoup pour nous, et j’ai vraiment pas à vous parler comme ça, c’était … déplacé. »

Mais contrairement à ce qu’il avait pensé, Maxence s’était retourné vers lui, lui offrant l’un de ces sourires qui… faisait que Kezabel était bien la seule à ne pas lui faire confiance. Il s’était assis à côté de lui, lui donnant un petit coup amical sur l’arrière de l’épaule.

« C’est bon, t’en fais pas, t’as pas besoin de prendre des gants avec moi. Et puis, on a tous eu une journée un peu.. agitée. Ça ira pour Aileen tu crois ? »

« Le type – bien qu’incompréhensible, arrogant, cynique, et affreusement limité socialement – dont elle est tombée amoureuse est … légèrement HS, son meilleur ami ne lui donne pas raison et personne ne semble la considérer assez pour lui parler des choses importantes et la mettre dans la confidence… J’crois qu’il va lui falloir un moment avant d’arriver à encaisser le coup... »

« Faudra un moment ; et surtout, il lui faut ami. ‘Me dit pas que c’est une raison valable pour une engueulade. »

« Nan, bah nan, évidemment, C’est juste… enfin, le temps qu’elle souffle un peu seule quoi. Comme ça, le temps que j’la retourne, soit on s’est calmé tous les deux, soit elle est toujours sur les nerfs et là faut que je gère bien ; soit elle est passée en déprime et là c’est plus simple pour se faire pardonner ! »

« Tout un programme… »

Les deux hommes s’étaient trouvés à sourire doucement. Oui, tout un programme, mais cela dit, pas totalement dénué de logique. Après un petit rire, Maxence s’était relevé, allant chercher quelques ingrédients, préparant un onguent tout en discutant avec Takuma qui avait ensuite fini par se lever pour l’aider un peu. Puis Maxence, tout en discutant, avait appliqué la crème. Alors qu’il s’occupait du malade, Sovahnn était arrivée, ronchonnant contre un Alec qui … s’était avéré être lui-même. La voyant entrer dans la pièce, Takuma avait fait volte-face tout de suite, allant la trouver rapidement, après tout, elle était là quand tout s’était déroulé, et, maintenant qu’il avait vu l’état de Logan, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour elle.

« So’, ça va ?? T’as rien, c’est bon ? »

Petit rire amusé. Bah, voilà, ça c’est une réaction un peu plus humaine !

« Nan, ça va, t’en fais pas. Ils ont pas fait attention à moi. »

Takuma n’était pas complètement sûr que ça justifie le fait qu’elle allait bien et s’ils s’étaient déjà acharnés sur Logan quand elle était là, elle ne devait pas aller si bien que ça. La violence avait tout de même été monstrueuse et… Mais il s’agissait de Sovahnn, et elle n’aimait pas dire lorsque les choses vont mal et qu’elle a du mal à encaisser quelque chose.

« Evidemment.. Mais t’étais où d’ailleurs ? »

« Sa baguette. J’suis allée la récupérer. »

« La… récupérer. Evidemment… »

Baguette qui avait dû être prise par un Supérieur, et qu’elle avait à présent à la main. Oui, il devait la regarder assez bizarrement à présent, mais il fallait en arriver à la conclusion que la jeune femme n’avait pas besoin de magie pour s’en sortir dans la vie. Et si elle en était capable, eh bien, les moldus, et notamment Dakota le pouvaient aussi, même face à ce genre de sorciers.

Maxence avait récupéré la baguette, et les jeunes gens avaient commencés à discuter, pour finalement se décider à rentrer dans la salle commune des serdaigles et parler à Aileen. Sovahnn l’accompagnait le temps de lui expliquer tout ce qu’il s’était passé, et ils s’étaient retrouvés dans les couloirs et les escaliers à discuter de ce qu’il s’était passé, de l’état de Logan et des actes complètements inconsidérés de la belle blonde. De toute manière, Marek, lui, avait besoin de se reposer, et, Maxence, de calme pour les soins et pour prendre quelques instants pour lui également. C’était à ce moment que Sovahnn s’était tue, désignant d’un coup de tête la nouvelle arrivante avait attiré sur elle l’attention de Takuma.

« Aileen ! »

- Takuma… J’suis désolée pour tout ce que j’ai dit…

« C’est… Nan, c’est moi, j’aurais pas dû réagir comme ça, c’était con. »

Oh pis merde, les excuses, c’est trop compliqué. Plutôt que de se répandre en mélodieuses affirmations, il l’avait prise dans ses bras, ne la lâchant pas tout de suite, rassuré que ça aille déjà mieux entre elle et lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7784
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   Jeu 29 Déc 2011 - 17:39

Where We Belong ?
Priorité numéro une, retrouver Takuma et faire en sorte qu’il lui pardonne son égoïsme. Car s’il y avait bien une personne sur terre incapable de survivre seule dans ce château, c’était bien elle. Elevée dans une famille qui l’avait aimée, elle ne supportait pas très longtemps la solitude, ou alors fallait il qu’elle puisse compter sur des gens lorsqu’elle referait surface. C’était comme ça, elle était incapable de s’appuyer uniquement sur elle pour se relever, ce besoin d’être rassurée, d’être entourée, il devait être dû au fait que ses frères avaient toujours été là pour elle, en particulier Jake. C’était sûrement un tord, mais c’était comme ça qu’elle avait grandi, comme ça qu’elle était et si elle avait été fâchée contre Takuma, il fallait bien l’avouer, le fait qu’elle soit en froid avec lui dans ce moment lui faisait plus de mal que de bien ! Elle n’était pas spécialement proche de beaucoup de monde dans ce château, pas forcément asociale, juste qu’elle avait un peu de mal à accorder sa confiance pleinement lorsqu’il s’agissait de se confier.

Aussi, lorsqu’elle avait quitté ce grenier, la jeune femme n’espérait qu’une chose… Tomber sur Takuma pour pouvoir lui présenter ses excuses. Se réconcilier avec lui avant de retourner voir Marek pour avoir des nouvelles malgré la colère qu’elle ressentait toujours pour lui ! Elle n’était pas particulièrement rancunière, mais elle avait toujours des choses sur le cœur qui n’avait pas réussi à sortir près d’Ismaelle, elle voulait en savoir plus pour combler cette curiosité bafouée. Savoir pourquoi il l’avait clairement écartée même si la raison était évidente et qu’elle refusait dans un sens de l’admettre. Et elle l’avait vu, accompagné par Sovahnn, ils devaient revenir de l’infirmerie et si sa priorité était le nippon, elle ne pouvait pas cacher qu’elle aurait aimé qu’on lui dise que tout était arrangé qu’il était sorti d’affaire et qu’il allait se réveiller dans peu de temps.

« Aileen ! »
- Takuma… J’suis désolée pour tout ce que j’ai dit…
« C’est… Nan, c’est moi, j’aurais pas dû réagir comme ça, c’était con. »

Sans plus tergiverser, il l’avait prise dans ses bras en la serrant contre lui, et cette simple étreinte lui avait fait un bien fou. Parce qu’elle signifiait clairement qu’il ne lui en voulait pas et qu’ils ne resteraient pas en froid pendant des jours à se croiser sans un regard, ce qu’elle n’aurait manifestement pas très bien supporté, étant donné les circonstances. Sans s’éloigner une seconde, elle l’avait serré à son tour, profondément soulagée, sa tête contre lui, elle n’avait rien dit de plus, se disant que les actes vaudraient toutes les belles paroles qu’elle pourrait sortir. Et puis elle s’était éloignée, un sourire rassurée alors qu’elle avait porté son attention sur Sovahnn.

- Merci… Si t’avais pas été là je… Il serait peut-être… plus là et…

La fatigue ça n’aide vraiment pas à contrôler ses émotions, d’autant plus quand on vient à parler de sujets sensibles auxquels on a pensé toute la nuit.

- Comment tu vas ?

" Disons que ça aurait pu être pire. Nan, j'vais bien, t'en fais pas. Merci de demander =) !"

Elle avait été présente, quoiqu’elle dise, ça ne pouvait pas être « l’éclate totale ». C’était le cœur lourd et avec cette envie de craquer que la jeune femme avait continué.

- Ça vous dit de rejoindre la salle commune ? J'ai pas vraiment envie de rester ici et... J'aimerai pouvoir me changer... Rapidement.

Sous entendu tous ensemble, car pour être honnête la jeune femme n’avait pour ainsi dire aucune envie de rester seule, encore moins de garder tout ce sang sur elle et enfin ne se sentait pas assez rassurée pour réussir à fermer l’œil sereinement.


- Topic Fini -

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Where We Belong ? {Aileen}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where We Belong ? {Aileen}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keep your hands of my girl | Aileen, Marek |
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» FREYA&LOGAN → tomorrow belongs to me
» AILEEN E. KWON ► Kim Seuk Hye - Joo -
» We're not the sin, neither the saint Ҩ AILEEN&THYBALT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Les Combles. :: ─ Grenier-
Sauter vers: